Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes"

Transcription

1 Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes M. Nick, R. Cherkaoui, M. Paolone «Le réseau électrique de demain» - EPFL,

2 Table des matières q q q q q q Concept Objectif de l étude Etat de l art Applications proposées Résultats de simulation Conclusions 2 2

3 Concept Comment exploiter de façon plus efficace les capacités maximales de transport des lignes électriques? Jusqu à présent, pour une ligne donnée, on exprime cette limite en terme de courants maximaux admissibles valeurs fournies par le fabricant pour des températures ambiantes spécifiées Proposition 1: observer plutôt l évolution de la température des conducteurs selon un model dynamique (Dynamic Thermal Rating: DTR) tout en sachant qu elle ne doit pas dépasser une limite donnée (85 o or 100 o ) Proposition 2: intégrer le modèle DTR dans l ensemble des fonctions permettant une exploitation sûre, fiable et économique d un réseau électrique (Energy Management System: EMS) 3

4 Objectif de l étude Intégrer le modèle DTR dans les applications visant à optimiser les plans de production/réserve des centrales tout en utilisant au mieux la capacité maximale de transport du réseau électrique Exemples: Programme d engagement des centrales (Unit Commitment: UC) Provision de réserve énergie / puissance (+/- ) pour le réglage et les mesures correctives Déploiement de la réserve de puissance pour le suivi de charge (réglage de la fréquence) Déploiement de la réserve pour l élimination des congestions (re- dispatching /rescheduling à Optimal Power Flow: OPF) Évaluation des ATC s (Available Transmission Capabilities) Etc. 4 4

5 Etat de l art (DTR :dynamic temperature rating) Relation entre courant et température dans le cas d une ligne aérienne selon: IEEE 738 standard ou CIGRE WG La température d une ligne aérienne dépend de: Ø Courant dans le conducteur Ø La résistance et les dimensions du conducteur Ø Conditions climatiques ambiantes (ex: température, vitesse et direction du vent, radiation solaire) Etablissement d une équation traduisant l équilibre thermique du conducteur: Heat Balance Equation (HBE) En pratique, HBE permet d établir la limite statique de courant admissible (I max ) à partir de la limite de température (T max ) du conducteur à ne pas dépasser et des conditions climatiques ambiantes conservatives Passage de (I I #$% ) à T T #$% 5

6 Etat de l art (HBE: Heat Balance Equation) HBE traduit le bilan des énergies thermiques qui entrent, sortent ou sont stockées dans le conducteur Les termes d échauffement sont les pertes ohmiques et le gain de chaleur solaire Les termes de refroidissement résultent des pertes de chaleur par convection et par radiation ρ d dt T t = I,.R T t + q 1 t q 3 T t q 4 T t 6

7 Etat de l art (HBE: Heat Balance Equation) Pertes ohmiques solaire convection radiation ρ d dt T t = I,.R T t + q 1 t q 3 T t q 4 T t Courant ligne - Lien entre modèles électriques et thermiques q 4 T t = A 4 ω t. T t 7 T $ t 7 q 3 T t = A 3 ω t. T t T $ t R T t = R α. T t T 489 T : température du conducteur T $ : température ambiante T 489 : température de référence pour R 489 ρ : capacité thermique du conducteur Type de conducteur: facteur déterminant (ex: ACSR) ω : vecteur paramètres climatiques (ex: vitesse du vent, température ambiante) A 4 : coefficients de pertes de chaleur par radiation A 3 : coefficients de pertes de chaleur par convection 7

8 Formulation générique de l optimisation Optimisation multi-périodes min A f(x E s.c. u E ) g x E, u E 0 h x E, u E = 0 Fonction objectif: coûts plan de production; procuration/déploiement réserve, start- up, délestage, etc. Contraintes inégalités: limites productions; températures maximales conducteurs; réserves maximales; tensions limites; etc. Contraintes égalités: équation LoadFlow (actif/réactif); Heat Balance Equations; etc. u t : variables de décision (ex: plans de production, de déploiement réserve, etc. ) x t : variables d états (ex: tensions, temperatures, etc.) 8

9 Applications proposées Security Constrained Unit Commitment (SCUC) (day ahead scheduling) Caractéristiques: ü Plan engagement des centrales + consignes de production ü Plan de réserve basé sur le critère de contingence N- 1 ü Variables binaires (centrale en/hors service) ü Modèle AC- LoadFlow (AC- LF) complet (actif/réactif), ü Formulation convexe pour AC- LF et HBE ü Utilisable dans le cas de réseaux de tailles réalistes ü Méthode de décomposition de Benders : problème master (UC) et sous- problèmes (security check) processus itératif 9

10 Applications proposées AC Optimal Power Flow (AC-OPF) (real time operation) Caractéristiques: ü Plan ajustement des productions (déploiement réserve) ü Evt. plan de délestage ü Modèle AC- LoadFlow (AC- LF) complet (actif/réactif), ü Formulation convexe pour AC- LF et HBE ü Utilisable dans le cas de réseaux de tailles réalistes ü Surcharges à court terme des conducteurs 10

11 Etude de cas: SCUC Bus a [$/MW, ] cost coefficients b [$/MW] c [$] G G G G (coût réserve disponible proportionnel à b[$/mw]) Hourly Active Load [p.u.] Temperature Active Load Time [hour] Charge horaire et température ambiante Ambient Temperature [ C] Wind Speed [m/s] Solar Radiation Wind Speed Time [hour] 1000 Solar Radiation [W/m 2 ] Vitesse du vent et radiation solaire 0 11

12 Etude de cas: SCUC Modèle SLR (Static Line Rating): La capacité maximale de transport d une ligne correspond à une valeur de courant unique I max calculée selon la température maximal admissible T max et des conditions climatiques ambiantes conservatives Modèle DLR (Dynamic Line Rating): La capacité maximale de transport est déterminée dynamiquement selon l évolution de la température du conducteur (HBE) qui ne doit pas dépasser une valeur T max 12

13 Etude de cas: SCUC Line Temperature [ C] Température conducteur L1 L2 L3 L4 L5 L Time [hour] Modèle SLR Line Temperature [ C] Température conducteur L1 L2 L3 L4 L5 L Time [hour] Modèle DLR 13

14 Etude de cas: SCUC Output Power [MW] Modèle SLR G1 G2 G3 G Time [hour] Plan de production des centrales Output Power [MW] G1 G2 G3 G4 Modèle DLR Time [hour] Plan de production des centrales Heat Gain/Loss [W/m] Ql Qs Qc Qr Time [hour] Heat Gain/Loss [W/m] Ql Qs Qc Qr Time [hour] HBE Terms (ligne L1) HBE Terms (Ligne L1) 14

15 Etude de cas: SCUC SLR DLR Réseau 5 noeuds / 6 branches Fonction objectif [$] SLR DLR Réseau IEEE 118 noeuds / 179 branches Fonction objectif[$] Temps de calcul [sec]

16 Etude de cas: AC-OPF ü Contingence: arrêt de G3 ü Plan de production initial donné (ex: SCUC, temps réel) ü Re- dispatch contraint par les limites du plan de réserve (ex: SCUC) ü Reserve de G4 activée après 20 min. ü T max conducteur: 85 [ C] (condition normale) et 100 [ C] (contingence) ü Surchauffe du conducteur au delà de 85 [ C] tolérée pour une durée limitée 16

17 Etude de cas: AC-OPF 17

18 Conclusions ü Implémentation et validation des applications intégrant le modèle DTR dans le cas de réseaux réels (collaboration avec les TSO s) ü Extension des bases de données (SCADA, EMS): modèle DTR pour tout type de conducteur (ex: AAAC), interface avec prévision météo, etc ü Possibilité d adopter une variante découplée du modèle DTR: calcul a priori des courants Imax selon HBE et utilisation dans les modèles d optimisation conventionnels ü Intégration du modèle DTR dans les modèles de planification des réseaux 18

19 Gestion optimale des unités de production dans un réseau compte tenu de la dynamique de la température des lignes M. Nick, R. Cherkaoui, M. Paolone «Le réseau électrique de demain» - EPFL,

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux

WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux Régulation universel, différence ou cascade Sample time 25 ms Régulation additionnel 2 canaux de régulation séparés Timer avec fonction Start et Stop

Plus en détail

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g»

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Lucien BLANC 1 1 Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels, CNRS/université de Provence Technopôle de Château-Gombert, Marseille Résumé

Plus en détail

Condenseurs Radiatifs de la Vapeur d Eau Atmosphérique (Rosée) Comme Source Alternative d Eau Douce. Owen CLUS

Condenseurs Radiatifs de la Vapeur d Eau Atmosphérique (Rosée) Comme Source Alternative d Eau Douce. Owen CLUS Condenseurs Radiatifs de la Vapeur d Eau Atmosphérique (Rosée) Comme Source Alternative d Eau Douce Owen CLUS Condenseurs Radiatifs de la Vapeur d Eau Atmosphérique (Rosée) Comme Source Alternative d Eau

Plus en détail

Module HVAC - fonctionnalités

Module HVAC - fonctionnalités Module HVAC - fonctionnalités Modèle de radiation : DO = Discrete Ordinates On peut considérer l échauffement de solides semi transparents causé par le rayonnement absorbé par le solide. On peut également

Plus en détail

Intégration de l énergie éolienne au réseau électrique

Intégration de l énergie éolienne au réseau électrique Intégration de l énergie éolienne au réseau électrique B. Francois Séminaire Le développement des Energies éoliennes en Tunisie Association des Spécialistes Electriciens de Tunisie 19 novembre 2009 Laboratoire

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

MODE D EMPLOI CHARGEURS Série SBC

MODE D EMPLOI CHARGEURS Série SBC MODE D EMPLOI CHARGEURS Série SBC Gardez ce mode d emploi à proximité en cas de besoin Ce mode d emploi contient des informations garantissant une utilisation sûre des chargeurs SBC aussi il est important

Plus en détail

Fontaine à eau. Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A. Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération.

Fontaine à eau. Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A. Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération. Fontaine à eau Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération. Nous vous remercions d avoir acheté notre distributeur d eau. Lisez

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

Bnext Energy Meter DIN

Bnext Energy Meter DIN Bnext Energy Meter DIN 2 Bnext Energy Meter DIN Sous- compteur d énergie électrique ModBus monophasé et triphasé Délesteur 2 lignes Sous- compteur d énergie électrique, il suit simultanément 12 lignes

Plus en détail

Etude technico-économique d une installation de chauffage solaire à usage industriel

Etude technico-économique d une installation de chauffage solaire à usage industriel Revue des Energies Renouvelables SIENR 14 Ghardaïa (2014) 135 139 Etude technico-économique d une installation de chauffage solaire à usage industriel K. Kaci 11, M. Kouadri 2, M. Merzouk 3 N. Kasbadji

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

Dispatcher Training Simulator Vision simplifiée - Mode réplique. Structure informatique des CdC. Par ordre temporel. Activités d un opérateur

Dispatcher Training Simulator Vision simplifiée - Mode réplique. Structure informatique des CdC. Par ordre temporel. Activités d un opérateur Systèmes de conduite des grands réseaux électriques Fonctions et structures des systèmes d'énergie électrique Fonctionnement physique des systèmes d'énergie électrique Centres de conduite Problèmes ouverts

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE CN15 P AUTO ALIMENTATIONS DE LABORATOIRE A PUISSANCES OPTIMISEES

SPECIFICATION TECHNIQUE CN15 P AUTO ALIMENTATIONS DE LABORATOIRE A PUISSANCES OPTIMISEES Page 1/7 ALIMENTATIONS DE LABORATOIRE A PUISSANCES OPTIMISEES Spécifications générales Courant maximum variant automatiquement avec la tension de sortie Puissance jusqu à 1.5 KW Tension de sortie jusqu

Plus en détail

SOLON SOLfixx. Système PV pour toitures terrasses.

SOLON SOLfixx. Système PV pour toitures terrasses. SOLON SOLfixx Black/Blue FR SOLON SOLfixx. Système PV pour toitures terrasses. Système de toiture terrasse innovant composé de modules SOLON performants et d'une sous-structure en plastique légère Convient

Plus en détail

Manuel de Configuration du MCD 100

Manuel de Configuration du MCD 100 Introduction Les démarreurs progressifs MCD 100 sont conçus pour le démarrage et l arrêt progressifs de moteurs triphasés à courant alternatif, ce qui réduit le courant affluant et élimine les effets néfastes

Plus en détail

MODULES ÉLECTRIQUES. - systèmes électriques DC - onduleurs - convertisseurs - interrupteurs statiques. Notre alimentation Votre confiance

MODULES ÉLECTRIQUES. - systèmes électriques DC - onduleurs - convertisseurs - interrupteurs statiques. Notre alimentation Votre confiance MODULES ÉLECTRIQUES - systèmes électriques DC - onduleurs - convertisseurs - interrupteurs statiques Notre alimentation Votre confiance Système Power 1UDC+ Jusqu à 38 redresseurs et un contrôleur, 1266A

Plus en détail

Données techniques système start/stop automatique AT206

Données techniques système start/stop automatique AT206 EUROPOWER manuel AT206 1 1. Description tableau AT206 Avec ce système vous pouvez contrôler toutes les fonctions d un groupe. Le module commande le fonctionnement du moteur diesel ou essence du groupe

Plus en détail

Influence de la géométrie du conducteur sur la température dans un poste sous enveloppe métallique

Influence de la géométrie du conducteur sur la température dans un poste sous enveloppe métallique SYMPOSIUM DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 14) : EF-EPF-MGE 2014, 8-10 JUILLET 2014, ENS CACHAN, FRANCE Influence de la géométrie du conducteur sur la dans un poste sous enveloppe métallique Nesrine REBZANI 1,2,3,

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Modèle d équilibre thermique urbain

Modèle d équilibre thermique urbain Modèle d équilibre thermique urbain Définition d un volume de contrôle V Choix de la variable du bilan Bilan global [Oke, 1987] enthalpie V dh(t) 1 4 2 dt 43 Watt i r i,transp. n r i Entrées/sorties du

Plus en détail

Câbles pour installations solaires photovoltaïques. Pour une énergie plus propre

Câbles pour installations solaires photovoltaïques. Pour une énergie plus propre Câbles pour installations solaires photovoltaïques Pour une énergie plus propre One Company Connecting The World POWERFUL PRESENCE PRODUCTS PERFORMANCE PEOPLE Depuis 165 ans, General Cable est un pionnier

Plus en détail

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique.

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique. Choix de radiateur 1. Echauffement Une élévation de température dépassant les limites permises, peut donner lieu à: - Un changement des caractéristiques du composant (dérive thermique). - Un changement

Plus en détail

MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES

MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES Journée «Voies réservées aux TC et au covoiturage» Jeudi 9 avril 2015 au CEREMA Centre-Est Etienne Hans

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Manuel du propriétaire

Manuel du propriétaire Manuel du propriétaire 7213100100R01 HTC521W Thermostat non-programmable de 3600W HTC525W Thermostat non-programmable de 4000W Félicitations pour votre achat de ce thermostat de ligne électrique Dimplex.

Plus en détail

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Direction Réseau A Étude de tenue aux courants de court circuit pour le raccordement Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Version Date d'application Nature de la modification

Plus en détail

Influence des données aérauliques sur le comportement d un bâtiment pourvu d une façade double-peau.

Influence des données aérauliques sur le comportement d un bâtiment pourvu d une façade double-peau. Influence des données aérauliques sur le comportement d un bâtiment pourvu d une façade double-peau. Gondre Damien 1, Savoyat Jérôme 1, Johannes Kévyn 1, Virgone Joseph 1 1 CETHIL, UMR 5008, Université

Plus en détail

Schéma de raccordement (exemple) Description du produit et des fonctions. Conseils d installation DANGER. Programmes d application

Schéma de raccordement (exemple) Description du produit et des fonctions. Conseils d installation DANGER. Programmes d application instabus EB nformations techniques produit nterrupteur à coupure en charge N 512 Description du produit et des fonctions L interrupteur à coupure en charge N 512 est un appareillage modulaire de type N

Plus en détail

1. Introduction. Blaise ALTDORFER 1*, Véronique FELDHEIM 1

1. Introduction. Blaise ALTDORFER 1*, Véronique FELDHEIM 1 Analyse et amélioration du calcul des besoins de refroidissement et du risque de surchauffe dans la méthode réglementaire belge d évaluation de la PEB des bâtiments résidentiels Blaise ALTDORFER 1*, Véronique

Plus en détail

ambiance thermique 4

ambiance thermique 4 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 2 Ergonomie de l

Plus en détail

Simulation de l efficacité énergétique d une façade double peau ventilée mécaniquement

Simulation de l efficacité énergétique d une façade double peau ventilée mécaniquement Simulation de l efficacité énergétique d une façade double peau ventilée mécaniquement Valentin Trillat-Berdal 1, Malorie Trillat-Berdal 1 1 Patriarche & Co 4 allée du lac de garde Taxiway BP 285 73375

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans des boîtiers blindés

Plus en détail

EQUILIBRAGE DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE DANS LE RESEAU WINDBALANCE ÉLECTRIQUE : UNE APPROCHE INTÉGRÉE, TECHNICO- ÉCONOMIQUE ET COORDONNÉE

EQUILIBRAGE DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE DANS LE RESEAU WINDBALANCE ÉLECTRIQUE : UNE APPROCHE INTÉGRÉE, TECHNICO- ÉCONOMIQUE ET COORDONNÉE EQUILIBRAGE DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE DANS LE RESEAU ÉLECTRIQUE : UNE APPROCHE INTÉGRÉE, TECHNICO- ÉCONOMIQUE ET COORDONNÉE WINDBALANCE R. BELMANS, W. D HAESELEER, G. PALMERS, J.-C. MAUN. SCIENCE FOR A SUSTAINABLE

Plus en détail

AIR/AIR mono-split NOUVELLE GARANTIE LG 5 ANS* GARANTIE main d œuvre 1 AN**

AIR/AIR mono-split NOUVELLE GARANTIE LG 5 ANS* GARANTIE main d œuvre 1 AN** CHAUFFAGE et CLIMATISATION pompes à chaleur AIR/AIR mono-split 2010 GAINABLES 2 TECHNOLOGIES : solutions tertiaires NOUVELLE GARANTIE LG 5 ANS* GARANTIE main d œuvre 1 AN** gainable Installé dans le plafond,

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

Vitesse variable ADDUCTION D EAU SURPRESSION

Vitesse variable ADDUCTION D EAU SURPRESSION Vitesse variable Aquontroller 304 Variateur de fréquence pour moteurs monophasés jusqu à 1,5 kw L Hydrovar : principe de fonctionnement 306 Série HV 2.015-4.110 307 Variateurs de fréquence HYDROVAR pour

Plus en détail

Pourquoi le rayonnement en météorologie?

Pourquoi le rayonnement en météorologie? Rayonnement Atmosphérique: Equation du Transfert Radiatif: modèles simplifiés 1 Pourquoi le rayonnement en météorologie? C est la seule source d énergie du système Terre-Atmosphère L atmosphère ne consomme

Plus en détail

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre.

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Isabelle Bombard, Bruno da Silva, Pascal Dufour *, Pierre Laurent, Joseph Lieto. Laboratoire d Automatique

Plus en détail

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid. Xavier Brunotte info@vesta-system.com

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid. Xavier Brunotte info@vesta-system.com Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid Xavier Brunotte info@vesta-system.com Agenda Présentation Vesta-System Projet Multisol : Principe de la solution et

Plus en détail

Communication technique: LE RELAIS THERMIQUE Leçon 5. Le relais thermique. ( Leçon 5 )

Communication technique: LE RELAIS THERMIQUE Leçon 5. Le relais thermique. ( Leçon 5 ) Le relais thermique ( Leçon 5 ) 1. Le relais thermique Le relais thermique est un appareil qui protège le récepteur placé en aval contre les surcharges et les coupures de phase. Pour cela, il surveille

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower On parle de «derating» en température lorsque l onduleur réduit sa puissance afin de protéger les composants contre toute

Plus en détail

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement NOUVEL ALPHA FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement ALPHA NOUVEAU CIRCULATEUR PLUS FIABLE. PLUS PERFORMANT.

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation?

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation? thermiques d une habitation? E1-1/6 Le confort 1 Définissez en trois points le confort thermique : 2-1 Sur brouillon ou sur votre cahier d expérience, émettez vos hypothèses sur la maison de demain. Comment

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale COMMANDES D AXES Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans

Plus en détail

Contrôleur de freins dynamométriques à haute vitesse programmable DSP6001

Contrôleur de freins dynamométriques à haute vitesse programmable DSP6001 Fiche Technique Contrôleur de freins dynamométriques à haute vitesse programmable CARACTÉRISTIQUES Deux canaux : Possibilité de faire fonctionner deux équipements de manière indépendante en configuration

Plus en détail

Etudier et mettre en œuvre un variateur de vitesse. Banc variation de vitesse Altivar 71 avec frein à poudre

Etudier et mettre en œuvre un variateur de vitesse. Banc variation de vitesse Altivar 71 avec frein à poudre Etudier et mettre en œuvre un variateur de vitesse Banc variation de vitesse Altivar 71 avec frein à poudre 1. Présentation de l Equipement Cet équipement est destiné à l apprentissage des différents

Plus en détail

Alimentation Electrique destinée aux systèmes de sécurité Incendie 27,6V DC

Alimentation Electrique destinée aux systèmes de sécurité Incendie 27,6V DC CODE: TYPE: EN54-3A28 v.1.0/iii FR** EN54 27,6V/3A/2x28Ah Alimentation Electrique destinée aux systèmes de sécurité Incendie RED POWER Exigences fonctionelles Ce produit a été conçu en conformité avec

Plus en détail

Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC

Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC HEPL-CECOTEPE & 3E Gabrielle Masy et Clara Verhelst 29-04-2015 Recherche subsidiée par la Région Wallonne de Belgique Flexibilité?

Plus en détail

MACHINE A SOUDER MANUEL D UTILISATION

MACHINE A SOUDER MANUEL D UTILISATION MACHINE A SOUDER (Réf ME056) MANUEL D UTILISATION France DETECTION SERVICES ZA LA CIGALIERE 2 84250 LE THOR Tél. 04.90.33.75.14 Fax : 04.90.33.75.17 Contact: contact@fdspro.com Web site: fdspro.com 1 Affichage

Plus en détail

Géothermie assistée à l énergie solaire : Principe de base et applications. par. Professeur École Polytechnique de Montréal PLAN

Géothermie assistée à l énergie solaire : Principe de base et applications. par. Professeur École Polytechnique de Montréal PLAN Géothermie assistée à l énergie solaire : Principe de base et applications par Michel Bernier, ing., Ph.D. Professeur École Polytechnique de Montréal 1 Solaire Rayonnement Capteursp Géothermie Puits/champs

Plus en détail

Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282

Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282 Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282 Domaine des fusibles moyenne tension européens Les systèmes moyenne tension sont maintenant classés HTA Tension maximum: 72500V Nos fusibles: jusqu à 40500V

Plus en détail

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement 2 2 3 3 régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation famille : Heating type : Regulator TF 313 environnement TF 313 1 0 1 sélection

Plus en détail

SolarMax série P Le pack Power pour les installations solaires résidentielles

SolarMax série P Le pack Power pour les installations solaires résidentielles SolarMax série P Le pack Power pour les installations solaires résidentielles READY Sputnik Engineering Solarmax 5000P Trackers MPP en charge parallèle / symétrique / asymétrique très bien / très bien

Plus en détail

Enseigner les Sciences de l Ingénieur en CPGE Séminaire Lycée e Raspail Juillet 2011 1 Sommaire 9h30 10 h Ouverture du séminaire Claude Bergmann 10h 12h Enseignement des SII en CPGE Jacques Aïache Compétences

Plus en détail

BEWIND B200 et B260 NOTICE D INSTALLATION NOTICE D UTILISATION

BEWIND B200 et B260 NOTICE D INSTALLATION NOTICE D UTILISATION BEWIND B200 et B260 NOTICE D INSTALLATION NOTICE D UTILISATION Caractéristiques techniques Type d'unité Puissance calorifique restituée (W) Puissance absorbée (W) Puissance absorbée avec appoint (W) Résistance

Plus en détail

TRIDENT100 LASER 100MW 3 COULEURS DMX 512

TRIDENT100 LASER 100MW 3 COULEURS DMX 512 TRIDENT100 LASER 100MW 3 COULEURS DMX 512 Merci d'avoir choisi ce produit TECHNYLIGHT. Avant toute utilisation, veuillez lire attentivement la notice. Ce produit a été testé et emballé correctement par

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Fiche Technique. Système CPV Soitec CX-S530-II 30.6 kwp. Technologie Concentrix TM. C0 - Publique

Fiche Technique. Système CPV Soitec CX-S530-II 30.6 kwp. Technologie Concentrix TM. C0 - Publique Fiche Technique Système CPV Soitec CX-S530-II 30.6 kwp Technologie Concentrix TM C0 - Publique Soitec Solar GmbH Boetzinger Str. 31 79111 Freiburg Germany T. +49 761 214 108 0 www.soitec.com Numéro de

Plus en détail

PRESSES MOBILES PRS-300 / PRS-500

PRESSES MOBILES PRS-300 / PRS-500 PRS-300 / PRS-500 PRS-800 / PRS-1000 PRS-1200 / PRS-1500 / PRS-1800 PRS-2000 / PRS-2200 / PRS-3000 PRS-300 / PRS-500 PRS-500 Modèle PRS-300 PRS-500 Dimensions (Long. x larg. x Haut.) 560x360x145 mm 760x360x145

Plus en détail

CERTIFICAT PEB. Données de l installateur Nom...

CERTIFICAT PEB. Données de l installateur Nom... Données de l installateur Adresse : MUFZ-KJ25VE + MFZ-KJ25VE : 3.4 kw Pompe à chaleur équipé d une résistance éléctrique Coefficient de puissance (COPtest)** : 4.6 : Seulement air extéreiur : 2.5 kw Coefficient

Plus en détail

Une communauté de charges intelligentes pour le Smart Grid

Une communauté de charges intelligentes pour le Smart Grid Une communauté de charges intelligentes pour le Smart Grid Philippe Mabilleau ing. PhD Professeur titulaire, Département de génie électrique et de génie informatique EcoENERGY Innovation Initiative Une

Plus en détail

Calcul de Charges. Génie Climatique Préparation à l'agrégation. Michaël Thienpont 30 octobre 2005. présentation de : Michaël Thienpont

Calcul de Charges. Génie Climatique Préparation à l'agrégation. Michaël Thienpont 30 octobre 2005. présentation de : Michaël Thienpont Calcul de Charges présentation de : 1 Plan du cours Introduction Traitement de l'air Calcul de Charges climatiques Éléments de technologie Spécificités de la régulation Approche système et fonctionnelle

Plus en détail

Optimisation technico-économique d un parc

Optimisation technico-économique d un parc Stage de Master Recherche Energie Electrique et Développement Durable Optimisation technico-économique d un parc éolien Pascal MONJEAN Année Universitaire 2008-2009 Encadrant : Jonathan SPROOTEN, Maître

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Article 1 er. En application du décret exécutif n 06-429 du 5 Dhou El Kaada 1427 correspondant au 26 novembre 2006, le présent

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

Systèmes de pompage à énergie solaire

Systèmes de pompage à énergie solaire Systèmes de pompage à énergie solaire Pompes de surface & pompes flottantes Sun-Ray Pompes compactes & resistantes Systèmes optimisés par le MPPT power maximiser Faciles à amorcer Efficacité & simplicité

Plus en détail

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht Le négoce d énergie du point de vue local Der Energiehandel aus lokaler Sicht 1 Thèmes 1 FMV mission/métiers 2 GeCom fonctionnement 4 3 Gestion des risques Moyens pour le négoce 6 5 Défis Optimisation

Plus en détail

Pompes à chaleur. Reversible 30AW

Pompes à chaleur. Reversible 30AW Pompes à chaleur Reversible 30AW Inverter monobloc C O M P A C T, F I A B L E E T E F F I C A C E Reversible 2 Unités compactes, fiables et efficaces Les nouvelles pompes à chaleur réversibles AquaSnap

Plus en détail

T2Red vloerverwarmingskabel Chauffage électrique par le sol

T2Red vloerverwarmingskabel Chauffage électrique par le sol T2Red vloerverwarmingskabel Trame chauffante autorégulante Un système de chauffage par le sol visant à créer une ambiance confortable (comprise entre 18 et 27 C). Les rubans de chauffage par le sol doivent

Plus en détail

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION 1) définition de la conduction La conduction est le mode de propagation de l'énergie thermique à travers la matière. Elle se produit par contact entre les particules

Plus en détail

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax Du Thermostat à l ordinateur climatique Vincent Aubret Hortimax 1 Introduction 2 Régulateurs de type thermostat Applications : Idéal pour la régulation simplifiée de type Tunnels, Hall Alarme haute et

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE DISSIPATEURS THERMIQUE

DIMENSIONNEMENT DE DISSIPATEURS THERMIQUE DIMENSIONNEMENT DE DISSIPATEURS THERMIQUE Introduction : Un des problèmes des composants actifs tels que les transistors, les régulateurs, etc.., lors de leur utilisation est la dissipation d énergie.

Plus en détail

-500 V. Figure 1 Figure 2

-500 V. Figure 1 Figure 2 DIODE EN COMMUAION : CALCUL D UN RADIAEUR On considère le montage de la figure qui utilise un redresseur de puissance de type BYX 66-6 (voir annexe) dans un régime de commutation. La tension e (t) qui

Plus en détail

Fronius IG. Onduleurs centraux PV POWERING YOUR FUTURE

Fronius IG. Onduleurs centraux PV POWERING YOUR FUTURE Fronius IG Onduleurs centraux PV POWERING YOUR FUTURE GÉNIAL! AVOIR SA PROPRE CENTRALE SOLAIRE La technique photovoltaïque a le vent en poupe! La nature s'en réjouit, les bilans énergétiques aussi. La

Plus en détail

AIDE A L OPTIMISATION DE LA CUISSON EN FOUR TUNNEL INDUSTRIEL GRACE A UN FOUR PILOTE

AIDE A L OPTIMISATION DE LA CUISSON EN FOUR TUNNEL INDUSTRIEL GRACE A UN FOUR PILOTE AIDE A L OPTIMISATION DE LA CUISSON EN FOUR TUNNEL INDUSTRIEL GRACE A UN FOUR PILOTE SOMMIER Alain *, ROJAS Juan**, VIGNOLLE Marc*** *UMR 8508 TREFLE Site ENSAM Esplanade des arts et métiers 33405 Talence

Plus en détail

ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw

ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw Chauffage seul ou ECS accumulée Ne choisissez plus entre confort et économies d énergie > Les meilleures performances pour plus d économies > Le

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Séminaire mi parcours Stock-e 2010 Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Kévyn JOHANNES, Laboratoire CETHIL, Kevyn.johannes@insa-lyon.fr Coordinateur : CETHIL Organismes de

Plus en détail

POWER + SA Series 10kVA-40kVA & "POWER + 19 10kVA-20kVA. www.gamatronic.com. Notre alimentation Votre confiance

POWER + SA Series 10kVA-40kVA & POWER + 19 10kVA-20kVA. www.gamatronic.com. Notre alimentation Votre confiance POWER + SA Series 10kVA-40kVA & "POWER + 19 10kVA-20kVA www.gamatronic.com Notre alimentation Votre confiance POWER + Stand Alone (SA) Series 10kVA-40kVA & POWER + 19" 10kVA-20kVA Cout total le plus bas

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Réaliser une économie de 60 à 90% sur votre facture d

Plus en détail

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid Séminaire «Les jeunes entreprises innovantes au service de l habitat et de la ville du futur» Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid Sébastien Cadeau-Belliard

Plus en détail

Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19" / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952

Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19 / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952 Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19" / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952 Réglages rapides et précis par encodeurs ou par les interfaces. Interfaces analogique,

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Stéphane GIBOUT*, Erwin FRANQUET, Jean CASTAING-LASVIGNOTTES,

Plus en détail

Capitalisation 2013 Plan

Capitalisation 2013 Plan Capitalisation 2013 Plan 2 L échantillon 1. Les consommations mesurées 2. L impact des conventions (climat et occupation) 3. Les performances du bâti et des systèmes 4. Le confort thermique L échantillon

Plus en détail

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer B. Pouponneau1, L.Thiebaud 2, C. Conseil3, P.Vigne4, J.Christin5, C. Périard1, S. Martinoni-Lapierre1 Météo-France, Toulouse, France

Plus en détail

SELF INDUCTION Surveillez en temps réel vos paramètres de chauffage par induction.

SELF INDUCTION Surveillez en temps réel vos paramètres de chauffage par induction. SELF INDUCTION Surveillez en temps réel vos paramètres de chauffage par induction. PROCESS ELECTRONIC - METALLO CORNER Journées nationales de l A3TS Du 02-03 juin 2015 àst Etienne Emmanuel JEANGUYOT /

Plus en détail