Circuits séquentiels. Chapitre Circuits séquentiels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Circuits séquentiels. Chapitre 6. 6.1 Circuits séquentiels"

Transcription

1 Chapitre 6 Circuits séquentiels Plusieurs circuits utilisés dans la vie courante ont besoin de mémoire. Ce chapitre présente les méthodes de base de stockage d information. Les circuits combinatoires présentés jusqu à maintenant n avaient aucun élément de mémoire : la sortie dépendait seulement des entrées. Pour les circuits séquentiels, la sortie dépend non seulement des entrées actuelles, mais aussi de la sortie précédente. Ces circuits agissent comme éléments de stockage et comme mémoire. L analyse de ces circuits est donc différente de celle des circuits combinatoires. 6.1 Circuits séquentiels Un schéma-bloc d un circuit séquentiel est présenté à la figure 6.1. Il s agit d un circuit combinatoire auquel on ajoute des éléments de mémoire pour former un parcours de feedback. L information binaire stockée dans les éléments définit l état du système séquentiel. Entrées Circuit combinatoire Éléments mémoire Sorties Figure 6.1 Schéma-bloc d un circuit séquentiel 1

2 Le circuit séquentiel reçoit l information des entrées externes qui, avec l état actuel des éléments de stockage, détermine les sorties. Les entrées externes vont aussi déterminer l état du système à l étape suivante. Un circuit séquentiel est définit par une séquence, dans le temps, d entrées, sorties et états internes. Il y a deux types de circuits séquentiels : synchrone, où le comportement est déterminé par les signaux à des instants discrets de temps; asynchrone, où le comportement est déterminé par les signaux à n importe quel instant, et l ordre avec lequel les entrées varient. ans un circuit synchrone, la synchronisation est obtenue à l aide d une horloge, qui fournit un signal périodique. Ces signaux périodiques sont distribués à l ensemble du système de sorte que les éléments de stockage sont seulement affectés avec l arrivée d un pulse d horloge. L horloge détermine quand il y a activité dans le circuit, et les autres signaux déterminent quoi (ce qui change) dans le circuit. Les éléments de stockage (mémoire) dans des circuits séquentiels sont appelés des bascules (flip-flop). Une bascule est un élément de stockage qui peut stocker 1 bit. ans un état stable, la sortie est un 0 ou 1. Un circuit séquentiel peut utiliser plusieurs bascules pour stocker plusieurs bits. 6.2 Verrous Un élément de stockage peut rester dans un état binaire indéfiniment, jusqu à ce qu un signal de contrôle lui indique de changer d état. Les différences principales entre les différents éléments de stockage sont le nombre d entrées et la façon avec laquelle les entrées affectent l état binaire. Les éléments de stockage qui fonctionnent avec le niveau des signaux sont nommés des verrous; ceux contrôlés par de la transition de l horloge sont appelés des bascules. On utilise des verrous pour créer des bascules. Typiquement, on utilise des bascules, plutôt que des verrous, pour stocker des données Verrou SR Le verrou SR est un circuit constitué de deux portes NOR ou deux portes NAN, et deux entrées : S (set) et R (reset), et deux sorties : et. Un verrou SR constitué de portes NOR est montré à la figure 6.2. Le verrou a deux états utiles : quand = 1 et = 0, le verrou est dans l état set ; quand = 0 et = 1, le verrou est dans l état reset. Les entrées et doivent être le complément l un de l autre. Si les deux entrées sont 1, les deux sorties seront 1, ce qui est indésirable. La condition où S = 1 et R = 1 est donc interdite. Gabriel Cormier 2 GELE2442

3 R (reset) S (set) Figure 6.2 Verrou SR S R (après S = 1, R = 0) (après S = 0, R = 1) (interdit) On peut modifier le verrou SR pour ajouter un signal d activation (enable). Ce signal contrôle quand un changement à la sortie est permis. Le circuit et la table de vérité sont montrés à la figure 6.3. ans ce cas, on utilise des portes NAN au lieu de portes NOR. R EN S Figure 6.3 Verrou SR avec activation EN S R Prochain état 0 X X Aucun changement Aucun changement = = Indéterminé Verrou Une façon pour éliminer l état indéterminé du verrou SR est de s assurer que les entrées S et R ne soient jamais 1 en même temps. On accomplit ceci avec le verrou, dont le circuit est donné à la figure 6.4. Ce verrou n a que deux entrées :, pour les données, et un signal d activation EN. EN EN Prochain état 0 X Aucun changement 1 0 = = 1 Figure 6.4 Verrou avec activation Notez que = dans la table de vérité, lorsque EN = 1. ans ce cas, on dit que le Gabriel Cormier 3 GELE2442

4 verrou est transparent : la sortie = entrée. uand EN = 0, la sortie ne change pas. Le verrou agit donc comme un élément de mémoire lorsque EN = Bascules On peut avoir des problèmes de synchronisation si on utilise des verrous dans des circuits. La sortie d un verrou change aussi longtemps que l entrée d activation est haute. Ceci veut dire que si l entrée du verrou varie (ou n est pas stable) pendant que l activation est haute, la sortie variera elle aussi, ce qui peut générer des erreurs. Pour remédier à ce problème, on utilise plutôt des bascules, au lieu des verrous, pour avoir une mémoire Bascule Une bascule est construite de deux verrous, comme à la figure 6.5. Le premier verrou est le primaire, et l autre est le secondaire. La bascule fonctionne avec une horloge. Le circuit échantillonne l entrée et change seulement la sortie lorsque l horloge fait la transition de 1 0. Le symbole > indique qu il s agit d un élément déclenché par front montant (ou descendant) de l horloge. Y Verrou primaire Verrou secondaire Bascule EN EN Figure 6.5 Bascule négative et symbole Les transitions de la bascule sont montrées à la figure 6.6. La sortie interne Y est aussi montrée. ans le primaire, Y = seulement lorsque = 1. Si = 0, le verrou primaire garde la même valeur. Pour le verrou secondaire, = Y seulement lorsque = 0, à cause de l inverseur. Ce type de bascule est dite négative, parce qu une variation à la sortie peut seulement avoir lieu lors d une transition négative de l horloge (1 0). On peut aussi avoir des bascules positives. Pour une bascule positive, il n y a pas de bulle d inversion à l horloge dans le symbole. Gabriel Cormier 4 GELE2442

5 Y Figure 6.6 Chronogramme pour une bascule L équation caractéristique d une bascule permet de calculer la sortie à la prochaine transition de l horloge, en fonction des entrées. L équation caractéristique d une bascule est : (t + 1) = (6.1) Bascule JK Le symbole logique et la table de vérité d une bascule JK sont donnés à la figure 6.7. La bascule JK permet d effectuer trois opérations : placer la sortie à 0, placer la sortie à 1, ou faire le complément de la sortie actuelle. J K J K (t+1) 0 0 (t) Aucun changement Reset Set 1 1 (t) Complément L équation caractéristique est : Figure 6.7 Bascule JK et symbole (t + 1) = J + K (6.2) Bascule T Le symbole logique et la table de vérité d une bascule T sont donnés à la figure 6.8. La bascule T (toggle) permet de faire le complément ou non de l état actuel. Gabriel Cormier 5 GELE2442

6 T T (t+1) 0 (t) Aucun changement 1 (t) Complément Figure 6.8 Bascule T et symbole L équation caractéristique est : (t + 1) = T = T + T (6.3) 6.4 Analyse de circuits séquentiels L analyse de circuits séquentiels est un peu différente de l analyse de circuits combinatoires. Le comportement du circuit dépend des entrées, des sorties, et de l état des bascules. L analyse consiste à obtenir une table ou un diagramme pour la séquence d entrées, de sorties et d états internes. On peut aussi écrire des équations booléennes qui décrivent le comportement du circuit. On va démontrer la procédure à l aide d un exemple Équations d état Soit le circuit de la figure 6.9. On peut utiliser des équations d état pour décrire le comportement de ce circuit. Les équations d état vont donner le prochain état, étant donné l état actuel et les entrées. On peut écrire les équations qui décrivent le prochain état du circuit. Puisqu on a deux bascules, les deux équations d état sont (selon le circuit) : A(t + 1) = A(t)x(t) + B(t)x(t) (6.4) B(t + 1) = A (t)x(t) (6.5) Le (t + 1) dans les équations d état signifie la valeur à la prochaine transition de l horloge. L expression à droite présente l état actuel de la bascule et de l entrée. Souvent, on n écrit pas la partie (t) dans les équations, et on écrit plutôt : A(t + 1) = Ax + Bx (6.6) B(t + 1) = A x (6.7) Gabriel Cormier 6 GELE2442

7 x A EN A y B EN Figure 6.9 Exemple de circuit séquentiel On peut faire de même pour la sortie. Selon le circuit, l équation de la sortie est : y(t) = (A + B)x (6.8) Tableau d état Le tableau d état (ou tableau de transition) est un tableau qui montre toutes les transitions selon la séquence d entrées, de sorties et d états. On a normalement quatre sections : état présent, entrée, prochain état et sortie. La partie état présent montre l état des bascule A et B à n importe quel temps t. La partie entrée montre les valeurs des entrées pour chaque état possible des bascules. Le prochain état est basé sur les équations d état (équations 6.6 et 6.7), tandis que la partie sortie montre toutes les sorties possibles selon l équation de sortie (équation 6.8). Pour le circuit de la figure 6.9, on obtient le tableau de la figure e façon générale, pour un circuit ayant m bascules et n entrées, on a besoin de 2 m+n rangées dans la table d état. On utilise aussi une autre forme du tableau 6.10, où on a seulement trois sections : état présent, prochain état et sortie. Cette forme est montrée à la figure Selon l application, une forme est préférable à l autre. Gabriel Cormier 7 GELE2442

8 État Prochain Présent Entrée État Sortie A B x A B y Figure 6.10 Tableau d état pour le circuit de la figure 6.9 État Prochain État Sortie Présent x = 0 x = 1 x = 0 x = 1 A B A B A B y y Figure 6.11 Autre forme du tableau d état pour le circuit de la figure iagramme d état L information d un tableau d état peut être présentée sous une forme graphique comme diagramme d état. ans ce diagramme, l état est présenté comme un cercle, et les transitions (déclenchées par l horloge) entre états sont représentés par des flèches qui se dirigent d un cercle à l autre. Pour l exemple qu on utilise, le diagramme d état est donné à la figure /0 1/0 0/ /0 0/1 0/1 1/0 1/ Figure 6.12 Exemple de diagramme d état pour le circuit de la figure 6.9 Gabriel Cormier 8 GELE2442

9 Les chiffres binaires dans les cercles du diagramme représentent l état actuel. La transition est montrée par les flèches, selon l entrée. Les deux chiffres à côté de la flèche représentent l entrée et la sortie. Par exemple, si le circuit est dans l état 00, et que l entrée est 1, la sortie sera 0 (le 1/0) et le prochain état est 01. e façon générale, un diagramme d état est plus rapide à interpréter qu un tableau d état. Exemple 1 Créer le diagramme d état pour le circuit séquentiel suivant. J A x K J B K Figure 6.13 Circuit de l exemple 1 La première étape est de déterminer les équations d entrée des bascules en fonction de l état présent et des entrées. Les équations des entrées des bascules sont : J A = B K A = Bx J B = x K B = A x + Ax = A x On peut ensuite substituer ces équations dans les équations générales d une bascule JK pour obtenir les équations de sortie des bascules : A (t + 1) = J A A + K A A = BA + (Bx ) A = A B + + Ax B (t + 1) = J B B + K B B = x B + (A x)b = B x + x + A Bx Ces équations permettent de construire la table d état et ensuite le diagramme d état. Gabriel Cormier 9 GELE2442

10 État Prochain Présent Entrée État A B x A B Figure 6.14 Tableau d état et diagramme d état pour le circuit de l exemple Machines Mealy et Moore 1 0 Il existe deux modèles généraux de circuits séquentiels : les machines Mealy et Moore. Ces deux types sont montrés à la figure. ans la machine Mealy, la sortie est fonction de l état actuel et des entrées. ans la machine Moore, la sortie est seulement fonction de l état présent. Machine Mealy Entrées Logique du prochain état Mémoire Logique de sortie Sortie Machine Moore Entrées Logique du prochain état Mémoire Logique de sortie Sortie Figure 6.15 Machines Mealy et Moore Les étapes d analyse des machines d état Mealy et Moore suivent la procédure vue Gabriel Cormier 10 GELE2442

11 auparavant pour les circuits séquentiels. 1. éterminer les équations d excitation pour les entrées aux bascules. 2. Substituer les équations d excitation dans les équations caractéristiques des bascules pour obtenir les équations de transition. 3. Utiliser les équations des transition pour construire une table de transition. 4. éterminer les équations de sortie. 5. Ajouter les valeurs de la sortie à la table de transition pour obtenir la table de transition / d état. 6. Nommer les états et substituer ces noms pour les combinaisons état/variable dans la table de transition / état pour obtenir la table état/sortie. 7. essiner le diagramme d état. Exemple 2 Analyser le circuit séquentiel suivant. M EN 0 1 Figure 6.16 Circuit de l exemple 2 En analysant le circuit, on remarque que la sortie est fonction de l état présent et des entrées. Il s agit donc d une machine d état Mealy. Les équations d excitation des bascules sont : 0 = 0 EN + 0 EN 1 = 1 EN EN EN Gabriel Cormier 11 GELE2442

12 Puisque l équation qui relie la sortie d une bascule à son entrée est (t + 1) =, on obtient les équations qui décrivent le prochain état : 0 (t + 1) = 0 EN + 0 EN 1 (t + 1) = 1 EN EN EN À partir des équations de transition, on peut créer la table de transition (on utilise au lieu de (t + 1)) : État Prochain État Présent EN = 0 EN = Figure 6.17 Table de transition de l exemple 2 On peut déterminer la fonction de ce circuit à l aide de la table de transition : il s agit d un compteur à 2 bits. Si EN = 0, le compteur demeure dans le même état. Si EN = 1, le compteur incrémente de 1 à chaque coup d horloge. On peut aussi assigner des noms d état à chaque état, plutôt que d utiliser les chiffres. ans ce cas-ci, on peut dire A = 00, B = 01, C = 10 et = 11. Normalement, il faut donner un nom description qui indique la fonction, mais dans ce cas-ci on va utiliser des lettres. On obtient alors le tableau d état de la figure L état présent est nommé S, et donc l état suivant est S. État Prochain État Présent EN = 0 EN = 1 S S S A A B B B C C C A Figure 6.18 Table de transition modifiée de l exemple 2 Il faut maintenant analyser la logique de sortie. Il n y a qu une seule sortie, M, et son équation est : M = 1 0 EN Avec l équation de sortie, on peut compléter le tableau d état, à la figure Et comme dernière étape, le diagramme d état est montré à la figure Gabriel Cormier 12 GELE2442

13 État Prochain État Présent EN = 0 EN = 1 S S,M S,M A A,0 B,0 B B,0 C,0 C C,0,0,0 A,1 Figure 6.19 Table de transition avec sortie de l exemple 2 0/0 0/0 1/0 A B 1/1 1/0 C 1/0 0/0 0/0 Figure 6.20 iagramme d état de l exemple Conception de machines d état synchrones Les étapes de conception d une machine d état synchrone sont à peu près les mêmes étapes que celles de l analyse d un circuit séquentiel, sauf qu elles sont inversées. 1. Construire la table état/sortie qui correspond à la description donnée du problème. 2. Minimiser, si possible, le nombre d états. 3. Choisir les variables d état et leur assigner une valeur. 4. Substituer les valeurs des états pour créer la table transition/sortie. 5. Choisir le type de bascule (habituellement ou JK). 6. Construire la table d excitation. 7. Écrire les équations d excitation des bascules 8. Écrire les équations de sortie. 9. essiner le circuit. Gabriel Cormier 13 GELE2442

14 Exemple 3 Faire la conception d une machine d état à 2 entrées, A et B, et une sortie Z qui a la valeur 1 si : 1. A a la même valeur pour chacun des deux cycles précédents 2. B a été 1 depuis la dernière fois que la condition précédente est vrai Sinon, la sortie est nulle. La sortie ne dépend que des états présents, et donc il s agit d une machine Moore. On commence en essayant de réaliser la table d état. Le premier état avec lequel on devrait toujours commencer, c est l état d initialisation. On commence la table d état par le tableau de la figure Les entrées sont dans le format de la table de Karnaugh (code Grey) pour État S Z Initial INIT 0 Figure 6.21 Table d état avec sortie de l exemple 3 simplifier le développement d équations. Il faut alors compléter avec les autres états. La sortie Z = 1 seulement si on a eu deux 1 ou deux 0 pour A, donc on crée deux états qui mémorisent la valeur de A. On peut alors ajouter à la table d état, selon la figure État S Z Initial INIT A0 A0 A1 A1 0 Eu 0 pour A A0 0 Eu 1 pour A A1 0 Figure 6.22 Table d état avec sortie de l exemple 3 On peut analyser de plus près l état A0 : si A = 0 à nouveau, la première condition est satisfaite. On peut donc aller dans un nouvel état, qu on appellera OK, avec sortie Z = 1. L état OK indique qu une des conditions est satisfaite. Si on obtient un 1 par contre, la machine ira à l état A1. e la même façon, si le circuit est dans l état A1 et qu un 1 est obtenu pour A, le circuit ira dans l état OK. Si un 0 est obtenu, le circuit ira à l état A0. La table d état est alors modifiée, selon la figure Si le circuit est à l état OK, la condition 2 indique que le circuit demeure dans cet état aussi longtemps que B = 1. La table d état modifiée est montrée à la figure Par contre, si B = 0, la valeur de A déterminera l état du circuit. Si A = 0 et qu à l entrée précédente A = 0, on a deux A consécutifs de même valeur, et le circuit sera dans l état OK. Gabriel Cormier 14 GELE2442

15 État S Z Initial INIT A0 A0 A1 A1 0 Eu 0 pour A A0 OK OK A1 A1 0 Eu 1 pour A A1 A0 A0 OK OK 0 eux A égaux OK 1 Figure 6.23 Table d état avec sortie de l exemple 3 État S Z Initial INIT A0 A0 A1 A1 0 Eu 0 pour A A0 OK OK A1 A1 0 Eu 1 pour A A1 A0 A0 OK OK 0 eux A égaux OK? OK OK? 1 Figure 6.24 Table d état avec sortie de l exemple 3 Mais si A = 1 et que A précédent est 0, le circuit sera dans l état A1. Il faut donc que le circuit se souvienne de la valeur précédente de A. Tel que présenté dans la figure 6.24, si le circuit est dans l état OK, il est impossible de savoir si c est à cause de 11 ou 00 pour les valeurs de A. On doit donc diviser l état OK en deux : le premier, nommé OK0, indique que le circuit est dans l état OK à cause d entrée 00, et le deuxième état, OK1, est à cause d entrée 11 pour A. La table modifiée est montrée à la figure État S Z Initial INIT A0 A0 A1 A1 0 Eu 0 pour A A0 OK0 OK0 A1 A1 0 Eu 1 pour A A1 A0 A0 OK1 OK1 0 eux A égaux, A = 0 OK0 OK0 OK0 OK1 A1 1 eux A égaux, A = 1 OK1 A0 OK0 OK1 OK1 1 S Figure 6.25 Table d état avec sortie de l exemple 3 On doit maintenant assigner des codes logiques aux états. Puisqu on a 5 états dans la table d état de la figure 6.25, on a besoin de log 2 5 = 2.32, donc 3 bascules (on arrondi vers le haut). Avec 3 bascules, on aura 2 3 = 8 états au total, ce qui veut dire qu il y a 3 états non utilisés. Il existe plusieurs méthodes pour choisir les codes logiques associés aux états. Le plus simple est de commencer à 000 et compter jusqu à ce que le maximum d états soit atteint. Cependant, cette solution n est pas nécessairement la plus simple à implémenter. Le meilleur atout est l expérience, mais on peut suivre quelques suggestions pratiques : Gabriel Cormier 15 GELE2442

16 Choisir un état initial qui est facile à imposer à la machine d état (00 00 ou 11 11). Minimiser le nombre de variables qui changent à chaque état. Maximiser le nombre de variables d état qui ne changent pas dans un groupe d états semblables. Utiliser les symétries dans les problèmes. Si deux groupes ou états sont semblables, seul 1 bit devrait changer de l un à l autre. S il y a des états non utilisés, il faut considérer ces états pour trouver des bonnes combinaisons. Il ne faut pas se limiter aux s premiers entiers de n bits (où s est le nombre d états). écomposer les états en groupes où chaque bit a une signification par rapport aux entrées et aux sorties. Considérer d utiliser plus de variables que le nombre minimum requis. La figure 6.26 montre quelques exemples de code qu on pourrait utiliser. Assignation Simple écomposé 1-de-n Presque-1 seul État INIT A A OK OK Figure 6.26 Assignations possibles pour les états de l exemple 3 ans ce cas-ci, on choisit le type décomposé : chaque bit indique quelque chose. Le bit 1 indique si le circuit est dans l état INIT ou non. Si 1 = 0, le circuit est dans l état INIT ; si 1 = 1, le circuit n est pas en INIT. Le bit 2 indique si le circuit est dans un état OK : 2 = 1 veut dire que le circuit est dans un état OK (OK0 ou OK1). Le bit 3 indique la valeur précédente de A : 3 = 0 veut dire que A précédent est 0, tandis que 3 = 1 veut dire que A précédent est 1. Avec l assignation choisie, la table de transition/sortie est montrée à la figure Z Figure 6.27 Table d état avec sortie de l exemple 3 Gabriel Cormier 16 GELE2442

17 Il faut maintenant choisir le type de bascule. Jusqu à présent, toute la conception est indépendante du type de bascule. On choisit la bascule, parce qu elle a une équation caractéristique simple. On obtient alors une table d excitation pour la bascule qui est la même que la table de transition/sortie (avec = ), comme à la figure Z Figure 6.28 Table d état avec sortie de l exemple 3 Les entrées aux bascules sont fonction de 5 variables (2 entrées et 3 états). Pour obtenir les équations d entrée aux bascules, on utilise les diagrammes de Karnaugh. ans ce casci, on utilisera l approche de risque minimum, et on suppose que les états non utilisés retournent à 0. Les diagrammes de Karnaugh sont montrés à la figure À partir des diagrammes de Karnaugh, on obtient les équations suivantes : 1 = = 1 3 A A B 3 = 1 A A On peut utiliser le diagramme de Karnaugh pour obtenir l équation de sortie, mais ici la sortie est fonction des états seulement, et non des entrées. La sortie est fonction des états 110 et 111, ce qui donne : Z = = 1 2 Avec les équations d entrée aux bascules, et l équation de sortie, on obtient le circuit de la figure Gabriel Cormier 17 GELE2442

18 A A B 1 = 0 B 1 = A A B 1 = 0 B 1 = 1 A A B B 1 = 0 1 = 1 Figure 6.29 iagramme de Karnaugh pour l exemple 3 Gabriel Cormier 18 GELE2442

19 1 A 2 Z B 3 Figure 6.30 Circuit de l exemple Simplification des machines d état Il existe quelques méthodes pour simplifier des machines d états. On verra deux techniques : réduire le nombre d états, et bien choisir l assignation binaire pour les états Réduction du nombre d états Lors de la conception d un circuit séquentiel, la partie la plus importante est la relation entrée-sortie. On peut parfois réduire le nombre d états sans modifier la relation entréesortie, ce qui va simplifier le circuit. Pour réduire le nombre d états, on cherche pour des états équivalents. eux états sont équivalents s ils produisent les mêmes sorties pour les mêmes entrées et s ils envoient le circuit vers les mêmes états suivants pour les mêmes entrées. Le tableau de la figure 6.31 montre un exemple de tableau d état. ans le tableau de la figure 6.31, l état e = g. On peut donc remplacer l état g dans la deuxième colonne par l état e (dans l état suivant pour l état f ). Avec cette substitution, Gabriel Cormier 19 GELE2442

20 État Prochain État Sortie Présent In = 0 In = 1 In = 0 In = 1 a a b 0 0 b c d 0 0 c a d 0 0 d e f 0 1 e a f 0 1 f g f 0 1 g a f 0 1 Figure 6.31 Exemple de table d état l état f est maintenant le même que l état d. On peut donc remplacer l état f dans la troisième colonne par l état d. Avec ces simplifications il reste cinq états au lieu de sept. On obtient le diagramme d état de la figure État Prochain État Sortie Présent In = 0 In = 1 In = 0 In = 1 a a b 0 0 b c d 0 0 c a d 0 0 d e d 0 1 e a d 0 1 Figure 6.32 Exemple de table d état réduite Assignation des états Pour construire un circuit logique à partir d une table d états, il faut choisir une assignation binaire. Chaque état doit avoir une valeur binaire unique. Cette valeur binaire sera ensuite utilisée pour créer des équations puis réaliser un circuit. Le tableau 6.33 montre trois assignations possibles pour la machine d état représentée par la table d état de la figure État Assignation 1 Assignation 2 Assignation 3 a b c d e Figure 6.33 Exemple de table d état réduite Gabriel Cormier 20 GELE2442

21 L assignation choisie pour réaliser le circuit est peu importante. Le choix se fait par goût personnel du concepteur(trice). Certaines combinaisons de valeurs binaires peuvent simplifier la conception du circuit, mais il n existe pas de méthode pour le savoir avant d en faire la réalisation. Par expérience, on peut en venir à connaître des combinaisons qui simplifieront la réalisation du circuit, mais pour le moment, ce n est pas important. Avec l assignation 1, on obtient la table d état de la figure État Prochain État Sortie Présent In = 0 In = 1 In = 0 In = Figure 6.34 Assignation d états Gabriel Cormier 21 GELE2442

GELE2442 Chapitre 6 : Circuits séquentiels

GELE2442 Chapitre 6 : Circuits séquentiels GELE2442 Chapitre 6 : Circuits séquentiels Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2015 Gabriel Cormier (UdeM) GELE2442 Chapitre 6 Hiver 2015 1 / 39 Contenu 1 Circuits séquentiels 2 Verrous

Plus en détail

BASCULES ET COMPTEURS

BASCULES ET COMPTEURS S4 LM BASULES ET OMPTEURS. BASULES Les bascules sont les opérateurs élémentaires de mémorisation. Leur état présent, déterminé par l'état des sorties, est fonction des entrées et de l'état précédent des

Plus en détail

Circuits logiques séquentiels

Circuits logiques séquentiels Chapitre 6 Circuits logiques séquentiels L es circuits logiques combinatoires ne suffisent pas à eux seuls à la manipulation de l information comme cela se fait dans les systèmes numériques modernes. Le

Plus en détail

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique SMI4 Circuits combinatoires et Séquentiels Prof. Abdelhakim El Imrani Types de circuits logiques Circuits combinatoire

Plus en détail

Architecture des ordinateurs - TD 08

Architecture des ordinateurs - TD 08 Architecture des ordinateurs - T 08 1 Logique asynchrone 1.1 ascule Voici le diagramme d une bascule ainsi que son implémentation avec deux portes NO. 1. Écrire la table de vérité pour,, et. Attention

Plus en détail

R E T O U R D E L ' I N T R A

R E T O U R D E L ' I N T R A R E T O U R D E L ' I N T R A Notre moyenne : 14.4 Tarek et Ami : 13.5, 13.3 Un grand merci pour la bière! Cours (1001) 2 On pourrait appeler ce cours : «Machines à états finis synchrones» Aujourd'hui

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM2 Page 1 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 2013-2014 Devoir à la maison n 3 À rendre le jeudi 17 avril 2014 Numéro d étudiant à 8 chiffres

Plus en détail

Logique séquentielle

Logique séquentielle Logique séquentielle IV.1 Logique séquentielle asynchrone et synchrone ans le chapitre précédent portant sur la logique combinatoire nous avons fait abstraction du temps : les signaux de sortie ne dépendaient

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

Mathématiques pour. l informatique

Mathématiques pour. l informatique Xavier Chanet Patrick Vert Mathématiques pour l informatique Pour le BTS SIO Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Illustration de couverture

Plus en détail

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS I. Conversions 1. Convertir de la base décimale en binaire :(27) 10 ; (12,3) 10 ; 2. On souhaite faire une mesure de distance entre

Plus en détail

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle épartement IF / Architecture Matérielle Automates ans ce T, on va construire une implémentation matérielle d un alrithme, sous la forme d un circuit séquentiel complexe avec séparation de la partie contrôle

Plus en détail

CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ-1 MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES

CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ-1 MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ- MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES DES SYSTÈMES SÉQUENTIELS DÉCRIRE PUIS RÉALISER UN SYSTÈME À PARTIR D UN BESOIN DE MÉMORISATION PROBLÉMATIQUE : Afin de déterminer

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY

TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY DEC Université Sidi Mohammed Ben Abdellah

Plus en détail

ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101.

ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101. ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 Question 1 Arithmétique binaire (6 pts - 15 min) a) Calculez les opérations suivantes (tous les nombres sont signés et représentés au format complément à deux).

Plus en détail

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be Techniques digitales V. Pierret vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be PREMIERE PARTIE RAPPELS L ALGEBRE DE BOOLE Les fonctions logiques de base: NON, ET, OU Les fonctions logiques de base La fonction

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

Circuits triphasés équilibrés

Circuits triphasés équilibrés Chapitre 3 Circuits triphasés équilibrés Les circuits triphasés forment la base du réseau de distribution de l électricité. On se sert de circuits triphasés entre les génératrices et les réseaux industriels

Plus en détail

Introduction à l optimisation

Introduction à l optimisation Université du Québec à Montréal Introduction à l optimisation Donnée dans le cadre du cours Microéconomie II ECO2012 Baccalauréat en économique Par Dominique Duchesneau 21 janvier septembre 2008 Ce document

Plus en détail

COMPTAGE. Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n. .B 2 +a 1

COMPTAGE. Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n. .B 2 +a 1 Page 1 I/ RPPELS Système de numération COMPTGE Tout système de numération repose sur une équation générale : N=a n.b n +a n-1.b n-1 +...+a 2.B 2 +a 1.B 1 +a 0.B 0 ainsi : 1011 en binaire correspond à 1.2

Plus en détail

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES ESTINATION FORMATION INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES AVANT PROPOS Ce support de cours est un outil personnel, il ne constitue pas un guide de référence. C'est un outil pédagogique

Plus en détail

Compteurs, variables et afficheurs dans Automgen

Compteurs, variables et afficheurs dans Automgen Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Compteurs, variables et afficheurs dans Automgen Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Exercice 1 : (3 points)

Exercice 1 : (3 points) Institut National d Informatique 15/12/2002 Durée : 2 heures Documents non autorisés EMD1 de Structure Machine Exercice 1 : (3 points) On dispose d une machine où les nombres sont représentés sur 16 bits

Plus en détail

Commission Réseau Sémantique Universel Étude de cas n 1 : routage postal

Commission Réseau Sémantique Universel Étude de cas n 1 : routage postal Commission Réseau Sémantique Universel Étude de cas n 1 : routage postal La meilleure méthode pour mettre au point une méthode étant de la tester sur le plus grand nombre possible de cas concrets, voici

Plus en détail

L inverseur. Chapitre 4. 4.1 Opération DC

L inverseur. Chapitre 4. 4.1 Opération DC Chapitre 4 L inverseur L inverseur est la composante la plus simple des circuits numériques : il n y a que deux transistors. Une analyse en détail de l inverseur permettra de présenter les concepts qui

Plus en détail

1 Contrôle des connaissances 2010/2011

1 Contrôle des connaissances 2010/2011 1 Contrôle des connaissances 2010/2011 Remarque préliminaire On s attachera dans la rédaction à être aussi précis que possible. Ainsi, lors de l écriture de chaque problème d optimisation et de chaque

Plus en détail

CHAP 2 TABLE DE VÉRITÉ - ALGÈBRE DE BOOLE

CHAP 2 TABLE DE VÉRITÉ - ALGÈBRE DE BOOLE 22 CHAP 2 TABLE DE VÉRITÉ - ALGÈBRE DE BOOLE rappel du chap. : -on emploie un système binaire limité à 2 états, -problème: étant donné une relation entrée/sortie binaire, faire le design du hardware qui

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 3 4 Master d économie Cours de M. Desgraupes MATHS/STATS Document : Solution des exercices d algèbre linéaire Table des matières

Plus en détail

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 56 CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 6.1 INTRODUCTION : Afin de fournir un accès efficace et pratique au disque, le SE impose un système de gestion de fichiers (SGF) pour permettre de stocker,

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant Licence informatique - L Année 0/0 Conception d algorithmes et applications (LI) COURS Résumé. Dans cette cinquième séance, nous continuons l exploration des algorithmes de type Programmation Dynamique.

Plus en détail

Algèbre de Boole. Chapitre. 2.1 Notions théoriques

Algèbre de Boole. Chapitre. 2.1 Notions théoriques Chapitre 2 Algèbre de Boole G oerge Boole (1815-1864), mathématicien autodidacte anglais, a développé une algèbre permettant de manipuler les propositions logiques au moyen d équations mathématiques où

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

Architecture des ordinateurs : Codage binaire et hexadécimal Arithmétique des processeurs (J1IN4001)

Architecture des ordinateurs : Codage binaire et hexadécimal Arithmétique des processeurs (J1IN4001) Architecture des ordinateurs : Codage binaire et hexadécimal Arithmétique des processeurs (J1IN4001) F. Pellegrini Université Bordeaux 1 Ce document est copiable et distribuable librement et gratuitement

Plus en détail

Modélisation de systèmes par automates finis

Modélisation de systèmes par automates finis LIP6 - UPMC Année 2010 2011 Master SAR - MSR Aide mémoire Modélisation de systèmes par automates finis Table des matières 1 Introduction : modélisation par automates finis 1 2 Systèmes de transitions et

Plus en détail

Analyse de la complexité algorithmique (1)

Analyse de la complexité algorithmique (1) Analyse de la complexité algorithmique (1) L analyse de la complexité telle que nous l avons vue jusqu à présent nous a essentiellement servi à déterminer si un problème est ou non facile (i.e. soluble

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Problèmes à propos des nombres entiers naturels

Problèmes à propos des nombres entiers naturels Problèmes à propos des nombres entiers naturels 1. On dispose d une grande feuille de papier, on la découpe en 4 morceaux, puis on déchire certains morceaux (au choix) en 4 et ainsi de suite. Peut-on obtenir

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

LES AUTOMATES. Automate

LES AUTOMATES. Automate 1.1 Généralités 1 AUTOMATES SYNCHRONES LES AUTOMATES On appelle automate un opérateur séquentiel dont l'état et les sorties futurs sont fonction des entrées et de l'état présent de l'automate (Figure 1).

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Représentation des nombres en langage informatique et conséquences

Représentation des nombres en langage informatique et conséquences CHAPITRE Représentation des nombres en langage informatique et conséquences La création de la numération est un des faits les plus marquants de l histoire de l humanité. Si la plupart des civilisations

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A 1. Effectuez les calculs suivants sur des nombres binaires en complément à avec une représentation de 8 bits. Est-ce qu il y a débordement en complément

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

A - Modifier la structure d une table

A - Modifier la structure d une table Fiche ressource n 2 Structure d une table fiche ressource A - Modifier la structure d une table Dans la fenêtre Base de données, cliquer sur la table puis sur le bouton Modifier. Microsoft Access ouvre

Plus en détail

MINIMISATION BOOLÉENNE ET P.L.A. POUR AFFICHAGE NUMÉRIQUE

MINIMISATION BOOLÉENNE ET P.L.A. POUR AFFICHAGE NUMÉRIQUE MINIMISATION BOOLÉENNE ET P.L.A. POUR AFFICHAGE NUMÉRIQUE Les écrans LCD miniatures pénètrent de plus en plus le marché des objets nomades. Mais leur coût les destine plutôt à des produits qui valent au

Plus en détail

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires 1 VIII- Circuits séquentiels. Mémoires Maintenant le temps va intervenir. Nous avions déjà indiqué que la traversée d une porte ne se faisait pas instantanément et qu il fallait en tenir compte, notamment

Plus en détail

Cours de Logique séquentielle

Cours de Logique séquentielle Enseignant Chercheur en Informatique & Réseaux télécoms Logique séquentielle. Introduction Dans les circuits logiques combinatoires, les sorties dépendent uniquement des entrées. Pour mettre au point des

Plus en détail

1 Programmation linéaire

1 Programmation linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2012 2013 Master d économie Cours de M. Desgraupes Méthodes Numériques Document 4 : Corrigé des exercices d optimisation linéaire

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE 2015-2016, Automne N. Débit & J. Bastien Document compilé le 13 novembre 2015 Liste des Travaux Dirigés Avant-propos iii Travaux

Plus en détail

Planification. Plan. Planification. Introduction à la planification. La langage STRIPS. Représentation des plans. Planification partiellement ordonnée

Planification. Plan. Planification. Introduction à la planification. La langage STRIPS. Représentation des plans. Planification partiellement ordonnée Planification 1 Plan Introduction à la planification La langage STRIPS Représentation des plans Planification partiellement ordonnée Graphes de panification 2 Planification Un agent planificateur construit

Plus en détail

CHAPITRE 3 LES CIRCUITS LOGIQUES.

CHAPITRE 3 LES CIRCUITS LOGIQUES. chapitre 3 : algèbre de oole et circuit logiques HPITRE 3 LES IRUITS LOGIQUES. 1. Les circuits logiques L'ordinateur est un dispositif électronique sophistiqué qui traite l'information mise sous forme

Plus en détail

Informations complémentaires sur l ordonnancement

Informations complémentaires sur l ordonnancement Chapitre 5 Annexe D1 Informations complémentaires sur l ordonnancement Cette annexe présente les informations complémentaires utiles pour réaliser l ordonnancement d un événement. Ordonnancement Aspect

Plus en détail

INTRODUCTION A L ETUDE DES VARIABLES QUALITATIVES

INTRODUCTION A L ETUDE DES VARIABLES QUALITATIVES INTRODUCTION A L ETUDE DES VARIABLES QUALITATIVES Plan Introduction Définition Catégories de variables qualitatives Modèles pour Données avec Troncature Les Modèles pour Données Censurées Définition de

Plus en détail

Algorithme du simplexe

Algorithme du simplexe Algorithme du simplexe Une solution à la programmation linéaire Hugues Talbot Laboratoire A2SI 18 mars 2008 Plan Algèbre linéaire Algorithme du simplexe Formulation et forme standard Notations Recherche

Plus en détail

5. ARRÊTER COMMENCER CONTINUER

5. ARRÊTER COMMENCER CONTINUER 5. ARRÊTER COMMENCER CONTINUER Synonyme : STOP-START-CONTINUE Cette technique permet de négocier des changements de comportement au sein d un groupe ou entre deux groupes. La technique peut être utilisée

Plus en détail

Automates et circuits : Automates

Automates et circuits : Automates et circuits : Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr Aix-Marseille Université Représenter un système par un automate But de ce cours Etre capable de représenter un système ou une machine

Plus en détail

Proposition de corrigé

Proposition de corrigé Externat Notre Dame Devoir Survéillé n 2 (1 ere ES/L) Samedi 14 décembre Durée : 3 h calculatrice autorisée - pas d échange de calculatrice ou de matériel Proposition de corrigé Dans tout ce devoir, la

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I ÉLÉMENTS D OPTIMISATION Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I CHARLES AUDET DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES ET DE GÉNIE INDUSTRIEL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Hiver 2011 1 Introduction

Plus en détail

Machines de Turing. Chapitre 14 14.1. DÉFINITION ET FONCTIONNEMENT

Machines de Turing. Chapitre 14 14.1. DÉFINITION ET FONCTIONNEMENT Chapitre 4 Machines de Turing Dans ce chapitre on présente un modèle de calcul introduit dans les années 3 par Turing, les machines de Turing. Ces machines formalisent la notion de calculabilité. La thèse

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo

Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo 1. Définir la fonction de l algorithme. Exemple a : On souhaite faire clignoter une diode à la période 2s. Exemple b : On souhaite compter les impulsions

Plus en détail

VII- Enumérations dans l ordre alphabétique

VII- Enumérations dans l ordre alphabétique VII- Enumérations dans l ordre alphabétique Prenons un dictionnaire. Comment savoir si un mot se trouve avant ou après un autre? On commence par comparer la première lettre de ces deux mots. Si elles sont

Plus en détail

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie 2 Préparation Le travail le plus important pour créer un album de photo c est la préparation. 2.1 Choisir les photos. Dans un premier temps

Plus en détail

Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "?

Comment utiliser l outil  saison2011-2012 ? Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "? Etape 0 : Vous avez reçu un courriel de ma part avec plusieurs fichiers joints. Ne détruisez pas ce mail : il vous sera utile en cas de problème. Je vous expliquerai

Plus en détail

Algorithmique et Structures de Données

Algorithmique et Structures de Données 1.1 Algorithmique et Structures de Données Jean-Charles Régin Licence Informatique 2ème année 1.2 Itérations Jean-Charles Régin Licence Informatique 2ème année Itération : définition 3 En informatique,

Plus en détail

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1 Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1. Présentation générale du contexte intertemporel La théorie du comportement du consommateur telle que nous l'avons vue jusqu'à présent,

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Erreur statique. Chapitre 6. 6.1 Définition

Erreur statique. Chapitre 6. 6.1 Définition Chapitre 6 Erreur statique On considère ici le troisième paramètre de design, soit l erreur statique. L erreur statique est la différence entre l entrée et la sortie d un système lorsque t pour une entrée

Plus en détail

Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016. Projet

Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016. Projet Conception et Programmation IUT d Aix-Marseille Dép. INFO Aix Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016 Projet André Abramé - andre.abrame@univ-amu.fr Sophie Nabitz - sophie.nabitz@univ-avignon.fr Petru

Plus en détail

Livrable 1 : Modélisation UML A13

Livrable 1 : Modélisation UML A13 CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien Automne 2013 Automne 2013 Livrable 1 : Modélisation UML 1 Sommaire Introduction... 3 Diagramme de cas d utilisation... 4 Diagramme

Plus en détail

Groupe : (h, k) ( 5, 12)

Groupe : (h, k) ( 5, 12) Fiche de soutien Les propriétés de la fonction racine carrée PROPRIÉTÉ FONCTION SOUS FORME CANONIQUE f(x) = a + k (ou f(x) = a 1 + k et a 1 = a ) EXEMPLE f(x) = 2 12 (ou f(x) = 6 12) Coordonnées du sommet

Plus en détail

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie.

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. SOMMAIRES EN LANGAGE SIMPLE Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. Sommaire par T. Scott Murray Quel est le sujet de cette étude? Ce rapport, préparé par Doug Willms de l

Plus en détail

Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société

Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société Denis Schelling Semestre d automne 2012 Résumé A partir de données concernant le rôle des femmes dans la société, nous avons effectué une analyse

Plus en détail

Questionnaire à choix multiple : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques

Questionnaire à choix multiple : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques Chapitre 2 : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques Questionnaire à choix multiple : Théorie générale des convertisseurs électromagnétiques Corrigé 1. Compléter la phrase : Le couple électromagnétique

Plus en détail

VII- Circuits combinatoires élémentaires

VII- Circuits combinatoires élémentaires 1 VII- Circuits combinatoires élémentaires Par circuit combinatoire, on entend que ses sorties sont des fonctions de ses entrées. Cela par opposition aux circuits séquentiels, que nous verrons plus loin,

Plus en détail

Régression linéaire et corrélation

Régression linéaire et corrélation CHAPITRE 10 Régression linéaire et corrélation 1. Introduction Dans ce chapitre, nous regarderons comment vérifier si une variable à un influence sur une autre variable afin de prédire une des variables

Plus en détail

Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage

Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage Jacques Mossière 12 août 2004 1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude d un problème classique dans les systèmes, l interblocage, c est à dire l

Plus en détail

Electron S.R.L. MANUEL D INSTRUCTIONS B1150-D RECHERCHE DES PANNES DES CIRCUITS ELECTRONIQUES NUMERIQUES

Electron S.R.L. MANUEL D INSTRUCTIONS B1150-D RECHERCHE DES PANNES DES CIRCUITS ELECTRONIQUES NUMERIQUES Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B1150-D RECHERCHE DES PANNES DES CIRCUITS ELECTRONIQUES NUMERIQUES MANUEL D INSTRUCTIONS 09/2003 1150D.DOC 09/03 B1150 RECHERCHE DE

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Diagramme des Cas d Utilisation Spécifier l interaction du système avec les acteurs Il s agit souvent du point de départ d une conception objet. Les diagrammes de cas d utilisation servent à modéliser

Plus en détail

Université Paris-Est Val-de-Marne Créteil. Fiche 2 Résolution d équations

Université Paris-Est Val-de-Marne Créteil. Fiche 2 Résolution d équations Université Paris-Est Val-de-Marne Créteil DAEU-B Fiche 2 Résolution d équations 1 Une équation est une question Une équation correspond à une formulation mathématique de certaines questions. Elle se présente

Plus en détail

1 C est quoi une fonction? 2. 2 Représentation graphique d une fonction. 6. 3 Fonction affine. 8. 4 Représentation graphique d une fonction affine.

1 C est quoi une fonction? 2. 2 Représentation graphique d une fonction. 6. 3 Fonction affine. 8. 4 Représentation graphique d une fonction affine. Sommaire 1 C est quoi une fonction? 2 2 Représentation graphique d une fonction. 6 3 Fonction affine. 8 4 Représentation graphique d une fonction affine. 10 5 Coefficient directeur d une fonction affine.

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Les Convertisseurs Analogique Numérique. Figure 1 : Symbole de la fonction Conversion Analogique / Numérique

Les Convertisseurs Analogique Numérique. Figure 1 : Symbole de la fonction Conversion Analogique / Numérique Site Internet : www.gecif.net Discipline : Génie Electrique Les Convertisseurs Analogique Numérique I Identification de la fonction C.A.N. On appelle Convertisseur Analogique Numérique (C.A.N.) tout dispositif

Plus en détail

La machine à diviser de Monsieur Pascal

La machine à diviser de Monsieur Pascal prologue La machine à diviser de Monsieur Pascal Àdiviser? vous dites-vous, ne s agit-il pas plutôt de la «Pascaline», la machine à additionner que le jeune Blaise construisit pour soulager son père dans

Plus en détail

Expressions, types et variables en Python

Expressions, types et variables en Python Expressions, types et variables en Python 2015-08-26 1 Expressions Les valeurs désignent les données manipulées par un algorithme ou une fonction. Une valeur peut ainsi être : un nombre, un caractère,

Plus en détail

Tracé de lignes et de courbes planes

Tracé de lignes et de courbes planes Département d informatique Université de Toulon et du Var Plan 1 Introduction 2 Tracé de segments 3 Tracé de cercles 4 Tracé de courbes Définition Le processus de représentation d objets graphiques continus

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE AUTOUR DE PLDS SOUS PROTEUS

SIMULATION NUMERIQUE AUTOUR DE PLDS SOUS PROTEUS SIMULATION NUMERIQUE AUTOUR DE PLDS SOUS PROTEUS SAISIE DE MACHINES A ETATS, GENERATION DE FICHIERS JEDEC, SIMULATION SOUS WARP PUIS MIGRATION VERS PROTEUS VSM 1 INTRODUCTION Cette première journée de

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques (605) GESTION DE STOCK À DEMANDE ALÉATOIRE Résumé : Chaque mois, le gérant d un magasin doit

Plus en détail