Conférence Af2i - HSBC France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Af2i - HSBC France"

Transcription

1 Conférence Af2i - HSBC France «L'investissement sur des actifs financiers chinois, à l'heure des quotas spécifiques octroyés par les autorités chinoises pour la place de Paris» Le mercredi 8 octobre 2014 a été organisée au siège parisien d'hsbc une conférence dont l objet était de présenter les potentialités que recèlent les titres chinois pour les investisseurs français. En effet, en raison du faible taux de croissance en Europe, les pays émergents présentent un relais de croissance dans un portefeuille. Mais les investissements en actifs chinois sont régulés et de nombreuses démarches doivent être effectuées afin de pouvoir accéder à ce marché. I) La situation économique en Chine Continentale A) La croissance chinoise L'économiste John ZHU, basé à Hong Kong, a présenté quelques considérations générales sur l'économie chinoise. Avec un taux de croissance du PIB de 7,5% en 2014 et un taux d'inflation de 3,5%, l'économie chinoise reste très performante, malgré une légère baisse de la croissance en tendance. Elle était de 10% en moyenne depuis le début des grandes réformes économiques de la fin des années Les estimations de la banque mondiale et du FMI suggèrent même que la Chine devrait croître à un rythme ralenti d'environ 6% d ici Pourtant, le taux de croissance potentielle de la Chine continentale (croissance de la population active + progrès technique) reste certainement au-dessus de 7%. Aujourd'hui, l'économie chinoise, son PIB - représente 96% de l économie américaine. En termes de parité de pouvoir d'achat, l'économie chinoise est probablement d'ores et déjà la plus importante mondiale. Mais si l'on prend en compte les taux de change, on arrive à la conclusion que le poids économique des Etats-Unis est le double de celui de la Chine. Par ailleurs, La Chine demeure un pays pauvre si l'on retient le PIB par tête comme indicateur de développement (13% du PIB/habitant américain seulement). Pour les investisseurs, le plus important est la question de la croissance future. Or, la Chine est encore loin de la frontière technologique. Malgré le caractère innovant de certaines entreprises chinoises, l'économie dans son ensemble reste relativement inférieure à celle des pays développés. Elle peut espérer croître encore plusieurs années en combinant des technologies existantes, sans avoir à innover sans cesse comme le font les pays se situant sur la frontière technologique. Si la Chine met en place les réformes économiques appropriées, une importante croissance est donc à espérer pour les années à venir. La Chine est encore largement en-dessous des pays asiatiques les plus développés. De plus, d'après John ZHU, la stratégie économique du gouvernement chinois est dans la bonne direction. La Chine peut parvenir à croître encore en organisant l'évolution de sa structure productive, en dirigeant les travailleurs et les capitaux vers les secteurs les plus productifs et en facilitant l'exode rurale vers les grandes villes du pays. En effet, le taux d'urbanisation est d'environ 50% en Chine, alors que ce phénomène entraîne le développement de nombreux secteurs économiques (infrastructure, biens de grande consommation, services). On peut penser que ce taux augmentera de 20 ou 30% dans les années à venir pour atteindre le pourcentage des économies européennes (80%). 1

2 B) A propos de quelques inquiétudes communément admises 1) L'économie chinoise est-elle instable? La relative stabilité de l'économie chinoise peut constituer une incitation à investir dans l'empire du milieu. L'inquiétude commune selon laquelle la croissance chinoise est volatile n'est plus fondée depuis le milieu des années Le profond mouvement de réforme que doit aujourd'hui engager la Chine est loin de n'avoir aucun antécédent. En effet, le passage d'une économie entièrement dirigée à l'économie de marché, ou encore l'ouverture aux capitaux étrangers, constituaient des challenges largement aussi importants que la réorientation actuelle vers la consommation et la demande intérieure. 2) Le marché immobilier constitue-t-il une menace? Les investisseurs internationaux craignent que des pressions à la baisse ne perturbent le marché immobilier, au risque de déstabiliser l'ensemble du secteur financier. Or, le marché immobilier chinois n'existe que depuis une vingtaine d'années et il serait abusif de décrire l'évolution de ce marché par une hausse continue et régulière des prix artificiellement insufflée par le gouvernement. On observe en effet plus exactement des variations autour d'une tendance à la hausse. Les prix immobiliers ont augmenté rapidement (multiplication par 3,5 entre 1995 et 2013) mais moins que les revenus (multipliés par 6 depuis 1995). En conséquence, la consommation de produits autre qu'immobiliers augmente de plus de 8% par an. Mais la fonction de consommation chinoise inclut bien la propriété et les évolutions du marché financier (développement d'un marché des hypothèques par exemple) pourraient réorienter la consommation vers le marché immobilier. Il existe en outre de nombreuses options de politique économique pour éloigner ce risque : création de prêts par hypothèque, accélération des investissements en infrastructure, assouplissement des restrictions d'accès au marché de la propriété par les gouvernements locaux, injection de liquidités, baisse des taux applicables aux crédits immobiliers 3) Le "shadow banking system" se développe-t-il de manière inquiétante? Les investisseurs internationaux décrivent le «secteur bancaire parallèle» (shadow banking sector) comme un système de financements de long terme, accordés par des acteurs autres qu un établissement de crédit. Si la croissance des prêts accordés par des établissements non bancaires a été forte en Chine, la taille relative du shadow banking sector dans l'économie reste très faible (25% du PIB en Chine contre 350% au Royaume-Uni en raison du poids de la place financière de Londres). Cette croissance rapide constitue un problème, mais reflète le constat plus fondamental de l'inachèvement des réformes du système financier chinois. Le développement du secteur financier est largement en dessous de celui de l'économie réelle, alors que de nombreux investissements sont nécessaires et pourraient générer des externalités positives. La véritable solution au développement incontrôlé du système bancaire parallèle est de faire correspondre les investissements nécessaires aux obligations de long terme. 4) L économie chinoise présente-t-elle de nombreux déséquilibres? Il convient de noter que l économie chinoise se rééquilibre d elle-même, de manière progressive. Par exemple, on a pu assister à une très forte baisse de la place du secteur agricole (la part du secteur primaire dans l'économie chinoise est ainsi passée de 50% du PIB en 1952 à 10% aujourd'hui). L'objectif de rééquilibrage entre la consommation et l'épargne en Chine a fait l'objet de nombreux débats entre économistes. Cependant, l'important taux d'épargne chinois (50% du PIB) est à mettre en relation avec les investissements nécessaires à l'économie. Ce chiffre impressionnant sera nécessairement amené à décroître dans les années à venir en raison du vieillissement de la population. 2

3 En conclusion, il apparaît que l'économie chinoise a encore du chemin à faire avant d'aboutir à un rattrapage complet des économies occidentales. Il semble cependant relativement raisonnable de penser que le taux de croissance chinois poursuivra un rythme d environ 7% dans les années à venir. 2) Investir dans les marchés de capitaux en Chine continentale A) Les processus de contingentements des investissements étrangers Florence Lee a décrit les récentes innovations qui élargissent les possibilités d investissement sur le marché chinois, les produits de couverture du risque de change disponibles et les modalités de l ouverture d un compte en Renminbi en France. 1) Du processus "QFII" à "RQFII" Jusqu'à une date récente, le marché boursier chinois était totalement fermé aux investisseurs étrangers. Ce marché a aujourd hui atteint la valeur boursière totale de 4 trillions RMB, et constitue le deuxième marché de produits à taux fixe du monde. Pourtant, de nombreux clients français cherchent à ouvrir des comptes en Renminbi en France, afin, par exemple, de recevoir les payements de fournisseurs chinois. Le processus d'ouverture des marchés de capitaux chinois aux investisseurs étrangers s'est fait de manière progressive, en parallèle des grandes réformes de libéralisation de l'économie. En 2002, des contingentements du marché boursier ont été ouverts aux investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (Qualified Foreign Institutionnal Investors). Fin 2011, les autorités chinoises ont décidé d'ouvrir de nouveaux quotas au travers du processus RQFII (RMB Qualified Foreign Institutionnal Investors). Le schéma RQFII permet d'avantage de flexibilité aux investisseurs étrangers et présente de ce fait de nombreux avantages. Ils ont ainsi un accès quotidien à la liquidité, n'ont pas de contrainte en termes d'allocation des actifs (alors qu'au moins 50% des fonds QFII devaient être investis en actions), et peuvent demander à acquérir de nouveaux quotas dès lors que leur stock est épuisé (contre un délai d'un an sous l'emprise du système précédent). Avec le RQFII, il n y a pas de contrainte dans la montée en puissance de la taille du fonds. Les investissements sont possibles en actions ou en obligations sans quota, ni de taille minimale. L'ouverture de cette opportunité aux investisseurs internationaux a rencontré un certain succès auprès de plusieurs pays. 2) L'extension du nombre de pays titulaires de contingents RQFII Depuis l'introduction du mécanisme RQFII en 2012 (RMB Qualified Foreign Institutional Investor scheme), les accès aux marchés se sont élargis aux investisseurs de 6 pays (Hong Kong, Corée du Sud, Royaume- Uni, Allemagne, Singapour). La France, la Corée du Sud et l'allemagne ont pu rejoindre ce club encore très fermé entre juin et juillet 2014, aux termes de nombreuses discussions au niveau gouvernemental. Au total, les investisseurs licenciés de ces pays pourront investir l'équivalent de 640 milliards RMB dans des produits financiers chinois. La France dispose, tout comme Singapour, la Corée du Sud, l'allemagne et le Royaume- Uni, d'un quota de 80 milliards de RMB (10,5 Md ) que se partageront les différents investisseurs institutionnels qui obtiendront leur licence. Hong Kong a d'ores et déjà investi les 270 milliards qui lui avaient été accordés. Deux institutions françaises, Carmignac et HSBC, ont obtenu la précieuse autorisation et vont pouvoir commencer prochainement à investir des fonds. Au total, 95 institutions en sont aujourd hui titulaires de par le monde. De nombreux gouvernements (Suisse et Australie notamment) mènent actuellement des négociations pour obtenir une part des quotas disponibles. En effet, le développement du département Renmimbi des banques centrales constituent un objectif pour beaucoup. La devise RMB est en constant développement, avec des comptes en RMB qui s'ouvrent de plus en plus dans les places financières internationales. Cependant, l'extension est limitée par les nombreux pourparlers politiques nécessaires à l'obtention d'un accord avec le 3

4 gouvernement chinois. Par exemple, il y a de forte chance les Etats-Unis ne cherchent pas à obtenir de quotas en raison de leurs relations politiques avec la Chine. Cependant, les investisseurs institutionnels américains utiliseront leurs filiales en Asie pour avoir accès au marché chinois. 3) Les démarches à entreprendre pour avoir accès aux quotas Afin d'obtenir une licence, les investisseurs institutionnels doivent se soumettre à un certain nombre de démarches. Pour être éligible, il faut d'une part que la majeure partie de leurs activités se déroule dans l'un des six pays ayant dorénavant accès aux quotas RQFII; d'autre part qu'ils aient obtenu du régulateur local une licence de gestionnaire de fonds. Par ailleurs, il faut présenter aux autorités un plan d'investissement qui montre votre volonté d'investir dans des fonds propres et indique le contingentement auquel vous souhaitez avoir accès. Il faut tout d'abord démontrer au gouvernement chinois que l institution remplit les conditions requises, en obtenant une licence auprès de la commission des opérations de bourse (CSRC). Puis, l'office de change chinoise (SAFE) donnera le quota d'investissement autorisé pour l institution et l'autorisation d'ouvrir des comptes en Renminbi. Ce sont ainsi les autorités de régulation qui décident de la quantité de quotas qui sera accordée à votre institution. Il est conseillé de ne pas indiquer un montant trop exorbitant dans le plan d'investissement, quitte à formuler une autre demande une fois que les quotas accordés ont été épuisés. Les investisseurs licenciés ont accès au CIBM (China Interbank Bond Market), alors que d'autres démarches étaient nécessaires auprès de la Banque du Peuple Chinois (PBOC) avec le régime QFII. Il n'est par ailleurs pas possible de transférer des quotas déjà existants obtenus en vertu du processus QFII en RQFII. La procédure n'est pas plus rapide pour les investisseurs ayant été déclarés éligibles au programme QFII. B) L'initiative de connexion des bourses de Shanghai et de Hong Kong Cette réforme financière est d'une nature différente, mais va également dans le sens d'une plus grande ouverture du marché chinois aux investisseurs internationaux. Globalement, il s'agit de la mise en place d'une interconnexion progressive des places financières de Hong Kong et de Shanghai. Les investisseurs auront ainsi accès aux titres de Chine continentale via Hong Kong. Les mêmes entreprises sont souvent cotées sur ces deux marchés, mais avec des capitalisations boursières différentes. Il est prévu une harmonisation graduelle des données dans le cadre de l'interconnexion des bourses. En Chine continentale, les investisseurs homologués et les individus disposant d'un capital minimum de RMB pourront échanger les titres de la bourse de Hong Kong. Tous les individus et investisseurs institutionnels (étrangers ou locaux) seront symétriquement à même d'obtenir depuis Hong Kong les actions de la bourse de Shanghai. Le marché entier atteindra 38 milliards RMB avec un montant quotidien de liquidités à échanger de 1,7 milliard RMB. Si ces sommes peuvent paraître relativement faibles, elles illustrent encore la "politique des petits pas" qui caractérise les choix des autorités chinoises en matière financière. C) Reconnaissance mutuelle des Fonds entre la Chine et Hong Kong Hong Kong et la Chine continentale ont par ailleurs mis en place une politique de reconnaissance mutuelle de leurs fonds d'investissement. Certains fonds établis à Hong Kong peuvent ainsi recevoir des autorisations pour investir en Chine. Cette évolution permet à nos clients français de créer un fonds à Hong Kong pour ensuite avoir accès aux produits chinois. Si l'on tient compte des caractéristiques de la puissance chinoise, on ne peut que saluer les potentialités que recèle une telle innovation. En effet, la classe moyenne est en train de s'agrandir et s'enrichir, et va prochainement avoir besoin de gestionnaires de fonds pour gérer sa richesse. Il est possible que les fonds chinois se tournent vers des professionnels européens pour les aider à amorcer ce virage et ce d'autant plus facilement que ceux-ci connaîtront déjà bien le marché. Aujourd'hui, seulement 6,2% des actifs chinois sont détenus par des fonds de reconnaissance mutuelle mais cette part va certainement être amenée à augmenter. 4

5 D) Les passeports de fonds en Asie Le système des passeports de fonds constitue une nouvelle étape sur la voie de la création d'un marché de capitaux intégré, en permettant aux gestionnaires de créer des produits selon des procédures communes agréées, puis de les commercialiser dans toute la région. Certains fonds devraient apparaître en fin d'année en Thaïlande et en Malaisie. Le passeport ARFP (Asian Region Fund Passport) a, quant à lui, été mis en place en septembre Il couvre 6 marchés différents: Australie, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Singapour, Thaïlande et les Philippines. Les réglementations sur ces marchés étant particulièrement différentes, on peut penser que cette initiative mettra davantage de temps à se structurer. 3) Comment se prémunir contre le risque de change lorsque l'on investit en Renminbi? Comme il est possible pour un investisseur parisien de placer ses fonds sur des marchés d'actions et d'obligations en Chine, il devient nécessaire de développer également des produits permettant de couvrir le risque de change (hedging). Or, le RMB est une devise qui gagne en importance sans avoir trouvé sa place sur les marchés de capitaux. Aujourd'hui, environ 15% des échanges commerciaux de la Chine sont effectués en RMB mais ce chiffre devrait atteindre 30% en On observe plutôt une appréciation continue de cette devise en spot, qui devrait encore s'accentuer dans les années à venir. Aujourd'hui, le taux de change Dollar/Yuan est d'environ 6,14. Cette évolution ne reflète pas seulement des manœuvres spéculatives, mais également un effet "fly to quality". On distingue toujours le RMB "onshore" (RMB) et le RMB offshore (CNH). A priori, le CNH reste la devise utilisée en offshore. Sa liquidité ne cesse de s'améliorer (à ce jour, 100 millions de CNH s'échangent quotidiennement sur le marché des changes). La convertibilité totale du yuan est annoncée à horizon Ce sont par ailleurs les taux offshore qui ont tendance à se rapprocher des taux onshore. La volatilité du CNH 1 est relativement basse, de l'ordre de 3%. En conséquence, couvrir une exposition dans cette devise n'est pas très cher, mais les taux seront davantage majorés pour se protéger contre une appréciation que contre une dépression. Lorsque le yuan était totalement inconvertible, les investisseurs pouvaient se couvrir via le marché MDF, qui a été totalement supplanté par le marché du CNH. Les opérations de change sur ce marché représentent 6,5 milliards de dollars, avec un ticket moyen de l'ordre de 10 millions de dollars (un peu plus large que le marché de l'eurodollar). On peut obtenir des dollars ou des euros sur le marché des produits de couverture. La plupart des produits de couverture de taux de change usuels sont disponibles. Les swaps de change constituent un marché important. On trouve des forward à plus de deux semaines. Quoique plus rares, il existe des produits permettant de se couvrir à des maturités plus longues (10 ans). Le marché des options représente environ 5 ou 6 milliards d'euros, avec un ticket moyen important. Ce marché est liquide, avec des maturités pouvant aller jusqu'à 5 ans. Cependant, la plupart des produits échangés présentent une maturité de deux ans. Plusieurs swaps de taux existent (REPO, REPO à 7 jours, shibor) 2. Les opérations relatives à ces différents produits se traitent au quotidien depuis l'europe sans difficulté particulière. Les cross currency swap (swap de taux d'intérêt et de devises), enfin, permettent d'échanger des liquidités en euro (principal et intérêts) contre des liquidités en CNH. Des maturités allant jusqu'à 10 ans sont disponibles, mais le marché est peu liquide au-delà de 5 ans. Sur des maturités de 0 à 5 ans le marché est de plus en plus liquide, on peut y entrer et en sortir sans difficulté. En conclusion, on peut dire que la palette habituelle de produits de couverture est disponible, quoique un peu contrainte parce que le CNH n'a pas atteint le rang de l'euro ou du dollar. Le CNH est en train 1 CNH est l ISO code pour le Renminbi lorsque ce dernier est traité à Hong Kong 2 Shanghai Interbank Offered Rate 5

6 de s'installer comme un standard de marché et il devient possible d'ouvrir des comptes en RMB partout sur la planète. 4) Comment ouvrir en France un compte en Renminbi (RMB)? De nombreux comptes en RMB ont déjà été ouverts en France pour les entreprises. Le marché du RMB est extrêmement actif en France, y compris en ce qui concerne les payements et encaissements. Le RMB peut aujourd'hui être utilisé à travers tous les outils de la connectivité bancaire (internet bancaire notamment). Il s'agit en effet aujourd'hui de la 8ème devise du monde. Cependant, aucune rémunération ne peut être perçue sur ces comptes. C'est au détenteur du compte de vérifier auprès de son client ou fournisseur qu'il détient toutes les autorisations nécessaires à sa détention, la banque ne s'en charge pas. On peut utiliser compte en RMB pour effectuer des payements de manière relativement simplifiée, avec un délai de 24h (les instructions doivent être données en J-1 avant 11h). Les démarches à entreprendre s'assouplissent progressivement. Pour payer des biens, il fallait autrefois prouver que l'on avait un fournisseur en Chine et remplir de nombreux formulaires. Un seul document est aujourd'hui nécessaire. Les salaires des expatriés en Chine ne sont pas encore autorisés à partir de France, mais la réglementation s'assouplit progressivement. 6

Chine, à quand l ouverture de son marché financier? [1]

Chine, à quand l ouverture de son marché financier? [1] 1 sur 5 27/02/2014 21:11 Published on Globalix (http://globalix.fr) Accueil > Chine, à quand l ouverture de son marché financier? ven, 08/02/2013-17:53 Chine, à quand l ouverture de son marché financier?

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique

Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique Janvier 2011 Notation du fonds : Standard & Poor s Fund Management Rating Source : Standard & Poor s,

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence Le développement des relations financières France-Chine Assemblée Nationale, Paris - 11 janvier 2012

Compte-rendu de la conférence Le développement des relations financières France-Chine Assemblée Nationale, Paris - 11 janvier 2012 Table ronde n 1: Financement des entreprises et internationalisation, l apport du capital investissement transfrontalier Modérateur: M. Jean-Marc Vittori, journaliste économique, Les Echos Intervenants:

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

La Chine atterrit et le marché décolle!

La Chine atterrit et le marché décolle! Que s'est-il passé en avril? Focus Marchés Commentaires de marché En avril, le ralentissement économique du premier trimestre est confirmé par les chiffres de croissance publiés en Chine et aux Etats-Unis.

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Prix des actifs et politique monétaire

Prix des actifs et politique monétaire Prix des actifs et politique monétaire André ICARD Conférence prononcée lors des premières doctoriales MACROFI Poitiers 6 Avril 2006 1 Introduction Les succès dans la lutte contre l inflation ont influencé

Plus en détail

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE De nombreuses réformes fiscales sont en cours en Chine afin d encadrer une économie mature et en phase de consolidation. Ces réformes sont profondes et fondamentales mais n en sont pas moins d abord testées

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Asia Pacific Performance

Asia Pacific Performance Informations clés pour l investisseur 30 octobre 2013 Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Répression financière à la pékinoise

Répression financière à la pékinoise Répression financière à la pékinoise Résumé : - La répression financière (taux d intérêt bas, réserves obligatoires élevées ) est essentielle pour comprendre le développement de la Chine - Les contrôles

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Résumé et extraits du rapport du Groupe de travail sur les services financiers internationaux de la C.-B. AdvantageBC Centre d affaires

Plus en détail

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance Le saviez-vous? Les marchés publics représentent en moyenne au moins 15% du PIB d un pays. L Accord de l OMC sur les

Plus en détail

LE FOREX. www.tradafrique.com 1

LE FOREX. www.tradafrique.com 1 LE FOREX www.tradafrique.com 1 I) La définition du forex Le Forex, est un terme désignant le Marché des Changes, un marché sur lequel sont échangées les devises internationales. En raison de son volume

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 2: Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Être capable de définir Notions à acquérir en terminale

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014

Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014 Hong Kong / Bruxelles, 9 mars 2015 Retards de paiement en Chine : 80 % des entreprises concernées en 2014 Une croissance plus faible et une augmentation des prêts non performants attendues en 2015 Une

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

Le Renminbi comme monnaie internationale. Bank of China Paris Branch 21, octobre 2015 Clermont Ferrand

Le Renminbi comme monnaie internationale. Bank of China Paris Branch 21, octobre 2015 Clermont Ferrand Le Renminbi comme monnaie internationale Bank of China Paris Branch 21, octobre 2015 Clermont Ferrand Agenda 01 Contexte 02 Internationalisation 03 Centre de RMB offshore 2 01 Contexte 3 Système monétaire

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION BEAU FIXE REBOND PEA

NOTICE D'INFORMATION BEAU FIXE REBOND PEA NOTICE D'INFORMATION BEAU FIXE REBOND PEA Forme juridique de l'opcvm : FCP Promoteur : CREDIT LYONNAIS Société de Gestion : CAAM Gestionnaire financier par délégation : CREDIT AGRICOLE STRUCTURED ASSET

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

TALKING POINTS Nouveau monde, nouveaux enjeux, nouvelle pensée Turbulences sur le yuan, faut-il craindre une guerre des monnaies?

TALKING POINTS Nouveau monde, nouveaux enjeux, nouvelle pensée Turbulences sur le yuan, faut-il craindre une guerre des monnaies? TALKING POINTS Nouveau monde, nouveaux enjeux, nouvelle pensée Turbulences sur le yuan, faut-il craindre une guerre des monnaies? 25 janvier 2016, Paris/Hong Kong Talking Points Sommaire Nouveau monde,

Plus en détail

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Le tableau de bord de la reprise de Fidelity reflète le scénario d une amélioration de la croissance ciblée, avec

Plus en détail

ING (L) Invest European Equity

ING (L) Invest European Equity PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LUXEMBOURG - AVRIL 8 ING (L) INVEST Introduction Ce compartiment a été lancé par l apport de l avoir social du compartiment «European Equity» (lancé le 17 octobre 1997) de la SICAV

Plus en détail

CREATION DE SOCIETE HONG KONG

CREATION DE SOCIETE HONG KONG CREATION DE SOCIETE HONG KONG 2 Création de société Hong Kong Ce document est principalement destiné à tous les futurs créateurs de société à Hong Kong. Il vous donnera les premiers éléments utiles pour

Plus en détail

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du mercredi 26 septembre 2007 à 9 h 30 «Actualisation des projections à long terme : les hypothèses» Document N 04 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES Carole Uzan Autorité des Marchés Financiers Direction de la Régulation et des Affaires Internationales INTRODUCTION LES PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Suite à la publication du 1 er juin 2015 relative au repositionnement

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains

Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains Ibrahim Magassa 1 La disparition du monde bipolaire à la fin des années 1980 s est traduite sur le plan de l économie géopolitique

Plus en détail

Dans quelle mesure la politique de change en Chine influence-t-elle le taux de change euro-dollar?

Dans quelle mesure la politique de change en Chine influence-t-elle le taux de change euro-dollar? Dans quelle mesure la politique de change en Chine influence-t-elle le taux de change euro-dollar? LETTRE DE PROSPECTIVE MAI 2009 - NUMERO 15 L ors du récent sommet du G20, les autorités chinoises ont

Plus en détail

Observations aux fins du budget fédéral 2015

Observations aux fins du budget fédéral 2015 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances de la Chambre des communes finapbc-cpb@parl.gc.ca Observations aux fins du budget fédéral 2015 Résumé Nous vous remercions de nous permettre de vous faire connaître

Plus en détail

FCP METROPOLE Euro A (ISIN : FR0007078753) Cet OPCVM est géré par METROPOLE GESTION

FCP METROPOLE Euro A (ISIN : FR0007078753) Cet OPCVM est géré par METROPOLE GESTION Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Série : BTS Tertiaires Épreuve : Economie et droit Session 2014 Durée de l épreuve : 4h PROPOSITION DE CORRIGÉ 1 PARTIE ECONOMIQUE : Afin de répondre à cette première partie

Plus en détail

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION Association régie par la loi 1901 4, place Richebé 59 000 LILLE www.nordeuroperetraite.fr CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 19 MARS 2012 DE L'ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Allant encore plus loin, le président ajoute :

Allant encore plus loin, le président ajoute : Introduction La fin du communisme et du collectivisme a pu donner à penser que la loi du marché allait s imposer à l ensemble de l économie de la planète. Recherche de valeur pour l actionnaire, exigence

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr

POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr Les prix augmentent: une bonne nouvelle? Dans le contexte actuel il semble que l augmentation des prix soit perçue

Plus en détail

Information financière trimestrielle

Information financière trimestrielle Paris, le 1 mai 212 Information financière trimestrielle Le chiffre d affaires du 1er trimestre 212 poursuit sa progression dans un marché en amélioration sensible +18,% par rapport au 1 er trimestre 211

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015 AXA Sophie Bourlanges Rouen 3 juin 2015 AXA, une histoire de croissance 2 Un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs Présent dans 59 pays 161000 collaborateurs au service de 103 MILLIONS

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 9 bis du 25 novembre 2008 C2008-61 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 31 juillet

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 janvier 216 N 64 Politique monétaire de la Chine : une approche normative Nous adoptons ici non pas une approche positive (que vont faire les autorités chinoises?) mais

Plus en détail

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels Fonds commun de placement UNION INDICIEL CHINE Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion L OPCVM a

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé.

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé. ROYAUME-UNI Les grandes caractéristiques du système des pensions Le premier pilier du régime de pensions britannique comprend une pension forfaitaire de base et une pension complémentaire liée aux salaires

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail