l essentiel L ISOLEMENT DES SéNIORS le magazine d information de l UDAF 44 juin 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "l essentiel L ISOLEMENT DES SéNIORS le magazine d information de l UDAF 44 juin 2012"

Transcription

1 l essentiel 130 le magazine d information de l UDAF 44 juin 2012 L ISOLEMENT DES SéNIORS p.2 L événement > L Assemblée Générale de l UDAF 44 p.3 Édito p.3 Zoom sur > Le Soutien aux Tuteurs Familiaux (STF 44) p.4 Dossier > L isolement des séniors p.7 La vie des associations > L aide à domicile avec l ADAR p.8 Agenda p.8 Bloc notes

2 L événement L Assemblée Générale de l Udaf de Loire-Atlantique A la découverte des nombreux services de l union départementale Le 26 juin prochain, l Udaf de Loire-Atlantique convie ses bénévoles, associations et partenaires, à son Assemblée Générale. L Assemblée Générale est un rendez-vous particulier qui permet aux adhérents de l association de donner leur avis sur l insitution. Un moment d autant plus important pour une association quand son Conseil d Administration est amené à être renouvelé. C est d ailleurs le cas cette année au sein de l Udaf 44, puisque les associations adhérentes voteront pour le renouvellement d une partie du Conseil d Administration. Dans le contexte actuel de crise économique, les familles deviennent plus vulnérables. Il est donc indispensable de poursuivre une politique de représentation auprès des instances publiques et de soutien face aux difficultés rencontrées. L Assemblée Générale reviendra sur les bilans d activités et financiers de Cette année, une partie sera consacrée à la présentation plus détaillée de l ensemble des services de l association. Des services qui travaillent au quotidien pour l intérêt des familles. Mieux connaître ces services, c est mieux comprendre les réalités que peut rencontrer la cellule familiale. Les compétences de l Udaf 44 s étendent de la protection juridique des personnes vulnérables, aux mesures d accompagnement social et familial, en passant par l accompagnement budgétaire, ou encore le soutien aux tuteurs familiaux. PRATIQUE Assemblée Générale de l Udaf 44 Le mardi 26 juin, à partir de 17h30 Espace CIO, siège social de la banque CIO, face à la Cité des Congrès de Nantes Renseignements au ou par à 02

3 édito les actu s Bilan annuel Lire et Faire Lire Mardi 12 juin, l Udaf 44 convie les bénévoles de l opération Lire et Faire Lire pour une rencontre afin d échanger sur l année scolaire écoulée, les visions de terrain de chacun et les projets à bâtir pour la prochaine rentrée. Signature de convention avec la CARSAT En 2011, la Sécurité Sociale a souhaité faire adopter par les organismes de protection sociale une préconisation visant à favoriser l accès aux droits des personnes les plus en difficultés. La Carsat des Pays de la Loire s est emparée du sujet et a décidé de mettre en place des partenariats privilégiés avec les UDAF. C est dans ce contexte qu une convention de partenariat entre cet organisme et l Udaf 44 a été signée le 15 mars dernier. Un questionnaire de l Unaf sur la santé des étudiants L Unaf s interroge sur le regard que portent les parents sur la protection sociale et la santé de leurs enfants étudiants. Jusqu au 15 juin, un questionnaire à destination des parents d étudiants est proposé en ligne sur le site de l Unaf afin de répondre à cette question. Une journée de solidarité envers les séniors a été instaurée par la loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l autonomie des personnes âgées et handicapées. Ce fameux lundi de la Pentecôte n est plus férié! Cette loi a été votée après la canicule de l été 2003 qui entraîna la mort d environ personnes. Les quelques 2 milliards d euros annuel que rapporte ce dispositif sont destinés au financement d actions en faveur de l autonomie des personnes âgées. La diminution des capacités physiques est citée comme cause d isolement par un tiers des personnes âgées. Une personne sur quatre souffrant de handicap (difficultés à se déplacer, troubles de la vue ou de l audition, incontinence, par exemple) déclare se sentir isolée. La peur de sortir, la peur de demander de l aide, la peur de gêner sont particulièrement exprimées par les personnes qui se sentent physiquement diminuées. Cependant, la vieillesse n est et n a jamais été une maladie. C est une étape incontournable de la vie et le nombre toujours plus croissant de séniors doit inciter notre société à penser autrement leur intégration dans la cité. En France, on estime que 16 à 25 % des personnes âgées de plus de 70 ans se sentent isolées. Ainsi, à une époque où la cohabitation entre les générations est devenue plutôt rare, il devient donc nécessaire d organiser nos cités non seulement en termes de mixité sociale, mais également de mixité intergénérationnelle. Ce numéro de l essentiel veut sensibiliser à la prise en compte des réalités de vie de nos ainés ; gageons que tous sauront nous mobiliser. Zoom sur... Jean-Yves Le Magueresse Président de l UDAF 44 Quelques changements au sein du STF 44 Deux associations tutélaires maintenues pour soutenir le rôle du tuteur familial Dans plus de 50 % des cas, les mesures de protection juridique sont prises en charge par un membre de la famille du majeur. Devenir tuteur d un majeur qu il soit parent ou juste proche est une véritable responsabilité et un rôle qui n est pas toujours facile d assumer. Le Soutien aux Tuteurs Familiaux de Loire-Atlantique (STF 44) apporte une aide de proximité aux tuteurs dans leur mission. Depuis 2009, les 5 directions des services tutélaires du département ont décidé de mutualiser leurs actions autour du soutien des tuteurs familiaux, en créant le STF 44. Depuis le 1 er avril 2012, seules les associations tutélaires - ATI 44 et Udaf 44 - soutenues financièrement par la Direction départementale de la Cohésion Sociale, sont mandatées pour exercer cette mission d information et de soutien aux tuteurs familiaux sur la Loire-Atlantique. à compter de cette date, les permanences téléphonique du (0.12 / minute selon opérateur) ont lieu les lundi, mardi et jeudi de 9h30 à 12h00. Deux mandataires judiciaires se relaient pour répondre aux questions et apporter leur aide technique dans les démarches à effectuer en lien avec un mandat de tuteur ou curateur. Pour approfondir certaines questions ( les démarches à accomplir lors de l ouverture d une mesure, inventaires,...), des rendezvous individuels sont proposés et des permanences sont également assurées sur plusieurs communes : Châteaubriant, Saint-Herblain, Saint-Nazaire, Nantes, et Rezé. Tout au long de l année, plusieurs actions sont mises en place, comme des interventions régulières dans l émission radiophonique «C est bon à savoir» diffusée sur France Bleu Loire Océan ou encore des sessions d informations sur le rôle du tuteur familial et le compterendu de gestion. Par ailleurs, le STF 44 poursuit sa réflexion sur l élaboration d un kit du tuteur familial pour l accompagner au mieux dans ce nouveau statut. 03

4 Savoir identifier les causes de l isolement des séniors En 2011, la lutte contre la solitude était déclarée Grande Cause Nationale par le gouvernement français. La solitude qui touche aussi bien les jeunes que les séniors mais souvent pour des raisons différentes. Si pour les jeunes, la cause principale de la solitude est la difficulté à trouver un travail, pour les séniors, la solitude est souvent synonyme d isolement. Rencontre avec Hervé PETIT, Psychologue spécialisé dans le bien-vieillir et formateur à Nantes Si isolement et solitude semblent proches, il est important de savoir les distinguer. L isolement est le fait d être seul tandis que la solitude est le sentiment d être seul. De là se fait le constat des facteurs influant sur l isolement social et les facteurs influant sur la solitude. Solidarité et Fraternité, mots d ordre de la lutte Selon une étude 1 de l INSEE de 1997, on considère une personne isolée quand celle-ci ne comptabilise pas plus de 5 conversations par semaine en dehors des conversations professionnelles et médicales. Encore faut-il ici s interroger sur la pertinence de ces conversations et de l enrichissement qu elles peuvent apporter. Hervé Petit rappelle que l isolement des séniors est devenu une réalité aux yeux du grand public, lors de la canicule de Un épisode météorologique tragique tant de par le nombre de décès que par le nombre de personnes âgées retrouvées seules, sans que famille ou voisins ne s en inquiètent. Suite à cet évènement une étude a été mise en place afin de déceler les maux de ce phénomène sociétal, il s agit d une enquête du collectif Combattre la solitude 2, qui n hésite pas à mettre en exergue des valeurs fondamentales pour lutter contre l isolement et ses causes, telles que le respect, la solidarité et la fraternité. A l origine de cette marginalisation des séniors, des facteurs physiques, psychologiques et socio-économiques, comme l explique Hervé Petit. La santé psychologique L aspect psychologique n est pas à écarter car de nombreuses personnes peuvent avoir le sentiment d être isolées alors qu elles sont pourtant entourées. Le besoin d écoute, de compréhension et de se sentir utile est important. Une personnalité manquant de confiance en soi ou anxieuse, sera plus fragilisée face à l isolement. Il est également important d accepter de vieillir pour s armer face aux situations qui nous attendent. La perte d un conjoint et l éloignement de la famille La cellule familiale d aujourd hui est bien différente de celle d antan où parents, enfants et petits-enfants vivaient sous le même toit. De nombreuses cultures ne sont d ailleurs pas confrontées à cette problématique de l isolement des séniors ne suivant pas le même modèle familial. L éloignement des enfants pour des raisons professionnelles ou sentimentales, et la perte d un être cher restent les principales causes de l isolement des séniors. La perte d autonomie La diminution des capacités physiques, comme une mobilité réduite, des troubles de la vue ou de l audition, contribue au renfermement sur soi. Ne plus pouvoir conduire est également un facteur aggravant. Il est important dans ce cas que la personne âgée puisse accéder facilement aux transports en commun ou au moins trouver à proximité de son domcile des commerces, jardins et plus simplement des bancs, sans quoi celle-ci abandonnera l idée de sortir face à trop d obstacles. La précarité économique Enfin, une situation économique précaire est un terreau pour l isolement. Le manque d argent accroît les difficultés d accès aux loisirs, mais plus gravement les difficultés pour se loger, se déplacer, se nourrir ou encore se soigner. Le niveau social joue là, un rôle déterminant. 04 Etude INSEE 1 : Enquête Relations de la vie quotidienne et isolement, EPCV, mai 1997 Enquête Isolement et Vie Relationnelle du Collectif combattre la solitude 2 : Enquête de 2006 réalisée par un collectif composé de plusieurs organisations non gouvernementales

5 Le dossier L isolement des séniors : la lutte commence par la prévention Le vieillissement de la population amène la société à réfléchir et à appréhender les facteurs propices à l isolement. Un pôle de recherche consacré aux problèmatiques de la vieillesse Créé en avril 2011, à l initiative du Professeur Gilles Berrut et de la région des Pays de la Loire, le Gérontopôle des Pays de la Loire, basé à Nantes, exerce ses compétences en matière de bien vieillir et de longévité. Comme l explique Christine Merjagnan-Vilcocq, directrice du Gérontopôle des Pays de la Loire, l objectif premier est d améliorer la qualité de vie des aînés. Pour cela il faut réussir à valoriser du développement économique en accompagnant les industriels sur la création de prototypes, ou encore en les conseillant sur les besoins du public en fonction de certaines pathologies. Ce pôle propose également un conseil territorial aux collectivités en leur proposant un diagnostic et un accompagnement dans leurs projets. Les demandes les plus récurrentes des collectivités territoriales concernent l amélioration de l accueil des personnes âgées, notamment au sein des établissements spécialisés de type EHPAD. En savoir plus... Gérontopôle des Pays de la Loire CHU Nantes - 5 allée de l île Gloriette Enfin le Gérontopôle travaille sur l enrichissement et la spécialisation de la recherche et des formations dans ce domaine. Au total ce sont près de 60 experts bénévoles qui interviennent sur les différents sujets traités. Concevoir la longévité c est prévenir la perte d autonomie qui est une des causes de l isolement des séniors et c est dans ce cadre que le Gérontopôle a conscience qu il faut modifier les structures sociétales et les équipements. Christine Merjagnan-Vilcocq tient à ajouter que le bien vieillir passe par le changement du regard de l autre. La compassion et l indifférence à l égard des aînés doivent laisser place à la considération et au respect. En attendant l inauguration fin 2013 à Nantes, de la Maison de la Longévité où le Gérontopôle posera ses valises, les Journées du Gérontopôle se tiendront les 13 et 14 septembre 2012 à la Cité des Congrès sur le thème de la maladie d Alzheimer autour de conférences et ateliers. Le Coderpa, lieu d information et de réflexion sur les sujets d actualités En Loire-Atlantique, le Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées (Coderpa 44) effectue une véritable veille sur tous les sujets d actualités concernant les personnes âgées et les retraités. Cette instance est un lieu de dialogue, Coderpa 44 4 boulevard Louis Barthou à Nantes d information, de réflexion et de proposition au sein duquel les représentants des séniors participent à l élaboration et à l application départementale des mesures de toute nature les concernant. Le Coderpa 44 est autonome et indépendant et peut débattre des sujets qui l interpellent. Il a un rôle consultatif auprès du Conseil Général pour toutes les questions de politique départementale en rapport à la vieillesse. Les prises de position de l Udaf 44 Les actions d accompagnement et de prévention sont essentielles et doivent être développées en y associant les familles qui sont les premières actrices en termes de proximité. Le renforcement de ces dispositifs, qui peuvent être portés par les associations, est indispensable pour développer la notion de bien vieillir. C est d ailleurs pour ces raisons que l Unaf s apprête à recenser l ensemble des actions réalisées sur ces sujets au sein des Udaf et Uraf. L un des défis de la lutte contre l isolement des séniors est le maintien d une bonne santé morale et physique. Le rôle des aidants familiaux est appelé à évoluer en cas de perte d autonomie de la personne âgée, et c est en concertation avec les aides professionnelles que les meilleures conditions de soins peuvent être apportées. L Udaf 44 en tant que représentant auprès de la Cpam, prendra part aux réflexions concernant le développement des programmes d accompagnement dans le cadre des maladies chroniques. 05

6 Le dossier Des associations mobilisées pour lutter contre l isolement Un Jour Part âgé : un service d accueil itinérant pour les séniors isolés L association départementale Familles Rurales propose depuis 2006, un service d accueil et d animation itinérant pour les personnes âgées fragilisées. Ce service, appelé Un Jour Part Agé, a deux objectifs, le premier étant de resocialiser les personnes âgées qui suite à une difficulté physique ou morale s isolent parce que moins sollicitées. Le deuxième objectif est de soutenir les aidants naturels, puisque l accueil de ces personnes fragilisées permet d assurer un relais auprès des proches assumant parfois de lourdes responsabilités au quotidien. Grâce à ce service les personnes âgées vulnérables peuvent de nouveau participer à des sorties non loin de chez elles et au rythme qu elles le souhaitent. Mais c est aussi l occasion de jeux, d ateliers de relaxation ou de mémoire ou plus simplement un moment de bavardages, d échanges et de rires. Une démarche de développement local Ce service est itinérant à la fois sur le Castelbriantais, sur Rezé et à compter de septembre 2012 sur Pornic. Comme le précise Lucie Poignant, directrice de Familles Rurales 44 Un Jour Part Agé s inscrit dans une démarche de développement local. La mise en place d un service comme celui-ci dépend évidemment de l implication des acteurs et partenaires du territoire en question. Pour permettre l ouverture et le développement du service sur d autres communes ou quartiers, il est indispensable d y associer des partenaires du territoire comme la MSA, la CARSAT, le CLIC, les services d aides à domicile, les clubs de retraites, etc. 06 Le logement intergénérationnel et solidaire avec Nantes Renoue Fondée en 2005, et membre du réseau COSI 1 l association Nantes Renoue s est fixée comme objectif de mettre en relation les jeunes et les séniors pour une cohabitation solidaire. Il n est pas toujours facile de trouver un logement lorsqu on est étudiant, demandeur d emploi ou jeune travailleur, mais pas plus évident pour un sénior, de rompre la solitude lorsqu on se retrouve sans une présence au quotidien. Nantes Renoue propose une chambre contre une présence active ou amicale mais la présence d un étudiant au côté du senior ne se substitue pas aux services de soutien à domicile existants ou qui seraient nécessaires. Une mise en relation étudiée et suivie Erwan Quéméré, responsable de l association précise : Le profil de chaque candidat est étudié en amont dans le but de satisfaire les deux parties, car il s agit à la fois d offrir une alternative solidaire à la pénurie de logements mais aussi de prévenir l isolement des séniors en agrémentant leur quotidien et d ajouter : Nous laissons les jeunes nous contacter par eux-mêmes car ils ne doivent pas avoir le seul souhait d un logement, mais aussi une dimension sociale et solidaire. Chaque hébergeur et hégergé s engage en signant une charte 2 et une convention d occupation à titre provisoire. La plupart des engagements sont convenus pour la période de septembre à juin, sur l agglomération nantaise mais aussi sur quelques communes du littoral. Depuis septembre 2011, suite à un appel à projet du FSE 3, Nantes Renoue a ouvert la possibilité aux personnes à mobilité réduite, âgées de moins de 50 ans de devenir également hébergeur. COS 1 : Cohabitation Solidaire Intergénérationnelle charte 2 : document disponible en téléchargement sur le site internet de Nantes Renoue : FSE 3 : Fonds Social Européen Adresses utiles Familles Rurales 44 Service Un Jour Part âgé 35A rue Paul Bert à Nantes Nantes Renoue Logement intergénérationnel 27 rue de l Héronnière à Nantes / ADVC 44 (Association Départementale des Conjoints Survivants) Soutien psychologique, aide dans les démarches, defense des droits, groupe de paroles, regroupement pour les loisirs 35 A rue Paul Bert AVLA (Association des veufs de Loire-Atlantique) Loisirs, voyages, détente 23 rue de Bel Air à Carquefou De nombreux services et actions sont à découvrir près de chez vous : Offices des Retraités et Personnes Agées CLIC Centres Locaux d Information et de Coordination pour les retraités, les personnes âgées et leur entourage. (12 antennes en Loire-Atlantique) CCAS Centres Communaux d Action Sociale (46 antennes en Loire-Atlanique) Renseignements auprès de votre commune

7 La vie des associations ASSOCIATION D AIDE AUX PERSONNES à DOMICILE DEPUIS 1973 L aide à domicile, un accompagnement au quotidien avec l ADAR Depuis 39 ans, les bénévoles de l ADAR, les administrateurs et les salariés travaillent ensemble à la mise en place d actions et de services pour faciliter la vie à domicile de tous. Depuis le mois de mai, l association a lancé un nouveau service nocturne destiné à conforter le maintien à domicile. Un service de proximité avec ses adhérents et ses usagers. Créée en 1973, l association départementale d Aide à Domicile en Activités Regroupées (ADAR) s adresse aux familles et aux personnes âgées, aux malades et aux personnes handicapées résidant en Loire-Atlantique. L association dispose de 13 antennes administratives réparties sur l ensemble du département à Ancenis, Châteaubriant, Clisson, Guérande, Machecoul, Nantes, Pont-Château, Nozay, Pornic, Rezé, Saint-Nazaire, Saint-Père-en-Retz et Vertou. L accueil du public est également assuré au siège de l association à Orvault dans l agglomération nantaise. Première association certifiée NF service «aide aux personnes à domicile» sur le département, l ADAR Loire-Atlantique a reçu récemment la labellisation Cap Handéo permettant une offre de service adaptée aux personnes handicapées. Une association à l écoute des besoins La qualité du service rendu et le respect de la personne sont les priorités de l association qui s efforce ainsi d adapter ses prestations à l évolution des besoins et des modes de vie. Les valeurs défendues par l ADAR restent plus que jamais d actualité au moment où l espérance de vie augmente et où chacun souhaite rester intégré à la vie sociale le plus longtemps possible. Au fil des années, l amélioration du service a toujours été au coeur de ses préoccupations qui allaient de pair avec le souci de répondre toujours mieux aux besoins des usagers. Un nouveau service depuis début mai Fidèle à cet esprit de constante amélioration, l ADAR offre, depuis le début du mois de mai, une réponse nocturne à la perte d autonomie des personnes âgées et appréhende le maintien à domicile de tous de façon plus sereine avec son nouveau service noctéo. Regroupées sous un même nom, noctéo propose deux prestations qui sont, un service de garde de nuit itinérante pour l aide aux actes essentiels de la vie et un référencement téléassistance dans le cadre de l abonnement proposé par le Conseil général de Loire- Atlantique. Le service est expérimenté actuellement auprès des habitants des villes de Saint-Nazaire, La Baule, Pornichet et Le Pouliguen. L ADAR offre une palette de services complets pour soulager le quotidien de chacun, de façon ponctuelle ou permanente, 7j/7 et 24h/24. Aussi, chaque année, ce sont plus de personnes qui font appel aux savoirs et aux compétences de l ADAR Loire-Atlantique. Malgré tout, l ADAR, comme l ensemble du secteur de l aide à domicile, est au coeur d un contexte économique difficile où les financements tendent à se restreindre par rapport aux besoins. Le conseil d administration et la direction, confrontés à une baisse de l activité et soucieux de garantir l emploi de tous, considèrent que qualité, innovation et réponse aux besoins des usagers doivent se conjuguer pour assurer l avenir du service. CONTACT ADAR (siège social) 29 rue Jules Verne - BP Orvault cedex Tél Numéro vert : (appel gratuit depuis un fixe) 07

8 Agenda 37,5 % des séniors estiment que la principale cause de l isolement, est la perte d un être cher. 10 juin JUMEAUX & PLUS 44 Sortie Familiale au Parc des Naudières Chaque famille apporte son pique-nique et après-midi libre dans le parc d attractions des Naudières qui propose de nombreuses activités pour toute la famille. Parc de Naudières, route de Vannes à Sautron Renseignements : juin APF 44 Projection du film Négatif Du 10 au 23 juin, l APF 44 participe pour la troisième année à La Quinzaine du Vivons Ensemble à Saint-Nazaire. A cette occasion un film sur le thème vie affective, sexualité et handicap, co-produit par l APF et la Cie Artémisse, sera projeté à 20h. Maison de quartier d Avalix à Saint-Nazaire Renseignements : juin UDAF 44 Assemblée Générale à partir de 17h30 à l Espace CIO (Quartier Cité des Congrès). Renseignements : ou 29 juin ADAPEI 44 Assemblée Générale Renseignements auprès du service Relations Extérieures au Du 16 au 20 juillet FAMILLES RURALES 44 La Quête du Blason Un court séjour médiéval est proposé aux enfants âgés entre 8 et 12 ans sur un campement qui s installera au pied du château de la Groulais à Blain. Chaque jour, des aventures médiévales seront proposées aux enfants avec de l escrime, du tir à l arc, de la botanique, atelier cuir, atelier caligraphie, atelier héraldique,... Renseignements : Mélanie HARNAIS, coordinatrice du projet, à la fédération au L essentiel n 130 le magazine d information de l UDAF 44 - juin 2012 Trimestriel diffusé à 1700 exemplaires Tél Directeur de la publication : Jean-Yves Le Magueresse Co-directrice : Nathalie Payelle / Rédaction : Nicolas Bodaire Supervisé par la Commission Communication Conception graphique : Sapristi* Impression par PREVIEW à Nantes labellisée Bloc notes Source : Collectif Combattre la solitude des personnes âgées - Enquête Isolement et Vie relationnelle - A.C. Bensadon septembre 2006 Le chiffre Un suivi à domicile proposé par la Cpam à la sortie de la maternité Depuis le mois de mars, les maternités du Centre Hospitalier de Saint-Nazaire et de la Polyclinique de l Atlantique proposent un nouveau dispositif en coordination avec la Cpam. Dès lors que l équipe médicale estime que l hospitalisation à la maternité n est plus nécessaire, la maman peut choisir de bénéficier d un suivi à domicile par la sage-femme de son choix, ceci coordonné par un conseiller de l Assurance Maladie présent à la maternité. Ce suivi se compose d une première visite dès le lendemain du retour au domicile et une seconde dans les jours suivants. Cette solution se met en place progressivement en Loire-Atlantique et devrait s étendre à d autres maternités au cours de l année. Signature du Contrat Pluriannuel d Objectifs et de Moyens IME-ESAT / ARS Le CPOM IME-ESAT/ARS a été signé le 19 mars dernier avec l ADAPEI 44, à l IME Les Sorinières, en présence de Mme Desaulle, directrice générale de l Agence Réginale de Santé, et de nombreux directeurs d ESAT et d IME. Des objectifs pluriannuels s articulant autour de 3 axes pour l horizon 2016 : - Prestations de soins et d accompagnement - Qualité / efficience - Inscription dans la dynamique territoriale Vacances et Familles 44 recherche des bénévoles L objectif de l association est de permettre aux familles connaissant des conditions de vie défavorables de partir en vacances. Pour pouvoir bénéficier de l offre, les familles doivent bénéficier du «Droit aux aides vacances», délivré par la Caisse d allocations familiales. La particularité de l association réside dans l accueil et l accompagnement participatif avant, pendant et après le séjour. Le but étant de favoriser l échange et l autonomie. Mais pour répondre aux besoins des familles, Vacances et Familles 44 recherche de nouveaux bénévoles sur l ensemble du département que ce soit pour la construction des projets vacances, la réalisation des dossiers d inscription, l accompagnement ou l animation durant le séjour. Toutes les bonnes volontés qui souhaiteraient apporter leur coup de pouce sont les bienvenues. Renseignements :

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Zoom sur p4. Sommaire. L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet au carrefour de la construction et des nouvelles technologies. Éditorial.

Zoom sur p4. Sommaire. L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet au carrefour de la construction et des nouvelles technologies. Éditorial. n 78 - Mars 2014 Sommaire Éditorial p2 Actualités p3 Rencontre avec p5-6 Générations Mouvement Le Pôle séniors Vierzon-Sologne Le saviez-vous? p7 Agenda p8 Zoom sur p4 L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006

ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006 ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2006 Introduction de Madame Bonneau, Présidente de l association. Mesdames et Messieurs, bonjour. Aujourd hui a donc lieu notre Assemblée générale. Cependant, avant de vous

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

Vivre sa retraite. www.saintsebastien.fr

Vivre sa retraite. www.saintsebastien.fr Vivre sa retraite www.saintsebastien.fr Vivre pleinement sa retraite... EDITO Etre bien dans sa ville quel que soit son âge est une priorité pour la Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire. Chacun doit pouvoir

Plus en détail

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Version Février 2011 HARMONIE SOINS & SERVICES Sommaire général Un groupe

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES Les inégalités sociales, creusées par les impacts de la crise économique, accentuent les écarts entre les territoires et compliquent le rôle

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan 2 Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan Depuis le début des années 2000 3 domaines d actions : Les hébergements

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

D o s s i e r D e P r e s s e

D o s s i e r D e P r e s s e D o s s i e r D e P r e s s e Ouverture à Lyon de la première Maison des Emplois de la Famille La Maison des Emplois de la Famille Le Groupe IRCEM La FEPEM IPERIA, l Institut Maison des Emplois de la Famille

Plus en détail

La téléassistance pour le maintien à domicile :

La téléassistance pour le maintien à domicile : La téléassistance pour le maintien à domicile : Comment dépasser une logique d offre technologique et construire les usages pertinents? Florence Charue-Duboc ; Laure Amar ; Anne-France Kogan ; Nathalie

Plus en détail

Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte

Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte AFM - Association Française contre les Myopathies Créée en 1958 par des malades et parents de malades, l AFM a un objectif

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Bien vieillir à. Bouaye. Guide Seniors

Bien vieillir à. Bouaye. Guide Seniors Bien vieillir à Bouaye Guide Seniors Édition 2013 Bien vieillir à Bouaye GUIDE SENIORS Edition 2013 Mairie de Bouaye 12 rue de Pornic 44830 BOUAYE Tél : 02 51 70 55 55 Fax : 02 51 70 52 84 www.bouaye.fr

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Sommaire. N 21 - Juin 2012

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Sommaire. N 21 - Juin 2012 UNSA RETRAITÉS INFOS Retraités Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA N 21 - Juin 2012 Sommaire Pour une réforme urgente de la perte d autonomie Les membres du CNRPA ont rencontré la Ministre

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

SYNTHÈSE. En 2012, la province Sud compte 16 700 personnes. Le maintien à domicile : solution privilégiée des personnes âgées

SYNTHÈSE. En 2012, la province Sud compte 16 700 personnes. Le maintien à domicile : solution privilégiée des personnes âgées SYNTHÈSE BP 823-98845 Nouméa Nouvelle-Calédonie (687) 27 54 81 isee@isee.nc www.isee.nc Directeur de la publication Alexandre Gautier Conception et réalisation Département publications Synthèse N 3 Édition

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES LA VILLE DE QUETIGNY ET SES PARTENAIRES PROPOSENT A SES AINES REPAS ET COLIS ANNUEL : Chaque année, la municipalité invite les retraités âgés de 70 ans et plus au repas annuel. Si la personne ne peut pas,

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide VOS aides au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide Cabourg, Autrans, Grasse, Pornichet, La Rochelle, La carte des destinations de vacances laisse

Plus en détail

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF Tél. : 04 42 21 06 22 Fax : 04 42 21 27 04 Mail : if.conseil@wanadoo.fr Site : www.ifconseil.eu Un partenariat Basé sur la lecture attentive

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR DES PROFESSIONNELS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE proches de chez vous Roanne 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 Roanne Autonomie 53 rue de la République 42600 Montbrison 23 rue d'arcole 42000 Montbrison

Plus en détail

La Mutualité Française

La Mutualité Française La Mutualité Française en Pays de la Loire Un mouvement pour une santé solidaire en région en Pays de la Loire : une représentation régionale pour défendre l accès à la santé pour tous Les mutuelles Premier

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Logements Entraide Générations

Logements Entraide Générations Logements Entraide Générations Présentation Logements Entraide Générations développe une idée simple : loger des jeunes entre 18 et 30 ans, à la recherche d un logement chez un sénior disposant d une chambre

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN

ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN 1 ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN Être présent en cas de difficultés Prévenir et accompagner l avance en âge Soutenir les projets de vie Action sociale KLESIA L innovation sociale selon KLESIA,

Plus en détail

Agenda Seniors. 2 ème session Mardi 20 mai 2014 9h30-11h30 Jeudi 22 mai 2014 9h30-11h30

Agenda Seniors. 2 ème session Mardi 20 mai 2014 9h30-11h30 Jeudi 22 mai 2014 9h30-11h30 Agenda Seniors du CLIC de Caen et couronne MAJ du 21 mai 2014 Page 1 sur 4 Agenda Seniors INFORMATION PREVENTION LOISIRS 70 ans après ils se racontent Sortie officielle du livre, recueil de témoignages

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Comité de pilotage de la plate-forme d observation des données sociales en région Centre-Val de Loire

Comité de pilotage de la plate-forme d observation des données sociales en région Centre-Val de Loire DRJSCS Centre Compte rendu 15/06/2015 réunion du : 28/05/2015 objet Comité de pilotage de la plate-forme d observation des données sociales en région Centre-Val de Loire Présents : LECLERC Céline (ORS),

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts :

DOSSIER DE PRESSE Contacts : DOSSIER DE PRESSE Contacts : Marie-Thérèse Serin, responsable Communication marie-therese.serin@carsat-mp.fr 05 62 14 29 20 Armelle Chatel, responsable adjointe Communication 05 62 14 27 43 armelle.chatel@carsat-mp.fr

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

PRÉSENTATION. Guide des services pour les Seniors

PRÉSENTATION. Guide des services pour les Seniors PRÉSENTATION Mairie des Herbiers - Service des Affaires Sociales Tél. : 02 51 91 29 78 - www.cc-paysdesherbiers.fr Guide des services pour les Seniors Le CLIC du Haut-Bocage,, Le CLIC du Haut-Bocage, antenne

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA POSTE Société Anonyme au capital de 3.400.000.000 euros, dont le siège social est situé 44 Boulevard de Vaugirard 75757 PARIS cedex 15, immatriculée au RCS Paris

Plus en détail

vous êtes senior - 43

vous êtes senior - 43 vous êtes senior - 43 Bien vieillir dans l Allier! Le Conseil général s engage à améliorer votre vie quotidienne la prévention, l aide à l autonomie, le mode d hébergement sont ses principales priorités.

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Depuis plus de 15 ans, la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail

Depuis plus de 15 ans, la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail La coordination institutionnelle : un gage de performance pour une action sociale gérontologique pertinente Charles Caro Directeur Adjoint CARSAT Pays de la Loire «Il est vrai que je suis un peu sourd,

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

Tome 1 Les personnes âgées et leur logement sur Nantes Métropole

Tome 1 Les personnes âgées et leur logement sur Nantes Métropole Tome 1 Les personnes âgées et leur logement sur Nantes Métropole Données de cadrage et projections Avril 2015 AURAN S Page 3 Page 5 Page 7 Page 15 Page 29 ommaire Introduction Préambule Partie I : Éléments

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées. La prévention des risques au domicile des personnes âgées

Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées. La prévention des risques au domicile des personnes âgées Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées La prévention des risques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France 3 1.1 Les données chiffrées

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail