Exercice : Calcul des délais dans une réseau

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercice : Calcul des délais dans une réseau"

Transcription

1 Exercice : Calcul de délai dan une réeau L objectif principal de cet exercice et de comprendre le calcul du délai de bout en bout d un meage (délai de tranfert) dan un réeau en terme de : - délai de tranmiion : nombre de bit à la couche phyique du meage/débit de la carte réeau - délai de propagation : ditance entre émetteur et récepteur/vitee de la propagation du ignal (2/3 de la vitee de la lumière c) - délai de traitement (appelé aui latence) dan un nœud : correpond au temp de traitement du meage, dépend de la capacité du traitement du nœud (puiance CPU), temp ouvent borné et donné par le fournieur de l équipement - délai d attente (ou de bufferiation) chaque foi une file d attente e forme (dan le nœud où la capacité de tockage, i.e., mémoire e préente) : dépend de la charge du nœud, de la politique d ordonnancement de meage dan le nœud, délai ouvent aléatoire mai peut être borné i l on dipoe d une connaiance uffiante ur le trafic entrant dan le nœud. On conidère un réeau en étoile. N tation Si ont reliée à une tation centrale SC. Le ditance Si SC ont de D km. Le débit de la carte réeau et de B bit/, la vitee de propagation de v = 2c/3. Le trame phyique ont de longueur L bit. On uppoe qu un meage et toujour envoyé (ou encapulé) dan une trame phyique (c et à dire qu il n y a jamai lieu la egmentation/ré-aemblage du meage). Ca 1 : Hub La tation SC et un HUB de B bit/ et le protocole MAC de carte réeaux de autre tation et CSMA/CD d Ethernet. Quetion 1.1 Repréenter le tranfert d une trame entre deux tation Si et Sj en paant par SC ur un diagramme patio-temporel en préciant tou le délai. Quetion 1.2 Si eule la tation Si envoie une trame ver Sj, quel et le délai de propagation entre Si et Sj? Quel ont le délai de tranmiion et de tranfert d une PDU phyique de L bit? Application numérique dan une feuille Excel: pour D = 0,1 km (paire toradée) et 2 km (fibre optique), B = 10 Mbit/ et 100 Mbit/ et L = 1 bit, 96 bit, 64+8 octet et octet. Quetion 1.3 Si pluieur tation émettent de trame en même temp que la tation Si, quel era le délai de tranfert de Si à Sj? Ce délai et-il borné? Un échec d envoi et-il ignalé à l émetteur? Ca 2 : Commutateur de circuit La tation SC établit une liaion directe entre Si et Sj an retard pour le PDU au paage dan SC. On et dan le ca de la commutation de circuit utiliée dan le téléphone. La liaion et bidirectionnelle à l alternat (half-duplex). On n étudie pa le mécanime d établiement de la connexion. Quetion 2.1 Quel et le délai de propagation entre Si et Sj? Quel ont le délai de tranmiion et de tranfert d une PDU phyique de L bit? Formation In2p3 1/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

2 Quel et le throughput d une telle liaion? Quel et le throughput du réeau complet? Application numérique D=10km, L=50 octet, B=10Mbit/, N=10 tation Si on conidère IFG d Ethernet, quelle et la fréquence maximale d émiion de PDU de 64 octet en 10Mbit/? Quetion 2.2 On conidère maintenant un protocole de couche liaion entre Si et Sj qui impoe au récepteur d acquitter poitivement ou négativement toute PDU utile émie par l émetteur. La liaion et à l alternat (half-duplex). L acquittement et une PDU de L acq bit. Le tation ont un temp de retournement notét retour. On rappelle que c et le temp néceaire pour une tation de paer de l état de réception à celui d émiion. On uppoe qu il n y a ni erreur ni perte de PDU. Le information de contrôle de couche liaion et phyique repréentent 10 octet. Quetion Quelle et la fréquence maximale d émiion de PDU utile? Quel et le throughput d une telle liaion? Quetion Application numérique L utile =40 octet (L = = 50 octet), L acq =100 bit (y compri l en-tête de 10 octet), T retour = 35 µ Quetion On conidère maintenant un protocole à anticipation de n PDU avec un délai intertrame (IFG) notét in, et on uppoe toujour qu il n y a ni erreur ni perte. Le temp intertrame et le temp qui épare l émiion du dernier bit d une trame de celle du premier bit de la trame uivante. Quel et le throughput d une telle liaion? Quetion Application numérique Même valeur que précédemment avec T in = 10µ, n=2 pui 3 PDU Quetion 2.3 La tation SC peut établir un maximum de K liaion imultanée. Que e pae-t-il i le nombre de tation et >2K? Ca 3 : Commutateur de paquet La tation SC et un commutateur Ethernet. Elle reçoit de MAC-PDU d une tation Si, le tocke, analye l adree de detination et réémet la PDU ver la tation detinataire. On conidère le délai de traitement pour traniter une PDU égal à Tr. Chaque tation Si peut établir une connexion logique de niveau liaion avec une autre tation Sj. On ne conidère pa l établiement de la connexion. Ca 3.1 : «tore and forward» avec peu de trafic SC et en mode «tore and forward». On uppoe qu il n y a pa de formation de file d attente (pa de temp d attente) à l émiion d une PDU par SC quand il y a peu de trafic (une PDU arrive dan une file vide avec une trè grande probabilité). Quetion Repréenter le tranfert d une PDU entre deux tation Si et Sj ur un diagramme patio-temporel en préciant tou le délai. Formation In2p3 2/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

3 Quetion Quel et le délai de tranfert entre Si et Sj? Quel et le retard introduit par SC par rapport à la quetion? Quel et alor le throughput d une telle liaion dan le ca où chaque PDU et acquittée éparément? Quetion Quel et le throughput dan le ca d un protocole de liaion avec anticipation de N PDU? Quetion Application numérique On prend le même valeur que précédemment avec un temp Tr de traitement égal à 40 microeconde, N = 2 PDU pui N = 3 PDU. Ca 3.2 : «cut-through» avec peu de trafic On uppoe que le médium et fiable (plu beoin de vérifier CRC dan SC) et on configure SC et en mode «cut-through» pour accélérer le tranit de PDU. On note Tad le temp de tranmiion du début juqu à la fin du champ d adree de detination d une PDU. On uppoe qu il n y a pa de formation de file d attente (pa de temp d attente) à l émiion d une PDU par SC quand il y a peu de trafic (une PDU arrive dan une file vide avec une trè grande probabilité). Quetion Repréenter le tranfert d une PDU entre deux tation Si et Sj ur un diagramme patio-temporel en préciant tou le délai. Quetion Quel et le délai de tranfert entre Si et Sj? Quel et le retard introduit par SC par rapport à la quetion? Quel et alor le throughput d une telle liaion dan le ca où chaque PDU et acquittée éparément? Quetion Quel et le throughput dan le ca d un protocole de liaion avec anticipation de N PDU? Quetion Application numérique On prend le même valeur que précédemment avec un temp Tr de traitement égal à 40 microeconde, N = 2 PDU pui N = 3 PDU. On uppoe que l adree de detination et à la fin de l en-tête de la MAC-PDU (10 octet) Quetion Pour qu il n y ait pa de rejet comme dan le ca de Quetion2.3 du ca 2, on doit bufferier le PDU entrant dan SC. Pourquoi préfère-t-on d implémenter buffer de ortie au buffer à l entrée? Ca 3.3 : «tore and forward» avec file d attente On conidère SC comme un commutateur Ethernet avec buffer de ortie et fonctionner en mode «tore and forward». Quand il y a beaucoup de trafic ou quand pluieur PDU e dirigent ver la même detination (même buffer de ortie), le temp d attente dan la file d attente n et plu négligeable. Suppoon que 5 tation envoient périodiquement de trame Ethernet de taille de L = 1250 octet ver un erveur avec de période T1 = 2m, T2 = 5m, T3 = 5m, T4 = 30m et T5 = 30m. Formation In2p3 3/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

4 Commutateur Ethernet S1 S2 S3 S4 cpu P1 P2 P3 P4 Serveur S5 Le trame envoyée par S1 et de priorité 1, par S2 et de priorité 2, par S3 et de priorité 3, par S4 et de priorité 4 et par S5 et de priorité 5. Tou le port du commutateur ont à 10Mbit/. On uppoe que notre commutateur ne gère que 4 file d attente de 4 priorité différente (P1, P2, P3, P4) par port de ortie. Le priorité le plu faible (4 et 5) vont partager la même file de priorité la plu faible P4. Quetion Calculer le pire temp d attente R m dan le buffer de ortie pour de trame de priorité m = 2 et 3 Quetion Calculer le pire délai de tranfert (délai de bout en bout) pour de trame de priorité m = 2 et 3. Formation In2p3 4/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

5 Corrigé de l Exercice : Calcul de délai dan une réeau On conidère un réeau en étoile. N tation Si ont reliée à une tation centrale SC. Le ditance Si SC ont de D km. Le débit de la carte réeau et de B bit/, la vitee de propagation de v = 2c/3. Le trame phyique ont de longueur L bit. On uppoe qu un meage et toujour envoyé (ou encapulé) dan une trame phyique (c et à dire qu il n y a jamai lieu la egmentation/ré-aemblage du meage). Ca 1 : Hub La tation SC et un HUB de B bit/ et le protocole MAC de carte réeaux de autre tation et CSMA/CD d Ethernet. Quetion 1.1 Repréenter le tranfert d une trame entre deux tation Si et Sj en paant par SC ur un diagramme patio-temporel en préciant tou le délai. Si SC Sj Ttran Tp Tt Quetion 1.2 Si eule la tation Si envoie une trame ver Sj, quel et le délai de propagation entre Si et Sj? Quel ont le délai de tranmiion et de tranfert d une PDU phyique de L bit? Application numérique dan une feuille Excel: pour D = 0,1 km (paire toradée) et 2 km (fibre optique), B = 10 Mbit/ et 100 Mbit/ et L = 1 bit, 96 bit, 64+8 octet et octet. T 2* D p = v T L t = B T = T + T tran p t Formation In2p3 5/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

6 D B (Mbp) L Tp (µ) Tt (µ) Ttran (µ) 0, ,1 1,1 0, ,6 10,6 0, ,6 58,6 0, ,8 1221,8 0, ,01 1,01 0, ,96 1,96 0, ,76 6,76 0, ,08 123, ,1 20, ,6 29, ,6 77, ,8 1240, ,01 20, ,96 20, ,76 25, ,08 142,08 Remarque : Le lot time 512 temp bit (bit time) correpond au temp de tranmiion de 64 octet (taille minimale de trame Ethernet). Mai pour tranmettre une telle trame, Tt = L/B = (64+8)/B. Quetion 1.3 Si pluieur tation émettent de trame en même temp que la tation Si, quel era le délai de tranfert de Si à Sj? Ce délai et-il borné? Un échec d envoi et-il ignalé à l émetteur? Ce délai era aléatoire à caue de colliion poible. Mai avec BEB (Binary Exponential Back-off) du protocole CSMA/CD, le nombre maximal de colliion et 16 au-delà duquel un échec d envoi et ignalé à l émetteur. Selon BEB, le délai avant réémiion et choii dan l intervalle [0, 2 n [ *lot_time, avec n = 10 aprè le 10 ème tentative. Le tableau uivant donne la borne de délai upplémentaire à ajouter pour obtenir le Ttran. Noton que le «lot time» et 512 bit time (oit 51,2 µ pour 10Mbp). N tentative n délai min (lot) délai max (lot) délai max cumulé (lot) délai max cumulé (m) , , , , , , , , , , ,6208 Formation In2p3 6/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

7 , , , , ,5088 Ca 2 : Commutateur de circuit La tation SC établit une liaion directe entre Si et Sj an retard pour le PDU au paage dan SC. On et dan le ca de la commutation de circuit utiliée dan le téléphone. La liaion et bidirectionnelle à l alternat (half-duplex). On n étudie pa le mécanime d établiement de la connexion. Quetion 2.1 Quel et le délai de propagation entre Si et Sj? Quel ont le délai de tranmiion et de tranfert d une PDU phyique de L bit? Quel et le throughput d une telle liaion? Quel et le throughput du réeau complet? Application numérique D=10km, L=50 octet, B=10Mbit/, N=10 tation Si on conidère IFG d Ethernet, quelle et la fréquence maximale d émiion de PDU de 64 octet en 10Mbit/? T 2* p = D v Tt = L B Ttran = Tp + Tt Th L l = Ttran Th N réeau = * Th 2 l On note qu en ca de full-duplex, Th = N * Th réeau T p = 2* D v = 2* =10 4 =100µ T t = L B = = 40µ T tran = T p + T t = 140µ Th l = L T tran = = *10 6 3Mbit / Th réeau 15Mbit / Fmax = B/( L+ IFG) 6 = 10*10 /[(64 + 8)*8 + 96] = pp Quetion 2.2 On conidère maintenant un protocole de couche liaion entre Si et Sj qui impoe au récepteur d acquitter poitivement ou négativement toute PDU utile émie par l émetteur. La liaion et à l alternat (half-duplex). L acquittement et une PDU de L acq bit. Le tation ont un temp de retournement notét retour. On rappelle que c et le temp néceaire pour une tation de paer de l état de réception à celui d émiion. l Formation In2p3 7/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

8 On uppoe qu il n y a ni erreur ni perte de PDU. Le information de contrôle de couche liaion et phyique repréentent 10 octet. Quetion Quelle et la fréquence maximale d émiion de PDU utile? Quel et le throughput d une telle liaion? Si SC Sj Ttran Tp Tt Tretour Tt-acq Tp Le temp de tranfert d un acquittement et T tran acq = T p + T t acq La période minimale d émiion d une PDU utile et alor P = T tran + T tran acq + 2*T retour Noter qu il faut compter deux foi le temp de retournement pour obtenir la période, une foi pour le récepteur de PDU émetteur de l acquittement, une foi pour l autre tation. La fréquence et alor F max = 1 P Le throughput d une telle liaion et Th l 2 = L utile P où L utile et la longueur de l information utile tranportée par la PDU utile. Quetion Application numérique L utile =40 octet (L = = 50 octet), L acq =100 bit (y compri l en-tête de 10 octet), T retour = 35 µ Formation In2p3 8/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

9 T p = 100µ T t = 40µ T tran = T p + T t = 140µ T tran acq = T p = = 110µ P = T tran + T tran acq + 2*T retour P = = 320µ Th l 2 = L utile P = = 1Mbit/ F = 1 P = 1 6 = 3125PDU / Quetion On conidère maintenant un protocole à anticipation de n PDU avec un délai intertrame (IFG) notét in, et on uppoe toujour qu il n y a ni erreur ni perte. Le temp intertrame et le temp qui épare l émiion du dernier bit d une trame de celle du premier bit de la trame uivante. Quel et le throughput d une telle liaion? Le temp de tranfert de n PDU et de T tran npdu = T p + n* T t +(n 1)T in P 2 = T tran npdu + T tran acq + 2*T r Th npdu = L utile P2 NB : On ne compte que le dernier ACK car le autre e déroulent en parallèle avec le n tranmiion de PDU. Quetion Application numérique Même valeur que précédemment avec T in = 10µ, n=2 pui 3 PDU n=2 T p = 100µ T t = 40µ T tran 2 PDU = T p + 2*T t + T in =190µ T tran acq =110µ P2 = = 370µ Th l 3 = L utile P2 = , 73Mbit / Formation In2p3 9/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

10 n=3 T p = 100µ T t = 40µ T tran 3PDU = T p + 3*T t + 2*T in = 240µ T tran acq =110µ P2 = = 370µ Th l 3 = L utile P2 = ,6Mbit / Quetion 2.3 La tation SC peut établir un maximum de K liaion imultanée. Que e pae-t-il i le nombre de tation et >2K? Il y aura le rejet de demande de connexion. Si l on veut éviter le rejet, il faut implémenter un buffer pour tocker ce demande. C et ce qu un commutateur Ethernet implémente. Pour éviter la aturation du buffer, on peut implémenter un contrôle de flux (Paue Commande ou Back Preure d Ethernet commuté par exemple). Ca 3 : Commutateur de paquet La tation SC et un commutateur Ethernet. Elle reçoit de MAC-PDU d une tation Si, le tocke, analye l adree de detination et réémet la PDU ver la tation detinataire. On conidère le délai de traitement pour traniter une PDU égal à Tr. Chaque tation Si peut établir une connexion logique de niveau liaion avec une autre tation Sj. On ne conidère pa l établiement de la connexion. Ca 3.1 : «tore and forward» avec peu de trafic SC et en mode «tore and forward». On uppoe qu il n y a pa de formation de file d attente (pa de temp d attente) à l émiion d une PDU par SC quand il y a peu de trafic (une PDU arrive dan une file vide avec une trè grande probabilité). Quetion Repréenter le tranfert d une PDU entre deux tation Si et Sj ur un diagramme patio-temporel en préciant tou le délai. Formation In2p3 10/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

11 Si SC Sj Tp Tr Tt Quetion Quel et le délai de tranfert entre Si et Sj? Quel et le retard introduit par SC par rapport à la quetion? Quel et alor le throughput d une telle liaion dan le ca où chaque PDU et acquittée éparément? Délai tranf = 2*T p + 2*T t + T r délai 1 = L B + 2*D v retard = délai tranf délai 1 retard = 2* L B + D v + T r L B + 2 D v retard = L B + T r Th1 = L utile T tran 1PDU T tran 1pdu = T tran + T tranacq + 2*T retour T tran = 2* ( T t + T p )+ T r T tranacq = 2*(T tacq + T p ) + T r Quetion Quel et le throughput dan le ca d un protocole de liaion avec anticipation de N PDU? Formation In2p3 11/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

12 Si SC Sj Si SC Sj Pdu1 Tt Tp Pdu1 Tp Tt Tin Tin Pdu2 Tr Pdu2 Tr Pdu1 Tr Tr Pdu1 Pdu2 >Tin Pdu2 Si Tr < (Tt + Tin) T = T + ( T + T) + 2* T T = N* T + N 1 * T tranf Npdu tranmn r t p ( ) tranmn t in Explication : La technique de «tore and forward» conduit à décaler la réémiion de la durée d une tranmiion d une trame et du délai Tr, i.e., (Tt+Tr). Le temp complet de tranmiion de trame et du dernier acquittement et donc égal à Ttotal et le Throughput donné par la formule uivante. T total = T tranf Npdu + T retour + T tran acq Th = N * L utile T total + T retour NB. On a compté deux foi le temp de retournement pour inclure le temp minimum d attente pour émettre la PDU uivante. On note également ur le diagramme que i Tr > (Tin + Tt), il y aura la formation de file d attente de PDU dan SC. Le ytème aini paramétré n et pa table et peut conduire à la aturation du buffer. Dan la pratique, un mécanime de contrôle de flux peut éviter ce problème. Quetion Application numérique On prend le même valeur que précédemment avec un temp Tr de traitement égal à 40 microeconde, N = 2 PDU pui N = 3 PDU. Formation In2p3 12/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

13 On vérifie que Tr = 40 µ et bien inférieur à (Tt + Tin) = 50 µ N=2 Ttranf Npdu = TtranmN + Tr + Tt + 2* Tp TtranmN = N* Tt + ( N 1 )* Tin TtranmN = 2* *10 = 90µ Ttranf Npdu = *50 = 270µ Ttotal = Ttranf Npdu + Tretour + Ttran acq Ttran acq = 2Tt acq + 2* Tp + Tr N* Lutile Th = Ttotal + Tretour Ttran acq = 2* Tt acq + 2* Tp + Tr = = 160µ Ttotal = = 465µ N* Lutile 640 Th = = = 1, 28Mbit/ 6 T + T total retour N=3 T = T + T + T + 2* T tranf Npdu tranmn r t p ( ) in T = N* T + N 1 * T T T tranmn tranmn tranf Npdu t = 3* *10 = 140µ = *50 = 320µ T = T + T + T total tranf Npdu retour tran acq T = 2T + 2* T + T tran acq t acq p r N* L Th = T + T total utile retour T = 2* T + 2* T + T = = 160µ T tran acq t acq p r total = = 515µ N* Lutile 960 Th = = = 1, 75Mbit/ 6 T + T total retour Formation In2p3 13/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

14 Ca 3.2 : «cut-through» avec peu de trafic On uppoe que le médium et fiable (plu beoin de vérifier CRC dan SC) et on configure SC et en mode «cut-through» pour accélérer le tranit de PDU. On note Tad le temp de tranmiion du début juqu à la fin du champ d adree de detination d une PDU. On uppoe qu il n y a pa de formation de file d attente (pa de temp d attente) à l émiion d une PDU par SC quand il y a peu de trafic (une PDU arrive dan une file vide avec une trè grande probabilité). Quetion Repréenter le tranfert d une PDU entre deux tation Si et Sj ur un diagramme patio-temporel en préciant tou le délai. Si SC Sj Tp Tad + Tr Tt NB : Tt > Tad et toujour vrai. Mai ce mode n et vraiment intéreant que lor que (Tad+Tr) < Tt, réaliant aini la commutation à la volé. Quetion Quel et le délai de tranfert entre Si et Sj? Quel et le retard introduit par SC par rapport à la quetion? Quel et alor le throughput d une telle liaion dan le ca où chaque PDU et acquittée éparément? Délaitranf = Tp + Tad + Tr + Tp + Tt délai 1 = L B + 2*D v retard = délaitranf délai1 L D L D retard = Tad + Tr + 2 B v B v L retard = Tad + Tr < + Tr B Formation In2p3 14/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

15 L Th1 = T utile tran 1PDU T = T + T + 2* T tran 1 pdu tran tranacq retour T = T + 2T + T + T tran t p ad r T = T + 2T + T + T tranacq tacq p ad r Quetion Quel et le throughput dan le ca d un protocole de liaion avec anticipation de N PDU? Si SC Sj Si SC Sj Pdu1 Tin Tp Tad Tr Pdu1 Tin Tp Tad Tr Pdu2 Tad Tr Pdu1 Pdu2 Tt Pdu2 Tad impoible Tr Pdu1 >Tin Tt Pdu2 Si (Tad+Tr) < (Tt+Tin) T = T + ( T + T ) + 2* T Sinon tranf Npdu tranmn r ad p ( ) T = N* T + N 1 * T tranmn t in ituation non table Explication La technique de «cut-through» conduit à décaler la réémiion de la durée Tad+Tr. Mai pour que «cut-through» fonctionne, il faut pa qu il y ait le cumul de PDU dan SC. La condition et alor que (Tad+Tr) < (Tt+Tin) comme on peut voir ur le diagramme. A moin qu un traitement parallèle oit poible dan SC. Sinon, eule la Formation In2p3 15/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

16 première PDU et traitée en mode «cut-through» et le uivante en mode «tore and forward» + délai de bufferiation. Le temp complet de tranmiion de trame et de l acquittement et donc égal à Ttotal et le Throughput donné par la formule uivante. T total = T tranf Npdu + T retour + T tran acq Th = N * L utile T total + T retour NB. On a compté deux foi le temp de retournement pour inclure le temp minimum d attente pour émettre la PDU uivante. Quetion Application numérique On prend le même valeur que précédemment avec un temp Tr de traitement égal à 40 microeconde, N = 2 PDU pui N = 3 PDU. On uppoe que l adree de detination et à la fin de l en-tête de la MAC-PDU (10 octet) On vérifie d abord i le mode «cut-trhough» peut fonctionner, i.e. i (Tad+Tr) < (Tt+Tin). Comme l en-tête de couche phyique et liaion repréente 10 octet, avec 10 Mbit/, Tad = 8 µ. Avec Tt = 40 µ, Tr = 40 µ, Tin = 10 µ on a bien Tad < Tin. Le mode «cut-through» peut donc fonctionner. N=2 Ttranf Npdu = TtranmN + Tr + Tad + 2* Tp TtranmN = N* Tt + ( N 1 )* Tin TtranmN = 2* *10 = 90µ Ttranf Npdu = *50 = 238µ Ttotal = Ttranf Npdu + Tretour + Ttran acq Ttran acq = ( Tt acq + Tad ) + 2* Tp + Tr N* Lutile Th = Ttotal + Tretour Ttran acq = ( Tt acq + Tad ) + 2* Tp + Tr = = 158µ Ttotal = = 431µ N* Lutile 640 Th = = = 1,37 Mbit / 6 T + T total retour Formation In2p3 16/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

17 N=3 T = T + T + T + 2* T tranf Npdu tranmn r ad p ( ) in T = N* T + N 1 * T T T tranmn tranmn tranf Npdu t = 3* *10 = 140µ = *50 = 288µ T = T + T + T total tranf Npdu retour tran acq T = ( T + T ) + 2* T + T tran acq t acq ad p r N* L Th = T + T total utile retour T = ( T + T ) + 2* T + T = = 158µ T tran acq t acq ad p r total = = 481µ N* Lutile 960 Th = = = 1,86 Mbit / 6 T + T total retour Quetion Pour qu il n y ait pa de rejet comme dan le ca de Quetion2.3 du ca 2, on doit bufferier le PDU entrant dan SC. Pourquoi préfère-t-on d implémenter buffer de ortie au buffer à l entrée? Problème connu ou le nom du blocage HOL (Head Of Line blocking) Sortie 1 occupée Sortie 2 libre Ca 3.3 : «tore and forward» avec file d attente On conidère SC comme un commutateur Ethernet avec buffer de ortie et fonctionner en mode «tore and forward». Quand il y a beaucoup de trafic ou quand pluieur PDU e dirigent ver la même detination (même buffer de ortie), le temp d attente dan la file d attente n et plu négligeable. Suppoon que 5 tation envoient périodiquement de trame Ethernet de taille de L = 1250 octet ver un erveur avec de période T1 = 2m, T2 = 5m, T3 = 5m, T4 = 30m et T5 = 30m. Formation In2p3 17/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

18 Commutateur Ethernet S1 S2 S3 S4 cpu P1 P2 P3 P4 Serveur S5 Le trame envoyée par S1 et de priorité 1, par S2 et de priorité 2, par S3 et de priorité 3, par S4 et de priorité 4 et par S5 et de priorité 5. Tou le port du commutateur ont à 10Mbit/. On uppoe que notre commutateur ne gère que 4 file d attente de 4 priorité différente (P1, P2, P3, P4) par port de ortie. Le priorité le plu faible (4 et 5) vont partager la même file de priorité la plu faible P4. Quetion Calculer le pire temp d attente R m dan le buffer de ortie pour de trame de priorité m = 2 et 3 Le pire temp d attente : R m = T tm + I m m 1 n n 1 I + m Avec : Im = Bm + Ttj j= 1 Tj m Tti Pour m = 2 et 3, on a vérifié que 1. Ce temp d attente et donc borné. i= 1 Ti Pour i = 1, 2, 3, 4, 5, T ti = 1250*8/ = 1 m. On a : i T ti T i R i Or dan notre cour, nou avon déjà traité une configuration équivalente : Nou avon alor : i C i T i R i Formation In2p3 18/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

19 i T ti T i R i Quetion Calculer le pire délai de tranfert (délai de bout en bout) pour de trame de priorité m = 2 et 3. Délai = 2T + T + T + R = 2* R = R Délai tranf-m2 = = 5140 µ Délai tranf-m3 = = 9140 µ tranf p t r m m m Formation In2p3 19/19 Par J.-P. Thomee et Y.Q. Song

Principe de la récupération d erreur dans TCP. Exercices sur La couche Transport. Récupération d erreur

Principe de la récupération d erreur dans TCP. Exercices sur La couche Transport. Récupération d erreur Exercices sur La couche Transport Principe de la récupération d erreur dans TCP» Fenêtre d anticipation avec re-émission sélective et acquittements cumulatifs (voir chapitre Contrôle d erreur) 4 3 2 Transport

Plus en détail

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire Les réseaux Ethernet Les origines 1970 : développement au centre de recherche Xerox de Paolo Alto 1980 : publication des spécifications Ethernet comme standard industriel 1983 : Ethernet 10 Mbps devient

Plus en détail

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010]

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010] 4. Réseaux locaux Réseau Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par des supports de transmission : ces éléments communiquent entre eux à partir de règles appelées protocoles. Caractéristiques

Plus en détail

Ethernet. Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr. 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2?

Ethernet. Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr. 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Ethernet Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr 22 juin 2007 Introduction Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Table des matières 1 Topologie de réseau 2 2 Adressage 3 3 Support physique

Plus en détail

C. A. 1999/2000 Cours-Réseaux 2. Réseaux locaux (LAN) Standard 802.3 et Ethernet

C. A. 1999/2000 Cours-Réseaux 2. Réseaux locaux (LAN) Standard 802.3 et Ethernet C. A. 1999/2000 Cours-Réseaux 1 Réseaux locaux (LAN) Standard 802.3 et Ethernet Christian Attiogbé Christian.Attiogbe@lina.univ-nantes.fr www.sciences.univ-nantes.fr/info/perso/permanents/attiogbe/ (novembre

Plus en détail

Téléinformatique! Réseaux Locaux

Téléinformatique! Réseaux Locaux Téléinformatique! Réseaux Locaux AS - 2010/2011 Thomas Morsellino IUT Bordeaux 1 (Dépt. Info) Réseau 2 n Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par un support de transmission : ces éléments

Plus en détail

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice Chapitre 5 Réseaux locaux Exercices No Exercice Ethernet, partage d un canal 1. Soit un groupe de N stations partageant un canal à 56 kb/s selon le protocole ALOHA pur. Chaque station émet une trame de

Plus en détail

Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802

Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802 Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802 1 Réseaux locaux et modèle OSI Le modèle OSI est orienté réseau maillé La couche physique : Caractéristiques physique du support de communication. Communication

Plus en détail

Téléinformatique et Réseaux Séance 2 : TCP, contrôle de congestion

Téléinformatique et Réseaux Séance 2 : TCP, contrôle de congestion Téléinformatique et Réseaux Séance 2 : TCP, contrôle de congestion Gille Gomand - ggo@info.fundp.ac.be - Bureau 227 1 Introduction L objectif de ce TP est de décrire le contrôle de congestion effectué

Plus en détail

Interconnexion et gestion des réseaux. Cours 3 : La relation couche Physique et couche Liaison

Interconnexion et gestion des réseaux. Cours 3 : La relation couche Physique et couche Liaison Interconnexion et gestion des réseaux Cours 3 : La relation couche Physique et couche Liaison Interconnexion et gestion des réseaux Plan du cours 1. La relation couche Physique et couche Liaison A. La

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Licence Informatique SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat. Bouabid El Ouahidi ouahidi@fsr.ac.ma

Licence Informatique SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat. Bouabid El Ouahidi ouahidi@fsr.ac.ma Licence Informatique SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat Département informatique Bouabid El Ouahidi ouahidi@fsr.ac.ma NB: Certaines parties sont prises sur des documents internet

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

La couche liaison de données

La couche liaison de données Cours de réseaux informatiques La couche liaison de données Rushed KANAWATI Département GTR - IUT de Villetaneuse 2001 rushed.kanawati@lipn.univ-paris13.fr 2 / 36 Sommaire Problématique Liaison de données

Plus en détail

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6)

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) R&T1 R1 TD3 Rappels et compléments : Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) commutation de circuits, par paquets, de messages

Plus en détail

-Partie7- La Couche Réseau

-Partie7- La Couche Réseau -Partie7- La Couche Réseau Plan La couche Réseau Définition et Objectifs Fonctions Adressage Routage Contrôle de flux / erreurs / congestion multiplexage segmentation / groupage des messages gestion des

Plus en détail

Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1

Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1 Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1 Ethernet de Metcalfe Connexion de toutes les stations à un même câble 16.12.13 2 Ethernet et OSI Medium Access Control LLC Liaison MAC Couche 2 Physique

Plus en détail

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 023 34 A1 (43) Date de publication: 11.02.09 Bulletin 09/07 (1) Int Cl.: H04L 12/26 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 08160731.9 (22) Date de dépôt: 18.07.08

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

Examen FIP 2015. Partie 1. Durée: 2 heures Responsable: Laurent Toutain. Trading à haute fréquence

Examen FIP 2015. Partie 1. Durée: 2 heures Responsable: Laurent Toutain. Trading à haute fréquence Nom: Prénom: Examen FIP 2015 Partie 1 Durée: 2 heures Responsable: Laurent Toutain Trading à haute fréquence La salle de marché d'un établissement boursier du New Jersey rencontrait des difficultés pour

Plus en détail

Le protocole Ethernet

Le protocole Ethernet Le protocole Ethernet Omar Cheikhrouhou enis01amor@yahoo.fr Département Informatique Omar Cheikhrouhou 1 Rappel (fonctionnalité de La couche liaison de données) La couche liaison de données assure un transit

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

Marges de stabilité et performances des systèmes linéaires asservis

Marges de stabilité et performances des systèmes linéaires asservis UV Cour 5 Marge e tabilité et performance e ytème linéaire aervi ASI 3 Contenu! Robutee e la tabilité " Notion e robutee e la tabilité " Marge e tabilité marge e gain et e phae! Performance e ytème aervi

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

La gestion d une liaison de données

La gestion d une liaison de données La gestion d une liaison de données 1. Caractéristiques 2. Gestion de liaison multipoint 3. Contrôle d erreurs 4. Contrôle de flux 5. Reprise sur erreurs 6. Protocole BSC 7. Protocole HDLC Caractéristiques

Plus en détail

INRIA Lorraine - projet TRIO

INRIA Lorraine - projet TRIO Le réseau CAN (Controller Area Network) Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO nnavet@loria.fr - http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de ce cours proviennent de : - spécification CAN (CAN in

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

Couche transport TCP

Couche transport TCP Couche transport TCP Sébastien Jean IUT de Valence Département Informatique v3.1, 30 avril 2012 TCP, en bref Généralités TCP? TCP (Transmission Control Protocol, RFC 793) fournit un service de transfert

Plus en détail

TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage

TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage Objectif : Important : Un rapport électronique doit être envoyé au plus tard 15 jours après le TP à l adresse : rachedi@univ-mlv.fr. Comprendre

Plus en détail

ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau

ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau Michael Choisnard, Arnaud Da Costa, Benoît Darties Mars 2010 L objectif de ce TP est de développer et mettre en

Plus en détail

La Couche Liaison. Modèle OSI : couche 2

La Couche Liaison. Modèle OSI : couche 2 La Couche Liaison Modèle OSI : couche 2 La Couche Liaison Objectif : assurer une communication fiable et efficace entre deux machines adjacentes, ie les données échangées par la couche réseau r doivent

Plus en détail

Réseaux en automatisme industriel

Réseaux en automatisme industriel Réseaux en automatisme industriel IUT-1 département GEii - 1 28/11/2008 1 Les Architectures d automatismes industriel Modèle multicouche Couche liaison Couche application 28/11/2008 2 Approche multicouche

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN Introduction F. Nolot 2009 2 Architecture d'un réseau Pour séparer, sur un réseau global, les rôles de chacun Solution classique : utilisation de sous-réseaux

Plus en détail

Réseaux - Cours 3. Ethernet / IEEE 802.3 ou la star des LAN qui n a pas fini de grandir. Cyril Pain-Barre. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 3. Ethernet / IEEE 802.3 ou la star des LAN qui n a pas fini de grandir. Cyril Pain-Barre. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 3 Ethernet / IEEE 802.3 ou la star des LAN qui n a pas fini de grandir Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 11/2/2013 Cyril Pain-Barre Ethernet / IEEE 802.3 1 /

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

Réseaux Informatiques 2

Réseaux Informatiques 2 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Mohamed Khider - Biskra Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie Département d informatique

Plus en détail

Les Tables de Hachage

Les Tables de Hachage NICOD JEAN-MARC Licence 3 Informatique Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques septembre 2007 NICOD JEAN-MARC 1 / 34 Référence Tables à adressage directe Thomas H. Cormen, Charles E.

Plus en détail

Protocoles ARP & RARP

Protocoles ARP & RARP Protocoles ARP & RARP Enseignant: Omar Cheikhrouhou Omar Cheikhrouhou Références RFC 826 RFC 814 Cours Maher Ben jemaa (ENIS) Cours Bernard Cousin Introduction La transmission des datagrammes IP sur le

Plus en détail

Partie QoS dans le réseau. QoS : mécanismes réseau. A voir. Chapitre 3 : Switching

Partie QoS dans le réseau. QoS : mécanismes réseau. A voir. Chapitre 3 : Switching Partie QoS dans le réseau Chapitre 3 : Switching 2011 RMMQoS-chap3 1 QoS : mécanismes réseau Utile (nécessaire?) applications multimédia applications contraintes (ex : télé-chirurgie) garanties sur débit/délai/gigue/pertes

Plus en détail

Les réseaux Ethernet pour câbles en cuivre à paires torsadées

Les réseaux Ethernet pour câbles en cuivre à paires torsadées AMSI2005110 Page 1/7 Les réseaux Ethernet pour câbles en cuivre à paires torsadées 1. Introduction. Ethernet a été proposé comme standard par les entreprises DEC (digital), Intel et Xerox en 1981. En 1982

Plus en détail

Réseaux Ethernet 802.3

Réseaux Ethernet 802.3 Réseaux Ethernet 802.3 Sommaire Introduction Principes de fonctionnement La couche physique La couche liaison L'interconnexion Exploitation du réseau 2 Introduction Norme 802.3 Développé à l origine par

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS (1/1) ORGANISER et SYNCHRONISER leur DIALOGUE

GÉNÉRALITÉS (1/1) ORGANISER et SYNCHRONISER leur DIALOGUE GÉNÉRALITÉS (1/1) Les couches supérieures du modèle OSI (Session, Présentation et Application) offrent des services orientés «utilisateur». Elles opèrent sur un canal de communication sans erreur fourni

Plus en détail

Exercice 1. Répondre aux mêmes questions (1, 2 et 3) si l entrelacement est fait au niveau d un seul bit (1 bit).

Exercice 1. Répondre aux mêmes questions (1, 2 et 3) si l entrelacement est fait au niveau d un seul bit (1 bit). Exercice Deux canaux de 64 kbit/ chacun et un canal de 640 kbit/ ont multiplexé en utiliant le multiplexage temporel (TDM). Si l entrelacement et fait au niveau d un octet (8 bit), déterminer : ) la tructure

Plus en détail

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN.

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Chapitre I Notions de base Septembre 2008 I. Notions de base 1 But du chapitre Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Connaître les différentes topologies (bus, anneau, étoile, maillée) et leurs

Plus en détail

BASCULES ET COMPTEURS

BASCULES ET COMPTEURS S4 LM BASULES ET OMPTEURS. BASULES Les bascules sont les opérateurs élémentaires de mémorisation. Leur état présent, déterminé par l'état des sorties, est fonction des entrées et de l'état précédent des

Plus en détail

TP Échantillonnage Conversion analogique numérique

TP Échantillonnage Conversion analogique numérique TP Échantillonnage Converion analogique numérique I. Intérêt de la converion analogique numérique II. Introduction à l échantillonnage II.1. Principe II.2. Filtre anti repliement II.3. Mouvement apparent

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 CROISSANCE (CORRECTION DE LA FICHE DE TD N 2) Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 EXERCICE 1 (1) Nou avon déjà montré dan la fiche de travaux dirigé n 1 que la dynamique du tock de capital par tête

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

Les couches transport UDP et TCP. Bibliographie et sources. La couche transport (4) Encapsulation des données. Objectifs et plan:

Les couches transport UDP et TCP. Bibliographie et sources. La couche transport (4) Encapsulation des données. Objectifs et plan: Les couches transport UDP et TCP Bibliographie et sources Objectifs et plan: Couche 4 : plaque tournante entre Fournisseurs des services de transport (les «réseaux») Utilisateurs des services de transport

Plus en détail

Plan. Introduction aux bus et réseaux temps réel. Bertrand Dupouy. Bus et réseaux temps réel

Plan. Introduction aux bus et réseaux temps réel. Bertrand Dupouy. Bus et réseaux temps réel Plan Introduction aux bus et réseaux temps réel Bertrand Dupouy Le temps dans les bus et réseaux 1- Simplification du modèle ISO 2- Couches 1 et 2 : vers le déterminisme temporel a. avec contrôle d accès

Plus en détail

Cours 1 : Introduction au réseaur

Cours 1 : Introduction au réseaur RE53 Cours 1 : Introduction au réseaur Philippe.Descamps@utbm.fr 1 Plan du Cours A. Terminologie et Concept Réseaux 1. Les différents types de réseaux 2. Communication et Échange des données 3. La segmentation

Plus en détail

RÉSEAUX D'ENTREPRISES

RÉSEAUX D'ENTREPRISES Travaux Dirigés #1 ESEN / AU 2014-2015 Kawther ESSAFI & Amine DHRAIEF RÉSEAUX D'ENTREPRISES Exercice 1 : Période de vulnérabilité Soit un réseau Ethernet en bus de 8 stations. La distance moyenne entre

Plus en détail

Réseaux - partie 4 Transport

Réseaux - partie 4 Transport Réseaux - partie 4 Transport Michel RIVEILL, INP Grenoble Laboratoire SIRAC INRIA Rhône-Alpes 655, av. de l Europe - 38330 Montbonnot St Martin Michel.Riveill@inpg.fr Plan Introduction Physique Liaison

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Master Informatique 1ère année. Master Informatique 1ère année Collez votre autocollant ici : 1. Partiel 2006 U.E. ARES

Master Informatique 1ère année. Master Informatique 1ère année Collez votre autocollant ici : 1. Partiel 2006 U.E. ARES Collez votre autocollant ici : 1 1 que vous en colliez un sur la copie double et 5 autres sur les sujets (un sur chaque feuille dans la case en haut à gauche). 1 3. Complétez le tableau suivant avec les

Plus en détail

ETHERNET. 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s. AP ~ Réseau local Ethernet ~ 34

ETHERNET. 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s. AP ~ Réseau local Ethernet ~ 34 ETHERNET 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s ~ Réseau local Ethernet ~ 34 Dénomination des différents Ethernet Distance ou type de support Transmission (Base = Baseband) Vitesse de transmission

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Repose

Question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Repose Nom Prénom ID École Instructions: Durée 90 minutes, sans documents Cet examen se compose de question choix multiples (QCM, ~15/20 de la note) et de questions à réponses libres (QRL, ~5/20) Veillez à compléter

Plus en détail

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement Introduction Protocoles apparaissant dans la couche liaison de données ou dans la couche transport Différences suivant les cas dues au Texte Le contrôle de flux et la récupération des erreurs Temps de

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

TD Qualité de Service (QoS)

TD Qualité de Service (QoS) TD Qualité de Service () II- Intserv / DiffServ / MPLS I- : Généralités Donnez une description des concepts suivants, et expliquez en quoi ces points sont importants pour la garantie de : - le marquage

Plus en détail

ACCÈS AU MEDIUM, COUCHE MAC

ACCÈS AU MEDIUM, COUCHE MAC ACCÈS AU MEDIUM, COUCHE MAC C. Pham Université de Pau et des Pays de l Adour Département Informatique http://www.univ-pau.fr/~cpham Congduc.Pham@univ-pau.fr Copyright Copyright 1998-2007 Congduc Pham;

Plus en détail

R&T1 R2 TD1 Equipements de niveaux 1 et 2

R&T1 R2 TD1 Equipements de niveaux 1 et 2 R&T1 R2 TD1 Equipements de niveaux 1 et 2 1. Introduction 1.1 Contraintes d'un répéteur Quel type de contrainte un répéteur apporte-t-il dans un réseau? 1.2 Remplacement d'un répéteur par un pont Un pont

Plus en détail

Estimation d un ratio

Estimation d un ratio Chapitre 6 Etimation d un ratio Dan ce chapitre, nou étudion l etimation d un ratio qui et une fonction non linéaire de deux totaux L etimation ur un domaine qui et un exemple d application de l etimation

Plus en détail

Réseaux (INFO-F-303) - Année académique 2012-2013 Examen de théorie de première session - 14 janvier 2013 Nom: Prénom: Section :

Réseaux (INFO-F-303) - Année académique 2012-2013 Examen de théorie de première session - 14 janvier 2013 Nom: Prénom: Section : Réseaux (INFO-F-303) - Année académique 2012-2013 Examen de théorie de première session - 14 janvier 2013 Nom: Prénom: Section : 1 Lisez d'abord ce qui suit : - Indiquez vos nom et prénom sur chaque feuille,

Plus en détail

ARCHITECTURE CLIENT - SERVEUR

ARCHITECTURE CLIENT - SERVEUR 2010 Informatique 1 2 EME RAPPORT ARCHITECTURE CLIENT - SERVEUR Etudiants Djem TOKER Nurbanu YAYILKAN Responsable de projet L. POINSOT C. RODRIGUE Nous allons décrire dans ce rapport à travers des diagrammes

Plus en détail

TP 1 - Wireshark et Ethernet

TP 1 - Wireshark et Ethernet TP 1 - Wireshark et Ethernet Nommage des cartes réseaux Sous Linux, tous les périphériques (disques durs, cartes réseau, imprimantes,... ) sont nommés et ce nommage respecte certaines règles. Par exemple,

Plus en détail

NE316 TP3 le protocole TFTP

NE316 TP3 le protocole TFTP 3 A EIS App NE316 TP3 le protocole TFTP 1. Préparation Comme le client TFTP n est pas installé sur le PC, on commence par le télécharger. Pour la suite, nous avons perdu toutes nos traces. Pour les refaire,

Plus en détail

APPLICATION COURS 1 ARCHITECTURE DES RESEAUX LOCAUX. A - En quoi les réseaux locaux sont-ils différents des réseaux à longue distance?

APPLICATION COURS 1 ARCHITECTURE DES RESEAUX LOCAUX. A - En quoi les réseaux locaux sont-ils différents des réseaux à longue distance? APPLICATION COURS 1 ARCHITECTURE DES RESEAUX LOCAUX Exercice N 1 : A - En quoi les réseaux locaux sont-ils différents des réseaux à longue distance? La distance entre les stations, le débit, la topologie

Plus en détail

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 Token-Ring CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802 PLAN Réseau Token-Ring Préambule Caractéristiques Couche physique Méthode d'accès Contrôle du jeton Gestion des priorité Trame

Plus en détail

UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010. TD Révisions R&P

UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010. TD Révisions R&P Université de Strasbourg L3 Informatique UFR Mathématique et Informatique S5 Printemps 2010 TD Révisions R&P Partie I On considère une connexion TCP entre 2 machines MA et MB. Le RTT, supposé constant,

Plus en détail

Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, EFT10, EFT20

Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, EFT10, EFT20 FICHE D'INFORMATION TECHNIQUE 044 15/11/2008 Gamme Sagem Monétel Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, EFT10, EFT20 BUT : Pouvoir faire dialoguer un terminal et une caisse enregistreuse Ce

Plus en détail

Les cartes réseaux. II. Standards actuels III.Différentes cartes réseau IV. V. Adresses Physiques des cartes réseaux VI. LES. RESEAUX Doc Etudiant

Les cartes réseaux. II. Standards actuels III.Différentes cartes réseau IV. V. Adresses Physiques des cartes réseaux VI. LES. RESEAUX Doc Etudiant Les cartes réseaux PLAN I. Introduction II. Standards actuels III.Différentes cartes réseau IV. Cartes réseau spécialisées V. Adresses Physiques des cartes réseaux VI. Cartes Half Duplex et Full Duplex.

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Le protocole TCP. PLAN Présentation Les segments TCP Le multiplexage La fenêtre coulissante La connexion Les données urgentes Les options Conclusion

Le protocole TCP. PLAN Présentation Les segments TCP Le multiplexage La fenêtre coulissante La connexion Les données urgentes Les options Conclusion Le protocole TCP cb (/home/kouna/d01/adp/bcousin/fute/cours/internet/04-tcp.fm- 18 Septembre 1998 09:25) PLAN Présentation Les segments TCP Le multiplexage La fenêtre coulissante La connexion Les données

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux L ADSL - Introduction (1/4) Chapître 5 - Les réseaux xdsl Année 2008-2009 Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques Courriel :Claude.Duvallet@gmail.com Pendant très longtemps,

Plus en détail

Services fournis à la couche réseau. Couche Liaison de données. Equipements «Niveau 2» Equipements «Niveau 2»

Services fournis à la couche réseau. Couche Liaison de données. Equipements «Niveau 2» Equipements «Niveau 2» Services fournis à la couche réseau La couche liaison de données Découpage en trame Un transfert fiable: La détection/correction des erreurs Contrôle de flux et récupération d erreur 4 3 2 1 Transport

Plus en détail

Dynamic Host Configuration Protocol

Dynamic Host Configuration Protocol Dynamic Host Configuration Protocol 1 2 problèmes de gestion avec IP La Gestion des adresses IP Les adresses IP doivent être unique Nécessité d une liste d ordinateurs avec leurs adresses IP respectives

Plus en détail

Répétitions du Cours d Introduction aux Réseaux Informatiques Contrôles d erreur et de flux François Cantin Département Montefiore Research Unit in Networking Université de Liège Année académique 2008

Plus en détail

1. Quel type de modulation a produit ce signal? 2. Quelle est la séquence de bits qu il représente? Exercice 2 (Modulation) Soit le signal suivant :

1. Quel type de modulation a produit ce signal? 2. Quelle est la séquence de bits qu il représente? Exercice 2 (Modulation) Soit le signal suivant : Univerité Kadi Merbah Ouargla Département d Informatique et de Technologie de l Information 1 ère mater informatique RCS et Fondamentale Module PCSD/Tec_IP Mar 2014 TD1 Couche Phyique Exercice 1 (Vitee

Plus en détail

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM TD TECHNIQUES DE CODAGE ET DE COMPRESSION. LANGAGE / CODAGE / VALENCE.. Rappels Toute fraction intelligible d un message est constituée de symboles. Le langage est l ensemble de ces symboles. Un codage

Plus en détail

Contrôle de congestion équitable pour le multicast et interface avec le niveau applicatif

Contrôle de congestion équitable pour le multicast et interface avec le niveau applicatif Thèse présentée pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg Laboratoire LSIIT Université de Strasbourg / CNRS Discipline : Informatique Vincent Lucas Contrôle de congestion équitable

Plus en détail

Présentation. Pascal PETIT tel.: Non mèl: pascal.petit@info.univ-evry.fr WeB: http://www.ibisc.univ-evry.fr/~petit

Présentation. Pascal PETIT tel.: Non mèl: pascal.petit@info.univ-evry.fr WeB: http://www.ibisc.univ-evry.fr/~petit Présentation Pascal PETIT tel.: Non mèl: pascal.petit@info.univ-evry.fr WeB: http://www.ibisc.univ-evry.fr/~petit Tour d'horizon Dans un premier temps, nous allons aborder la problèmatique des réseaux

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 7 01 Quels sont les facteurs à prendre en compte au moment de l implémentation d un protocole de couche 2 dans un réseau?

Plus en détail

Ce protocole est basé sur le protocole Concert (document Concert référence 095 version 2.0 du 01/09/2001)

Ce protocole est basé sur le protocole Concert (document Concert référence 095 version 2.0 du 01/09/2001) F I C H E D ' I N F O R M A T I O N T E C H N I Q U E 0 4 4 E 1 1 / 0 8 / 2 0 1 1 Gammes TELIUM1 et 2 Gamme de Produits : EFT Smart, EFT930, EFTSmart2, ict220, ict250, iwl250 BUT : Pouvoir faire dialoguer

Plus en détail

Introduction. Primitives de communication. Modèle. Techniques de routage

Introduction. Primitives de communication. Modèle. Techniques de routage Introduction Primitive de communication Tanguy Riet Patrice Quinton Le algorithme parallèle néceitent ouvent l'échange de donnée délai de communication. Nou allon voir quelque algorithme de bae ouvent

Plus en détail

STI 8 Édition 1 /Mars 2000

STI 8 Édition 1 /Mars 2000 STI 8 Édition 1 /Mars 2000 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE SERVICE EN MODE PAQUET DANS LE CANAL D, POUR LES INTERFACES EURO-NUMERIS ET EURO-NUMERIS+

Plus en détail

DETECTEUR DE MOUVEMENT

DETECTEUR DE MOUVEMENT MANUEL DE PRODUIT DETECTEUR DE MOUVEMENT DETECTEUR DE MOUVEMENT KNX ZN1IO-DETEC Edition 1 Version 1.0 1. Introduction... 3 2. Installation... 4 2.1. Installation du détecteur de mouvement... 4 2.2. Description

Plus en détail

Mise en situation FOUR. Température. Capteur. température. Ethernet. Le capteur attend une demande de connexion du PC pour envoyer la valeur de la

Mise en situation FOUR. Température. Capteur. température. Ethernet. Le capteur attend une demande de connexion du PC pour envoyer la valeur de la François SCHNEIDER Mise en situation Température FOUR Capteur température Ethernet Le PC effectue une requête de connexion au capteur de température, il reçoit la valeur de la mesure de la température

Plus en détail

Encapsulation et analyse des échanges Cheminement des trames et routage La couche Réseau La couche Transport

Encapsulation et analyse des échanges Cheminement des trames et routage La couche Réseau La couche Transport Travaux Dirigés Réseaux (modèle TCP/IP) Encapsulation et analyse des échanges Cheminement des trames et routage La couche Réseau La couche Transport andreu@lirmm.fr 1 TD1 Etude du modèle TCP/IP L objectif

Plus en détail

Services offerts par la couche 4 : contrôle du transport

Services offerts par la couche 4 : contrôle du transport Services offerts par la couche 4 : contrôle du transport Un message est identifié par sa source et sa destination ; comment distinguer plusieurs applications/flux sur une même machine? => la notion de

Plus en détail

RLI LAN. Interconnexion : pont. Réseaux Locaux et Interconnexions L3 Informatique

RLI LAN. Interconnexion : pont. Réseaux Locaux et Interconnexions L3 Informatique RLI Réseaux Locaux et Interconnexions L3 Informatique Cours : Jean-Jacques Pansiot pansiot@unistra.fr TD/TP : Pascal Mérindol merindol@unistra.fr RLI 2011 1 LAN Canal partagé Câble, canal radio Réseau

Plus en détail

Exemple : Lecture d un registre, à l offset 4, sur l équipement d ID 9, qui renvoie la valeur 5 :

Exemple : Lecture d un registre, à l offset 4, sur l équipement d ID 9, qui renvoie la valeur 5 : 1 Ethernet TCP/IP Protocole Modbus TCP 2 Ethernet TCP/IP - Protocole Modbus TCP Codage des Données Type de représentation des adresse et données utilisé par Modbus : big-endian, soit :lorsqu une quantité

Plus en détail

ARCHITECTURE ET COMPOSANTS DE RESEAUX

ARCHITECTURE ET COMPOSANTS DE RESEAUX ARCHITECTURE ET COMPOSANTS DE RESEAUX Dans ce chapitre, nous nous la description des et normes disponibles pour un administrateur afin d effectuer le d un local ou non. Les documents sont issus de la Transtec

Plus en détail

Les réseaux. Les protocoles Ethernet et IEEE 802. Resp: S. SALVA IUT 1ere année IUT d aubiere

Les réseaux. Les protocoles Ethernet et IEEE 802. Resp: S. SALVA IUT 1ere année IUT d aubiere Les réseaux Les protocoles Ethernet et IEEE 802 Resp: S. SALVA IUT 1ere année IUT d aubiere Les protocoles de réseaux locaux sont des protocoles de niveau 2 (couche 2 OSI) => Créer une liaison entre stations

Plus en détail

Grenoble 1 Polytech Grenoble RICM 4 TP Interconnexions de réseaux P. Sicard Étude du protocole de routage OSPF (Open Shortest Path First)

Grenoble 1 Polytech Grenoble RICM 4 TP Interconnexions de réseaux P. Sicard Étude du protocole de routage OSPF (Open Shortest Path First) UFR IMA Informatique & Mathématiques Appliquées Grenoble 1 UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Sciences, Technologie, Médecine Polytech Grenoble RICM 4 TP Interconnexions de réseaux P. Sicard Étude du protocole

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Les réseaux Locaux Un réseau local ou LAN en anglais (Local Area Network) permet la connexion d un ensemble de postes afin d échanger

Plus en détail