Oui à l initiative sur l or

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Oui à l initiative sur l or"

Transcription

1 Merci à tous ceux qui ont déjà réglé leur abonnement Le journal de l Union Démocratique Fédérale An 23 N o 6 Novembre 2014 Tirage : 4000 ex personnes défilent pour la vie Le 20 septembre dernier, les provies ont défi lé dans les rues de Zurich-Enge. Reportage. 4 Des réserves de nourriture L agent immobilier Beat Müller explique pourquoi et comment faire des réserves de nourriture. Interview. 6 Quel avenir pour les négociations avec Bruxelles? Deuxième volet d analyse sur les relations entre la Suisse et l Union européenne. Votations du 30 novembre Mots d ordre de l UDF Oui à l initiative sur l or Non à à Ecopop et à l abolition des forfaits fiscaux Votations fédérales du 30 novembre Oui à l initiative sur l or Les délégués de l UDF ont voté les mots d ordre pour votations fédérales du 30 novembre. «Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires» : NON Les privilèges fiscaux amènent des retombées économiques positives : la présence de contribuables aisés crée des places de travail, souvent dans des régions désavantagées. Pour les communes et les cantons concernés, leurs «forfaits», tout comme les redevances accessoires, peuvent constituer des apports substantiels. Ces derniers soulagent la facture des contribuables modestes. Il faut donc laisser aux cantons et communes la compétence d en décider. «Halte à la surpopulation - Oui à la préservation des ressources naturelles» : NON Les délégués ont estimé que l acceptation de cette initiative conduirait l Etat à prendre trop d influence sur la famille, en particulier sur le nombre d enfants. De plus, une compensation du nombre excessif d immigrants dans les cinq ans mènerait forcément à des ren- vois d étrangers vivant déjà en Suisse. Troisième raison qui a justifié la position de l UDF, la part de 10% du montant de l aide au développement qui, par force de loi, serait destinée au planning familial. Euphémisme qui peut tout cacher, jusqu à l avortement ou la stérilisation forcée. «Sauvez l or de la Suisse» (Initiative sur l or) : OUI Les délégués sont conscients que la mise en œuvre de l initiative réduirait la flexibilité de la Banque Nationale Suisse (BNS) et qu un retour à une couverture-or de 20% n est pas sans frais. Pourtant, cet investissement renforcerait la crédibilité du franc et de notre nation. L or garantit une certaine stabilité à l économie suisse. En outre, une couverture conséquente par l or confère au franc suisse une stabilité absolue. Enfin, l or suisse doit impérativement être déposé en Suisse. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les Etats-Unis, le Canada et l Angleterre ont bloqué notre réserve nationale d or déposée chez eux. Un précédent qui invite à la prudence. (comm.) Editorial A chacun ses priorités Le jour se lève. Un épais brouillard cache la vue. La journée s annonce grise. De façon surprenante, le vent se met à souffl er. Il perce la couche de brouillard. Des coins de ciel d un bleu intense apparaissent ici et là. Les rayons de soleil réchauffent ceux qui ont la chance d y être exposés. Pour les uns, c est l automne; pour d autres, le début de l hiver, le temps du gris ou le temps des mille couleurs. Comme les éléments de la nature, les événements politiques se succèdent, permettant à chacun d affi rmer sa ou ses priorité s! Pour l un, c est de ramener l or dans le pays. Pour l autre, de diminuer le nombre d étrangers. Pour un autre encore d imposer un quota de naissances. «Vous rigolez», affi rme un quatrième: l urgence c est la lutte contre l Etat islamique. «Mais non», juge un cinquième, pensez au gaz russe, à l Ukraine. Hé ho, vous oubliez Gaza, lance le suivant. Et si l on faisait quelques réserves de... bonne lecture? Marc Früh, ancien député bernois et maire de Lamboing

2 Société 2500 personnes défilent pour la vie Plus de 90% des enfants porteurs de trisomie 21 sont avortés Par un temps magnifique, 2500 personnes de tous âges ont défilé le 20 septembre à Zurich-Enge en faveur du droit à la vie. Cette année, la manifestation prônait le droit à la vie des personnes handicapées, en particulier de celles porteuses du syndrome de Down, dont le type le plus fréquent est la trisomie 21. En effet, de nouveaux tests prénataux permettent de déterminer si un enfant est atteint de cette maladie génétique. Or, les statistiques les plus récentes révèlent que plus de 90% des enfants porteurs de la trisomie 21 sont avortés. Et comme si cela ne suffisait pas, certains aimeraient dorénavant tester également des embryons procréés in vitro, au moyen du dépistage préimplantatoire, dans le but de les éliminer au besoin. Pas des humains de seconde zone Des témoignages impressionnants et des conférences ont ponctué le rassemblement. La parole est d abord allée au professeur Holm Schneider de l université allemande d Erlangen, auteur du livre Was soll aus diesem Kind bloß werden? (Que peut donc bien devenir cet enfant?), dans lequel il décrit la vie de sept personnes atteintes du syndrome de Down. L une d entre elles, Michaela Schatz, 26 ans, a témoigné aux manifestants de son travail à la police, avec vitalité et humour. De son côté, Mimi Christen a abordé la problématique du point de vue des parents concernés, en témoignant des joies et des défis vécus avec sa fille cadette. Pour elle, le doute n est pas permis : «Les personnes souffrant du syndrome de Down méritent d être aimées et respectées.» L ancien conseiller national UDF Markus Wäfler a démontré à quel point nos lois sont appliquées de manière contradictoire. «Dans le préambule de notre Constitution, nous pouvons lire les expressions suivantes : Au nom du Dieu tout-puissant!, En responsabilité envers la création, La puissance du peuple se mesure au bien-être du faible. D autres articles affirment que la dignité de l être humain est à respecter et à protéger et que chaque être humain a le droit de vivre. La peine capitale est interdite. Les enfants à naître sont-ils donc exclus de cette interdiction? Peuvent-ils tout simplement être exécutés?», a-t-il interrogé. Intervention de la police Après ces discours et témoignages, la foule bariolée et joyeuse s est mise en route en direction du centre-ville, munie de pancartes, de bannières et de ballons. Le cortège a été freiné par des gauchistes opposés à la Marche pour la vie. Les forces de l ordre ont été contraintes d ouvrir un chemin aux manifestants provie, parfois à l aide de canons à eau. Les panneaux des opposants reflétaient leur mépris de la vie ; leur haine et leur comportement contredisaient la tolérance qu ils prônent par ailleurs. La manifestation s est conclue par une célébration spirituelle. Evelyne Rytz Genève L UDF Genève dit oui à l initiative sur l or La section genevoise de l UDF appelle à accepter l initiative sur l or. L enjeu est de taille : en se soumettant aux pressions de l étranger, la Banque Nationale Suisse (BNS) mettrait en danger son indépendance et celle de la Suisse. Les pratiques étrangères deviendraient nôtres, pour nous pousser dans les bras de l Union européenne. L initiative prévoit que les réserves d or de la BNS soient inaliénables. Celles-ci doivent être stockées en Suisse et il faut que la BNS détienne une part importante de ses actifs en or, au minimum 20%. Un accord anticonstitutionnel Historiquement, la disparition effective du lien de notre mon- naie avec l or est intervenue en janvier 1973, suite à un accord anticonstitutionnel entre la BNS et le Conseil fédéral. Par la suite, la création d instruments bancaires a ouvert la porte à une spéculation illimitée, aux conséquences dramatiques. Inutile de produire des billets de banque supplémentaires : un clic de souris suffit pour faire surgir de l argent «virtuel». Le 18 avril 1999, le Peuple suisse acceptait formellement l abandon de la couverture or, en votant la nouvelle Constitution. Les réserves d or ont fondu La Suisse, avec ses 2590 tonnes d or, disposait de la plus grande réserve mondiale d or par habitant. Cinq mois après l entrée en vigueur de la nouvelle Constitution, en mai 2000, la BNS s est mise à vendre de l or. Huit ans plus tard, il restait encore 1040 tonnes d or. La BNS a vendu 1550 tonnes à prix dérisoire, sans consulter le peuple ou le parlement. En effet, les votations de 2002 et de 2006 ne concernaient que l attribution du produit de ces ventes. De l avis d un ancien chef de la banque centrale des Etats-Unis, «l or et la liberté en matière d économie (politique) sont inséparables. Sans or en tant que standard, il n y a pas de possibilité de préserver nos épargnes d une confiscation due à l inflation».* Elisabeth Sonderegger * Tiré de la brochure sur l or qui peut être commandée par à 2

3 Vaud Il tire un bilan positif de la présidence de la ville d Yverdon Jean-David Chapuis, à côté d un emploi à plein temps, vous avez présidé le Conseil communal de la ville d Yverdon. A la fin de votre mandat, quel était votre sentiment? J ai vécu un sentiment marqué du devoir accompli. Le 1 er juillet 2013, j ai débuté ma fonction en représentant la Ville lors de la remise des diplômes de l OPTI (organisme pour le perfectionnement scolaire). Et le 30 juin 2014, j ai eu le plaisir de terminer mon mandat par la remise des diplômes à la volée suivante de l OPTI. Entre deux, j ai régulièrement été mis à contribution, répondant présent le plus fidèlement possible. Pagina italiana Islam e identità cristiana In Nigeria Boko Aram distrugge chiese ed uccide i cristiani; il califfato (ISIS) in Iraq e Siria ammazza, rapisce, stupra e costringe all esodo migliaia di cristiani e chiunque non sia sunnita; i cristiani sono perseguitati ed uccisi in Sudan, in Centrafica e molti altri paesi; più vicino a noi, in Italia, recentemente, un Imam è stato espulso perché predicava, nelle moschee, la guerra santa contro gli infedeli occidentali; più di duemila giovani europei jihadisti sono partiti per combattere in Medio Oriente; vi sono interi quartieri a maggioranza musulmana di grandi città come Parigi e Londra dove persino la polizia ha paura ad entrare; nelle città tedesche i cristiani hanno paura di essere attaccati dagli estremisti islamici, come ha dichiarato il capogruppo CDU nel Parlamento tedesco; il presidente del Consiglio centrale islamico svizzero Nicholas Blanco ha detto, tempo fa, ad Arena Qu est-ce que vous avez particulièrement apprécié? Près de cent fois, j ai pu représenter notre Ville lors de différentes manifestations locales et à travers le canton. Fait qui m a ouvert des contacts du simple concitoyen jusqu au président du Grand Conseil, Laurent Wehrli. Des contacts de qualité et qui perdurent. Votre première session en tant que président? De 19h50 à 20h, c étaient de forts battements du cœur. Une fois la séance lancée, le train était parti sur de bons rails. Certes, parfois des tournants inattendus m ont guetté. Mais là, les secrétaires du Conseil communal m étaient d une formidable aide. Quelques moments particulièrement marquants? Je pense à la fête de l AVIVO (association des retraités), qui m a ouvert des contacts très amicaux et sympathiques avec les aînés de la ville. Ou au tournoi romand de mini-basket, au cours duquel j ai pu partager un moment précieux avec une centaine de jeunes. Ou encore au message des autorités que j ai pu porter au culte œcuménique du Jeûne fédéral. Avez-vous vécu aussi des moments délicats? J ai été conduit à représenter la Commune lors de la fête musulmane de Aïd el Kebir. Elu UDF et donc chrétien étiqueté, j ai passé une journée comme hôte de la communauté musulmane du canton. Autre défi, certains soirs, après une journée intense de travail, lorsque j aurais préféré rester tranquille avec ma famille, il fallait sourire et faire acte de présence pour une manifestation. Quel effet vous a fait votre retour dans les rangs? Après cette année bien remplie, lorsque j ai remis la clé de la Ville dans les mains de ma successeur, je me suis réjoui de pouvoir être de nouveau un citoyen «tout normal». Interview : Walter Müller che picchiare le donne è un diritto dell uomo ecc. Cosa possiamo/dobbiamo fare? Laddove il potere è in mano agli islamici, i moderati (quando esistono) vengono messi in minoranza, si affermano gli estremisti e democrazia, libertà e cristianesimo scompaiono. Per contrastare l avanzata dell estremismo islamico, occorrere che noi cristiani occidentali rafforziamo la nostra identità che, invece, andiamo completamente perdendo; ed il problema, a mio modo di vedere, sta proprio qui: troppi non credono più che abbiamo dei valori che vanno difesi, o meglio, non sono più convinti che i valori in cui hanno creduto i nostri padri siano d attualità e siano da difendere. La nostra Patria è stata fondata 700 anni fa «Nel nome del Signore», il preambolo della nostra costituzione inizia con le parole «In nome di Dio onnipotente», sulla nostra bandiera vi è la croce, il Salmo svizzero è una bellissima preghiera al Dio dei cristiani, sulla moneta da 5.- franchi sta scritto «Dominus providebit»...; se tutte queste scelte dei nostri padri ci lasciano indifferenti, se non crediamo più che le benedizioni di cui ha goduto la Svizzera nei secoli siano dovute proprio a queste scelte, allora il nostro declino è inevitabile e l affermazione dell Islam estremo è solo una questione di tempo. Qualcuno, finalmente, comincia ad accorgersi che occorre reagire; il presidente del Consiglio italiano, Matteo Renzi, parlando il 20 agosto in Iraq, ha invitato tutti gli europei ad aprire gli occhi perché «la battaglia non è alla nostra periferia, ma nel cuore dell Europa stessa». E da noi, invece, c è chi, come il presidente del nostro Consiglio di Stato, si permette di criticare scelte popolari come quella di non lasciar più costruire minareti in Svizzera... Edo Pellegrini, presidente UDF Ticino L UDF dans les cantons Beaucoup de joie au Jura bernois Fin septembre, deux élections ont permis à des membres de l UDF d accéder à des postes politiques. André Christen est devenu le premier maire de la commune du Petit Val, produit de la fusion de Chételat, Monible, Sornetan et Souboz. Marié et père de quatre enfants, il gère sa menuiserie. Très actif en politique en tant qu ancien maire de Sornetan, il préside le Syndicat d épuration des eaux du Petit Val, la Commission scolaire de l école secondaire de Bellelay et la Commission de formation des menuisiers. Il est membre de la Fédération romande des métiers du bois. De son côté, Jean-Marc Zürcher a été élu au Conseil général de la commune de Val Birse, regroupant les communes de Malleray, Bévilard et Pontenet. Marié, père de deux enfants, Jean-Marc Zürcher travaille à la Poste. Il est aussi délégué de l UDF du Jura bernois à l UDF suisse. Priorités de l UDF Le 30 août, l UDF a tenu une rencontre extraordinaire à Olten. Plus de cinquante délégués, acteurs d exécutifs politiques ou ayant une charge dans le parti ont réfléchi aux priorités du parti. En effet, pour le comité directeur, l UDF soutient trop de projets, avec une dispersion des forces. Il lui manque dès lors de l énergie pour ses objectifs prioritaires. Les participants ont planché par groupes et par tranche de vingt minutes sur différentes questions. Il en ressort une grande unité autour des dossiers liés à la protection de la vie et de la famille, à l éducation, à la scolarité, à la toxicomanie et au respect de la vieillesse. Mais aussi sur ceux liés aux finances, à l endettement ou à l énergie. Le politologue Louis Perron a souligné l importance des apparentements. Il a incité l UDF à adopter un message court et rassembleur, qui doit être répété, jusqu à ce que tous les médias et la population le connaissent. 3

4 Suisse Faire des réserves de nourriture! L agent immobilier Beat Müller prône la constitution de réserves de nourriture en prévision de pénurie alimentaire. Entretien. «En cas de confl it, le risque d interruption de courant électrique est réel.» D où vous est venue l idée de réserve de nourriture? Depuis la nuit des temps, la sagesse populaire propose de réaliser des réserves pour surmonter des jours ou des périodes de disette. Rappelez-vous la fable de la cigale et de la fourmi, de Jean de la Fontaine. Ce printemps, le conseiller fédéral Ueli Maurer a invité la population à constituer des réserves. Les tensions internationales peuvent dégénérer en un clin d œil. Qu est-ce qui, selon vous, est le plus important lorsque l on prépare des réserves? Le système conventionnel avec les dates de péremption est trop compliqué à gérer. Il est aussi exigeant en temps. Des méthodes plus efficaces permettent une simplification de conservation. Ces procédés, connus par nos ancêtres, sont parfois encore appliqués aujourd hui dans la branche diététique. Concrètement, quels conseils donneriez-vous aux lecteurs d Impulsion? Le blé complet en graines se conserve durant des années. Vous avez ensuite la possibilité de le semer en vue d une récolte à la fin de l automne, ou de faire germer le blé pour le consommer en salade. Il est encore possible de le moudre pour la farine, laquelle vous permet de produire du pain, des gâteaux ou des pâtes. Le riz, le millet et les différentes fèves de haricots conservés sous vide se maintiennent durant des années. Les fruits ou légumes séchés maintiennent tous leurs sels minéraux, vitamines, sucres et valeurs nutritives. Il est toutefois préférable de les conserver dans des sacs plastiques, sous vide. Idem pour les plantes thérapeutiques déshydratées, utiles pour d excellentes infusions en cas de maladie. Séchée à l air ou fumée, la viande sous vide se conserve trois ou quatre mois ; et les saucisses séchées, déposées dans un récipient adéquat rempli d huile d olives, aisément quelques mois de plus. Les herbes aromatiques stockées dans un récipient en verre, légèrement salées et couvertes d huile, se conservent durant de longs mois. Une choucroute préparée dans un pot en grès se garde durant un hiver. Certaines variétés de pommes et plusieurs légumes, comme les racines rouges, les betteraves rouges, les carottes, les poireaux, les pommes de terre, les potirons et de nombreuses sortes de noix se gardent durant de longs mois, stockés à une température comprise entre 4 et 7º. Les fruits se conservent merveilleusement dans des bocaux remplis à chaud, ou transformés en confiture, dans des pots à fermetures hermétiques. Toutes vos propositions de conservation ne dépendent jamais de la réfrigération. Est-ce un hasard ou un choix? En cas de conflit, le risque de pénurie ou d interruption de courant électrique est réel. Si une coupure dure plus de 48 heures, tous les produits congelés sont avariés. Ainsi, si la réfrigération reste un moyen de conservation idéal en période de paix, il se révèle insuffisant en cas de conflits. Le mot de la fin? Des réserves de nourriture pour soi sont un bienfait. Si nous en faisons suffisamment pour que notre prochain puisse en bénéficier, il en découle de grandes bénédictions. Propos recueillis par Marc Früh Ils sont membres de l UDF et disent pourquoi Ce mois-ci, Impulsion vous présente Jean-Claude Monney, Conseiller communal UDF à Yverdon-les-Bains. Jean-Claude Monney, contrôleur des rails aux CFF, habite Yverdonles-Bains depuis Grâce à son métier, il voyage beaucoup, et son travail lui confère des contacts avec de nombreuses personnes très différentes les unes des autres. Engagé dans une Eglise évangélique à Yverdon, il n a pas limité ses sujets de conversation aux problématiques de son Eglise. Lors de différentes discussions au sujet des votations, il a pu se mesurer aussi à deux élus UDF, membres de la même communauté. C est en discutant avec eux qu il a pris conscience de la nécessité que des chrétiens soient engagés dans la politique. Du coup, il a rejoint l UDF en 2012, lors des élections communales. Il y a découvert l importance des décisions prises avec l aide de la sagesse de Dieu. Dans le paysage politique de nos villages, villes et cantons, l UDF lui semble utile partout. Mais pas question de faire cavalier seul à tout prix. A Yverdon, son parti collabore avec les Vert libéraux. Seuls, les deux partis seraient trop petits pour avoir accès aux commissions ou à des mandats spéciaux. Ensemble, c est en revanche possible : cette alliance a permis à la petite UDF locale de rester représentée au sein du Conseil communal et d y apporter son grain de sel tout comme les «grands». Pour Jean-Claude Monney, il y aura toujours quelque part un endroit où Dieu veut nous rendre utiles selon ses critères. Il suffit que notre engagement vienne du cœur. Propos recueillis par Walter Müller 4

5 Suisse Pour la famille Les rencontres entre amis comptent plus que tout! D après un sondage réalisé auprès des jeunes âgés de 16 à 25 ans de divers pays tout autour du globe, 93% les jugent essentielles. Les jeunes attachent par ailleurs beaucoup d importance à la fiabilité de leurs connaissances (91%), à la franchise (89%) et à la loyauté (87%). Ils aspirent à la vie de famille et à une vie de couple épanouie (84%). Les jeunes Suisses sont fiers de leur patrie (83%). Se former toute la vie constitue pour eux un objectif important (82%). Parmi les sujets de préoccupation, la population vieillissante (71% de jeunes sont inquiets), l immigration et les questions liées aux étrangers (62%), les drogues et le dopage (61%). La participation à une manifestation politique ne convainc qu un jeune sur deux et 34% jugent que des réformes politiques s imposent. Le stress coûte En demandant toujours plus aux employés, en forçant la cadence pour produire plus, la productivité le paie cash. Le surmenage coûte très cher aux entreprises : 5,6 milliards de francs par an. Et c est sans parler des assurances. Nous approchons-nous donc d un temps marqué par la reconnaissance entre patrons et ouvriers, une époque caractérisée par la bonne ambiance, la collégialité et l amitié? Osons rêver que oui! Politicien avant l heure Il a compris le rôle des politiciens Les spécialistes des Ecritures sont unanimes sur le sujet : tu n as jamais fait de politique. Ta plume et ton engagement concernaient exclusivement le Royaume de Dieu. Parler politique avec toi, c est avancer sur des braises rougeoyantes! Lorsqu à Athènes, du haut de l Aréopage, tu as donné ton avis et par la même occasion annoncé la bonne nouvelle de Jésus-Christ, tu as agi comme un citoyen conscient de ses droits. Sachant que tout citoyen romain avait le droit de donner son opinion, tu en as profité. Tu ne t es pas laissé impressionner par ce lieu où siégeait le tribunal suprême d Athènes. Les magistrats doivent eux aussi entendre la nouvelle du Christ ressuscité. A Corinthe, berceau de la démocratie, chacun prenait la parole depuis la tribune. Sans aucun problème, tu parlais de tes convictions spirituelles, quitte à énerver quelques Juifs ou autres opposants. Tu étais absolument conscient de l ordre politique que tu respectais. Tu enseignais et invitais ton public à en faire de même, car tu percevais l importance et la nécessité d autorités locales et régionales. Ells permettaient de vivre et de voyager en paix. Lorsque certains Juifs ont voulu te réduire au silence, tu n as pas hésité à faire appel aux autorités. Centeniers, tribuns, consuls, gouverneurs, tu connaissais leurs responsabilités et tu as tiré profit de ta citoyenneté romaine. C était ton droit. Lorsque le gouverneur Félix a voulu plaire aux Juifs, tu n as pas hésité à en appeler à l empereur. Averti divinement, mais grâce aux autorités en place, tu as été convoqué par l autorité suprême à Rome, protégé des attaques de ceux qui voulaient ta peau. Certes tu n as pas fait de politique, mais pour ta protection, tu as utilisé tous les rouages des autorités publiques en place. C est conscient de leur importance que tu nous invites à intercéder en faveur des politiques, afin que nous menions une vie paisible. Mais tu nous invites aussi à imiter ceux qui «par la foi, ont vaincu des royaumes, exercé la justice, obtenu la réalisation de promesses, ont été vaillants à la guerre, ont mis en fuite des armées étrangères. Nous donc aussi courons avec persévérance l épreuve qui nous est proposée. Faisons-le les regards fi xés sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection» (Héb. 11, 34-12, 2). Marc Früh Lu pour vous La Suisse, nation chrétienne? Après le vif débat suscité par l ouvrage «Que ton règne vienne» de Philippe Gonzalez (éd. Labor et Fides), le texte de référence du Réseau Evangélique Suisse privilégie une approche plus factuelle et pragmatique sur le rapport des évangéliques à l Etat. «La Suisse, nation chrétienne» dresse un inventaire clair des questions d accord et de désaccord au sein du protestantisme évangélique. Une contribution utile pour tous ceux qui s interrogent sur l identité religieuse d un pays, sur la contribution spirituelle et politique des croyants dans la sphère publique. Marc Schöni, éd. Réseau Evangélique Suisse Devenez membre de l UDF Aidez-nous à renforcer l action de l UDF en devenant membre de notre parti politique (CHF 60.-/an). Vous pouvez effectuer votre demande d adhésion au moyen du bulletin ci-dessous. Nom : Prénom : Adresse : NPA - Localité : Je fréquente l Eglise suivante : Je suis membre d un parti : Oui, lequel Non Date de naissance: Une fois rempli, à renvoyer à : secrétariat romand de l UDF, CP 1371, 1401 Yverdon-les-Bains 5

6 Proche-Orient Gaza reconstruit avec votre argent Notre pays va participer au financement de la reconstruction de Gaza. A coup de millions. Mais où donc est passé la logique du DFAE? L UNRWA - «Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient» - est la plus grande agence des Nations Unies. Elle compte employés. Son budget annuel s élève à près de 1,3 milliard d euros, versés par divers pays. La Suisse y contribue à hauteur de 20 millions annuellement depuis 2001, l Union Européenne de 66 millions. A titre de comparaison, le Bahrein verse CHF , l Egypte CHF , les Emirats Arabes Unis CHF Si l on en juge par l aide apportée, Américains et Européens se sentent plus proches des «réfugiés» palestiniens que leurs voisins arabes et musulmans. Critiques générales contre le Tsahal Les médias critiquent le manque de pitié du Tsahal, l armée de défense d Israël. Il lui est reproché de déloger les criminels du Hamas retranchés dans les bâtiments scolaires de l UNRWA. Pour mettre en évidence les dégâts civils, on diffuse à profusion des photos et films avec des mères hurlantes et de braves Palestiniens portant secours aux enfants piégés. Combien d écoles ont été employées comme repaires pour les combattants et entrepôts d armes? Ces bâtiments ont été financés par l argent public occidental. Quel scandale! Israël a droit à la paix. Ses actions militaires pour faire cesser la pluie de roquettes est compréhensible. N a-t-il pas offert la ville de Gaza aux Palestiniens en 1987, contre l assurance d une cohabitation pacifique (le traité de Camp David)? Combien d accords internationaux ont-ils déjà été rédigés pour aboutir à la paix? Oslo 1, Oslo 2, Wye Plantation. Tous n étaient que des prétextes pour gagner du temps et permettre aux terroristes palestiniens de s armer. Avant d envoyer des millions helvétiques pour la reconstruction de Gaza, n est-il pas primordial de définir les conditions permettant un soutien financier : l interdiction de groupes terroristes, la reconnaissance au droit à l existence d Israël, l interdiction de prêches haineux, etc. Interpellé, le ministre du Département fédéral des Affaires Etrangères Didier Burkhalter a écrit dans un courrier du DFAE en août : «Le DFAE vérifie de près que l argent du contribuable suisse ne soit pas utilisé afin d inciter à la haine ou à la violence. La Suisse a également condamné fermement l utilisation d infrastructures civiles à des fins militaires.» Marc Früh, Lamboing Un petit sou pour les pauvres Palestiniens Pourquoi les réfugiés de Gaza sont-ils rétribués 1,7 fois plus qu un Palestinien de la Cisjordanie? Ou cinq fois plus qu un réfugié jordanien? Est-il usurpé d imaginer que cela découle d une stratégie visant à regrouper un maximum de combattants palestiniens à Gaza, le tout financé par notre aide humanitaire? Réaction du DFAE : «Entre autres, on constate que la population à Gaza est particulièrement dépendante de l aide humanitaire : selon une étude de l ONU, 80% de la population reçoit une aide humanitaire afin de pallier à ses besoins!» Considéré comme l un des endroits les plus pauvres de la planète, Gaza compterait 1700 millionnaires du Hamas, et près de 2500 autres millionnaires ou quasi-millionnaires contrôlant par ailleurs les tunnels aux dépens des intérêts nationaux égyptiens et palestiniens, avait fulminé le président de l Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans The Economist, en août Quant à la fortune du président du Hamas et maire de Gaza, Khaled Mashaal, elle s élève à 2,6 milliards de dollars. Quel mépris des responsables palestiniens envers leur population! Les chefs du Hamas encaissent et les pauvres sont utilisés comme bombes humaines, comme boucliers humains et comme chair à canon. Mise au point Que penser des négociations UE-Suisse à venir? Les prochaines négociations entre la Suisse et l Union Européenne (UE) font la une des médias suisses. Elles seraient incontournables pour assurer l avenir de notre Suisse. Deuxième volet de notre réflexion. Quels changements se produiraient-ils en cas d une adhésion à l Union Européenne? En voici quelques-uns : la Suisse devrait soumettre son droit comme sa juridiction au droit et aux tribunaux européens. Les taux de la TVA doubleraient. Les citoyens suisses devraient troquer leur passeport suisse contre un européen. Une fois membre de l UE, la Suisse aurait le droit de participer aux débats de toutes les commissions européennes. Elle pourrait prendre part aux décisions, voter... et surtout payer. Mais elle n aurait strictement rien à dire. Pourquoi? Avec ses huit millions d habitants, elle aurait pas plus de droits que l Autriche (8,5 millions). Concrètement, nous aurions quelque 18 sièges sur 751, 10 voix sur 351 au Conseil de l UE et un fauteuil sur 28 au Conseil des ministres et à la Commission européenne. Ces proportions montrent bien que la voix helvétique ne peut avoir de poids décisif : elle n aurait simplement rien à dire. La vie pratique de l UE prouve d ailleurs que ce sont presque exclusivement les grands Etats de l UE, et avant tout l Allemagne, qui tiennent les rênes de l Europe. La Suisse, partenaire extrêmement attractif Par contre, lors de vraies négociations bilatérales, la Suisse traiterait sur pied d égalité avec l Europe. En effet, lors de négociations, avec des intérêts en jeu, c est la puissance commerciale et financière qui compte. Sous cet aspect, la Suisse se révèle même un partenaire extrêmement intéressant et rentable pour l UE. Car elle est le deuxième partenaire commercial de l Union, après les Etats-Unis, et l une des rares nations à produire, entre exportations et importations, un bilan commercial excédentaire de plusieurs milliards, au profit de l UE. Des milliards qui pèsent d autant plus lourd que le bilan commercial global de l UE est négatif. Dans ce contexte, un partenaire amenant de l argent est vital pour une Europe de plus en plus endettée. Nos investissements directs créent des emplois, de même que notre secteur tertiaire. D habitude, on soigne des partenaires si intéressants avec beaucoup de respect. Pourquoi donc Messieurs Barroso et Van Rompuy ou Madame Ashton et consorts se sont-ils permis de 6

7 Réfl exion Difficile d évacuer l idée d un Dieu créateur En janvier, plusieurs cantons suisses romands apprenaient que les théories créationnistes étaient enseignées dans des écoles privées chrétiennes, et ce durant les cours de science. J étais alors enseignant dans l une de ces écoles et j avais effectivement abordé la question de l origine de l univers avec mes élèves, durant les cours d histoire. Choqué par cette nouvelle, un député vaudois déposait alors une interpellation au Grand Conseil, demandant si nos élèves recevaient un enseignement scientifique correct. Il a questionné la liberté des écoles privées d enseigner des théories non scientifiques, invérifiables ou qui mettraient en doute des théories scientifiques. Des questions intéressantes, qui demandent une explicitation quant à la scientificité des savoirs. Peut-on mettre les lois de Newton sur un pied d égalité avec la théorie de l évolution? Le créationnisme est-il réellement aussi éloigné de la science que s en rapproche l évolutionnisme? Les réponses ne semblent pas si évidentes. Suite à cette interpellation, nous avons eu une inspection dans notre école, débouchant sur une lettre nous intimant de nous mettre en règle en éliminant toute allusion au créationnisme dans le cadre de notre enseignement. Or, il semble difficile d éliminer l aspect d un Dieu créateur dans un enseignement qui se veut chrétien. Dans les faits, il semble que le canton de Vaud n ait en réalité aucun cadre légal permettant de mettre à ban les théories créationnistes. Du coup, le député a promis qu il proposerait un changement de loi afin d interdire l enseignement de cette théorie. Le Grand Conseil du canton de Vaud tarde à répondre à son interpellation (qui date de plus de dix mois). nous traiter de manière si arrogante et méprisante? Par son ton très soumis et mou, le gouvernement suisse les a incités à l arrogance. Pour nous aussi, l UE est sans doute un partenaire important : elle achète les deux-tiers de nos exportations et nous vend troisquarts de nos importations. Comment créer des relations valables? Ce n est pas nouveau, les discussions chauffent dès que l on parle des relations de notre pays avec l institution de l UE. Cette dernière puissance centraliste, à la légitimation démocratique bien limitée, a tout intérêt d éliminer notre Suisse avec sa démocratie directe. Laquelle pourrait en effet se révéler contagieuse. Si l Allemagne ou la Grande-Bretagne faisaient voter l appartenance à l UE, leurs peuples décideraient vraisemblablement de sortir de ce gouffre. En intégrant la Suisse, ce danger disparaîtrait. Le législateur semble avoir deux possibilités de réponse : ou il reconnaîtra la liberté pédagogique et curriculaire des écoles privées, si tant est que leur enseignement soit au moins équivalent à l école publique, ou il interdira aux écoles d enseigner certaines théories. Dans les deux cas, un investissement politique semble nécessaire, soit pour contester une interdiction discriminatoire, soit pour contrecarrer un possible changement de loi. Reste à savoir qui prendra la charge d un tel investissement. Que ceux qui se sentent appelés s avancent! Joaquim Sieber, enseignant et auteur de «Comment comprendre les écoles créationnistes de Suisse romande?» Pour éviter une annexion à l UE, la Suisse doit impérativement discuter en son sein des relations avec les Etats voisins ainsi qu avec l UE. Elle doit mettre ces relations au clair de manière constructive, positive et avec assurance. En plus, elle se doit de résoudre raisonnablement ses propres problèmes dans le secteur des finances, de la fiscalité et de la politique économique. Le danger qui guette à l intérieur Un autre danger guette la démocratie suisse depuis l intérieur. Une démocratie directe exige de ses citoyens que l intérêt collectif conserve la primauté sur les intérêts individuels des minorités. De plus, la population doit impérativement accepter les décisions majoritaires des votations, ce qui comprend la co-responsabilité et une solidarité pour les conséquences des scrutins démocratiques. Force est de constater que depuis un certain temps ce type de responsabilité est en voie de disparition. Certaines décisions de la majorité ne sont plus acceptées. Et l on abuse du droit d initiative au profit d intérêts particuliers ou de certains lobbies. La démocratie vacille. Elle perd de sa stabilité. A terme, elle risque de devenir ingouvernable. Dans cette situation, les chrétiens ont une responsabilité particulière. Au-delà de l intercession pour nos politiciens et les responsables de l économie, nous devons assumer nous-mêmes notre co-responsabilité sociale en participant à la discussion et au travail politiques. Lors des élections de 2015, les relations entre la Suisse et l UE constitueront un champ de bataille incontournable. Markus Wäfler, ancien conseiller national UDF L UDF dans votre canton Contactez-nous! Pour en savoir plus sur l UDF, adressez-vous à la section de votre canton : UDF Jura bernois Rte de Diesse 34, 2516 Lamboing Président : Marc Früh UDF Fribourg Rue de la Lécheretta 10, 1630 Bulle Président : José Lorente UDF Genève 1246 Corsier, président : Jean- Luc Ruffi eux, jlsyruffi UDF Jura CP 998, 2800 Delémont 1 Président : Jacques Dumas UDF Neuchâtel Président: vacant UDF Ticino Via Piotti 1, 6833 Vacallo Presidente : Edo Pellegrini UDF Vaud Case postale 1371, 1401 Yverdon-les-Bains Président : Yves Macheret UDF Suisse Secrétariat romand, CP 1371, 1401 Yverdon-les-Bains Porte-parole: Marc Früh, Secrétaire romand: Walter Müller, , Impressum Impulsion est une publication de l Union Démocratique Fédérale, parti politique suisse. Editeur : UDF, CP, 3601 Thoune Correspondance : Impulsion, Case postale 1371, 1401 Yverdon-les- Bains, tél , CCP , Rédacteurs de cette édition : Marc Früh, Walter Müller, Edo Pellegrini, Evelyne Rytz, Elisabeth Sonderegger, Markus Wäfler. Photos: dr, istockphotos Impression : Jordi SA, Belp / Aubonne Tirage : 4000 ex. UDF (Suisse) 7

8 Comme Hiba, des milliers d enfants de Syrie et d Irak se retrouvent sans abri pour survivre cet hiver. Offrez un refuge à un enfant. Offrez-lui un avenir. Donnez aujourd hui : CCP medair.org Envoyez MEDAIR15 au 488 pour donner CHF 15.- Assemblée Missionnaire de Delémont vous invite pour deux conférences avec Marc Früh 1) Naissance de l Etat d Israël 2) Défi s actuels de l Etat d Israël (Re)découvrez ce carrefour d information et de réflexion évangélique. 3 mois à l essai CHF Les jeudis 6 et 13 novembre 2014 à 20h Abonnez-vous Oui, je désire recevoir Impulsion régulièrement et être ainsi informé des actions politiques de l UDF et de l actualité politique suisse en général et m engage à verser CHF 25.- à l aide du bulletin de versement joint à cette édition. Nom et prénom : Adresse : Code postal et localité : Je souhaite être informé sur la possibilité de devenir membre de l UDF. Merci d envoyer de ma part Impulsion à la / aux personne(s) suivante(s) : Nom et prénom : Adresse : Code postal et localité : A retourner à UDF, secrétariat romand, CP 1371, 1401 Yverdon Agenda 15 novembre Stand de l UDF à la Journée Masculine du Forum des Hommes Eglise Lazare, Bussigny toute la journée Dernier mercredi du mois Réunion de prière de l UDF Genève de 19h30 à 21h30, 4 rue du Jura, à Genève - agenda mis à jour régulièrement

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole Sommaire 1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole p5 3.1. Une Haute Ecole, c est quoi? p5 3.2. Les organes participatifs de la Haute Ecole & les différents conseils

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Différend sur les réserves d or et les bénéfices de la Banque nationale 14 juin 2004 Numéro 24/1 Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Raccourcie

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES Texte des statuts votés à l Assemblée Générale Constitutive du 25 janvier 2008. Article 1 : Titre de l Association

Plus en détail

MAISON KULTURA STATUTS

MAISON KULTURA STATUTS Route de Chêne 41b - CH 1208 Genève - Tél. 022/340 71 11 - Fax 022/344 71 92 - www.kultura.ch MAISON KULTURA STATUTS I. NOM, DURÉE, SIÈGE Dénomination Art. 1 L Association «Maison Kultura» est une fédération

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES

STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES TITRE PREMIER : Dispositions Générales Art.1. Art.2. Art.3. Art.4. Définition et nom L Association du Carnaval des Bolzes (ACB) est une personne morale de

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse. Titre préliminaire AEAG : Association des Etudiants Albanais de Genève Art. - CONSTITUTION L Association des Etudiants Albanais de Genève (AEAG) est une association sans but lucratif organisée corporativement

Plus en détail

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège STATUTS DE LA SOCIETE INTERNATIONALE E D D ANNOTATION ASSOCIATION DE DROIT SUISSE A BUT NON LUCRATIF Etat au 9 Décembre 2008; Révisé le 10 Septembre 2014 PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR)

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Page 1 / 8 Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Art. 1 Constitution I. Constitution, siège Sous la dénomination «Pôle scientifique et technologique

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME. Statuts 2010. I. Généralités

ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME. Statuts 2010. I. Généralités ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME Statuts 2010 Nom et raison sociale Art. 1 Caractère Art. 2 I. Généralités L Association suisse pour les droits de la femme (ci-après appelée Association)

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

STATUTS ARAET. Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012

STATUTS ARAET. Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012 -1- STATUTS ARAET Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012 TITRE I : Nom Buts Siège - Durée Article 1 : Nom 1.1 L Association Romande Arts, Expression et Thérapies - ARAET - est une

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

Assemblée des délégués des 2 et 3 novembre 2015 à Berne

Assemblée des délégués des 2 et 3 novembre 2015 à Berne 8 Assemblée des délégués des 2 et 3 novembre 2015 à Berne Respect de la Constitution et du droit international, motion de l Eglise évangélique réformée du canton de Bâle-Campagne et de cosignataires :

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Statuts de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Avril 2010 1 I. DÉNOMINATION, SIÈGE, BUT Article 1 er : Dénomination Il est constitué, sous la dénomination «Chambre de commerce,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali

Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali L Ambassade des Etats-Unis d Amérique au Mali a le plaisir d annoncer l ouverture de compétition pour la sélection d élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame,

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Lausanne, le XX yyyyy 2014 Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS) à l'université de Lausanne réalise l European

Plus en détail

A S T J ASSOCIATION SUISSE DES TRADUCTEURS-JURÉS STATUTS TITRE I. Article 1 er

A S T J ASSOCIATION SUISSE DES TRADUCTEURS-JURÉS STATUTS TITRE I. Article 1 er A S T J ASSOCIATION SUISSE DES TRADUCTEURS-JURÉS STATUTS TITRE I DÉNOMINATION - SIÈGE - DURÉE - BUT Article 1 er Sous le nom d «ASSOCIATION SUISSE DES TRADUCTEURS-JURÉS», il a été constitué une association,

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters (N hésitez pas à fournir des renseignements supplémentaires sur une feuille séparée ou à soumettre votre curriculum-vitae) Renseignements

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

Arbeitgeberverband der Banken in der Schweiz Association patronale des banques en Suisse Associazione padronale delle Banche in Svizzera Employers

Arbeitgeberverband der Banken in der Schweiz Association patronale des banques en Suisse Associazione padronale delle Banche in Svizzera Employers Arbeitgeberverband der Banken in der Schweiz Association patronale des banques en Suisse Associazione padronale delle Banche in Svizzera Employers Association of Banks in Switzerland EMPLOYEURS BANQUES

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Patrick VIDAL AU CHEVET DE FRANCE. OU COMMENT ESSAYER De LA soigner

Patrick VIDAL AU CHEVET DE FRANCE. OU COMMENT ESSAYER De LA soigner Patrick VIDAL AU CHEVET DE FRANCE OU COMMENT ESSAYER De LA soigner 1 Patrick VIDAL Au chevet de France Ou comment essayez de la soigner 2 Toute reproduction ou publication partielle, de cet ouvrage est

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Statuts de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ

Statuts de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ Statuts de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ Version du 22.3.2014 +41 31 850 10 26 info@fspj.ch www.fspj.ch www.parlementsdesjeunes.ch www.easyvote.ch I Nom et siège Art. 1 Nom et siège

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Conseil suisse des religions Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Prise de position du Conseil suisse des religions concernant l initiative populaire «Contre la construction de minarets»

Plus en détail

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE Statuts adoptés par l Assemblée générale de la section de Lancy le 1 er juin 2015 PARTI SOCIALISTE DE LANCY, Route du Grand-Lancy 56, 1212 Grand-Lancy

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella CONSULTANTE EN IMMOBILIER Micol Singarella - Avez vous entendu parler de toutes les bonnes affaires sur Berlin mais pas encore de moi? Pas de problème, il est encore temps! Je suis une consultante en agence

Plus en détail

Initiative populaire fédérale. ENTREPRISES RESPONSABLES- POUR PROTEGER L ÊTRE HUMAIN ET L ENVIRONNEMENT Conférence de presse Berne, le 21 avril 2015

Initiative populaire fédérale. ENTREPRISES RESPONSABLES- POUR PROTEGER L ÊTRE HUMAIN ET L ENVIRONNEMENT Conférence de presse Berne, le 21 avril 2015 Initiative populaire fédérale * ENTREPRISES RESPONSABLES- POUR PROTEGER L ÊTRE HUMAIN ET L ENVIRONNEMENT Conférence de presse Berne, le 21 avril 2015 Déclaration de M. Cornelio Sommaruga Vi saluto nella

Plus en détail

Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise. Statuts

Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise. Statuts Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise Statuts 1. Siège et buts de la Société Art. 1 La section genevoise (S.G.) de la Société suisse de pédagogie musicale (S.S.P.M), créée le 29 novembre

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE LE 6 JUILLET 2015 TITRE I BUT DE L ASSOCIATION ARTICLE 1: 1-1 Il est créé à HENDAYE une association d éducation populaire régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND

STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND I. BUTS Art. 1 Sous le nom de PATRIMOINE SUISSE, section du Valais romand, il est constitué à Sion une association

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures Keystone Fonds pour les frontières extérieures Fonds pour les frontières extérieures Le Fonds pour les frontières extérieures permet une solidarité financière au sein de l espace Schengen. Grâce à ce Fonds,

Plus en détail

INFORMER ET PERSUADER

INFORMER ET PERSUADER INFORMER ET PERSUADER IL EST EXTREMEMENT IMPORTANT DE LIMITER LES REFUS À UN MINIMUM POUR NE PAS METTRE EN DANGER LA FIABILITE DES RESULTATS DE L ETUDE. SI LES PERSONNES QUI N ONT PAS ENVIE, SONT MECONTANTES

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES ETUDIANTS EN DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES ETUDIANTS EN DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE STATUTS DE L ASSOCIATION DES ETUDIANTS EN DROIT DE L UNIVERSITÉ DE GENÈVE TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Art. Fondation L association des Etudiants en Droit de l Université de Genève (ci-après AED) est

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant 1 Les étiquettes On fait souvent des murs avec des mots, alors qu on devrait faire des ponts. Chacun, c est pas bête, fait des étiquettes, qu il colle à la tête de ses voisins. Ainsi, c est la pratique,

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Célébration pour le temps de Noël. Avent. Le Messie attendu. EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Objectif : Ensemble, enfants et adultes, se rappellent la longue histoire de la tendresse de Dieu pour les

Plus en détail

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3 PRÉAMBULE Il a été fondé le 30 Août 1985, une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre CENTRE D ART CONTEMPORAIN DÉNOMMÉE VILLA DU PARC. Cette association

Plus en détail

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Intervention de Monsieur l Ambassadeur Norbert Frick Porte parole AELE pour les négociations de l Accord de Libre-échange AELE-Algérie Monsieur

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe.

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe. Gixe Statuts d association conforme à la loi du 1er juillet 1901 1 Constitution Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

Statuts de l association

Statuts de l association Statuts de l association 24.04.2015 Table des matières 0. Historique des modifications... 3 1. Dénomination et sièges... 4 2. Buts... 4 3. Ressources... 4 3.1 Cotisations... 5 3.2 Comptabilité... 5 4.

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

L Agenda du Trésorier

L Agenda du Trésorier L Agenda du Trésorier EGLISE REFORMEE DE FRANCE Région Nord-Normandie Edition 11/2005 «Quel est donc le serviteur fidèle et avisé que le maître a établi sur les gens de sa maison pour leur donner la nourriture

Plus en détail

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE Travailler- en- Suisse.ch ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché

Plus en détail

INSTRUCTIONS A MES PROCHES

INSTRUCTIONS A MES PROCHES INSTRUCTIONS A MES PROCHES Pompes Funèbres Neuchâteloises PFNE.CH PRÉVOYANCE FUNÉRAIRE CHACUN DEVRAIT Y PENSER Pour qui? Notre prévoyance funéraire s adresse à tous ceux qui désirent répondre aux interrogations

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

Mardi 22 novembre 2005, Bruxelles

Mardi 22 novembre 2005, Bruxelles DISCOURS DE M. LE VICE PRÉSIDENT FRATTINI, À L OCCASION DU SÉMINAIRE DE TRAVAIL DES MEMBRES DU RÉSEAU DES PRÉSIDENTS DES COURS SUPRÊMES DE L UNION EUROPÉENNE AVEC LES REPRÉSENTANTS DES INSTITUTIONS DE

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION MOBSYA. Art. 3 Le siège de l Association est à Lausanne. Sa durée est illimitée.

STATUTS DE L ASSOCIATION MOBSYA. Art. 3 Le siège de l Association est à Lausanne. Sa durée est illimitée. STATUTS DE L ASSOCIATION MOBSYA Forme juridique, but et siège Art. 1 Alinéa 1 Sous le nom d association Mobsya est créée une association à but non lucratif régie par les présents statuts et par les articles

Plus en détail

TEST D ENTRÉE ÉVALUANT LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS

TEST D ENTRÉE ÉVALUANT LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS TEST D ENTRÉE ÉVALUANT LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS Ce test permet d évaluer si le niveau du candidat au programme de Master correspond au niveau B1+ du CECRL Répondez uniquement sur la feuille de réponses,

Plus en détail

Par le frère Karim Zentici diplomé de l'université islamique de Médine

Par le frère Karim Zentici diplomé de l'université islamique de Médine 1 Par le frère Karim Zentici diplomé de l'université islamique de Médine 2 Sha bân Ô Allah! Bénis-nous les mois de Rajab et de Sha bân et fais-nous parvenir au mois du Ramadhan! Louange à Allah! Que les

Plus en détail

Questionnaire des connaissances et de l expérience pour les investisseurs non-particuliers

Questionnaire des connaissances et de l expérience pour les investisseurs non-particuliers Triodos Bank nv Succursale belge Rue Haute 139/3 1000 Bruxelles Tél. +32 (0)2 548 28 28 www.triodos.be TVA BE 0450.507.887 RPM Bruxelles Siège social : Zeist, Pays-Bas Questionnaire des connaissances et

Plus en détail

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE Objectifs : Acheter un téléphone / un forfait de téléphone ; Remplir un formulaire. Compétences : Compréhensions orale et écrite. Production écrite. Durée : 60

Plus en détail

Qu est ce qu un tuteur et qu est ce qu un administrateur ad hoc?

Qu est ce qu un tuteur et qu est ce qu un administrateur ad hoc? Pourquoi cette brochure? Quand les parents ne sont plus en mesure d exercer l autorité parentale, l enfant est placé sous la protection d un tuteur ou d un administrateur ad hoc. Le tuteur exerce alors

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Qualité de membre. Nom et siège. But

Qualité de membre. Nom et siège. But Statuts Société suisse de la sclérose en plaques www.sclerose-en-plaques.ch Art. : Nom et siège Sous le nom de «Schweizerische Multiple Sklerose Gesellschaft», «Société suisse de la sclérose en plaques»,

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail