Evolutions du Système de Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale. Pascal LE PAIH

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evolutions du Système de Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale. Pascal LE PAIH"

Transcription

1 Evolutions du Système de Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale Pascal LE PAIH

2 SOMMAIRE MANAGEMENT DE LA QUALITE DANS LES INDUSTRIES DE NUTRITION ANIMALE PLAN DE SURVEILLANCE HACCP CONCLUSION

3 Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale

4 Création des services qualité dans les UNA (Usines de Nutrition Animale) Date : Années Objectifs : Mise en place d un sytème documentaire Assurance Qualité dans l entreprise (procédures, instructions, enregistrements, ) Élaboration des cahiers des charges Matières Premières et Produits Finis (caractéristiques physiques et nutritionnelles)

5 Création des services qualité dans les UNA (suite) Création des plans de contrôles Qualité MP / PF : Réception Usine Laboratoire Définition des règles d identification / traçabilité dans les UNA Ce système permet : Intégration dans l entreprise des Cahiers des Charges Certification de type ISO 9000 version 1994

6 Crises Alimentaires (ESB, Dioxines) Conséquences : Demande d attestation («garantie sur l honneur») par nos partenaires abattoirs, laiteries, centres de conditionnements, casseries, ) Exemple : les animaux sont «garantis» être nourris avec une alimentation SLM «exempte de dioxines», garantie 100% végétal, minéral et vitamines, etc Augmentation du nombre de Cahiers des Charges de type LR / CCP créés par la filière ainsi que les CDC avec reconnaissances Tierce Partie (100 % végétal,.) Audits réguliers des usines par les organismes certificateurs

7 Crises Alimentaires (suite) Audits réguliers des usines par les organismes certificateurs Renforcement des contrôles des administrations (DDSV, DDCCRF, ) dans les usines Contacts directs entres les GMS et les UNA formalisation des Cahiers des Charges Nutrition Animale (avec généralement contrôle tierce partie) Intégration de critères comme la dioxine dans l arrêté du 12 janvier 2001 fixant les teneurs maximales pour les substances et produits indésirables dans l alimentation des animaux Arrêt de l utilisation des farines et graisses animales

8 Directives 95/69 CE du Conseil du 22 décembre d 1995 Arrêté du 28 février f 2000 relatif à l agrément et à l enregistrement de certains établissements et intermédiaires dans le secteur de la nutrition animale Objectif : renforcer la sécurité alimentaire Les systèmes Assurance Qualité mis en place dans les UNA ont permis de répondre aux exigences de l arrêté notamment : Qualification du personnel, des procédés Contrôle qualité gestion des non-conformités, réclamations identification / traçabilité

9 Directives 95/69 CE du Conseil du 22 décembre d 1995 Arrêté du 28 février f 2000 relatif à l agrément et à l enregistrement de certains établissements et intermédiaires dans le secteur de la nutrition animale Création du Cahier des Charges Qualimat Cet arrêté a entraîné une nouvelle responsabilité pour l administration avec des contrôles renforcés des établissements Les inspecteurs DDSV et DDCCRF contrôlent régulièrement nos installations en vérifiant notamment : résultats homogénéité des mélanges, contamination croisée, contrôles des substances indésirables Analyse des dangers chimiques

10 Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) Fin des années 90 - début 2000 Arrivée de matières premières issues de cultures OGM Mise en place d éléments de maîtrise afin de répondre aux exigences des cahiers des charges clients Elaboration des Cahiers des Charges Matières Prmeières avec garanties (tracées, IP, PCR 0,9 % max) Plan de surveillance MP / PF Contraintes dans les usines (usine dédiée ou rinçage circuit) Contrôle Tierce Partie de toute la filière EUROFIN S PARIS 23 fé vrier 2007

11 PAQUET HYGIENE Règlement CE N 183/2005 du parlement Européen et du conseil du 12 janvier 2005 établissant des exigences en matières d hygiène des aliments pour animaux Règlement CE n 178/2002 du parlement européen et du conseil du 28 janvier 2002

12 CONSEQUENCES : PAQUET HYGIENE Traçabilité exhaustive Etude HACCP devient une exigence réglementaire plan de surveillance renforcé Principe de dilution interdit Responsabilité des opérateurs pour la sécurité des aliments avec, en cas de détection d un produit suspect : Signalement à l administration Capacité d organisation d un plan de rappel Exigences de mise en place de moyens de prévention et de lutte contre les germes pathogènes (plan de nettoyage / désinfection)

13 PLAN DE SURVEILLANCE HACCP DES UNA EUROFIN S PARIS 23 fé vrier 2007

14 PLAN DE SURVEILLANCE HACCP OBJECTIFS : VALIDER LA CONFORMITE PRODUIT ORIGINE DES ECHANTILLONS : - Matières premières - Produits en cours de fabrication - Validation des procédés Contrôles nutritionnels Contrôles microbiologiques Substances indésirables

15 Contamination croisée Contaminations chimiques Dioxines, PCB OGM Nature Antibiotique, coccidiostatiques PAT (poisson, farine de sang) Pesticides (fongicides, Herbicides, insecticides) Métaux lourds (Cadmium, Arsenic, Fluor, Mercure) Origine MP / PROCESS MP / PROCESS MP MP MP MP / PROCESS

16 Contaminations Biologiques Nature Origine Levures, moisissures MP / PROCESS Mycotoxines : DON, Zéaralénone, OTA, Fumonisines, Aflatoxines Bactéries pathogènes (salmonelle) MP MP / PROCESS

17 CONCLUSION Les UNA ont mis en place un système qualité qui permet de répondre à l ensemble des exigences de la filière et des administrations en assurant la sécurité alimentaire. La réglementation de plus en plus contraignante (Paquet Hygiène) Responsabilité accrue des opérateurs La surveillance et la vérification est nécessaire pour assurer la conformité produits et renforcer la confiance de nos partenaires

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 02-2007

COMITE SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 02-2007 COMITE SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 02-2007 Objet : Evaluation scientifique du "Guide sectoriel pour l'instauration d'un système autocontrôle dans le

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime. Département de la Pêche Maritime

Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime. Département de la Pêche Maritime Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime 1 Guide de bonnes pratiques d hygiène et d application de l HACCP Vol 10 Production de farines et huiles

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

Aperçu général IFS BRC

Aperçu général IFS BRC Aperçu général IFS BRC Il existe de très nombreux référentiels pour la maîtrise de la sécurité des denrées alimentaires DS3027 Aldi system Kraft food system ISO14001 EFSIS IFS Mc Donalds system AG9000

Plus en détail

CODE D USAGES POUR UNE BONNE ALIMENTATION ANIMALE

CODE D USAGES POUR UNE BONNE ALIMENTATION ANIMALE CODE D USAGES POUR UNE BONNE ALIMENTATION ANIMALE CAC/RCP 54-2004 SECTION 1. INTRODUCTION 247 SECTION 2. OBJET ET CHAMP D APPLICATION 247 SECTION 3. DÉFINITIONS 248 SECTION 4. PRINCIPES GÉNÉRAUX ET EXIGENCES

Plus en détail

La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés. Olivier SIRE

La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés. Olivier SIRE La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés Olivier SIRE OPEDUCA Day @ Lycée Lesage - Jeudi 22 mai 2014 Plan Introduction Quels organismes sont concernés? Quel est le cadre réglementaire?

Plus en détail

Gestion et pilotage des Flux industriels et Logistiques

Gestion et pilotage des Flux industriels et Logistiques Gestion et pilotage des Flux industriels et Logistiques Saint-Etienne 11/10/2013 Luis Georges QUINTELAS Directeur Scientifique DEA Sciences et Stratégies Analytiques Notre Métier Conseil, expertise analytique

Plus en détail

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS 15 novembre 2011 Qui sommes-nous? Le Groupe Bureau Veritas en bref Fondé en 1828,

Plus en détail

Contrôles basés sur les risques. Focus importations

Contrôles basés sur les risques. Focus importations Contrôles basés sur les risques Focus importations Démarche pragmatique pour un contrôle basé sur le risque Retenir: Les Plans de surveillance et de Contrôle ne sont que des outils s intégrant à une approche

Plus en détail

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires :

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires : ervices étérinaires ADRIA 7 décembre 2006 Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires : pièce maîtresse dans le fonctionnement des entreprises, garantie de la sécurité sanitaire

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques et Les Systèmes de Management de la Sécurité Denrées Alimentaires

Les Bonnes Pratiques et Les Systèmes de Management de la Sécurité Denrées Alimentaires Les Bonnes Pratiques et Les Systèmes de Management de la Sécurité Denrées Alimentaires Présenté par : Dr Mehdi KNANI Expert court terme PCAM Action N : 389-DP3-AE1-1-DPS15-L1 SOMMAIRE 1. Les référentiels

Plus en détail

LES PLANS D AUTOCONTRÔLES

LES PLANS D AUTOCONTRÔLES LES PLANS D AUTOCONTRÔLES Le Plan «Autocontrôles Compléments» Christian BLUARD LES ORIGINES DU PLAN "AUTOCONTRÔLES COMPLEMENTS" OBSERVATOIREAFCA CIAL "MÉTAUX LOURDS DIOXINES PCB" 2002 2011 : Démarche volontaire

Plus en détail

Check-list SUISSE GARANTIE Lait et produits laitiers

Check-list SUISSE GARANTIE Lait et produits laitiers Date : Organisme d inspection/ de certification : Lieu : Auditeur Nom : Tél. : Entreprise N d identification : Nom : Responsable SUISSE GARANTIE : Nom : Courriel : Autres collaborateurs interrogés, avec

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE TRANSFORMATION EN BIO

LES ENTREPRISES DE TRANSFORMATION EN BIO LES ENTREPRISES DE TRANSFORMATION EN BIO Le contexte règlementaire Ce document est la propriété d Ecocert. Il ne peut être reproduit sans son accord. Le contexte règlementaire La règlementation Le process/

Plus en détail

OQUALIM : Historique. OQUALIM : Objectifs. OQUALIM : Objectifs. Une association créée en 2008 pour : Les adhérents:

OQUALIM : Historique. OQUALIM : Objectifs. OQUALIM : Objectifs. Une association créée en 2008 pour : Les adhérents: OQUALIM : Historique Améliorer la sécurité et la qualité des aliments pour animaux Journée de restitution des actions- 23 avril 214 Depuis les années 2, des crises sanitaires viennent impacter directement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l agrément des établissements mettant sur le marché des produits d origine animale

Plus en détail

Intérêts nutritionnels et sanitaires des produits de l agriculture biologique

Intérêts nutritionnels et sanitaires des produits de l agriculture biologique Intérêts nutritionnels et sanitaires des produits de l agriculture biologique Denis Lairon,Directeur de recherche INSERM UMR 1260-INRA / 1025-INSERM Université de la Méditerranée Nutrition humaine Marseille,

Plus en détail

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective PLAN REGLEMENTATION : Le règlement 178/2002 : traçabilité et retrait Le règlement 852/2004 : la base Le règlement 853/2004 : spécifique aux

Plus en détail

CERTIFICATION IMANOR au service de la compétitivité de l entreprise marocaine. Forum Imanor Certification 23 novembre 2015

CERTIFICATION IMANOR au service de la compétitivité de l entreprise marocaine. Forum Imanor Certification 23 novembre 2015 CERTIFICATION IMANOR au service de la compétitivité de l entreprise marocaine Forum Imanor Certification 23 novembre 2015 La certification Quoi? Une procédure par laquelle une tierce partie indépendante,

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année ID-SC-186 GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS : Vos obligations tout au long de l année GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

Plus en détail

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire SAQ Dr J.-C. Gander, ELSA / Mifroma Textes de lois Ordonnance sur les denrées alimentaires Ordonnance sur les denrées alimentaires d'origine animale

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/01.834 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme

Plus en détail

Laboratoire départemental d analyses du Cher

Laboratoire départemental d analyses du Cher Catalogue des formations 2016 Microbiologie alimentaire santé animale AUDIT, conseil et formation en sécurité alimentaire Laboratoire 216 rue Louis Mallet 18020 Bourges Cedex Tél. 02 48 21 15 31 fax 02

Plus en détail

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Enregistrement et agrément des établissements Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Plan Enregistrement Objectif Qui doit notifier son activité? Quelle autorité est compétente?

Plus en détail

FICHE PRODUIT : TOURTEAUX DE SOJA Rédaction **: G Chardon Vérification** : S Bricout Approbation** : G Donnen

FICHE PRODUIT : TOURTEAUX DE SOJA Rédaction **: G Chardon Vérification** : S Bricout Approbation** : G Donnen 1 CODES PRODUITS Codes 13, 20, 21, 24, 28 : tourteau feed d extraction de soja produit à partir de soja génétiquement modifiées, (base 48% protéines et graisses) NR 2.18.13 Code 22 : Tourteau feed d extraction

Plus en détail

modifié par : Avertissement : Extraits sans valeur juridique. Voir la version du JORF en cas de besoin.

modifié par : Avertissement : Extraits sans valeur juridique. Voir la version du JORF en cas de besoin. Nouvelle Version de l Arrêté du 8 Juin 2006 modifié par : 1* Arrêté du 27 avril 2007 2* Arrêté du 27 avril 2007 Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l'agrément ou à l autorisation des établissements mettant

Plus en détail

Quelles sont les modifications clés. version 6 base des audits de certifications réalisés à partir du 1 er Janvier 2012

Quelles sont les modifications clés. version 6 base des audits de certifications réalisés à partir du 1 er Janvier 2012 Quelles sont les modifications clés de la version 5 à la version 6 base des audits de certifications réalisés à partir du 1 er Janvier 2012 Accents sur les bonnes pratiques de fabrication (BPF) Procédures

Plus en détail

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Liège WAVFH 21 novembre 2012 Dr Pascale GILLI-DUNOYER DGAL Bureau des laboratoires et de la coordination des contrôles officiels MAAF-FRANCE

Plus en détail

S t t t a g e 1 OBJECTIFS PROGRAMME PUBLIC DUREE DATES. Nettoyage et désinfectiond. Le monde microbien. Lieux. règles d hygid PRIX ANIMATRICE

S t t t a g e 1 OBJECTIFS PROGRAMME PUBLIC DUREE DATES. Nettoyage et désinfectiond. Le monde microbien. Lieux. règles d hygid PRIX ANIMATRICE S t t t a g e 1 curité alimentaire Sécurit Stage 1 HACCP : «Je prépare pare mes repas» Personnel de restauration collective fabriquant les repas 1 jour Tout savoir sur les germes pathogènes Comprendre

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

1.2 Définitions spécifiques au cahier des charges QUALIMAT-TRANSPORT

1.2 Définitions spécifiques au cahier des charges QUALIMAT-TRANSPORT QUALIMAT - TRANSPORT CAHIER DES CHARGES QUALITE POUR LE TRANSPORT VRAC PAR ROUTE DES «PRODUITS» POUR L ALIMENTATION ANIMALE Version : 04 1er juillet 2007 SOMMAIRE CHAPITRE TITRE PAGE 1 Généralités 1 2

Plus en détail

www.eurofins-ifs.com BRC (BRITISH RETAIL CONSORTIUM) VERSION 6 s adapter aux exigences des distributeurs anglo-saxons

www.eurofins-ifs.com BRC (BRITISH RETAIL CONSORTIUM) VERSION 6 s adapter aux exigences des distributeurs anglo-saxons Formation sur 2 jours BRC (BRITISH RETAIL CONSORTIUM) VERSION 6 s adapter aux exigences des distributeurs anglo-saxons responsable achats Durée : 2 jours (soit 14 heures) familiarisés avec les exigences

Plus en détail

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives»

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» «Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» Contact : Stéphanie Costa et Christophe Gualtieri 2014 Sommaire Préambule... 2 Les principaux avantages des référentiels de certification...

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Nalé Consultants formations, audits, conseil en qualité, sécurité, environnement, hygiène agroalimentaire

Nalé Consultants formations, audits, conseil en qualité, sécurité, environnement, hygiène agroalimentaire Les interventions : - La mise en place de démarche QSE : conseil, formation, accompagnement ou clé en main. - La réalisation des audits : internes, fournisseurs, Process de fabrication, de performance

Plus en détail

Quelles sont les chances des petits producteurs de se

Quelles sont les chances des petits producteurs de se Quelles sont les chances des petits producteurs de se maintenir sur le marché? Quelles sont les solutions en France pour la réorientation des activités des petits producteurs? La Roumanie vient d entrer

Plus en détail

Journées QUALIREG, le 11 Avril 2011. Animée par Benoit DUBOURG, Ingénieur QHSE, CRITT-CCIR Pôle QSE. Benoit DUBOURG-ISO22000-2011 Page 1

Journées QUALIREG, le 11 Avril 2011. Animée par Benoit DUBOURG, Ingénieur QHSE, CRITT-CCIR Pôle QSE. Benoit DUBOURG-ISO22000-2011 Page 1 ISO 22000:2005 Système de management de la sécurité des produits alimentaires Exigences pour les organismes à tous les niveaux de la chaîne alimentaire SMSDA Animée par Benoit DUBOURG, Ingénieur QHSE,

Plus en détail

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Quelques rappels Pourquoi une démarche de certification ISO 9001? Pourquoi une démarche d accréditation COFRAC? Les apports d une démarche

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement CATALOGUE Formation Audit Assistance technique Qualité Sécurité Environnement www.cebios.fr www.cebios-veille.fr www.cebios-formation.fr Sommaire Formation Page 4 Audit Page 5 Assistance Technique Page

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

L évaluation quantitative des expositions chimiques liées à l alimentation : données et modèles

L évaluation quantitative des expositions chimiques liées à l alimentation : données et modèles L évaluation quantitative des expositions chimiques liées à l alimentation : données et modèles Jean-Luc Volatier Anses DER Académie nationale de Pharmacie, 18 juin 2014 Les étapes de l évaluation des

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales?

Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales? mai 2011 Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales? Projet ADAPROD Avis N AO-1046-1994 Une étude réalisée par l iteipmai LES ÉTUDES

Plus en détail

9) Une exigence pour l hygiène du personnel concernant la nourriture et la boisson doit être formalisée? VRAI FAUX

9) Une exigence pour l hygiène du personnel concernant la nourriture et la boisson doit être formalisée? VRAI FAUX QUIZZ IFS Version 5 1) La certification IFS est : - une démarche volontaire - une obligation légale - une obligation commerciale - une obligation Européenne 2) Combien d items comporte IFS V5 228 234 242

Plus en détail

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et des Pêches Maritimes Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires Dr.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D APPRECIATION DES COMPAGNIES

QUESTIONNAIRE D APPRECIATION DES COMPAGNIES QUESTIONNAIRE D APPRECIATION DES COMPAGNIES D INSPECTION ET/OU DE SUPERINTENDANCE À l attention de notre partenaire ou futur partenaire d inspection et/ou de superintendance : Selon les règles et procédures

Plus en détail

Un nouveau service. Sécurité alimentaire. à la Direction de la santé

Un nouveau service. Sécurité alimentaire. à la Direction de la santé 23 novembre 2009: Présentation du Service de la sécurité alimentaire Un nouveau service pour la sécurité alimentaire à la Direction de la santé Page 1 de 20 Historique Le service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 DG LABORATOIRES

RAPPORT ANNUEL 2011 DG LABORATOIRES RAPPORT ANNUEL 2011 DG LABORATOIRES 1 RAPPORT ANNUEL 2011 DG LABORATOIRES... 1 1 L AFSCA ET SON RESEAU DE LABORATOIRES... 2 1.1 LES LABORATOIRES DE L AFSCA... 2 1.2 LES LABORATOIRES AGREES... 3 1.3 LES

Plus en détail

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES JEUDI LANCEMENT DE LA SECTION REGIONALE SFSTP NORD METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES Eliane Bauthier-Loiseau SFSTP /TechnologieServier INTRODUCTION

Plus en détail

HACCP (Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise)

HACCP (Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) Plan HACCP Le Système de l Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise (HACCP) est une approche logique, scientifique et systématique visant à identifier et maîtriser tout problème de sécurité

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers)

Plus en détail

Liste d Auto-Evaluation

Liste d Auto-Evaluation Liste d Auto-Evaluation Utiliser cette liste pour revoir la politique et les procédures internes de votre établissement afin de les comparer aux exigences requises pour réussir la vérification du Programme

Plus en détail

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M.

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. HACCP HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. du 29/09/97) Une méthode qui a pour but : - d identifier les dangers,

Plus en détail

Comment se préparer à la certification

Comment se préparer à la certification Comment se préparer à la certification Intervenant : Laurent DENEUVE ACTALIA Villers-Bocage Tél. 02.31.25.43.00 Mail : l.deneuve@actalia.eu ACTALIA en quelques mots (www.actalia.eu) Institut Technique

Plus en détail

SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AUX ETATS-UNIS -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AUX ETATS-UNIS -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AUX ETATS-UNIS -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= Présentation par Elizabeth B. Berry Ministre-Conseiller aux Affaires Agricoles Ambassade des

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004

Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004 Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004 DEFINITIONS Aspect environnemental (AE) : élément des activités, produits ou service d un organisme susceptible d interaction avec l environnement.

Plus en détail

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 AVIS LE DIRECTEUR GÉNÉRAL de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la fixation de critères de qualité des eaux minérales naturelles et des eaux

Plus en détail

Recueil de Positions techniques Qualimat Transport Avril 2014 SOMMAIRE

Recueil de Positions techniques Qualimat Transport Avril 2014 SOMMAIRE Recueil de Positions techniques Qualimat Transport Avril 2014 SOMMAIRE 1. OBJET ET MODALITES D APPLICATION p. 2 2. POSITIONS TECHNIQUES THEME 1 : Portée et limite du référencement Qualimat Transport -

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

Bilan de l enquête Ile-de-France sur les analyses de dangers en entreprises. Hasna EZZOUINE (CERVIA Paris IdF) Vincent LECLERC (AFSSA-LERQAP)

Bilan de l enquête Ile-de-France sur les analyses de dangers en entreprises. Hasna EZZOUINE (CERVIA Paris IdF) Vincent LECLERC (AFSSA-LERQAP) Bilan de l enquête Ile-de-France sur les analyses de dangers en entreprises Hasna EZZOUINE (CERVIA Paris IdF) Vincent LECLERC (AFSSA-LERQAP) Contexte de l étude Etude initiée en 2009 par le CERVIA PARIS

Plus en détail

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA Adresse Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA naissance ALGER Civilité (M., Mme, Fax Mlle) Code postal et ville 16000 ALGER E-mail nadiaatroun@hotmail.com Pays ALGERIE Expériences professionnelles

Plus en détail

Présentations PowerPoint présentées lors de ce colloque

Présentations PowerPoint présentées lors de ce colloque ent payant! Présentations PowerPoint présentées lors de ce colloque 2 mars 2010 Normes CQIASA Colloque La Qualité, un investissement payant! Michel Houle Direction de l inspection des aliments 2 mars 2010

Plus en détail

Prestations de services Analyses Agroalimentaire

Prestations de services Analyses Agroalimentaire Prestations de services Analyses Agroalimentaire EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Ecole de formation

Plus en détail

Situation de l ISO 22000 France/Europe

Situation de l ISO 22000 France/Europe Situation de l ISO 22000 France/Europe Sommaire Historique et contexte de l ISO 22000 L ISO 22000 Panorama de la certification ISO 22000 L ISO 22000 et le contexte réglementaire La reconnaissance de l

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 23 janvier 2013 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à l étude initiale du projet de guide

Plus en détail

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 Page 1 www.halal-institute.org Le système HACCP 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point (analyse des dangers

Plus en détail

Bio et local : c est l ideal

Bio et local : c est l ideal 01 Bio et local : c est l ideal Bio π Les produits vendus localement nécessitent moins d emballages. π En consommant bio et local, vous contribuez à la réduction des transports et à la préservation de

Plus en détail

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013 Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs 19 juin 2013 Espace logos Plan Rappel principes réglementation SPA Application aux biodéchets

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS: COMMENT DONNER CONFIANCE? PARIS, VAL DE GRACE, CALYXIS, 27 OCTOBRE 2015

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS: COMMENT DONNER CONFIANCE? PARIS, VAL DE GRACE, CALYXIS, 27 OCTOBRE 2015 SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS: COMMENT DONNER CONFIANCE? PARIS, VAL DE GRACE, CALYXIS, 27 OCTOBRE 2015 LE GUIDE MILITAIRE DES BONNES PRATIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Patrick PERRIN Vétérinaire Général

Plus en détail

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales RAPPEL : LOI n 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique AFTH Balaruc-les-Bains le 16/11/2007 W. TABONEt Art. L. 1322-2. I - Toute personne qui offre au public de l eau minérale,

Plus en détail

qualtech groupe L union au service de la performance du secteur agroalimentaire

qualtech groupe L union au service de la performance du secteur agroalimentaire qualtech groupe AGROBIO A. BIO. C L union au service de la performance du secteur agroalimentaire Des laboratoires aux compétences complémentaires pour une expertise toujours plus qualitative Regroupant

Plus en détail

Fiche Caractéristique

Fiche Caractéristique Nom du produit : Produit : Présentation : Ingrédients : Matières premières : Origine géographique des matières premières : *produits issus de l agriculture biologique Description : Classification : Conditionnement

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

Un conseil scientifique composé d'experts de structures de recherche publiques.

Un conseil scientifique composé d'experts de structures de recherche publiques. Dossier de presse 30 avril 2013 ACTALIA, UN INSTITUT TECHNIQUE D ENVERGURE Une équipe pluridisciplinaire de 180 collaborateurs 12 implantations en France : Bourg-en-Bresse (01), Le Chaffaut Saint-Jurson

Plus en détail

Coproduits de la betterave en alimentation animale

Coproduits de la betterave en alimentation animale Coproduits de la betterave en alimentation animale Table Ronde COPRALIM CFGC-W 25 avril 2008 15.02.07 MINAGRI Présentation 1 Table des matières 2 Table des matières 3 1.1 Qualité de la filière: Processus

Plus en détail

Offre de formation. Itinéraire Cuisinier en restauration collective. https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie

Offre de formation. Itinéraire Cuisinier en restauration collective. https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie 2015 Offre de formation Itinéraire Cuisinier en restauration collective Inscription en ligne aux stages https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie ITINÉRAIRES CUISINIER EN RESTAURATION

Plus en détail

Expositions alimentaires aux PCBs : analyse des évolutions de. Etude de l Alimentation Totale 2-2006-2010

Expositions alimentaires aux PCBs : analyse des évolutions de. Etude de l Alimentation Totale 2-2006-2010 Expositions alimentaires aux PCBs : analyse des évolutions de 2005-2010 Etude de l Alimentation Totale 2-2006-2010 Contexte Présentation des EAT Objectifs Evaluer la composition / contamination des aliments

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BIO-INDUSTRIES DE TRANSFORMATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BIO-INDUSTRIES DE TRANSFORMATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BIO-INDUSTRIES DE TRANSFORMATION EPREUVES PROFESSIONNELLES Arrêté du 01 septembre 2009 1 ière session 2012 CAHIER DES CHARGES DE LA MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION

Plus en détail

Aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales spécifiquement pour les nourrissons. Préparations de suite pour nourrissons

Aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales spécifiquement pour les nourrissons. Préparations de suite pour nourrissons Critères chimiques et microbiologiques denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière pour ou enfants en bas âge. Teneurs maximales pour certains contaminants (Règlement 1881/2006) pour

Plus en détail

Qualité dans un laboratoire

Qualité dans un laboratoire Qualité dans un laboratoire Journée sur «Qualité et Sécurité dans l acte de bâtir» Agadir, le 29/02/2012 Mme HALIMA JABBAR Responsable de la Division d Accréditation DQSM/MCINT AVANTAGE DE L ACCREDITATION

Plus en détail

Descriptifs Pièces du dossier à fournir (1) Remarque

Descriptifs Pièces du dossier à fournir (1) Remarque DOCUMENTS A PREVOIR DANS LE DOSSIER D AGREMENT DES I.A.A. (à des fins de simplification, la numérotation utilisée correspond à celle de l annexe 2 de l arrêté du 8 juin 2006 relatif à l agrément des établissements

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE PRODUCTION DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES PROFIL DE QUALIFICATION 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1.

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE PRODUCTION DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES PROFIL DE QUALIFICATION 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1. CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1. AGRO-ALIMENTAIRE TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

Proposition de cadre de réglementation

Proposition de cadre de réglementation Identification des dangers des aliments du bétail et mesures préventives Proposition de cadre de réglementation Document préparé par : Division des aliments pour animaux Version : 8.0 N o 5206143 du SGDDI

Plus en détail

1- Evolution de la réglementation relative au contrôle de l exposition professionnelle aux agents chimiques

1- Evolution de la réglementation relative au contrôle de l exposition professionnelle aux agents chimiques 1- Evolution de la réglementation relative au contrôle de l exposition professionnelle aux agents chimiques Raymond VINCENT Direction Déléguée aux Applications INRS, Centre de Lorraine raymond.vincent@inrs.fr

Plus en détail