RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LE CONSEIL DU LABORATOIRE EUROPÉEN DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LE CONSEIL DU LABORATOIRE EUROPÉEN DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE"

Transcription

1 Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire European Molecular Biology Laboratory Europäisches Laboratorium für Molekularbiologie Langage originale: anglais Date: 20 novembre 2013 RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LE CONSEIL DU LABORATOIRE EUROPÉEN DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Telles que modifiées par le Conseil lors de sa 46 ème réunion ordinaire du 19 et 20 novembre 2013 (modifications tels que listées en annexe 1 liste des modifications) 1/11

2 Table des Matières Champ d application... 3 Article 1 - Élection du (de la) Président(e) et des Vice-président(e)s... 3 Article 2 Président(e)... 3 Article 3 - Sessions... 3 Article 4 - Calendrier des sessions... 4 Article 5 - Préparation et adoption de l ordre du jour... 4 Article 6 - Langues... 4 Article 7 - Compte-rendu des sessions... 4 Article 8 - Quorum... 5 Article 9 - Conduite des sessions par le (la) Président(e)... 5 Article 10 - Délégués... 5 Article 11 - Observateurs... 5 Article 12 - Pouvoirs... 6 Article 13 - Liste des participants... 6 Article 14 - Résolutions et points d ordre... 6 Article 15 - Vote... 7 Article 16 - Bureau du Conseil... 7 Article 17 - Communiqués de presse... 8 Article 18 - Procédure écrite... 8 Article 19 - Entrée en vigueur et révision... 8 Article 20 - Conflit... 8 ANNEXE 1 - Liste des modifications... 9 ANNEXE 2 - Majorités de votes requis /11

3 Champ d application 1. Ces règles de procédure sont adoptées conformément à l Article VI (3) (k) de l accord établissant le Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire, 2. Les références à l Accord du Laboratoire à la fin de chaque article sont insérées pour information seulement. Elles ne font pas partie des règles. Article 1 - Élection du (de la) Président(e) et des Vice-président(e)s 1. Lors de la dernière séance de sa réunion ordinaire annuelle, le Conseil élit un(e) Président(e) et deux Vice-président(e)s. Ces nominations sont effectives à dater du 1 er janvier de l année suivante et les personnes élues restent normalement en fonction pendant un an et ne peuvent être réélu(e)s plus de deux fois consécutives (Article VI, paragraphe 1 de l Accord). 2. Dans des circonstances que le Conseil considère exceptionnelles, le (la) Président(e) et les Viceprésident(e)s peuvent être réélu(e)s plus de deux fois consécutives. 3. Le (la) Président(e), ou le (la) Vice-présidente qui remplit la fonction de président, participe aux évènements en tant que tel, et non en tant que délégué(e) d un État membre. 4. Le Directeur général, en tant que Secrétaire du Conseil, fournit au Conseil les services de secrétariat. Article 2 Président(e) 1. Le (la) Président(e) dirige les travaux du Conseil et assure l observation des règles de procédure. 2. Si le (la) Président(e) ne peut être présent(e), le Conseil désignera un(e) des Vice-président(e)s pour assurer la présidence. 3. Le (la) Président(e) est soumis(e) à l autorité du Conseil dans l exercice de ses fonctions. Article 3 - Sessions 1. Les sessions du Conseil se tiennent en public sauf decision contraire du Conseil. 2. Si le Conseil décide de siéger en séance restreinte, chaque état membre est représenté par ses délégués accredités. 3. À condition de l avoir fait connaître à l avance au (à la) Président(e) du Conseil, une délégation peut aussi, en séance restreinte, se faire assister par un conseiller. Le (La) Président(e) du Comité des Finances participe ex officio s il (elle) n est pas délégué(e) au Conseil. Le (La) Président(e) du Conseil peut inviter le Directeur général et le (la) Président(e) du Comité Consultatif Scientifique à prendre part à une séance restreinte. Avec l accord du Conseil, le (la) Président(e) peut aussi inviter tout autre expert. 3/11

4 Article 4 - Calendrier des sessions 1. Le Conseil se réunit au moins une fois par an, et se réunit normalement en session ordinaire deux fois par an. Il se réunit en tout cas entre le 1 er juillet et le 30 novembre de chaque année pour approuver le budget (Accord, Article VI(5)). 2. Sur la demande d au moins un tiers des États membres, le Directeur général réunit une session extraordinaire du Conseil. Le Directeur général peut, dans le cas prévu au paragraphe (1) de l Article XIII de l Accord, ou en cas d urgence, réunir une session extraordinaire. Article 5 - Préparation et adoption de l ordre du jour 1. Un projet d ordre du jour préparé par le Directeur général en accord avec le (la) Président(e) est envoyé aux États membres au moins 21 jours avant chaque session ordinaire. Les documents devant être étudiés par le Conseil, doivent être distribués dans les délais voulus pour parvenir aux délégués, si possible, au moins 14 jours avant la date de la session. 2. En cas de session extraordinaire, une explication détaillée de la question à discuter est distribuée avec la convocation. 3. L ordre du jour d une session extraordinaire est soumis à adoption à l ouverture de la session. Des questions supplémentaires avec des documents à l appui peuvent être ajoutées à l ordre du jour au cours de la session si le Conseil le décide. Article 6 - Langues Une interprétation simultanée pourra être proposée en anglais, en français ou en allemand lors des réunions du Conseil si une délégation d un État membre en fait la demande au moins huit semaines avant le début prévu de la réunion. Les documents du Conseil seront en principe fournis dans ces trois langues. Article 7 - Compte-rendu des sessions 1. Des projets de compte-rendu de chaque session du Conseil, donnant la substance de la discussion et enregistrant les décisions prises, sont préparés sous la responsabilité du (de la) Président(e). Ces comptes-rendus sont distribués à tous les délégués dans les meilleurs délais pour approbation ou correction. Si aucune observation n est faite dans un délai d un mois, les compte-rendus sont considérés comme étant approuvés et sont alors distribués aux délégués dans leur forme définitive pour approbation par le Conseil à la session suivante. 2. Les décisions du Conseil sont normalement enregistrées dans un résumé approprié dans les comptesrendus des sessions. Sur décision discrétionnaire du (de la) Président(e), ou sur demande de la majorité des délégations présentes, une décision est prise dans les termes d une résolution formelle. 4/11

5 Article 8 - Quorum 1. La presence des délégués d une majorité de tous les États membres est nécessaire pour constituer le quorum d une session du Conseil (Accord, Article VI(6)(c)). 2. Si le quorum prévu au paragraphe précédent n est pas atteint, le (la) Présidente peut ajourner la session à une date ultérieure, fixée après consultation du Directeur général, ou déclarer que la session est une réunion informelle. Article 9 - Conduite des sessions par le (la) Président(e) 1. Le (La) Président(e) ouvre et clôt les sessions, accorde et retire la parole, soumet les propositions du vote, et annonce les décisions. Il (Elle) décide des points à l ordre du jour et a en particulier le droit de proposer que la discussion soit suspendue ou différée. 2. Le (La) Président(e) donne la parole aux orateurs dans l ordre où ils font connaître leur désir de parler. 3. Cependant, le (la) Président(e) donne la priorité à un orateur s exprimant sur un point à l ordre du jour, sur lequel le (la) Président(e) décide séance tenante. 4. La décision du (de la) Président(e) peut être contestée, mais la discussion est alors limitée à l orateur qui conteste la décision et au (à la) Président(e). 5. Si la différence d opinion persiste, elle est soumise immédiatement au vote. Article 10 - Délégués Chaque État membre est représenté par un ou au plus deux délégués qui peuvent se faire accompagner de conseillers. Dans la mesure du possible, les État membre font en sorte que leurs délégués au Conseil soient les mêmes que ceux désignés pour la Conférence Européenne de Biologie Moléculaire. Article 11 - Observateurs 1. Les États, non parties à l Accord, peuvent assister aux sessions du Conseil en tant qu observateurs dans les conditions suivantes: a. Les membres de la Conférence Européenne de Biologie Moléculaire de droit; b. Les États qui ne sont pas membres de la Conférence Européenne de Biologie Moléculaire sur décision du Conseil prise à l unanimité des États membres présents et votants (Accord, Article VI(2)(b)). 2. Les représentants désignés de l Organisation Européenne de Biologie Moléculaire ont le droit d assister aux sessions et de prendre part aux travaux du Conseil sauf décision particulière contraire du Conseil (Accord, Article VI(2)(b)). 3. Le Conseil peut inviter d autres observateurs à assister à l une de ses sessions (Accord, Article VI (2) (b)). 5/11

6 Article 12 - Pouvoirs 1. La participation en tant que délégué est soumise à la présentation de pouvoirs accordés par les autorités compétentes de l État concerné à l attention du Directeur général. Tout délégué restera en function jusqu à notification au Directeur général de la fin de sa mission. 2. Les noms des conseillers non mentionnés dans les pouvoirs cités ci-dessus doivent être communiqués au Directeur général par l autorité compétente ou par un délégué de l état concerné après l ouverture de la session du conseil. Article 13 - Liste des participants Le Directeur général adresse la liste des délégués, conseillers et observateurs assistant aux sessions du Conseil, dans l ordre alphabétique allemand des pays, suivi par ceux des organisations qu ils représentent. Article 14 - Résolutions et points d ordre 1. Tout délégué au Conseil ou tout conseiller siègeant comme délégué peut présenter des résolutions ou des amendemtents en respectant la procédure suivante: 2. Tout projet de resolution doit être présenté par écrit au (à la) Président(e). Le texte est distribué aussitôt que possible avant le vote. 3. Lorsque plusieurs amendements sont proposés au même projet de résolution, le (la) Président(e) décide dans quel ordre ils vont être discutés et soumis au vote, en respectant les règles suivantes: a. toutes les résolutions et tous les amendements sont soumis au vote; b. un amendement peut être soumis au vote séparément au comme l antithèse d un autre amendement, à la discretion du Président, et c. si une résolution est amendée à la suite d un vote, la résolution amendée est soumise au Conseil pour un vote final. 4. Les points d ordre n ont pas à être présentés par écrit au (à la) Président(e) ou distribués. En dehors de tout point considéré par le (la) Président(e) comme un point d ordre et qui ne fait à ce titre l objet d aucune contestation par le Conseil, les motions suivantes sont des points d ordre : une motion pour que la question soit renvoyée, une motion pour que l examen d une question particulière soit différée, une motion pour que la réunion soir ajournée et une motion pour que la réunion passe à l examen de la rubrique suivant de l ordre du jour. 6/11

7 Article 15 - Vote 1. Chaque État membre dispose d une voix au Conseil dans le cadre des dispositions du paragraphe (6)(a)(iii) de l Article VI de l Accord. Au cas où un État membre est en retard dans le paiement de ses contributions dans une mesure égale ou supérieure aux contributions dues pour les deux années financières précédentes, le Directeur général fait une déclaration à ce sujet au Conseil. 2. Les scrutins se font normalement en Conseil à main levée, à moins qu un État membre ne demande un vote à l appel nominal, celui-ci sera effectué dans l ordre alphabétique allemand des noms des États membres, en commencant par l État membre dont le nom est tiré au sort par le Président. Le vote de chaque État membre participant à l appel est mentionné au procès-verbal de la session. 3. Sur la demande de deux ou plusieurs États membres présents, le vote a lieu au scrutin secret. En cas de vote au scrutin secret, le nombre des abstentions est enregistré. En cas de vote au scrutin secret, le secrétariat du Conseil recueille les bulletins et les donnent au Président (à la Présidente) qui procède au dépouillement. 4. Pour être valables, les decisions du Conseil requièrent les majorités de vote spécifiées dans les dispositions afférentes à l Accord et indiquées en annexe 2 aux présentes règles. Dans l application de ces règles, les États membres qui s abstiennent de voter sont considérés comme ne votant pas et de telles abstentions n empêchent pas une décision d être considérée comme unanime ou prise à la majorité qualifiée. Toutefois les abstentions sont enregistrées. 1. Le Bureau du Conseil comprend: a. le (la) Président(e); b. les deux Vice-président(e)s; Article 16 - Bureau du Conseil c. le (la) Président(e) et le (la) Vice-président(e) du Comité des Finances; d. le Directeur général. e. Le Directeur général fournit le secrétariat du Bureau. 2. Le (La) Président(e) convoque les réunions du Bureau et en fixe l ordre du jour en consultation avec le Directeur général. 3. Si, en consultation avec le Directeur général, il (elle) en décide ainsi, le (la) Président(e) peut élargir le Bureau pour certaines questions à traiter. Le Bureau élargi comprend les membres du Bureau et un délégué de chaque État membre. 7/11

8 Article 17 - Communiqués de presse Les communiqués de presse sur les travaux du Conseil sont publiés exclusivement par le (la) Président(e) ou avec son autorisation expresse. Article 18 - Procédure écrite 1 Entre les sessions, le Directeur général peut transmettre aux États membres des propositions écrites en vue de les mettre à l ordre du jour de la prochaine session du Conseil, ou de parvenir à une décision à leur sujet dans une période d au moins deux mois, dans le cadre des dispositions de l Accord. En cas d urgence, ce délai peut être réduit à un mois. Dans ce dernier cas, le Directeur général s assure l accord préalable du Président. 2 Si aucune opposition n a été exprimée et si aucune réserve n a été formulée à l expiration de la période fixée, la décision proposée entre en vigueur et le Directeur général en notifie immédiatement les États membres. La décision est rappelée à la session suivante du Conseil. Article 19 - Entrée en vigueur et révision 1. Ces règles de procédure entrent en vigueur à la date de leur adoption par le Conseil (Accord, Article VI (3)(k)). 2. Elles peuvent être révisées par le Conseil. Article 20 - Conflit En cas de conflit entre des dispositions des présentes règles et les termes de l Accord, les dispositions de l Accord prévalent. 8/11

9 ANNEXE 1 - Liste des modifications EMBL/Lab./72/1 en date du 12 janvier 1972 Version provisoire présentée au Conseil pour discussion. EMBL/Fin.Com./72/1 Rev. 1 vom 16. Mai 1972 Version provisoire présentée au Conseil pour discussion et approbation lors son meeting du 10 et 11 otobre Fait référence au compte-rendu de cette réunion (EMBL/74/12 Prov.) pour les détails de modifications et approbation. EMBL/Lab./72/1 rev. 2 Pas de détails EMBL/Lab./72/1 rev. 3 en date du 1 er décembre 1982 Lors de sa réunion du mois de décembre 1982, le Conseil a modifié l Article 3 et adopté un nouvel Article 16, tel que présenté dans le document EMBL/82/15. Le précédent Article 16 et les Articles suivants deviennent donc Article 17 et suivants. EMBL/Lab./72/1 rev. 4 en date du 1 er juillet 2010 Lors de sa réunion de juin 2010, le Conseil a approuvé une modification de l Article 1 des Régles de procédure du Conseil du LEBM tel que proposé dans le document EMBL/2010/4 pour permettre dans des circonstances exceptionnelles la réélection du président et des vice-présidents plus de deux fois consécutives. Les mots "Président" et "Vice-Présidents" ont été remplacés par "Président(e)" et "Viceprésident(e)s." EMBL/Lab./72/1 rev. 5 en date du 24 novembre 2010 Lors de sa réunion du 23 et 24 novembre 2010, le Conseil a approuvé les modifications proposées dans le document EMBL/2010/21 afin de rendre les Régles consistantes par rapport à la pratique décidée par le Conseil. EMBL/RoP/2013/6 en date du 20 novembre 2013 Lors de sa réunion du 19 et 20 novembre 2013, le Conseil a approuvé les modifications de l article 6 (Langues) proposées dans le document EMBL/2013/29 afin de suspendre la mise à disposition d une interprétation simultanée en anglais, français et allemand aux réunions du Conseil. Le numéro du document original (à savoir EMBL/Lab./72/1 rev. 6), relatif aux règles de procédure, a été modifié, et est devenu EMBL/RoP/2013/6 afin de l harmoniser avec le système de numérotation établi. 9/11

10 ANNEXE 2 - Majorités de votes requis aux termes de l Accord établissant le Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire 1. Établissement d une coopération avec des États non membres, des organismes internationaux de ces États, des institutions internationales gouvernementales ou non gouvernementales et définition des conditions et modalités d une telle coopération. Décision unanime des États membres présents et votants (Art. IV (2)). 2. Présence aux réunions du Conseil des États non membres de la CEBM. Décision unanime des États membres présents et votants (Art. VI (2) (ii)). 3. Détermination d une période minimale de participation au programme du Laboratoire et du montant maximum d engagements et de dépenses pour la période précitée ou modification de cette période et de ce montant. Décision unanime des États membres présents et votants (Art. VI (3) (b)). 4. Adoption du budget annuel. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants, sous réserve, soit que l ensemble des contributions des dits États membres constitue au moins les deux tiers du total des contributions au budget du Laboratoire, soit que les États membres présents et votants se prononcent favorablement à l unanimité moins un (Art. VI (3) (c)). 5. Approbation de l estimation provisoire des dépenses. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants (Art. VI (3) (d)). 6. Adoption du Règlement Financier. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants (Art. VI (3) (e)). 7. Adoption du Statut du Personnel. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants (Art. VI (3) (i)). 8. Création de groupes et d installations du Laboratoire hors de son siège. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants (Art. VI (3) (j)). 9. Modification du programme. Décision unanime des États membres présents et votants (Art. VI (4)). 10. Institution d un Comité Consultatif Scientifique, d un Comité des Finances et de tout autre organes subsidiaires qui se révèlerait nécessaire. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. VI (7) (a)). 11. Nomination d un Directeur général pour une période déterminée ou décision de mettre fin à ses fonctions. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. VII (1) (a)). 10/11

11 12. Refus d un don fait par les États membres en sus de leurs contributions financières pour incompatibilité avec les buts du Laboratoire. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants (Art. IX (3) (b)). 13. Acceptation de tout don fait par des organisations privées ou des particuliers. Majorité des deux tiers des États membres présents et votants (Art. IX (3) (c)). 14. Fixation tous les trois ans d un barème de contributions des États membres. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. X (1)). 15. Modifications de la contribution d un État membre en raison de circonstances spéciales. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. X (2)). 16. Fixation du niveau du revenu national par habitant qui sera considéré comme constituant d une circonstance spéciale permettant de fixer la contribution des États membres. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. X (2)). 17. Détermination du montant de la contribution spéciale à acquitter par les États qui deviennent parties au présent Accord postérieurement au 31 décembre de l année de son entrée en vigueur. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. X (3) (a)). 18. Décision de ne pas déduire des contributions des autres États celles des États membres devenus parties à l Accord postérieurement au 31 décembre de l année de son entrée en vigueur. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. X (3) (b)). 19. Conclusion d un Accord de siège. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. XI). 20. Adoption d un amendement à l Accord Unanimité des États membres (Art. XIII (2)). 21. Décision de reconduire l Accord pour une durée indéterminée ou d y mettre fin à l expiration de la période initiale de sept ans. Majorité des deux tiers de tous les États membres et pourvu que les contributions des dits États membres ne constituent pas moins de deux tiers de l ensemble des contributions du budget du Laboratoire (Art. 4) (a) (i)). 22. Privation de la qualité de Membre. Majorité des deux tiers de tous les États membres (Art. XVI (2)). Disposition générale Sauf dispositions contraires specifiées dans l Accord, les decisions du Conseil sont prises à la majorité des États membres présents et votants (Art. VI (6) (b)). 11/11

Diversité des expressions culturelles

Diversité des expressions culturelles Diversité des expressions culturelles 1 IGC Distribution limitée CE/07/1.IGC/RI REGLEMENT INTERIEUR PROVISOIRE DU COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS

Plus en détail

Accord instituant la Conférence européenne de biologie moléculaire

Accord instituant la Conférence européenne de biologie moléculaire Accord instituant la Conférence européenne de biologie moléculaire Les Etats parties au présent Accord, conscients du rôle important joué par la biologie moléculaire pour le progrès de la science et le

Plus en détail

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME Adopté par le Conseil lors de sa 2 e session en mai 1976 Modifié par le Conseil lors de sa 66 e session

Plus en détail

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Règlement intérieur du conseil de l Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Titre premier : Dispositions

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI 1 REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL TABLE DES MATIERES REGLE SUJET PAGE 1 Membres 3 2-3 Réunions 3 4 Invitation aux observateurs 3 5-6 Délégations 3 7-10 Ordre du

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

Statuts. Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro

Statuts. Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro Statuts Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro Contact : Mail : assoplb@gmail.com Site internet : www.associationplb.fr Twitter : https://twitter.com/assoplb Association pour le Prolongement

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE L AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS. Note liminaire

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE L AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS. Note liminaire RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE L AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Note liminaire Le 28 juillet 1994, l Assemblée générale des Nations Unies a adopté l Accord relatif à l application de la partie

Plus en détail

RÈGLES DE PROCÉDURE DE LA CONFÉDÉRATION PARLEMENTAIRE DES AMÉRIQUES

RÈGLES DE PROCÉDURE DE LA CONFÉDÉRATION PARLEMENTAIRE DES AMÉRIQUES RÈGLES DE PROCÉDURE DE LA CONFÉDÉRATION PARLEMENTAIRE DES AMÉRIQUES RÈGLES DE PROCÉDURE DE LA CONFÉDÉRATION PARLEMENTAIRE DES AMÉRIQUES 1. Déroulement des réunions du Comité exécutif 1.1 Ordre du jour

Plus en détail

STATUT MODE D ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU GROUPE I.C.G.

STATUT MODE D ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU GROUPE I.C.G. STATUT MODE D ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU GROUPE I.C.G. TITRE I Forme, dénomination et siège du groupe Forme Article 1 Le groupe prendra la forme d une «association de fait». Elle s articulera autour

Plus en détail

Les procédures d assemblées

Les procédures d assemblées Les procédures d assemblées RÈGLES DE PROCÉDURE D ASSEMBLÉE Note : Ces règles sont principalement inspirées du «Guide de procédure des assemblées délibérantes» produit par l Université de Montréal, Secrétariat

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS RÈGLES DE GESTION INTERNE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES ET DU COMITÉ EXÉCUTIF Code : Politique 1.1 Date d entrée en vigueur : Le 25 novembre

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD T-PD (2011) 01 Fin COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD Document

Plus en détail

Statuts du Cercle des Etudiants Libéraux de l Université Libre de Bruxelles (CEL ULB)

Statuts du Cercle des Etudiants Libéraux de l Université Libre de Bruxelles (CEL ULB) Statuts du Cercle des Etudiants Libéraux de l Université Libre de Bruxelles (CEL ULB) Article 1 De la dénomination Le Cercle des Etudiants Libéraux, repris par le sigle «CEL» est une association de fait.

Plus en détail

GUIDE DES PROCÉDURES DES ASSEMBLÉES DU COMITÉ EXÉCUTIF DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

GUIDE DES PROCÉDURES DES ASSEMBLÉES DU COMITÉ EXÉCUTIF DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS GUIDE DES PROCÉDURES DES ASSEMBLÉES DU COMITÉ EXÉCUTIF DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS Page 1 sur 15 TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Sortes d assemblées... 3 3. Avis de convocation...

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS

FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS TITRE I : Constitution Dénomination Devise - Objet Siège Durée Article 1 : Constitution Il est constitué, entre les entrepreneurs économiques privés

Plus en détail

Règlement de procédure

Règlement de procédure Secteur : GOUVERNE Politique : GOU-207 Entrée en vigueur : septembre 2006 (date officieuse) Date de révision : 14 avril 2009 Référence(s) juridique(s) : - School Act - Règlements : School Board Regulations,

Plus en détail

L association «Comité d usagers du Centre social Kanéveden», structure de participation des habitants, a pour buts :

L association «Comité d usagers du Centre social Kanéveden», structure de participation des habitants, a pour buts : Article 1 : Le siège social Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ci-après dénommée : «L association

Plus en détail

COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD)

COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) T-PD(2014)regl Strasbourg, 1 er septembre 2014 COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT

Plus en détail

Commission Locale de l Eau

Commission Locale de l Eau Commission Locale de l Eau REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par la Commission Locale de l Eau (C.L.E.) du 30 novembre 2007 1. LES MISSIONS DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU Article 1 : L élaboration du Schéma

Plus en détail

Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet 2014)

Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet 2014) CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet

Plus en détail

SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX LEZ-MOSSON-ETANGS PALVASIENS

SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX LEZ-MOSSON-ETANGS PALVASIENS SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX LEZ-MOSSON-ETANGS PALVASIENS Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau du SAGE Lez-Mosson-Etangs Palavasiens Sommaire Chapitre I : Les missions

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les)

Plus en détail

Règlement d organisation de la fondation Pro Helvetia 1

Règlement d organisation de la fondation Pro Helvetia 1 Règlement d organisation de la fondation Pro Helvetia 1 du 23 novembre 2011 Le conseil de fondation de la fondation Pro Helvetia, vu l art. 34, al. 5, let. i, de la loi du 11 décembre 2009 sur l encouragement

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

SECTION 1 : ADMINISTRATION

SECTION 1 : ADMINISTRATION Un règlement traitant de manière générale de l exécution et de la gestion des affaires du Council of Atlantic University Libraries - Conseil des bibliothèques universitaires de l Atlantique (la «société»)

Plus en détail

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Les règles de fonctionnement suivantes précisent les dispositions de mise en oeuvre de la CLE en application des articles L.212-4 et R212-29 à

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE

CONVENTION EUROPÉENNE CONVENTION EUROPÉENNE sur l exercice des droits des enfants, adoptée à Strasbourg le 25 janvier 1996 3 CONVENTION EUROPÉENNE sur l exercice des droits des enfants PRÉAMBULE Les Etats membres du Conseil

Plus en détail

Règlement intérieur (4 février 2008) (I) Membres adhérents et membres observateurs. nomme un représentant en charge:

Règlement intérieur (4 février 2008) (I) Membres adhérents et membres observateurs. nomme un représentant en charge: Union International de Biophysique Pure et Appliquée Règlement intérieur (4 février 2008) (I) Membres adhérents et membres observateurs Chaque membre adhérent et chaque membre observateur de l Union nomme

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1.

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE 1. Interprétation 1 2. Membres du Conseil 2 3. Travaux des membres du Conseil

Plus en détail

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER.

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. NOUVEAUX STATUTS Dénomination et siège Article 1 Il est constitué une association professionnelle régie par la loi du

Plus en détail

STATUTS DE L A.C.E.F. SUD-OUEST ASSOCIATION POUR FAVORISER LE CRÉDIT ET L'ÉPARGNE DES FONCTIONNAIRES. et AGENTS DES SERVICES PUBLICS

STATUTS DE L A.C.E.F. SUD-OUEST ASSOCIATION POUR FAVORISER LE CRÉDIT ET L'ÉPARGNE DES FONCTIONNAIRES. et AGENTS DES SERVICES PUBLICS STATUTS DE L A.C.E.F. SUD-OUEST ASSOCIATION POUR FAVORISER LE CRÉDIT ET L'ÉPARGNE DES FONCTIONNAIRES et AGENTS DES SERVICES PUBLICS Les statuts modifiés sont adoptés par l'assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 1 STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 I Conformément à l Article L 411-1 et suivants du Livre IV du Code du Travail, il est constitué, entre tous ceux qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts un

Plus en détail

Société des amis de l IMA

Société des amis de l IMA Société des amis de l IMA Projet de modification des statuts Article 1 er Constitution et dénomination Il est formé une association qui est régie par la loi 1901, le décret du 16 Août 1901, et toutes dispositions

Plus en détail

Réussir son Assemblée Générale

Réussir son Assemblée Générale Réussir son Assemblée Générale Compétences L Assemblée Générale Ordinaire est compétente pour : - Entendre le rapport moral de l année écoulée, le rapport financier (avec ou sans rapport de commissaire

Plus en détail

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture, Annexe page 1 ANNEXE PROJET D ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE (UNESCO) CONCERNANT LA CREATION D UN CENTRE

Plus en détail

Statuts et règlements. Centre d expérience préscolaire et parascolaire

Statuts et règlements. Centre d expérience préscolaire et parascolaire Statuts et règlements Centre d expérience préscolaire et parascolaire 1 Préambule : Définitions : Le «Centre» désigne le Centre d expérience préscolaire et parascolaire. Un «Parent» désigne tout père,

Plus en détail

COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE

COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE Chapitre I er : Objet et attributions de la Commission Article 1 : Dans l esprit de la Charte Communale de l Intégration de la Personne Handicapée,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83 CONFERENCE DE TERRITOIRE DU VAR Service émetteur : DT83 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : La conférence de territoire constituée par le directeur général de l agence régional de santé PACA dans le département

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

AMIDON 45 STATUTS. Mis à Jour le 27 juin 2005

AMIDON 45 STATUTS. Mis à Jour le 27 juin 2005 AMIDON 45 STATUTS Mis à Jour le 27 juin 2005 ARTICLE 1 CONSTITUTION ET DENOMINATION Lors de l Assemblée Générale Constitutive du 20 mars 1996, il a été fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques»

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» statuts, 24 novembre 2009 «Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» Statuts I. But Art. 1 Nom et but Sous le nom «Association nationale pour le développement

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Les règles de procédure applicables en cas de poursuites disciplinaires contre des élèves ou étudiants

FICHE PRATIQUE. Les règles de procédure applicables en cas de poursuites disciplinaires contre des élèves ou étudiants FICHE PRATIQUE Les règles de procédure applicables en cas de poursuites disciplinaires contre des élèves ou étudiants INTRODUCTION 3 Le respect des règles de procédure à suivre ne vaut que pour les mesures

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS

STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS ARTICLE 1 OBJETS ET BUTS Il est créé, entre les membres qui adhèrent aux présents statuts, une association dénommée : «Réseau des Cités des Métiers», en référence

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F.

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. UNION ARTISTIQUE ET INTELLECTUELLE DES CHEMINOTS FRANÇAIS STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. TITRE I - CONSTITUTION - OBJET - SIÈGE SOCIAL - DURÉE Article 1 : Constitution et dénomination Il

Plus en détail

Statuts de l association DixiemeFamille.com

Statuts de l association DixiemeFamille.com I. CONSTITUTION OBJET - COMPOSITION ARTICLE 1. Constitution - Objet Il est formé, entre les soussignés, ainsi que les personnes, physiques ou morales, qui adhèreront par la suite aux présents statuts,

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 26 Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives Présentation Présenté

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION PARTICULIÈRE POUR LA CLASSIFICATION INTERNATIONALE DES BREVETS (UNION DE L IPC)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION PARTICULIÈRE POUR LA CLASSIFICATION INTERNATIONALE DES BREVETS (UNION DE L IPC) OMPI IPC/CE/26/6 ORIGINAL : anglais DATE : 4 mars 1998 F ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION PARTICULIÈRE POUR LA CLASSIFICATION INTERNATIONALE DES BREVETS (UNION DE L IPC)

Plus en détail

(FCGA) STATUTS LA FEDERATION CANTONALE GENEVOISE DES AMBULANCIERS. adoptés par son Assemblée générale. le 19 mars 2014

(FCGA) STATUTS LA FEDERATION CANTONALE GENEVOISE DES AMBULANCIERS. adoptés par son Assemblée générale. le 19 mars 2014 STATUTS de LA FEDERATION CANTONALE GENEVOISE DES AMBULANCIERS (FCGA) adoptés par son Assemblée générale le 19 mars 2014 FCGA Case Postale 731 1212 Grand-Lancy 1 secretairefcga@fcga.ch www.fcga.ch Chapitre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/2010/3 2 décembre 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES S T A T U T S TITRE I. But et composition du Syndicat SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES

SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES S T A T U T S TITRE I. But et composition du Syndicat SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES S T A T U T S TITRE I But et composition du Syndicat ARTICLE 1 er Entre ceux qui adhérent aux présents statuts et seront admis, il est créé, conformément

Plus en détail

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS RI de 2012 Règlement intérieur applicable au conseil national de l action sociale du ministère de l économie, des finances et de l industrie et du ministère

Plus en détail

ARTICLE 5 Les séances ordinaires du conseil débutent à 19 h 00.

ARTICLE 5 Les séances ordinaires du conseil débutent à 19 h 00. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 13 octobre 2015 RÈGLEMENT NUMÉRO 608 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SÉANCES

Plus en détail

Le présent Règlement Intérieur précise et compète les dispositions de la Convention de Libreville portant création du RIARC.

Le présent Règlement Intérieur précise et compète les dispositions de la Convention de Libreville portant création du RIARC. VERSION MODIFIEE DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET FINANCIER TITRE I : REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 er : OBJET Le présent Règlement Intérieur précise et compète les dispositions de la Convention de Libreville

Plus en détail

Projet de loi n o 141. Loi sur l Agence de l efficacité énergétique. Présentation. Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles

Projet de loi n o 141. Loi sur l Agence de l efficacité énergétique. Présentation. Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 141 Loi sur l Agence de l efficacité énergétique Présentation Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles Éditeur officiel

Plus en détail

Association des étudiants du master en géosciences de l environnement de l université de Lausanne. Statuts

Association des étudiants du master en géosciences de l environnement de l université de Lausanne. Statuts Association des étudiants du master en géosciences de l environnement de l université de Lausanne Statuts Dans ce document, le masculin est utilisé à titre générique, toutes les fonctions doivent être

Plus en détail

Statuts CONSTITUTION - OBJECTIFS. Article 1 Dénomination. Article 2 Siège. Article 3 Objet. Article 4 Projet artistique Chef de chœur

Statuts CONSTITUTION - OBJECTIFS. Article 1 Dénomination. Article 2 Siège. Article 3 Objet. Article 4 Projet artistique Chef de chœur Statuts CONSTITUTION - OBJECTIFS Article 1 Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres.

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. «MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT: 1. Les membres La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. Les parents de l'école

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice STATUTS Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice Article 1 Dénomination, adhésions Il est constitué entre les soussignés et tous ceux qui deviendront membres par la suite une association

Plus en détail

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE Règle 1 : Conseil de l École Conformément à l'article 157 du Gouvernement universitaire, le Conseil de la Faculté établit les règlements afin d'assurer la bonne administration des affaires de la Faculté.

Plus en détail

FONDS DE ROULEMENT : NIVEAU ET ADMINISTRATION PRÉSENTATION. Source : Articles 5.1, 5.6, et 6.2 à 6.4 du Règlement financier.

FONDS DE ROULEMENT : NIVEAU ET ADMINISTRATION PRÉSENTATION. Source : Articles 5.1, 5.6, et 6.2 à 6.4 du Règlement financier. 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/39 11 août 2015 Original anglais Point 9.5 de l ordre du jour provisoire FONDS DE ROULEMENT : NIVEAU ET ADMINISTRATION PRÉSENTATION Source : Articles 5.1, 5.6, et 6.2

Plus en détail

Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz

Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz Approuvés à l unanimité par le conseil de l UFR Lettres et Langues du 9 décembre 2013 Avis du comité technique du 30 janvier 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES

SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES SCHEMA D AMENAGEMENT et de GESTION des EAUX (SAGE) de la NAPPE de BEAUCE et ses MILIEUX AQUATIQUES ASSOCIES REGLEMENT INTERIEUR de la COMMISSION LOCALE de l EAU adopté en séance le 1 er décembre 2000,

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LE COLLECTIF MILLE VINGT-TROIS»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LE COLLECTIF MILLE VINGT-TROIS» STATUTS DE L ASSOCIATION «LE COLLECTIF MILLE VINGT-TROIS» Forme juridique, but et siège Art. 1 Le Collectif Mille Vingt-Trois est une association sans but lucratif régie par les présents statuts et par

Plus en détail

ﻝﻭﻷﺍ ﺏﺎـــﺒﻟﺍ ﻝﻭﻷﺍ ﻞﺼﻔﻟﺍ ﺔﻣﺎﻋ ﻡﺎﻜﺣﺃ ـ ﻩﺍﺪﻣﻭ ﺔﻴﻌﻤﳉﺍ ﻞﻤﻋ ﺓ ﺪﻣ ـ ﺮﻘﳌﺍ ـ

ﻝﻭﻷﺍ ﺏﺎـــﺒﻟﺍ ﻝﻭﻷﺍ ﻞﺼﻔﻟﺍ ﺔﻣﺎﻋ ﻡﺎﻜﺣﺃ ـ ﻩﺍﺪﻣﻭ ﺔﻴﻌﻤﳉﺍ ﻞﻤﻋ ﺓ ﺪﻣ ـ ﺮﻘﳌﺍ ـ الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية وزارة الداخلية والجماعات المحلية القانون الا ساسي النموذجي للجمعيات ﻣﻼﺣﻈﺔ : ﺗﻀﻊ ﻣﺼﺎﻟﺢ وزارة اﻟﺪاﺧﻠﯿﺔ واﻟﺠﻤﺎﻋﺎت اﻟﻤﺤﻠﯿﺔ ھﺬا اﻟﻘﺎﻧﻮن اﻷﺳﺎﺳﻲ اﻟﻨﻤﻮذﺟﻲ ﺗﺤﺖ ﺗﺼﺮف اﻟﻤﻮاﻃﻨﯿﻦ

Plus en détail

Politique concernant les règles applicables. pour la tenue d une assemblée générale. des membres du Barreau du Québec

Politique concernant les règles applicables. pour la tenue d une assemblée générale. des membres du Barreau du Québec Point 2 AGA du 2 juin 2016 Politique concernant les règles applicables pour la tenue d une assemblée générale des membres du Barreau du Québec Adoptée par le Conseil d administration le 1 er avril 2016

Plus en détail

INTERPARENTS, A.s.b.l., Association sans but lucratif. Siège social: L-2920 Luxembourg, A.P.E.E.E., Bâtiment Jean Monnet, Bureau C 1/004.

INTERPARENTS, A.s.b.l., Association sans but lucratif. Siège social: L-2920 Luxembourg, A.P.E.E.E., Bâtiment Jean Monnet, Bureau C 1/004. INTERPARENTS, A.s.b.l., Association sans but lucratif. Siège social: L-2920 Luxembourg, A.P.E.E.E., Bâtiment Jean Monnet, Bureau C 1/004. STATUTS Statuts arrêtés le 22 avril 1999, entrés en vigueur le

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION JURASSIENNE ET BERNOISE FRANCOPHONE DES PSYCHOLOGUES ET DES PSYCHOLOGUES PSYCHOTHERAPEUTES (AJBFPP)

STATUTS DE L'ASSOCIATION JURASSIENNE ET BERNOISE FRANCOPHONE DES PSYCHOLOGUES ET DES PSYCHOLOGUES PSYCHOTHERAPEUTES (AJBFPP) STATUTS DE L'ASSOCIATION JURASSIENNE ET BERNOISE FRANCOPHONE DES PSYCHOLOGUES ET DES PSYCHOLOGUES PSYCHOTHERAPEUTES (AJBFPP) I. GENERALITES Art. 1 L' Psychologues et des Psychologuespsychothérapeutes (AJBFPP)

Plus en détail

CENTRE D'APPRENTISSAGE PARALLÈLE DE MONTRÉAL INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

CENTRE D'APPRENTISSAGE PARALLÈLE DE MONTRÉAL INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX «Ici, ma fragilité rime avec possibilité» CENTRE D'APPRENTISSAGE PARALLÈLE DE MONTRÉAL INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Révision juin 2015 1 ARTICLE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 SIÈGE SOCIAL Le siège social du

Plus en détail

STATUTS. Adoptés à Lyon le 8 octobre 2002, modifiés à Namur le 11 octobre 2005, et à Ouagadougou le 25 novembre 2011

STATUTS. Adoptés à Lyon le 8 octobre 2002, modifiés à Namur le 11 octobre 2005, et à Ouagadougou le 25 novembre 2011 STATUTS Adoptés à Lyon le 8 octobre 2002, modifiés à Namur le 11 octobre 2005, et à Ouagadougou le 25 novembre 2011 I - Dénomination, objet, siège, durée, ressources Article 1 er : Dénomination Il est

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur pour le Département d Informatique

Règlement d ordre intérieur pour le Département d Informatique Règlement d ordre intérieur pour le Département d Informatique Pour le fonctionnement du Département d Informatique, ce règlement complète les statuts organiques de l Université (Assemblée plénière du

Plus en détail

23 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 15-17 décembre 2008

23 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 15-17 décembre 2008 30 octobre 2008 23 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 15-17 décembre 2008 Examen du processus de prise de décisions intersessions pour le Conseil de Coordination

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.15/2010/1 Distr. générale 11 février 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe

Plus en détail

Statut de la Chambre de Recours des Ecoles européennes

Statut de la Chambre de Recours des Ecoles européennes Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Réf. : 2004-D-174-fr-4 Orig. : FR Version : FR Chambre de Recours Statut de la Chambre de Recours des Ecoles européennes Le présent Statut est pris en exécution

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET. Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET. Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006 OMPI WO/PBC/10/4 ORIGINAL : anglais DATE : 4 juillet 2006 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006 RAPPORT

Plus en détail

LA MISE EN PLACE DU COMITÉ D HYGIÈNE DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

LA MISE EN PLACE DU COMITÉ D HYGIÈNE DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL LA MISE EN PLACE DU COMITÉ D HYGIÈNE DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL 1. Quel est le géographique de mise en place du CHSCT? 2. A partir de quel seuil d effectif la mise en place d un CHSCT devient-elle

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

STATUTS DU CLUB D'ENTREPRISE TERRE D'ENTREPRISES DE CASTILLON PUJOLS

STATUTS DU CLUB D'ENTREPRISE TERRE D'ENTREPRISES DE CASTILLON PUJOLS STATUTS DU CLUB D'ENTREPRISE TERRE D'ENTREPRISES DE CASTILLON PUJOLS CONSTITUTION Sous le titre «TERRE D'ENTREPRISES DE CASTILLON/PUJOLS : TECAP»ou «CLUB D'ENTREPRISE DE CASTILLON PUJOLS», le club d'entreprises

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

Questions/réponses sur les réformes statutaires Congrès extraordinaire de la FIFA

Questions/réponses sur les réformes statutaires Congrès extraordinaire de la FIFA Questions/réponses sur les réformes statutaires Congrès extraordinaire de la FIFA Quelles réformes seront soumises à l approbation du Congrès en tant que propositions d amendement aux Statuts lors de sa

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE IME ET SESSAD DE L ELORN 21/01/2009 Pour répondre aux dispositions du Décret n 2004-287 du 25 mars 2004 pris en application de l Article 311-6 du Code de

Plus en détail

Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012

Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012 Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012 BUT La principale fonction du Comité de vérification (le «comité») de TransForce Inc. (la «Société») consiste à aider le conseil d administration

Plus en détail

souri SEL Système d échange local

souri SEL Système d échange local souri SEL Système d échange local Statuts de l association ARTICLE 1 : Nom et siège Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association dénommée souri SEL Cette association

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES DU COLLEGE MARC CHAGALL DE TEL-AVIV PREAMBULE

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES DU COLLEGE MARC CHAGALL DE TEL-AVIV PREAMBULE STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES DU COLLEGE MARC CHAGALL DE TEL-AVIV PREAMBULE Les parents d'élèves du Collège Marc-Chagall de Tel-Aviv, réunis en Assemblée générale le 3 juin 1999, ont adopté

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011 RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011 Art.1 : Présentation Le Comité Français d Hydrogéologie (C.F.H.), est une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. qui se tiendra le 21 octobre 2008 à 12,00 heures au siège social afin de débattre de l'ordre du jour suivant :

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. qui se tiendra le 21 octobre 2008 à 12,00 heures au siège social afin de débattre de l'ordre du jour suivant : COMPAGNIE DE L'OCCIDENT POUR LA FINANCE ET L'INDUSTRIE, société anonyme Siège social : L-1145 Luxembourg, 180, rue des Aubépines R.C.S. Luxembourg B- 9539 Messieurs les actionnaires sont priés d'assister

Plus en détail

CONSEIL MONDIAL DES ASSOCIATIONS D ÉDUCATION COMPARÉE RÈGLEMENT DU STATUTS ET RÈGLES DES PROCÉDURES. Révisé en 2005

CONSEIL MONDIAL DES ASSOCIATIONS D ÉDUCATION COMPARÉE RÈGLEMENT DU STATUTS ET RÈGLES DES PROCÉDURES. Révisé en 2005 CONSEIL MONDIAL DES ASSOCIATIONS D ÉDUCATION COMPARÉE RÈGLEMENT DU STATUTS ET RÈGLES DES PROCÉDURES Révisé en 2005 1. Etat juridique (article 1 du Statuts) 1.1 On applique les arrêtés suivants: 1.1.1 La

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail