Les émissions potentielles de l entreposage de DD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les émissions potentielles de l entreposage de DD"

Transcription

1 Les Annexes Tme 2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage Annexe 2 Les revendicatins techniques en Allemagne (TA Abfall 1992) Annexe 3 Exemple de l'équipement - stck de pesticides Annexe 4 Travaux du magasinier - stck de pesticides Annexe 5 Registre interne de l'entrepsage Annexe 6 Instructin de fnctinnement (exemple) Annexe 7 Instructin de sécurité (exemple) Annexe 8 Cllectin de phts

2 Annexe 1 Les émissins ptentielles de l entrepsage de DD («Best Available Technlgies, BAT-ntes» de l Unin Eurpéenne, traductin par le BE) 1. Les émissins ptentielles Les émissins suivantes peuvent parvenir lrs de l explitatin d un entrepôt de DD: 1. émissins lrs de l pératin nrmale (y inclus les activités de chargement et déchargement ainsi que de nettyage) et 2. émissins par les incidents et accidents majeurs. Les émissins peuvent créer: 1. les émissins aériennes 2. des rejets hydriques 3. du bruit et 4. des déchets. 2. Les émissins aériennes Les émissins aériennes lrs de l pératin nrmales des entrepôts de liquides et de gaz liquéfiés peuvent être différentiés cmme suit: 1. les émissins pendant le remplissage et la vidange 2. les émissins résultantes de l échappement de vapeurs lrs de l expansin des déchets dû à une température élevée 3. les émissins suite aux fuites de liquides, gaz et vapeur aux jintes et pmpes 4. les émissins pendant l échantillnnage 5. les émissins à travers les activités de nettyage des récipients et des surfaces. Pur les matériaux slides et pudreux les émissins suivantes peuvent être distinguées : 1. les émissins pendant le chargement et déchargement, 2. les émissins lrs de l expéditin et 3. les émissins lrs de l entrepsage des déchets. 3. Les rejets hydriques Les émissins à travers les rejets hydriques peuvent être les suivantes : 1. les eaux résiduelles prvenant de la vidange des récipients 2. les liquides prvenant des récipients de securs et de rétentin 3. les liquides cntaminés prvenant des fuites de récipients et tuyaux 4. les eaux usées prvenant du nettyage des récipients et des surfaces de stckage 5. les eaux d extinctin de feu. 4. Le bruit Les émissins snres prviennent surtut du chargement et déchargement des DD. Ce snt: 1. les émissins snres qui prviennent des pmpes 2. le bruit prvenant de la circulatin des camins et des bandes rulantes 3. le bruit créé par les valves de ventilatin etc. Les émissins snres dans les aires de stckage snt ccasinnellement seulement et dnc de mindre imprtance. 5. Les déchets Les déchets typiques résultants de l entrepsage de DD snt les suivants : 1. les résidus prvenant de prduits abîmés qui ne répndent plus aux nrmes de qualité 2. les déchets prvenant des activités de nettyage suite aux fuites 3. les déchets prvenant du traitement u de la préventin des émissins (p.e. charbn actif chargé)

3 4. les bues de fnd de cuve et 5. les récipients abîmés u vidés avec les restes de prduits ncifs.

4 Annexe 2 Revendicatins techniques pur les aires de stckage des DD en Allemagne (TA Abfall, 1992, traductin du BE) Aires de stckage Les principales revendicatins psées aux aires de stckage et de traitement snt définies dans les «Instructins Techniques des Déchets Dangereux (TA Abfall)», impsé en Allemagne en 1992 cmme «état de lieu»: Aires de stckage, installatins de traitement et décharges en surface divent cmprter au mins une zne d'entrée, une zne de stckage et une zne de travail. Les znes de travail divent être équipées des équipements nécessaires pur l'uverture, le transvasement, la vidange et le nettyage des récipients. Les znes de travail divent être caractérisées en tant que telles. Si des récipients, dnt l'uverture est susceptible d'entraîner des risques, divent être uverts u si des déchets susceptibles d'entraîner des risques divent être manipulés, une zne de sécurité dit également être aménagée. Cette zne de sécurité dit se truver à l'intérieur de la zne de travail. Elle dit être cnçue de façn telle qu'en cas de perturbatins, le bn fnctinnement des cmpsants d'installatin visins ne sit pas entravé. Il est pssible de renncer à l'aménagement d'une zne de travail et de sécurité s'il est pruvé que, dans l'espace et du pint de vue explitatin, de telles znes existent déjà en liaisn avec d'autres installatins d'éliminatin u de prductin. Pur les znes d'entrée, de stckage et de travail, il faut au mins prévir ce que suit: Substances et équipements pur lutter cntre les incendies et dispsitifs de réserve pur agents d'extinctin. Appareils pur le nettyage et dispsitifs pur le rinçage de cnduites, récipients et réservirs, Quantité suffisante d'agents d'absrptin pur la cllecte de déchets en cas d'épandage u de fuites. Ces substances et équipements peuvent également être tenus en réserve à des emplacements centraux si les lieux et znes cncernées snt directement cntigus. Tutes les cnduites acheminant des substances u déchets critiques pur l'eau divent être psées à l'air libre en veillant à ce que tus les pints de fuite puissent être rapidement cnstatés et réparés. Le sus-sl ne dit pas être pllué à la suite de fuites u d'épandages de substances. L'étanchéité des cnduites dit être cntrôlée à intervalles réguliers. Les znes de stckage, de travail et de traitement ainsi que tutes les znes ù des venues d'eau plluée peuvent avir lieu, divent être étanchéifiées de façn telle que le sus-sl u les surfaces cntiguës ne puissent pas être plluées. L'étanchéité de ces znes dit être cntrôlée à intervalles réguliers. Par ailleurs, le plancher des znes ù il est prévu de manipuler des hydrcarbures halgénés légèrement vlatiles, dit être résistant à de telles substances et sn étanchéité dit puvir être cntrôlée. Les déchets divent être stckés séparément des prduits d'explitatin. Des znes de stckage séparées et caractérisées divent être aménagées pur réservirs et récipients. Le stckage séparé dit être garanti par une distance suffisante, si le type et les prpriétés des déchets le requièrent des mesures techniques supplémentaires divent être prises. En cas de fuite, le cntenu des récipients ne dit pas puvir s'éculer dans d'autres znes de stckage. La capacité de stckage de l'aire de stckage intermédiaire dit cncrder avec la capacité de stckage et de passage des installatins d'éliminatin prévues. Des aires de stckage séparées et caractérisées en tant que telles divent également être prévues pur les déchets devant être mis en décharge, pur ceux devant subir un traitement physic-chimique, ceux devant être sumis à un traitement bilgique et pur ceux devant être incinérés.

5 Les znes de travail et de stckage pur récipients et pur réservirs uverts divent être recuvertes par une titure. Les eaux résiduaires en prvenance des znes drainées séparément ainsi que les eaux de prjectin et de lavage divent être cnsidérées cmme des déchets liquides et être éliminées en cnséquence. Les autres eaux usées ne divent être rejetées dans l'envirnnement que si les valeurs limites fixées fficiellement snt respectées. Dans la mesure ù les déchets ne snt pas livrés et stckés dans des récipients, il faut les stcker de la façn suivante : déchets slides et pâteux en trémies multicellulaires, déchets bueux en trémies multicellulaires u en réservirs en surface et déchets liquides en réservirs en surface. Tus les réservirs divent être résistants à la crrsin que peuvent éventuellement entraîner les déchets qu'ils reçivent ; ceci de façn à éviter tute pllutin du sus-sl u des znes cntiguës. Les réservirs divent puvir être cntrôlés (par exemple grâce aux dubles paris avec indicateur de fuites, u bien un accès dit être pssible sus le réservir) et être réparables de l intérieur ; dans le cas de citernes, ces cnditins peuvent également être garanties par l'installatin de bacs cllecteurs.

6 Annexe 3 Equipement indispensable dans un entrepôt de pesticides Surce : «Stckage des pesticides et cntrôle des stcks (FAO guide), 1995» Feuilles épaisses de plyéthylène sur le sl (si la surface n est pas en bétn u d un autre matériau imperméable) Caillebtis (briques, bis) Palette de bis Plans inclinés à l entrée pur cntenir les fuites Prte d entrée munie d une serrure pur empêcher l entrée de persnnes nn autrisées Barreaux aux fenêtres et ventilateurs Cnteneurs de matériau absrbant (sable, sciure u terres sèches) Pelle Balai-brsse Brsse à manche curte et pelle Eau(curante pu en citerne) et savn Slutin détergente Pinces à tubes Entnnirs en métal Equipement anti-incendient (extincteurs, cuverture islante) Vêtements de prtectin casque dur, lunettes de prtectin, u visière (attachée au casque), masques cntre les prduits pulvérulents et les fumées légères, Masques de securs cntre les vapeurs u masques à gaz avec cartuches de prtectin cntre les vapeurs rganiques Gants à crispin en cautchuc nitrile u en néprène Cmbinaisns Tabliers en cautchuc nitrile u en néprène Bttes en cautchuc résistant u en néprène Cnteneurs vides (de préférences des fûts de récupératin puvant cntenir 200 l de prduits Sacs vides pur recnditinner les emballages très endmmagés Etiquettes adhésives avec symbles de dangers pur marquer les fûts Equipements de premier securs (trusse à pharmacie, civière et cuverture, trusse pur bains culaires) Registre de stck

7 Annexe 4 PROCÉDURES COURANTES POUR LA GESTION D UN ENTREPÔT DE PESTICIDES surce : «Stckage des pesticides et cntrôle des stcks (FAO guide), 1995» Généralités 1. Le magasinier dit revêtir des vêtements de prtectin (cmbinaisn et bttes) dès sn arrivée à l entrepôt. 2. Il faut prcéder chaque jur à une inspectin rapide des fûts et cnteneurs pur s assurer qu il n y pas eu de fuites u de déversements pendant la nuit. 3. Les pesticides qui se snt déversés u qui nt fui divent être nettyés immédiatement. 4. Il faut inspecter tus les mis fûts et récipients pur détecter les fermetures qui fuient, les jints fendus et la crrsin. 5. Il faut enlever les fûts anciens u qui fuient et transvaser leur cntenu dans des récipients vides. Il faut prter des vêtements de prtectin apprpriés et prendre les précautins. Les cnteneurs de remplacement divent être scellés et ré-étiquetés. 6. Le transfert de prduits chimiques dans de nuveaux cnteneurs dit être cnsigné dans le registre des stcks. 7. Il faut cntrôler tus les mis les dates figurant sur les étiquettes des cnteneurs dans l entrepôt et mettre de côté les stcks périmés pur les éliminer. Tutes les étiquettes en mauvais état divent être remplacées. Arrivée d un chargement de pesticides dans l entrepôt 1. Il faut cntrôler qu il n y a pas de déversements à l arrière du véhicule de transprt, que les cnteneurs ne fuient pas et que leurs fermetures snt intactes; il faut décntaminer à fnd le véhicule en cas de fuite. Les prduits chimiques prvenant de cnteneurs qui fuient u dnt les jints snt fendus divent être transvasés dans des cnteneurs vides en bn état et ré-étiquetés. 2. Les cnteneurs de pesticides divent être déchargés avec précautin. Il faut examiner le bulletin de livraisn et préparer une liste récapitulative des prduits chimiques arrivés dans l entrepôt pur le registre des stcks. 3. Les cnteneurs de prduits chimiques stckés dans l entrepôt divent être placés sur un caillebtis et empilés sur des palettes si nécessaire. 4. Il faut nter sur le registre des stcks l emplacement des cnteneurs de prduits chimiques dans l entrepôt. Prélèvement de pesticides de l entrepôt 1. Il faut vérifier l état du véhicule de transprt avant d y charger les cnteneurs de pesticides. On s assurera également qu aucune denrée alimentaire n est transprtée dans le même véhicule. 2. Il faut nter sur le registre des stcks chaque prélèvement de pesticides de l entrepôt. 3. Le stck dépsé en premier dans l entrepôt dit être enlevé le premier. 4. Il faut charger les cnteneurs de pesticides avec précautin sur le véhicule de transprt et dnner au cnducteur un bulletin de livraisn.

8 Annexe 5 Registre Interne de l entrepsage intermédiaire de DD (**) IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT ET DU RESPONSABLE Numér Unique du prducteur (*).... Date de démarrage de l entrepsage actuel (**): / / Date de démarrage du registre actuel (**) / / Respnsable de suivi de l exercice de l activité:. Mbil Tel :.. (*) Obtenu de l ANGED (**) Il faut un registre pur chaque lieu d entrepsage au sein de l entreprise Aide Numér Unique: Identifiant de l établissement à recevir de l ANGED Désignatin: Appellatin usuelle du déchet Cde: Cdificatin du déchet suivant la liste des déchets dangereux (Décret n ) Quantité: A remplir par le détenteur décrivant la quantité du déchet (en unité de pids) Date de réceptin: Date d enlèvement : Mde de gestin: Date d arrivée du déchet au stck interne Date de départ du déchet du stck interne du prducteur Endrit de l entrepsage prévu du déchet et ntes sur les exigences particulières u les risques particuliers du déchet etc

9 Nr Date Mde de Gestin dans l entrepôt Date Déchets Date d enlèvement Ntes sur exigences, risques, cnseils d entrepsage Emplacement (Nr. casier, étagère, rang) Date de réceptin Quantité (kg) Nmbre et type des unités de récipients Prvenance du DD (unité de prductin, prcès) Cde Désignatin

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN GRAND PORT MARITIME DE ROUEN INSTALLATION DE TRANSIT DES SEDIMENTS DE DRAGAGE DE MOULINEAUX (MOULINEAUX, LA BOUILLE, SEINE-MARITIME) Résumé nn technique de l étude de dangers 1. 2. 3. 6. 7. 8. 4. 5. janvier

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PARTIE V NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Dssier établi par : Laurent IACHKINE SAUNIER et Assciés 5 Rue de Tilly 14400 BAYEUX Aux dates du : Juin 2011 et aût 2012 Dernière mdificatin : Octbre 2013 Partie

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Station de lavage

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Station de lavage Statin de lavage 2012 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier u de l activité : Statin de lavage Cdificatin NAA : GG 50.20 Cdificatin Artisanat : / Cdificatin ONS : 50.20 Cdificatin CNRC : 604 622 Inscriptin

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM

Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM REGLEMENT COMMUNAUTAIRE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Raccrdement au réseau d assainissement cllectif de la CAVAM Mdalités administratives de raccrdement et instructins techniques Définitin

Plus en détail

Composttoilet BIOLET. Manuel d installation. Model 10 20-45 en 60. Composttoilet.be

Composttoilet BIOLET. Manuel d installation. Model 10 20-45 en 60. Composttoilet.be BIOLET Manuel d installatin Mdel 10 20-45 en 60.be MANUEL INSTALLATION BIOLET Table des matières L'installatin... 2 L'installatin de la tilette autnme à cmpstage... 2 Les directins pssibles pur les tuyaux

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Windows)

Archivage de videos IVTVision (Windows) Archivage de vides IVTVisin (Windws) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Linux)

Archivage de videos IVTVision (Linux) Archivage de vides IVTVisin (Linux) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1 Ntice d évaluatin des incidences sur l envirnnement 1 1. DEMANDEUR Nm : Prénm : Qualité : Dmicile: Numér de téléphne: Numér de télécpie : Date de la demande : 2. PRÉSENTATION DU PROJET Pur chacune des

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Le cœur de l étude consiste à évaluer les risques présentés par les différentes installations de CATERPILLAR. Cette évaluation passe par :

Le cœur de l étude consiste à évaluer les risques présentés par les différentes installations de CATERPILLAR. Cette évaluation passe par : 1 RESUME NON TECHNIQUE La sciété CATERPILLAR France SAS fabrique sur ses deux sites de Grenble et Echirlles des engins de travaux publics. Dans le cadre d un prjet de rérganisatin de ses activités de prductin,

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

FICHE DE CHANTIER: OBLIGATION DU DONNEUR D ORDRE

FICHE DE CHANTIER: OBLIGATION DU DONNEUR D ORDRE Décret relatif aux règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers frestiers et sylvicles. Applicable au 1er avril 2011 Dcument FIBA réservé aux adhérents Références - Décret du 17 décembre 2010 relatif

Plus en détail

Protocole d échantillonnage et d essai visant le lin canadien exporté vers l Union européenne

Protocole d échantillonnage et d essai visant le lin canadien exporté vers l Union européenne Prtcle d échantillnnage et d essai visant le lin canadien exprté vers l Unin eurpéenne Mise à jur : Le 28 avril 2014 1. But Le but du présent prtcle est de décrire la prcédure d échantillnnage, d essai

Plus en détail

Les 13 points clefs de l hygiène

Les 13 points clefs de l hygiène Les 13 pints clefs de l hygiène Attentin Une matière première cntaminée Une cntaminatin par le persnnel u le matériel Le nn-respect de la chaîne du frid Une erreur de prcédé peuvent être à l rigine d une

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

Capteur de porte magnétique sans fil

Capteur de porte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil 1 Capteur de prte magnétique sans fil Capteur de prte magnétique sans fil (détecteur d'uverture de prte DC-15) Intrductin... 2 Identificatin des pièces... 2 Accessires

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICE. N 2/11 du 20 janvier 2011 ACHAT D UN PHOTOCOPIEUR ET DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICE. N 2/11 du 20 janvier 2011 ACHAT D UN PHOTOCOPIEUR ET DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICE N 2/11 du 20 janvier 2011 ACHAT D UN PHOTOCOPIEUR ET DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE LYCEE JEAN LURCAT POUR LE COMPTE DU LYCEE AUTOGERE DE PARIS Cahier des clauses

Plus en détail

Partie 1 Moyens de déplacement actuels

Partie 1 Moyens de déplacement actuels Les nuveaux engins de déplacement : la technlgie est-elle en avance sur la li régissant l assurance de la respnsabilité? C. Van Schubreck Prfesseur à la KU Leuven, avcat au Barreau de Turnhut SPF Ecnmie,

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

GPI Gestion pédagogique intégrée

GPI Gestion pédagogique intégrée Sciété GRICS GPI Gestin pédaggique intégrée Guide d installatin Fnctinnalités Windws GPI 2012 Versin mise à jur le 29 janvier 2014 Sciété GRICS Page 1 de 12 GPI_2012 Guide d installatin Fnctinnalités Windws

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Centre de Gestion de la fonction publique territoriale de la Dordogne - Service Hygiène et Sécurité - Infos Prévention n 4 Mai 2006.

Centre de Gestion de la fonction publique territoriale de la Dordogne - Service Hygiène et Sécurité - Infos Prévention n 4 Mai 2006. Centre de Gestin de la fnctin publique territriale de la Drdgne - Service Hygiène et Sécurité - Infs Préventin n 4 Infs SOMMAIRE La signalisatin tempraire lrs de travaux sur la vie publique : Travaux cncernés

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Recommandations de sécurité pour l'utilisation des chariots élévateurs

Recommandations de sécurité pour l'utilisation des chariots élévateurs Préparé par le Safety Advisry Grup SAG NL 81/05/F Smmaire 1. Recmmandatins de sécurité pur l'utilisatin des charits élévateurs Page 1-4 2. Accrître le champ de visin du cnducteur de charit élévateur Page

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

CHAPITRE I REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nd

CHAPITRE I REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nd CHAPITRE I REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nd La zne Nd cmprend : - Nd pur les secteurs naturels destinés à être prtégés en raisn, sit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages - un secteur

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE ENSASE

MAITRE D OUVRAGE ENSASE MAITRE D OUVRAGE ENSASE (Écle Natinale Supérieure d'architecture de Saint-Étienne) Service Myens généraux 1 Rue Buissn - BP 94 42003 ST-ETIENNE CEDEX 01 Tél : 04 77 42 35 42 NETTOYAGE DES LOCAUX DE L'ENSASE

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2009 CORRIGE EPREUVE E1 A1 Epreuve scientifique et technique Etude technique de chantiers Durée : 3 heures Cefficient : 2 U11 : Etude technique

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

Fiche n 3 : Lumière sur la photosynthèse

Fiche n 3 : Lumière sur la photosynthèse Fiche n 3 : Lumière sur la phtsynthèse Cette fiche pédaggique accmpagne et cmplète la pastille vidé pédaggique «phtsynthèse». Pur une meilleure cmpréhensin, il est recmmandé de cmbiner les deux supprts.

Plus en détail

Punaises de lit. En résumé. Conseils utiles pour se préparer à l extermination. La synchronisation des étapes et la

Punaises de lit. En résumé. Conseils utiles pour se préparer à l extermination. La synchronisation des étapes et la Punaises de lit Cnseils utiles pur se préparer à l exterminatin La préparatin du lgement est une étape cruciale pur assurer le succès du traitement de l exterminateur. Il faut prévir un sutien particulier

Plus en détail

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems Système de gestin de salles de charge HOPPECKE Mtive Pwer Systems Reserve Pwer Systems Special Pwer Systems Service Vs avantages : n Système de gestin cmplet (batterie, salle de charge, énergie, etc.)

Plus en détail

Guide du participant (Défi trio) 2015

Guide du participant (Défi trio) 2015 Guide du participant (Défi tri) 2015 INFORMATIONS GÉNÉRALES Se rendre sur le site de la cmpétitin L évènement se tiendra au Parc de la rivière Gentilly. Accueil de Sainte-Marie-de-Blandfrd : 1000, rute

Plus en détail

Compteur mobile à tubes 2 tubes : CIGALE II

Compteur mobile à tubes 2 tubes : CIGALE II L Analyse de trafic SFERIEL Cmpteur mbile à tubes 2 tubes : CIGALE II Cnceptin utilisant les technlgies récentes Cartes CMS, micrprcesseurs récents, afficheur graphique. Ultra faible cnsmmatin Cffret rbuste

Plus en détail

de l interprétation de conférences

de l interprétation de conférences L de l interprétatin de cnférences Cmment garantir le succès de la cmmunicatin multilingue d une réunin internatinale Avant de cmmencer Interprétatin vs traductin Qu attend-n d un service d interprétatin?

Plus en détail

Délégation de la Responsabilité Sociale et Environnemtale 19 septembre 2011. Et si on parlait commodities?

Délégation de la Responsabilité Sociale et Environnemtale 19 septembre 2011. Et si on parlait commodities? Délégatin de la Respnsabilité Sciale et Envirnnemtale 19 septembre 2011 Et si n parlait cmmdities? Smmaire La chaîne de valeur sft cmmdities La psitin de BNP Paribas Pistes vers le financement d une agriculture

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

Guide de référence du gardien COMSEC

Guide de référence du gardien COMSEC (when cmpleted) Guide de référence du gardien COMSEC Les gardiens COMSEC snt chargés de la génératin, de la réceptin, de la garde, de la distributin, de la prtectin, de la dispsitin u de la destructin

Plus en détail

microclimat dans les abris pour biens culturels > 03.2011

microclimat dans les abris pour biens culturels > 03.2011 micrclimat dans les abris pur biens culturles > Thème: > 03.2011 micrclimat dans les abris pur biens culturels rapprt sur mandat de la sectin prtectin des biens culturels (PBC) de l ffice fédéral de la

Plus en détail

Québec, le 26 septembre 2014

Québec, le 26 septembre 2014 Québec, le 26 septembre 2014 Madame, Mnsieur, Le Camp Mercier et les autres établissements de ski de fnd de la Sépaq ffrent en cmmun un abnnement de saisn qui dnne accès à tut le réseau de ski de fnd de

Plus en détail

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme IBM eserver iseries/i5. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme IBM eserver iseries/i5. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Nte technique CEGID Business 2006 Prérequis sur Plate-frme IBM eserver iseries/i5 Mise à jur au 10 ctbre 2005 Service d'assistance Téléphnique 0 825 070 025 Nte technique Pré requis CEGID Business Smmaire

Plus en détail

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013 Rapprt d expertise Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy,, rrr. Mandants : XXX SA Auteur du rapprt : Gilbert Bielmann, Architecte SIA/UTS-SE Expert judiciaire certifié SEC, ISO17024/ SEC 01.1

Plus en détail

Programme d infrastructures Québec - Municipalités. Ce projet a fait l objet d une aide financière dans le cadre de ce programme

Programme d infrastructures Québec - Municipalités. Ce projet a fait l objet d une aide financière dans le cadre de ce programme Prgramme d infrastructures Québec - Municipalités Ce prjet a fait l bjet d une aide financière dans le cadre de ce prgramme INFRA 2014 Devis nrmalisé BNQ 3680-125 Inspectin télévisée des cnduites et des

Plus en détail

CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI ou EBICS

CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI ou EBICS CONSEILS POUR L EXPLOITATION DES RELEVES DE COMPTES RECUS EN TELETRANSMISSION PAR LES PROTOCOLES WEB-EDI u EBICS Les relevés de cmptes transmis via ces prtcles respectent la nrme CFONB (Cmité Français

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORDRE INTERIEUR

RÈGLEMENT D ORDRE INTERIEUR I. Champ d applicatin 1. Le règlement d rdre intérieur (ci-après dénmmé le Règlement ) est d applicatin dans ce cmplexe cinématgraphique, à savir Kineplis Liège Palace, Rue Pnt d Avry 21, 4000 Liège, qui

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Eau Chaude : Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Chauffage et eau chaude : Système Solaire de Chauffage (SSC) circulé régulé de 150 à 1000 l

Eau Chaude : Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Chauffage et eau chaude : Système Solaire de Chauffage (SSC) circulé régulé de 150 à 1000 l Kits SOLAIRE Eau Chaude : Chauffe Eau Slaire Individuel (CESI) Chauffage et eau chaude : Système Slaire de Chauffage (SSC) circulé régulé de 150 à 1000 l Matériels slaire CALPAK, (vir dct technique sur

Plus en détail

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg Recueil des règles de vérificatin des rapprts V de la «Cllecte des dnnées paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxemburg 1 Smmaire Intrductin...3 Validatins cmmunes à tus les tableaux...4 Vlume u valeur

Plus en détail

Règlement général pour la protection du travail

Règlement général pour la protection du travail Règlement général pur la prtectin du travail Titre II - Dispsitins générales cncernant l'hygiène du travail ainsi que la sécurité et la santé des travailleurs Chapitre I: Dispsitins relatives à la sécurité

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Machine à café percolateur

Machine à café percolateur Machine à café perclateur Regina 40 A190.142 Regina 90 A190.192 V5/0209 F/B/CH 1 1. Généralités 30 1.1 Infrmatins cncernant la ntice d utilisatin 30 1.2 Explicatin des symbles 30 1.3 Respnsabilité et garantie

Plus en détail

Procédure générale de prélèvement

Procédure générale de prélèvement Jseph Rue des Déprtés, Labratire Prcédure générale de Versin : 06 Prcédure générale de prélèvement 1. Ce qu il faut savir avant une prise de sang Quelques définitins : Anticagulant - prduit chimique utilisé

Plus en détail

Caractéristiques du terrain et de son environnement

Caractéristiques du terrain et de son environnement N DOSSIER :... COMMUNE :... DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Frmulaire à returner dûment rempli au : Date d arrivée:... SPANC (Service Public d Assainissement Nn Cllectif)

Plus en détail

DEPARTEMENT DE TARN ET GARONNE VILLE DE MONTAUBAN REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEPARTEMENT DE TARN ET GARONNE VILLE DE MONTAUBAN REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEPARTEMENT DE TARN ET GARONNE VILLE DE MONTAUBAN REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Le règlement du service désigne le dcument établi par la cllectivité et adpté par délibératin

Plus en détail

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998 Règlement de gestin d'alérin Texte adpté par la réslutin CE-98-235 du Cmité exécutif du 26 mai 1998 1. PRÉAMBULE En 1994, l'université Laval, par l'entremise du prjet AMI (Aménagement des myens infrmatiques),

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan.

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan. LE BILAN Objectif(s) : être capable : Pré-requis : Mdalités : d'établir un bilan simplifié, d'évaluer le résultat de l'exercice. maîtriser les principes de fnctinnement des cmptes de bilan. rubriques du

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Demande d intervention du service après-vente pour

Demande d intervention du service après-vente pour Demande d interventin du service après-vente pur l assrtimentvynckier 1/19 Table des matières 1. Intrductin... 4 2. Service après-vente... 5 3. Prcédure pur l entretien... 6 3.1 Réparatin... 7 3.1.1 Réparatins...

Plus en détail

Municipalité de Saint-François-de-l Île-d Orléans

Municipalité de Saint-François-de-l Île-d Orléans Municipalité de Saint-Françis-de-l Île-d Orléans 337, chemin Ryal Saint-Françis-de-l Île-d Orléans (Québec) G0A 3S0 Téléphne : (418) 829-3100 Télécpieur : (418) 829-1004 Règlement de cnstructin n 03-43

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION COORDINATION SPS PROTOCOLE DE SÉCURITÉ PERMIS DE FEU ATTESTATION CONSIGNATION ÉNERGÉTIQUE

PLAN DE PRÉVENTION COORDINATION SPS PROTOCOLE DE SÉCURITÉ PERMIS DE FEU ATTESTATION CONSIGNATION ÉNERGÉTIQUE vus guider PLAN DE PRÉVENTION COORDINATION SPS PROTOCOLE DE SÉCURITÉ PERMIS DE FEU ATTESTATION CONSIGNATION ÉNERGÉTIQUE n Lrs d interventin d entreprises extérieures, chefs d entreprises, explitants, gardez

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

CATALOGUE 2011 DES PRODUITS

CATALOGUE 2011 DES PRODUITS CATALOGUE 2011 DES PRODUITS DE LA SOCIETE SOMMAIRE : Page 2 : Distributeur de jetns type Saphir Page 3 : Chargeur Multi Fnctins Page 4 : Nuveauté : Prte-Mnnaie Privatif Diamtech Page 5 : Nrme bancaire

Plus en détail

COMMUNE DE VALDEBLORE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES 06. Plan Local d Urbanisme ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE VALDEBLORE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES 06. Plan Local d Urbanisme ASSAINISSEMENT COMMUNE DE VALDEBLORE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES 06 Plan Lcal d Urbanisme 6b ASSAINISSEMENT Délibératin du cnseil municipal : 16 juillet 2004 Arrêté le : 13 juillet 2007 Enquête publique : Du 22 ctbre

Plus en détail

2013 : LES 30 ANS D ACERMI

2013 : LES 30 ANS D ACERMI ACERMI BATIMAT 2013 2013 : LES 30 ANS D ACERMI LA MARQUE DE CERTIFICATION DES ISOLANTS AU SERVICE DES PROFESSIONNELS ACERMI BATIMAT 2013 ACERMI, UNE CERTIFICATION QUI S ADAPTE AUX ÉVOLUTIONS ET TENDANCES

Plus en détail

PUNAISES DE LIT EN RÉSUMÉ. Conseils utiles pour se préparer à l extermination

PUNAISES DE LIT EN RÉSUMÉ. Conseils utiles pour se préparer à l extermination PUNAISES DE LIT Cnseils utiles pur se préparer à l exterminatin La préparatin du lgement est une étape cruciale pur assurer le succès du traitement de l exterminateur. Il faut prévir un sutien particulier

Plus en détail

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10)

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) Principes Fndamentaux : Le système de Téléradiamétrie Wytek est un système d acquisitin de dnnées multi pints autmatique et sans fil, qui est installé par la PCR et qui

Plus en détail

Offre D acquisition D un Fonds De Commerce

Offre D acquisition D un Fonds De Commerce ANNEXE - ACTIF Cessin de fnds de cmmerce Offre D acquisitin D un Fnds De Cmmerce Pur être valable, l acquéreur dit se cnfrmer au cahier des charges ci-dessus. CAHIER DES CHARGES 1. Cntenu de l ffre a.

Plus en détail

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public (E.R.P.)

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public (E.R.P.) Ntice d accessibilité des persnnes handicapées aux établissements recevant du public (E.R.P.) et aux installatins uvertes au public (I.O.P.) en référence aux articles R.111-19-18 et R.111-19-19 du cde

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

Termes de références. Etude de faisabilité. Intégration de solutions de mobilité

Termes de références. Etude de faisabilité. Intégration de solutions de mobilité Termes de références Etude de faisabilité Intégratin de slutins de mbilité Date limite 07/06/2013 Pays : Tunisie Institutin : Secteur : Micrfinance Partenaire : Unin Eurpéenne Date d émissin : 22/05/2013

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

www.shelter-solution.fr

www.shelter-solution.fr www.shelter-slutin.fr Impasse Luis Blérit, P.A. de la Guerche, 44250 Saint-Brévin les Pins - France Tel: +33 604 190 553 // mail: Ntre expertise au service de vs spécificités Frce de prpsitin pur le chix

Plus en détail

Dispositions en matière de protection des données et d'utilisation de l'application mobile «Mon EGK»

Dispositions en matière de protection des données et d'utilisation de l'application mobile «Mon EGK» Dispsitins en matière de prtectin des dnnées et d'utilisatin de l'applicatin mbile «Mn EGK» (App EGK) Versin 1.1 du 31.07.2013 Nus vus remercins de l'intérêt manifesté pur l'applicatin mbile «Mn EGK» et

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES

ÉLECTIONS MUNICIPALES ÉLECTIONS MUNICIPALES MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE D ÉLECTION Le 3 nvembre 2013, vus aurez le privilège d'exercer vtre drit de vte en vue du chix des élus municipaux de la Municipalité de Lac-du-Cerf. Le drit

Plus en détail

Processus des services

Processus des services Prcessus des services TABLE DES MATIÈRES: 1 Garantie sur les prduits 2 Supprt pur les prduits 3 Cmpsant à remplacer par l utilisateur final (EURP : End User Replaceable Part) 4 Défectueux à l arrivée (DOA

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT 1 au 3 février 2012 Tchnda Tetuehaki Chargé des bues

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

NUMERO HORS SERIE SOMMAIRE 5(*/(0(176$1,7$,5('(3$57(0(17$/ REGLEMENT SANITAIRE DEPARTEMENTAL POUR L ENSEMBLE DES COMMUNES DE SEINE ET MARNE

NUMERO HORS SERIE SOMMAIRE 5(*/(0(176$1,7$,5('(3$57(0(17$/ REGLEMENT SANITAIRE DEPARTEMENTAL POUR L ENSEMBLE DES COMMUNES DE SEINE ET MARNE REGLEMENT SANITAIRE DEPARTEMENTAL N Hrs Série 1988 COMPLETE MODIFIE PAR LES ORDONNANCES, LOIS, DECRETS, ARRETES VISES EN ANNEXES Mise à jur au 01/10/2001 NUMERO HORS SERIE SOMMAIRE 1988 5(*/(0(176$1,7$,5('(3$57(0(17$/

Plus en détail

PARTIE IV ETUDE DES DANGERS

PARTIE IV ETUDE DES DANGERS PARTIE IV ETUDE DES DANGERS Dssier établi par : Laurent IACHKINE SAUNIER et Assciés 5 Rue de Tilly 14400 BAYEUX Aux dates du : Juin 2011 et aût 2012 Dernière mdificatin : Octbre 2013 SIEAPAC de la Fntaine

Plus en détail

Le premier choix des gourmets et des économes

Le premier choix des gourmets et des économes Lancement sur le marché Octbre 2011 Le premier chi des gurmets et des écnmes Schaerer Cffee Prime De délicieuses bissns par une simple tuche Idéale en libre-service Écnmique et éclgique Nettyage et maintenance

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

RENCONTRE CLUB «NTIC» - 2 JUILLET 2009 NICEPHORE CITE / Chalon sur Saône COMPTE-RENDU

RENCONTRE CLUB «NTIC» - 2 JUILLET 2009 NICEPHORE CITE / Chalon sur Saône COMPTE-RENDU RENCONTRE CLUB «NTIC» - 2 JUILLET 2009 NICEPHORE CITE / Chaln sur Saône COMPTE-RENDU Fnctinnement du «Club» Suite aux différents échanges, il a été cnvenu d rganiser une nuvelle rencntre le 15 ctbre prchain

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne Règlement du cncurs de POCKET FILM rganisé par le Département de la Haute-Vienne Article 1: OBJET DU CONCOURS Le Département de la Haute-Vienne rganise un cncurs de POCKET FILM sur le thème «Hérs/hérïnes»

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

(les caractères apparaissent en vidéo inversé : blanc sur fond

(les caractères apparaissent en vidéo inversé : blanc sur fond Editin d un dcument De l allumage du PC à sa sauvegarde et à sn impressin RF : PeMWrdSyst_0707/Tice/Web/DataSite Objet: Ntice d utilisatin d un traitement de texte pur la créatin d un dcument, de la mise

Plus en détail

Bulletin droit immobilier et marches des capitaux. La Société de Placement Hypothécaire - un prêteur alternatif. Introduction

Bulletin droit immobilier et marches des capitaux. La Société de Placement Hypothécaire - un prêteur alternatif. Introduction mars 2014 Bulletin drit immbilier et marches des capitaux La Sciété de Placement Hypthécaire - un prêteur alternatif Intrductin En 1973, le guvernement fédéral intrduisait des mesures visant à stimuler

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail