PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES."

Transcription

1 PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. Savoir s échauffer : cardiorespiratoire, articulaire, musculaire. Associer un appareil et un groupe musculaire sollicité. Connaître la charge effective de travail (pourcentage de la charge maximale), le nombre de séries et de répétitions, ainsi que le temps de. Justifier le choix de son projet d entraînement. Associer de manière logique 2 exercices complémentaires en relation avec le projet poursuivi. Maîtriser pendant l exécution : la respiration associée aux phases de contraction ou de relâchement, le placement du dos, l amplitude du geste, et le rythme d exécution. Savoir étirer chaque groupe musculaire sollicité en respectant des méthodes connues d étirement. EXPIRER à la fin de l effort ou pendant la durée totale de l effort si celuici le permet. INSPIRER pendant le retour à la position initiale. Charger et régler les appareils en fonction de ses propres capacités et besoins. Pour les exercices à charge libre, prévoir une parade. Verrouiller les charges et les vis de serrage avant de commencer. Décharger les appareils après utilisation. POUR CONCEVOIR : IL S AGIT DE CHOISIR ET DE JUSTIFIER UN PROJET D ENTRAÎNEMENT L ensemble des tâches de renforcement musculaire est classé en deux catégories : Membres et Tronc. Les élèves tirent au sort dans chaque catégorie un exercice qui correspond à la mobilisation d une zone musculaire. Les élèves déterminent ensuite deux autres exercices complémentaires qu ils justifient par rapport au projet choisi. Avec ces quatre exercices (1 tronc + 1 exo complémentaire et 1 membre + 1 exo complémentaire), les élèves mettent en œuvre une séance de 40 minutes environ qui comprend : un échauffement, une organisation en 4 ateliers et des s. Chaque élève transcrit sur une fiche : les éléments tirés au sort, les exercices complémentaires, le projet choisi, les appareils retenus, les muscles sollicités, les séries, les répétitions, les s prévues et les justifications. Pendant la séance d évaluation, l élève notera sur une fiche le travail effectivement réalisé, les sensations identifiées et proposera en fin de séance un bilan de son travail et imaginera une nouvelle séance d entraînement. POUR ANALYSER SA PRESTATION : Savoir établir un bilan entre le «prévu» et le «réalisé». Envisager des perspectives de modifications par rapport à son ressenti, sur une autre séance.

2 ELEMENTS POUR ELABORER LE PROJET PERSONNEL LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70% à 100% VOLUME 80% à 110% ENDURANCE 60% à 80% Vitesse d exécution Répétitions séries Rapide (travail entre 0 et 10 sec) Lent / vite (travail entre 10sec et 1 ) Moyenne (travail sup à 1 min) 6 à 8 3 à 6 8 à 15 3 à 6 20 à 30 2 à 6 4 entre les séries 1 à 3 entre les séries moitié du tps d effort entre les séries Forme de la Semiactive passive active Projet SPORTIF Sur groupes musculaires liés à la pratique spécifique. Recherche de puissance et de développement Projet SANTE/ENTRETIEN Pour améliorer sa statique générale et prévenir certaines faiblesses musculaires. Renforcement de zones corporelles fragiles ou en Projet ESTHETIQUE Pour modeler le corps en volume ou en finesse LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRACTION MUSCULAIRE CONCENTRIQUE : Contraction avec une réduction de la longueur du muscle. Travail propulseur et impulseur (on la retrouve dans beaucoup de sport : permet de faire déplacer son corps). ISOMETRIQUE : Contraction sans modification de la longueur du muscle. Travail statique. STATODYNAMIQUE : contraction concentrique associée à une contraction statique. PLIOMETRIQUE : Contraction excentrique puis concentrique. Travail réactif et impulsif.

3 Exemple de carnet de bord avec quelques icones relatives aux différents exercices Nom : Prénom : Classe : Groupe musculaire sollicité Répétitions Max en 1 min : Nombre de répétitions choisies en 1 min : /min /min /min /min /min /min Groupe musculaire sollicité Charge en 10 répets. Max : Charge choisie en :

4 Groupe musculaire sollicité Répétitions Max en 1 min : Nombre de répétitions choisies en 1 min : /min /min /min /min /min /min Groupe musculaire sollicité : Répétitions Max en 1 min : Nombre de répétitions choisies en 1 min : /min /min /min /min /min /min Groupe musculaire Charge en 10 répets. Max : sollicité : Charge choisie en Pour 1 bras :

5 Groupe musculaire Charge en 10 répets. sollicité : Max : Charge choisie en :

6 Exemple de fiche de projet Elève lors de l évaluation BAC ÉVALUATION MUSCULATION AU BACCALAURÉAT PROJET CHOISI : NOM : Prénom : Classe : Ateliers ou groupes musculaires tirés au sort : Tronc : Membres : Ateliers complémentaires ou groupes musculaires choisis : Type de force travaillée Type de contraction musculaire choisie Charge prévue Nbre de répets Nbre de séries Tps et forme de récup. Répets et séries réellmt effectués Analyse et perspectives Justification des ateliers complémentaires et des formes de travail par rapport au projet choisi :

7 ÉVALUATION MUSCULATION AU BACCALAURÉAT ÉLÉMENTS À ÉVALUER NIVEAU 1 Non atteint NIVEAU 1 NIVEAU 2 PRODUIRE CHARGE DE TRAVAIL : séries répétitions, s. En difficulté (série inachevée) ou trop de facilité. Séries juxtaposées. Erreurs de chargement. Séquence inachevée. Temps mort relatif entre 2 répétitions. Recherche de l effort sur soi : peu de temps perdu. Les étirements à l issue des séries apparaissent. Volume de travail important. Elève organise le temps, les charges en relation avec ses ressources. Les performances des charges sont en progression. Récupération active entre les séries. Séries optimales et maximales bien placées dans les séquences. La manipulation des charges est rapide. Les étirements sont toujours présents. 10 POINTS RESPECT DES TRAJETS ET POSTURES. 0 à 1 pt 2 à 3 pts 4 à 5 pts Amplitude articulaire et musculaire sont recherchées. Dégradation des trajets et postures seulement en fin Dégradation des trajets et postures de série. pendant la série : amplitude réduite. Equilibres dynamiques contrôlés, gainage et l élève L exécution est maîtrisée. L élève anticipe sur sa Absence d expiration franche en fin d effort. prévoit une parade. sécurité et celle des autres. Absence d accélération à l effort concentrique Contrôle en phase excentrique et accélération en phase concentrique. Contrôle respiratoire. 0 à 1 pt 2 à 3 pts 4 à 5 pts CONCEVOIR 7 POINTS Choix des charges au regard du projet choisi. Justification de la séquence d entraînement Charges peu appropriées au projet et aux ressources de l élève. Planification judicieuse par rapport au projet, aux connaissances et aux possibilités matérielles. Différents types de contractions musculaires apparaissent en complément (isométriques, pliométriques, statiques et dynamiques). 0 à 1 pt 1,5 à 2,5 pts 3 à 3,5 pts Décalage entre projet et réalisation. La justification (quand elle existe) est évasive. La justification de la séquence s appuie sur des connaissances générales de l enseignement. 0 à 1 pt 1,5 à 2,5 pts 3 à 3,5 pts La séquence est l aboutissement d un travail soigneusement planifié. Les types de contractions musculaires proposés sont en relation avec le projet choisi. La justification s appuie sur des connaissances précises de l enseignement et des ressources de l élève. ANALYSER Bilan de la séquence d entraînement L élève reste sur un bilan sans analyse. L élève analyse les écarts entre «le prévu» et le «réalisé». 0 à 0,5 pt 1 pt 1,5 pt L élève met en rapport le «prévu» et le «réalis é» et les sensations éprouvées. 3 POINTS Mise en perspective du travail réalisé L élève modifie les exercices sans justification. L élève modifie les exercices sans se référer à ses sensations (douleurs musculaires, dorsales, état de fatigue...) L élève modifie la séance suivante à partir du ressenti. 0 à 0,5 pt 1 pt 1,5 pt

8 GUIDE DE QUESTIONNEMENT POUR L EVALUATION DES CONNAISSANCES A MAITRISER AU BAC EN MUSCULATION PROTOCOLE : pendant les temps d exécution ou de des élèves certaines connaissances sont à vérifier. Voici les principaux axes de questionnement ou d observation à explorer 1 ère série 1 ère 2ème série 2ème 3ème série Après les séries À OBSERVER Vérifier la charge / à la fiche de séance Vérifier le temps de travail Placement du dos Rythme d exécution Respiration Amplitude du geste Utilisation de la machine et la sécurité Les étirements Le temps de 1. Vérifier le temps de travail Placement du dos Rythme d exécution Respiration Amplitude du geste la sécurité Les étirements Le temps de Vérifier le temps de travail Placement du dos Rythme d exécution Respiration Amplitude du geste la sécurité Les étirements Voir l évolution du temps de travail À QUESTIONNER Le nom des groupes musculaires ou des muscles? Un principe d étirement? Le type de contraction musculaire? Pourquoi les 2 exos complémentaires? Logique entre type de force / projet? Analyse des gestes? Quels repères sur lui, l élève peutil prendre (après sa séance ) pour faire évoluer son entraînement? = Indicateur de charges, nbre de séances

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

STAGE MUSCULATION NIVEAU 4 SUITE ET FIN.

STAGE MUSCULATION NIVEAU 4 SUITE ET FIN. STAGE MUSCULATION NIVEAU 4 SUITE ET FIN. UN RAPPEL DES PREMIERES JOURNEES LES GRANDS PRINCIPES: PROGRESSIVITE- CONTINUITE-INDIVIDUALISATION-SPECIFICITE- PLANIFICATION UNE PROGRAMMATION EN 3 TEMPS UNE ENTREE

Plus en détail

FORMES DE PRATIQUE seconde, première et terminale.

FORMES DE PRATIQUE seconde, première et terminale. Définition d une forme de pratique : Une forme de pratique concerne un milieu stabilisé où l enseignant fait converger des visées éducatives et des visées de transformation motrice. Aussi le problème posé

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières L1 Estimer VMA. Consignes de sécurité échauf/ /hydr/ étirements. Echauffement ou non en fonction

Plus en détail

Organiser L3 à travers l expérimentation du mobile 2 «entretien de la forme».

Organiser L3 à travers l expérimentation du mobile 2 «entretien de la forme». Proposition d un 2 ème cycle en MUSCULATION de Niveau 4 BAC PRO Leçons L1 L2 THÈMES DE TRAVAIL POUR LA LEÇON Identifier les charges de personnelles sur chaque atelier. Convertir ses résultats pour obtenir

Plus en détail

REGLES. Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 2

REGLES. Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 2 Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 1 REGLES Privilégier les entrées par l intensité. Définir des objectifs clairs et fixes. Varier les formes de travail. Travailler toutes les nages. Former

Plus en détail

Proposition d un cycle en STEP Niveau 4 - BAC PRO

Proposition d un cycle en STEP Niveau 4 - BAC PRO Proposition d un cycle en STEP Niveau 4 - BAC PRO Leçons THÈMES DE TRAVAIL POUR LA LEÇON Mise en œuvre (de l enseignant) L1 L1 : Révision des blocs 1, 2 et 3 appris au 1 er Revoir les pas de base et en

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau TERMINALE

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau TERMINALE LA MUSCULATION AU LYCEE Niveau TERMINALE COMPETENCES ATTENDUES EN FIN DE TERMINALE LES DIFFERENTS OBJECTIFS DE LA MUSCULATION Les 3 objectifs principaux de la MUSCULATION REMISE EN FORME ESTHETIQUE PERFORMANCE

Plus en détail

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1 2 3 Au

Plus en détail

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique.

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique. L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin Nicolas Coulmy Département Sportif et Scientifique Relations avec la technique et la préparation physique Préparation technique Préparation

Plus en détail

Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK. Intervenant : Yann GUDEFIN

Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK. Intervenant : Yann GUDEFIN Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK Intervenant : Yann GUDEFIN Programme de la formation Un peu de théorie Nous aborderons les thèmes généraux sans rentrer volontairement

Plus en détail

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force DEFINITION Pour Fox et Mathews (1981): «la force est la capacité qu a un groupe de muscles de forcer au maximum contre une résistance.» Ces deux auteurs préciseront plus tard : «la force musculaire se

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

La Musculation en Lycée Professionnel sans gros matériel spécifique.

La Musculation en Lycée Professionnel sans gros matériel spécifique. La Musculation en Lycée Professionnel sans gros matériel spécifique. Contexte Cadre d intervention: Lycée professionnel des métiers du Tertiaire dans les quartiers nord d Amiens. 650 élèves, 2/3 de filles.

Plus en détail

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance Les incontournables QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible pendant une durée maximale de 10? Ils sont en course de vitesse ( 30 m 40 m) - l énergie est fournie par les réserves

Plus en détail

Le step : une pratique scolaire

Le step : une pratique scolaire Les effets recherchés par la pratique du step dans les pratiques sociales Le step : une pratique scolaire 5 grands types de mobiles semblent motiver la pratique du step, audelà de celui du plaisir de faire

Plus en détail

La PPG en cyclisme : quel(s) renforcement(s) musculaire? Séminaire des éducateurs Lorrains Samedi 1 décembre 2012 Ugo Zannetti

La PPG en cyclisme : quel(s) renforcement(s) musculaire? Séminaire des éducateurs Lorrains Samedi 1 décembre 2012 Ugo Zannetti La PPG en cyclisme : quel(s) renforcement(s) musculaire? Séminaire des éducateurs Lorrains Samedi 1 décembre 2012 Ugo Zannetti Quel intérêt pour le cycliste? Renforcer les muscles posturaux Renforcer les

Plus en détail

Natation sportive et sauvetage scolaire au lycée.

Natation sportive et sauvetage scolaire au lycée. Faculté des Sciences du Sport et de l EPl Université Lille 2 Natation sportive et sauvetage scolaire au lycée. Auteur : François POTDEVIN Logique des textes du lycée 2 dimensions de la compétence CULTURELLE:

Plus en détail

DÉVELOPPER LA QUALITÉ MUSCULAIRE

DÉVELOPPER LA QUALITÉ MUSCULAIRE L E N T R A Î N E M E N T P H Y S I Q U E D U J O U E U R D E T E N N I S LES INCONTOURNABLES DU HAUT NIVEAU CHAPITRE II DÉVELOPPER LA QUALITÉ MUSCULAIRE INTRODUCTION Lorsqu un entraîneur analyse les performances

Plus en détail

CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY

CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY Académie de LILLE Marie Andrée BAILLON Professeur EPS MASTER «Éducation Santé» Fondatrice de l Association RESPYRS «Recherche Éducation Santé, Pratique du

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

COMPETENCES PROPRES 1 CP1

COMPETENCES PROPRES 1 CP1 COMPETENCES PROPRES 1 CP1 COURSE DE DEMI-FOND COMPÉTENCE ATTENDUE NIVEAU 4 Pour produire la meilleure performance, se préparer et récupérer efficacement de l effort sur une série de courses dont l allure

Plus en détail

STEP BAC. réaliser un enchaînement seul ou à plusieurs, en utilisant différents paramètres (intensité, durée, coordination ).

STEP BAC. réaliser un enchaînement seul ou à plusieurs, en utilisant différents paramètres (intensité, durée, coordination ). STEP BAC COMPETENCES ATTENDUES : Niveau 4 : Pr produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel partagé, prévoir et réaliser un enchaînement seul à plusieurs, en utilisant

Plus en détail

3 PROJETS. Nom : Prénom : Taille : Poids : IMC (19-25) : (P/T 2 ) LES REGLES

3 PROJETS. Nom : Prénom : Taille : Poids : IMC (19-25) : (P/T 2 ) LES REGLES CYCLE MUSCULATION N4 Nom : Prénom : Taille : Poids : IMC (19-25) : (P/T 2 ) 3 PROJETS Objectif 1 : sportif recherche de puissance «Je veux devenir plus fort et plus dynamique» 80-90% de la Fmax Nombre

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe DEMI-FOND ANALYSE ET LOGIQUE DE L ACTIVITE Activité de production et de conservation d énergie pouvant se définir comme un effort mi-long et continu d'intensité modérée à intense (80 à 95% de VMA) Il s

Plus en détail

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 S étirer : Pourquoi? Les étirements ont un rôle préventif important : ils préparent la musculature, favorisent la récupération et permettent d'éviter

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Éducation physique et sportive Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programmes 2010 de la voie générale et technologique, programmes

Plus en détail

Soirée Recyclage FORMATION Comité Midi Pyrénées Lundi 22 Novembre 2010. Estrade Lilian Conseiller Technique Fédéral de Rugby XV

Soirée Recyclage FORMATION Comité Midi Pyrénées Lundi 22 Novembre 2010. Estrade Lilian Conseiller Technique Fédéral de Rugby XV Soirée Recyclage FORMATION Comité Midi Pyrénées Lundi 22 Novembre 2010 Estrade Lilian Conseiller Technique Fédéral de Rugby XV Définition de la Préparation Physique «la PP est l ensemble organiséet hiérarchisédes

Plus en détail

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008)

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) 1 / Quelques données théoriques : * La répétition maximale (RM) : C est le poids le plus lourd

Plus en détail

PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base. Stage Initial MF1. Décembre 2008

PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base. Stage Initial MF1. Décembre 2008 PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base Stage Initial MF1 Décembre 2008 POURQUOI SE PREPARER? Pour être capable de répondre r à un effort nécessitn cessité par le plein exercice de ses prérogatives,

Plus en détail

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs,

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Les étirements Introduction : Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Le choix des méthodes doit être en liaison avec l objectif

Plus en détail

Etirements des chaînes musculaires postérieure et antérieure.

Etirements des chaînes musculaires postérieure et antérieure. Interprétation des tests sécuritaires Document réalisé par Jean Marc Blanc responsable de la préparation physique sur le pôle France d Antibes Mars 2002 Ratio abdominaux / psoas : Trois cas se présentent

Plus en détail

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique)

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) 1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) Dans le cadre de la planification de l entraînement, la résistance entre en jeu après un développement minimal de l endurance.

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

TABLEAU 1, compétences et connaissances

TABLEAU 1, compétences et connaissances Noms des experts : TABLEAU 1, compétences et connaissances Anne LEVARD Bertrand SAVARY Niveau 1 (collège). COMPETENCE(s) (texte de référence) CONNAISSANCES que l élève doit s approprier PROBLEMES principaux

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

Fit pour les interclubs

Fit pour les interclubs L endurance est l une des quatre composantes de l entraînement foncier de préparation aux interclubs. Fit pour les interclubs 6 semaines d entraînement foncier pour joueurs ambitieux Beni Linder, entraîneur

Plus en détail

Le certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied

Le certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied Course à pied CONSEIL IMPORTANT ATTENTION Pierre Levisse, Champion du Monde de cross, vous donne tous les conseils (diététique, étirements, entraînement) pour améliorer vos performances quelque soit votre

Plus en détail

Dans ce chapitre : Sommaire 93

Dans ce chapitre : Sommaire 93 Dans ce chapitre : Les différents types de contractions musculaires 78 Contraction statique 78 Contraction dynamique 80 Contraction isométrique 80 Contraction auxotonique 80 Contraction isotonique 82 Contraction

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence

Plus en détail

Trio de conseils pour parcours élite

Trio de conseils pour parcours élite AVIS IMPORTANT Si vous choisissez le parcours Élite, on considère que vous êtes déjà sportif et en forme. On considère que vous ne commencez pas à vous entraîner aujourd hui avec le programme qui suit.

Plus en détail

3000m 1500m. 2 Les caractéristiques de l endurance générale et spécifique

3000m 1500m. 2 Les caractéristiques de l endurance générale et spécifique L endurance et le demi- fond 1 Généralités : 3000m 1500m! L endurance générale c est l endurance aérobie, ce qui signifie que le système cardiorespiratoire peut fournir tout l oxygène requis par l exercice.

Plus en détail

ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

ETABLISSEMENTS SCOLAIRES CAHIER DES CHARGES EQUIPEMENTS DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES EN SALLES DE MUSCULATION 1 LES PROGRAMMES ET EPREUVES D EXAMENS Compétences attendues en musculation : connaissances, capacités et attitudes

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de. Première

ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de. Première ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de Première «S entraîner c est se fatiguer pour se reconstruire en plus fort» PLATONOV Un entraînement efficace : - Est réfléchi, calibré, ciblé

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE NATATION SCOLAIRE 1. Les enjeux de la natation scolaire 2. Rappels institutionnels 3. Organisation générale 4. Transformer le terrien en nageur 5. Les étapes 6. Les repères 7. La séance de natation 8.

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

L élastique de renforcement Thera-Band

L élastique de renforcement Thera-Band Attention Dänk a Glänk les Die articulations richtige Prävention. L élastique de renforcement Thera-Band Vos loisirs en sécurité Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité durant

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

EPS adaptée en CCF : étirements, relaxation

EPS adaptée en CCF : étirements, relaxation EPS adaptée en CCF : étirements, relaxation 1- Quel contexte? Une quinzaine d élèves dans un gymnase type B convenablement chauffé tapis / vêtements chauds 2- Quelles exigences? Étirements : certaines

Plus en détail

ENSEIGNER ET EVALUER LA MUSCULATION EN CC5

ENSEIGNER ET EVALUER LA MUSCULATION EN CC5 ENSEIGNER ET EVALUER LA MUSCULATION EN CC5 Merci à C. ANTOINE, J.L. ABAD et B. MEARD P. GADUEL Evaluation Les textes de référence Avec des objectifs multiples Enseigner c est gérer des variables Des données

Plus en détail

Le gain de Force. Les Types de Contraction. Rappels : Le MUSCLE. Les FIBRES

Le gain de Force. Les Types de Contraction. Rappels : Le MUSCLE. Les FIBRES Le gain de Force La coordination intra et inter-musculaire L'hypertrophie L'hyperplasie (??) Les Types de Contraction Rappels : Le MUSCLE Contraction Concentrique Contraction Isométrique Contraction Excentrique

Plus en détail

Bulletin officiel n 37 du 9 octobre 2003 BADMINTON DOUBLE

Bulletin officiel n 37 du 9 octobre 2003 BADMINTON DOUBLE Pour obtenir le gain de rencontres face à des équipes identifiées et de niveau proche : Réaliser un rôle adapté au projet d équipe. Réaliser un rôle adapté au projet d équipe, en l adaptant aux conditions

Plus en détail

Course de durée au CII

Course de durée au CII 1 Course de durée au CII Repères pour construire une unité d'apprentissage 1 1 Cette contribution fait suite aux stages académiques de formation des CPC EPS en course longue de mars 2005 et mars 2006 et

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

CP5: Réaliser et orienter son activité physiqueen vue de l entretien de soi

CP5: Réaliser et orienter son activité physiqueen vue de l entretien de soi CP5: Réaliser et orienter son activité physiqueen vue de l entretien de soi Activité d entretien collective et/ou individuelle qui permet sur un support musical la coordination La créativité de développer:

Plus en détail

EFFET D UN PROGRAMME ANNUEL DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SUR LE DEVELOPPEMENT DES QUALITES MUSCULAIRES DES ESCRIMEURS D ELITE.

EFFET D UN PROGRAMME ANNUEL DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SUR LE DEVELOPPEMENT DES QUALITES MUSCULAIRES DES ESCRIMEURS D ELITE. DEPARTEMENT DES SCIENCES DU SPORT Laboratoire de Biomécanique et de Physiologie EFFET D UN PROGRAMME ANNUEL DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SUR LE DEVELOPPEMENT DES QUALITES MUSCULAIRES DES ESCRIMEURS D ELITE.

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

Gestion de la fatigue dans la SEP et Activités Physiques Adaptées

Gestion de la fatigue dans la SEP et Activités Physiques Adaptées Gestion de la fatigue dans la SEP et Activités Physiques Adaptées présenté par Julien Roussillon Enseignant en Activités Physiques Adaptées Thermes de Lamalou-Les-Bains Pratiquer une activité physique

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

NOTION DE BIOMECANIQUE

NOTION DE BIOMECANIQUE NOTION DE BIOMECANIQUE Jambe Attraction Terrestre g d1 = 0.04m d2 = 0.4m R= 100N A F d1 d2 10kg g = 9.81 N (10) R = g x m (masse) R = 10 x 10 R = 100 N (Newton) R M = Moment M = F x d Pour qu ils soient

Plus en détail

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD FACULTE DES SCIENCES DU SPORT ET DU MOUVEMENT HUMAIN L1 STAPS Toulouse Méthodologie du travail universitaire APDP : Activités Physiques de Développement Personnel Musculation et développement de la force

Plus en détail

L équilibre a sa source. Programme. Fitness

L équilibre a sa source. Programme. Fitness L équilibre a sa source Programme Fitness Cours collectifs en salle un programme de cours collectifs est proposé sous l animation des coachs sportifs. Evian Stability Training Entraînement complet alliant

Plus en détail

L entraînement J 1 (avril 2011) Claude Ryf Association Suisse de Football EN U19

L entraînement J 1 (avril 2011) Claude Ryf Association Suisse de Football EN U19 L entraînement J 1 (avril 2011) Claude Ryf Association Suisse de Football EN U19 Coeur Tête Accent individuel sur son jeu DEF ou OFF (exercices analytiques + forme jouée) Le rôle de chacun dans le Bloc-équipe.

Plus en détail

CONCEPT DE PLANIFICATION ET DE SUIVI DE L ENTRAÎNEMENT

CONCEPT DE PLANIFICATION ET DE SUIVI DE L ENTRAÎNEMENT Myotest présente: CONCEPT DE PLANIFICATION ET DE SUIVI DE L ENTRAÎNEMENT Le est un concept d entraînement révolutionnaire qui augmente l efficacité des séances de musculation grâce au monitoring de la

Plus en détail

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues 1. Introduction- Présentation. 2. une nouvelle démarche BO n 4 du 29 avril 2010 : programme d EPS pour les LEGT. BO spécial n 2 du 19 février

Plus en détail

1. Lecture-analyse des compétences attendues (CA) Niveau 3 et Niveau 4 du programme : 2. Comportements observables avant l acquisition des niveaux :

1. Lecture-analyse des compétences attendues (CA) Niveau 3 et Niveau 4 du programme : 2. Comportements observables avant l acquisition des niveaux : L évaluation formative, un outil au service de la réussite des élèves «Du quoi apprendre au quoi évaluer?» Illustration en Badminton Par I. Lyonnet LP L.LABE Lyon 7 ème 1. Lecture-analyse des compétences

Plus en détail

Préparation physique www.foot-entrainements.fr

Préparation physique www.foot-entrainements.fr 1 Table des matières Introduction - Présentation... 4-5 Séance 1... 6 Exercice 1 - Appel de balle et passe... 7 Exercice 2 - Course et finition... 8 Exercice 3 - Trouver la profondeur... 9 Séance 2...

Plus en détail

COMPETENCE 5 ET STEP

COMPETENCE 5 ET STEP COMPETENCE 5 ET STEP REALISER ET ORIENTER SON ACTIVITE PHYSIQUE EN VUE DU DEVELOPPEMENT ET DE L ENTRETIEN DE SOI PROGRAMMES : «Mieux accompagner chaque lycéen» et favoriser «leur responsabilisation» «Susciter

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Le travail isocinétique

Le travail isocinétique Le travail isocinétique Les principes L évaluation Le renforcement La rééducation GN PICHARD IFMK REIMS 2009 1 GN PICHARD IFMK REIMS 2009 2 généralités Définition: travail basé sur la résistance maximale

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA JOUEUSE (À RENSEIGNER PAR LE COACH) Ce que la joueuse attend du programme (classer par importance de 1 à 3) Me maintenir en forme

DIAGNOSTIC DE LA JOUEUSE (À RENSEIGNER PAR LE COACH) Ce que la joueuse attend du programme (classer par importance de 1 à 3) Me maintenir en forme 1 fiche diagnostic DIAGNOSTIC DE LA JOUEUSE (À RENSEIGNER PAR LE COACH) Condition physiue générale Coordination, adresse Course et déplacements Force / Puissance Relâchement LA JOUEUSE Ce ue la joueuse

Plus en détail

EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute)

EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute) EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute) L ensemble de cette séance d étirements doit se faire après une journée d entraînement dans un esprit

Plus en détail

LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE

LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE Sommaire I. Spécificité 1. En fonction du mouvement 2. En fonction de la charge 3. En fonction de la vitesse 4. En fonction des types de contraction II. Séance de 45mn à 1h 1.

Plus en détail

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort Titre 1 Introduction Introduction Chapitre 1 : Est-ce que je sais m entraîner? 1. Dix idées reçues sur l entraînement sportif 2. Tester sa manière de s entraîner Titre 2 Physiologie de l effort Chapitre

Plus en détail

Sport, Santé et Préparation Physique N 26

Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Lettre électronique des entraîneurs du Val-de-Marne NOVEMBRE 2004 Université Paris 12 Conseil général du Val-de-Marne Sommaire de ce numéro : 1) A propos de l

Plus en détail

Courir longtemps. Cycle 2 Passer d une course spontanée à une course structurée. Les programmes

Courir longtemps. Cycle 2 Passer d une course spontanée à une course structurée. Les programmes Courir longtemps Cycle 2 Passer d une course spontanée à une course structurée. Les programmes Réaliser une performance - Activités athlétiques : courir vite, longtemps, en franchissant des obstacles,

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance!

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport www.irbms.com Acteur par Passion dans le Sport et la Santé Dr Frédéric MATON Mme Brigitte KOTWICA M.

Plus en détail

CEVRES santé EXPERTISE DES CHEVILLES

CEVRES santé EXPERTISE DES CHEVILLES CEVRES santé EXPERTISE DES CHEVILLES Protocole Myolux Athletik Pour une illustration video de ce protocole, rendez-vous sur www.myolux.com: onglet videos/ Myolux Athletik I. Principes généraux Le rythme

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

EQUILIBRE ET MOUVEMENT LA FORCE INTEGRALE

EQUILIBRE ET MOUVEMENT LA FORCE INTEGRALE EQUILIBRE ET MOUVEMENT LA FORCE INTEGRALE Si nous parlons à nos clients de forme physique, d entraînement, de performance, d habitudes alimentaires, proposons leur une solution complète de mise en forme

Plus en détail

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Retour sur quelques notions: La Santé La Culture scolaire la CP5 et les ASDEP Le Savoir S entraîner...en CP5 Dans les programmes lycées Les étapes

Plus en détail

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (3 ème partie / 4)

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (3 ème partie / 4) REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (3 ème partie / 4) Reconditionnement, réathlétisation & réhabilitation WK à la suite d une ostéotomie Un document de Norbert KRANTZ Année 2005-2006

Plus en détail

Comment optimiser sa préparation au MF2? Glenn Vitry MF2 & MEF2

Comment optimiser sa préparation au MF2? Glenn Vitry MF2 & MEF2 Comment optimiser sa préparation au MF2? Glenn Vitry MF2 & MEF2 Programme Qu est ce que l apnée Le matériel La technique et la stratégie de l apnée Le remplissage des poumons La soif d air L entrainement

Plus en détail

L IMPORTANCE DE L ENTRAINEMENT DE LA FORCE EN FOOTBALL. Guy NAMUROIS Préparateur physique du Standard de Liège Avril 2009

L IMPORTANCE DE L ENTRAINEMENT DE LA FORCE EN FOOTBALL. Guy NAMUROIS Préparateur physique du Standard de Liège Avril 2009 L IMPORTANCE DE L ENTRAINEMENT DE LA FORCE EN FOOTBALL Guy NAMUROIS Préparateur physique du Standard de Liège Avril 2009 LES QUALITES PHYSIQUES SOLLICITEES EN FOOTBALL (R.VERHEIJEN) ENDURANCE ENDURANCE-FORCE

Plus en détail

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels Connaissances principales (Ce qu on enseigne à une personne) A. Les principes du conditionnement physique et les concepts de santé et bien-être Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour

Plus en détail

MUSCULATION SANS APPAREILLAGE SPECIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE

MUSCULATION SANS APPAREILLAGE SPECIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE MUSCULATION SANS APPAREILLAGE SPECIFIQUE EN MILIEU SCOLAIRE Les Enjeux : - Nécessité de PROMOUVOIR une A.P. REGULIERE et AUTONOME chez les Adolescents ; - INITIER à la C.P. 5 par une forme de pratique

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA FORCE

LES MECANISMES DE LA FORCE LES MECANISMES DE LA FORCE Les mécanismes qui sont décrits ci dessous vont vous permettre d'argumenter et de justifier l'ensemble des méthodes d'entraînement qui ont souvent été mises en oeuvre de façon

Plus en détail

PRINCIPES D ÉCRITURE DES FICHES

PRINCIPES D ÉCRITURE DES FICHES PRINCIPES D ÉCRITURE DES FICHES C est la compétence (de niveau 1 ou de niveau 2) inscrite dans le programme qui est ici rappelée littéralement. Les éléments retenus dans chacune des trois colonnes (connaissances,

Plus en détail

Entraînement sur home-trainer

Entraînement sur home-trainer Entraînement sur home-trainer Séance n 1 Durée : 30mn Thème/qualité : décontraction Objectif : pédalage sans intensité avec une petite activité cardio-vasculaire et corporelle. CONTENU : Sur un braquet

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 3 LGT. Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Elément fondamental de la fiche ressource

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 3 LGT. Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Elément fondamental de la fiche ressource SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 3 LGT Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Elément fondamental de la fiche ressource L1 Principes de sécurité échauffement /étirements Repères

Plus en détail

Apprendre às entraîner en ½fond

Apprendre às entraîner en ½fond Préparer le futur cadet -junior Apprendre às entraîner en ½fond Bernard Mossant CTS Aquitaine Equipe Technique Nationale ½ fond Constats sur la catégorie Minime pas d apprentissage à l entraînement contenus

Plus en détail

Entrainements derrière engins motorisés

Entrainements derrière engins motorisés Entrainements derrière engins motorisés L entrainement derrière Derny, scooter ou autre engin motorisé permet au coureur de développer son physique par des entraînements plus engagés. Le coureur est stimulé

Plus en détail