FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste"

Transcription

1 Poste occupé par : Depuis le : DOMAINE : médical Médecine d urgence INTITULE DU METIER Correspondance statutaire Qualification Corps des médecins Hospitaliers Exigences sur le poste Travail en 6 H UHCD, Aide à l Accueil des urgences et SMUR DEFINITION GENERALE DU POSTE Les médecins du service des assurent à tour de rôle une présence médicale selon l organisation suivante : - 2 séniors sur les urgences et le SMUR de Langon 24h / 24h - 1 sénior sur les urgences de La Réole de 8h00 à 20h00-1 sénior sur l UHCD de Langon de 8h30 à 14h30 les jours ouvrables. Les missions des urgentistes sont les suivantes :! Organiser l accueil médical ;! Réaliser des soins d urgence et des sorties SMUR;! Décider et organiser les transports internes et externes concernant les urgences ;! Assurer la responsabilité médicale des lits d UHCD ;! Assurer une mission d éducation, de conseil et de formation.! En outre, prendre en charge les urgences vitales des services de l établissement ; en collaboration avec les médecins anesthésistes et les praticiens concernés 1- Fonctionnement de l UHCD Le service d UHCD est composé de 5 chambres dont une chambre (n 1) peut être doublée en cas de tension hospitalière ; cette dernière est également dédiée en priorité à la pédiatrie. Un infirmier et un aide soignant de l équipe des urgences sont présents 24 heures sur 24, avec un roulement par périodes de 12 heures. Un médecin urgentiste assure une présence de 8h30 à 14h30 les jours ouvrables. Le week end, un des deux médecins urgentistes postés aux urgences et au SMUR vient prendre en charge les patients de l UHCD dès que l activité des urgences le permet. Une secrétaire médicale consacre un mi-temps pour l UHCD.

2 2- Rappel des critères d admission en UHCD! Selon les recommandations de la SFMU (Société Française de Médecine d Urgence), pour être admis en UHCD, les patients doivent appartenir à l un des 4 groupes suivants : Groupe 1 : retour à domicile prévu dans les 24h, Groupe 2 : mise en observation avant orientation, Groupe 3 : en attente de lit d hospitalisation conventionnelle disponible, Groupe 4 : admission pour valorisation de l activité.! Concernant la valorisation de l activité, la facturation d un séjour en UHCD est autorisée si trois conditions sont cumulées («circulaire frontière» du 15/06/2010) : - L état du patient présente un caractère instable ou un diagnostic incertain ; et - Nécessite une surveillance médicale et un environnement paramédical délivrés dans le seul cadre d une hospitalisation ; et - Nécessite la réalisation d examens complémentaires ou d actes thérapeutiques.! En pratique, les symptômes ou diagnostics les plus fréquents entrainant une hospitalisation en UHCD sont : - Troubles du comportement ou neurologiques liés à une alcoolisation aigue - Intoxication médicamenteuse (volontaire ou non) - Douleur thoracique - Surveillance de traumatisme crânien - Colique néphrétique - Symptômes digestifs (douleurs abdominales, ) - Convulsions - Patients instables en attente de transfert vers un service spécialisé, hors CH Sud Gironde 3- Le dossier patient de l UHCD La prise en charge du patient est tracée dans le dossier informatisé SILLAGE. L observation médicale du séjour se trouvera soit dans le dossier «SILLAGE URGENCE», soit dans le dossier spécifique «UHCD», selon plusieurs cas de figures : - Patients admis administrativement et couchés en UHCD, en semaine : dossier «sillage UHCD» - Patients admis administrativement et couchés en UHCD, le week end et jours, fériés : dossier «sillage» - Patients admis administrativement et non couchés en UHCD : dossier «sillage Urgence» Pour être le reflet d une bonne prise en charge médicale et paramédicale, mais aussi le reflet d un effort de soins justifiant une facturation en UHCD, la qualité du dossier patient doit être optimale. Ainsi, doivent être tracés impérativement : - Des prescriptions médicales et leur réalisation - Une surveillance infirmière, le plus souvent multiparamétrique (au minimum 2 prises de constantes) - Une observation médicale complète avec conclusion et compte rendu d hospitalisation (CRH) - Une cotation des actes CCAM (ex : DEQP007 : surveillance pouls, TA, SPO2)

3 DESCRIPTION DES ACTIVITES spécifiques au poste Le médecin assure différentes missions. Élabore un diagnostic ; Prend en charge médicalement le patient ; Demande la réalisation d examens complémentaires ; Peut faire appel à des avis spécialisés ; Trace sa prise en charge dans le dossier du patient ; Organise, avec l infirmière, la sortie du patient (retour à domicile, mutation vers un service en interne, ou transfert vers un établissement extérieur) ; Rédige le compte rendu d hospitalisation (CRH) ; Si transfert du patient : - Contacte le service d admission ; - Appelle le médecin responsable du service dans lequel le patient est muté ou transféré. 1- Prise en charge des patients UHCD! Vérifier rapidement si l orientation du patient en UHCD est correcte selon le diagnostic et l évolution clinique (cf critères d hospitalisation en UHCD) - si non, réorienter le patient en prévenant le praticien et le service qui en deviennent responsables - muter administrativement le dossier vers l UF appropriée - organiser dès que possible, le départ du patient vers son service destinataire! Dossier UHCD : - Prendre en compte le dossier complet du patient : résultats d examens biologiques, d imagerie, dossier des urgences ou d autres services - Remplir le dossier spécifique à l UHCD : nouvelle observation médicale, suivi éventuel et conclusion exceptions : départs programmés tôt en matinée, patients redirigés vers une autre UF procédure : rester dans le dossier sillage urgences, rédiger une feuille de suivi sur dossier, éditer un nouveau compte rendu urgences et supprimer le précédent. - Générer un compte rendu hospitalisation (CRH) en collaboration avec la secrétaire de l UHCD! Sortie du patient : - Le patient sort (domicile ou transfert) avec son dossier complet, à savoir : CRH, biologie validée, imagerie interprétée (saufs exceptions), prescriptions médicales si besoin - La secrétaire devra envoyer également le CRH au médecin traitant.

4 2- Prise en charge des urgences vitales des patients hébergés en UHCD La gestion des urgences vitales des patients hébergés en UHCD incombe au médecin de l UHCD, en attendant l arrivée du praticien responsable de ce dernier. 3-Prise en charge des patients reconvoqués pour des examens complémentaires Les malades reconvoqués la journée par les urgentistes pour des explorations complémentaires (scanner, échographie, etc ) seront prise en charge par l urgentiste de l UHCD. 4-Gestion des discordances radiologiques!les examens radiographiques réalisés pendant les horaires de garde, pour les patients des urgences sont annotés par l urgentiste et interprétés secondairement par les médecins radiologues qui doivent confronter alors la conformité des diagnostics radiologiques posés en urgence.!en cas de discordance, les examens sont revus par l urgentiste de l UHCD.!L urgentiste : - contacte les familles et malades pour donner la conduite à tenir - à défaut, contacte le médecin traitant par tous les moyens (téléphone, mail ou courrier) - peut organiser si besoin, des examens complémentaires, des RDV spécialisés ou un retour aux urgences - enfin note dans le dossier sillage urgences du patient, dans la rubrique «suivi» du séjour concerné, ces nouveaux éléments 5-Gestion administrative UHCD!Vérification de la conformité des dossiers UHCD, confère règles de bonne tenue des dossiers UHCD!Vérification des listes des patients transférés de la veille et du WE!Vérifications des listes des patients repérés par la secrétaire et les agents administratifs, afin de les valoriser ou non en UHCD!Vérification du codage CCAM!Compléter et signer tamponner les dossiers ALD des patients en UHCD!Rédiger les certificats médicaux et autres demandes des patients à postériori!répondre aux questions médicales non urgentes 6-Aide médicale au service des urgences-smur!en fonction de l activité du service UHCD et si le service des urgences SMUR est en tension!aide au circuit court des urgences!aide auprès de l IAO, accueil pompiers, médecin d accueil d orientation,!sortie SMUR éventuelle!accueil direct possible dans un lit d UHCD si les boxes des urgences sont saturés

5 - COMPETENCES REQUISES - Savoir faire Savoir faire relationnel CONNAISSANCES ASSOCIEES - En médecine d urgence EXPERIENCE CONSEILLEE Ensemble de connaissances pouvant être appliquées rapidement dans le secteur médecine d urgence Rattachement hiérarchique : Direction de rattachement : POSITION DANS LA STRUCTURE LIEU D EXERCICE Centre Hospitalier Sud Gironde, site de Langon, service des urgences SMUR RELATIONS FONCTIONNELLES - Equipes médicales et paramédicales de l établissement et extérieures - Equipes du secteur psychiatrique - Brancardiers - Agents de sécurité - Service hygiène - Personnels des services médico-techniques, techniques

6 - Logistique - Secrétariats et administration - Pompiers - Ambulanciers privés Poste de travail en 6H Jour Horaires : Jour : 8H 30 14H30 Du Lundi au vendredi CONDITIONS DE TRAVAIL En dehors de ces horaires, AM, nuits, WE et JF, toutes ces missions sont à la charge des médecins de garde aux urgences SMUR de Langon. EVALUATION Une évaluation sera conduite tous les ans sur la base de la fiche métier et la fiche de poste. Les activités décrites peuvent évoluer en fonction des exigences et des évolutions du service public Je soussigné (e), Partie complétée par l agent recruté sur le poste Après avoir pris connaissance de cette fiche de poste déclare vouloir exercer les activités décrites et mettre en œuvre les compétences s y rapportant

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1 Pôle UBAAR : urgences, bloc, ambulatoire, anesthésie et réanimation Hôpital de jour pluridisciplinaire (Livret réalisé par l équipe d infirmières de médecine, validé par le cadre) Galerie sainte Geneviève,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE IDE 0,5 ETP REANIMATION et SURVEILLANCE CONTINUE / 0,5 ETP PMOT

PROFIL DE POSTE IDE 0,5 ETP REANIMATION et SURVEILLANCE CONTINUE / 0,5 ETP PMOT Centre Hospitalier de Dreux PÔLE ANP PROFIL DE POSTE IDE 0,5 ETP REANIMATION et SURVEILLANCE CONTINUE / 0,5 ETP PMOT Version n Nombre de pages : 7 Diffusée le :16/12/2015 Appliquée le : Rédigée par : Mme

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Haute Autorité de Santé 2007

Haute Autorité de Santé 2007 Recommandations professionnelles pour la prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson ( 2ans) Haute Autorité de Santé 2007 www.has-sante.fr Montpellier, 21 novembre 2008 E. Briand-Huchet, centre

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé SMUR / CESU/ SAU/ HTCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2015 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/114

Liège, le 29 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/114 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2015

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

RECRUTE. UN(E) MANIPULATEUR(TRICE) en IMAGERIE MEDICALE. Pôle Médico-Technique. Poste CDD 90% Ci-joint la fiche de poste. Renseignements à :

RECRUTE. UN(E) MANIPULATEUR(TRICE) en IMAGERIE MEDICALE. Pôle Médico-Technique. Poste CDD 90% Ci-joint la fiche de poste. Renseignements à : RECRUTE UN(E) MANIPULATEUR(TRICE) en IMAGERIE MEDICALE Pôle Médico-Technique Poste CDD 90% Ci-joint la fiche de poste Renseignements à : Monsieur Christian RULL Cadre de Santé Imagerie Médicale Pôle Médico-Technique

Plus en détail

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014/080. En vue de pourvoir à 1 poste de data manager (H/F) à mi-temps (19h/sem.)

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014/080. En vue de pourvoir à 1 poste de data manager (H/F) à mi-temps (19h/sem.) Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 02 juillet 2014

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE RESIDENCE HOSPITALIERE DE LA WEISS Définition validée par : Date et Signature : F18 DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE 1. IDENTIFICATION DE LA FONCTION Intitulé exact de la fonction :

Plus en détail

L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR

L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR entretiens avec spécialistes ; échanges avec le CH de rattachement pour la mise en œuvre des formalités concernant la prise en charge sanitaire et

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 7 juillet 2015

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires

LIVRET D ACCUEIL. U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires 1 LIVRET D ACCUEIL U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires 2011 2 SOMMAIRE Définition / Présentation Présentation des locaux Présentation de l équipe médicale et paramédicale Présentation

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé l IDE seul face à une situation de détresse médicale Le contexte Un IDE peut, dans l exercice de sa profession, être confronté à une situation inopinée

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

GESTION DU PATIENT FACTURATION BUREAU DES ENTRÉES

GESTION DU PATIENT FACTURATION BUREAU DES ENTRÉES GESTION DU PATIENT FACTURATION BUREAU DES ENTRÉES MEDICAL INTERFACE propose un ensemble de programmes développés spécifiquement pour le personnel de la Gestion du Patient, du Bureau des Entrées et du service

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE : INFIRMIER (E) POLYVALENT(E)

FICHE DESCRIPTIVE : INFIRMIER (E) POLYVALENT(E) FICHE DESCRIPTIVE : INFIRMIER (E) POLYVALENT(E) DEFINITION DE LA PROFESSION Le rôle de l infirmier(e) polyvalent(e) tel qu il a été défini est de : Définir les besoins des patients, des familles et de

Plus en détail

Organisation des urgences au Centre Médical de Kinshasa

Organisation des urgences au Centre Médical de Kinshasa Organisation des urgences au Centre Médical de Kinshasa Dr Rodolphe AHMED, Médecin directeur Le CMK: localisations Le CMK Centre Hospitalier: Centre privé d urgence Services d hospitalisation (conventionnelle

Plus en détail

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL LE STAGE L alternance réserve une place privilégiée à la formation clinique des étudiants au travers du stage. Dès les prémisses de la réforme, l IFSI a réuni les différents acteurs du partenariat afin

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez

Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez Articulation Urgences - Médecine de ville Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure G.Hernandez Le CH de Moulins-Yzeure Bassin de population: 120 000 hab Semi-rurale, revenus faibles Population agée

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation 17 rue d Hapéténia 64 702 Hendaye cedex Tél : 05 59 20 70 33 Fax : 05 59 48 07 63 direction@stvincentconcha.fr Bienvenue Plan d accès

Plus en détail

e formation en médecine d urgence http://www.efurgences.net

e formation en médecine d urgence http://www.efurgences.net Les infirmiers à l accueil des urgences Dr Mounir Gazzah, Pr Slah Ghannouchi e formation en médecine d urgence Plan : 1. L accueil : définition, qualité 2. Les urgences : définition, types 3. L infirmier(e)

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Liège, le 30 janvier 2012 APPEL INTERNE et ETERNE AU CANDIDATURES

Plus en détail

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION www.dai.fr Découvrez Rééducation & son fonctionnement Un fonctionnement architecturé autour du dossier unique du

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INTOXICATIONS ETHYLIQUES AIGUES AU SERVICE DES URGENCES Site d ETAMPES

PRISE EN CHARGE DES INTOXICATIONS ETHYLIQUES AIGUES AU SERVICE DES URGENCES Site d ETAMPES PRISE EN CHARGE DES INTOXICATIONS ETHYLIQUES AIGUES AU SERVICE DES URGENCES Site d ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 116 Version n 2 Créé le 01-09-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITION Organiser

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 PROCEDURE D ACCUEIL CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8 : CLASSEUR 9 : CLASSEUR 10 : CLASSEUR 11 : SERVICES

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8).

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8). .DG1 Organisation des Etablissements de Soins Service Datamanagement VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. NOS RÉF. DM/RCM-MKG/n.48_07 DATE 09/11/2007 A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical ANNEXE(S)

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Liège, le 30 juin 2011 APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES

Plus en détail

Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5

Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5 Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5 Nom de l établissement Nom de la maternité ou du pôle procédure médicale ou qualité Guide d utilisation du dossier

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les de santé Document élaboré par Jany Malaty-Vaccari membre de la commission hospitalière - Avril 2001 PREAMBULE: page 2 I - Préalable pour la

Plus en détail

Liège, le 16 avril 2014. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014/062

Liège, le 16 avril 2014. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014/062 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 16 avril 2014

Plus en détail

LE CISS NORD-PAS-DE-CALAIS PREND A

LE CISS NORD-PAS-DE-CALAIS PREND A LE CISS NORD-PAS-DE-CALAIS PREND A NOUVEAU POSITION SUR LA PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES EN REGION (SYSTEME DES GARDES LIBERALES-PDSA) MARS 2013 HISTORIQUE Depuis quelques années les associations du

Plus en détail

FICHE DE POSTE AIDE SOIGNANT(E) SOINS A DOMICILE. Aide soignant(e) en soins à domicile

FICHE DE POSTE AIDE SOIGNANT(E) SOINS A DOMICILE. Aide soignant(e) en soins à domicile \\Acceuil\c\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste AIDE SOIGNANTEV5.doc ASSOCIATION DIACONALE NORD ALSACE 10, rue de l église

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

JOURNÉE RÉGIONALE PARCOURS DES SOINS URGENTS

JOURNÉE RÉGIONALE PARCOURS DES SOINS URGENTS JOURNÉE RÉGIONALE PARCOURS DES SOINS URGENTS Session 3 L optimisation de la fluidité du parcours des patients dans les structures d urgence(su) Introduction: Dr François BANDALY, Urgentiste, CH de Vierzon(18)

Plus en détail

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM Dossier de presse Canicule Organisation de l AP-HM Eté 2013 1 Canicule Organisation de l AP-HM pour la prise en charge des patients Durant l été 2003, les hôpitaux français ont été confrontés à la prise

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR. 6 rue Notre Dame

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR. 6 rue Notre Dame ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR 6 rue Notre Dame 69250 Albigny sur Saone Cedex MARS 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE Préambule Ce règlement intérieur définit les conditions d'organisation et de fonctionnement du service d'hospitalisation à domicile. Il précise

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X DEC/GX DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X Ce formulaire de demande concerne les déclarations prévues aux 1 et 3 de l article R.1333-19 du code de la santé

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Diplôme d Ambulancier 1/14 1. CARACTERISTIQUES DE LA SPECIALITE 2. CERTIFICATS PROFESSIONNELS UNITAIRES (CPU) 3. VOIES D ACCES A LA CERTIFICATION 4. DISPOSITIF D EVALUATION

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière Centre Hospitalier Régional d Orléans Centre d Enseignement des Soins d Urgence 45 Formation d adaptation à l emploi des Conducteurs ambulanciers de SMUR de la fonction publique hospitalière Formation

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

INFORMATION DU PATIENT

INFORMATION DU PATIENT Réf /V02 Page 1 sur 7 REVISIONS révision date objet 01 06/02/03 Personnes responsables supplémentaires, modification du texte 02 14/08/03 Modification du texte (aide linguistique pour les patients non

Plus en détail

CH Vichy Imagerie médicale

CH Vichy Imagerie médicale CH Vichy Imagerie médicale Améliorer la fonction planification et programmation Organiser la prise en charge des consultations d orthopédie Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P.

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P. ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY Route de Lyon B.P. 5 25440 QUINGEY Juin 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

quelles conditions? quelles recommandations? Marc GIROUD Paris, le 19 décembre 2013

quelles conditions? quelles recommandations? Marc GIROUD Paris, le 19 décembre 2013 quelles conditions? quelles recommandations? Marc GIROUD Paris, le 19 décembre 2013 - Rédigé à partir des travaux de Samu-Urgences de France, - Enrichi après concertation au sein du CNUH (La régulation

Plus en détail

Salle de déchocage : la check-list du matériel

Salle de déchocage : la check-list du matériel SEBA CORINNE Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE Salle de déchocage : la check-list du matériel Les urgences vitales ne constituent qu une minorité des cas de prise en charge dans un service d urgence,

Plus en détail

DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients

DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients Je soussigné(e) : Nom Prénom : Nom de jeune fille : Adresse actuelle : Code postal / / / Ville

Plus en détail

Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010

Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010 Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010 Préparé par le Groupe de travail sur l information et l évaluation Juin 2010 Tableau 1 : Ensemble d indicateurs

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN. Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table.

LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN. Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table. LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table. Cécile Barrué IDE A L HÔPITAL PURPAN CET EXAMEN SE DÉROULE : Dans une salle de radiologie

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR POUR LA STRUCTURE MICRO CRECHE «A-PE-TI-PA»

REGLEMENT INTERIEUR POUR LA STRUCTURE MICRO CRECHE «A-PE-TI-PA» REGLEMENT INTERIEUR POUR LA STRUCTURE MICRO CRECHE «A-PE-TI-PA» SOMMAIRE 1.La structure... 3 2.Les horaires... 3 3.Les Vacances... 3 4.Enfants :... 3 5.Admission :... 3 6.Fonctionnement... 4 7.Résidents

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION AIDE-SOIGNANT ENSEIGNEMENT

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

PRESENTATION DE L HOPITAL DU VAL DU MADON (HVDM)

PRESENTATION DE L HOPITAL DU VAL DU MADON (HVDM) PRESENTATION DE L HOPITAL DU VAL DU MADON (HVDM) Hôpital local de 356 lits, pavillonnaire, sur 2 sites Site principal à Mirecourt 167 lits d hébergement 29 lits de SSR 8 lits de médecine Site de Mattaincourt

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Page 1 sur 5 FICHE DE POSTE : TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE MEDICAL. Quotité du poste : 100% Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES

Page 1 sur 5 FICHE DE POSTE : TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE MEDICAL. Quotité du poste : 100% Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES Quotité du poste : 100% Rédacteur(s) : N.ZENNAF (CS) C.MOUSSIER (CSS) L.ESTEPA (chef de service) Visa DRH Validé Visa Direction des soins Date de validation

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE DES AUDITS DES STRUCTURES D ACCUEIL DES URGENCES. Commission d évaluation Société Française de Médecine d Urgence

GUIDE METHODOLOGIQUE DES AUDITS DES STRUCTURES D ACCUEIL DES URGENCES. Commission d évaluation Société Française de Médecine d Urgence GUIDE METHODOLOGIQUE DES AUDITS DES STRUCTURES D ACCUEIL DES URGENCES Commission d évaluation Société Française de Médecine d Urgence Catherine Cerfontaine Jeanne Caudron Jean Rottner 1 PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Gestion des violences dans un service des urgences

Gestion des violences dans un service des urgences Gestion des violences dans un service des urgences Patricia GUÉRIN, CSS psy adulte du centre hospitalier de Haute Marne, Sylvie PIERRE, IDE du CHHM au SAU du centre hospitalier général de Chaumont Delphine

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-1221 du 5 octobre 2006 relatif aux personnels médicaux, pharmaceutiques et odontologiques hospitaliers

Plus en détail

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : EHPAD Marcel Jacquelinet Pôle : Personnes âgées Adresse postale :65 route de Dijon 21604 LONGVIC

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

La CIMU un outil de pilotage interne

La CIMU un outil de pilotage interne La CIMU un outil de pilotage interne Temps d attente entre la décision d orientation et le départ du service + 17% + 38% + 24% - 13% - 43% - 25% - 15% DES OUTILS EN PLACE (4) : les Urgences - 14% Agir

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Enfants malades ou hospitalisés

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Enfants malades ou hospitalisés Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Enfants malades ou hospitalisés A. Utilité Le Règlement d Ordre Intérieur proposé informe chaque partie des différents aspects de la garde d

Plus en détail

ANNEXE DI-RHM : ENREGISTREMENT DU PERSONNEL SYNTHESE

ANNEXE DI-RHM : ENREGISTREMENT DU PERSONNEL SYNTHESE ANNEXE A DI-RHM : ENREGISTREMENT DU PERSONNEL SYNTHESE *Les termes en italique font référence à une définition qui précise le concept Enregistrement périodique Enregistrement journalier Objectif recenser

Plus en détail

RÉADAPTATION ET SUITE DE TRAITEMENTS

RÉADAPTATION ET SUITE DE TRAITEMENTS RÉADAPTATION ET SUITE DE TRAITEMENTS BIENVENUE À LA CLINIQUE BOIS-BOUGY Etablissement hospitalier privé de haut standing, notre clinique est spécialisée dans les soins de suite et de réadaptation avec

Plus en détail

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE.

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE. C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste IDE.doc Association Diaconale Nord Alsace CSI WOERTH 10, rue de l église 67360 WOERTH

Plus en détail

TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE

TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE Réunion OMEDIT - ARLIN Auvergne Le 15/04/2014 C. RIMPICI, responsable EOHH Dr VERDIER, PH responsable du pôle de médecine d urgence CH MONTLUCON Qu est ce

Plus en détail

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Claire Savary: Sandrine Dias: CI IDE JFIC La Baule 15 et 16 sept 2011 Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

PÉRIODES DE FORMATION PRATIQUE (PFP) Informations, structure, procédures 2015-2016

PÉRIODES DE FORMATION PRATIQUE (PFP) Informations, structure, procédures 2015-2016 Haute école de santé - HEdS - Genève Filière technique en radiologie médicale PÉRIODES DE FORMATION PRATIQUE (PFP) Informations, structure, procédures 2015-2016 Mario Gianferrari Chargé d enseignement

Plus en détail

INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL

INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL D URGENCE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :

Plus en détail

Liège, le 18 mars 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/055

Liège, le 18 mars 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/055 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 18 mars 2015

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers

Stage Étudiants infirmiers Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : ü La définition du métier «Infirmier» ü Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 ü Le portfolio de l étudiant Version

Plus en détail

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire vous guider Particuliers Partenaires Vous bénéficiez de la CMU complémentaire n Mode d emploi www.msa.fr Vous avez de faibles ressources et, à ce titre, vous bénéficiez de la couverture maladie universelle

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CANTINE, DE LA GARDERIE, DES ACCUEILS PERISCOLAIRES, DES TEMPS D ACTIVITES PERI-EDUCATIFS (T.A.P) DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

REGLEMENT DE LA CANTINE, DE LA GARDERIE, DES ACCUEILS PERISCOLAIRES, DES TEMPS D ACTIVITES PERI-EDUCATIFS (T.A.P) DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Communauté de Communes du Pays Baraquevillois REGLEMENT DE LA CANTINE, DE LA GARDERIE, DES ACCUEILS PERISCOLAIRES, DES TEMPS D ACTIVITES PERI-EDUCATIFS (T.A.P) DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Ce règlement

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY 1, rue du Bosquet BP 85 24400 SAINT -MÉDARD-DE-MUSSIDAN Février 2005 Haute Autorité de santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...

Plus en détail

I - REGLEMENT INTERIUR DU CENTRE PEDIATRIQUE PRIVE SANS BUT LUCRATIF PERSIS

I - REGLEMENT INTERIUR DU CENTRE PEDIATRIQUE PRIVE SANS BUT LUCRATIF PERSIS I - REGLEMENT INTERIUR DU CENTRE PEDIATRIQUE PRIVE SANS BUT LUCRATIF PERSIS TITRE 1 - DES DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le centre pédiatrique Persis est un établissement privé sans but lucratif à

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail