De la légalité de l analyse d un logiciel à des fins de compatibilité et de la publication des informations obtenues

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la légalité de l analyse d un logiciel à des fins de compatibilité et de la publication des informations obtenues"

Transcription

1 De la légalité de l analyse d un logiciel à des fins de compatibilité et de la publication des informations obtenues Sébastien Fourestier 9 février 2007 Table des matières 1 En deux mots 1 2 Délit de contrefaçon et droit d exploitation 2 3 Des exceptions au droit d exploitation De la légalité de l étude d un logiciel De la légalité de la décompilation De la nécessite de ne pas porter préjudice aux intérêts de l auteur De la publication des informations obtenues Grâce à la décompilation du logiciel Grâce à l étude du logiciel Les mesures technique de protections Sanctions en cas d atteinte à une mesure technique de protection Glossaire 5 6 Licence 7 Résumé La transposition récente de la loi DADVSI a rendu le cadre d utilisation de la décompilation (ou «reverse engineering») plus restreint. Cette note rappelle dans quelle mesure un logiciel peut légalement être étudié, quel sous-ensemble d informations caractérisant un logiciel peut légalement être publié, et ce, notamment dans le cas où l étude porte sur des mesures techniques de protection. 1 En deux mots Succinctement, à condition de : ne pas porter atteinte à l exploitation normale du logiciel ; ne pas causer de préjudice injustifié aux intérêts légitimes de l auteur ; ne pas porter atteinte à une mesure de protection ; Il est légal : d étudier un logiciel afin de comprendre les principes sous-jacents au moyen d actions autorisés par l utilisation normale du logiciel ; 1

2 2 DÉLIT DE CONTREFAÇON ET DROIT D EXPLOITATION 2 d étudier un logiciel au moyen de la décompilation afin de rendre un logiciel réalisé de manière indépendante compatible ; de publier les spécifications nécessaires à l interopérabilité entre deux logiciels indépendants ; Il est toutefois illégal : de publier d autres informations obtenues par décompilation sur un logiciel protégé par le droit d auteur défini dans le CPI ; bien qu il soit possible de partager les informations précédentes au sein de l équipe de développement d un logiciel, même dans le cas du modèle de développement des logiciels libres (on considère alors que l équipe de développement est l ensemble des personnes inscrites en tant que membres du projet). 2 Délit de contrefaçon et droit d exploitation L article L du CPI stipule, entre autres, que la violation de l un des droits d exploitation de l auteur d un logiciel définis à l article L constitue un délit de contrefaçon. Les droits définis dans l article L sont les suivants : «le droit d effectuer et d autoriser : 1 o La reproduction permanente ou provisoire d un logiciel en tout ou partie par tout moyen et sous toute forme. Dans la mesure où le chargement, l affichage, l exécution, la transmission ou le stockage de ce logiciel nécessitent une reproduction, ces actes ne sont possibles qu avec l autorisation de l auteur; 2 o La traduction, l adaptation, l arrangement ou toute autre modification d un logiciel et la reproduction du logiciel en résultant; 3 o La mise sur le marché à titre onéreux ou gratuit, y compris la location, du ou des exemplaires d un logiciel par tout procédé. Toutefois, la première vente d un exemplaire d un logiciel dans le territoire d un Etat membre de la Communauté européenne ou d un Etat partie à l accord sur l Espace économique européen par l auteur ou avec son consentement épuise le droit de mise sur le marché de cet exemplaire dans tous les Etats membres à l exception du droit d autoriser la location ultérieure d un exemplaire.» 3 Des exceptions au droit d exploitation Il existe plusieurs exceptions aux droit d exploitation (cf section 2), celles-ci sont définies dans l article L du CPI, transcrivant les articles 5 et 6 de la directive 91/250/CEE du 14 mai 1991 [1]. Les exceptions ne sont pas des droits, mais des tolérances de la loi, je cite Maître Eolas sur ce point [2] : «J en profite pour rappeler une fois de plus que ces articles ne prévoient que des exceptions au principe de la protection des droits des auteurs/interprètes : ces exceptions, au nombre desquelles se trouvent la fameuse copie privée ne sont pas des droits, mais des tolérances de la loi. Conséquences : les juges les interprètent strictement et le législateur peut revenir dessus.» 3.1 De la légalité de l étude d un logiciel Le paragraphe III de l article L du CPI constitue une exception au droit d exploitation autorisant la personne ayant le droit d utiliser le logiciel à l étudier sans autorisation afin de comprendre les principes sous-jacents :

3 3 DES EXCEPTIONS AU DROIT D EXPLOITATION 3 «III. La personne ayant le droit d utiliser le logiciel peut sans l autorisation de l auteur observer, étudier ou tester le fonctionnement de ce logiciel afin de déterminer les idées et principes qui sont à la base de n importe quel élément du logiciel lorsqu elle effectue toute opération de chargement, d affichage, d exécution, de transmission ou de stockage du logiciel qu elle est en droit d effectuer.» 3.2 De la légalité de la décompilation Le paragraphe IV de l article L du CPI constitue une autre exception aux droit d auteur, il autorise l utilisation de la décompilation (terme français pour le «reverse engineering») 1 afin d assurer l interopérabilité entre deux logiciels. L utilisation de la décompilation doit respecter les points suivants : «1 o Ces actes sont accomplis par la personne ayant le droit d utiliser un exemplaire du logiciel ou pour son compte par une personne habilitée à cette fin; 2 o Les informations nécessaires à l interopérabilité n ont pas déjà été rendues facilement et rapidement accessibles aux personnes mentionnées au 1 o ci-dessus; 3 o Et ces actes sont limités aux parties du logiciel d origine nécessaires à cette interopérabilité. Les informations ainsi obtenues ne peuvent être : 1 o Ni utilisées à des fins autres que la réalisation de l interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante; 2 o Ni communiquées à des tiers sauf si cela est nécessaire à l interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante; 3 o Ni utilisées pour la mise au point, la production ou la commercialisation d un logiciel dont l expression est substantiellement similaire ou pour tout autre acte portant atteinte au droit d auteur.» L envoi d une lettre recommandée avec accusé de réception à destination de l auteur du logiciel que l on souhaite décompiler lui demandant les informations nécessaires à la compatibilité avec son propre logiciel (réalisé de façon indépendante) permet de se prémunir, dans la plupart des cas, contre le point 2 o. 3.3 De la nécessite de ne pas porter préjudice aux intérêts de l auteur Pour être légales, ces exceptions doivent passer le «test en trois étapes», jargon technocratique pour dire qu une exception doit toujours remplir deux (et non trois...) conditions cumulatives négatives [2] : 1. ne pas porter atteinte à l exploitation normale du logiciel ; 2. ne pas causer un préjudice injustifié aux intérêts légitimes de l auteur. [3, V] L application stricte de ce test permet dans bon nombre de situations de rendre caduque les précédentes exceptions [4]. De fait, il est indispensable de respecter largement ces deux points lors de l utilisation des précédentes exceptions. 1 L article précise le sens de «décompilation» au moyen des termes suivants : «La reproduction du code du logiciel ou la traduction de la forme de ce code»

4 4 DE LA PUBLICATION DES INFORMATIONS OBTENUES 4 4 De la publication des informations obtenues 4.1 Grâce à la décompilation du logiciel La publication des informations obtenues grâce à la décompilation est réglementé [3] : «[...] Les informations ainsi obtenues ne peuvent être : 1 o Ni utilisées à des fins autres que la réalisation de l interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante; 2 o Ni communiquées à des tiers sauf si cela est nécessaire à l interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante; 3 o Ni utilisées pour la mise au point, la production ou la commercialisation d un logiciel dont l expression est substantiellement similaire ou pour tout autre acte portant atteinte au droit d auteur.» L expression «sauf si cela est nécessaire à l interopérabilité» n autorise pas la publication des informations obtenues par décompilation nécessaires aux processus de réalisation de l interopérabilité du logiciel (ceci incluant toute les informations préparatoires à la réalisation du logiciel), mais uniquement les informations nécessaires à l interopérabilité du logiciel (ie les spécifications) qui permettront au logiciel une fois terminé d être interopérable). 4.2 Grâce à l étude du logiciel Suivant le principe «lex specialia generalibus derogante»(la loi spéciale déroge à la règle générale), l article énumérant dans le cas particulier des logiciels des exceptions au droit d auteur déroge les exceptions plus générales appliqués aux œuvres de l esprit. Ainsi, contrairement aux autres œuvres de l esprit, les logiciels ne jouissent pas de l exception autorisant, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l auteur et la source, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d information de l œuvre à laquelle elles sont incorporées [5]. 4.3 Les mesures technique de protections D autres limitations à la publication des informations obtenues par l étude d un logiciel sont apparues dans le CPI lors de la transposition de la directive européene 2001/29/CE (communément appelée la loi DADVSI) le 1 août L article L331-5 du CPI, définie les MTPs (Mesures Techniques de Protections) aussi appelées DRM en anglais (Digital Rights Management) ayant pour objectif de contrôler l utilisation qui est faite des œuvres numériques. «Les mesures techniques efficaces destinées à empêcher ou à limiter les utilisations non autorisées par les titulaires d un droit d auteur ou d un droit voisin du droit d auteur d une œuvre, autre qu un logiciel, d une interprétation, d un phonogramme, d un vidéogramme ou d un programme sont protégées dans les conditions prévues au présent titre. On entend par mesure technique au sens du premier alinéa toute technologie, dispositif, composant qui, dans le cadre normal de son fonctionnement, accomplit la fonction prévue par cet alinéa. Ces mesures techniques sont réputées efficaces lorsqu une utilisation visée au même alinéa est contrôlée par les titulaires de droits grâce à l application

5 5 GLOSSAIRE 5 d un code d accès, d un procédé de protection tel que le cryptage, le brouillage ou toute autre transformation de l objet de la protection ou d un mécanisme de contrôle de la copie qui atteint cet objectif de protection. Un protocole, un format, une méthode de cryptage, de brouillage ou de transformation ne constitue pas en tant que tel une mesure technique au sens du présent article. [...]» La décompilation d une mesure technique de protection échappe en principe à la prohibition des actes de contournement. Ce n est pas le cas pour un logiciel libre où la publication du code source de ce dernier constitue une atteinte aux intérêts de l auteur et invalide le test en trois étapes nécessaire à l utilisation légale de l exception de décompilation. «[...] Les mesures techniques ne doivent pas avoir pour effet d empêcher la mise en œuvre effective de l interopérabilité, dans le respect du droit d auteur. Les fournisseurs de mesures techniques donnent l accès aux informations essentielles à l interopérabilité dans les conditions définies aux articles L et L [...]» 4.4 Sanctions en cas d atteinte à une mesure technique de protection Avec DADVSI, quatre nouveaux articles définissent de nouveaux délits applicables lors de l atteinte à une mesures techniques de protection [6, 7, 8, 9]. Est puni de six mois d emprisonnement et euros d amende, la fourniture de moyens pour contourner ou neutraliser des Mesures Techniques de Protection (essentiellement la mise en ligne de logiciels conçus à cette fin). Ce délit est décliné pour l atteinte au droit d auteur [7], au droit voisin [9] et pour l atteinte à l individualisation des fichiers [6, 8]. Outre les peines principales évoquées ci-dessus, le tribunal pourra prononcer une peine de fermeture d établissement pour 5 ans au plus. Ces délits connaissent une exception s ils sont commis à des fins de sécurité informatique. En outre, ils doivent être commit sciemment, l utilisation de cet adverbe est importante, pour que les délits des suivants articles soient constituées, il faut que la diffusion du composant soit faite non seulement volontairement, comme pour tout délit, mais aussi en toute connaissance de cause de l usage illicite qui en sera fait. En droit pénal, on parle de dol spécial [2]. 5 Glossaire Droit d auteur Le droit d auteur correspond au droit dont jouit l auteur d une œuvre de l esprit. Ce droit comporte des attributs d ordre intellectuel et moral (le droit moral) ainsi que des attributs d ordre patrimonial (le droit patrimonial). [10] Droit moral Le droit moral est un droit incessible, il comprend le droit au respect de son œuvre et l esprit dans lequel elle a été créée. [11, 2] Droit patrimonial Le droit patrimonial ou droit d exploitation correspond au droit de représentation et au droit de reproduction. Le droit de reproduction comprend la possibilité que l auteur a d autoriser la copie de tout ou d une partie de son œuvre et de fixer les modalités de cette dernière ;

6 5 GLOSSAIRE 6 Le droit de représentation permet à l auteur de donner son autorisation à la représentation ou à l exécution publique de son œuvre. Le caractère public est particulièrement important. Un critère simple permet de distinguer le droit de représentation du droit de reproduction : la maîtrise du support. Lorsque le destinataire de l exploitation a la maîtrise du support, on parle de reproduction. Dans le cas contraire, on parle de représentation. [12, 13, 14, 15] Exception On appelle exception au droit d auteur, une situation précise dans laquelle l exercice d un des droits exclusifs attribué au titulaire du droit d auteur, sans son autorisation, ne constitue pas une violation du droit d auteur. [16] Incessible Cet terme désigne en jurisprudence ce qui ne peut être cédé. Contrairement au droit patrinomial, pouvant être cédé par contrat d édition notamment, le droit moral est incessible. [17] Interopérabilité Le terme interopérabilité, ou le terme français correspondant : la compatibilité, bien que présent dans plusieurs articles du CPI n est pas définie par la loi. Il paraît toutefois, cohérent de se reporter sur la définition proposée dans la directive 91/250/CEE, en effet, l article L du CPI, qui contient plusieurs occurrences de ce terme constitue la transposition quasi identique aux articles 5 et 6 de cette directive. Cette définition est la suivante [1] : «cette interopérabilité peut être définie comme étant la capacité d échanger des informations et d utiliser mutuellement les informations échangées» Œuvre de l esprit Sont considérés notamment comme œuvres de l esprit en droit français : 1. Les livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques ; 2. Les conférences, allocutions, sermons, plaidoiries et autres œuvres de même nature ; 3. Les œuvres dramatiques ou dramatico-musicales ; 4. Les œuvres chorégraphiques, les numéros et tours de cirque, les pantomimes, dont la mise en œuvre est fixée par écrit ou autrement ; 5. Les compositions musicales avec ou sans paroles ; 6. Les œuvres cinématographiques et autres œuvres consistant dans des séquences animées d images, sonorisées ou non, dénommées ensemble œuvres audiovisuelles ; 7. Les œuvres de dessin, de peinture, d architecture, de sculpture, de gravure, de lithographie ; 8. Les œuvres graphiques et typographiques ; 9. Les œuvres photographiques et celles réalisées à l aide de techniques analogues à la photographie ; 10. Les œuvres des arts appliqués ; 11. Les illustrations, les cartes géographiques ; 12. Les plans, croquis et ouvrages plastiques relatifs à la géographie, à la topographie, à l architecture et aux sciences ; 13. Les logiciels, y compris le matériel de conception préparatoire ; 14. Les créations des industries saisonnières de l habillement et de la parure. Sont réputées industries saisonnières de l habillement et de la parure les industries qui, en raison des exigences de la mode, renouvellent fréquemment la forme de leurs produits, et notamment la couture, la fourrure, la lingerie, la broderie, la mode, la chaussure, la ganterie, la maroquinerie, la fabrique de tissus de haute nouveauté ou spéciaux à la haute couture, les productions des paruriers et des bottiers et les fabriques de tissus d ameublement. [18]

7 6 LICENCE 7 Propriété intellectuelle «La propriété intellectuelle se distingue de celle, matérielle, du support de l œuvre. Quand vous achetez un disque, vous ne devenez pas propriétaire de l œuvre. Vous avez un droit d écoute illimité en nombre, dans un cadre privé uniquement, tant que la technique vous permet de l écouter. Vous avez dans votre grenier des centaines de disques vinyles? Le jour où les platines disparaîtront, vous n aurez pas pour autant le droit de vous procurer gratuitement et par tout moyen une copie de ces œuvres techniquement écoutables. Il vous faudra racheter une copie licite de l œuvre.» [19, 2] 6 Licence c 2007 Sébastien Fourestier. Ce document est copiable, distribuable et modifiable librement et gratuitement selon les termes de la GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou ultérieure, publiée par la Free Software Foundation [20]. Références [1] Directive 91/250/CEE. [2] Eolas. La loi DADVSI commentée /08/07/411-la-loi-dadvsi-commentee. [3] Code de la propriété intellectuelle, Article L [4] Valérie-Laure Benabou. Les dangers de l application judiciaire du triple test à la copie privée. [5] Code de la propriété intellectuelle, Article L [6] Code de la propriété intellectuelle, Article L [7] Code de la propriété intellectuelle, Article L [8] Code de la propriété intellectuelle, Article L [9] Code de la propriété intellectuelle, Article L [10] Code de la propriété intellectuelle, Article L [11] Code de la propriété intellectuelle, Article L [12] Code de la propriété intellectuelle, Article L [13] Code de la propriété intellectuelle, Article L [14] Code de la propriété intellectuelle, Article L [15] Wikipedia. Le droit partrimonial. auteur#le_ droit_patrimonial. [16] Marc Baribeau et Jacques Laurendeau. Les exceptions à la Loi sur le droit d auteur (L.R.C., c. C-42) concernant les établissements d enseignement. aut/except.html. [17] Wiktionnaire. incessible. [18] Code de la propriété intellectuelle, Article L [19] Code de la propriété intellectuelle, Article L [20] Inc. Free Software Foundation. GNU Free Documentation License. 51 Franklin St, Fifth Floor, Boston, MA USA.

INTRODUCTION : NOTIONS PRÉALABLES

INTRODUCTION : NOTIONS PRÉALABLES INTRODUCTION : NOTIONS PRÉALABLES Avant de pouvoir clairement distinguer les différents types de création dont vos salariés peuvent être les auteurs, et leurs régimes juridiques distincts, il convient

Plus en détail

Droit et bibliothèque. ABF 2015-2016 Élisabeth FABART

Droit et bibliothèque. ABF 2015-2016 Élisabeth FABART Droit et bibliothèque ABF 2015-2016 Élisabeth FABART 1 Sommaire 1. Le droit d auteur : généralités 2. Droits et collections des bibliothèques 3. Droit et documents de communication Droit et animations

Plus en détail

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques DROIT > Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques Décembre 2014 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI

N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, portant mise en œuvre de la directive n 91/250/C.E.E.

Plus en détail

Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques*

Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques* ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OMPI) Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques* du 9 septembre 1886, complétée à Paris le 4 mai 1896, révisée à

Plus en détail

Les nouveaux régimes applicables à la protection des logiciels

Les nouveaux régimes applicables à la protection des logiciels 1 Les nouveaux régimes applicables à la protection des logiciels Introduction: historique: L1957 - L1985 (25 ans)- L1994 (50 ans et décompilation) - L1998 (70 ans) Ne concerne pas les bases de données

Plus en détail

Maroc. Droits d auteur et droits voisins

Maroc. Droits d auteur et droits voisins Droits d auteur et droits voisins Loi n 02-2000 Partie 1- Le droit d auteur Chapitre 1 - Dispositions introductives Art.1.- Les termes utilisés dans cette loi et leurs diverses variantes ont les significations

Plus en détail

GNU GPL (general public license) par la Free software fondation)

GNU GPL (general public license) par la Free software fondation) Tableau récapitulatif des principales licences Open source Note : le terme «dérivé» employé dans le tableau résulte de la traduction de «derivated work» et n est donc pas à confondre avec la notion d œuvre

Plus en détail

ACCORD PORTANT SUR LES CONDITIONS DE CESSION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DES ARTISTES INTERPRETES AU SEIN DE RADIO FRANCE

ACCORD PORTANT SUR LES CONDITIONS DE CESSION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DES ARTISTES INTERPRETES AU SEIN DE RADIO FRANCE ACCORD PORTANT SUR LES CONDITIONS DE CESSION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DES ARTISTES INTERPRETES AU SEIN DE RADIO FRANCE PREAMBULE Radio France est une société nationale de programme qui conçoit,

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 26 novembre 2009. S o m m a i r e DÉPÔT LÉGAL

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 26 novembre 2009. S o m m a i r e DÉPÔT LÉGAL MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3937 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 225 26 novembre 2009 S o m m a i r e DÉPÔT LÉGAL Règlement grand-ducal

Plus en détail

CHARTE DE L UTILISATION DES MOYENS ET RÉSEAUX INFORMATIQUES DU DJCE DE RENNES

CHARTE DE L UTILISATION DES MOYENS ET RÉSEAUX INFORMATIQUES DU DJCE DE RENNES CHARTE DE L UTILISATION DES MOYENS ET RÉSEAUX INFORMATIQUES DU DJCE DE RENNES Introduction La Charte a été élaborée à destination des étudiants du DJCE de Rennes. Elle vient compléter la Charte pour l'utilisation

Plus en détail

Images fixes et vidéo sur internet. Droits et devoir des utilisateurs

Images fixes et vidéo sur internet. Droits et devoir des utilisateurs Images fixes et vidéo sur internet Droits et devoir des utilisateurs Les photos et images Utilisation personnelle des images dans le cadre familiale = Copie privée (autorisée) Attention : la diffusion

Plus en détail

COMMUN TC 8 II ARIF T

COMMUN TC 8 II ARIF T T A R I F C O M M U N TC 8 II 1 TARIF COMMUN TC 8 II Reprographie dans les bibliothèques 1 Objet du tarif 1.1 Le tarif commun 8 II définit le champ d application, fixe les conditions et les redevances

Plus en détail

L APERÇU DES NOTIONS GENERALES DE DROIT D AUTEUR ET DE DROITS CONNEXES. Document établi par le Bureau international de l OMPI

L APERÇU DES NOTIONS GENERALES DE DROIT D AUTEUR ET DE DROITS CONNEXES. Document établi par le Bureau international de l OMPI L APERÇU DES NOTIONS GENERALES DE DROIT D AUTEUR ET DE DROITS CONNEXES Document établi par le Bureau international de l OMPI TABLE DES MATIERES Page I. NOTIONS GÉNÉRALES DE DROIT D AUTEUR... 2 A. Introduction...

Plus en détail

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT)*

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT)* (Ce texte remplace celui classé précédemment sous le même numéro de cote.) ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OMPI) Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT)* (adopté à Genève le

Plus en détail

Propriété, protection et valorisation des Résultats des recherches réalisées au sein de l'université de Liège. 1. Règlement général : actualisation

Propriété, protection et valorisation des Résultats des recherches réalisées au sein de l'université de Liège. 1. Règlement général : actualisation Conseil d'administration DOC. 17.908bis/CA/18.11.2015 Propriété, protection et valorisation des Résultats des recherches réalisées au sein de l'université de Liège 1. Règlement général : actualisation

Plus en détail

Archives et droit d auteur Ivan Cherpillod, avocat, prof. UniL

Archives et droit d auteur Ivan Cherpillod, avocat, prof. UniL Droit d auteur Archives et droit d auteur Ivan Cherpillod, avocat, prof. UniL Protège les œuvres littéraires et artistiques, y.c. les œuvres scientifiques et les recueils, traductions, adaptations sans

Plus en détail

La gestion des droits d auteur par l entreprise. 28 juin 2012 à la Fédération des Scop de la communication

La gestion des droits d auteur par l entreprise. 28 juin 2012 à la Fédération des Scop de la communication La gestion des droits d auteur par l entreprise 28 juin 2012 à la Fédération des Scop de la communication Principe du DA Auteur, créateur, graphiste Contenu Collectif d auteurs, créateurs, graphistes Article

Plus en détail

Le droit des logiciels

Le droit des logiciels Le droit des logiciels Valérie HOSPITAL CNRS/DAJ Les Rencontres CNRS de l Innovation «Collaboration public - privé pour la valorisation de logiciels» - 15 juin 2011 LE DROIT LIE AUX LOGICIELS Protection

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE LOI ------ EXPOSE DES MOTIFS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la culture et de la communication NOR : MCCX0300082L/B1 PROJET DE LOI relatif au droit d auteur et aux droits voisins dans la société de l information ------ EXPOSE DES

Plus en détail

DIRECTIVE 2600-005. Comité de direction de l Université

DIRECTIVE 2600-005. Comité de direction de l Université DIRECTIVE 2600-005 TITRE : ADOPTION : Directive relative à la reproduction et à la présentation à des fins d enseignement d œuvres protégées par le droit d auteur Comité de direction de l Université ENTRÉE

Plus en détail

Décision n 2010-72/75/82 QPC du 10 décembre 2010. M. Alain D. et autres

Décision n 2010-72/75/82 QPC du 10 décembre 2010. M. Alain D. et autres Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-72/75/82 QPC du 10 décembre 2010 M. Alain D. et autres La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel, le 22 septembre 2010,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Etant désignée ci-après l «Utilisateur» l entité souhaitant accéder à la Plateforme OpenAltaRica selon les modalités telles que décrite dans le présent document. Etant

Plus en détail

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996)

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) BGBl. III - Ausgegeben am 17. März 2010 - Nr. 22 1 von 7 Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) Table de matiére Préambule

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS)

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) INTRODUCTION Heaventys est une solution de billetterie en ligne, destinée à des

Plus en détail

Author s Image Licence d Utilisation de l Utilisateur Finale

Author s Image Licence d Utilisation de l Utilisateur Finale Author s Image Licence d Utilisation de l Utilisateur Finale La présente licence d'utilisation a pour objet de définir l'étendue des droits et des obligations qui sont conférés par Author's Image à l'acheteur

Plus en détail

ACCORD D UTILISATION DE LICENCE POUR LES LOGICIELS STONERIDE ELECTRONICS LTD

ACCORD D UTILISATION DE LICENCE POUR LES LOGICIELS STONERIDE ELECTRONICS LTD ACCORD D UTILISATION DE LICENCE POUR LES LOGICIELS STONERIDE ELECTRONICS LTD EN OBTENANT UN CODE D ACTIVATION ET EN L ENTRANT AFIN D ACTIVER LE LOGICIEL DU PROGRAMME ET EN INSERANT UNE CLE DE VERROUILLAGE

Plus en détail

Internet Charte d'utilisation sur le lieu de travail

Internet Charte d'utilisation sur le lieu de travail Internet Charte d'utilisation sur le lieu de travail Ce document permet de préciser les conditions d'utilisation d'internet dans le respect des droits et libertés de chacun Modèle de charte d utilisation

Plus en détail

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat :

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat : QU EST-CE QUE LE PLAGIAT? Le plagiat est l action de «Piller les œuvres d autrui en donnant pour siennes les parties copiées» Le Petit Larousse 2013. C est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES TRANSPOSITIONS DE LA DIRECTIVE 2001/29/CE

TABLEAU DE COMPARAISON DES TRANSPOSITIONS DE LA DIRECTIVE 2001/29/CE TABLEAU DE COMPARAISON DES TRANSPOSITIONS DE LA DIRECTIVE 2001/29/CE Etat membre Allemagne - Loi du 9 juillet 2003, transposition des dispositions obligatoires du texte) - Adoption d un nouveau projet

Plus en détail

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996)

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) Table des matiéres Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) Préambule Article premier Rapports avec la Convention de Berne Article 2 Étendue de la protection au titre du droit d auteur

Plus en détail

Contrat de licence d'utilisation de logiciel

Contrat de licence d'utilisation de logiciel Contrat de licence d'utilisation de logiciel Entre les soussignés La société, au capital de euros, ayant son siège social à, immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de, le sous le numéro,

Plus en détail

1. Rappel de législation

1. Rappel de législation Mis à jour le 17/04/2012 1/6 SYNTHÈSE SUR LES DROITS AUDIOVISUELS EN MÉDIATHÈQUE 1. Rappel de législation Code de la propriété intellectuelle (loi n 92-597 du 1/7/1992) regroupant la Loi du 11/3/1957 sur

Plus en détail

DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL

DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL du 29 octobre 1993 relative à l harmonisation de la durée de protection du droit d auteur et de certains droits voisins LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, vu le traité

Plus en détail

Changements apportés à la Loi sur le droit d auteur par suite de l adoption du projet de loi C-11 et s appliquant aux services d archives

Changements apportés à la Loi sur le droit d auteur par suite de l adoption du projet de loi C-11 et s appliquant aux services d archives Changements apportés à la Loi sur le droit d auteur par suite de l adoption du projet de loi C-11 et s appliquant aux services d archives Après plusieurs faux départs et des années de discussion et de

Plus en détail

Règlement du Concours Vidéo : «FREE TIME VIDÉO» 2015

Règlement du Concours Vidéo : «FREE TIME VIDÉO» 2015 Règlement du Concours Vidéo : «FREE TIME VIDÉO» 2015 ARTICLE 1. Organisation La Ville de Mérignac par le service cohésion urbaine et sociale et le Bureau Information Jeunesse, organise un concours de court-métrage

Plus en détail

Bonnes pratiques et respect du droit d auteur

Bonnes pratiques et respect du droit d auteur Bonnes pratiques et respect du droit d auteur Présenté par Hélène Lauzon, MBibl. 2011 2 Propriété intellectuelle ou droit d auteur? La propriété intellectuelle inclut : Le droit d auteur, Les droits voisins

Plus en détail

Qui en sont les contributeurs?

Qui en sont les contributeurs? fiche pratique DE LA CAPTATION D UN SPECTACLE À SON EXPLOITATION Difficile d improviser une captation, plus difficile encore de (pouvoir) l exploiter sans avoir fait un point sur la législation applicable

Plus en détail

«L AFFAIRE GOOGLE NEWS»

«L AFFAIRE GOOGLE NEWS» «L AFFAIRE GOOGLE NEWS» Les décisions 1 dans l affaire introduite par Copiepresse 2 contre Google ont déjà fait couler beaucoup d encre et ont été le sujet de très nombreux commentaires et d analyses,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Droit d auteur Droit voisin Internet Circulaire de la DACG n 2007-1/G3 du 3 janvier 2007 présentant et commentant les dispositions pénales de la loi n 2006-961 du 1 er août 2006 relative au droit d auteur

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL

LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL ENTRE: L'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, Etablissement Public à Caractère Scientifique Culturel et Professionnel, dont le siège social est 55 avenue

Plus en détail

Conditions générales de licence de logiciel

Conditions générales de licence de logiciel Conditions générales de licence de logiciel 1. Préambule MAÏDOTEC est titulaire des droits de propriété intellectuelle et de commercialisation sur le logiciel décrit dans les conditions particulières associées

Plus en détail

FLIT-IN: CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

FLIT-IN: CONDITIONS GENERALES D UTILISATION FLIT-IN: CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Les mentions légales Le site Internet www.flit-in.com est détenu et exploité par la S.A.S FLIT-IN (ci-après «La Société» ou «Notre Société»), société de droit

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU FREE FACTORY au 25/11/2015

CONDITIONS D UTILISATION DU FREE FACTORY au 25/11/2015 CONDITIONS D UTILISATION DU FREE FACTORY au 25/11/2015 Article 1 - Définitions Les mots et expressions, ci-après auront, dans le cadre des présentes conditions d utilisation, la signification suivante

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

Accès au site. Droits de propriété intellectuelle. Titularité des droits

Accès au site. Droits de propriété intellectuelle. Titularité des droits Le présent site accessible à l adresse http://www.aideauxfamilles.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de l association pour l aide aux familles. Il est édité par l association pour l aide aux familles,

Plus en détail

Exemple de Contrat d édition

Exemple de Contrat d édition Exemple de Contrat d édition August 2007 Entre L Auteur Et L Editeur Désignés ci-dessous par «Les Parties» Il est convenu ce qui suit : Préambule Le présent accord porte sur la publication d oeuvres scientifiques

Plus en détail

Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur

Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur février 2013 TABLE DES MATIÈRES I. INTRODUCTION...1 II. DROITS ET LIBERTÉS GÉNÉRAUX...1 A. Documents pour lesquels

Plus en détail

Droit et Logiciels: une introduction

Droit et Logiciels: une introduction INRIA Sophia-Antipolis DREAM et RE-V stephane.dalmas@sophia.inria.fr 1 Le logiciel et le droit Régir tous les rapports entre le développeur et ses utilisateurs Droits des auteurs: droit de la propriété

Plus en détail

La Grande Bibliothèque du Droit. Charte

La Grande Bibliothèque du Droit. Charte La Grande Bibliothèque du Droit Charte Préambule La Grande Bibliothèque du Droit (ci-après «GBD») édite un site internet, accessible à l adresse : www.lagbd.fr permettant l accès, la consultation et la

Plus en détail

Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale

Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale Code des usages pour la traduction d une œuvre théâtrale Proposé par la Préambule La traduction se révèle être une activité essentielle pour la découverte et la diffusion d œuvres théâtrales étrangères,

Plus en détail

Licence données culturelles

Licence données culturelles Licence données culturelles 1. Définitions Acceptant : la ou les personne(s) physique(s) ou morale(s) ou entité(s) qui exercent sur les Données les droits accordés par cette Licence et qui n ont pas précédemment

Plus en détail

Avis n 2014-1 relatif à l exception de copie privée des programmes télévisés.

Avis n 2014-1 relatif à l exception de copie privée des programmes télévisés. Avis n 2014-1 relatif à l exception de copie privée des programmes télévisés. Le Collège de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet, Vu la directive 2001/29/CE

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/9/23 ORIGINAL : RUSSE DATE : 20 DÉCEMBRE 2013 Comité consultatif sur l application des droits Neuvième session Genève, 3 5 mars 2014 APPLICATION DES DROITS RELATIFS AUX ŒUVRES AUDIOVISUELLES

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL LIBRE CeCILL

CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL LIBRE CeCILL CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL LIBRE CeCILL Avertissement Ce contrat est une licence de logiciel libre issue d une concertation entre ses auteurs afin que le respect de deux grands principes préside à

Plus en détail

Protéger ses inventions par brevet

Protéger ses inventions par brevet Protéger ses inventions par brevet 1 - Que peut-on protéger par brevet? L objet de la protection Les conditions de brevetabilité Les exclusions à la brevetabilité 2 - Comment protéger votre invention?

Plus en détail

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES la recherche biomédicale ou recherche sur la personne p4 p6 p6 p8 p 10 p 10 p 11 p 12 Quoi? Pourquoi? Comment? Étape par étape Pour préparer la recherche Lorsque

Plus en détail

Directive sur le dépôt légal des publications produites par la Commission scolaire

Directive sur le dépôt légal des publications produites par la Commission scolaire Directive sur le dépôt légal des publications produites par la Commission scolaire Département responsable Administration générale Entrée en vigueur : 1 er janvier 2003 Référence: Loi sur la bibliothèque

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION SITE EITEUM.COM

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION SITE EITEUM.COM I - ACCEPTATION DES CONDITIONS D UTILISATION CONDITIONS GENERALES D UTILISATION SITE EITEUM.COM ELITEUM GROUP, société par action simplifiée au capital de 5.000 euros, dont le siège social est 20 rue Hippolyte

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle

Collège d autorisation et de contrôle Collège d autorisation et de contrôle Recommandation relative à la transparence des éditeurs de services de médias audiovisuels 1. Antécédents Les éditeurs de services de médias audiovisuels sont tenus

Plus en détail

Guide pour le traitement des données personnelles dans le secteur privé

Guide pour le traitement des données personnelles dans le secteur privé Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence PFPDT Guide pour le traitement des données personnelles dans le secteur privé Août 2009 Feldeggweg 1, 3003 Berne Tél. 058 463 74 84, Fax

Plus en détail

Contrat d édition relatif à la publication sur MemoFlash

Contrat d édition relatif à la publication sur MemoFlash Contrat d édition relatif à la publication sur MemoFlash Entre L utilisateur du site internet MemoFlash qui souscrit au module contributeur, ci-après dénommé l Auteur, d une part et La société Smart Academy

Plus en détail

Pour les besoins de la présente Licence, chacun des termes ci-après définis s entend au sens de la définition qui suit :

Pour les besoins de la présente Licence, chacun des termes ci-après définis s entend au sens de la définition qui suit : LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL ACOUSYS V2 La présente licence d utilisation du Logiciel ACOUSYS V2 est téléchargeable à tout moment et gratuitement sur le site internet ftp://ftp.grenoble.cstb.fr/public/acousys/licences/

Plus en détail

1.1. L Auteur a proposé à la Revue un article de sa création dont le titre est...

1.1. L Auteur a proposé à la Revue un article de sa création dont le titre est... Contrat d édition Entre les soussignés : M Demeurant : ci-après dénommé «l Auteur», d une part ET la revue «Cahiers de la sécurité» Dont le siège est : École Militaire - 1 place Joffre - 75007 Paris représentée

Plus en détail

8 F 10. Règlement intérieur. I. Hygiène et sécurité 8-101 G

8 F 10. Règlement intérieur. I. Hygiène et sécurité 8-101 G (1) L établissement d un règlement intérieur est obligatoire dans les entreprises ou établissements où sont employés habituellement au moins 20 salariés. Règlement intérieur Voir commentaire -1 Le règlement

Plus en détail

Loi sur les dessins et modèles

Loi sur les dessins et modèles Loi sur les dessins et modèles (no 125 du 13 avril 1959, modifiée en dernier lieu par la loi no 116 de 1994)* TABLE DES MATIÈRES** Chapitre I er : Chapitre III : Chapitre III : Chapitre IV : Section 1

Plus en détail

Qualité (cochez la case correspondante) : Madame Mademoiselle Monsieur

Qualité (cochez la case correspondante) : Madame Mademoiselle Monsieur Contrat de Cession de Droit d Auteur ENTRE LES SOUSSIGNES : SAVOIR FAIRE PRODUCTIONS Entreprise Individuelle immatriculée au RCS de GAP sous le numéro 432 601 268 00035 (APE 9003B) domiciliée BP 70116

Plus en détail

Abonnement Infonet Contrat d adhésion

Abonnement Infonet Contrat d adhésion Abonnement Infonet Contrat d adhésion Le présent Contrat d adhésion régit les rapports entre : La Société d Encouragement à l élevage du Cheval Français, association loi 1901, dont le siège social est

Plus en détail

Apple Computer, Inc. Contrat de licence du logiciel AppleWorks 6 Licence individuelle

Apple Computer, Inc. Contrat de licence du logiciel AppleWorks 6 Licence individuelle Apple Computer, Inc. Contrat de licence du logiciel AppleWorks 6 Licence individuelle LISEZ ATTENTIVEMENT CE CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL (LA «LICENCE») AVANT DE CLIQUER SUR LE BOUTON "ACCEPTER" CI-DESSOUS.

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Pierre MASSOT, Avocat au Barreau de Paris Vanessa GODIER, Avocat au Barreau de Paris

Pierre MASSOT, Avocat au Barreau de Paris Vanessa GODIER, Avocat au Barreau de Paris Pierre MASSOT, Avocat au Barreau de Paris Vanessa GODIER, Avocat au Barreau de Paris Salon Pack & Gift Cadeaux promotionnels et packaging, identification et évaluation des risques en matière de propriété

Plus en détail

Licence de réutilisation

Licence de réutilisation Licence de réutilisation des informations publiques de l'institut national de la propriété industrielle Jurisprudence judiciaire française Décisions de l INPI Opposition Marques Version du 01/10/2014 INPI

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE --------o0o--------- AUTORITE DE REGULATION DE LA POSTE ET DES TELECOMMUNICATIONS --------o0o--------

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE --------o0o--------- AUTORITE DE REGULATION DE LA POSTE ET DES TELECOMMUNICATIONS --------o0o-------- REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE --------o0o--------- AUTORITE DE REGULATION DE LA POSTE ET DES TELECOMMUNICATIONS --------o0o-------- CAHIER DES CHARGES DEFINISSANT LES CONDITIONS ET MODALITES

Plus en détail

Mandat de protection future

Mandat de protection future N 13592*02 LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE NE PEUT PRENDRE EFFET QUE LORSQU IL EST ETABLI QUE LE MANDANT NE PEUT PLUS POURVOIR SEUL A SES INTERETS Mandat de protection future (Articles 477 à 488 et 492

Plus en détail

Numéro du rôle : 2841. Arrêt n 155/2004 du 22 septembre 2004 A R R E T

Numéro du rôle : 2841. Arrêt n 155/2004 du 22 septembre 2004 A R R E T Numéro du rôle : 2841 Arrêt n 155/2004 du 22 septembre 2004 A R R E T En cause : le recours en annulation de la loi du 12 mai 2003 concernant la protection juridique des services à accès conditionnel et

Plus en détail

N 148 SÉNAT. 26 mai 2016 PROPOSITION DE LOI. visant à renforcer la liberté, l indépendance et le pluralisme des médias. (procédure accélérée)

N 148 SÉNAT. 26 mai 2016 PROPOSITION DE LOI. visant à renforcer la liberté, l indépendance et le pluralisme des médias. (procédure accélérée) N 148 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2015-2016 26 mai 2016 PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la liberté, l indépendance et le pluralisme des médias. (procédure accélérée) Le Sénat a modifié, en première

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE: CÉGEP, corporation légalement constituée en vertu des lois du Québec, ayant sa place d affaires au directeur général, dûment autorisé à agir tel qu il le déclare; (ci-après

Plus en détail

Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur

Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur La loi régissant le droit d auteur au Canada a changé en raison 1) d une modification à la Loi sur le droit d auteur adoptée par le Parlement

Plus en détail

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise FICHE N 27 LES INFRACTIONS SEXUELLES DONT SONT VICTIMES LES MINEURS I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise Ces agressions sont punies quel que

Plus en détail

Notions de base relatives aux brevets. Abidjan, Côte d Ivoire 16 17 juin 2009

Notions de base relatives aux brevets. Abidjan, Côte d Ivoire 16 17 juin 2009 Notions de base relatives aux brevets Abidjan, Côte d Ivoire 16 17 juin 2009 Propriété intellectuelle Propriété industrielle Convention de Paris (1883) Droit d auteur et droits voisins Convention de Berne

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9671) sur le réseau communautaire d'informatique médicale (e-toile) (K 3 07) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Objet

Plus en détail

Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile»

Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile» Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile» I] Objet. Le présent règlement a pour objet de définir les conditions et modalités d exploitation de la marque collective dénommée «Tarif social mobile».

Plus en détail

GUIDE SUR LE DROIT D AUTEUR LE DROIT À L IMAGE PARCOURS TRANS

GUIDE SUR LE DROIT D AUTEUR LE DROIT À L IMAGE PARCOURS TRANS GUIDE SUR LE DROIT D AUTEUR ET LE DROIT À L IMAGE DANS LE CADRE DES PARCOURS TRANS QUELQUES NOTIONS DE BASE Le droit Civil - droit à l image Le droit à l'image est le droit de toute personne physique à

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Préambule et Champ d Application: Charly Jucquin a développé le site Web (www.cap-coherence.fr) destiné à fournir un vaste

Plus en détail

II Dans quel cadre, ces accords? Dans quel but sont ils conclus? Le problème des entreprises bénéficiant d une forte puissance de marché.

II Dans quel cadre, ces accords? Dans quel but sont ils conclus? Le problème des entreprises bénéficiant d une forte puissance de marché. Les accords de licence Introduction Les droits de propriété industrielle sont des «droits réels». Les contrats gérant ces droits sont donc basés sur les principes du droit des obligations. Si l on se réfère

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE MEMBRE 2013

CONTRAT DE LICENCE MEMBRE 2013 CONTRAT DE LICENCE MEMBRE 2013 Entre humanitarianprotection.org, situé 2 Rue Saint Eusebe, 69003 Lyon (France), représenté par son Directeur François Pelcran, d une part et l utilisateur ci-après dénommé

Plus en détail

UltraBackup NetStation 4. Gestion des licences

UltraBackup NetStation 4. Gestion des licences UltraBackup NetStation 4 Gestion des licences Table des matières 1 Gestion des licences utilisateurs... 3 1.1 Présentation... 3 1.2 Fonctionnement et durée de la période d essai... 3 1.3 Code d enregistrement...

Plus en détail

L achat d art. Bonnes pratiques et outils groupe BNP Paribas

L achat d art. Bonnes pratiques et outils groupe BNP Paribas L achat d art Bonnes pratiques et outils groupe BNP Paribas 1 Définition de l achat d art Qu est-ce que c est? Qui pratique? Qu est-ce qu on achète? Cadre juridique de l œuvre d art Rappel sur la propriété

Plus en détail

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique Guide pratique pour la rédaction des offres d emploi Département Internet / Direction de la Réglementation Copyright 2010, Pôle emploi 1 Sommaire Introduction

Plus en détail

Journée géomatique 16/12/2013

Journée géomatique 16/12/2013 Journée géomatique 16/12/2013 Comment garantir le partage de l'information géographique? Maÿlis RIGOT (Juriste) / Elodie GONDRAN (géomaticienne) Qui a le droit d'utiliser, de diffuser les données dans

Plus en détail

Contrat de cession de droits d auteur «artiste professionnel»

Contrat de cession de droits d auteur «artiste professionnel» Contrat de cession de droits d auteur «artiste professionnel» entre la Sté SHOOT&PRINT Sarl propriétaire du site www.my-art-book.com RCS Mulhouse TI530 582 170 Siège social : 33, rue de Ranspach 68550

Plus en détail

CONCOURS D AFFICHE 2014. Changez d air! REGLEMENT

CONCOURS D AFFICHE 2014. Changez d air! REGLEMENT CONCOURS D AFFICHE 2014 REGLEMENT Article 1 Dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement de la Région Poitou-Charentes, le concours d affiches s inscrit dans la fiche 4.2 intitulée «La qualité de

Plus en détail

Termes du contrat de licence d'un logiciel Microsoft

Termes du contrat de licence d'un logiciel Microsoft Termes du contrat de licence d'un logiciel Microsoft Windows XP Embedded Runtime Les présents termes du contrat de licence constituent un contrat entre vous et [OEM]. Lisez-les attentivement. Ils portent

Plus en détail

Pourquoi un concours de pocket-films à la médiathèque?

Pourquoi un concours de pocket-films à la médiathèque? Pourquoi un concours de pocket-films à la médiathèque? Quand la bibliothèque de Saint-Pierre devient médiathèque, elle choisit résolument la modernité et s inscrit dans le vaste mouvement des technologies

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER Les moyens modernes de diffusion et de traitement de l informatique étant devenus des supports essentiels de la pédagogie moderne,

Plus en détail

L artiste. Spectacle vivant

L artiste. Spectacle vivant L artiste Du Spectacle vivant L artiste du spectacle vivant Il peut être : - Salarié - Inscrit au registre du commerce - Auto- entrepreneur - Bénévole / Amateur L artiste salarié L article L.7121-3 (anc.

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail