Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)"

Transcription

1 Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010

2

3 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les résultats de la vérification de la santé et de la sécurité au travail au Conseil national de recherches du Canada (CNRC). La décision de mener cette vérification a été approuvée par le président, à la suite de la recommandation formulée par le Comité de la vérification, de l'évaluation et de la gestion des risques 1, le 19 mars 2008, dans le cadre du Plan de vérification interne axé sur les risques du CNRC pour à La vérification a porté sur les pratiques de gestion en SST au niveau de l'administration centrale et dans un échantillon de six instituts, direction et programmes (IDP) pour la période d avril 2006 à août Des renseignements supplémentaires ont été rassemblés entre août 2009 et mars 2010 afin de valider les résultats de la vérification et déterminer les progrès réalisés par la direction pour donner suite à ces résultats. Le CNRC doit observer la législation fédérale en matière de SST, y compris le Code canadien du travail Partie II (CCT Partie II) et ses règlements d application. Le Conseil du Trésor a aussi mis en place une Politique sur la sécurité et la santé au travail ainsi qu une Directive sur la santé et la sécurité au travail 2. Bien que le CNRC ne soit pas obligé d observer la Politique sur la SST du Conseil du Trésor, compte tenu de son statut d établissement public dans l'annexe II de la Loi sur la gestion financière, il a choisi de faire partie du Conseil national mixte de la Fonction publique du Canada, et il est donc tenu, aux termes des conventions collectives, de suivre la Directive sur la SST du Conseil du Trésor ainsi que la Directive sur la 1 En janvier 2009, ce Comité du Conseil a été remplacé par le Comité de vérification ministérielle, lorsque le Conseil du Trésor en a nommé les membres. 2 Depuis le 31 mai 2010, le Conseil national mixte héberge la Directive sur la SST du Conseil du Trésor, qui a été élaborée par des agents négociateurs participants et des employeurs de la fonction publique. Le document n a pas changé et continue de s appliquer comme auparavant. Septembre

4 santé et la sécurité au travail du Conseil national mixte. Tout comme le CCT Partie II et ses règlements d application, la directive du Conseil du Trésor se veut une norme minimale qui doit être complétée par les politiques et les procédures sur la santé et la sécurité au travail de l'employeur. Objectif, portée et méthode de la vérification L'objectif global de cette vérification est de fournir l'assurance que le cadre de contrôle de la gestion employé par le CNRC est adéquat et efficace et que le CNRC se conforme aux lois et aux règlements sur la SST, y compris au CCT Partie II, ainsi qu aux politiques et aux lignes directrices sur la SST du Conseil du Trésor et du CNRC. Étant donné la nature très technique de l exercice, l'équipe de vérification du CNRC a fait appel aux services externes de spécialistes de la SST qualifiés et d une firme de vérification pour l'appuyer dans ses travaux de vérification. La vérification a porté sur des éléments clés du cadre de contrôle de la gestion de la SST du CNRC et a centré son attention sur les pratiques de gestion en SST appliquées dans un échantillon de six IDP. Les vérificateurs n ont pas cherché à obtenir l'assurance que les employés travaillaient constamment de manière sécuritaire et que les lieux de travail étaient libres de risque excessif; ils ont cependant fait des observations ponctuelles des lieux de travail et des pratiques de travail dans les IDP choisis aux fins de l'examen. La vérification a été menée à l'aide d une série de critères de vérification détaillés qui visaient à répondre à l'objectif de la vérification relativement auquel nous avons tiré nos observations, nos évaluations et nos conclusions. Avant de définir les critères de vérification de manière définitive, nous les avons évalués sur le plan de leur importance et du risque le plus élevé. Ces critères de vérification ont été formulés à partir des exigences du CCT Partie II et de ses règlements d application, de la Politique sur la SST du Conseil du Trésor et des exigences énoncées dans la norme Z1000 de l'association canadienne de normalisation (CSA). Septembre

5 Opinion du vérificateur et conclusion Sous réserve des restrictions des échantillons utilisés et des procédures de vérification appliquées, nous concluons que, pour la période visée par notre vérification, le cadre de contrôle de la gestion en SST du CNRC doit être amélioré 3 afin de répondre aux besoins complexes en SST du Conseil national de recherches. Pour ce faire, il faut : mettre à jour les politiques et les programmes en SST afin qu ils répondent aux exigences législatives et qu ils répartissent correctement les responsabilités entre les superviseurs, la direction, le Groupe de SST du CNRC et les Comités locaux de santé et sécurité au travail (CSST); obtenir les services d un plus grand nombre de spécialistes de la SST au niveau des IDP afin de réduire la dépendance au CSST; élaborer et mettre en œuvre un plus grand nombre de programmes de prévention des risques au niveau des IDP; répondre aux besoins de formation en SST, notamment en ce qui concerne l'évaluation des employés, l'établissement du calendrier des cours de formation, l uniformité des cours offerts et la formation obligatoire pour certains groupes d employés; élaborer des outils qui permettraient au CSST de fonctionner plus efficacement, et établir des mesures de performance afin que la haute direction puisse évaluer plus efficacement la performance du CNRC en matière de SST. Pendant et après la vérification, nous avons pris note des mesures prises par la direction pour combler de manière proactive nombre des lacunes importantes du cadre de contrôle de la gestion en SST. Au moment où les inspections sur place ont été menées, nous avons constaté que les installations et l'équipement dans les lieux de travail examinés ainsi que les pratiques de travail des employés du CNRC étaient généralement sécuritaires et conformes aux règlements applicables, aux exigences du Conseil du Trésor et du CNRC en matière de santé et sécurité. Nous croyons que les fortes mesures de 3 Voir l'annexe pour la liste des évaluations globales possibles. Septembre

6 sécurité mises en place pour les travailleurs et les lieux de travail sont très probablement attribuables aux employés du CNRC, qui pour la plupart possédaient à leur arrivée au CNRC des diplômes universitaires avancés dans leur discipline, des habitudes bien ancrées de sécurité et une connaissance adéquate des aspects de santé et de sécurité de leur travail. Bien que le CNRC ait une politique globale en santé et sécurité qui définit les rôles et les responsabilités en général, ainsi qu une série de programmes sur les risques particuliers en SST, le cadre de contrôle de la gestion en SST est surtout décentralisé, et un nombre limité de rapports et de mesures de la performance sont présentés à la haute direction. Le Groupe de SST du CNRC offre des conseils et des services précieux en matière de SST aux IDP, mais il n a pas le mandat nécessaire pour appuyer et surveiller l'élaboration et la mise en œuvre d un cadre de contrôle de surveillance complet de la gestion de la SST dans tout le CNRC. Notre vérification a révélé que de nombreuses pratiques de gestion traditionnelles n étaient pas entièrement appliquées à la gestion de la SST. C est le cas des pratiques suivantes : évaluation des besoins, établissement des objectifs, planification officialisée en vue d atteindre les objectifs, affectation des ressources conformément aux plans et aux stratégies, mise en œuvre, mesure et évaluation stratégique de la performance, et examen global des programmes. Au moment de notre vérification, la plupart des IDP dépendaient largement des membres volontaires des comités de santé et sécurité au travail (CSST) pour exercer les fonctions de leadership et de contrôle qui devraient normalement être exercés par les gestionnaires ou leurs représentants. Un des six IDP compris dans la vérification a mis en œuvre un cadre de contrôle de la gestion solide de la SST qui possède une capacité permanente suffisante pour assurer une mise en application soutenue et efficace. Au moment de notre vérification, les cinq autres IDP avaient surtout des systèmes de gestion informels Septembre

7 de la SST, sans ressource attitrée à la SST. Nous avons constaté que ces cinq IDP avaient des bas niveaux de conformité aux exigences de SST sur le plan de la conservation des documents, de l'exécution d évaluations des risques, de la formation en SST, de l'inspection et de la vérification des pratiques. Bien que nous ne portions pas de jugement sur la qualité de la réponse de la direction à cette préoccupation, nous avons noté que, suite à notre travail sur le terrain, des conseillers à plein temps ou à temps partiel avaient été affectés à la SST dans quatre des cinq IDP où la question était préoccupante. Au moment des inspections, dans tous les lieux de travail des six IDP inspectés, les pratiques de travail des employés et les conditions de santé et de sécurité des installations et de l'équipement étaient généralement conformes aux exigences des lois et des politiques. Lorsque des problèmes ont été observés, quelques-uns étaient graves et nécessitaient l'attention de la direction, mais la plupart étaient mineurs. Tous ces problèmes graves auraient pu être repérés de manière proactive si des personnes qualifiées dans le domaine de la sécurité avaient participé à la réalisation d inspections commandées par la direction. Pendant et après notre travail de vérification sur le terrain, la direction de tous les IDP examinés a donné suite de manière proactive à la plupart des problèmes graves, quelques-uns seulement restant en suspens en raison du délai plus long qui serait raisonnablement nécessaire pour les régler. Septembre

8 Recommandations (toutes sont classées comme priorité ÉLEVÉE) 1. La politique globale du CNRC en matière de SST ainsi que les politiques et les programmes connexes devraient être mis à jour pour assurer la conformité aux exigences législatives et la répartition appropriée des responsabilités entre les superviseurs, les gestionnaires et les spécialistes locaux de la SST, le Groupe de SST du CNRC et les Comités locaux de santé et sécurité au travail (CSST). Lors de cette mise à jour, on veillera à : a) modifier la clause dans la politique sur la SST du CNRC qui permet aux directeurs généraux des IDP de déléguer des responsabilités en SST à leurs membres du CSST ( a); b) définir clairement la responsabilité en matière de surveillance et d'application au niveau corporatif et; c) définir les rôles et les responsabilités du Groupe de SST du CNRC, y compris les rôles et responsabilités en ce qui concerne les conseils à offrir aux IDP sur leurs programmes de SST et la surveillance de ces programmes, la mise en application de la politique de SST du CNRC et la communication des renseignements complets sur la performance à la haute direction et au Comité national sur la santé et la sécurité au travail (CNSST). Réponse de la direction du CNRC Le CNRC accepte cette recommandation. Le comité permanent du Comité de la haute direction (CHD) supervisera un groupe de travail qui sera chargé d ébaucher la politique recommandée, y compris les exigences en matière de formation, d ici octobre 2010, à des fins d approbation par le CHD en novembre Les IDP devraient retenir, de manière exclusive ou en partenariat avec d autres IDP, les services de spécialistes de la SST qui les aideraient à assumer leurs responsabilités en matière de SST et à réduire leur dépendance à l'égard des Septembre

9 membres des CSST. Le niveau d effort consacré à la SST par chaque IDP devrait être proportionnel au profil de risque professionnel. Réponse de la direction du CNRC Le CNRC accepte cette recommandation. Une analyse sera menée et un plan de dotation sera recommandé. Des spécialistes de la SST seront affectés à chaque IDP d ici mars Chaque IDP devrait élaborer et mettre en œuvre un programme de prévention des risques (Partie 19 du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail), afin de s assurer que des processus adéquats d évaluation des risques sont en place pour éclairer la planification des programmes de SST et la mise en œuvre des mesures de prévention et de protection. Le Groupe de SST du CNRC devrait revoir le plan et le calendrier de mise en œuvre de chaque IDP, faire le suivi des progrès réalisés par chaque IDP relativement au plan et faire rapport sur la mise en œuvre du plan au Comité de la haute direction et au Comité national sur la santé et la sécurité au travail (CNSST). Réponse de la direction du CNRC Le CNRC accepte cette recommandation. Le Groupe de SST du CNRC collaborera avec les IDP afin d élaborer des plans d action individuels pour les programmes de prévention des risques et d ergonomie interne. Ainsi : La lettre d appel aux IDP pour entreprendre la planification du programme et nommer un administrateur de programme était terminée en février 2010; L'article pour Zone intranet servant à annoncer le programme était terminé en juillet 2010; La formation à l'intention des administrateurs de programme était terminée en août 2010; Septembre

10 La formation en ligne pourra être suivie par tous les employés du CNRC d ici septembre 2010; Les versions préliminaires des plans doivent être reçues par le Groupe de SST du CNRC d ici mars 2011; Les versions préliminaires des plans et des programmes examinés par le Groupe de SST du CNRC en consultation avec les IDP doivent être terminées d ici juin 2011; Les plans et les programmes doivent être parachevés et mis en œuvre d ici septembre 2011; Les programmes de prévention des risques sont surveillés de manière continue (les rapports annuels doivent être présentés au CNSST et au CHD d ici décembre 2011). 4. Les évaluations des besoins en formation en SST devraient être terminées en temps opportun pour que tous les employés et les travailleurs invités 4 puissent déterminer leurs besoins particuliers en formation sur la santé et la sécurité dans leur lieu de travail et leur emploi particulier. Le programme et les cours de formation en SST du CNRC et des IDP devraient être améliorés pour que la formation soit accessible sans délai aux travailleurs et que la formation sur des questions générales de SST soit normalisée et offerte uniformément dans tout le CNRC. Pour faire l'analyse permettant de déterminer si les employés ont suivi la formation requise, les cours suivis devraient être consignés au niveau des IDP pour chaque employé et surveillés par le Groupe de SST du CNRC. Réponse de la direction du CNRC Le CNRC accepte cette recommandation. Le Comité de la haute direction a approuvé en principe le financement d un système de formation en ligne et 4 Les travailleurs invités travaillent dans les immeubles du CNRC mais ne sont pas des employés du CNRC. Septembre

11 d une série de cours qui seront offerts à tous les IDP. D ici à ce que l'outil de formation en ligne soit prêt, le Groupe de SST du CNRC aide les IDP à terminer la formation obligatoire en SST dans le cadre du programme d orientation des IDP offert à tous les employés et visiteurs. Les superviseurs feront les évaluations des besoins en formation de chaque employé et les directeurs généraux approuveront les plans de formation d ici juin Une fois que l'approbation sera accordée au financement de l'outil de formation en ligne : L équipe du projet du système de formation (EPSF) en SST sera nommée d ici octobre 2011; Le contrat sera accordé (après la période de la demande de propositions) d ici juin 2011; La formation de base sera terminée de 12 à 18 mois après l'achat du logiciel, et la formation spécialisée sera terminée de 18 à 30 mois après l'achat du logiciel. 5. Le CNRC devrait imposer une formation à tous les membres du CCST, aux directeurs généraux ainsi qu aux spécialistes de la SST des IDP afin de s assurer qu ils ont une connaissance adéquate et uniforme de leurs tâches, de leurs responsabilités et de leurs obligations. Le Groupe de SST du CNRC devrait fournir aux CSST un ensemble d outils qui les aideraient à remplir systématiquement leurs fonctions et qui devraient comprendre, par exemple, des agendas couvrant tous les sujets que le CSST doit examiner pendant le courant de l'année, des listes de contrôle pour des inspections, des formulaires de suivi des inspections ainsi qu un formulaire pour faire la consignation et le suivi des problèmes et des plaintes soumises au CSST par les employés. Septembre

12 Réponse de la direction du CNRC Le CNRC accepte cette recommandation. Des exigences de formation obligatoire seront incluses dans la politique révisée (voir le Plan d action de la direction pour la recommandation n o 1) d ici octobre Le Groupe de SST s affaire présentement à élaborer des outils pour les comités de SST et les DG afin de les aider à accomplir leurs tâches. Il s agira d outils en ligne ainsi que de cours d enseignement traditionnel qui seront mis en place d ici mars Le CNSST offrira également des conseils et de l'aide. Les conseillers de SST des IDP seront visés par ces mesures. 6. Des mesures de la performance en SST du CNRC devraient être établies, et des cibles devraient être fixées pour chaque IDP. Les mesures de la performance devraient comprendre des indices de conformité à la réglementation en SST, des indices de mise en œuvre du programme de SST du CNRC ainsi que des mesures des activités du CSST. Les IDP devraient recueillir des renseignements, les tenir à jour, les analyser et les fournir à la direction des IDP et au Groupe de SST du CNRC aux fins de la surveillance. Le Groupe de SST du CNRC devrait préparer à l'intention de la haute direction du CNRC un rapport de la performance en SST qui comprendrait les mesures recommandées. Réponse de la direction du CNRC Le CNRC accepte cette recommandation. Le comité permanent du Comité de la haute direction déterminera des mesures de la performance appropriées d ici décembre Les mesures de la performance seront communiquées au Comité de la haute direction chaque année à compter de décembre À court terme, le Groupe de SST du CNRC effectuera des vérifications de la SST, en fonction des risques, au niveau des IDP. Septembre

13 Énoncé d assurance En me fondant sur mon jugement professionnel à titre de dirigeante principale de la vérification, des procédures de vérification appropriées et suffisantes ont été suivies et assez d éléments probants ont été recueillis pour étayer l'exactitude des conclusions présentées ici. Ces conclusions reposent sur une comparaison des situations telles qu elles existaient alors, aux critères de vérification. Les éléments probants ont été recueillis conformément à la politique, aux directives et aux normes de vérification interne du Conseil du Trésor, et les procédures utilisées respectent les normes professionnelles de l'institut des vérificateurs internes 5. Jayne Hinchliff-Milne, CMA, Dirigeant principal de la vérification Membre de l'équipe de vérification du CNRC 6 Jean Paradis, Gestionnaire de la vérification, CA, CIA 5 Bien que la vérification ait été menée conformément aux normes internationales pour la pratique professionnelle de la vérification interne, la vérification interne du CNRC n a pas encore entrepris une évaluation externe quinquennale telle que requis. 6 L'équipe de vérification du CNRC a obtenu l'appui d une équipe de vérificateurs expérimentés d Orbis Risk Consulting et d experts en SST de Resource Environmental Associates, qui l ont aidé à effectuer la vérification. Septembre

14 Annexe : Évaluations globales possibles Attention de la direction requise : Il y a des problèmes importants qui requièrent l'attention de la direction. Besoin d amélioration requis : Certains aspects des pratiques ou des processus sont conformes aux lois et aux règlements sur la SST ainsi qu aux politiques et aux directives du gouvernement du Canada et du CNRC concernant la santé et la sécurité au travail, mais il y a de nombreuses lacunes. Adéquat : La plupart des aspects des pratiques ou des processus sont conformes aux lois et aux règlements sur la SST ainsi qu aux politiques et aux directives du gouvernement du Canada et du CNRC concernant la santé et la sécurité au travail, mais il y a des possibilités d amélioration. Élevé : Tous les aspects des pratiques ou des processus sont conformes aux lois et aux règlements sur la SST ainsi qu aux politiques et aux directives du gouvernement du Canada et du CNRC concernant la santé et la sécurité au travail. Aucun besoin d amélioration n a été relevé. Septembre

Suivi de la vérification 2007 2008 du Programme d aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI-CNRC)

Suivi de la vérification 2007 2008 du Programme d aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI-CNRC) C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A Suivi de la vérification 2007 2008 du Programme d aide à la recherche industrielle du CNRC (PARI-CNRC) V é r i f i c a t i o n i n t e

Plus en détail

J u i n 2 0 1 0. C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a. V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C

J u i n 2 0 1 0. C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a. V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a Vérification de la gestion des risques V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C J u i n 2 0 1 0 Juin 2010 i 1.0 Sommaire

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

Service administratif des tribunaux judiciaires (SATJ) Vérification de la gestion intégrée des risques

Service administratif des tribunaux judiciaires (SATJ) Vérification de la gestion intégrée des risques Service administratif des tribunaux judiciaires (SATJ) Vérification de la gestion intégrée des risques Version originale signée par LE 21 juillet 2015 M. DANIEL GOSSELIN DATE ADMINISTRATEUR EN CHEF TABLE

Plus en détail

Vérification des pratiques et des dépenses de déplacement du CRSNG et du CRSH

Vérification des pratiques et des dépenses de déplacement du CRSNG et du CRSH Vérification des pratiques et des dépenses de déplacement du CRSNG et du CRSH Préparé par Conseils et Vérification Canada Numéro de projet : 310-2160 Table des matières 1. SOMMAIRE...2 2. INTRODUCTION...4

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes V é r i f i c a t i o n i n t e r n e, C N R C N O V E M B R E 2011

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ÉTAT DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT PRÉSENTÉ AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2010

COMPTE RENDU DE L ÉTAT DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT PRÉSENTÉ AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2010 RAPPORT PRÉSENTÉ AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2010 D'APPROBATION DU CVÉ: 25/09/2009 1. Définir les connaissances et les compétences en SST que toutes les catégories de gestionnaires et

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Audit de la sécurité ministérielle. Rapport d audit

Audit de la sécurité ministérielle. Rapport d audit Rapport d audit Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES Sommaire... 3 Points examinés... 3 Importance de l audit... 3 Constatations... 3 Contexte... 4 Objectif... 5 Portée... 5 Méthodologie... 5 Énoncé d assurance...

Plus en détail

Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité

Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité Vérification de la formation et de l apprentissage : cadre visant à favoriser l intégrité de l information financière et non financière l intégrité de l information financière et non financière Mars 2012

Plus en détail

Revue sur le réaménagement des effectifs. Direction générale de la vérification et de l'évaluation

Revue sur le réaménagement des effectifs. Direction générale de la vérification et de l'évaluation Revue sur le réaménagement des effectifs Direction générale de la vérification et de l'évaluation Février 2014 Dates importantes Première conférence (note de lancement) Juin 2012 Plan de vérification envoyé

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS POUR TOUTE MODIFICATION PROPOSÉE AUX PROGRAMMES DÉSIGNÉS EN VERTU DE LA LOI SUR L ATTRIBUTION DE GRADES UNIVERSITAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK CONTENTS

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

Projet sur les compétences institutionnelles de l OCRCVM

Projet sur les compétences institutionnelles de l OCRCVM Avis administratif Généralités Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Inscription Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011 VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT Juin 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA VÉRIFICATION INTERNE (DGVI) Projet no : 2011-08 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Audit des pratiques relatives à l intégrité des programmes

Audit des pratiques relatives à l intégrité des programmes Protégé A Direction générale des services de vérification interne Audit des pratiques relatives à l intégrité des programmes Novembre 2014 SP-1086-01-15F Vous pouvez télécharger cette publication en ligne

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Vérification des contrôles des rapports financiers

Vérification des contrôles des rapports financiers Vérification des contrôles des rapports financiers DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Février 2012 Western Economic Diversification

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

PGIC. Vérification de la gestion du pétrole et du gaz du Sud DATE D APPROBATION : 20-09-2013

PGIC. Vérification de la gestion du pétrole et du gaz du Sud DATE D APPROBATION : 20-09-2013 MESURE DU RENDEMENT ET D'EXAMEN EN DU 30 JUIN 2014 D APPROBATION : 20-09-2013 1. Le directeur général de Pétrole et devrait voir à ce que les politiques et les procédures applicables aux processus névralgiques

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI C ONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI Vérification interne, C NRC Juin 2012 1.0 Sommaire et conclusion Objectif de la vérification

Plus en détail

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 Ce fichier PDF a été archivé dans le Web. Contenu archivé

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2011 D APPROBATION : 24 SEPTEMBRE 2010 1. Pour faciliter l obtention de bons résultats sur les plans

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5. QUORUM, DESTITUTION ET POSTES

Plus en détail

Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada

Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada 12 2 Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada Table des matières Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada Résumé...227 Contexte...229 Affaires étrangères

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

COMITÉ SUR LA GOUVERNANCE. Mandat

COMITÉ SUR LA GOUVERNANCE. Mandat COMITÉ SUR LA GOUVERNANCE Mandat Préambule L Agrément de l enseignement de la physiothérapie au Canada est l organisme décisionnel qui évalue les rapports d agrément et qui décide du statut d agrément.

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2010

COMPTE RENDU DE L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2010 1. Simultanément avec le sous-ministre adjoint (SMA) des Opérations régionales et celui de l Organisation des affaires du Nord, analyser les rapports hiérarchiques et les niveaux de ressources disponibles

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification interne 378-1-615 29 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... II 1.0 INTRODUCTION...5 2.0 OBJECTIFS ET PORTÉE DE LA VÉRIFICATION...7

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE : Directeur du développement

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013 Bureau du vérificateur général du Canada Suivi des recommandations formulées dans les audits internes Avril 2013 Revue des pratiques et audit interne Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée

Plus en détail

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54 question les conclusions tirées des étapes antérieures de la révision n apparaît. Ceci peut se faire notamment par une analyse critique des données chiffrées et des modifications de l organisation administrative;

Plus en détail

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Un organisme de bienfaisance enregistré peut retenir les services d un collecteur de fonds professionnel pour gérer ses

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Version 1.00, 2015 CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 8 DÉCEMBRE 2015 Préface 1. La présente charte a été adoptée par le conseil d administration (le «Conseil

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Suivi du rapport de la Commission de la fonction publique de 2009 sur la vérification de la dotation des ressources humaines de l ASFC

Suivi du rapport de la Commission de la fonction publique de 2009 sur la vérification de la dotation des ressources humaines de l ASFC Suivi du rapport de la Commission de la fonction publique de 2009 sur la vérification de la dotation des ressources humaines de l ASFC Mars 2012 TABLE DES MATIÈRES Sommaire 2 1.0 Introduction... 7 1.1

Plus en détail

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE Règle 1 : Conseil de l École Conformément à l'article 157 du Gouvernement universitaire, le Conseil de la Faculté établit les règlements afin d'assurer la bonne administration des affaires de la Faculté.

Plus en détail

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification Mise à jour : octobre 2011 Chapitre 8 La mission d audit La planification Table des matières 1. Les procédés préliminaires... 1 2. L approche de partenariat avec le gestionnaire... 2 3. La connaissance

Plus en détail

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION (la «Bourse») A. Objet Le conseil d administration de la Bourse (le «conseil») a établi un comité de surveillance de la réglementation (le «comité») afin d aider le conseil à superviser les responsabilités

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de Cogeco inc. (la «Société») est élu par les actionnaires de la Société afin de surveiller la gestion de l ensemble

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Objet Le comité de vérification de la Société d évaluation foncière des municipalités (SÉFM) est établi par le conseil d administration afin de permettre au conseil de

Plus en détail

CRÉER DES PROFILS POUR LES ADMINISTRATEURS DES SOCIÉTÉS D ÉTAT

CRÉER DES PROFILS POUR LES ADMINISTRATEURS DES SOCIÉTÉS D ÉTAT CRÉER DES PROFILS POUR LES ADMINISTRATEURS DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Rédigé par : Secrétariat des Priorités de gestion et du Personnel supérieur, Bureau du Conseil privé en collaboration avec: Renaud Foster

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains 12.03.28.10 12.11.27.09 13.06.12.08 Préambule La présente politique traduit l engagement du Cégep à promouvoir et à faire respecter les règles

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Continuer de bien gérer l environnement. Un cadre de gestion environnementale pour Construction de Défense Canada

Continuer de bien gérer l environnement. Un cadre de gestion environnementale pour Construction de Défense Canada Un cadre de gestion environnementale pour Construction de Défense Canada Mai 2002 Table des matières La politique de gestion environnementale de CDC 1 Message du président et chef de la direction 2 À propos

Plus en détail

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels Introduction et contexte :

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT Juillet 2010 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION. Résumé des conclusions. Agence statistique d assurance générale (ASAG)

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION. Résumé des conclusions. Agence statistique d assurance générale (ASAG) QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION DONNÉES À PRÉSENTER AU PLAN STATISTIQUE AUTOMOBILE DE L ASAG Résumé des conclusions Agence statistique d assurance générale (ASAG) Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE...2

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL La santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses constituent un enjeu majeur sur les lieux de travail. À titre de dirigeants et dirigeantes de sections locales, il

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DU BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION (FSA)

Plus en détail

COMMISSARIAT À L INTÉGRITÉ DU SECTEUR PUBLIC DU CANADA RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION

COMMISSARIAT À L INTÉGRITÉ DU SECTEUR PUBLIC DU CANADA RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION COMMISSARIAT À L INTÉGRITÉ DU SECTEUR PUBLIC DU CANADA RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION Mai 2012 Quatrième rapport annuel Rapport annuel 2011-2012 du Comité de vérification et d

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

d une gestion inclusive» qui a reçu l appui financier du Gouvernement des Pays-Bas pour la période allant de d aout 2015 à juillet 2018.

d une gestion inclusive» qui a reçu l appui financier du Gouvernement des Pays-Bas pour la période allant de d aout 2015 à juillet 2018. Termes de référence (TdRs) pour le recrutement d un formateur/mentor en genre sur la gestion des ressources naturelles dans le Paysage du Grand Virunga. 1. Contexte La Collaboration Transfrontalière du

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES

APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES Collèges et instituts Canada (CICan) invite les collèges du

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur Chapitre 4 Section Ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises 4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur (Suivi des vérifications de l optimisation des

Plus en détail

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Le Comité de gouvernance du conseil d administration («le comité») a les obligations et responsabilités décrites

Plus en détail

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission RAPPORT D AUDIT Projet # 14/15 01 02 préparé par la Direction, audit et évaluation JUIN 2015 AUDIT DU CADRE DE GESTION DE SÉCURITÉ ET ASSURANCE

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET DE GÉNIE (FSG) EN MILIEU DE TRAVAIL ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES Le comité de ressources humaines (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1. Limites

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2003 PFA. Fonds pour les systèmes informatiques. a) Système de vote électronique

Conseil d administration Genève, novembre 2003 PFA. Fonds pour les systèmes informatiques. a) Système de vote électronique BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.288/PFA/6 288 e session Conseil d administration Genève, novembre 2003 Commission du programme, du budget et de l administration PFA SIXIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Rapport de suivi relatif à l examen des services d analyse du Laboratoire de recherches sur les grains (LRG) 2006-2007

Rapport de suivi relatif à l examen des services d analyse du Laboratoire de recherches sur les grains (LRG) 2006-2007 Rapport de suivi relatif à l examen des services d analyse du Laboratoire de recherches sur les grains (LRG) 2006-2007 Commission canadienne des grains Service de la vérification et de l évaluation Rapport

Plus en détail

EXAMEN DU PROCESSUS D'ACQUISITION PAR APPEL D'OFFRES CONCURRENTIEL DE PASSEPORT CANADA RAPPORT FINAL

EXAMEN DU PROCESSUS D'ACQUISITION PAR APPEL D'OFFRES CONCURRENTIEL DE PASSEPORT CANADA RAPPORT FINAL EXAMEN DU PROCESSUS D'ACQUISITION PAR APPEL D'OFFRES CONCURRENTIEL DE PASSEPORT CANADA RAPPORT FINAL Affaires étrangères et Commerce international Canada Bureau du dirigeant principal de la vérification

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

État : En cours Mise à jour/justification : Au 30 juin 2014 :

État : En cours Mise à jour/justification : Au 30 juin 2014 : MESURE DU RENDEMENT ET D'EXAMEN EN DU 30 JUIN 2014 D APPROBATION : 21-11-2013 1. Le dirigeant principal de l information devrait renforcer la gouvernance et l orientation stratégique liées à la gestion

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

Rapport provisoire sur un modèle de réglementation des établissements de santé et d évaluation en Ontario

Rapport provisoire sur un modèle de réglementation des établissements de santé et d évaluation en Ontario Rapport provisoire sur un modèle de réglementation des établissements de santé et d évaluation en Ontario Willie Handler and Associates 19 juillet 2012 Livrables Un modèle de surveillance des établissements

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience RÉSOLUTION 183-03 Date d adoption : 23 septembre 2003 En vigueur : 23 septembre 2003 À réviser avant : DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS Éducation coopérative 1. Expérience d apprentissage pratique

Plus en détail

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 49 e réunion Distr. restreinte 7 septembre 2010 Français Original: anglais Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines

Plus en détail