Les émissions potentielles de l entreposage de DD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les émissions potentielles de l entreposage de DD"

Transcription

1 Les Annexes Tme 2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage Annexe 2 Les revendicatins techniques en Allemagne (TA Abfall 1992) Annexe 3 Exemple de l'équipement - stck de pesticides Annexe 4 Travaux du magasinier - stck de pesticides Annexe 5 Registre interne de l'entrepsage Annexe 6 Instructin de fnctinnement (exemple) Annexe 7 Instructin de sécurité (exemple) Annexe 8 Cllectin de phts

2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage de DD («Best Available Technlgies, BAT-ntes» de l Unin Eurpéenne, traductin par le BE) 1. Les émissins ptentielles Les émissins suivantes peuvent parvenir lrs de l explitatin d un entrepôt de DD: 1. émissins lrs de l pératin nrmale (y inclus les activités de chargement et déchargement ainsi que de nettyage) et 2. émissins par les incidents et accidents majeurs. Les émissins peuvent créer: 1. les émissins aériennes 2. des rejets hydriques 3. du bruit et 4. des déchets. 2. Les émissins aériennes Les émissins aériennes lrs de l pératin nrmales des entrepôts de liquides et de gaz liquéfiés peuvent être différentiés cmme suit: 1. les émissins pendant le remplissage et la vidange 2. les émissins résultantes de l échappement de vapeurs lrs de l expansin des déchets dû à une température élevée 3. les émissins suite aux fuites de liquides, gaz et vapeur aux jintes et pmpes 4. les émissins pendant l échantillnnage 5. les émissins à travers les activités de nettyage des récipients et des surfaces. Pur les matériaux slides et pudreux les émissins suivantes peuvent être distinguées : 1. les émissins pendant le chargement et déchargement, 2. les émissins lrs de l expéditin et 3. les émissins lrs de l entrepsage des déchets. 3. Les rejets hydriques Les émissins à travers les rejets hydriques peuvent être les suivantes : 1. les eaux résiduelles prvenant de la vidange des récipients 2. les liquides prvenant des récipients de securs et de rétentin 3. les liquides cntaminés prvenant des fuites de récipients et tuyaux 4. les eaux usées prvenant du nettyage des récipients et des surfaces de stckage 5. les eaux d extinctin de feu. 4. Le bruit Les émissins snres prviennent surtut du chargement et déchargement des DD. Ce snt: 1. les émissins snres qui prviennent des pmpes 2. le bruit prvenant de la circulatin des camins et des bandes rulantes 3. le bruit créé par les valves de ventilatin etc. Les émissins snres dans les aires de stckage snt ccasinnellement seulement et dnc de mindre imprtance. 5. Les déchets Les déchets typiques résultants de l entrepsage de DD snt les suivants : 1. les résidus prvenant de prduits abîmés qui ne répndent plus aux nrmes de qualité 2. les déchets prvenant des activités de nettyage suite aux fuites 3. les déchets prvenant du traitement u de la préventin des émissins (p.e. charbn actif chargé)

3 4. les bues de fnd de cuve et 5. les récipients abîmés u vidés avec les restes de prduits ncifs.

4 Annexe 2 Revendicatins techniques pur les aires de stckage des DD en Allemagne (TA Abfall, 1992, traductin du BE) Aires de stckage Les principales revendicatins psées aux aires de stckage et de traitement snt définies dans les «Instructins Techniques des Déchets Dangereux (TA Abfall)», impsé en Allemagne en 1992 cmme «état de lieu»: Aires de stckage, installatins de traitement et décharges en surface divent cmprter au mins une zne d'entrée, une zne de stckage et une zne de travail. Les znes de travail divent être équipées des équipements nécessaires pur l'uverture, le transvasement, la vidange et le nettyage des récipients. Les znes de travail divent être caractérisées en tant que telles. Si des récipients, dnt l'uverture est susceptible d'entraîner des risques, divent être uverts u si des déchets susceptibles d'entraîner des risques divent être manipulés, une zne de sécurité dit également être aménagée. Cette zne de sécurité dit se truver à l'intérieur de la zne de travail. Elle dit être cnçue de façn telle qu'en cas de perturbatins, le bn fnctinnement des cmpsants d'installatin visins ne sit pas entravé. Il est pssible de renncer à l'aménagement d'une zne de travail et de sécurité s'il est pruvé que, dans l'espace et du pint de vue explitatin, de telles znes existent déjà en liaisn avec d'autres installatins d'éliminatin u de prductin. Pur les znes d'entrée, de stckage et de travail, il faut au mins prévir ce que suit: Substances et équipements pur lutter cntre les incendies et dispsitifs de réserve pur agents d'extinctin. Appareils pur le nettyage et dispsitifs pur le rinçage de cnduites, récipients et réservirs, Quantité suffisante d'agents d'absrptin pur la cllecte de déchets en cas d'épandage u de fuites. Ces substances et équipements peuvent également être tenus en réserve à des emplacements centraux si les lieux et znes cncernées snt directement cntigus. Tutes les cnduites acheminant des substances u déchets critiques pur l'eau divent être psées à l'air libre en veillant à ce que tus les pints de fuite puissent être rapidement cnstatés et réparés. Le sus-sl ne dit pas être pllué à la suite de fuites u d'épandages de substances. L'étanchéité des cnduites dit être cntrôlée à intervalles réguliers. Les znes de stckage, de travail et de traitement ainsi que tutes les znes ù des venues d'eau plluée peuvent avir lieu, divent être étanchéifiées de façn telle que le sus-sl u les surfaces cntiguës ne puissent pas être plluées. L'étanchéité de ces znes dit être cntrôlée à intervalles réguliers. Par ailleurs, le plancher des znes ù il est prévu de manipuler des hydrcarbures halgénés légèrement vlatiles, dit être résistant à de telles substances et sn étanchéité dit puvir être cntrôlée. Les déchets divent être stckés séparément des prduits d'explitatin. Des znes de stckage séparées et caractérisées divent être aménagées pur réservirs et récipients. Le stckage séparé dit être garanti par une distance suffisante, si le type et les prpriétés des déchets le requièrent des mesures techniques supplémentaires divent être prises. En cas de fuite, le cntenu des récipients ne dit pas puvir s'éculer dans d'autres znes de stckage. La capacité de stckage de l'aire de stckage intermédiaire dit cncrder avec la capacité de stckage et de passage des installatins d'éliminatin prévues. Des aires de stckage séparées et caractérisées en tant que telles divent également être prévues pur les déchets devant être mis en décharge, pur ceux devant subir un traitement physic-chimique, ceux devant être sumis à un traitement bilgique et pur ceux devant être incinérés.

5 Les znes de travail et de stckage pur récipients et pur réservirs uverts divent être recuvertes par une titure. Les eaux résiduaires en prvenance des znes drainées séparément ainsi que les eaux de prjectin et de lavage divent être cnsidérées cmme des déchets liquides et être éliminées en cnséquence. Les autres eaux usées ne divent être rejetées dans l'envirnnement que si les valeurs limites fixées fficiellement snt respectées. Dans la mesure ù les déchets ne snt pas livrés et stckés dans des récipients, il faut les stcker de la façn suivante : déchets slides et pâteux en trémies multicellulaires, déchets bueux en trémies multicellulaires u en réservirs en surface et déchets liquides en réservirs en surface. Tus les réservirs divent être résistants à la crrsin que peuvent éventuellement entraîner les déchets qu'ils reçivent ; ceci de façn à éviter tute pllutin du sus-sl u des znes cntiguës. Les réservirs divent puvir être cntrôlés (par exemple grâce aux dubles paris avec indicateur de fuites, u bien un accès dit être pssible sus le réservir) et être réparables de l intérieur ; dans le cas de citernes, ces cnditins peuvent également être garanties par l'installatin de bacs cllecteurs.

6 Annexe 3 Equipement indispensable dans un entrepôt de pesticides Surce : «Stckage des pesticides et cntrôle des stcks (FAO guide), 1995» Feuilles épaisses de plyéthylène sur le sl (si la surface n est pas en bétn u d un autre matériau imperméable) Caillebtis (briques, bis) Palette de bis Plans inclinés à l entrée pur cntenir les fuites Prte d entrée munie d une serrure pur empêcher l entrée de persnnes nn autrisées Barreaux aux fenêtres et ventilateurs Cnteneurs de matériau absrbant (sable, sciure u terres sèches) Pelle Balai-brsse Brsse à manche curte et pelle Eau(curante pu en citerne) et savn Slutin détergente Pinces à tubes Entnnirs en métal Equipement anti-incendient (extincteurs, cuverture islante) Vêtements de prtectin casque dur, lunettes de prtectin, u visière (attachée au casque), masques cntre les prduits pulvérulents et les fumées légères, Masques de securs cntre les vapeurs u masques à gaz avec cartuches de prtectin cntre les vapeurs rganiques Gants à crispin en cautchuc nitrile u en néprène Cmbinaisns Tabliers en cautchuc nitrile u en néprène Bttes en cautchuc résistant u en néprène Cnteneurs vides (de préférences des fûts de récupératin puvant cntenir 200 l de prduits Sacs vides pur recnditinner les emballages très endmmagés Etiquettes adhésives avec symbles de dangers pur marquer les fûts Equipements de premier securs (trusse à pharmacie, civière et cuverture, trusse pur bains culaires) Registre de stck

7 Annexe 4 PROCÉDURES COURANTES POUR LA GESTION D UN ENTREPÔT DE PESTICIDES surce : «Stckage des pesticides et cntrôle des stcks (FAO guide), 1995» Généralités 1. Le magasinier dit revêtir des vêtements de prtectin (cmbinaisn et bttes) dès sn arrivée à l entrepôt. 2. Il faut prcéder chaque jur à une inspectin rapide des fûts et cnteneurs pur s assurer qu il n y pas eu de fuites u de déversements pendant la nuit. 3. Les pesticides qui se snt déversés u qui nt fui divent être nettyés immédiatement. 4. Il faut inspecter tus les mis fûts et récipients pur détecter les fermetures qui fuient, les jints fendus et la crrsin. 5. Il faut enlever les fûts anciens u qui fuient et transvaser leur cntenu dans des récipients vides. Il faut prter des vêtements de prtectin apprpriés et prendre les précautins. Les cnteneurs de remplacement divent être scellés et ré-étiquetés. 6. Le transfert de prduits chimiques dans de nuveaux cnteneurs dit être cnsigné dans le registre des stcks. 7. Il faut cntrôler tus les mis les dates figurant sur les étiquettes des cnteneurs dans l entrepôt et mettre de côté les stcks périmés pur les éliminer. Tutes les étiquettes en mauvais état divent être remplacées. Arrivée d un chargement de pesticides dans l entrepôt 1. Il faut cntrôler qu il n y a pas de déversements à l arrière du véhicule de transprt, que les cnteneurs ne fuient pas et que leurs fermetures snt intactes; il faut décntaminer à fnd le véhicule en cas de fuite. Les prduits chimiques prvenant de cnteneurs qui fuient u dnt les jints snt fendus divent être transvasés dans des cnteneurs vides en bn état et ré-étiquetés. 2. Les cnteneurs de pesticides divent être déchargés avec précautin. Il faut examiner le bulletin de livraisn et préparer une liste récapitulative des prduits chimiques arrivés dans l entrepôt pur le registre des stcks. 3. Les cnteneurs de prduits chimiques stckés dans l entrepôt divent être placés sur un caillebtis et empilés sur des palettes si nécessaire. 4. Il faut nter sur le registre des stcks l emplacement des cnteneurs de prduits chimiques dans l entrepôt. Prélèvement de pesticides de l entrepôt 1. Il faut vérifier l état du véhicule de transprt avant d y charger les cnteneurs de pesticides. On s assurera également qu aucune denrée alimentaire n est transprtée dans le même véhicule. 2. Il faut nter sur le registre des stcks chaque prélèvement de pesticides de l entrepôt. 3. Le stck dépsé en premier dans l entrepôt dit être enlevé le premier. 4. Il faut charger les cnteneurs de pesticides avec précautin sur le véhicule de transprt et dnner au cnducteur un bulletin de livraisn.

8 Annexe 5 Registre Interne de l entrepsage intermédiaire de DD (**) IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT ET DU RESPONSABLE Numér Unique du prducteur (*).... Date de démarrage de l entrepsage actuel (**): / / Date de démarrage du registre actuel (**) / / Respnsable de suivi de l exercice de l activité:. Mbil Tel :.. (*) Obtenu de l ANGED (**) Il faut un registre pur chaque lieu d entrepsage au sein de l entreprise Aide Numér Unique: Identifiant de l établissement à recevir de l ANGED Désignatin: Appellatin usuelle du déchet Cde: Cdificatin du déchet suivant la liste des déchets dangereux (Décret n ) Quantité: A remplir par le détenteur décrivant la quantité du déchet (en unité de pids) Date de réceptin: Date d enlèvement : Mde de gestin: Date d arrivée du déchet au stck interne Date de départ du déchet du stck interne du prducteur Endrit de l entrepsage prévu du déchet et ntes sur les exigences particulières u les risques particuliers du déchet etc

9 Nr Date Mde de Gestin dans l entrepôt Date Déchets Date d enlèvement Ntes sur exigences, risques, cnseils d entrepsage Emplacement (Nr. casier, étagère, rang) Date de réceptin Quantité (kg) Nmbre et type des unités de récipients Prvenance du DD (unité de prductin, prcès) Cde Désignatin

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

Excavations et tranchées

Excavations et tranchées Excavatins et tranchées Université McGill Gestin et dévelppement des installatins Services universitaires 1010, rue Sherbrke Ouest, 10 e étage Mntréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jur : janvier 2013 1.0 DÉFINITIONS

Plus en détail

PLAN DE MESURES D URGENCE DU COLLÈGE D ALMA GUIDE À L INTENTION DU PERSONNEL NUMÉROS DE TÉLÉPHONE D URGENCE (9) 418 720-8277

PLAN DE MESURES D URGENCE DU COLLÈGE D ALMA GUIDE À L INTENTION DU PERSONNEL NUMÉROS DE TÉLÉPHONE D URGENCE (9) 418 720-8277 PLAN DE MESURES D URGENCE DU COLLÈGE D ALMA GUIDE À L INTENTION DU PERSONNEL NUMÉROS DE TÉLÉPHONE D URGENCE (9) (418 668-2387 pste 275) sinn (9) 418 818-0346 u 911 La Directin générale FUITE DE GAZ (CODE

Plus en détail

VISITES TECHNIQUES. Véhicules de PTC 3,5t. Véhicules concernés

VISITES TECHNIQUES. Véhicules de PTC 3,5t. Véhicules concernés Véhicules de PTC 3,5t VISITES TECHNIQUES Véhicules cncernés Les vitures particulières et les véhicules de mins de 3,5t snt sumis à une visite technique régulière. Ceci cncerne : Les vitures particulières,

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers RESUME NON TECHNIQUE R005-6076855-V01 5 février 2014 Page 1 L étude de dangers a pur bjet d identifier les phénmènes dangereux majeurs qui purraient se prduire sur le site et de vérifier que les mesures

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

CHARTE DE SECURITE AERO RC 33 BYAC

CHARTE DE SECURITE AERO RC 33 BYAC Editin 12/2014 Veuillez truver ci-jint la CHARTE de SECURITE AERO RC 33 BYAC, éditin du 12/2014 que je vus demande d appliquer et de faire respecter. Le président Jean-Pierre BENDINE Page 1/7 Editin 12/2014

Plus en détail

Staffer une randonnée roller

Staffer une randonnée roller Staffer une randnnée rller Queue de rand Tête de rand Eclaireur / Vlant Directin de la rand Chef sécu 1) Les 4 rôles pssibles d un staffeur : Chef de randnnée : (chasuble jaune avec brassard) Le chef de

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie Préventin des risques chimiques dans les entreprises de carrsserie Fin 2010, une campagne d inspectin s est également dérulée au sein des entreprises de carrsserie. La campagne cadrait avec la campagne

Plus en détail

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)...

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)... CONVENTION ENTRE, La Cmmune de BIDACHE u sn représentant ET M..., u sn représentant*... Il a été cnvenu ce qui suit. La mise à dispsitin des lcaux ci-après désignés : salle des fêtes et plnge cuisine De

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation Le CAHIER NORMATIF pur les travaux de cnstructin 4. Mécanique 4.4 Ventilatin Le 18 nvembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 4. Mécanique... 1 4.4 Ventilatin... 1 4.4.1 Prescriptins générales... 1 4.4.2 Salle de

Plus en détail

Hygro Thermometer Alerte

Hygro Thermometer Alerte GUIDE DE L'UTILISATEUR Hygr Thermmeter Alerte Mdèle RH35 Intrductin Nus vus remercins d'avir sélectinné le mdèle RH35 de Extech Instruments. Cet appareil est livré après avir été entièrement testé et calibré.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

DEMANDE D ENREGISTREMENT AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT

DEMANDE D ENREGISTREMENT AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT DEMANDE D ENREGISTREMENT AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT B. Engagement de la cnfrmité Dssier réalisé avec le cncurs du Bureau VERITAS Agence Métrple Midi-Pyrénées

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

Composttoilet BIOLET. Manuel d installation. Model 10 20-45 en 60. Composttoilet.be

Composttoilet BIOLET. Manuel d installation. Model 10 20-45 en 60. Composttoilet.be BIOLET Manuel d installatin Mdel 10 20-45 en 60.be MANUEL INSTALLATION BIOLET Table des matières L'installatin... 2 L'installatin de la tilette autnme à cmpstage... 2 Les directins pssibles pur les tuyaux

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC Par Éric Langlis Ingénieur Divisin aqueduc-égut-virie Service des travaux publics Ville de Québec

Plus en détail

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Service technique, de l édilité et plice des cnstructins AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Quand faut-il une autrisatin de cnstruire? Les cnstructins et installatins, leur transfrmatin, leur agrandissement,

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

Congélateur à alcools et à produits surgelés

Congélateur à alcools et à produits surgelés Cngélateur à alcls et à prduits surgelés 700.075H V1/1209 F/B/CH 1. Généralités 30 1.1 Infrmatins cncernant la ntice d utilisatin 30 1.2 Explicatin des symbles 30 1.3 Respnsabilité et garantie 31 1.4 Prtectin

Plus en détail

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide:

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide: SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Envirnnement Directin générale Envirnnement ACTE D'AUTORISATION Nuvelle autrisatin Vu la demande d'autrisatin intrduite le: 21/11/2012 Le Ministre

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE SPÉCIALISÉ EN SERRES par Grupe Hrticle Ledux Inc. DESCRIPTION DU BESOIN Ntre ffre permet de cuvrir les besins nn jurnaliers mais habituellement requis en serres pur

Plus en détail

Evaluation comportementale

Evaluation comportementale Evaluatin cmprtementale Le dcteur Garnier est inscrit sur la liste préfectrale des vétérinaires puvant prcéder à l évaluatin cmprtementale des chiens catégrisés (article L211-12) sur le département du

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

TITRE : Politique relative à l utilisation des dispositifs de communication cellulaires et aux postes radio portatifs à deux voies

TITRE : Politique relative à l utilisation des dispositifs de communication cellulaires et aux postes radio portatifs à deux voies POLITIQUE Cde : DRIT-001 Instance respnsable : Directin des ressurces infrmatinnelles et technlgiques, Service de génie bimédical Appruvée par : Cmité de directin Révisée le : 2 juin 2014 Appruvée (u adptée)

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

Service de maintenance et de support

Service de maintenance et de support Service de maintenance et de supprt Entre les sussignés La sciété Intelimedia, Ci-après dénmmée (Le mainteneur) d une part, Et La sciété XXXXXXXXX, Ci-après dénmmée (Le client) d autre part, Il a été cnvenu

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Le principe de fonctionnement du four est simple : l énergie électrique est transformée en énergie thermique. C est l effet Joule.

Le principe de fonctionnement du four est simple : l énergie électrique est transformée en énergie thermique. C est l effet Joule. Au Menu : Panini italien * Cheeseburger / Frites / salade * Panini Italien * Tarte chcbananes * Quatre Quarts Préparatin du TP de mardi 22 janvier 2008 Objectifs : Cuire au fur mixte (C341 )/ Sc de l alim

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE DU LAC D ANNECY Direction Générale des Services Traitement des déchets ISO 14001

SYNDICAT MIXTE DU LAC D ANNECY Direction Générale des Services Traitement des déchets ISO 14001 Directin Générale des Services Prestataires et cllectivités transférant des déchets versin e e 08/10/14 Précisin des pneumatiques indésirables : VL et pneumatiques interdits PL P.10 Ajut du nettyage du

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PARTIE V NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Dssier établi par : Laurent IACHKINE SAUNIER et Assciés 5 Rue de Tilly 14400 BAYEUX Aux dates du : Juin 2011 et aût 2012 Dernière mdificatin : Octbre 2013 Partie

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

8. Conserver les archives

8. Conserver les archives Guide de gestin des dcuments et des archives pur les cmmunes valaisannes Versin 1.1 8. Cnserver les archives La cnservatin est un élément imprtant de la gestin des dcuments et des archives. Des mesures

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

Décapage de revêtements par induction Méthode RPR

Décapage de revêtements par induction Méthode RPR Décapage de revêtements par inductin Méthde RPR Le système innvant et breveté de décapage par inductin RPR repse sur un prcédé très écnmique et extrêmement efficace, permettant de décaper les revêtements

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

PPMS : LES POINTS ESSENTIELS

PPMS : LES POINTS ESSENTIELS PPMS : LES POINTS ESSENTIELS Le dcument synthétique ci-dessus reprend les pints essentiels du PPMS dnt la démarche dit être pragmatique et cllective. Sn écriture abutira à un dcument dépuillé dnt la lecture

Plus en détail

r, q, w, e, 9, 0, -, 7, 8, 5, 6, 4, 2, 3, t, 5Le chiffre indiqué dans le cuvier indique la température de lavage maximale.

r, q, w, e, 9, 0, -, 7, 8, 5, 6, 4, 2, 3, t, 5Le chiffre indiqué dans le cuvier indique la température de lavage maximale. MAISON/BUANDERIE/TEXTE D INTRO : ANNEXE 3 www.cfreet.cm - www.ginetex.net Cmprendre l étiquetage d entretien des textiles L'étiquette d entretien de vtre vêtement vus dnne cinq cnsignes d'entretien : le

Plus en détail

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé.

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé. SERVICE DE GARDE des 3 Chemins Pavilln Curé-Chamberland (819) 370-8545 s.d.g. = service de garde *Adpté au cnseil d établissement du 8 avril 2015 Année sclaire 2015-2016 Chers parents, Vici quelques infrmatins

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée.

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée. De Saint Just Organisé par le centre scial de St Just, et L assciatin des cmmerçants de St Just-St Irénée. Samedi 12 septembre 2015 Ouverture au public De 9h à 18h Adresse : Place Varilln, Rue de Trin

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE GENERALES A ADOPTER EN CAS D ALERTE ORANGE OU ROUGE VAGUES-SUBMERSION

CONSIGNES DE SECURITE GENERALES A ADOPTER EN CAS D ALERTE ORANGE OU ROUGE VAGUES-SUBMERSION CONSIGNES DE SECURITE GENERALES A ADOPTER EN CAS D ALERTE ORANGE OU ROUGE VAGUES-SUBMERSION CONSIGNES DE SECURITE AVANT UNE CRISE EN CAS D ALERTE ORANGE «Les services de Mété France une émis une carte

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Les signaux d alarme abusifs, un vrai problème en Île-de-France

Les signaux d alarme abusifs, un vrai problème en Île-de-France Dssier de presse Les signaux d alarme abusifs, un vrai prblème en Île-de-France Les actins SNCF pur les maîtriser 28 mars 2012 I - Qu est-ce que le signal d'alarme? Le signal d alarme est un dispsitif

Plus en détail

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade "Bois"

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade Bois DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 - Façade "Bis" Les façades et pignns snt réalisés en ssature bis : ssature bis pin classe 2 épaisseur 145 mm fixée sur sablière entre dalle côté extérieur : vile

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN GRAND PORT MARITIME DE ROUEN INSTALLATION DE TRANSIT DES SEDIMENTS DE DRAGAGE DE MOULINEAUX (MOULINEAUX, LA BOUILLE, SEINE-MARITIME) Résumé nn technique de l étude de dangers 1. 2. 3. 6. 7. 8. 4. 5. janvier

Plus en détail

INSTRUCTIONS D UTILISATION BAS328 MKII. SCM/TNO Dispositif anti démarrage approuvé selon la norme AA-03 avec module confort intégré

INSTRUCTIONS D UTILISATION BAS328 MKII. SCM/TNO Dispositif anti démarrage approuvé selon la norme AA-03 avec module confort intégré INSTRUCTIONS D UTILISATION BAS38 MKII SCM/TNO Dispsitif anti démarrage appruvé seln la nrme AA-03 avec mdule cnfrt intégré Intrductin Merci d'avir acheté ce prduit ASN. Avant d'entamer la cnduite avec

Plus en détail

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV)

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) Organisme pur la sécurité et la qualité de la chaîne alimentaire P. 1/5 Administratin des Services Vétérinaires ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) 1. STRUCTURE ET RESSOURCES HUMAINES Ministère

Plus en détail

VOYAGE D ETUDE A FREIBURG (ALLEMAGNE) Du 27 au 29 octobre 2010

VOYAGE D ETUDE A FREIBURG (ALLEMAGNE) Du 27 au 29 octobre 2010 VOYAGE D ETUDE A FREIBURG (ALLEMAGNE) Du 27 au 29 ctbre 2010 Une trentaine d élus du département a participé au déplacement à Freiburg en Allemagne rganisé, du 27 au 29 ctbre, par le Syndicat Départemental

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires pour les ports et les terminaux

Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires pour les ports et les terminaux Directives envirnnementales, sanitaires et sécuritaires pur les prts et les terminaux Intrductin Les Directives envirnnementales, sanitaires et sécuritaires (Directives EHS) snt des dcuments de références

Plus en détail

Cafetière à filtre rond

Cafetière à filtre rond Cafetière à filtre rnd PRO 40T PRO 60T PRO 100T A190.141 A190.161 A190.191 V7/0209-1 - F/B/CH 1 1. Généralités 29 1.1 Infrmatins cncernant la ntice d utilisatin 29 1.2 Explicatin des symbles 29 1.3 Respnsabilité

Plus en détail

Règlement MODE D EMPLOI

Règlement MODE D EMPLOI SERVICES TECHNIQUES DE CLOHARS-CARNOËT Le Puldu-Dëlan Place du Général de Gaulle 29360 Mise à jur : nv.2015 INFORMATIONS Téléphne : 02 98 71 69 96 Télécpie : 02 98 71 69 94 Règlement & MODE D EMPLOI MATERIEL

Plus en détail

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ)

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ) L Assciatin pur l exprtatin du livre canadien Prgramme d aide à la cmmercialisatin des drits à l étranger (PACDÉ) Lignes directrices 2010-2011 Date limite pur la réceptin des demandes : le jeudi 1 er avril

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise 4. 4. Les nuisances snres à l intérieur de l entreprise Bruits excessifs et bruits diffus (bruit envirnnemental à l intérieur de l entreprise) Beaucup de gens passent leur vie prfessinnelle dans des bureaux

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

1 1 1 1 dnnées sur la fiche nmbre de feuillets Plusieurs feuillets peuvent être nécessaires, ntamment si le détail des expsitins distingue plus de 3 tâches u situatins. fiche mise à jur le infrmatin du

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Linux)

Archivage de videos IVTVision (Linux) Archivage de vides IVTVisin (Linux) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID CONDITIONS GENERALES RES PREPAID 1. Intrductin & définitins RES est un réseau d entreprises lcales, de PME, u de cmmerçants et persnnes qui exercent des prfessins libérales. Les particuliers snt encuragés

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 3. DESCRIPTION DU MARCHE...2 3.1 Désignatin des parties cncernées...2 3.2 Descriptin des travaux...3 4. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER...3

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV PENTA WMSI n a Bx 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV /,67('(602'8/(6 Les mdules standard prpsés snt : ¾ Gestin des réceptins de marchandises sur palettes hmgènes u hétérgènes (cf. 2) ¾ Rangement et rérganisatin des

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES COLLECTE ET TRAITEMENT DES ORDURES MÉNAGÈRES

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES COLLECTE ET TRAITEMENT DES ORDURES MÉNAGÈRES .Cmmunauté urbaine d Alençn. - Tnnage annuel d rdures ménagères : 16 101 T - Cllecte sélective : 3 920 T - Déchetterie : 9 150 T - Type de cllecte : PAP sur 90 % du territire A.V. sur 10 % du territire

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Station de lavage

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Station de lavage Statin de lavage 2012 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier u de l activité : Statin de lavage Cdificatin NAA : GG 50.20 Cdificatin Artisanat : / Cdificatin ONS : 50.20 Cdificatin CNRC : 604 622 Inscriptin

Plus en détail

Ces renseignements techniques sont donnés à titre indicatif, ils peuvent être modifiés sans préavis.

Ces renseignements techniques sont donnés à titre indicatif, ils peuvent être modifiés sans préavis. BREVET DÉPOSÉ Destiné aux Chantiers HQE 1- Descriptin du prduit : Cet ensemble très cmpact de traitement des eaux de lavage de bennes intègre les fnctins du SECANET (BREVET EUROPÉEN) et permet la récupératin

Plus en détail

SALON INTERNATIONAL GEOMATIQUE 2014

SALON INTERNATIONAL GEOMATIQUE 2014 SALON INTERNATIONAL GEOMATIQUE 2014 GEOMATIQUE & PIPELINE POSE DU PIPELINE ABIDJAN-BOUAKE par Daniel GNANGNI Directeur Général de PETROCI Abidjan, le 19 nvembre 2014 GEOMATIQUE & PIPELINE POSE DU PIPELINE

Plus en détail

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16]

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16] 6. Réglementatin des Installatins nucléaires de base (INB) et rganisatin de la sécurité [2] [16] 6-1 Les INB Suivant leur imprtance et les risques présentées, les installatins nucléaires, entrent sit dans

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Persnnel Recrutement Liège, le 12 Aût 2011 APPEL EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2011/111

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION

MARCHE DE PRESTATION PREFET DE LA REGION GUYANE Préfecture de la régin Guyane Rue Fiedmnd B.P. 7008 97307 Cayenne Cedex MARCHE DE PRESTATION PPNU-EVPP-2014 Actin pnctuelle de cllecte, tri et éliminatin de prduits phytpharmaceutiques

Plus en détail

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD)

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD) Chap.5 Instruments d ptique (Curs - TD) 1. Mdèle ptique de l eil 1.1. Quelques éléments d anatmie de l eil 1.2. Phénmène d accmmdatin 1.3. Défauts de l eil 1.4. Taille apparente d un bjet vu par l eil

Plus en détail

Conditions d installation et d utilisation du matériel d auto-surveillance

Conditions d installation et d utilisation du matériel d auto-surveillance Cnditins d installatin et d utilisatin du matériel d aut-surveillance 1. Recmmandatins d utilisatin et d installatin a) Le matériel d aut-surveillance utilise une technlgie de cmmunicatin sans fil (radifréquence

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

Protocole d échantillonnage et d essai visant le lin canadien exporté vers l Union européenne

Protocole d échantillonnage et d essai visant le lin canadien exporté vers l Union européenne Prtcle d échantillnnage et d essai visant le lin canadien exprté vers l Unin eurpéenne Mise à jur : Le 28 avril 2014 1. But Le but du présent prtcle est de décrire la prcédure d échantillnnage, d essai

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail