RENCONTRES DU 25 au 27 JUIN 2014 DIJON. L intérêt du Analysis Data Model (ADaM) pour le Data Management CENTRE DE TRAITEMENT DES DONNÉES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENCONTRES DU 25 au 27 JUIN 2014 DIJON. L intérêt du Analysis Data Model (ADaM) pour le Data Management CENTRE DE TRAITEMENT DES DONNÉES"

Transcription

1 RENCONTRES DU 25 au 27 JUIN 2014 DIJON Centre Georges François Leclerc L intérêt du Analysis Data Model (ADaM) pour le Data Management Valentin Harter CENTRE DE TRAITEMENT DES DONNÉES DU CANCÉROPÔLE NORD-OUEST CENTRE FRANÇOIS BACLESSE - Caen 27 juin 2014

2 CDISC Europe Interchange

3 «We cannot have transparency without standards» Dr. Frank Rockhold (ex CDISC board) «[Wouldn t it be amazing if all of the clinical trial process could be standardized? In the meantime, let s do as much as we can ]» Monica Kowohl (formatrice ADaM) «La construction des tables ADaM reflète la façon de procéder d un biostatisticien bien structuré» Valentin Harter (simple data manager, juin 2014) 3

4 Sommaire 1. Encore un autre standard 2. La place de l analyse statistique dans une recherche biomédicale 3. Aperçu de ADaM 3.1. Les 4 préceptes fondamentaux 3.2. Les règles de base 3.3. «Flagging» des données 4. La table Analysis Data Subject Level (ADSL) 4.1. Quelles données? 4.2. Exemples 5. Les tables Basic Data Structure (BDS) 4.1. Quelles tables? Quelles données? 4.2. Exemples 4

5 Sommaire 1. Encore un autre standard 2. La place de l analyse statistique dans une recherche biomédicale 3. Aperçu de ADaM 3.1. Les 4 préceptes fondamentaux 3.2. Les règles de base 3.3. «Flagging» des données 4. La table Analysis Data Subject Level (ADSL) 4.1. Quelles données? 4.2. Exemples 5. Les tables Basic Data Structure (BDS) 4.1. Quelles tables? Quelles données? 4.2. Exemples 5

6 1. Encore un autre standard 6

7 1. Encore un autre standard 7

8 1. Encore un autre standard Les modèles utilisés par les relecteurs FDA Study Data Tabulation Model (SDTM) Les données collectées durant l étude, organisées par domaines (thèmes) Les metadata de ces données Analysis Data Model (ADaM) Les données calculées pour l analyse statistique et les rapports du promoteur Les observations utilisées pour l analyse statistique ou la traçabilité Les metadata de toutes ces données et des résultats Soumis à la FDA en complément du SDTM 8

9 1. Encore un autre standard SDTM et ADaM pour les relecteurs FDA 2 importantes sources d informations à propos de la recherche biomédicale Complémentaires (et évoluant maintenant en parallèle???) Utilisés à la fois par les relecteurs cliniques et statistiques 9

10 1. Encore un autre standard SDTM et ADaM pour les data managers académiques Quitte a avoir un standard interne, autant prendre ceux là! Les tables SDTM ne sont pas faites pour l analyse ADaM permet de tracer l ensemble du processus de l export des données jusqu à la productions des résultats Prévoir un gros travail pédagogique pour convertir les statisticiens 10

11 1. Encore un autre standard SDTM = base de données - Les données recueillies - Une table par thème Le produit fini du data manager filtres/flagging checks calculs formatages modélisations stat Data manager vs statisticien, qui fait quoi? En théorie, le data manager ne fait rien!!! ADaM = réponse au PAS - Les données prêtes pour nourrir SAS, R, etc - Les tables de résultats - ~ une table par analyse 11

12 Sommaire 1. Encore un autre standard 2. La place de l analyse statistique dans une recherche biomédicale 3. Aperçu de ADaM 3.1. Les 4 préceptes fondamentaux 3.2. Les règles de base 3.3. «Flagging» des données 4. La table Analysis Data Subject Level (ADSL) 4.1. Quelles données? 4.2. Exemples 5. Les tables Basic Data Structure (BDS) 4.1. Quelles tables? Quelles données? 4.2. Exemples 12

13 2. La place de l analyse statistique Protocole CRF Plan d analyse stat SDTM Autres données sources pour ADaM Flux d informations Flux de données Etape de création des tables d analyse Tables d analyse Documentation Metadata des tables d analyse Etape de production des résultats stat Résultats de l analyse Documentation Metadata des résultats 13

14 2. La place de l analyse statistique La création des tables d analyse Construit avec le plan d analyse stat en tête Observations ou données dérivées d observations Plusieurs tables SDTM peuvent être utilisées pour une même table d analyse La documentation peut inclure : Des programmes, des pseudo-codes ou des petits bouts de code Des références au protocole ou au plan d analyse stat Des guides de données 14

15 2. La place de l analyse statistique La production des résultats de l analyse Les tables d analyse sont utilisées pour produire des sorties statistiques : Tables, graphiques, p-values, annexes statistiques, etc La documentation peut inclure : Des programmes, des pseudo-codes ou des bouts de code Des références au plan d analyse statistique Des références aux annexes de reporting 15

16 Sommaire 1. Encore un autre standard 2. La place de l analyse statistique dans une recherche biomédicale 3. Aperçu de ADaM 3.1. Les 4 préceptes fondamentaux 3.2. Les règles de base 3.3. «Flagging» des données 4. La table Analysis Data Subject Level (ADSL) 4.1. Quelles données? 4.2. Exemples 5. Les tables Basic Data Structure (BDS) 4.1. Quelles tables? Quelles données? 4.2. Exemples 16

17 3.1 Les 4 préceptes fondamentaux 1 - La traçabilité La principale raison de ce standard : décrire clairement toute la démarche statistique (les interprétations, les hypothèses, les transformations, les modèles appliqués ) Une sorte d audit trail pour statisticien 2 - La possibilité de ré-analyse 17

18 3.1 Les 4 préceptes fondamentaux 3 - Le détail des metadata Le plus fastidieux à produire en ADaM, le guide d implémentation étant beaucoup plus ouvert que SDTM 4 - L application aux outils stats standards (R, SAS, ) 18

19 3.2 Les règles de base Les tables d analyse contiennent au minimum une table nommée ADSL (Analysis Data Subject Level) Le nommage des autres tables : ADxxxxxxx (e.g. ADAE, ADQS, ADTTE) choix libre Les variables SDTM doivent conserver tous leurs attributs : Nom, description, format, contenu 19

20 3.2 Les règles de base La table ADSL Une ligne par sujet Contient les informations centrales du sujet : réglementaire, démographie, traitements, date de décès Les autres tables d analyse : BDS (Basic Data Structure) Une ligne par sujet, par paramètre, par temps d analyse Construites avec le plan d analyse stat en tête Toutes les données utiles à l analyse d un paramètre doivent être reportées dans sa table BDS (classiquement par jointure de la table ADSL sur la table BDS) 20

21 3.2 Les règles de base Les noms de variables 21

22 3.2 Les règles de base Les dates et imputations d éléments manquants Elément manquant Format de la variable SDTM *DTC (string) Format des variables ADaM Date *DT (num) # imputé Flag date *DTF (string) Aucun YYYY-MM-DD YYYY-MM-DD Vide Jour YYYY-MM YYYY-MM-## D Mois YYYY YYYY-##-(##) M Année ####-(##)-(##) Y 22

23 3.3 «Flagging» des données Des variables booléennes pour identifier rapidement des sousgroupes de population Exemple d une table ADSL : 23

24 3.3 «Flagging» des données Des variables booléennes pour identifier rapidement des sousgroupes d observations Exemple d une table BDS, ADVS : 24

25 Sommaire 1. Encore un autre standard 2. La place de l analyse statistique dans une recherche biomédicale 3. Aperçu de ADaM 3.1. Les 4 préceptes fondamentaux 3.2. Les règles de base 3.3. «Flagging» des données 4. La table Analysis Data Subject Level (ADSL) 4.1. Quelles données? 4.2. Exemples 5. Les tables Basic Data Structure (BDS) 4.1. Quelles tables? Quelles données? 4.2. Exemples 25

26 4. La table Analysis Data Subject Level Le pourquoi de la table ADSL Support Des données règlementaires Des données démographiques Des caractéristiques de référence Source De variables requises dans d autres tables d analyse (e.g. les données des traitements) N a pas vocation à être l unique source de toutes les données «subject level» e.g. une table BDS ADTTE d analyse de données de survie 26

27 4. La table Analysis Data Subject Level Exemple de table ADSL : cas simple d un essai comparatif 27

28 4. La table Analysis Data Subject Level Exemple de table ADSL : cas d un essai en triple cross-over 28

29 Sommaire 1. Encore un autre standard 2. La place de l analyse statistique dans une recherche biomédicale 3. Aperçu de ADaM 3.1. Les 4 préceptes fondamentaux 3.2. Les règles de base 3.3. «Flagging» des données 4. La table Analysis Data Subject Level (ADSL) 4.1. Quelles données? 4.2. Exemples 5. Les tables Basic Data Structure (BDS) 4.1. Quelles tables? Quelles données? 4.2. Exemples 29

30 4. Les tables Basic Data Structure Le pourquoi des tables BDS Nomenclature suffisamment ouverte (ADaM-IG) pour permettre d appliquer la majorité des méthodes d analyse Des exemples d analyse ANOVA ANCOVA Régression logistique Tests de Cochran-Mantel-Haenzel Test non paramétrique de Wilcoxon Time-to-event analysis (Cox, Accelerated failure time model ) 30

31 4. Les tables Basic Data Structure DSL ADLB 31

32 4. Les tables Basic Data Structure e.g. ADVS Exemple de calculs à partir d une valeur de référence 32

33 4. Les tables Basic Data Structure e.g. ADVS Exemple de détermination d une valeur de référence 33

34 En résumé ADaM est clairement en aval du travail du data manager mais La table ADSL peut (relativement) facilement être construite en sortie d un CDMS Des éléments de la nomenclature ADSL peuvent être repris comme standard : alternative à plusieurs domaines SDTM Certaines tables BDS sont proches des tables SDTM (e.g. ADAE, ADVS ) La documentation est simple : 2 modèles de tables (plus de 40 en SDTM) Le «flagging», les données calculées et les tables de résultats doivent être laissées au biostatisticien 34

35 Merci pour votre attention Des questions? 35

Réunion du Groupe des Utilisateurs Francophones des standards CDISC GENEVE, 28 septembre 2015

Réunion du Groupe des Utilisateurs Francophones des standards CDISC GENEVE, 28 septembre 2015 Réunion du Groupe des Utilisateurs Francophones des standards CDISC GENEVE, 28 septembre 2015 Brice DUBOIS, responsable Data Management AC@DM et CDISC Centre de Traitement des Données du Cancéropôle Nord-Ouest.

Plus en détail

Introduction à la création et la gestion de bases de données

Introduction à la création et la gestion de bases de données Introduction à la création et la gestion de bases de données Stéphane Béchet Biostatisticien / Data Manager Institut Pasteur Unité d Epidémiologie des Maladies Emergentes stephane.bechet@pasteur.fr 1 Objectifs

Plus en détail

16 juin 2011. 18ème Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer

16 juin 2011. 18ème Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer Les logiciels de gestion de données cliniques : le marché et les perspectives pour les utilisateurs académiques 16 juin 2011 18ème Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 2 Sommaire

Plus en détail

Du CRF jusqu à la programmation du SDTM

Du CRF jusqu à la programmation du SDTM Du CRF jusqu à la programmation du SDTM Cindy DOUCET et Jérémy MAMBRINI xxx, xxth xxxxxxx 2010-1 Contexte Définition La Terminologie Contrôlée correspond à des listes standard de valeurs. Sources CDISC

Plus en détail

La Gestion des Données Cliniques

La Gestion des Données Cliniques La Gestion des Données Cliniques Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.ch Centre de Recherche Clinique HUG http://crc.hug-ge.ch/ La gestion des données clinique Le gestion des données au sein

Plus en détail

Pr. Pierre FUMOLEAU Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer Georges-François Leclerc (CGFL)

Pr. Pierre FUMOLEAU Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer Georges-François Leclerc (CGFL) C Ouverture INTRODUCTION RENCONTRES DES 25 et 26 JUIN 2014 Accueil des Participants Pr. Pierre FUMOLEAU Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer Georges-François Leclerc (CGFL) 25 juin 9h30

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

Utilisation du SDTM pour standardiser les données cliniques: avantages et chausse-trappes

Utilisation du SDTM pour standardiser les données cliniques: avantages et chausse-trappes Utilisation du SDTM pour standardiser les données cliniques: avantages et chausse-trappes (Les données cliniques peuvent-elles survivre aux standards de soumission du CDISC?) Rencontres ac@dm Caen 2012-06-12

Plus en détail

Gestion des évènements indésirables avec un CRF électronique. Anne-Lise Septans, ICO Paul Papin, Angers

Gestion des évènements indésirables avec un CRF électronique. Anne-Lise Septans, ICO Paul Papin, Angers Gestion des évènements indésirables avec un CRF électronique Anne-Lise Septans, ICO Paul Papin, Angers Journées des data managers académiques, Caen 12 juin 2012 I- Contexte / historique II- Idée III- Solution

Plus en détail

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique Data Management Daniel BOICHUT 11 janvier 2010 DIU FARC TEC 2010 1 Plan du cours Les différentes étapes de l essai clinique Le Data Management dans les essais cliniques Le métier de Data Manager 2 Les

Plus en détail

INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT

INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT 1 INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT F. Lyazrhi D. Concordet 2 Systat est un logiciel statistique qui permet de préparer les graphiques et de faire des calculs nécessaires à l analyse des données.

Plus en détail

Analyses dans les essais thérapeutiques :

Analyses dans les essais thérapeutiques : 6ème Université d été Recherche et Evaluation en Cancérologie Analyses dans les essais thérapeutiques : analyses intermédiaires, finale et cross-over. M. Bouziani (Oran) 1 Laboratoire de biostatistique

Plus en détail

Présentation générale. Data & Information System

Présentation générale. Data & Information System Présentation générale Data & Information System SOMMAIRE Rédacteurs : Réf.: F. Barthelemy AXIO_EXAGIS_V1 POSITIONNEMENT INTERFACE UTILISATEUR FONCTIONNALITES TRAÇABILITE MODELE ECONOMIQUE AUTRES EXAGIS

Plus en détail

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.ch Centre de Recherche Clinique HUG http://crc.hug-ge.ch/ Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Les systèmes CDMS

Plus en détail

Formation CTOM «Printemps 2013»

Formation CTOM «Printemps 2013» Formation CTOM «Printemps 2013» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 105 heures de formation en centre Formation professionnelle qualifiante au métier de Clinical Trials Operations Manager

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

Manuel de transmission électronique du rapport S 2.8 «Crédits consentis au profit d'immeubles situés au Luxembourg»

Manuel de transmission électronique du rapport S 2.8 «Crédits consentis au profit d'immeubles situés au Luxembourg» Manuel de transmission électronique du rapport S 2.8 «Crédits consentis au profit d'immeubles situés au Luxembourg» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction... 3 2 Transmission... 4 2.1 Attribution

Plus en détail

Manuel de transmission électronique des rapports, prospectus OPC et FIS

Manuel de transmission électronique des rapports, prospectus OPC et FIS Circulaires CSSF 08/371, 09/423 et 11/509 Manuel de transmission électronique des rapports, prospectus OPC et FIS Rapports financiers Prospectus Documents constitutifs Demande d attestation Rapport de

Plus en détail

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Définition du Monitoring Garantie que la conduite de l essai clinique, les enregistrements et les rapports sont réalisés conformément : Au protocole Aux Procédures

Plus en détail

Manuel de transmission électronique des rapports

Manuel de transmission électronique des rapports Circulaire CSSF 10/457 Manuel de transmission électronique des rapports Compte Rendu Analytique de Révision (Long Form Report) Lettre de Recommandations (Management Letter) Version 1.0 Ne pas communiquer

Plus en détail

Modélisation: outillage et intégration

Modélisation: outillage et intégration Modélisation: outillage et intégration Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Un réel besoin Le logiciel double tous les deux ans. Le volume final rend extrêmement difficile de garantir le niveau

Plus en détail

Manuel de transmission électronique du rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultat des établissements de crédit»

Manuel de transmission électronique du rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultat des établissements de crédit» Manuel de transmission électronique du rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultat des établissements de crédit» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction... 3 2

Plus en détail

Questions d Entretiens en Finance de Marché Retour 2011/2012

Questions d Entretiens en Finance de Marché Retour 2011/2012 Questions d Entretiens en Finance de Marché Retour 2011/2012 Université Lille 1 - Master 2 Mathématiques et Finance Mathématiques du Risque Contact : alexis.fauth@invivoo.com http://samm.univ-paris1.fr/-alexis-fauth-

Plus en détail

Pentana Vision (depuis 2011) Successeur de PAWS

Pentana Vision (depuis 2011) Successeur de PAWS LES PRODUITS PENTANA Pentana Checker (depuis 1992) Automated financial disclosure questionnaires Retain (depuis 1994) Planification des ressources et enregistrement du temps PAWS / Pentana Audit Work System

Plus en détail

secutrial Gestion des données d'études cliniques Les Colloques de l'uic Novembre 2012 Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.

secutrial Gestion des données d'études cliniques Les Colloques de l'uic Novembre 2012 Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge. secutrial Gestion des données d'études cliniques Les Colloques de l'uic Novembre 2012 Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.ch Unité d Investigation Clinique Centre de Recherche Clinique HUG http://crc.hug-ge.ch/

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

RECHERCHE CLINIQUE D ILE DE FRANCE

RECHERCHE CLINIQUE D ILE DE FRANCE L A L E T T R E D E L A D É L É G A T I O N À L A RECHERCHE CLINIQUE D ILE DE FRANCE NOUVELLE RÉGLEMENTATION DE LA RECHERCHE CLINIQUE ISSN 1269-2956 2007 NUMÉRO 2 V I G I L A N C E 6 Comité de surveillance

Plus en détail

Marie-Noëlle COUBEZ, Lucie PARENT & Claire BOUCHIGNY IT&M Stats 192 avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE www.itm-stats.

Marie-Noëlle COUBEZ, Lucie PARENT & Claire BOUCHIGNY IT&M Stats 192 avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE www.itm-stats. Marie-Noëlle COUBEZ, Lucie PARENT & Claire BOUCHIGNY IT&M Stats 192 avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE www.itm-stats.com Une équipe dynamique! Marie-Noëlle COUBEZ Directrice d Agence d IT&M

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

données en connaissance et en actions?

données en connaissance et en actions? 1 Partie 2 : Présentation de la plateforme SPSS Modeler : Comment transformer vos données en connaissance et en actions? SPSS Modeler : l atelier de data mining Large gamme de techniques d analyse (algorithmes)

Plus en détail

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993)

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Ce document suggère un ensemble d éléments à préciser pour les exigences d'un système logiciel. Il débute par une Page de titre,

Plus en détail

Système documentaire des laboratoires

Système documentaire des laboratoires Système documentaire des laboratoires Réseau National des Laboratoires du Sénégal Atelier de formation des formateurs Maïmouna Diop Kantoussan 1 Introduction Objectifs Comprendre l utilité de la mise en

Plus en détail

Métier de Data Manager

Métier de Data Manager Formation Qualifiante au Métier de Data Manager Niveau II Nous Préparons les Talents de Demain ABSILON FORMATIONS Pôle de compétences d ABSILON Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 94 08529

Plus en détail

MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique»

MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique» M1_presentation_generale_4juil05.doc 1/11 MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique» La mention s articule autour de 6 spécialités : Recherche en éthique : Pr Christian HERVE (herve@necker.fr)

Plus en détail

Cours international d initiation à la recherche : de la méthode à la publication

Cours international d initiation à la recherche : de la méthode à la publication Cours international d initiation à la recherche : de la méthode à la publication Tunis, les 19, 20 et 21 janvier 2016 PRÉSENTATION GÉNÉRALE Il s agit d une formation organisée sous l égide de l Association

Plus en détail

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Club ISO 27001 Paris,19 avril 2007 Alexandre Fernandez-Toro Rappels sur l ISO l 27001 Norme précisant les exigences pour La

Plus en détail

Gestion des bases de données

Gestion des bases de données Gestion des bases de données DU Chef de Projet en Recherche Clinique 23/11/2012 Fabrice GOURMELON URC/CIC Necker - Cochin 2 A. Qu est-ce qu une donnée? B. Qu est-ce qu une base de données? C. Définition

Plus en détail

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique CIS Valley Logiciels pour l'industrie pharmaceutique La gamme Pharma Valley The PHARMA Valley range L'industrie pharmaceutique est confrontée à un enjeu stratégique majeur : les exigences toujours plus

Plus en détail

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons La Solution Pour Le Secteur Des Boissons Avec Tectura, Bénéficiez D une Solution Spécialement Adaptée A Votre Métier Les contraintes liées au secteur de la fabrication de boissons sont toujours plus complexes

Plus en détail

GPA789 Analyse et conception orientées objet (3 crédits)

GPA789 Analyse et conception orientées objet (3 crédits) Département de génie de la production automatisée Programme de baccalauréat Professeur : Mickaël Gardoni Responsable : Tony Wong Session/année : Eté 2009 Groupe : 01 PLAN DE COURS GPA789 Analyse et conception

Plus en détail

Nous Préparons les Talents de Demain

Nous Préparons les Talents de Demain Formation Qualifiante au Métier de Data Manager Niveau I Nous Préparons les Talents de Demain FORMATIONS Pôle de compétences d Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 94 08529 94 30 rue de

Plus en détail

La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique

La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique 2 èmes Assises de l Innovation Thérapeutique Paris, 05-11-2014 La recherche clinique au cœur du progrès thérapeutique Pr. Jean-François DHAINAUT Président du Groupement Inter-régional de la Recherche Clinique

Plus en détail

Canadian Journal of Anesthesia -Standard Letter of Submission for Manuscripts

Canadian Journal of Anesthesia -Standard Letter of Submission for Manuscripts Canadian Journal of Anesthesia -Standard Letter of Submission for Manuscripts Hilary P. Grocott, M.D. Editor-in-Chief Canadian Journal of Anesthesia

Plus en détail

Unité d Investigation Clinique

Unité d Investigation Clinique secutrial Saisie et Validation des données Manuel d instructions (en développement) Version 0.81 Janvier 2014 Par Khaled Mostaguir CRC HUG Table des matières 1. Introduction... 2 2. Adresses Web (URLs)

Plus en détail

Planification d'essais randomisés séquentiels ayant comme critère de jugement un délai de survie à l'aide de la fonction plansurvct.

Planification d'essais randomisés séquentiels ayant comme critère de jugement un délai de survie à l'aide de la fonction plansurvct. 1 eres Rencontres R Bordeaux 2-3 Juillet 2012 Planification d'essais randomisés séquentiels ayant comme critère de jugement un délai de survie à l'aide de la fonction plansurvct.func J.Gal 1, A.Kramar

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

Collaboration avec statisticien et data manager. Raphaël Porcher, DBIM, Hôpital Saint-Louis DU Chef de Projet en Recherche Clinique 4 novembre 2011

Collaboration avec statisticien et data manager. Raphaël Porcher, DBIM, Hôpital Saint-Louis DU Chef de Projet en Recherche Clinique 4 novembre 2011 Collaboration avec statisticien et data manager Raphaël Porcher, DBIM, Hôpital Saint-Louis DU Chef de Projet en Recherche Clinique 4 novembre 2011 Rôle du statisticien dans une étude clinique Responsable

Plus en détail

FORMATION VB.NET Visual Studio 2008

FORMATION VB.NET Visual Studio 2008 FORMATION VB.NET Visual Studio 2008 Livret 1 Introduction à Visuàl Studio Thierry TILLIER http://www.coursdinfo.fr Ce support de cours est réservé à un usage personnel. Toute utilisation et diffusion dans

Plus en détail

CORRECTION PAR LECTURE OPTIQUE DE QCM : TESTS, EXAMENS, ETC. C. Jacqmot E. Billat I. Lecroart ADEF/EVA eva@uclouvain.be

CORRECTION PAR LECTURE OPTIQUE DE QCM : TESTS, EXAMENS, ETC. C. Jacqmot E. Billat I. Lecroart ADEF/EVA eva@uclouvain.be CORRECTION PAR LECTURE OPTIQUE DE QCM : TESTS, EXAMENS, ETC. C. Jacqmot E. Billat I. Lecroart ADEF/EVA eva@uclouvain.be Plan Introduction - Contexte Concrètement, pour la prochaine session 1. Planification

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Ce document présente une approche visant à évaluer le risque de taux d intérêt propre à chaque investissement immobilier et propose

Plus en détail

Documentation S216 Builder (v2.0)

Documentation S216 Builder (v2.0) Documentation S216 Builder v2.0 Table des matières Section Header... 2 1. 2. 3. 4. 5. Informations Header...2 Bouton administration...2 Bouton configuration du Header...3 Bouton langue...3 Vue globale...4

Plus en détail

Stratégie des Technologies de l Information et de la Communication (STIC)

Stratégie des Technologies de l Information et de la Communication (STIC) Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation finale Stratégie des Technologies de l Information et de la Communication (STIC) SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés PAS-X PAS-X Vue d ensemble des services Portfolio des services proposés En complément de ses produits Manufacturing IT, Werum propose des prestations de services complètes. La société Werum apporte son

Plus en détail

Métier de Data Manager

Métier de Data Manager Formation Qualifiante au Métier de Data Manager Niveau II Nous Préparons les Talents de Demain ABSILON FORMATIONS Pôle de compétences d ABSILON Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 94 08529

Plus en détail

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux Formation extra-muros E s s a i s C l i n i q u e s Programme DPC n 47341500009 C.L.E.F Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux 1 Essais Cliniques Objectifs

Plus en détail

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com Votre organisation en 3 clics www.optimiso.com 2 Intuitif, modulable et fiable Réponse idéale à chaque exigence.... 3 Fiabilité, sécurité et solution personnalisable.... 4 Modules Optimiso : > Process

Plus en détail

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP SAS Web Report Studio offre depuis de nombreuses versions la possibilité de visualiser les observations spécifiques à partir des données

Plus en détail

Bases de données Outils de gestion

Bases de données Outils de gestion 11/03/2010 Bases de données Outils de gestion Mise en place d outils pour gérer, stocker et utiliser les informations d une recherche biomédicale ent réalisé par L. QUINQUIS d épidémiologie et de biostatistique

Plus en détail

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI.

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. François Banville Partenaire exécutif chez Gartner Gartner is a registered trademark of Gartner, Inc. or its affiliates.

Plus en détail

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Sommaire 1. Présentation d IDS Scheer et de ses Partenaires «Santé» 2. Modélisation par les métiers des processus et données clés dans le secteur «Santé»

Plus en détail

Expressions rationnelles, automates, analyse lexicale

Expressions rationnelles, automates, analyse lexicale Chapitre 2 Expressions rationnelles, automates, analyse lexicale L analyse lexicale est la première phase d un compilateur ou d un interprète : elle consiste à identifier et à catégoriser les différents

Plus en détail

Evaluation du temps ARC promoteur

Evaluation du temps ARC promoteur Evaluation du temps ARC promoteur Exemple d une RBM au CHU de Caen ASSEMBLEE DES DRCI GT 5 «Budget des projets de recherche» Mercredi 27 juin 2012 Principes d élaboration de l outil d estimation 1. Définition

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation La mission de KyribAcademy est de vous accompagner tout au long de votre utilisation des solutions Kyriba et de vous proposer le programme de formation adéquat au fur et à mesure

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA DOSSIER DE CANDIDATUREAPPLICATION FORM 2012 Please tick the admission session of your choice FévrierFebruary SeptembreSeptember MASTER OF ART (Mention the subject) MASTER OF SCIENCE (Mention the subject)

Plus en détail

Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote

Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote Ref interne EudraCT no Title of the Study Abbreviation Sponsor IMP (Repeat if necessary) NIMP (Repeat if necessary) Organisation

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE 30 juin 2015 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux La coopération

Plus en détail

Approches Statistiques et Visuelles de l analyse de la Sécurité du Médicament et Médecine Personnalisée. Dr. Valérie Nedbal

Approches Statistiques et Visuelles de l analyse de la Sécurité du Médicament et Médecine Personnalisée. Dr. Valérie Nedbal Approches Statistiques et Visuelles de l analyse de la Sécurité du Médicament et Médecine Personnalisée Dr. Valérie Nedbal Le challenge de la revue des essais cliniques est l inefficacité de l analyse

Plus en détail

1 Modélisation d être mauvais payeur

1 Modélisation d être mauvais payeur 1 Modélisation d être mauvais payeur 1.1 Description Cet exercice est très largement inspiré d un document que M. Grégoire de Lassence de la société SAS m a transmis. Il est intitulé Guide de démarrage

Plus en détail

ULCO-L3Info-Projets-CM2

ULCO-L3Info-Projets-CM2 ULCO-L3Info-Projets-CM2 Arnaud Lewandowski, Eric Ramat, Julien Dehos Université du Littoral Côte d Opale 18 juin 2015 A Lewandowski, E Ramat, J Dehos ULCO-L3Info-Projets-CM2 1/44 Sommaire 1 Conception

Plus en détail

Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation

Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation 1 Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation VS Gery Mollers Conseiller en Sécurité du Système d Information 2 SUPPLIER GOVERNANCE Why? Undiable Partner for Infor. System Maintenance

Plus en détail

Préparation des données. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009

Préparation des données. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Préparation des données Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Objectifs du module Comprendre les données et passer en revue les étapes principales de la préparation des données afin de maximiser la performance

Plus en détail

La Conversion automatique des fichiers de l EDTR du format dbase au format Stata

La Conversion automatique des fichiers de l EDTR du format dbase au format Stata La Conversion automatique des fichiers de l EDTR du format dbase au format Stata Benoît Laplante Centre Urbanisation Culture Société Institut national de la recherche scientifique Benoît Laplante Centre

Plus en détail

Projet REUSE: Utilisation du Dossier Patient Informatisé en recherche biomédicale à l HEGP

Projet REUSE: Utilisation du Dossier Patient Informatisé en recherche biomédicale à l HEGP Projet REUSE: Utilisation du Dossier Patient Informatisé en recherche biomédicale à l HEGP Christel Daniel ab, AbdenNaji El Fadly a, Bastien Rance b, Fabien Maugard c, Noël Lucas b, Pierre-Yves Lastic

Plus en détail

UDI Impact chez un industriel. Grégoire AUSSEDAT, Chef de projet Supply Chain BBRAUN Medical

UDI Impact chez un industriel. Grégoire AUSSEDAT, Chef de projet Supply Chain BBRAUN Medical UDI Impact chez un industriel Grégoire AUSSEDAT, Chef de projet Supply Chain BBRAUN Medical UDI : 4 projets pour un langage 1 = C + lot et péremption 2 Fabriquant A Fournisseur Pharmacie 4 Service de soins

Plus en détail

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Cours N 6 : VBA sous ACCESS Souheib BAARIR. Page web : http://pagesperso-systeme.lip6.fr/souheib.baarir/bdvba/support.htm E-mail : souheib.baarir@u-paris10.fr

Plus en détail

LI5a : Développement de programmes (A. Slissenko)

LI5a : Développement de programmes (A. Slissenko) 1 Licence 3 Info LI5a : Développement de programmes (A. Slissenko) Corrigé 1. (1a). Expliquez brièvement à quoi sert la spécification des requis, comment elle peut être décrite et comment elle peut être

Plus en détail

Atelier Essais cliniques dans les projets santé Horizon 2020

Atelier Essais cliniques dans les projets santé Horizon 2020 Nacer Boubenna, PhD Chargé de mission Europe au siège de l Inserm Coordinateur du Point de contact national santé Atelier Essais cliniques dans les projets santé Horizon 2020 Paris 6 juin 204 Définitions

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

Programmation en VBA

Programmation en VBA Programmation en VBA Présentation de Visual Basic Visual Basic : Basic : dérivé du langage Basic (Biginner s All purpose Symbolic Instruction Code) des années 60 Visual : dessin et aperçu de l interface

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Base de données - Tableaux Query Rapport de projet

Base de données - Tableaux Query Rapport de projet Base de données - Tableaux Query Rapport de projet Xavier Dubuc 30 mars 2009 Table des matières 1 Introduction. 2 1.1 Qu est-ce qu un tableau query?................................. 2 1.2 Le tupple résumé..........................................

Plus en détail

UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE - PARIS 6 Faculté de Médecine Site Web : http://www.fmpmc.upmc.fr/fr/index.html

UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE - PARIS 6 Faculté de Médecine Site Web : http://www.fmpmc.upmc.fr/fr/index.html 1 Direction des Relations Internationales UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE - PARIS 6 Faculté de Médecine Site Web : http://www.fmpmc.upmc.fr/fr/index.html APPLICATION FORM 2012 /2013 : MEDICINE PHOTO PROGRAMME

Plus en détail

Agilab SCIENCE. La nouvelle plateforme globale des applications LIMS et ELN pour les laboratoires. www.agilab.fr

Agilab SCIENCE. La nouvelle plateforme globale des applications LIMS et ELN pour les laboratoires. www.agilab.fr Agilab SCIENCE La nouvelle plateforme globale des applications LIMS et ELN pour les laboratoires. Principales fonctionnalités d AgiLIMS R3.0 Application LIMS pour les laboratoires de contrôle qualité,

Plus en détail

Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement

Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement Rapports réglementaires Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement Version 1.1 Ne pas communiquer ou reproduire sans autorisation de la Bourse de Luxembourg Référence : ManuUtil_EFile_Transmission_ReportingEDP_FR.doc

Plus en détail

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE :

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Journée IODE 27 Mars 2007 Julien FRANCOIS Aïcha AMRANI-ZOUGGAR Plan de l exposé I. Objectif du démonstrateur II. Pilotages 1) Qui décide?

Plus en détail

Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013»

Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013» Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013» I Objectifs Niveau fondamental : «on se fixe pour objectif la

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

F22 : LES INDICES. 2. Commentaires

F22 : LES INDICES. 2. Commentaires Fiche professeur F22 : LES INDICES TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : indices, droite de tendance, méthode de Mayer. 1. Objectifs Utiliser la calculatrice graphique pour mettre facilement en

Plus en détail

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Plateforme intégrée de gestion des risques et de conformité réglementaire Solvabilité II - Gestion et Qualité des données Des enjeux essentiels pour une remise

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Dématérialisation des documents de transport

Dématérialisation des documents de transport 3 La lettre de voiture électronique dans le transport ferroviaire Background The work to implement the e-railfreight project showed that for the time it was written, the principle of functional equivalence

Plus en détail

Filière de formation :

Filière de formation : Filière de formation : CONSULTANT TESTING HP FOR SAP DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 26 jours (en centre FITEC) Sommaire Sommaire...1 Sommaire...2

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION A L UTILISATION DU LOGICIEL R

PROGRAMME DE FORMATION A L UTILISATION DU LOGICIEL R PROGRAMME DE FORMATION A L UTILISATION DU LOGICIEL R Analyses multivariées avec R Vincent RICHARD Unité d épidémiologie Institut Pasteur de DakarRindra Randremanana Unité d'épidémiologie Institut Pasteur

Plus en détail

Approbation des factures

Approbation des factures Approbation des factures WINGS Software Flexibilité, efficace et exact Approbation des factures INTRODUCTION 1.1. Généralités 3 FONCTIONNEMENT 2.1. Gestion-Paramètres 4 2.2. Base-Clients/Fournisseurs 6

Plus en détail

Transfert de Données dans Calc. et utilisation avancée des sources de données

Transfert de Données dans Calc. et utilisation avancée des sources de données Transfert de Données dans Calc et utilisation avancée des sources de données Révision 1.00 26/01/04 Réalisé avec : OOo 1.1.0 Plate-forme / Os : Toutes Distribué par le projet Fr.OpenOffice.org Table des

Plus en détail

Se connecter à un serveur distant...7. S identifier...9

Se connecter à un serveur distant...7. S identifier...9 Chapitre 1 Remarques préalables sur BCDI collège lycée Structure générale : les tables (fichiers) de BCDI...2 Les répertoires d installation de BCDI...3 1. Généralités...3 2. Les répertoires d installation

Plus en détail