Environnement Economique de l Entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Environnement Economique de l Entreprise"

Transcription

1 Environnement Economique de l Entreprise Cas pour chacune des séances Téléchargeables sur l EPI de Paris 1 https://cours.univ-paris1.fr/ Et sur le site web de l enseignant dans la partie enseignements Stéphane Saussier IAE de Paris

2 Cas n 3 : Principes de microéconomie de l entreprise (2) Objectif : Comprendre les choix de production (combien produire?) et les différences entre les deux situations extrêmes de monopole et de concurrence Composition du document : 1. Exercice 2. «Le transport par car va être ouvert à la concurrence», Le Monde, 15 octobre Chapitres à lire dans l ouvrage de référence : Chapitres 1 & 8 2

3 Exercice. Soit une entreprise, seule sur un marché à proposer des allers retours entre deux grandes villes de France. Cette entreprise à des coûts de production qui se composent simplement d un coût variable de 5 par client. Cette entreprise est confrontée à une demande formée de : 12 clients qui sont prêts à payer ce service jusque clients qui sont prêts à payer ce service jusque 16 6 clients qui sont prêts à payer ce service jusque 11 Sachant que chacun des clients potentiels de cette entreprise n envisage d acheter un billet que si ce billet leur procure au minimum 1 de bénéfice (i.e. 1 de surplus du consommateur), répondez aux questions suivantes : 1. Quel est le prix que l entreprise doit choisir afin de maximiser ses profits? 2. Quel est le prix qui maximise le surplus social sur ce marché? Qu en concluezvous quant aux effets de la présence d un monopole sur un marché? Supposons maintenant que la demande qui s adresse à cette entreprise évolue et soit plus complexe de manière à ce qu elle soit représentée de la manière suivante, avec en abscisse les quantités, en ordonnée les prix. 3

4 3. Pouvez-vous au regard de cette demande, remplir le tableau suivant? Quantités vendues Prix Recette totale Recette marginale Coût marginal Coût total Profit total 0 > Quels sont la quantité et le prix qui maximisent le profit de l entreprise? 5. Qu en déduisez-vous quant à la règle qui permet au Monopole de maximiser ses profits? 6. Cette règle est-elle en cohérence avec celle proposée dans l ouvrage de référence page 224 et qui stipule que «Le monopoleur choisit son prix de sorte que la recette de la dernière unité vendue soit égale au coût de sa production»? Equivaut-elle à la règle qui stipule que la maximisation du profit d un monopole est réalisée dès lors qu il produit jusqu à ce que son coût marginal soit égal à sa recette marginale? 7. Après la mise en place d une nouvelle loi déréglementant le secteur d acticité de cette entreprise, une concurrence forte concernant l offre de transport s installe entre ces deux villes. Sachant que notre entreprise se comporte maintenant comme en situation de concurrence, quel est le niveau de production qui va maximiser son profit? 8. Représentez graphiquement le surplus social qui découle de ces deux situations dans le graphique représentant la demande sur le marché (voir la page précédente). Qu en déduisez-vous? 9. A partir notamment du document 2, pouvez-vous distinguer les effets de la concurrence à court terme et à long terme? 4

5 Document 2. Le transport par car va être ouvert à la concurrence Le Monde.fr à 11h06 Mis à jour le à 11h23 Par Philippe Jacqué «ID Bus va nous permettre d atteindre des clients qui n ont plus les moyens de prendre le train, ou qui ont plus de temps, en leur proposant des tarifs plus abordables», assurait la SNCF, en FlickR_eastleighbusman L Etat avance pour libéraliser le transport de passagers par autocar. Mercredi 15 octobre, dans le cadre de son projet de loi «pour l'activité», le ministre de l économie, Emmanuel Macron a annoncé l ouverture à la concurrence de ce secteur. Quel est l objectif? En France, seulement personnes ont utilisé un bus longue distance en 2013 et le gouvernement vise, en année de croisière, quelque 5 millions de passagers. En autorisant les autocars à transporter librement des passagers, les Français pourraient récupérer quelque 700 millions d euros de pouvoir d achat, selon les chiffres avancés par le gouvernement. Et le secteur, que deux acteurs français dominent - Eurolines, détenu en France et en Belgique par Transdev, et ID Bus, de la SNCF -, pourrait créer au moins emplois dans les années à venir. Comment le gouvernement va-t-il procéder? 5

6 Dans les faits, le gouvernement va alléger les contraintes sur le secteur et notamment supprimer le système d autorisation de création des nouvelles lignes d autocar longue distance. Il le remplacera par un régime déclaratif. Cependant, comme le défendait l Autorité de la concurrence, seules les lignes de plus de 200 kilomètres entre deux régions devraient être concernées. Le gouvernement ne souhaite pas mettre en péril les trains express régionaux (TER) de la SNCF, financés par les régions. Quels sont les exemples étrangers de libéralisation? La France cherche à rééditer ce qui s est passé en Allemagne, qui a libéralisé ce secteur le 1er janvier Le marché allemand est passé, en un an, de quelques dizaines de milliers de passagers à grâce à une offre pléthorique et des prix d appel ultrabas. Au Royaume-Uni, qui a ouvert le secteur dès 1985, pas moins de 30 millions de personnes se déplacent aujourd hui en autocar. Ce pays dispose d infrastructures, et notamment des gares d autocar bien accessibles, contrairement à la France ou à l Allemagne, où rejoindre une gare routière relève souvent du casse-tête. Quel sera l impact de cette mesure sur les autres acteurs du transport? L arrivée du car longue distance pourrait donner le coup de grâce aux liaisons ferroviaires intercités, déjà lourdement déficitaires. Un secteur de la SNCF financé par des subventions d Etat. De fait, longtemps la SNCF a lutté contre la libéralisation des cars longue distance. Elle craignait la concurrence low cost. En se lançant en 2012 avec une offre ID Bus, la compagnie ferroviaire a changé son fusil d épaule. «ID Bus va nous permettre d atteindre des clients qui n ont plus les moyens de prendre le train, ou qui ont plus de temps, en leur proposant des tarifs plus abordables, et ainsi les écarter de la voiture, notre principal concurrent», assurait-on à la SNCF en Mais l opposition train-car ne se fait pas forcément au détriment de l un ou de l autre. «En Angleterre, la libéralisation de l autocar n a pas affaibli le train, rappelait ainsi, en 2012, Steven Stewart, directeur de la communication de Stagecoach, l un des grands acteurs britanniques. Sur la liaison Londres-Liverpool, par exemple, nous offrons des trajets opérés par car, grâce à Megabus, et par train, grâce à notre coentreprise avec Virgin. Et les deux modes de transport ont gagné des clients depuis dix ans!» L arrivée plus massive de cars longue distance devrait également concurrencer la montée en puissance du covoiturage. 6

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Environnement économique de l entreprise Séance 3 Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Objectifs de la séance Monopole Revenu marginal Maximisation du profit du monopole Surplus social Surplus et concurrence

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Autocars interurbains : un bilan après 6 mois d ouverture

Autocars interurbains : un bilan après 6 mois d ouverture Autocars interurbains : un bilan après 6 mois d ouverture La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques du 6 août 2015 autorise les autocaristes à offrir, de leur propre initiative,

Plus en détail

Autocars interurbains : un bilan après six mois d ouverture

Autocars interurbains : un bilan après six mois d ouverture Autocars interurbains : un bilan après six mois d ouverture La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques du 6 août 2015 autorise les autocaristes à offrir, de leur propre

Plus en détail

CITOYEN ET VOYAGEUR : UN PEU DE CIVISME!

CITOYEN ET VOYAGEUR : UN PEU DE CIVISME! CITOYEN ET VOYAGEUR : UN PEU DE CIVISME! CITOYENNETÉ FERROVIAIRE Activités élève ÉTUDE DE CAS DOSSIER DOCUMENTAIRE Partie I - Les actes de malveillance et leurs conséquences sur le trafic A - Vol de câbles

Plus en détail

Issy les Moulineaux, le 4 juin 2015

Issy les Moulineaux, le 4 juin 2015 Issy les Moulineaux, le 4 juin 2015 «Ces dernières années, la limitation de l offre de transport en France a favorisé l usage de la voiture individuelle, ce qui pénalise l activité et la mobilité des Français

Plus en détail

TRAVAIL MAJEUR 11B (Fin Bloc 2)

TRAVAIL MAJEUR 11B (Fin Bloc 2) TRAVAIL MAJEUR 11B (Fin Bloc 2) NOM : Finances: 1) André veut s acheter une vieille maison de 175 000 $. Il a fait un versement initial de 15% du prix de la maison. Pour payer le solde, il a contracté

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Réserver un ticket en ligne

Guide de l utilisateur. Réserver un ticket en ligne Guide de l utilisateur Réserver un ticket en ligne 1 ETAPE 1 Sélectionnez un Aller simple, Aller Retour ou Retour open Sélectionnez le lieu de départ Tapez un minimum de deux premières lettres de votre

Plus en détail

La voiture électrique : un rêve écologique?

La voiture électrique : un rêve écologique? uestion 1 (4 points) La voiture électrique : un rêve écologique?.. Les conclusions de la dernière étude du cabinet Oliver Wyman sur les perspectives du marché de l'électromobilité en 2025 contrastent violemment

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Etude de Marché International Potentiel En vue d une offre low cost

CAHIER DES CHARGES Etude de Marché International Potentiel En vue d une offre low cost E CAHIER DES CHARGES Etude de Marché International Potentiel En vue d une offre low cost Renfe - SNCF en Coopération Cahier des charges des prescriptions techniques 1 1. CONTEXTE : a. Environnement actuel

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Réserver un ticket en ligne

Guide de l utilisateur. Réserver un ticket en ligne Guide de l utilisateur Réserver un ticket en ligne Décembre 2009 1 ETAPE 1 Sélectionnez un Aller simple, Aller Retour ou Retour open Sélectionnez le lieu de départ Tapez un minimum de deux premières lettres

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude :

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude : Sommaire 1) objectifs de la réunion 2) rappel de l étude : état des lieux pré-programme 2 scénarios d aménagement 3) retour sur la réunion du 22 avril 4) débat public : quel programme? quelles fonctionnalités

Plus en détail

TRANSPORT FERROVIAIRE

TRANSPORT FERROVIAIRE TRANSPORT FERROVIAIRE «AMELIORER LE PARCOURS DU DERNIER KILOMETRE» REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2015 - OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 01 avril 2015 Les documents de candidature (déclaration

Plus en détail

VOYAGER AU PRIX QUI VOUS CONVIENT

VOYAGER AU PRIX QUI VOUS CONVIENT VOYAGER AU PRIX QUI VOUS CONVIENT Vous voyagez de temps en temps? Vous prenez le train assez souvent? Pour vous permettre de vous déplacer au prix qui convient le mieux à vos besoins, INTERCITÉS propose

Plus en détail

Economie des Réseaux Section 9 : Interaction sociale

Economie des Réseaux Section 9 : Interaction sociale Economie des Réseaux Section 9 : Interaction sociale Philippe Gagnepain Université Paris 1 Ecole d Economie de Paris Centre d économie de la Sorbonne-UG 4-Bureau 405 philippe.gagnepain@univ-paris1.fr Tel

Plus en détail

Programmation linéaire et Optimisation. Didier Smets

Programmation linéaire et Optimisation. Didier Smets Programmation linéaire et Optimisation Didier Smets Chapitre 1 Un problème d optimisation linéaire en dimension 2 On considère le cas d un fabricant d automobiles qui propose deux modèles à la vente, des

Plus en détail

Comité de ligne n 4 Lyon Paray Le Monial. 27 avril 2015 Lamure Sur Azergues

Comité de ligne n 4 Lyon Paray Le Monial. 27 avril 2015 Lamure Sur Azergues Comité de ligne n 4 Lyon Paray Le Monial 27 avril 2015 Lamure Sur Azergues 1 Ordre du jour Coordonnées nouvelle associations d usagers de la ligne Lyon-Paray Politiques de mobilité à l échelle régionale

Plus en détail

Aide. Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics!

Aide. Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics! Aide Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics! Etape 1 : Vos souhaits... 2 Etape 2 : Nos propositions... 3 Etape 3 : Vos besoins transports... 4 Etape 4 : Nos propositions transport...

Plus en détail

Recherche Opérationnelle

Recherche Opérationnelle Chapitre 2 : Programmation linéaire (Introduction) Vendredi 06 Novembre 2015 Sommaire 1 Historique 2 3 4 5 Plan 1 Historique 2 3 4 5 La programmation linéaire est un cadre mathématique général permettant

Plus en détail

#259 Dossier Info jeunes les bons plans transports (2016) 04-02-2016 Dernière mise à jour : 05-02-2016

#259 Dossier Info jeunes les bons plans transports (2016) 04-02-2016 Dernière mise à jour : 05-02-2016 #259 Dossier Info jeunes les bons plans transports (2016) 04-02-2016 Dernière mise à jour : 05-02-2016 #259 Dossier Info jeunes les bons plans transports Elaboré par le Blog46 Beauvais, 46 rue jules Ferry

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

Environnement Economique de l Entreprise

Environnement Economique de l Entreprise Environnement Economique de l Entreprise Cas pour chacune des séances Téléchargeables sur l EPI de Paris 1 https://cours.univ-paris1.fr/ Et sur le site web de l enseignant dans la partie enseignements

Plus en détail

Manuel utilisateur e-smile / fiches synthétiques 1. CONNEXION AU PORTAIL 2. RESERVATION DE VOL/TRAIN

Manuel utilisateur e-smile / fiches synthétiques 1. CONNEXION AU PORTAIL 2. RESERVATION DE VOL/TRAIN CONNEXION AU PORTAIL Pour vous connecter : https://www.selectour-affaires.com Identification Saisir l identifiant et le mot de passe fournis par votre agence Selectour La page p d accueil Identifiant :

Plus en détail

LES POINTS FORTS DE L ECONOMIE ALLEMANDE

LES POINTS FORTS DE L ECONOMIE ALLEMANDE La Mission Economique de Düsseldorf en partenariat avec la CCIR Basse Normandie et Normandie Incubation vous proposent à une mission de prospection NTIC individualisée en Allemagne vous permettant de rencontrer

Plus en détail

ÉCONOMIQUE, ÉCOLOGIQUE, PRATIQUE, 3 BONNES RAISONS DE CHOISIR TER

ÉCONOMIQUE, ÉCOLOGIQUE, PRATIQUE, 3 BONNES RAISONS DE CHOISIR TER ÉCONOMIQUE, ÉCOLOGIQUE, PRATIQUE, 3 BONNES RAISONS DE CHOISIR TER SOMMAIRE : TER NORD-PAS DE CALAIS, C EST Le PASS RÉGIONAL FIDELI TER pour vos déplacements réguliers LE PASS RÉGIONAL GRAND TER pour vos

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications Mesure n 1 : permettre au consommateur de déverrouiller son téléphone portable au bout de 3

Plus en détail

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction Tarifs SNCB Recommandations Table des matières 1. Tarifs nationaux... 2 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances... 2 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction...

Plus en détail

3.4 TRANSPORTS UN TERRITOIRE RURAL PEU DESSERVI PAR LES TRANSPORTS EN COMMUN RENDANT SYSTÉMATIQUE L USAGE DE LA VOITURE INDIVIDUELLE

3.4 TRANSPORTS UN TERRITOIRE RURAL PEU DESSERVI PAR LES TRANSPORTS EN COMMUN RENDANT SYSTÉMATIQUE L USAGE DE LA VOITURE INDIVIDUELLE UN TERRITOIRE RURAL PEU DESSERVI PAR LES TRANSPORTS EN COMMUN RENDANT SYSTÉMATIQUE L USAGE DE LA VOITURE INDIVIDUELLE 53 3.1 APPROCHE GLOBALE 3.2 AGRICULTURE 3.3 RÉSIDENTIEL 3.5 TERTIAIRE 3.6 DÉCHETS 3.7

Plus en détail

NOUVEAU TRANSPORT ÉCOLOGIQUE DE MARCHANDISES

NOUVEAU TRANSPORT ÉCOLOGIQUE DE MARCHANDISES POINT 4: L engagement national pour le fret ferroviaire et le Schéma Directeur pour un nouveau Transport écologique de Marchandises de la SNCF : application dans le Grand Sud-Est Introduction Président

Plus en détail

Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire

Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire Deuxième réunion Jeudi 1 er octobre 2015 Lyon Sommaire Edito d Alain Vidalies...3 État des lieux...4 Le Comité de suivi de la sécurité ferroviaire...5

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET zéro PROPOSITION DE CORRECTION Remarque préalable Les propositions qui suivent ne prétendent pas à l exhaustivité ni à

Plus en détail

ICE International horaires & prix. L Allemagne, c est la porte à côté

ICE International horaires & prix. L Allemagne, c est la porte à côté ICE International horaires & prix L Allemagne, c est la porte à côté Valable jusqu'au 12 décembre 2010 ICE International trajet Train international ICE Bruxelles - Cologne - Francfort 3 fois par jour,

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Paris, le 9 Février 2015 N 392

Paris, le 9 Février 2015 N 392 EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr C o m m u n i q u é d e p r e s s e Paris, le 9 Février 2015 N 392 Le Titre

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Services d agence de voyages

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Services d agence de voyages MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE PARIS (IAE de Paris) 21, rue Broca 75240 Paris cedex 05 Services d agence de voyages Date et heure limites

Plus en détail

P a g e 1 P a g e 2 P a g e 3 - - - - P a g e 4 P a g e 5 P a g e 6 P a g e 7 P a g e 8 P a g e 9 P a g e 10 - - - P a g e 11 - P a g e 12 P a g e 13 P a g e 14 P a g e 15 P a g e 16 P a g e 17 P a g e

Plus en détail

Comment sont calculées les consommations relatives à vos déplacements dans l outil SOLEN?

Comment sont calculées les consommations relatives à vos déplacements dans l outil SOLEN? SOLEN.MOB01 Comment sont calculées les consommations relatives à vos déplacements dans l outil SOLEN? Les consommations s relatives au transport des personnes Des méthodes d évaluation ont été développées

Plus en détail

Tutoriel Chorus DT. Personnels itinérants

Tutoriel Chorus DT. Personnels itinérants Tutoriel Chorus DT Personnels itinérants Sommaire Préambule : connexion à Chorus DT... page 2 La fiche profil : A / Présentation de la fiche profil... page 4 B / Créer son véhicule personnel... page 4

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Transport des personnes accueillies à l accueil de jour d Ammerschwihr Procédure adaptée (Article 28 du Code des Marchés Publics) a) Etablissement RESIDENCE DE LA WEISS

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Fonctions Affines. 1. Activité 1

Fonctions Affines. 1. Activité 1 1. Activité 1 Fonctions Affines La centrale PS10 en Espagne (Séville) produit de l électricité au moyen de 624 miroirs de 120 m 2 chacun qui concentrent les rayons du soleil au sommet d une tour de 115

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LA CONCURRENCE ET LE

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LA CONCURRENCE ET LE OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LA CONCURRENCE ET LE POSITIONNEMENT» MODE D UTILISATION : - Cet outil est utilisé pour les entretiens «Du projet au business plan» et pour l atelier «Etude de marché» - Dans le

Plus en détail

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Pour vous procurer le programme des formations l Accueil-Information

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Congrès annuel aéroportuaire ALFA-ACI Les aéroports comme vecteurs de développement économique et social des territoires avoisinants

Congrès annuel aéroportuaire ALFA-ACI Les aéroports comme vecteurs de développement économique et social des territoires avoisinants Congrès annuel aéroportuaire ALFA-ACI Les aéroports comme vecteurs de développement économique et social des territoires avoisinants Analyse menée par Deloitte pour l ALFA-ACI et présentée dans le cadre

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

Pour vous déplacer, vous informer sur les horaires des transports en commun, les offres de proximité consultez : www.mobigo.bourgogne.

Pour vous déplacer, vous informer sur les horaires des transports en commun, les offres de proximité consultez : www.mobigo.bourgogne. Pour vous déplacer, vous informer sur les horaires des transports en commun, les offres de proximité consultez : www.mobigo.bourgogne.com Le site www.covoiturage.mobigo-bourgogne.com Sera le support de

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES. Série STG. Mercatique, Comptabilité

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES. Série STG. Mercatique, Comptabilité BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session février 2009 MATHÉMATIQUES Série STG Mercatique, Comptabilité Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 3 Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA

La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA Janvier 2005 2 Préambule : Les données chiffrées encore indicatives dont on dispose sur un projet de ligne nouvelle au stade du débat public

Plus en détail

Comment se déplacer dans le. Trièves? Édition janvier 2016

Comment se déplacer dans le. Trièves? Édition janvier 2016 Comment se déplacer dans le Trièves? Édition janvier 2016? Le réseau de transport Transisère Deux lignes départementales et 27 lignes locales à votre disposition 4600 > Mens La Mure 4500 > Mens Monestier-de-Clermont

Plus en détail

MATHEMATIQUES BTS1 2013-2014 Corrigés des devoirs

MATHEMATIQUES BTS1 2013-2014 Corrigés des devoirs MATHEMATIQUES BTS1 2013-201 Corrigés des devoirs CC 23 /09/2013 page2 CC 18/10/2013 page DV 25/11/2013 page 6 BTS Blanc 13/12/2013 page 8 CC 07/01/201 page 12 CC 0/02/201 page 1 BTS Blanc 27/02/201 page

Plus en détail

AMÉLIORER L INFORMATION ET LA COMMUNICATION SUR LES MODES DE TRANSPORT

AMÉLIORER L INFORMATION ET LA COMMUNICATION SUR LES MODES DE TRANSPORT AMÉLIORER L INFORMATION ET LA COMMUNICATION SUR LES MODES DE TRANSPORT Comment s informent les festivaliers Seuls 28% des festivaliers s informent sur les avant le festival Les informations recherchées

Plus en détail

Rencontre Clients Axe Amiens Direction Déléguée Nord Normandie

Rencontre Clients Axe Amiens Direction Déléguée Nord Normandie Rencontre Clients Axe Amiens Direction Déléguée Nord Normandie Amiens lundi 14 juin 2012 14/06/2012 Réunion DPx Intercités DDNN - PSL Ordre du jour Régularité Compositions Plan de transport & Capacité

Plus en détail

SUIVI DE L AUDIT DU FONDS DE ROULEMENT DE L UNESCO. Résumé

SUIVI DE L AUDIT DU FONDS DE ROULEMENT DE L UNESCO. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-onzième session 191 EX/27 PARIS, le 25 mars 2013 Original anglais Point 27 de l'ordre du jour provisoire SUIVI DE L AUDIT DU FONDS DE ROULEMENT DE L UNESCO Résumé Conformément

Plus en détail

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation reste l utilisation la plus vertueuse de l énergie solaire photovoltaïque pour les infrastructures

Plus en détail

GUIDE SIMPLIFIÉ DES MISSIONS

GUIDE SIMPLIFIÉ DES MISSIONS GUIDE SIMPLIFIÉ DES MISSIONS Direction du Budget et de la Commande Publique Déplacements professionnels en France métropolitaine et à l étranger 1. L ORDRE DE MISSION... 1 2. AVANT VOTRE DÉPART EN MISSION

Plus en détail

LES NOUVEAUX DÉFIS DE L ANPE

LES NOUVEAUX DÉFIS DE L ANPE C DANS L AIR LES NOUVEAUX DÉFIS DE L ANPE Réalisateur : Martin Frédéric France 5, Maximal Productions, 2005 Durée : 04min 22s Ce reportage, extrait du magazine d information C dans l air, présente l actuelle

Plus en détail

COP21 - FOCUS DAY TRANSPORTS : SEGOLENE ROYAL ANNONCE 4 INITIATIVES POUR L ACCELERATION DES ACTIONS POUR LE CLIMAT DANS LES TRANSPORTS

COP21 - FOCUS DAY TRANSPORTS : SEGOLENE ROYAL ANNONCE 4 INITIATIVES POUR L ACCELERATION DES ACTIONS POUR LE CLIMAT DANS LES TRANSPORTS Paris, le jeudi 3 décembre 2015 COP21 - FOCUS DAY TRANSPORTS : SEGOLENE ROYAL ANNONCE 4 INITIATIVES POUR L ACCELERATION DES ACTIONS POUR LE CLIMAT DANS LES TRANSPORTS Ségolène Royal, chef de la délégation

Plus en détail

Semaine du développement durable

Semaine du développement durable j e u d i 5 a v r i l 2 0 0 7 dossier de presse Semaine du développement durable Avec 0, prenez le car et faites un geste pour l environnement! Promouvoir les transports collectifs : 2 Moins utiliser sa

Plus en détail

Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports

Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports Le Schéma Directeur d Accessibilité des Transports I. L Objet du document... 2 II. Les finalités du Schéma Directeur d Accessibilité des Transports... 2 III. Les objectifs de la loi.... 3 IV. Les étapes

Plus en détail

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES?

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? Par Bruno CORDIER, directeur du cabinet ADETEC Le transport à la demande est souvent présenté comme la panacée pour les territoires peu denses,

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation GARE TGV de HAUTE - PICARDIE À l'échelon régional Avec ses trois départements, la Somme, l Aisne et l Oise, la Picardie a une population de 1 856 000 habitants. La

Plus en détail

Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet

Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet Les résidences ateliers de la Ville de Pont-Aven La Municipalité de Pont-Aven

Plus en détail

d Économie Politique: Séance 3

d Économie Politique: Séance 3 TP d Économie Politique: Séance 3 April 22, 2002 1 Interdépendance et Bénéfices de l échange 1.1 Rappels Contenu: Observer le bénéfice de l échange, apprendre la différence entre avantage absolu et avantage

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Politique de voyage de la FIM

Politique de voyage de la FIM Politique de voyage de la FIM 1) VOYAGES PRIS EN CHARGE PAR LA FIM Les frais de voyage et de séjour des délégués FIM* nommés par les Commissions, avec l approbation du Conseil de Direction, conformément

Plus en détail

ENGLISH ON TRACK, UN NOUVEAU SERVICE INNOVANT À BORD DES TRAINS 06 NOVEMBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE

ENGLISH ON TRACK, UN NOUVEAU SERVICE INNOVANT À BORD DES TRAINS 06 NOVEMBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE ENGLISH ON TRACK, UN NOUVEAU SERVICE INNOVANT À BORD DES TRAINS 06 NOVEMBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Les trains impactés et les formules proposées. 4 Les tarifs..... 5 Comment

Plus en détail

Voyagez en toute liberté! www.lignesdazur.com POUR OBTENIR PLUS D INFORMATIONS SUR LIGNES D AZUR :

Voyagez en toute liberté! www.lignesdazur.com POUR OBTENIR PLUS D INFORMATIONS SUR LIGNES D AZUR : Voyagez en toute liberté! POUR OBTENIR PLUS D INFORMATIONS SUR LIGNES D AZUR : Lignes d Azur vous renseigne du lundi au samedi de 7h00 à 20h00 : Toute l info en continu sur notre site www.lignesdazur.com

Plus en détail

Votre voyage actuel. Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Votre voyage actuel. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à bord de ce train. Pour répondre davantage à vos attentes et mieux vous connaître, nous vous demandons de bien vouloir consacrer quelques

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION MULTISECTORIELLE EN CHINE A l occasion de la foire de Canton (Guangzhou)

MISSION DE PROSPECTION MULTISECTORIELLE EN CHINE A l occasion de la foire de Canton (Guangzhou) MISSION DE PROSPECTION MULTISECTORIELLE EN CHINE A l occasion de la foire de Canton (Guangzhou) du 1er au 7 mai 2016 La Chine pourrait devenir la première puissance économique de la planète en dépassant

Plus en détail

Numéros à fonctionnalités banalisées

Numéros à fonctionnalités banalisées 24 Février 2010 Numéros à fonctionnalités banalisées Consultation publique (24 février 15 mars 2010) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes 1 MODALITES PRATIQUES DE LA CONSULTATION

Plus en détail

MANUEL DE PROCÉDURES. Historique du document

MANUEL DE PROCÉDURES. Historique du document Historique du document Date de création du document 05.01.11 Date de modification Description des modifications Date de modification Description des modifications Date de modification Description des modifications

Plus en détail

Sixième partie: Les structures de marché et les stratégies des firmes. Remy Katshingu. Collège de Saint-Jérôme

Sixième partie: Les structures de marché et les stratégies des firmes. Remy Katshingu. Collège de Saint-Jérôme Sixième partie: Les structures de marché et les stratégies des firmes Remy Katshingu Introduction Structures de marché: Définition Les principales structures de marché Définition Les structures de marché

Plus en détail

1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous?

1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous? 1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous? La situation européenne, le cas de Francfort : les enseignements d'une expérience Peter Pfragner (Commissaire à l'intermodalité - aéroport de Francfort) «1

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Dossier de presse Carcassonne, le 5 février 2015 Maître d Ouvrage : SYADEN (Syndicat

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

Information. Note de service DGER/SDEDC/2014-530 02/07/2014. Date de mise en application : 01/07/2014 Diffusion : Tout public

Information. Note de service DGER/SDEDC/2014-530 02/07/2014. Date de mise en application : 01/07/2014 Diffusion : Tout public Information Direction générale de l'enseignement et de la recherche Sous-direction des établissements, des dotations et des compétences Bureau de la gestion des dotations et des compétences 1 ter avenue

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007 Très haut débit résultats des consultations publiques et orientations Conférence de presse du 28 novembre 2007 Contexte La mutualisation de la partie terminale L accès au génie civil Conclusion 2 La régulation

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

Guide d utilisation des Web Services de moccam-en-ligne

Guide d utilisation des Web Services de moccam-en-ligne Guide d utilisation des Web Services de moccam-en-ligne et conditions d utilisation Version 1.0 23/12/2015 Association des utilisateurs du logiciel moccam Table des matières I. Présentation... 3 II. Présentation

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE COMMISSION PERMANENTE DU 25 JUILLET 2014 COMMISSION DE L'EDUCATION Direction Générale Adjointe Aménagement Direction des Transports RAPPORT DU PRESIDENT TRANSPORTS INTERURBAINS

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. C'EST QUOI TTdom?... 3

TABLE DES MATIÈRES. C'EST QUOI TTdom?... 3 Au service de la proximité AU SERVICE DE LA PROXIMITÉ Page 2 / 5 TABLE DES MATIÈRES C'EST QUOI TTdom?... 3 CONCEPTS... 3 COMMENT ÇA MARCHE... 3 INSCRIPTION... 3 QU EST CE QU ON Y GAGNE?... 4 COMMENT AUGMENTER

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs?

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? 2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? Le réseau ferroviaire et son incidence sur les flux air/fer. Alain Sauvant (Directeur de la Stratégie - RFF) «Les différents modes

Plus en détail

MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS

MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS Train du Climat - Le Havre 21 octobre 2015 SNCF SOMMAIRE LES ÉMISSIONS DE CO 2 DES TRANSPORTS : COMPARER POUR CHOISIR LA MEILLEURE MANIERE DE LUTTER CONTRE

Plus en détail

ROTARY INTERNATIONAL DEPLACEMENTS ET NOTES DE FRAIS JUILLET 2013

ROTARY INTERNATIONAL DEPLACEMENTS ET NOTES DE FRAIS JUILLET 2013 ROTARY INTERNATIONAL DEPLACEMENTS ET NOTES DE FRAIS JUILLET 2013 L agence de voyages du Rotary International (RITS) est chargée de fournir des prestations de qualité à un coût réduit et en toute sécurité

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE Clément Brossard, Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 COMMISSION SUR LE TRANSPORT ET LES TRAVAUX PUBLICS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 «Bénéfices

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

Chiffre d'affaires et trafic de Groupe Eurotunnel en 2013

Chiffre d'affaires et trafic de Groupe Eurotunnel en 2013 COMMUNIQUE Le janvier 04 Chiffre d'affaires et trafic de Groupe Eurotunnel en 03 03, année record: forte croissance du chiffre d affaires, + % à,09 milliard d euros Concession de la Liaison Fixe sous la

Plus en détail

POL-11 Politique relative aux indemnités et allocations pour frais de voyage. Adoptée par le Comité exécutif le 7 février 2005.

POL-11 Politique relative aux indemnités et allocations pour frais de voyage. Adoptée par le Comité exécutif le 7 février 2005. POL-11 Politique relative aux indemnités et allocations pour frais de voyage Adoptée par le Comité exécutif le 7 février 2005. POLITIQUE RELATIVE AUX INDEMNITÉS ET ALLOCATIONS POUR FRAIS DE VOYAGE 1 1.

Plus en détail

Le guide d accueil des correspondants

Le guide d accueil des correspondants Le guide d accueil des correspondants Échanges culturels et linguistiques de longue durée Votre enfant souhaite postuler, a déjà postulé ou est confirmé pour un échange de longue durée, félicitations!

Plus en détail