FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot"

Transcription

1 FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

2 INTRODUCTION Nécessité de connaître l état des ganglions axillaires (staging, pronostic) 80% des T1 sont N0 mais 20% sont N+. CA: effets secondaires ++ et diminution de la QOL!!

3 GS= premier ganglion auquel aboutit le drainage lymphatique d une tumeur primitive. Principe: si un envahissement ganglionnaire se produit il «passe» obligatoirement par ce premier relais. Etat GS prédictif de celui des autres ganglions.

4 Indications GS vs CA: Ganglion Sentinel (GS): Pour les ct1-2 N0 Curage axillaire (CA): T3 - T4 cn1 Cancers inflammatoires Et si ganglion sentinel positif??

5 Rappel: métastases ganglionnaires Cellules tumorales isolées (pn0i+) 0,2 mm 10 à 13% de GNS + Micrométastases (pn1mi) 0,2-2 mm 15 à 21% de GNS + Macrométastases > 2 mm 40 à 60% de GNS +

6 CAS CLINIQUE : Mme B. Patiente 65 ans. HTA, hypercholestérolémie. Femoston ATCD fam: / Masse QII G 18 mm ct1n0 MB = CCI grade 1, SBR5, RO et RP 8/8, Neu nég, Ki67 10%. Tumorectomie sein G + exérèse SLN: CCI 17 mm, grade 1, SBR5, RO et RP 8/8, Ki67<10%, Neu nég. 1 SLN nég à l extempo mais envahis par macrométastase après analyse définitive. pt1cn1(sn)m0

7 Cette patiente va bénéficier d une radiothérapie mammaire et d une hormonothérapie. MAIS faut il lui proposer un curage axillaire complémentaire vu GS +?

8 QUESTIONS: Bénéfice du CAc? En terme de contrôle local En terme de SSR et SG

9 CA vs pas de CA en cas de GS +: Etude ACOSOG Z0011 Etude de phase 3, randomisée multicentrique (115 sites) Mai Déc 2004 Critères de jugement (non infériorité): Principal: Survie globale (SG) Secondaire: Survie sans récidive (SSR) et récidives locales 891 F avec Tt conservateur et GS CAc vs 446 sans CAc Groupes identiques: âge, stade, caractéristiques tumorales (RH, SBR, ELV, type), Tt adj Suivi médian de 6,3 ans Giuliano et al, JAMA 2011

10 ACOSOG Z0011: critères d inclusion Inclusion Exclusion T1-2 cn0 GS + Traitement conservateur Radiothérapie mammaire Tt adjuvant systémique: CT et/ou HT GS + uniquement en IHC 3 ou plus GS + Rupture capsulaire Conglomérat ganglionnaire Tt néoadjuvant (CT ou HT) Radioth partielle du sein Giuliano et al, JAMA 2011

11 ACOSOG Z0011: récidives loco-régionales CA n= 420 GS seul n=436 Locale 15 (3,6%) 8 (1,8%) Régionale (axillaire, sus-clav) 2 (0,5%) 4 (0,9%) Total 17 (4,1%) 12 (2,8%) Suivi médian = 6,3 ans p= 0,11 Giuliano et al, JAMA 2011

12 ACOSOG Z0011: SG et SSR Giuliano et al, JAMA 2011

13 ACOSOG Z0011 BIAIS 891 patientes incluses contre 1900 prévues Biais lors du recrutement des patientes: «tri chirurgical»: randomisation non systématique avant la chirurgie et exclusion de l étude si découverte per-op de ganglions suspects. Pas d info sur les champs d irradiation effectués. Status HER2? Groupe abstention meilleur pronostic: 41% de ptes avec 2 GS+ groupe CA vs 22% groupe abstention (p <0,001) Taux élevé GS mic 44,8% groupe abstention vs 37,5% groupe CA

14 ACOSOG Z0011 BIAIS Patientes incluses avaient des caractéristiques tumorales favorables: 70% de T1 81% de RH+ 71% avec 1 seul GS + Facteurs contribuant à un excellent contrôle loco-régional

15 ACOSOG Z0011: Conclusion CA complémentaire p-ê évité dans les situations suivantes: T1-2 N0 clinique Et traitement conservateur Et atteinte «limitée» GS ( 2 GS en HES) Et traitement adjuvant (CT ou HT) CA complémentaire doit être maintenu en cas de: Mastectomie Ou RT partielle du sein Ou > 2 GS +

16 Intérêt du CAc en cas de GS+(mic): IBCSG 23-01: CA vs abstention Etude prospective de non inferiorité. Avril février 2010 T 3 cm (jusque 2006) puis 5 cm ou multicentrique, 1 ou plusieurs GS + (mic), cn0 931 patientes: 464 groupe CA vs 467 groupe abstention Recul médian 5 ans Galimberti et al, Lancet Oncol 2013

17 Intérêt du CAc en cas de GS+(mic): IBCSG 23-01: CA vs abstention Groupe identiques: Âge Taille Caractéristiques tumorales Tt chir (10% de mastectomie) Tt adjuvant: RT: 89% groupe CA vs 92% abstention CT: 30% HT: 87% Galimberti et al, Lancet Oncol 2013

18 Intérêt du CAc en cas de GS+(mic): IBCSG 23-01: CA vs abstention Suivi médian: 5 ans CA Pas de CA p Récidive axillaire 0,2% 0,8% NS SSR (5 ans) 84,4% 87,8% 0,16 SG (5 ans) 97,6% 97,5% 0,9 Galimberti et al, Lancet Oncol 2013

19 Conclusion IBCSG 23-01: Ca vs abstention en cas de GS + (mic) Cette étude de non infériorité confirme les résultats de l ACOSOG Z0011 pour les GS + (mic) CA complémentaire p-ê évité en cas de GS + (mic) même en cas de mastectomie.

20 QUESTIONS: Bénéfice du CAc si GS+? En terme de contrôle local: 0,5 vs 0,9% à 6,3 ans. Giuliano et al ACOSOG Z0011 0,2 vs 0,8% à 5 ans. IBCSG Effet important du Tt adjuvant systémique et de radiothérapie mammaire sur le contrôle local. En terme de SSR et SG: Pas de différence significative de SSR et SG à 5 ans dans les 2 études

21 Modifications des guidelines

22 NCCN Guidelines 2015

23 ASCO guideline update

24 Recommandations KCE 2013

25 CAS CLINIQUE : Mme B. Patiente 65 ans. HTA, hypercholestérolémie. Femoston ATCD fam: / Masse QII G 18 mm ct1n0 MB = CCI grade 1, SBR5, RO et RP 8/8, Neu nég, Ki67 10%. Tumorectomie Tumorectomie sein G + exérèse en marges SLN: saines CCI 17 mm, grade 1, SBR5, RO et RP 8/8, Ki67<10%, Neu nég. 1 SLN nég à l extempo mais envahis par macrométastase après analyse définitive. pt1cn1(sn)m0 Grade 1 RO et RP 8/8 1 ganglion sentinelle + Neu nég

26 Faut il lui proposer Un curage axillaire complémentaire?

27 Pas de CA complémentaire proposé + Radiothérapie mammaire + Tt adjuvant systémique

28 CONCLUSION: Ganglion Sentinel (GS): Pour les ct1-2 N0 Curage axillaire (CA): T3 - T4 cn1 Cancers inflammatoires Et si ganglion sentinel positif??

29 Conclusion Le CAc peut être raisonnablement omis en cas de GS avec micrométastase avec les précautions suivantes: T1-2 N0 Et traitement conservateur Et 2 GS + Et traitement adjuvant (CT et/ou HT) En cas de GS macrométastatique: le CA pourrait être évité au cas par cas en tenant compte de l âge, des facteurs histopronostiques de la T, respect des critères de l ACOSOG. Pour l instant, résultats non extrapolables aux mastectomies

30 Etude SERC En cours, en France. Essai de phase III multicentrique randomisé de noninfériorité de la réalisation ou non du curage axillaire en cas d envahissement du (des) ganglion(s) sentinelle(s) dans le cancer du sein invasif. Pour ct1-2 N0 (clinique ET echographique) 1 ou plusieurs GS + (macro-micro ou i+) Tt conservateur ou mastectomie

31

Peut-on ne pas réaliser un curage axillaire après un ganglion sentinelle «positif»?

Peut-on ne pas réaliser un curage axillaire après un ganglion sentinelle «positif»? Peut-on ne pas réaliser un curage axillaire après un ganglion sentinelle «positif»? Vincent LAVOUE Fabrice Foucher, Claire-Marie Roger, Jérôme Blanchot, Jean Levêque Evaluation Ganglionnaire dans le Cancer

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE Ganglion sentinelle et cancer du sein Dr Michy- HCE historique 1985: Ganglion sentinelle + mélanome 1994: giulano: application au cancer du sein 2002: validation du GAS par l ANAES Morton, arch Surg, 1992

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Brigitte Poirier, md, FRCS (C) Chirurgienne-oncologue Centre des maladies du sein, HSS CHU de Québec 26 septembre 2014 Objectifs Discuter de l évaluation

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques

Stratégies thérapeutiques Chapitre 2 Stratégies thérapeutiques Moyens thérapeutiques Les options sont à discuter en RCP en présence : - d un Anatomopathologiste - d un Chirurgien gynécologique +/- gynécologue médical - d un Radiothérapeute

Plus en détail

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Traitement chirurgical du cancer du sein Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Principes de traitement des cancers Quand possible chirurgie d exérèse première Radicale Conservatrice Thérapeutique

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ?

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? RCP SFSPM Rennes-2015 Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Institut Curie, Paris

Plus en détail

Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier

Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier Échanges en radiothérapie du cancer du sein Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier Patiente de 62 ans Atcd néo sein gauche traité en 1995 par MCA gauche pour

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Un peu de considération historique On a commencé, et c est dommage, à

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Introduction La prise en charge chirurgicale

Plus en détail

Traitement du creux axillaire

Traitement du creux axillaire Traitement du creux axillaire P Amouroux, C Besnard,A le Gourrierec, JB Brest, S Guilbert, V Conan-Charlet, PF Dupré CHRU Brest Actualités et Controverses 6 éditions Mont St Michel 17 mai 2013 Historique

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

Comment je traite un cancer infiltrant du sein?

Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Pr Carole Mathelin Unité de sénologie, hôpital de Hautepierre CHRU Strasbourg Strasbourg le 15 Novembre 2014 Qu est ce qu un cancer infiltrant? Canaux galactophores

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Jeudi 19 septembre 2013. Traitement des aires ganglionnaires dans le cancer du sein

Jeudi 19 septembre 2013. Traitement des aires ganglionnaires dans le cancer du sein Jeudi 19 septembre 2013 Traitement des aires ganglionnaires dans le cancer du sein Traitement des aires ganglionnaires dans le cancer du sein J Selz, Hôpital Saint-Louis C Hennequin, Hôpital Saint-Louis

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d Or, 92210 Saint-Cloud, Eric.zerbib@cimen.fr Conflit d intérêt : aucun Quand demander

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du

Référentiel de Prise en Charge du Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Juin 2009 Coordonnateurs : Gilles Romieu, André Mathieu, Comité de Rédaction :Marian Gutowski, William Jacot Comité d experts

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés?

Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés? Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés? controverse : pour Delphine BONNET Fédération digestive - Hôpital Purpan - TOULOUSE définitions Type histologique : adénocarcinome /

Plus en détail

Formes histologiques des cancers du sein

Formes histologiques des cancers du sein Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER CANCER DU SEIN Matthieu MULLER le 20/12/2012 EPIDEMIOLOGIE Epidémiologie Incidence Mortalité Sein 49814 / 53000 11201 / 11500 Colon Rectum 17500 / 19000 7964 / 8300 Poumon 6714 / 12000 5674 / 8100 Endomètre

Plus en détail

PLACE DE LA CHIRURGIE DANS LE CANCER DU SEIN

PLACE DE LA CHIRURGIE DANS LE CANCER DU SEIN PLACE DE LA CHIRURGIE DANS LE CANCER DU SEIN Jean-Loup Sautière Yolande Maisonnette-Escot - Laurent Courtois LA CHIRURGIE DU CANCER DU SEIN Objectifs : Établir un diagnostic histologique Établir un pronostic

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Notre programme Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Carcinome in situ Sénologie Dr Mazy Pathologie Dr Müller Chirurgie conservatrice Dr Bollue Mastectmie

Plus en détail

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Fertilité après cancer du sein Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Introduction Cancer du sein=1er cancer de la femme Cancer du sein chez

Plus en détail

PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION

PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCORÉGIONALE PRÉTHÉRAPEUTIQUE DU CANCER DU SEIN TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Mars 2010 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN CLASSIFICATION MOLECULAIRE DU CANCER DU SEIN: ETUDE RETROSPECTIVE DE 1514 CAS A L INSTITUT SALAH AZAIEZ DE TUNIS ET REVUE DE LA LITTERATURE. A. GAMOUDI. H. BOUSSEN INTRODUCTION Cancer du sein: 1 ère pathologie

Plus en détail

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE?

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? Benouaich-Amiel A. Institut Claudius Regaud Toulouse EPIDEMIOLOGIE Fréquent 8 à 10 % des cancers 100 170 000 nvx

Plus en détail

Cas clinique. Chimiothérapie du cancer du sein de la femme âgée. Epidémiologie - 1. Introduction. Caractéristiques Tumorales.

Cas clinique. Chimiothérapie du cancer du sein de la femme âgée. Epidémiologie - 1. Introduction. Caractéristiques Tumorales. Cas clinique Chimiothérapie du cancer du sein de la femme âgée J Gligorov (APHP Tenon) E Brain (St Cloud) JP Lotz (APHP Tenon) Madame CAQ. Fr. 79 ans 09/2000 : Mastectomie + CA pour CCI, T2, N+ (4/5, 1

Plus en détail

Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements. PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne

Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements. PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne Plan Dépistage Diagnostic Préparation à l opération Opération:

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Cliquez pour modifier le style des soustitres du masque Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Antécédents PR a 13 ans 2 accouchements normaux à terme Chir=0 Med=0 Fam= 2 sœurs

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Cas clinique n 1: Me N. Marguerite 71 ans ATCD personnels Polypes intestinaux, kyste du sein Dt

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

LES SITUATIONS PARTICULIÈRES DU TRAITEMENT LOCO-RÉGIONAL CONCEPT DE TUMEUR INFLAMMATOIRE EXPÉRIENCE TUNISIENNE

LES SITUATIONS PARTICULIÈRES DU TRAITEMENT LOCO-RÉGIONAL CONCEPT DE TUMEUR INFLAMMATOIRE EXPÉRIENCE TUNISIENNE LES SITUATIONS PARTICULIÈRES DU TRAITEMENT LOCO-RÉGIONAL CONCEPT DE TUMEUR INFLAMMATOIRE EXPÉRIENCE TUNISIENNE Pr K Rahal. & Coll Institut Salah Azaïz, Tunis, Tunisie 35 es Journées de la Société Française

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC et du Registre du Cancer de la Somme

Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC et du Registre du Cancer de la Somme Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC du Registre du Cancer de la Somme Etat des lieux en 2003 Enquête de la CNAM QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE RCP «théorique» (Enquête

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Laurent Quéro Service de Cancérologie - Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer en terme d incidence

Plus en détail

Chirurgie du sein Et Procédure du ganglion sen4nelle

Chirurgie du sein Et Procédure du ganglion sen4nelle Chirurgie du sein Et Procédure du ganglion sen4nelle Emmanuel Barranger Service de Gynécologie- Obstétrique Hôpital Lariboisière GH Saint Louis- Lariboisière, AP- HP CHIRURGIE DU SEIN: QUELLE EVOLUTION?

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Colon

Thésaurus du Cancer du Colon Thésaurus du Cancer du Colon - 1 - Bilan des Cancers du Colon Antécédents, recherche de forme familiale Examen clinique, TR Coloscopie avec biopsies Echographie abdominale +/- TDM abdominal si doute ou

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Anomalie infraclinique à la mammographie Mammographie de bonne qualité? Nouvelle mammographie s Incidences complémentaires Agrandissements si micro-calcifications

Plus en détail

Radio-chimiothérapie du cancer du rectum. Xavier Mirabel x-mirabel@o-lambret.fr

Radio-chimiothérapie du cancer du rectum. Xavier Mirabel x-mirabel@o-lambret.fr Radio-chimiothérapie du cancer du rectum Xavier Mirabel x-mirabel@o-lambret.fr 5 nouveautés dans le cancer du rectum La RTCT nouveau standard Extension des indications de conservation du sphincter L IRM

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables

Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables 10 ème Symposium ADMY Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables Stéphane Benoist CHU Bicêtre Introduction Cancer colorectal avec métastases

Plus en détail

Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR

Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR Dr Emmanuel Bollue - Dr Pierre Marchettini Introduction 1)Validation du traitement conservateur

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

TRAITEMENT ADJUVANT CANCER DU RECTUM Pas contre.

TRAITEMENT ADJUVANT CANCER DU RECTUM Pas contre. TRAITEMENT ADJUVANT CANCER DU RECTUM Pas contre. F Peschaud Vendredi 11 décembre 2015 Adjuvant: Pourquoi? T3/T4 après RCT néoadjuvante: taux de récidive métastatique à 5 ans de 35% Stade III: Survie sans

Plus en détail

Appréciation de la qualité méthodologique de l essai Z0011 de l American College of Surgeons Oncology Group (ACOSOG)

Appréciation de la qualité méthodologique de l essai Z0011 de l American College of Surgeons Oncology Group (ACOSOG) Appréciation de la qualité méthodologique de l essai Z0011 de l American College of Surgeons Oncology Group (ACOSOG) Septembre 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en services

Plus en détail

Quel traitement adjuvant pour les cancers de stade II?

Quel traitement adjuvant pour les cancers de stade II? Quel traitement adjuvant pour les cancers de stade II? Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, AP-HP, Bobigny thomas.aparicio@avc.aphp.fr Augmentation lente de l incidence Incidence

Plus en détail

Est-il «SAGE» de réaliser un examen extemporané du ganglion sentinelle? L examen extemporané n a plus sa place

Est-il «SAGE» de réaliser un examen extemporané du ganglion sentinelle? L examen extemporané n a plus sa place Institut Bergonié Est-il «SAGE» de réaliser un examen extemporané du ganglion sentinelle? L examen extemporané n a plus sa place Gaëtan MacGrogan Département de BioPathologie Institut Bergonié Bordeaux

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

Quality-Dashboard Explications

Quality-Dashboard Explications Quality-Dashboard Explications pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Label de qualité de la Ligue suisse contre le cancer de sénologie Société

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

RENCONTRES FRANCILIENNES EN ONCOGERIATRIE

RENCONTRES FRANCILIENNES EN ONCOGERIATRIE RENCONTRES FRANCILIENNES EN ONCOGERIATRIE Mme S. 86 ans. Antécédents : HTA, FA paroxystique, AVC avec cécité monoculaire droite séquellaire, Asthme, Hypercholestérolémie, Chirurgie de la cataracte de OG

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No

Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No Radiothérapie et Cancer Prostatique Radiothérapie conventionnelle (1) Techniques et complications 65-72 Gy (~ 2 Gy/j - 7 semaines)

Plus en détail

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire

Plus en détail

Importance de la stadification médiastinale en cas de cancer du poumon ONCOLOGIE THORACIQUE

Importance de la stadification médiastinale en cas de cancer du poumon ONCOLOGIE THORACIQUE ONCOLOGIE THORACIQUE Peer-reviewed article Stadification ganglionnaire médiastinale du cancer du poumon: nouveaux concepts Kurt G. Tournoy Oncologie thoracique, Onze-Lieve-Vrouw Ziekenhuis Aalst; Universiteit

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail

Qu est-ce qu un bilan exhaustif?

Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Référentiel interrégional (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine) Examen clinique Mammographie Incidences face et oblique Le profil permet de préciser la topographie

Plus en détail

Anti EGFR ou anti VEGF en 1ère ligne dans le cancer colorectal métastatique?

Anti EGFR ou anti VEGF en 1ère ligne dans le cancer colorectal métastatique? Anti EGFR ou anti VEGF en 1ère ligne dans le cancer colorectal métastatique? Mardi 7 octobre 2014 Centre des Congrès d Aix-Les-Bains Dr Emmanuel Maillard, Dr Fabien Stenard Cancer colorectal métastatique:

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN Dr Elisabeth LE PRISE Radiothérapeute - CEM La radiothérapie est un traitement loco-régional dont l objectif principal est de réduire le risque de récidive mammaire,

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Vendredi 27 mars 2015 Laurent Quéro Service de Cancérologie-Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER COLIQUE DE STADE II ALEXANDRE GIRAUD

CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER COLIQUE DE STADE II ALEXANDRE GIRAUD CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER COLIQUE DE STADE II ALEXANDRE GIRAUD I - CANCER COLIQUE Le colon : en amont de la jonction recto-sigmoïdienne,, plus de 15 cm de la marge anale en rectoscopie. Adénocarcinome

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

LE GANGLION SENTINELLE Les métastases ganglionnaires et le bilan d extension métastatique dans le cancer infiltrant du sein

LE GANGLION SENTINELLE Les métastases ganglionnaires et le bilan d extension métastatique dans le cancer infiltrant du sein LE GANGLION SENTINELLE Les métastases ganglionnaires et le bilan d extension métastatique dans le cancer infiltrant du sein Recommandations Nationales 2013 Jean-Philippe BRETTES Mourad DERGUINI Les aires

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE (Traduit et adapté d après Barentsz J. 2005. Intra Venous cellular MR contrast agent with an enormous clinical potential.

Plus en détail

Surveillance postopératoire

Surveillance postopératoire Virginie Westeel CHU, Besançon France Surveillance postopératoire 1 Pourquoi? Why? Aim of follow-up : 6th edition of thetnm classification Goldstraw J Thorac Oncol 2007;2:706-14 2 Récidives et 2 èmes cancers

Plus en détail

L objec(f de cet atelier n est pas de faire une revue exhaus(ve de la li8érature et des essais, mais de faire prendre conscience des standards et des

L objec(f de cet atelier n est pas de faire une revue exhaus(ve de la li8érature et des essais, mais de faire prendre conscience des standards et des L objec(f de cet atelier n est pas de faire une revue exhaus(ve de la li8érature et des essais, mais de faire prendre conscience des standards et des discussions en cours concernant l évalua(on des ganglions

Plus en détail

Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser

Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser Adénome «Transformé» Adénome présentant un foyer localisé ou étendu d un adénocarcinome superficiel,

Plus en détail

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Cancer du Rectum RADIOCHIMIOTHERAPIE JOURNEES DES 28/11/14 Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Plan Généralités (épidémiologie, diagnostic, bilan d extension) PEC néoadjuvante PEC adjuvante PEC métastatique

Plus en détail

Atelier 1: Oncogénétique. O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy

Atelier 1: Oncogénétique. O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy Atelier 1: Oncogénétique O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy 2 Cas clinique Mme L C Historique Patiente âgée de 61 ans 1998 -Traitement conservateur d un CLI (carcinome lobulaire

Plus en détail

THÈME 1 PROGRAMME 2015. Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv

THÈME 1 PROGRAMME 2015. Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv THÈME 1 PROGRAMME 2015 Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv MERCREDI 09 Septembre 2015 À partir de 13h00 Bilan d imagerie pré opératoire

Plus en détail

Chimiothérapie d induction pour les carcinomes épidermoïdes T3 oropharyngés : analyse de la littérature

Chimiothérapie d induction pour les carcinomes épidermoïdes T3 oropharyngés : analyse de la littérature Chimiothérapie d induction pour les carcinomes épidermoïdes T3 oropharyngés : analyse de la littérature Dominique de Raucourt 1 / xx 2 / xx Particularités des T3 oropharyngés! " Accessibles le plus souvent

Plus en détail

Le cancer de l œsophage

Le cancer de l œsophage Chapitre 1 Le cancer de l œsophage Classifications Classification ptnm (UICC 2010) Tumeurs ptis : carcinome in situ pt1 : envahissement de la lamina propria et de la sous-muqueuse pt2 : atteinte de la

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH

Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Lariboisière, GH Saint-Louis Lariboisière, AP-HP, Paris Introduction Les femmes âgées (FA)

Plus en détail