Bc. Ivana Klejchová. Analyse de deux traductions des passages français dans le roman de Tolstoï «La Guerre et la Paix»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bc. Ivana Klejchová. Analyse de deux traductions des passages français dans le roman de Tolstoï «La Guerre et la Paix»"

Transcription

1 MASARYKOVA UNIVERZITA FILOZOFICKÁ FAKULTA Ústav románských jazyků a literatur Překladatelství francouzského jazyka Bc. Ivana Klejchová Analyse de deux traductions des passages français dans le roman de Tolstoï «La Guerre et la Paix» Magisterská diplomová práce Vedoucí práce: PhDr. Pavla Doleţalová, Ph.D. Brno, 2013

2 Prohlašuji, ţe jsem magisterskou diplomovou práci vypracovala samostatně s vyuţitím uvedených pramenů a literatury, a ţe se elektronická verze práce shoduje s verzí tištěnou. V Brně dne 30. dubna 2013 Ivana Klejchová

3 Na tomto místě bych chtěla poděkovat PhDr. Pavle Doleţalové, Ph.D., za vedení práce, cenné připomínky a komentáře a v neposlední řadě za ochotu a trpělivost.

4 Table des matières 1 Introduction Le corpus et la méthodologie L analyse et la comparaison des deux traductions Les procédés translatologiques L aspect lexical Le choix du lexique Les noms propres L aspect syntaxique L aspect stylistique Les fautes et les défauts des traductions Les fautes de tchèque Les fautes sémantiques L analogie des traductions frappante Comment traiter les passages en langue étrangère Les fonctions du plurilinguisme Les formes du plurilinguisme Les possibilités du traitement des passages en langue étrangère Les choix particuliers des traducteurs Les conséquences de chaque solution Conclusion Bibliographie... 79

5 1 Introduction Dans la culture contemporaine, les traductions des œuvres étrangères occupent une place de plus en plus grande et de plus en plus importante, puisque les œuvres des auteurs étrangers pénètrent dans notre culture et créent une partie inséparable de la littérature. Néanmoins, la plupart des lecteurs ne peuvent pas en profiter dans leur forme originale. Pour cette raison, les nombres de traducteurs et de traductions se multiplient et même les traductions pas entièrement réussies apparaissent, elles sont publiées et elles sortent en public. La mauvaise qualité de ces traductions peut être causée par le manque du temps, car les traducteurs sont contraints à travailler plus vite et c est pourquoi quelques défauts de la traduction peuvent échapper à leur attention. Mais parfois, nous avons l impression que le nombre de traducteurs peu doués quant au sens du langage augmente. En tout cas, le lecteur doit se rendre compte que les traductions ne sont pas infaillibles et qu il faut adopter une approche critique par rapport à elles. L objectif principal du travail est alors d avertir le public que même les traductions peu réussies sont publiées dans les maisons d édition et diffusées entre la communauté des lecteurs. Car la plupart des lecteurs ne se rendent pas compte que la traduction officiellement publiée peut contenir un bon nombre de fautes, et même les fautes graves. Il est étonnant qu une traduction, même une traduction de l œuvre d un auteur notable, puisse sortir en ne pas contenant seulement de petites fautes, mais aussi des fautes langagières assez graves ou même les fautes sémantiques qui rendent le texte incompréhensible. Dans ce travail, nous allons donc analyser et comparer deux traductions tchèques existantes en nous concentrant sur les fautes et les défauts différents commis par les traducteurs en question. Il s agira des passages français dans le roman La Guerre et la Paix de Léon Tolstoï traduits par Tamara et Vilém Sýkora à la moitié du siècle dernier et par Veronika Sysalová il y a trois ans. D abord, nous allons présenter le corpus choisi en détail et ensuite, nous allons esquisser la méthode de travail dans chaque aspect de l analyse. Dans la deuxième partie du travail, nous allons présenter une analyse de ces deux traductions du point de vue des procédés translatologiques, de l aspect lexical, de l aspect syntaxique et de l aspect stylistique. Nous allons commencer notre analyse par les procédés translatologiques, respectivement par la transposition, la concentration, la dilution et la 5

6 modulation. Nous allons expliquer brièvement chaque procédé en présentant leurs variantes et nous allons mentionner quelques exemples que nous avons trouvés dans les deux traductions pour confirmer les explications théoriques. Comme deuxième, nous allons présenter l analyse sous l aspect lexical qui est divisée en deux parties principales. Premièrement, c est le choix du lexique où nous allons commenter l emploi du lexique particulier, si les traducteurs utilisaient plutôt le lexique archaïque ou au contraire, le lexique contemporain. Nous allons juger également son choix adéquat, s il correspond au contexte historique. La deuxième partie de l aspect lexical va s occuper des noms propres, nous allons nous poser une question fondamentale, comment les traducteurs traitent-ils les noms propres dans leurs traductions, s ils les traduisent, conservent ou assimilent. Nous allons diviser les noms propres en deux groupes, les anthroponymes et les toponymes, parce que chaque groupe exige un traitement différent. Puisque le groupe des anthroponymes contient plusieurs types différents, nous allons les diviser encore en noms de famille, prénoms et personnages historiques ou de fiction. Les toponymes utilisés dans le roman ne sont pas trop variés et pour cette raison, nous allons les traiter tous ensemble. À la fin de ce chapitre, nous allons faire encore une petite remarque sur les titres aristocratiques et leur traitement par les deux traducteurs. Du point de vue syntaxique, nous allons commenter la construction des phrases dans les deux versions en mentionnant les constructions bizarres ou incompréhensibles, soit sous l influence de la syntaxe française, soit sans cette influence. Dans le chapitre suivant, l aspect stylistique, nous allons montrer surtout les défauts stylistiques légers. Mais nous allons présenter également les styles du traitement des passages français dans le roman, parce que chaque traducteur les traite d une façon différente. Nous allons donc expliquer les méthodes utilisées en montrant les exemples concrets. Cette analyse va aboutir à un chapitre qui se concentre sur les fautes différentes commises par les traducteurs. Les fautes seront présentées dans les catégories selon leur type. Nous allons commencer par les fautes les moins graves qui sont causées par l insensibilité langagière des traducteurs, il s agit surtout des fautes lexicales et stylistiques. Et ensuite, nous allons passer aux fautes plus graves, les fautes sémantiques qui étaient provoquées soit par l incompréhension de la langue source, soit par l incapacité de s exprimer dans la langue cible, et qui mènent à une mauvaise interprétation du fait, parfois même à des formulations absurdes. Vers la fin de ce chapitre, nous allons mentionner encore des analogies frappantes entre les deux versions. 6

7 Cette analyse des passages français dans le roman russe ouvre également une problématique intéressante de la présence de la troisième langue dans la littérature. Comment peut une langue étrangère être incorporée dans une œuvre littéraire? Et comment il faut la traiter en traduisant une telle œuvre? Pour cette raison, le dernier chapitre sera consacré au traitement des passages étrangers. D abord, nous allons expliquer les termes élémentaires qui se rapportent à cette problématique, comme «le plurilinguisme» ou «l alternance des codes». Ensuite, nous allons présenter les fonctions du texte en langue étrangère dans une œuvre littéraire en répondant à la question quel rôle peut avoir une langue étrangère dans la littérature. Et cette présentation sera complétée par la réflexion sur les fonctions présentes dans le roman de Tolstoï. Puis, nous allons remarquer comment les auteurs peuvent-ils introduire les passages étrangers dans le texte en général et quelles méthodes utilise Léon Tolstoï. Nous allons nous poser aussi une question qui en résulte, comment le traducteur peutil traiter ces passages. Nous allons esquisser les possibilités recommandées par les théoriciens différents en expliquant comment ont procédé les Sýkora et Sysalová. Et finalement, nous allons réfléchir sur les conséquences de leurs décisions. 7

8 2 Le corpus et la méthodologie Dans ce premier chapitre, nous allons d abord présenter le corpus traité et ensuite, nous allons esquisser la méthodologie du mémoire. Pour notre travail, nous avons choisi le roman La Guerre et la Paix et ses deux traductions en tchèque. Ce roman de Léon Tolstoï était traduit plusieurs fois jusqu à ce jour. 1 Pour la première fois, c était dix-neuf ans après sa parution : en 1888 par Vilém Mrštík. Ensuite, en 1908, la traduction de Pavel Papáček, Karel Frypes a Akim Set était publiée. Dans les années vingt du XX e siècle, plusieurs traductions étaient publiées, et dans les années quarante, le roman était traduit en quatre volumes par quatre traducteurs différents. Mais la traduction la plus célèbre était effectuée en 1959 par Tamara et Vilém Sýkora. Au cours de la période de plus de cinquante ans, les traducteurs cessaient de produire de nouvelles traductions ; jusqu à l année 2010 où la traduction de Libor Dvořák et Veronika Sysalová a vu le jour. Pour l analyse, nous avons donc choisi la traduction récente et la traduction la plus connue. La nouvelle traduction est publiée sous le nom de Libor Dvořák, mais la traduction des passages français dont nous allons nous occuper est l ouvrage de Veronika Sysalová. Pour cette raison, nous allons la désigner comme la traduction de Veronika Sysalová. Cette traduction est parue en 2010, comme nous avons déjà mentionné, dans la maison d édition Odeon. En ce qui concerne la deuxième traduction choisie, il s agit de la version de Tamara et Vilém Sýkora publiée à la maison d édition Svaz sovětů en 1961, c est donc une réédition de la traduction originale datant de La version des Sýkora était choisie parce qu il s agit de la version la plus reconnue qui se maintenait dans le monde littéraire pendant un demi-siècle et qui était rééditée maintes fois. Et la version récente, nous l avons choisie à cause de l approche différente vis-à-vis du traitement des passages français ainsi que pour observer si, et dans quelle mesure, elle se distingue de la version des Sýkora. Procédons maintenant à la méthodologie utilisée dans le travail. Chaque traduction était analysée séparément par rapport à l original, mais ces analyses individuelles se mélangeaient souvent en aboutissant à l analyse comparative des deux traductions. C est-àdire que nous avons trouvé comment les deux traductions avaient procédé et nous avons 1 PELC VOSTRÁ, Nelly. Lev Nikolajevič Tolstoj: Vojna a mír. PLAV: Měsíčník pro světovou literaturu [online]. 2010, n o 11 [cit. le 24 avril]. Disponible sur : 8

9 comparé les procédés de l une aux procédés de l autre. L analyse des traductions était effectuée du point de vue de plusieurs aspects. Commençons avec la méthodologie du chapitre Les procédés translatologiques. D abord, il fallait fixer les procédés dont nous allons nous occuper. Nous avons choisi les procédés présentés par Eva Janovcová 2, c est-à-dire la transposition, la concentration, la dilution et la modulation. Après définir chacun des procédés mentionnés, nous avons cité quelques exemples trouvés dans les traductions pour mieux illustrer les procédés donnés. En ce qui concerne l aspect lexical, plus précisément le choix du lexique, nous avons observé le lexique dans l original et dans les deux traductions pour déduire une conclusion sur la modernité ou au contraire, sur l archaïsme du lexique utilisé. Nous nous sommes concentrés également sur le choix du lexique adéquat, si le lexique choisi correspond à la situation, au contexte. Quant aux noms propres qui créent une grande partie de l aspect lexical, nous avons déterminé les théories de leur traitement proposées par Michel Ballard 3. Ces théories étaient comparées au traitement réel dans les deux traductions. Tous les noms propres du roman étaient relevés et mis dans les tableaux pour mieux les voir et comparer. Pour obtenir les résultats pertinents et pour les pouvoir comparer aux théories de Ballard, nous avons divisé les noms propres en deux groupes : les toponymes et les anthroponymes, les anthroponymes étaient divisés encore en noms de famille, prénoms et personnages historiques et fictifs. De cette façon, nous avons pu bien juger quelles méthodes étaient utilisées dans les catégories différentes. Pour que les résultats du traitement soient clairs à la première vue, nous avons créé un système coloré qui indiquait les possibilités employées par les traducteurs. En tirant les résultats de ces tableaux colorés, nous avons pu conclure si les traducteurs ont-ils respecté les théories proposées par Ballard ainsi que quel traducteur les a suivies plus. En faisant une petite statistique en pourcentage, nous avons pu également comparer quel traducteur utilisait plus la conservation, quel traducteur préférait par contre la traduction, etc. Quant à l aspect syntaxique, nous avons observé la syntaxe utilisée dans les deux traductions avec l accent sur la syntaxe tchèque peu réussie. Nous avons donc commenté s il s agit des phrases véritablement tchèques en avertissant des bizarreries et de la syntaxe mal formulée dans chacune des deux traductions. Dans le chapitre L aspect stylistique, la méthode 2 TIONOVÁ, Alena et al. Francouzština pro pokročilé. Praha: LEDA, BALLARD, Michel. Le nom propre en traduction. Paris: OPHRYS,

10 était à peu près la même. Nous avons observé les textes donnés en relevant les défauts stylistiques de chaque traduction. Mais nous nous sommes concentrés surtout sur les méthodes des traducteurs en ce qui concerne le traitement formel des passages français. Nous les avons donc mentionnées, expliquées et montrées sur les exemples concrets en comparant les uns aux autres. Quant aux fautes de la traduction, avant tout, il fallait de nouveau déterminer la typologie de toutes les fautes que nous pouvons trouver dans les traductions par rapport à l original. Nous nous sommes donc inspirés par les catégories formées par Jean-René Ladmiral qui a séparé les fautes ordinaires de français, respectivement de tchèque, et les fautes sémantiques. Nous avons rangé les fautes trouvées de ces deux traductions dans ces catégories que nous avons expliquées brièvement. Les exemples étaient commentés et nous avons également suggéré les propositions de la traduction plus convenable. En ce qui concerne les locutions semblables, nous les avons relevées du texte en commentant pourquoi nous pensons que le traducteur s est inspiré chez le «concurrent». 10

11 3 L analyse et la comparaison des deux traductions Avançons maintenant à la deuxième partie qui est la partie principale du travail. Dans ce chapitre, nous allons nous concentrer sur les traductions concrètes de La Guerre et la Paix de Tolstoï. Premièrement, c est la traduction de Tamara et Vilém Sýkora publiée en 1961 et deuxièmement, c est la traduction de Veronika Sysalová publiée en Nous allons procéder par des aspects différents de la traduction en commentant d abord chaque traduction par rapport à l original et ensuite en les comparant l une à l autre. Nous pouvons diviser cette analyse en cinq aspects principaux : les procédés translatologiques, le côté lexical, le côté syntaxique, le côté stylistique et les fautes de la traduction. 3.1 Les procédés translatologiques Concentrons-nous maintenant sur la première catégorie : les procédés translatologiques utilisés dans les traductions. Nous allons observer si, et dans quelle mesure, les traducteurs utilisent-ils la transposition, la concentration, la dilution et la modulation. Nous allons expliquer chaque fois les procédés particuliers comme les présente Eva Janovcová 4 et ensuite, nous allons montrer quelques exemples concrets utilisés dans les traductions de La Guerre et la Paix. Pour distinguer clairement les exemples des deux versions, nous allons utiliser un sigle TVS pour la traduction de Tamara et Vilém Sýkora et VS pour celle de Veronika Sysalová. Commençons par la transposition. Janovcová distingue principalement deux types de la transposition : la transposition des parties du discours et la transposition syntaxique. La transposition des parties du discours consiste dans l utilisation d une autre partie du discours que dans l original. Dans les traductions, nous pouvons trouver plusieurs types de la transposition ; présentons-en quelques-uns. Le substantif, avec ou sans préposition, peut être changé à l adjectif. Les plus typiques sont les changements du substantif accompagné de la préposition «de», comme nous pouvons voir sur les premiers exemples. 4 TIONOVÁ, Alena et al. Francouzština pro pokročilé. Praha: LEDA, 2000, pp

12 «sacre de Milan» TVS : «milánská korunovace» 5 «bouche d or» TVS : «zlatá ústa» 6 VS : «zlatá ústa» 7 «la santé de maman» TVS : «maminčino zdraví» 8 VS : «matinčino zdraví» 9 «nos vieillards de vingt ans» TVS : «dvacetiletých starců» 10 VS : «dvacetiletých starců» 11 «hors d atteinte» TVS : «nereálné» 12 «soyez homme» TVS : «buďte zmuţilý» 13 Ensuite, c est le cas contraire où l adjectif devient le substantif, de nouveau sans ou avec préposition. Et dans le deuxième exemple, nous rencontrons également la transposition de l adverbe à l adjectif. «il est reparti tout penaud» TVS : «odjel s ostudou» 14 «tout à fait française» TVS : «učiněná Francouzka» 15 VS : «dokonalá Francouzka» 16 5 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p Ibid., p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p Ibid., p Ibid., p Ibid., p

13 Puis, l adjectif verbal peut changer en une forme verbale. «assis sur un trône» TVS : «sedí na trůně» 17 VS : «sedí na trůně» 18 Ou le verbe devient l adjectif verbal. «la perspective de passer la soirée chez...» TVS : «vyhlídka na večer strávený s...» 19 VS : «představa večera stráveného ve společnosti...» 20 Nous trouverons aussi les cas où la forme verbale change à la particule. «on dit que» TVS : «prý» 21 VS : «prý» 22 Dans le dernier exemple, nous pouvons voir de nouveau deux transpositions en même temps. Premièrement, c est le substantive qui devient la locution verbale («son jeunesse» change à «je mlád»). Deuxièmement, l adjectif «extrême» devient l adverbe «velice». «malgré son extrême jeunesse» TVS : «přestoţe je velice mlád» 23 En utilisant la transposition syntaxique, c est soit la voix verbale qui change, soit le terme de la proposition qui devient la proposition et vice versa. Regardons les exemples suivants. Dans le premier exemple, la voix change de la voix active à passive : «les plaisirs et les distractions qui m entourent» 16 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p

14 TVS : «přes zábavy a radovánky, jimiţ jsem obklopena» 24 Dans le deux exemples suivants, la situation se retourne et la voix passive change à la voix active. «le testament n a pas été encore ouvert» VS : «závěť ještě neotevřeli» 25 «M. le baron de Funke a été recommandé à l impératrice-mère par sa sœur.» TVS : «Pana barona Funka doporučila carevně matce její sestra.» 26 Le quatrième exemple montre la transformation du sujet «son arrivée» vers la subordonnée complétive. «il annonce son arrivée» TVS : «oznamuje, ţe přijede» 27 Et dans le dernier exemple, nous voyons de nouveau que les transpositions peuvent se combiner. Dans cet exemple, le complément «pour leur trahison» devient la proposition «za to, ţe zradili» et de plus, le substantif «la punition» est traduit verbalement comme «jsou trestáni». «la punition pour leur trahison» TVS : «jsou trestáni za to, ţe zradili» 28 En parlant de la transposition, nous devons mentionner également ses deux soustypes : la concentration et la dilution. La concentration repose sur l abrégement des mots, c est-à-dire qu en utilisant un seul mot, nous pouvons exprimer l énoncé qui était en original formulé par deux ou plusieurs mots. Janovcová encore complète que la concentration est 24 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p Ibid., p Ibid., p

15 utilisée surtout dans la traduction du français au tchèque. Voici les exemples trouvés dans le roman, regardons d abord les concentrations utilisées dans la version des Sýkora. À cause de l absence des diminutifs, le français est obligé d utiliser l adjectif «petit» tandis que le tchèque n emploie qu un seul mot ; par exemple la locution «petit cheval» qui est traduit comme «koníček» 29. Ensuite, ce sont les locutions adjectivales que le tchèque peut remplacer par un seul substantif, par exemple «un pauvre sire» comme «uboţátko» 30 ou «ce jeune homme» comme «mladík» 31. Et finalement, les traducteurs peuvent ainsi concentrer également les locutions verbales, par exemple «je ferai mon apprentissage» comme «vyučím» 32 ou «avoir peur» comme «bát se» 33. Sysalová utilise également le diminutif («koníček» 34 ) et la concentration des locutions adjectivales : «la pauvre fille» comme «chudinka» 35 ou «belle personne» comme «krasavice» 36. Mais elle emploie encore un autre type de la concentration : de la locution «très beau», elle forme l adjectif «překrásný» 37. La dilution désigne le contraire de la concentration : l élargissement du texte (c est-àdire que d un seul mot, nous pouvons former une locution contenant deux ou plusieurs mots). Les deux traducteurs utilisent la dilution en traduisant le verbe «complimenter» comme «skládat poklony» 38. Et Sysalová l utilise encore dans le cas de «menacer» comme «být hrozbou» 39 et «distinguer» comme «činit rozdíl» 40. Nous voyons donc que la concentration 29 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p Ibid., p Ibid., p Ibid., p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p. 17. TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p Ibid., p Ibid., p

16 est fréquemment employée par les deux traducteurs, pendant que la dilution surtout par Sysalová. Avançons vers le dernier procédé translatologique : la modulation. Ce procédé consiste dans la modification de l énoncé à cause du changement du point de vue ou de l accès à la réalité. La modulation peut être antonymique, concrète-abstraite, sur la base de la synecdoque, active-passive ou personnelle-impersonnelle. Présentons maintenant les types différents avec les exemples concrets du roman (s il y en a). En utilisant la modulation antonymique, le traducteur profite des relations antonymiques entre les mots et il renverse l énoncé. Nous pouvons mentionner trois exemples de Sysalová : «c est un roturier» «není z urozeného rodu» 41 «je n oublierai pas» «budu mít na paměti» 42 «Si vous ne me dites pas que nous avons la guerre, [...] je ne vous connais plus.» «Budete-li mi tvrdit, ţe nejsme ve válce, [...] nebudu se k vám znát.» 43 En ce qui concerne la modulation entre le concret et l abstrait, le traducteur transforme une expression concrète à l expression abstraite ou au contraire. Janovcová l explique sur les exemples des substantifs «oči» et «regard» ou «l oreille» et «sluch». Nous pouvons mentionner la modulation du concret à l abstrait employée dans les deux traductions : «[il] a perdu la tête» comme «ztratil rozum» 44. La modulation sur la base de la synecdoque agit par le changement de la partie à l ensemble et vice versa ou le changement de la partie à une autre partie. Janovcová cite «dans mon cerveau» traduit comme «v hlavě» et «il siffla entre ses lèvres» comme «sykl mezi zuby». Le type suivant de la modulation change la signification 41 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p Ibid., p Ibid., p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p. 16. TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p

17 de la phrase, soit d active à passive, soit de passive à active. Et la phrase change grammaticalement ainsi que lexicalement. Nous pouvons présenter l exemple de la modulation active à passive utilisé dans les deux versions : «on m a raconté» qui était traduit comme «slyšel jsem» 45. Ensuite, nous pouvons citer également un exemple de la modulation passive à celle active, de nouveau dans les deux versions : «je serai charmée de vous voir chez moi» qui était transformé à «budu potěšena, navštívíte-li mě» 46 selon les Sýkora et «budu potěšena, přijdete-li» 47 selon Sysalová. Et le dernier type de la modulation consiste dans le changement de la construction entre personnelle et impersonnelle. Nous pouvons mentionner l exemple de Sysalová : «qu a-t-on décidé par rapport à...» qui était traduit comme «jak bylo rozhodnuto ve věci...» TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p. 19. TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p Ibid., p

18 3. 2 L aspect lexical La deuxième catégorie, le côté lexical, traite surtout le choix du lexique ; si le traducteur utilise plutôt le lexique contemporain ou au contraire le lexique archaïque et si ce choix du lexique était convenable ou maladroit. Ensuite elle s occupe du traitement des noms propres. Nous allons observer comment les traducteurs abordent les noms propres, s ils les traduisent, conservent ou assimilent Le choix du lexique Analysons d abord la traduction plus ancienne, celle de Tamara et Vilém Sýkora. Ces traducteurs ont choisi un lexique plus archaïque et disons poétique. Il faut avouer que ce lexique était probablement influencé par l époque de la publication de la traduction, dans laquelle il était plus fréquent qu aujourd hui. Mais c est quand même un trait distinctif. Nous pouvons citer les cas des mots ordinaires où se manifeste cet archaïsme. Ce sont les versions archaïques soit des adjectifs (par exemple la forme nominale de l adjectif «mladý» : «mlád» 49 ), soit des locutions des mots (par exemple dans la locution prépositionnelle «na co myslíte», le pronom est raccourci à «nač myslíte» 50 ou le verbe simple «promiňte» est reformulé à l expression de politesse «račte prominout» 51 ). Et il faut mentionner encore une possibilité par laquelle le traducteur réalise l archaïsme : l'inversion d ordre des mots dans une locution. Nous pouvons citer l exemple «pracovna maršálova» 52 au lieu de «maršálova pracovna». Nous trouverons aussi les cas un peu plus spécifiques, par exemple les expressions «pompadurka» 53 ou «plebejec» 54. Nous allons revenir sur ces deux substantifs un peu plus tard en comparant les versions des Sýkora et de Sysalová. Néanmoins dans leur traduction, ils ont commis également plusieurs choix lexicaux peu convenables. La locution «le regard doux» est traduit comme «sladký pohled» 55 ce qui ne donne pas de sens quand 49 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p

19 nous y réfléchissons soigneusement. Une version plus convenable serait par exemple «něţný pohled». Un autre cas, c est la traduction du substantif «pleurnicheuse» comme «plačka» 56. Mais le substantif «plačka» porte une connotation funèbre, ce mot évoque plutôt une femme qui pleure pendant les funérailles qu une personne éplorée. Une expression plus adroite serait donc «uplakánek» ou «ufňukaná». En ce qui concerne la traduction de Veronika Sysalová, elle contient plus de mots ou de locutions maladroites que la version des Sýkora. Par exemple une phrase «Je vois que je vous fais peur.» est traduit comme «Vidím, ţe jsem vás postrašila.» 57 Mais le verbe «postrašit» cache une valeur de la chose voulue, comme si le personnage avait l intention de le faire, ce qui n est pas le cas. Ici, le locuteur remarque seulement que les choses qu il a dit l avaient fait peur, ce n était pas son but. Nous pourrions alors remplacer cette traduction par «vystrašila» ou «nahnala strach». Ensuite, le substantif «le cabinet» est traduit comme «komnata» 58 mais ce mot ne convient pas trop dans ce contexte et dans cette époque. Cela sera adéquat dans une époque plus ancienne ou en rapport avec la famille royale. Ici, nous dirions plutôt «pokoj» ou «salón». Parfois, la traductrice essaie de garder le style historique du roman en écrivant les mots comme «učinit» 59, «matinka» 60, «pramálo» 61 ou «zpravit (někoho o něčem)» 62. Par ces expressions, elle crée une ambiance authentique qu elle détruit tout de suite par des mots contemporains qui ne vont pas du tout dans le contexte. Nous pensons aux mots «zvěrstvo» 63 ou «duchařská historka» 64. En général, le choix du lexique de Sysalová est donc plus moderne que celui des Sýkora. Un autre aspect intéressant de sa traduction est un nombre des mots d origine étrangère. Dans ce cas, il s agit des mots repris 56 TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p Ibid., p

20 du latin et du français 65. Nous pouvons trouver par exemple les mots «uzurpátor» 66, «eskamotáţ» 67, «ratifikovat» 68 et «artilerie» 69. Mais en utilisant ces emprunts, Sysalová commet, selon Dagmar Knittlová 70, une traduction inadéquate, car elle utilise excessivement des mots d origine étrangère qui ne correspondent pas au type du texte ou au contexte. Cet emploi devient un peu problématique lorsqu il n existe pas d équivalent dans une langue cible, mais ce ne pas notre cas. Sysalová pouvait facilement utiliser les mots tchèques «uchvatitel», «podvod», «potvrdit» et «dělostřelectvo» comme les Sýkora. En comparant les deux versions, nous pouvons constater que les Sýkora choisissent mieux le lexique dans la plupart des cas. Par exemple le substantive «partie de plaisir» était traduit comme «zábava» 71 tandis que Sysalová le traduit comme «obveselení» 72 ce qui n est pas convenable dans une phrase «Jako by všechno, co dělala, bylo partie de plaisir pro ni i pro všechny, kdo ji obklopovali.». Un autre exemple est un désignation du comte Rostoff comme un «ours mal-léché». Pendant que les Sýkora le traduisent comme «nevycválaný medvěd» 73 ce qui nous évoque parfaitement l image de cet homme, Sysalová utilise «neupravený medvěd» 74 qui indique seulement son apparence, pas son caractère. Nous avons aussi parlé de deux substantifs qu utilisent les Sýkora, «pompadurka» et «plebejec». Sysalová craignait peut-être que les lecteurs contemporains ne comprendraient pas le sens précis de ces mots parce qu aujourd hui, ils ne sont plus utilisés, respectivement ils ne sont pas tellement évidents et compréhensibles qu auparavant. Pour cette raison elle a utilisé les mots plus simples «taštička» et «neurozený». Mais par exemple le mot «taštička» 65 HOLUB, Josef, LYER, Stanislav. Stručný etymologický slovník jazyka českého: se zvláštním zřetelem k slovům kulturním a cizím. 2. vyd. Praha: Státní pedagogické nakladatelství, TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p Ibid., p Ibid., p Ibid., p KNITTLOVÁ, Dagmar et al. Překlad a překládání. Olomouc: Univerzita Palackého v Olomouci, Filozofická fakulta, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Svět sovětů, 1961, p TOLSTOJ, Lev Nikolajevič. Vojna a mír I. Praha: Odeon, 2010, p

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

écriture RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON

écriture RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON 1/8 écriture ECRIRE POUR ETRE LU RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON RIGOUREUSE, CLAIRE, CONCISE Références: Hugier M and coll. La rédaction médicale

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

La traduction anglais-français. Table des matières

La traduction anglais-français. Table des matières Table des matières Préface... 7 Avant-PROPOS... 9 247 Liste des signes, abréviations et conventions utilisés... 11 Partie I Cours et exercices Chapitre 1 Recatégorisation et chassé- CROISé... 15 1. Recatégorisation...

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

1. FAUTES DE COHERENCE ET COHESION TEXTUELLE

1. FAUTES DE COHERENCE ET COHESION TEXTUELLE La pédagogie de l erreur : corriger et remédier JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie, responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep, Jean-Michel Ducrot est

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques Employé/employée de commerce CFC Branche logistique et transports internationaux Le livre de travail Le livre de travail est un classeur avec les registres suivants (proposition): 1. Base de la logistique

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE

LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le nombre d exemplaires : 3 1 pour l entreprise, 1 pour l I.U.T., 1 pour vous même Le nombre de pages : 30 pages maximum (annexes non comprises) Le format : A4 Le rapport

Plus en détail

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques - 1 - Introduction Le but de ce dossier est de présenter la structure d une base de données permettant à une agence photographique

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points)

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Il s'agit d'un problème qui fait appel aux connaissances sur la numération.

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE Un problème de recherche est l écart qui existe entre ce que nous savons et ce que nous voudrions savoir à propos d un phénomène donné. Tout problème de recherche

Plus en détail

II. 2 Jacques Bertin et la «graphique»

II. 2 Jacques Bertin et la «graphique» II. 2 Jacques Bertin et la «graphique» (1) Les deux premiers paragraphes sont largement inspirés par la page internet de B. Planque wwwusers.imaginet. fr/~bplanque/ II.2.1 Introduction (1) Docteur ès-lettres,

Plus en détail

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants Synthèse du document proposé par l Observatoire de l enfance et la jeunesse du ministère de la Communauté française de Belgique Introduction

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Aide : publication de décisions VS

Aide : publication de décisions VS Aide : publication de décisions VS Table des Matières Introduction... 2 Recherche (Recherche dans le texte intégral)... 2 Filtres... 3 Collection d arrêts... 4 Date de la décision et date de publication...

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

Mon passeport de compétences

Mon passeport de compétences Mon passeport de compétences photo NOM : Prénom : Classe : Année : En cours de Latin, il y a des s de lecteur, de traducteur, d orateur, de grammairien, de chercheur, d encyclopédiste et d équipier. Pour

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

BCD Propositions d activités autour de l écrit.

BCD Propositions d activités autour de l écrit. BCD Propositions d activités autour de l écrit. LES ANIMATIONS - LECTURE : définition. C est une activité de médiation culturelle entre des livres et des enfants destinées à réduire l écart (physique,

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

STAGE ASDIFLE : EXTRAIT de MASTER 2

STAGE ASDIFLE : EXTRAIT de MASTER 2 STAGE ASDIFLE : EXTRAIT de MASTER 2 «Évolution du concept de formation à travers l analyse de Cahiers de l Asdifle» C est dans le cadre d un partenariat entre l Asdifle et l Université Paris VII que j

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Utilisation du logiciel OpMat Ce logiciel effectue des opérations élémentaires sur les lignes d une matrice avec des entrées rationnelles

Utilisation du logiciel OpMat Ce logiciel effectue des opérations élémentaires sur les lignes d une matrice avec des entrées rationnelles Utilisation du logiciel OpMat Ce logiciel effectue des opérations élémentaires sur les lignes d une matrice avec des entrées rationnelles Michel Bouchard, enseignant retraité, Département de mathématiques,

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL CODE LINGUISTIQUE RÉDACTION. Service d évaluation linguistique - TÉLUQ.

DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL CODE LINGUISTIQUE RÉDACTION. Service d évaluation linguistique - TÉLUQ. DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL CODE LINGUISTIQUE RÉDACTION Septembre 2014 Service d évaluation linguistique - TÉLUQ. Table des matières Renseignements généraux. page 3 I. Première partie

Plus en détail

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Claude Delannoy Exercices en langage C++ 3 e édition Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Chapitre 3 Les fonctions Rappels Généralités Une fonction est un bloc d instructions éventuellement

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

CRÉER UN COURS EN LIGNE

CRÉER UN COURS EN LIGNE Anne DELABY CRÉER UN COURS EN LIGNE Deuxième édition, 2006, 2008 ISBN : 978-2-212-54153-3 2 Que recouvre le concept d interactivité? Dans une perspective de cours en ligne, une activité interactive est

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

b) Mais avant d exposer ces deux sujets, il convient de se pencher sur la notion même des «BUSINESS METHODS».

b) Mais avant d exposer ces deux sujets, il convient de se pencher sur la notion même des «BUSINESS METHODS». 1 LA BREVETABILITÉ DES «BUSINESS METHODS» INTRODUCTION: a) La question qui sera traitée dans le cadre de mon exposé c est le problème de la protection en Europe, c est-à-dire dans les pays du brevet européen

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Computix. Dans la colonne du 10, B choisit le 7 inférieur A 10 B 7

Computix. Dans la colonne du 10, B choisit le 7 inférieur A 10 B 7 Computix Matériel : grilles carrées comportant un nombre impair de cases. Quelques-unes sont données en annexe ; mais on peut aussi les construire soi-même, ou les faire construire par les élèves. Elles

Plus en détail

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques F SCT/30/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 12 AOUT 2013 Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques Trentième session Genève, 4 8 novembre 2013

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Introduction Une norme de pratique est une instruction sur le comportement attendu de l actuaire évoluant dans un contexte

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 1 CADRE 47/2

FICHE TECHNIQUE N 1 CADRE 47/2 FICHE TECHNIQUE N 1 CADRE 47/2 Cadre 47/2 : enchaînements dans le carré central La direction technique de la fédération vous propose une série de fiches dédiées au cadre 47/2. Les situations de jeu proposées

Plus en détail

Source : Petit Robert, Paris, Dictionnaires Robert, 1987

Source : Petit Robert, Paris, Dictionnaires Robert, 1987 Ressources unilingues La principale référence en matière de dictionnaire de français est incontestablement le Grand Robert de la langue française, qui n existe que sous forme imprimée ou sur cédérom. Edité

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site.

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. C est simple, pas une semaine ne se passe sans qu un nouvel article

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE

MOBILISER LE LANGAGE MOBILISER LE LANGAGE ORAL ÉCRIT Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. O-1 Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Plus en détail

Université Paris-Sorbonne (Paris IV) Année 2004/2005. Session de rattrapage septembre 2005

Université Paris-Sorbonne (Paris IV) Année 2004/2005. Session de rattrapage septembre 2005 Université Paris-Sorbonne (Paris IV) Année 2004/2005 Session de rattrapage septembre 2005 Code de l épreuve : LLM 362 LF, G2 2 e semestre Durée de l épreuve : 1 heure Le français en francophonie (en France

Plus en détail

Lot 5 - Anglais de la relation Client Blended (présentiel/classe virtuelle)

Lot 5 - Anglais de la relation Client Blended (présentiel/classe virtuelle) ORGANISME FORMMAN FRANCE 11, rue de Malte 75011 PARIS Tél. : 01 47 39 02 02 Contact : Manouchka SEBASTIEN m.sebastien@formmanfrance.com PUBLICS CONCERNÉS Tout salarié de la Branche PRÉ-REQUIS Niveau intermédiaire

Plus en détail

Avant-propos de la première édition

Avant-propos de la première édition de la première édition Ce livre a d abord été écrit pour nos étudiants. Des étudiants qui pour la plupart n aiment pas les mathématiques et se demandent pourquoi il leur faut apprendre des formules ésotériques

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Guide de style. (Français)

Guide de style. (Français) Guide de style (Français) 1 1. PONCTUATION Généralités : espace insécable et signes de ponctuation composés Apostrophe Crochets [ ] Deux points : Esperluète & Guillemets Parenthèses () Points de suspension

Plus en détail

Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok.

Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok. Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok. Pierre et Samuel, deux étudiants en 3e année au Lycée-Collège de l Abbaye St-Maurice, ont

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail

L A DÉFINITION DE LA BEAUTÉ U NE RELECTURE DE L HIPPIAS M AJEUR. Louis Brunet, professeur Cégep de Sainte-Foy Québec

L A DÉFINITION DE LA BEAUTÉ U NE RELECTURE DE L HIPPIAS M AJEUR. Louis Brunet, professeur Cégep de Sainte-Foy Québec L A DÉFINITION DE LA BEAUTÉ U NE RELECTURE DE L HIPPIAS M AJEUR EN COMPAGNIE D ARISTOTE Louis Brunet, professeur Cégep de Sainte-Foy Québec QUELLE EST LA DÉFINITION DE LA BEAUTÉ, pour Aristote? À parcourir

Plus en détail

12.2.5. La Banque de données santé publique (BDSP)

12.2.5. La Banque de données santé publique (BDSP) 12. Approfondir ses connaissances autour d un sujet droit ou qu un accord avec l éditeur autorise les gestionnaires de la base à pointer vers le document original. Les bases de données bibliographiques

Plus en détail

Kawan Village Château le Verdoyer

Kawan Village Château le Verdoyer Kawan Village Château le Verdoyer Cahier de Vacances de :.. Bonjour, Nous sommes content que tes parents aient choisi le Château le Verdoyer pour tes vacances tu vas voir, tu vas vraiment t amuser! Ce

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

ANNALES. OFFICIELLES 2011 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 1 / Chinois. www.ecricome.org

ANNALES. OFFICIELLES 2011 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 1 / Chinois. www.ecricome.org ANNALES OFFICIELLES 2011 concours ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE z Langue vivante 1 / Chinois www..org Esprit général Les épreuves de langues ont pour but de : - vérifier l existence des bases grammaticales

Plus en détail

BAZIN Danil et PRIEZ Jean-Baptiste. LEX & YACC : Calculatrice Évoluée

BAZIN Danil et PRIEZ Jean-Baptiste. LEX & YACC : Calculatrice Évoluée BAZIN Danil et PRIEZ Jean-Baptiste LEX & YACC : Calculatrice Évoluée Table des matières 1 Introduction 3 2 Description 4 3 La grammaire utilisée 6 4 Lexèmes et FLEX 8 5 Analyse syntaxique et YACC 8 5.1

Plus en détail

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE Introduction Le concept de condition nécessaire est largement utilisé en philosophie, quelquefois explicitement pour définir d autres concepts importants.

Plus en détail

Bible Works 8, l analyse syntaxique et l identification des cohortatifs III- ה dans le Pentateuque0F1

Bible Works 8, l analyse syntaxique et l identification des cohortatifs III- ה dans le Pentateuque0F1 Bible Works 8, l analyse syntaxique et l identification des cohortatifs III- ה dans le Pentateuque0F1 Robert David Professeur titulaire Faculté de théologie et de sciences des religions Université de Montréal

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie Partie I : Séries statistiques descriptives univariées (SSDU) A Introduction Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie et tous sont organisés selon le même

Plus en détail

Un étudiant: «Le prof m a dit Jamais je n ai rencontré de cas comme le vôtre.»

Un étudiant: «Le prof m a dit Jamais je n ai rencontré de cas comme le vôtre.» ?? La polyphonie: une pluralité de voix Un assistant: «Je viens de rencontrer un étudiant qui a échoué à tous ses contrôles. Je suis donc un prof incompétent, indifférent et inabordable.» Un étudiant:

Plus en détail

La correspondance carte de visite de votre entreprise

La correspondance carte de visite de votre entreprise La correspondance carte de visite de votre entreprise Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous apprenez:

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL VERSION B

DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL VERSION B DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL VERSION B CODE LINGUISTIQUE RÉDACTION Création : Mars 2005 Dernière révision : Mai2008 Table des matières Renseignements généraux. page 3 I. Première partie

Plus en détail

Atelier sur la traduction juridique

Atelier sur la traduction juridique Atelier sur la traduction juridique à l intention des membres de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario (troisième partie) Toronto, 18 janvier 2014 Ottawa, 25 janvier 2014 Louis Beaudoin,

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN)

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN) COMMENTAIRE Séminaire national Réforme de la série Gestion-administration Lyon 10 et 11 mai 2012 Vendredi matin Martine DECONINCK (IEN EG), Michèle SENDRE (IEN L), Isabelle VALLOT (IEN EG) Diapo 1. Objet

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

L'articulation des phrases complexes

L'articulation des phrases complexes L'articulation des phrases complexes Savoir construire des phrases complexes en réussissant à les articuler Il y a des phrases simples, avec seulement un sujet, un verbe et un complément qui constituent

Plus en détail

SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE

SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE ANGLAIS COMMERCIAL LES CONNAISSANCES DE BASE EN ANGLAIS SE PRESENTER ET PRESENTER SON ENTREPRISE ACCUEIL ET VENTE ANGLAIS ET MOYENS DE COMMUNICATION LES CONNAISSANCES DE BASE EN ANGLAIS Objectif général

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

2015 2016 Cours de catalogage : module 2

2015 2016 Cours de catalogage : module 2 Médiiadiix IInsttiittutt ffrançaiis COURS DE CATALOGAGE Modulle n 2 L introduction du cours de catalogage et le premier module peuvent sembler à certains d entre vous assez rébarbatifs peut-être même particulièrement

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail