TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1"

Transcription

1 TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1

2 Introduction Objectifs Apprécier le niveau fonctionnel de communication résiduelle Décrire et classer les troubles Appréhender le pronostic Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 2

3 Où? Presque toujours réalisable au lit du malade ou en consultation Quelques minutes de passation Sans matériel spécifique Objectif annexe : Quantification précise => recours à un matériel structuré (avant réhabilitation, analyse cognitive) Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 3

4 Données préalables Données générales : Âge Sexe Latéralisation manuelle Niveau de scolarisation Degré de familiarité avec la langue (langue maternelle) Pratique de la langue écrite Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 4

5 Données préalables (2) Pathologie en cause Nature Centrale / périphérique Aiguë / chronique Stade évolutif Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 5

6 Données préalables (3) Les troubles associés : Acuité visuelle / auditive Déficits neurosensoriels (hémianopsie) Dégre de vigilance Fatigabilité Coopération Présence de troubles psycho-affectifs (état dépressif ou anxieux) Autres déficits cognitifs Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 6

7 Données préalables (4) Prise de traitements : Neuroleptiques Psychotropes Etc Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 7

8 EXAMEN DE LA PAROLE Fonctionnement de la musculature phonatoire bucco-facio-linguale et de la coordination pneumo-articulatoire Tonicité du voile, présence du reflexe nauséeux Recherche d une apraxie bucco-faciale Sur commande verbale Sur immitation Réaliser des gestes simples Enchaînement séquentiel des gestes Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 8

9 Examen de la parole (2) Analyse de la parole spontanée Evaluation clinique de la prosodie Analyse des fluctuations de la voix au cours du discours spontané Débit Volume Hauteur Timbre Capacité à prendre sur commande verbale ou sur immitation certaines inflexions (émotionnelles ou non émotionnelles) Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 9

10 EXAMEN DU LANGAGE Différents modes de fonctionnement et différents niveaux de complexité à explorer systématiquement en plusieurs étapes 1- Examen du langage spontané 2- Examen du langage contraint Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 10

11 Examen du langage spontané Production libre du patient a) Capacités de communication Compréhension conversationnelle : jugée sur le degré d adaptation des réponses aux questions posées Informativité : éfficacité du patient à transmettre des informations partinentes malgré les déviations produites Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 11

12 b) Incitation verbale et fluence fluents, non fluents, logopéniques c) Qualité du discours fréquence et type de déviations produites + qualité articulatoire persistance ou non, qualité syntaxe Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 12

13 Examen du langage contraint Conditions de production contrôlées par l examinateur Exploration des différents axes de communication et des différents niveaux de complexité du langage Modalités oral / écrit Axe émission / décodage / transcodage Niveaux de complexité Les pièges de l examen! Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 13

14 A) Modalités oral / écrit réalisation parallèle d épreuves similaires => atteintes équivalentes ou non B) Axe émission / décodage / transcodage - au sein des 2 modalités - 2 pôles : production et décodage * production : émission de langage ex. Dénomination d images * décodage : déchiffrage des messages linguistiques émis par d autres ex. Désignation de stimulus, éxécution d ordres simples. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 14

15 transcodage / transposition Transcodage : passage d une modalité à une autre * Dictée = transcodage audio-graphique Lecture à haute voix = transcodage visuophonatoire Transposition : passage d un pôle à un autre * répétition = transposition audio-phonatoire Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 15

16 C) Niveaux de complexité Evaluer au moins 2 niveaux de complexité : atteinte limitée aux niveaux plus élaborés Langage élémentaire (niveaux linguistiques les plus simples) : Dénomination d images Désignation d images Capacités d appariement de mots entendus et écrits Capacités langagières élaborées : niveaux plus complexes requérant le maniement ou l élaboration d une structure linguistique comportant plusieurs unités reliées par des structures syntaxiques : Compréhension de phrases complexes Construction de phrases Définitions Récits Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 16

17 D) Les pièges de l examen Ne pas attribuer à tort à des troubles du langage ce qui revient à un autre déficit cognitif. - Erreurs grossières en dénomination d images par agnosie visuelle - erreurs en répétition par déficit mnésique : mots longs ou surtout phrases => Toujours évaluer et tenir compte des déficits cognitifs associés. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 17

18 Quantification des évaluations Standardisation du matériel, des conditions de passation et de cotation => reproductibilité et suivi évolutif des patients en cours de rééducation Intérêt de l étalonnage sur des sujets témoins Calcul des déviations par rapport à une norme théorique Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 18

19 Batteries standardisées de langage Examen diagnostique d aphasie de Boston BDAE: Boston diagnostic aphasia examination (HDAE) Goodglass et Kaplan, 1972; Mazaux et Orgogozo, 1982) - diffusion internationale - outil de dépistage, mesure quantitative des troubles - échelle de gravité - Evaluation du langage spontané - 36 subtests comportant les épreuves classiques Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 19

20 Protocole Montreal-Toulouse Nespoulous, Roch-Lecours et coll., Mi-alpha : examen clinique standardisé Mi-béta : épreuves classiques Outil de recherche linguistique Outil de formation Cotation ordinale ; validation Aide à la mise au point de programmes de rééducation. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 20

21 Approche et évaluation cognitivistes Haut controle des stimulus et analyse statistique Analyse de l effet de la manipulation de certaines variables et sur l utilisation de logatomes Selon les hypothèses, élaboration de différents matériels de test Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 21

22 Tests spécifiques Objectifs : Explorer en détail un aspect sémiologique particulier Ou un processus de traitement cognitif du langage Domaines d application : Dénomination, compréhension orale, langage écrit Utilisations principales : Constituer une ligne de base pré-thérapeutique Expliquer le mécanisme et le niveau de traitement cognitif perturbé Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 22

23 Tests complémentaires : Lexique, dénomination : Boston Naming test, Goodglass et Kaplan, 1983; Bachy-Langedok, DO80, Deloche et Hannequin, 1997 Dénomination de verbes DVL 38 Batterie cognitive LEXIS, De Partz, Compréhension orale : Token test, Renzi et Vignolo, Désignation d images selon critères syntaxiques, SAS Score aphasiologique de la Salpetrière). Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 23

24 Profils fonctionnels Evaluations écologiques Objectifs : apprécier les capacités de communication de l aphasique dans des situations inspirées ou simulées de la vie quotidienne. Utilisations principales : évaluation du handicap psychologique et social, determination des objectifs et évaluation objective des résultats dees thérapies de langage. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 24

25 Versions françaises peu ou mal validées: Profil de communication fonctionnelle, Taylor Sarno Test de communication de Herrmann Communicative Ability in Daily Living, A.Holland Protocoles pragmatiques : P.A.C.E. Echelle de communication verbale de Bordeaux, Darrigand et Mazaux, questions évaluent l expression des intentions, les conversations, l utilisation du téléphone, les relations avec des commerçants et des inconnus, la lecture et l écriture de documents, le maniement de l argent. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 25

26 Test Lillois de communication, Lefeuvre et coll., Section : attention et motivation à la communication (appétence) Communication verbale Communication non verbale Analyses conversationnelles, De Partz, d après Watson, Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 26

27 En conclusion Investigation préliminaire par tests généraux (Batteries) explorant l ensemble des déficiences aphasiques Analyse du mécanisme des symptômes en référence aux modèles de la neuropsychologie cognitive Prise en compte de la dimension fonctionnelle et subjective par des évaluations à caractère écologique et des échelles de la qualité de vie. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 27

Introduction Différentes approches conceptuelles des aphasies et des troubles du langage

Introduction Différentes approches conceptuelles des aphasies et des troubles du langage Introduction Différentes approches conceptuelles des aphasies et des troubles du langage Pascale Pradat-Diehl Service MPR de la Salpêtrière pascale.pradat@psl.aphp.fr PLAN Langage, aphasies et aphasiques

Plus en détail

APHASIE. Evolution des concepts, évaluation et rééducation. Jean-Michel Mazaux.

APHASIE. Evolution des concepts, évaluation et rééducation. Jean-Michel Mazaux. APHASIE Evolution des concepts, évaluation et rééducation Jean-Michel Mazaux. Service MP Réadaptation, CHU de Bordeaux, et EA 4136 Handicap et système nerveux, Université Victor Segalen Bordeaux 2, 33076

Plus en détail

EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral

EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral Coquet Françoise, Ferrand Pierre et Roustit Jacques Batterie pour l évaluation du développement du langage oral chez l enfant de 2 ans 3 mois à 6 ans

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

Pourquoi un bilan orthophonique? LE BILAN ORTHOPHONIQUE DANS LE CADRE D UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L AUTISME. Les autres domaines à explorer

Pourquoi un bilan orthophonique? LE BILAN ORTHOPHONIQUE DANS LE CADRE D UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L AUTISME. Les autres domaines à explorer Pourquoi un bilan orthophonique? LE BILAN ORTHOPHONIQUE DANS LE CADRE D UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L AUTISME Critères diagnostiques de l autisme - Troubles de la communication verbale et non verbale,

Plus en détail

Tests logopédiques. Mazaux et al. 1972

Tests logopédiques. Mazaux et al. 1972 Tests disponibles à l emprunt Logopédie (adulte) Les tests suivants se trouvent aux bureaux de la logopédie à la Ruelle Vaucher 22 et peuvent être demandées en prenant contact via mail avec Sylvia Gonzalez

Plus en détail

TROUBLES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION DES TRAUMATISES CRÂNIENS

TROUBLES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION DES TRAUMATISES CRÂNIENS TROUBLES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION DES TRAUMATISES CRÂNIENS Voix, parole: effecteurs de l expression orale Langage: Fonction cognitive et symbolique Communication: comportement Phase précoce, éveil

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Annexe 3 Référentiel de formation du certificat de capacité d orthophoniste La formation conduisant au certificat de capacité d orthophoniste a pour but l acquisition des connaissances et des compétences,

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Zohra Mimouni, Collège Montmorency Laura King, Cégep André-Laurendeau Chantal Courtemanche, Collège Montmorency Troubles de lecture? Distinguer

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle Valérie Hahn-Barma Psychologue-Neuropsychologue Définitions de l apraxie «perturbation située au niveau des

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Annexe 1 Certificat de capacité d orthophoniste - Référentiel d activités Définition de l orthophonie L'orthophonie est une profession de santé relevant de la famille des métiers de soins. Elle consiste

Plus en détail

Syndrome d Asperger: Bilan diagnostique au. CRA de Picardie

Syndrome d Asperger: Bilan diagnostique au. CRA de Picardie Syndrome d Asperger: Bilan diagnostique au CRA de Picardie Pr C Mille, Dr M Bon Saint Come, (Pédopsychiatres), Dr A Simonot (neuropédiatre) H Bué, C Moulin (Psychologues), V Bury (Psychomotricienne), A-L

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA COMMUNICATION DANS L APHASIE

LES TROUBLES DE LA COMMUNICATION DANS L APHASIE LES TROUBLES DE LA COMMUNICATION DANS L APHASIE 1. DÉFINITIONS ET ASPECTS THÉORIQUES Théories de la communication : évolution des idées 1 Les premières théories : Shannon, transmission d une information.

Plus en détail

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Principes généraux La rééducation s adapte au patient (ses motivations, sa personnalité, ses difficultés spécifiques) sur la

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication?

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Solenn Bocoyran Orthophoniste Service de Rééducation Neurologique CH Aunay sur Odon AG de l AFTC -

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

s installent les lésions cérébrales?

s installent les lésions cérébrales? 1 Comment s installent les lésions cérébrales? E Beaufi ls, K Mondon, C Hommet La maladie d Alzheimer (MA) est une maladie neurodégénérative caractérisée sur le plan microscopique par la coexistence de

Plus en détail

Sophia Antipolis France ; Canada. 1 Centre Mémoire de Ressources et de Recherche C.H.U. de Nice Université de Nice

Sophia Antipolis France ; Canada. 1 Centre Mémoire de Ressources et de Recherche C.H.U. de Nice Université de Nice Utilisation clinique de la Kaplan Baycrest Neurocognitive Assessment (KBNA) dans une population de sujets présentant une Maladie d Alzheimer V. Lafont 1, G. Proulx 2, L. Leach 2, C. Bertogliati 1, C. Ollivier

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 DOCUMENT À L INTENTION DES PARENTS Version janvier 2013 Service

Plus en détail

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1 MAI 2010 Document révisé juin 2012 Document 1 Commission scolaire de la Riveraine 1 Niveau 1 Classe ordinaire avec l enseignante ou l enseignant comme premier responsable de la prévention, du dépistage,

Plus en détail

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 FRANÇAIS RENFORCEMENT 9 ème année / niveau C 1. Finalités du Français Renforcement Les exigences de fin de scolarité obligatoire Le cours de Français Renforcement

Plus en détail

A) Les mécanismes mis en jeu dans la lecture et l écriture

A) Les mécanismes mis en jeu dans la lecture et l écriture Les logiciels pour les apprentissages scolaires des enfants dysphasiques. Efficaces dans quels cas? Comment les choisir et les utiliser? Jack Sagot, jack.sagot@inshea.fr «Pénalisé dans l expression, il

Plus en détail

Prise en charge de l enfant sourd profond ou sévère. Les fonctions de l audition. Généralités. Perception de l environnement sonore

Prise en charge de l enfant sourd profond ou sévère. Les fonctions de l audition. Généralités. Perception de l environnement sonore Prise en charge de l enfant sourd profond ou sévère Les fonctions de l audition Perception de l environnement sonore fonction d alerte la structuration temporo-spatiale La communication orale la boucle

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

FAVORISER LA REUSSITE EN LECTURE : LES MACLÉ (Module d Approfondissement des Compétences en Lecture-Écriture André Ouzoulias Retz, 2006

FAVORISER LA REUSSITE EN LECTURE : LES MACLÉ (Module d Approfondissement des Compétences en Lecture-Écriture André Ouzoulias Retz, 2006 FAVORISER LA REUSSITE EN LECTURE : LES MACLÉ (Module d Approfondissement des Compétences en Lecture-Écriture André Ouzoulias Retz, 2006 Un livre en quatre parties dont la plus importante, la deuxième,

Plus en détail

LE MONDE VIRTUEL PROGRÈS OU MENACE?

LE MONDE VIRTUEL PROGRÈS OU MENACE? Public visé Apprenants de niveau A2 (Cadre Européen Commun de Référence) soit 9 ème année Matériel pédagogique Document audiovisuel du site Vidéo : http://www.paroles-musique.com/paroles-code_lyoko-un_monde_sans_dangerlyrics,p18261

Plus en détail

Préface. Responsable du Département évaluation et certifications Centre international d études pédagogiques

Préface. Responsable du Département évaluation et certifications Centre international d études pédagogiques Préface Le TCF s est imposé en quelques années dans le paysage des certifications internationales. En 2002, date de sa mise en place sur le marché, plus de 8000 candidats présentaient les épreuves du TCF

Plus en détail

Le bilan psychologique en situation transculturelle CONTRIBUTION À UNE AMÉLIORATION DES PRATIQUES

Le bilan psychologique en situation transculturelle CONTRIBUTION À UNE AMÉLIORATION DES PRATIQUES Le bilan psychologique en situation transculturelle CONTRIBUTION À UNE AMÉLIORATION DES PRATIQUES Introduction Le bilan psychologique Importance des mouvements migratoires Les tests ont tous été créés

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 8 SERVICES AUX PERSONNES ORIENTATION D'ETUDES : AUXILIAIRE FAMILIAL/AUXILIAIRE FAMILIALE ET SANITAIRE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE : Procurer des soins d

Plus en détail

Comprendre la maladie d Alzheimer. Dr Serge De NADAI Hôpital Médico-geriatrique «Le Kem» Thionville le 17/03/2010

Comprendre la maladie d Alzheimer. Dr Serge De NADAI Hôpital Médico-geriatrique «Le Kem» Thionville le 17/03/2010 Comprendre la maladie d Alzheimer Dr Serge De NADAI Hôpital Médico-geriatrique «Le Kem» Thionville le 17/03/2010 1 Définition : qu est ce que la démence? C est un handicap Altération progressive de la

Plus en détail

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr HANDICAP COGNITIF Mieux prendre en compte les aspects neuropsychologiques et cognitifs dans le Guide d évaluation multidimensionnelle

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

Problématique. Vitesse de lecture. Réponses de la littérature. Braille abrégé. Symposium scientifique sur l incapacité visuelle et la réadaptation

Problématique. Vitesse de lecture. Réponses de la littérature. Braille abrégé. Symposium scientifique sur l incapacité visuelle et la réadaptation Vitesse de lecture du braille abrégé au québec Jacinthe Boulé¹ et Louise Laroche 1 Avec la collaboration de Louise Comtois 1, Olga Overbury 2,3 et Walter Wittich 4,5 ¹ École Jacques-Ouellette 2 École d

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Ce dossier est renvoyé sous pli cacheté au Pôle académique du DNB, accompagné de l avis du médecin de secteur.

Ce dossier est renvoyé sous pli cacheté au Pôle académique du DNB, accompagné de l avis du médecin de secteur. NOTE d INFORMATION à DESTINATION des CANDIDATS et/ou des FAMILLES CONCERNANT les AMENAGEMENTS des CONDITIONS d EXAMENS POUR LE DIPLOME NATIONAL DU BREVET Les personnes en situation de handicap candidates

Plus en détail

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Développement des fonctions de communication non verbale «Il faut avoir recours à des modifications des processus d apprentissage,

Plus en détail

Soutien à la recherche sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques - 2008

Soutien à la recherche sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques - 2008 22 mai 2008 Soutien à la recherche sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques - 2008 Appel à soutien d équipe émergente En 2008, l Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP),

Plus en détail

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) sont, avec les troubles cognitifs,

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle 1 Prévenir l innumérisme à l école BO n 10 du 10 mars 2011 Innumérisme : incapacité à mobiliser les notions élémentaires de mathématiques,

Plus en détail

3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX

3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX 3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX 3.1 Les réalités langagières correspondant à l apprentissage du français langue

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Plan Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ - Conception classique - Conception actuelle II Troubles acquis de la communication A.

Plus en détail

Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR

Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR Annexe : Échelles d évaluation de la douleur Echelle Visuelle Analogique Cette échelle est composée, côté verso d une ligne horizontale allant

Plus en détail

La maîtrise du TDAH chez l adulte

La maîtrise du TDAH chez l adulte La maîtrise du TDAH chez l adulte Un programme de thérapie cognitive-comportementale Manuel du client Stratégies éprouvées pour gérer les symptômes du TDAH Feuilles de travail et tableaux inclus pour vous

Plus en détail

Qu est-ce que la lecture?

Qu est-ce que la lecture? Qu est-ce que la lecture? La lecture peut être définie comme une construction de sens résultant de la rencontre, dans un contexte particulier, entre un sujet et un texte écrit. Cette interaction permet

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

DOMAINES DE COMPETENCES VISES 350 heures DC 1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé VOLUME HORAIRE CONTENU INDICATIF

DOMAINES DE COMPETENCES VISES 350 heures DC 1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé VOLUME HORAIRE CONTENU INDICATIF DF1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé La personne de la naissance à la fin de vie Approche pluridisciplinaire : physiologique, psychologique, sociologique, psychosociale, socio économique,

Plus en détail

Termes de référence Appel à candidature

Termes de référence Appel à candidature Termes de référence Appel à candidature Expert pour analyser & valoriser des données quantitatives 1- Fiche signalétique de la mission Titre étude/recherche : Etude d évaluation de l efficacité de la kinésithérapie

Plus en détail

2 e Séminaire. InterCancéropôles - INCa. Impact du Cancer et des Traitements sur les Fonctions cognitives. 18 juin 2013 - Lille

2 e Séminaire. InterCancéropôles - INCa. Impact du Cancer et des Traitements sur les Fonctions cognitives. 18 juin 2013 - Lille 2 e Séminaire InterCancéropôles - INCa Impact du Cancer et des Traitements sur les Fonctions cognitives 18 juin 2013 - Lille Institut de Biologie de Lille Session Posters/Discussions : APPEL À COMMUNICATIONS

Plus en détail

UF1M1 Synthèse niveau 1 2 ECTS 24h

UF1M1 Synthèse niveau 1 2 ECTS 24h UF 1 ulture Générale et Expression 16 ETS UF1M1 Synthèse niveau 1 2 ETS 24h Lien avec la : U1 ulture Générale et Expression oefficient 5 Synthèse niveau 1 : rédaction de présentation d un corpus (thème

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

Rencontre du CCED. Processus CIPR. le mardi 15 octobre 2013

Rencontre du CCED. Processus CIPR. le mardi 15 octobre 2013 Rencontre du CCED Processus CIPR le mardi 15 octobre 2013 000008 Processus du comité d identification, de placement et de révision (CIPR) et du comité d appel Les dispositions particulières au processus

Plus en détail

Suivi de l aide personnalisée C I R C O N S C R I P T I O N A J A C C I O I I -

Suivi de l aide personnalisée C I R C O N S C R I P T I O N A J A C C I O I I - Suivi de l aide personnalisée C I R C O N S C R I P T I O N A J A C C I O I I - A S H Les modalités de repérage Ajaccio II - ASH Trois grands types de repérage pour mettre en œuvre l aide personnalisée

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme C H R I S T I N E P H I L I P M A Î T R E D E C O N F É R E N C E S H O N O R A I R E E N S C I E N C E S D E L E D U C A T I O N D E L I N S H E A Rappel

Plus en détail

1 - le bilan de la 6ème année : de préférence en grande section, voire en CP.

1 - le bilan de la 6ème année : de préférence en grande section, voire en CP. Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages Le dépistage et le suivi des troubles spécifiques des apprentissages tout au long de la scolarité sont une priorité rectorale

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE ORTHOPHONIQUE DES TROUBLES NEUROLOGIQUES CHEZ L ADULTE

LA PRISE EN CHARGE ORTHOPHONIQUE DES TROUBLES NEUROLOGIQUES CHEZ L ADULTE LA PRISE EN CHARGE ORTHOPHONIQUE DES TROUBLES NEUROLOGIQUES CHEZ L ADULTE Livret d information destiné aux médecins généralistes Réalisé dans le cadre d un mémoire d'orthophonie avec la coopération de

Plus en détail

AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES. Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs

AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES. Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs Service médical en faveur des élèves, DSDEN 59,Dr DELOMEZ Dr SHAKESHAFT 12/10/2013 Rôle du médecin Education Nationale

Plus en détail

Didier Bronselaer, (Juin 2010)

Didier Bronselaer, (Juin 2010) Didier Bronselaer, (Juin 2010) «Réussir à l école. Guide psychopédagogique destiné aux élèves du primaire et du secondaire, à leurs parents et aux professionnels» Éditions Averbode, Labor Éducation (Code

Plus en détail

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Intervenantes:, orthophoniste, psychologue Dates: 16 et 17 octobre 2014 Horaires: 9h-12h30 puis 13h30-17h

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 LA CONSTRUCTION D UN INSTRUMENT DE MESURE... 9. Avant-propos... 5 Sommaire... 7

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 LA CONSTRUCTION D UN INSTRUMENT DE MESURE... 9. Avant-propos... 5 Sommaire... 7 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 5 Sommaire... 7 CHAPITRE 1 LA CONSTRUCTION D UN INSTRUMENT DE MESURE... 9 1. Le processus de construction d un test... 9 2. La construction d un test d acquis scolaires...

Plus en détail

Enfance en difficulté : Glossaire

Enfance en difficulté : Glossaire Enfance en difficulté : Glossaire Objectifs Vous fournir les définitions des termes relatifs à l enfance en difficulté qui sont utilisés dans le système de l Éducation en Ontario. Anomalie Une anomalie

Plus en détail

DEUXIEME ANNEE D ORTHOPTIE MODULE 1 : AMBLYOPIE. Unités d Enseignement concernées. Objectifs d apprentissage. Cours. Modalités d examen

DEUXIEME ANNEE D ORTHOPTIE MODULE 1 : AMBLYOPIE. Unités d Enseignement concernées. Objectifs d apprentissage. Cours. Modalités d examen MODULE 1 : AMBLYOPIE Unités d Enseignement concernées UE 24 : L amblyopie fonctionnelle et le phénomène de privation visuelle UE 25 : Prise en charge de l amblyopie fonctionnelle Objectifs d apprentissage

Plus en détail

Démarches dia2llostigues des syndromes. Démentiels.

Démarches dia2llostigues des syndromes. Démentiels. \ Démarches dia2llostigues des syndromes Démentiels. Introduction: Les démences constituent un problème de santé publique préoccupant du fait du retentissement majeur des maladies sur la santé des individus

Plus en détail

Les composantes de la réussite scolaire

Les composantes de la réussite scolaire Les composantes de la réussite scolaire Cognitives Culturelles Physiologiques Psychologiques Sociologiques Que devons-nous privilégier dans cette notion polysémique? Sa mesure (évaluations, signalements,

Plus en détail

Techniques de prise de parole en public

Techniques de prise de parole en public Techniques de prise de parole en public La prise de parole en public Objectifs Transmettre des informations, Exposer et défendre un point de vue, Confronter des opinions divergentes, etc La prise de parole

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

- Marché de services -

- Marché de services - I. PREAMBULE A. Introduction générale Dans le cadre de la Clinique Psychologique et Logopédique Universitaire (CPLU), l Université de Liège a décidé de recourir à des psychologues extérieurs indépendants

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

PLAN D ÉTUDES DE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE PLAN D ÉTUDES DE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE Avant-propos page 2 Baccalauréat universitaire page 4 Maitrise universitaire page 8 Modules offerts aux étudiant-e-s d autres disciplines page 10 Entrée en vigueur:

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES BESOINS SPÉCIAUX LIÉS À LA SANTÉ OU AU HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE FORMATION

PRISE EN COMPTE DES BESOINS SPÉCIAUX LIÉS À LA SANTÉ OU AU HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE FORMATION PRISE EN COMPTE DES BESOINS SPÉCIAUX LIÉS À LA SANTÉ OU AU HANDICAP DANS LE PROCESSUS DE FORMATION LIGNES DIRECTRICES Besoins spéciaux et processus de formation Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectifs...

Plus en détail

Le dictionnaire des aptitudes professionnelles

Le dictionnaire des aptitudes professionnelles Le dictionnaire des aptitudes professionnelles Le dictionnaire des aptitudes présenté ci-dessous est le résultat de recherches sur internet et d interventions conduites en entreprise dans différents secteurs

Plus en détail

PRIORITÉ. Gravité. Total Niveau 1-2 1 3-4 2 >5 3

PRIORITÉ. Gravité. Total Niveau 1-2 1 3-4 2 >5 3 PRIORITÉ Gravité La gravité d un trouble de communication ou de déglutition est évaluée par la mesure de communication fonctionnelle (MCF) (voir la section Mesures de communication fonctionnelle). Si la

Plus en détail

Bilans pour adultes. Evaluations. BECD 2006 - Batterie d Evaluation Clinique de la Dysarthrie. DRA adultes Test de Dénomination Rapide

Bilans pour adultes. Evaluations. BECD 2006 - Batterie d Evaluation Clinique de la Dysarthrie. DRA adultes Test de Dénomination Rapide Bilans pour adultes BECD 2006 - Batterie d Evaluation Clinique de la Dysarthrie Auzou Pascal, Rolland- Monnoury Véronique Cette batterie, qui remplace «L évaluation clinique de la dysarthrie» parue en

Plus en détail

Métiers du management et de la communication

Métiers du management et de la communication K2 Formation Métiers du management et de la communication 601 Ecriture-creative-et-professionnelle-en-entre_791 Ecriture créative et professionnelle en entreprise - Transmettre sur sa pratique Explorer

Plus en détail

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français Thierry LEBEAUPIN Centre de Linguistique Appliquée, Université de Franche-Comté Si l'enseignement

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE

POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE La localisation géographique A l entrée de la Petite France, le quartier historique de Strasbourg, et proche de la gare, l AFSE est facilement accessible. Un arrêt de bus en

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

APPRENDRE À LIRE Compétences linguistiques Compétences perceptives : Faire le lien entre oral et écrit :

APPRENDRE À LIRE Compétences linguistiques Compétences perceptives : Faire le lien entre oral et écrit : APPRENDRE À LIRE Compétences linguistiques : - articulation - parole - langage (vocabulaire et syntaxe) Compétences perceptives : - visuelles - auditives Faire le lien entre oral et écrit : - conscience

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ 2 Programme d études document de mise en œuvre / introduction du domaine Communication orale l exposé LA CULTURE ET L IDENTITÉ 1.0 L ORIENTATION DU DOMAINE CULTURE ET IDENTITÉ

Plus en détail

Prise en charge rééducative après traumatisme crânien grave de l enfant Géraldine Gambart Geneviève Abada Jeanne Vassel-Hitier Pauline Notteghem HÔPITAL NATIONAL DE SAINT MAURICE DU Réhabilitation Neuropsychologique

Plus en détail

De «Un niveau-seuil» au «Cadre européen commun de référence pour les langues»

De «Un niveau-seuil» au «Cadre européen commun de référence pour les langues» De «Un niveau-seuil» au «Cadre européen commun de référence pour les langues» Fondements linguistiques et psycholinguistiques, approches méthodologiques et tendances actuelles dans l enseignement et l

Plus en détail

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS THÈMES DE PROJETS TUTORÉS Le métier de codeur Codage et implant cochléaire Les tests TERMO en situation réelle Décodage : analyse des bénéfices attendus auprès des grands commençants Codage et décodage

Plus en détail

A DESTINATION DES CANDIDATS ET/OU DES FAMILLES CONCERNANT

A DESTINATION DES CANDIDATS ET/OU DES FAMILLES CONCERNANT NOTE D INFORMATION A DESTINATION DES CANDIDATS ET/OU DES FAMILLES CONCERNANT LES AMENAGEMENTS DES CONDITIONS D EXAMEN POUR LE DIPLOME NATIONAL DU BREVET ET LE CERTIFICAT DE FORMATION GENERALE - SESSION

Plus en détail

Méthodes de mathématiques (MAP4C)

Méthodes de mathématiques (MAP4C) Méthodes de mathématiques (MAP4C) Introduction Cette ressource pédagogique a été créée pour répondre aux exigences du programme-cadre révisé de 12 e année (septembre 2007). Les leçons préparées ne sont

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail