E R G O N O M I E D A N S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E R G O N O M I E D A N S"

Transcription

1 E R G O N O M I E D A N S L A C U I S I N E H O R E C A CONSEILS PRATIQUES POUR MIEUX TRAVAILLER BrochureFR.indd :29:56

2 CONTENU 1. Points importants Organisation de la cuisine Éléments architecturaux Lieux de travail ergonomiques Facteurs d ambiance 2. Organisation 3. Produits alimentaires Réception des marchandises Contrôle des marchandises Stockage des marchandises Préparation des marchandises Stockage des marchandises préparées Préparation des plats Service des repas 4. Déchets et emballages consignés Récupération des emballages consignés Tri des déchets 5. Éléments architecturaux Revêtement de sol Entretien facile 6. Lieux de stockage Principes En pratique 7. Position et postes de travail Principes En pratique 8. Équipement de la cuisine 9. Vaisselle 10. Facteurs d ambiance Température et humidité Éclairage Bruit 11. Conclusion et listes de contrôle BrochureFR.indd :29:56

3 PRÉAMBULE Ergonomie dans la cuisine HORECA Cette brochure vous propose des conseils qui peuvent contribuer à l'amélioration de l ergonomie de votre cuisine. Une cuisine ergonomique est adaptée aux personnes qui y travaillent. Ainsi, le travail est plus efficace. On évite les opérations superflues. La cuisine est aménagée en fonction des tâches qui y sont effectuées. En même temps, on évite que les collaborateurs ne soient victimes de lésions de surcharge. Le travail en cuisine est généralement considéré comme un travail physique lourd. D une part, on déplace de nombreuses charges et d autre part, on adopte parfois de mauvaises postures. Cela peut entraîner de graves problèmes de dos. Travailler à une hauteur inadaptée peut également entraîner des problèmes de douleurs aux cervicales et aux épaules, irradiant ou pas jusqu aux bras et aux mains. Raison de plus pour aménager sa cuisine en respectant les conseils ergonomiques que nous vous donnons dans cette brochure. Pour calculer vous-même votre score en matière d ergonomie, vous pouvez compléter la liste de contrôle ci-après. Pour d autres conseils ergonomiques, adressez-vous au département Ergonomie de Provikmo BrochureFR.indd :29:59

4 Partie BrochureFR.indd :29:59

5 1. Points importants 1.1 Organisation de la cuisine En cuisine il y a différents circuits qui s entremêlent. Le circuit central va de l arrivée des produits aux repas préparés. Il y a d autres circuits comme les outils, la vaisselle et les déchets. Le personnel suit également un trajet propre. Une bonne organisation de la cuisine veille à ce que ces circuits soient ordonnés, et qu il n y ait aucun flux croisé ou contraire. 1.2 Éléments architecturaux L aménagement doit tenir compte des circuits précités. Les matériaux doivent également être adaptés à la cuisine (sols antidérapants, murs lavables). 1.3 Lieux de travail ergonomiques Le personnel doit être occupé le plus efficacement possible, et dans des conditions idéales. Les postes de travail doivent être adaptés aux personnes qui y travaillent. Une bonne hauteur et profondeur du plan de travail évitent des lésions corporelles et améliorent la qualité du travail. Les appareils utilisés doivent être faciles à utiliser et à entretenir. On peut ainsi gagner du temps et éviter des contraintes physiques. 1.4 Facteurs d ambiance Il est important de prêter de l attention aux facteurs d ambiance. Une cuisine présente des différences de température, mais une bonne organisation permet d agencer la pièce de manière logique, de façon que ces différences ne soient pas gênantes. Un bon éclairage est un élément essentiel à la cuisine. La limitation du bruit rend le travail plus agréable BrochureFR.indd :30:01

6 Partie BrochureFR.indd :30:01

7 2. Organisation Vaisselle propre Produits alimentaires Réception des marchandises Contrôle Stockage sec Stockage froid Préparation Stockage froid Koude opslag Préparation des plats Service Débarrasser la table Vaisselle sale Vaisselle Principe de la marche en avant Déchets Emballages Déchets de cuisine Déchets de table Collecte des déchets BrochureFR.indd :30:01

8 Partie BrochureFR.indd :30:01

9 3. Produits alimentaires 3.1 Réception des marchandises Les marchandises sont amenées et doivent être déposées, si possible, à hauteur de la table pour éviter les charges dorsales inutiles. 3.2 Contrôle des marchandises Les marchandises entrantes sont contrôlées. Ce contrôle se fait de préférence sur une table suffisamment éclairée. Les emballages sont enlevés. 3.3 Stockage des marchandises Les marchandises sont stockées en fonction de leur nature dans un congélateur, un réfrigérateur ou une remise. On applique le principe suivant: les marchandises les plus lourdes sont placées à hauteur de table. Les charges plus légères peuvent être placées plus haut ou plus bas. On évite de placer les marchandises sur le sol ou au-dessus de la hauteur de la tête. 3.4 Préparation des marchandises Plusieurs tâches préparatoires sont nécessaires. Les postes de travail doivent être adaptés aux travailleurs. Il est important de vérifier la hauteur et la profondeur des postes de travail. 3.5 Stockage des marchandises préparées Les marchandises sont stockées de manière appropriée en fonction de leur nature. Ici aussi, on doit tenir compte du poids des marchandises. 3.6 Préparation des plats Pour la préparation, on utilise des aliments stockés et des aliments préparés. Les postes de travail affectés à cette tâche doivent être adaptés. Les repas préparés sont disposés sur la vaisselle prévue à cet effet. 3.7 Service des repas Les repas sont servis. La distance à parcourir jusqu au client doit être limitée. Un passe-plat peut être très utile ici. S il y a une porte entre la cuisine et la salle, il vaut mieux qu elle soit vitrée pour éviter les heurts BrochureFR.indd :30:10

10 Partie BrochureFR.indd :30:10

11 4. Déchets et emballages consignés 4.1 Récupération des emballages consignés Les emballages consignés et les vidanges doivent être placés à un endroit prévu à cet effet. Cet endroit doit être choisi en évitant des déplacements inutiles avant le retour des consignes au fournisseur. 4.2 Tri des déchets Il est impératif de trier les déchets. Il faut en tenir compte dans l aménagement de la cuisine en prévoyant des points déchets au bon endroit, et en tenant compte des prescriptions d hygiène. Ici aussi il est important d éviter les opérations superflues. Les déchets doivent directement être jetés dans le bon récipient. On peut prévoir des flux séparés pour le verre, le papier et le carton, les déchets verts et les PMC BrochureFR.indd :30:10

12 Partie BrochureFR.indd :30:11

13 5. Éléments architecturaux 5.1 Revêtement de sol Dans la mesure du possible, il faut éviter tout dénivelé. Cela peut être gênant, lorsqu'on utilise du matériel roulant. Le risque de trébucher augmente également quand il y a différents niveaux. Le sol ne peut pas être glissant, même s il est humide. S il y a des grilles dans le sol, celles-ci doivent être bien fixées et ne pas gêner le passage du matériel roulant. 5.2 Entretien facile Il est important de faciliter l'entretien, car cela favorise l ergonomie et l hygiène. Il faut éviter les rebords, les bords et les fentes. Les grandes surfaces facilitent le nettoyage BrochureFR.indd :30:12

14 Partie BrochureFR.indd :30:12

15 6. Lieux de stockage 6.1 Principes Le stockage est en principe temporaire. Il est donc important que l on puisse facilement ranger et enlever les marchandises ou les outils, et ce de préférence à proximité de l endroit où on les utilise. Cela doit pouvoir se faire sans risques pour le dos, le cou et les épaules. D un point de vue ergonomique, on admet qu une charge peut peser au maximum 25 kg lorsqu on peut la manipuler contre le torse à hauteur de table (zone verte). Sinon, le poids doit être inférieur (zone orange). En principe, on ne pose aucune charge sur le sol ou au-dessus de la tête (zone rouge). Il faut aussi tenir compte de la fréquence à laquelle on porte des charges. 6.2 En pratique pas de charge En pratique, il est très important d éviter de placer des charges sur le sol. Il vaut mieux utiliser des tables (roulantes) pour déposer les charges. Il est également intéressant de limiter le nombre de mouvements, par exemple en réduisant le nombre d objets alignés ou empilés ou en utilisant plus de supports. charges légères charges plus lourdes charges légères pas de charge BrochureFR.indd :30:16

16 Partie BrochureFR.indd :30:17

17 7. Position et postes de travail 7.1 Principes Chaque travailleur doit effectuer son travail dans une bonne position sans charge inutile. S il travaille debout, il doit pouvoir adopter une position droite correcte. Le dos est ainsi moins sollicité. La surface de travail ne doit pas être trop haute, sinon les trapèzes sont inutilement sollicités. Enfin, il faut limiter les distances de portée. Plus on est éloigné de ses outils, plus élevée sera la charge du cou et des épaules. Les photos illustrent plusieurs principes. L idéal est de pouvoir régler les postes de travail en hauteur. Dans la pratique, on peut se débrouiller avec des petits tracs. Le travailleur doit disposer d un espace suffisant. Sous les tables de travail, il faut prévoir un espace pour les pieds. Les personnes de grande taille ne doivent pas se cogner à des hottes trop basses. Il faut tenir compte d'une hauteur debout de 2 mètres BrochureFR.indd :30:21

18 7.2 En pratique Évier: pas trop profond, diminution éventuelle de la profondeur par la pose d une grille. Poubelle: pas trop basse, l utilisation d une pédale est simple et hygiénique. Poste fixe pour un travailleur de petite taille: installation d une estrade sous la forme d une plate-forme. Poste fixe pour un travailleur de grande taille: installation d un rehausseur sur le plan de travail. Distances: utilisation de matériel roulant (chariots), également pour les poubelles. Circulation entre la cuisine et la salle: utilisation d une porte battante avec une fenêtre. Communication entre la cuisine et la salle: outils visuels ou auditifs requis pour transmettre ou réceptionner une commande. Outils dangereux: ne pas les placer dans le passage BrochureFR.indd :30:21

19 Postes de travail debout: prévoir un espace de 15 cm pour les pieds. Installation de fours et de cuit-vapeur: de préférence dans la zone verte, éventuellement dans la zone orange. Organisation: ranger le matériel fréquemment utilisé à proximité de l endroit où on l utilise. Circulation: circulation efficace entre les zones de préparation, de cuisson et de vaisselle BrochureFR.indd :30:23

20 Partie BrochureFR.indd :30:23

21 8. Équipement de la cuisine Lors de l achat des outils, il faut être attentif à leur facilité d utilisation. Poids: un matériel solide est nécessaire, mais il ne doit pas être plus lourd que nécessaire. Poignées: les outils doivent pouvoir être tenus en main facilement et doivent être suffisamment isolés en cas de développement de chaleur. Fonctionnalité: les outils doivent être utilisés facilement. Rangement: le rangement du matériel ne doit pas prendre plus de place que ce qui est strictement nécessaire, le matériel empilable est souvent pratique. Nettoyage facile: le matériel doit pouvoir être nettoyé facilement. Il faut éviter les bords et rebords où la saleté ou l'eau peuvent s'installer BrochureFR.indd :30:25

22 Partie BrochureFR.indd :30:26

23 9. Vaisselle À l achat de vaisselle, il faut tenir compte des aspects esthétiques et ergonomiques. Fonctionnalité: la vaisselle doit pouvoir être utilisée et manipulée facilement. Solidité: la vaisselle fragile est vite endommagée quand elle est utilisée fréquemment. Rangement: on peut généralement empiler les assiettes, mais les autres éléments doivent aussi pouvoir être empilés pour gagner de la place dans les armoires. Poids: il faut trouver le juste milieu entre le poids et la solidité, car une vaisselle trop lourde augmente la charge du personnel. Nettoyage facile: la vaisselle doit pouvoir être nettoyée facilement. Il faut éviter les bords où la saleté peut s'installer BrochureFR.indd :30:28

24 Partie BrochureFR.indd :30:30

25 10. Facteurs d ambiance 10.1 Température et humidité L humidité, la chaleur et les vapeurs gênantes doivent être évacuées de manière efficace. En cuisine, la plupart des plaintes concernent l inconfort thermique. De plus, il faut veiller à ce que le système d évacuation de l air de la cuisine ait un niveau d humidité et de bruit acceptable Éclairage Un bon éclairage est essentiel, tant pour la sécurité que pour le confort du travail. Toutes les pièces ainsi que les passages et lieux de stockages doivent être pourvus d un bon éclairage général. Ce sont surtout les postes de travail qui doivent être bien éclairés. Il est important de prévoir des luminaires au-dessus de ces postes de travail Bruit Les principales sources de nuisances sonores sont: la hotte, les mixers, les cutters et le 'département nettoyage (lave-vaisselle, couverts et vaisselle). Voici quelques conseils pour diminuer le bruit: bien choisir le matériel et les appareils prendre contact avec le constructeur: il connaît les possibilités techniques d insonorisation et d isolation de ses produits contrôler régulièrement et remplacer ponctuellement les pièces usées et cliquetantes séparer les personnes qui font beaucoup de bruit de ceux qui en font moins parce que la sensibilité au bruit est différente suivant qu'on en fait plus ou moins BrochureFR.indd :30:32

26 Partie BrochureFR.indd :30:34

27 11. Conclusion et listes de contrôle L aménagement d une cuisine ergonomique est un investissement important. Néanmoins, cet investissement vous amène automatiquement une cuisine plus sûre et plus hygiénique. L efficacité du travail dans une cuisine ergonomique est beaucoup plus importante. Tout est au bon endroit, de sorte que l on perd moins de temps à chercher ou à faire des déplacements inutiles. L ergonomie doit faire partie des préoccupations professionnelles. À chaque achat, les aspects ergonomiques doivent être étudiés. Nous espérons que cette brochure et ces listes de contrôle contribueront à la salubrité de votre cuisine et à la bonne santé de vos collaborateurs. Liste de contrôle circuits Produits alimentaires: circuit vers l avant A F J Vaisselle: circuit vers l avant Déchets: circuit vers l avant Croisement minimal des circuits ci-dessus BrochureFR.indd :30:34

28 Liste de contrôle poste de travail spécifique Réception des marchandises A F J Contrôle des marchandises Préparation Préparation des plats Vaisselle Liste de contrôle communication Bon système de transmission des commandes de la salle A F J Bon système de réception des commandes prêtes en cuisine Liste de contrôle récipient à déchets À proximité du lieu de production des déchets A F J Couvercle avec commande au pied À roulettes Pas trop bas Sac facile à remplacer Nettoyage facile BrochureFR.indd :30:34

29 Liste de contrôle éléments architecturaux Sol antidérapant A F J Pas de dénivelé Espace de travail suffisant Peu de coins et de rebords Plinthes arrondies Parois et plafond facilement lavables Liste de contrôle lieu de stockage Les objets fréquemment utilisés se trouvent entre la hauteur des hanches et des épaules A F J Les récipients lourds se trouvent entre la hauteur des hanches et des épaules Il n y a rien au sol Il n y a rien au-dessus de la hauteur de la tête Liste de contrôle postes de travail Évier: pas trop profond A F J Utilisation de matériel roulant (chariots) Ne pas placer d outils dangereux dans le passage Postes de travail debout: espace prévu pour les pieds Installation de fours et de cuit-vapeur: entre la hauteur des hanches et des épaules Le matériel fréquemment utilisé est rangé à proximité de l endroit où on l utilise BrochureFR.indd :30:34

30 Liste de contrôle position de travail Position droite à la réception des marchandises A F J Position droite au contrôle des marchandises Position droite à la préparation Position droite à la préparation des plats Position droite à la vaisselle Adaptations prévues pour les travailleurs de petite taille Adaptations prévues pour les travailleurs de grande taille Les trajets sont limités Liste de contrôle équipements Bonnes poignées A F J Commande facile Démontage facile Nettoyage facile Les outils sont rangés à proximité du poste de travail concerné BrochureFR.indd :30:34

31 Liste de contrôle vaisselle Pas trop lourde A F J Facilement empilable Pas trop fragile Pas de bords où s infiltre l eau Nettoyage facile Liste de contrôle facteurs d ambiance Évacuation de l air par la hotte A F J Arrivée d air frais Appareils producteurs de chaleur sous la hotte Bonne aération dans la zone de vaisselle Hotte au débit réglable pour éviter l humidité Entretien régulier de la hotte Éclairage suffisant pour chaque poste de travail Éclairage suffisant dans les passages et le lieu de stockage Matériaux et appareils convenables Révision régulière des appareils de cuisine Les zones bruyantes sont séparées des zones plus calmes Hottes ou groupes de refroidissement motorisés hors de la cuisine BrochureFR.indd :30:35

32 Siège social Rue Royale 75/3, 1000 Bruxelles Direction régionale Wallonie Rue du Palais 27, 4800 Verviers Tél Fax Cette brochure a été réalisée par: B. de Milliano, J. Devisscher, M. Hautekiet BrochureFR.indd :30:35

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation des équipements

QUESTIONNAIRE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation des équipements Page : 1/5 Nom du client : Adresse du client : Nom du rédacteur : Numéro téléphone : Adresse courriel : Date d envoi : Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE Une cuisine bien pensée... Un projet bien préparé, c est la clé de la réussite. Avant de rencontrer un conseiller LAPEYRE, faites le point sur vos besoins, vos envies

Plus en détail

Climat des locaux. Climat des locaux Page 1 sur 6

Climat des locaux. Climat des locaux Page 1 sur 6 Climat des locaux Climat des locaux Page 1 sur 6 Dangers principaux Composition de l air / proportion d air frais L atmosphère qui nous entoure contient 21 % d oxygène, 78 % d azote, de petites quantités

Plus en détail

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet Ergodistrib Ergonomie des postes de travail 2 e volet 1 Ergodistrib Observation des postes de travail 2 e volet 2 Sollicitations biomécaniques T.M.S. Organisation du travail Quand? et Pourquoi? Nous savons,

Plus en détail

Hottes NOUVEAU label Fours label MODIFIÉ. Tout sur les labels énergie pour appareils culinaires

Hottes NOUVEAU label Fours label MODIFIÉ. Tout sur les labels énergie pour appareils culinaires Hottes NOUVEU label Fours label MODIFIÉ Tout sur les labels énergie pour appareils culinaires Table des matières 4-5 Label énergie pour hottes 6-7 Labels énergie pour fours électriques et au gaz 8-9 Label

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE De nombreux services à votre disposition Nos vendeurs-conseil vous aident dans le choix et l élaboration de votre cuisine. A l aide d un logiciel spécifique pour concevoir

Plus en détail

La position parfaite pour un travail sur écran

La position parfaite pour un travail sur écran La position parfaite pour un travail sur écran Vous travaillez souvent sur l ordinateur? Alors veillez à votre confort car sinon vous risquez des douleurs (chroniques) à la nuque, au dos ou ailleurs. Voici

Plus en détail

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie Participative de gestion des TMS Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie de Prévention Sophistication coût Expertise SOBANE PREVENTION Expertise

Plus en détail

Analyse de l adaptation du travail aux individus dans un souci de santé et sécurité des employées ainsi que de l efficacité de l organisation du

Analyse de l adaptation du travail aux individus dans un souci de santé et sécurité des employées ainsi que de l efficacité de l organisation du Analyse de l adaptation du travail aux individus dans un souci de santé et sécurité des employées ainsi que de l efficacité de l organisation du travail. Centre de la petite enfance (Québec) RÉSUMÉ Au

Plus en détail

Bienvenue. à la salle polyvalente. Gustave Beignon à Thorigny!

Bienvenue. à la salle polyvalente. Gustave Beignon à Thorigny! Bienvenue à la salle polyvalente Gustave Beignon à Thorigny! Octobre 2014 MAIRIE DE THORIGNY 1, place de l église 85480 THORIGNY : 02.51.07.23.64. : 02.51.07.20.80. e-mail : mairie.thorigny@wanadoo.fr

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION CHAUFFE SAUCISSES CS0 E / CS3 E / CS4 E / HD 4. Fabrication française G03051

NOTICE D UTILISATION CHAUFFE SAUCISSES CS0 E / CS3 E / CS4 E / HD 4. Fabrication française G03051 NOTICE D UTILISATION CHAUFFE SAUCISSES CS0 E / CS3 E / CS4 E / HD 4 Fabrication française G03051 Octobre 2013 19 CHAUFFE SAUCISSES CS0 E / CS3 E / CS4 E / HD 4 Nomenclature HD4 Spare parts HD4 Félicitations

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

Classement des appartements / maisons «City Break Gîtes de France»

Classement des appartements / maisons «City Break Gîtes de France» Classement des appartements / maisons «City Break Gîtes de France» Les éléments en gras dans chaque catégorie de classement sont des normes demandées en plus ou à la place de celles du classement inférieur.

Plus en détail

Montage. Cuisine Kvik

Montage. Cuisine Kvik Montage. Cuisine Kvik Félicitations pour l acquisition de votre nouvelle cuisine Kvik! Avant de pouvoir préparer votre premier repas, vous devez désormais assurer le montage de votre cuisine. Ce guide

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

La solution pour le lavage de la vaisselle

La solution pour le lavage de la vaisselle La solution pour le lavage de la vaisselle Économisez temps et argent tout en accroissant la productivité Lavage efficace Rangement et transport hygiéniques Réduction des coûts Écologique Système Camrack

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

RAPPORT Méthode de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT Méthode de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Méthode de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: Hôpital NNN Situation de travail: Maternité Coordinateur: Ann Schietecatte Personnes ayant participé à l'étude: 1 aide infirmière

Plus en détail

Les Petits Moulins. Petite Salle

Les Petits Moulins. Petite Salle Petite Salle Les Petits Moulins Vous trouverez dans ce dossier : Le règlement intérieur Le tarif de la salle Le contrat de location L imprimé état des lieux Renseignements et réservations : Du lundi au

Plus en détail

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite CHARIOT ELEVATEUR Prise de poste - Munissez-vous des équipements de protection individuelle nécessaires pour le travail à effectuer : - chaussures de sécurité obligatoires - gants de protection - protections

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Mise en place du modèle de distribution des repas:

Mise en place du modèle de distribution des repas: Mise en place du modèle de distribution des repas: INFLUENCE DU CHOIX ENTRE LAVERIE CENTRALISEE OU EN OFFICE DE SOINS Christian MARIN CHRU LILLE Un constat : Des modèles multiples de production et d allotissement

Plus en détail

Description des tâches 1x/jour 1x/semaine 1x/mois 1x/trimestre 1x/an BUREAU : avant 9 h 30

Description des tâches 1x/jour 1x/semaine 1x/mois 1x/trimestre 1x/an BUREAU : avant 9 h 30 Description des tâches 1/jour 1/semaine 1/mois 1/trimestre 1/an BUREAU : avant 9 h 30 Vider les poubelles, les nettoyer intégralement et changer les sacs, si nécessaire Nettoyer les traces de doigt sur

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité 1 Origine et cheminement de l humidité Définir le confort 2 1) Origine de l humidité dans l habitat: Production

Plus en détail

Lave-vaisselle à avancement automatique

Lave-vaisselle à avancement automatique Lave-vaisselle à avancement automatique 2 electrolux wtm Lave-vaisselle à avancement automatique La nouvelle gamme de lave-vaisselle à casiers modulaires d Electrolux allie des prestations haut de gamme

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Aspirateur sans sac. Réf: EV-805-S20 / Modèle: CEVC22SSWB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur sans sac. Réf: EV-805-S20 / Modèle: CEVC22SSWB MANUEL D UTILISATION Aspirateur sans sac Réf: EV-805-S20 / Modèle: CEVC22SSWB MANUEL D UTILISATION MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver le présent

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

Le défi des Familles Eco-Engagées. Engagées. Guide de la ventilation l étanchéité à l air

Le défi des Familles Eco-Engagées. Engagées. Guide de la ventilation l étanchéité à l air Le défi des Familles Eco-Engagées Engagées Guide de la ventilation ventilation et de l étanchéité à l air La ventilation d un bâtiment permet : - d évacuer l air vicié, chargé en humidité et en polluants

Plus en détail

SITUATION PROFESSIONNELLE N

SITUATION PROFESSIONNELLE N SITUATION PROFESSIONNELLE N 1 : Vous entrez en classe de seconde en école hôtelière et découvrez le monde professionnel. COMPETENCES : C1 1.2 PLANIFIER SON TRAVAIL ET CELUI DE SON EQUIPE DANS LE TEMPS

Plus en détail

Percolateur à café CPC48 CPC60 CPC100

Percolateur à café CPC48 CPC60 CPC100 Percolateur à café CPC48 CPC60 CPC100 CASSELIN SAS Tél : +33 (0) 4 82 92 60 00 333 Cours du 3 ème Millénaire Fax : +33 (0) 4 83 07 51 01 69749 SAINT PRIEST Cedex Mail : contact@casselin.com France F/B/CH

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

Des solutions innovantes pour la collecte des déchets. A la pointe de l esthétique, de la qualité et de la performance

Des solutions innovantes pour la collecte des déchets. A la pointe de l esthétique, de la qualité et de la performance Des solutions innovantes pour la collecte des déchets A la pointe de l esthétique, de la qualité et de la performance Un nettoyage de qualité nécessite une collecte des déchets scrupuleuse Vous êtes fiers

Plus en détail

Temp-Classic XS. Ce chariot buffet comprend un compartiment four de 4 x 1/1 GN ainsi qu un compartiment neutre de 2 x 1/1 GN.

Temp-Classic XS. Ce chariot buffet comprend un compartiment four de 4 x 1/1 GN ainsi qu un compartiment neutre de 2 x 1/1 GN. Temp-Classic Temp-Classic Temp-Classic transforme incontestablement votre repas en un moment fort. Les couleurs, les odeurs et le choix: vous servez instantanément à vos clients la tentation raffinée d

Plus en détail

EFFET DURABLE NETTOYAGE ET ENTRETIEN 2015

EFFET DURABLE NETTOYAGE ET ENTRETIEN 2015 EFFET DURABLE NETTOYAGE ET ENTRETIEN 2015 Performance Content Kit de nettoyage et d entretien 5 8 Profi Steam, fours, cuisinières, plans de cuisson et réfrigérateurs Produits de nettoyage et d entretien

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

Certificat d aptitude professionnelle assistant(e) technique en milieux familial et collectif ANNEXE 1

Certificat d aptitude professionnelle assistant(e) technique en milieux familial et collectif ANNEXE 1 ANNEXE 1 Référentiel d activités et professionnelles et de certification Savoirs associés Unités 1 REFERENTIELS D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DES EMPLOIS POLYVALENTS EN COLLECTIVITE ET DES EMPLOIS FAMILIAUX

Plus en détail

Mode d emploi Moulin à café. Kaffeemühle / Coffee grinder CM 70 Serie

Mode d emploi Moulin à café. Kaffeemühle / Coffee grinder CM 70 Serie Mode d emploi Moulin à café Kaffeemühle / Coffee grinder CM 70 Serie Table des matières Consignes de sécurité... 3 Déballage... 4 Exigences concernant le lieu d'installation... 4 Avant la première utilisation...

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Bien intégrer son électroménager. Dossier de presse

Bien intégrer son électroménager. Dossier de presse Bien intégrer son électroménager Dossier de presse Edito Pratique, fonctionnel ou ultra tendance, l électroménager facilite la vie au quotidien. Si beaucoup d appareils ont été conçus pour répondre à des

Plus en détail

LES LOCAUX DE CUISINE

LES LOCAUX DE CUISINE LES LOCAUX DE CUISINE LES DIFFERENTES ZONES DE TRAVAIL Définition Le complexe cuisine définit la cuisine et ses annexes dans un ensemble fonctionnel de différents locaux conçus pour transformer des matières

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail

Manuel d utilisation. Multi-cuiseur. Capacité totale de cuve : 4L Modèle KY-387

Manuel d utilisation. Multi-cuiseur. Capacité totale de cuve : 4L Modèle KY-387 Manuel d utilisation Multi-cuiseur Capacité totale de cuve : 4L Modèle KY-387 Importé par SANGHA FRANCE 219, Avenue de Provence, ZA de la Sipière, 13730 SAINT VICTORET La cuisine est un art, que chacun

Plus en détail

CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE. Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations. Janvier 2009

CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE. Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations. Janvier 2009 CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE naturellement! Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations Janvier 2009 CSTC-CCW-FPMs-IFAPME-UCL-ULg-UWA Exemple pratique D Calcul des

Plus en détail

MANUEL OLYMPIA INSERT

MANUEL OLYMPIA INSERT MANUEL OLYMPIA INSERT 1. GÉNÉRAL L installation doit se faire selon les règles et normes Européennes EN 13229 et selon les indications suivantes; la sécurité et le bon fonctionnement en dépendent. En cas

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION Aspirateur sans sac Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver le

Plus en détail

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures,

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures, Copyright Leem 2011 L'emploi des seniors en France est un véritable défi que l ensemble des acteurs concernés doit relever. Pour se faire, les partenaires sociaux des entreprises du médicament ont signé,

Plus en détail

76bis, rue de Vernon 27000 Évreux Tél./Fax : 02 32 31 25 12 Courriel : contact@qualidesk.fr www.qualidesk.fr

76bis, rue de Vernon 27000 Évreux Tél./Fax : 02 32 31 25 12 Courriel : contact@qualidesk.fr www.qualidesk.fr L ERGONOMIE GLOBALE ou quand le siège ne suffit pas Pourquoi parler d ergonomie? L ergonomie s occupe de l adaptation des conditions de travail des travailleurs. Données et statistiques générales : Une

Plus en détail

L analyse qualitative des emplois

L analyse qualitative des emplois Secteur du TRI L analyse qualitative des emplois (Présentation de la méthode 4 axes) La méthode 4 axes est un outil pour : -Le repérage des besoins en formation -Le recrutement -L évaluation des potentiels

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE Le Chef-Gérant Assurer la production des repas et la qualité de la prestation Encadrer, former, organiser et coordonner le travail de l équipe S occuper de l approvisionnement et de la bonne gestion des

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRODUCTION

LA QUALITE DE LA PRODUCTION LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DES SERVICES Leçon 1 : Présenter le concept qualité Leçon 2 : Présenter le système HACCP Leçon 3 : Caractériser les autocontrôles C.M.P Chapitre : 1/17 Objectif 1 : Identifier

Plus en détail

Hottes 113. Hottes. Hottes

Hottes 113. Hottes. Hottes 112 Hottes Hottes 113 Hottes Hottes 114 Hottes Inspiration côté design, aspiration côté technique. Ultra performantes, les hottes Bosch aspirent toutes les vapeurs et les odeurs dans un silence extrême.

Plus en détail

COMMUNE DE L ISLE D ESPAGNAC REGLEMENT D UTILISATION DE L ESPACE GEORGES BRASSENS

COMMUNE DE L ISLE D ESPAGNAC REGLEMENT D UTILISATION DE L ESPACE GEORGES BRASSENS COMMUNE DE L ISLE D ESPAGNAC REGLEMENT D UTILISATION DE L ESPACE GEORGES BRASSENS L utilisation de l Espace Georges Brassens par les personnes morales et les particuliers est régie par les dispositions

Plus en détail

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE Détergents en poudre POUR LAVE-VAISSELLE POUR LA LESSIVE Code Colabor : 4289 4291 13394 18 kg Ce détergent en poudre à mousse contrôlée pour lave-vaisselle est recommandé pour les lave-vaisselle automatiques

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012 Ergonomie du poste informatique Ce qu est l ergonomie Le mot «ergonomie» vient du grec ergon (travail) et nomos (lois, règles). L'ergonomie peut donc être définie comme la science du travail ayant pour

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Le pouvoir adjudicateur : Lycée Jean Perrin (13010 Marseille) Téléphone 04 91 74 07 53 Fax 04 91 74 07 51

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com OLEOCLEAN COMPACT FR NL D www.groupeseb.com 1.a 1.b 1.c 1.d 1 2 2.a 2.b RESET 15 5 7 3 3.a 3.b 8 4 6 14 9 11 13 12 12.a 10 12.b 2 Description 1. Couvercle a. Filtre permanent b. Filtre c. Poignée d. Hublot

Plus en détail

Comment créer un environnement de travail confortable, favorisant la productivité des salariés?

Comment créer un environnement de travail confortable, favorisant la productivité des salariés? Comment créer un environnement de travail confortable, favorisant la productivité des salariés? La démarche à suivre pour améliorer l ergonomie d un poste de travail 1 Sommaire 3 Introduction 4 Concilier

Plus en détail

Chargement des supports

Chargement des supports Chargement des supports Ce chapitre contient : «Supports pris en charge», page 2-2 «Chargement des supports dans le bac 1», page 2-8 «Chargement de supports dans les bacs 2, 3 et 4», page 2-14 Copyright

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

Plateaux de bureau, bureaux

Plateaux de bureau, bureaux LOT 1 Siège central de Fedasil Plateaux de bureau, bureaux SOLS 2x par an Dépoussiérer tous les sols à l aide d un balai muni de voiles imprégnés Enlever les taches éventuelles sur les sols Aspirer à fond

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction :

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728

DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728 DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728 Manuel d utilisation 1. Sommaire. 1. Sommaire.... 1 2. Introduction.... 2 3. Ou installer un détecteur de fumée... 2 4. Ou installer un détecteur dans les caravanes

Plus en détail

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 %

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Entretenir son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Blau Cyan: 100 % Magenta: 85 % Entretenir son dos Ce miniguide est

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

L accès à l accueil de l hôtel depuis le parking se fait par le biais de l ascenseur.

L accès à l accueil de l hôtel depuis le parking se fait par le biais de l ascenseur. Radisson Blu Royal Localisation L hôtel se situe à proximité des transports en communs. Stationnement Présence d un parking couvert au sein de l hôtel. Le parking couvert comporte des emplacements PMR.

Plus en détail

Chariots de transport et stockage à volet roulant

Chariots de transport et stockage à volet roulant Chariots de transport et stockage à volet roulant Les chariots de transport et de stockage à volet roulant s'utilisent essentiellement dans la pharmacie de l'hôpital, dans le flux logistique entrant et

Plus en détail

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g Le TRAVAIL sur ÉCRAN Comment bien s installer à son poste de travail w w w. s t c - q u i m p e r. o r g ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL Bien se positionner > Assis au fond du siège face à son écran, dos

Plus en détail

Notice d utilisation Tricon (réf. 3868)

Notice d utilisation Tricon (réf. 3868) Notice d utilisation Tricon (réf. 3868) 1 TABLE DES MATIERES 1. CONSIGNES DE SECURITE 2. GENERALITES 2.1 Emballage 3. CONSTRUCTION 3.1 Liste de vérification 3.2 Etapes d installation 4. ENTRETIEN ET MAINTENANCE

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Guide du locataire éco-responsable Pour avoir les bons,conservez ce guide à portée de main Sommaire Cher(e) Locataire, Les énergies... 4 à 6 Consommations

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : 1970 Version du protocole: 22/10/2012

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

LE CHOIX D UN CHARIOT DE BIBLIOTHÈQUE

LE CHOIX D UN CHARIOT DE BIBLIOTHÈQUE FICHE TECHNIQUE #53 LE CHOIX D UN CHARIOT DE BIBLIOTHÈQUE Saviez-vous que? Selon une étude de l APSAM (Laberge, 2000) réalisée auprès de 316 bibliothèques publiques autonomes ou affiliées, 40 % des utilisateurs

Plus en détail

REGLEMENT CONCERNANT LA MISE A DISPOSITION DE LA SALLE POLYVALENTE 1

REGLEMENT CONCERNANT LA MISE A DISPOSITION DE LA SALLE POLYVALENTE 1 D E P A R T E M E N T D U D O U B S M A I R I E D E St JULIEN LES MONTBELIARD R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E REGLEMENT CONCERNANT LA MISE A DISPOSITION DE LA SALLE POLYVALENTE 1 La salle polyvalente

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

LA NOUVELLE GÉNÉRATION : SL86

LA NOUVELLE GÉNÉRATION : SL86 direct www.bito.ch LA NOUVELLE GÉNÉRATION : SL86 Capacité de charge 500 kg! Les bacs SL de BITO : légers & compacts Gerbage jusqu à 1500 kg! 800 x 600 mm Semelles incl. Grande rigidité 2 hauteurs Grand

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

Conteneurs pour le transport

Conteneurs pour le transport Conteneurs pour le transport Chariot de banquet 5 x GN 2/1 Pour que les plats chauds restent frais et appétissants - idéal pour le traiteur, les cantines ou les installations publiques. Chariot de banquet

Plus en détail

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE MILIEU PHYSIQUE (TEMPÉRATURE, ÉCLAIRAGE, BRUIT). LE BUREAU:

Plus en détail

Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique

Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique Sommaire Caractéristiques techniques 2 Consignes générales 3 4 Symboles 3 Utilisation conforme 3 Contenu de la livraison 3 Transport

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

L aménagement d une fosse de réparation

L aménagement d une fosse de réparation Sécurité L aménagement d une fosse de réparation Les fosses sont des emplacements situés sous le niveau du sol qui servent à l en tretien ou à la réparation des véhicules. Il existe notamment : des fosses

Plus en détail

Document d accompagnement thématique

Document d accompagnement thématique Document d accompagnement thématique Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme: Seconde et baccalauréat professionnel SAPAT Thème : La prévention des risques professionnels dans les ateliers pédagogiques

Plus en détail