Méthode. Détermination des composés phénoliques totaux dans l eau par colorimétrie à ph 10

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Méthode. Détermination des composés phénoliques totaux dans l eau par colorimétrie à ph 10"

Transcription

1 Page : 1 de 12 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré indique que ceci est un document contrôlé. L'absence de couleur indique que cette copie n'est pas contrôlée et ne recevra pas des mises à jour de révision. INTRODUCTION Dans les limites de cette méthode, les termes «phénols» ou désignent une famille de composés organiques aromatiques mono ou polycycliques sur lesquels un ou plusieurs groupements hydroxyl (-OH) y sont directement attachés. Dans les eaux usées, les phénols proviennent principalement des raffineries, des industries chimiques et pétrochimiques ainsi que des déchets domestiques. Les eaux chlorées, en présence de phénols, ont un goût désagréable dû à la formation de chlorophénols. Ce goût est décelé même en présence de quelques microgrammes par litre de phénols. Il est à souligner que les résultats obtenus par cette méthode ne représentent que la concentration minimale puisque la plupart des réagissent différemment avec les réactifs utilisés dans la présente méthode et que leur sensibilité est généralement moindre que celle du phénol (C 6 H 5 OH) utilisé pour préparer la courbe d étalonnage. 1. INTERVALLE DE MESURES 1.1. Cette méthode permet de mesurer des concentrations de allant de 13 à 300 µg/l dans les eaux de surface, les eaux usées domestiques ou industrielles, les boues de fosses septiques ou dans les boues de toilettes chimiques L intervalle de mesures peut être étendu par une dilution adéquate des échantillons. 2. PRINCIPE ET THÉORIE 2.1. Une portion connue d un échantillon est distillée permettant ainsi d éliminer les interférences. Les phénols entraînés par la vapeur se retrouvent dans le distillat Le ph du distillat est ajusté à 10,0 avec un tampon d hydroxyde d ammonium et une couleur rougeâtre est développée en y ajoutant une solution d amino-4 antipyrine en présence d une solution de ferricyanure de potassium. Afin d améliorer la sensibilité, le complexe ainsi formé est extrait dans un volume connu de chloroforme. L absorbance de cette solution est mesurée à l aide d un spectrophotomètre à la longueur d onde de 460 nm La cinétique de la réaction avec le amino-4 antipyrine ainsi que la sensibilité diffèrent d un composé phénolique à l autre. L identité et la concentration de chacun de ces composés

2 Page : 2 de 12 n étant pas définies pour chaque échantillon, c est le «phénol» (C 6 H 5 OH) qui est utilisé comme étalon et les résultats sont exprimés en équivalent de phénol (ou composés phénoliques). 3. CRITÈRES D ACCEPTABILITÉ 3.1. Validation de méthode Interférences et limitations Limites La plupart des interférences sont éliminées ou très réduites lors de la distillation La limite de détection de la méthode est établie à 4 µg/l La limite de quantification de la méthode est établie à 13 µg/l Sensibilité Fidélité La sensibilité (par exemple 1/b, sur l instrument Hach) de la méthode se situe autour de unités d absorbance/ µg/l de phénol La répétabilité relative est à l intérieur de ± 15 % La fidélité intermédiaire de mesure est à l intérieur de ± 15% Justesse La justesse doit se situer entre 85 % et 100% Récupération La récupération d un échantillon fortifié se situe entre 85% et 115%.

3 Page : 3 de Éléments de contrôle qualité Les éléments de contrôle de la qualité analysés doivent se situer à l intérieur des intervalles spécifiés ci-dessous : Éléments de contrôle qualité Limite minimale acceptable Limite maximale acceptable Coefficient de corrélation R Unité Blanc de méthode (BLM) -4 4 µg/l phénol Échantillon fortifié (ECF) % Étalon de contrôle externe (ETCE) % Duplicata (DUP) > 13.2 µg/l phénol % 4. PRÉLÈVEMENT ET CONSERVATION 4.1. Les échantillons sont prélevés et conservés selon le document n o L-CR , Échantillons d eau, contenants, agents et délais de conservation Vérification de la présence d agents oxydants : Prendre une bandelette de papier indicateur amidon-iodure de potassium (6.17) et la tremper dans la solution tampon acétate acide acétique (6.31) Prélever une portion de l échantillon à l aide d une pipette jetable (5.21) Déposer une goutte d échantillon sur la bandelette de papier indicateur Si la couleur de la bandelette ne change pas, aller à la section Si la couleur de la bandelette devient bleue, ajouter à l échantillon environ 3 g de sulfate ferreux (6.18). Refermer la bouteille et agiter délicatement Vérifier de nouveau la présence d agents oxydants en suivant les étapes à Répéter les étapes à jusqu à ce qu il n y ait plus de changement de couleur de la bandelette. Note : Lorsqu il s agit d un échantillonnage légal, il faut ajouter au blanc d échantillonnage environ la même quantité de sulfate ferreux que la quantité ajoutée à l échantillon.

4 Page : 4 de Ajout de l agent de conservation Ajouter 4 ml de H 2 SO 4 50 % (6.19), refermer la bouteille et agiter délicatement. Vérifier le ph pour s assurer qu il est < 2 unités. Si ce n est pas le cas, ajouter du H 2 SO 4 50% jusqu à un ph < 2 unités Indiquer la présence de H 2 SO 4 50% sur la bouteille qui contient l échantillon en apposant une petite étiquette indiquant cette mention. 5. APPAREILLAGE, ACCESSOIRES ET DOCUMENTS QUALITÉ REQUIS 5.1. Montage de distillation (voir annexe) Support élévateur Chauffe-ballon et son contrôleur Ballon de 1 L Adaptateur Claisen Ampoule à addition de 125 ml Adaptateur de verre Condenseur de type Graham 5.2. Électromètre 5.3. Électrode combinée de ph 5.4. Spectrophotomètre UV-visible 5.5. Bouteilles de verre de 1 L étalonnées à 500 ml 5.6. Pipettes volumétriques, classe A 5.7. Distributeur de liquide 5.8. Ballons volumétriques, classe A 5.9. Pipettes mécaniques Cylindre gradué Béchers Papiers filtre, de qualité filtration rapide Ampoule à décantation de 1 L

5 5.14. Plaque agitatrice Barreaux magnétiques Chronomètre Page : 5 de Balance analytique dont la précision est 0,1 mg Vials Tubes de culture Bouteilles en verre Pipettes jetables Pour la consultation des documents reliés à la méthode, cliquer sur la touche «lien vers la documentation» dans le logiciel IsoVision. 6. RÉACTIFS, ÉTALONS ET CONTRÔLES QUALITÉ ATTENTION : La concentration d un nouveau lot d étalon doit être vérifiée à l aide du lot précédent avant d être utilisé. L écart entre le nouveau lot et la concentration attendue doit être égal ou inférieur à la valeur de la répétabilité affichée au point ATTENTION : Certaines solutions peuvent être remplacées par des étalons disponibles commercialement. La concentration de l étalon commercial doit être vérifiée. La concentration peut être différente de celle mentionnée. Les dilutions devront être modifiées en conséquence. ATTENTION : Les matériaux de référence ainsi que les étalons périmés doivent être validés de nouveau avant utilisation. Une nouvelle date de péremption doit être identifiée et justifiée Eau dont la conductivité est < que 2 µmhos/cm ou la résistivité est > que 0,5 MΩ cm Phénol (C 6 H 5 OH) : Composé solide de qualité ACS ou supérieure dont la pureté est égale ou supérieure à 99 % Amino-4 antipyrine : Composé solide, minimum de 98% de pureté 6.4. Ferricyanure de potassium (K 3 Fe(CN) 6 ) : Solide de qualité ACS ou supérieure 6.5. Acide phosphorique concentré (H 3 PO 4 ) : Liquide de qualité ACS ou supérieure 6.6. Sulfate de cuivre (CuSO 4 5H 2 O) : Solide de qualité ACS ou supérieure 6.7. Chlorure d ammonium (NH 4 Cl) : Solide de qualité ACS ou supérieure

6 Page : 6 de Hydroxyde d ammonium concentré (NH 4 OH) : Solution concentrée de qualité ACS ou supérieure Chloroforme (CHCl 3 ), de qualité HPLC Hydroxyde de sodium (NaOH) : Solide de qualité ACS Acide sulfurique (H 2 SO 4 ) : Liquide de qualité ACS ou supérieure Sulfate de sodium anhydre (Na 2 SO 4 ) : solide de qualité ACS ou supérieure Produit anti moussant Granules anti-soubresauts Acétate de sodium anhydre : Solide de qualité ACS ou supérieure Acide acétique : Liquide de qualité ACS ou supérieure Papier indicateur amidon-iodure de potassium Sulfate ferreux (FeSO4) :Solide de qualité ACS ou supérieure Acide sulfurique 50 % (V/V) : Placer un bécher d au moins 1,5 L (5.11) dans un bain de glace. Ajouter 500 ml d eau (6.1) et agiter sur une plaque agitatrice (5.14) à l aide d un barreau magnétique (5.15). Ajouter lentement dans le bécher 500 ml d acide sulfurique concentré (6.11). Cette solution est conservée à la température ambiante jusqu à épuisement Solution d acide sulfurique 5 % (V/V) : Diluer 50 ml de la solution d acide sulfurique 50 % (V/V) dans un bécher (5.11) contenant 450 ml d eau (6.1). Transférer cette solution dans une bouteille (5.20). Cette solution est conservée à température ambiante et est stable jusqu à son épuisement Solution d hydroxyde de sodium 10 M : Peser environ 400 g d hydroxyde de sodium (6.10). Transférer lentement le solide dans un bécher d au moins 1000 ml contenant environ 800 ml d eau (6.1). Dissoudre le sel et compléter à 1000 ml avec l eau. Cette solution est conservée à température ambiante et est stable jusqu à son épuisement. Note : Cette solution peut être remplacée par une solution commerciale Solution d hydroxyde de sodium d environ 1 M : Peser environ 40 g d hydroxyde de sodium (6.10). Transférer lentement le solide dans un bécher d au moins 1000 ml contenant environ 800 ml d eau (6.1). Dissoudre le sel et compléter à 1000 ml avec l eau. Cette solution est conservée à température ambiante et est stable pour deux semaines. Note : Cette solution peut être remplacée par une solution commerciale ou préparée par dilution de la solution d hydroxyde de sodium 10 M (6.21) Solution d acide phosphorique d environ 10 % : Prélever 10 ml d acide phosphorique (6.5) à l aide d une pipette mécanique (5.9). Transférer l acide dans un bécher d au moins

7 Page : 7 de ml (5.11) contenant 90 ml d eau (6.1) et mélanger. Cette solution est conservée à température ambiante et est stable jusqu à son épuisement Solution de sulfate de cuivre 10% P/V: Peser environ 100 g de sulfate de cuivre (6.6). Transférer le solide dans un ballon volumétrique de 1000 ml (5.8) contenant environ 500 ml d eau (6.1). Dissoudre le sel et compléter au trait de jauge avec l eau. Cette solution est conservée à température ambiante et est stable jusqu à son épuisement Étalon de phénol de 1000 mg/l : Peser environ 0,5000 g de phénol (6.2). Transférer le solide dans un ballon volumétrique de 500 ml (5.8) contenant environ 250 ml d eau (6.1). Dissoudre le solide et ajouter, à l aide d une pipette mécanique (5.9), 2 ml d acide sulfurique 50% (6.19). Compléter au trait de jauge avec l eau. Calculer la concentration de la solution à partir de la masse exacte du solide pesé. Cette solution est conservée à température ambiante et est stable pour trois mois. Note : Cette solution peut être remplacée par un étalon commercial Étalon de phénol de 10 mg/l : Transférer, à l aide d une pipette volumétrique (5.6), 2 ml de l étalon de phénol de 1000 mg/l (6.25) dans un ballon volumétrique de 200 ml (5.8). Compléter au trait de jauge avec de l eau. Préparer cet étalon à chaque série d analyse Étalon d étalonnage de phénol de 0 µg/l à 300 µg/l : Transférer à l aide d une pipette volumétrique (5.6) respectivement 0,0, 1,0, 2,0, 3,0, 4,0, 5,0, 10,0 et 15,0 ml de l étalon de phénol de 10 mg/l (6.26) dans des béchers de 1000 ml (5.11) contenant 500 ml d eau (6.1). Les concentrations respectives de ces étalons sont de 0, 20, 40, 60, 80, 100, 200 et 300 µg/l phénol. Préparer ces étalons à chaque série d analyse. Note : Les étalons de 200 et 300 µg/l phénols ne sont préparés qu au besoin (voir point 7.3.5) Solution d amino-4 antipyrine : Peser environ 2,0 g d amino-4 antipyrine (6.3). Transférer le solide dans un ballon volumétrique de 100 ml (5.8) contenant environ 50 ml d eau (6.1). Dissoudre le solide et compléter au trait de jauge avec l eau. Préparer cette solution à chaque série d analyse Solution de ferricyanure de potassium : Peser environ 8,0 g de ferricyanure de potassium (6.4). Transférer le solide dans un ballon volumétrique de 100 ml (5.8) contenant environ 50 ml d eau (6.1). Dissoudre le solide et compléter au trait de jauge avec l eau. Préparer cette solution à chaque série d analyse Solution tampon d hydroxyde d ammonium : Peser environ 135,2 g de chlorure d ammonium (6.7). Transférer dans un ballon volumétrique de 2000 ml (5.8) contenant 1150 ml d hydroxyde d ammonium concentré (6.8) mesuré à l aide d un cylindre gradué (5.10). Dissoudre le solide et compléter au trait de jauge avec de l eau (6.1). Vérifier que le ph de la solution est à 10,5 ± 0,1 unités de ph. Ajuster au besoin le ph en ajoutant goutte à goutte la solution d acide sulfurique 50 % (V/V) (6.19) ou la solution d hydroxyde de sodium 10 M (6.21). Cette solution est conservée à la noirceur et à la température ambiante et est stable jusqu'à épuisement Solution tampon acétate - acide acétique ph 4 : Peser environ 146 g d acétate de sodium anhydre (6.15). Transférer le sel dans un ballon volumétrique de 1000 ml (5.8) contenant

8 Page : 8 de 12 environ 400 ml d eau (6.1). Peser environ 480 g d acide acétique (6.16). Ajouter au ballon volumétrique. Dissoudre le sel et compléter au trait de jauge avec l eau. Cette solution se conserve une année Blanc de méthode (BLM) : Prélever un volume de 500 ml d eau (6.1) et suivre toutes les étapes comme un échantillon (voir section 7) Échantillon fortifié (ECF) Note : L échantillon fortifié peut être effectué en diluant l échantillon choisi pour faire l ajout d un fortifié ou en modifiant la concentration de l étalon utilisé de manière à obtenir un ajout représentant idéalement entre 50% et 100% de la concentration de l échantillon Prélever 250 ml d échantillon, ajouter 250 ml d eau (6.1) et ajouter 2,5 ml de l étalon de phénol de 10 mg/l (6.26) Étalon de contrôle externe (ETCE 500 mg/l) : Cet étalon peut être acheté commercialement ou fait au laboratoire. Si l étalon est fait au laboratoire voici ce que pourrait être la façon de le préparer : Peser environ exactement g de phénol (6.2) et le transférer dans un ballon volumétrique de 1 litre (5.8) contenant 500 ml d eau 96.1) et 4 ml H 2 SO 4 50% (6.19). Compléter avec de l eau ETCE (1 mg/l) : Prélever 2 ml de l étalon préparé en 6.34 et le transférer dans un ballon volumétrique de 1 litre contenant 500 ml d eau et 4 ml H 2 SO 4 50%. Compléter avec de l eau ETCE (50 µg/l) : Prélever 25 ml de l étalon préparé en et suivre toutes les étapes comme un échantillon section PROCÉDURE ANALYTIQUE 7.1. Pré traitement des échantillons Note : Préparer le montage de distillation (voir schéma en annexe) Prélever, à l aide d un cylindre gradué (5.10), 500 ml d échantillon (ou une portion diluée à 500 ml si l on s attend à ce que la concentration en phénol soit élevée), et transvider dans un bécher de 1 L (5.11) Ajuster le ph de l échantillon à environ 4,0 ± 0,1 unités de ph en ajoutant à l aide d un compte goutte soit la solution d acide phosphorique 10% (6.23) ou la solution d hydroxyde de sodium 10 M (6.21) Si la présence de sulfures est perceptible, laisser agiter l échantillon quelques minutes sous la hotte Transférer l échantillon dans le ballon à distillation (5.1.3) et ajouter quelques granules anti-soubresauts (6.14) ainsi qu une goutte de produit anti moussant (6.13).

9 Page : 9 de Ajouter 5 ml de la solution de sulfate de cuivre 10% P/V (6.24) à l aide d une pipette mécanique (5.9) Déposer le ballon à distillation dans le chauffe-ballon (5.1.2) et installer les autres composantes sur le ballon tel que montré sur le schéma en annexe Placer une bouteille de verre (5.5) sous le condenseur (5.1.7) Débuter la distillation Vérifier que le robinet de l ampoule à addition est bien fermé et ajouter environ 50 ml d eau dans l ampoule (5.1.5) Distiller l échantillon jusqu à la récupération d environ 450 ml de distillat dans la bouteille de verre Ouvrir le robinet de l ampoule à addition afin d ajouter le 50 ml d eau au ballon de distillation. Refermer le robinet Poursuivre la distillation jusqu à l obtention d un volume de distillat de 500 ml dans la bouteille de verre Développement de la couleur et extraction À la bouteille contenant 500 ml de l étalon d étalonnage (6.27), d un élément de contrôle de qualité distillé ou de l échantillon distillé, ajouter 10 ml de la solution tampon d hydroxyde d ammonium (6.30) en agitant. Le ph de la solution doit être 10,0 ± 0,1 unités de ph tel que vérifié à l aide d un électromètre (5.2), sinon l ajuster à 10,0 ± 0,1 à l aide de la solution d acide sulfurique 5 % (V/V) (6.20) et/ou de la solution d hydroxyde de sodium 1 M (6.22) Tout en agitant la solution, ajouter 3,0 ml de la solution d amino-4 antipyrine (6.28) Continuer l agitation et, sans tarder, ajouter 3,0 ml de la solution de ferricyanure de potassium (6.29). Partir le chronomètre (5.16). Permettre à la couleur de se développer pendant trois minutes Transférer la solution dans une ampoule à décantation (5.13) et ajouter 25 ml de chloroforme (6.9) à l aide d un distributeur de liquide (5.7). Ce distributeur de liquide est dédié et le volume est fixé à 25 ml. Aucun besoin de vérifier l exactitude de ce distributeur étant donné que l important est d ajouter toujours le même volume. L exactitude de l instrument est suffisante Agiter l ampoule et son contenu dix fois, laisser reposer et agiter encore dix fois Répéter l étape d agitation de dix fois Laisser reposer pour séparer les deux phases et récupérer la phase organique dans un vial (5.18) en la passant à travers un filtre (5.12) contenant du sulfate de sodium anhydre (6.12).

10 7.3. Dosage Page : 10 de La mesure de l absorbance s effectue à 460,0 nm Vérifier la configuration du spectrophotomètre UV/Visible. Les critères de configuration se trouvent dans l instruction de travail du spectrophotomètre utilisé Ajuster le «zéro» de l instrument avec du chloroforme Mesurer l absorbance des étalons d étalonnage de 0 à 100 µg/l, des éléments de contrôle de qualité et des échantillons en utilisant les tubes de culture (5.19). Imprimer et conserver les données brutes et les joindre à la séquence d analyse de la base de données LIMS Lorsque la concentration d un échantillon se situe entre 100 et 300 µg/l : Relire la courbe d étalonnage en incluant les étalons d étalonnage de 200 et 300 µg/l, les contrôles de qualité ainsi que cet échantillon Recalculer la concentration de cet échantillon à partir de cette nouvelle courbe d étalonnage, en utilisant le logiciel Standard Curve. Imprimer et conserver les données brutes et les joindre à la séquence d analyse. Il n est pas du tout nécessaire de conserver le fichier de calculs. Il y a aussi la possibilité lorsqu un des échantillon de la série dépasse la concentration de 100 µg/l, de lire toute la séquence sur une courbe allant jusqu à 300 µg/l Si la concentration d un échantillon excède 300 µg/l, il faut reprendre la distillation en prenant un volume d échantillon plus petit. 8. CALCUL ET EXPRESSION DES RÉSULTATS 8.1. Les résultats sont exprimés en µg/l phénol La concentration en sera de : Cfinale (µg/l phénol) = C lue V (µg/l phénol)* V final prélevé (ml) (ml) C lue = concentration de l échantillon calculée à partir de la courbe d étalonnage. V prélevé = volume d échantillon prélevé. V final = volume final recueilli (habituellement, ce volume est de 500 ml) Saisir les résultats dans la base de données LIMS.

11 Page : 11 de Saisir les résultats des éléments de contrôle qualité dans la charte de contrôle de l année en cours sur le serveur S. Enregistrer une non-conformité lors du non-respect d un ou plusieurs éléments de contrôle de la qualité et transmettre la non-conformité au responsable qualité. 9. RÉFÉRENCES 9.1. AMERICAN PUBLIC HEALTH ASSOCIATION (APHA), AMERICAN WATER WORKS ASSOCIATION (AWWA), WATER ENVIRONMENT FEDERATION (WEF). Standard Methods for the Examination of Water and Wastewater, 21e édition, 2005, 5530 B, 5530 C CENTRE D EXPERTISE EN ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU QUÉBEC, (indice phénol) : méthode colorimétrique automatisée avec l'amino-4-antipyrine, MA. 404 I.Phé. 2.2, Rév. 1, Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec, 2010, 13 p.

12 ANNEXE Page : 12 de 12 Montage de distillation des Phénols

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9 dans l eau Page : 1 de 9 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré

Plus en détail

Méthode. sulfures totaux dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 16

Méthode. sulfures totaux dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 16 par colorimétrie Page : 1 de 16 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation.

La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Principe L azote organique est attaqué par de l acide sulfurique fumant à chaud en présence d un catalyseur pour être transformé en ammonium. elui-ci est entrainé par distillation à la vapeur d eau avec

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

SurTec 650 ChromitAL TCP

SurTec 650 ChromitAL TCP SurTec 650 ChromitAL TCP Propriétés Passivation sans chrome VI pour aluminium à base de chrome III Liquide concentré Très bonne protection anticorrosion sur pièces non peintes comparable à celle du chrome

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Spectrophotométrie Colorimétrie

Spectrophotométrie Colorimétrie Pharmacie 1 ere année 2002-2003 Spectrophotométrie Colorimétrie ITRODUCTIO... 1 RAPPELS THEORIQUES... 2 DEFIITIOS... 3 LOI DE BEER-LAMBERT... 5 METHODES D AALYSE SPECTROPHOTOMETRIQUE... 6 Méthode de l

Plus en détail

Pharmacien d'officine Document professeur

Pharmacien d'officine Document professeur Pharmacien d'officine Document professeur Mathématiques, Physique Chimie et SVT 3 e Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence THÈME 5 : SANTÉ SVT : Les

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

1) Teneur en amidon/glucose. a) (Z F) 0,9, b) (Z G) 0,9, où:

1) Teneur en amidon/glucose. a) (Z F) 0,9, b) (Z G) 0,9, où: L 248/8 Journal officiel de l Union européenne 17.9.2008 RÈGLEMENT (CE) N o 900/2008 DE LA COMMISSION du 16 septembre 2008 définissant les méthodes d analyse et autres dispositions de caractère technique

Plus en détail

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme Travaux Pratique Chimie Analytique Semestre d hiver 1999 Julien Hutin Laurent Beget Alexandre Myalou Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Plus en détail

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut Extraction d un liquide et isolement du liquide brut 1- Isolement d un liquide : Pour retirer un liquide contenu dans un milieu réactionnel on peut : Hydrodistiller Le principe consiste à extraire le liquide

Plus en détail

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif MODE D EMPLOI NAOCL, HTH, NADCC ET EAU DE JAVEL Le contrôle de la qualité de la solution d hypochlorite de sodium produite par WATA est indispensable afin de déterminer le dosage à appliquer en fonction

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther.

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther. PCSI 2013/2014 Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1 I) L éther de diéthyle Conservation de l éther dans une bouteille hermétique 1) La bouteille a une capacité de V = 1,000 L. On la remplit avec un

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Chimie analytique : Rapport de manipulation

Chimie analytique : Rapport de manipulation UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Chimie analytique : Rapport de manipulation Dosage de l éthanol dans un vin blanc 09/03/2010 Salmon Chloé de Bony Eric Baert Jonathan Depireux Romain Table des matières Introduction...

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE TP ANA3 INSA DE ROUEN Laboratoire de chimie analytique ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE Les huiles lubrifiantes sont cruciales pour

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

Concours ATPL 2011 EXTERNE

Concours ATPL 2011 EXTERNE Concours ATPL 011 EXTERNE Sciences physiques et chimiques Dans les questions numérotées de 1 à 13, vous ne cocherez que les réponses exactes. Pour chacune de ces 13 questions, il y a entre 0 et 5 réponses

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire BACCALAURÉAT SÉRIE S Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales Sommaire I. DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS... 2 II. LISTE DE MATÉRIEL DESTINÉE AUX PROFESSEURS ET

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

Les polluants : les nitrates

Les polluants : les nitrates Les polluants : les nitrates L azote est un élément essentiel de la matière vivante. Sa quantité et sa forme chimique dans le milieu aquatique y conditionnent le développement de la vie. [ 1 ] L azote

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240 I.N.S.. DE ROUEN Laboratoire de Chimie nalytique U.V. N PRISE EN MIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMDZU U.V. 240. OBJECTIFS - Choix des paramètres nécessaires pour un tracé de spectre. - Utilisation

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

INRA-DRH Concours externes 2007

INRA-DRH Concours externes 2007 INRA-DRH Concours externes 2007 Page 1 of 2 AI Assistant en techniques d'analyse chimique profil n : AI07-EA-3 emploi-type n : B3C03 Orléans concours : AIB02 Lieu du concours : Orléans :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS 2.1 - La formation de liaisons ioniques et covalentes 2.2 - Les noms et les formules des composés ioniques et moléculaires 2.3 - Une comparaison des propriétés

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LS MÉLANGS HOMOGÈNS T LS CORPS PURS CORRCTION DS XRCICS Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : xercice 1 p 40 a L'apparence homogène d'une substance ne

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

DS N 2 ( 15 Novembre 2012)

DS N 2 ( 15 Novembre 2012) Première VIS Pour JM Podvin DS N 2 ( 15 Novembre 2012) Nom : Prénom : En cette nuit d été du 14 Juillet, JST a cassé sa tirelire pour se rendre à Paris avec sa dulcinée. En bons citoyens, ils assistent

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2 Chimie : Séance n 2 I. Réaction entre l acide acétique et l ion borate : On mélange 25,0 ml d une solution d acide acétique de concentration 2,50.10 2.L 1 et 75,0 ml d une solution de borate de sodium

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA)

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M1 S2 VRV) I) Introduction L eau minérale Contrex est connue pour être riche en minéraux, notamment

Plus en détail

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS 19 QCMs DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 HEURE LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISÉES Le sujet comprend 8 pages, veuillez

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com Pour plus d informations sur nos partenariats : +31(0)88 7865847 + 31 (0) 88 7865099 info@ Eau saine au goût agréable. Rétention de minéreaux essentiels. Système membranaire inégalé et breveté. Plus de

Plus en détail

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions.

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Items Connaissances Acquis Formule des ions sodium, cuivre(ii), fer(ii), fer(iii) et chlorure Domaines d acidité et de basicité en solution aqueuse. Lien

Plus en détail

E-IV-1V1 RECHERCHE ET DENOMBREMENT DE LEGIONELLA PNEUMOPHILA DANS LES EAUX

E-IV-1V1 RECHERCHE ET DENOMBREMENT DE LEGIONELLA PNEUMOPHILA DANS LES EAUX 1. Objet E-IV-1V1 RECHERCHE ET DENOMBREMENT DE LEGIONELLA PNEUMOPHILA DANS LES EAUX Cette procédure décrit la méthode de recherche et de dénombrement de Legionella pneumophila dans les eaux. 2. Domaine

Plus en détail

TP n 1: Initiation au laboratoire

TP n 1: Initiation au laboratoire Centre Universitaire d El-Tarf Institut des Sciences Agronomiques 3 ème année Contrôle de Qualité en Agroalimentaire TP n 1: Initiation au laboratoire Introduction L analyse de la matière vivante au laboratoire

Plus en détail

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes)

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT COMPOSITION DU LAIT Ref: CPLAI A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker l ensemble

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC

S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC 1. Objet Cette procédure a pour objet de décrire la méthode de dosage de 16 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) par

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000 ACADEMIE DE NANCY-METZ OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000 Traitements de déchets minéraux Edith Antonot E-mail : Edith.Antonot@netcourrier.com ou edith.antonot@wanadoo.fr 1. Objectifs : Vous disposez d

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage»

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d utilisation Avantage des produits «BIO» et des ECOLABEL 1) Caractéristiques certifiées (label européen): les liquides vaisselles

Plus en détail

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS.

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS. Visite à l ICV Cette entreprise analyse les échantillons que les viticulteurs leur transmettent de toute la région PACA (départements 13, 83, 84 et un peu du 06, ce sont en général des coopératives viticoles

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Document du professeur 1/11 Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/2010 LA PRATIQUE DU SPORT NOTIONS ET CONTENUS

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES. Water Treatment Chemicals

L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES. Water Treatment Chemicals L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES Water Treatment Chemicals L eau pure nécessite des solutions extrêmement pures Même les eaux d égout doivent répondre à des normes strictes. Les habitants

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante

Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante XVIII èmes Rencontres Professionnelles Colmar, 15 décembre 2011 «Engrais minéraux issus de l organique : intérêts et limites» Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Chimie des Aerosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) nouvelles particules dans l atmosphère. Les particules formées sont ultra-fines et par conséquent difficiles à détecter, mais

Plus en détail

NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995. Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001.

NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995. Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001. NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995 Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001. Amendée en 2010, 2013, 2014 CODEX STAN 290-1995 2 1. CHAMP D

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN C5-0224/2003. Position commune. Document de séance 2001/0212(COD) 14/05/2003

PARLEMENT EUROPÉEN C5-0224/2003. Position commune. Document de séance 2001/0212(COD) 14/05/2003 PARLEMENT EUROPÉEN 1999 Document de séance 2004 C5-0224/2003 2001/0212(COD) FR 14/05/2003 Position commune en vue de l'adoption du règlement du Parlement européen et du Conseil relatif aux engrais Docs

Plus en détail

Séparation des constituants d un mélange homogène

Séparation des constituants d un mélange homogène chapitre Débat pour préparer la leçon Séparation des constituants d un mélange homogène AU PROGRAMME DE L ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE : Être capable de mettre en évidence, par ébullition, qu une limpide n est pas

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur Sujets propriétés des acides et des bases échelle

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

Metrohm Water Solutions

Metrohm Water Solutions Metrohm Water Solutions Commandez avant le 30 juin 2012 et vous recevrez GRATUITEMENT 1 logiciel MagIC Net TM 1 kit d ultrafiltration ou 1 kit de dilution intelligente 1 colonne Metrosep A Supp 7 250/4.0

Plus en détail

Diméthylsulfoxyde (DMSO) Propriétés Physiques

Diméthylsulfoxyde (DMSO) Propriétés Physiques Diméthylsulfoxyde (DMSO) Propriétés Physiques Bulletin n 101 Introduction Le diméthylsulfoxyde (DMSO) est un liquide organique hautement polaire et miscible à l eau. Il est essentiellement inodore et possède

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 15DNBPROSPHME1 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2015 Sciences physiques Série professionnelle DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. Le candidat

Plus en détail

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Nocif Comburant Corrosif Toxique Inflammable CMI - 2008 Introduction Des produits chimiques de différents degrés de danger sont utilisés

Plus en détail