REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS"

Transcription

1 REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS Les dispositions du présent règlement s appliquent à toutes les aides octroyées par le Département dans les domaines suivants : - Voirie Equipement, - Alimentation en Eau Potable Assainissement, - Collecte et traitement des Ordures Ménagères. I SUBVENTIONS EN MATIERE DE VOIRIE- EQUIPEMENT Article 1- Opérations éligibles : Toutes les opérations concernant les équipements des communes et des EPCI départementaux en matière d investissement sont éligibles. Sont toutefois exclues de ce règlement : - Toutes les opérations liées à l habitat et au logement gérées dans le cadre du schéma départemental en faveur de l habitat et du logement, - Toutes les opérations liées à la lecture publique gérées dans le cadre du schéma départemental en faveur de la lecture publique Cependant les modalités de constitution des dossiers de financement, de prise d arrêtés et de versements demeurent identiques à celles précisées dans le règlement d aide aux communes et à leurs groupements. Toute opération engagée avant le dépôt du dossier de financement correspondant dans les services du département est inéligible. Dans le cadre des opérations de travaux ou de construction, les frais de maîtrise d œuvre et d assistance et les frais de publication (même antérieurs à la date du dépôt du dossier de subvention) seront inclus dans la dépense subventionnable. Dans le cadre des opérations d acquisition foncière ou immobilière, les frais inhérents à la rémunération du notaire et aux paiements des droits et impôts divers seront pris en compte dans le montant de la dépense subventionnable. La dépense subventionnable sera établie sur la base de l estimation domaniale de l acquisition. Article 2- Taux applicables : L opération pourra au maximum justifier d un taux de financement public égal à 90% de la dépense HTVA. Cependant, dans le cas où est sollicitée la participation de l Etat par le biais notamment de la Dotation Globale d Equipement ou dans le cadre de financements européens, le taux d aide publique est plafonné à 80% de la dépense HTVA (exception faite des opérations entrant dans le cadre du décret n du 6 juillet 2004). Le taux de financement du Département : Un taux maximum d intervention sera appliqué aux demandes de subvention déposées par les maîtres d ouvrage, sauf cas exceptionnel. Ce taux varie en fonction de la population DGF des communes et de la population moyenne des groupements de communes. 1

2 La création, l extension et la rénovation des groupes scolaires communaux, ou sous la maîtrise d ouvrage d un établissement public de coopération intercommunale, sont subventionnées à hauteur de 30 % pour une dépense plafonnée à HT. Article 3 - Constitution du dossier : 1) Pièces obligatoires - Courrier de demande d aide financière ; - Délibération adoptant le projet et fixant le plan de financement visée par le contrôle de légalité ; - Note explicative précisant l objet de l opération et les objectifs poursuivis ; - Devis descriptif détaillé et estimatif du projet (non accepté) ; - Attestation de non commencement de l opération ; - Calendrier prévisionnel de réalisation de l opération ; - Document précisant la situation juridique des terrains et immeubles concernés par le projet. 2) Pièces complémentaires à fournir selon la nature du projet - Plan de situation ; - Plan de masse ; - Plan cadastral ; - Etat des lieux (plans et photographies) ; - Promesse de vente ; - Détail du projet (plan, coupes, façades). 3) Pour les demandes de financement émanant des EPCI : - Statuts de l EPCI faisant apparaître les compétences transférées. Des précisions ou des pièces complémentaires pourront être demandées au maître d ouvrage en vue de compléter les dossiers initiaux sur les plans administratif et technique. Article 4 - Prise d arrêté : La décision prise par l Assemblée Délibérante est formalisée, dans un premier temps, par la transmission d une notification de subvention aux Maîtres d Ouvrage, et dans un second temps, par la transmission d un arrêté attributif de subvention. Les arrêtés de subvention devront être émis dans un délai de 2 mois à compter de cette décision. A compter de la date de l arrêté attributif de subvention, le maître d ouvrage devra justifier de l engagement de son opération dans un délai de 24 mois (cf. article 5). Les délais de production des pièces justificatives de dépenses entre deux versements d acompte ne pourront excéder 18 mois. Avant expiration des délais précités, une mise en demeure sera adressée aux maîtres d ouvrage. En cas de non transmission des pièces justifiant soit le début d exécution de l opération, soit l avancement de cette dernière, l arrêté de subvention et l inscription budgétaire correspondante feront l objet d une annulation, sauf cas exceptionnel dûment 2

3 justifié et soumis au vote de la Commission Permanente. Dans ce cas, un délai supplémentaire de réalisation pourra être accordé (12 mois) et l arrêté attributif de subvention prorogé. Lorsque la dépense subventionnable d un projet est égale ou supérieure à , le maître d ouvrage devra apposer sur le chantier un panneau indiquant l intervention financière du Département. Cette disposition sera incluse dans l arrêté attributif de subvention. Les coûts liés à l acquisition et à la pose de ce panneau pourront être intégrés dans la dépense subventionnable du projet. Article 5 -Modalités de versement : Liquidation et versement de la subvention - Un premier acompte de 30 % sera versé au commencement de l exécution de l opération (présentation du devis accepté ou de l acte d engagement du marché signé et visé par le contrôle de légalité si nécessaire) ; - Lorsque les dépenses auront dépassé 30 % et dans la limite de 90 % du coût de l opération, des acomptes supplémentaires pourront être versés au prorata du montant des mandatements émis par la commune. Les pièces justificatives de dépenses seront accompagnées d une attestation visée en original par le maître d ouvrage précisant les références (n de mandat et de bordereau, date de mandatement) et le montant de chaque mandat émis ; - Le solde de 10 % sera versé sur production d une attestation récapitulant l ensemble des mandats émis, visée en original par le percepteur et le maître d ouvrage, ainsi que d un Procès Verbal définitif de réception des travaux ou d une attestation de fin des travaux visée par le maître d ouvrage. Les pièces justificatives de dépenses devront être transmises dans les délais précités (cf. article 4) faute de quoi, le reversement du ou des acomptes payés sera réclamé. Le versement des subventions ne peut intervenir que sur production des pièces correspondant au dossier initialement déposé. Concernant le montant de la subvention, il convient particulièrement d insister sur trois points : - Dans l hypothèse où le coût définitif des travaux serait inférieur au devis initial, le montant de la subvention sera revu à la baisse au prorata des dépenses effectivement réalisées ; le reliquat correspondant sera systématiquement annulé lors du dernier versement de la subvention ; - Dans l hypothèse d un dépassement du devis initial, les versements cesseront lorsque, compte tenu de l acompte déjà versé, le montant de la subvention attribuée sera atteint ; - Si une opération est complètement ou en partie abandonnée, le montant de la subvention définitive sera calculé au prorata des dépenses effectivement réalisées et donnera lieu le cas échéant au reversement du trop perçu par la collectivité bénéficiaire. II- SUBVENTION EN MATIERE D AEP-ASSAINISSEMENT Article 1 - Opérations éligibles : 3

4 Toutes les opérations concernant les équipements des communes et des EPCI départementaux en matière d investissement sont éligibles. Une partie de ces opérations est précisée dans l accord cadre établi entre les départements de la Corse du Sud et de Haute Corse, la Collectivité Territoriale de Corse et l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Les Procédures Réglementaires d Autorisation et de Protection des Captages sont également financées par le Département et l Agence de l Eau, notamment les études préalables (recueil initial des données, rapport de l hydrogéologue agréé, conclusion du géomètre expert, analyses réglementaires, ) réalisées avant le dépôt du dossier de subvention. Toute opération engagée avant le dépôt du dossier de financement correspondant dans les services du département est inéligible. Dans le cadre des opérations de travaux ou de construction, les frais de maîtrise d œuvre et d assistance et les frais de publication (même antérieurs à la date du dépôt du dossier de subvention) seront inclus dans la dépense subventionnable. Dans le cadre des opérations d acquisition foncière ou immobilière, les frais inhérents à la rémunération du notaire et aux paiements des droits et impôts divers seront pris en compte dans le montant de la dépense subventionnable. La dépense subventionnable sera établie sur la base de l estimation domaniale de l acquisition. Article 2 - Taux applicables : Dans le cas général, l opération pourra au maximum justifier d un taux de financement public égal à 80% de la dépense HTVA. Cependant, les taux d intervention du Conseil Général et de la Collectivité Territoriale de Corse pourront être majorés de 5 % maximum chacun pour : - les projets des communes de moins de habitants (population INSEE) appartenant à un EPCI à fiscalité propre ; - les projets des EPCI à fiscalité propre de moins de habitants, permettant ainsi d obtenir un financement public à hauteur de 90 %. Dans ce cadre et dans le cas d un financement par le Plan Exceptionnel d Investissement, le taux de l Agence de l Eau restant inchangé, l aide apportée par l ETAT vient en déduction des participations du Département et de la CTC. Le Conseil Général ne révisera pas sa participation financière à la baisse si une commune ou un EPCI, non concerné par le point précédent, décide d utiliser la dotation quinquennale de la Collectivité Territoriale de Corse (ou autres sources de financement) pour finaliser son plan de financement à hauteur de 90 %. Lorsque l opération est financée par le biais de l accord mentionné à l article 1, les taux prévus par ledit contrat s appliquent. Lorsque l opération n est pas financée dans le cadre de ce partenariat, l Agence de l Eau et la CTC (ligne budgétaire spécifique «AEP et Assainissement») n apporte aucune aide financière ; quant au Département, il peut décider d appliquer à la collectivité concernée le taux communal ou intercommunal prévu dans le Règlement. 4

5 Article 3 - Constitution du dossier : Les dossiers de demande de subvention doivent être adressés en trois exemplaires aux services du Département qui en assurent l instruction et la transmission auprès de l Agence de l Eau (co-financeur) et du service de la Police de l Eau (DDEA) pour avis. Les pièces nécessaires à la constitution de ces dossiers sont extraites de la convention relative au partenariat financier Agence de l Eau / CTC / Conseil Général de la Corse du Sud rattaché à l accord cadre précité. Elles sont donc communes à ces trois partenaires. 1) Dans le cas général : - la délibération du maître d ouvrage adoptant le projet et fixant le plan de financement, visée par le contrôle de légalité ; dans le cas où l aide de l agence de l Eau est sollicitée, la collectivité devra indiquer que le Département est autorisé à percevoir pour son compte la subvention attribuée par l Agence et à la verser au Maître d ouvrage ; - un mémoire explicatif et justificatif, explicitant les objectifs visés, et situant le projet dans le cadre du schéma directeur, les conditions d exploitation (moyens mis en œuvre ou prévus pour gérer ou entretenir les ouvrages), la rentabilité de l investissement (en particulier la détermination de la tarification nécessaire à l équilibre du service) ; - un descriptif technique ; - une note de calcul et de dimensionnement. S il s agit d une étude, cette pièce sera remplacée par le cahier des charges de l étude envisagée ; - l évaluation des dépenses correspondantes, pour lesquelles l aide est sollicitée ; - l échéancier de réalisation de l opération ; - une attestation de non commencement de l opération et d engagement à ne pas commencer l exécution avant que le dossier de financement correspondant ne soit déposé dans les services du département et de la CTC et que l Agence de l Eau ne se soit prononcée (sauf accord technique délivré par cette dernière) ; - le plan de situation au 1/25 000ème et le plan cadastral précisant les ouvrages existants, les travaux projetés, le diamètre des canalisations, les cotes caractéristiques du projet ; - la tarification de l eau et de l assainissement pour une consommation de 120 m 3 /an* à l année d engagement des travaux ; - l attestation ou un document précisant que le maitre d ouvrage a ou aura la libre disposition des terrain ; - la copie des autorisations préalables réglementaires nécessaires à la réalisation du projet. *Base du forfait annuel proposé par la CTC 2) Pour les ouvrages d'épuration : - la capacité justifiée par l'inventaire des pollutions à traiter réalisé dans le cadre du schéma directeur d assainissement après zonage et, le cas échéant, le diagnostic du réseau ; - L arrêté d autorisation ou le récépissé de déclaration ; - la destination des boues. 3) Pour les réseaux d'assainissement : 5

6 - un plan des réseaux considérés existants et projetés ; - le nombre d'habitants (ou EH, distinguant notamment les pollutions d'origine non domestique) concernés par les travaux ; - les volumes d'eaux parasites éventuellement éliminés ; - l'impact attendu des travaux visant à la réduction des flux déversés par temps de pluie ; - les essais de contrôle envisagés. 4) Pour les travaux d alimentation en eau potable : - population concernée ; - volumes prélevés et facturés ; - Bilan global de l eau ; - mode de gestion ; - situation des ouvrages vis-à-vis de la protection réglementaire ; - qualité de l'eau. 5) Pour les demandes de financement émanant des EPCI : - Statuts de l EPCI faisant apparaître les compétences transférées. Précisions relatives à l accord cadre précité: - Seules les collectivités pratiquant à l engagement des travaux un prix de l eau HT et redevances de 0,7 / m 3 minimum (ou forfait minimum de 84 / an) ainsi qu un prix de l assainissement HT et redevances de 0,5 / m 3 minimum (ou forfait minimum de 60 / an), pour une consommation de 120 m 3 /an, pourront être aidées financièrement par l Agence de l Eau (pour l année 2010 et pour information). - En tant que de besoin, les différents partenaires pourront demander toute précision complémentaire directement au maître d ouvrage et donner, à chaque maître d ouvrage un avis technique sur la consistance des projets. Chaque partenaire est tenu de transmettre ses demandes et avis aux autres signataires de l accord cadre. Il est nécessaire que tout projet de travaux soit basé sur des études préalables de type diagnostic des installations existantes et/ou des schémas directeurs. Lors de l examen de la demande de subvention, les services du Département pourront se rapprocher des services de l Etat afin de s assurer de la conformité du projet vis à vis des prescriptions sanitaires réglementaires. Article 4 - Prise d arrêté : La décision prise par l Assemblée Délibérante est formalisée, dans un premier temps, par la transmission d une notification de subvention aux Maîtres d Ouvrage, et dans un second temps, par la transmission d un arrêté attributif de subvention. Les arrêtés de subvention devront être émis dans un délai de 2 mois à compter de cette décision. A compter de la date de l arrêté attributif de subvention, le maître d ouvrage devra justifier de l engagement de son opération dans un délai de 24 mois (cf. article 5). 6

7 Les délais de production des pièces justificatives de dépenses entre deux versements d acompte ne pourront excéder 18 mois. Avant expiration des délais précités, une mise en demeure sera adressée aux maîtres d ouvrage. En cas de non transmission des pièces justifiant soit le début d exécution de l opération, soit l avancement de cette dernière, l arrêté de subvention et l inscription budgétaire correspondante feront l objet d une annulation, sauf cas exceptionnel dûment justifié et soumis au vote de la Commission Permanente. Dans ce cas, un délai supplémentaire de réalisation pourra être accordé (12 mois) et l arrêté attributif de subvention prorogé. Cas particulier des subventions relatives aux Procédures Réglementaires d Autorisation et de Protection des Captages : compte tenu de la complexité de ces procédures, les subventions correspondantes pourront être réinscrites sur demande express du Maître d ouvrage. Lorsque la dépense subventionnable d un projet est égale ou supérieure à , le maître d ouvrage devra apposer sur le chantier un panneau indiquant l intervention financière du Département. Cette disposition sera incluse dans l arrêté attributif de subvention. Les coûts liés à l acquisition et à la pose de ce panneau pourront être intégrés dans la dépense subventionnable du projet. Article 5 - Modalités de versement : Liquidation et versement de la subvention - Un premier acompte de 30 % sera versé au commencement de l exécution de l opération (présentation du devis accepté ou de l acte d engagement du marché signé et visé par le contrôle de légalité si nécessaire) ; - Lorsque les dépenses auront dépassé 30 % et dans la limite de 90 % du coût de l opération, des acomptes supplémentaires pourront être versés au prorata du montant des mandatements émis par la commune. Les pièces justificatives de dépenses seront accompagnées d une attestation visée en original par le maître d ouvrage précisant les références (n de mandat et de bordereau, date de mandatement) et le montant de chaque mandat émis ; - Le solde de 10 % sera versé sur production d une attestation récapitulant l ensemble des mandats émis, visée en original par le percepteur et le maître d ouvrage, ainsi que d un Procès Verbal définitif de réception des travaux ou d une attestation de fin des travaux visée par le maître d ouvrage. Dans le cadre des zonages et diagnostics en eau et assainissement, les rapports d études seront joints à la demande de versement de solde. Les pièces justificatives de dépenses devront être transmises dans les délais précités (cf. article 4) faute de quoi, le reversement du ou des acomptes payés sera réclamé. Le versement des subventions ne peut intervenir que sur production des pièces correspondant au dossier initialement déposé. Des conditions particulières de versement pourront être imposées par l Agence de l Eau dans le cadre du contrat départemental tripartite. Elles seront précisées ultérieurement et figureront dans l arrêté attributif de subvention correspondant. Concernant le montant de la subvention, il convient particulièrement d insister sur trois points : 7

8 - Dans l hypothèse où le coût définitif des travaux serait inférieur au devis initial, le montant de la subvention sera revu à la baisse au prorata des dépenses effectivement réalisées ; le reliquat correspondant sera systématiquement annulé lors du dernier versement de la subvention ; - Dans l hypothèse d un dépassement du devis initial, les versements cesseront lorsque, compte tenu de l acompte déjà versé, le montant de la subvention attribuée sera atteint ; - Si une opération est complètement ou en partie abandonnée, le montant de la subvention définitive sera calculé au prorata des dépenses effectivement réalisées et donnera lieu le cas échéant au reversement du trop perçu par la collectivité bénéficiaire. NB : D après le contrat de mandat relatif à la gestion et au versement des aides (inférieures à ) attribuées aux collectivités bénéficiaires par l agence de l eau et se rattachant à l accord cadre précité, le Département est notamment amené à : - établir des arrêtés attributifs de subvention pour le compte de l agence, - procéder à la gestion et au versement d acomptes propres aux aides allouées par l agence. La gestion de ces subventions repose sur l établissement de conventions financières Agence/Département dont ce dernier devra respecter les différentes modalités (délais de validité des aides et conditions de versement propres à l agence de l eau). III- SUBVENTION EN MATIERE DE TRAITEMENT ET DE COLLECTE DES ORDURES MENAGERES : Les demandes de subvention en matière de collecte et de traitement des Ordures Ménagères seront traitées au cas par cas en fonction des possibilités de financement du Département, de la Collectivité Territoriale de Corse (notamment de l Office de l Environnement de la Corse) et de l Etat (notamment par le biais de la Dotation Globale d Equipement ou des crédits de l ADEME). Article 1 Taux applicables : Le taux de financement est fixé à 30 % maximum. Article 2 Constitution du dossier : Application des dispositions prévues pour les opérations de Voirie- Equipement (I). Article 3 Prise d arrêté : Application des dispositions prévues pour les opérations de Voirie- Equipement (I). Article 4 Modalité de versement : Application des dispositions prévues pour les opérations de Voirie- Equipement (I). 8

9 TAUX D INTERVENTION DU DEPARTEMENT (Source : population DGF des communes année 2009) Taux Communaux : Tranches de population : - Moins de 350 habitants : 65 % - De 350 à 750 habitants : 55 % - De 750 à habitants : 45 % - De habitants à habitants : 40 % - Supérieure à habitants :35 % Taux des groupements des communes : Groupements dont la population moyenne est : - De moins de 350 habitants : 65 % - De 350 à 750 habitants : 55 % - De 750 à habitants : 45 % - De habitants à habitants : 40 % - Supérieure à habitants :35 % 9

Alimentation en eau potable et assainissement

Alimentation en eau potable et assainissement Qualité et cadre de vie Environnement Alimentation en eau potable et assainissement Alimentation en eau potable : Cf : tableau page suivante Assainissement Cf : tableau page suivante Contact Les dossiers

Plus en détail

Guide pratique pour le suivi administratif des opérations d un contrat de rivière SOMMAIRE

Guide pratique pour le suivi administratif des opérations d un contrat de rivière SOMMAIRE Guide méthodologique aide à la rédaction d un dossier définitif d un contrat de rivière Guide pratique pour le suivi administratif des opérations d un contrat de rivière Introduction SOMMAIRE Fiche 1 :

Plus en détail

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) :

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) : Objet de l intervention Bénéficiaires Nature des dépenses éligibles Orientation n 2 Objectif 2.1 Fiche action 2.1.1 1- Stimuler la production de logements 2 - Renforcer l attractivité du parc existant

Plus en détail

Chapitre 1er : Dispositions Générales

Chapitre 1er : Dispositions Générales RÈGLEMENT DU SPANC Chapitre 1er : Dispositions Générales 1) Objet du règlement. 2) Champ d application territorial 3) Définitions et vocabulaire 4) Champ d appartenance au service public d assainissement

Plus en détail

Guide des aides aux communes et à leurs groupements

Guide des aides aux communes et à leurs groupements Guide des aides aux communes et à leurs groupements SOMMAIRE I LES PROCEDURES DE FINANCEMENT (page 4) PREMIERE ETAPE : DEFINITION ET VALIDATION DU PROJET D INVESTISSEMENT PAR LE MAITRE D OUVRAGE (page

Plus en détail

Schéma Départemental de l Eau

Schéma Départemental de l Eau 2014 2018 Schéma Départemental de l Eau Règlement des aides Direction de l Environnement Service de l Eau et de l Assainissement 2014 2 Direction de l Environnement Annexe 2 à la délibération du 18 octobre

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Mesure Axe 3 : La compétitivité du territoire : organiser le territoire sur de nouveaux paramètres de performance Service instructeur Direction de l Agriculture, de l Alimentation et de la Forêt

Plus en détail

2 - Dotation ou apport 1

2 - Dotation ou apport 1 2 - Dotation ou apport 1 Quels textes de référence? Instruction M14 Instruction M52 Instruction M71 Article D 1617-19 du CGCT De quoi parle t- on? Il s agit d apport à titre gratuit à destination d établissements

Plus en détail

Réhabilitation de l installation d assainissement non collectif SIANC du Pilat

Réhabilitation de l installation d assainissement non collectif SIANC du Pilat Réhabilitation de l installation d assainissement non collectif SIANC du Pilat Réunion publique d information Sommaire le diagnostic et l obligation de mise en conformité les financements possibles les

Plus en détail

Rappels règlementaires

Rappels règlementaires Réunion du 23 avril 2015 SPANC ORDRE DU JOUR 1 Rappels règlementaires 2 Les compétences du SPANC Service de vidanges groupées Service de réhabilitation 3 Service du Département 4 Gestion du SPANC 5 Zonage

Plus en détail

Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif

Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages ; Répondre

Plus en détail

Objet : - Attribution de la dotation de développement rural (DDR) pour 2004 - Recensement d utilisation des crédits pour 2003.

Objet : - Attribution de la dotation de développement rural (DDR) pour 2004 - Recensement d utilisation des crédits pour 2003. Paris, le 29 mars 2004 DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES FINANCES LOCALES ET DE L ACTION ECONOMIQUE DGCL/FLAE/FL2/DEP 2004/N AFFAIRE SUIVIE PAR Mlle Delphine EGAULT Qualité

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION EN FAVEUR DU PASTORALISME (DISPOSITIF N 323 C DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cadre réservé à l administration

DEMANDE DE SUBVENTION EN FAVEUR DU PASTORALISME (DISPOSITIF N 323 C DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cadre réservé à l administration N 13672*01 DEMANDE DE SUBVENTION EN FAVEUR DU PASTORALISME (DISPOSITIF N 323 C DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cadre réservé à l administration N de dossier OSIRIS : Date de réception :

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Arrêté du 6 septembre 2010 relatif au règlement des aides du fonds d aide à la rénovation thermique des logements privés (FART) NOR : PRMX1023070A

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) OPÉRATION DE RÉHABILITATION DES FILIÈRES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF, EN DOMAINE PRIVÉ

Service Public d Assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) OPÉRATION DE RÉHABILITATION DES FILIÈRES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF, EN DOMAINE PRIVÉ Service Public d Assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) OPÉRATION DE RÉHABILITATION DES FILIÈRES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF, EN DOMAINE PRIVÉ RÉUNION PUBLIQUE Agence de l'eau Seine-Normandie Avec

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SPANC Communauté de Communes de Ventadour Carrefour de l Epinette 19550 LAPLEAU Tel : 05 55 27 69 26 o-gaudy@cc-ventadour.fr CHAPITRE I : DISPOSITIONS

Plus en détail

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales La pluie en ville maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales L urbanisation dense du territoire des Hauts-de-Seine a entrainé une forte imperméabilisation

Plus en détail

Guide. Plan Rhône Volet «Inondations» - Contrat de projets interrégional État-Régions à l attention des porteurs de projet.

Guide. Plan Rhône Volet «Inondations» - Contrat de projets interrégional État-Régions à l attention des porteurs de projet. pour le fleuve Rhône Programme Opérationnel Plurirégional (FEDER) Conseil général du Gard Guide Plan Rhône Volet «Inondations» - Contrat de projets interrégional État-Régions à l attention des porteurs

Plus en détail

Cadre réservé à l administration Date de réception : N de dossier OSIRIS : Date de dossier complet :

Cadre réservé à l administration Date de réception : N de dossier OSIRIS : Date de dossier complet : Mise à jour : le 07/07/2011 n 13597 01 FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION «AIDE A LA CREATION ET AU DEVELOPPEMENT DE MICRO-ENTREPRISES» (DISPOSITIF N 312 DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL)

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION RAVALEMENT DE FACADES - Dossier à compléter par le demandeur - Procédure d instruction de la demande Pour obtenir l aide financière allouée par la commune aux opérations

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Règlement intercommunal d assainissement non collectif

Règlement intercommunal d assainissement non collectif Règlement intercommunal d assainissement non collectif Chapitre I : Dispositions générales Article 1 er Objet du règlement L objet du présent règlement est de déterminer les relations entre les usagers

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Tarif 2015 des prestations de l'offre départementale d'ingenierie territoriale

Tarif 2015 des prestations de l'offre départementale d'ingenierie territoriale Tarif 2015 des prestations de l'offre départementale d'ingenierie territoriale Référence Libellé de la prestation unité prix HT prix TTC 1 2 3 4 réaliser une étude pour le diagnostic d'assainissement et

Plus en détail

DISPOSITIONS EAU POTABLE ASSAINISSEMENT ANNÉE 2010

DISPOSITIONS EAU POTABLE ASSAINISSEMENT ANNÉE 2010 DISPOSITIONS EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT ANNÉE 2010 4 SOMMAIRE EAU POTABLE 1. CONTEXTE GENERAL ET OBJECTIFS : NATURE DES ETUDES ET TRAVAUX ELIGIBLES...7 1.1. LES ETUDES...7 1.1.1. Les études diagnostics

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE

MINISTERE DE LA DEFENSE MINISTERE DE LA DEFENSE SECRETARIAT GENERAL POUR L ADMINISTRATION DIRECTION DE LA MEMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SOUS-DIRECTION DE L ACTION CULTURELLE ET EDUCATIVE DEMANDE DE SUBVENTION (Monument

Plus en détail

ORGANISME DEMANDEUR. Bibliothèque Municipale Bibliothèque Intercommunale

ORGANISME DEMANDEUR. Bibliothèque Municipale Bibliothèque Intercommunale DEMANDE DE SUBVENTION AIDES AUX BIBLIOTHEQUES CONSTRUCTION, EXTENSION ou REHABILITATION DE BATIMENT Dossier à retourner avant le 18 mars ou le 26 août 2011 Commune :... Intercommunalité :... Canton :...

Plus en détail

ASSAINISSEMENT (Épuration collective, réseaux d assainissement, études,création, ou aménagement d ouvrages)

ASSAINISSEMENT (Épuration collective, réseaux d assainissement, études,création, ou aménagement d ouvrages) Programme d action 2013-2018 FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIERE ASSAINISSEMENT (Épuration collective, réseaux d assainissement, études,création, ou aménagement d ouvrages) l utilisation de ce formulaire

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

AGENCE DE L'EAU ARTOIS-PICARDIE - N Dossier - N d interlocuteur - Date notification - Montant des opérations - Modalités de la participation - Montant de la participation - Date d atteinte de l objectif

Plus en détail

(desserte forestière) Type d Opération 4.3.1 du Programme de Développement Rural CENTRE - VAL DE LOIRE 2014-2020

(desserte forestière) Type d Opération 4.3.1 du Programme de Développement Rural CENTRE - VAL DE LOIRE 2014-2020 431-CVDL-2015-03-30 Notice d information à l attention des bénéficiaires potentiels D une demande de subvention ACCOMPAGNER L INVESTISSEMENT PRODUCTIF DANS LES PROPRIETES FORESTIERES (desserte forestière)

Plus en détail

Règles générales pour l instruction des dossiers d aide à la modernisation et à l innovation de la flotte fluviale 2013-2017

Règles générales pour l instruction des dossiers d aide à la modernisation et à l innovation de la flotte fluviale 2013-2017 PLAN D AIDES A LA MODERNISATION ET A L INNOVATION 2013-2017 Règles générales pour l instruction des dossiers d aide à la modernisation et à l innovation de la flotte fluviale 2013-2017 Les dossiers sont

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES (approuvé par délibération n 07.03.48 en date du 16 mars 2007) A. DEFINITION Une réserve naturelle

Plus en détail

OPERATIONS NON BUDGETAIRES

OPERATIONS NON BUDGETAIRES OPERATIONS NON BUDGETAIRES 1 Dotation ou apport 2 Affectation services non dotés de la personnalité morale 3 Affectation services dotés de la personnalité morale 4 Désaffectation ou retour d un bien affecté

Plus en détail

contrat régional territorial

contrat régional territorial contrat régional territorial Guide pratique www.iledefrance.fr ÉDITO En septembre 2011, le conseil régional adoptait la délibération CR 92-11 portant une réforme importante et inédite de modulation des

Plus en détail

SOMMAIRE... 1. Les obligations des communes ou groupement de communes... 2. Présentation...3. Les missions... 4

SOMMAIRE... 1. Les obligations des communes ou groupement de communes... 2. Présentation...3. Les missions... 4 SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 1. Présentation de l assainissement non collectif... 2 Les obligations des communes ou groupement de communes.... 2 2. Le service public d assainissement non collectif du Pays Fléchois...

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin,

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, 1 Direction départementale des Territoires du Bas-Rhin PREFET DU BAS-RHIN Service Environnement et Gestion des Espaces 14, rue du Maréchal Juin BP 61003 67070 STRASBOURG CEDEX ARRETE PREFECTORAL portant

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

RÈGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RÈGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RÈGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Chapitre I er Dispositions générales Article 1. Objet du règlement L objet du présent règlement est de déterminer les relations entre les usagers

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Conditions et modalités d attribution des logements de fonction au CNRS

Conditions et modalités d attribution des logements de fonction au CNRS Conditions et modalités d attribution des logements de fonction au CNRS Instruction n INS05R143DFI du 19 mai 2005 Secrétariat général Direction des finances MAI 2005 TABLE DES MATIERES PREAMBULE...2 1.

Plus en détail

F.R.E.M.E. Fonds Régional «Environnement, Maîtrise de l Energie»

F.R.E.M.E. Fonds Régional «Environnement, Maîtrise de l Energie» F.R.E.M.E. Fonds Régional «Environnement, Maîtrise de l Energie» Mode d'emploi pour les associations La Région Picardie et l ADEME peuvent accompagner financièrement votre projet dans les domaines suivants

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE LORRAINE ET MASSIF DES VOSGES 2014-2020 Cette notice d information,

Plus en détail

N SIRET : N PACAGE : attribué par l INSEE lors d une inscription au répertoire national des entreprises Concerne uniquement les agriculteurs

N SIRET : N PACAGE : attribué par l INSEE lors d une inscription au répertoire national des entreprises Concerne uniquement les agriculteurs Mise à jour : le 07/04/11 AXE 3 QUALITE DE LA VIE EN MILIEU RURAL ET DIVERSIFICATION DE L ECONOMIE RURALE DEMANDE UNIQUE DE SUBVENTION MULTIFINANCEURS SERVICES DE BASE POUR L ECONOMIE ET LA POPULATION

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information Le rôle de la Mairie est au centre de la réforme de l urbanisme Contexte L assainissement non collectif Les missions du SPANC Réforme de l urbanisme et ses conséquences pour les mairies

Plus en détail

LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés

LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés Illustration Label EAU DIRECTION GENERALE AJOINTE INFRASTRUCTURES ET DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L AMENAGEMENT, DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Programme Social Thématique Départemental

Programme Social Thématique Départemental DELEGATION DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE CONSEIL GENERAL DE LA LOIRE Programme Social Thématique Départemental Convention d opération Entre : Le Département de la Loire représenté par Monsieur Pascal

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DU LOT Développement économique REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Table des matières Article 1 : Champ d application :... 2 Article 2 : Bénéficiaires...

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse

PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse Avant toute démarche, envoyez au Secrétariat Technique Conjoint (STC) une fiche de présentation succincte de votre projet de coopération transfrontalière,

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité Intervenants Communes : Mr ou Mme le Maire de la commune Communauté de communes: Mr le Président : M. DURET Chargée de mission : Mme BEAL Entreprises

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION Service Pubic d Assaiisseet Cectif Cuaut de Cues des Prtes du aie rad Le Bourg 72610 CHERISAY Tél : 02.33.32.86.82 EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2014-2019

Programme Local de l Habitat 2014-2019 Programme Local de l Habitat 2014-2019 Approuvé par délibération du Conseil Communautaire le 27 février 2014 ACTION 3 POURSUIVRE L AMELIORATION DU PARC PUBLIC CONVENTIONNE REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Fiche de mise en œuvre du type d opération

Fiche de mise en œuvre du type d opération Fiche de mise en œuvre du type d opération «7.6.6 - Soutien aux opérations d aménagement et de mise en valeur dans une démarche d excellence patrimoniale et touristique» 1. Description Dans la continuité

Plus en détail

Rénovation énergétique de copropriété Accompagnement par l Agence Parisienne du Climat

Rénovation énergétique de copropriété Accompagnement par l Agence Parisienne du Climat Procédure de montage de dossier de subvention AUDIT ARCHITECTURAL ET ENERGETIQUE DE COPROPRIETE - dossier Conseil Régional d Île-de-France - Janvier 2015 Face aux enjeux environnementaux et à l augmentation

Plus en détail

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FILIERE TOURISME D AFFAIRE Intitulé du projet : Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) Montant de la subvention sollicitée :.. (cf tableau des

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE REHABILITATION

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE REHABILITATION DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE REHABILITATION A DEMANDEUR NOM et PRENOM du propriétaire : Adresse : Adresse du chantier : N de

Plus en détail

Règlement de service du SDAA 54

Règlement de service du SDAA 54 Règlement de service du SDAA 54 Sommaire Chapitre I préambule... 2 Chapitre II - Dispositions générales... 2 Article 1er : Objet du règlement... 2 Article 2 : Champ d application territorial... 2 Article

Plus en détail

COLLECTIVITÉS LOCALES MISE EN CONFORMITÉ DES BRANCHEMENTS EN DOMAINE PRIVÉ

COLLECTIVITÉS LOCALES MISE EN CONFORMITÉ DES BRANCHEMENTS EN DOMAINE PRIVÉ COLLECTIVITÉS LOCALES MISE EN CONFORMITÉ DES BRANCHEMENTS EN DOMAINE PRIVÉ POURQUOI METTRE EN CONFORMITÉ? Reprise des différentes sorties des effluents de l'habitation. Le bon fonctionnement du système

Plus en détail

Caractérisation technique du service

Caractérisation technique du service rapport sur le prix et la qualité du service public de l assainissement non collectif 2012 3 Caractérisation technique du service Présentation du territoire desservi Le service est géré au niveau communal

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT COLLECTIF

ETAT DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT COLLECTIF SARL NEWTON 520 rue d Orroire 60400 NOYON Tél. : 03 44 41 01 38 Fax : 03 44 40 34 70 agendalain@orange.fr 1 er réseau national ETAT DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT COLLECTIF Article L2224-8 du Code

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Étude de définition de filière

Étude de définition de filière AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR A Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DIRECTION ENVIRONNEMENT Votre Conseil général l aménagement,

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

O.P.A.H. Renouvellement Urbain SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE

O.P.A.H. Renouvellement Urbain SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE O.P.A.H. Renouvellement Urbain SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE CAHIER DES MODALITES TECHNIQUES Document annexé à la Convention d'opération Juin 2006 PREAMBULE La Ville de NANTES, l'etat, l', le Conseil

Plus en détail

Réunion publique du 12 Juillet 2013. Dossier Assainissement collectif de

Réunion publique du 12 Juillet 2013. Dossier Assainissement collectif de Réunion publique du 12 Juillet 2013 Dossier Assainissement collectif de La fin de la réunion du 30-11-12 La décision finale? Après les résultats des études économiques, l analyse des avantages et inconvénients

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 21 décembre 2006 N 01.29 DISPOSITIF D'INTERVENTION MANIFESTATIONS A CARACTERE EVENEMENTIEL Vu le Code Général des Collectivités

Plus en détail

Modification du zonage d assainissement des eaux usées

Modification du zonage d assainissement des eaux usées Zonage d assainissement Ville de Vendôme Département de Loir-et-Cher DOSSIER D APPROBATION Modification du zonage d assainissement des eaux usées BORDEREAU DES PIECES Vu, pour être annexé à la délibération

Plus en détail

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES PROGRAMME 2013/2018 RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES Réduire l impact des activités humaines sur les milieux aquatiques en vue d atteindre le

Plus en détail

REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT

REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT REUNION DU BUREAU DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D AIDE A LA GESTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DU TERRITOIRE DE BELFORT Séance du 1er octobre 2009 Convocation du 11 septembre 2009 Etaient présents : Michel GAIDOT

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide)

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Sommaire Communiqué : le raccordement au réseau public d

Plus en détail

Sommaire de la réunion (demie journée) :

Sommaire de la réunion (demie journée) : Jeudi 27 juin 2013 Sommaire de la réunion (demie journée) : 1/ Présentation de la page internet du site du Conseil général de l Orne dédiée à l ANC 2/ RPQS et atlas : où en sommes-nous? 3/ Présentation

Plus en détail

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON,

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON, REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122339 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 12 Apprentissage Thème : Apprentissage Objet

Plus en détail

APPEL A PROJETS «E-TOURISME EN NORMANDIE» VOLET 1 : financement FEDER - Région. Règlement

APPEL A PROJETS «E-TOURISME EN NORMANDIE» VOLET 1 : financement FEDER - Région. Règlement APPEL A PROJETS «E-TOURISME EN NORMANDIE» VOLET 1 : financement FEDER - Région Règlement 1. OBJECTIFS DE L APPEL A PROJETS Favoriser l émergence de projets innovants en matière d usages numériques à vocation

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006 Annexe 3 Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006 relative à l attribution d une subvention du Département à la Congrégation «La Province de France des Sœurs des Sacrés Cœurs et de l Adoration» ENTRE Le Département

Plus en détail

Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives

Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives DE L'ARIEGE Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives Mercredi 26 octobre 2011 9h - 12h 4 Rue Raoul Lafagette 09000 FOIX Tél : 05.34.09.32.40 Fax : 05.34.09.30.88 www.cdg09.fr

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION VILLE DE VIERZON SERVICE URBANISME HABITAT/LOGEMENT RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS MUNICIPALES POUR LES TRAVAUX DE FAÇADES PREAMBULE Afin d améliorer la qualité du cadre de vie et l attractivité

Plus en détail

Mise à jour des consignes de tri des Collectivités Locales. Dossier de demande de financement

Mise à jour des consignes de tri des Collectivités Locales. Dossier de demande de financement Mise à jour des consignes de tri des Collectivités Locales Dossier de demande de financement ECOFOLIO vous accompagne dans la création et la mise à jour de vos consignes de tri Merci de vous référer à

Plus en détail

GUIDE DES AIDES DIRECTES DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AUX COLLECTIVITES LOCALES

GUIDE DES AIDES DIRECTES DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AUX COLLECTIVITES LOCALES GUIDE DES AIDES DIRECTES DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AUX COLLECTIVITES LOCALES 1 Edito SOMMAIRE CHAPITRE I : LES AIDES DU CONSEIL GENERAL AUX COLLECTIVITES LES REGLES I. Préambule Page II. Les deux régimes

Plus en détail

Résumé Non Technique ORIGINAL N OTRE-DA ME - D OE

Résumé Non Technique ORIGINAL N OTRE-DA ME - D OE M ISE A JOUR D U ZONAGE D A SSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE N OTRE-DA ME - D OE ORIGINAL Tours 3 cour du 56 avenue Marcel Dassault 37205 Tours Cedex 3 Tel. : +33 (0)2 47 71 12 50 Fax : +33 (0)2 47 71 12

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif

Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif Le présent dossier dûment rempli est à remettre en Mairie du lieu d implantation du dispositif. Se renseigner

Plus en détail

permettant de rendre compatible le financement public sous la forme de compensation de service public.

permettant de rendre compatible le financement public sous la forme de compensation de service public. Instruction CGET/DMAT/DHUP du 20 février 2015 visant à préciser les modalités de gestion des opérations d efficacité énergétique dans le logement social cofinancées par le FEDER en fin de période de programmation

Plus en détail

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION Volet territorial CPER 2015-2020 INTITULE DU PROJET (détaillé en annexe) : COÛT TOTAL DU PROJET : MONTANT DE SUBVENTION SOLLICITE : TOTAL DES AUTRES AIDES PUBLIQUES

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL 1/ Généralités 1. Les membres du comité de programmation (Le GAL indique dans ce point la liste des membres titulaires et suppléants du Comité de programmation).

Plus en détail

Règlement d'attribution de subvention pour la rénovation des systèmes d'assainissement non collectif

Règlement d'attribution de subvention pour la rénovation des systèmes d'assainissement non collectif Règlement d'attribution de subvention pour la rénovation des systèmes d'assainissement non collectif Afin de contribuer à l'amélioration des eaux de surface et pour encourager la rénovation des systèmes

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau GUIDE PRATIQUE Individualisation de votre contrat de fourniture d eau Édition 2015 1 1 - L ESSENTIEL Vous souhaitez réaliser une demande d individualisation SOMMAIRE Bienvenue chez Eau de Paris! 1 L essentiel

Plus en détail

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Entre : - La COMMUNAUTÉ DES COMMUNES GIENNOISES, propriétaire des ouvrages d'assainissement, représentée par son Président

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Annexe 1 : Liste des pièces

Annexe 1 : Liste des pièces Annexe 1 : Liste des pièces Programme : Service instructeur : Mesure/Sous mesure : Maître d ouvrage : Intitulé de l opération : N Presage de l opération : Pièces du dossier Lettre de demande de subvention

Plus en détail