Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore."

Transcription

1 Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE

2 SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l enjeu de transparence des plitiques publiques de gestin de l eau intrduit par la Directive Cadre sur l Eau de 2000, en termes d bjectifs, de myens et de résultats. L échelle de l étude est le bassin versant du SAGE de la Dre. Réalisée au stade du diagnstic, en amnt de l élabratin du SAGE, elle pse glbalement la questin de ce qu'nt cûté les investissements pur la gestin de l eau sur le bassin versant ces dix dernières années, et de la prise en charge de ces cûts par les différents acteurs (cllectivités, agriculteurs, industriels, cntribuable et envirnnement). Glbalement, «qui a payé les investissements pur l eau» sur le territire?" L étude apprte ainsi aux acteurs lcaux un éclairage sur l rganisatin des circuits de financement des investissements liés à la gestin de l eau. Elle initie également la réflexin autur de l évlutin pressentie des circuits de financement, et de leur adéquatin avec les enjeux auxquels le SAGE devra répndre. L étude s rganise en tris parties : 1. Un cmplément d état des lieux sur le pids écnmique des activités et sur la dynamique du d dévelppement écnmique lcal 2. La présentatin des mntants d investissements d et d aides pur la gestin de l eau ces dix dernières années, sur le bassin versant, et par thématiques: assainissement dmestique, eau ptable, maîtrise des pllutins agricles 3. L analyse de l rganisatin des circuits de financement de la gestin de l eau : - L évaluatin des dépenses ttales d investissements induites par les différentes activités (cllectivités, industrie et agriculture), - La répartitin de la prise en charge de ces dépenses par les usagers et par le cntribuable, - L identificatin et lrsque pssible l évaluatin chiffrée (suvent difficile) des cntributins et des impacts «nn mnétarisés» de certains acteurs, directs u indirects, envers l envirnnement u envers d autres usagers. JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 2 / 8

3 II. SYNTHESE DE LA CARACTERISATION DES ACTIVITES ECONOMIQUES A. LA DEMOGRAPHIE En 2006, le bassin versant de la Dre cmpte habitants répartis sur 104 cmmunes. La ppulatin est principalement cncentrée le lng des axes de la Dre et de la Durlle, les principales villes étant Thiers, Ambert, Curpière et Puy Guillaume qui cncentrent à elles seules 35 % de la ppulatin du bassin. Entre 1999 et 2006, n cnstate une baisse de 1% du nmbre d habitants, une diminutin mins frte que dans la péride précédente mais cntraire à la crissance départementale. Légère reprise démgraphique sur certains territires : les franges et autur des villes principales Effet de lisière de la 3 ème curnne de Clermnt Ferrand Reprise nn généralisée : certains territires de mntagne cntinuent de perdre des habitants B. LE POIDS DES ACTIVITES ECONOMIQUES En 2006, emplis snt recensés sur le bassin de la Dre, répartis principalement sur les deux pôles de Thiers et d Ambert. Le chiffre d affaires glbal dégagé par les activités écnmiques du bassin versant est estimé à 3,2 milliards d /an, la Valeur Ajutée Brute à envirn 1 milliards d /an. Le bassin versant est un secteur encre très industriel, la part de l empli industriel y reste imprtante : près d un salarié sur 3. L agriculture demeure une activité frtement présente sur le territire. Tutefis c est le secteur tertiaire qui purvit la majrité des emplis. Entre 1999 et 2006, envirn 700 emplis nt disparu. Les pertes d emplis les plus imprtantes cncernent le secteur industriel. L industrie : Un tissu industriel imprtant et bien diversifié sur le bassin. Le secteur d activité dminant sur le territire est le travail des métaux (en particulier dans la vallée de la Durlle), suivi de l industrie agr-alimentaire et des industries du bis, du papier et du cartn. La frêt et la transfrmatin du bis cnstituent, également une richesse imprtante. Cette filière ancienne et bien implantée sur le territire est actuellement en pleine dynamique de structuratin et d rganisatin L agriculture Seulement 30% du territire est agricle. Glbalement, le secteur est principalement herbager, rienté vers l élevage bvin (prductin laitière u de viande). Entre 1988 et 2000, la SAU cntinue de diminuer ( -8%) et ce plus frtement qu à l échelle du département du Puy de Dôme (-3%). Le cntexte agricle est surtut marqué par : - De petites structures qui nt eu tendance à dévelpper des ateliers annexes - Les évlutins cnstatées en lien avec un cntexte macr-écnmique agricle - Une myenne d âge des chefs d explitatin supérieure à 50 ans JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 3 / 8

4 Les menaces sur r les terres agricles évluent : - Hier: situatin d abandn et de fermeture spntané des espaces - Aujurd hui: cnsmmatin de ces espaces par l urbanisatin Enjeu majeur de gestin des espaces agricles Le turisme L ffre turistique sur le territire est axée sur deux piliers : le patrimine culturel, les savir faire et les lisirs et sprts de nature. Les deux pôles de recnnaissance réginale ancienne snt Thiers et Ambert. Une fréquentatin turistique en marge des grands flux réginaux Existence d un turisme diffus (cntributin à la dynamique lcale) Un pids écnmique faible par rapprt aux autres secteurs d activité La faiblesse de l hébergement marchand mais vers une augmentatin de la qualité des hébergements Un turisme à dynamiser C. CONCLUSION Le SAGE, avant tut un util de dévelppement durable, cntribuera aux enjeux de dévelppement du territire dans le sens ù il aura en charge en de le cncilier avec les enjeux envirnnementaux et patrimniaux liés à l eau. Il cnstituera également un gage de mbilisatin des acteurs lcaux pur la préservatin du cadre envirnnemental lcal, cntribuant ainsi à l image turistique d un territire turné vers la préservatin de ses atuts naturels. Deux enjeux imprtants ressrtent du bilan sci-écnmique et du grupe de travail asscié: - La nécessaire structuratin des maitrises d uvrage pur cncrétiser le prjet de SAGE - Les besins en cmmunicatin liés aux phases d élabratin et de mise en œuvre du SAGE III. BILAN ECONOMIQUE DE LA GESTION DE L EAU Les bjectifs de ce bilan Une meilleure cnnaissance du financement de l utilisatin et de la gestin de l eau sur le territire Une évaluatin de la participatin des usagers et du cntribuable Equilibre des cntributins Les cntributins des usagers cuvrent-elles les cûts engendrés par la gestin de l eau? Quels usagers snt «cntributeurs nets» sur le plan financier, lesquels snt au cntraire bénéficiaires? Quels cûts u impacts ne snt pas mnétarisés? JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 4 / 8

5 A. PRINCIPAUX ELEMENTS DE METHODE - Une péride d étude de 10 ans ( ) permettant de lisser les variatins pnctuelles dans les dépenses Cette péride est jugée suffisamment lngue pur être représentative de la répartitin des investissements entre les différentes thématiques. - Une apprche différente de celle des études de récupératin des cûts réalisées dans le cadre des SDAGE (pur des raisns d échelle et de vcatin du SAGE). L étude dresse un bilan des dépenses liées aux pératins pnctuelles d investissement, liées à la gestin de l eau u à sn utilisatin (études, travaux, uvrages, aménagements...). - L évaluatin de la répartitin de la prise en charge des investissements par les catégries d acteurs suivants : Les différentes activités écnmiques (cllectivités, industrie, agriculture). Maîtres d uvrage des investissements liés à leur utilisatin de l eau (et pur les cllectivités, des cûts de l animatin de la gestin cncertée, et des cûts de gestin des milieux aquatiques, qui snt d intérêt cmmun). Prise en charge la partie nn subventinnée des investissements. Paiement de redevances à l Agence de l Eau au titre des prélèvements et de la pllutin émise. Le cntribuable, cntribuant au financement de l utilisatin et de la gestin de l eau par l impôt, sans pur autant être frcément usager de la ressurce. Via les financements publics (départements, régins, Etat-Eurpe) L envirnnement, cnsidéré cmme une catégrie à part entière, supprtant des cûts envirnnementaux qui ne snt actuellement pas pris en charge par les usagers u par le cntribuable (impacts résiduels). Cntributeurs Acteurs financiers Les circuits du financement de la gestin de l eau Cntribuable Cllectivités Agriculture Industrie Impôt Taxes Redevances Cllectivités territriales, Etat, Eurpe Agence de l eau Subventins Subventins Prgrammes d interventin (Usagers de l eau) Autfinancement JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 5 / 8

6 B. DEPENSES D INVESTISSEMENTS LIEES A L EAU ( ) ET MODES DE FINANCEMENT SUR LE TERRITOIRE Les chiffres à retenir : Investissements réalisés ces dix dernières années dans le dmaine de la gestin de l eau : 98.3 millins d La mitié de ce mntant cncerne les prgrammes mis en œuvre dans le dmaine de l assainissement dmestique (49 millins d ). L autre principal pste d investissement cncerne l alimentatin en eau ptable, avec 31 % des investissements (30 millins d eurs). Mntant des subventins, tutes rigines cnfndues : 49 millins d Des financements publics répartis entre les Cnseils Généraux (envirn 42% des subventins), l Agence de l Eau (près de 38%) et l Etat/la régin (20%) Les principales cnclusins : L émergence générale de la prblématique de l hydrmrphlgie des curs d eau, encre peu présente dans les prgrammes (0.2% des investissements ces dix dernières années), et sur laquelle la DCE fixe des bjectifs de résultats (bn état u bn ptentiel éclgique). Tendances d évlutin des investissements : Financements à l avenir cnsidérablement influencés par la mise en applicatin du prgramme de mesures du SDAGE Lire-Bretagne (prirités définies par masses d eau) A priri investissements en baisse dans le dmaine de l assainissement dmestique, dans la mesure de l atteinte de la mise en cnfrmité exigée par la Directive Eaux Résiduaires Urbaines. Nécessairement en hausse sur le vlet hydrmrphlgie (cmpte-tenu de l bjectif de bn état à atteindre). C. ANALYSE DES CIRCUITS FINANCIERS DE LA GESTION DE L EAU Les chiffres à retenir : Dépenses d investissement induites par les différentes activités : 88% des dépenses cncernent l usage des cllectivités (Alimentatin Eau Ptable, assainissement), 7% l agriculture (Prgramme de Maîtrise de la Pllutin d'origine Agricle, Mesures Agri- Envirnnementales), 5% l industrie (assainissement industriel). Répartitin de la prise en charge des dépenses : à 59% par les usagers eux-mêmes à 31% par le cntribuable (aides publiques) à 10% grâce au principe de slidarité financière existant à échelle du district Lire-Bretagne (part d aides versées par l Agence de l Eau sur le bassin versant et nn cmpensée par les redevances qu elle y a perçues). Zm sur les redevances perçues par r l Agence de l Eau 9 millins d de redevances perçues sur le bassin versant, sur dix ans. Envirn de redevances pur la prtectin des milieux aquatiques perçus pur la première année en 2008, et issues des ventes lcales de cartes de pêche. JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 6 / 8

7 Caractérisatin des impacts envirnnementaux nn mnétarisés Des dégradatins envirnnementales persistantes, qui nt une réalité écnmique, ntamment en vue de l attente du bn état des eaux : cût actuel de l impact pur l envirnnement et cût des mesures crrectives futures à envisager Impacts résiduels sur le Dre : En termes de qualité de l eau : Dégradatin micrplluants généralisée (rejets industriels), impact spécifique des substances médicamenteuses (industries pharmaceutiques), Impact des rejets dmestiques sur les secteurs ù l assainissement encre insuffisant En termes de gestin quantitative : Impacts cumulés des différents prélèvements peuvent prvquer d imprtants déficits quantitatifs dans les curs d eau En termes de mrphlgie des curs d eau : De nmbreux uvrages présentent des impacts plus u mins imprtants sur le fnctinnement des milieux aquatiques, et ntamment sur la circulatin des pissns migrateurs et sur le transprt de sédiments, Un enrésinement des berges En tute rigueur ces cûts sernt à prendre en charge par les usagers à l rigine des dégradatins (principe «pllueur-payeur»). 90 Cllectivités Agriculture Industrie En millins d'eurs Investissements liés à l'eau 1 Autfinancement par les usagers + redevances payées à l'agence de l'eau 2 Aides publiques Cût envirnnementaux persistants Répartitin de la prise en charge des dépenses d investissements liées à la gestin de l eau SAGE Dre, péride ? Ce graphique fait ressrtir le pids des investissements (1) ( ) des cllectivités par rapprt à l agriculture et à l industrie, qui nt réalisés peu d investissements sur la péride cnsidérée, sur le bassin versant de la Dre. Il met également en évidence le pids des cntributins financières des usagers (2), par rapprt au cût ttal des investissements dnt ils bénéficient (1). Pur les cllectivités et l agriculture, le financement de ces investissements s appuie encre beaucup sur le cntribuable (3). En parallèle de ces effrts financiers cnsentis sur le territire et au-delà du bilan cmptable, le graphique rappelle également la persistance d impacts envirnnementaux, qui ne snt actuellement pas pris en charge. A défaut de puvir évaluer leur valeur mnétaire, les impacts résiduels (nn résrbés) snt à mentinner. JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 7 / 8

8 D. CONCLUSION Le dévelppement écnmique du territire est peu lié à l état u la dispnibilité de la ressurce en eau. L étude traduit le fnctinnement écnmique général d un territire à dminante rurale : - Envirn 60% des cûts de la gestin de l eau snt cuverts par les usagers du territire - Un frt appui sur le cntribuable - La slidarité financière du district Lire-Bretagne A l avenir et en cmplément de la pririsatin des enjeux instaurée par le prgramme de mesure du SDAGE, le SAGE aura un rôle imprtant à juer, dans la précisin de ces prirités et dans la définitin d un argumentaire quant aux prirités lcales d interventin. Cela sera particulièrement le cas sur le vlet hydrmrphlgie des curs d eau. Sur ce thème, il faut suligner le décalage existant entre les enjeux envirnnementaux définis sur les masses d eau du territire (et les myens qui sernt à mbiliser pur les atteindre), et les myens de financement existants. Il n existe par exemple pas de circuit financier dans ce dmaine, cmparable aux recettes des ventes d eau ptable qui permettent de financer les investissements dans le dmaine de l alimentatin en eau ptable et de l assainissement (prix de l eau). De manière générale, sur l ensemble des thématiques cuvertes par le SAGE, il s agit de dévelpper dès à présent et tut au lng de l élabratin du SAGE, une réflexin au sein de la CLE sur les questins suivantes : - Quelle aptitude des circuits de financement existants, à mbiliser les myens nécessaires pur l atteinte du bn état des eaux? (à l écheln du SAGE et aux échelns supérieurs) - Quelles évlutins initier en ce sens à l échelle du bassin versant? JMA-AGL/09538A_ana_éc_DORE_ sce / mars 2010 / page 8 / 8

Candidature Pays de Saintonge Romane LEADER 2014-2020 * * * Enjeux du territoire Forum LEADER Pays de Saintonge Romane

Candidature Pays de Saintonge Romane LEADER 2014-2020 * * * Enjeux du territoire Forum LEADER Pays de Saintonge Romane Candidature Pays de Saintnge Rmane LEADER 2014-2020 * * * Enjeux du territire Frum LEADER Pays de Saintnge Rmane Prblématique générale Un territire s rganisant autur d une duble dynamique : rétrlittrale

Plus en détail

Commune de Lusigny-sur-Barse Plan Local d Urbanisme

Commune de Lusigny-sur-Barse Plan Local d Urbanisme Département de l Aube Cmmune de Lusigny-sur-Barse Plan Lcal d Urbanisme Dcument n 2 Prjet d Aménagement et de Dévelppement Durables Arrêté par délibératin du Cnseil Municipal en date du Appruvé par délibératin

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique Réserve de Bisphère Transfrntalière du Fleuve Sénégal (Mauritanie Sénégal) - Prcessus de Préparatin du prjet GEF-UICN RBT fleuve Sénégal TERMES DE REFERENCES pur le recrutement d un cnsultant en appui

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélbus intergénératinnels dans le cadre sclaire DESCRIPTION DU PROJET Le Pédibus u Vélbus est un mde de déplacement en cmmun, à pied u à vél, avec des hraires

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Appel à projet. Réalisation de logements privatifs SECTEUR CHEF-LIEU BARDOT. Cahier des charges de l opération

Appel à projet. Réalisation de logements privatifs SECTEUR CHEF-LIEU BARDOT. Cahier des charges de l opération Opératin immbilière Chef-Lieu Cnsultatin grupement pluridisciplinaire Mairie 73420 DRUMETTAZ CLARAFOND Tel : 04 79 63 64 00 Appel à prjet Réalisatin de lgements privatifs SECTEUR CHEF-LIEU BARDOT Cahier

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015 Schéma sectriel Créatin Bureau de la CCI Midi-Pyrénées Transmissin Reprises d Entreprises du 25-09-2012 2010 / 2015 Schéma Créatin Transmissin Reprises d Entreprises 2010 / 2015 La missin des CCI d appui

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE 1 SOMMAIRE REGLEMENT D INTERVENTION Entreprises ciblées et prirités réginales Présentatin des

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relatins presse Nadège Hammudi Adjinte au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammudi@initiative-iledefrance.fr 18/12/2015 Smmaire I) Présentatin

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

GT énergie et patrimoine communal n 8 Compte rendu de la réunion du 16 juin 2014

GT énergie et patrimoine communal n 8 Compte rendu de la réunion du 16 juin 2014 GT énergie et patrimine cmmunal n 8 Cmpte rendu de la réunin du 16 juin 2014 1. RAPPEL ORGANISATION ET ORDRE DU JOUR 1.1 ORGANISATION Date de la réunin 17 juin 2014 Hraire 09h30-12h00 Lieu de la réunin

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encurager la multimdalité et à faciliter l usage des transprts publics par la créatin de la carte HYPERMOBIL (dépsée par M. Christs DOULKERIDIS (F) et Mme Céline DELFORGE

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS Fiche de pste Chargé(e) de missin «Prjet glbal» Assciatin les Sheds Présentatin de l assciatin LES SHEDS L assciatin Les Sheds a été fndée en 2007 et cmpte aujurd hui près de 400 membres. Sn prjet : la

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-3 : FORMATIONS PROFESSIONNELLES A LA CREATION REPRISE D ENTREPRISES ACCORD CADRE DU CONSEIL REGIONAL 1 Pririté d investissement

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

Appel à projets national sur le plan Ecophyto II Programme 2016

Appel à projets national sur le plan Ecophyto II Programme 2016 Appel à prjets natinal sur le plan Ecphyt II Prgramme 2016 Ministère de l agriculture, de l agralimentaire et de la frêt Directin générale de l alimentatin Ministère de l envirnnement, de l énergie et

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Atelier santé ville de NANTERRE. «Renforcement du pouvoir d agir par un accompagnement soutenu autour de la nutrition» Objet du projet

Atelier santé ville de NANTERRE. «Renforcement du pouvoir d agir par un accompagnement soutenu autour de la nutrition» Objet du projet Atelier santé ville de NANTERRE «Renfrcement du puvir d agir par un accmpagnement sutenu autur de la nutritin» Objet du prjet En partenariat avec le centre scial d un quartier priritaire, l Atelier santé

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

Le commissaire au redressement productif en Limousin

Le commissaire au redressement productif en Limousin Le cmmissaire au redressement prductif en Limusin Cnférence de presse de Jacques REILLER, préfet de la régin Limusin, préfet de la Haute-Vienne en présence de Jean-Paul DENANOT, président du cnseil réginal

Plus en détail

BP 2015 CCAS DE SEICHAMPS

BP 2015 CCAS DE SEICHAMPS CCAS CRECHE CCAS DE SEICHAMPS Les dépenses de fnctinnement Pass Bus 800 Repas des Anciens 10 000 Chclats des Anciens 2 800 Télé-assistance 3 800 Aide sciale 9 400 Maintien à dmicile 2 800 Subventins aux

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

RÈGLEMENT. Article 4 - Droit d inscription Le dépôt d un dossier d information ne fait l objet d aucun droit d inscription.

RÈGLEMENT. Article 4 - Droit d inscription Le dépôt d un dossier d information ne fait l objet d aucun droit d inscription. RÈGLEMENT Article 1 - Sciété rganisatrice Le pôle événementiel de la sciété Leaders League, immatriculée au RCS de Paris sus le numér Paris B 422 584 532, ayant sn siège scial au 15 avenue de la Grande-Armée

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION

PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibératin n 08.01.106 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL PLAN REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET LES SORTIES SANS QUALIFICATION Le Cnseil réginal en sa réunin

Plus en détail

METHODOLOGIE. Le contexte. Le calendrier 2014. Une démarche résolument partenariale

METHODOLOGIE. Le contexte. Le calendrier 2014. Une démarche résolument partenariale 1 METHODOLOGIE Le cntexte Le Schéma Départemental de Dévelppement du Turisme et des Lisirs 2009/2013 a été prrgé d'une année et est arrivé à échéance fin 2014. Lrs de sa séance plénière du 20 décembre

Plus en détail

Science Factor Mars 2014

Science Factor Mars 2014 Science Factr Mars 2014 Science Factr : présentatin Objectif Organisatin Prgramme préliminaire rencntre 19/3/2014 Lieu Participants Prgramme indicatif Science Factr en 2013 Implicatin des lycéens Science

Plus en détail

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution OO : augmenter l ffre de prduits lcaux, de saisns et bi dans le secteur de la distributin Par «secteur de la distributin», n entend les cmmerces de l ffre intermédiaire (cmmerce de grs) et l ffre finale

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE LA MISSION LOCALE SUD DEUX-SEVRES

PROJET ASSOCIATIF DE LA MISSION LOCALE SUD DEUX-SEVRES PROJET ASSOCIATIF DE LA MISSION LOCALE SUD DEUX-SEVRES (Prjet Assciatif de Structure 2010-2013) 1 - Préambule La péride de la jeunesse révèle les transfrmatins prfndes d'une sciété en mutatin ; elle renvie

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département du Maine-et-Loire

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département du Maine-et-Loire Rapprt annuel PREFET DE MAINE-ET-LOIRE Directin Départementale des Territires Synthèse sur les services d assainissement cllectif du département du Maine-et-Lire Cpyright 1996-2010 Diadème Ingénierie et

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Cessin de matériel infrmatique réfrmé à titre gracieux aux enfants cnfiés au Département Depuis 2006, la cmmissin permanente a appruvé une décisin cédant à titre gracieux aux cmmunes de mins de 1500 habitants

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

LE PROGRAMME D ACQUISITION DE CONNAISSANCES SUR LES EAUX SOUTERRAINES - PACES

LE PROGRAMME D ACQUISITION DE CONNAISSANCES SUR LES EAUX SOUTERRAINES - PACES LE PROGRAMME D ACQUISITION DE CONNAISSANCES SUR LES EAUX SOUTERRAINES - PACES Marie Larcque Sylvain Gagné, Lysandre Tremblay, Guillaume Meyznnat Cllque Eau et municipalités 30 avril 2014 L eau suterraine

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

Annecy, le 20 octobre 2015 HAUTE-SAVOIE : UNE ETAPE DECISIVE VERS L OUVERTURE DES SERVICES NUMERIQUES TRES HAUT DEBIT

Annecy, le 20 octobre 2015 HAUTE-SAVOIE : UNE ETAPE DECISIVE VERS L OUVERTURE DES SERVICES NUMERIQUES TRES HAUT DEBIT Annecy, le 20 ctbre 2015 DOSSIER DE PRESSE HAUTE-SAVOIE : UNE ETAPE DECISIVE VERS L OUVERTURE DES SERVICES NUMERIQUES TRES HAUT DEBIT LE SYANE SIGNE AVEC LA SOCIETE TUTOR LE CONTRAT D EXPLOITATION ET DE

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

L'instrument. PME dans Horizon 2020. Dr Bernd Reichert. Unité "Horizon 2020 Petites et moyennes entreprises" Executive Agency for SMEs (EASME)

L'instrument. PME dans Horizon 2020. Dr Bernd Reichert. Unité Horizon 2020 Petites et moyennes entreprises Executive Agency for SMEs (EASME) L'instrument Dr Bernd Reichert Unité "Hrizn 2020 Petites et myennes entreprises" Executive Agency fr SMEs (EASME) PME dans Hrizn 2020 Les 3 piliers d'hrizn2020 L'excellence scientifique Le leadership industriel

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Accompagner la CLE dans l élaboration du SAGE Marne Confluence. Phase : Tendances et scénarios. Commission Locale de l Eau 25 avril 2013

Accompagner la CLE dans l élaboration du SAGE Marne Confluence. Phase : Tendances et scénarios. Commission Locale de l Eau 25 avril 2013 Accmpagner la CLE dans l élabratin du SAGE Marne Cnfluence Phase : Tendances et scénaris Cmmissin Lcale de l Eau 25 avril 2013 Ordre du jur VOTE Apprbatin de l OdJ de la CLE du 25 avril 2013 VOTE Adptin

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

Plan régional de prévention et de lutte contre l illettrisme

Plan régional de prévention et de lutte contre l illettrisme Axe VI - Tus publics Objectif : Permettre aux persnnes illettrées et à ceux qui les accmpagnent de cnnaître l ffre dispnible dans la régin, en matière de réapprentissage des savirs fndamentaux Fiche actin

Plus en détail

MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Conseiller(e) en Prevention niveau 2 et Facility Officer

MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Conseiller(e) en Prevention niveau 2 et Facility Officer Cnseiller préventin facility fficer 4 avril 2012.dc MSF Supply et MSF Belgique recherchent un(e) Cnseiller(e) en Preventin niveau 2 et Facility Officer I. CONTEXTE Médecins Sans Frntières est une rganisatin

Plus en détail

Développement durable. Rapport de situation 2012-2013

Développement durable. Rapport de situation 2012-2013 Dévelppement durable Rapprt de situatin 2012-2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 ACTIONS DU DÉPARTEMENT MENÉES D OCTOBRE 2012 À OCTOBRE 2013 AU REGARD DES FINALITÉS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE... 7 1. Lutte cntre

Plus en détail

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015 PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015 NOTRE VISION, NOS VALEURS Le turisme est encre bien trp suvent respnsable, directement u indirectement, vlntairement u nn, d activités et des pratiques nuisibles pur

Plus en détail

Projet IQmulus WP 1 Recueil de besoins utilisateurs

Projet IQmulus WP 1 Recueil de besoins utilisateurs DTSI/SCEN 13-0132 Prjet IQmulus WP 1 Recueil de besins utilisateurs Cmpte-rendu de réunin CUB, Directin de l Infrmatin Gégraphique Date : 1 er mars 2013, 9h30 à 12h Lieu : CUB, Brdeaux VERSION 1.0 IGN

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE L'accmpagnement perfrmant PRESENTATION BREVE Entreprise : Cabinet ECA : Experts Cnseils Assciés, créé en 2002 et situé dans l Ain ù nus smmes 4 assciés. Je suis : Ancien cntrôleur de gestin grupe, je suis

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

Projet de méthanisation à la ferme

Projet de méthanisation à la ferme Prjet de méthanisatin à la ferme Exercice d étude de cas Pôle de Lanaud (Haute-Vienne) Cntact Slagr : Jérémie PRIAROLLO jeremie.priarll@slagr.ass.fr 05 67 69 69 69 Slag r 75, vie du TOEC - 31076 Tuluse

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

Compte rendu des 8èmes rencontres européennes et internationales «Patrimoine et tourisme» Paris le 4 juillet 2013

Compte rendu des 8èmes rencontres européennes et internationales «Patrimoine et tourisme» Paris le 4 juillet 2013 Assciatin Natinale des Villes et Pays d Art et d Histire et des Villes à Secteurs Sauvegardés et Prtégés 8èmes rencntres eurpéennes et internatinales «Patrimine et turisme» Cmpte rendu des 8èmes rencntres

Plus en détail

Formation professionnelle et insertion

Formation professionnelle et insertion Frmatin prfessinnelle et insertin REPERES L insertin prfessinnelle reste une catégrie d actin publique située à la crisée des cmpétences des différents niveaux de cllectivités territriales et de l Etat.

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Paris, le 5 aût 2010 Capacité bénéficiaire cnfirmée dans un envirnnement plus vlatil Capacité bénéficiaire cnfirmée : Résultat net part du grupe de 935 millins

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

Appel à projet 2016 du PLIE de l agglomération chalonnaise Cahier des charges

Appel à projet 2016 du PLIE de l agglomération chalonnaise Cahier des charges Appel à prjet 2016 du PLIE de l agglmératin chalnnaise Cahier des charges 1. Le PLIE du Grand Chaln Le Plan Lcal pur l Insertin et l Empli (PLIE) de l agglmératin chalnnaise a pur bjectif de favriser l

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU

PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU Prjet plitique Académie de Musique et de Danse CCMP et territire 2012-2017 PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU L

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE DEPARTEMENT DU MAINE ET LOIRE (49) Mise à jur du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégratin du vlet eaux pluviales Dssier de cnsultatin des bureaux d études Cahier

Plus en détail

«Les Certificats d Economie d Energie»

«Les Certificats d Economie d Energie» Cmpte rendu Club Energie 22 Mars 2010 «Les Certificats d Ecnmie d Energie» SOMMAIRE 1. 14h00 Tur de table... 3 2. 14h10 Présentatin de l assciatin AMORCE Emmanuel Gy, Adjint Energie, Réseaux de chaleur

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Pathogenèse virale du diabète de type 1. de l Université Lille 2

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Pathogenèse virale du diabète de type 1. de l Université Lille 2 Sectin des Unités de recherche Rapprt d évaluatin Unité de recherche : Pathgenèse virale du diabète de type 1 de l Université Lille 2 Février 2009 Sectin des Unités de recherche Rapprt d'évaluatin Unité

Plus en détail

Compte rendu de la matinale CREARGIE du 8 juillet 2014 avec les entreprises ALSTOM, VISTEON, AUCHAN et nos invités.

Compte rendu de la matinale CREARGIE du 8 juillet 2014 avec les entreprises ALSTOM, VISTEON, AUCHAN et nos invités. La créatin de valeur Grâce aux démarches cllabratives avec les furnisseurs Cmment les achats peuvent-ils créer de la valeur en impliquant les furnisseurs dans les démarches cllabratives? Cmpte rendu de

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Institut d études politiques de Paris

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Institut d études politiques de Paris Sectin des Frmatins et des diplômes Evaluatin de l écle dctrale de l Institut d études plitiques de Paris juillet 2009 2 Sectin des Frmatins et des diplômes Évaluatin de l écle dctrale de l'institut d

Plus en détail

Syndicat des Eaux d'ile-de-france

Syndicat des Eaux d'ile-de-france Syndicat des Eaux d'ile-de-france Interview du 5 Février 2013 avec Gildas Levesque, Chef de prjet SIG Mail : g.levesque@sedif.cm, tel : 01 58 01 23 43 Organisme d accueil Présentatin Le Syndicat des Eaux

Plus en détail