Interview exclusive d Amélie P.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interview exclusive d Amélie P."

Transcription

1 Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m

2 Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz lir dans c numéro. A travrs l témoignag d Améli P., nous pouvons découvrir un métir tourné vrs la nouvauté, rich n rbondissmnts. Un métir où la routin n xist pas! En fft, c st un profssion ouvrt qui nous st présnté, où ls possibilités sont multipls, t où il st difficil d s nnuyr. Comm l dit si bin notr profssionnll «un jour c st pas l autr». C st n c point qu s trouv la particularité du métir d JRI (Journalist Rportr d Imags). Assz fluctuant, parfois fatigant, il faut aimr l fait d n pas savoir où on s trouvra l lndmain: A la maison? A Paris? A l autr bout d la Franc? La motivation st d mis, la passion aussi. Mais un fois tous cs élémnts réunis, on n put qu tombr sous l charm d ctt profssion, nous amnant au cœur d l action. Pour ma part, j trouv qu l métir d JRI st un métir pas comm ls autrs. mêm si lls sont parfois difficils à gérr, il offr ds conditions d travail déroutants, comm on n n voit nul par aillurs. Grâc à ctt rncontr, j ai découvrt un factt d la profssion qu j n connaissais pas : la possibilité d travaillr pour un multitud d chaîns, prmttant ainsi d touchr à un grand divrsité d missions...grâc à la fonction d pigist. Si l occasion s présntait, j m vrrais bin à sa plac. Améli P.: un journalist comblé..p 4 «C st un dimanch après-midi, ntr dux missions, qu Améli P. a bin voulu répondr à ms qustions. Prnant d son tmps, la Journalist Rportr d Imags a su trouvr ls mots justs pour décrir sont métir, son quotidin, t son nthousiasm à xrcr. Un façon pour ll d prndr du rcul sur sa situation, un moyn pour nous d miux appréhndr sa profssion.» Alors, si vous aimz bougr, si vous aimz ls imprévus, travaillr dans l urgnc t n pas connaîtr d quoi dmain sra fait, n hésitz plus! Faits comm ll! Mélani Guillaum.

3 Ell a trouvé la rctt contr la morosité : rncontr avc un jun profssionnll, passionné par son métir. Vous êts Journalist Rportr d Imag, pouvz-vous nous xpliqur n quoi consist votr métir? Concrètmnt, j suis pigist dpuis 1 an t dmi, c st donc un pu particulir. J n suis pas lié à un sul rédaction, mais j ai plusiurs mployurs. Auparavant, j étais n CDI à Téléssonn, d où j ai démissionné. En fonction d ms mployurs, ma journé st un pu différnt mais n général, j arriv l matin dans un rédaction t on m donn un sujt à fair. Dans ls ptits structurs comm Téléssonn, c st l journalist qui chrch ls prsonns adéquats pour l rportag n qustion, n passant du tmps au téléphon, n prnant un rndz-vous t n s rndant sur plac. Dans ls rédactions plus importants, il y a un srvic qui s occup d prndr ls rndz-vous t qui nous dit par xmpl «à 14h tu as un rndz-vous pour un sujt sur la baiss ds prix d l immobilir t tu dois t rndr dans tl appartmnt parc qu l agnt immobilir va fair un visit, puis tu auras un duxièm séqunc dans un autr appartmnt avc un achtur». A partir d là, mon rôl st d m rndr sur plac, d fair ls imags, ls intrviws, d rntrr à la rédaction t d donnr l tout aux monturs t aux journalists qui vont l écrir t «posr lurs voix». Dans ls ptits structurs j fais tout, c st moi qui prnds ls rndz-vous, qui vais sur plac, qui film, qui fais ls intrviws Ensuit j rntr à la rédaction t j «dérush» c st-à-dir qu j choisis ls morcaux d intrviw ls plus intérssants, j écris t j pos ma voix pour nsuit fair l montag vidéo. Mon rôl st donc plus ou moins polyvalnt n fonction d la structur dans laqull j travaill. Qul aspct d votr métir préférzvous? L journalism, l cadrag? L audiovisul t tout c qui touch à l imag. C st ct aspct qui m a amné à fair c métir-là, plus qu l journalism n lui mêm. J n pourrais pas fair c qu font ls «journalists dsk» c st-à-dir travaillr dans un rédaction où on m propos d récupérr ls imags d qulqu un d autr t d écrir l sujt. J n frai jamais ça. Qul st vous parcours profssionnl? Quand j ai fini ms étuds, j ai fait 6 mois d stag d fin d étud dont 4 à Téléssonn. Suit à cs 6 mois d stag, n sptmbr 2007, j ai chrché du travail durant 2 mois. Pndant ctt périod j ai fait qulqus pigs, à Téléssonn t dans un boit d production. Au trm d cs dux mois j ai été pris n CDI à Téléssonn : j y ai travaillé pndant un anné n tant qu cadrus, j partais toujours avc un journalist rédactur. Ls dux ans t dmi suivants j ai été mployé n tant qu JRI. Au final, j suis rsté 3 ans t dmi dans ctt chaîn. 4

4 L anné drnièr, j ai démissionné t dpuis j fais ds pigs : pour Téléssonn, pour NRJ Paris, un chain local d l îl d Franc du group NRJ. J travaill aussi baucoup pour BFM TV ainsi qu pour un ptit boit d production : «ITH TV», qui fait ds films sur l miliu hospitalir. Dans c drnir cas, j écris, j mont, j pos ma voix. Pour un fois, c n st pas moi qui fais ls imags. Dpuis pu, j fais égalmnt ds pigs pour l «Ptit Journal» d Canal +. Qu st-c qui vous motiv dans l fait d travaillr pour différnts chaîns, locals t nationals? L côté anti-routin! Pndant ls 6 drnirs mois à Téléssonn, j m suis vraimnt lassé. J avais fait l tour, j n apprnais plus rin d nouvau t mêm si j étais sur l trrain tous ls jours, qu j rncontrais ds gns nouvaux tous ls jours, ça dvnait très routinir : tous ls matins prndr l RER, tous ls soirs rprndr l RER, tout l tmps, à la mêm hur. Il n y avait plus aucun surpris... C st c qui st intérssant dans l fait d êtr pigist : l fait d êtr au miliu d l action, d rncontrr plin d gns. En 6 mois, j ai vu baucoup d nouvlls choss, sans arrêt. Il y a aussi un autr aspct, notammnt pour BFM, qui st très motivant : c st d partir n mission... Par xmpl là j rvins du Var au sujt ds intmpéris. Il y a qulqus tmps, j suis allé n Espagn sur ls incndis t à Bruxlls pour l Consil Europén C n st pas qulqu chos qu l on put fair dans un chain local. C qui m motiv c st donc ssntillmnt qu travaillr pour ds chaîns différnts m prmt d évitr la routin qu il put y avoir d a n s u n c h a i n l o c a l. Et puis, j gagn miux ma vi qu avant, c st aussi important. Crtains périods sont-lls plus dnss qu d autrs? Lsqulls? Il st difficil pour moi d l dir car j suis arrivé dans un périod justmnt très dns. J parl surtout pour BFM puisqu c st pour ux qu j travaill l plus n c momnt. J suis donc arrivé n plin dans ls Présidntills t ls Législativs. Il y avait énormémnt d déplacmnts t d travail. Pndant 6 mois j m suis rtrouvé à fair plus d 25 pigs par mois, tous ms mployurs confondus. Dpuis l mois d Sptmbr, c st un pu plus crux simplmnt parc qu il y a moins d actualité à traitr. Prsonnllmnt, j n ai pas ncor assz d rcul n tant qu pigist pour dir si c st l cas, mais il paraît qu la périod - Sptmbr/Octobr - st plutôt crus. Qull st votr journé typ? L déroulmnt d ms journés dépnd totalmnt d l mployur. Par xmpl, pour l instant j n ai aucun pig d prévu pour la smain qui vint. Mais c st possibl qu lundi un mployur m appll t m dis qu il a bsoin d moi. Il n y a donc pas réllmnt d journé typ. J attnds plutôt qu l on m appll, qu l on m dmand si j pux travaillr tl ou tl jour, à tll ou tll hur. Tu n sais jamais à quoi ta journé va rssmblr. Commnt préparz-vous vos sujts t vos rportags? Ls choss s passnt différmmnt slon si j pars sul ou avc un journalist. Si j pars avc un journalist rédactur, j n fais qu ls imags. C st plutôt l journalist qui dirig t qui dmand ls plans qu il vut par rapport à c qu il va écrir. Dans c cas, l JRI n st pas vraimnt 5

5 obligr d maîtrisr l sujt sur l bout ds doigts. Par contr, si j pars sul, c st moi qui mèn l rportag d bout n bout. J dois alors m rnsignr sur l sujt qu j trait. A BFM on put consultr ls dépêchs d l Agnc Franc Prss ou lir ds articls. L problèm c st qu j travaill sur d l actualité n urgnc donc j ai souvnt 5 à 10 minuts pour m rnsignr t m mttr au courant sur l sujt... Parfois j suis mêm obligé d fair ça sur mon Smartphon dans la voitur tllmnt j suis prssé par l tmps. Ds srvics d documntation t d archivs xistnt-ils dans l un ds chaîns pour laqull vous travaillz? Il y a un srvic d documntation t un cllul imag à BFM, où ds gns travaillnt pour archivr tous ls «rushs», c st-à-dir ls imags, dans différnts catégoris. Dans ls ptits structurs ça n xist pas, c st plutôt géré par ds logicils. Commnt s organisnt ls contacts avc cs srvics? J n ai pas vraimnt d contact avc ux. Ls journalists n ont. S ils ont bsoin d imags particulièrs pour un sujt, ils vont allr voir ls prsonns travaillant pour la cllul imag. S ils font un sujt sur Arnaud Montbourg pour j n sais qull raison, ils vont dmandr où st-c qu il st possibl d trouvr ds imags d archivs sur lui. Mais moi j n suis pas du tout lié à ux. L fait d êtr dans l rôl du caméraman t du journalist voir mêm du montur, impliqu un riguur t un organisation sans faill? C st sûr qu tu as plusiurs rôls... J ssai d ls fair bin, d surtout réfléchir n trm d imags, d partir sans rin oublir, d fair n sort d avoir ds imags parlants, qui s nchainnt bin Mais tout ça, ça vint très vit. Slon vous qulls sont ls compétncs indispnsabls pour êtr un bon JRI? J pns qu il faut êtr dynamiqu, réactif. Il faut toujours êtr n alrt sur l trrain. Oui, dynamiqu, j pns qu c st vraimnt l idéal. Ls compétncs qu vous avz acquiss vous prmttnt d travaillr n autonomi C st crtainmnt un plus pour vous En fft, ça n m fait pas du tout pur d m rtrouvr dans un sujt tout sul, d prndr ls rndz-vous, d allr sur l trrain, d fair l montag. J n suis complètmnt capabl. J l fais d aillurs pour ds ptits boits. L métir d JRI st un métir hypr polyvalnt Et comm on n travaill pas d la mêm façon slon la structur, on n va pas mttr touts nos compétncs à profit à chaqu fois, mêm si on st capabl d tout fair. L fait d êtr polyvalnt comm vous pouvz l êtr n tant qu JRI, c st un plus dans l miliu? C st un plus, mais c st surtout indispnsabl. Si on vut trouvr du boulot il faut d plus n plus êtr polyvalnt donc mêm si on n xploit pas touts nos compétncs à chaqu fois, on st quand mêm pris parc qu on sait fair. Par xmpl, mêm si j n écris pas ls sujts à BFM ou au Ptit Journal, j m présnt avc un CV polyvalnt montrant qu j suis qualifié, qu j pourrais l fair, tout comm j pourrais 6

6 fair du montag. Min d rin, plus on a d compétncs t plus ça lur plaît. Expliquz-nous votr parcours univrsitair. J n ai pas fait un écol d journalism rconnu déjà parc qu j ai mis du tmps avant d savoir qul métir j voulais fair. Donc j ai commncé par un IUT Information -Communication parc qu à la bas j voulais travaillr dans l événmntil. Au bout ds dux ans à l IUT j m suis rndu compt qu l événmntil, c était baucoup plus d travail au téléphon t dans ls buraux : tu travaills pndant ds mois sur un évènmnt qui va au final durr dux jours. Or moi, dpuis tout ptit, mêm si j n savais pas c qu j voulais fair xactmnt, j savais qu j voulais bougr. Après l IUT, j ai fait un IUP n Ingéniri ds Arts d l Imag dans l Nord, pour justmnt fair d l audiovisul parc qu j savais bin qu l audiovisul m plaisait dpuis toujours. Au bout d 2 ans, avc ls réforms uropénns, ils ont frmé la formation t là j m suis rtrouvé à bac +4 sans savoir l métir qu j voulais fair. J m suis vraimnt intrrogé, j m suis dmandé quls étaint ms cntrs d intérêts, n l occurrnc l audiovisul, l journalism J ai donc, n fonction d ça, trouvé un formation idéal qui st un licnc Profssionnll Journalist Rédactur d Imag t d Son, à Valncinns : 1 an d formation où tu apprnds uniqumnt l métir d JRI. Tu s donc form é à u n s u l m é t i r. J n voulais pas fair d écol d journalism où on t apprnd la prss écrit t la radio. J n voulais pas êtr journalist dans un quotidin d prss écrit. La licnc était donc la formation idéal pour mon projt. Un formation n écol d journalism n st donc pas un obligation pour accédr à un branch du métir? Non pas du tout. Tout dépnd d qul gnr d journalism tu vux fair. C st sûr qu si tu vux êtr journalist d prss écrit au Mond, alors oui, l miux c st d fair Scincs Po t un écol d Journalism rconnu. Mais n tant qu JRI, j n suis pas du tout passé par là t j n l rgrtt pas, c n st pas un rrur. L métir d JRI st un branch très particulièr du journalism. Quand on voit l ssor ds nouvlls tchnologis, t n particulir d Intrnt, la prss écrit smbl êtr n dangr Est -c aussi l cas pour ls Rportrs d Imags puisqu n import qui put postr ss proprs vidéos sur la toil? C n st pas qulqu chos qui m inquièt. La prss écrit put avoir put-êtr l craindr, mais mêm si il y avait moins d prss écrit, il faudrait ds journalists pour la prss Wb. J n pns donc pas qu ça soit un métir qui disparaiss au fil du tmps. C st plutôt l format qui chang. On ntnd souvnt dir qu tout l mond put êtr journalist mais c n st pas vrai. Ls gns sont ds témoins, ils filmnt ds choss t ils ls mttnt n lign mais l travail du journalist n st pas fait. J trouv ça génial qu ls gns filmnt ds évènmnts. Par xmpl n Syri, plin d choss n auraint pas été connus sans c phénomèn, d mêm pour la Lybi C n st pas pour autant qu il n y aura plus d journalists. Ca n m inquièt donc pas du tout. Pour moi c n st pas incompatibl. Nom t Prénom : P. Améli Liu : Paris Profssion : Journalist Rportr d Imag - Pigist Cadrus - Montus - Rédactric Travaill pour : BFM TV - Canal + - NRJ Paris tc.. Etuds : IUT Information-Communication - IUP Ingéniri ds Arts d l Imag - Licnc Profssionnll Journalist Rédactur d Imag t d Son. Débouché : travaillr pour différnts rédactions, locals ou nationals. 7

7 Cla pos la qustion ds cods d déontologis imposés par votr métir J pns notammnt aux récnts dérivs concrnant crtains prsonnalités d la vi politiqu Qu pnsz-vous à c sujt? Put-on vraimnt tout dir ou tout écrir? C n st pas tant un problèm lié au journalism mais c st surtout l problèm d intrnt puisqu c st un média qui n st pas réglmnté. Tout l mond put mttr quasimnt c qu il vut sur la toil. Mais ls prsonns qui postnt cs choss là n sont pas ds journalists. La qustion d la déontologi du métir n s pos donc pas. Cs gns là n s la posnt pas, t ça n rmt pas n caus l journalism. Ca srait plus grav si un journalist rconnu l faisait, parc qu c st son vrai métir t lui, il st tnu d rspctr la déontologi. En tant qu journalist, on s pos forcémnt la qustion d savoir si on doit postr on non, ou pour un JRI si on va filmr ça ou non. Mais ls prsonns qui postnt ds photos ou autr sur intrnt n ont pas forcémnt à s la posr. Pnsz-vous qu l métir d journalist, au sns larg du trm, put ncor évolur? Oui bin-sûr! L métir évolu tout l tmps! Par xmpl, il y a 15 ans, ls journalists qui partaint n mission n avaint pas d Smartphon ou d téléphon portabl, ils n avaint donc pas accès à lurs mails. A BFM on fait ds duplx touts ls 30 minuts, d n import où. Et j pns qu dans 15 ans, il xistra ncor d autrs choss nouvlls qui améliorront ncor tout ça. J pns qu l métir va évolur sans css. Là on a u un sort d véritabl révolution t il y n aura ncor. Put-êtr qu ll n sra pas aussi grand mais oui ça va évolur. Par xmpl, j vais sur l trrain, avc un sac à dos d 12 kg, qui contint un systèm d transmission satllit, t où qu j sois j pux fair ds duplx n dirct, c st imprssionnant! Il y a 10 ans, c n était pas possibl. Il rst tout d mêm un métir qui fait rêvr A tort ou à raison? L imag qu ls futurs étudiants ont d la profssion st-ll la bonn? Qu ça soit un métir qui fait rêvr, j l conçois, mais j pns qu on a trop l imag du journalist ds films américains, qui va dénour ds complots,... Il y n a, mais n quantité infim. C n st pas du tout ça qui m faisait rêvr. C qui m fait rêvr au quotidin c st simplmnt d m rtrouvr dans ds situations t d êtr là où l info st. D m dir qu c st grâc à c qu j film qu ls gns s rndnt compt d c qui s pass sur l trrain. J trouv ça génial parc qu grâc à nos yux t notr vision ds choss, ls prsonns qui vont rgardr ls informations vont voir c qui s pass à un ndroit donné. Et d plus, c st toi qui s à ct ndroit! Et c st passionnant! On s rtrouv dans ds situations incroyabls. Par xmpl j rvins du Var, j étais à Porqurolls pour couvrir l affair d l nfant disparu alors qu j étais d abord parti pour ls étudiants qui s sont noyés à Toulon. Ensuit on a été déportés à Hyèrs sur ls intmpéris t dux jours après on était d nouvau sur l îl d Porqurolls. En fait on s rtrouv dans ds ndroits différnts, on boug tout l tmps, n binôm ou n trio, on cré ds lins avc ls gns. Tout ça, quand tu s journalist d burau, tu n l connais jamais. C st ça qui m imprssionn au quotidin, ls situations t ls liux dans lsquls on s rtrouv, d arrivr l matin t d n pas savoir si l soir j dormirai chz moi. L autr jour, j suis arrivé au travail t à 20h j étais dans l avion dirction Toulon, alors qu j n avais aucun affair, rin. J trouv ça génial. 8

8 Qul st votr rssnti prsonnl sur votr métir? Travaillz-vous toujours avc la mêm passion? Oui, d autant plus qu ça n fait qu 5 ans qu j fais c métir! Et j ai vraimnt l imprssion d l rdécouvrir dpuis à pin 1 an. Dpuis qu j suis pigist j rncontr baucoup d gns sur l trrain, j pars n mission. J n suis absolumnt pas blasé. Mêm si j suis rsté 3 ans t dmi à Téléssonn, j m rnds compt qu ça n m plaisais pas du tout. Là j rdécouvr l métir t j suis just vraimnt hurus! J suis ncor n plin apprntissag. La divrsité d vos activités doit êtr un véritabl arm contr la lassitud Complètmnt! Commnt voyz-vous la suit d votr carrièr? J n n ai aucun idé! J n m fais aucun plan qu ça soit à moyn ou à long trm. Pour l instant, j prnds tout c qu il y a à prndr, j suis tllmnt contnt d la nouvauté dpuis 1 an, mêm si baucoup disnt qu l nws c n st pas facil tc. En fait, j pns qu c st surtout un histoir d caractèr. Au jour d aujourd hui, j n n suis absolumnt pas lassé, c st un format qui m convint, l format d l urgnc. Putêtr qu dans 1 an ou 2, l «soufflt» va rtombr, qu il y aura moins d nouvautés t qu du coup j vais à nouvau changr d rédaction parc qu ça n m plaira plus, ou alors j aurai nvi d changr d format t d passr au format magasin pour partir sur ds sujts plus longs, rpartir sur un CDI c qui, à BFM, m prmttrait, d partir n mission à l étrangr. Nous, ls pigists on travaill surtout sur la Franc ou ls pays prochs, on n m nvrra jamais sur ls Tsunamis au Japon. Mais, vraimnt j n m fais aucun plan pour l avnir! Pour l instant c qu j fais m plait, j gagn très bin ma vi! La sul chos qu j m dis c st qu j n frai put-êtr pas c métir quand j aurai 45 ans parc qu c st fatigant physiqumnt, t qu j n m vois pas sur l trrain à courir partout avc ma caméra t mon sac à dos d 15 kg. C st tout c qu j m dis. Qulls sont ls possibilités d évolution qui s offrnt à vous? Il n y n a pas vraimnt, car quand on st JRI, on st JRI. On put ssayr, si ça nous plait, d êtr rédactur n chf, donc là on va dirigr ls journalists mais c n st plus l mêm métir. Donc finalmnt, un JRI n a pas baucoup d évolutions possibls. Si vous aviz un consil à donnr à tous cux qui souhaitnt s dirigr vrs l métir d JRI, qu lur diriz-vous? L fair vraimnt qu si tu adors c qu tu fais. Il faut sériusmnt aimr son métir parc qu un fois tu t lèvs à 3h du matin, un autr jour tu vas prndr à 17h t finir à 2h du matin ou alors tu vas avoir un journé normal où il n s pass rin. Tu vas partir 5 jours sans rin avoir prévu Tout ça tu pux l fair uniqumnt si ça t plait d l fair. Moi j ador vraimnt ça, j suis contnt, j n parl d manièr supr positiv justmnt parc qu ça m plait t qu ça n m dérang pas d dormir 3 hurs par nuit pndant 5 jours comm on l a fait dans l Var. Sinon un consil pour s lancr dans l métir t dans cs étuds là, c st d êtr vraimnt au courant du fil d l actualité, d comprndr l mond. C st hypr important, mêm si tu n fais pas d sujts digns d un grand journalist. C st tout d mêm bin d êtr au courant d tout c qui t ntour. C st l minimum slon moi. 9

9 Dès à présnt abonnz-vous à OUI, j m abonn à L ECHO DES METIERS t j rçois dux numéros gratuits par anné d abonnmnt J choisis mon offr xcptionnll : 1 an (12 N ) 30,00 Au liu d 36,00 2 ans (24 N ) 60,00 Au liu d 72, 00 A rtournr à L ECHO DES METIERS - Srvic Abonnmnt Coordonnés d l abonné NOM/PRENOM ADRESSE

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 3 cycl 6 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale Soignr l cancr par la ciguë : chroniqu d'un illusion médical 30/12/15 Au XVIII siècl, ls travaux du célèbr médcin vinnois Anton Störck firnt naîtr l'spoir d'un traitmnt contr l cancr - t n particulir contr

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Migrants : vos questions, nos réponses 26 % Numéro spécial

Migrants : vos questions, nos réponses 26 % Numéro spécial UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT samdi t dimanch-lundi 19 t 20-21 sptmbr 2015 n os 5 687-5 688 prmir cahir (1/2) { IL Y A 375 ANS } L 21 sptmbr, Philipp, duc d Orléans, naissait à Saint-Grmain-n-Lay, près d Paris.

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62).

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). S ENGAGER Alxandra, organisatric pour l Téléthon, Bourg-n-Brss (01). Guid d mis n plac d un manifstation Téléthon Jan-Mari, organisatur pour l Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). r t o v r t t m z l u o v

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

DANS. Les éditions du CRIJ Centre

DANS. Les éditions du CRIJ Centre pl i n d in fo s s u o v d s r n u o u Aut ls j t... n s s i t s s invt vous?...! t r v L Li V n z fa ir l ÉS NGAG NES E ES U E J S DE ENN ITOY NAGE C G I S O N TÉM DES ACTIO DANS Ls éditions du CRIJ Cntr

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de Cart In tité Cart Intité Manibul st l chf la colonn s fourmis noirs. Il va aoptr la coccinll orphlin n l intégrant parmi ls sins. C st nsmbl qu lls luttront contr la coloni fourmis rougs. La Coccinll té

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

Matière et matériaux

Matière et matériaux Matièr t matériaux Bloc 1 : Un univrs d particuls Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Théori particulair Ls six postulats d la théori particulair

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui?

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui? S R U O ONC C 2010 ATTENTION 3 LES BIOS JEU RÈGLE DU tions. r aux qus pour répond s ut in m 50 Vous avz 5 points. tés d 3 à stion.. Ells sont no pons par qu ou 5 points bonn ré ul arquz 3, 4 s m us un

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

face à l autr Tiré à part du livre face à elle Genève Expositions, conférences et cinéma 10 novembre au 20 décembre 2015 N 1

face à l autr Tiré à part du livre face à elle Genève Expositions, conférences et cinéma 10 novembre au 20 décembre 2015 N 1 fac à l autr 1 Tiré à part du livr fac à ll Gnèv Expositions, conférncs t cinéma 10 novmbr au 20 décmbr 2015 N 1 2 fac à l autr Tiré à part du livr fac à ll Gnèv Expositions, conférncs t cinéma 10 novmbr

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

B-340 - Pavillon Marie Victorin

B-340 - Pavillon Marie Victorin Anné univrsitair : 2009-2010 Trimstr : Automn Sigl du cours : COM 1560 Titr du cours : Communication Infographiqu Crédits : 3 Jour : Mrcrdi Hur : 13h00-16h00 Ensignant : Tinl Ndlcu (t.ndlcu@umontral.ca)

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010 BULLETIN D INFOS N o 1 Anné 2010 E.H.P.A.D Saint-François Résidnc Rtrait Médicalisé d Saint-Clotild Mot du dirctur Comm prévu dpuis qulqu tmps, la réhabilitation, rstructuration t xtnsion d l' EHPAD Saint-François

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Application de Gestion des Congés de Formation Professionnelle Guide du Candidat

Application de Gestion des Congés de Formation Professionnelle Guide du Candidat Application d Gstion ds Congés d Formation Profssionnll Guid du Candidat I - GENERALITES Conditions d accès à l application d candidatur : Ctt application s adrss aux nsignants titulairs t non titulairs

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

été séjours 4-15 ans Renseignements : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr

été séjours 4-15 ans Renseignements : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr séjours été 2015 4-15 ans Ouvrtur progrssiv ds inscriptions n lign ls 4, 5 t 6 mai Inscriptions à l écol Fouillus l 12 mai d 19h à 21h Rnsignmnts : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr Mr, montagn, Itali,

Plus en détail

Une politique ambitieuse JANVIER. Petite enfance : .15. w Actualités. w Dossier. 2011 n 23. L e m a g a z i n e d e s Ulissiens - www.lesulis.

Une politique ambitieuse JANVIER. Petite enfance : .15. w Actualités. w Dossier. 2011 n 23. L e m a g a z i n e d e s Ulissiens - www.lesulis. w Actualités JANVIER Citoynnté : juns Ulissinns prêts à affrontr la vi w Actualités.0 Consil d juns : l'hur du rnouvllmnt. wdémocrati local Boris Vian : cultur pour tous w Cultur.0 0 n L m a g a z i n

Plus en détail

Compte rendu du groupe de discussion auprès des adolescentes de 4 secondaire Polyvalente Marcel-Landry, 19 novembre 2009

Compte rendu du groupe de discussion auprès des adolescentes de 4 secondaire Polyvalente Marcel-Landry, 19 novembre 2009 Nombr d participants : 6 étudiants d 4 scondair ayant rçu l offr d vaccination contr l VPH à l automn 2008 (4 vaccinés, 2 non vaccinés) 1. Si j vous dis «VPH», à quoi ça vous fait pnsr? Qulls imags vous

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Des marques fortes à la carte = des ventes qui explosent

Des marques fortes à la carte = des ventes qui explosent Ds marqus forts à la cart = ds vnts qui xplosnt Pourquoi Cécéml doit-il absolumnt êtr mntionné sur votr cart? Authnticité L histoir du chocolat rmont à l époqu ds Aztèqus, un ancinn civilisation du Mxiqu.

Plus en détail

Numéro 10 I Décem. des Fêtes!

Numéro 10 I Décem. des Fêtes! br 2011 Numéro 10 I Décm diplômés Srvics aux s n o t i a h u o s Nous vous d o i r é p l b un agréa ds Fêts! Voux ds Fêts 2011 d José Arsnault Bonjour, Nous profitons d c momnt d fin d anné pour nous adrssr

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013 Baccalauréat S Métropol 0 juin 0 EXERCICE Commun à tous ls candidats 4 points Puisqu l choix d l arbr s fait au hasard dans l stock d la jardinri, on assimil ls proportions donnés à ds probabilités.. a.

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

SENTEZ VOUS SPORT... En route pour la 6ème édition de DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2015. de 10h à 17h. Plan d'eau de la Germanette à Serres

SENTEZ VOUS SPORT... En route pour la 6ème édition de DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2015. de 10h à 17h. Plan d'eau de la Germanette à Serres Srrs, Plan d'au d la Grmantt En rout pour la 6èm édition d SENTEZ VOUS SPORT... DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2015 Sntz-Vous Sport st un opération national d promotion du sport pour tous. Organisé par l Comité

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Bus SEPTEMBRE. Le magazine de la

Bus SEPTEMBRE. Le magazine de la Bus n 62 SEPTEMBRE 2012 BRE, EPTEM S 9 1 l t 5 L 1 s, u b l s d n J pr *! T I U T A R G t c s ptmbr 19 s uit l 15 t l bus sra grat Angoulêm. *L accès au nd ra G sau du sur tout l ré L magazin d la BUS

Plus en détail

Editorial du Directeur de l Etablissement

Editorial du Directeur de l Etablissement Editorial du Dirctur d l Etablissmnt Chrs ancins, Nous profitons d ctt nwslttr, pour vous souhaitr d bonns fêts d fin d anné t nos millurs vœux pour ctt nouvll anné : bonhur, santé t réussit à vous t vos

Plus en détail

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents VEFA t VEFR Qulqus problèms récurrnts Rmarqus d méthod : 1/ La fich s présnt sous la form d un indx alphabétiqu indiquant la position actull sur qulqus problèms récurrnts : -Délai(s) pour agir (vic apparnts)

Plus en détail

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011 Mulhous l 19/07/2011 Association Domain Natur 145 ru d l Il Napoléon 68100 Mulhous Tél. 03 89 61 98 33 www.domainnatur.org Présidnt : Jacky Lchlitr info@domainnatur.fr Pour l partag Valid - Handicapé Bravo

Plus en détail

Bloc 1 : Les écosystèmes

Bloc 1 : Les écosystèmes Systèms vivants Bloc 1 : Ls écosystèms Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Un écosystèm st un résau d intractions complxs ntr ls êtrs vivants

Plus en détail

JE TE DONNE TOUT LUC DUMONT 2004 JE TE DONNE MON CŒUR IL NE M APPARTIENT PLUS CE QUE J'AI DE MEILLEUR A B E TOUT EST POUR TOI JÉSUS

JE TE DONNE TOUT LUC DUMONT 2004 JE TE DONNE MON CŒUR IL NE M APPARTIENT PLUS CE QUE J'AI DE MEILLEUR A B E TOUT EST POUR TOI JÉSUS J T DONN TOUT LUC DUMONT 2004 C#m J T DONN MON CŒUR A IL N M APPARTINT PLUS C#m C QU J'AI D MILLUR A B TOUT ST POUR TOI JÉSUS C#m UN PARUM D VALUR A SUR TOI ST RÉPANDU C#m C'ST L ORAND MON COUR A B J SUIS

Plus en détail

français guide touristique

français guide touristique français guid touristiqu Vill situé au nord du départmnt du Hyogo, Asago st célèbr pour son «châtau dans l cil» t sa min d argnt, patrimoin industril d importanc! Ls ruins du châtau d Takda Itinérair 1

Plus en détail

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS Cours à pi 10 km Saint Hnri s s ri p tr n 'E Villag aty Séon m u a S h c n ra Zon F Marsill m ti ri a M rt o P Gran Plac 'Arviux, au cœur 'Euroméitrrané RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS : 04 91 03 42 21 -

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Un 3 juin festif sur la Via Francigena

Un 3 juin festif sur la Via Francigena r SEMESTRIEL / N O 6 / PRINTEMPS-ÉTÉ 2010 DOSSIER L programm Qualité Environnmntal du Bâtimnt Eco-prims t travaux, ntrpriss t partnairs EUROPA COMPOSTELA Un 3 juin fstif sur la Via Francigna Allouagn -

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Découvrir la grande école, passer de la parole à la lecture, ajouter l écriture au dessin, compter au-delà de ses cinq doigts Année de toutes les

Découvrir la grande école, passer de la parole à la lecture, ajouter l écriture au dessin, compter au-delà de ses cinq doigts Année de toutes les 1 Découvrir la grand écol, passr d la parol à la lctur, ajoutr l écritur au dssin, comptr au-dlà d ss cinq doigts Anné d touts ls révoluns pour votr nfant, l CP st un ds étaps ls plus importants d son

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m p ar Coordonné l Ann Moa t é z a h u iqut-d Sophi Br g a s s i t n r p p a t n m n g l l n r Ensi t a à l écol m Ensignmnt-apprntissag à l écol matrnll Collction «Enfanc, éducation t société» Ctt collction

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION CLIENT À remettre à l'hôtesse, à l'accueil de l'office de tourisme

ENQUETE DE SATISFACTION CLIENT À remettre à l'hôtesse, à l'accueil de l'office de tourisme ENQUETE DE SATISFACTION CLIENT À rmttr à l'hôtss, à l'accuil d l'offic d tourism Grâc à vous, notr offic d tourism s'amélior. Souciux d l amélioration continu d nos prstations, t afin d répondr au miux

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Robien info N 86 - Juin 2009. D an c he 2. du qu. www.car-robien.com. D a. e de s. ua r e Ba. n ch. e 7 ju. R éc. d i 12. 13 ju es d.

Robien info N 86 - Juin 2009. D an c he 2. du qu. www.car-robien.com. D a. e de s. ua r e Ba. n ch. e 7 ju. R éc. d i 12. 13 ju es d. Robin info N 86 - Juin 2009 D im iq an c u h 2 8 juin -ni qu du qu artir P www.car-robin.com t Fê D im a d n ch R éc dr d i 12 it d juin voyag K Fê n ch t à 7 ju in Diwa n am di rm 13 ju in ss s d s écol

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution 25 000 Bsançon Tél. 03 81 87 80 65 - Fax : 03 81 80 06

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Magazine municipal. Novembre 2009. Tourcoing. n 145. Avec le CCAS, la solidarité

Magazine municipal. Novembre 2009. Tourcoing. n 145. Avec le CCAS, la solidarité Magazin municipal Tourcoing Novmbr 2009 n 145 Avc l CCAS, la solidarité s réinvnt InscrIvz-vous sur ls lists élctorals Vous êts citoyn d l Union Europénn, vous résidz à Tourcoing dpuis pu, vous avz acquis

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Le verbe anglais_new principes 140x200 lundi11/02/13 13:28 Page357 9. Activités à gogo! Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Pourquoi est-ce important? C est assez simple : aucune base de vocabulaire

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie Dossier n 8 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» MAGASINIERE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles J étais assistante vétérinaire et pour

Plus en détail