TABLE DE CONCERTATION EN MALADIES CHRONIQUES ET SOINS PALLIATIFS DU KAMOURASKA. «Projet clinique» Version octobre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DE CONCERTATION EN MALADIES CHRONIQUES ET SOINS PALLIATIFS DU KAMOURASKA. «Projet clinique» Version octobre 2010"

Transcription

1 TABLE DE CONCERTATION EN MALADIES CHRONIQUES ET SOINS PALLIATIFS DU KAMOURASKA «Projet clinique» Version octobre 2010

2 PRÉAMBULE En décembre 2003, l Assemblée nationale adoptait la Loi sur le développement des Réseaux locaux de services, ce qui engendra notamment la création des centres de santé et de services sociaux (CSSS). Avec cette nouvelle obligation légale, s arrime une vision novatrice de l organisation des soins de santé et des services sociaux, basée sur la hiérarchisation des services et sur la responsabilité populationnelle. La finalité de cette approche repose sur l amélioration de la santé et du bien-être et l intégration des services offerts. À cet égard, le centre de santé et de services sociaux joue un rôle essentiel mais il ne peut arriver à répondre aux besoins de santé et de bien-être de l ensemble de sa population sans concerter ses partenaires. Ainsi, le projet clinique, via la Table de concertation, permettra au CSSS d établir des liens formels avec les organismes actifs dans la communauté. PORTRAIT SOMMAIRE DE LA POPULATION DU KAMOURASKA En 2009, la région du Kamouraska comptait habitants sur son territoire. La plus grande proportion de la population est âgée entre 45 et 64 ans. Le tableau suivant présente la répartition de la population par tranches d âge. L âge moyen et l espérance de vie En 2006, l âge moyen était de 42,7 ans et selon les perspectives démographiques de l Institut de la statistique du Québec, il augmentera progressivement et devrait atteindre 49,8 ans en Ainsi, les habitants du Kamouraska n échappent pas au phénomène du vieillissement de la population. Répartition de la population du Kamouraska par tranches d'âge ans 33% Selon les données de l Agence de la santé et des services sociaux du Bas-St-Laurent, pour , l espérance de vie à la naissance dans la MRC de Kamouraska est de 80,1 ans. Ce nombre est comparable à celui de la population québécoise qui atteint 81,6 ans ans 22% 65 ans et + 19% ans 12% 0-14 ans 14%

3 Les principales causes de décès Dans la nomenclature des six principales causes de décès prématuré, chez les personnes de 75 ans et moins, les tumeurs cancéreuses arrivent en premier rang avec 49,3 % suivit des maladies circulatoires avec 19, 2 %, les traumatismes non intentionnels avec 4,1 %. Les maladies du système respiratoire, du système nerveux et de l appareil digestif arrivent derrière avec chacun un taux de 2,7 %. Par conséquent, la Table de concertation en maladies chroniques et en soins palliatifs touche quatre des six principales causes de décès prématuré dans la région du Kamouraska, d où l importance d intégrer et de développer les services offerts à cette population par tous les partenaires du réseau local de services (RLS). Les déterminants de santé et les habitudes de vie L Agence de santé et de services sociaux du Bas-St-Laurent souligne que 14,8 % des habitants du Kamouraska âgé de 18 ans et plus souffre d obésité, signifiant un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 30, alors que ce taux atteint 13,4 % dans la région du Bas-St-Laurent et 14,4 % à l échelle provinciale. Dans le même sens, 36,2 % de la population adulte de la MRC a un excès de poids, ce qui correspond à un IMC entre 25,0 et 29,9. Au Bas-St-Laurent, le résultat est de 33,9 % alors qu au Québec, il est de 32,8 %. La littérature documente amplement les conséquences néfastes que peut avoir l obésité ou l excès de poids sur la santé d un individu. Donc, le calcul est simple : 51 % de la population kamouraskoise présente un des principaux facteurs de risque du cancer et des maladies chroniques. La prévalence des maladies chroniques Au Kamouraska en 2005, 19,2 % de la population âgée de 12 ans et plus souffre d hypertension artérielle, 7,5 % de maladies cardiaques et 6,8 % de diabète. Pour ce qui est de l appareil respiratoire, 11,9 % de la population a reçu un diagnostic d asthme et 2,2 % un diagnostic d emphysème, de bronchite chronique ou de maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC). En règle générale, la prévalence de ces maladies est plus forte au Kamouraska que dans la région 01 et qu au Québec, à l exception de la prévalence des maladies pulmonaires obstructives chroniques où le Kamouraska fait bonne figure en obtenant un résultat inférieur aux moyennes régionale et provinciale. Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 3 sur 20

4 Quelques conclusions Ces chiffres nous donnent un portrait sommaire de la population du Kamouraska et nous permettent de tirer certaines conclusions. Tout d abord, les habitants de la MRC n échappent malheureusement pas au phénomène de vieillissement de la population. En outre, une grande majorité présente des facteurs de risque importants à l égard du cancer et des maladies chroniques. Finalement, la prévalence de ces maladies est légèrement supérieure à celles de la région du Bas-St-Laurent et du Québec. À la lumière de ces données, il s avère essentiel de développer au Kamouraska des services intégrés supporté par une approche interdisciplinaire et des mécanismes de références établis et connus des intervenants et des partenaires communautaires. Ultimement, ces interventions permettront d améliorer la qualité de vie, la santé et le bien-être de la population et ainsi réduire la prévalence des maladies chroniques et du cancer. L OBJECTIF GÉNÉRAL Le projet clinique de la «table de concertation en maladies chroniques et en soins palliatifs» du Kamouraska vise à répondre aux besoins de santé et de bien-être de la population de son territoire. Ainsi, le but ultime est d assurer aux habitants du Kamouraska des services de qualité, offerts sur un continuum de soins et surtout, facilement accessibles. LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Développer un meilleur partenariat entre les organismes et les établissements de la région du Kamouraska relativement à la promotion des saines habitudes de vie, dans le traitement et le suivi associés aux maladies chroniques incluant le cancer ainsi que les services offerts en soins palliatifs. Faciliter le cheminement des personnes atteintes de maladies chroniques ou de cancer dans tout le réseau local de service de santé et de services sociaux du Kamouraska, de l annonce du diagnostic jusqu aux soins de fin de vie. LA CLIENTÈLE CIBLE Toute la population du territoire du CSSS de Kamouraska et plus particulièrement : - Les personnes à haut risque et les personnes déjà atteintes de maladies chroniques du territoire du CSSS de Kamouraska; - Les personnes en fin de vie du territoire du CSSS de Kamouraska. Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 4 sur 20

5 Volet 1 PROMOTION DES SAINES HABITUDES DE VIE Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs Supporter l adoption de politiques alimentaires Encourager l adoption de politiques alimentaires dans les différents sites communautaires -Les organismes et sites communautaires du Kamouraska disposent d une politique alimentaire -Développer et signer des ententes de services pour appuyer l adoption de politiques alimentaires -Faire connaître les politiques alimentaires adoptées sur le territoire du Kamouraska 2013 CSSSK -Cormoran -Diabétiques-Amis du KRTB Nombre d ententes de services signées Nombre de sorties médiatiques et nombre de communiqués Nombre d organismes ayant adopté une politique alimentaire Sensibiliser à l importance des saines habitudes de vie Réaliser des activités de promotion de saines habitudes de vie auprès de la population en général -Diminuer la prévalence des maladies cardiaques, du diabète, des problèmes du système respiratoire, du syndrome métabolique et du cancer, au Kamouraska -Supporter la réalisation de nouveaux sentiers de marche -S associer aux municipalités dans la promotion des sentiers -Définir une programmation pour les professionnels du CSSS de Kamouraska (infirmières pivot en maladies chroniques, nutritionniste, kinésiologue) en matière de promotion des saines habitudes de vie -Tenir des kiosques d information portant sur le tabagisme, les saines habitudes alimentaires, un mode de vie actif -Promouvoir le Centre d abandon tabagique (CAT) en s associant à des événements du Kamouraska -Poursuivre notre implication dans la campagne «J arrête, j y gagne» du programme de Lutte au tabagisme En continu CSSSK -Arc-en-ciel du cœur -Diabétiques-Amis du KRTB -Municipalités de la MRC de Kamouraska -Ville de La Pocatière -Viactive -Kino-Québec -Association du cancer de l Est du Québec (ACEQ) - La Montée -Agence de la santé et des services sociaux du Bas-St- Laurent Nombre d activités de promotion des sentiers de marche auxquelles le CSSS s est associé Nombre d ateliers réalisés portant sur les saines habitudes de vie Nombre de kiosques d information tenus Implication dans la campagne «J arrête, j y gagne» Taux de prévalence des maladies chroniques Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 5 sur 20

6 Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs Poursuivre le dépistage de personnes présentant des facteurs de risque en milieu de travail -Rejoindre 50 personnes par année, en milieu de travail, dans le cadre de sensibilisation aux saines habitudes de vie -Prévoir des activités de formation pour certains groupes de travailleurs à risque -Mettre à la disponibilité des participants des dépliants promotionnels sur les saines habitudes de vie En continu CSSSK -Arc-en-ciel du cœur -Diabétiques-Amis du KRTB Nombre d entreprises rejointes par des activités de formation Nombre d activités de formation réalisées Nombre de travailleurs rejoints par année

7 Volet 2 PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES MALADIES CHRONIQUES Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs Faire la promotion des services Informer la population du Kamouraska de l existence du programme de suivi systématique individuel et de groupe pour les personnes ayant reçu un diagnostic d asthme, de diabète, d infarctus, d insuffisance cardiaque, de maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) et de syndrome métabolique -Réaliser deux activités de communication par année, dans le but de faire connaître le suivi systématique de la clientèle -Produire les outils de promotion (dépliants) -Informer le personnel du CSSSK et les organismes partenaires des services existants -Transmettre aux médias l information pour diffusion 2012 CSSSK -Arc-en-ciel du cœur -Diabétiques-Amis du KRTB -Nombre d outils de promotion conçus et diffusés -Nombres de présentations effectuées -Nombres de communiqués acheminés dans les médias Développer de nouvelles ententes entre partenaires Établir des ententes de collaboration entre les partenaires locaux afin de réaliser des activités d entraide, d information, de prévention des maladies chroniques -Établir deux ententes de collaboration portant sur des activités d entraide et de prévention de maladies chroniques -Identifier avec les organismes communautaires ciblés, la nature des services d entraide, d information et de groupe qu il est possible d offrir -Déterminer les mécanismes de référence aux organismes communautaires ciblés 2012 CSSSK -Arc-en-ciel du cœur -Diabétiques-Amis du KRTB -Nombre d.ententes de service établies -Nombre d activités d entraide -Nombre d activités d information -Déterminer les mécanismes de références à l équipe interdisciplinaire du CSSSK -Mettre en place les conditions de réalisation de l entente de service Établir des ententes de services entre les partenaires locaux afin de réaliser des activités d entraide, d information, de prévention du cancer - Établir une entente de collaboration portant sur des activités d entraide et de prévention du cancer -Identifier avec les organismes communautaires ciblés la nature des services d entraide, d information et de groupe qu il est possible d offrir -Déterminer les mécanismes de référence aux organismes communautaires ciblés 2012 CSSSK -Perce-Neige - Associations ou organismes dont la mission est la lutte au cancer -Nombre d ententes de service établies -Nombre d activités d entraide -Nombre d activités d information Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 7 sur 20

8 Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs -Déterminer les mécanismes de références à l équipe interdisciplinaire du CSSSK -Mettre en place les conditions de réalisation de l entente de service Développer des mécanismes de référence et de liaison avec tous les partenaires du réseau local de services de santé et de services sociaux du Kamouraska -Doter le RLS d un mécanisme de liaison et de référence simple et rapide pour les clients sans médecin de famille et/ou les clients ayant une maladie chronique -Déterminer et améliorer les mécanismes de référence aux organismes communautaires ciblés et les faire connaître -Déterminer les mécanismes de référence à l équipe interdisciplinaire du CSSSK et les faire connaître -Pour les usagers sans médecin de famille, améliorer les mécanismes de référence au guichet d accès aux médecins de première ligne, puis les faire connaître 2012 CSSSK -Arc-en-ciel du cœur -Diabétiques-Amis du KRTB -Perce-Neige -Cormoran -Disponibilité d un mécanisme de référence entre les partenaires du RLS, pour les personnes ayant une maladie chronique -Disponibilité d un mécanisme d accès pour les personnes sans médecin de famille Raffermir le rôle du pharmacien communautaire et développer celui de l infirmière dans un groupe de médecine familiale (GMF) et celui de l infirmière praticienne spécialisée (IPS). Optimiser le rôle du pharmacien communautaire dans le suivi de la clientèle atteinte de maladies chroniques ou de cancer -Avoir deux pharmaciens communautaires impliqués dans le suivi de la clientèle atteinte de maladies chroniques ou de cancer -Avec les pharmaciens communautaires, déterminer leur rôle actuel -Déterminer, avec eux, leur rôle optimal -Définir les modalités de collaboration et de référence 2012 CSSSK -Pharmacies communautaires -Nombre de pharmaciens communautaires impliqués dans le suivi de la clientèle atteinte de maladies chroniques ou de cancer -Modalités de collaboration de référence établies Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 8 sur 20

9 Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs Introduire le rôle de l infirmière dans un groupe de médecine familiale (GMF) et assurer la participation des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) -Doter le GMF de deux infirmières praticiennes spécialisées -Doter le GMF d une infirmière -Rencontrer le groupe de médecine familiale du Kamouraska -Établir le rôle de l infirmière en GMF -Établir le rôle de l IPS 2013 CSSSK -Groupe de médecine familiale du Kamouraska -Agence de santé et de services sociaux du Bas-St-Laurent - Nombre d infirmières en GMF disponibles au Kamouraska -Nombre d infirmières praticiennes spécialisées disponibles au Kamouraska -Rôle de l infirmière en GMF établi -Rôle de l IPS établi -Nombre d usagers rencontrés par l infirmière en GMF -Nombre d usagers rencontrés par l IPS Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 9 sur 20

10 Volet 3 LUTTE CONTRE LE CANCER ET SOINS PALLIATIFS Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs Compléter la mise en place d un réseau local de services intégrés en oncologie et soins palliatifs Bonifier et arrimer la gamme de services en soins palliatifs, en partenariat avec les membres de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» -Le RLS dispose d une gamme complète de services en soins palliatifs -Identifier l offre de service actuelle -Identifier les services à mettre en place -Identifier les rôles et responsabilités des intervenants et des partenaires -Définir les corridors de services à mettre en place -Définir les mécanismes de référence et les faire connaître 2012 CSSSK -Perce-Neige -Cormoran -Kam-Aide -Service de pastorale sociale -Médecins -Pharmacies communautaires Offre de services établie Mécanismes de référence définis et intégrés Disponibilité de lits de soins palliatifs -Faire connaître à la population du Kamouraska l offre de service en soins palliatifs Bonifier et arrimer l offre de service en oncologie, en partenariat avec les membres de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» -Le CSSSK obtient son accréditation comme centre de traitement en oncologie -Le RLS dispose d un continum de services en oncologie, de la prévention jusqu aux soins en fin de vie -Identifier l offre de service actuelle -Identifier les services à mettre en place -Identifier les rôles et responsabilités des intervenants et des partenaires -Définir les corridors de services à mettre en place 2011 CSSSK -Perce-Neige -Cormoran -Kam-Aide -Pharmacies communautaires Offre de services établie Mécanismes de référence définis et intégrés Accréditation obtenue par le CSSSK -Définir les mécanismes de référence et les faire connaître Établir une entente de service avec un ou des centres régionaux en oncologie -Doter la 1 ère ligne en oncologie d une entente de services formelle avec un centre de 2 e ligne -Tracer la trajectoire des patients pour faire ressortir les besoins de ceux-ci et identifier les moyens pour faciliter et améliorer l accès aux services et aux soins -Identifier les modalités de collaboration interprofessionnelle et inter organisationnelle au niveau local et régional 2011 CSSSK Établissements de santé de deuxième ligne : -Hôtel-Dieu de Lévis -CSSS de Rimouski-Neigette Entente de service formelle obtenue avec un établissement de santé de deuxième ligne Présence de corridors de services Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 10 sur 20

11 Orientations Objectifs Cibles Moyens suggérés Échéancier Responsables Partenaires Indicateurs -Signer les ententes de services Pour la clientèle en oncologie et de soins palliatifs du Kamouraska, s assurer de la présence de services concertés entre les partenaires : CSSSK Centre d Action Bénévole «Perce-Neige» -Que % des personnes en soins palliatifs et en oncologie disposent d un PSII -Définir les modalités de collaboration et de référence -Faire connaître les services communautaires disponibles sur le territoire du Kamouraska 2012 CSSSK - Perce-Neige - Cormoran - Kam-Aide Modalités de collaboration et de référence établies avec chacun des organismes Nombre de références aux organismes Nombre de PSII réalisés Centre d Action Bénévole «Cormoran» Entreprise d économie sociale «Kam-Aide» Faire la promotion des services existants en oncologie et soins palliatifs Faire connaître à la population les services en oncologie au Kamouraska -Réaliser au moins une activité médiatique/année afin de faire connaître les services en oncologie -Réaliser un dépliant promotionnel -Utiliser l ensemble des médias pour faire connaître les services offerts (les journaux locaux, radio locale) 2012 CSSSK -Perce-Neige -Cormoran -Kam-Aide Nombre de sorties médiatiques et/ou communiqués Faire connaître à la population les services de soins palliatifs au Kamouraska -Réaliser au moins une activité médiatique/année afin de faire connaître les services de soins palliatifs -Réaliser un dépliant promotionnel -Utiliser l ensemble des médias pour faire connaître les services offerts (les journaux locaux, radio locale) 2013 CSSSK -Perce-Neige -Cormoran -Kam-Aide Nombre de sorties médiatiques et/ou communiqués Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 11 sur 20

12 CONCLUSION La finalité visée par la mise en place de ce projet clinique en regard des maladies chroniques et les soins palliatifs vise à offrir des services permettant, entre autres : - la réduction de la prévalence de ces maladies; - la diminution de la mortalité et de la morbidité; - l amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes ainsi que de leurs familles et proches; - la réduction de la fréquentation aux soins d urgence; - la diminution du nombre d hospitalisations et sa durée; - d offrir le bon service au bon moment par la bonne personne; - l amélioration de l état de santé et de bien-être des Kamouraskois(es); Ce travail colossal ne peut se réaliser seul. Pour relever ce beau défi, l implication et l engagement de tous les acteurs qui œuvrent auprès de ces clientèles sont essentiels. Ainsi, tous les membres de cette Table de concertation, nos partenaires, ont un rôle important à jouer dans le but d offrir de meilleurs services à la population. Et cette population, c est chacun et chacune d entre nous, c est nos parents, nos frères, nos sœurs, nos amis qui habitent fièrement le Kamouraska. Et, tous ont ou auront besoin de ces services un jour. Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 12 sur 20

13 ANNEXE I Membres de la Table de concertation maladies chroniques et soins palliatifs CSSSK Organisme Personne-ressource Fonction Adresse postale et courriel Téléphone Mme Brigitte Legault, par intérim Directeur des programmes et des soins infirmiers , poste 3229 Dr. Mario Lebel Co gestionnaire médical de l'oncologie , poste 0 Dre Josée Rousseau Médecin responsable des Maladies chroniques , poste 0 Mme Marie Gagnon Mme Caroline Landry Chef de l administration de programmes (PPALV, SAD-SIPPA, SAG) Conseillère-cadre à la direction des programmes et des soins infirmiers , poste , poste 7371 Mme Christina Morin-Albert Infirmière-pivot en oncologie , poste 7896 Mme Nathalie Dionne Travailleuse sociale , poste 7282 Services Kam-Aide Mme Josée Levesque Directrice générale Centre d'action bénévole Cormoran Mme Pascale Ouellet Directrice générale Les Diabétiques-Amis du KRTB M. Noël Thériault L'Arc-en-ciel du cœur M. Roger Ouellet Président Mme Gisèle Couture Viactive Mme Céline Pelletier Cégep La Pocatière, formation en soins palliatifs Mme Rachel-Anne Côté Perce-neige Mme Christiane Lévesque 703, 11 e avenue La Pocatière (Québec) G0R 1Z0 140, 4 e avenue La Pocatière (Québec) GOR 1Z0 708, 4 e avenue, bureau 202 La Pocatière (Québec) G0R 1Z , poste Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 13 sur 20

14 ANNEXE II Répertoire des services offerts par chacun des membres de la Table de concertation Mission : Services offerts : Clientèle : Organisme : CSSS DE KAMOURASKA Maintenir, améliorer et restaurer la santé et le bien-être de la population de la MRC de Kamouraska en rendant accessible un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Kamouraska. Le Centre de santé et de services sociaux de Kamouraska offre des services dans les programmes de : santé physique, personnes en perte d autonome liée au vieillissement, santé mentale, déficience physique, déficience intellectuelle et trouble envahissant du développement, dépendance, santé publique, jeunes en difficulté. Les professionnels de la santé et des services sociaux sont appuyés par de multiples services de soutien indispensables à leur fonctionnement : accueil, admission, réception et secrétariat, alimentation, approvisionnement, archives médicales, bibliothèque médicale, buanderie-lingerie, comptabilité, entretien ménager (sanitaire), fonctionnement et entretien des installations matérielles, génie biomédical, ressources humaines, sécurité et communication, système d information, etc. Hôpital Notre-Dame-de-Fatima - Soins généraux et spécialisés : médecine générale, médecine interne, anesthésie-réanimation, réadaptation, services psycho-sociaux, chirurgie, imagerie médicale, biologie médicale (biochimie, microbiologie et infectiologie), chirurgie, pharmacie, nutrition clinique, orthophonie, consultations spécialisées (gynécologie, pneumologie, ORL, pédiatrie, ophtalmologie, urologie, orthopédie, médecine interne). Hébergement et soins de longue durée : Le CHSLD compte 151 lits d hébergement répartis dans trois installations (Centre D Anjou St-Pacôme, Centre Thérèse Martin de Rivière- Ouelle et Centre Villa Maria à Saint-Alexandre. Hébergement de type intermédiaire : Sept ressources intermédiaires offrent 69 places d hébergement. Centre de jour : 3 points de services dont Rivière-Ouelle, Saint-André et Saint-Pascal. CLSC décentralisé en trois points de service : La Pocatière, Saint-André et Saint Pascal. Services médicaux dans chaque point de service : Interventions communautaires, services psychosociaux, services de réadaptation, services psychologiques, soins infirmiers, clinique jeunesse, activités de prévention en santé publique, périnatalité, soutien à domicile, urgence sociale 24/7, ergothérapie, physiothérapie, orthophonie, hygiène dentaire, nutrition clinique, santé au travail et autres services. Population de la MRC de Kamouraska Territoire : MRC de Kamouraska. Heures d ouverture : Personne-ressource : M. Michel Beaulieu, Directeur général Coordonnées : 575, avenue Martin, Saint-Pascal (Québec) GOL 3Y0 Numéro de téléphone : , poste 3229 Adresse électronique : Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 14 sur 20

15 Organisme : ARC-EN-CIEL DU COEUR Mission : Offrir des services d aide aux personnes touchées par la maladie cardiaque ou présentant des facteurs de risque Services offerts : Programme de réadaptation physique avec prescription d activités physiques sous la supervision d une équipe interdisciplinaire (médecin, infirmière, éducateur physique). Entraide, formation, information, conférences, ateliers, accompagnement, bénévoles-visiteurs au CH sur demande, kiosque d information avec distribution de dépliants, écoute téléphonique hebdomadaire, support à Vie-Active et au programme vie à cœur. Clientèle : Personnes atteintes de pathologies cardiaques et leurs proches et ceux et celles présentant des facteurs de risque Territoire : La MRC de Kamouraska et la partie est de la MRC de l Islet (Ste-Louise et St-Roch) Heures d ouverture : 09h.00-17h.00 Personne-ressource : Coordonnées (adresse) : Roger Ouellet 508, 12 e avenue, La Pocatière, G0R 1Z0 Numéro de téléphone : Adresse électronique : Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 15 sur 20

16 Organisme : CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE CORMORAN Mission : La mission d un centre d action bénévole est de promouvoir l action bénévole dans les différents secteurs de l activité humaine et de susciter une réponse à des besoins du milieu. De plus, dans notre région, cette mission s actualise dans le soutien à l activité bénévole et la dispensation directe de certains services par des bénévoles, principalement dans le domaine de la santé et des services sociaux. Services offerts : La promotion de l activité bénévole et sa reconnaissance; Le support aux bénévoles et leur formation; Le support aux organismes intervenant dans le même domaine; Le support aux individus, incluant l accompagnement-transport aux services de santé et aux services sociaux, les popotes roulantes et les visites amicales; L implication, en fonction des besoins du milieu et des ressources du centre, dans la mise en place et la dispensation, directe ou indirecte, d activités de base telles que : o o o Repas et activités communautaires Vie-Active à domicile Téléphone amical o o o Service de sécurité à domicile (Pair) Aide aux formulaires Perce-Neige Kamouraska (Accompagnement pour les personnes atteintes de cancer et accompagnement de fin de vie) Clientèle : Pour promotion, support aux organismes et support aux bénévoles : organismes intervenant dans le domaine de la santé, sports, culturels, etc. Pour le service aux individus : Personnes en perte d autonomie (pour les 0-64 ans : référence obligatoire d un professionnel de la santé et pour les 65 ans et + : Référence non-obligatoire mais souhaitable) Territoire : MRC de Kamouraska Heures d ouverture : 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h30 Personne contact : Pascale Ouellet, directrice Coordonnées (adresse) : 303, rue de l Église C.P. 100, St-Bruno-de-Kamouraska (Québec), G0L 2M0 Numéro de téléphone : Télécopieur : Adresse électronique : Site internet : Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 16 sur 20

17 Organisme : PERCE-NEIGE KAMOURASKA Mission : Perce-Neige est un service bénévole de l Association de cancer de l est du Québec qui a pour mission d :«Humaniser les services aux personnes atteintes de cancer et leurs proches, sensibiliser la population aux risques de la maladie et supporter la lutte contre le cancer.» Services offerts : Perce-Neige est un service bénévole d'entraide et d'accompagnement qui se caractérise par la présence et l écoute et offre les services suivants : -Répit à la famille; -Accompagnement en fin de vie; -Rencontre ou accompagnement dans le milieu de vie ou à l'hôpital; -Entretien téléphonique; -Activités de groupe; -Distribution des guides produit par l ACEQ ; «Guide d information et d orientation pour les personnes touchées par le cancer» et «Accompagner ceux qu on aime en fin de vie» Clientèle : - Les personnes atteintes de cancer et leurs proches. - Les personnes en fin de vie et leurs proches. Territoire : Le territoire desservi par le service bénévole Perce-Neige Kamouraska est la région du Kamouraska ainsi que les municipalités de Saint-Roch-des-Aulnaies et de Sainte-Louise. Heures d ouverture : Le service téléphonique de 9:00 à 20:00 sept jours sur sept. Personne contact : Christiane Lévesque, coordonnatrice des bénévoles. Coordonnées (adresse) : 708 4e avenue, bureau 202, La Pocatière (Québec), G0R 1Z0 Numéro de téléphone : Adresse électronique : Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 17 sur 20

18 Organisme : SERVICES KAM-AIDE INC. Mission : Contribuer au maintien à domicile des personnes en perte d autonomie et/ou avec limitation fonctionnelle. Ces services ont pour but de procurer à sa clientèle une meilleure qualité de vie dans son milieu de vie naturel. Services offerts : Entretien ménager régulier, lessive et repassage, grand ménage, préparation de repas sans diète, présence-surveillance, répit Alzheimer. Clientèle : Personne de 65 ans et plus, personne de moins de 65 ans vivant une incapacité temporaire ou permanente (référées par le CSSSK), population en générale pour le service de grand ménage. Territoire : MRC Kamouraska Heures d ouverture : Personne-ressource : Coordonnées (adresse) : entre 8h et 18 h les jours de semaine. Très occasionnellement la fin de semaine. Josée Lévesque 161 B, route 230 ouest, La Pocatière (Québec) G0R 1Z0 Numéro de téléphone : Adresse électronique : Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 18 sur 20

19 Organisme : LES DIABÉTIQUES-AMIS DU K.R.T.B. Mission : Informer nos membres, éducation de la maladie et autres, Sensibiliser par tous les moyens possibles à la prise en charge de saines habitudes de vie, Prévenir : une attitude pédagogique visant à outiller les gens aux prises avec la maladie. Services offerts : Suivis- accompagnement programme de soins de pieds supports relation d aide assurance spécifique natation (accompagné) massage Informations variées sur le diabète ou autres. Clientèle : Territoire : La population en général Toutes personnes vivantes avec le diabète (quel que soit le type 1-2 ) Les Personnes à risques Toutes personnes présentant des signes de mauvaises habitudes de vie (prévention) Le Kamouraska Rivière-du-Loup Témiscouata Basques Heures d ouverture : De 8:30 à 16:30 Personne-ressource : Noël Thériault, Président & Nancy Nadeau, Agente administrative Coordonnées (adresse) : 28, rue Joly, 6 e Étage, C.P.1463, Rivière-du-Loup (Québec) G5R 4M1 Numéro de téléphone : Bureau & Télécopieur Adresse électronique : Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 19 sur 20

20 Organisme : VIACTIVE Mission : Coordonné par l ASSS-01, le réseau régional VIACTIVE est parrainé par le regroupement des CSSS-01. Ce réseau représente la première structure régionale en promotion de la santé auprès des aînés bas laurentiens. L objectif «VIACTIVE» est de promouvoir des habitudes de vie saines par le biais d un mode de vie physiquement actif. Basé sur une fréquence hebdomadaire, VIACTIVE offre aux aînés l opportunité de pratiquer une activité physique de groupe dont l intensité de l effort respecte la capacité de chaque participant. Le fonctionnement de ce programme est axé sur une approche communautaire faisant appel à la mobilisation des ressources du milieu. Le réseau contribue également à transmettre aux personnes aînées différentes connaissances en matière de santé. Services offerts : - Séances d activités au sein des municipalités - Formation aux animatrices - Support au déploiement Clientèle : Les aînés Territoire : Heures d ouverture : Personne contact : MRC de Kamouraska Responsable Nadia Dolbec Organisatrice communautaire, CSSS Kamouraska , poste 3101 Répondante Céline Pelletier Numéro de téléphone : responsable (Nadia) : , poste 3101, répondante (Céline) Adresse électronique : et Projet clinique de la «Table de concertation en maladies chroniques et soins palliatifs» Page 20 sur 20

PROJET D ORGANISATION CLINIQUE DU CSSS DORVAL-LACHINE-LASALLE Bilan d étape

PROJET D ORGANISATION CLINIQUE DU CSSS DORVAL-LACHINE-LASALLE Bilan d étape TABLE DE TRAVAIL : TABLE SECTORIELLE POUR LES MALADIES CHRONIQUES Clientèle ciblée : La table sectorielle sur les maladies chroniques vise la clientèle vulnérable souffrant de maladies pulmonaires obstructives

Plus en détail

2012-2015. amélioration de la performance

2012-2015. amélioration de la performance 2012-2015 amélioration de la performance La performance est un concept multidimensionnel soutenant les enjeux stratégiques, ainsi que les orientations définies à notre CSSS. L ensemble de nos interventions

Plus en détail

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 présenté à L APPUI BAS-SAINT-LAURENT par de la MRC de Rivière-du-Loup Mars 2013 VISION Les proches aidants d une personne aînée en perte d autonomie

Plus en détail

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec et des services sociaux au Québec David Levine Président-directeur général Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, 2005 Une réforme majeure Un

Plus en détail

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h Améliorer continuité s soins pour clientèle cancer Le rôle l infirmière pivot Amélie Corbeil Inf., M.Sc., MBA Conseillère - Pratique santé Le 20 novembre 2007 15 h Pn présentation Contexte Objectifs l

Plus en détail

Table : santé physique et maladies chroniques

Table : santé physique et maladies chroniques Table : santé physique et maladies chroniques Légende : en continu : en cours, à poursuivre et finaliser : à développer : Priorité : 1. Rendre accessible le continuum de services requis aux personnes atteintes

Plus en détail

Guide sur la sécurité/qualité à l intention des usagers des CLSC.

Guide sur la sécurité/qualité à l intention des usagers des CLSC. Le Centre de santé et de service sociaux de la Vallée-de-la-Gatineau est heureux de vous offrir des services sociaux et communautaires à partir de ses intallations CLSC. Afin de répondre adéquatement aux

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE DE SOUTIEN À LA DÉCISION CLINIQUE EN SANTÉ MENTALE ADULTE L OUTIL ALLIANCE alliancesantementale.org À QUI S ADRESSE CE GUIDE ET POURQUOI UN GUIDE

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent (CSSS-06) & Hôpital Sacré-Cœur de Montréal 20

Plus en détail

Première partie LE CONTEXTE

Première partie LE CONTEXTE 13 Première partie LE CONTEXTE LA LOI SUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET LE PROGRAMME NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2003-2012 Le Programme national de santé publique 2003-2012 a été institué par la Loi sur la santé

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer L intégration du concept à la pratique quotidienne...! Danièle Paquette-Desjardins Chargée de projet, co-auteur et formatrice Paquette-Desjardins,

Plus en détail

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL L ORGANISATION MÉDICALE LES DIRECTEURS MÉDICAUX DES REGROUPEMENTS-CLIENTÈLES Préparé par: Préparé par: Dr Michèle Drouin Conseillère médicale aux dossiers stratégiques

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession 1 Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession Optimisation de la gestion du diabète et réseautage interne au CSSS de Gatineau entre VERS SA Santé et l hôpital Pierre-Janet Marie

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI)

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) 5 e rendez-vous de la gestion des maladies chroniques 2-3 octobre 2014,

Plus en détail

Le CSSS de Chicoutimi

Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi est un établissement dynamique, à l image des quelques 300 médecins et 3 300 employés et professionnels de la santé qui œuvrent, jour après jour, à transmettre

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

Programme de formation de base en MPOC

Programme de formation de base en MPOC Programme de formation de base en MPOC et spécifiques Développé en 2009 Valérie Chabot, inhalothérapeute, conseillère aux programmes, RQAM Patricia Côté, inf., M. A., directrice générale adjointe, RQAM

Plus en détail

FICHE 3 Davantage de soutien à domicile et de services dans la communauté

FICHE 3 Davantage de soutien à domicile et de services dans la communauté FICHE 3 Davantage de soutien à domicile et de services dans la communauté Le soutien à domicile est toujours la première option considérée lorsqu une personne âgée se retrouve en perte d autonomie et qu

Plus en détail

SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX SERVICES EN LANGUE ANGLAISE

SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX SERVICES EN LANGUE ANGLAISE POUR ÉLABORER DES PROJETS CLIINIIQUES EN TENANT COMPTE DES BESOIINS ET DES PARTIICULARIITÉS DES PERSONNES D EXPRESSIION ANGLAIISE ET DU CADRE LÉGIISLATIIF EN PLACE L AIDE-MÉMOIRE SECRÉTARIAT À L ACCÈS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau 2013-2014 Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau HPJ 2013-2014 P a g e 1 TABLE DES MATIERES Présentation générale... 2 Internats en psychologie

Plus en détail

Plan stratégique 2011 2015 CHAQUE GESTE COMPTE, LA SANTÉ DE TOUS DÉPEND DE CHACUN

Plan stratégique 2011 2015 CHAQUE GESTE COMPTE, LA SANTÉ DE TOUS DÉPEND DE CHACUN Plan stratégique 2011 2015 CHAQUE GESTE COMPTE, LA SANTÉ DE TOUS DÉPEND DE CHACUN Message du président et du directeur général C est avec plaisir et fi erté que nous vous présentons le plan stratégique

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : CHSLD HEATHER inc. Installation (CHSLD) : CHSLD

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION

ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION Informer la population des Maintenir la distribution du calendrier services offerts aux municipal. familles et aux aînés. Donner une affichette magnétique (FA) 2016 «Services

Plus en détail

Guide d appel de projets :

Guide d appel de projets : Guide d appel de projets : activités ou évènements ponctuels pour les proches aidants de personnes aînées atteintes de la maladie d Alzheimer ou maladies apparentées dans le cadre du mois de la sensibilisation

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

La santé mentale - une priorité pour le Département de la santé et de l action sociale

La santé mentale - une priorité pour le Département de la santé et de l action sociale La santé mentale - une priorité pour le Département de la santé et de l action sociale Nouvelle orientation stratégique La volonté du Département est inscrite dans le programme de législature 2007-2012

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces Synthèse des besoins et recommandations Dans le document «La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces»,

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA 2013 Introduction Suite au succès et à l importance d une politique familiale, la municipalité de Tadoussac désire maintenant améliorer la qualité de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD)

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RÉGION : Mauricie et Centre-du-Québec ÉTABLISSEMENT : Centre de santé et de services

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés PLAN D ACTION MADA politique municipalité amie des ainés Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Nous tenions à nous doter d une politique Municipalité amie des aînés (MADA) pour témoigner

Plus en détail

Services sociaux généraux

Services sociaux généraux Orientations relatives aux standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Services sociaux généraux Offre de service Programme-services SERVICES GÉNÉRAUX ACTIVITÉS CLINIQUES

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Évaluation des besoins de la collectivité en matière de santé : St Stephen, St Andrews et collectivités avoisinantes

Évaluation des besoins de la collectivité en matière de santé : St Stephen, St Andrews et collectivités avoisinantes 01/08/2014 Évaluation des besoins de la collectivité en matière de santé : St Stephen, St Andrews et collectivités avoisinantes SOMMAIRE CRÉÉ PAR : HFHG CONSULTING INC., GRAND FALLS/GRAND-SAULT, NOUVEAU-BRUNSWICK

Plus en détail

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif -

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - - favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - 1. PRÉAMBULE Il est reconnu que les jeunes en forme et en santé réussissent mieux à l école; ils sont plus attentifs et se concentrent

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures ACTION 1 : coordonner les acteurs du territoire pour prévenir la perte d autonomie Mettre en place un accompagnement par l activité physique

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2013-2014. CSSS de Kamouraska

Rapport annuel de gestion 2013-2014. CSSS de Kamouraska Rapport annuel de gestion 2013-2014 CSSS de Kamouraska Un merci particulier à Mmes Lorraine Bouchard, Ghislaine Bouchard et Dr Denis Pelletier pour la photo de couverture. Conception et réalisation : Mme

Plus en détail

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation Jeunes : activités d apprentissage Soutien aux familles Écoles et milieux fréquentés par les jeunes : environnements physique et social Communauté CE QUE L ON SAIT Les préférences alimentaires, les connaissances

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Reconnaître les variables de l environnement psychosocial de travail Connaître les risques pour la santé reliés aux contraintes psychosociales de l organisation du travail Connaître

Plus en détail

mesures efficaces et nécessaires

mesures efficaces et nécessaires 10 mesures efficaces et nécessaires Association québécoise de prévention du suicide UnE réduction majeure DU SUiciDE EST possible, nécessaire et urgente appel volonté urgence évitable Trois suicides sont

Plus en détail

Du soutien pour nos ainés

Du soutien pour nos ainés sainte-claire Du soutien pour nos ainés répertoire de services présentation La Table de concertation des personnes ainés et leurs proches de Bellechasse vous offre ce carnet de référence pour vous permettre

Plus en détail

Projet régional de soutien aux aidants naturels

Projet régional de soutien aux aidants naturels S A N T É P U B L I Q U E Projet régional de soutien aux aidants naturels Profil des aidants et des personnes aidées et profil des interventions et activités réalisées par les organismes communautaires

Plus en détail

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante La santé et les soins de santé pour une population vieillissante Sommaire de politique de l Association médicale canadienne Décembre 2013 1) Introduction et contexte En 2010, 14 % de la population du Canada

Plus en détail

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal Trousse d information L organisation des services médicaux de première ligne à Novembre 2004 L organisation des services médicaux de première ligne à Centre de santé et de services sociaux de La Petite

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition AHUNTSIC 2002/2003

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition AHUNTSIC 2002/2003 Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier AHUNTSIC Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour mission de

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Outaouais Établissement : Centre de santé et de services sociaux de Gatineau

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des. personnes handicapées

Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des. personnes handicapées Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des personnes handicapées Table des matières Remerciements......................................... 3 Mot du maire...........................................

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

PLAN DE REDRESSEMENT BUDGÉTAIRE PRÉCONISÉ PAR L'EMPLOYEUR ET DÉPOSÉ AU CONSEIL D'ADMINISTRATION LE 9 JUIN 2010.

PLAN DE REDRESSEMENT BUDGÉTAIRE PRÉCONISÉ PAR L'EMPLOYEUR ET DÉPOSÉ AU CONSEIL D'ADMINISTRATION LE 9 JUIN 2010. PLAN DE REDRESSEMENT BUDGÉTAIRE PRÉCONISÉ PAR L'EMPLOYEUR ET DÉPOSÉ AU CONSEIL D'ADMINISTRATION LE 9 JUIN 2010. Mise en contexte Le CSSSJM a été créé en 2004 par la fusion de sept (7) étsablissements,

Plus en détail

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES?

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? Des services et du soutien dans les communautés pour les personnes touchées par la maladie d Alzheimer/maladies apparentées RÉDIGÉ PAR Mme Magalie

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF POLITIQUE POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES FORMATION PROFESSIONNELLE # 48-01 Adoption le 12 juin 2007

Plus en détail

Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1

Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1 Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Introduction 3

Plus en détail

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique) PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-EST ET ANJOU 2002/2003

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-EST ET ANJOU 2002/2003 Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier MERCIER-EST ET ANJOU Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

PROGRAMME RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION (TCA) : 26 mai 9h30 15h SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE LE DÉFI DU LORICORPS

PROGRAMME RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION (TCA) : 26 mai 9h30 15h SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE LE DÉFI DU LORICORPS Recherche PROGRAMME Formation Intervention Journée «Portes ouvertes» 26 mai 9h30 15h ATRIUM UQTR RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE (TCA) : LE DÉFI DU LORICORPS

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

L'intervention en prévention des ITSS à Montréal : potentialités, limites et défis de la collaboration public-communautaire

L'intervention en prévention des ITSS à Montréal : potentialités, limites et défis de la collaboration public-communautaire Direction de santé publique L'intervention en prévention des ITSS à Montréal : potentialités, limites et défis de la collaboration public-communautaire Midis InterActions CSSS CAU de Bordeaux-Cartierville

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 La MARPA Un Label ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 Le Label MARPA 2015 Le Label MARPA est attribué par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole aux projets qui concrétisent les

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action Septembre 2013 Famille Table des matières Mot du maire... 1 Mot de la conseillère responsable des questions familiales et des aînés... 1 Présentation

Plus en détail

SECTEUR DU CLSC PIERREFONDS

SECTEUR DU CLSC PIERREFONDS Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier SECTEUR DU CLSC PIERREFONDS Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Équipe de Collaboration Interprofessionnelle

Équipe de Collaboration Interprofessionnelle Équipe de Collaboration Interprofessionnelle Juin 2012 Tazim Virani Rapport commandé par l Association des infirmières et infirmiers du Canada fcrss.ca Ce document est disponible à www.fcrss.ca. Le présent

Plus en détail

Sommaire des projets financés

Sommaire des projets financés Sommaire des projets financés Le Centre du Vieux Moulin de LaSalle Le projet Carrefour d information pour aînés offrira une gamme de services et d activités d information, de référence, d accompagnement

Plus en détail

Énoncé de position LE MÉDECIN DE FAMILLE : UN RÔLE ESSENTIEL À MODERNISER

Énoncé de position LE MÉDECIN DE FAMILLE : UN RÔLE ESSENTIEL À MODERNISER Énoncé de position LE MÉDECIN DE FAMILLE : UN RÔLE ESSENTIEL À MODERNISER 18 février 2005 2 I. Introduction Le comité administratif du Collège des médecins du Québec amorçait, le 12 novembre 2003, une

Plus en détail

Auteur Robert Ste-Marie. Collaborateurs Louise Lamoureux Lynn Villeneuve Liliane Foisy Caroline Latour Nancy Lefebvre. Coordination Johanne Fournier

Auteur Robert Ste-Marie. Collaborateurs Louise Lamoureux Lynn Villeneuve Liliane Foisy Caroline Latour Nancy Lefebvre. Coordination Johanne Fournier Analyse de la performance des services de soutien à domicile auprès de la clientèle en perte d autonomie liée au vieillissement en Montérégie : Évolution de l offre de services de 2005-2006 à 2009-2010

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

1 E intervention. Présentation Zéro nico pour mon coco. Par Céline Lessard CSSS de la Pointe-de-l Île

1 E intervention. Présentation Zéro nico pour mon coco. Par Céline Lessard CSSS de la Pointe-de-l Île -- SECTION Belles histoires de la PDI-- 1 E intervention Présentation Zéro nico pour mon coco Par Céline Lessard CSSS de la Pointe-de-l Île 94 ZÉRO NICO POUR MON COCO CÉLINE LESSARD Chef d administration

Plus en détail

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE Séminaire Européen SIDIIEF : LES MALADIES CHRONIQUES HENALLUX Namur -19 novembre 2015 LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt A l intention des (ONG) intéressées à la mise en œuvre des activités du Projet Fond Global-PNUD HAITI (VIH SIDA)

Appel à Manifestation d Intérêt A l intention des (ONG) intéressées à la mise en œuvre des activités du Projet Fond Global-PNUD HAITI (VIH SIDA) Appel à Manifestation d Intérêt A l intention des (ONG) intéressées à la mise en œuvre des activités du Projet Fond Global-PNUD HAITI (VIH SIDA) Le PNUD en tant que Récipiendaire Principal (RP) du Fond

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 9 Services de soutien à domicile 11 Services pour

Plus en détail