SYNTHÈSE DU PORTRAIT TYPE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHÈSE DU PORTRAIT TYPE"

Transcription

1 POUR UNE APPRÉCIATION DE L ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION SYNTHÈSE DU PORTRAIT TYPE DU RLS DE LA HAUTE-YAMASKA Personne-ressource Mario Richard Direction de santé publique Avril 2012

2 CONTEXTE Dans la foulée de la parution du Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 (INSPQ, 2006; INSPQ et MSSS, 2006), l équipe de la Direction de santé publique (DSP) de la Montérégie a proposé à ses partenaires, au printemps 2007, une démarche et des outils pour faciliter l accès aux données sociosanitaires disponibles à l échelle des RLS. Une série de produits (Portrait type) ont ainsi été élaborés à partir de certains indicateurs du portrait de santé, dont la présente Synthèse constitue le troisième jalon. Celle-ci tente de dégager quelques enjeux de santé et de bien-être pour la population du RLS de la Haute-Yamaska, à partir de l analyse des indicateurs du Survol et du Portfolio de ce RLS (Richard et Savoie, 2011a et b). 1. CONDITIONS DÉMOGRAPHIQUES Selon les projections démographiques de l Institut de la statistique du Québec (ISQ), le RLS compte plus de personnes en Il s agit du 7e territoire en importance en Montérégie quant à la taille de sa population (6,6 %), du 7e territoire quant à sa superficie et du 7e territoire quant à sa densité de population. La population du RLS devrait s accroître de 18 % entre 2012 et 2031, soit une augmentation supérieure à celle de la Montérégie (14 %). Le présente une population comparable à celle de la Montérégie relativement à l âge (chez les moins de 18 ans, 19,5 c. 20 %; chez les 65 ans et plus, 16 c. 15 %). Néanmoins, à l instar du Québec et de la région, le RLS n échappera pas au vieillissement de sa population. Entre 2012 et 2031, le poids démographique des personnes âgées de 65 ans et plus passera de 16 à 28 %. Le vieillissement de la population se produit à un rythme plus rapide sur le territoire qu en Montérégie. Entre 2012 et 2031, le poids démographique des personnes âgées de 65 ans et plus devrait s accroître de 74 % dans le RLS comparativement à 61 % en Montérégie. À cet égard, le est le RLS de la Montérégie où le vieillissement de la population sera l un des plus rapides. 2. CONDITIONS SOCIOÉCONOMIQUES ET CULTURELLES Dans l ensemble, le RLS présente un profil socioéconomique comparable à celui de la région. Le RLS compte proportionnellement autant de personnes vivant sous le seuil de faible revenu (12,4 c. 12,5 % en 2005), mais plus d adultes prestataires des programmes d assistance sociale 1 (7,5 c. 5,5 % en 2009). La proportion de personnes d expression anglaise 2 (4 %) est plus faible que la valeur régionale (11 %). Selon le Recensement de 2006, leur nombre s élève à plus de personnes, soit moins de 3 % de la population d expression anglaise de la Montérégie. En 2006, on dénombre plus de immigrants sur le territoire, soit 3 % de la population du RLS et 3 % des immigrants de la Montérégie. ¹ Aide sociale, solidarité sociale et alternative jeunesse. ² Définis selon la première langue officielle parlée. Direction de santé publique de la Montérégie 2

3 3. ESPÉRANCE DE VIE En , l espérance de vie à la naissance des personnes qui résident sur le territoire s élève à 80,2 ans. Les femmes ont toujours une espérance de vie à la naissance plus élevée que celle des hommes (82,5 c. 77,8 ans), quoique l écart entre les sexes tend à s amenuiser avec le temps. 4. NOUVEAU-NÉS En 2008, les femmes du RLS ont donné naissance à enfants. Le taux de natalité de la Haute-Yamaska est semblable à celui du Québec (11,4 c. 11,3 pour naissances vivantes). Pour la période , 6 % des nouveau-nés avaient un poids insuffisant (moins de g) et près de 8 % étaient prématurés (moins de 37 semaines). Par ailleurs, 9 % des naissances (non gémellaires) présentaient un retard de croissance intrautérin. Depuis le début des années 1980, la proportion des naissances avec un retard de croissance intra-utérin a diminué, la proportion de prématurés a augmenté alors que la proportion de bébés de faible poids est demeurée relativement stable dans le temps. Pour la période , 8 % des nouveau-nés avaient une mère faiblement scolarisée (moins de 11 ans de scolarité) et 4,5 %, une mère âgée de moins de 20 ans : des valeurs comparables à celles observées au Québec, mais supérieures aux valeurs montérégiennes. 5. SANTÉ PHYSIQUE 5.1. Les tumeurs En , 33 % des décès enregistrés dans le sont attribuables aux tumeurs. Avec une moyenne de 211 décès par année, les tumeurs figurent au premier rang des causes de décès. Depuis une vingtaine d années, le nombre de nouveaux cas de cancer est à la hausse, en raison notamment de l accroissement démographique et du vieillissement de la population. Dans le RLS, le nombre annuel moyen de nouveaux cas de cancer est passé de 272 à 455 entre les périodes et Le taux d incidence a fait un bond, tant chez les hommes que chez les femmes depuis la période : celui-ci est maintenant significativement plus élevé que celui du Québec. Par ailleurs, le taux d'incidence du cancer du côlon et rectum et celui de la prostate sont significativement plus élevés dans ce RLS qu'au Québec. On compte en moyenne 650 hospitalisations par année pour cause de tumeurs, ce qui représente 9 % de l ensemble des hospitalisations de en soins physiques de courte durée Les maladies de l appareil circulatoire La mortalité attribuable aux maladies de l appareil circulatoire a grandement diminué au cours des dernières décennies. La mortalité régresse chez les hommes et les femmes, mais les hommes continuent de présenter des taux de mortalité supérieurs à ceux des femmes. Depuis , le RLS affichait un taux de mortalité par maladies de l appareil circulatoire significativement supérieur à celui du Québec ce qui n est plus le cas pour la période En , environ 5 % des Montérégiens de 12 ans et plus vivant en ménage privé ont déclaré souffrir d une maladie cardiaque et 15 % d hypertension, ce qui représente respectivement près de et personnes sur le territoire de la Haute-Yamaska. Chez les Montérégiens de 65 ans et plus, ces proportions grimpent respectivement à 17 et 48 %. En , 17 % des hospitalisations de la population du RLS en soins physiques de courte durée soit en moyenne hospitalisations par année sont attribuables aux maladies de l appareil circulatoire. Pour Direction de santé publique de la Montérégie 3

4 cette même période, le taux d hospitalisations pour maladies de l appareil circulatoire est significativement plus élevé dans le RLS qu au Québec, mais en parallèle, un taux de mortalité qui est en forte diminution Les maladies de l appareil respiratoire Selon les dernières données disponibles, les maladies de l appareil respiratoire sont responsables de 8 % des décès et de 10 % des hospitalisations de la population du RLS. En , environ 9 % des Montérégiens de 12 ans et plus vivant en ménage privé ont déclaré souffrir d asthme et 2 % être atteints de bronchite chronique, ce qui représente respectivement et personnes à l échelle du RLS Le diabète En , personnes de 20 ans et plus étaient atteintes de diabète, soit 7,9 % de la population de ce groupe d âge. En éliminant l influence de la structure d âge, la proportion ajustée est significativement plus faible que celle du Québec. Le vieillissement de la population et la diminution de la mortalité chez les personnes diabétiques contribuent à l'augmentation de la prévalence du diabète (Pigeon et Larocque, 2011). Cette maladie entraîne de lourdes conséquences sur la santé (problème cardiaque, insuffisance rénale, cécité, amputation, etc.) et les adultes qui en souffrent en meurent souvent prématurément Quelques facteurs de risque En 2009, les adultes du vivant en ménage privé présentent les facteurs de risque suivants : environ 46 % des adultes consomment moins de cinq portions de fruits et légumes par jour; environ 31 % des adultes pratiquent une activité physique de loisir moins d une fois par semaine, une valeur significativement plus faible que celle de la Montérégie; environ 22 % des adultes fument tous les jours ou à l occasion; environ 55 % des adultes présentent un surplus de poids, soit 40 % de l embonpoint et 15 % de l obésité. (Boulais, 2011). 6. SANTÉ MENTALE/PSYCHOSOCIALE En , on dénombre en moyenne plus de 330 hospitalisations par année pour troubles mentaux en soins physiques de courte durée. En , le nombre annuel moyen de suicides s élève à 15 personnes sur le territoire de la Haute- Yamaska. Le taux de mortalité par suicide est cinq fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes. En , le Centre jeunesse de la Montérégie a reçu 779 signalements concernant les enfants du RLS, soit une augmentation de 112 % par rapport à Le nombre de signalements retenus a lui aussi augmenté pour se chiffrer à 321 en Depuis , les abus physiques et sexuels et la négligence constituent les deux principaux motifs de signalements retenus. Au nombre de 82, les nouvelles prises en charge représentent 26 % des signalements retenus en En Montérégie, en , le taux de grossesse chez les adolescentes se situe à 12,7 pour jeunes filles de ans. À l échelle du RLS, cela représente en moyenne 30 grossesses par année. Direction de santé publique de la Montérégie 4

5 7. UN PORTRAIT À NUANCER Un portrait global comme celui-ci peut difficilement traduire adéquatement la réalité de l état de santé de la population du territoire. On s assurera donc que l identification des besoins de santé tienne compte le plus possible des disparités démographiques, socioéconomiques et de santé qui prévalent sur le territoire. BIBLIOGRAPHIE Boulais, J. (2011). Surplus de poids, Montérégie, 2008 et RLS 2000, 2005, 2009, Longueuil, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Direction de santé publique, Surveillance de l état de santé de la Surplus-de-poids-EQSP-2008.xls (Consulté le 27 mai 2011). Institut national de santé publique du Québec en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et l Institut de la statistique du Québec (2006). Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 : les statistiques Deuxième rapport national sur l état de santé de la population, Gouvernement du Québec, 659 p. Institut national de santé publique du Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec en collaboration avec l Institut de la statistique du Québec (2006). Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 : les analyses - Deuxième rapport national sur l état de santé de la population du Québec, Gouvernement du Québec, 131 p. Pigeon, É. et I. Larocque (2011). «Tendances temporelles de la prévalence et de l incidence du diabète, et mortalité chez les diabétiques au Québec, de à » Surveillance des maladies chroniques (5). Disponible sur : Richard, M. et É. Savoie (2011a). Survol territorial du, Longueuil, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Direction de santé publique, Surveillance de l'état de santé de la (Consulté le 27 mai 2011). Richard, M. et É. Savoie (2011b). Portfolio du Portrait type :, Longueuil, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Direction de santé publique, Surveillance de l'état de santé de la (Consulté le 27 mai 2011). Citation suggérée Richard, M. (2012). Synthèse du Portrait type :, Longueuil, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, Direction de santé publique, Surveillance de l'état de santé de la (Date de consultation). Direction de santé publique de la Montérégie 5

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple Mai 2015 Territoire en synergie Planification territoriale MRC d Abitibi LES PORTRAITS DE LA MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE La démographie En 2013, la population de la MRC d Abitibi se chiffrait

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2015 Remerciements Au terme de la démarche d élaboration de notre planification stratégique 2013-2015, nous tenons à remercier l ensemble des personnes et des instances qui

Plus en détail

AUTEUR. Robert Choinière Unité Connaissance-surveillance Direction Développement et programmes Institut national de santé publique du Québec

AUTEUR. Robert Choinière Unité Connaissance-surveillance Direction Développement et programmes Institut national de santé publique du Québec AUTEUR Robert Choinière Unité Connaissance-surveillance Direction Développement et programmes Institut national de santé publique du Cette étude compare le à 19 pays ainsi qu au reste du Canada. L'utilisation

Plus en détail

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036?

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? Projections de la population de Lanaudière-Nord et de ses MRC Novembre 2014 André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Agence

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE Site Internet Portrait de santé Rapport Ouvrages Surveillance Recherche Santé Publications Monographies Évaluation Thèmes Information Guides Plan

Plus en détail

Rédaction M me Céline Dufour, Direction régionale de santé publique

Rédaction M me Céline Dufour, Direction régionale de santé publique Une publication de la Direction régionale de santé publique de l 800, boulevard Chomedey, tour A Laval (Québec) H7V 3Y4 Téléphone : 450978-2121 Télécopieur : 450978-2100 Internet : www.lavalensante.com

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Avec plus de 29 000 en 2007, le revenu net imposable moyen des habitants du Sud de l Oise est le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE.

TABLE DES MATIÈRES MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE. 1 2 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE... 1 DÉCLARATION DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE... 2 RAPPORT DE LA DIRECTION GÉNÉRALE... 3 PROFIL DE L'ORGANISATION PRÉSENTATION DU CSSS

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

LE DIABÈTE LES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE. 2 e édition

LE DIABÈTE LES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE. 2 e édition LES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE LE DIABÈTE 2 e édition Source : Istockphoto Marie Eve Simoneau collaboration Christine Garand Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé

Plus en détail

Quelques constats sur le cancer en Estrie

Quelques constats sur le cancer en Estrie Numéro 15, juillet 2014 Quelques constats sur le cancer en Estrie LE CANCER : TOUJOURS LA PRINCIPALE CAUSE DE DÉCÈS Le cancer est la principale cause de décès en Estrie, tant chez les hommes (34,6 %) que

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Portrait de santé 2014 de la population du Saguenay Lac-Saint-Jean

Portrait de santé 2014 de la population du Saguenay Lac-Saint-Jean Portrait de santé 2014 de la population du Saguenay Lac-Saint-Jean Octobre 2014 Coordination du projet : Analyse et rédaction : Soutien technique et gestion des données : Mise en forme et révision linguistique

Plus en détail

La mortalité au Québec en 2001 :

La mortalité au Québec en 2001 : Une première étude, publiée en 2003, comparant les statistiques québécoises de mortalité à celles des principaux pays industrialisés, montrait que le se situait au milieu du classement pour la mortalité

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Responsable de projet Danielle Bédard, agente de planification et de programmation Marie-Pascale Sassine, agente de recherche sociosanitaire

Responsable de projet Danielle Bédard, agente de planification et de programmation Marie-Pascale Sassine, agente de recherche sociosanitaire Coordination de l édition Aline Émond, chef de service Responsable de projet Danielle Bédard, agente de planification et de programmation Marie-Pascale Sassine, agente de recherche sociosanitaire Rédaction

Plus en détail

Vieillissement de la population, état fonctionnel des personnes âgées et besoins futurs en soins de longue durée au Québec

Vieillissement de la population, état fonctionnel des personnes âgées et besoins futurs en soins de longue durée au Québec Vieillissement de la population, état fonctionnel des personnes âgées et besoins futurs en soins de longue durée au Québec INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Vieillissement de la population,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Nous vous invitons à consulter le Sylia à la page Statistiques pour obtenir les données les plus récentes sur le cancer.

AVERTISSEMENT. Nous vous invitons à consulter le Sylia à la page Statistiques pour obtenir les données les plus récentes sur le cancer. LES MALADIES CHRONIQUES LES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE LE CANCER 2 e édition AVERTISSEMENT Depuis la parution de ce fascicule, les données sur l incidence du cancer extraites du Fichier des tumeurs

Plus en détail

Santé et Services sociaux. Bilan. 2009-2014 Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches

Santé et Services sociaux. Bilan. 2009-2014 Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches Santé et Services sociaux Bilan 2009-2014 Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches Santé et Services sociaux Bilan 2009-2014 Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches

Plus en détail

LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES . LES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES Source : Istockphoto Marie Eve Simoneau collaboration Christine Garand et Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Modules spécifiques. Outil Proxy. OUTIL Domaines Items Age. Version Durée CHQ-CF87 DISABKIDS KINDL-R. KIDSCREEN 10 52/27/10 8-18 Non Europe OK-ADO

Modules spécifiques. Outil Proxy. OUTIL Domaines Items Age. Version Durée CHQ-CF87 DISABKIDS KINDL-R. KIDSCREEN 10 52/27/10 8-18 Non Europe OK-ADO OUTIL Domaines Items Age CHQ-CF87 DISABKIDS KINDL-R 12 Fonctionnement physique, rôle socio-émotionnel, rôle socio-comportemental, rôle socio-physique, douleur, comportements, santé mentale, estime de soi,

Plus en détail

Population de 65 ans et plus vivant dans une résidence pour personnes âgées

Population de 65 ans et plus vivant dans une résidence pour personnes âgées Surveillance de l'état de santé de la population Population de 65 ans et plus vivant dans une résidence pour personnes âgées, Recensement 2011 En bref En 2011, près de 4 % des Montérégiens de 65 ans et

Plus en détail

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques?

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Janvier 2011 Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Introduction Les soins dispensés aux patients souffrant d affections chroniques

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

L'expérience client au centre de nos priorités. RAPPORT ANNUEL de gestion

L'expérience client au centre de nos priorités. RAPPORT ANNUEL de gestion L'expérience client au centre de nos priorités RAPPORT ANNUEL de gestion 2013 2014 Adopté par le conseil d administration le 11 juin 2014 Le Rapport annuel de gestion 2013-2014 est disponible qu en version

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Les bibliothèques publiques, une institution de santé?

Les bibliothèques publiques, une institution de santé? Les bibliothèques publiques, une institution de santé? F O R U M D E S B I B L I O T H È Q U E S D E M O N T R É A L M A R I E - F R A N C E R A Y N A U L T N O V E M B R E 2 0 1 3 Plan de la présentation

Plus en détail

Santé mentale au travail

Santé mentale au travail Santé mentale au travail Les grandes enquêtes de santé: ce qu elles contiennent et comment y accéder Robert Arcand, INSPQ Jean Poirier, CIQSS 15 novembre 2005 Journées annuelles de santé publique Plan

Plus en détail

FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE

FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE P O R T R A I T D E S J E U N E S D U S E C O N D A I R E D E L A M O N T É R É G I E FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE Une publication de la direction

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

Atlas nord-américain Texte méthodologique

Atlas nord-américain Texte méthodologique Atlas nord-américain Texte méthodologique Dans ce volet du Santéscope, les indicateurs de mortalité du Québec sont comparés à ceux des 9 autres provinces canadiennes et des 50 États américains et portent

Plus en détail

Les personnes âgées en Provence-Alpes-Côte d Azur :

Les personnes âgées en Provence-Alpes-Côte d Azur : Les personnes âgées en Provence-Alpes-Côte d Azur : éléments démographiques et épidémiologiques Synthèse co-produite avec : l Agence Régionale de l Hospitalisation La Caisse Régionale de l Assurance Maladie

Plus en détail

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 Promouvoir la santé et le bien-être des personnes âgées : actif «Nous sommes témoins d une révolution silencieuse qui bien au-delà de la sphère démographique a des incidences

Plus en détail

Surveillance des maladies chroniques au Québec par le jumelage des fichiers administratifs.

Surveillance des maladies chroniques au Québec par le jumelage des fichiers administratifs. Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d'enquêtes : l'adaptation à un monde en évolution Surveillance des maladies chroniques au Québec par le jumelage des

Plus en détail

Rencontre annuelle des CDD et des CRID 2014

Rencontre annuelle des CDD et des CRID 2014 Rencontre annuelle des CDD et des CRID 2014 Objectifs Connaître les résultats de la performance régionale du PQDCS 2012-2013 Connaître davantage la contribution des partenaires du réseau PQDCS en Montérégie

Plus en détail

Indicateurs de la santé, Avril 2001. Définitions et sources des données

Indicateurs de la santé, Avril 2001. Définitions et sources des données 1.0 État de santé 1.1 Bien-être Indicateurs de la santé Avril 2001 No 82-221-XIF au catalogue Volume 2001, N o 1 Définitions et sources des données 1.1.1 Auto-évaluation de la santé Personnes qui évaluent

Plus en détail

Portrait de santé de la population de la région des Laurentides

Portrait de santé de la population de la région des Laurentides Portrait de santé de la population de la région des Laurentides De la connaissance à l action COORDINATION Geneviève Perreault COMITÉ DE RÉDACTION Marie-Pier Brisson-Sylvestre François Lapointe Sylvie

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Les 15 ans du régime d assurance médicaments. Le régime privé. Denis Gobeille, M.Sc. R.I.

Les 15 ans du régime d assurance médicaments. Le régime privé. Denis Gobeille, M.Sc. R.I. Les 15 ans du régime d assurance médicaments Le régime privé Denis Gobeille, M.Sc. R.I. Historique : Avant 1997 Seuls certains travailleurs québécois et leur famille avaient accès à une assurance médicaments

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional Fiche de lecture du milieu 20 mars 2015 Localisation de la ville de CONTEXTE Superficie : 70,8 km 2 Population (2015) : 41 466 Densité de population : 5,8 hab./ha Densité brute de logement : 13 log./ha

Plus en détail

Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012)

Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) Guide d accompagnement Avril 2015 DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE Préparé par le secteur Planification, évaluation

Plus en détail

Vieillir au masculin au féminin

Vieillir au masculin au féminin Vieillir au masculin au féminin Portrait différencié des femmes et des hommes aînés dans Lanaudière Table des matières Pourquoi un portrait différencié des femmes et des hommes aînés? 04 Les personnes

Plus en détail

Recueil de données ventilées selon les sexes

Recueil de données ventilées selon les sexes Observatoire de la condition féminine en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine Recueil de données ventilées selon les sexes Produit en vertu de l Entente de collaboration en condition féminine pour la Gaspésie

Plus en détail

Le handicap est plus fréquent en prison qu à l extérieur

Le handicap est plus fréquent en prison qu à l extérieur N 854 - JUIN 2002 Prix : 2,20 Le handicap est plus fréquent en prison qu à l extérieur Aline Désesquelles, Institut National d Études Démographiques et le groupe de projet HID-prisons Plus de trois personnes

Plus en détail

Portrait des Jeunes de 12 à 25 ans de la MRC Memphrémagog

Portrait des Jeunes de 12 à 25 ans de la MRC Memphrémagog Document Statistiques Portrait des Jeunes de 12 à 25 ans de la MRC Memphrémagog Préparé pour La Table Jeunesse Socio-économique de Memphrémagog Par Martine Caillier mandatée par la Corporation de développement

Plus en détail

Sécuritéalimentaire SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Sécuritéalimentaire SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Sécuritéalimentaire SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Présent senté le 8 janvier 009 Micheline Séguin Bernier Dt.P., M.Sc. Direction de santé publique Le 8 janvier 009 Plan de présentation Volet Définition de la sécurité

Plus en détail

Also available in English under the title: Report from the National Diabetes System: Diabetes in Canada, 2009.

Also available in English under the title: Report from the National Diabetes System: Diabetes in Canada, 2009. Le diabète au Canada : Rapport du Système national de surveillance du diabète, 29 Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et intervention en

Plus en détail

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités.

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités A/ Enjeux L activité physique évolue en même temps que la société. Si le labeur excessif des périodes antérieures a contribué à un vieillissement prématuré

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

Enquête québécoise sur la santé de la population, 2008

Enquête québécoise sur la santé de la population, 2008 JUIN 2011 Enquête québécoise sur la santé de la population, 2008 Abdoul Aziz Gbaya collaboration Geneviève Marquis Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique et d évaluation

Plus en détail

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés»

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Texte introductif, à lire à haute voix par l enquêteur : «La question qui suit concerne les problèmes

Plus en détail

Les services d accès aux données de l Institut de la statistique du Québec au profit de la recherche IR-CUSM 12 février 2015

Les services d accès aux données de l Institut de la statistique du Québec au profit de la recherche IR-CUSM 12 février 2015 Les services d accès aux données de l Institut de la statistique du Québec au profit de la recherche IR-CUSM 12 février 2015 Marc-Antoine Côté-Marcil Analyste-conseil du CADRISQ-Montréal Plan de la présentation

Plus en détail

Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009

Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009 Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Élément de dynamisme, la population du Grand Creillois est jeune : 36,7 % des habitants ont

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick www.csnb.ca

Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick www.csnb.ca Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick www.csnb.ca Table des matières Qu'est-ce que le portrait de la santé de la population........5 D'où vient notre modèle?...6 Portrait de la santé de la population

Plus en détail

MALADIES VASCULAIRES CÉRÉBRALES

MALADIES VASCULAIRES CÉRÉBRALES LES MALADIES DU CŒUR ET LES MALADIES VASCULAIRES CÉRÉBRALES PRÉVALENCE, MORBIDITÉ ET MORTALITÉ AU QUÉBEC DIRECTION PLANIFICATION, RECHERCHE ET INNOVATION UNITÉ CONNAISSANCE-SURVEILLANCE OCTOBRE 2006 AUTEUR

Plus en détail

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée)

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2013) 1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) 2)

Plus en détail

Proposition d Assurance santé et soins dentaires ScotiaVie MD

Proposition d Assurance santé et soins dentaires ScotiaVie MD Proposition d Assurance santé et soins dentaires ScotiaVie MD Contrat collectif numéro 50183 C. P. 215, succ. Waterloo, Waterloo (Ontario) N2J 3Z9 Il vous suffit de remplir, de signer et d envoyer la présente

Plus en détail

q u estions santé d économie de la analyse Repères Précarités, risque et santé Enquête menée auprès des consultants de centres de soins gratuits

q u estions santé d économie de la analyse Repères Précarités, risque et santé Enquête menée auprès des consultants de centres de soins gratuits Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé analyse Repères Le CREDES a réalisé de septembre 1999 à mai 2000 une enquête sur l état de santé et les logiques de recours

Plus en détail

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES PREVENTION SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE La prévalence du diabète traité est estimée en 2009 à 4,4 % de la population résidant en France soit 3 millions

Plus en détail

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H.,

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H., Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier Direction de santé publique par Louis Drouin, M.D., M.P.H., responsable, secteur Environnement urbain et santé (avec la collaboration

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

LA PRÉMATURITÉ II.CONSEQUENCE SUR LE DEVELOPPEMENT ET LA SANTE DE L ENFANT

LA PRÉMATURITÉ II.CONSEQUENCE SUR LE DEVELOPPEMENT ET LA SANTE DE L ENFANT LA PRÉMATURITÉ I.DEFINITION Durée de gestation normale : 40 semaines Bébés légèrement prématurés : nés entre 33 et 37 semaines complètes d âge gestationnel ou ont un poids entre 1500 et 2500 grammes ou

Plus en détail

Dans la plupart des enquêtes de santé, les estimations de prévalences se rapportent en général aux déclarations des

Dans la plupart des enquêtes de santé, les estimations de prévalences se rapportent en général aux déclarations des Écarts entre morbidité déclarée et morbidité mesurée À travers l enquête décennale santé Dans la plupart des enquêtes de santé, les estimations de prévalences se rapportent en général aux déclarations

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation amoureuse au cours de leur vie (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation amoureuse au cours de leur vie (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation au cours de leur vie (EQSJS) (N de ligne du PCS :) (N de fiche EQSJS : 17.3) Introduction L Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Plan de monitorage interprétatif de l'impact des transformations des services de santé de première ligne sur la population montréalaise.

Plan de monitorage interprétatif de l'impact des transformations des services de santé de première ligne sur la population montréalaise. Plan de monitorage interprétatif de l'impact des transformations des services de santé de première ligne sur la population montréalaise Annexe 2 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT DE RÉSEAUX LOCAUX DE SERVICES DE

Plus en détail

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004 OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL BRUXELLES OBSERVATORIUM VOOR GEZONDHEID EN WELZIJN BRUSSEL Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 23-24 2 8 Commission communautaire commune 2 COLOPHON

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire ayant reçu au moins un diagnostic médical d anxiété, de dépression ou d un trouble de l alimentation (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire ayant reçu au moins un diagnostic médical d anxiété, de dépression ou d un trouble de l alimentation (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire ayant reçu au moins un diagnostic médical d anxiété, de dépression ou d un trouble de l alimentation (EQSJS) (N de ligne du PCS : 14, 176) (N de fiche EQSJS : 12.3)

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

Portrait statistique de la population avec incapacité. Région de Québec 2003

Portrait statistique de la population avec incapacité. Région de Québec 2003 Portrait statistique de la population avec incapacité Région de 2003 Rédaction Direction de la recherche, du développement et des programmes Lucie Dugas, conseillère à l évaluation Isabelle Émond, conseillère

Plus en détail

PORTRAIT DE SANTÉ DE L ESTRIE ET DE SES TERRITOIRES

PORTRAIT DE SANTÉ DE L ESTRIE ET DE SES TERRITOIRES PORTRAIT DE SANTÉ DE L ESTRIE ET DE SES TERRITOIRES STATISTIQUES SUR LE CANCER EN ESTRIE Direction de santé publique de l Estrie Novembre 2014 Ce document a été produit par : Agence de la santé et des

Plus en détail

Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique

Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique Pour le comité d adaptation de la main-d œuvre personnes immigrantes Sébastien Arcand Maher Najari HEC MONTRÉAL 2010

Plus en détail

Connaissance. L utilisation des services de santé mentale par les Montréalais en 2004-2005. Carrefour montréalais d information sociosanitaire

Connaissance. L utilisation des services de santé mentale par les Montréalais en 2004-2005. Carrefour montréalais d information sociosanitaire Agence de la santé et des services sociaux de Montréal L utilisation des services de santé mentale par les Montréalais en 2004-2005 Dé Inf éc ci rmation Connaissance ision Carrefour montréalais d information

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Les données de l'ibge : "Interface Santé et Environnement" Février 2000

Les données de l'ibge : Interface Santé et Environnement Février 2000 1. MÉTHODOLOGIE : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE ENVIRONNEMENT ET SANTÉ PROPOSITION D UN OUTIL DE CLASSEMENT HIÉRARCHIQUE POUR LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Des interactions de plus en plus nombreuses

Plus en détail

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé

Plus en détail

Corps professoral en transformation?

Corps professoral en transformation? JANVIER 2010 VOL 12 NO 1 Répartition par âge Sous-représentation & sous-rémunération des femmes Professeur(e)s autochtones ou appartenant à une minorité visible Conclusion Corps professoral en transformation?

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Marie Hélène Chomienne PLRS 2011 Université d Ottawa IRHM 4E COLLOQUE INTERNATIONAL DES PROGRAMMES LOCAUX ET RÉGIONAUX DE LA SANTÉ (PLRS) 27

Plus en détail

Portefeuille des produits d assurance individuelle à prestations du vivant. Protection du revenu personnel, du style de vie et de l entreprise

Portefeuille des produits d assurance individuelle à prestations du vivant. Protection du revenu personnel, du style de vie et de l entreprise Portefeuille des produits d assurance individuelle à prestations du vivant Protection du revenu personnel, du style de vie et de l entreprise MARCHÉ DES PROFESSIONNELS Police de la Série Professions OBJECTIF

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009)

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA MRC DE MEMPHRÉMAGOG MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) Portrait socio-économique de la Coordination de l édition François Fréchette, conseiller en développement Recherche

Plus en détail

DÉCLARATIONS D ASSURABILITÉ EN CAS D ACCIDENT ET DE MALADIE (invalidité ou soins hospitaliers)

DÉCLARATIONS D ASSURABILITÉ EN CAS D ACCIDENT ET DE MALADIE (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. RENSEIGNEMENTS MÉDICAUX Âge à Prestation mensuelle l émission 500 $ 2 000 $ 2 100 $ 3 000 $ 3 100 $ 4 000 $ 18-45 Aucune

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Partie III : Les déterminants de la santé

Partie III : Les déterminants de la santé Partie III : Les déterminants de la santé La santé de la population bruxelloise dépend de nombreux facteurs qui interviennent à des niveaux différents. Au niveau individuel, outre les facteurs génétiques,

Plus en détail

analyses et surveillance

analyses et surveillance PORTRAIT DES INFECTIONS TRANSMISSIBLES SEXUELLEMENT ET PAR LE SANG (ITSS), DE L HÉPATITE C, DE L INFECTION PAR LE VIH ET DU SIDA AU QUÉBEC S A N T É P U B L I Q U E analyses et C O L L E C T I O N surveillance

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Portrait de la clientèle

Portrait de la clientèle Préparé pour le CPO Des 24-25 septembre 2003 Par Sylvie Bédard Conseillère Sous la direction de Diane Parent Directrice générale ASSTSAS 1. INTRODUCTION L ASSTSAS œuvre principalement auprès d établissements

Plus en détail

PROJET CLINIQUE ET ORGANISATIONNEL PHASE I

PROJET CLINIQUE ET ORGANISATIONNEL PHASE I PROJET CLINIQUE ET ORGANISATIONNEL PHASE I Adopté par le conseil d administration le 24 janvier 2006 La phase I du projet clinique et organisationnel est une production du Centre de santé et de services

Plus en détail

assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective

assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective Les forces du changement en assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective La pénurie de main-d œuvre ralentira la croissance D ici 2030, il manquera 363 000 travailleurs

Plus en détail

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en santé Québec 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 Pourquoi les dépenses

Plus en détail

PORTRAIT DE SANTÉ DES JEUNES QUÉBÉCOIS ÂGÉS DE 15 À 24 ANS

PORTRAIT DE SANTÉ DES JEUNES QUÉBÉCOIS ÂGÉS DE 15 À 24 ANS PORTRAIT DE SANTÉ DES JEUNES QUÉBÉCOIS ÂGÉS DE 15 À 24 ANS Réalisé dans le cadre des travaux du Comité tripartite sur les services sociaux et de santé offerts aux étudiants du réseau collégial public,

Plus en détail