Conseil confédéral de la CSN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil confédéral de la CSN"

Transcription

1 1209 Conseil confédéral de la CSN Mandat Procès-verbal de la 15 e réunion (extraordinaire) tenue à Montréal, le 4 avril 2011 Table des matières 1. Mot de la prédente Accréditation des délégué-es Adoption de l ordre du jour Élections fédérales 2 mai La réunion débute à 13 h 40. La liste des présences est en annexe A, page Mot de la prédente (Annexe B, page 1217) La prédente, Claudette Carbonneau, s adresse aux délégué-es du conseil confédéral. 2. Accréditation des délégué-es Yvan Gamelin propose, appuyé par Marc Corriveau, d accréditer les personnes suivantes : Céline Lemay (Abitibi Témiscamingue - Nord du Québec), Nelson sabel (Bas-St-Laurent), Jean-Pierre Jean, François Marceau (Côte-nord), Alexandre Roy (Estrie), Luc Tremblay (Lanaudière), Marisol Durand (Laurentides), René Rochon, Suzanne Audette (Montréal métropolitain), Nathalie Delisle, Vincent Grenier, Hélène Mathieu (Québec-Chaudière- Appalaches), Sylvain parent (FM), Guy Dufresne, Caroline Quesnel, Claire Tremblay, Luc Vandal (FNEEQ), Robin Côté, René Joseph, Sonia Latreille (FSSS). ADOPTÉ 3. Adoption de l ordre du jour (Annexe C, page 1225) Sylvain Parent propose, appuyé par Jean Trudelle, d adopter l ordre du jour tel que présenté. ADOPTÉ 4. Élections fédérales 2 mai 2011 (Annexe D, page 1227) La secrétaire générale, Lise Poulin, présente aux délégué-es l analyse de la CSN sur les élections fédérales qui se tiendront le 2 mai 2011.

2 1210 Réunion extraordinaire du conseil confédéral du 4 avril 2011 Marc Laviolette propose, appuyé par Diane David, 1- Attendu que voter est un geste fondamental de notre démocratie; La CSN invite tous les membres de ses syndicats affiliés et la population en général à exercer leur droit de vote le 2 mai Attendu l évaluation que fait la CSN du gouvernement conservateur du Canada; Attendu le mode de scrutin actuel, uninominal à un tour, qui ne permet pas de refléter le vote populaire en l absence d une dimenon proportionnelle; La CSN invite les membres de ses syndicats affiliés et la population en général à voter le 2 mai prochain pour la candidate ou le candidat étant le plus en mesure d empêcher l élection d un candidat conservateur. 3- Attendu la potion du congrès de la CSN sur l action politique qui favorise l implication sur le plan politique des militantes et militants ain que des salarié-es du mouvement; La CSN invite les membres de ses syndicats affiliés à s impliquer activement dans la présente campagne électorale dans les circonscriptions et sur toutes les tribunes qui leur sont offertes. 4- Que la CSN fasse connaître sa réflexion dans la présente campagne électorale par les moyens d information et de communication appropriés, particulièrement dans les régions où la posbilité d élections de candidates ou de candidats du Parti conservateur est gnificative. Que la CSN invite ses organisations affiliées à diffuser sa réflexion dans le cadre de leurs champs d intervention respectifs. Que la CSN avec ses partenaires de la coalition Pas de démocratie sans voix vise à établir une coordination des luttes au Québec et ailleurs au Canada pour contrer les politiques du gouvernement Harper. ADOPTÉ Fin de la réunion à 15 h 20. Claudette Carbonneau, Prédente Lise Poulin, Secrétaire générale

3 1211 Annexe A Conseil confédéral d avril 2011 CSN Présence des délégué-es aux séances Séances CONFEDERATON DES SYNDCATS NATONAUX Boucher Denise v Carbonneau Claudette Patry Pierre Poulin Lise Roy Louis Valois Roger CONSEL CENTRAL CÔTE-NORD - CSN Jean Jean-Pierre Marceau François Tremblay Guillaume CONSEL CENTRAL DE LA GASPESE ET DES LES DE LA MADELENE Boulay Eric Chiasson Anatole 4, CONSEL CENTRAL DE L OUTAOUAS Baril Daniel 4, Quijada Michel CONSEL CENTRAL DE LANAUDERE Chaussé Céline 4, Corriveau Marc Longpré Alain Teser Daniel Tremblay Luc CONSEL CENTRAL DES LAURENTDES Céré Èric Durand Marisol Jetté Louise CONSEL CENTRAL DU MONTREAL METROPOLTAN Audette Suzanne

4 CONSEL CENTRAL DU MONTREAL METROPOLTAN Bastien Luc Cantave Louis Carlo Châteauneuf Gaétan Courtemanche Lisa Daigneauit Dominique De Sève Véronique Edma Mona Feriand Anick Lagacé Francis Ouimet Alain Picotte Donald Rochon René CONSEL CENTRAL DABTB-TÊMSCAMNGUE-NORD DU-QUÉBEC Lemay Céline Rheauit Donaid CONSEL CENTRAL QUEBEC CHAUDERE-APPALACHES Allard Ciaude Castro Émilia Ciavet Pierre Delie Nathalie Fortin Yves V Gauvin Richard Gingras Ann Grenier Vincent V Mathieu Héiène Rousseau Sophie Thibauit Réai V, CONSEL CENTRAL DU BAS ST-LAURENT Fillion Daniei sabei Neison Legendre Nancy Ross Marie-France CONSEL CENTRAL DU SAGUENAY LAC SANT-JEAN Cottenoir Engeibert Gingras Guy 1212 V V V

5 1213 CONSEL CENTRAL DE L ESTRE Lacharité Jean Roy Alexandre Tétreault Michel V CONSEL CENTRAL DE LA MONTEREGE Harnois Pierre Herbeuval Annette Lévesque Fernande Mallette Richard Morand Robert Poirier Pierrette CONSEL CENTRAL DU COEUR DU QUEBEC Brûlé Odette Levasseur Renée Paquin Dons FEDERATON DE LA CSN-CONSTRUCTON Paolinelli Aldo Miguel Vary Jacques FEDERATON DU COMMERCE Bergeron-Cyr David David Diane Lagacé Johnny V Lortie Jean Quellet René V Paré Michel V Renaud Jean-François Teser Guylaine V FEDERATON NATONALE DES ENSEGNANTES ET ENSEGNANTS DU QUEBEC Quesnel Caroline Senneville Caroline Thibodeau Micheline Tremblay Claire Trudelle Jean Vandal Luc V V V V V V

6 1214 FEDERATON DES PROFESSONNÈLES Dufour Lucie Tremblay Miche! V FEDERATON DE LA SANTE ET DES SERVCES SOCAUX Beaulieu Line Begley Jeif Cabana Jean-François Charette Daniel Côté Robin Desmarais Reine Gaouette Mélissa Goulet Laurier Joseph René Labrie Louise Lacasse Dany Lacasse Hélène Latreille Sonia Laurion Guy Leblanc Bruno Léger Lucie Lévesque Francine. Lévesque Yves Marcotte Josée O Dwyer Phyllis Paradis Denyse Sainte-Marie Charles Théoret Sylvie FEDERATON DES EMPLOYEES ET EMPLOYES DE SERVCES PUBLCS Arguin Nathalie Beaulieu Danielle Christofferson-Dugré Linda Doganieri Manon Duchastel Bernard Fecteau Alexandre Godin Yvon Lajoie André Marcoux Denis St-Georges Pierre Thiffault Alain

7 FÉDÉRATON DE L NDUSTRE MANUFACTURÈRE Gamelin Yvan Laviolette Marc Parent Sylvain FEDERATON NATONALE DES COMMUNCATONS Duguay Gilles Larouche Chantale Roger Pierre Nombre de délégués Hommes 58.54% 72 Femmes 41.46% 51 Total

8 1216 Liste des présences salarié es et viteurs/viteuses Archambault Alain, Aubry Benoît, Audet Julie, Beauchamp Sonia, Bégin Claude, Bélanger François, Bellerose Anne T. Benoît Marie-France, Bérubé Marie- Stéphane, Bibaud Louis, Bilodeau Guy, Boucher Micheline, Bourgeois Martin, Bradley Réjean, Cauchy-Charest Félix, Comby Marc, Courcy Peggy, Crête Jean, Cyr Christian, De Garie Louis, Deblois Daniel, Delsemme Michèle, Demers Pierre, Deschambault Robert, Drapeau Denis Duval Marcel, Filteau Michelle Fontaine Sophie, Fortin Réjean, Fournier Josée, Gagnon Charles, Gareau Louise, Gaumont Gaétane, Gauthier Françoise, Gauthier Hélène Gauthier Pierre, Genest Brigitte, Girard Jean-Yves, Grenier Jean, Harpin Marlyne, Hurteau Philippe, Jacques Sylvie, Jean Thérèse, Joly Caroline, Joncas Nathalie, L Écuyer François, Lacourère Fernand, Laflamme Julien, Lafrenière Diane, Lamoureux François, Lamoureux Josée, Langevin Alain, Laplante Johanne, Lavoie Karine, Leblanc Anne, L eblanc Raymonde, Lecavalier Sylvie, Lefebvre Céline, Marquis Julie, Martin Guy, Mayer Louise, Nolet Sylvain, Ouellette Léonide, Papillon patrice, Paquin André, Paradis Josée, Renaud Guy, Robitaille Yves, Rodrigue Jacqueline, Roy Rénald, Sarrazin Lise, Savignac Patrice, Seiffert Ana Maria, Tremblay Marie-Christine, Tricot Jacques, Vachon, Sylvie.

9 1217 Annexe B Mot d ouverture de Claudette Carbonneau Prédente de la CSN Conseil confédéral extraordinaire Montréal, le 4 avril 2011 (seul le texte prononcé fait foi.vf)

10 1218 Minute de lence Je vous invite à vous lever et à garder une minute de lence à la mémoire des travailleuses et des travailleurs qui ont lutté pour la cause syndicale et plus particulièrement Gérard Fonteneau, grand ami de la CSN, militant de la CSC Belge et de la CMT. Mes camarades du comité exécutif, Chers délégué-es, Chers militants et militantes, Chers salarié-es, Élections fédérales La CSN tient aujourd hui un conseil confédéral extraordinaire en prévion des élections fédérales du 2 mai prochain. Tout comme en 2008, elle recommandera à ses membres et à la population du Québec de barrer la route à Stephen Harper. La CSN avait alors invité ses membres à identifier et à appuyer, circonscription par circonscription, le candidat ou la candidate ayant le plus de chance de battre les conservateurs. Cet appel au vote utile et stratégique avait fait, en 2008, l objet d un document d analyse intitulé L élection de tous les dangers. Encore cette fois-ci, nous pourrions parler de l élection de tous les dangers. Les dégâts faits par le gouvernement conservateur, même minoritaire, sont condérables. maginez l élection d un gouvernement majoritaire! La loi et l ordre Ultraconservateur sur le plan social et ultralibéral sur le plan économique, le gouvernement Harper est le pire qu ait connu le Canada depuis plueurs décennies. Ses priorités : amender le Code criminel et augmenter le financement de la Défense nationale. Accusé d'outrage au Parlement pour avoir refusé de fournir les coûts de construction des nouvelles prisons et des avions militaires F-35 achetés sans appel d offres, ce gouvernement autoritaire, répresf, cachotier et antidémocratique, n héte pas à écarter celles et ceux qui le critiquent. On n a qu à penser au retrait du financement à l ONG Kairos, à Match nternational, à plueurs groupes de femmes ain que les menaces qui pesaient sur le Conseil canadien pour la coopération internationale, Alternatives, et d autres organisations incluant les programmes de solidarité internationale de la CSN auxquels l ACD participait. Quant aux avions militaires, la facture passe du mple au double de 16 à 30 milliards selon que vous

11 1219 soyez le premier ministre ou le directeur parlementaire du budget. Même les Américains trouvent conservatrice l estimation de Kevin Page. maginez toutes les politiques sociales qu on pourrait mettre en place avec 30 milliards $! Des impôts bas Sur le plan économique, le titre du budget présenté le 22 mars, Des impôts bas pour stimuler la croissance et l emploi, résume à lui seul l idéologie des conservateurs. En plus de maintenir la diminution d impôt des entreprises pour 2012 le Canada deviendra ain l Eldorado de tous les pays du G-7 avec le taux d impotion le plus bas Stephen Harper promet de nouvelles baisses pour les familles dans 3 ou 4 ans, et ce, dès le retour à l équilibre budgétaire. Aujourd hui, les conservateurs se présentent comme ceux qui ont sauvé l économie canadienne, mais n oublions pas que ce sont eux qui, en décembre 2008, refusaient obstinément l idée d une politique d intervention de l État pour contrecarrer la spirale de la crise. Environnement En quelques années, le Canada est devenu le cancre des pays développés dans le domaine des changements climatiques. Violant ses engagements comme gnataire du protocole de Kyoto, le gouvernement de Stephen Harper continue de défendre bec et ongles, au pays comme à l'étranger, la lucrative et polluante industrie des sables bitumineux. l affirme vouloir s inspirer du modèle américain, mais lorsque les États- Unis instaurent de nouvelles initiatives pour limiter les émisons de GES, le gouvernement conservateur Harper reste muet. Manque d éthique, abus de pouvoir, mépris envers la démocratie, cafouillage entourant le recensement, refus de rendre accesbles des documents sur les détenus afghans, conflits avec Élections Canada, accusations portées contre des membres influents du parti, échec pour obtenir un ège au Conseil de sécurité de l'onu, refus de rapatrier Omar Kadhr, rôle effacé dans les événements au Proche-Orient et en Afrique du Nord, menace de couper les vivres aux partis politiques, tentative de «recriminalisation» de l avortement, pillage de la caisse d assurance-emploi, criminalisation des jeunes contrevenants, non-intervention économique dans les secteurs manufacturier et forestier : ce beau programme, Stephen Harper se l est payé à partir d un gouvernement minoritaire. maginons l avenir que nous réserve un gouvernement majoritaire. l faut absolument battre les conservateurs.

12 1220 l faut absolument s impliquer dans la campagne en cours. Nous entamerons cette semaine la tournée précongrès et nous croyons qu à cette occaon, il serait opportun d inscrire la question des élections fédérales à l ordre du jour pour débat avec nos syndicats et d organiser dans chaque région une rencontre de presse pour expliquer notre potion dans la campagne fédérale. On ne peut rêver d un pays et donner en même temps les rennes à celui qui porte une vion diamétralement opposée à la nôtre. l faut inciter nos membres et la population à aller voter pour battre les conservateurs. l faut nous impliquer dans la campagne parce que le Québec qu on veut ne peut se construire sans nous, sans notre implication citoyenne et militante. Budget provincial La CSN est aus profondément déçue par le budget déposé par le ministre des Finances, Raymond Bachand, qui garde le cap sur le retour à l'équilibre budgétaire en , la taxe santé et la hausse des droits de scolarité. Ce gouvernement n'écoute pas les revendications des milliers de personnes descendues dans la rue, le 12 mars dernier, pour lui demander un changement de direction. Pour la CSN, le deuxième budget Bachand accentue les inégalités et hypothèque notre avenir. Désastre en éducation La hausse des droits de scolarité au niveau de 1968, en dollars constants, est carrément un retour en arrière. L année 1968, c'était avant la démocratisation du réseau d'éducation supérieure, avant la mise en œuvre du rapport Parent. Les droits qui seront portés à plus de 4700 $ avec les frais afférents constituent une vraie catastrophe. Cela met en péril l'accès à l'égalité en plus de diminuer la fréquentation aux études supérieures pourtant nécessaire pour faire face à la société de demain, tout en augmentant l'endettement déjà lourd des étudiants qui demeureront inscrits au niveau collégial. Le Québec qui enregistre un taux de diplomation de 9 % supérieur à ce qui est observé ailleurs au Canada fait la preuve qu une politique de faibles droits de scolarité améliore indéniablement l'accès aux études supérieures. Avec le budget Bachand, c est terminé à coup sûr! L Alliance sociale appuiera les étudiantes et les étudiants dans la poursuite de cette lutte et nous pouvons d ores et déjà saluer la réplique qu ils ont organisée depuis le dépôt de ce budget. Régimes de retraite La CSN appuie l'idée d'assurer la pérennité du Régime des rentes du Québec, mais elle est très critique quant aux moyens retenus pour renflouer la caisse. Que l'on revoie

13 1221 les pénalités actuarielles liées à la retraite dès 60 ans, prétextant ne pas vouloir faire reposer ces coûts sur l'ensemble des participants, c'est une chose. Ceci en est une autre de ne rien prévoir pour celles et ceux qui occupent les emplois les plus pénibles au sein de notre société ou ceux qui doivent se retirer hâtivement parce qu'aux prises avec des invalidités permanentes. Le gouvernement s'apprête à utiliser la cagnotte collective de la fiscalité pour améliorer le sort de ceux qui demeureront au travail après 65 ans. l s agit des mêmes personnes qui échappent aux emplois les plus astreignants. Cette approche injuste est décevante et à des années-lumière des réflexions modernes à faire sur la pénibilité du travail. Devant la propotion du gouvernement de mettre en place des régimes de retraite multientreprises où seuls les salarié-es seraient incités à cotiser, la CSN revient à la charge avec sa revendication d'instaurer des régimes de retraite obligatoires dans toutes les entreprises avec contribution patronale comme cela se fait notamment en Australie et dans les Pays-Bas. Assez cette volonté de faire peser sur les seuls travailleurs le poids de la retraite. Pas de mesures structurantes En matière de développement durable, le gouvernement ne propose aucune vion porteuse structurante pour améliorer notre bilan énergétique et réduire notre dépendance au pétrole. Au lieu de mettre en place un grand chantier pour électrifier les transports collectifs et soutenir ain l'industrie québécoise de la fabrication, le gouvernement y va de plueurs petites mesures, comme le développement du réseau cyclable vert ou encore le crédit d'impôt remboursable pour les véhicules écoénergétiques. On annonce pour une énième fois le Plan Nord qui demeure encore extrêmement vague et repose principalement sur l'initiative du secteur privé. Quant aux services de garde, la CSN demandait la création de nouvelles places dans les CPE et en milieu familial. Les places annoncées sont en deçà des besoins. Une telle promesse faite à maintes reprises ne s'est jamais matérialisée. Le gouvernement doit livrer rapidement ces places attendues depuis trop longtemps. l doit faire le choix de la qualité et cesser de dilapider les fonds publics à travers des crédits d'impôt qui soutiennent les services non régis et de moindre qualité. Des compresons qui font mal Enfin, la CSN déplore les compresons générées dans toutes les misons de l'état. La mise en place de fonds spécialisés cache le fait que les ministères et les organismes subissent déjà des compresons de près de 500 millions de plus que celles déjà

14 1222 annoncées l'année dernière. Encore une fois, le gouvernement libéral présente sa vion réductrice de l'état en consacrant une décroissance des budgets de presque tous les ministères. Pour la CSN, il s'agit d'un budget en contradiction avec les valeurs des Québécoises et des Québécois. Un budget profondément inéquitable qui frappe de plein fouet les plus pauvres et la classe moyenne. Ce gouvernement avait le choix. l a pris les mauvaises décions. C'est ce que la CSN et l'aliance sociale ne manqueront pas de lui rappeler. Couche-Tard La CSN est fière d'accueillir un quatrième groupe d'employé-es de la chaîne de dépanneurs Couche-Tard, celui de Saint-Liboire près de Saint-Hyacinthe, le plus gros Couche-Tard au Québec. La campagne de peur menée par l'entreprise pour intimider celles et ceux qui souhaitent se syndiquer fait chou-blanc. Les travailleuses et les travailleurs savent que pour se faire respecter dans cette entreprise, ça leur prend un syndicat CSN. Ce ne sont pas des tentatives d'intimidation qui les feront changer d'avis. J'invite la direction de Couche-Tard à prendre acte de la volonté de ses salariées et de se concentrer sur la négociation d'un premier contrat de travail. RSG Après plus d'un an de négociation, la toute première entente collective des responsables de services de garde en milieu familial a été gnée. De trois ans, l entente prévoit à terme une bonification de près de 34 % des sommes actuellement versées en subvention aux éducatrices en milieu familial, membres de la CSN. Ces sommes, totalisant 27,43 $ par jour, par enfant, incluent les protections sociales que sont la CSST, les assurances collectives, le régime québécois d assurance parentale, les congés de maladie ain que les vacances et les jours fériés. C'est une amélioration notable des conditions de travail et de vie de ces femmes qui se battent depuis plus de dix ans maintenant pour la reconnaissance syndicale et la reconnaissance de la valeur de leur emploi. Bravo! Journal de Montréal En terminant, c'est dans une proportion de 85,5 % que les membres du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal se sont prononcés en faveur de la propotion de protocole de retour au travail. Ain, selon les secteurs, le retour au travail s'effectuera entre le 5 et le 11 avril. Le protocole comporte le règlement de toutes les poursuites découlant du conflit de travail et les griefs. l y aura de la

15 1223 formation donnée au personnel qui retournera travailler au Journal de Montréal. De plus, un comité de reclassement sera mis en place pour les autres salarié-es. En terminant, je vous invite à réitérer toute votre solidarité à l égard des travailleuses et des travailleurs en conflit chez Valu-Mart de Shawville, au cimetière du Repos St- François, au Coq rôti et chez Olympia en Montérégie. Sur ce, je nous souhaite un bon conseil confédéral! Vive la CSN! Claudette Carbonneau Prédente de la CSN

16 1224

17 1225 Annexe C Réunion extraordinaire du conseil confédéral Palais des congrès de Montréal 4 avril 2011 Horaire de la séance 4 avril - 13 h 30 à 17 h 30 Projet d ordre du jour Le lundi, 4 avril h Mot de la prédente 2. Accréditation des délégué-es 3. Adoption de l ordre du jour 4. Élection fédérales 2 mai 2011 Note 2 Les dépenses des délégué-es officiels et des salarié-es du mouvement sont payées leur présence est confirmée par la gnature du registre une fois par jour. Note 3 Nous vous invitons à respecter l environnement en remettant à la sortie votre porte-carte vous ne dérez pas le réutiliser ain qu à garder vos documents pour la durée de la réunion. Vous pourrez remettre les documents que vous ne dérez pas conserver.

18 1226

19 1227 Annexe D Élections fédérales 2 mai 2011 Stephen Harper et la démocratie Le saboteur! Conseil confédéral Montréal, le 4 avril 2011

20 1228 Notes préliminaires Compte tenu de la conjoncture entourant cette campagne électorale, nous avons choi de produire un court texte pour mettre davantage l accent sur certaines caractéristiques politiques du Parti conservateur plutôt que sur un bilan exhaustif de ses réalisations. D'ailleurs, la CSN a produit, notamment dans ses conseils confédéraux depuis octobre 2008, de nombreuses analyses ou évaluation critiques du gouvernement Harper (les budgets fédéraux, les analyses de conjonctures, les discours de la prédente, etc.). Pour les mêmes raisons, nous ne produisons pas d analyse des programmes des partis d autant plus que la tendance est aux programmes «évolutifs» en ce sens qu il faut pratiquement attendre la fin de la campagne pour colliger l ensemble des engagements divulgués qua quotidiennement par les partis.

21 1229 Table des matières 1. Économie et finances publiques :... 6 Plus d iniquités fiscales... 6 Les imposteurs Les mesures sociales et la justice sociale... 7 Avancer en arrière... 7 Bâillonner la société civile... 7 Jeter un voile sur les droits des femmes Le Canada à l internationale... 8 Voir plus loin que le Tim Horton du coin... 8 Les droits humains... 9 L environnement ou l était une fois dans l Ouest! Opacité et arrogance... 9 Saboter les travaux parlementaires Manipuler l information Éliminer les déviants Outrage au Parlement Concluon Recommandations du comité exécutif de la CSN... 13

22 1230

23 1231 Élections fédérales /2 mai ntroduction Cinq ans de gouvernement dirigé par le Parti conservateur du Canada auront été suffisants pour éroder des piliers de nos institutions démocratiques et pour saper des valeurs largement partagées par la population. Ces valeurs sont à la base d une société moderne qui aspire à harmoniser droits humains, solidarité sociale, responsabilité collective et développement durable. Ce qu il faut retenir de ce travail de déconstruction, c est que Stephen Harper l a fait tout en étant à la tête d un gouvernement minoritaire. Qu il ait profité de la conjoncture politique, qui lui a permis de rester au pouvoir aus longtemps, n atténue en rien l impact des dégâts qu il a déjà causés. Depuis 2006, nous avons appris à découvrir la véritable nature de Stephen Harper qui, par ses profondes racines réformistes-alliancistes, puise son inspiration dans les dogmes de la droite morale et politique la plus dure. Ain, le maigre bilan législatif des dernières années nous démontre que ce n est pas par de grands débats de société mis au jeu, vière levée, que le gouvernement dirige l État, mais plutôt par une série d actions ou de décions ministérielles quotidiennes moins spectaculaires, mais tout aus délétères. Museler les institutions parlementaires, congédier ceux et celles qui refusent d être des béni-oui-oui, mettre fin ça et là à des dizaines de programmes pour détruire des années d effort à la promotion des droits sociaux, des droits des femmes et des droits humains en général, manipuler l information et la livrer au compte-goutte à la presse; voilà la manière conservatrice de faire les choses. l ne s agit plus de stratégies politiques «de bonne guerre» inscrites dans la tradition démocratique de notre système parlementaire, mais bien d actes délibérés de sabotage de la démocratie elle-même. Pendant toutes ces années, le gouvernement conservateur a tenté bien maladroitement de faire illuon. Si parfois l arbre cache la forêt, les manœuvres de Stephen Harper, au contraire, nous révèlent de manière éclatante la véritable nature de la forêt qui se trouve derrière lui. Le plus inquiétant est que les probabilités qu il forme de nouveau le prochain gouvernement sont élevées. Nous avons vu de quoi il est capable lorsqu il doit composer avec les partis d oppotion. maginons-le cinq ans encore, mais à la tête d un gouvernement majoritaire cette fois-ci. C est précisément pour contrer cette éventualité que la CSN doit s impliquer en démasquant le saboteur de démocratie qu est Stephen Harper et dénoncer

24 6 Élections fédérales /2 mai ses porte-voix du Québec dont la chétive autonomie n a d égal que la vacuité de leurs propos. 1. Économie et finances publiques Plus d iniquités fiscales Le gouvernement Harper ne croit pas à l intervention de l État dans l économie. l suffirait, selon lui, de mettre en place un régime fiscal compétitif au plan international et le marché ferait le reste. Sur cet aspect il vise donc moins d État. l compte essentiellement sur une réduction générale du fardeau fiscal de l ensemble des entreprises plutôt que sur des mesures ciblées pour stimuler la croissance économique et l emploi. Ain, le taux d impôt des entreprises, qui était de 29 % au début du millénaire, atteindra 15 % en 2012 ce qui en fera le plus bas taux des pays de l Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). De plus, le gouvernement Harper octroie de nouvelles baisses d impôt aux entreprises au moment même où, pour rétablir l équilibre budgétaire, il effectue d importantes coupes dans les dépenses de programmes, entre autres, celles liées à l environnement. l adhère à la vion néolibérale selon laquelle un fardeau fiscal trop élevé et les programmes sociaux réduisent nécessairement la croissance du PB. Le titre des documents budgétaires, déposés le 22 mars dernier, est éloquent à cet effet : Des impôts bas pour stimuler la croissance et l emploi. Les imposteurs Stephen Harper s arroge dans la présente campagne le mérite de la bonne santé financière du Canada comparativement à celle des autres pays du G8. Pourtant, il faut se rappeler qu au lendemain de son élection d octobre 2008, en pleine crise économique et contrairement aux mesures que la plupart des pays développés mettaient en branle à ce moment, le gouvernement Harper déposait un budget d austérité tout à fait inapproprié dans les circonstances. l en profitait d ailleurs pour sabrer notamment le financement public des partis politiques. C est grâce aux presons des partis d oppotion que le gouvernement conservateur, pour éviter d être défait, découvrira les «bienfaits» de la prorogation et déposera finalement au début 2009 un budget plus apte à soutenir et relancer l économie par un investissement masf dans des programmes d infrastructures. Ce sont par ces mesures, et parce que notre système bancaire était plus en mesure de faire face à la muque, que la performance économique du Canada s est démarquée. l faut que Stephen Harper et son ministre des Finances Jim Flaherty soient des imposteurs de première classe pour s attribuer aujourd hui les résultats de décions qui leur furent imposées par d autres.

25 1233 Élections fédérales /2 mai Les mesures sociales et la justice sociale Avancer en arrière Mais toujours rien dans le dernier budget pour soutenir les chômeuses et les chômeurs qui ne se sont pas encore relevés des effets catastrophiques de la crise sur les emplois. Au contraire, les conservateurs continuent de bloquer les nombreux projets de loi déposés par les député-es d oppotion pour bonifier le régime d assurance emploi alors que celui-ci se dirige à nouveau vers des surplus faramineux qui seront vraisemblablement détournés, encore une fois, pour satisfaire une autre obseson conservatrice, la dette. Et toujours le même refus obstiné de soutenir les travailleurs âgés victimes de la crise, tout comme il abandonne des pans importants du secteur manufacturier alors que le Québec est traité de manière totalement inéquitable notamment pour l industrie forestière lorsque l on compare les sommes qui furent allouées au secteur de l automobile en Ontario. Enfin, il refuse toujours de rétablir les paiements de transfert qui reviennent au Québec au titre de l enseignement supérieur. Bâillonner la société civile Prétextant la saine gestion et l austérité budgétaire, Stephen Harper se livre depuis 2006 à un désengagement du gouvernement dans le soutien financier aux activités de dizaines d organismes qui contribuent à la vitalité démocratique d une société évoluée. Ces groupes préoccupés d environnement, d initiation aux technologies de l information, de programmes d échanges internationaux pour la jeunesse, de soutien aux communautés autochtones, etc., se sont vus retirer, en tout ou en partie, le financement que le gouvernement leur accordait jusque là, les privant ain d outils essentiels à la poursuite de leurs projets. Parfois, ce ne sont que de quelques centaines de milliers de dollars dont sont privés ces organismes. Mais ce manque d argent entraîne bien souvent la cessation de leurs activités. Mais pendant ce temps à Ottawa on dépense allègrement un milliard de dollars pour assurer la sécurité des membres du G20 autour d un lac artificiellement créé pour l occaon et pour payer des heures supplémentaires aux policiers chargés de procéder à près d un millier d arrestations arbitraires de manifestants. Jeter un voile sur les droits des femmes En 2006, le gouvernement Harper transformait de façon importante Condition féminine Canada en réduisant le budget de fonctionnement de 40 %, handicapant ain de façon substantielle ses capacités d intervention.

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale CADRE FINANCIER D OPTION NATIONALE POUR L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC Autorisé et payé par Sylvain Gauthier, agent officiel du parti Document préparé par l équipe économique d Option nationale Vers un Québec

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Étude sur les finances publiques du Québec

Étude sur les finances publiques du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude sur les finances publiques du Québec Rapport de sondage Projet 13026-019 15 octobre 2010 www.legermarketing.com Présentation et méthodologie

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015 Présentation Ce document a été produit à l occasion de la campagne électorale fédérale 2015. Il vise à informer les membres de la Coalition et ses partenaires des positions des principaux partis politiques

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Coups de ciseaux verts : où couper et où investir

Coups de ciseaux verts : où couper et où investir COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate 26 mars 2012 Coups de ciseaux verts : où couper et où investir OTTAWA - Éliminer le gaspillage et renforcer l économie doit être le principal objectif de prochain

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider à gérer la dette d études février 1998 «Il est inutile de rappeler aux Canadiens que l endettement

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

Résidences privées pour personnes âgées Une certification attendue

Résidences privées pour personnes âgées Une certification attendue Résidences privées pour personnes âgées Une certification attendue Avis Sur le projet de loi n o 16 modifiant diverses dispositions législatives en matière de santé et de services sociaux afin, notamment,

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider les Canadiens à parfaire leurs compétences février 1998 «Les Canadiens savent que, pour bien

Plus en détail

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE!

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! Loi N 2013-504 du 14.06.2013 Entreprises en LIQUIDATION JUDICIAIRE NON APPLICATION DE LA LOI SUR LA PORTABILITE GRATUITE DES FRAIS DE SANTE et DE PREVOYANCE Si aujourd

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009)

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) RÉPONSE DU SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L ÉNERGIE ET DU PAPIER au DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) «Renforcer le cadre législative

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale PROJET DE LOI N O 108 LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ASSURANCE PARENTALE ET D AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales

Plus en détail

PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR»

PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR» PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR» I - Pour la défense et la promotion des services sociaux et de santé publics pour les personnes aînées en

Plus en détail

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015 Politique québécoise Pour publication le 11 avril 2015 Méthodologie Un sondage Internet réalisé auprès du grand public dans l ensemble des régions du Québec. La présente étude a été réalisée par le biais

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne?

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? A1213-RJ-018 RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? Réseau des jeunes 30 et 31 mai 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Contenu Quelques notions de base sur les régimes

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

Madame Lise Lalonde, conseillère. Monsieur Jacques Brisebois, directeur général Madame Danielle Gauthier, directrice générale adjointe

Madame Lise Lalonde, conseillère. Monsieur Jacques Brisebois, directeur général Madame Danielle Gauthier, directrice générale adjointe PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ PROCÈS-VERBAL de la séance spéciale du conseil de la Municipalité de Saint-Faustin- Lac-Carré, présidée par Monsieur le maire

Plus en détail

Semaine du 01 au 07 décembre 2014

Semaine du 01 au 07 décembre 2014 Semaine du 01 au 07 décembre 2014 07 décembre 2014 / ici Radio-Canada / Manifestation contre le projet Haldimand / http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/12/07/004-manifestation-gaspe-haldimand.shtml

Plus en détail

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Nous pouvons nous permettre le Grand bond par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Les gens seront nombreux à lire le manifeste Un grand bond vers l avant et à trouver ses objectifs valables et motivants.

Plus en détail

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN 16 e Séance (ordinaire) Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Lac- Saint-Jean tenue le 19

Plus en détail

Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut

Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Le syndicat professionnel qu il vous faut 2 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Pour

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES 1 24 novembre 2011 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 - MISSION «ECONOMIE» ET COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES Examen en séance publique : lundi

Plus en détail

Cadre budgétaire Élections 2012

Cadre budgétaire Élections 2012 Cadre budgétaire Élections 2012 Introduction Ce cadre budgétaire démontre qu il existe des voies alternatives aux politiques d austérité défendues par le Parti libéral. Un gouvernement qui fait preuve

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Monsieur Raynald Hawkins, commissaire, est absent.

Monsieur Raynald Hawkins, commissaire, est absent. Page 11 PROVINCE DE QUÉBEC Ville de Laval À UNE SÉANCE ORDINAIRE du comité exécutif de la Commission scolaire de Laval, tenue le 7 octobre 2015, à 17 h 30, au 955, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval,

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS EN VUE DE L ADOPTION DU PROJET DE LOI 77, LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

PRÉSENTATION À UNITERRA LE LUNDI 29 AVRIL 2013

PRÉSENTATION À UNITERRA LE LUNDI 29 AVRIL 2013 PRÉSENTATION À UNITERRA LE LUNDI 29 AVRIL 2013 UNE ÉQUIPE CONSTITUÉE DE DEUX DUOS TRÈS SPÉCIALISÉS Richard Leclerc concepteur-réalisateur Julien Archambault-Leclerc photographiste Chantal Leblanc directrice

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement

Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement JUIN 2009 Aide à l accès à la propriété et à l industrie du logement JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

La campagne Generation Squeeze

La campagne Generation Squeeze La campagne La campagne est menée par un vaste réseau de partenaires déterminés à faire en sorte que les jeunes générations aient la possibilité de faire face à divers enjeux, comme les salaires plus bas,

Plus en détail

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD LETTRE CIRCULAIRE N 13/11/2008 Paris, le 5 novembre 2008 Aux Délégués Syndicaux Mutualité Aux Secrétaires de Syndicats OSDD Chers

Plus en détail

CADRE FINANCIER 2014

CADRE FINANCIER 2014 CADRE FINANCIER 2014 Ce cadre financier présente les mesures budgétaires qui permettront de mettre en œuvre la vision économique et sociale de Québec solidaire lors du prochain mandat. Le résultat était

Plus en détail

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION?

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? L épargne, la fiscalité et les régimes de retraite Congrès 2012 de l ASDEQ, Session 1, conférence 3, A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? Jean-Pierre Aubry, fellow

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

QUESTIONS AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX. Que nous réserve-t-on pour les aînés du Canada?

QUESTIONS AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX. Que nous réserve-t-on pour les aînés du Canada? QUESTIONS AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX Que nous réserve-t-on pour les aînés du Canada? 31 mars 2011 0 À l annonce du déclenchement des élections fédérales 2011, le Réseau FADOQ se fait la voix des aînés

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances LES BONS CHOIX : RÉDUIRE LES IMPÔTS POUR CRÉER DES EMPLOIS Pour diffusion immédiate Le 27 mars 2003 Le budget de 2003 reflète la grande priorité qu accorde le gouvernement de Ernie Eves aux réductions

Plus en détail

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres!

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées

Plus en détail

La Centrale des syndicats du Québec considère que le projet de loi C-377 est anticonstitutionnel et ne doit pas être adopté

La Centrale des syndicats du Québec considère que le projet de loi C-377 est anticonstitutionnel et ne doit pas être adopté La Centrale des syndicats du Québec considère que le projet de loi C-377 est anticonstitutionnel et ne doit pas être adopté Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles

Plus en détail

DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent

DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent Communiqué de presse Pour diffusion immédiate DÉVOILEMENT DU 2 E SONDAGE TRIMESTRIEL ASDEQ-LÉGER MARKETING Crise économique : les perspectives s assombrissent MONTRÉAL, 26 FÉVRIER 2009 De l avis presque

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES DU QUÉBEC PAR L ASSOCIATION DE PROTECTION DES ÉPARGNANTS ET INVESTISSEURS DU QUÉBEC

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES DU QUÉBEC PAR L ASSOCIATION DE PROTECTION DES ÉPARGNANTS ET INVESTISSEURS DU QUÉBEC MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES DU QUÉBEC PAR L ASSOCIATION DE PROTECTION DES ÉPARGNANTS ET INVESTISSEURS DU QUÉBEC CONSULTATIONS PARTICULIÈRES SUR LE PROJET DE LOI 195 MODIFIANT

Plus en détail

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005 Respecter ses engagements Le budget de 2005 Forger une économie productive et durable le 23 février 2005 Les résultats économiques et financiers remarquables du Canada Depuis l élimination du déficit en

Plus en détail

Nous vous proposons de faire des choix, des choix basés sur une volonté politique de changer les choses tout en protégeant l avenir de nos enfants.

Nous vous proposons de faire des choix, des choix basés sur une volonté politique de changer les choses tout en protégeant l avenir de nos enfants. Envoi par courriel Montréal, le 8 octobre 2015 Les regroupements lanaudois d organismes communautaires TROCL@TROCL.ORG Mesdames, Messieurs, Le Bloc Québécois partage l ensemble de vos préoccupations et

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

Budget provincial 2015

Budget provincial 2015 Budget provincial 2015 Le 26 mars 2015, le gouvernement du Québec a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines pourraient avoir un impact sur les membres de l Association

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite

Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite Le 2 février 2012 CREPUQ PRÉSENTATION DE LA CREPUQ AU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

DANS LE CADRE D UNE NÉGOCIATION ANTICIPÉE C EST INACCEPTABLE!!!

DANS LE CADRE D UNE NÉGOCIATION ANTICIPÉE C EST INACCEPTABLE!!! 2. RÉSULTAT DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR LE RÉGIME DE RETRAITE D HYDRO-QUÉBEC (RRHQ) Cotisation régulière de l'employeur à compter de 2014 : 50 % du coût de service courant du RRHQ + déficits. Cotisation

Plus en détail

Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement. économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux

Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement. économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux services sont offerts dans notre région par Développement Économique

Plus en détail

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE SOMMAIRE La rente longévité Loi RCR : - La fin des mesures de financement particulières dans les régimes du secteur public Une capitalisation renforcée - Une solvabilité allégée - Les valeurs de transfert

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi 22 concernant la pénalité en cas de résiliation de bail: Une avancée législative, mais un timide impact dans le quotidien des aînés et de leur famille Présenté par le Réseau FADOQ devant

Plus en détail

La privatisation tranquille

La privatisation tranquille Politiques d austérité au Québec La privatisation tranquille Ianik Marcil Février 2015 1 La rhétorique de l austérité «L équilibre budgétaire n est pas un luxe ou une lubie, mais une absolue nécessité.

Plus en détail

La dette du Québec et le budget 2015-2016.

La dette du Québec et le budget 2015-2016. Louis GILL Économiste, retraité de l UQÀM (2015) La dette du Québec et le budget 2015-2016. Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole, Professeur associé, Université du

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Pour une éducation supérieure accessible

Pour une éducation supérieure accessible Les Services Collectifs inc. Pour une éducation supérieure accessible Mémoire présenté dans le cadre du Sommet de l éducation post-secondaire Hiver 2013 Association étudiante du Cégep de Sainte-Foy L Association

Plus en détail

Procès-verbal de l assemblée générale annuelle 2011 du S.S.S. Bellimont C.S.N.

Procès-verbal de l assemblée générale annuelle 2011 du S.S.S. Bellimont C.S.N. Province de Québec SYNDICAT SOUTIEN SCOLAIRE BELLIMONT Procès-verbal de l assemblée générale annuelle Tenue en plus d une séance Le 15 novembre 2011 à 16 h À la cafétéria de l école secondaire la Rencontre

Plus en détail

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor Les tableaux suivants fournissent des renseignements relatifs aux affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Les affectations indiquées s ajoutent à celles présentées dans les Budgets supplémentaires

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

Le RREGOP : Saviez-vous que

Le RREGOP : Saviez-vous que Le RREGOP : Saviez-vous que Session nationale sur la sécurité sociale 8 et 9 avril 2015 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Quelques notions de base Passif d un régime de retraite (engagements)

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

J ai des valeurs j investis où ça compte!

J ai des valeurs j investis où ça compte! J ai des valeurs j investis où ça compte! L ÉPARGNE ENTREPRENANTE Avec Fondaction, un fonds de travailleurs socialement responsable, je profite d avantages fiscaux intéressants et je peux épargner plus

Plus en détail

Madame Francine Guay, conseillère, est absente lors de cette séance extraordinaire. PROPOSÉ par monsieur le conseiller Jean Roy

Madame Francine Guay, conseillère, est absente lors de cette séance extraordinaire. PROPOSÉ par monsieur le conseiller Jean Roy CANADA PROVINCE DE QUÉBEC Procès-verbal d une séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Chambly, tenue à la mairie de Chambly, le mercredi 15 avril 2015, à 16 h. À laquelle assemblée sont

Plus en détail

Québec, le 11 mai 2013 Conseil national du Parti Québécois Rapport du président du conseil exécutif national

Québec, le 11 mai 2013 Conseil national du Parti Québécois Rapport du président du conseil exécutif national Québec, le 11 mai 2013 Conseil national du Parti Québécois Rapport du président du conseil exécutif national La promotion de notre option est au cœur de notre action. Lors de notre dernière rencontre à

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY L austérité, c est quoi? Les mesures d austérité sont des mesures visant à équilibrer les finances publiques d un État ou à réduire l endettement public par une réduction des dépenses de l État (compressions

Plus en détail

Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens

Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens le 23 mars 2004 «De la gestion avec intégrité, les Canadiens n en mérite pas moins.» Le ministre des Finances, Ralph Goodale Le discours du budget de 2004 Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens

Plus en détail

Module 5 - L épargne Document 5-7

Module 5 - L épargne Document 5-7 Document 5-7 Outils d épargne (notions détaillées) Compte d épargne à intérêt élevé Il s agit d un type de compte de dépôt, sur lequel la banque vous verse un intérêt. Ce taux d intérêt, qui est variable,

Plus en détail

Résolution du PLQ : Commentaires :

Résolution du PLQ : Commentaires : Résolution du PLQ : Lors du 30 e Congrès des membres du Parti libéral du Québec, une résolution a été adoptée à l effet de «Développer un programme national interministériel afin de favoriser et soutenir

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail