le courrier de LAISSEZ-LES-VIVRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le courrier de LAISSEZ-LES-VIVRE"

Transcription

1 SOS-FUTURES-MÈRES Décembre 2006 Trimestriel Prix : 4,5 le courrier de LAISSEZ-LES-VIVRE N 146 A T T E N T I O N! Dernière manifestation nationale Avant les scrutins présidentiel et législatif Mobilisez vos familles! Mobilisez vos amis! Dimanche 21 janvier 2007 Place de la République à Paris 14 h 30 Si chacun d entre nous réussit à mobiliser sa famille et une famille amie, nous pourrons facilement atteindre un effectif de manifestants. En effet, exceptée la défense des intérêts catégoriels ou corporatistes, il est rarissime qu une manifestation atteigne ce chiffre. Ainsi, le respect de la vie et la défense de la famille pourront à nouveau avoir droit de cité lors des prochaines élections.

2 Le Courrier de LAISSEZ-LES-VIVRE-SOS-FUTURES-MÈRES Journal de l association Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères (Association régie par la loi du 1 er juillet 1901, parue au J.O du 21 janvier 1971) Commission paritaire : 0609G85113 B.P PARIS CEDEX 10 Tél : (Secrétariat) (SOS FM) Fax : Internet : Courriel : C.C.P. Paris N Directeur gérant : Emmanuel Tremblay Comité de rédaction : Dr E. Tremblay, Mireille Clauzure, Bernard d Hartoy, Dr Claire-Marie Toudoire, Pierre Vouters Secrétaire de rédaction : Jack Michaux Impression : SOPAIC 20, avenue Charles De Gaulle CHARLEVILLE-MÉZIÈRES L info au quotidien : SOUTENONS L La presse pro-vie est bien rare : nous avons toutefois la chance de dispos Depuis leur création ces medias amis soutiennent sans aucune défection le com Hommage à Jean FERRÉ Jean-Ferré, président du comité éditorial de RADIO-COURTOISIE est retourné à Dieu le 10 octobre Ses obsèques se sont déroulées le 16 octobre en l église Saint-Germain de Saint-Germainen-Laye (Yvelines), sa paroisse. Le père Guy Cordonnier, curé de Saint-Germain, célébrait la messe d obsèques devant une foule immense (rassemblée dans une église comble près d une heure avant le début de la cérémonie). Jean Ferré avait réussi l exploit d accueillir et souvent même de rassembler toutes les droites au sein de «la radio libre du pays réel et de la francophonie», ce qui n a jamais été possible sur un plan politique à l échelon national. S O M M A I R E Page 1 : Manifestation du 21 janvier 2007 Page 2 et 3 : Soutenons la presse pro-vie Page 4 : «L infanticide : une I.V.G. tardive» Page 5 : Le respect de la vie et la présidentielle Page 6 : Culture de mort Vs. culture de vie Page 7 : Chronique des parturientes Page 8 : Nouvelles de SOS Futures Mères AIDEZ CEUX QUI NOUS AIDENT Choisissez un Grand Vin de Bordeaux Vendanges à la main Château Bessan 1 ères Côtes de Bordeaux rouge bouteilles : bouteilles : 405 En Bordeaux rouge bouteilles : bouteilles : 314 Rémy et Sylvie Verdier-d Hartoy Paiement à l ordre de SARL Vignobles et crus de Bessan TABANAC Tél : Fax : Courriel : Tarifs sur demande À Radio-Courtoisie, Laissez-les-Vivre dispose chaque année d un temps d antenne supérieur à celui accordé par tous les autres medias réunis en 35 ans! LONGUE VIE À RADIO-COURTOISIE! Vous pouvez écouter Radio-Courtoisie à Paris (95,6 Mhz), à Chartres (104,5 Mhz), Le Mans (98,8 Mhz), Le Havre (101,1 Mhz), Caen (100,6 Mhz) et Cherbourg (87,8 Mhz). Sur Internet : Par satellite : sur le bouquet T.P.S., satellite Hotbird, radio n 80 en Europe et en Afrique du Nord. Cotisation annuelle : 40 à Radio Courtoisie 61, bd Murat PARIS (Possibilité d adhérer en ligne sur le site Internet de Radio Courtoisie) Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 2 n 146 décembre 2006

3 A PRESSE PRO-VIE! er d un choix réel : une station de radio, un quotidien, un décadaire et deux bi-mensuels. bat pour la vie et pour la famille : soutenons-les! Le seul quotidien fidèle à la devise : «Dieu, Famille, Patrie» Informations et analyses politiques, culturelles, religieuses... et le suivi du combat pour le respect de la vie. Exemplaire gratuit sur demande, abonnement d essai : 15 pour un mois ou abonnement internet 25 au lieu de 50 pour 3 mois (pour les nouveaux abonnés). PRÉSENT 5, rue d Amboise PARIS Courriel : MONDE & VIE L actualité politique, religieuse et culturelle vue de droite 4 numéros pour 12 (au lieu de 16,80 ) Abonnement d un an (16 numéros) pour 50 (au lieu de 62 ) 14, rue Edmond Valentin PARIS Courriel : Le Libre Journal de la France Courtoise décadaire de résistance française et catholique ne vit que de ses abonnés Abonnement pour un an : 110 zeuros Réabonnement pour un an : 100 teuros Abonné souscrivant pour un tiers : 100 teuros Abonnement de soutien : à partir de 150 teuros Abonnement à vie (du journal!) : zeuros Vous pouvez également souscrire un "pacte abonnement" 10 zeuros par mois pendant douze mois 20 teuros par mois pendant six mois 40 teuros par mois pendant trois mois 55 keuros pendant deux mois consécutifs 4, place Franz-Liszt Paris Le journal catholique de différence avec son magazine culture-télé complet Chaque quinzaine, l'actualité religieuse, politique et culturelle vue à travers un regard catholique et romain Pour recevoir un abonnement gratuit de 3 numéros, L'Homme Nouveau 10, rue Rosenwald Paris Courriel : Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 3 n 146 décembre 2006

4 «L infanticide : une I.V.G. tardive!» Ce n est pas nous qui le disons, c est le Docteur Serge Bornstein, médecin, criminologue et expert judiciaire national : «Certains infanticides sont vécus froidement par les mères comme de simples I.V.G. tardives. Elles estiment avoir tout pouvoir et tout droit sur ce qu elles considèrent comme une simple extension de leur chair.» (1) En effet, depuis près de six mois de nombreuses affaires d infanticide ont défrayé la chronique : affaire Martinet à La Courneuve affaire Courjault (2 infanticides en Corée 1 en France) affaire Lelièvre à Redon affaire Dufeil (infanticide commis le 3 août 1999, jugé aux assises de Seine-et-Marne en novembre 2006). Cette dernière affaire s avère particulièrement instructive : aux policiers comme aux juges, la prévenue affirme «ne pas avoir cherché à savoir si la chose était un enfant». TITRE DEUXIEME CHAPITRE PREMIER ANCIEN CODE PENAL (abrogé le 1 er mars 1994) Effectivement, en matraquant littéralement la population française depuis 35 ans avec de formules du type : tas de cellules, amas de cellules, lambeaux de chair, mon corps m appartient, absence de projet parental etc..., un grand nombre de femmes ont fini par penser que leur enfant à naître n est rien d autre qu une «simple extension de leur chair» ou même une chose. En outre, il faut noter que le nouveau code pénal, en application depuis le 1 er mars 1994, a carrément supprimé le crime d infanticide institué par le code de 1810 (et modifié par la loi du 21 novembre 1901). CRIMES ET DELITS CONTRE LES PARTICULIERS DES CRIMES ET DELITS CONTRE LES PERSONNES SECTION PREMIERE MEURTRES ET AUTRES CRIMES CAPITAUX, MENACES D ATTENTAT CONTRE LES PERSONNES 1 er MEURTRE, ASSASSINAT, PARRICIDE, INFANTICIDE, EMPOISONNEMENT (...) Art. 300 (L. 21 nov. 1901) L infanticide est le meurtre ou l assassinat d un enfant nouveau-né. (...) N.B. Le code de 1810 définissait l infanticide comme «le meurtre d un nouveau-né vivant dans les trois jours suivant l accouchement». Rappelons que c est ce même nouveau code pénal qui a supprimé le délit d avortement (article 317) en En effet, les lois Veil (17 janvier 1975) et Pelletier (31 décembre 1979) s étaient contenté de dépénaliser l avortement exécuté dans certaines conditions légales : cette situation a donc perduré durant dix-neuf ans (de 1975 à 1994). Mais, en 1994, le nouveau code pénal instaure une véritable inversion philosophique supprimant même la notion de délit d avortement (excepté en cas d avortement forcé : article ). La loi Aubry du 4 juillet 2001 a achevé cette révolution en transférant les deux articles relatifs à «l interruption volontaire de grossesse» subsistant dans le nouveau code pénal vers le code de la santé publique. La loi Aubry a également porté le délai légal de 10 à 12 semaines, amenant de nombreux praticiens à renoncer à pratiquer des avortements qu ils qualifient désormais de véritables infanticides. (1) Le Figaro Magazine du 28 octobre 2006 SOS FUTURES MÈRES numéro vert Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 4 n 146 décembre 2006

5 LE RESPECT DE LA VIE ET LA PRÉSIDENTIELLE Dans le contexte actuel, la défense du respect de la vie a complètement disparu des programmes des rares candidats pro-vie. Écrivons donc aux candidats qui nous paraissent le mieux incarner la défense du respect de la vie et de la famille pour leur rappeler que nos bulletins de vote seront choisis en fonction des propositions concrètes inscrites dans leur programme relatives à ces sujets. Voici, par exemple, deux questions-clé : 1 ) La prime pour l emploi Contre toute justice, son attribution ne tient aucun compte du quotient familial. Lorsqu elle est attribuée, le quotient familial (c est-à-dire la composition de la famille) a une incidence très faible. 2 ) Les plafonds des prestations familiales Les familles bénéficiant de deux revenus bénéficient d un plafond supérieur de 30% à celles bénéficiant d un seul revenu. En clair, les mamans ont le droit d exercer n importe quelle fonction sauf de s occuper de leurs propres enfants! A moins, bien sûr, d accepter la perte d une partie importante de leurs prestations familiales : est-ce juste? Finissons-en avec cette véritable dictature! LES PLAFONDS DE RESSOURCES AU 1 er JUILLET 2006 Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 5 n 146 décembre 2006

6 CULTURE DE MORT VERSUS CULTURE DE VIE Le département du Val-de-Marne (94) en mal de maternité(s)! Deux maternités disparaissent : tant pis! Deux avortoirs aussi : tant mieux! A la clinique de Bercy (Charenton-le-Pont), il y avait encore HUIT obstétriciens en décembre 2005, il en reste SIX en décembre En janvier 2007, il n en resterait qu UN seul et unique : le service de maternité ferme donc définitivement ses portes le 31 décembre Selon plusieurs médecins interrogés, l explosion des primes d assurance des obstétriciens, due à la jurisprudence Perruche (bien que celle-ci soit obsolète) en serait la cause. L hôpital Jean Rostand d Ivry-sur-Seine est en réalité une immense maternité de l Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP). Elle fermera définitivement ses portes en décembre 2007 pour être intégrée à l Hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre) Au Cimetière Parisien de THIAIS (Val-de-Marne), géré par la Ville de Paris, le Carré des Anges (division 94) est agrandi et rénové : il s agit d un lieu de recueillement, d espaces gratuits d inhumation (ou de dispersion des cendres) des enfants victimes de décès périnatal. Les travaux, débutés en septembre 2006, seront achevés en janvier Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 6 n 146 décembre 2006

7 CHRONIQUE DES PARURIENTES «Salauds de pauvres!» Une enquête officielle du mois de novembre 2006 conclut au triste constat suivant : trois médecins sur dix refuse de soigner les patients bénéficiant de la Couverture Maladie Universelle (C.M.U.) En effet, une future maman nous confiait il y a quelques mois qu à l issue de sa première échographie dans une clinique privée du Calvados, elle s est trouvé littéralement séquestrée (porte du cabinet fermée à clé!) jusqu à ce que son mari retourne chercher son chéquier (soit 120 kms aller-retour!) puisque l obstétricien refusait, en violation complète du code de la sécurité sociale, une prise en charge C.M.U. de la jeune femme qui lui présentait sa carte tout à fait valide. Déontologie à toute épreuve! Entendu en salle de travail d une clinique chic de la banlieue ouest de Paris par une maman qui accouchait de son septième enfant (sans la moindre péridurale pour les six premiers) : «il faut bien que je paye mes impôts!» lui assène l anesthésiste, faute d argument médical pour lui imposer une péridurale à laquelle elle finit par procéder. Heureuse nouvelle? Une jeune femme annonce une nouvelle qu elle croyait heureuse à la directrice du collège parisien très BCBG où elle est enseignante. Sans sourciller, celle-ci lui rétorque, avec une délicatesse absolue : «je croyais que vous en aviez déjà un!» Schizophrénie de nos gouvernants Professeur Bernard DEBRÉ! L embryon humain serait-il autre chose qu un tas de cellules? Chers amis, Au recto de ce coupon-réponse (page 8 du journal), vous trouverez un appel de cotisation. Trois cas de figure peuvent se présenter : 1) vous n avez pas encore versé votre cotisation 2006 : il est encore temps pour la régler 2) vous avez déjà réglé votre cotisation 2006 : vous pouvez d ores et déjà régler votre cotisation ) vous avez déjà réglé votre cotisation 2006 et vous souhaitez effectuer un don complémentaire pour l année 2006 Dans tous les cas, seule la date de versement compte pour l établissement du reçu fiscal, indépendamment de l année de cotisation concernée. Tout don ou cotisation versé au plus tard le 31 décembre 2006 pourra être déduit de vos revenus En effet, conformément à l article 200 du code général des impôts, les dons versés à notre œuvre d intérêt général ouvrent droit à une réduction d impôt de 66 % de leur montant (dans la limite de 20 % du revenu imposable) ; ce qui signifie qu un don de 100 vous coûte réellement 34. Tous les reçus fiscaux de l année 2006 seront adressés avant le 31 mars 2007, soit deux mois avant la date limite de déclaration. Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 7 n 146 décembre 2006

8 NOUVELLES DE SOS FUTURES MÈRES Chers amis, Noël, nous le disons souvent, célébration d une naissance pour les chrétiens, peut être considéré comme la fête de la vie par excellence. Evidemment, ce n est pas la façon dont nos sociétés matérialistes et hédonistes l ont grimé qui peut nous aider à retrouver ce sens profond, mais il suffit de peu de choses pour le voir affleurer, et ne le retrouve-t-on pas, même sous ses formes les plus terre-à-terre, dans cette aspiration à la paix qu il fait naître, dans ces accès de générosité dont il est l occasion. Aussi, comment, dans la perspective de ce jour, notre pensée n irait-elle pas vers les enfants? Il faudrait se frapper de cécité volontaire pour ne pas constater à quel point la situation des enfants a connu, ces dernières années, une dégradation tragique. Comme si l innocence et la fragilité étaient devenues des incitations à davantage d égoïsme et de cruauté. Chaque semaine égrène son martyrologe d enfants tués, d enfants torturés, d enfants maltraités, physiquement et moralement et, en fin de compte, d enfants sacrifiés. Si les historiens commencent à douter, non sans de sérieuses raisons, de la réalité des sacrifices d enfants à Carthage, nos sociétés contemporaines, elles, en sont arrivées à institutionnaliser de tels sacrifices. Car c est bien en l honneur des nouveaux dieux, au culte devenu obligatoire, que sont, en France, sacrifiés chaque jour par l avortement légal, quelque 600 enfants. Et ces nouveaux dieux, les plus aveugles et les plus cruels de tous, fabriqués par les idéologies fondatrices (si l on peut dire) du désordre social érigé en ordre légal, sont les pires des mauvais penchants de notre nature : il s agit des revendications de l esprit de jouissance qui n ont pas le moindre scrupule à se satisfaire au détriment de l autre, COTISATION 2006 ou 2007 : de membre actif (25 ) de soutien (50 ; 75 ; ) de membre d honneur (150 ) de membre bienfaiteur (500 ) Abonnement au Courrier de LLV (15 ) Don au service SOS Futures Mères Don au service SOS Familles Don de soutien (montant libre) Manifestation du 21 janvier 2007 T O T A L en particulier, parce que c est moins dangereux, au détriment du plus faible. La situation de détresse de la mère, hypocritement invoquée par la lettre de la loi Veil pour justifier l avortement, devait provoquer la suppression de l enfant à tout instant de sa vie, dès lors qu il apparaît comme un gêneur, ou la chosification de l enfant au profit des pulsions de toute nature qui peuvent saisir un être humain désormais sans repère, ni dans la société, ni dans sa conscience. Les défenseurs de la culture de vie que nous sommes devraient se sentir mobilisés en permanence contre toutes les formes d agression, directes ou indirectes, contre l enfance, qui viennent aujourd hui le plus souvent des contraintes légales ou de l état d esprit et de l habitus social qu elles engendrent. Que la fête de Noël soit pour nous tous l occasion d une salutaire prise de conscience, seule capable de faire reculer la tyrannie. Je ne veux pas manquer de remercier tous ceux qui, d une manière ou d une autre, contribuent déjà à notre œuvre de salut public et je joins à mes souhaits de joyeuse et intense fête de Noël, mes vœux les plus cordiaux pour l année 2007, qui verra peut-être le commencement de l écroulement de ce monde de mort. Mireille Clauzure Responsable nationale SOS Futures Mères Nom : Prénom : Adresse : 146 Code Postal : Ville : Tél : : Le Courrier de Laissez-les-Vivre SOS Futures Mères 8 n 146 décembre 2006

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches.

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches. L Agence de la biomédecine DON D ORGANES le guide L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care!

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! ARGUMENTAIRE DÉTAILLÉ Aujourd hui, tous les habitants et habitantes de notre pays sont assurés au sein de l assurance de base pour

Plus en détail

VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS. Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine

VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS. Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine Que devient son corps? Quelle cérémonie envisager? Quel lieu de mémoire? Comment vivre ce deuil? Quels accompagnements sont

Plus en détail

ASSOCIATION INFORMATIQUE POUR LA DISTRIBUTION, LE PARTAGE ET L ÉCHANGE DES CONNAISSANCES DES LOGICIELS LIBRES SUR MÉRIGNAC

ASSOCIATION INFORMATIQUE POUR LA DISTRIBUTION, LE PARTAGE ET L ÉCHANGE DES CONNAISSANCES DES LOGICIELS LIBRES SUR MÉRIGNAC UNBEE ASSOCIATION INFORMATIQUE POUR LA DISTRIBUTION, LE PARTAGE ET L ÉCHANGE DES CONNAISSANCES DES LOGICIELS LIBRES SUR MÉRIGNAC Association à but non lucratif et apolitique Fondée par les adhérents aux

Plus en détail

Maître Laetitia CANTOIS AVOCAT au Barreau de Caen 6 rue Samuel Bochard 14000 CAEN Tel : 02,31,23,96,26 Port : 06,87,193,293 Fax : 02,31,23,96,26 Site

Maître Laetitia CANTOIS AVOCAT au Barreau de Caen 6 rue Samuel Bochard 14000 CAEN Tel : 02,31,23,96,26 Port : 06,87,193,293 Fax : 02,31,23,96,26 Site Maître Laetitia CANTOIS AVOCAT au Barreau de Caen 6 rue Samuel Bochard 14000 CAEN Tel : 02,31,23,96,26 Port : 06,87,193,293 Fax : 02,31,23,96,26 Site internet: www,avocat-cantois,fr Mail : avocat_cantois@yahoo.fr

Plus en détail

DON D ORGANES Donneur ou pas

DON D ORGANES Donneur ou pas Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par la loi de bioéthique du 6

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Dénomination sociale.. Enseigne/nom commercial (le cas échéant)... Nature juridique... Adresse du siège social.. Adresse de l établissement

Dénomination sociale.. Enseigne/nom commercial (le cas échéant)... Nature juridique... Adresse du siège social.. Adresse de l établissement PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE PRÉFECTURE DIRECTION DES LIBERTÉS PUBLIQUES BUREAU DE LA CITOYENNETÉ ET DE LA NATIONALITÉ Tél. : 05-55-44-18-22 ou 05-55-44-18-29 Fax : 05-55-44-18-19 Courriel : marie-annick.ramnoux@haute-vienne.gouv.fr

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS INTENDANCE

FICHE DE RENSEIGNEMENTS INTENDANCE FICHE DE RENSEIGNEMENTS INTENDANCE Responsable(s) principal(aux) Père et Mère Père Mère Tuteur : Situat.de famille : Marié(e) Veuf(ve) Pacsé(e) Vie maritale Séparé(e)* Divorcé(e)* Célibataire * Il est

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES MINISTERE CHARGE DE L EDUCATION NATIONALE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DIPLÔME D'ETAT DE MONITEUR EDUCATEUR LIVRET DE PRÉSENTATION DES ACQUIS

Plus en détail

Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie

Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie Nom et prénom: Adresse: Numéro de registre national: Mes valeurs et convictions personnelles Outre les déclarations anticipées expressément

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Prochaine rencontre: jeudi 15 mai, 10h00/12h00 Maison des Habitants Centre-ville - 2 rue du Vieux Temple - Grenoble

Prochaine rencontre: jeudi 15 mai, 10h00/12h00 Maison des Habitants Centre-ville - 2 rue du Vieux Temple - Grenoble Prochaine rencontre: jeudi 15 mai, 10h00/12h00 Maison des Habitants Centre-ville - 2 rue du Vieux Temple - Grenoble mortderuegrenoble.wordpress.com La «barque-mémoire» et «la passerelle», construits en

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Dr G. ANTONIOTTI Direction des Risques Coordonnateur Risques Infectieux Générale de Santé, Paris Atelier A5 Société

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU CGA ALSACE LE 5 OCTOBRE 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU CGA ALSACE LE 5 OCTOBRE 2015 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU CGA ALSACE LE 5 OCTOBRE 2015 Madame, Monsieur, Cher adhérent, J ai le plaisir de vous convier aux différents évènements prévus à l occasion de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC QUEBEC ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC Il existe deux statuts au regard de la sécurité sociale française, le détachement et l expatriation. Le détaché est rattaché

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement.

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement. Mentions légales Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société Il est édité par la société Développement, SAS au capital de 737 600 euros,

Plus en détail

Association Bou de nature Statuts association loi 1901

Association Bou de nature Statuts association loi 1901 Association Bou de nature Statuts association loi 1901 1. Constitution-objet-siège social-durée de l association Art 1 : Forme Il est créé sous la forme d une association, régie par les principes généraux

Plus en détail

État des lieux de la collecte 2006-2010. Chris Olivier CerPhi

État des lieux de la collecte 2006-2010. Chris Olivier CerPhi État des lieux de la collecte 2006-2010 Chris Olivier CerPhi Un panorama basé sur 3 sources d information 2006-2008 Source DGFIP Données de la Direction Générale des Finances Publiques : évolution annuelle

Plus en détail

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS ET DES MUSÉES DE STRASBOURG

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS ET DES MUSÉES DE STRASBOURG STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS ET DES MUSÉES DE STRASBOURG Titre I - Dénomination Objet Siège Durée Article 1 - Constitution, dénomination et inscription. L association «Société des Amis des Arts

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi

Plus en détail

Couverture de la responsabilité civile professionnelle des gynécologues obstétriciens libéraux

Couverture de la responsabilité civile professionnelle des gynécologues obstétriciens libéraux Couverture de la responsabilité civile professionnelle des gynécologues obstétriciens libéraux Les pouvoirs publics préfèrent une formule compliquée, inefficace et onéreuse à une solution simple, efficace

Plus en détail

Assurance des risques divers

Assurance des risques divers L assurance du terrorisme en Tunisie : où en sommes-nous? Nabil Ben Azzouz D.U en Droit des assurances de l IAL Etudiant en Master 2 Droit des assurances à l IAL Assurance des risques divers Depuis quelques

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en!

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en! Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon Parlons-en! 2 Les dons dons classiques dons «ISF» L unique ressource financière de l Église, c est le don. Dans un monde qui a tendance

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES MARCHANDS DE SOMMEIL

LUTTE CONTRE LES MARCHANDS DE SOMMEIL LUTTE CONTRE LES MARCHANDS DE SOMMEIL CONSTATS ET PROPOSITIONS DE RECOMMANDATIONS SUITE AUX MIDIS D ÉCHANGES Lors des midis d échanges qui ont eu lieu les 11 mars, 26 mars, 2 et 23 avril 2009 avec toutes

Plus en détail

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Campagne DENIER 2015 Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Edition janvier 2015 Sommaire Page 3 - Denier de l Eglise Bilan 2014/Campagne 2015 Page 4 - Evolutions de la collecte du Denier

Plus en détail

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV)

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) I. But et composition de l Association Article 1 : Nom Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé DON D ORGANES, IL SUFFIT DE LE DIRE. MAINTENANT. Le guide pour tout comprendre Agence relevant du ministère de la santé La greffe D organes comment s y prendre? des vies La greffe d organes est un acte

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Garanties obsèques FRANCHIR LE CAP

PRÉVOYANCE. Garanties obsèques FRANCHIR LE CAP PRÉVOYANCE Garanties obsèques FRANCHIR LE CAP BÉNÉFICIER DE NOTRE EXPERTISE Notre société évolue rapidement avec la modification de la cellule familiale, l allongement de la durée de vie... Exprimer ses

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer Droits des malades en fin de vie Connaître la loi Leonetti et l appliquer Lorsque la médecine trouve ses limites et que la personne, avec ses proches, se situe dans la perspective d une échéance annoncée,

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

1. Coordonnées de l expéditeur. Vous avez réalisé, dans nos locaux, des travaux d aménagement, le jeudi 22 décembre dernier.

1. Coordonnées de l expéditeur. Vous avez réalisé, dans nos locaux, des travaux d aménagement, le jeudi 22 décembre dernier. 3. Références Marie Durand Institut des Langues 145 rue Xavier Cigalon 30000 NICE Tel: 0402030405 Courriel : durand@aol.fr 1. Coordonnées de l expéditeur M. Michel Fabre Directeur Fabre associés 24 avenue

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR DU TRAVAIL

NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR DU TRAVAIL PRÉFÈTE DE SEINE-ET-MARNE Préfecture Direction des Services du Cabinet et de la Sécurité Bureau du cabinet Section des affaires générales Distinctions honorifiques NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT SYNDICAT SANTÉ SOCIAUX Pour améliorer la vie, défendons la vôtre VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE 2014 WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc formation syndicale

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

En 6 Choisis ton thème

En 6 Choisis ton thème E. S. P. C. ST-JOSEPH Collèges - L.E.G.T.P. Lycée Professionnel - Enseignement Supérieur IFCA En 6 Choisis ton thème Choisis ton thème Choisis ton thème 23, avenue Georges Pompidou 24000 PERIGUEUX Tél

Plus en détail

L'association est composée des membres et adhérents suivants : Membres fondateurs;

L'association est composée des membres et adhérents suivants : Membres fondateurs; Règlement intérieur Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l'association ASSUR dont le siège est à Garges-lès-Gonesse, et dont l'objet est : Conseiller, aider et promouvoir, la

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Règlement du jeu-concours d écriture Imagine

Règlement du jeu-concours d écriture Imagine Règlement du jeu-concours d écriture Imagine Article 1 - Organisation La Société Hachette Livre, département Gautier-Languereau, société anonyme au capital de 6.260.976 euros, dont le siège social est

Plus en détail

Séjours - Missions - Études - Stages - WHV. www.asfe-expat.com. ASFE, l'assurance santé sans frontières

Séjours - Missions - Études - Stages - WHV. www.asfe-expat.com. ASFE, l'assurance santé sans frontières Séjours - Missions - Études - Stages - WHV www.asfe-expat.com ASFE, l'assurance santé sans frontières L'assurance Jeunes Loin de votre pays, en mission, en stage / études, vous vous posez naturellement

Plus en détail

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone St Thomas d Aquin Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone 1 er janvier 2014 Entrée Peuple louez Marie Ref/ Peuple louez Marie (Ave Marie) la mère au

Plus en détail

Naître à l hôpital Daler

Naître à l hôpital Daler Naître à l hôpital Daler Sommaire Se préparer à la naissance 5 Quand se rendre à la maternité 6 Il faut prendre avec vous 8 L heure est arrivée, la naissance 10 Votre séjour en maternité 15 Votre retour

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

MUTUELLE AUTONOME GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION. notre référence MUTUELLE N 343 030 037 SOUMISE AUX DISPOSITIONS DU LIVRE II DU CODE DE LA MUTUALITÉ

MUTUELLE AUTONOME GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION. notre référence MUTUELLE N 343 030 037 SOUMISE AUX DISPOSITIONS DU LIVRE II DU CODE DE LA MUTUALITÉ MUTUELLE AUTONOME GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION votre santé notre référence MUTUELLE N 343 030 037 SOUMISE AUX DISPOSITIONS DU LIVRE II DU CODE DE LA MUTUALITÉ Éducation nationale, Enseignement supérieur, Recherche,

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec Résultats d enquête Dr Régis MOURIES, Président En partenariat avec L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? Conférence de Presse du 25/11/14 Philippe

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié Identification de l adhérent Bulletin d adhésion individuelle Salarié à remplir et à retourner à Groupe NOVALIS TAITBOUT - Délégation internationale 4 rue du Colonel Driant - 75040 Paris Cedex 01 M me

Plus en détail

Cour européenne des droits de l homme. Questions & Réponses

Cour européenne des droits de l homme. Questions & Réponses Cour européenne des droits de l homme Questions & Réponses Questions & Réponses Qu est-ce que la Cour européenne des droits de l homme? Ces questions et réponses ont été préparées par le Greffe de la Cour.

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

SANTE PLUS Créé le : 30/11/2009 - Modifié le : 22/09/2014 Suivi par : C. CLEMENT / A. BERNARD Indice : 1.2

SANTE PLUS Créé le : 30/11/2009 - Modifié le : 22/09/2014 Suivi par : C. CLEMENT / A. BERNARD Indice : 1.2 SANTE PLUS Créé le : 30/11/2009 - Modifié le : 22/09/2014 Suivi par : C. CLEMENT / A. BERNARD Indice : 1.2 Modalités de souscription SANTE PLUS «A.N.I.» Si vous étiez adhérent à la surcomplémentaire santé

Plus en détail

Assurance obligatoire des soins

Assurance obligatoire des soins Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions d assurance Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance:

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

Benoit Chabert & Philip Cohen

Benoit Chabert & Philip Cohen Benoit Chabert & Philip Cohen Candidats au Bâtonnat 2016 Élections des 23 et 25 JUIN Benoit Chabert Candidat au Bâtonnat Né le 2 novembre 1963 à Boulogne Billancourt Père de Jeanne (17 ans), Etienne (15

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2010 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

L ASSURANCE-DÉPÔTS UNE PROTECTION POUR VOS ÉCONOMIES

L ASSURANCE-DÉPÔTS UNE PROTECTION POUR VOS ÉCONOMIES en collaboration avec L ASSURANCE-DÉPÔTS UNE PROTECTION POUR VOS ÉCONOMIES Le supplément L assurance-dépôts: une protection pour vos économies a été réalisé par Option consommateurs en partenariat avec

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AH-HP COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Février 2010 1 Origine du code de déontologie Faisant

Plus en détail

Mise en place de l option pour l abattement de 10 %

Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Chap. 04/2 : La rémunération N o 04/2-100 Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Vous souhaitez mettre en place l option pour l abattement supplémentaire pour frais professionnels dans votre

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

La pension minière de réversion

La pension minière de réversion La pension minière de réversion DdRS Dossier de demande Une notice explicative pour vous aider dans vos démarches ainsi que la liste des pièces justificatives à joindre à votre demande La demande de pension

Plus en détail

STATUTS I- L ASSOCIATION : Article 1 er. Article 2. Article 3. Association loi 1901

STATUTS I- L ASSOCIATION : Article 1 er. Article 2. Article 3. Association loi 1901 Association loi 1901 STATUTS I- L ASSOCIATION : Article 1 er Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901 sous la dénomination

Plus en détail

Comment investir en sicav?

Comment investir en sicav? & Sicav Comment réaliser de bons placements quand on n a pas le temps ou les connaissances suffisantes pour s en occuper? Opter pour une ou plusieurs sicav peut être utile! Comment investir en sicav? Société

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS?

FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS? FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS? Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante, instituée par la loi du 29 mars 2011. Cette institution

Plus en détail

Débat sur la loi de Santé

Débat sur la loi de Santé Débat sur la loi de Santé TPG Le principe de ce TPG est que le patient n aura plus à avancer les frais pour la consultation. Actuellement, pour une consultation chez le généraliste de 23 : 15,10 e remboursés

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Couvertures Responsabilité Civile vie privée et Individuelle Accident - 2013

Couvertures Responsabilité Civile vie privée et Individuelle Accident - 2013 Couvertures Responsabilité Civile vie privée et Individuelle Accident - 2013 Assurances Indigo Expat L essentiel des assurances internationales pour les salariés expatriés ressortissants de l Union Européenne

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1531 du 17 décembre 2014 relatif au taux des cotisations d allocations familiales et d assurance

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié International Le Pack Expat CFE Bulletin d adhésion individuelle Salarié À remplir et à retourner à : Humanis - Direction des activités internationales 93 rue Marceau - 93187 Montreuil cedex Identification

Plus en détail

STAGE TENNIS INTENSIF & TOURNOIS (- 18 ans) 2015 sans hébergement, avec repas à midi CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTION :

STAGE TENNIS INTENSIF & TOURNOIS (- 18 ans) 2015 sans hébergement, avec repas à midi CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTION : CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTION : 1) Modalités d inscription A retourner à l adresse suivante : ACADEMIE DE TENNIS FRANCK LEROUX, TENNIS CLUB D ARCACHON 7 avenue du Parc - 33120 ARCACHON FRANCE Le bulletin

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail