Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie."

Transcription

1 Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique élevée, tenez compte des aspects suivants: Choisissez une forme de bâtiment compacte et évitez, au niveau de la façade, des saillies et retraits, qui ont incidence négative sur la consommation d énergie. Choisissez autant que possible une orientation sud des surfaces vitrées des pièces de séjour (living, bureau, chambres à coucher, ) et évitez que ces surfaces soient ombragées durant la période de chauffage. Des écarts jusqu à 30 par rapport à l orientation sud n auront que peu d effets sur les gains solaires. Un système pare-soleil sur les surfaces vitrées orientées sud et ouest assurera une protection contre la surchauffe estivale. Evitez les ponts thermiques (points faibles de pertes de chaleur, p.ex. aux jonctions avec les balcons, la toiture et la cave). Grâce à une caméra thermographique, ces points faibles peuvent être détectés et analysés sur l objet terminé. Veillez à ce que l enveloppe du bâtiment soit étanche à l air et au vent, afin d éviter des pertes d énergie et des dégâts liés à l humidité (raccords entre la toiture et les murs, réalisation des isolations thermiques suivant les règles de l art, étanchéité des raccords de châssis de fenêtres, étanchéité des installations électriques et des conduites d eau, ). Respectez à cet égard les valeurs limites en vigueur conformément à la réglementation sur la performance énergétique des bâtiments d habitation. Le contrôle de l étanchéité se fera à l aide du test de pression différentielle «Blower-Door-Test». Installez des équipements efficaces et, si possible, dans la zone chauffée. Ayez recours de préférence à des énergies renouvelables. L isolation thermique de l enveloppe du bâtiment est l élément principal de la conception d une maison à performance énergétique élevée. La qualité isolante des matériaux de construction est définie par la valeur U. Plus cette valeur est basse, moins il y aura de pertes de chaleur par transmission. L isolation thermique ne restreint pas le choix du type de construction (construction en dur ou en bois). Dans le cas de la maison passive, ces principes devront être appliqués avec encore plus de rigueur que pour la maison à basse consommation d énergie; il s agira avant tout 1

2 d isoler davantage l enveloppe du bâtiment et d éviter systématiquement les ponts thermiques. Conformément aux dispositions luxembourgeoises, une maison passive correspond aux classes d efficacité A et une maison à basse consommation d énergie aux classes d efficacité B. [W/m²K] Valeurs indicatives pour les valeurs U Nouvelle maison 2008 Maison à basse consommation d énergie Maison passive Murs extérieurs 0,26 0,20 0,15 Toiture 0,23 0,15 0,15 Plafond de la cave 0,35 0,25 0,17 Fenêtres (vitres et châssis) 1,35 1,25 0,85 Plus la qualité de l isolation thermique de l enveloppe sera élevée, plus les installations techniques pourront être simples et bons marché. Dans le cadre de la réglementation sur la performance énergétique des bâtiments d habitation, les sources d énergie renouvelables jouent un rôle de plus en plus important du fait qu elles contribuent à atteindre une meilleure classe d efficacité au niveau de l énergie primaire. Dans les maisons à basse consommation d énergie et passives, l installation d un système de ventilation contrôlée avec récupération de chaleur (minimum 75%) est indispensable. Correctement conçu et installé, ce système garantit un climat intérieur très agréable et permet de réduire nettement les pertes de chaleur par rapport à la ventilation par les fenêtres. Lors de la construction, il y a lieu de prévoir un réseau de canalisations pour l amenée et l évacuation d air. Le système central de ventilation extrait l air vicié et chaud de la cuisine et de la salle de bains. A l aide d un échangeur de chaleur, la chaleur de l air vicié est transmise à l air frais destiné aux pièces de séjour (essentiellement le living et les chambres à coucher). 2

3 Besoin en énergie primaire de différents types de maison: 1 nouvelle construction 2008, 2 maison à basse énergie (classe B), 3 maison passive (classe A) Les systèmes de chauffage écologiques suivants sont à recommander: Les installations solaires thermiques transforment le rayonnement solaire en chaleur et peuvent servir à chauffer l eau sanitaire (jusqu à 65% des besoins annuels en énergie pour la production d eau chaude) ainsi qu à des fins de chauffage. Dans ce dernier cas, on aura intérêt à choisir un système de distribution de chaleur à basse température. Grâce aux technologies modernes de combustion et à la possibilité d une d alimentation en vrac (granulés et plaquettes), le bois offre aujourd hui une alternative écologique, confortable et économique au mazout ou au gaz naturel. Les pompes à chaleur géothermiques récupèrent la chaleur du sol à l aide de sondes verticales ou de collecteurs horizontaux pour l utiliser à des fins de chauffage. Cette technologie est efficace en combinaison avec un système de distribution de chaleur à basse température (plancher chauffant ou radiateurs à basse température). Les chaudières à condensation récupèrent la chaleur résiduelle par condensation des gaz de combustion. Une condition indispensable est un circuit de chauffage à basse température. Il est également important d isoler systématiquement et efficacement les conduites et vannes à eau chaude et du circuit de chauffage dans les zones non chauffées (p.ex. la cave). L épaisseur de l isolant sera plus ou moins équivalente au diamètre de la conduite. 3

4 Maison passive à partir du 1 er janvier 2013 Aide financière [ /m² de la surface de référence énergétique A n] Date de la demande d autorisation de bâtir Maison jusqu à 150 m² unifamiliale Appartement dans résidence 1000 m² > jusqu à 80 m² > entre 80 et 120 m² Appartement dans résidence > 1000 m² > jusqu à 80 m² > entre 80 et 120 m² A n = surface de référence énergétique figurant sur le certificat de performance énergétique du bâtiment en vertu du «Règlement grand-ducal du 30 novembre 2007 concernant la performance énergétique des bâtiments d habitation» La maison passive est un bâtiment, qui atteint la classe A dans toutes les classes de performance conformément au passeport énergétique. 4

5 Maison basse énergie à partir du 1 er janvier 2013 Aide financière [ /m² de la surface de référence énergétique A n] Date de la demande d autorisation de bâtir Maison jusqu à 150 m² unifamiliale 45 Appartement dans résidence 1000 m² > jusqu à 80 m² > entre 80 et 120 m² Appartement dans résidence > 1000 m² > jusqu à 80 m² > entre 80 et 120 m² A n = surface de référence énergétique figurant sur le certificat de performance énergétique du bâtiment en vertu du «Règlement grand-ducal du 30 novembre 2007 concernant la performance énergétique des bâtiments d habitation» La maison à basse consommation d énergie est un bâtiment, qui atteint la classe B dans toutes les classes de performance conformément au passeport énergétique. Pour le calcul de l aide financière, la surface de référence énergétique est multipliée par l aide spécifique précisée dans les tableaux précédents. Les conditions suivantes sont à respecter : Une ventilation contrôlée avec récupération de chaleur, qui est conforme aux exigences de la réglementation de la performance énergétique des bâtiments habitations, est obligatoire. Un test d étanchéité (blower-door test) doit être réalisé selon la norme DIN EN Pour une différence de pression de 50 Pa (valeur n50), l échange d air doit rester 5

6 inférieur à 1,0 l/h pour une maison à basse consommation d énergie et inférieur à 0,6 1/h pour une maison passive. Une installation de climatisation n est pas admise. Les aides pour la ventilation contrôlée et le test d étanchéité sont déjà incluses dans l aide financière allouée à la maison à performance énergétique élevée. Mesures supplémentaires dans la maison passive ou basse énergie Subvention (% des coûts) Montant maximal Conditions Système de commande d une protection solaire extérieure Forfait Maison unifamiliale : 500 Résidence : 250 / unité d habitation, max > Protection solaire sur toutes les façades > Commande pour chaque façade individuellement en fonction de l intensité et de la direction du rayonnement solaire Maison unifamiliale : 1000 Echangeur de chaleur géothermique pour la ventilation mécanique contrôlée (ECG) 50% Résidence : / unité d habitation àpd de la 3ème unité, max. > Profondeur minimale: 1,5 m > Longueur minimale ECG à air: 40 m > Longueur minimale ECG à eau glycolée: 100 m Dispositions transitoires pour les projets entamés en 2012 Les investissements et services pour une nouvelle maison «à basse consommation d énergie» ou «passive» pour laquelle l autorisation de bâtir est demandée entre le 1 er janvier 2008 et le 31 décembre 2012 inclus et pour lesquels les factures sont établies entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2014 inclus sont éligibles à profiter des subventions selon le règlement grand-ducal en cours Dans le cadre de la réalisation de projets d'investissements qui ont pour but l'utilisation rationnelle de l'énergie et la mise en valeur des sources d'énergie renouvelables, le ministère de l'environnement accorde des subventions à des personnes privées. Ce régime d aides financières de l Etat pour les particuliers investissant dans des mesures d économie d énergie dans le domaine du bâtiment soutient notamment la 6

7 construction de maisons à performance énergétique élevée, en mettant un accent particulier sur les maisons dites passives. Le nouvel échéancier pour l'amélioration continue de la performance énergétique des bâtiments d'habitation, basée sur les indices maximaux de dépense d'énergie (qui sont entre autres fonction de la compacité du bâtiment), se présente en général comme suit: à partir du: classe de performance énergétique 1er juillet 2012 B C 1er janvier 2015 A B 1er janvier 2017 A A classe thermique d'isolation Dès lors, les bâtiments d'habitation neufs, pour lesquels la demande d'autorisation de bâtir est introduite à partir du 1 er juillet 2012 doivent correspondre en général aux classes énergétiques actuelles B pour la classe de performance énergétique et C pour la classe d'isolation thermique. La date de l introduction de la demande d autorisation de construire est donc déterminante pour l application des nouveaux standards de performance énergétique. Toute demande d autorisation de bâtir un logement neuf doit être accompagnée d un calcul de la performance énergétique et d un passeport énergétique qui prévoit des classes de performance énergétique des bâtiments de A (la meilleure classe) à I (la plus mauvaise). 7

8 Littérature à consulter prime house (Ministère du Développement durable et des Infrastructures) Conférence de presse : Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 11 octobre 2012 - Chambre des Métiers myenergy 1 Les points

Plus en détail

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu Aides financières étatiques 2013 2016 www.myenergy.lu myenergy infopoint Hotline 8002 11 90 Le ministère du Développement Durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 247 31 décembre 2007. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 247 31 décembre 2007. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4559 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 247 31 décembre 2007 S o m m a i r e REGIME D AIDES POUR LES ECONOMIES

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

PTS sprl Rue de Melroy, 441-5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 - Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24

PTS sprl Rue de Melroy, 441-5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 - Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24 Rue de Melroy, 441 5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24 Primes pour le logement individuel Code désignation caractéristiques Primes aux études et aux audits ( + 10 % ZONE E.D.R.L.R

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LA VENTILATION HYGIÉNIQUE François LECLERCQ et Thomas LECLERCQ MATRIciel sa Bilan énergétique

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

Le service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif & Primes en Région de Bruxelles-Capitale

Le service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif & Primes en Région de Bruxelles-Capitale Le service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif & Primes en Région de Bruxelles-Capitale Jonathan Fronhoffs Service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif de Bruxelles-Capitale Bruxelles,

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération de chaleur sur l air vicié est indispensable aux maisons Elle réduit considérablement les pertes de

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Performances énergétiques

Performances énergétiques Performances énergétiques Demander un passeport énergétique pour un immeuble! (ou certificat de performance énergétique)! La réglementation sur la performance énergétique des bâtiments d'habitation (c.-à-d.

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/29/10/2012 12-75 Projet de règlement grand-ducal instituant un régime d aides pour la promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et la mise en valeur des énergies renouvelables dans le domaine

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1767 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 85 23 juillet 2001 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 17 juillet

Plus en détail

Sont exclus du présent règlement communal les locaux à usage professionnel ou commercial.

Sont exclus du présent règlement communal les locaux à usage professionnel ou commercial. Règlement communal concernant l'octroi d'une subvention pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et la mise en valeur des sources d'énergie renouvelables Article 1 Il est accordé sous les conditions

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Grands-Prés n : 62 CP : 4032 Localité : Chênée Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE Séances d information aux communes et aux professionnels Novembre 2014 1 1. LA CONFÉDÉRATION: UNE POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE AMBITIEUSE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. Confort thermique avec chauffage par le sol.

ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. Confort thermique avec chauffage par le sol. ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. ROTEX Monopex : Confort thermique avec chauffage par le sol. Confort thermique avec chauffage par le sol. Une décision fondamentale Quel émetteur

Plus en détail

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd 3.1 La consommation d éd Contenu Lien vers la PEB Bases techniques Applications Synthèse Lien vers le logiciel PEB 2 Liens vers la PEB Les 3 volets 1.

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR (ER 10)

LA POMPE A CHALEUR (ER 10) LA POMPE A CHALEUR (ER 10) Réchauffer l intérieur d une pièce en captant la chaleur naturelle de l extérieur. 1 INTRODUCTION Depuis quelques années dans notre pays, la pompe à chaleur bénéficie d un regain

Plus en détail

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc LES AIDES A L'INSTALLATION D'ENERGIES RENOUVELABLES, A LA MAITRISE DE L'ENERGIE ET A L'ECOCONSTRUCTION POUR LES PARTICULIERS LORRAINS. Les informations suivantes sont données à titre indicatif et doivent

Plus en détail

LA CHAUDIERE DOMESTIQUE GAZ

LA CHAUDIERE DOMESTIQUE GAZ page 1/9 Un générateur de chaleur est constitué d une chaudière et d un brûleur. Sur le marché, il existe les chaudières atmosphériques où le brûleur fait partie intégrante de la chaudière. Dans le cas

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Calabosse n : 42 CP : 4831 Localité : Bilstain Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Atelier Evolution de la réglementation thermique

Atelier Evolution de la réglementation thermique 1 JEP 2012 Solutions architecturales et techniques pour les projet ts RT 2012 Hicham LAHMIDI, Représentant du GIP (Bureauu Veritas) 2 Cho oisir une forme compacte Un bâtiment compact est un bâtiment qui

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Assainissement énergétique Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Confort thermique 3 Aspects d un assainissement Dans une maison ancienne non assainie, environ 85

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Waldring n : 31 A CP : 4730 Localité : Hauset Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Page 1 of 6 Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Une mesure du Grenelle de l'environnement en faveur des travaux d'économie d'énergie : jusqu'à 30 000 de travaux. Le 26 février 2009, Jean-Louis

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique La Présidence française de l Union européenne est ainsi parvenue à la fin décembre 2008 à un accord au sein du Conseil afin de rendre éligibles aux

Plus en détail

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Bois l'evêque n : 128 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer. Indépendance.

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer. Indépendance. eau chaude énergies RENOUVEL ABLES chauffage Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer Indépendanc Indépendance Indépendan STIEBEL ELTRON.

Plus en détail

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015 L ECO PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO et C.I.T.E 2015 La liste des équipements, matériaux et appareils mentionnés au 1 de l'article 200 quater du code général des

Plus en détail

Logement certifié. Date : 06/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 06/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Dechamps n : 19 CP : 7170 Localité : Manage Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Sainry n : 26 CP : 4870 Localité : Forêt Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Boulevard Frère-Orban n : 17 boîte : 1 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

ANNEXE. Règlement grand-ducal concernant la performance énergétique des bâtiments d habitation. Page 1

ANNEXE. Règlement grand-ducal concernant la performance énergétique des bâtiments d habitation. Page 1 ANNEXE Règlement grand-ducal concernant la performance énergétique des bâtiments d habitation Page 1 Sommaire 0 DÉFINITIONS ET SYMBOLES... 5 0.1 Définitions... 5 0.2 Symboles et unités... 7 0.2.1 Signification

Plus en détail

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 18 mars 2010 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services du Facilitateur Energie

Plus en détail

AIDES FINANCIERES 8002-1190 THINK CLIMATE, ACT CLEVER! LIGNE DIRECTE GRATUITE

AIDES FINANCIERES 8002-1190 THINK CLIMATE, ACT CLEVER! LIGNE DIRECTE GRATUITE Pour une nouvelle qualité de vie 8002-1190 LIGNE DIRECTE GRATUITE AIDES FINANCIERES POUR LES ECONOMIES D ENERGIE ET L UTILISATION DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE DOMAINE DU LOGEMENT THINK CLIMATE, ACT

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Certificat de performance énergétique

Certificat de performance énergétique Certificat de performance énergétique Bâtiments fonctionnels Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Certificat de performance énergétique 3 Qu est-ce que le certificat

Plus en détail

Copie non signée en attente de paiement : non valable pour l acte authentique

Copie non signée en attente de paiement : non valable pour l acte authentique Rue : Rue du Neufmoustier n : 1 CP : 4500 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Huy Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

La réglementation PEB

La réglementation PEB La réglementation PEB En Région wallonne, la réglementation sur la Performance Energétique des Bâtiments, entrée en vigueur depuis le 1er septembre 2008, a subi depuis plusieurs évolutions. Elle s'applique

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE Objectif Encourager la construction de bâtiments «exemplaires» sur le Pays des Herbiers : - consommant très peu d énergie - utilisant

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO DOM

ECO PRET A TAUX ZERO DOM 0% CERBTP 1 Dans le cadre de l adaptation de l éco-prêt à taux zéro à l outre-mer telle que définie dans l arrêté du 25 mai 2011, le groupe de travail de la commission technique de la CERBTP de la Réunion

Plus en détail

Comparaison optimisée des coûts - simple et fiable

Comparaison optimisée des coûts - simple et fiable Informations de base concernant le programme d'optimisation Optibat, version 100115 Comparaison optimisée des coûts - simple et fiable Pourquoi Optibat...1 Un exemple...2 Les modèles de maison d'habitation...4

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Léonard Jehotte n : 29 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1946 et 1960 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Comparaison construction neuve maison 4 façades

Comparaison construction neuve maison 4 façades omparaison construction neuve maison 4 façades Your climate. Our energy. Rez de chaussée 1 étage aractéristiques de la maison en exemple: Valeur K K41 (Max K45) K35 (Max K35) Surface habitable 202 m 2

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Calvaire n : 282 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ Technologie Hybride POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE

Plus en détail

La maison basse consommation. Les Fondamentaux. N 4 Août 2009 Information Presse

La maison basse consommation. Les Fondamentaux. N 4 Août 2009 Information Presse La maison basse consommation Les Fondamentaux N 4 Août 2009 Information Presse La maison basse consommation La maison basse consommation Les Réglementations Thermiques pour le neuf et l'existant ainsi

Plus en détail

Ventilations d habitations, présentation et comparaison

Ventilations d habitations, présentation et comparaison DOSSIER VENTILATION Page 1 / 7 Ventilations d habitations, présentation et comparaison INTRODUCTION Nous passons 90 % de notre temps chez nous, dans des bureaux ou des usines, des moyens de transports,

Plus en détail

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus.

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus. les chaudières performantes Depuis 20 ans... hier... ++ Des chiffres révélateurs Le chauffage et la production d eau chaude représentent les deux tiers de la facture d énergie des ménages. Par ailleurs,

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Focus sur l attribution des labels 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Le label principal du certificat porte sur la consommation d énergie primaire estimée pour le bâtiment et ses installations

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

En partenariat avec La Maison Passive France :

En partenariat avec La Maison Passive France : Offre de formation Concepteur Européen Maison Passive (CEPH) Certified European Passive House Designer En partenariat avec La Maison Passive France : 10 jours (9, 10, 22, 23 juin, 5 et 6 juillet, 13,14,

Plus en détail

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité Etanchéité à l air La transposition de la directive européenne PEB dans le droit belge a donné lieu à de nouvelles réglementations. Un des principaux volets est l obligation, dès 2020, que tous les nouveaux

Plus en détail

La conception du logement

La conception du logement La conception du logement L habitat est le premier poste d utilisation d énergie des ménages, à égalité avec les transports. Le niveaux de consommation par usage direct (chauffage, eau chaude, électricité

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE ÉCO - RENOVATION 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... Nouvelles

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail