Emploi au. féminin. des clichés aux avancées JOB

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emploi au. féminin. des clichés aux avancées JOB"

Transcription

1 Emploi au féminin des clichés aux avancées JOB

2 Priscilla Gout Mes spécialités : l actualité de l emploi et plus particulièrement l emploi au féminin. Rédactrice web au sein de l équipe éditoriale de RegionsJob, 1 er site d offres d emploi spécialisé en région, j alimente les contenus des sites du réseau RegionsJob et du blog Mode(s) d Emploi. fr.twitter.com/priscilla_rj redaction.blog.regionsjob.com Les contributeurs : Remerciements En aparté Merci à Morgane Maillard, ma collègue-graphiste chez RegionsJob pour ses idées et la mise en page! Mes collègues Flavien le Modérateur et Fabrice Mazoir pour leurs conseils et mention spéciale à Fabrice pour les multiples relectures. Merci également à Elise Lacabarats de l agence Eté en Hiver et Stéphane Martin de Neodialogue pour leur aide. Un grand merci à tous les illustrateurs et toutes les illustratrices pour leur enthousiasme et leurs dessins originaux : Shug, Yatuu, Klaire, Anthony Lelgouarch, Lili la Baleine Verte, Isabelle Gatzler, Fanny Bonnin. Et à tous les participants : Yves Deloison, Claire Romanet, Nathalie Cordeaux, Sylvaine Pascual, Hypathie, Flavien Chantrel, Gaëlle Picut, Fadhila Brahimi, Sophie-Antoine Dautremant, Rodolphe Helderlé, Marlène Schiappa, Emmanuelle Gagliardi, Olympe, Aurélie Collet, Laurence Roy, Marie-Sophie Pawlak, Nora Esnault, Gwenaëlle Quénaon-Hervé, Blandine Métayer. préface Rédactrice web depuis bientôt trois ans chez RegionsJob, et notamment en charge de la rubrique «L emploi au féminin» du blog Mode(s) d Emploi, j ai fait un constat. Il existe de nombreuses études sur les thèmes des écarts salariaux entre hommes et femmes, de la discrimination, des inégalités de traitement au sein des entreprises. Face à cette avalanche de chiffres, il est parfois difficile d y voir clair entre les informations qui concernent les femmes, les dirigeantes ou les cadres, les françaises ou les européennes, les écarts salariaux moyens et les écarts à poste et diplôme égaux, etc. L idée était donc de réunir sur un même support tout le flot d informations qui circule sur l emploi des femmes. Mais le but n est pas de proposer du contenu froid et statique. Les chiffres sont là, nous les connaissons pour la plupart. Chaque jour, des milliers de personnes oeuvrent en faveur de l emploi des femmes, et des projets voient le jour. Ce qui m importait, c était de montrer ces évolutions, ces femmes qui bougent, leurs initiatives Alors parlons-en et rendons-les visibles. Que l on soit féministe militante ou pas, il faut se l avouer, les femmes et les hommes n ont pas les mêmes problématiques, notamment au travail. Peu importe à qui la faute, le tout est de réussir à changer cela pour œuvrer en faveur d une plus grande mixité. C est la clef. Le contenu de cet ebook est bien sûr loin d être exhaustif. Qu à cela ne tienne, tout ce qui ne figure pas dans ce premier tome pourra faire l objet d un second plus complet. Vous y trouverez un panel d articles de professionnel(le)s, d expert(e)s du recrutement ou de l emploi, de rédacteurs(trices), de blogueurs ou blogueuses Autant de points de vue et de témoignages que j ai trouvé intéressant de réunir. L ebook collaboratif m est apparu comme l outil idéal pour cela, qui plus est lorsqu il est richement illustré. Je remercie au passage toutes les participantes et les participants. Bonne lecture

3 Chapitre 1 : Femmes et emploi : Etat des lieux En France, la parité ne fait pas partie des priorités, par Priscilla Gout 5 Questions de quotas, dessin d Isabelle Gatzler 6 Les limites des indicateurs de l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, par Miroir Social 7 Où se situent les métiers du web en matière de sexisme? par Flavien Chantrel 9 Hommes et femmes parfaitement égaux devant l énergie consacrée à leur emploi, dessin de Klaire 14 Chapitre 2 : Les freins à la carrière des femmes Les recruteurs préfèrent les hommes, par Claire Romanet 16 Discrimination des femmes enceintes, dessin de Yatuu 18 L informatique : toujours pas pour les femmes? par Hypathie 19 Les choix professionnels stéréotypés des femmes, par Yves Deloison 21 Les tâches domestiques, dessin de Shug 23 Chapitre 3 : Les tremplins à la réussite des femmes CRÉATION D ENTREPRISE Zoom sur les Mompreneurs : «Les femmes ont toutes les qualités pour réussir une création d entreprise» 26 Entretien avec Aurélie Collet, de Mompreneur Breizh «J ai toujours eu envie d être un jour indépendante» Entretien avec Nathalie Cordeaux, blogueuse et créatrice d entreprise 28 «Pourquoi je me suis lancée dans l entrepreneuriat» par Sophie-Antoine Dautremant, cofondatrice de Recrutae 30 «Les entrepreneuses ont besoin de se mettre en réseau» - Interview de Nora Esnault d Entrepreneuses Mag 31 COACHING ET «PERSONAL BRANDING» L ennemi n 1 de la femme, c est la femme! par Fadhila Brahimi 33 «Le coaching permet aux femmes de se libérer» par Sylvaine Pascual 37 «Soyez combattante!» dessin de Shug 38 L intérêt de développer une stratégie de visibilité sur le web : «Vous n êtes pas une femme, vous êtes un candidat!» par Sophie-Antoine Dautremant 39 FEMMES ET RÉSEAUX Les réseaux de femmes par Emmanuelle Gagliardi 41 Femmes d Energie d Assystem : «les jeunes femmes doivent oser!» Entretien avec Laurence Roy, membre du réseau Femmes d Energie 44 «Elles bougent» : promouvoir les métiers d ingénieurs auprès des femmes Interview de Marie-Sophie Pawlak, fondatrice de l association «Elles bougent» 46 Chapitre 4 : En route vers la parité Conciliation vie privée / vie professionnelle : des femmes témoignent, par Gaëlle Picut 48 Le télétravail, une solution pour les mères de famille, par Nathalie Cordeaux 50 «Je suis Top!» : quand le théâtre brise le plafond de verre Entretien avec Blandine Métayer 52 Management au féminin : «un peu de douceur dans un monde de brute» Interview de Gwenaëlle Hervé, Directrice de la communication de RegionsJob 53 Zoom sur le concours d entrepreneuses, par Marlène Schiappa 55 Conclusion A propos de RegionsJob SAS 57 58

4 Chapitre 1 FEMMES & EMPLOI ÉTATS DES LIEUX

5 En France, la parité ne fait pas partie des priorités par Priscilla Gout La position de la France au classement mondial des inégalités hommes-femmes établi par le Global Gender Gap Report fait peine à voir. Après avoir été 18 ème en 2009, la France se classait seulement en 46 ème position en Un phénomène dévoilé lors du World Economic Forum (WEF), qui s explique par la chute du nombre de femmes en politique et aux hautes responsabilités ainsi à l écart salarial persistant entre hommes et femmes Chaque année, le Global Gender Gap Report passe en revue plus de 130 pays du monde en matière d égalité. Il mesure l importance des inégalités entre les sexes sur quatre points : le niveau d éducation, l influence politique, la santé, et ce qui nous intéresse ici, la participation dans l entreprise et les opportunités économiques. Chaque année également, les pays nordiques présentent les plus faibles disparités en termes d égalité entre les hommes et les femmes. L Islande est le pays leader en matière d égalité grâce à son taux élevé de femmes en emploi et en politique, malgré des écarts de salaires malheureusement élevés eux-aussi. Norvège, Finlande, et Suède composent avec l Islande le quatuor de tête. La Norvège a d ailleurs depuis quelques années déjà imposé un quota de 40% de femmes dans les CA des grandes entreprises, mesure adatée récemment en France. La mixité pourtant levier de performance Et outre le fait d être nordiques, ces pays ont une autre chose en commun : leur performance. Pour Klaus Schwab, fondateur et président du Forum économique mondial (WEF), «les faibles écarts entre hommes et femmes sont directement corrélés avec une forte compétitivité économique.» Depuis 2007, le prestigieux Cabinet Mc Kinsey conduit des recherches visant à expliquer la corrélation entre mixité et performance des entreprises. Il a depuis publié quatre rapports sur le sujet intitulés «Women Matters», qui mènent tous à la même conclusion : les entreprises ayant une plus forte représentation de femmes dans leur comité de direction ou leurs équipes de management sont aussi les plus performantes. C est un fait, la mixité est levier de performance. La France au 46 ème au rang de la parité Mais l argument de la performance ne semble pas encore faire recette en France. Selon le Global Gender Gap Report, elle a perdu 28 places au rang de la parité entre 2009 et 2010 pour finalement se retrouver à la 46 ème place! Une dégringolade due en grande partie à la forte baisse du nombre de femmes aux postes ministériels et aux responsabilités des grandes entreprises durant l année 2010, mais aussi à l écart salarial ressenti par les femmes pour lequel le pays est en bas de classement (127 ème sur 134 pays). En France, les femmes gagnent 64% du salaire des hommes et à poste égal, la différence de salaire entre eux en France est de 27%. Les clefs de la réussite Pourtant, la France a toutes les clefs pour mettre en œuvre la parité. En termes d éducation et de santé, elle est très bien positionnée. Durant l année 2010, le nombre de femmes présentes au Parlement a légèrement augmenté. Un tiers des hommes et des femmes vont à l université et les Françaises ont accès aux hautes études au même titre que les Français. Mais entre les études et l accès aux responsabilités, les femmes «se perdent». Pourquoi? Certaines filières, comme les filières scientifiques, restent traditionnellement masculines et peu attractives (même si aujourd hui, elles travaillent leur image). Et autour de la trentaine, la maternité marque souvent un coup d arrêt dans la progression des femmes vers les hautes responsabilités. La faute, entre autres, au poids des tâches domestiques qui pèsent encore trop sur les femmes et à une absence de politique familiale dans les entreprises. La France doit s inspirer du modèle nordique. Elle l a déjà fait en finissant par adopter la loi sur les quotas de femmes obligatoires dans les conseils d administrations des grandes entreprises. Ce n est qu un début. En savoir - Global Gender Gap Report 2010 www3.weforum.org/docs/wef_gendergap_report_2010.pdf - Étude Women Matter - Mc Kinsey - Article d Agora Vox : «Pays nordiques et parité hommes-femmes» 11/02/

6 Isabelle Gatzler Graphiste web/print depuis 6 ans, Isabelle Gatzler a créé son activité «Phénomène Graphique» en 2008 : identité visuelle, communication, édition, illustration, sites web, animation flash ou demande spécifique, pour vous servir! Egalement illustratrice, Isabelle tient un blog BD, «Un Geek à la Maison», sur le thème des Geeks. site : - blog : Questions de Quotas - Isa Gatzler 6

7 Miroir Social, réseau d information sociale La responsabilité sociale des entreprises est un beau concept, lui donner du sens ne peut pas lui nuire. Miroir Social est un média qui développe une approche journalistique classique en intégrant toutes les parties prenantes (salariés, syndicats, directions, prestataires, associations) du dialogue social dans le processus éditorial. Miroir Social est un réseau professionnel regroupant membres. Les limites des indicateurs de l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes Les indicateurs permettant de comparer les évolutions professionnelles des hommes et des femmes sont essentiels pour nourrir les négociations mais ils ne sont en aucun cas suffisants. Parce que les partenaires sociaux sont souvent bien en peine de les interpréter et aussi parce que ce ne sont pas les indicateurs qui contribuent le plus à faire évoluer les mentalités... Toujours plus. Les nouveaux indicateurs du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes, fixés par le décret du 22 août 2008, ne suffisent pas à beaucoup de délégués syndicaux. Chez Amadeus, la centrale de réservation, la CFDT demande ainsi cinq nouveaux indicateurs hommes-femmes (salaires moyens par niveau et par type de métier, effectifs par métier et par niveau, salaires à l embauche par niveau et par type de métier, mobilité interne par division d arrivée, taux de remplacement des personnes en congé longue durée par niveau hiérarchique). La CFE-CFG de En savoir L égalité professionnelle est l un des thèmes de la négociation collective. Toute entreprise de plus de 50 salariés a l obligation d établir «un rapport annuel de situation comparée des conditions générales d emploi et de formation des femmes et des hommes», fait à partir d une analyse s appuyant sur des indicateurs. Ceux-ci reposent sur des éléments chiffrés définis par décret, qui retracent pour chacune des catégories professionnelles, la situation respective des femmes et des hommes en matière d embauche, de formation, de promotion professionnelle, de qualification, de classification, de conditions de travail et de rémunération effective. Ces indicateurs offrent une grille de lecture commune à toutes les entreprises comportant des statistiques exprimées en pourcentages. Source : sur les indicateurs... Michelin demande quant à elle l intégration du pourcentage de femmes participant aux plans de successions. Du côté de la CGT de Thalès, on demande trois nouveaux indicateurs, par catégories professionnelles, que sont la date d embauche, le coefficient à l embauche et le diplôme à l embauche. Des indicateurs difficiles à commenter Des indicateurs qui ne font pas partie du cahier des charges du nouveau rapport de situation comparée dont Anne de Ravaran, Directrice juridique des Ressources Humaines de Thalès, a conduit le groupe de travail au début de l année «Il faut faire attention à ne pas trop multiplier les indicateurs. On peut toujours en demander plus mais on se rend compte que cela n aide pas forcément au diagnostic», affirme Annie Ducellier, du cabinet Isotelie. Pour Isabelle Gueguen du cabinet Perfegal, lui aussi spécialisé dans l accompagnement des entreprises en matière d égalité professionnelle, «les rubriques commentaires associées aux rapports de situations comparées se réduisent souvent au strict minimum. Cela démontre bien la difficulté qu il y a d interpréter les indicateurs déjà existants». 30 % des entreprises d au moins 300 salariés ne se plient pas à l exercice théoriquement obligatoire du rapport annuel de situation comparée, ancienne version, sans craindre quoi que ce soit de la part des inspecteurs du travail. C est bien pour cela que le rapport de situation comparée, nouvelle formule, qui s impose à toutes les entreprises de plus de 7

8 300 salariés simplifie et précise avant tous des indicateurs préexistants. Seuls les indicateurs sur l ancienneté et les durées moyennes d interruption dans l activité salariée sont nouveaux. Les directions seront-elles plus enclines à remplir correctement ce rapport dont l obligation est toute théorique? Pas certain. «Aucun système informatique ne permet de sortir automatiquement le rapport de situation comparée. Les données à traiter viennent de systèmes différents», explique Annie Ducellier. Sans compter qu il ne faut pas attendre que le système informatique produise les commentaires, même avec l intelligence artificielle en option. Il y a certes eu une indéniable simplification du rapport mais l exercice pour le produire reste compliqué. Les directions se montrent donc d autant moins enclines à aller au delà de l obligation légale. D autant que certains indicateurs sont considérés comme sensibles. Chez Airbus, au niveau des cadres, le rapport indique qu en 2007, 72,2 % des femmes contre 68,7 % des hommes ont reçu une augmentation individuelle. Mais la transparence a ses limites. Ainsi, mystère sur la place des femmes dans les 9 % de cadres ayant perçu une prime annuelle supérieure à 13,5 % de la rémunération annuelle. Des indicateurs qui nourrissent les négociations Malgré leurs limites, les indicateurs permettent toutefois de nourrir les négociations des accords sur l égalité professionnelle. L occasion pour les syndicats de négocier des objectifs en termes de taux de féminisation. Lors de son premier accord de 2005, Michelin ne tenait pas à s engager sur ce type d objectifs. Fin 2008, le taux de féminisation n avait progressé que de 0,5 %. Ainsi, pour le nouvel accord triennal, la direction a accepté de s engager sur une progression de ce taux de 5 % en 3 ans sur les métiers du commerce et de l industrie. Des indicateurs qui permettent de modérer les discours de certaines directions. La direction d Auchan France a ainsi vu «une évolution en faveur des femmes» dans son bilan sur l égalité professionnelle, présenté en commission paritaire nationale fin La CFDT y est allée de son bémol en soulignant que : «là où il y a beaucoup de femmes, il y en a de plus en plus. Et là, il n y en a pas beaucoup, il y a en de moins en moins...». Au niveau hiérarchique 9, le plus élevé, le nombre de femmes a diminué par rapport à 2006 (6 femmes en moins) alors que cette population a augmenté de 80 personnes... Le pourcentage des femmes augmente en revanche au niveau 2. C est là que l on retrouve 70 % d entre elles. Les indicateurs sur les écarts de rémunération permettent quant à eux de baliser des plans d actions. Au Crédit du Nord, la situation individuelle d un salarié est désormais analysée dès constatation d un écart salarial supérieur à 10 % à niveau égal de qualification et de compétence et dans des conditions semblables d exercice d un métier. Priorité à la femme cadre Les accords égalité professionnelle hommes-femmes ont tendance à se focaliser sur la place des femmes au niveau des cadres. Le Crédit du Nord visait fin 2010 une représentation des femmes dans la catégorie cadre supérieure à 40 %. À la Société Générale, 40 % des salariées sont cadres (contre 35,7 %, fin 2005) avec un objectif de 42 %, fin «On peut tourner les choses différemment selon que l indicateur va concerner le pourcentage de cadres qui sont des femmes ou le pourcentage de femmes qui sont cadres», prévient Isabelle Gueguen. Et celle-ci de mettre en garde sur le côté réducteur de l indicateur femme cadre : «celui-ci correspond encore largement à un modèle de cadre masculin. Les hommes cadres sont très peu interrogés sur les questions d équilibre entre vies professionnelles. La réflexion et les actions en faveur de l égalité professionnelle doivent être globales». Dans ce contexte, les indicateurs représentent des conditions nécessaires, mais en aucun cas suffisantes, pour faire évoluer les mentalités, les pratiques, la culture. Des changements qui prennent du temps. Ne serait-ce que pour faire évoluer la répartition de ceux et celles qui négocient justement des accords égalité professionnelle. Une étude conduite par Isotélie révèle que les femmes représentaient 27,5 % des signataires des accords. La part des femmes dans l encadrement est en stagnation totale, avec un taux de 29,5% en 2010 (contre 29,4% en 2009). Ce taux a très faiblement évolué depuis 5 ans (27, 2% en 2006). par Emmanuelle Gagliardi - Source CapitalCom, mars

9 Flavien Chantrel Flavien Chantrel est Community Manager de RegionsJob depuis 4 ans et formateur sur le thème du recrutement et des réseaux sociaux. C est également un blogueur assidu, très actif sur Twitter. Il anime le Blog du Modérateur qu il a créé lors de son arrivée chez RegionsJob en moderateur.blog.regionsjob.com twitter.com/moderateur Où se situent les métiers du web en matière de sexisme? Il y a des marronniers dont on se passerait bien. Celui de la discrimination à l embauche par exemple. Plus précisément la discrimination liée au sexe, problématique centrale de cet article. Le sujet revient tellement souvent que beaucoup n y font même plus attention. Comme si ce constat était immuable. Pourtant, les chiffres mettent en exergue une situation inacceptable et archaïque. La France, pays des droits de l homme, n occupe que la 46ème place en matière de parité... Niveau salaires c est pire, avec la 127 ème place sur 134 (!). Une femme en France gagne en moyenne 64% du salaire d un homme. A poste égal, et donc à compétences et effort égal, une femme gagne 27% de moins qu un homme. Incompréhensible non? Et mieux vaut ne pas être une mère de famille si vous ne souhaitez pas aggraver votre cas. Seules 36% des entreprises mondiales souhaitaient l année dernière en recruter, un chiffre en baisse de 20%... Preuve que la situation n évolue pas dans le bon sens. Ne parlons pas de l obligation de mettre en place des lois pour faire monter le pourcentage de femmes dans les conseils d administration à... 20%. On pourrait continuer encore longtemps. et s est installé de manière insidieuse en entreprise. Pas seulement lors de l entretien d embauche ou de la négociation salariale, mais dans les actes, mots et décisions de tous les jours. Mais ce sexisme ordinaire est-il présent de la même manière dans tous les corps de métiers? Le cas du secteur du web Pour cet article, nous nous sommes intéressés à un secteur particulier : les métiers du web. Sans idées préconçues, dans un sens ou dans l autre. La meilleure manière de faire un point sur la question était de donner la parole aux principales concernées : les femmes qui y travaillent. Suite à un appel à contributions, elles ont été plusieurs dizaines à vouloir donner leur avis. Pas suffisant pour tirer des conclusions définitives, bien sûr. Mais assez pour rendre compte d exemples précis et des différentes réalités rencontrées par les travailleuses du web. Comme souvent, les témoignages sont hétéroclites. Tout dépend de l entreprise et surtout des personnes qui la composent. Par souci d anonymat, certains noms ont été changés. Voici donc les témoignages recueillis. La discrimination liée au sexe est un délit Pourtant, la discrimination liée au sexe est bien sanctionnée par le code pénal (cf l article 225-1). Si elle est avérée, elle est punie de trois ans d emprisonnement et de Euros d amende. C est bien le problème, mais encore faut-il que la discrimination soit avérée. Le combat pour l égalité des sexes se situe souvent ailleurs : dans la vie professionnelle au quotidien. Le sexisme s est banalisé Des signaux positifs Pendant le processus de recrutement Emilie, Community Manager en agence, n a jamais ressenti de discrimination lors de ses recherches d emploi : «Jamais. De toutes les candidatures que j ai envoyées lorsque j étais en recherche d emploi, je n ai jamais eu le sentiment d être défavorisée parce j étais une fille. A l inverse, en discutant avec des amis, je n ai 9

10 pas non plus eu le sentiment d être favorisée.» Cela n empêche pas de devoir faire ses preuves, parfois plus que les hommes, comme l explique Mademoiselle Lychee, responsable artistique et communication interne. «Lors des entretiens oui, il y a certaines questions qu on nous pose qui sont peut être un peu plus pointues, pour savoir si vraiment vous, la ptite nana assise dans le fauteuil, vous avez bien tout fait toute seule... et que vous connaissez vraiment le milieu... Nous sommes souvent face à 2,3 voire 4 hommes en entretien dans le secteur, il faut savoir jouer le jeu et avoir du répondant!» Des différences pas forcément négatives Toute différence n est pas négative. Sophie, directrice conseil, pense par exemple qu être une femme permet de se différencier en bien : «Mes clients aujourd hui apprécient mon approche féminine des affaires, et j ai remarqué que je travaille très bien avec des clients femmes qui se sentent probablement plus en confiance. Au niveau des prestataires que je fais intervenir, je pense qu ils apprécient mes méthodes. Sans faire de ma condition de femme un avantage, je n essaie pas d agir comme un homme et cela me confère une certaine humanité.» Sophie continue : «Pour moi, être une femme change forcément la façon dont on est abordée. Comme être blond, brun, grand, petit, d origine étrangère ou bien franchouillard :) Les relations humaines sont influencées par tout un tas de facteurs internes et externes et on ne peut pas nier qu une relation homme-femme ne sera jamais équivalente à une relation homme-homme. Pour l instant, je n ai jamais ressenti en revanche de discrimination négative du fait de ma condition de femme.» Parfois un avantage Certaines ressentent un avantage à être une femme lors des prises de parole en ligne, comme Céline, Community Manager pour une entreprise du secteur privé : «Il faut avouer qu être une femme a ses avantages. Une femme sur le web c est intrigant je trouve, on va donc peut être générer plus de trafic (c est une hypothèse) dès lors que nous sommes des femmes.» Pour Marie, référenceuse à son compte, être une femme peut parfois donner un coup de pouce : «Je pense effectivement bénéficier d un traitement différent du fait que je sois une femme mais ici cela va en ma faveur. On se souvient de moi car je suis une des rares femmes dans le métier de SEO. Et je pense avoir un «fan club» plus développé que mes collègues masculins et de ce fait, plus de commentaires sur mes blogs ou un traitement un peu différent ;) Je sens aussi parfois de l indulgence à mon égard du fait que je sois une femme quand il s agit de demander de l aide technique par exemple.» Clichés et lieux communs Le spectre de la maternité et des enfants La maternité semble toujours poser problème à certains employeurs, comme le prouve le témoignage de Catherine : «Par le passé cela a pu m arriver notamment quand d autres collègues femmes partaient pour des congés maternité, il y avait une crainte énoncée de voir l équipe se vider si d autres parmi nous tombaient enceintes.» Marie, référenceuse à son compte, se souvient d un ancien entretien : «Durant l entretien on m a demandé ce que je comptais faire concernant la garde de mon fils et comment j allais m organiser en cas de maladie ou de maîtresse absente. Mon conjoint, qui passait aussi des entretiens d embauche à la même période, n a jamais eu droit à ce type de question». La maternité inquièterait donc, mais les clichés concernant la responsabilité des enfants au sein d un couple perdurent. Marie enfonce le clou : «J ai parfois été mise à l écart de certains projets ou réunions car je suis une femme et que j ai des enfants et je dois donc m en occuper (les papas apparemment n ont pas ce problème...). Mais ce qui m agace le plus c est quand j explique à mes clients qu après 17h je ne suis plus disponible par téléphone car mes enfants sont à la maison et que c est bruyant et qu on me répond «ah moi c est ma femme qui s occupe des gosses»... Oui, ici c est bien moi la femme!». Anthony Legouarch - tonylotteillustration.blog.ouestjob.com 10

11 Femmes et informatique Les clichés ont la vie dure. Celui consistant à dire que les femmes sont forcément moins qualifiées techniquement que les hommes est le plus persistant, comme l explique Lucie : «La seule petite chose que j ai pu remarquer c est la relation avec les techniciens web, c est à dire les développeurs et autres grosses têtes... Ils s imaginent souvent qu en tant que femme, on n y connaît rien en technique et sont surpris quand ce n est pas le cas. Du coup, certains d entre eux (souvent de nature un peu prétentieuse, il faut l avouer) se sentent touchés dans leur ego!» Heureusement, cette barrière peut être dépassée selon Alice : «Ayant travaillé pendant 2 ans dans une petit boîte éditrice de logiciel, il est vrai que la nana est considérée un peu comme une novice qui n y connait rien et qui de toute façon ne comprendra rien. Mais à partir du moment ou cette fameuse nana s intéresse au travail des informaticiens, ils vont volontiers lui faire part de leur connaissance et l aider à comprendre un peu plus. Bon parfois, il faut un peu jouer sur le fait d être une femme et son charme naturel et le tour est joué. Mais rien de bien Da Beez - grave ou méchant!» Emilie, Community Manager en agence, met tout de même une nuance à ce propos. «J avoue que sur des communautés ultra-spécialisées en informatique, notamment, il m est arrivé de trouver les réactions de certains membres un peu déplacées. Mais ca reste quand même très marginal. Je ne saurais jamais si on m a mal parlé parce que j étais une fille ou parce que je n étais pas informaticienne! De toute façon, globalement, en ligne les gens ont plus tendance à se lâcher». Des petites cases, toujours des petites cases Un autre cliché courant concerne les centres d intérêt. Visiblement, le fait d être un homme ou une femme apporte de nombreux préjugés sur les passions ou les capacités à s intéresser à tel ou tel sujet, comme l explique Pauline, Community Manager pour un site d information : «Sur le plan éditorial, j ai constaté que l on attribue plus aux filles la charge des animations, choix de thématiques et des cadeaux/dotations mais aussi l envoi des colis cadeaux aux internautes, tandis qu on charge plus facilement les hommes de travailler avec les développeurs sur les possibles évolutions techniques.» C est encore plus fort dans le choix des thématiques traitées, comme le témoigne L.A., pigiste pour un site de cinéma : «Les films les plus importants sont systématiquement confiés en priorité aux hommes de la rédaction. C est d autant plus le cas lorsqu il s agit de films d action. C est très arriéré et machiste de penser que seuls les rédacteurs hommes pourraient rédiger des articles de qualité sur ce genre de films. En revanche les petits films ou les films d amour, comédies musicales, Bollywood etc sont plutôt la spécialité des filles, selon le rédacteur en chef.( ) De manière générale les filles sont moins sollicitées que les garçons pour à peu près tout sur le site : critiques, news, interviews, sauf quand ça dépanne. S il y a un bug lors de la mise en ligne, ça vient forcément des filles, et non du webmaster en charge de la bonne marche du site.» Le sexisme peut souvent se manifester sous forme de tentatives d humour. Cela ne change pas le fond du message, comme l explique Pauline, Community Manager pour un site d information : «Certaines blagues sur les «incompétences» des femmes voire l incapacité à avoir des «idées», font que oui, je me sens parfois discriminée, même si ce n est pas de la discrimination directe». Mais les clichés contraires existent aussi. Catherine, si elle ne s est jamais sentie discriminée, est «toujours un peu agacée par le discours du type c est de l industrie donc je veux un homme ou c est de la mode, je veux une femme. La discrimination qui conduirait à l exclusion d un genre ou d un autre voilà ce qu il faut faire tomber, pas seulement celle dont les femmes feraient l objet.» Quand le sexisme est (encore plus) réel Des situations injustifiables Certains témoignages font état de situations intolérables. C est le cas de celui de Claire, chef de projet dans une agence de webmarketing : «On est deux filles (la vingtaine) pour 3 hommes, et l agence est totalement sexiste. On monte des projets de A à Z, pour se retrouver présentées comme des secrétaires, tout juste bonnes à prendre des notes et apporter le café, en face des clients ou des prestataires, on est traitées différemment de nos collègues masculins... le sexisme 11

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Principes de gestion et leadership Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Sommaire Expérience du MFPMA en matière d institutionnalisation de l égalité entre

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

dans l égalité professionnelle»

dans l égalité professionnelle» sur «l implication des entreprises régionales» 1 Octobre 2010 Salle du Conseil au Conseil Régional de Bourgogne Contexte : Le Conseil Régional encourage par son soutien la SCIC FETE, le déploiement d une

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000. Personnel salarié IDCC : 1850. Avocats salariés

Plus en détail

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME «La chance aide parfois, le travail toujours» Vous vous apprêtez à vous lancer dans cette course contre la montre qu est l admission en

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

CV, les clés de la réussite

CV, les clés de la réussite CV, les clés de la réussite Robert Half a recensé les astuces et les méthodes pour rédiger un CV gagnant Premier contact avec le futur recruteur ou employeur (cabinet de recrutement, agence d intérim,

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés Embauche (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes pratiques en entreprise) Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Salaires des journalistes : attention danger!

Salaires des journalistes : attention danger! Salaires des journalistes : attention danger! La direction vient de remettre aux délégués syndicaux sa dernière version du «Projet d accord sur l évolution des salaires des journalistes de l AFP» qui devra

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines Si vous êtes : une entreprise française, PME ou ETI filiale d aucun grand groupe Conditions de participation Alors vous pouvez concourir dans une

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS!

LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS! LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS! Éditorial Par Alexia Dion Du Collège St-Maurice Image tirée du film «Les Combattants» L e sexisme au travail touche particulièrement les femmes, depuis les dernières

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

La question RH du mois «Le stage en entreprise»

La question RH du mois «Le stage en entreprise» La question RH du mois «Le stage en entreprise» Mai 2015 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage mediarh.com - OpinionWay» et aucune reprise

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Charte FIGARO CLASSIFIEDS

Charte FIGARO CLASSIFIEDS Charte FIGARO CLASSIFIEDS PARTIE 1 : NOTRE ENGAGEMENT 1. Notre engagement Leader privé du marché des annonces d emploi sur Internet en France, FIGARO CLASSIFIEDS a développé une offre Emploi unique sur

Plus en détail

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information LOI DE SECURISATION DE L'EMPLOI AVRIL 2014 LA CONSULTATION DU COMITE D ENTREPRISE SUR LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES.

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES. Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES Electronic@ 2 Electronic@: recrutement et placement Les femmes et les technologies

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

ÉPREUVE D ÉCONOMIE-DROIT ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ÉPREUVES DE SPÉCIALITÉS

ÉPREUVE D ÉCONOMIE-DROIT ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ÉPREUVES DE SPÉCIALITÉS BAC TECHNO 6 sujets INÉDIT Session 2014 SUJETS D EXAMEN Bac Technologique STMG ÉPREUVE D ÉCONOMIE-DROIT ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ÉPREUVES DE SPÉCIALITÉS Eyrolles Éducation / Gep Éditions,

Plus en détail

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Le magazine AIRES : «Handicap mental et recrutement»

Le magazine AIRES : «Handicap mental et recrutement» Le magazine AIRES : «Handicap mental et recrutement» N 1 Novembre 2015 Créée il y a 19 ans, la semaine européenne de l emploi des personnes handicapées a pour objectif de lutter contre les préjugés, et

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES AVOCATS SALARIES DU 17 FEVRIER 1995 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES AVOCATS SALARIES DU 17 FEVRIER 1995 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES AVOCATS SALARIES DU 17 FEVRIER 1995 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ENTRE LES SOUSSIGNÉS : Le Confédération Nationale des Avocats

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

4 étapes pour lancer et réussir

4 étapes pour lancer et réussir 4 étapes pour lancer et réussir votre E-business au Cameroun. Ce document vous est offert gratuitement par le Cabinet Ebusiness Consulting Inc. Offrez le librement à vos clients et prospects imprimez le

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Guide de l égalité dans la formation professionnelle : mettre l égalité femmes/hommes et la lutte contre les discriminations au cœur de la formation

Guide de l égalité dans la formation professionnelle : mettre l égalité femmes/hommes et la lutte contre les discriminations au cœur de la formation Guide de l égalité dans la formation professionnelle : mettre l égalité femmes/hommes et la lutte contre les discriminations au cœur de la formation RUBRIQUE 1 Introduction Focus : un engagement de la

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ENTRE LES SOUSSIGNES Électricité de Strasbourg, société anonyme au capital de

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs?

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? Fournir du personnel intérimaire spécialisé dans le domaine de la comptabilité et des finances, c est notre métier. Mais

Plus en détail

L entreprise vient de prendre la décision de recruter un

L entreprise vient de prendre la décision de recruter un Les canaux de recrutement L entreprise vient de prendre la décision de recruter un nouveau salarié. Elle a défini les caractéristiques du poste et arrêté le profil du candidat qui lui semble le mieux convenir.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION ACCORD

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

Devenez manager coach!

Devenez manager coach! Laurent CAUDRON Devenez manager coach! Les meilleurs outils du coaching pour mieux manager vos collaborateurs, 2006 ISBN : 2-7081-3683-6 Chapitre 3 Décelez et dépassez les imprécisions de langage Sans

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux SNUCLIAS FSU 173 rue de Charenton 75012 Paris 01 3 7 53 95 01 9 88 06 17 snuclias-fsu@orange.fr www.snuclias-fsu.fr Réforme de la Catégorie B s Territoriaux Le 21 février 2008, organisations syndicales,

Plus en détail

I Le Défenseur des droits I

I Le Défenseur des droits I DIVERSIFIER SES RECRUTEMENTS SANS DISCRIMINER la rédaction des offres d emploi Ce qui est interdit Les exceptions autorisées par la loi Comment rédiger une offre d emploi Comment diversifier ses recrutements

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

Hommes / Femmes égalité professionnelle en entreprise : Mode d emploi

Hommes / Femmes égalité professionnelle en entreprise : Mode d emploi Hommes / Femmes égalité professionnelle en entreprise : Mode d emploi Incitations financières de l Etat Madame, Monsieur, Les employeurs sont des acteurs clés de la promotion de l égalité entre les femmes

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Messier-Bugatti ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES la CFDT, représentée par Monsieur Alain GUILLAUME, Délégué Syndical Central la CFE-CGC, représentée par Monsieur

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail Université (FTU) N 2015 5, avril 2015 www.ftu.be/ep Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Une comparaison avec les pays

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 En partenariat avec IT-PARTNERS VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? 0 ou 1 salarié 54 %

Plus en détail