E R G O N O M I E D A N S

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E R G O N O M I E D A N S"

Transcription

1 E R G O N O M I E D A N S L A C U I S I N E H O R E C A CONSEILS PRATIQUES POUR MIEUX TRAVAILLER BrochureFR.indd :29:56

2 CONTENU 1. Points importants Organisation de la cuisine Éléments architecturaux Lieux de travail ergonomiques Facteurs d ambiance 2. Organisation 3. Produits alimentaires Réception des marchandises Contrôle des marchandises Stockage des marchandises Préparation des marchandises Stockage des marchandises préparées Préparation des plats Service des repas 4. Déchets et emballages consignés Récupération des emballages consignés Tri des déchets 5. Éléments architecturaux Revêtement de sol Entretien facile 6. Lieux de stockage Principes En pratique 7. Position et postes de travail Principes En pratique 8. Équipement de la cuisine 9. Vaisselle 10. Facteurs d ambiance Température et humidité Éclairage Bruit 11. Conclusion et listes de contrôle BrochureFR.indd :29:56

3 PRÉAMBULE Ergonomie dans la cuisine HORECA Cette brochure vous propose des conseils qui peuvent contribuer à l'amélioration de l ergonomie de votre cuisine. Une cuisine ergonomique est adaptée aux personnes qui y travaillent. Ainsi, le travail est plus efficace. On évite les opérations superflues. La cuisine est aménagée en fonction des tâches qui y sont effectuées. En même temps, on évite que les collaborateurs ne soient victimes de lésions de surcharge. Le travail en cuisine est généralement considéré comme un travail physique lourd. D une part, on déplace de nombreuses charges et d autre part, on adopte parfois de mauvaises postures. Cela peut entraîner de graves problèmes de dos. Travailler à une hauteur inadaptée peut également entraîner des problèmes de douleurs aux cervicales et aux épaules, irradiant ou pas jusqu aux bras et aux mains. Raison de plus pour aménager sa cuisine en respectant les conseils ergonomiques que nous vous donnons dans cette brochure. Pour calculer vous-même votre score en matière d ergonomie, vous pouvez compléter la liste de contrôle ci-après. Pour d autres conseils ergonomiques, adressez-vous au département Ergonomie de Provikmo BrochureFR.indd :29:59

4 Partie BrochureFR.indd :29:59

5 1. Points importants 1.1 Organisation de la cuisine En cuisine il y a différents circuits qui s entremêlent. Le circuit central va de l arrivée des produits aux repas préparés. Il y a d autres circuits comme les outils, la vaisselle et les déchets. Le personnel suit également un trajet propre. Une bonne organisation de la cuisine veille à ce que ces circuits soient ordonnés, et qu il n y ait aucun flux croisé ou contraire. 1.2 Éléments architecturaux L aménagement doit tenir compte des circuits précités. Les matériaux doivent également être adaptés à la cuisine (sols antidérapants, murs lavables). 1.3 Lieux de travail ergonomiques Le personnel doit être occupé le plus efficacement possible, et dans des conditions idéales. Les postes de travail doivent être adaptés aux personnes qui y travaillent. Une bonne hauteur et profondeur du plan de travail évitent des lésions corporelles et améliorent la qualité du travail. Les appareils utilisés doivent être faciles à utiliser et à entretenir. On peut ainsi gagner du temps et éviter des contraintes physiques. 1.4 Facteurs d ambiance Il est important de prêter de l attention aux facteurs d ambiance. Une cuisine présente des différences de température, mais une bonne organisation permet d agencer la pièce de manière logique, de façon que ces différences ne soient pas gênantes. Un bon éclairage est un élément essentiel à la cuisine. La limitation du bruit rend le travail plus agréable BrochureFR.indd :30:01

6 Partie BrochureFR.indd :30:01

7 2. Organisation Vaisselle propre Produits alimentaires Réception des marchandises Contrôle Stockage sec Stockage froid Préparation Stockage froid Koude opslag Préparation des plats Service Débarrasser la table Vaisselle sale Vaisselle Principe de la marche en avant Déchets Emballages Déchets de cuisine Déchets de table Collecte des déchets BrochureFR.indd :30:01

8 Partie BrochureFR.indd :30:01

9 3. Produits alimentaires 3.1 Réception des marchandises Les marchandises sont amenées et doivent être déposées, si possible, à hauteur de la table pour éviter les charges dorsales inutiles. 3.2 Contrôle des marchandises Les marchandises entrantes sont contrôlées. Ce contrôle se fait de préférence sur une table suffisamment éclairée. Les emballages sont enlevés. 3.3 Stockage des marchandises Les marchandises sont stockées en fonction de leur nature dans un congélateur, un réfrigérateur ou une remise. On applique le principe suivant: les marchandises les plus lourdes sont placées à hauteur de table. Les charges plus légères peuvent être placées plus haut ou plus bas. On évite de placer les marchandises sur le sol ou au-dessus de la hauteur de la tête. 3.4 Préparation des marchandises Plusieurs tâches préparatoires sont nécessaires. Les postes de travail doivent être adaptés aux travailleurs. Il est important de vérifier la hauteur et la profondeur des postes de travail. 3.5 Stockage des marchandises préparées Les marchandises sont stockées de manière appropriée en fonction de leur nature. Ici aussi, on doit tenir compte du poids des marchandises. 3.6 Préparation des plats Pour la préparation, on utilise des aliments stockés et des aliments préparés. Les postes de travail affectés à cette tâche doivent être adaptés. Les repas préparés sont disposés sur la vaisselle prévue à cet effet. 3.7 Service des repas Les repas sont servis. La distance à parcourir jusqu au client doit être limitée. Un passe-plat peut être très utile ici. S il y a une porte entre la cuisine et la salle, il vaut mieux qu elle soit vitrée pour éviter les heurts BrochureFR.indd :30:10

10 Partie BrochureFR.indd :30:10

11 4. Déchets et emballages consignés 4.1 Récupération des emballages consignés Les emballages consignés et les vidanges doivent être placés à un endroit prévu à cet effet. Cet endroit doit être choisi en évitant des déplacements inutiles avant le retour des consignes au fournisseur. 4.2 Tri des déchets Il est impératif de trier les déchets. Il faut en tenir compte dans l aménagement de la cuisine en prévoyant des points déchets au bon endroit, et en tenant compte des prescriptions d hygiène. Ici aussi il est important d éviter les opérations superflues. Les déchets doivent directement être jetés dans le bon récipient. On peut prévoir des flux séparés pour le verre, le papier et le carton, les déchets verts et les PMC BrochureFR.indd :30:10

12 Partie BrochureFR.indd :30:11

13 5. Éléments architecturaux 5.1 Revêtement de sol Dans la mesure du possible, il faut éviter tout dénivelé. Cela peut être gênant, lorsqu'on utilise du matériel roulant. Le risque de trébucher augmente également quand il y a différents niveaux. Le sol ne peut pas être glissant, même s il est humide. S il y a des grilles dans le sol, celles-ci doivent être bien fixées et ne pas gêner le passage du matériel roulant. 5.2 Entretien facile Il est important de faciliter l'entretien, car cela favorise l ergonomie et l hygiène. Il faut éviter les rebords, les bords et les fentes. Les grandes surfaces facilitent le nettoyage BrochureFR.indd :30:12

14 Partie BrochureFR.indd :30:12

15 6. Lieux de stockage 6.1 Principes Le stockage est en principe temporaire. Il est donc important que l on puisse facilement ranger et enlever les marchandises ou les outils, et ce de préférence à proximité de l endroit où on les utilise. Cela doit pouvoir se faire sans risques pour le dos, le cou et les épaules. D un point de vue ergonomique, on admet qu une charge peut peser au maximum 25 kg lorsqu on peut la manipuler contre le torse à hauteur de table (zone verte). Sinon, le poids doit être inférieur (zone orange). En principe, on ne pose aucune charge sur le sol ou au-dessus de la tête (zone rouge). Il faut aussi tenir compte de la fréquence à laquelle on porte des charges. 6.2 En pratique pas de charge En pratique, il est très important d éviter de placer des charges sur le sol. Il vaut mieux utiliser des tables (roulantes) pour déposer les charges. Il est également intéressant de limiter le nombre de mouvements, par exemple en réduisant le nombre d objets alignés ou empilés ou en utilisant plus de supports. charges légères charges plus lourdes charges légères pas de charge BrochureFR.indd :30:16

16 Partie BrochureFR.indd :30:17

17 7. Position et postes de travail 7.1 Principes Chaque travailleur doit effectuer son travail dans une bonne position sans charge inutile. S il travaille debout, il doit pouvoir adopter une position droite correcte. Le dos est ainsi moins sollicité. La surface de travail ne doit pas être trop haute, sinon les trapèzes sont inutilement sollicités. Enfin, il faut limiter les distances de portée. Plus on est éloigné de ses outils, plus élevée sera la charge du cou et des épaules. Les photos illustrent plusieurs principes. L idéal est de pouvoir régler les postes de travail en hauteur. Dans la pratique, on peut se débrouiller avec des petits tracs. Le travailleur doit disposer d un espace suffisant. Sous les tables de travail, il faut prévoir un espace pour les pieds. Les personnes de grande taille ne doivent pas se cogner à des hottes trop basses. Il faut tenir compte d'une hauteur debout de 2 mètres BrochureFR.indd :30:21

18 7.2 En pratique Évier: pas trop profond, diminution éventuelle de la profondeur par la pose d une grille. Poubelle: pas trop basse, l utilisation d une pédale est simple et hygiénique. Poste fixe pour un travailleur de petite taille: installation d une estrade sous la forme d une plate-forme. Poste fixe pour un travailleur de grande taille: installation d un rehausseur sur le plan de travail. Distances: utilisation de matériel roulant (chariots), également pour les poubelles. Circulation entre la cuisine et la salle: utilisation d une porte battante avec une fenêtre. Communication entre la cuisine et la salle: outils visuels ou auditifs requis pour transmettre ou réceptionner une commande. Outils dangereux: ne pas les placer dans le passage BrochureFR.indd :30:21

19 Postes de travail debout: prévoir un espace de 15 cm pour les pieds. Installation de fours et de cuit-vapeur: de préférence dans la zone verte, éventuellement dans la zone orange. Organisation: ranger le matériel fréquemment utilisé à proximité de l endroit où on l utilise. Circulation: circulation efficace entre les zones de préparation, de cuisson et de vaisselle BrochureFR.indd :30:23

20 Partie BrochureFR.indd :30:23

21 8. Équipement de la cuisine Lors de l achat des outils, il faut être attentif à leur facilité d utilisation. Poids: un matériel solide est nécessaire, mais il ne doit pas être plus lourd que nécessaire. Poignées: les outils doivent pouvoir être tenus en main facilement et doivent être suffisamment isolés en cas de développement de chaleur. Fonctionnalité: les outils doivent être utilisés facilement. Rangement: le rangement du matériel ne doit pas prendre plus de place que ce qui est strictement nécessaire, le matériel empilable est souvent pratique. Nettoyage facile: le matériel doit pouvoir être nettoyé facilement. Il faut éviter les bords et rebords où la saleté ou l'eau peuvent s'installer BrochureFR.indd :30:25

22 Partie BrochureFR.indd :30:26

23 9. Vaisselle À l achat de vaisselle, il faut tenir compte des aspects esthétiques et ergonomiques. Fonctionnalité: la vaisselle doit pouvoir être utilisée et manipulée facilement. Solidité: la vaisselle fragile est vite endommagée quand elle est utilisée fréquemment. Rangement: on peut généralement empiler les assiettes, mais les autres éléments doivent aussi pouvoir être empilés pour gagner de la place dans les armoires. Poids: il faut trouver le juste milieu entre le poids et la solidité, car une vaisselle trop lourde augmente la charge du personnel. Nettoyage facile: la vaisselle doit pouvoir être nettoyée facilement. Il faut éviter les bords où la saleté peut s'installer BrochureFR.indd :30:28

24 Partie BrochureFR.indd :30:30

25 10. Facteurs d ambiance 10.1 Température et humidité L humidité, la chaleur et les vapeurs gênantes doivent être évacuées de manière efficace. En cuisine, la plupart des plaintes concernent l inconfort thermique. De plus, il faut veiller à ce que le système d évacuation de l air de la cuisine ait un niveau d humidité et de bruit acceptable Éclairage Un bon éclairage est essentiel, tant pour la sécurité que pour le confort du travail. Toutes les pièces ainsi que les passages et lieux de stockages doivent être pourvus d un bon éclairage général. Ce sont surtout les postes de travail qui doivent être bien éclairés. Il est important de prévoir des luminaires au-dessus de ces postes de travail Bruit Les principales sources de nuisances sonores sont: la hotte, les mixers, les cutters et le 'département nettoyage (lave-vaisselle, couverts et vaisselle). Voici quelques conseils pour diminuer le bruit: bien choisir le matériel et les appareils prendre contact avec le constructeur: il connaît les possibilités techniques d insonorisation et d isolation de ses produits contrôler régulièrement et remplacer ponctuellement les pièces usées et cliquetantes séparer les personnes qui font beaucoup de bruit de ceux qui en font moins parce que la sensibilité au bruit est différente suivant qu'on en fait plus ou moins BrochureFR.indd :30:32

26 Partie BrochureFR.indd :30:34

27 11. Conclusion et listes de contrôle L aménagement d une cuisine ergonomique est un investissement important. Néanmoins, cet investissement vous amène automatiquement une cuisine plus sûre et plus hygiénique. L efficacité du travail dans une cuisine ergonomique est beaucoup plus importante. Tout est au bon endroit, de sorte que l on perd moins de temps à chercher ou à faire des déplacements inutiles. L ergonomie doit faire partie des préoccupations professionnelles. À chaque achat, les aspects ergonomiques doivent être étudiés. Nous espérons que cette brochure et ces listes de contrôle contribueront à la salubrité de votre cuisine et à la bonne santé de vos collaborateurs. Liste de contrôle circuits Produits alimentaires: circuit vers l avant A F J Vaisselle: circuit vers l avant Déchets: circuit vers l avant Croisement minimal des circuits ci-dessus BrochureFR.indd :30:34

28 Liste de contrôle poste de travail spécifique Réception des marchandises A F J Contrôle des marchandises Préparation Préparation des plats Vaisselle Liste de contrôle communication Bon système de transmission des commandes de la salle A F J Bon système de réception des commandes prêtes en cuisine Liste de contrôle récipient à déchets À proximité du lieu de production des déchets A F J Couvercle avec commande au pied À roulettes Pas trop bas Sac facile à remplacer Nettoyage facile BrochureFR.indd :30:34

29 Liste de contrôle éléments architecturaux Sol antidérapant A F J Pas de dénivelé Espace de travail suffisant Peu de coins et de rebords Plinthes arrondies Parois et plafond facilement lavables Liste de contrôle lieu de stockage Les objets fréquemment utilisés se trouvent entre la hauteur des hanches et des épaules A F J Les récipients lourds se trouvent entre la hauteur des hanches et des épaules Il n y a rien au sol Il n y a rien au-dessus de la hauteur de la tête Liste de contrôle postes de travail Évier: pas trop profond A F J Utilisation de matériel roulant (chariots) Ne pas placer d outils dangereux dans le passage Postes de travail debout: espace prévu pour les pieds Installation de fours et de cuit-vapeur: entre la hauteur des hanches et des épaules Le matériel fréquemment utilisé est rangé à proximité de l endroit où on l utilise BrochureFR.indd :30:34

30 Liste de contrôle position de travail Position droite à la réception des marchandises A F J Position droite au contrôle des marchandises Position droite à la préparation Position droite à la préparation des plats Position droite à la vaisselle Adaptations prévues pour les travailleurs de petite taille Adaptations prévues pour les travailleurs de grande taille Les trajets sont limités Liste de contrôle équipements Bonnes poignées A F J Commande facile Démontage facile Nettoyage facile Les outils sont rangés à proximité du poste de travail concerné BrochureFR.indd :30:34

31 Liste de contrôle vaisselle Pas trop lourde A F J Facilement empilable Pas trop fragile Pas de bords où s infiltre l eau Nettoyage facile Liste de contrôle facteurs d ambiance Évacuation de l air par la hotte A F J Arrivée d air frais Appareils producteurs de chaleur sous la hotte Bonne aération dans la zone de vaisselle Hotte au débit réglable pour éviter l humidité Entretien régulier de la hotte Éclairage suffisant pour chaque poste de travail Éclairage suffisant dans les passages et le lieu de stockage Matériaux et appareils convenables Révision régulière des appareils de cuisine Les zones bruyantes sont séparées des zones plus calmes Hottes ou groupes de refroidissement motorisés hors de la cuisine BrochureFR.indd :30:35

32 Siège social Rue Royale 75/3, 1000 Bruxelles Direction régionale Wallonie Rue du Palais 27, 4800 Verviers Tél Fax Cette brochure a été réalisée par: B. de Milliano, J. Devisscher, M. Hautekiet BrochureFR.indd :30:35

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine Solution n 1 Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine En cuisine, tout le monde porte des chaussures antidérapantes de type SRC. Pourquoi porter des chaussures antidérapantes? Chaque

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE L établissement même s il fait appel à un prestataire extérieur engage sa responsabilité, il doit mettre en œuvre les repas dans des conditions d hygiène et

Plus en détail

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL Dimensions des locaux et espaces de travail : les locaux ont une hauteur minimum de 2,5 m (les parties des locaux dont la hauteur n atteint pas 2,5 m, ne sont pas

Plus en détail

I) LE SYSTEME DE RESTAURATION.

I) LE SYSTEME DE RESTAURATION. LES BESOINS EN SURFACE Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour définir les besoins. I) LE SYSTEME DE RESTAURATION. 1) Les concepts La nature des produits (1 à 6 ème gamme) introduits dans une

Plus en détail

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne direction de l enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale service du travail (ST) Inspection du travail Lausanne place de la Riponne 10 case postale 5032 1002 Lausanne Lausanne, le 1 er novembre

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

S asseoir efficacement. Astuces ergonomiques pour le travail sur écran

S asseoir efficacement. Astuces ergonomiques pour le travail sur écran S asseoir efficacement Astuces ergonomiques pour le travail sur écran Adoptez une assise appropriée Conservez les courbures naturelles de votre dos Cela se traduit par: un léger creux au niveau de la nuque

Plus en détail

MANUTENTIONS MANUELLES

MANUTENTIONS MANUELLES MANUTENTIONS MANUELLES - Fiche d identification des facteurs de risques liés à la manutention Avril 2008 Direction générale Humanisation du travail Consignes d utilisation La fiche d identification des

Plus en détail

Liste de contrôle Posture de travail correcte

Liste de contrôle Posture de travail correcte La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Posture de travail correcte Dans votre entreprise, l aménagement des postes de travail permet-il de travailler en adoptant une posture adéquate? De mauvaises

Plus en détail

À la cuisine, la prévention a bien meilleur goût!

À la cuisine, la prévention a bien meilleur goût! À la cuisine, la prévention a bien meilleur goût! Par Viviana Herrera, cuisinière Luc Grégoire, directeur Dany Boivin, adjoint aux ressources physiques et matérielles CPE La Sourithèque Colloques ASSTSAS

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITÉ

CONSIGNES DE SECURITÉ BARBECUE CONSIGNES DE SECURITÉ PRÉCAUTIONS IMPORTANTES Utilisation, entretien et installation de l appareil : pour votre sécurité, merci de vous référer aux différents paragraphes de cette notice ou aux

Plus en détail

La position parfaite pour un travail sur écran

La position parfaite pour un travail sur écran La position parfaite pour un travail sur écran Vous travaillez souvent sur l ordinateur? Alors veillez à votre confort car sinon vous risquez des douleurs (chroniques) à la nuque, au dos ou ailleurs. Voici

Plus en détail

Guide d aménagement. Cuisine

Guide d aménagement. Cuisine 1 Guide d aménagement Cuisine 2 Pressalit Care Le bon choix Chez Pressalit Care, nous n accepterons jamais l idée qu une mobilité réduite soit synonyme de vie bridée. C est pourquoi nous sommes aujourd

Plus en détail

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LA DISTRIBUTION

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LA DISTRIBUTION Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LA DISTRIBUTION Où peut-on se procurer le formulaire à remplir? Il n existe pas de formulaire standard à

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

ERGONOMIE DU BUREAU Ajouts d information

ERGONOMIE DU BUREAU Ajouts d information ERGONOMIE DU BUREAU Ajouts d information ASSTSAS 1 LES SUJETS ABORDÉS Le travail sur surface «unique» Le travail en coin Le travail assis et debout en alternance Les écrans de plus en plus grands et nombreux

Plus en détail

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos Si l on regarde la télévision, par exemple, le dossier du siège doit permettre au corps d être légèrement incliné

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER MÉMO SANTÉ PAYSAGISTES Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité tout au long de sa vie

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Exploitants de pressing Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire ou cutanée, se faire mal au dos en manipulant des charges importantes

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

Aspirateur sans sac. Réf: EV-610-S06 / Modèle: CEVCUH610S06 MANUEL D UTILISATION

Aspirateur sans sac. Réf: EV-610-S06 / Modèle: CEVCUH610S06 MANUEL D UTILISATION Aspirateur sans sac Réf: EV-610-S06 / Modèle: CEVCUH610S06 MANUEL D UTILISATION MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver le

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MOBILIER

CAHIER DES CHARGES MOBILIER CAHIER DES CHARGES MOBILIER Ce modèle de cahier des charges est à modifier suivant les besoins spécifiques de la médiathèque concernée et à adapter à la demande de la commune. A OBJET DE LA CONSULTATION

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

Zoom sur les formes de cuisines

Zoom sur les formes de cuisines Zoom sur les formes de cuisines L implantation de votre cuisine intégrée ou sur mesure s adapte à la forme de votre pièce. Elle répond à des critères d efficacité sur un plan ergonomique et pratique. Pour

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

Je conçois ma cuisine. en 4 étapes POUR VOUS AIDER DANS VOTRE PROJET!

Je conçois ma cuisine. en 4 étapes POUR VOUS AIDER DANS VOTRE PROJET! POUR VOUS AIDER DANS VOTRE PROJET! Il existe des pièges, lisez bien ce qui suit pour les éviter et réussir votre implantation. Pour une cuisine en angle, ne placez jamais d élément tiroir dans le coin

Plus en détail

PROPOSITION D EQUIPEMENT BAC ASSP Arrêté de création : 11 mai 2011 OPTION EN STRUCTURE

PROPOSITION D EQUIPEMENT BAC ASSP Arrêté de création : 11 mai 2011 OPTION EN STRUCTURE PROPOSITION D EQUIPEMENT BAC ASSP Arrêté de création : 11 mai 011 OPTION EN STRUCTURE 1 Objectifs : Ce guide s appuie sur les informations figurant dans un document national intitulé «Ressources pour l

Plus en détail

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP 1 Objectifs : Ce guide s appuie sur le guide d équipement national élaboré en mai 95 et concerne les formations au BEP Carrières Sanitaires et Sociales

Plus en détail

Sorter 700 222-223 Sorter 350 224-225 Sorter Garbo 226-227 Cube 228-229 Trolley Vario 230 KEA 231 Sorter Solo 232 Sorter Pivot / Sorter Mini 233

Sorter 700 222-223 Sorter 350 224-225 Sorter Garbo 226-227 Cube 228-229 Trolley Vario 230 KEA 231 Sorter Solo 232 Sorter Pivot / Sorter Mini 233 2 SEPARATEURS DE DECHETS Sorter 700 222-223 Sorter 350 224-225 Sorter Garbo 226-227 Cube 22-229 Trolley Vario 230 KEA 231 Sorter Solo 232 Sorter Pivot / Sorter Mini 233 SEPARATEURS DE DECHETS 2 ANS DE

Plus en détail

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Vie numérique Longue vie à l ère numérique! Grâce à des appareils tels que smartphones, tablettes, ordinateurs

Plus en détail

CONVENTION DE PRET DE LA SALLE COMMUNALE

CONVENTION DE PRET DE LA SALLE COMMUNALE CONVENTION DE PRET DE LA SALLE COMMUNALE Date et Horaire de réservation.. Nature de la manifestation.. Nombre de Personnes accueillies :. Entre les soussignés : La commune de Marquillies, représentée par

Plus en détail

Quatrième Confort et domotique

Quatrième Confort et domotique Quatrième Confort et domotique Manon Pineau, Nicolas Saunier groupe 6 Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? A l aide des documents ressources mis à votre

Plus en détail

CAPSULE DE PRÉVENTION

CAPSULE DE PRÉVENTION CAPSULE DE PRÉVENTION Au mois de juin dernier, vous receviez la capsule «À la soupe!...» qui s intéressait aux problématiques entourant le service des repas par les éducatrices. Dans la même veine, la

Plus en détail

Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité

Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité Lampe Favorisez la lumière naturelle. Les couleurs claires reflètent mieux la lumière et vous aideront à en bénéficier.

Plus en détail

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Dans cet ouvrage, les génériques masculins sont utilisés sans discrimination et uniquement pour alléger le texte. Toute reproduction doit être autorisée

Plus en détail

Charges. Charges Page 1 sur 6

Charges. Charges Page 1 sur 6 Charges Charges Page 1 sur 6 Dangers principaux Un certain nombre d études permettent d établir un lien entre le déplacement et le levage de charges et des problèmes de santé de toute nature, dont les

Plus en détail

le le fourneau suisse Le roi de la cuisine

le le fourneau suisse Le roi de la cuisine le le fourneau suisse Le roi de la cuisine Pour entrer dans le plaisir du jeu 1Le corps robuste et doux tout à la fois Un revêtement de 9 mm Epais de 9 mm, le revêtement du fourneau suisse assure une grande

Plus en détail

0800 13 550 pointdecontact@afsca.be

0800 13 550 pointdecontact@afsca.be La sécurité alimentaire l affaire de tous! Editeur responsable : Gil Houins Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire D/2003/10413/3 Une question sur la sécurité alimentaire? Une plainte

Plus en détail

Maria. Table design à hauteur réglable

Maria. Table design à hauteur réglable Maria Table design à hauteur réglable Caractéristiques Instructions d assemblage Johannes Torpe Maria Étape 1 Conçue par le célèbre designer danois Johannes Torpe pour Haworth, Maria est destinée à offrir

Plus en détail

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques *Dossiers Pour nous contacter : info@inrs.fr Mise à jour : 24 oct. 2001 L'aménagement des bureaux Principales données ergonomiques Les principales données ergonomiques concernant l'aménagement des bureaux

Plus en détail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Décret exécutif n 91-05 du 19.01.1991 Propreté des locaux Aération et éclairage des locaux Ventilation mécanique

Plus en détail

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Numéro du samu : 15 Médecine du travail - CMIE : N. d urgence de Déclic Eveil : 06 61 06 99 03 Allo Enfance maltraitée : 119 Centre

Plus en détail

Les matériels et produits

Les matériels et produits Les matériels et produits Faible utilisation du lève-malade : «Ils n'aiment pas être suspendus, ça les angoisse» Pour les personnels de soins, le risque le plus important est le risque lié à la manutention

Plus en détail

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française,

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française, ARRETE n 1750 CM du 14 octobre 2009 relatif aux normes d hygiène applicables dans les établissements mobiles ou provisoires qui proposent, à titre gratuit ou onéreux, des denrées alimentaires animales

Plus en détail

présente Les radiateurs infrarouges en verre, les radiateurs d art, les miroirs chauffants, les radiateurs ardoise LH

présente Les radiateurs infrarouges en verre, les radiateurs d art, les miroirs chauffants, les radiateurs ardoise LH présente Les radiateurs infrarouges en verre, les radiateurs d art, les miroirs chauffants, les radiateurs ardoise LH Des radiateurs avec cadre et des radiateurs sans cadre dos métal. Merci de votre confiance,

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS LIMONADIERS BRASSERIES - CAFES INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COMMERCES DE DENREES ALIMENTAIRES LORS DE MANIFESTATIONS

INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COMMERCES DE DENREES ALIMENTAIRES LORS DE MANIFESTATIONS INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COMMERCES DE DENREES ALIMENTAIRES LORS DE MANIFESTATIONS Service de la consommation et des affaires vétérinaires Ch. des Boveresses 155 Case postale 68 CH-1066 Epalinges http://www.dse.vd.ch/scav

Plus en détail

SERVICE DE STERILISATION

SERVICE DE STERILISATION Enquête du CHSCT SERVICE DE STERILISATION mai 2012 2 Sommaire Introduction Organisation du travail Les locaux Transport/réception du matériel La zone de lavage La zone conditionnement La zone de déchargement

Plus en détail

Aide à domicile. Fiche d analyse des risques pour le dos. Date de l analyse

Aide à domicile. Fiche d analyse des risques pour le dos. Date de l analyse Aide à domicile Fiche d analyse des risques pour le dos Nom de l évaluateur (trice) Nom du bénéficiaire Date de l analyse Adresse Mode d emploi de la fiche d évaluation En collaboration avec le bénéficiaire

Plus en détail

Mode d emploi. Métiers de bouche & bonnes pratiques. La législation L organisation Les contrats de déversements

Mode d emploi. Métiers de bouche & bonnes pratiques. La législation L organisation Les contrats de déversements Mode d emploi Métiers de bouche & bonnes pratiques La législation L organisation Les contrats de déversements Que vous soyez restaurateur, boucher, boulanger, charcutier, traiteur ou pâtissier, ce guide

Plus en détail

ALCOOL? INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COMMERCES DE DENREES ALIMENTAIRES LORS DE MANIFESTATIONS MOINS DE 16 ANS : NON!

ALCOOL? INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COMMERCES DE DENREES ALIMENTAIRES LORS DE MANIFESTATIONS MOINS DE 16 ANS : NON! Selon l'art. 37a ODAl, la mise en garde concernant la remise d'alcool aux jeunes doit être affichée, selon l exemple ci-dessous qui peut être reproduit. ALCOOL? INSTRUCTIONS RELATIVES AUX COMMERCES DE

Plus en détail

401-951 MAV & MAV V. Compresseurs. Le compresseur fi able, robuste et intelligent

401-951 MAV & MAV V. Compresseurs. Le compresseur fi able, robuste et intelligent Compresseurs MAV & MAV V 401-951 Compresseurs à vis à injection d huile Compresseurs à vitesse fi xe et à vitesse variable Entraînement par courroies PARTENARIAT DISPONIBILITÉ FACILITÉ D ENTRETIEN LE SOUFFLE

Plus en détail

La gestion des stocks

La gestion des stocks Objectifs : gérer un stock en collectivité ou à la maison La gestion des stocks Compétences visées : recueillir les données, établir un bilan de la situation, organiser le travail, gérer les stocks. 1

Plus en détail

Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail

Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail 1 Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail Votre entreprise est elle aux prises avec un certain nombre de problèmes comme une fréquence élevée des lésions musculo squelettiques,

Plus en détail

dossier dossier La pouponnière : un lieu à part Louise Morissette, asstsas

dossier dossier La pouponnière : un lieu à part Louise Morissette, asstsas La pouponnière : un lieu à part Louise Morissette, asstsas dossier dossier P lanifier l aménagement d une nouvelle pouponnière n est pas un jeu d enfant. Réflexion et discussion avec toute l équipe de

Plus en détail

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins 1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com Guide des gestes éco-malins édito Ce petit guide Eco-malins préconise quelques gestes simples afin

Plus en détail

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe S.A. Schindler N.V. Schindler Belgique Votre partenaire local Nos produits et services Des solutions de premier ordre pour les

Plus en détail

Consignes de Sécurité en Atelier

Consignes de Sécurité en Atelier Nom.. Prénom.. Consignes de Sécurité en Atelier Date :.. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) Risque Électrique : Dans des conditions normales d humidité, toute tension supérieure

Plus en détail

La cuisine. Des placards difficiles à ouvrir, ou des poignées inadaptées entraînent des difficultés de rangement.

La cuisine. Des placards difficiles à ouvrir, ou des poignées inadaptées entraînent des difficultés de rangement. La cuisine Les meubles de cuisine Des meubles de cuisine placés trop hauts obligent à grimper sur un tabouret ou un escabeau, provoquant un risque de chute important. Des placards difficiles à ouvrir,

Plus en détail

plus compact! plan de travail multifonctions à température contrôlée! Nouveau design tables de préparations froides

plus compact! plan de travail multifonctions à température contrôlée! Nouveau design tables de préparations froides tables de préparations froides plan de travail multifonctions à température contrôlée! prêt à brancher fixe ou mobile qualité de travail stable & sécurisé facile d entretien économique tables de préparations

Plus en détail

www.ecosport.ch Propreté un facteur de sécurité Sauberkeit ein Sicherheitsfaktor

www.ecosport.ch Propreté un facteur de sécurité Sauberkeit ein Sicherheitsfaktor www.ecosport.ch Propreté un facteur de sécurité Sauberkeit ein Sicherheitsfaktor Littering et sécurité Une manifestation vit grâce à l ambiance qui s en dégage. Plusieurs facteurs influencent cette ambiance

Plus en détail

Appareil de manucure et de pédicure

Appareil de manucure et de pédicure Appareil de manucure et de pédicure MQ 251 MODE D EMPLOI Appareil de manucure et de pédicure MQ 251 Aperçu Introduction 03 Aperçu Accessoires 04 Manipulation de l appareil 06 Application 07 Recommandations/avertissements

Plus en détail

BON ETAT DES TOISONS POUR DES VIANDES SURES

BON ETAT DES TOISONS POUR DES VIANDES SURES BON ETAT DES TOISONS POUR DES VIANDES SURES Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Editeur responsable: Gil Houins Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire WTC III 21

Plus en détail

Construction de bâtiments accessibles

Construction de bâtiments accessibles Carreaux pour le design architectural 01 01 Gamme d accessoires PRO ARCHITECTURA SINUS certifiés DIN pour les aménagements accessibles Système modulaire Système de composantes coordonnées pour réaliser

Plus en détail

Article 1 er. Article 2

Article 1 er. Article 2 Arrêté n 2009 4271/GNC du 22 septembre 2009 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorsolombaires pour

Plus en détail

RISQUES RP RR PDA MESURES DE PREVENTION TRAVAIL. Analyse des risques :toiture plate RISQUES

RISQUES RP RR PDA MESURES DE PREVENTION TRAVAIL. Analyse des risques :toiture plate RISQUES Analyse des risques :toiture plate ACTIVITE Travaux sur toiture plate Chute, trébuchement, glissade Porter des chaussures de sécurité adaptées résistant à la chaleur et avec des semelles antidérapantes.

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION Dossier du TP 4 Niveau 2 Entreprise Colletout ANIMATEURS DE PRÉVENTION > Sommaire Première observation : conditionnement des tubes en bacs plastique...4 Seconde observation : conditionnement des tubes

Plus en détail

Kit de mise sous vide alimentaire

Kit de mise sous vide alimentaire Kit de mise sous vide alimentaire Référence : DOM333 Version : 1.3 Langue : Français p. 1 Merci d'avoir acheté un produit de marque Domoclip. Nous mettons beaucoup de soin dans la conception, l'ergonomie

Plus en détail

NORMES & LÉGISLATION européennes EN MATIÈRE D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ

NORMES & LÉGISLATION européennes EN MATIÈRE D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ NORMES & LÉGISLATION européennes EN MATIÈRE D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ Normes européennes en matière d'éclairage de sécurité EN 1838 : Norme applicable en matière d'éclairage de sécurité EN 50172 : Règles

Plus en détail

ECRAN DE VISUALISATION

ECRAN DE VISUALISATION Prévention et Intérim 1. Explications et illustrations Il s agit de prendre en compte toutes les fonctions administratives pour lesquelles le travail sur écran est important (au moins 4 h par jour), telles

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

AKOR-HR. Folleto de instructiones Instruction leaflet Manuel d installation et d utilisation

AKOR-HR. Folleto de instructiones Instruction leaflet Manuel d installation et d utilisation AKOR-HR Folleto de instructiones Instruction leaflet Manuel d installation et d utilisation 1 Information générale VMC Double flux pavillonnaire Avec récupérateur de chaleur haut rendement 1.1 Introduction

Plus en détail

Français GAMME DE PRODUITS LES SYSTEMES DE STOCKAGE EN RESINE REA. REA, creative solutions.

Français GAMME DE PRODUITS LES SYSTEMES DE STOCKAGE EN RESINE REA. REA, creative solutions. Français GAMME DE PRODUITS LES SYSTEMES DE STOCKAGE EN RESINE REA REA, creative solutions. 2 rayonnage Euro INTRODUCTION page 3-6 La solution Les systèmes de stockage en résine REA proposent des solutions

Plus en détail

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage NOTICE ORIGINALE MAIL : eurosign@orange.fr - Site : www.liftplaq.fr 24 BD DE LA MARINE 66510 ST HIPPOLYTE Tél. 04 68 28 44 73 - Fax. 04 68 28 52 38 SARL au capital de 40020 T - SIRET 401 852 215 00029

Plus en détail

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 Brussels Waste Network Appel à projet 2010 Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 1 Objet du projet Le Parc d expositions de Bruxelles (PEB) met à disposition

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

Le congélateur. Les critères de choix. La super isolation. L'autonomie. Le pouvoir de congélation. Le froid ventilé

Le congélateur. Les critères de choix. La super isolation. L'autonomie. Le pouvoir de congélation. Le froid ventilé Le congélateur La consommation A volume équivalent, un appareil qui consomme moins est parfois plus cher à l'achat. Un calcul simple vous montre que vous pouvez récupérer la différence sur 2 ou 3 ans.

Plus en détail

PROJET DE GUIDE. d'aide à la rédaction du Document Unique. en Cabinet d Avocats

PROJET DE GUIDE. d'aide à la rédaction du Document Unique. en Cabinet d Avocats PROJET DE GUIDE d'aide à la rédaction du Document Unique en Cabinet d Avocats 2 PRINCIPES En application des articles R. 4121-1 et suivants du code du travail, toutes les entreprises, publiques ou privées,

Plus en détail

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M.

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. HACCP HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. du 29/09/97) Une méthode qui a pour but : - d identifier les dangers,

Plus en détail

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux Manuel d utilisation ROXY Aspirateur silencieux Veuillez lire ce manuel attentivement avant d'employer l'appareil. Veuillez garder ce manuel pour la future référence. CONTENU Instructions de sécurité...

Plus en détail

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS DE LABORATOIRE «ÉTAPE PAR ÉTAPE» FORMATION DU JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 BRUXELLES ENVIRONNEMENT SOMMAIRE 1. Retour d expériences 2. Bonnes pratiques pour une gestion

Plus en détail

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi LA GESTION DES TRAVAUX h jgbjgbjg hjkoop;y hlkjg gbjgbbsgh fhhj koop;y hlk bjgbjgb hlkj jgbbsghh koop;y op;y hfhhjko op;y hlkj gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop

Plus en détail

Groupe-froid électrique

Groupe-froid électrique Groupe-froid électrique Caractéristiques : Mode d emploi / Garantie 1. Groupe froid thermo-électrique 2. Pour aquarium d eau douce et d eau de mer 3. Géré par micro-processeur 4. Silencieux - Facile à

Plus en détail

Notice d utilisation

Notice d utilisation Notice d utilisation Notice d utilisation Vous avez effectué un excellent choix en vous décidant pour le système de massage Vitalizer. L appareil doit être utilisé exclusivement en respectant la notice

Plus en détail

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE INSTRUCTION GÉNÉRALES D UTILISATION D ÉLÉVATEURS À NACELLE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT LA MISE EN SERVICE!! N UTILISEZ PAS L ÉLÉVATEUR À NACELLE SANS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DES INSTRUCTIONS DECRITES CI-APRÈS!!

Plus en détail

AMÉLIOREZ VOTRE CONFORT GRÂCE AU CHAUFFAGE PAR LE SOL

AMÉLIOREZ VOTRE CONFORT GRÂCE AU CHAUFFAGE PAR LE SOL AMÉLIOREZ VOTRE CONFORT GRÂCE AU Radson Vogelsancklaan 250 B-3520 Zonhoven T +32 (0)11 81 31 41 info@radson.be www.radson.com Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document

Plus en détail

Sujet national pour l ensemble des centre de gestion organisateurs TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS INTERNE ET DE TROISIÈME VOIE SESSION 2014 Étude de cas portant sur la spécialité

Plus en détail

Sujet national pour l ensemble des centre de gestion organisateurs INDICATIONS DE CORRECTION

Sujet national pour l ensemble des centre de gestion organisateurs INDICATIONS DE CORRECTION Sujet national pour l ensemble des centre de gestion organisateurs TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS INTERNE ET DE TROISIÈME VOIE SESSION 2014 Étude de cas portant sur la spécialité

Plus en détail

BLANCO SERVISTAR Le système unique d'empilage d'assiettes avec le porte-assiette innovant.

BLANCO SERVISTAR Le système unique d'empilage d'assiettes avec le porte-assiette innovant. BLANCO Le système unique d'empilage d'assiettes avec le porte-assiette innovant. » Réglable en continu pour toute taille d'assiette jusqu'à 30 cm» Porte-assiette innovant avec surface Softgrip» Acier inoxydable

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS

MANUEL D INSTRUCTIONS FRANQUET sur internet : www.franquet.com Eco-Till MANUEL D INSTRUCTIONS Route de Prouvais BP 9 02190 GUIGNICOURT FRANCE Cultivons ensemble vos rendements Tél. : 00 33 / 3 23 79 74 66 Fax : 00 33 / 3 23

Plus en détail