Projet Éducatif Local

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Éducatif Local"

Transcription

1 Projet Éducatif Local Ville de Plaisance du Touch

2 Il est élaboré et conduit comment? C'est le fruit du travail de la commission pluridisciplinaire se réunissant afin d'évoquer les problématiques liées aux enfants, aux jeunes et aux familles. Elle est composée de : directeurs d'écoles et principaux de collège, l'inspection de l Éducation Nationale et de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Haute-Garonne, élus municipaux, parents d'élèves, présidents d'associations, techniciens communaux, l'utams, de la CAF. Idéalement la commission traite collectivement les problèmes observés. Pourquoi élaborer un PEL? Afin d'écrire un document, socle fondateur des intentions de l'ensemble des acteurs éducatifs en phase avec les constats et les besoins locaux. C'est un document ressource et repère. Ce qu'il doit garantir : une démarche de coéducation, aux acteurs locaux d'acquérir une culture et un langage communs, «et donc une entente», une prise en compte des publics dans leur globalité par une complémentarité des actions éducatives dans les temps scolaires, péri et extra-scolaires, une mise en cohérence des 3 espaces éducatifs : éducation formelle : école, éducation informelle : la famille, éducation non formelle : animation socioculturelle et sportive, associations... de s'appuyer sur un diagnostic, développant des objectifs communs, déclinant des actions à entreprendre, explicitant une démarche d'évaluation, la définition d'une politique éducative globale, cohérente et concertée, traduisant la continuité éducative.

3 Les connexions : La cohérence éducative sur notre territoire passe par une interconnexion entre le PEL et les autres projets sur la Ville : projet éducatif municipal, projet triennal, projet d'école. Le projet éducatif municipal Il traduit l'engagement de la municipalité, ses priorités, ses principes. Il définit le sens de ses actions. Il fixe des orientations et les moyens à mobiliser pour sa mise en oeuvre. Il est formalisé par un document. Il permet : Le texte : aux familles de mieux connaître les objectifs de la municipalité, aux équipes pédagogiques municipales de connaître les priorités, aux fonctionnaires des ministères de repérer les intentions éducatives développées dans chaque accueil et d'observer d'éventuelles incohérences entre le fonctionnement et les objectifs énoncés. «Œuvrer, tous ensemble, à construire des enfants et des adolescents, citoyens épanouis, libres, solidaires et autonomes, capables de prendre place dans la société et de devenir les acteurs de leur évolution.» La ville de Plaisance du Touch s est engagée dans une dynamique de progrès et d innovation au service des enfants et des jeunes : Dans leur vie quotidienne Par leur participation et leur écoute Pour leur ouverture à la solidarité, à tous niveaux Pour promouvoir une meilleure connaissance des droits et des devoirs des enfants Le projet repose sur 7 grands principes, vecteurs d épanouissement à décliner dans tous les espaces éducatifs : Prendre en considération chaque enfant dans sa globalité. Faciliter l ouverture d esprit des enfants et leur accès aux arts et aux cultures. Inscrire le principe d éducation, d évolution et de formation permanente tout au long de la vie. Créer les circonstances favorables à l épanouissement individuel et collectif, au bien être des enfants dans la ville et à leur qualité de vie. Inscrire les principes de prévention et de non exclusion. Favoriser la tolérance, l expression de la solidarité et la reconnaissance de la diversité. Permettre aux jeunes d accéder à une citoyenneté participative, par la responsabilisation et l action.

4 Le Projet Éducatif Local est le vecteur dans lequel s implique l ensemble des acteurs éducatifs et préventifs de la ville, mais tous les services sont concernés par l enfant qui est un consom acteur de la ville dans son ensemble. Le projet triennal Étalé sur 3 ans, il est la partie opérationnelle du PEL : c'est l'action après la réflexion. Il permet de mettre en mouvement le PEL tout en permettant de répondre partiellement à ses objectifs. Il a l'avantage de donner un but, un thème aux structures éducatives. Projet : «Mieux vivre, dans sa Vie et dans sa Ville» Les 3 idées maîtresses : la citoyenneté ou comment devenir un citoyen responsable, l inter-génération ou comment vivre ensemble en faisant le lien entre les âges, bien vivre, mieux vivre, bon vivre. Parce que nous considérons les enfants comme les futurs acteurs de notre société, un lien pourra être utilement fait avec la démarche «Agenda 21» engagée en 2008 par la municipalité. Le projet d'école Le projet d école constitue un outil de travail fondamental destiné à assurer la cohérence des actions conduites à l école. Il est l élément fédérateur de toutes les actions qui doivent favoriser, par leur synergie, la réussite scolaire de tous les élèves. A ce titre, et tout en réaffirmant le caractère obligatoire des orientations, instructions et programmes, il prend en compte la diversité des situations dans lesquelles évolue l enfant en s appuyant sur une analyse des besoins : l environnement de l école (contexte économique et social), les élèves, leur situation familiale, leur passé scolaire (évaluations ), l école elle-même : organisation, fonctionnement, pratiques pédagogiques, activités diverses, les rythmes scolaires liés à l environnement, aux possibilités d accueil et à l organisation de l enseignement. La méthodologie d élaboration du projet préconisée dans le livret ministériel (le projet d école CNDP 1992) rappelant les principes fondateurs du projet d école, reste toujours d actualité et

5 présente les étapes indispensables à son élaboration : bilan du projet précédent, analyse de la situation actuelle, définition des objectifs et choix des stratégies, choix des actions et description de leur mise en œuvre, indicateurs retenus pour l évaluation. Le caractère global et cohérent de la démarche de projet exclura le catalogue d actions pédagogiques ou éducatives juxtaposées sans ligne directrice ni objectif commun. Le projet doit être l expression de choix concertés et formuler clairement des priorités en nombre relativement restreint. Les axes du PEL de Plaisance du Touch : assurer la lisibilité de la politique éducative et préventive sur la Ville, suivre et comprendre l évolution des enfants et des jeunes et les accompagner dans les meilleures conditions, faire vivre une éducation partagée sereine et opérationnelle, respectueuse de chacun des acteurs, mener une réflexion commune sur la complémentarité éducative, Développement des axes, le texte : Le Projet Éducatif Local Pour atteindre les objectifs du PEL, chaque acteur dans le champ de la vie sociale est invité collectivement ou individuellement à opérationnaliser les orientations du texte suivant. «Assurer la lisibilité de la politique éducative et préventive sur la Ville» Il s'agira de faire connaître ce que l'on fait, l'expliquer et l'expliciter en : rendant accessible de tous, les causes et les effets des problèmes observés, mais également la réponse éducative choisie, diffusant les projets en faveur des publics, vulgarisant les dispositifs pour les acteurs et pour le grand public, mettant en place des outils de communication adéquats.

6 «Suivre et comprendre l'évolution des enfants et des jeunes et les accompagner dans les meilleures conditions» C'est avant tout être attentif aux changements, aux comportements ; relever les manques, les besoins et les attentes afin d'adapter les démarches et les méthodes éducatives : en étant particulièrement à l'écoute des parents, des jeunes et des enfants, par la mise en place d'un collectif d'acteurs dans le but de partager les informations et d'appliquer une stratégie commune, en menant une étude, un diagnostic aboutissant sur une synthèse et les actions ad hoc. «Faire vivre une éducation partagée sereine et opérationnelle, respectueuse de chacun des acteurs» Le but étant de créer des liens entre les acteurs éducatifs assurant ainsi une meilleure articulation des actions éducatives sur la journée de l'enfant et du jeune par : le respect des 3 espaces éducatifs : formel, informel et non formel, la mise à plat de la responsabilité, de la mission et du rôle de chaque acteur, la mise à plat des locaux et de leur affectation, la recherche, la matérialisation et la conceptualisation des continuités éducatives, le recentrage dans son champ d'action, la mise en accord sur le principe partenarial de règles, de procédures et de protocoles communs après l'observation et dès l'analyse, le traitement et en particulier pour l'aide et le suivi des familles. «Mener une réflexion commune sur la complémentarité éducative» L'idée est de repositionner les parents au centre de l'éducation de leurs enfants en : prenant conscience de l'importance de cette position naturelle, les accompagnant dans cette démarche, adaptant le projet des structures en fonction des besoins des parents. Document élaboré à partir du travail de la commission pluridisciplinaire de 2005 à 2008 dont la mission était d'effectuer un diagnostic. Vous trouverez dans le guide d'accompagnement des enfants et des jeunes (classeur ou site internet de la ville de Plaisance du Touch «vie quotidienne > enfance / jeunesse»), les différents documents annexes au PEL : les 3 C : cohérence, continuité, complémentarité, les attentes des familles (classeur uniquement), les différentes étapes, les besoins, les constats et besoins à prendre en compte (classeur uniquement). Également à la demande, nous avons conservé les synthèses des commissions.

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES La circulaire du 28 décembre 2009 lance l expérimentation du livret de compétences prévue par l article 11 de la loi relative à l orientation et à la formation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE

13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE 13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE - Peu d'enfants scolarisés en école maternelle - Importance de scolariser en maternelle pour un bon déroulement de la scolarisation en école primaire Renforcer la

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion

I. Contexte. Date d'application : immédiate NOR : AFSA1313911C Classement thématique : Inclusion CIRCULAIRE N DGCS/DIHAL/DHUP/2013/219 du 30 mai 2013 relative au soutien et au développement de l offre de logement accompagné par un renforcement de l Aide à la Gestion Locative Sociale (AGLS) des résidences

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

RAPPORT THELOT. Huit programmes d action... 48

RAPPORT THELOT. Huit programmes d action... 48 RAPPORT THELOT Sommaire Synthèse........................................................... I Introduction......................................................... 19 Comment le rapport prend-il appui

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas»

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» Les valeurs Depuis sa fondation en 2001, l Action de l aisbl Accompagner, et celle de l asbl «Les Amis d Accompagner» qui lui a succédé sur le terrain,

Plus en détail

Les Contrats éducatifs

Les Contrats éducatifs Les Contrats éducatifs locaux en 2010 31 CEL (39 en 2009) 110 500 de participation de l Etat 103 porteurs pour 270 actions 31 collectivités et 72 associations A - La subvention d Etat Dispositif 2010 -

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

EXEMPLE DE CLAUSES TECHNIQUES d'un CAHIER DES CHARGES de CONSULTATION D'UN PRESTATAIRE

EXEMPLE DE CLAUSES TECHNIQUES d'un CAHIER DES CHARGES de CONSULTATION D'UN PRESTATAIRE EVALUATION DE NIVEAU STRATEGIQUE EXEMPLE DE CLAUSES TECHNIQUES d'un CAHIER DES CHARGES de CONSULTATION D'UN PRESTATAIRE Objet de la consultation : Mission d accompagnement à l évaluation de l'agenda 21

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES ENTRE L ÉTAT, LE MOUVEMENT ASSOCIATIF ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SIGNÉE PAR LE PREMIER MINISTRE, LA PRÉSIDENTE DU MOUVEMENT ASSOCIATIF, LE PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Formations en Animation Formation Professionnelle Continue

Formations en Animation Formation Professionnelle Continue Formations en Animation Formation Professionnelle Continue Numéro de déclaration : 53350714635 1 2 Des formations continues pour favoriser la qualité des projets en accueil de loisirs Ces formations, a

Plus en détail

Série ST2S - Nouvelle épreuve Projet technologique

Série ST2S - Nouvelle épreuve Projet technologique Série ST2S - Nouvelle épreuve Projet technologique Série ST2S et réforme du lycée L entrée dans la réforme du lycée de 2012 a réaffirmé la finalité exclusive de préparation à l enseignement supérieur de

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Le diagnostic territorial participatif

Le diagnostic territorial participatif 1 Le diagnostic territorial participatif Eléments méthodologiques Le diagnostic territorial participatif de la situation des quartiers prioritaires au sein de l'intercommunalité est conjointement piloté

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 Mairie d'orange Direction Affaires Scolaires / Animation Sport Loisirs PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 L'accueil de loisirs fonctionne pendant la période

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste FICHE DE POSTE Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture Présentation du poste Définition du poste : Directeur des Affaires Culturelles et Sportives, Bibliothèque, Tourisme Positionnement

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR :

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : - DES MOYENS HUMAINS Un Directeur chargé de la mise en œuvre du projet global dans ses différentes

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l organisation du temps scolaire RAPPEL Ce qui ne change pas 36 semaines d école (180 jours d école) 24 heures d enseignement

Plus en détail

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Comité de la Jeunesse au plein air des Landes Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Notre objectif : informer et sensibiliser les élus et les professionnels pour l'accueil d'un enfant

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Le projet éducatif local

Le projet éducatif local Plan départemental Autour des Questions portant sur l Enfance et la Jeunesse Le projet éducatif local Cet outil a vocation à sensibiliser les acteurs locaux à l intérêt d inscrire leur territoire dans

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 1 ère CLASSE Examen professionnel d avancement de grade SESSION 2014 Rédaction d un rapport à partir

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERNE DES CONSEILS DE QUARTIER

RÈGLEMENT INTERNE DES CONSEILS DE QUARTIER RÈGLEMENT INTERNE DES CONSEILS DE QUARTIER - PRÉAMBULE - Pour permettre le fonctionnement de chaque Conseil de quartier, un règlement interne a été adopté en Conseil Municipal du 19 décembre 2008, fruit

Plus en détail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail santé - sécurité au travail Enseignement agricole Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail Du danger à la prévention des risques professionnels Le secteur agricole est un secteur «à risques». Mais

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS CONVENTION ADHÉSION À LA PRESTATION «DOCUMENT UNIQUE» POUR L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE VENDÉE PAR LE CENTRE DE GESTION DANS L ÉLABORATION DE LEUR DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Inauguration de l'épicerie Sociale et Solidaire Sésame

Inauguration de l'épicerie Sociale et Solidaire Sésame Inauguration de l'épicerie Sociale et Solidaire Sésame Mardi 24 mai 2011 18 heures Avenue du corps Franc-Pommiès Bâtiment Z A l'origine, un diagnostic de l'aide alimentaire à Cahors En 2009, la Municipalité

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Évaluation en maths La place des élèves

Évaluation en maths La place des élèves Évaluation en maths La place des élèves Groupe Maths-Collège du CEPEC (Centre d Etudes Pédagogiques pour l Expérimentation et le Conseil) a.bartolucci@cepec.org Évaluation en mathématiques : la place des

Plus en détail

SECONDAIRE I. Validation des Acquis d Expérience (VAE) Master et Diplôme en enseignement secondaire I Guide du candidat

SECONDAIRE I. Validation des Acquis d Expérience (VAE) Master et Diplôme en enseignement secondaire I Guide du candidat SECONDAIRE I Validation des Acquis d Expérience (VAE) Master et Diplôme en enseignement secondaire I Guide du candidat 1 Bases juridiques Directive commune portant sur la procédure régionale de validation

Plus en détail

Le Programme de formation L éducation préscolaire. Information aux parents

Le Programme de formation L éducation préscolaire. Information aux parents Le Programme de formation L éducation préscolaire Information aux parents Septembre 2000 Votre enfant entre à la maternelle cette année. Cette première étape du parcours scolaire, que l'on appelle aussi

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES AGENTS POSTULANTS DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE RECONNAISSANCE DE L EXPERTISE

REFERENTIEL D EVALUATION DES AGENTS POSTULANTS DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE RECONNAISSANCE DE L EXPERTISE MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT REFERENTIEL D EVALUATION DES AGENTS POSTULANTS DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE RECONNAISSANCE DE L EXPERTISE Secrétariat général Service des

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Recommandation Rec(2006)19 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive

Recommandation Rec(2006)19 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive Recommandation Rec(2006)19 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive (adoptée par le Comité des Ministres le 13 décembre 2006, lors de

Plus en détail

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE (3.5 de la section 3 du chapitre V de l annexe 3-10 du code de l action sociale et des familles) La synthèse a pour objectif d apprécier le service rendu aux

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences.

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences. Jeux Histoire Citoyenneté Partage Collectif Droits de l enfant Rencontres Egalité Loisirs Expériences Différence Projets Coopération Investissement 1 Culture Découverte Notre identité, notre histoire Mouvement

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 COLLECTIF ARTISTIQUE KITEUS 5 rue Gabriel Faure 07300 Tournon sur Rhône contact@kiteus.fr/ 09 81 08 38 18/ www.kiteus.fr Licences : 2-142437 3-142438 Siret :

Plus en détail

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL Date : Jeudi 30 Mai 2013, Salle du Conseil de l Hôtel de Ville Participants : annexe 1 Déroulement de la réunion 1. Accueil par Monsieur

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

TECHNICIEN SUPERIEUR TERRITORIAL CONCOURS INTERNE ET DE 3 EME VOIE SESSION 2010 ETUDE DE CAS

TECHNICIEN SUPERIEUR TERRITORIAL CONCOURS INTERNE ET DE 3 EME VOIE SESSION 2010 ETUDE DE CAS TECHNICIEN SUPERIEUR TERRITORIAL CONCOURS INTERNE ET DE 3 EME VOIE SESSION 2010 ETUDE DE CAS portant sur l'option choisie par le candidat au sein de la spécialité au titre de laquelle il concourt. Durée

Plus en détail

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 «Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 Dossier téléchargeable sur le site du Conseil départemental de l Oise et le Portail Educatif de l Oise http://www.oise.fr/mes-services/education-jeunesse/actions-educatives/les-projets-educatifs-locaux/

Plus en détail

EVALUATION DES STAGES PRATIQUES

EVALUATION DES STAGES PRATIQUES EVALUATION DES STAGES PRATIQUES Conseils aux organisateurs d accueils collectifs de mineurs (ACM) de Champagne-Ardenne Introduction. LA FORMATION AU BAFD La formation au brevet d aptitude aux fonctions

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

1.000 parrains pour 1.000 emplois

1.000 parrains pour 1.000 emplois 1.000 parrains pour 1.000 emplois En partenariat avec l ANDRH IDF, l Association Nationale des DRH Ile-de-France Dossier de presse Lundi 1 er juin 2015 Contact presse - Quitterie Lemasson -presse@paris.fr

Plus en détail

CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de..,

CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de.., Annexe 2 MODELE CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de.., «Agir ensemble pour un autre lien social et pour préparer un autre avenir

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail