Mathématique - Cours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mathématique - Cours"

Transcription

1 Mathématique - Cours Filière STAV Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3

2 Sommaire 1 Ensemble 2 Équations et inéquations - Système du 1 er degré 2.1 Équations du type f(x)=g(x) Résolution graphique Résolution algébrique 2.2 Équations - produits 2.3 Inéquations 2.4 Intervalles 2.5 Systèmes de deux équations à deux inconnues 2.6 Équation de droite 3 Équation du second degré Résolution algébrique Résolution graphique Factorisation 3.1 Inéquations 3.2 Équation polynomiale 4 Fonctions 4.1 Vocabulaire 4.2 Représentation graphique Fonction affine 4.3 Opérations avec les fonctions 4.4 Résolution graphique 4.5 Fonction de référence 4.6 Fonctions du second degré 4.7 Fonctions homographique 4.8 Fonctions trigonométrique 4.9 Limite d une fonction Limite d une fonction en zéro Limite d une fonction en 4.10 Asymptotes 4.11 Limites des fonctions de références 4.12 Opérations sur les limites et limites indéterminés 4.13 Notion de tangente 4.14 Dérivabilité et nombre dérivé 4.15 Dérivée et sens de variation d une fonction 4.16 Fonctions logarithmes 4.17 Fonctions exponentielles 4.18 Intégrale

3 Référentiel Objectif : Mobiliser des concepts et des raisonnements mathématiques pour résoudre des problèmes dans des champs d application divers Outre l apport de nouvelles connaissances, la formation vise le développement des compétences suivantes : mettre en œuvre une recherche de façon autonome, mener des raisonnements, avoir une attitude critique vis-à-vis des résultats obtenus, communiquer à l écrit et à l oral. L utilisation des calculatrices graphiques et de l outil informatique est une obligation dans la formation. Ces outils permettent d une part d expérimenter, de conjecturer, de construire et d interpréter des graphiques, et d autre part d alléger ou d automatiser certains calculs numériques et algébriques. En seconde générale et technologique, les élèves ont conçu et mis en œuvre des algorithmes. Cette formation se poursuit tout au long du cycle terminal. 1. Traiter des problèmes relevant de la modélisation de phénomènes continus ou discrets a) Résoudre un problème concret dont la situation est modélisée par une suite arithmétique ou géométrique b) Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème c) Utiliser la représentation graphique de fonctions pour contrôler des résultats, conjecturer des propriétés de la fonction, résoudre des équations et des inéquations d) S approprier la notion de nombre dérivé en un point (limite du taux de variation, coefficient directeur de la tangente) et utiliser la dérivation pour étudier (variations, recherche d extremum) des fonctions du type : x ax 2 + bx + c x x x ax + b + c x + d x ax 3 + bx 2 + cx + d x ax + b cx + d e) Déterminer la limite d une fonction simple et interpréter graphiquement une limite en termes d asymptote f) Déterminer les primitives d une fonction simple g) Connaître et utiliser les variations, les limites et la représentation graphique des fonctions logarithme népérien et exponentielle h) Appliquer les propriétés algébriques et analytiques de ces deux fonctions i) Résoudre une inéquation d inconnue n entier naturel, de la forme q n a ou q n a où q et a sont deux nombres réels strictement positifs donnés j) Étudier et représenter des fonctions du type : x ln ax + b x exp ax + b k) Déterminer une géométriquement dans le cas d une fonction positive 2. Utiliser des techniques d organisation de données et de dénombrement, et approfondir l étude de phénomènes aléatoires a) Interpréter des indicateurs de tendance centrale (mode, moyenne et médiane) et de dispersion (étendue, écart-type et écart interquartile) pour des séries statistiques à une variable b) Analyser des tableaux de contingence pour deux variables statistiques qualitatives (degré de dépendance) c) Décrire quelques expériences aléatoires simples et utiliser des techniques de dénombrement pour calculer des probabilités (arbres, tableaux, diagrammes, combinaisons) d) Déterminer la probabilité conditionnelle d un événement par rapport à un événement de probabilité non nulle e) S approprier la notion de variable aléatoire discrète ; déterminer sur des exemples simples la loi de probabilité associée et l espérance mathématique f) Reconnaître des situations relevant de la loi binomiale et calculer, dans ce cadre, des probabilités g) S approprier la notion de variable aléatoire distribuée suivant une loi normale et calculer des probabilités dans ce cadre, la calculatrice ou un tableur étant des outils à utiliser h) Compléter la problématique de la prise de décision et de l estimation Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 3/27

4 1 Ensemble N contient les nombres 0,1,2,3... C est l ensemble des entiers naturels. Z contient les nombres précédents ainsi que..., 2, 1,0,1,2... C est l ensemble des entiers relatifs. D contient les nombres précédents ainsi que les nombres qui peuvent s écrire sous la forme un entier naturel. C est l ensemble des nombres décimaux. Q contient les nombres précédents ainsi que toutes les fractions par exemple : 48,9;54, C est l ensemble des rationnels. R contient les nombres précédents ainsi que π, 2... C est l ensemble des nombres réels. ( 3 2, 10 3, 562 ) a avec a un entier relatif et n 10n C contient les nombres précédents ainsi que les nombres imaginaires (ex : i tel que i2 = -1) C est l ensemble des nombres complexes. (étudié en filière S) Nous avons donc les inclusions suivantes N Z D Q R C Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 4/27

5 2 Équations et inéquations - Système du 1 er degré 2.1 Équations du type f(x)=g(x) Résolution graphique Résoudre graphiquement une équation du type f (x) = g (x) revient à définir le ou les points d intersection des courbes représentatives des fonctions f et g. On peut voir sur le graphique que la solution de l équation f (x) = g (x) est le point d intersection des deux courbes. On peut lire graphiquement que l abscisse et l ordonnée du point [1;2]. Algébriquement ( on retrouve le point de coordonnées 12 7 ; 11 ) comme solution. 7 Résolution algébrique Résoudre une équation (respectivement une inéquation) d inconnue x, c est trouver toutes les valeurs possibles que l on peut donner à x pour que l égalité (respectivement l inégalité) soit vérifiée. Ce sont les solutions de l équation ((respectivement l inéquation). (1) 5x + 2 = 3x 4 5x = 3x 4 2 5x = 3x 6 5x 3x = 3x 6 3x 2x = 6 2x = x = 3 (2) 4x (x 2) = 5(1 + 2x) on développe : 4x x + 2 = x on réduit : 3x + 2 = x 3x = x 2 3x = 10x + 3 3x 10x = 10x x 7x = 3 7x = x = 3 7 (3) x 3 1 = x On réduit au même dénominateur 2x 6 1 = x 6 on multiplie chaque membre par 6 2x 1 = 9 6x 2x 1+1 = 9 6x+1 2x = 10 6x 2x+6x = 10 6x+6x 8x = 10 8x = x = 10 8 = 5 4 (4) Un grossiste livre 88 plantes à un fleuriste. Il y a des cyclamens et des azalées. Il y a trois fois plus d azalées que de cyclamens. Combien y a-t-il de cyclamens? Choix de l inconnue : Soit x, le nombre de cyclamens. - Mise en équation : 3x + x = 88 - Résolution de l équation 4x = 88 4x 4 = 88 4 x = 22 Conclusion : Il y a 22 cyclamens. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 5/27

6 2.2 Équations - produits Propriété P 1 : Un produit de facteurs est nul si l un, au moins, des facteurs est nul. (1) (3x 2)( x + 7) = 0 or P 1 donc 3x 2 = 0 ou x + 7 = 0 3x = 2 ou x = 7 x = 2 3 ou x = 7 L équation a deux solution : 2 3 et 7 (2) (2 3x)(x 4) (x 4)(5 + 2x) = 0 On factorise : (x 4)((2 3x) (5 + 2x)) = 0 (x 4)(2 3x 5 2x) = 0 (x 4)( 7 5x) = 0 or P 1 donc x 4 = 0 ou 7 5x = 0 3x = 4 ou x = 7 5 L équation a deux solution : 7 5 et 4 (3) x 2 = 9 x 2 9 = 0 (x 3)(x + 3) = 0 or P 1 donc x 3 = 0 ou x + 3 = 0 x = 3 ou x = 3 L équation a deux solution : 3 et Inéquations En ajoutant (ou retranchant) un même nombre aux deux membres d une inégalité, on obtient une nouvelle inégalité de même sens. En multipliant (ou divisant) les deux membres d une inégalité par un même nombre strictement positif, on obtient une nouvelle inégalité de même sens. En multipliant (ou divisant) les deux membres d une inégalité par un même nombre strictement négatif, on obtient une inégalité de sens contraire. (1) Résoudre 4x 9 2x 7 4x x x + 2x 2x x 2x 2 2x 2 2 < 0 x 1 Solutions 1 (2) Résoudre 1 2 x 1 < x x 2 < x (2x 2) < x 24 On réduit 5 2x < x x+2x < x 24+2x Solutions < 3x < 3x < x Intervalles x appartient à l intervalle C est l ensemble des nombres rééls x tel que Sa représentation graphique est [a;b] ]a;b] [a;b[ ]a;b[ a x b a < x b a x < b a < x < b L intervalle I =] 2;4] est l ensemble des rééls tels que 2 < x 4-2 n appartient pas à l intervalle I. On dit que le crochet devant 2 est ouvert. 4 appartient à l intervalle I. On dit que le crochet devant 4 est fermé. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 6/27

7 2.5 Systèmes de deux équations à deux inconnues Une solution d un système de deux équations à deux inconnues est un couple de nombre qui vérifie chacune des deux équations. x + 3y = 11 (2 ;3) est solution du système 2x y = 1 car = 11 et = 1 Un système de deux équations à deux inconnues peut se résoudre algébriquement par substitution ou par addition. (méthode pour la substitution) Substituer, c est remplacer par (mettre à la place de) : 3x + y = 7 (1) Avec le système suivant : 2x 3y = 1 (2) 1. Première étape : Isoler y dans l équation (1) et remplacer y par sa valeur dans l équation (2) y = 7 3x (1 ) 2x 3(7 3x) = 1 2. Deuxième étape : Conserver l équation (1 ) et effectuer les calculs dans l équation (2) y = 7 3x 2x ( x) = 1 y = 7 3x 11x 21 = 1 3. Troisième étape : Conserver l équation (1 ) et Calculer la valeur de x y = 7 3x 11x = = 22 y = 7 3x x = = 2 4. Quatrième étape : Remplacer x dans (1 ) par la valeur trouvée, et calculer y Conserver la valeur de x y = x = 2 y = 1 x = 2 x = 2 5. CONCLUSION : y = 1 ou S = (2 ;1). 3x + y = 7 Phrase de conclusion : Le système admet pour solution (2 ;1). 2x 3y = = 7 (1) Vérification : Égalités vérifiées = 1 (2) Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 7/27

8 (méthode pour l addition) 3x + 2y = 7 (1) Résoudre le système : 5x 2y = 1 (2) Remarque : Coefficient de y dans (1) : 2 Coefficient de y dans (2) : -2 Ce sont deux nombres opposés Propriété à utiliser : On obtient une égalité en ajoutant membre à membre deux égalités. 1. Première étape : Écrire l équation obtenue en ajoutant membre à membre les équations (1) et (2) et conserver l une des deux équations ( (1) ou (2) ) 3x + 2y = 7 (1) 3x + 2y = 7 (1) 3x + 2y = 7 (1) 3x + 2y + 5x 2y = (2) 8x = 8 (2) x = 1 (2) 2. Deuxième étape Conserver la valeur de x et remplacer x par sa valeur et calculer y y = 7 (1) 4 + 2y = 7 (1) 2y = 7 4 (1) 2y = 3 (1) x = 1 (2) x = 1 3. CONCLUSION : y = 3 2 Phrase de conclusion : Le système Vérification : = 7 (1) x = 1 (2) ou S = (1 ; 3 2 ). 3x + 2y = 7 5x 2y = = 1 (2) Égalités vérifiées x = 1 (2) admet pour solution (1 ; 3 2 ). x = 1 (2) y = 3 2 (1) x = 1 (2) 2.6 Équation de droite Détermination de l équation d une droite passant par 2 points (son équation peut se mettre sous la forme y = ax + b ) Détermination de l équation de la droite passant par les points : A( 1; 5) et B(2;4) 5 = a + b (1) 4 = 2a + b (2) Remplaçons a par sa valeur dans l équation (1) = L équation de la droite est y = 3x 2. (1) (2) 9 = 3a a = 9 3 = 3 5 = 3 + b b = = 2 b = 2 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 8/27

9 3 Équation du second degré Une équation du second degré a pour forme générale : ax 2 + bx + c = 0 (a 0) Les solutions, si elle existent, sont les abscisses les points d intersection de la parabole P d équation y = ax 2 + bx + c et l axe (ox) d équation y = 0 Résolution algébrique Pour résoudre l équation ax 2 + bx + c = 0 (avec a 0) : 1. On calcul le nombre = b 2 4ac. Ce nombre est appelé discriminant de l équation. Trois cas sont possible : a) si < 0, l équation n a pas de solution b) si = 0 l équation a une solution unique : x 0 = b 2a c) si > 0 l équation a deux solutions distinctes : x 1 = b 2a x 2 = b + 2a Résoudre : 3x 2 + 5x 5 = 0 1. Identification : a = 3, b = 5 et c = 5 2. Calcul de : = b 2 4ac = ( 3) ( 5) = 35 D où = 35 < 0, donc l équation n a pas de solution. Résoudre : 4x 2 4x + 1 = 0 1. Identification : a = 4, b = 4 et c = 1 2. Calcul de : = b 2 4ac = ( 4) = 0 D où = 0, donc l équation a une solution. 3. Calcul de la solution : x 0 = b 2a = ( 4) 2 4 = 1 2 Résoudre : 2x 2 5x 3 = 0 1. Identification : a = 2, b = 5 et c = 3 2. Calcul de : = b 2 4ac = ( 5) ( 3) = 49 D où = 49 > 0, donc l équation a deux solutions. 3. Calcul des solutions : x 1 = b 2a x 2 = b + 2a = ( 5) = ( 5) = = = 1 2 = 12 4 = 3 4. La solution de l équation est Les solutions de l équation sont 1 2 et 3 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 9/27

10 Résolution graphique 1. La parabole (P) coupe l axe des abscisses (ox) en deux points A et B : Les deux solutions distinctes sont les abscisses des points d intersection de (ox) et P. L équation x 2 + x 6 = 0 a) On trace la parabole P d équation y = x 2 + x 6 b) On lit sur l axe (ox) d équation y = 0 c) Les points d intersection A et B ont pour coordonnées respectives ( 3,0) et (2,0) Les abscisses x A = 3 et x B = 2 sont solutions de l équation x 2 + x 6 = 0. Vérification : ( 3) 2 + ( 3) 6 = 0 et = 0 2. L axe (ox) est tangent à la parabole (P) au point I : La solution est l abscisse du point de tangence de la droite à la parabole. L équation x 2 4x + 4 = 0 a) On trace la parabole P d équation y = x 2 4x + 4 b) On lit sur l axe (ox) d équation y = 0 c) Le point d intersection I a pour coordonnées (2, 0) L abscisse x I = 2 est solutions de l équation x 2 4x + 4 = 0. Vérification : = 0 3. L axe (ox) ne coupe pas la parabole (P) : L équation n a pas de solution dans ce cas. L équation x 2 x 2 = 0 a) On trace la parabole P d équation y = x 2 x 2 b) On lit sur l axe (ox) d équation y = 0 c) On ne trouve aucun point commun In n existe donc pas de réel x pour lequel x 2 x 2 = 0. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 10/27

11 Factorisation 1. si > 0 le polynôme ax 2 + bx + c a deux racines x 1 et x 2 et il se factorise comme suit : ax 2 + bx + c = a(x x 1 )(x x 2 ) 2. si = 0, ax 2 + bx + c admet une seule racine x 0 telle que : ax 2 + bx + c = a(x x 0 ) 2 3. si < 0, ax 2 + bx + c n a pas de racine, il ne peut être factorisé. Remarque : Dans le cas où l équation à résoudre peut se mettre immédiatement sous forme de produit de facteur, on n utilise pas la méthode du discriminant. Il sera plus rapide de factoriser l équation. 3.1 Inéquations Résoudre : 3x 2 9x = 0 3x 2 9x = 0 3x(x 3) = 0 3x = 0 x = 0 ou x 3 = 0 x = 3 D où les solutions x 1 = 0 et x 2 = 3 Objectif : trouver le signe du trinôme ax 2 + bx + c avec a 0 1. Cas où > 0 on a le schéma suivant : x x 1 x 2 + Signe de ax 2 + bx + c Signe de a 0 Signe de a 0 Signe de a Signe de a pour x ] ; x 1 [ ]x 2 ;+ [ et Signe de a pour x ]x 1 ; x 2 [ 2. Cas où = 0 ou < 0 : dans ce cas le polynôme ax 2 + bx + c est toujours du signe de a 3.2 Équation polynomiale Le degré d un équation polynomiale correspond au degré de la puissance de l inconnue. Pour tous a,b,c,d, a n R et n N 1 er degré : ax + b = 0, a 0, une seule solution 2 ème degré : ax 2 + bx + c = 0, a 0, zéro, une ou deux solutions 3 ème degré : ax 3 + bx 2 + cx + d = 0, a 0, zéro, une, deux ou trois solutions n ième degré : a n x n + a n 1 x n a 2 x 2 + a 1 x + a 0 = 0 zéro à n solutions Graphiquement, les solutions sont les points d intersections de la courbes avec l axe des abscisses. Remarque Graphiquement se sont des solutions approchées que l on peut trouver. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 11/27

12 4 Fonctions 4.1 Vocabulaire (Notion de fonction) Définir une fonction f sur un intervalle [a;b], c est donner un procédé qui, à chaque valeur de la variable x de l intervalle [a,b], fait correspondre un nombre noté ( f (x). On dit que le nombre x a pour image le nombre f (x) par la fonction f. Inversement, le nombre f (x) a pour antécédent le nombre x. (Fonction affine) Soient a et b des nombres quelconques. Définir la fonction affine f,c est associer à tout nombre x le nombre ax +b. On note Cas particuliers : si a = 0, alors f est une fonction constante. si b = 0, alors f est une fonction linéaire. f : x ax + b Toute situation de proportionnalité se traduit par une fonction linéaire. (Extremum) Un extremum est un maximum ou un minimum. f : x 4x + 2 L image de 3 par f est f ( 3) = 4 ( 3) + 2 = 10. Un nombre qui a pour image 4 par f est un nombre x tel que : f (x) = 4 soit 4x + 2 = 4 c est-à-dire 4x = 2 soit x = 0,5. L image de 2 est 2 L image de 1 est 2 L antécédent de 4 est 2 Les antécédents de 2 sont 4 et 4 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 12/27

13 4.2 Représentation graphique (Ensemble de définition) L ensemble de définition d une fonction f est l ensemble des nombres réels qui ont une image par la fonction f. (Domaine d étude) Le domaine d étude d une fonction f est la partie du domaine de définition sur laquelle la fonction f doit être étudiée. (Graphe d une fonction) Le graphe d une fonction f dans le plan muni d un repère est composé de tous les points dont l abscisse est un nombre du domaine d étude de la fonction et dont l ordonnée est l image de cette abscisse par la fonction f. Remarque Toute courbe n est pas le graphe d une fonction. Un nombre x du domaine de définition ne peut avoir, au plus, qu une seule image par la fonction f. Ici trois points de la courbe x 2 + x y + x y 3 + 3y 2 y = 1 ont pour abscisse 0 : Fonction affine La représentation graphique de la fonction f dans un repère est l ensemble des points de coordonnées (x; f (x)) dans ce repère. La représentation de la fonction affine f : x ax+b est la droite (d) d équation y = ax+b. Cette droite passe par le point de coordonnées (0;b). a est le coefficient directeur de (d), b est l ordonnée à l origine de (d). Cas particuliers : La représentation graphique de la fonction constante f : x b est la droite parallèle à l axe des abscisses qui passe par le point de coordonnées (0 ; b). La représentation graphique de la fonction linéaire f : x ax est la droite qui passe par l origine du repère et par le point de coordonnées (1; a). (Sens de variation d une fonction affine) Soit la fonction affine f : x ax + b ; x 1 et x 2 désignent deux nombres distincts. On a : a = f (x 2) f (x 1 ) x 2 x 1 Une fonction affine est croissante si a > 0 et décroissante si a < 0 Ci joint à droite : Fonction constante : y = 3 a = 0 et b = 3 Fonction linéaire décroissante : y = 2x a = 2 et b = 0 Fonction affine croissante : y = 4x + 2 a = 4 et b = 2 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 13/27

14 Cours- Filière STAV 4.3 Opérations avec les fonctions (Variations et représentations) Les fonctions h : x 1, g : x x et f : x x 2 sont des fonctions de référence. Les représentations graphiques de ces fonctions sont données ci-contre. La fonction h : x 1 est définie pour tout x : D h = R =] ; + [. Elle est constante sur D h. Elle est représentée par la droite horizontale d équation y = 1 La fonction g : x x est définie pour tout x : D g = R =] ; + [. Elle est croissante sur D g. Elle est représentée par la droite d équation y = x. C est la fonction identité. La fonction f : x x 2 est définie pour tout x : D f = R =] ; + [. Elle est décroissante sur R =] ; 0] et croissante sur R+ = [0; + [. Elle est représentée par la parabole d équation y = x 2 (Addition d une constante) Lorsqu onajoute une constante k à une fonction f, on obtient une fonction g qui a le même sens de variation que f. Les fonctions h : x x 2 2, g : x x ont le même sens de variation que la fonction de référence f : x x 2 (Multiplication par une constante) Lorsqu on multiplie une fonction f par une constante k positive (k R+ ), on obtient une fonction g qui a le même sens de variation que f. Lorsqu on multiplie une fonction f par une constante k négative (k R ), on obtient une fonction g qui varie en sens contraire de f. La fonction i : x 0, 5x 2 a le même sens de variation que la fonction de référence f : x x 2 La fonction i : x 2x 2 varie en sens contraire par rapport à la fonction de référence f : x x 2 (Résolution graphique f (x) = c ) Les solutions, si elles existent, de l équation f (x) = c (où c est un nombre donné) sont les abscisses des points d intersection de la courbe représentative C f de la fonction f et de la droite D d équation y = c. Les solutions de l équation i (x) = 2 sont 2 et 2. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 14/27

15 4.4 Résolution graphique (Signe d une fonction) Soit c la courbe représentative de la fonction f définie sur un intervalle I. Lorsqu elles existent, les solutions de l équation f (x) = 0 sont les abscisses des points d intersection de C avec l axe des abscisses. Lorsqu elles existent, les solutions de l inéquation f (x) > 0 (respectivement f (x) < 0) sont les abscisses des points de c situés au-dessus (respectivement en dessous) de l axe des abscisses. Soit la fonction f définie par f (x) = x 3 x 2 2x sur l intervalle [-1,5 ;3]. La courbe représentative C f de f coupe l axe des abscisses en trois points d abscisses : -1, 0 et 2. L équation f (x) = 0 a donc trois solution qui sont -1, 0 et 2. Les solution de l inéquation f (x) 0 sont les nombres x tels que : 1 x 0 et 2 x 3 Les solutions de l inéquation f (x) < 0 sont les nombre x tels que : 1,5 < x < 1 ou x < 2. (Comparaison de deux fonctions) f et g sont deux fonctions définies sur un intervalle I. Soit c f la courbe représentative de la fonction f et C g celle de la fonction g. Lorsqu elles existent, les solutions de l équation f (x) = g (x) sont les abscisses des points d intersection des courbes C f et C g. Lorsqu elles existent, les solutions de l inéquation f (x) > g (x) (respectivement f (x) < g (x)) sont les valeurs de x telles que le point de C f d abscisse x est au-dessus (respectivement en dessous) du point de C g de même abscisse. Soit f définie précédemment. On donne de plus la fonction g telle que : g (x) = 0.5x 0.5 sur l intervalle [-1,5 ;3]. Elle est représentée par C g. La courbe C f et la courbe C g se coupent en deux points d abscisses : -1,3 et 0.2. L équation f (x) = g (x) a donc deux solution qui sont -1,3 et 0.2. Les solution de l inéquation f (x) g (x) sont les nombres x tels que : 1.3 x 0.2 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 15/27

16 4.5 Fonction de référence (Fonction carré) Elle est définie par f : x x 2 pour tout x Elle est décroissante sur R =] ;0] et croissante sur R + = [0;+ [. Elle est représentée par une parabole (Fonction inverse) Elle est définie par f : x x 2 pour tout x 0 Elle est décroissante sur R =] ;0[ et décroissante sur R + =]0;+ [. Elle est représentée par une hyperbole (Fonction cube) Elle est définie par f : x x 3 pour tout x Elle est croissante sur R =] ;+ [. (Fonction racine carré) Elle est définie par f : x x pour tout x 0 Elle est croissante sur R + = [0;+ [. 4.6 Fonctions du second degré (second degré) Une fonction polynôme de degré 2 f est définie sur R par f (x) = ax 2 + bx + c, où a, b et c sont des nombres réels donnés et a 0 Propriété (1) Soit f une fonction polynôme de degré 2, telle que f (x) = ax 2 + bx + c, alors f admet un extremum pour α = b 2a Propriété (2) Soit f une fonction polynôme de degré 2, telle que f (x) = ax 2 + bx + c : Si a est positif, f est d abord décroissante, puis croissante ( l extremum est un minimum) Si a est négatif, f est d abord croissante, puis décroissante ( l extremum est un maximum) Propriété (3) L équation f (x) = 0 à une, deux ou aucune solution. (cf. équations du second degré). Même équation que partie équation du second degré : f (x) = 2x 2 5x 3 : a > 0 et > 0 g (x) = 4x 2 4x + 1 : a > 0 et = 0 h(x) = 3x 2 + 5x 5 : a < 0 et < 0 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 16/27

17 4.7 Fonctions homographique (homographique) Les fonctions homographiques (ou fonctions inverses) sont du type : f (x) = ax + b cx + d où a,b,c,d sont des nombres réels et c 0 et ad bc 0 Propriété Les fonctions homographiques sont définies sur l ensemble des nombres réels { D f = R d } c ] D f = ; d [ ] dc [ c ;+ La fonction f est toujours croissante ou toujours décroissante. Le point d intersection de la courbe avec l axe des abscisses correspond à la solution de l équation f (x) = 0. Un quotient est nul si son numérateur (nominateur) est égal à 0 : ax + b = 0 donc x = b a Si a = 0 et b 0, l équation f (x) = 0 n admet aucune solution. Le point d intersection de la courbe avec l axe des ordonnées est défini par le quotient b d. En effet, il est caractérisé par une abscisse égale à 0, et donc l ordonnée de ce point sera toujours égale à f (0). Or : f (0) = a 0 + b c 0 + d = b d Remarque : Si d = 0 alors il n existe pas de point d intersection entre la courbe et l axe des ordonnées. La fonction a = 7, b = 1, c = 1, et d = 0 D f = R {0} f (x) = 1 x 7 = 1 7x x 0 Point d intersection de la courbe avec l axe des abscisses : x = b a = 1 7 = 1 7 Point d intersection de la courbe avec l axe des ordonnées : d = 0 donc il n y en a pas. (cubique) Les fonctions du troisième degré (fonctions cubiques, fonctions polynomiales de degré 3) sont définies sur R et sont du type : f (x) = ax 3 + bx 2 + cx + d où a,b,c,d sont des nombres réels et a 0 Propriété La courbe peut avoir 1, 2 ou 3 points d intersection avec l axe des abscisses, elle en possède toujours au moins 1 Le point d intersection de la courbe avec l axe des ordonnées est défini par d. En effet, il est caractérisé par une abscisse égale à 0, et donc l ordonnée de ce point sera toujours égale à f (0). Or : f (0) = a b c 0 + d = d La fonction n a pas de maximum ou minimum absolu ( maximum/minimum local) Si la fonction a un maximum/minimum local alors elle est soit croissante puis décroissante puis croissante soit décroissante puis croissante puis décroissante. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 17/27

18 La fonction f (x) = x 3 Pas de maximum/minimum local. La fonction f (x) = x 3 + 2x 2 3x Maximum/Minimum local et donc croissante puis décroissante puis croissante. 4.8 Fonctions trigonométrique A COMPLETER?? Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 18/27

19 4.9 Limite d une fonction Limite d une fonction en zéro Propriété (infinie) Soit f une fonction réelle. Si pour tout nombre possible N aussi grand que l on veut, il est toujours possible de trouver une valeur positive de x proche de zéro telle que : f (x) > N, alors on dit que la limite de la fonction f en zéro est égale à l infini positif. On le note : lim f (x) = + x 0 + x 0 + signifie que les valeurs de x sont positives et aussi proche de zéro que l on veut. x 0 signifie que les valeurs de x sont négatives et aussi proche de zéro que l on veut. 1 lim x 0 + x = + lim 1 x 0 x = Propriété (finie) Soit f une fonction réelle, définie par une expression unique et sur un intervalle contenant le nombre réel zéro alors : lim f (x) = f (0) x 0 x 0 signifie que l on choisit des valeurs de x infiniment proches de zéro autant de façon positive que négative. Limite d une fonction en lim x 0 x2 = ( 0) 2 = (+0) 2 = 0 2 = 0 = f (0) (infinie positif) Soit f une fonction définie au moins sur [ ; a[. Lorsque le réel x prend des valeurs de plus en plus grandes en valeurs absolue et négatives vers, si les nombres f (x) deviennent de plus en plus proches d un réel l, on dit que f a pour limite l en et on note grands, on dit que f a pour limite + en et on note lim x lim f (x) = l. x f (x) = +. grands en valeur absolue et négatifs, on dit que f a pour limite en et on note lim f (x) =. x Dans le cas où la limite en est l, on dit que la droite d équation y = l est une asymptote horizontale à la courbe représentative C f. "Visualisation" de limites en + : f (x) = 1 x f (x) = x 2 f (x) = 1 x 2 lim f (x) = 1 x La courbe admet une asympyote horizontale d équation y = 1. lim x f (x) = + Il n y a pas d asymptote. lim x f (x) = Il n y a pas d asymptote. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 19/27

20 (infinie négatif) Soit f une fonction définie au moins sur [a;+ [. Lorsque le réel x prend des valeurs de plus en plus grandes vers +, si les nombres f (x) deviennent de plus en plus proches d un réel l, on dit que f a pour limite l en + et on note grands, on dit que f a pour limite + en + et on note lim x + lim f (x) = l. x + f (x) = +. grands en valeur absolue et négatifs, on dit que f a pour limite en + et on note lim f (x) =. x + Dans le cas où la limite en + est l, on dit que la droite d équation y = l est une asymptote horizontale à la courbe représentative C f. "Visualisation" de limites en + : f (x) = 1 x f (x) = x 2 f (x) = 1 x 2 lim f (x) = 2 x + La courbe admet une asympyote horizontale d équation y = Asymptotes lim x + f (x) = + Il n y a pas d asymptote. lim x + f (x) = Il n y a pas d asymptote. Si lim f (x) = L alors la droite d équation y = L est asymptote horizontale à la courbe représentative de f. x ± Si lim f (x) = ± alors la droite d équation x = a est asymptote verticale à la courbe représentative de f. x a Si [f (x) (ax + b)] = 0, alors la droite d équation y = ax + b est asymptote oblique à la courbe représentative de f en lim x ± + (ou en ). f (x) = 3 1 f (x) = x x 1 x 1 La courbe C f à pour asymptote oblique y = x + 2 La courbe C f à pour asymptote verticale x = 1 et pour [ ] asymptote horizontale y = 3 lim f (x) (x + 2) = lim 1 x + x + x 1 = 0 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 20/27

21 4.11 Limites des fonctions de références lim x + x2 = + lim x x2 = + lim x + x3 = + lim x x3 = 1 lim x 0+ x = + 1 lim x 0 x = 1 lim x + x = 0 1 lim x x = Opérations sur les limites et limites indéterminés X forme indéterminés et règle des signes Somme : f l l + + g l ± + f + g l + l ± + X Produit : f l l 0 0 g l f g l l X Quotient : f l l 0 l g l l f g l l ± (G/D) X 0 X Remarque Règle à appliquer dans le cas de forme indéterminée : mettre en facteur le terme de plus grande puissance du polynôme et utiliser les limites de références. lim x + x3 x 2 = lim x + x3 (1 1 x ) = + Car lim x + x3 = + et lim 1 1 x + x = Notion de tangente (pente d une droite) Soit d une droite, A(x A ; y A ) et B(x B ; y B ) deux points de cette droite, distincts l un de l autre. La pente p de cette droite est égale à : p = y A y B = y B y A = y x A x B x B x A x (Tangente en un point d un cercle) La tangente à un cercle de centre A et de rayon AB en un point B est la droite qui passe par ce point B est qui est perpendiculaire à la droite passant par ce point B et le centre A du cercle. autour du point B, le cercle et la tangente se confondent (Tangente en un point d une courbe) Comme pour la tangente en un point d un cercle, la tangente à la courbe d une fonction réelle en un point est une droite de plus en plus proche de la courbe de la fonction au fur et à mesure que l on zoome sur le point où a été tracée la tangente. En ce point, et uniquement en ce point précis, la tangente et la courbe se confondent. Remarque Une courbe est constitué d une infinité de points distincts, il existe donc une infinité de tangentes à une courbe donnée. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 21/27

22 4.14 Dérivabilité et nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et x 0, x 1 deux nombres de cet intervalle. (Taux d accroissement) La pente de la droite (M 1 M 0 ) passant par les deux points M 1 (x 1 ; f (x 1 )) et M 0 (x 0 ; f (x 0 )) est : f (x 1 ) f (x 0 ) x 1 x 0 = y x Ce nombre correspond au taux d accroissement de la fonction f entre les nombres x 1 et x 0. Posons : h = x 1 x 0 Alors x 1 = h + x 0, Donc : f (x 1 ) f (x 0 ) = f (h + x 0) f (x 0 ) x 1 x 0 h Remarque Il y a équivalence de dire que le nombre x 1 tend vers le nombre x 0 et de dire que le nombre h tend vers zéro. (x 1 x 0 ) (h 0) (Nombre dérivé) Le nombre dérivé de la fonction f en x 0 est le nombre, noté f (x 0 ), qui est défini par la limite suivante, si elle existe : f (x 1 ) f (x 0 ) f (h + x 0 ) f (x 0 ) lim = lim = f (x 0 ) x 1 x 0 x 1 x 0 h 0 h Remarque Cette limite correspond à la pente, ou au coefficient directeur, de la tangente à la courbe au point d abscisse x 0. D où l équation de la tangente au point x 0 ets de la forme : y = f (x 0 )x + b (équation de tangente) L équation de la tangente à la courbe f au point M 0 (x 0 ; f (x 0 )) est donc : y f (x 0 ) = f (x 0 )(x x 0 ). Soit : La courbe C f représente la fonction f (x) = 3x 2 2x 1 La dérivée de la fonction f est f (x) = 6x 2 L équation de la tangente au point α d abscisse 2 est donc : t(x) = f (2)(x 2) + f (2) t(x) = [6 2 2)](x 2) + [ ] t(x) = [12 2](x 2) + [12 4 1] t(x) = 10(x 2) + 7 = 10x 13 La courbe T α représente la tangente pour x = 2. y = f (x 0 )(x x 0 ) + f (x 0 ) L équation de la tangente au point d abscisse 1 ( )( 3 1 t(x) = f x 1 ) ( ) 1 + f t(x) = [ ](x 1 ( ) ) + [ ] t(x) = [2 2](x) + [ ] est donc : t(x) = 0(x 1 3 ) = 4 3 La courbe T β représente la tangente pour x = 1 3. (dérivabilité) Une fonction f est dérivable en x 0 si le nombre f (x 0 ) existe. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 22/27

23 4.15 Dérivée et sens de variation d une fonction (Fonction dérivée) Soit f une fonction admettant un nombre dérivé pour tout point d un intervalle I. La fonction dérivée de f est la fonction qui, à tout point de I, fait correspondre le nombre dérivé de f en ce point. Elle est noté f (Calcul d une dérivée) Si f (x) = Domaine de dérivabilité Alors f (x) = 1 k, k R R 0 2 kx, k R R k 3 kx + b, k R R k 4 x 2 R 2x 5 x 3 R 3x 2 6 x n R nx n x, x 0 R 1 x 2 8 x, x 0 R + 1 =]0;+ [ 2 x 9 u(x) + v(x) D u D v u (x) + v (x) 10 k u(x), k R D u k u (x) 11 u(x) v(x) D u D v u (x)v(x) + v (x)u(x) u(x) u(x) v(x) ax + b cx + d D 1/u D u D v D f u (x) u 2 (x) u (x)v(x) v (x)u(x) v 2 (x) ad bc (cx + d) 2 f (x) = x x x + 2 : 1. ensemble de définition : R = R\{0} 2. dérivons chaque membre : g (x) = x 2 g (x) = 2x d après (3) h(x) = 1 x h (x) = 1 x 2 d après (6) i(x) = x i (x) = 1 d après (2) j (x) = 2 j (x) = 0 d après (1) Or f (x) = g (x)+h (x)+i (x)+ j (x) d après (8) D où f (x) = 2x 1 x = 1 x 2 + 2x 1 (Signe de la dérivée et sens de variation d une fonction) Soit f une fonction définie et dérivable sur un intervalle I = [a;b]. Pour toute valeur de x appartenant à I : Si f (x) = 0, alors f est constante sur I Si f (x) > 0, alors f est croissante sur I Si f (x) < 0, alors f est décroissante sur I x a b Signe de f (x) + Variations f (b) de f f (a) x a b Signe de f (x) - Variations f (a) de f f (b) Soit f la fonction définie sur I = [ 5;6] par f (x) = 3x + 5. Sa dérivée f est égale à : f x) = 3 qui est positif pour tout x I. Donc la fonction f est croissante sur I. x 5 6 Signe de f (x) + Variations f (6) de f f ( 5) Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 23/27

24 4.16 Fonctions logarithmes (Fonction logarithme népérien) La fonctions logarithme népérien, notée ln, est la fonction définie pour x > 0 (D ln =]0;+ [, dont la dérivée est la fonction x 1 x sur ]0;+ [, et qui s annule en 1. ln : x ln(x) Par définition, ln(1) = 0 et ln (x) = 1 x La fonction ln est croissante sur l intervalle ]0; + [ Le nombre e est le nombre tel que ln(e) = 1. Une valeur approchée de e au dixième est 2,7 La courbe représentative de la fonction ln : Propriété a et b sont deux nombres strictement positifs ; n est un entier positif ou négatif. ( a,b R + et n Z) ln(a b) = ln(a) + ln(b) ; log(a b) = log(a) + log(b) ( a ) ( a ) ln = ln(a) ln(b) ; log = log(a) log(b) ; b b ln(a n ) = n ln(a) ; log(a n ) = n log(a) ln(21) = ln(3 7) = ln(3) + ln(7) ; log(4) + log(5) = log(4 ( ) 5) = log(20) 10 ln(10 ln(3) = ln ; ( ) 3 3 log = log(3) log(4) 4 ln(25) = ln(5 2 ) = 2ln(5) ; 3 log(4) = log(4 3 ) = log(64) Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 24/27

25 4.17 Fonctions exponentielles (Fonction exponentielle de base e) Soit b un nombre quelconque. Le nombre noté e b est la solution unique de l équation ln(x) = b. La fonction exponentielle de base e est définie pour tout nombre x et s écrit : x e x Valeurs particulières : e 0 = 1, e 1 = e et e x > 0 pour tout x Propriété : Pour x > 0, si ln(x) = b, alors x = e b Pour b > 0, si e x = b, alors x = ln(b) Dérivé : Si f (x) = e x alors f (x) = e x Variations : ] ;+ [ Courbe représentative : La fonction exponentielle de base e est croissante sur Si ln(x) = 5, alors x = e 5. Si e x = 3,5, alors x = ln(3,5) (Fonction exponentielles du type x e ax ) Soit la fonction définie pour tout x par f (x) = e ax (a constante non nulle) alors f (x) = a e ax. f est croissante si a > 0 et décroissante si a < 0. f (x) = e 0,5x f (x) = 0,5 e 0,5x 0,5 > 0 : la fonction f est donc croissante : f (x) = e 0,5x f (x) = 0,5 e 0,5x 0,5 > 0 : la fonction f est donc décroissante : Propriété Pour x et y deux nombres quelconques et n un entier positif ou négatif : e x e y = e x+y e x e y = ex y (e x ) n = e x n e 1,2 e 3 = e 1,2+( 3) = e 1,8 ; e 2+x = e 2 e x ; e 5 e 8 = e5 8 = e 3 (e 3 ) 4 = e 3 4 = e 12 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 25/27

26 4.18 Intégrale (Primitive d une fonction) Une fonction F est une primitive d une fonction f sur un intervalle I si, pour tout x de ect intervalle I, la fonction f est la dérivée de F : F (x) = f (x) Toutes les primitives de la fonction f sont les fonctions F définies par F (x) + k où k est une constante réelle quelconque (k R). Fonction f f (x) = a Primitive F F (x) = ax + k f (x) = x f (x) = x 2 f (x) = x 3 F (x) = 1 2 x2 + k F (x) = 1 3 x3 + k F (x) = 1 4 x4 + k f (x) = x n ; n 1 F (x) = 1 n + 1 xn+1 + k f (x) = 1 x ; x > 0 F (x) = ln(x) + k Soit f la fonction définie pour tout x par f (x) = 4x 2 5x : Les primitives F de f sont données par F (x) = 4 3 x3 5 2 x2 + k Soit g la fonction définie pour tout x strictement positif par g (x) = 3 x : Les primitives G de g sont données par G(x) = 3ln(x) + k f (x) = u(x) + v(x) f (x) = a u(x) ; a R F (x) = U(x) +V (x) F (x) = a U(x) (Intégrale définie d une fonction) Soit f une fonction admettant une primitive F sur un intervalle [a;b]. Le nombre F (b) F (a) (indépendant de a primitive F choisie) est appelé intégrale définie de la fonction f entre les valeurs a et b de la variable. Les nombres a et b sont les bornes d intégration. On écrit : b a f (x)dx = F (b F (a) ou b a f (x)dx = [F (x)] b a = F (b F (a) Le symbole b a f (x)dx se lit somme de a à b de f (x)dx Dans le cas d une fonction f positive et définie sur l intervalle [a;b], l aire A du domaine limité par la courbe représentative de f, l axe des abscisses et les droites d équations x = a et x = b est égale à l intégrale définie de f sur l intervalle [a; b]. Elle s exprime en unité d aire du repère : A = b a f (x)dx Soit l intégrale I = 2 1 f (x)dx, f étant définie pour tout x par f (x) = 2x + 3 Une primitive de f est : F (x) = x 2 + 3x. On a : F (2) = 10 et F (1) = 4 I = 2 1 (2x + 3)dx = F (2) F (1) = 10 4 = 6 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 26/27

27 avoir Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 27/27

Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge

Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : Rappels collège/seconde Partie STAV 1/3 Partie STAV 2/3 Partie STAV

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de Terminale ES 2 Table des matières 1 Équations de droites. Second degré 7 1.1 Équation de droite.................................. 7 1.2 Polynôme du second degré..............................

Plus en détail

PETIT MANUEL DE SURVIE EN MATHÉMATIQUES À L USAGE DES TERMINALES STI2D (OU CE QU ON DOIT APPRENDRE ET CE QU ON PEUT RETROUVER SI ON EST MALIN) par M.

PETIT MANUEL DE SURVIE EN MATHÉMATIQUES À L USAGE DES TERMINALES STI2D (OU CE QU ON DOIT APPRENDRE ET CE QU ON PEUT RETROUVER SI ON EST MALIN) par M. PETIT MANUEL DE SURVIE EN MATHÉMATIQUES À L USAGE DES TERMINALES STI2D (OU CE QU ON DOIT APPRENDRE ET CE QU ON PEUT RETROUVER SI ON EST MALIN) par M. Vienney 2 M. VIENNEY Vous trouverez dans ce document

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG Chapitre 1. TAUX D EVOLUTION... 5 1. TAUX D EVOLUTION ET COEFFICIENTS MULTIPLICATEURS... 5 a. Taux d évolution... 5 b. Coefficient multiplicateur... 5 c. Calcul d une

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la classe de Seconde

Cours de mathématiques pour la classe de Seconde Cours de mathématiques pour la classe de Seconde Vincent Dujardin - Florent Girod Année scolaire 04 / 05. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 0 Ensembles de nombres et intervalles de R 3

Plus en détail

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES RAPPELS DE MATHEMATIQUES ORTHOPHONIE Première année 27 28 Dr MF DAURES 1 RAPPELS DE MATHEMATIQUES I - LES FONCTIONS A - Caractéristiques générales des fonctions B - La fonction dérivée C - La fonction

Plus en détail

Option Maths Année 2015-2016 PLAN

Option Maths Année 2015-2016 PLAN Option Maths Année 5-6 PLAN Table des matières Nombres et fonctions - Quantifier, identifier, suivre 3. nombres et opérations élémentaires............................. 3.. ensemble des entiers naturels

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

2015-2016. Calvin. Licence Creative Commons. Cours. mathématiques. 2 e année. Jann WEISS

2015-2016. Calvin. Licence Creative Commons. Cours. mathématiques. 2 e année. Jann WEISS alvin 05-06 Licence reative ommons ours de mathématiques e année Jann WEISS T A B L E D E S M A T I È R E S Les fonctions 5. Une fonction à partir d un tableau..............................................

Plus en détail

Les polynômes du second degré

Les polynômes du second degré Les polynômes du second degré exercices corrigés 12 septembre 2013 Les polynômes du second degré Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Les polynômes du second degré Exercice 1 Les polynômes du second degré

Plus en détail

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES 3 novembre 205 66 exercices de mathématiques pour Terminale ES Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 3 novembre 205 I Suites........................................ I. Suite

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle L expression «croissance exponentielle» est passée dans le langage courant et désigne sans distinction toute variation «hyper rapide» d un phénomène. Ce vocabulaire est cependant

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité).

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Lycée Jacques Monod février 05 Exercice : Voici les graphiques des questions. et.. A 4 A Graphique Question. Graphique Question..

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Corrigé Bac ES Spécialité Maths Antilles Guyane 2011

Corrigé Bac ES Spécialité Maths Antilles Guyane 2011 Corrigé Bac ES Spécialité Maths Antilles Guyane 2011 Christian CYRILLE A quoi servent les mathématiques? : C est pour l honneur de l esprit humain? Jacobi 1 Exercice 1-5 points - Commun à tous les candidats

Plus en détail

Terminale ES-L Chapitre IV Convexité.

Terminale ES-L Chapitre IV Convexité. Terminale ES-L Chapitre IV Convexité. I- Définition. Rappel : On appelle corde d'une courbe tout segment reliant deux de ses points. Illustration ci-dessous : on a tracé la courbe représentative d'une

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2011 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2011 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 011 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Mathématiques Secondes

Mathématiques Secondes Mathématiques Secondes 2 Table des matières 0 Algorithmique 5 1 Repérage 9 2 Équations et Inéquations du premier degré 13 3 Géométrie dans l espace 17 4 Généralités sur les fonctions 19 5 Statistiques

Plus en détail

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015 Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie mars 015 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats Soit f la fonction définie sur l intervalle [1,5 ; 6] par : f (x)=(5x )e x On note C la courbe représentative

Plus en détail

Cours de Mathématiques. BTS Bio-analyses et contrôles

Cours de Mathématiques. BTS Bio-analyses et contrôles Cours de Mathématiques BTS Bio-analyses et contrôles 1ère année Ph Griffiths 1 2008/2009 Lycée Alexis de Tocqueville F-06130 Grasse 1. Philippe.Griffiths@ac-nice.fr ii Lycée Alexis de Tocqueville Table

Plus en détail

Exercice 1 : sur 2,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D 2 et D 3 tracées dans le repère ci-dessous

Exercice 1 : sur 2,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D 2 et D 3 tracées dans le repère ci-dessous NOM : Seconde A B C H J Mardi 19 janvier 010 Exercice 1 : sur,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D et D tracées dans le repère ci-dessous ) Dans le même repère, tracer la droites

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

Fonction exponentielle

Fonction exponentielle Fonction exponentielle Une fonction est dite exponentielle s il y a la présence d un facteur multiplicatif dans l expression. Ex.: 4x5x5x5x5x5x5x5 : le facteur multiplicatif est 5 La fonction de base d

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES Année scolaire 00-004 Copyright c 004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence On veillera à détailler et à rédiger clairement les raisonnements,

Plus en détail

Cours de mathématiques fondamentales 1 année, DUT GEA. Mourad Abouzaïd

Cours de mathématiques fondamentales 1 année, DUT GEA. Mourad Abouzaïd Cours de mathématiques fondamentales 1 année, DUT GEA Mourad Abouzaïd 9 décembre 2008 2 Table des matières Introduction 7 0 Rappels d algèbre élémentaire 9 0.1 Calcul algébrique................................

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2012, regroupe des documents distribués aux élèves en cours d année.

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2012, regroupe des documents distribués aux élèves en cours d année. MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polycopié conforme au programme 01, regroupe des documents distribués aux élèves en cours d année. CERTAINS CHAPITRES DU PROGRAMME NE SONT PAS TRAITÉS Année 013-014

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Énoncé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Énoncé CONSIGNES À SUIVRE PENDANT L EXAMEN. DURÉE : 4 heures Il y a 6 exercices obligatoires à résoudre. L exercice est noté sur points, l exercice sur points, l exercice 3 sur 3 points, l exercice 4 sur 3 points,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Un corrigé de l épreuve de mathématiques du baccalauréat blanc

Un corrigé de l épreuve de mathématiques du baccalauréat blanc Terminale ES Un corrigé de l épreuve de mathématiques du baccalauréat blanc EXERCICE ( points). Commun à tous les candidats On considère une fonction f : définie, continue et doublement dérivable sur l

Plus en détail

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016 LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 015-016 Pourquoi ce livret? Afin de mieux préparer cette rentrée, ce livret reprend un ensemble de notions

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. Terminales ES (Spécialité)

BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. Terminales ES (Spécialité) BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES Terminales ES (Spécialité) Vendredi 7 février 0 8h - h coefficient : 7 Les calculatrices sont autorisées Le sujet est composé de exercices indépendants. Le candidat

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 21 juin 2011

Baccalauréat S Métropole 21 juin 2011 Baccalauréat S Métropole 1 juin 011 EXERCICE 1 Les deux parties A et B peuvent être traitées indépendamment. 4 points Les résultats seront donnés sous forme décimale en arrondissant à 10 4. Dans un pays,

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

( x )= 2 3 ( x 1) f 3 ( x)=( x+1)2 ( x 1) ( x+1) f 4. ( x )=5 x 2 1. ( x)=3 2 x f 2. 212 nom: DS ( 1h) : Sujet A fonctions affines droites

( x )= 2 3 ( x 1) f 3 ( x)=( x+1)2 ( x 1) ( x+1) f 4. ( x )=5 x 2 1. ( x)=3 2 x f 2. 212 nom: DS ( 1h) : Sujet A fonctions affines droites 212 nom: DS ( 1h) : Sujet A fonctions affines droites Exercice 1: 1 ) Dans chacun des cas suivants,: Dire si la fonction est affine ou non. Préciser si elle est linéaire. Si la fonction est affine, donner

Plus en détail

- Module M2 - Fondamentaux d analyse

- Module M2 - Fondamentaux d analyse - Module M - Fondamentau d analyse Cléo BARAS, cleo.baras@ujf-grenoble.fr IUT - Grenoble Département Réseau et Télécommunications DUT - ère année Année universitaire 9- Web : http ://iut-tice.ujf-grenoble.fr/gtr/mathm/inde.asp

Plus en détail

1S DS 4 Durée :?mn. 2. La courbe ci-dessous est la représentation graphique de la fonction g, définie sur I = [ 1; 3].

1S DS 4 Durée :?mn. 2. La courbe ci-dessous est la représentation graphique de la fonction g, définie sur I = [ 1; 3]. 1S DS 4 Durée :?mn Exercice 1 ( 5 points ) Les trois questions sont indépendantes. 1. Soit f la fonction définie par f(x) = 3 x. a) Donner son ensemble de définition. Il faut 3 x 0 3 x donc D f =] ; 3]

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire Séquence 6 Fonctions dérivées Sommaire Pré-requis Définition Dérivées des fonctions usuelles Dérivation et opérations algébriques Applications de la dérivation Synthèse de la séquence Eercices d approfondissement

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

Etude de fonctions: procédure et exemple

Etude de fonctions: procédure et exemple Etude de fonctions: procédure et exemple Yves Delhaye 8 juillet 2007 Résumé Dans ce court travail, nous présentons les différentes étapes d une étude de fonction à travers un exemple. Nous nous limitons

Plus en détail

COURS L1 PREPA AGRO VETO 2012. Claire CHRISTOPHE

COURS L1 PREPA AGRO VETO 2012. Claire CHRISTOPHE COURS L PREPA AGRO VETO 202 Claire CHRISTOPHE 8 avril 203 2 Table des matières I ANALYSE 5 Fonctions numériques de la variable réelle 7. Complément sur l étude des fonctions..................................

Plus en détail

T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014

T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014 T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014 Durée : 3h Calculatrice autorisée NOM : Prénom : Sauf mention du contraire, tous les résultats doivent être soigneusement justifiés. La précision et la clarté de

Plus en détail

Équations - Inéquations - Systèmes

Équations - Inéquations - Systèmes Équations - Inéquations - Systèmes I Premier degré Propriétés Soit f définie sur IR par f(x = ax + b avec a 0. f est une fonction affine, elle est représentée graphiquement par une droite. a est le coefficient

Plus en détail

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Correction du BAC BLANC TECHNOLOGIQUE - Epreuve E4 MATHEMATIQUES ET TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET MULTIMEDIA

Correction du BAC BLANC TECHNOLOGIQUE - Epreuve E4 MATHEMATIQUES ET TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET MULTIMEDIA Correction du BAC BLANC TECHNOLOGIQUE - Epreuve E4 MATHEMATIQUES ET TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET MULTIMEDIA Exercice 1 (4 points) Dans une classe de terminale STAV de 5 élèves, chaque élève possède une

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC 2013

BACCALAURÉAT BLANC 2013 BACCALAURÉAT BLANC 203 Série S Corrigé Exercice. a) On traduit les données de l énoncé et on représente la situation par un arbre pondéré. PF ) = 2, PF 2) = 3, P F ) = 5 00 = 20, P F 2 ) =,5 00 = 3 3,5,

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme Fonctions linéaires et affines 3eme 1 Fonctions linéaires 1.1 Vocabulaire Définition 1 Soit a un nombre quelconque «fixe». Une fonction linéaire associe à un nombre x quelconque le nombre a x. a s appelle

Plus en détail

Première ES DS1 second degré 2014-2015 S1

Première ES DS1 second degré 2014-2015 S1 1 Première ES DS1 second degré 2014-2015 S1 Exercice 1 : (3 points) Soit la parabole d équation y = 25x² - 10x + 1. On considère cette parabole représentée dans un repère (O ;I,J). 1) Déterminer les coordonnées

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

JUIN : EXERCICES DE REVISIONS

JUIN : EXERCICES DE REVISIONS . Les fonctions JUIN : EXERCICES DE REVISIONS y 30 0 0-8 -7-6 - - 0 3 4 6 7 8 x -0 - -0 0 Fonction n : f(x) = y = 30x Fonction n : f(x) = y = -x³ + 3x² + x - 3 Fonction n 3 : f3(x) = y = -x + 30 Fonction

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Equations de droites. Coefficient directeur

Equations de droites. Coefficient directeur Equations de droites. Coefficient directeur I) Caractérisation analytique d une droite m, p et c désignent des nombres réels. 1) Propriété : Dans un repère l ensemble des points M de coordonnées ( ; )

Plus en détail

Licence MIMP Semestre 1. Math 12A : Fondements de l Analyse 1. http ://math.univ-lille1.fr/ mimp/math12.html

Licence MIMP Semestre 1. Math 12A : Fondements de l Analyse 1. http ://math.univ-lille1.fr/ mimp/math12.html Licence MIMP Semestre 1 Math 12A : Fondements de l Analyse 1 http ://math.univ-lille1.fr/ mimp/math12.html Septembre 2013 Table des matières Chapitre I. Les nombres réels et les suites numériques 1 1

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL ACCALAUREAT GENERAL Session 2009 MATHÉMATIQUES - Série ES - Enseignement de Spécialité Liban EXERCICE 1 1) 2) C 3) C 4) A Explication 1. Chacun des logarithmes existe si et seulement si x > 4 et x > 2

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral

Calcul différentiel et intégral Chapitre 27. Calcul différentiel et intégral 27 Limites... 27 2 Limite en un point fini... 27 2 Limite à droite ou à gauche... 27 2 Limite à l infini... 27 2 Utilisation de conditions... 27 2 Dérivation...

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2 22 année 20/204 DM de synthèse 2 Exercice Soit f la fonction représentée cicontre.. Donner l'ensemble de définition de la fonction f. 2. Donner l'image de 4 par f.. a. Donner un nombre qui n'a qu'un seul

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 30 mai 2013

Baccalauréat ES Amérique du Nord 30 mai 2013 Baccalauréat ES Amérique du Nord 30 mai 03 EXERCICE 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Chaque question ci-après comporte quatre réponses possibles. Pour chacune de ces questions,

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

VISA POUR LA PRÉPA MARIE-VIRGINIE SPELLER ERWAN GUÉLOU

VISA POUR LA PRÉPA MARIE-VIRGINIE SPELLER ERWAN GUÉLOU VISA POUR LA PRÉPA MPSI PTSI MARIE-VIRGINIE SPELLER ERWAN GUÉLOU Conception et création de couverture : Atelier 3+ Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-059277-7 Table des matières [Introduction] Bienvenue

Plus en détail

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader Terminale STMG O. Lader Table des matières 1 Information chiffrée (4s) 4 1.1 Taux d évolution....................................... 6 1.2 indices............................................. 6 1.3 Racine

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Découverte de la TI-Nspire CAS

Découverte de la TI-Nspire CAS Découverte de la TI-Nspire CAS Ce document est surtout destiné aux nouveaux utilisateurs. Il permet de commencer à découvrir certaines des nombreuses possibilités de l unité nomade TI-Nspire CAS. 1. Avant

Plus en détail

BAC BLANC DE MATHÉMATIQUES TERMINALES ES et L CORRECTION SUCCINCTE. Coefficients 5, 7 ou 4. Année scolaire 2013-2014

BAC BLANC DE MATHÉMATIQUES TERMINALES ES et L CORRECTION SUCCINCTE. Coefficients 5, 7 ou 4. Année scolaire 2013-2014 BA BLAN DE MATHÉMATIQUES TERMINALES ES et L ORRETION SUINTE oefficients, ou Année scolaire - Durée heures Page sur 8 pages Année EXERIE. ommun à tous les candidats sur points Un club de remise en forme

Plus en détail

LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS

LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS 1 sur 10 LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS Activité conseillée p42 n 1 : Évolution du climat Activité conseillée p22 n 1 : Évolution du climat p61 n 5 p74 n 82 p61 n 7 p43 n 19 p44 n 20 p44 n 21

Plus en détail

Session 2011. Enseignement de Spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 7. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7.

Session 2011. Enseignement de Spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 7. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7. BACCALAURÉAT GENÉRAL Session 2011 MATHÉMATIQUES Série ES Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7. L utilisation d une calculatrice

Plus en détail

Dérivation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES

Dérivation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Capitre 4 Dérivation Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Dérivation Nombre dérivé d une fonction en un point. Tangente à la courbe représentative d une fonction dérivable

Plus en détail

Athénée Royal d'uccle 1. Cours de Mathématique 5 ème année Les bases pour les math 6h

Athénée Royal d'uccle 1. Cours de Mathématique 5 ème année Les bases pour les math 6h Athénée Royal d'uccle 1 Cours de Mathématique 5 ème année Les bases pour les math 6h A.Droesbeke Version : 015 Table des matières I Algèbre 1 1 Rappel du cours de 3 ème 3 1.1 Les exposants......................................

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Exercices classés par thèmes

Exercices classés par thèmes Hypokhâgne B/L 0/0 Exercices classés par thèmes Avec extraits de sujets et quelques corrigés... Introduction Table des matières Fonctionnement du document III Fonctions de R dans R 4 Table des matières

Plus en détail

13. Géométrie analytique

13. Géométrie analytique 13. Géométrie analytique La géométrie analytique permet de résoudre par le calcul des problèmes de géométrie. Il convient toutefois de ne pas perdre de vue que la géométrie analytique est d abord de la

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Fonctions affines. 2 Signe d une fonction affine 18 2.1 activité... 19 2.2 corrigé activité... 20

Fonctions affines. 2 Signe d une fonction affine 18 2.1 activité... 19 2.2 corrigé activité... 20 Fonctions affines Table des matières 1 généralités : (images, formule, variations, tableau de valeurs, courbe, équations, inéquations) 2 1.1 activité............................................... 3 1.2

Plus en détail

1 Fonctions de plusieurs variables

1 Fonctions de plusieurs variables Université de Paris X Nanterre U.F.R. Segmi Année 006-007 Licence Economie-Gestion première année Cours de Mathématiques II. Chapitre 1 Fonctions de plusieurs variables Ce chapitre est conscré aux fonctions

Plus en détail

Thierry JOFFREDO. Mémo DNB. Première partie : calcul, fonctions. Année 2006-07

Thierry JOFFREDO. Mémo DNB. Première partie : calcul, fonctions. Année 2006-07 Thierry JFFRED ØØÔ»»ÛÛÛºÑØÓÒÙØ ºÖ Mémo DN Première partie : calcul, fonctions nnée 006-07 CLCUL SUR LES FRCTINS Fractions égales n obtient une fraction égale en multipliant (ou en divisant) numérateur

Plus en détail

Chapitre 4: Dérivée d'une fonction et règles de calcul

Chapitre 4: Dérivée d'une fonction et règles de calcul DERIVEES ET REGLES DE CALCULS 69 Chapitre 4: Dérivée d'une fonction et règles de calcul Prérequis: Généralités sur les fonctions, Introduction dérivée Requis pour: Croissance, Optimisation, Études de fct.

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante.

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante. Chapitre : Fonctions de référence I Fonctions affines Définition d'une fonction affine f est une fonction affine si, et seulement si, il existe deux réels a et b tels que pour tout x, f x ( ) = ax + b

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

Notes de cours de mathématiques en Seconde générale O. Lader

Notes de cours de mathématiques en Seconde générale O. Lader Seconde générale Lycée Georges Imbert 05/06 Notes de cours de mathématiques en Seconde générale O. Lader Table des matières Développer factoriser pour résoudre (S). Calcul algébrique.................................................

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

82 exercices de mathématiques pour 2 nde

82 exercices de mathématiques pour 2 nde 4 octobre 05 8 exercices de mathématiques pour nde Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 4 octobre 05 I Calculs & ordres.................................. I. Calculs divers........................................

Plus en détail

MATHS Rappels Suites, Fonctions, Développements limités

MATHS Rappels Suites, Fonctions, Développements limités INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE MATHS Rappels Suites, Fonctions, Développements limités Pascal Floquet Xuân Meyer Première Année à Distance Septembre 006 Jean-Claude Satge Table des matières

Plus en détail

Mathématiques. Classe de seconde. Introduction. Objectif général. Raisonnement et langage mathématiques

Mathématiques. Classe de seconde. Introduction. Objectif général. Raisonnement et langage mathématiques Mathématiques Classe de seconde Introduction La seconde est une classe de détermination. Le programme de mathématiques y a pour fonction : de conforter l acquisition par chaque élève de la culture mathématique

Plus en détail