Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014."

Transcription

1 Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires pour les assurer de sa présence. Dans le cadre de l Alliance, mais également à titre national, en vertu d accords bilatéraux, la France a pris toute sa part à ces mesures dites d assurance. Ainsi, les forces françaises ont engagé des moyens militaires pour : - renforcer la surveillance et la défense des espaces aériens roumain, polonais et des pays baltes ; - assurer des missions de surveillance et de veille stratégique depuis la mer Noire ; - renforcer certains états-majors de l OTAN et intensifier la présence française dans les forces maritimes permanentes de l Alliance ; - participer à des exercices menés conjointement avec leurs alliés sur les frontières orientales de l Alliance atlantique. Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis La France soutient résolument les mesures d assurance engagées et poursuivra son effort dans les domaines terrestre, naval et aérien dans le cadre des 12 mesures d assurance existantes. A jour du 15 avril 2015

2 Après avoir connu un pic pendant les cinq premiers mois suivant la décision de l OTAN de renforcer ses mesures d assurance, l engagement aérien français est aujourd hui centré sur des missions de surveillance réalisées par nos AWACS. Engagés à partir du territoire français, ils effectuent régulièrement des vols dans les espaces aériens polonais et roumain. A tout moment, les forces françaises se tiennent en mesure d engager leurs avions de chasse si la situation l exigeait. La réduction des délais d alerte constitue par ailleurs un élément clef de la réactivité de l OTAN. Essentielle dans l environnement stratégique actuel, cette dimension est soutenue par la France, qui prend cette année le commandement de la composante aérienne de la Nato Response Force (NRF). Rétrospective : Depuis le 1 er avril 2014, des avions AWACS de l armée de l air agissent sous le contrôle tactique de l OTAN pour renforcer la surveillance des espaces aériens de l Europe de l est, aux côtés des autres aéronefs de l Alliance atlantique. Ces aéronefs basés à Avord effectuent des patrouilles dans les ciels polonais et roumain, selon des séquences de vol planifiées au cours desquelles ils sont ravitaillés en vol par des avions de l OTAN. Les AWACS totalisent aujourd hui 32 sorties à des fins de surveillance pour un total de 350 heures de vol cumulées. Au plus haut de l engagement, une sortie était réalisée tous les trois jours. Aujourd hui, le rythme d un vol par mois est maintenu au-dessus de la Pologne et de la Roumanie Du 28 avril au 1 er septembre 2014, en réponse à une sollicitation de l OTAN visant à engager des capacités complémentaires dans le cadre de la NATO Baltic Air Policy, et avec l accord du gouvernement polonais, la France a déployé 4 avions de chasse sur la base aérienne de Malbork, au nord de la Pologne. Le détachement français de Malbork a conduit une double mission : o contribuer à la souveraineté des espaces aériens lituanien, letton et estonien en assurant une permanence opérationnelle, c est-à-dire la capacité d intercepter un intrus sous très faible préavis 24/24 heures et 7/7 jours ; o réaliser des vols d entraînement aux côtés des aviateurs polonais. Ce sont ainsi 4 Rafale puis 4 Mirage 2000 de l armée de l Air qui ont été successivement engagés sur la période pour réaliser cette mission, soutenus par environ 90 militaires français. o Les avions de chasse français ont effectué 434 sorties opérationnelles ou pour entraînement, totalisant environ 500 heures de vol. o Les chasseurs français ont intercepté et dérouté 4 aéronefs ayant effectué des incursions dans l espace aérien des pays baltes.

3 Depuis le mois d avril 2014, les bâtiments de la Marine nationale déployés en mer Noire et en mer Baltique intègrent de façon quasi systématique l assurance dans leur posture d engagement. Leur présence dissuasive constitue un signe fort de notre solidarité avec les nations orientales de l Alliance. Par ailleurs, la marine française multiplie les actions de coopération d opportunité avec les groupes navals de l OTAN déployés dans la région. Ainsi, lorsque la situation opérationnelle le permet, les navires français leur fournissent un soutien associé, permettant à la fois de renforcer notre coopération interalliée et de développer notre interopérabilité. Ces engagements à vocation dissuasive garantissent aussi à la France une capacité d anticipation et d appréciation autonome de la situation. Plusieurs déploiements ont déjà permis de nous associer aux manœuvres réalisées par l OTAN en lien avec les mesures d assurance depuis le printemps Rétrospective : D avril à octobre 2014, la France a déployé des bâtiments en mer Noire pour assurer une mission de surveillance et de veille stratégique. Cette présence offrait une capacité d appréciation autonome de la situation et une capacité d anticipation. De fin mars à fin octobre 2014, le bâtiment d essais et de mesures Dupuy-de-Lôme et la frégate légère furtive Surcouf ont assuré une présence permanente en mer Noire. L aviso Commandant Birot y a également patrouillé en septembre. En mai 2014, les chasseurs de mines tripartites Aigle et Cassiopée sont intégrés au Standing NATO Mine Counter Maritime group n 1, force permanente de guerre des mines de l OTAN. En février 2015, le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne est intégré au Standing NATO Maritime Group n 2 (SNMG 2) en Méditerranée et effectue des opérations de ravitaillement en mer à son profit. Une participation avait déjà eu lieu du 13 juin au 4 juillet Du 1 er au 15 novembre 2014, un avion de patrouille maritime Falcon 50 a été déployé à Gdynia, en Pologne, pour participer à la surveillance du trafic maritime en mer Baltique. Il y a effectué environ 80 heures de vol.

4 Lors de son déploiement en Méditerranée début janvier, le Groupe Aéronaval (GAN) a réalisé des interactions avec le SNMG 2. A cette occasion, le Charles-de-Gaulle s est trouvé durant plusieurs jours à la tête d une force aéronavale d un volume rarement observé ces dernières années sur le théâtre méditerranéen. Ce dispositif a contribué à la surveillance et à la sécurisation des espaces maritimes traversés et au renforcement de la connaissance du théâtre par le biais de missions de renseignement.

5 D avril à juin 2015, la France déploiera en Pologne un détachement interarmes à dominante blindée (SGTIA blindé) dans un cadre bilatéral. Ce déploiement durera sept semaines et se déroulera dans la région de Drawsko, au nord-ouest de la Pologne. Sa mission consistera à conduire des activités d entrainement et de préparation opérationnelle avec l armée polonaise, ainsi qu avec nos alliés présents dans la région, notamment les détachements américains et canadiens. Quelques 300 militaires constitueront ce SGTIA blindé articulé autour de 15 chars Leclerc, de 4 véhicules blindés de combat d infanterie (VBCI), de 3 véhicules de l avant blindés (VAB) et d 1 engin blindé du génie (EBG). Voir aussi notre dossier de presse sur ce déploiement Le cycle d exercices et de certifications assurés par l OTAN procède également d une logique de réassurance. Aussi, la France y a largement contribué avec : o en novembre 2013, la participation à l exercice Steadfast Jazz, exercice qui permis l évaluation et la certification des moyens de commandement de la Nato Response Force (NRF). Plus important exercice de l OTAN depuis 2006, avec plus de hommes, il regroupait 20 nations participantes, parmi lesquelles la France a fourni la contribution la plus importante, avec plus de hommes. o en 2014 la certification de la composante aérienne de la force de réaction rapide de l OTAN dans le cadre de l exercice Noble Arrow. En 2015, la France poursuit son engagement au titre des mesures d assurance : o elle participera à une dizaine d exercices OTAN ou multilatéraux ; o cela inclut l exercice de haute visibilité Trident Juncture 2015, visant à la certification de la Nato Response Force 2016 (NRF 2016). Certains entraînements français, souvent ouverts aux membres de l Alliance, contribuent aussi aux mesures d assurance. Depuis l été 2014, plusieurs officiers français ont renforcé l état-major de l OTAN à Mons, en Belgique.

L interopérabilité dans le cadre des opérations conjointes

L interopérabilité dans le cadre des opérations conjointes L interopérabilité dans le cadre des opérations conjointes Juillet 2006 L interopérabilité dans le cadre des opérations conjointes Une Alliance de 26 pays ne peut travailler de façon effi cace dans le

Plus en détail

DEPLACEMENT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUR LE PORTE-AVIONS CHARLES DE GAULLE

DEPLACEMENT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUR LE PORTE-AVIONS CHARLES DE GAULLE DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUR LE PORTE-AVIONS CHARLES DE GAULLE Vendredi 4 décembre 2015 VISITE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AU GAN LE 4 DECEMBRE 2015 Description et

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

EUTM Mali. Mission d entraînement de l Union européenne au Mali. Dossier de Presse. Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne

EUTM Mali. Mission d entraînement de l Union européenne au Mali. Dossier de Presse. Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne EUTM Mali Mission d entraînement de l Union européenne au Mali Dossier de Presse Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne EUTM Mali, une contribution décisive à la reconstruction

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Ouverture du séminaire ACT

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Ouverture du séminaire ACT MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Ouverture du séminaire ACT A Paris, mardi 8 avril 2014 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur 18 Monsieur le Secrétaire général, Mesdames

Plus en détail

Écoles d officiers de l Armée de l air. Présentation du cours de l École de l air et des métiers d officiers

Écoles d officiers de l Armée de l air. Présentation du cours de l École de l air et des métiers d officiers Écoles d officiers de l Armée de l air Présentation du cours de l École de l air et des métiers d officiers 1 SSOMMAIRE PRÉSENTATION GÉNÉRALE 2 TOUS LES COURS 3 FORMATION DU CHEF ET DU COMBATTANT 3 FORMATION

Plus en détail

Général Jean-Paul Paloméros, chef d état-major de l armée de l air

Général Jean-Paul Paloméros, chef d état-major de l armée de l air ÉDITO LIENS INTERNET Au moment où cette deuxième lettre d information vous parvient, les aviateurs continuent d opérer au-dessus de la Libye. Les femmes et les hommes de l armée de l air poursuivent ainsi

Plus en détail

Visite à l armée de l air Adresse du général d armée Pierre de Villiers Lyon Mont-Verdun, 1 er avril 2014

Visite à l armée de l air Adresse du général d armée Pierre de Villiers Lyon Mont-Verdun, 1 er avril 2014 Visite à l armée de l air Adresse du général d armée Pierre de Villiers Lyon Mont-Verdun, 1 er avril 2014 Mon général, mon cher Denis, Messieurs les officiers généraux, Mesdames, messieurs, A travers vous

Plus en détail

Découpe de la première tôle du Tonnerre

Découpe de la première tôle du Tonnerre Communiqué de presse Découpe de la première tôle du Tonnerre Brest, 13 décembre 2002 Le vendredi 13 décembre 2002, DCN a procédé, à Brest, à la découpe de la première tôle du second Bâtiment de Projection

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004)

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004) Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d instruction et d entraînement des armées françaises et de l armée suisse

Plus en détail

Aperçu hebdomadaire des opérations extérieures (25 00h00 septembre 01 24h00 octobre 2014)

Aperçu hebdomadaire des opérations extérieures (25 00h00 septembre 01 24h00 octobre 2014) LA DEFENSE DG Com Porte-parole Aperçu hebdomadaire des opérations extérieures (25 00h00 septembre 01 24h00 octobre 2014) 1. AFGHANISTAN a. ISAF (1) La Force Internationale d'assistance et de Sécurité (FIAS)

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Allocution de Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes

Allocution de Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes Allocution de Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes Présentation à la presse du rapport public thématique sur le bilan à mi-parcours de la loi de programmation militaire mercredi 11 juillet

Plus en détail

Célébration des 100 ans de la SPA 3 du groupe de chasse 1/2 «Cigognes»

Célébration des 100 ans de la SPA 3 du groupe de chasse 1/2 «Cigognes» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE Vendredi 28 septembre 2012 Célébration des 100 ans de la SPA 3 du groupe de chasse 1/2 «Cigognes» Contacts : Département médias, Service de l Information et des

Plus en détail

LES ECOLES NATIONALES À VOCATION RÉGIONALE

LES ECOLES NATIONALES À VOCATION RÉGIONALE UN ÉVENTAIL DE FORMATIONS RÉPONDANT AUX BESOINS DES PAYS PARTENAIRES LE RÉSEAU DES ENVR 16 écoles nationales à vocation régionale Maintien de la paix et forces de sécurité : opérations de maintien de la

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

SOMMAIRE. 9. Mécanismes d actualisation du Livre blanc et de la programmation militaire (clauses de rendez-vous) 43

SOMMAIRE. 9. Mécanismes d actualisation du Livre blanc et de la programmation militaire (clauses de rendez-vous) 43 Rapport annexé 2 SOMMAIRE 1. Une nouvelle stratégie de défense et de sécurité nationale 5 1.1. Un nouveau contexte stratégique 5 1.2. Une stratégie de sécurité nationale adaptée au nouveau contexte 6 1.3.

Plus en détail

Le Commonwealth Britannique 70. CANADA ET AFRIQUE DU SUD 70.2 AFRIQUE DU SUD 70.1 CANADA 70.15 CONSTRUCTION DES UNITES

Le Commonwealth Britannique 70. CANADA ET AFRIQUE DU SUD 70.2 AFRIQUE DU SUD 70.1 CANADA 70.15 CONSTRUCTION DES UNITES 70.15 CONSTRUCTION DES UNITES A. UNITES TERRESTRES : L unité blindée 4-5 et les unités d infanterie 3-4 Canadiennes sont toujours construites au Canada et sont placées dans n importe quelle zone US. B.

Plus en détail

sommaire dga maîtrise de l information...6 2 LA CYBERDéFENSE

sommaire dga maîtrise de l information...6 2 LA CYBERDéFENSE La cyberdéfense sommaire LE PACTE DéFENSE CYBER...3 La cyberdéfense au ministère de la Défense...4 L organisation opérationnelle de la Cyberdéfense...5 l expertise technique en cyberdéfense dga maîtrise

Plus en détail

Rapport final de la commission de contrôle et de garantie des droits du Parlement lors de l envoi de la Bundeswehr dans des missions à l étranger

Rapport final de la commission de contrôle et de garantie des droits du Parlement lors de l envoi de la Bundeswehr dans des missions à l étranger 1 Rapport final de la commission de contrôle et de garantie des droits du Parlement lors de l envoi de la Bundeswehr dans des missions à l étranger Résumé des propositions et recommandations de la commission

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Projet de loi autorisant le gouvernement à acquérir

Projet de loi autorisant le gouvernement à acquérir Projet de loi autorisant le gouvernement à acquérir des capacités de communications satellitaires au profit du programme «Alliance Ground Surveillance» (AGS) de l OTAN. I. Exposé des motifs p. 2 II. Texte

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

Aperçu hebdomadaire des opérations extérieures (18 00h00 24 24h00 septembre 2014)

Aperçu hebdomadaire des opérations extérieures (18 00h00 24 24h00 septembre 2014) LA DEFENSE DG Com Porte-parole Aperçu hebdomadaire des opérations extérieures (18 00h00 24 24h00 septembre 2014) 1. AFGHANISTAN a. ISAF (1) La Force Internationale d'assistance et de Sécurité (FIAS) ou

Plus en détail

PROGRAMMATION MILITAIRE

PROGRAMMATION MILITAIRE PROJET DE LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE 2014 / 2019 Dossier thématique SOMMAIRE Les engagements du chef de l État et du Gouvernement pour la défense nationale...3 Message du ministre de la Défense...5

Plus en détail

L activité de Thales au 1 er trimestre 2007 :

L activité de Thales au 1 er trimestre 2007 : L activité de Thales au 1 er trimestre 2007 : Neuilly-sur-Seine, le 14 mai 2007 des revenus en croissance de 7% à 2,2 milliards o intégrant les activités Transport et Sécurité apportées par Alcatel-Lucent,

Plus en détail

La Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l OTAN

La Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l OTAN La Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l OTAN Des études menées au début des années soixante-dix par les hauts commandants militaires de l OTAN ont montré qu un système radar aéroporté

Plus en détail

Modèle commercial 2015 de la FOAP DCA 33 Annexe 1 à l ordre de la FOAP DCA 33 de 2015

Modèle commercial 2015 de la FOAP DCA 33 Annexe 1 à l ordre de la FOAP DCA 33 de 2015 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Armée suisse Forces aériennes Formation d application de la défense contre avions 33 Marcel Amstutz 30.09.2014 Modèle

Plus en détail

Pourquoi un nouveau modèle?

Pourquoi un nouveau modèle? Pourquoi un nouveau modèle? Le Service de santé des armées remplit efficacement sa mission mais sous forte tension. À l instar de l ensemble de la défense, le Service est sous contrainte économique. Il

Plus en détail

Supplément au rapport complémentaire au rapport sur l'armée 2010

Supplément au rapport complémentaire au rapport sur l'armée 2010 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Bern, 09.05.2011 Supplément au rapport complémentaire au rapport sur l'armée 2010 Mandat attribué lors de la séance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE COALITION 2016. 21 mars 15 avril

DOSSIER DE PRESSE COALITION 2016. 21 mars 15 avril DOSSIER DE PRESSE COALITION 2016 21 mars 15 avril COALITION 2016 L exercice «Coalition» valide, chaque année, la formation des stagiaires de l Ecole de guerre à la planification et à la conduite d une

Plus en détail

Ce projet de loi fixe un plafond pour le budget de la Défense et un plancher pour le budget de l Aide internationale.

Ce projet de loi fixe un plafond pour le budget de la Défense et un plancher pour le budget de l Aide internationale. NOTES EXPLICATIVES Ce projet de loi crée les Forces d autodéfense du Québec. Il vise à modifier la politique québécoise de défense nationale dans le sens d une renonciation au droit de belligérance, sauf

Plus en détail

Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle

Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle Vers une Intelligence Economique & Stratégique IES Opérationnelle 1 Préambule Sun Tzu dit: Un général qui s expose sans nécessité, comme le ferait un simple soldat, qui semble chercher les dangers et la

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION CHIFFRES ET DONNÉES DOSSIER D INFORMATION LES ACTIVITÉS 2011 EN QUELQUES CHIFFRES 10 514 jours de mer - 42 173 heures de vol - 4 877 marins à la mer en moyenne 35 bâtiments en permanence à la mer - 5 aéronefs

Plus en détail

LISBONNE EN 10 POINTS

LISBONNE EN 10 POINTS Ambassade de France à Lisbonne Mission de Défense LISBONNE EN 10 POINTS NOTE D INFORMATION N 47 15/31 janvier 2013 L Edito Des efforts malgré la crise! Alors que les prévisions sur la croissance s assombrissent,

Plus en détail

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi?

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? L'outil militaire A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? Un manuel de l outil militaire? La mésange qui explique à l oursin comment le lézard doit se servir de sa clé USB. Les conflits après

Plus en détail

Les technologies Thales à bord du Rafale

Les technologies Thales à bord du Rafale Les technologies Thales à bord du Rafale Un avion de combat omnirôle Le Rafale est l avion de combat le plus avancé de sa génération. Il offre des capacités multimission qui lui permettront de rester pleinement

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE LA DÉFENSE ÉDITION 2013

LES CHIFFRES CLÉS DE LA DÉFENSE ÉDITION 2013 LES CHIFFRES CLÉS DE LA DÉFENSE ÉDITION 2013 Les chiffres de la défense 2012-2013 1. Les principales missions de l État... 5 2. Le budget de la défense... 7 3. Les effectifs du ministère réalisés en 2012...

Plus en détail

AWACS : les yeux de l'otan dans les cieux

AWACS : les yeux de l'otan dans les cieux AWACS : les yeux de l'otan dans les cieux Assurer une défense aérienne efficace est une tâche prioritaire pour l Alliance. Le système aéroporté de détection et de contrôle (AWACS) de l OTAN est un système

Plus en détail

Division Espace et Programmes Interarméeses. État tat-major des armées

Division Espace et Programmes Interarméeses. État tat-major des armées Division Espace et Programmes Interarméeses LE MINDEF en quelques mots 295 000 personnes, militaires et civils. 7000 personnes engagées en opérations extérieures, 80% au sein d une coalition internationale

Plus en détail

C OMMUNICATION, C ONDUITE ET RENSEIGNEMENT

C OMMUNICATION, C ONDUITE ET RENSEIGNEMENT Programmes et environnement de gestion / Projet de loi de programmation militaire 2003-2008 Fiche n 04 C OMMANDEMENT, C OMMUNICATION, C ONDUITE ET RENSEIGNEMENT (C3R) STRUCTURES DE COMMANDEMENT La réalisation

Plus en détail

ÉCOLE D INSTRUCTION MARITIME AUGUSTA. 6 Semaines (quatre sessions par année) JANVIER FEVRIER, MARS AVRIL, MAI JUIN ET OCTOBRE NOVEMBRE

ÉCOLE D INSTRUCTION MARITIME AUGUSTA. 6 Semaines (quatre sessions par année) JANVIER FEVRIER, MARS AVRIL, MAI JUIN ET OCTOBRE NOVEMBRE ÉCOLE D INSTRUCTION MARITIME AUGUSTA Code SMM 01 Entitulé du cours École d Instruction Maritime Commandement des Forces de Surveillance et de Défense Côtière (COMFORPAT) Augusta Objectif du cours Former

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996)

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996) RÉÉVALUATION DES RÉPONSES DE TRANSPORTS CANADA À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ MARITIME M96-04 NORMES DE CONSTRUCTION ET INSPECTION PAR TRANSPORTS CANADA Introduction Le 11 août 1993, le Tan

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

BUREAU DU C.A.S.D.I.S. R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DE LA FORMATION BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

Plus en détail

Libye : Opération Unified Protector Air

Libye : Opération Unified Protector Air Operaties Opérations Libye : Opération Unified Protector Air 21 georges franchomme Le lieutenant-colonel aviateur breveté d état-major Georges Franchomme, fort de 19 années d expérience aux commandes de

Plus en détail

GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES

GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES CS, CONCEPTEUR, INTEGRATEUR ET OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Répondre aux enjeux de ses clients par la conception, l intégration, l exploitation ou le maintien en condition

Plus en détail

SYSTÈMES DE ROQUETTES À INDUCTION Lance-roquettes Roquettes. www.tda-armements.com

SYSTÈMES DE ROQUETTES À INDUCTION Lance-roquettes Roquettes. www.tda-armements.com SYSTÈMES DE ROQUETTES À INDUCTION Lance-roquettes Roquettes www.tda-armements.com Intégration : un précieux savoir-faire Dialogue avec les roquettes Conforme à toutes les normes OTAN Intégré sur LH10 ELLIPSE

Plus en détail

PIA 3.6. Politique de la guerre électronique. Publication interarmées. Division Emploi 1

PIA 3.6. Politique de la guerre électronique. Publication interarmées. Division Emploi 1 PIA 3.6 Publication interarmées Politique de la guerre électronique Division Emploi 1 N 1812/DEF/EMA/EMP.1/NP du 23 décembre 2008 PIA 3.6 POLITIQUE DE LA GUERRE ELECTRONIQUE En attendant sa révision par

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DEMANDE D ATTRIBUTION DE LOGEMENT. Demande de logement. Demande de relogement

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DEMANDE D ATTRIBUTION DE LOGEMENT. Demande de logement. Demande de relogement MINISTÈRE DE LA DÉFENSE 3 e Régiment étranger d infanterie ETAT-MAJOR Commandant en Second Bureau Garnison DEMANDE D ATTRIBUTION DE LOGEMENT Demande de logement Demande de relogement DANS LE CAS D UN RELOGEMENT

Plus en détail

Le concours de l École de l air - Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) 1/2

Le concours de l École de l air - Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) 1/2 ÉCOLE DE L AIR Le concours de l École de l air - Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) 1/2 Concours sur épreuves d admission à l École de l air (EA) ouvert aux candidats titulaires d un diplôme

Plus en détail

Présentation des actions de la DGDDI cofinancées par le FFE et le FR

Présentation des actions de la DGDDI cofinancées par le FFE et le FR Séminaire d informations Présentation des actions de la DGDDI cofinancées par le FFE et le FR Jean-Christophe DELESTREES Adjoint au chef du bureau B2 Moyens d'intervention des services aériens et maritimes

Plus en détail

05.085. Rapport sur les structures de conduite de l armée et les rapports de subordination

05.085. Rapport sur les structures de conduite de l armée et les rapports de subordination 05.085 Rapport sur les structures de conduite de l armée et les rapports de subordination (en exécution de l art. 13, al. 2, de l organisation de l armée) du 2 décembre 2005 Messieurs les Présidents, Mesdames

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 21 mai 2014. De 9h à 21h au centre commercial de Confluence

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 21 mai 2014. De 9h à 21h au centre commercial de Confluence DOSSIER DE PRESSE Mercredi 21 mai 2014 2ème édition de la Journée du Marin à Lyon De 9h à 21h au centre commercial de Confluence CONTACT PRESSE Cellule de communication de l OGZDS-SE LTT Héloïse HABLOT

Plus en détail

L'action de l'état en mer, 5. soutien de la politique maritime dans l'océan Indien

L'action de l'état en mer, 5. soutien de la politique maritime dans l'océan Indien L'action de l'état en mer, 5 soutien de la politique maritime dans l'océan Indien 74 75 La crédibilité d une politique maritime française dans le Sud de l océan Indien repose sur la capacité de l État

Plus en détail

Active Endeavour TAN. Opérations navales de l OTAN. L'opération Active Endeavour, s'inscrit dans. la logique de la réaction immédiate de

Active Endeavour TAN. Opérations navales de l OTAN. L'opération Active Endeavour, s'inscrit dans. la logique de la réaction immédiate de Active Endeavour TAN briefing JFC Naples Opérations navales de l OTAN JFC Naples JFC Naples Initiative de sécurité contre la prolifération Combattre le terrorisme en mer «L'opération Active Endeavour s'est

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DÉFENSE

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DÉFENSE PLF - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DÉFENSE Version du 06/10/2015 à 11:07:23 PROGRAMME 146 : ÉQUIPEMENT DES FORCES MINISTRE CONCERNÉ : JEAN-YVES LE DRIAN, MINISTRE DE LA DÉFENSE TABLE DES

Plus en détail

École navale. Marine nationale

École navale. Marine nationale École navale Marine nationale La Marine, c est... 39 100 marins, hommes et femmes, militaires et civils : 4 100 officiers 22 300 officiers mariniers 8 000 quartiers-maîtres et matelots 4 700 civils engagés

Plus en détail

Initiative allemande BACKUP pour l éducation en Afrique

Initiative allemande BACKUP pour l éducation en Afrique Initiative allemande BACKUP pour l éducation en Afrique Un partenaire pour assurer une éducation de qualité pour tous en Afrique «Je n ai jamais encore rencontré de donateur comme celui-ci : il écoute

Plus en détail

Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques

Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques Communiqué de presse 21 décembre 2012 Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques Depuis sa création le 18 avril 2012, le Parc national des Calanques*

Plus en détail

W.. Semianiw. le 11 juillet 2007. Général R.J. Hillier. Général R.J. Hillier

W.. Semianiw. le 11 juillet 2007. Général R.J. Hillier. Général R.J. Hillier CHEF PERSONNEL MILITAIRE Cérémonie de passation de commandement du Contre-amiral T.H.W.. Pile au Major-général W.. Semianiw le 11 juillet 2007 Présidée par le Général R.J. Hillier Général R.J. Hillier

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

FLOTTILLE NUMÉRIQUE L HERMIONE

FLOTTILLE NUMÉRIQUE L HERMIONE FLOTTILLE NUMÉRIQUE L HERMIONE dossier de presse Flottille Numérique : dossier de presse 1 de 12 INDEX Flottille Numérique : dossier de presse Section 1 (p. 3) L appel à projet régional Section 2 (p. 4)

Plus en détail

50 mesures pour changer d échelle

50 mesures pour changer d échelle Pacte Défense Cyber 50 mesures pour changer d échelle M M A O N C D E M C Y B E R D É F E E S N E N T O P É R A T I O N N E L D E Sommaire Préambule... 2 Axe 1 : Durcir le niveau de sécurité des systèmes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 30 du 13 juin 2014. PARTIE PERMANENTE Marine nationale. Texte 11

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 30 du 13 juin 2014. PARTIE PERMANENTE Marine nationale. Texte 11 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 30 du 13 juin 2014 PARTIE PERMANENTE Marine nationale Texte 11 INSTRUCTION N 0-6356-2014/DEF/DPMM/PMS relative à l'indemnité spéciale de sécurité aérienne.

Plus en détail

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/09-07 relatif à l admission par l État du diplôme de master en sciences de l ingénieur délivré par l Ecole royale militaire (ERM) Belgique Objet Dossier G (Renouvellement) : Renouvellement,

Plus en détail

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives CIRCULAIRE CONJOINTE Ministère de l éducation nationale Ministère de la défense Ministère de l éducation nationale Direction de l enseignement scolaire Ministère de la défense Direction de la mémoire,

Plus en détail

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955)

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Légende: Le 14 mai 1955, l'albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la République démocratique allemande, la Pologne, la Roumanie,

Plus en détail

La Transformation de l Armée française. La révision générale des politiques publiques - porte essentiellement sur le soutien

La Transformation de l Armée française. La révision générale des politiques publiques - porte essentiellement sur le soutien La Transformation de l Armée française La révision générale des politiques publiques - porte essentiellement sur le soutien - réorganisation fonctionnelle - réorganisation territoriale Le Livre Blanc -

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 INSTRUCTION N 3543/DEF/DCSEA/CAB fixant l'organisation et les attributions

Plus en détail

La Marine Nationale en Basse-Normandie

La Marine Nationale en Basse-Normandie Basse-Normandie wwz.ifremer.fr/envlit/region/basse_normandie La Marine Nationale en Basse-Normandie Les moyens de la Marine Nationale en Basse-Normandie Les personnels Comme les autres armes de l armée

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

Mission des Armées et systèmes d information

Mission des Armées et systèmes d information Le Mission des Armées et systèmes d information Le programme SIA, une réponse ambitieuse de la Défense au défi de la maîtrise de l information Martin de Maupeou Asinetta Serban Sous la direction du G al

Plus en détail

Avantages et inconvénients d une force internationale

Avantages et inconvénients d une force internationale e 11 r aaooûût t 22000066 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Avantages et inconvénients d une force internationale (par le Général. (res.) Moshe Yaalon et le Général. (res.) Yaakov

Plus en détail

BILAN 2010 CAMPAGNE DE SECURITE DES LOISIRS NAUTIQUES EN MEDITERRANEE POINT PRESSE AU CROSS MEDITERRANEE LUNDI 18 OCTOBRE 2010 A 10 H30

BILAN 2010 CAMPAGNE DE SECURITE DES LOISIRS NAUTIQUES EN MEDITERRANEE POINT PRESSE AU CROSS MEDITERRANEE LUNDI 18 OCTOBRE 2010 A 10 H30 BILAN 2010 CAMPAGNE DE SECURITE DES LOISIRS NAUTIQUES EN MEDITERRANEE POINT PRESSE AU CROSS MEDITERRANEE LUNDI 18 OCTOBRE 2010 A 10 H30 Fiche 1 Communiqué de presse Fiche 2 Bilan d activité du CROSSMED

Plus en détail

Stratégie de Défense Le canada d abord

Stratégie de Défense Le canada d abord Stratégie de Défense Le canada d abord Message du Premier ministre Le présent gouvernement a pris le pouvoir avec l engagement ferme de défendre le Canada. Pour respecter cet engagement, nous devons assurer

Plus en détail

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité Réponse de la France à la résolution 68/243 relative aux «Développements dans le domaine de l information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale» RESUME ANALYTIQUE A titre

Plus en détail

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL]

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1 RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] Le Conseil des Ministres des Transports de la CEMT, réuni à Varsovie,

Plus en détail

MARS 2007. Synthèse. Jean-Pierre Maulny : directeur-adjoint Sylvie Matelly : chercheur Fabio Liberti : chercheur

MARS 2007. Synthèse. Jean-Pierre Maulny : directeur-adjoint Sylvie Matelly : chercheur Fabio Liberti : chercheur «Les perspectives de coopération (nationale, européenne) et d interarmisation de l outil de défense : quels partages capacitaires possibles et quelles conséquences pour l armée de terre?» Jean-Pierre Maulny

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 55 du 31 octobre 2014. PARTIE PERMANENTE Marine nationale. Texte 21

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 55 du 31 octobre 2014. PARTIE PERMANENTE Marine nationale. Texte 21 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 55 du 31 octobre 2014 PARTIE PERMANENTE Marine nationale Texte 21 INSTRUCTION N 0-10436-2014/DEF/DPMM/2/ASC/AERO relative au classement définitif et

Plus en détail

Ecole navale. Marine nationale

Ecole navale. Marine nationale Ecole navale Marine nationale La Marine, c est... 45 400 marins, hommes et femmes, militaires et civils : 6 000 civils 5 100 officiers 25 640 officiers mariniers 8 660 quartiers-maîtres et matelots engagés

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE LUNDI 15 AU DIMANCHE 21 JUIN 2015

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE LUNDI 15 AU DIMANCHE 21 JUIN 2015 MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE LUNDI 15 AU DIMANCHE 21 JUIN 2015 Le ministère de la Défense au salon international de l aéronautique et de l espace Contact : Centre de presse Délégation à l

Plus en détail

POSTFACE. Postface. Personnel de la Défense. Mouvements de personnel. Dépenses liées. au personnel. Formation. Reconversion. Conditions.

POSTFACE. Postface. Personnel de la Défense. Mouvements de personnel. Dépenses liées. au personnel. Formation. Reconversion. Conditions. POSTFACE au Le Bilan social 2011 présente les principales orientations et actions conduites par le ministère de la défense et des anciens combattants (MINDAC) en matière de politique de ressources humaines

Plus en détail

Soldat de métier au Détachement de reconnaissance de l armée 10

Soldat de métier au Détachement de reconnaissance de l armée 10 Soldat de métier au Détachement de reconnaissance de l armée 10 1 2 3 4 5 6 7 8 Engagement & mission I Processus de sélection & profil exigé I Instruction I Vie quotidienne au travail I Contact Le détachement

Plus en détail

2. LES PRINCIPALES DONNÉES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

2. LES PRINCIPALES DONNÉES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ANNUAIRE STATISTIQUE DE LA DÉFENSE 2013/2014 2. LES PRINCIPALES DONNÉES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Les données budgétaires françaises figurant aux paragraphes 2.1 et 2.2 sont

Plus en détail

LISBONNE EN 10 POINTS

LISBONNE EN 10 POINTS Ambassade de France à Lisbonne Mission de Défense LISBONNE EN 10 POINTS NOTE D INFORMATION N 73 23 septembre / 5 Novembre 2014 Faits Marquants - Visite du ministre de la Défense portugais à Paris - Budget

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

nos clients dans l exploitation de nos solutions technologiques sont nos deux engagements les plus forts. Raphaël Gorgé Président du Groupe ECA

nos clients dans l exploitation de nos solutions technologiques sont nos deux engagements les plus forts. Raphaël Gorgé Président du Groupe ECA Depuis 1936, le Groupe ECA produit des solutions technologiques pour la sécurité des hommes et des biens. Diffusées dans le monde entier, ces solutions sont destinées aux secteurs de la défense, de l industrie,

Plus en détail

L UEO aujourd hui. Janvier 2000. Secrétariat général de l UEO Bruxelles, Belgique

L UEO aujourd hui. Janvier 2000. Secrétariat général de l UEO Bruxelles, Belgique 1 L UEO aujourd hui Janvier 2000 Secrétariat général de l UEO Bruxelles, Belgique 2 L UEO aujourd hui est publié par le Secrétariat général de l UEO. Il ne s agit pas d un document formellement approuvé

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Ecole navale. Marine nationale

Ecole navale. Marine nationale Ecole navale Marine nationale La Marine, c est... 36 000 marins, hommes et femmes, militaires et civils : 4 000 officiers 21 500 officiers mariniers 7 000 quartiers-maîtres et matelots 3 000 civils engagés

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-148 du 18 octobre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif par la société Renault Trucks Defense de la société Auverland Général Défense L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Engagement «Enduro 2014»

Engagement «Enduro 2014» Engagement «Enduro 2014» Le service de l aide à la conduite AIC a prêté main forte à l académie de police de Savatan du dimanche 28 septembre au vendredi 3 octobre 2014 pour animer la régie mise en place

Plus en détail