Cette procédure sera révisée, en tant que de besoin, à l initiative du Service Prévention et Sécurité de la délégation Centre-Est.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cette procédure sera révisée, en tant que de besoin, à l initiative du Service Prévention et Sécurité de la délégation Centre-Est."

Transcription

1

2 P.2 Cette procédure intitulée "", A pour but : - de préciser les obligations réglementaires ; - d informer les agents des moyens de prévention existants dans l unité et leur utilisation ; - de proposer au directeur d unité une organisation à mettre en œuvre et des documents pratiques. Elle s'adresse : aux directeurs d unités, aux ACMO, aux guides d évacuation, aux serre-file, aux personnes formées à la manipulation des extincteurs, aux agents, aux membres du CSHS de la délégation régional et des CSHS des unités. Son champ d'application : - lors de la mise en place des moyens de prévention du risque incendie ; - lors de la réalisation des exercices incendie. Le résultat attendu se définit comme suit : - mettre en œuvre les moyens nécessaire pour prévenir le risque incendie ; - réagir efficacement et rapidement face à un incendie. Le pilote désigné dans l'unité est : le directeur d unité Le responsable de la mise en œuvre de la procédure est : le directeur d unité Cette procédure sera révisée, en tant que de besoin, à l initiative du Service Prévention et Sécurité de la délégation Centre-Est.

3 P.3 Les moyens de prévention Obligations du Directeur d Unité En ce qui concerne la prévention du risque incendie, le code du travail fixe un certain nombre de règles à respecter par l employeur dans les lieux de travail. Ces éléments se retrouvent dans la partie réglementaire nouvelle du code du travail : quatrième partie : Santé et Sécurité au travail ; livre II : Dispositions applicables aux lieux de travail ; titre II : Obligations de l employeur pour l utilisation des lieux de travail ; chapitre VII : Risques d incendies et d explosions et évacuation ; Section 5 : Moyens de prévention et de lutte contre l incendie. 1. Le directeur de l unité prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d incendie puisse être rapidement et efficacement combattu. Les extincteurs doivent être en nombre suffisant et maintenus en bon état de fonctionnement (R ). Ils doivent être appropriés aux risques rencontrés dans l établissement : risque électrique, etc. Ils doivent être faciles d accès et de manipulation, visibles et correctement signalés (R et 33). Aucun élément ou appareil ne doit gêner leur mise en œuvre. Suivant les nécessités ou les risques particuliers, l établissement peut être équipé de Robinets d Incendie Armés (RIA), de colonnes sèches ou de colonnes humides, d installations fixes d extinction automatique d incendie ou d installations de détection automatique d incendie (R ). 2. Le directeur de l unité veille à ce que le personnel puisse évacuer un bâtiment. Les établissements réunissant plus de 50 personnes ou ceux où sont manipulées et mises en œuvre des matières inflammables doivent être équipés d un système d alarme sonore (R ). Ce système d alarme sonore doit être audible dans toute l unité (bâtiment principal et annexes telles que stockage, ateliers, ) pendant le temps nécessaire à l évacuation. Il doit être distinct des autres signalisations sonores telles que l intrusion (R et 36). 3. Le directeur de l unité s assure de l affichage et de la présence des consignes de sécurité pour faciliter l évacuation du personnel. Les consignes de sécurité incendie doivent être affichées dans tous les locaux, de manière apparente de façon à être lisibles, visibles et claires (R ). Ces consignes doivent être mises à jour régulièrement ou à chaque changement notable d une partie de l aménagement des locaux. Les consignes de sécurité doivent indiquer un certain nombre d éléments obligatoires (R ). Tous ces éléments sont repris dans le chapitre «Les consignes de sécurité incendie» page 9 de la présente procédure. 4. Le directeur de l unité veille au bon fonctionnement des moyens de prévention et de lutte contre l incendie et à la réalisation des essais et visites périodiques de ces matériels et des exercices d évacuation. La réglementation (R ) impose des visites et des essais périodiques du matériel et des exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d alarme générale, à se servir des moyens de premier secours et à exécuter les diverses manœuvres nécessaires. Quelques exemples de visites périodiques : - système de détection : vérification tous les 6 mois - extincteurs : vérification annuelle - système d extinction automatique : vérification tous les 6 mois - alarme sonore : vérification tous les 6 mois - alimentation électrique de secours : vérification annuelle - BAES : vérification tous les 6 mois Les installations de sécurité sont celles qui doivent être réalimentées à partir d une source de sécurité, (onduleurs), en cas de défaillance de la source normale. Elles comprennent : les installations assurant l éclairage de sécurité, celles qui doivent être maintenues en service pour la sécurité des travailleurs en cas de sinistre (alarme, signalisation de sécurité, suppresseurs incendie...), installations assurant la ventilation forcée, local de stockage, ATEX...

4 P.4 Le personnel doit recevoir au moins deux fois par an une information relative à la prévention du risque incendie. Cela se traduit par la réalisation d exercices d évacuation et/ou par une information au personnel au moins tous les 6 mois (R ). Le chapitre «Exercice d évacuation» page 7 explique comment bien préparer et réaliser un exercice d évacuation. Lors de l évacuation d un bâtiment, le personnel doit se diriger et se regrouper vers un point de rassemblement. Ce point de rassemblement doit être défini, connu et identifiable par l ensemble du personnel de l unité. Quelques recommandations quant à la localisation du point de rassemblement : - à l extérieur du bâtiment ; - sur un parking ou sur une pelouse qui pourra accueillir l ensemble du personnel ; - ne gênant pas la circulation et l intervention des secours extérieurs ; - éloignés des locaux de stockage de produits dangereux ; - présence d un pictogramme visible à l emplacement défini. 5. Le directeur de l unité a une obligation générale d information et de formation du personnel (R ). La formation à la sécurité contribue à la prévention des risques professionnels. En ce qui concerne la prévention du risque incendie, la formation à la sécurité a pour objet d'instruire les personnels des précautions à prendre pour assurer sa propre sécurité et celle des autres personnes travaillant dans l'établissement ; cette formation porte sur la conduite à tenir en cas d'accident ou de sinistre, reprise dans les consignes de sécurité. Contenu de la formation : (liste non exhaustive) - désignation et situation des sorties et escaliers de secours, - présentation du cheminement à respecter en cas d évacuation du bâtiment, - localisation des extincteurs et des moyens de lutte contre un éventuel incendie, - différence et type d extincteurs rencontrés dans le bâtiment, - emplacement des systèmes de déclenchement de l alarme, - localisation des points de rassemblement, - différents systèmes d alarme (sonore et visuel)...etc. On peut également y intégrer la formation à la manipulation d extincteurs Fréquence de la formation : - formation dispensée lors de l'embauche (accueil des nouveaux entrants) ; - et à chaque fois que nécessaire (rappel régulier, lors d exercices..etc.). Une formation spécifique doit être réalisée pour les guides d évacuation et les serre-file. Celle-ci doit être réalisée en interne par l ACMO de l unité.

5 P.5 Equipe d évacuation Un incendie ou tout autre événement indésirable peut mettre en danger la vie des personnes présentes dans les bâtiments. C est pourquoi les postes de travail, les locaux et les bâtiments doivent toujours pouvoir être évacués rapidement et en toute sécurité. La responsabilité d'évacuer est de la compétence du directeur de l unité. Afin de permettre une évacuation efficace et rapide des locaux, une équipe d évacuation doit être constituée au sein de la structure. 1. Qu est ce qu une «équipe d évacuation»? Les membres de l'équipe d'évacuation sont chargés d'assurer l'évacuation du personnel, mais également du public, à l extérieur du bâtiment en cas de sinistre ou de tout autre événement. Les membres de cette équipe doivent diriger le personnel jusqu aux points de rassemblement prévus à cet effet. Le responsable de l évacuation renseigne les services de secours de l'état de l évacuation, dès leur arrivée. Le directeur de l unité ou son représentant se tient à la disposition des Sapeurs Pompiers pour coordonner les actions en cas de besoin. Un fois l évacuation terminée, l équipe s assure que l'accès au bâtiment est interdit. La réintégration dans les locaux ne pourra intervenir que sur ordre du responsable de l unité ou de son représentant. 2. Comment constituer une équipe d évacuation? Afin de constituer au mieux une équipe d évacuation, il faut dans un premier temps définir les différentes zones à évacuer. Il faut prendre en considération l architecture du ou des bâtiments : étages, ailes, bâtiments ou locaux annexes. La répartition des équipes d évacuation doit être réfléchie, structurée et organisée. Il est conseillé de mettre en place un guide évacuation et un serre-file à chaque étage ou à chaque aile. 3. Quels sont les rôles des membres de l équipe d évacuation? Une équipe d évacuation est constituée de la manière suivante : un guide évacuation référent : il est l interlocuteur unique des secours extérieurs et s assure qu ils puissent accéder jusqu au site. Désigné par les guides évacuation et les serre-files, sur place au moment de l évacuation, il doit avoir une bonne connaissance des risques, des locaux et du personnel de son bâtiment. Il concentre toutes les informations qu il reçoit : comptes-rendus des guides évacuation dans un premier temps puis des serre-files, afin de suivre l'avancée de l'opération. Il s'assure que toutes les zones et locaux ont été pris en charge. Il transmet ensuite toutes les informations utiles aux services de secours. un guide évacuation : il conduit les personnels de sa zone vers le point de rassemblement. Le guide évacuation doit s assurer que l'alerte a bien été prise en compte par tout le personnel. Il précède les personnes dans l'évacuation et évite les mouvements de panique. Il conduit le groupe vers les issues les plus appropriées pour rejoindre le point de rassemblement. un serre file : il s assure que tous les personnels ont évacué et que les locaux sont vides. Le serre-file ferme les portes restées ouvertes dans les salles et couloirs pour éviter la propagation d un éventuel feu et d éventuelles fumées. L équipe d évacuation doit être reconnue par l ensemble du personnel et doit être facilement reconnaissable lors d une évacuation. Le port, par exemple, de gilets ou de brassards fluorescents ou réfléchissants permet une identification rapide. Le rôle de cette équipe ne s arrête pas uniquement à l évacuation du personnel. Les membres veilleront régulièrement à ce que les dégagements et issues restent toujours libres. Aucun objet ou matériel ne doit faire obstacle à la circulation des personnes. 4. Formation des membres de l équipe d intervention : Une formation doit être dispensée aux guides d évacuation et aux serre-file afin de leur rappeler leurs rôles et leurs missions pour qu ils puissent agir avec calme et précision.

6 P.6 5. Documents utiles aux membres de l équipe d évacuation : guides évacuation et serre-files Afin de faciliter leurs missions, les guides évacuation et les serre-file disposent d une pochette contenant tous les documents et matériels utiles (liste non exhaustive) : un brassard permettant une identification rapide ; la fiche réflexe correspondant à la mission de l intervenant (cf. annexe 1 de la procédure) ; le plan de la zone à évacuer, étage ou bâtiment (le plan d évacuation par exemple) ; la liste des salles ou locaux à évacuer ; la liste du personnel situé dans la zone à évacuer ; la liste des SST du bâtiment ou de sa zone ; les numéros de téléphone d urgence ; une procédure d appel des secours. Les guides évacuation et serre file doivent s assurer de la mise à jour régulière de leurs documents (mouvement de personnel, modification des locaux). 6. Documents pour les services de secours Afin de faciliter l intervention des services de secours, une pochette identifiée «Sapeurs Pompiers» sera constituée regroupant les documents et matériels utiles (liste non exhaustive) : plans détaillés de chaque niveau du ou des bâtiments avec localisation des zones à risques (stockage de produits chimiques, local électrique, gaz, etc.) ; plan de masse du bâtiment avec la localisation des organes de coupure des fluides ; clés ou badges d accès pour pénétrer et circuler dans le bâtiment ; noms et coordonnées des personnels de la direction ; registre de sécurité, registre de présence... etc. ; L unité devra s organiser de manière à pouvoir transmettre rapidement ces documents aux services de secours dès leur arrivée. Il faut pour cela définir : un lieu dans le bâtiment où sera disposée la pochette ; une procédure de mise à jour ; la (les) personne(s) chargée(s) d apporter des documents au point de rassemblement et de les donner au guide d évacuation référent avec le gilet fluorescent. N.B. : Il faudra veiller à l accessibilité des secours à tout moment et en toute circonstance : ouverture des barrières, badge ou clé pour l ouverture des portes, donner les codes d accès,...etc.

7 P.7 Exercice d évacuation Les exercices d évacuation du personnel sont indispensables. Ils permettent de tester l efficacité des systèmes d alarme, de connaître les délais d évacuation des bâtiments, de maintenir une libre circulation dans les passages, escaliers et issues de secours. 1. Les objectifs d un exercice d évacuation sont : sensibiliser tout le personnel ; reconnaître le signal sonore d alarme générale ; appliquer les consignes ; vérifier l état des installations (des systèmes d alarme et de détection) ; former le personnel à l évacuation. 2. L organisation d un exercice d évacuation Sur proposition de l ACMO, le directeur de l unité décide de la date de réalisation de l exercice : il faut s assurer que l exercice ne perturbe pas le fonctionnement de l unité (réunions, expérimentations, ) ; il est conseillé que la date de l exercice ne soit pas communiquée au personnel afin de tester leur réactivité. Il est possible de demander la participation des sapeurs-pompiers, pour mettre en œuvre un scénario d incendie (fumigène par exemple pour simuler un incendie), ou pour aider au débriefing et au retour d expérience. Il peut également être intéressant de demander à des personnes extérieures à l unité (ACMO d autres unités par exemple) de participer à l exercice. Ces observateurs, postés à des endroits stratégiques de l unité, pourront ainsi vérifier l application des consignes générales et particulières, chronométrer l évacuation puis faire part de leurs observations. Il faut ensuite choisir le scénario : scénario 1 : déclenchement manuel de l alarme afin d entraîner les personnels à évacuer le bâtiment ; scénario 2 : mise en scène, avec l aide des sapeurs-pompiers, d un feu dans un local ou dans une circulation, afin de tester la réaction des personnels en cas d incendie. 3. La réalisation d un exercice d évacuation Avant le déclenchement de l alarme, il est conseillé de prévenir les services de secours ( 18) de la réalisation d un exercice. Il est alors également nécessaire de les prévenir lorsque l exercice est terminé. Le déroulement de l exercice se fait en plusieurs étapes : Etape 1 : donner l alarme o Scénario 1 : l alarme est déclenchée manuellement par une des personnes organisant l exercice ; o Scénario 2 : l alarme se déclenche automatiquement suite à la détection de fumées ou suite à l action d une personne qui a découvert le feu

8 P.8 Etape 2 : évacuer o Au déclenchement de l alarme tous les personnels doivent évacuer les locaux, guidés par les guides évacuation. Il est important de penser à l évacuation de toutes les personnes présentes dans l unité : étudiants, entreprises extérieures, formation, nouvel arrivant, o En ce qui concerne l évacuation des personnels handicapés, deux stratégies sont possibles : o o o l évacuation générale : accompagnée d une ou plusieurs personnes pour l aider, la personne handicapée évacue le bâtiment ; la protection sur place : accompagnée d une ou de plusieurs personnes, la personne handicapée se rend dans une zone sécurisée à l abri des fumées et des flammes, et facilement accessible par les secours. Les serre-files vérifient que tous les locaux ont bien été évacués. Lors de l évacuation les éléments importants à vérifier sont : l application des consignes par les personnels (nonutilisation des ascenseurs, «ne pas revenir en arrière», ), le bon fonctionnement des installations techniques asservies à l alarme incendie (portes automatiques, désenfumage, ), le bon fonctionnement de l éclairage de sécurité, le non encombrement des circulations et des dégagements. Il faut également prévoir le chronométrage de l évacuation. Etape 3 : rassembler o Tous les personnels rejoignent le point de rassemblement. Etape 4 : compter o Réaliser le comptage des personnels au point de rassemblement. Etape 5 : reprendre l activité o o La réintégration des locaux et la reprise de l activité se font uniquement sur décision du directeur d unité ou de son représentant. Prévoir un débriefing des guides évacuation et des serre-files et/ou de l ensemble du personnel de l unité afin de commenter le déroulement de l exercice. Les différents participants et observateurs (sapeurs-pompiers, ACMO d autres unités, ) pourront à cette occasion faire part de leurs remarques. 4. Le retour d expérience de l exercice d évacuation Un compte rendu de l exercice d évacuation doit être rédigé et diffusé à tous les personnels de l unité. Pour information, il doit également être transmis au service de prévention et de sécurité de la Délégation Centre-Est du CNRS. Un modèle est proposé en annexe IV. Les dates des exercices d évacuation et les éventuelles observations doivent être consignées dans le registre de sécurité de l unité

9 P.9 Les consignes de sécurité incendie Les consignes de sécurité incendie font partie intégrante des mesures de prévention techniques et organisationnelles à mettre en place. Elles sont obligatoires pour les établissements réunissant plus de cinquante personnes ou ceux où sont manipulées et mises en œuvre des matières inflammables, et fortement conseillées pour les autres établissements. Ces consignes sont de trois types : les consignes générales : elles décrivent l organisation de la lutte contre l incendie dans l unité, ainsi que l organisation de l évacuation de l ensemble des personnels ; les consignes spéciales : elles s adressent à des personnes déterminées afin de leur préciser leur rôle et leurs missions ; les consignes particulières : elles sont propres à l unité en fonction des travaux réalisés, des locaux spécifiques (laboratoires, ateliers, ). 1. Les consignes générales Pour être efficaces, ces consignes doivent être : affichées de manière apparente ; visibles : de forme rectangulaire ou carrée, de dimensions permettant une lecture aisée ; lisibles et attractives : afin de faire ressortir les points importants, privilégier la couleur, les pictogrammes, les dessins ; rédigées de manière simple et concise : phrases courtes, claires, compréhensibles par tous et facilement mémorisables ; précises : indiquer ce qu il faut impérativement faire / ce qu il ne faut pas faire, sans possibilité d ambiguïté ou interprétation ; exhaustives : prendre en compte l ensemble des risques incendie présentés par les diverses opérations et locaux ; homogènes ; mises à jour régulièrement : en cas de modifications des éléments portés par les consignes, en cas d évolution des zones de travail. Elles concernent la totalité de l unité et concernent donc l ensemble du personnel. De ce fait, elles doivent être affichées à tous les niveaux du bâtiment (sous-sol, rez-de-chaussée, étages), à proximité des escaliers et ascenseurs, et à tout endroit où elles pourront être vues facilement. Doivent y figurer : le plan de l unité avec indication de renseignements généraux : téléphones et moyens d alarme, moyens fixes et mobiles d intervention contre le feu (extincteurs, ), points dangereux (zones à atmosphère explosive, ), installations fournissant l énergie (électricité, gaz, ), stockages de produits combustibles, stockages de matières dangereuses ; les consignes pour toute personne découvrant un sinistre : intervention immédiate sur un début d incendie, transmission de l alarme dans l unité (qui? numéro de téléphone? comment? ) ; la méthode de déclenchement de l alerte à un service d urgence (sapeurs-pompiers, SAMU, police, gendarmerie) : personnes chargées d appeler, numéros d appel, liste des personnes à prévenir, procédure (contenu du message à donner) ; les consignes pour l évacuation : type du signal donnant l ordre d évacuer le bâtiment, identification par zones des chargés d évacuation (guide d évacuation et serre-files), interdiction de retourner au poste de travail, description des zones, itinéraires et issues d évacuation, désignation et localisation du point de rassemblement ;

10 P.10 l organisation des secours aux blessés : identification des sauveteurs secouristes du travail et des moyens mis à leur disposition. Les instructions suivantes peuvent également figurer sur les consignes : obligation de laisser libres les allées de circulation et voies d accès ; obligation de maintenir les portes coupe-feu en état d assurer leur mission (ne pas entraver leur fermeture) ; interdiction d emprunter les ascenseurs dès le déclenchement de l alarme ; obligation de fermer les portes et les fenêtres ; interdiction de retourner en arrière ; etc. Les consignes générales et les plans d intervention (plans destinés à faciliter l intervention des services de secours extérieurs) peuvent figurer sur le même panneau. 2. Les consignes spéciales Elles concernent des personnes déterminées et seront donc distribuées à ces personnes afin de leur préciser leur rôle et leurs missions. Ce sont : les consignes pour les personnes chargées de l évacuation (se référer aux fiches réflexes en annexe I du document) : indiquer la zone à évacuer, les itinéraires à suivre, les contrôles à réaliser, ; les consignes pour les sauveteurs secouristes du travail ; les consignes pour les personnes devant assurer des fonctions bien définies : électriciens, responsables d installations telles que les chaufferies ou les stockages de combustibles liquides et gazeux, la personne chargée de l accueil ; etc. 3. Les consignes particulières Ces consignes, propres à certains travaux ou certains locaux, sont à afficher dans le local concerné. Il peut s agir des laboratoires, des ateliers et entrepôts où sont manipulées des matières inflammables, des chaufferies,. Les consignes doivent être précises et concises : rappel de l interdiction de fumer à l intérieur des locaux à risque d incendie ou d explosion ; la procédure pour déclencher l alarme : à qui donner l alarme? par quel moyen donner l alarme? comment donner l alarme? les consignes d intervention : extincteur à utiliser, ; les consignes pour évacuer le local : comment évacuer? quel itinéraie? quel point de rassemblement? les procédures spécifiques liées aux produits manipulés et aux travaux effectués : obligation d établir un permis de feu pour les travaux par points chauds, ; les consignes spécifiques pour les zones identifiées à risque d explosion : accès réglementé, instructions de travail,. Les consignes locales de sécurité, présentes dans chaque bâtiment, doivent être connues AVANT qu un événement ne se produise. Il est impératif de repérer leur emplacement, de les consulter régulièrement et de s y conformer. L application des consignes doit devenir un reflexe lors d un sinistre. Pour cela, elles doivent être largement expliquées, commentées, répétées.

11 P Bibliographie Norme NF S «Plans et consignes affichées» définit les principales caractéristiques auxquelles doivent répondre les consignes et les plans de sécurité incendie affichés dans les locaux. Norme NF ISO 6790 «Symboles graphiques pour les plans de protection contre l incendie» établit des symboles à faire figurer sur les plans, pour indiquer l emplacement et répertorier les équipements de protection et de lutte contre l incendie, ainsi que les moyens d évacuation. ED 929 «Consignes de sécurité incendie Eléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement» de l INRS.

12 P.12 Rôle du CSHS Les membres du CSHS de l unité (ou du conseil d unité en l absence d existence de CSHS dans l unité) sont informés des moyens mis en place. Ils peuvent donner leur avis sur l organisation mise en œuvre au sein de l unité. Rôle de l ACMO et du CTB L ACMO et le CTB de l unité veillent à la mise en place des moyens de prévention nécessaires au sein de l unité. Ils conseillent le directeur de l unité pour la constitution de l équipe d évacuation et sensibilisent le personnel à la nécessité de se former (manipulation des extincteurs notamment). Ils organisent la formation des guides évacuation et des serre-files. Ils aident à la réalisation des fiches réflexes et les distribuent aux personnes concernées. Ils s assurent que les visites périodiques réglementaires du matériel de secours sont bien réalisées, que l alarme est audible dans toute l unité et que les consignes incendie sont affichées. Ils vérifient le contenu des consignes incendie et les met à jour si besoin. Ils organisent les exercices d évacuation et rédigent le compte rendu de celui-ci. Afin d aider à la mise en œuvre de ces différentes actions, un mémento, en annexe III de la présente procédure, a été réalisé Rôle de l IRPS et du responsable du patrimoine immobilier L Ingénieur régional de prévention et de sécurité et le responsable du patrimoine immobilier de la délégation sont à la disposition du directeur d unité, de l ACMO et du CTB pour l application de la procédure. Ils peuvent aider et conseiller le directeur d unité : pour la mise en place des moyens de prévention nécessaires ; pour la vérification périodique des matériels ; pour la réalisation des exercices d évacuation ; pour la formation des personnels.

13 P.13 ANNEXE I Fiches réflexes ANNEXE II Consignes de sécurité conduite à tenir en cas d incendie ANNEXE III Mémento ACMO ANNEXE IV Pictogrammes de sécurité

14 P.14 ANNEXE I Fiches réflexes Fiche Réflexe 1 Guide évacuation Fiche Réflexe 2 Serre file Fiche Réflexe 3 Guide évacuation référent Fiche Réflexe 4 Compte - rendu d exercice d évacuation Fiche Réflexe 5 Liste du personnel Fiche Réflexe 6 Liste des guides évacuation et des serre-files

15 Délégation Centre-Est Logo de l unité FICHE REFLEXE - 1 GUIDE EVACUATION Unité : Directeur de l unité : ACMO : Glossaire : GE = Guide Evacuation SF = Serre-File GER = Guide Evacuation Référent Rôle : Conduire les personnels de sa zone ou de son secteur vers le point de rassemblement en utilisant les issues les plus appropriées et en s'assurant que l'alerte soit prise en compte par tout le personnel. Précéder les personnes dans l'évacuation et éviter les mouvements de panique. Actions Fait Observations En cas d absence du SF (congés, formation, maladie ), nommer un GE remplaçant et prendre la place du SF se référer à la fiche réflexe SF Transmettre les consignes principales au GE remplaçant : - chemin d évacuation à prendre - mener le personnel au point de rassemblement situé (localisation) 1. Mettre le brassard Nécessité d être facilement identifié par le personnel 2. Prendre la liste du personnel ainsi que le(s) plan(s) de la zone à évacuer Mettre à jour régulièrement cette fiche (suivant les arrivées/départs du personnel de sa zone d évacuation) 3. Déterminer le sens d'évacuation 4. Evacuer les personnes et les diriger au point de rassemblement dans le calme : rappeler l interdiction d utiliser les ascenseurs et de revenir sur ses pas 5. Au point de rassemblement, vérifier avec le SF binôme, que tout le personnel de la zone est évacué Point de rassemblement facilement identifié : Mise au point indispensable pour qu il n y ait aucun oubli 6. S assurer que personne ne quitte le point de rassemblement 7. Désigner un GER Le GER doit être facilement identifiable 8. Donner l information au GER Le GER détient toutes les informations nécessaires à transmettre aux secours Observations : Diffusion de la fiche : - Guides évacuation - Serre-file - Directeur d unité - CTB Mise à jour par l ACMO de l unité le : jj / mm / aaaa Documents associés à la fiche réflexe : - plan de l étage ou de la zone à évacuer - liste du personnel de la zone à évacuer - à compléter cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

16 Délégation Centre-Est Logo de l unité FICHE REFLEXE 2 SERRE - FILE Unité : Directeur de l unité : ACMO : Glossaire : GE = Guide Evacuation SF = Serre-File GER = Guide Evacuation Référent Rôle : S assurer que tous les personnels de sa zone ont évacué vers le point de rassemblement. Fermer les portes et fenêtres restées ouvertes dans les salles et couloirs pour éviter la propagation d un éventuel feu et d éventuelles fumées. Actions Fait Observations En cas d absence du GE (congés, formation, maladie ), nommer un GE remplaçant Transmettre les consignes principales au GE remplaçant : - chemin d évacuation à prendre - mener le personnel au point de rassemblement situé (localisation) 1. Mettre le brassard Nécessité d être facilement identifié par le personnel 2. Prendre la liste du personnel ainsi que le ou les plans de la zone à évacuer 3. Vérifier que toutes les pièces de sa zone ont bien été évacuées Mettre à jour régulièrement cette fiche (suivant les arrivées/départs du personnel de sa zone d évacuation) Vérifier les sanitaires + WC + douche, salle de réunion,... etc. 4. Vérifier que les fenêtres sont bien toutes fermées 5. Fermer les portes de chaque pièce évacuée Cela permet de savoir en un clin d œil que la pièce a été vérifiée 6. Si présence d un ascenseur, vérifier que celui-ci est vide et non utilisé 7. Si présence de portes coupe-feu, s assurer qu elles sont bien fermées 8. Se rendre au point de rassemblement 9. Au point de rassemblement, vérifier avec le GE binôme, que tout le personnel de la zone est évacué 10. S assurer que personne ne quitte le point de rassemblement Permet de concentrer le feu Point de rassemblement facilement identifié : Mise au point indispensable pour qu il n y ait aucun oubli 11. Désigner un GER Le GER doit être facilement identifiable 12. Donner l information au GER Le GER détient toutes les informations nécessaires à transmettre aux secours Observations : Diffusion de la fiche : - Guides évacuation - Serre-file - Directeur d unité - CTB Mise à jour par l ACMO de l unité le : jj / mm / aaaa Documents associés à la fiche réflexe : - plan de l étage ou de la zone à évacuer - liste du personnel de la zone à évacuer - à compléter cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

17 Délégation Centre-Est Logo de l unité FICHE REFLEXE 3 GUIDE EVACUATION REFERENT Unité : Directeur de l unité : ACMO : Glossaire : GE = Guide Evacuation SF = Serre-File GER = Guide Evacuation Référent Rôle : Nommé sur place par GE et SF. Interlocuteur unique des secours extérieurs s assurer qu ils puissent accéder jusqu au site. Au point de rassemblement, concentrer toutes les informations des GE et SF, afin de les transmettre aux services de secours. Actions Fait Observations Nommé par GE et SF au point de rassemblement 1. Se munir des documents utiles aux services de secours : - registre des contrôles réglementaires - divers plans du bâtiment - etc. 2.Mettre la chasuble fluorescente S assurer que les registres ont bien été sortis du bâtiment par les personnes désignées Nécessité d être facilement identifié par le personnel 3. Faire un point avec les GE et SF concernant le personnel évacué, s assurer de l évacuation totale du bâtiment 4. En cas de personnes manquantes : comptabiliser et localiser les personnes 5. Vérifier que les secours ont été appelés 6. Récapituler les informations à transmettre aux secours 7. Accueillir les secours : donner toutes les informations nécessaires Compte rendus des GE et SF Se renseigner sur les informations déjà communiquées aux secours - Indiquer si tout le personnel a évacué ou non - Apporter des précisions sur le sinistre (lieu, type, blessés) - Indiquer s il y a un Système de Sécurité Incendie - Donner les plans du bâtiment en indiquant le lieu du sinistre et les éléments importants, stockages...etc. 8. Rester à la disposition des secours extérieurs Le GER est l interlocuteur privilégié des secours Observations : Points névralgiques de l unité : Local serveurs informatiques (localisation) Chaufferie (localisation) Machinerie ascenseur (localisation) Archives (localisation) Local de stockage de produits chimiques (localisation) Autres... (à compléter) Organes de sécurité : Vanne coupure gaz : localisation Système de Sécurité Incendie : localisation Coffret ou armoire électrique et arrêt d urgence : localisation Autres... (à compléter) Diffusion de la fiche : - Guides évacuation - Serre-file - Directeur d unité - CTB Mise à jour par l ACMO de l unité le : jj / mm / aaaa Documents associés à la fiche réflexe : - à compléter cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

18 Délégation Centre-Est Logo de l unité FICHE REFLEXE 4 COMPTE - RENDU D EXERCICE D EVACUATION Unité : Directeur de l unité : ACMO : Glossaire : GE = Guide Evacuation SF = Serre-File GER = Guide Evacuation Référent But de l exercice : Former le personnel de l unité à une évacuation éventuelle du bâtiment. Faire acquérir au personnel les bons réflexes, faire appliquer les consignes. Reconnaître le système sonore d alarme par le personnel. Définir, en fin d exercice les points forts et les axes d amélioration. Vérifier l état des installations. Date de l exercice :... Heure de l exercice :... Temps d évacuation :... minutes Contexte de l exercice : (scénario - personnes associées à l exercice (Pompiers ACMO...)) Actions Fait Oui Non Observations L alarme a été déclenchée Alarme Tout le personnel a entendu le signal d alarme L observateur a entendu l alarme Evacuation immédiate à l alarme Evacuation dans le calme Evacuation Tout le personnel a évacué Evacuation en prenant en compte les personnes handicapées et le public Tout le personnel a rejoint le point de rassemblement cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

19 COMPTE RENDU D EXERCICE D EVACUATION Actions Fait Oui Non Observations Les portes et fenêtres ont été fermées Tout le personnel a respecté les consignes (ne pas revenir en arrière...) Consignes L ascenseur est resté inutilisé Les secours ont été prévenus La coupure des fluides a été effectuée Equipe d évacuation Le personnel a été compté par les SF et GE Compte-rendu commun et transmis au GER Le GER a récupéré les documents à transmettre aux secours Le GER a accueilli les secours Les portes coupe feu se sont fermées Equipements Le système de désenfumage a fonctionné Le système de Sécurité Incendie a fonctionné Enseignements à tirer Diffusion de la fiche : - Ensemble du personnel de l unité - Service de la prévention et de la sécurité de la délégation Centre - Est Mise à jour par l ACMO de l unité le : jj / mm / aaaa cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

20 Délégation Centre-Est Logo de l unité FICHE REFLEXE 5 LISTE DU PERSONNEL Unité : Directeur de l unité : ACMO : Glossaire : GE = Guide Evacuation SF = Serre-File GER = Guide Evacuation Référent Bâtiment / Etage / Secteur : à compléter Nom Prénom N bureau N téléphone Commentaire (*) Evacué : O/N Durand René Absent le mercredi - Guide Evacuation de cette zone :... Bureau n :... Tel :... - Serre File de cette zone :... Bureau n :... Tel :... ((*) : Temps partiel / Congé maternité / Mission longue durée / absent le mardi...) Consignes particulières (pièces ou «recoins» à ne pas oublier lors de l évacuation)... Clés à prendre.. ou autre... Mise à jour par le Guide d Evacuation le : jj / mm / aaaa cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

21 Délégation Centre-Est Logo de l unité FICHE REFLEXE 6 LISTE DES GE & SF Unité : Directeur de l unité : ACMO : N téléphone Prénom Guides Evacuation - GE N bureau Durand René N téléphone Etage / Zone Commentaire (*) N téléphone Prénom N bureau Serre File - SF Durand Robert N téléphone Etage / Zone Commentaire (*) ((*) : Temps partiel / Congé maternité / Mission longue durée / absent le mardi...) Diffusion de la fiche : - Guides évacuation - Serre-file - Directeur d unité - CTB Mise à jour par l ACMO de l unité le : jj / mm / aaaa cnrs I délégation Centre-Est I service de prévention et de sécurité Réf : DR06/P03_Procédure n 3_Prévention du Risque Incendie réalisée le 16 / 12 / 2009

22 P.22 ANNEXE II Consignes de sécurité Conduite à tenir en cas d incendie

23 Logo de l unité Délégation Centre-Est INCENDIE CONSIGNES GENERALES Toute personne qui découvre un début d incendie doit immédiatement : - Déclencher l ordre d évacuation en appuyant franchement sur le boitier d alarme le plus proche : action manuelle sur les déclencheurs - Prévenir les secours extérieurs : (0)18 informations à transmettre aux secours : Motif de l appel Lieu du sinistre ; donner l adresse du laboratoire, salle étage...etc. Nature et importance du sinistre : Incendie / Explosion /... Nombre de victimes éventuelles Donner son nom (nom de la personne qui appelle les secours) Donner un numéro de téléphone (afin de permettre aux secours de rappeler) : Ne jamais raccrocher le premier, attendre que les secours vous y autorisent - Prévenir la direction de l unité : directeur d unité, accueil de l unité : Lutter contre l incendie : avec les moyens de l unité, extincteurs adaptés, selon les connaissances et sans prendre de risques inutiles. EVACUATION - L ordre d évacuation est donné par un signal sonore. - Dès que ce signal retentit, le personnel doit évacuer le bâtiment en suivant le guide évacuation : Fermer les portes et les fenêtres du bureau ; Emprunter les chemins balisés ; Suivre les indications du guide d évacuation ; Ne pas emprunter les ascenseurs ; Ne jamais revenir en arrière ; Rejoindre le point de rassemblement ; Se faire recenser auprès des GE et SF Ne pas quitter les lieux. SECOURS AUX BLESSES Toute personne qui est témoin d un accident ou d une urgence médicale doit : - Appeler un Sauveteur Secouriste du Travail - Prévenir le SAMU ou les Pompiers : (0)15 ou (0)18 - Accueillir et guider les secours jusqu à la victime Directeur d unité :... ACMO :... Mise à jour le :...

24 P.24 ANNEXE III Mémento ACMO

25 Délégation Centre-Est Logo de l unité MEMENTO ACMO Actions à mettre en œuvre Unité : Directeur de l unité : ACMO : Glossaire : GE = Guide Evacuation SF = Serre-File GER = Guide Evacuation Référent La liste ci-après est non exhaustive Actions Fait O/N Date de réalisation Commentaire Définir un emplacement pour le point de rassemblement. Mettre en place la signalisation Mettre à jour l affichage de sécurité : - plans du bâtiment, - consignes de sécurité...etc. Réaliser l affichage des plans et des consignes de sécurité Procéder aux vérifications périodiques des moyens de prévention du risque incendie : BAES, Extincteurs, détections,...etc. Renseigner le registre de sécurité concernant les vérifications périodiques S organiser Définir les zones d évacuation du bâtiment Constituer l équipe d évacuation (guides d évacuation et serre-file) Remplir la fiche réflexe 6 : - logo de l unité, - dénomination de l unité, - nom du DU, - nom de l ACMO, - liste des GE et SF à compléter, - date de mise à jour par l ACMO Renseigner les fiches réflexe 1, 2 et 3 : - logo de l unité, - dénomination de l unité, - nom du DU, - nom de l ACMO - date de mise à jour des fiches par l ACMO, Renseigner la localisation des points névralgiques et des organes de sécurité de l unité sur la 3. Transmettre aux GE et SF les fiches réflexes 1, 2 et 3 ainsi que le plan de leur zone à évacuer. Nombre de zones, localisation et dénomination :...à compléter... Nombre GE : Nombre SF : Diffuser la fiche réflexe 6 (liste de GE et SF)

26 Actions à mettre en œuvre Actions Fait O/N Date de réalisation Commentaire S organiser Aider les GE et SF à remplir la fiche réflexe 5 : - logo de l unité, - dénomination de l unité, - nom du DU, - nom de l ACMO, - dénomination de la zone-secteur-étage, - liste du personnel à évacuer de la zone concernée - nom du GE et SF, téléphone, bureau..., consignes particulières, Informer Informer le personnel de l unité de l organisation mise en place : - point de rassemblement - équipe d évacuation...etc. Former Former les GE, SF et GER S entraîner Organiser les exercices d évacuation de l unité : deux par an (évacuation et/ou information) Se reporter à la procédure pour l aide à la réalisation d un exercice d évacuation 1 er exercice 2 ème exercice Réaliser le compte rendu de l exercice à l aide de la fiche réflexe 4 Diffuser la fiche réflexe 4 Mettre à jour des documents Renseigner le registre de sécurité (indiquer la date de l exercice d évacuation et les observations éventuelles). Mettre à jour régulièrement ou à chaque changement notable les fiches réflexes. Formation et information du personnel Entretien des équipements Mise à jour par l ACMO de l unité le : jj / mm / aaaa

27 P.27 ANNEXE IV Pictogrammes de sécurité Panneaux de sauvetage et de secours : - Sortie et issue de secours : - Téléphone pour le sauvetage et premiers secours : - Directions à suivre balisage - cheminement : - Premiers secours : - Civière :

28 P.28 - Douche de sécurité : - Rince œil : - Points de rassemblement : Panneaux concernant le matériel ou l équipement de lutte contre l incendie : - Lance à incendie - RIA : - Extincteur : - Déclencheur manuel :

L organisation des exercices d évacuation d incendie

L organisation des exercices d évacuation d incendie L organisation des exercices d évacuation d incendie Afin de limiter les risques lors d un sinistre, il est nécessaire de mettre en place des consignes à suivre en cas d incendie au sein des différents

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

CONSIGNE DE SECURITE

CONSIGNE DE SECURITE Association des Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association CONSIGNE DE SECURITE Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il ne s'agit en aucun

Plus en détail

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs COLLECTIVITE : SITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire Présentation Exercices d évacuation Affiches Acteurs Vérifications périodiques LE REGISTRE INCENDIE Quoi? Ce registre a pour

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL

CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Cabinet Georges BERLET 1 MOYENS DE PREVENTION ET DE LUTTE R 4227 28 et 29 CONTRE L INCENDIE L

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

Registre de sécurité incendie

Registre de sécurité incendie A 2 Registre de sécurité incendie Code du Travail art.r 4227-1 et s et R 4227-39 Il est obligatoire conformément à l article R 123-51 du C.C.H. Il doit relater tous les évènements ayant un rapport direct

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE Sont reproduits ci-après : - le sommaire de l ouvrage - un extrait de la partie 8 relative à l enregistrement des exercices d évacuation - un bon de commande ÉDITIONS BOUCHARD-MATHIEUX

Plus en détail

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Faire Face au Feu Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Ce qu il faut savoir? Comment prévenir le risque? Comment procéder? Pour être prêt, Une priorité absolue : favoriser

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE - 2 A - REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE Code du Travail art. R 4227-1 et s et R 4227-39 Il est obligatoire conformément à l article R 123-51 du C.C.H. Il doit relater tous les événements ayant un rapport

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE MEMENTO SECURITE INCENDIE PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation, de faciliter l'évacuation du public et l'intervention

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

Gestion de l accueil ENSEEIHT

Gestion de l accueil ENSEEIHT Gestion de l accueil ENSEEIHT Objet : cette procédure détaille les missions qui incombent au personnel du service gestion de site gérant l accueil de l ENSEEIHT. Domaine d application : Liste de diffusion

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Formation ÉVACUATION

Formation ÉVACUATION Formation ÉVACUATION Définition : Lorsque le signal d alarme retentit, tous les occupants doivent immédiatement évacuer les locaux en respectant une procédure particulière rappelée sur le plan d évacuation

Plus en détail

Sécurité Incendie Secourisme

Sécurité Incendie Secourisme Formations Sécurité Incendie Secourisme tel 01-60-26-34-15 fax 01-64-27-76-37 In Situ Formation 18 allée Apollon 77410 Gressy Centre de Formation Déclaration n 11770400477 Sommaire 1. Qui sommes-nous?

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE INSPECTION DE L EDUCATION NATIONALE SARREGUEMINES EST ANNEE SCOLAIRE 20 / 20 6 rue Claire Oster - 57216 Sarreguemines Tél. : 03.87.95.13.87 Fax.: 03.87.95.61.96 CAHIER ANNUEL DE SECURITE PLAN PARTICULIER

Plus en détail

DESCRIPTIF. 1- organisation. 2- contenu des rubriques

DESCRIPTIF. 1- organisation. 2- contenu des rubriques DESCRIPTIF Le registre de sécurité a pour fonction principale de constituer la mémoire de l école. Il permet d avoir immédiatement sa carte d identité et le suivi de la sécurité au cours de la vie de l

Plus en détail

Programme. Formations

Programme. Formations Programme Formations 1 SOMMAIRE - Formation manipulation extincteur : 03 - Formation évacuation sur mesure : 04 - Exercice d évacuation sur mesure : 05 - Formation sécurité incendie (évacuation + extincteurs)

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

BILAN EXERCICE INCENDIE LPA

BILAN EXERCICE INCENDIE LPA BILAN EERCICE INCENDIE LPA Date de l exercice : 22 mai 2007 disponible sur le site! 1. Rappel de règles applicables en matière de sécurité incendie aux établissements recevant du public (ERP) : Note de

Plus en détail

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Formation Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Laurent Vanassche Protection INCENDIE en maison de repos QUELLE REGLEMENTATION? La réglementation en Belgique Différents niveaux de

Plus en détail

5 rue des artisans, Armbouts-Cappel

5 rue des artisans, Armbouts-Cappel 5 rue des artisans, Armbouts-Cappel VENTE, POSE et MAINTENANCE DE VOS EXTINCTEURS (portatifs et sur roues) (Certification APSAD NF SERVICE) VERIFICATION DE VOS R.I.A. (Robinets d Incendie Armés) VERIFICATION

Plus en détail

Ecole : Adresse : Commune :

Ecole : Adresse : Commune : Ecole : Adresse : Commune : 1 Utilisation de ce registre ORGANISATION 8 parties : 1) Aide-mémoire 2) Fiche d identité de l école 3) Fiche annuelle de sécurité 4) Consignes en cas d incendie 5) Les extincteurs

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Initiation des Directeurs au risque incendie. Délégation Académique Hygiène et Sécurité Isabelle Fouquart Fabrice Moutoussamy

Initiation des Directeurs au risque incendie. Délégation Académique Hygiène et Sécurité Isabelle Fouquart Fabrice Moutoussamy Initiation des Directeurs au risque incendie Délégation Académique Hygiène et Sécurité Isabelle Fouquart Fabrice Moutoussamy OBJECTIFS GENERAUX 1) Connaître les catégories d ERP 2) Savoir comment un feu

Plus en détail

L organisation des secours

L organisation des secours Formation ACMO membres de CSHS L organisation des secours Adrien VINATIER, Ingénieur hygiène sécurité Inserm - 04-05-2011 Sources : L organisation des secours, Jean-François Bernadac, ingénieur hygiène

Plus en détail

FORMATION LA SECURITE

FORMATION LA SECURITE FORMATION LA SECURITE LA SECURITE 1 Le rôle de l employeur 2 L accueil des salariés 3 Le PPSPS 4 Protéger, alerter : le rôle du SST Sommaire général 1 LE ROLE DE L EMPLOYEUR OBLIGATION L obligation générale

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INCENDIE FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade - 31100 TOULOUSE

Plus en détail

III EN CAS D EVACUATION Signal d alarme : sonnerie continue d une durée de 5 minutes. NE PAS CRIER NE PAS COURIR - NE PAS UTILISER L ASCENSEUR

III EN CAS D EVACUATION Signal d alarme : sonnerie continue d une durée de 5 minutes. NE PAS CRIER NE PAS COURIR - NE PAS UTILISER L ASCENSEUR Collège F. MITTERRAND CARAMAN FICHE 1 CONSIGNES DE SECURITE - ETAGES Tous les personnels de l Etablissement sont concernés par les problèmes de «SECURITE» en particulier lors d une évacuation. Le signal

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles Nom de l école : RNE : Adresse : Commune : Code postal : Téléphone : Télécopie : Adresse électronique : Date de création du P.P.M.S. : Date de présentation au conseil d école : Date de dernière mise à

Plus en détail

Cahier des charges incendie du musée national de la Marine 17 place du Trocadéro 75116 Paris- France

Cahier des charges incendie du musée national de la Marine 17 place du Trocadéro 75116 Paris- France Cahier des charges incendie du musée national de la Marine 17 place du Trocadéro 75116 Paris- France SOMMAIRE I CONTRAINTES DE SECURITE INCENDIE LIEES AU SITE. 04 II - EXPLOITATION DE L ETABLISSEMENT.....

Plus en détail

REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3. Programme. Présence à l ensemble des séquences programmées pour la remise à niveau.

REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3. Programme. Présence à l ensemble des séquences programmées pour la remise à niveau. REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3 DURÉE : 5 jours n OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES Remise à niveau des connaissances SSIAP 3 n PROFIL DES PARTICIPANTS : Les personnes titulaires du diplôme

Plus en détail

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde CQP-APS Surveillance Générale Les techniques de ronde 1 Surveillance générale Les techniques de ronde Sommaire Buts de la ronde de sécurité Principe d organisation de la ronde Itinéraire Contrôleur de

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Note à Mesdames et Messieurs les Fonctionnaires généraux(ales). Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Objet : Sécurité: Plan interne d urgence 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Compte-Rendu. Réunion de formation aux risques d incendie du. Vendredi 15 novembre 2013

Compte-Rendu. Réunion de formation aux risques d incendie du. Vendredi 15 novembre 2013 Compte-Rendu Réunion de formation aux risques d incendie du Vendredi 15 novembre 2013 I. ORDRE DU JOUR Présentation du contexte réglementaire Approche sur les obligations imposées en matière d hygiène

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde CQP-APS Surveillance Générale Les techniques de ronde Surveillance générale Les techniques de ronde Sommaire Buts de la ronde de sécurité Principe d organisation de la ronde Itinéraire Contrôleur de ronde

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION ACMO DE L UPMC

COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION ACMO DE L UPMC COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION ACMO DE L UPMC Réunion présentée le 08 Juin 2010 par : - Soraya NEBBACHE (Ingénieur de recherche) - Sylvie ETHEVE-ISIDORE (Ingénieur d études) - Clémence MAZ (Assistante

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

Consignes de sécurité incendie Éléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement

Consignes de sécurité incendie Éléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement Consignes de sécurité incendie Éléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement Introduction La formation à la sécurité, prévue par la réglementation, doit comprendre les dispositions qui

Plus en détail

2.. de déversement accidentel? 3.. de fuite de fluide frigorigène? 4. de détection d un risque d explosion? 5. de fuite de vapeur? 6.. de fuite d eau?

2.. de déversement accidentel? 3.. de fuite de fluide frigorigène? 4. de détection d un risque d explosion? 5. de fuite de vapeur? 6.. de fuite d eau? Que faire en cas. 1.. d incendie? 2.. de déversement accidentel? 3.. de fuite de fluide frigorigène? 4. de détection d un risque d explosion? 5. de fuite de vapeur? 6.. de fuite d eau? Listes utiles (SST,

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale Du bon sens et un peu de temps Entreprise Nom Logo PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Chantier Nom de l opération Adresse du chantier: Période d'exécution: Lot : Maître

Plus en détail

Directive relative aux services d'intervention des sapeurspompiers

Directive relative aux services d'intervention des sapeurspompiers Date: 06.01.2015 Date: 06.01.2015 Date: 07.01.2015 Page 1 / 7 L'Etablissement cantonal d'assurance et de prévention (ECAP) - Vu la loi du 27 juin 2012 sur la prévention et la défense contre les incendies

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES Le titulaire du CAP Agent de prévention et de sécurité exerce ses fonctions soit dans une entreprise pourvue de son propre service de sécurité, soit auprès d'une

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2016

CATALOGUE FORMATION 2016 La réglementation des matières dangereuses CATALOGUE FORMATION 2016 Société d Assistance en Pyrotechnie BP 80029 13551 SAINT MARTIN DE CRAU CEDEX Tel : 04.90.47.03.77 / Fax : 04.90.47.03.02 / E-mail :

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES NOM et PRENOMS : LIEUX DE FORMATION : ANNEE SCOLAIRE : LIVRET DE COMPETENCES MC SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE Page 1/7 UTILISATION

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r www.villedugosier.fr Mot du maire La ville du Gosier connue pour son dynamisme économique et touristique a vu sa notoriété renforcée par l obtention du label «ville nautique». Fort de cette avancée, nous

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité»

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité» Procédure maîtrise de PR/HSE 1. Objet & finalité Cette procédure décrit les principales activités liées au domaine d hygiène et sécurité sur l INPT. Sa finalité est de renforcer l organisation des activités

Plus en détail

L affichage obligatoire

L affichage obligatoire Les fiches pratiques RH L affichage obligatoire Le code du travail met à la charge de l employeur certaines obligations destinées à favoriser l information des salariés sur le lieu de travail. La loi du

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles. Prescriptions de sécurité et de santé types

Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles. Prescriptions de sécurité et de santé types GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 septembre 1991 ITM-CL71 Dépôts de produits facilement inflammables, contenus dans des récipients mobiles ------------------------------ Prescriptions de sécurité

Plus en détail

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 70 heures par personne n PROFIL DES PARTICIPANTS : Pré-requis : Respect des dispositions de l article 5 1 de l arrêté du

Plus en détail

Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires

Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires L employeur est tenu d afficher sur le lieu de travail un certain nombre de documents informatifs. ces obligations concourent au même objectif,

Plus en détail

DOSSIER-TYPE. Élaboration d une organisation d évacuation d un bâtiment. pour l élaboration d une organisation d évacuation d un bâtiment

DOSSIER-TYPE. Élaboration d une organisation d évacuation d un bâtiment. pour l élaboration d une organisation d évacuation d un bâtiment DOSSIER-TYPE pour l élaboration d une organisation d évacuation d un bâtiment 1 Evacuation d un bâtiment Préambule Le but de cet aide-mémoire est de faciliter la tâche des établissements concernés, par

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

PROCEDURE D UTILISATION ET DE GESTION DU REGISTRE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

PROCEDURE D UTILISATION ET DE GESTION DU REGISTRE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL PRÉVENTION ET SÉCURITÉ PROCÉDURE : PS 02 PROCEDURE D UTILISATION ET DE GESTION DU REGISTRE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Version Modification Rédacteurs Date 1 Création Guillaume François 31/01/2014 Véronique

Plus en détail

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux.

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. N/Réf. : SM/MC/013-2010 MONS, le 02 mars 2010. Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, A toutes

Plus en détail

L ETABLISSEMENT CANTONAL D ASSURANCE. Arrête

L ETABLISSEMENT CANTONAL D ASSURANCE. Arrête DIRECTIVE du 1er janvier 2015 Sur l organisation des groupes d intervention incendie des services de défense incendie et de secours internes (corps de sapeurs-pompiers d'entreprise) L ETABLISSEMENT CANTONAL

Plus en détail

Formation guide d évacuation et serre-file. - acquérir les bases de la prévention incendie.

Formation guide d évacuation et serre-file. - acquérir les bases de la prévention incendie. BUT : Formation guide d évacuation et serre-file - acquérir les bases de la prévention incendie. - connaître les rôles de chacun au sein de l équipe sécurité incendie. - définir les missions des différents

Plus en détail

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment.

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment. G3-Doc1 Mesures de prévention contre le risque incendie et panique à mettre en œuvre durant le déroulement d une manifestation exceptionnelle et à préciser dans la notice de sécurité 01.09.2010 Les bâtiments

Plus en détail

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P)

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Repérer les situations à risques liées au site : La sécurité doit être intégrée dès la conception des locaux. Il faut repérer et évaluer les vulnérabilités du

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 Prévention incendie mon rôle dans une évacuation Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 2 Quelques responsabilités de la DPS Fournir des services conseils, de gestion

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Etablissements d hébergement

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Etablissements d hébergement GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

INFORMATION La Sécurité Incendie à l Université Paul-Valery C. SUDRES Formation des Assistants de Prévention Novembre 2013

INFORMATION La Sécurité Incendie à l Université Paul-Valery C. SUDRES Formation des Assistants de Prévention Novembre 2013 - Service Intérieur et Logistique - INFORMATION La Sécurité Incendie à l Université Paul-Valery C. SUDRES Formation des Assistants de Prévention Novembre 2013 Haie Route de Mende 17 juin 2003 Origine :

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

Le calendrier des formations

Le calendrier des formations Le calendrier des formations 2016 Entraigues Marseille Nice Entraigues Marseille Nice Santé Sécurité et Qualité de Vie au Travail S O M M A I R E 2 Sensibilisation arrêt cardiaque et DAE CHSCT 3 PRAP -

Plus en détail

1 Description. 2 Risques. 3 Réglementation. 3.1 AR Premiers secours

1 Description. 2 Risques. 3 Réglementation. 3.1 AR Premiers secours 1 Description L organisation des premiers secours dans l entreprise de construction est non seulement obligatoire mais également primordiale car les risques sont nombreux dans ce secteur et la fréquence

Plus en détail

Référentiel pour le DIRECTEUR D ECOLE. Conformément à la réglementation en vigueur

Référentiel pour le DIRECTEUR D ECOLE. Conformément à la réglementation en vigueur Inspection Hygiène et Sécurité Christian PEYMAUD Bâtiment Gergovia Bureau 101 Rectorat 3, avenue Vercingétorix 63033 Clermont-Ferrand Cedex 1 : 04 73 99 34 17 Fax: 04 73 99 34 71 : Christian.Peymaud@ac-clermont.fr

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail