Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 3. Orientations particulières d aménagement. Communauté Urbaine de Strasbourg

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 3. Orientations particulières d aménagement. Communauté Urbaine de Strasbourg"

Transcription

1 Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 3. Orientations particulières d aménagement Décembre 2007

2

3 - 1 - Selon la Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003 (modifiant l article L du Code de l Urbanisme), les orientations particulières d aménagement prévoient les actions et les opérations d aménagement à mettre en oeuvre, notamment pour : - mettre en valeur l environnement, les paysages, les entrées de ville, le patrimoine, - lutter contre l insalubrité, - permettre le renouvellement urbain, - assurer le développement de la commune, - et préciser les principales caractéristiques des voies et espaces publics. Elles visent à définir les conditions d urbanisation de certains secteurs ou quartiers qui sont amenés à connaître des développements urbains. L aménagement de ces secteurs devra se faire dans le respect d une certaine qualité architecturale et paysagère ainsi que des principes du développement durable qui préconisent : une utilisation moindre des ressources naturelles, une pollution réduite (air, eau, sol, déchets), des conditions de vie confortables et saines. A Eckbolsheim, la Collectivité publique a choisi de donner des orientations particulières d aménagement pour deux secteurs d extension à vocation mixte (habitat, activités, équipements) dans le but d assurer la cohérence d ensemble des futures opérations ainsi que leur continuité avec le tissu existant. Le premier secteur a vocation à être urbanisé à court terme et correspondant à l extension de la zone d urbanisation au Nord de la route de Wasselonne, dans le prolongement des Poteries, sur le ban communal d Eckbolsheim, et le deuxième, localisé à l Ouest du ban communal entre le Muhlbach et l autoroute, s urbanisera à moyen terme autour du projet de VLIO. La Collectivité a souhaité donner des orientations particulières d aménagement pour ce site, même s il se réalisera à plus long terme que le premier, afin d encadrer l urbanisation future. Des orientations d aménagement sont également fixées pour les deux secteurs cidessous : le secteur à l entrée Ouest d Eckbolsheim, comprenant actuellement des activités et qui se verra dédié principalement à de l habitat collectif, et le secteur compris entre l avenue du Général De Gaulle au Sud, un espace boisé classé à l Ouest, un terrain de jeux au Nord et les collectifs de la rue de la Chênaie à l Est. Les orientations d aménagement, issues des objectifs du Projet d Aménagement et de Développement Durable, précisent les conditions d urbanisation de ces secteurs et de mise en valeur de l environnement, du paysage ainsi que des occupations et utilisations du sol. Les opérations d urbanisation à venir devront être compatibles avec les présentes orientations d aménagement conformément aux dispositions du Code de l Urbanisme. Le choix de localisation de ces secteurs correspond aux orientations générales du PADD.

4 !! Schéma d aménagement du secteur du «Muhlbach» autour de la VLIO Route de Wasselonne rue des Champs Avenue du Général De Gaulle rue de limite communale Principe de liaison VLIO boulevard urbain futur quartier urbain mixte pôle d'échange projet VLIO/ transport en commun croisement projet VLIO/ axes transversaux points d'accroche sur le réseau existant m Source : fond cadastral Réalisation ADEUS, septembre 2006

5 - 3 - I. EXTENSION A L OUEST DU SECTEUR AUTOUR DE LA VLIO A) - Situation et principes généraux d aménagement A l Ouest du ban communal, le secteur situé entre les communes d Eckbolsheim et de Wolfisheim, délimité par l autoroute A351 au Nord et la rivière du Muhlbach au Sud, accueillera un futur quartier urbain mixte (habitat, activités non nuisantes et non polluantes, équipements, services et commerces) autour de la future Voie de Liaison Intercommunale Ouest (VLIO). Dans ce secteur, la Collectivité entend inscrire le projet de VLIO dans un contexte urbain en développant un quartier urbain mixte autour du tracé de cette dernière. Ainsi, l urbanisation de ce secteur devra se faire en continuité et en cohérence avec le tissu urbain existant d Eckbolsheim à l Est et de Wolfisheim à l Ouest et en utilisant cette future infrastructure comme support du développement urbain de l Ouest de la commune et comme élément de liaison entre les quartiers existants et futurs. L urbanisation de ce secteur devra respecter plusieurs principes : l aménagement du projet de VLIO en boulevard urbain, support de centralité, de diversité fonctionnelle et accueillant les modes de déplacements doux (cheminements piétons et pistes cyclables) ainsi que les transports en commun, l implantation de cette future infrastructure ne devra pas être déconnectée de celle des quartiers adjacents, cette voirie devra être un élément de liaison entre le tissu existant et les futurs quartiers, elle ne devra ni provoquer de rupture dans l urbanisation, ni de quartiers enclavés, elle devra comprendre des aménagements paysagers le long de son tracé. Sera également privilégiée dans ce secteur, une urbanisation adoptant les principes de la haute qualité environnementale. B) - La hiérarchisation de la voirie 1. Le principe d un axe structurant aménagé en boulevard urbain Le projet de VLIO, destiné à soulager les centres villes des communes de l Ouest de la CUS d une partie du trafic de transit, s inscrira dans un contexte urbain. Ainsi, le principe de base d aménagement de ce secteur consistera à faire passer une voirie structurante orientée Nord-Est/Sud-Ouest qui servira de colonne vertébrale au développement de l Ouest de la commune d Eckbolsheim et sur laquelle se grefferont les futurs quartiers urbains mixtes.

6 - 4 - Cette infrastructure ne devra pas être traitée comme une autoroute de contournement, véritable coupure urbaine provoquant l isolement de certains quartiers, mais comme un élément de liaison, de connexion au reste du tissu urbain et de centralité au coeur des nouveaux quartiers. Elle sera aménagée en boulevard urbain, support d une urbanisation se diffusant de part et d autre de cet axe vers le tissu urbanisé. Sa centralité et sa vocation structurante se verront ainsi renforcées. Son emprise devra être suffisante pour assurer les fonctions : de boulevard urbain intégrant les circulations douces et les transports en commun, de lien entre les quartiers existants et futurs, de support de centralité. Ce principe d urbanisation contribue à diminuer les vitesses des véhicules et, par conséquent, à sécuriser les déplacements sur ce tronçon. Ce boulevard urbain sera encadré par une urbanisation adjacente respectant les principes suivants : une densité importante du tissu urbain de part et d autre de cet axe, une diversification des fonctions urbaines en permettant l implantation en pieds d immeubles de commerces, d équipements et de services de proximité. 2. Traitement des futures entrées de quartiers et relations interquartiers Pour ne pas être enclavé et assurer des relations inter-quartiers, le secteur doit être accessible en des points d ancrage au tissu existant ainsi qu à la voirie structurante. Concernant les accès, les liaisons transversales de type boulevard urbain (avenue du Général de Gaulle, route de Wasselonne) auront un accès direct à la VLIO. Les parcelles jouxtant la VLIO pourront, soit avoir un accès direct sur cette dernière, soit bénéficier d un accès indirect à partir d une voie secondaire se connectant à la VLIO ou se faire par une desserte indirecte sous forme par exemple de contreallées. Afin d assurer une certaine fluidité de tous les modes de déplacements dans le nouveau quartier et de ne pas enclaver certaines parties de ce secteur, un système viaire basé sur les impasses, assurant la mauvaise connexion des voiries entre elles, devra être évité au profit des bouclages permettant une connexion des futurs quartiers entre eux et aux quartiers existants. La diminution de l impact sonore sur les constructions existantes sera traitée par l intégration dans une urbanisation concomitante adaptée aux contraintes de la voirie. Dans le cas où la voie serait mise en place avant la construction des immeubles et que des protections acoustiques s avèreraient nécessaires, celles-ci ne seraient que provisoires.

7 Les transports en commun A terme, Eckbolsheim accueillera sur son ban communal le TSPO (Transport en Site Propre Ouest) dont le tracé actuel le plus probable est localisé sur la route de Wasselonne, ainsi que le terminus de la ligne F du Tramway sur une plateforme commune à celle du TSPO. A plus long terme, la ligne de transports en commun en site propre en couronne dont le tracé de principe jouxte le projet de VLIO, permettra aux habitants d Eckbolsheim de rejoindre d autres communes périphériques (Lingolsheim, Ostwald, mais aussi Oberhausbergen, l Espace Européen de l Entreprise à Schiltigheim...) de manière directe. Le projet de VLIO devra permettre l accueil des transports en commun. 4. Les liaisons piétonnes-cyclables Ces liaisons cyclables devront être renforcées afin de relier tant les nouveaux quartiers que le centre ville et les lotissements réalisés. Il est important également d améliorer l accessibilité ou de rendre accessibles les équipements et les activités existants et futurs sur l ensemble du ban communal. Des connexions devront être mises en place dans le PLU afin de créer un véritable maillage et se rattacher au futur pôle de centralité et noeud de transports en commun (TSPO/A351/VLIO). L aménagement d une liaison Nord-Sud et la création des maillons manquants sont également primordiaux. L implantation des modes de déplacement doux devra respecter principes suivants : assurer les continuités piétonnes et cyclables vers le futur noeud VLIO/transports en commun, à proximité duquel se développeront des équipements, des services et des activités (tertiaires et artisanales) non polluantes et non nuisantes, connecter les nouveaux quartiers au tissu existant, desservir les futurs quartiers, rendre accessible la coulée verte au Sud et les espaces récréatifs de loisirs et sportifs. Principe d intégration au boulevard urbain Afin d assurer la sécurité des usagers, la liaison piétonne-cyclable ne devra pas jouxter directement la voie réservée à la circulation automobile, mais une séparation entre les deux emprises devra être matérialisée par un traitement végétal sous forme de bande verte plantée. Avec le reste du territoire, des connexions devront être mises en place dans le PLU afin de créer un véritable maillage et se rattacher au futur pôle de centralité et noeud de transports en commun (TSPO/A351/VLIO). L aménagement d une liaison Nord-Sud et la création des maillons manquants sont également primordiaux.

8 - 6 - On veillera à multiplier des cheminements piétons chaque fois que c'est possible entre la voirie et les espaces verts publics, suivant le plus court chemin. C) - Densifier et diversifier les fonctions urbaines autour du boulevard urbain La densité du tissu urbain et la mixité des fonctions urbaines (pieds d immeubles à vocation de commerces, d équipements et de services de proximité) autour du boulevard urbain seront favorisées afin de renforcer les vocations structurante et de centralité de cet axe. Le secteur le long du boulevard urbain est voué à une urbanisation assez dense afin de créer un front bâti continu le long de cet axe. Ainsi, les formes urbaines encadrant ce dernier devront être hautes et denses car elles contribueront à déterminer cette image urbaine, un front urbain structurant des nouveaux quartiers. Le règlement du PLU devra permettre, voire favoriser les immeubles collectifs, dans les proportions de la densité autour du boulevard urbain, allant de R+3 à R+4. Cette proportion peut être réduite sur les franges du secteur. Afin d être en cohérence avec l esprit de la loi SRU et les orientations du SCOTERS qui préconisent d urbaniser et de densifier autour du pôle de transports en commun, et autour des dessertes en transports en commun, les terrains situés à 1/4 d heure à pieds maximum d une ligne devront être classés en zone d activités non nuisantes et non polluantes, à vocation tertiaire accueillant généralement plus d emplois et en zone future d habitat dense autour du projet de VLIO. D) - Diversifier l habitat 1. Principes d implantation La surface et le nombre de parcelles devront permettre d assurer l implantation de constructions de tailles différentes et ainsi une certaine mixité de forme du bâti. Ce principe général de diversité des tailles a pour objectif de fournir une offre variée aux futurs occupants. La trame viaire et sa répartition dans l espace devra être l outil privilégié de constitution d îlots de tailles variées, propices à la création de formes urbaines différenciées. 2. Diversifier les formes urbaines, les types d habitat Afin de satisfaire les exigences des lois SRU et UH (obligation de réaliser un quota de 20% de logements aidés), préconisant une mixité urbaine et sociale, et de répondre aux besoins de la population, la Collectivité souhaite renforcer l habitat en diversifiant les formes urbaines dans les secteurs d extension (petits collectifs,

9 - 7 - habitat individuel intermédiaire, maisons accolées, maisons de ville...) mais également la taille et le statut des logements (location / accession). Les programmes de logements devront répondre aux divers besoins de la population et s adapter à ceux des personnes handicapées et à ceux générés par le vieillissement de la population. On privilégiera dans les parties à dominante centrale ou donnant sur des espaces publics centraux (place, jardins publics, etc..) des formes urbaines correspondant à de «l habitat intermédiaire», appelées aussi maison de ville ou encore à des formes de type collectif ou petit collectif. Il est important de proposer des espaces extérieurs appropriables collectivement (cour, aire de jeux, parkings communs, aire de tri sélectif des déchets...). Ces derniers apportent un plus en terme de convivialité et de vie de quartier. Pour l habitat intermédiaire, le modèle de référence sera celui de la construction implantée sur limite séparative et sur l alignement ou en faible recul, de préférence en ordre continu, avec des hauteurs de R+2. Pour les formes collectives, la réalisation en îlot constitué fermé ou semi ouvert sera privilégiée par rapport aux implantations en îlot déstructuré. Cela vise à constituer un environnement le plus urbain possible pour les rues et les espaces publics. Les principales caractéristiques à privilégier seront : immeuble proche de la rue, espaces privatifs et parkings rejets à l arrière. Le dimensionnement des îlots créés devra tenir compte de ces orientations. Les opérations nouvelles devront concourir à satisfaire l objectif de réalisation des 20 % de logements aidés préconisé dans le PADD, conformément aux orientations de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain. E) - Espaces publics libres Des espaces libres à vocation collective seront proposés dans chaque opération pour agrémenter les nouvelles extensions urbaines et y créer des espaces de sociabilité propices à l intégration des populations futures. Ils seront destinés à la détente et entreront à terme dans le patrimoine paysager de la commune. Leur localisation dans l opération, leur géométrie et leur dimensionnement devront être cohérents avec cet objectif et cette destination. F) - Orientations paysagères Le parti paysager visera la mise en valeur des qualités naturelle et paysagère du site et de son identité en frange urbaine. Il s agira également de tirer parti de la présence du Muhlbach au Sud en offrant des perméabilités visuelles sur le cours d eau. Les limites entre la zone d extension et les espaces naturels devront faire l objet d un traitement particulier pour assurer la cohérence et la transition paysagère. L ensemble de ces opérations nouvelles devront être traitées avec une intégration paysagère de qualité.

10 - 8 - Schéma d aménagement du secteur d urbanisation au Nord de la route de Wasselonne, dans le prolongement des Poteries

11 - 9 - II. EXTENSION DU SECTEUR D URBANISATION AU NORD DE LA ROUTE DE WASSELONNE, DANS LE PROLONGEMENT DES POTERIES AU NORD-EST A) - Situation et principes généraux d aménagement A l Est du ban communal, dans le prolongement du quartier des Poteries, le secteur situé entre la route de Wasselonne au Sud, la rue Jean Monnet à l Ouest, la rue Paul Rohmer au Nord et la limite communale à l Est, accueillera un futur quartier urbain mixte (habitat, activités non nuisantes et non polluantes, équipements, commerces et services). Ce secteur de transition entre le quartier des Poteries de Strasbourg et la ville d Eckbolsheim devra s urbaniser en continuité et de manière harmonieuse avec l environnement immédiat. La frange Ouest de la zone, longeant la rue Jean Monnet, accueillera des activités tertiaires, des commerces et des services. Le reste de la zone s urbanisera principalement sous forme d habitat. Ainsi, l urbanisation de ce secteur devra se faire en respectant plusieurs principes : mixité des fonctions urbaines, diversité de l habitat, intégration paysagère des constructions respectueuses de l environnement, aménagement en utilisant le concept de la haute qualité environnementale et forte présence du végétal. B) - Accès à la zone Les accès à ce futur quartier devront permettre d assurer sa connexion aux quartiers existants avoisinants d Eckbolsheim et des Poteries de Strasbourg. Les accès à ce secteur d extension se feront sur Eckbolsheim au Nord, à partir de la rue Paul Rohmer et au Sud, à partir de la route de Wasselonne. D autres accès (3) seront prévus, à partir du quartier des Poteries de Strasbourg, dans le prolongement des voies existantes (rue du Cerf Berr...). Les accès sur la rue Jean Monnet, bordant l Ouest de la zone, sont interdits. C) - Principes de voirie La structure du système viaire ne devra pas générer d enclavement du territoire mais être réalisée dans le but de relier ce futur quartier aux quartiers mitoyens.

12 Schéma d aménagement du secteur d urbanisation au Nord de la route de Wasselonne, dans le prolongement des Poteries PLU D'ECKBOLSHEIM Secteur d'extension des Poteries Principes d'aménagement Secteur à dominante d'habitat densité élevée (R+3 à R+4) densité moyenne (R+2 à R+3) densité faible (R+2) secteur d'activités tertiaires espace vert à aménager traitement végétal à aménager piste cyclable-piétonnière à aménager accès tracé de principe de la voirie N m source fond cadastral réalisation ADEUS, décembre 2007

13 Le projet veillera à permettre les continuités de circulation avec les quartiers existants par le biais de deux voies (matérialisées sur l esquisse sous forme de tracé de principe). Le profil de ces voies devra être étudié avec des alignements d arbres assurant une séparation entre circulation automobile et circulation en mode «doux» piétons-cycle pour sécuriser les déplacements. La future piste cyclable rue Jean Monnet sera accompagnée, à l Ouest du secteur de zone, d un traitement végétal sous forme de bande verte plantée. D) - Principes d implantation Bâtiments d habitat La surface et le nombre des parcelles devront permettre d assurer l implantation de constructions de tailles différentes et ainsi une certaine mixité de forme du bâti. Ce principe général de diversité des tailles a pour objectif de fournir une offre variée aux futurs occupants tout en privilégiant la densité. La trame viaire et sa répartition dans l espace devra être l outil privilégié de constitution d îlots de tailles variées, propices à la création de formes urbaines différenciées. L implantation des bâtiments se fera en léger recul par rapport à l alignement afin de libérer un espace dédié à recevoir un traitement végétal. L objectif consiste à habiller les contours de l urbanisation de part et d autres des voiries. Quant aux parkings et aux espaces privatifs, ils se verront relégués à l arrière. Bâtiments d activités jouxtant la rue Jean Monnet Les façades «nobles» des bâtiments d activités devront être orientées vers la rue Jean Monnet. Elles doivent être bien traitées et harmonieuses car elles serviront à diffuser une image positive de la zone mais aussi du dynamisme économique de la Commune d Eckbolsheim. Un traitement architectural de qualité des façades, respectueux de l environnement et homogène est exigé. Si le matériau de façade n est pas réglementé, l usage de matériaux naturels est vivement souhaité, tel que la brique, la pierre naturelle locale (grès) ou le bois ainsi que tout type de bardage métallique ou autre. L implantation des bâtiments se fera en recul le long de la rue Jean Monnet dans le but de dégager un espace destiné à recevoir une piste cyclable-piétonne accompagnée d un traitement végétal. L aménagement des espaces privatifs et des parkings se fera à l arrière des bâtiments d activités. Les parkings et les accès le long de la rue Jean Monnet sont interdits.

14 E) - Les caractéristiques des constructions Les formes liées à l habitat Le projet privilégiera les formes urbaines à dominante d habitat suivantes : denses dans la partie Nord-Est de la zone (de R+3 à R+4), moyennement denses dans les parties centrale et Est de la zone (R+2). Pour les formes collectives, la réalisation en îlot constitué fermé ou semi ouvert sera privilégiée par rapport aux implantations en îlot déstructuré. Cela vise à constituer un environnement le plus urbain possible pour les rues et les espaces publics. Les programmes de logements devront répondre aux divers besoins des habitants et s adapter à ceux des personnes handicapées et à ceux générés par le vieillissement de la population. Les opérations nouvelles devront comporter 10% de logements adaptables destinés aux personnes âgées ou handicapées. Les opérations nouvelles devront concourir à satisfaire l objectif de réalisation des 20% de logements aidés, conformément aux orientations de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain. F) - Espaces publics libres Des espaces libres à vocation collective seront proposés dans chaque opération pour agrémenter les nouvelles extensions urbaines et y créer des espaces de sociabilité propices à l intégration des populations futures. Ils seront destinés à la détente et entreront à terme dans le patrimoine paysager de la commune. Leur localisation dans l opération, leur géométrie et leur dimensionnement devront être cohérents avec cet objectif et cette destination. G) - Orientations paysagères Une végétalisation destinée à estomper, atténuer le front bâti devra mise en place afin de gérer l interface espace bâti / espace non bâti. Les voiries devront également être accompagnées de végétation.

15 III. SECTEUR A L ENTREE OUEST D ECKBOLSHEIM La zone localisée entre la route de Wasselonne au Nord et la rue de la Chênaie des Erables au Sud, actuellement destinée à des activités sera dédié au renouvellement urbain. Comprise entre de l habitat pavillonnaire à l Est, de l habitat collectif au Sud et le futur secteur du Muhlbach, elle accueillera essentiellement de l habitat collectif en continuité avec le tissu existant. Cette zone sera accessible à partir de la route de Wasselonne au Nord et à partir de la rue de la Chênaie au Sud. Un traitement végétal sera mise en place dans la frange Est de la zone afin de marquer une transition entre l habitat pavillonnaire et collectif.

16 !! Schéma d aménagement de la zone UD tracé de principe de voirie limite de la zone UD accès traitement végétal m Source : fond cadastral Réalisation ADEUS, septembre 2006

17 IV. SECTEUR URBAIN AU NORD-OUEST DE L AVENUE DU GENERAL DE GAULLE A LA HAUTEUR DE L AIRE DE JEUX A) - Situation et principes généraux d aménagement Le secteur est localisé au Nord-Ouest du tissu urbanisé entre la route de Wasselonne et l avenue du Général De Gaulle. Plus précisément, il est délimité par l avenue du Général De Gaulle au Sud, par des boisements à l Ouest, par un terrain de jeux au Nord et par de l habitat collectif donnant sur la rue de la Chênaie à l Est. Ce secteur sera dédié à l aménagement d un nouveau quartier urbain mixte (habitat, équipements, commerces et services) en continuité avec le tissu existant et de manière harmonieuse avec l environnement immédiat. La frange Sud de la zone, longeant l avenue du Général De Gaulle, accueillera des activités compatibles avec la vocation de la zone, des commerces et des services en pied d immeubles. Le reste de la zone s urbanisera principalement sous forme d habitat. Ainsi, l urbanisation de ce secteur devra se faire en respectant plusieurs principes : mixité des fonctions urbaines, diversité de l habitat, intégration paysagère des constructions respectueuses de l environnement, aménagement en utilisant le concept de la haute qualité environnementale et une forte présence du végétal. B) - Principes de desserte et de stationnement Les principes de circulation, la configuration des voiries, le réseau piétons-cycles et les règles de stationnement feront l objet d un traitement particulier, l objectif étant de maîtriser l usage de la voiture dans les îlots de la zone. Les objectifs tiennent compte de la proximité des transports en commun. 1. Accès à la zone L accès unique des voitures à ce secteur se fera au Sud, à partir de l avenue du Général De Gaulle. D autres accès par des chemins piétons-cycles assureront des liaisons sécurisées entre les différents îlots du secteur ainsi que la connexion avec le réseau cyclablepiéton environnant existant. 2. Organisation de la voirie Le système viaire sera structuré par une voie unique assurant la desserte de la zone sous forme de bouclage.

18 Schéma d aménagement du secteur urbain au Nord de l avenue du Général De Gaulle

19 Cette voirie en boucle comportera un premier tronçon circulé par les voitures et pouvant inclure des places de stationnement ainsi qu un deuxième tronçon dédié aux piétons et aux cycles. Ce dernier tronçon ne sera accessible que ponctuellement (dépose minute). Il ne comportera pas d aire de stationnement. Il est avant tout ouvert aux modes doux (cf. schéma d aménagement du secteur urbain au Nord-Est de l avenue du Général De Gaulle). Un réseau de cheminements piétons-cycles assurera des liaisons sécurisées entre les différents îlots de la zone. Ils organiseront les déplacements internes en irriguant le quartier et ils permettront aisément de rejoindre les transports en commun ainsi que d accéder à l espace boisé à l Ouest et au terrain de jeux au Nord. Ils devront assurer la connexion de ce secteur aux quartiers environnants. 3. Stationnement Les programmes immobiliers devront prévoir une organisation collective des aires de stationnement. Le stationnement s organisera en sous-sol et/ou dans des structures en surface dédiées au parcage des voitures (cf. schéma d aménagement du secteur urbain au Nord-Est de l avenue du Général De Gaulle). C) - Principes d implantation La surface et le nombre des parcelles devront permettre d assurer l implantation de constructions de tailles différentes et ainsi une certaine mixité de forme du bâti. L implantation des bâtiments se fera en léger recul par rapport à la voirie afin de libérer un espace destiné à recevoir un traitement végétal. L objectif consiste à habiller les contours de l urbanisation de part et d autres des voiries. Quant aux espaces privatifs, ils se verront relégués à l arrière et seront plantés. D) - Formes urbaines Les formes urbaines viseront à assurer la mixité fonctionnelle et un habitat à dominante résidentielle. Le projet privilégiera les formes urbaines d habitat intermédiaires et collectives qui s organiseront de la manière suivante (cf. schéma d aménagement du secteur urbain au Nord-Est de l avenue du Général De Gaulle) : peu denses dans la partie Nord et Ouest de la zone, avec une hauteur maximale de R+1+attique, moyennement denses dans la partie centrale et Est de la zone, avec une hauteur maximale de R+2+attique, plus denses dans la partie sud de la zone, avec une hauteur maximale de R+3+attique, adjacente à l avenue du Général De Gaulle. Dans la partie la plus dense, adjacente à l avenue du Général De Gaulle, les bâtiments pourront recevoir en pieds d immeuble des commerces, services et activités compatibles avec la vocation du quartier.

20 Les programmes de logements devront répondre aux divers besoins des habitants et s adapter à ceux des personnes handicapées. Les opérations nouvelles devront concourir à satisfaire l objectif de réalisation des 20% de logements aidés sur l ensemble du ban communal, conformément aux orientations de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain. L opération devra comporter au moins 20% de logements aidés. E) - Espaces publics libres Des espaces publics seront aménagés afin de créer des espaces de sociabilité propices à l intégration des populations futures. Ils seront destinés à la détente et entreront à terme dans le patrimoine paysager de la commune. Leur localisation dans l opération, leur géométrie et leur dimensionnement devront être cohérents avec cet objectif et cette destination. F) - Orientations paysagères et environnementales Une végétalisation destinée à estomper, atténuer le front bâti devra être mise en place afin de gérer l interface espace bâti / espace non bâti et de participer à la qualité paysagère de la zone. Les voiries devront également être accompagnées de végétation. Les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales devront participer à la valorisation du paysage et à la qualité environnementale du secteur de zone. Seront favorisées les techniques alternatives de gestion des eaux (noues, bassins paysagers, tranchées d infiltration,...). Ainsi, dans l espace vert planté public à aménager au centre de la zone, sera mis en place un aménagement paysager de type bassin qui contribuera au renforcement de la qualité paysagère tout en assurant la gestion des eaux pluviales.

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 2. Projet d aménagement et de développement durable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 2. Projet d aménagement et de développement durable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 2. Projet d aménagement et de développement durable Décembre 2007 1

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Loir-et-Cher Commune de Salbris Pièce 3 Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation ECMO Sarl 1 rue Nicéphore Niepce 45700 VILLEMANDEUR Tèl : 02.38.89.87.79 Fax

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat 6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat Des objectifs généraux de développement 2016-2026 Un objectif démographique

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Strasbourg Communauté Urbaine Commune de SOUFFELWEYERSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Février 2008 1 Le Projet d Aménagement et

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3-1 : Meudon-sur-Seine

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3-1 : Meudon-sur-Seine DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE Approuvé le 13 avril 2010 Modification n 1 du 24 octobre 2013 Modification n 2 du 2 juillet 2015 Modification n 3 du 2 juillet 2015 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010 3. Les orientations d aménagement par secteur 07 juin 200 Du 20 septembre 200 au 25 octobre 200 SOMMAIRE L OBJET DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR SECTEUR 3 LA PORTÉE DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR

Plus en détail

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP)

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3 P LU p r e s c r i t l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 0 P LU a r r ê t é l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 4 PLU P l a n Ville L o c a l d U r b a n i s m e de Rosny-sous-Bois DÉPARTEMENT DE S E I N E - S A

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Finistère LAMPAUL-PLOUARZEL PLAN LOCAL D URBANISME Arrêté le : 12 avril 2013 Approuvé le : Rendu exécutoire le : REVISION Orientations d aménagement et de Programmation GÉOLITT : 7 Rue Le Reun - 29480

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

La Timonière. Acigné 19. 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine

La Timonière. Acigné 19. 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine 19 La Timonière 19 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine 87 165 La Timonière 5 932 habitants Carte d identité de l opération Zac de la Timonière Localisation : - Ille-et-Vilaine (35)

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

PLU de RIANTEC. Approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 03 Décembre 2012

PLU de RIANTEC. Approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 03 Décembre 2012 PLU de RIANTEC Approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 03 Décembre 2012 - ANNEXE AU RAPPORT DE PRESENTATION - Etude paysagère pour la réduction de la marge de recul en bordure de la RD

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.1. Flux : continuités écologiques et maillage visant à faciliter les déplacements Approuvé par délibération

Plus en détail

SOMMAIRE : Secteur «Promenade des Impressionnistes»... 2. Secteur «Bois de Launay»... 4. Secteur «Rue Bommelle»... 6

SOMMAIRE : Secteur «Promenade des Impressionnistes»... 2. Secteur «Bois de Launay»... 4. Secteur «Rue Bommelle»... 6 SOMMAIRE : Secteur «Promenade des Impressionnistes»... 2 Secteur «Bois de Launay»... 4 Secteur «Rue Bommelle»... 6 Orientations d Aménagement relatives à certains secteurs Approbation 3 février 2011 Page

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR 2 Contexte Compte tenu : o De la superficie de la réserve foncière communale à laquelle se rajoutent des zones à urbaniser à plus ou moins long terme inscrites

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE COMMUNE DE PROVINS PLAN LOCAL D URBANISME APPROBATION Vu pour être annexé à la délibération du : Pièce n 4 ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Agence Karine Ruelland,

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

COMMUNE DU FONTANIL-CORNILLON DECLARATION DE PROJET N 4 SECTEUR PALLUEL ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION DOSSIER D APPROBATION

COMMUNE DU FONTANIL-CORNILLON DECLARATION DE PROJET N 4 SECTEUR PALLUEL ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION DOSSIER D APPROBATION Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Métropolitain en date du : 18 septembre 2015 Approuvant la déclaration de projet n 4 emportant mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme COMMUNE DU

Plus en détail

Pièce 4. Orientations particulières d aménagement. Décembre 2007. Cabinet Jean-Yves MARTIN

Pièce 4. Orientations particulières d aménagement. Décembre 2007. Cabinet Jean-Yves MARTIN Pièce 4 Orientations particulières d aménagement Décembre 2007 Cabinet Jean-Yves MARTIN SOMMAIRE LOCALISATION DES SECTEURS DE PROJET...3 VIEIL ORLY...4 AVIATEURS...5 PIERRE AU PRETRE...6 LES ROSES...7

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Orientations d'aménagement et de programmation PLU approuvé par DCM du 23/4/2013 Modifications simplifiées n 1 et 2 approuvées par DCM du 27/10/2014 Modification n 1 du PLU approuvée

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département du Puy-de-Dôme PLAN LOCAL D URBANISME - Commune d Orcet - - Date : Décembre 2015-2-2. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Mairie d Orcet 11, Place Henri Romeuf 63670 ORCET Tel :

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

COMMUNE DE SENOZAN PLAN LOCAL D'URBANISME

COMMUNE DE SENOZAN PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE SENOZAN PLAN LOCAL D'URBANISME 2.2. ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION DOSSIER D'APPROBATION Vu pour être annexé à notre arrêté ou délibération en date de ce jour, Le, Révision P.L.U.

Plus en détail

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande?

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Grand jeu Maison neuve Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Plus de renseigements sur www.ville-guerande.fr Rubriques : Vivre / Urbanisme / L écoquartier Maison Neuve PROJET D ÉCOQUARTIER

Plus en détail

augmenter la population d environ 400 habitants dans les 10 prochaines années ;

augmenter la population d environ 400 habitants dans les 10 prochaines années ; Le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) du Plan Local d Urbanisme (P.L.U.) exprime les orientations générales d aménagement et d urbanisme retenues par la commune. Le P.A.D.D. constitue

Plus en détail

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Certifié conforme à la délibération du Conseil

Plus en détail

Projet Le domaine de Fanfarigoule

Projet Le domaine de Fanfarigoule Projet Le domaine de Fanfarigoule Réunion publique Lundi 25 Avril 2016 Maison de la Mer Fos sur Mer METROPOLE AIX-MARSEILLE PROVENCE TERRITOIRE de Cornillon-Confoux, Fos-sur-Mer, Grans, Istres, Miramas,

Plus en détail

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Pourquoi un Schéma environnemental? => Pour améliorer le cadre de vie des Bezonnais => Pour construire une stratégie environnementale globale dans le cadre

Plus en détail

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR D - L E S I T E E X - W O N D E R ( N O U V E L L E O R I E N T A T I O N D A M E N A G E M E N T ) 1 L E C O N T E X T E D U P R O J E T L usine Wonder de Saint-Ouen, qui était un des berceaux de cette

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

I. PRESENTATION DE LA MODIFICATION...

I. PRESENTATION DE LA MODIFICATION... SOMMAIRE I. PRESENTATION DE LA MODIFICATION... 3 1. Contexte de la modification... 3 2. Documents modifiés... 3 II. MODIFICATIONS DU DOCUMENT D'URBANISME... 5 1. Le Bout du Monde... 5 2. Les autres adaptations...

Plus en détail

Au cœur du développement urbain de Massy

Au cœur du développement urbain de Massy Au cœur du développement urbain de Massy Un parc d activités au cœur d un territoire en mutation Le parc d activités Massy-Europe est l un des maillons du développement urbain du sud de la Ville (pôles

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

Modification simplifiée du 13 mars 2014

Modification simplifiée du 13 mars 2014 PREFECTURE DU LOT COMMUNE DE Pradines Modification simplifiée du 13 mars 2014 Orientations d aménagement et de programmation 1 ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE PRADINES 1/44 ORIENTATIONS

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Commune de MORANGIS Département de l ESSONNE Maître d ouvrage Ville de Morangis 12 avenue de la République 91420 Morangis 2 - LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Extension de la ligne A

Extension de la ligne A Les ERGNES Extension de la ligne A Le Tram Arrive! Extension de la ligne A du tramway jusqu au quartier des Vergnes : Quels avantages le tramway va-t-il offrir? Qu est ce qui va changer concrètement? Pourquoi

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

Propositions présentées par le CIQ CEZANNE-VALLEE DE LA TORSE dans le cadre de la préparation du PLU d Aix-en-Provence

Propositions présentées par le CIQ CEZANNE-VALLEE DE LA TORSE dans le cadre de la préparation du PLU d Aix-en-Provence Propositions présentées par le CIQ CEZANNE-VALLEE DE LA TORSE dans le cadre de la préparation du PLU d Aix-en-Provence Février 2011 Mis à jour Octobre 2013 ContributionduCIQCézanne-ValléedelaTorseauPLUdelaVilled

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

Ville de Neuilly-sur-Seine

Ville de Neuilly-sur-Seine DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE Ville de Neuilly-sur-Seine P l a n l o c a l d u r b a n i s me Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) PLU approuvé Sommaire de L OAP: LES ORIENTATIONS

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-PABU

COMMUNE DE SAINT-PABU COMMUNE DE SAINT-PABU DEPARTEMENT DU FINISTERE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Pièce 3 Réalisé par G2C environnement 3, rue de Tasmanie 44115 Basse-Goulaine Tel :

Plus en détail

PUP GIMENEZ /// COMPOSITION URBAINE. Présentation publique du 9 Mars 2015

PUP GIMENEZ /// COMPOSITION URBAINE. Présentation publique du 9 Mars 2015 PUP GIMENEZ /// COMPOSITION URBAINE Présentation publique du 9 Mars 2015 LES GRANDS PRINCIPES FONDATEURS DU PROJET URBAIN AU CARRÉ DE SOIE LES GRANDS PRINCIPES FONDATEURS D UN PROJET URBAIN AU CARRÉ DE

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX

ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX 1 LE SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX LOCALISATION GEOGRAPHIQUE DU SECTEUR CONCERNE

Plus en détail

> PLU de Saint Sériès : Réunion publique sur le PADD. > Equipe: Fabien CLAUZON & Florence CHIBAUDEL/ECOVIA

> PLU de Saint Sériès : Réunion publique sur le PADD. > Equipe: Fabien CLAUZON & Florence CHIBAUDEL/ECOVIA > PLU de Saint Sériès : Réunion publique sur le PADD > Equipe: Fabien CLAUZON & Florence CHIBAUDEL/ECOVIA Réunion publique du 1 er juillet 2015 Sommaire de la présentation La phase PADD Les lignes directrices

Plus en détail

Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Réunion publique 10 novembre 2015

Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Réunion publique 10 novembre 2015 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DE CHAMPIGNY-SUR-MARNE Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Réunion publique 10 novembre 2015 CHAMPIGNY-SUR-MARNE REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Plus en détail

COMMUNE DE PASSY. Département de la Haute-Savoie. Arrêté par délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2012

COMMUNE DE PASSY. Département de la Haute-Savoie. Arrêté par délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2012 COMMUNE DE PASSY Département de la Haute-Savoie Plan Local d Urbanisme Arrêté par délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2012 Mis à enquête publique par arrêté du Mairie du 1 er mars 2013 Approuvé

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

nous préparons l avenir

nous préparons l avenir Ensemble, nous préparons l avenir Une situation contrainte Entre l aéroport et le lac, le développement de Saint-Aignan-de-Grandlieu est soumis à des règles strictes. Commune périurbaine du sud-ouest de

Plus en détail

2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT

2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT 2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT Orientations d aménagement par secteur Dossier de PLU Décembre 2015 33 2.4.1 CONTEXTE, ENJEUX Situé en frange de ville, le secteur du Bac d Asnières/Valiton-Petit

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Grosrouvre Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version du 3 décembre 2015 1 SOMMAIRE LE PADD, UN PROJET DE VILLE... 3 MAINTENIR LA QUALITE

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres

Plus en détail

Révision simplifiée n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011. Modification n 2 app. par délib.

Révision simplifiée n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011. Modification n 2 app. par délib. Révision simplifiée n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 2 app. par délib. CM du Modification n 3 app. par délib. CM du 29/02/2012 Modification

Plus en détail

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 ---

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- Sur la base de propositions du bureau d études Novembre 2015 Dossier 150244 Contenu

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

1. Rapport de présentation 1.4. Etude L.111-1-4. Communauté d'agglomération du Pays de Flers. Plan Local d'urbanisme Intercommunal PLU

1. Rapport de présentation 1.4. Etude L.111-1-4. Communauté d'agglomération du Pays de Flers. Plan Local d'urbanisme Intercommunal PLU Communauté d'agglomération du Pays de Flers DEPARTEMENT DE L'ORNE AGGLOMERATION DE FLERS : UN TERRITOIRE, UNE VISION, UN PROJET AUBUSSON CALIGNY CERISY-BELLE-ETOILE FLERS LA BAZOQUE LA CHAPELLE-AU-MOINE

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

Créer la ville : faire converger les différences

Créer la ville : faire converger les différences Créer la ville : faire converger les différences Secteur Reynoard-Flaubert (Grenoble) Atelier Projet Urbain Master 2 Janvier 2009 BESCHI Sébastien. BRENAS Anne-Cécile. CALLY Sanjay. CHARDON Evelyne. CROZE

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/

PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/ PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/ MCUAT/ Faculté des sciences appliquées / Année 2009-2010 LABRIQUE Julie 1// INRTODUCTION / - Mettre en œuvre la ZACC du terril du Piron

Plus en détail

DE LA ROTONDE - LOT N

DE LA ROTONDE - LOT N Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 5 (logement en accession à la propriété, crèche privée et commerces) Eco-quartier des

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Aménagement #14 LA VILLE ET LE DEVELOPPEMENT

Aménagement #14 LA VILLE ET LE DEVELOPPEMENT Entre ville et campagne, Saint Jean de la Ruelle est soumise à une pression urbaine propre aux communes de première couronne d une agglomération. La ville est aujourd hui en pleine mutation : ouverture

Plus en détail

Pôle d échanges de Saint-Antoine à MARSEILLE

Pôle d échanges de Saint-Antoine à MARSEILLE Pôle d échanges de Saint-Antoine à MARSEILLE Un pôle d échanges majeur à l échelle de l agglomération A l échelle de l agglomération, Saint-Antoine est situé dans le couloir d entrée Nord de Marseille.

Plus en détail

En plus, il y a la connexion très haut débit! L'atelier au coeur du parc d activités, ce sont des clients assurés!

En plus, il y a la connexion très haut débit! L'atelier au coeur du parc d activités, ce sont des clients assurés! Aménager un espace en un nouveau quartier économique alliant services, proximité de l habitat et respect de l environnement, c est le projet audacieux et attendu, initié par les communes d Orgères et de

Plus en détail

Orientations* d aménagements** ( Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le 28 mars 2013 *

Orientations* d aménagements** ( Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le 28 mars 2013 * version V illeparisis S e i n e e t M a r n e PlanLocal d Urbanisme Orientations d aménagements Le Maire, José HENNEQUIN Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le

Plus en détail

Cittànova 13 rue du Commandant Charbonnier 44300 NANTES Tél : 02 40 08 03 80 E mail : cittanova44@gmail.com

Cittànova 13 rue du Commandant Charbonnier 44300 NANTES Tél : 02 40 08 03 80 E mail : cittanova44@gmail.com Cittànova 13 rue du Commandant Charbonnier 44300 NANTES Tél : 02 40 08 03 80 E mail : cittanova44@gmail.com COMMUNE DE SAINT MARTIN DE RE Elaboration du Plan Local d Urbanisme Projet d Aménagement & de

Plus en détail

MODIFICATION N 2 DU PLAN LOCAL D URBANISME

MODIFICATION N 2 DU PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DU VAR COMMUNE DE LA VALETTE DU VAR MODIFICATION N 2 DU PLAN LOCAL D URBANISME 2 bis. ORIENTATION D AMENAGEMENT POS approuvé le 11 Mars 1987 Révision n 1 du POS approuvée le 19 Mai 1993 Révision

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER Syndicat de Gestion de l Eau de l Assainissement et de l Urbanisme (SGEAU) 23, place de la République BP 20402-53 204 CHATEAU-GONTIER

Plus en détail

Strasbourg se distingue par une politique pionnière

Strasbourg se distingue par une politique pionnière Concertation publique du 7 mars au 20 avril 2016 * Prolongée jusqu au 2 juin 2016 Projet de desserte tramway du quartier de Koenigshoffen depuis le centreville de Strasbourg Strasbourg se distingue par

Plus en détail

Commune de S A I N T - L Y S

Commune de S A I N T - L Y S 2 Commune de S A I N T - L Y S P.L.U. arrêté le 9 février 2012 P.L.U. approuvé le 24 juin 2013 PLAN LOCAL D'URBANISME PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Karl PETERSEN - Urbaniste - 21 chemin

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail