TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1"

Transcription

1 TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1

2 Introduction Objectifs Apprécier le niveau fonctionnel de communication résiduelle Décrire et classer les troubles Appréhender le pronostic Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 2

3 Où? Presque toujours réalisable au lit du malade ou en consultation Quelques minutes de passation Sans matériel spécifique Objectif annexe : Quantification précise => recours à un matériel structuré (avant réhabilitation, analyse cognitive) Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 3

4 Données préalables Données générales : Âge Sexe Latéralisation manuelle Niveau de scolarisation Degré de familiarité avec la langue (langue maternelle) Pratique de la langue écrite Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 4

5 Données préalables (2) Pathologie en cause Nature Centrale / périphérique Aiguë / chronique Stade évolutif Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 5

6 Données préalables (3) Les troubles associés : Acuité visuelle / auditive Déficits neurosensoriels (hémianopsie) Dégre de vigilance Fatigabilité Coopération Présence de troubles psycho-affectifs (état dépressif ou anxieux) Autres déficits cognitifs Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 6

7 Données préalables (4) Prise de traitements : Neuroleptiques Psychotropes Etc Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 7

8 EXAMEN DE LA PAROLE Fonctionnement de la musculature phonatoire bucco-facio-linguale et de la coordination pneumo-articulatoire Tonicité du voile, présence du reflexe nauséeux Recherche d une apraxie bucco-faciale Sur commande verbale Sur immitation Réaliser des gestes simples Enchaînement séquentiel des gestes Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 8

9 Examen de la parole (2) Analyse de la parole spontanée Evaluation clinique de la prosodie Analyse des fluctuations de la voix au cours du discours spontané Débit Volume Hauteur Timbre Capacité à prendre sur commande verbale ou sur immitation certaines inflexions (émotionnelles ou non émotionnelles) Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 9

10 EXAMEN DU LANGAGE Différents modes de fonctionnement et différents niveaux de complexité à explorer systématiquement en plusieurs étapes 1- Examen du langage spontané 2- Examen du langage contraint Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 10

11 Examen du langage spontané Production libre du patient a) Capacités de communication Compréhension conversationnelle : jugée sur le degré d adaptation des réponses aux questions posées Informativité : éfficacité du patient à transmettre des informations partinentes malgré les déviations produites Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 11

12 b) Incitation verbale et fluence fluents, non fluents, logopéniques c) Qualité du discours fréquence et type de déviations produites + qualité articulatoire persistance ou non, qualité syntaxe Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 12

13 Examen du langage contraint Conditions de production contrôlées par l examinateur Exploration des différents axes de communication et des différents niveaux de complexité du langage Modalités oral / écrit Axe émission / décodage / transcodage Niveaux de complexité Les pièges de l examen! Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 13

14 A) Modalités oral / écrit réalisation parallèle d épreuves similaires => atteintes équivalentes ou non B) Axe émission / décodage / transcodage - au sein des 2 modalités - 2 pôles : production et décodage * production : émission de langage ex. Dénomination d images * décodage : déchiffrage des messages linguistiques émis par d autres ex. Désignation de stimulus, éxécution d ordres simples. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 14

15 transcodage / transposition Transcodage : passage d une modalité à une autre * Dictée = transcodage audio-graphique Lecture à haute voix = transcodage visuophonatoire Transposition : passage d un pôle à un autre * répétition = transposition audio-phonatoire Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 15

16 C) Niveaux de complexité Evaluer au moins 2 niveaux de complexité : atteinte limitée aux niveaux plus élaborés Langage élémentaire (niveaux linguistiques les plus simples) : Dénomination d images Désignation d images Capacités d appariement de mots entendus et écrits Capacités langagières élaborées : niveaux plus complexes requérant le maniement ou l élaboration d une structure linguistique comportant plusieurs unités reliées par des structures syntaxiques : Compréhension de phrases complexes Construction de phrases Définitions Récits Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 16

17 D) Les pièges de l examen Ne pas attribuer à tort à des troubles du langage ce qui revient à un autre déficit cognitif. - Erreurs grossières en dénomination d images par agnosie visuelle - erreurs en répétition par déficit mnésique : mots longs ou surtout phrases => Toujours évaluer et tenir compte des déficits cognitifs associés. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 17

18 Quantification des évaluations Standardisation du matériel, des conditions de passation et de cotation => reproductibilité et suivi évolutif des patients en cours de rééducation Intérêt de l étalonnage sur des sujets témoins Calcul des déviations par rapport à une norme théorique Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 18

19 Batteries standardisées de langage Examen diagnostique d aphasie de Boston BDAE: Boston diagnostic aphasia examination (HDAE) Goodglass et Kaplan, 1972; Mazaux et Orgogozo, 1982) - diffusion internationale - outil de dépistage, mesure quantitative des troubles - échelle de gravité - Evaluation du langage spontané - 36 subtests comportant les épreuves classiques Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 19

20 Protocole Montreal-Toulouse Nespoulous, Roch-Lecours et coll., Mi-alpha : examen clinique standardisé Mi-béta : épreuves classiques Outil de recherche linguistique Outil de formation Cotation ordinale ; validation Aide à la mise au point de programmes de rééducation. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 20

21 Approche et évaluation cognitivistes Haut controle des stimulus et analyse statistique Analyse de l effet de la manipulation de certaines variables et sur l utilisation de logatomes Selon les hypothèses, élaboration de différents matériels de test Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 21

22 Tests spécifiques Objectifs : Explorer en détail un aspect sémiologique particulier Ou un processus de traitement cognitif du langage Domaines d application : Dénomination, compréhension orale, langage écrit Utilisations principales : Constituer une ligne de base pré-thérapeutique Expliquer le mécanisme et le niveau de traitement cognitif perturbé Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 22

23 Tests complémentaires : Lexique, dénomination : Boston Naming test, Goodglass et Kaplan, 1983; Bachy-Langedok, DO80, Deloche et Hannequin, 1997 Dénomination de verbes DVL 38 Batterie cognitive LEXIS, De Partz, Compréhension orale : Token test, Renzi et Vignolo, Désignation d images selon critères syntaxiques, SAS Score aphasiologique de la Salpetrière). Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 23

24 Profils fonctionnels Evaluations écologiques Objectifs : apprécier les capacités de communication de l aphasique dans des situations inspirées ou simulées de la vie quotidienne. Utilisations principales : évaluation du handicap psychologique et social, determination des objectifs et évaluation objective des résultats dees thérapies de langage. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 24

25 Versions françaises peu ou mal validées: Profil de communication fonctionnelle, Taylor Sarno Test de communication de Herrmann Communicative Ability in Daily Living, A.Holland Protocoles pragmatiques : P.A.C.E. Echelle de communication verbale de Bordeaux, Darrigand et Mazaux, questions évaluent l expression des intentions, les conversations, l utilisation du téléphone, les relations avec des commerçants et des inconnus, la lecture et l écriture de documents, le maniement de l argent. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 25

26 Test Lillois de communication, Lefeuvre et coll., Section : attention et motivation à la communication (appétence) Communication verbale Communication non verbale Analyses conversationnelles, De Partz, d après Watson, Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 26

27 En conclusion Investigation préliminaire par tests généraux (Batteries) explorant l ensemble des déficiences aphasiques Analyse du mécanisme des symptômes en référence aux modèles de la neuropsychologie cognitive Prise en compte de la dimension fonctionnelle et subjective par des évaluations à caractère écologique et des échelles de la qualité de vie. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 27

Tests logopédiques. Mazaux et al. 1972

Tests logopédiques. Mazaux et al. 1972 Tests disponibles à l emprunt Logopédie (adulte) Les tests suivants se trouvent aux bureaux de la logopédie à la Ruelle Vaucher 22 et peuvent être demandées en prenant contact via mail avec Sylvia Gonzalez

Plus en détail

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES Introduction Historique Principes Généraux La réhabilitation du langage : un désir ancien, une pratique récente Aphasie comme «réversion de l évolution» (Jackson 1915)

Plus en détail

Langage et Aphasies. Paul Broca (1824-1880)

Langage et Aphasies. Paul Broca (1824-1880) Langage et Aphasies Paul Broca (1824-1880) I- Le langage et son évaluation Donnez le nom d un objet servant à mesurer les angles. Langage : quelques erreurs «Une table, non..une chaise, non.» «Un tatu..tabuba..non

Plus en détail

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation Dysphasies : Aspects rééducatifs des Dysphasies Florence George : Orthophoniste CERTA CHU Timone - Marseille Précoce préserver l appétence à la communication Intensive : au moins 3 fois par semaine Accompagnement

Plus en détail

La Mémoire Sémantique

La Mémoire Sémantique La Mémoire Sémantique Évangéline Bliaux, neuropsychologue Carine Amossé, orthophoniste le 12 décembre 2008 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 La mémoire sémantique Mémoire à long terme comprenant l ensemble

Plus en détail

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION?

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T IONS D E B O N N E P R A T I Q U E Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans - hors accompagnement scolaire - Décembre

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

Questionnaire Lillois De Participation à la Communication : Normalisation, Validation et Elaboration d un. questionnaire de l entourage

Questionnaire Lillois De Participation à la Communication : Normalisation, Validation et Elaboration d un. questionnaire de l entourage Université Lille II Institut d orthophonie BEYAERT Virginie MARQUANT Sandra Mémoire présenté pour l obtention du Certificat de Capacité d Orthophonie Lille, 2010 Questionnaire Lillois De Participation

Plus en détail

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie Les troubles de l, évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE Société Française de Pédiatrie Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé MARS 2007 2 GUIDE PRATIQUE Le repérage et la prise

Plus en détail

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Agnès FLORIN Université de Nantes, Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN EA2661) DDEC 56, 3 octobre 2012 Introduction Le langage ne commence

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

Difficultés de communication des personnes aphasiques

Difficultés de communication des personnes aphasiques Difficultés de communication des personnes aphasiques J.-M. Mazaux, J.-C. Daviet, B. Darrigrand, A. Stuit, F. Muller, S. Dutheil, P.-A. Joseph et M. Barat Résumé L aphasie est une catastrophe psychologique

Plus en détail

Langage oral, langage écrit...

Langage oral, langage écrit... Langage oral, langage écrit... De la difficulté... Aux troubles C Billard Kremlin Bicêtre Paris santé réussite www.arta.fr le concept de Troubles Spécifiques du Langage : les questions? Quand s inquiéter

Plus en détail

Le comportement verbal

Le comportement verbal Le comportement verbal Charlotte GAMARD Orthophoniste - Formatrice Colloque Autisme Dijon 1-2 - 3 avril 2015 Plan Historique et définition de l ABA Le courant ABA-VB Les opérants verbaux : définitions

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score)

Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score) Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score) 1a. Niveau de conscience 0 Eveillé, réactivité vive Choisir une réponse, même si une évaluation complète est impossible du fait d une intubation,

Plus en détail

Isabelle GONZALEZ Orthophoniste - Mérignac

Isabelle GONZALEZ Orthophoniste - Mérignac CURRICULUM VITAE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Isabelle GONZALEZ Orthophoniste - Mérignac http://www.leccom.fr FORMATION Universitaire : - CERTIFICAT DE CAPACITE D ORTHOPHONISTE en 1980, après soutenance d

Plus en détail

IMMED Monitoring vidéo porté

IMMED Monitoring vidéo porté IMMED Monitoring vidéo porté L indexation vidéo au service du soin des personnes Projet financé par PEPS S2TI CNRS et des bourses BQR de l Université Bordeaux 1 1 Contexte Maladies et dépendances liées

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Développement du langage

Développement du langage Développement du langage Quelques repères chronologiques Des deux aspects du langage oral : réception/compréhension et production, c'est ce dernier versant qui est décrit succinctement ici. 1 Plan : Stade

Plus en détail

Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique

Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique Caroline Bogliotti caroline.bogliotti@u-paris10.fr Anne Lacheret anne@lacheret.com ; www.lacheret.com Maria Kihlstedt maria.kihlstedt@u-paris10.fr Objectifs du

Plus en détail

APPRENDRE À PARLER ET

APPRENDRE À PARLER ET APPRENDRE À PARLER ET SAVOIR PARLER Corinne Gallet : enseignante ressource TSL L IMPORTANCE DU LANGAGE Le langage est un outil de pensée Le langage est un outil de communication Le langage est un indicateur

Plus en détail

Aphasie. Introduction. Repères historiques 17-018-L-10

Aphasie. Introduction. Repères historiques 17-018-L-10 Encyclopédie Médico-Chirurgicale 17-018-L-10 Aphasie F Viader J Lambert V de la Sayette F Eustache P Morin I Morin B Lechevalier Résumé. Cet article est une revue des formes cliniques, des causes et des

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif

Plus en détail

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée Auteur : J.-A. M. Relecteurs : C. Q., C. L. Statistiques ECN 2008, dossier 4 2008, dossier 7 2010, dossier

Plus en détail

1 Supports verbaux ORTHO EDITION orthophonie NORM L 80. 1 Supports verbaux en orthophonie ORTHO EDITION orthophonie NORM L 79

1 Supports verbaux ORTHO EDITION orthophonie NORM L 80. 1 Supports verbaux en orthophonie ORTHO EDITION orthophonie NORM L 79 QTE NOM DE L'OUVRAGE EDITION DOMAINE CODE 1 acquisition du langage au-delà de 3 ans Langage et Trouble NORM L 23 bis 1 la conduite du bilan neuropsychologique chez l'enfant Neuropsychologie NORM L 42 1

Plus en détail

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite:

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite: CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure Ensuite: Majeures Développement : J11 (-1,-2, -3 pour options) et J12 pour profession Sociale : J21 (-1,-2, -3

Plus en détail

DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT

DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT L'ERTL4 Pégase 14 octobre 2014 Dr Capucine Wallois Dr Yan Zborowska Jeu de rôle Introduction A 4 ans, 1 enfant sur 6 présente un retard de langage Recommandations

Plus en détail

NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE

NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE Université Paris-Descartes M2 RECHERCHE PSYCHOLOGIE COGNITIVE NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE Ouvrage recommandé : Fiori N. (2006). Les Neurosciences Cognitives. Armand Colin,

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

Le bilan diagnostique Kinésithérapique

Le bilan diagnostique Kinésithérapique Le bilan diagnostique Kinésithérapique «La kinésithérapie prévient, réduit, restaure ou compense les mouvements pathologiques au niveau des déficiences, des limitations fonctionnelles, incapacités et des

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.)

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.) LES COURS PROGRESSIFS À raison de 2 heures par semaine, les lundis, mardis, jeudis ou vendredis, vous avez la possibilité de suivre 2 niveaux (60 heures) dans l année. COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE

Plus en détail

La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010. Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste

La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010. Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010 Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste Aperçu de la présentation Critères actuels d acceptation de candidature à

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Hétérogénéité des élèves en langue orale :

Hétérogénéité des élèves en langue orale : Hétérogénéité des élèves en langue orale : Des pistes d aide et de différenciation pédagogique. Marie-Odile Philips, directrice de l école maternelle d application d Ars-Laquenexy Groupe PARI 2001-2005

Plus en détail

Document test AP-TSA

Document test AP-TSA ACADEMIE D'ORLEANS TOURS Inspection Académique d'indre et Loire Promotion de la Santé en faveur des Elèves Document test AP-TSA AMENAGEMENTS PEDAGOGOGIQUES POUR UN ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :...

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :... Date: DEMANDE D ADMISSION Mme M-J Servais Tél. : 085/519289 1 Fax : 085/410315 Email : mj.servais@cnrf.be Mise à jour doc : 01/12/2013 Données administratives 1. Identification du patient : Nom :... Prénom

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS Dans la Section Enseignement SEES-FP APPROCHE THEORIQUE L être humain est un être social, pourvu de la faculté innée du langage

Plus en détail

DIU de Réhabilitation neuropsy py 2008. Service MPR Salpêtrière pascale.pradat@psl.aphp.fr

DIU de Réhabilitation neuropsy py 2008. Service MPR Salpêtrière pascale.pradat@psl.aphp.fr Aspects médico-sociaux DIU de Réhabilitation neuropsy py 2008 Pascale Pradat-Diehl Service MPR Salpêtrière pascale.pradat@psl.aphp.fr l Cadre conceptuels du handicap Classifications internationales du

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE QUEL DISPOSITIF POUR QUEL ENFANT? OCTOBRE 2014 JEAN DEVRIES IEN ASH 1 PLAN DE L INTERVENTION Service ASH 1 > Qu importe le diagnostic. 2 > Prendre en compte la diversité

Plus en détail

Mémoires & Handicaps

Mémoires & Handicaps Mémoires & Handicaps Philippe Boissière Irit Toulouse (Equipe Diamant) 1 Plan de l exposé Introduction La mémoire Le handicap Compenser le handicap communicationnel Rôle de la mémoire chez une personne

Plus en détail

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Pr LAMAS 12H PUPH Rappel Anatomique et Physiologique Exploration clinique et Paraclinique Pathologie oreille externe Oreille interne

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION ANGLAIS

PROGRAMME DE FORMATION ANGLAIS PROGRAMME DE FORMATION ANGLAIS Objectifs de la Formation : Approfondir les structures fondamentales de la grammaire anglaise et apprendre à en éviter les pièges, acquérir ainsi des réflexes et développer

Plus en détail

Recommandations sur les outils de Repérage,

Recommandations sur les outils de Repérage, Plan d action pour les enfants atteints d un trouble spécifique du langage Plan triennal interministériel 2001-2004 Ministères chargés de l éducation nationale et de la santé Recommandations sur les outils

Plus en détail

Dyslexie chez l adolescent et l adulte: la décision de compensation à l aide d EVALAD

Dyslexie chez l adolescent et l adulte: la décision de compensation à l aide d EVALAD Dyslexie chez l adolescent et l adulte: la décision de compensation à l aide d EVALAD Catherine Pech-Georgel, Médecin phoniatre Florence Poracchia-George Orthophoniste CERTA - IDEC TROUBLES D APPRENTISSAGE

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

On admet un problème

On admet un problème La dysphasie et le retard de langage : comment résoudre l énigme? f aisons le point en N eurologie Évelyne Pannetier, MD Présenté par l Université de Sherbrooke, dans le cadre de téléconférences avec les

Plus en détail

Langage : Modèles & Anatomie fonctionnelle

Langage : Modèles & Anatomie fonctionnelle Langage : Modèles & Anatomie fonctionnelle Xavier de Boissezon JM Mazaux & JC Daviet deboissezon.x@chu-toulouse.fr Modèles & Anatomie fonctionnelle Définition : Langage et Aphasie Un peu d histoire : L

Plus en détail

Centre de réadaptation MAB Mackay Programmes et services pour la déficience auditive

Centre de réadaptation MAB Mackay Programmes et services pour la déficience auditive Âge : tous les âges MISSION Le Centre de réadaptation MAB-Mackay (CRMM) contribue à maximiser l autonomie et la participation sociale de ses usagers, et ce, dans le but d améliorer leur qualité de vie.

Plus en détail

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Caractère complexe de la douleur Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Le patient est le seul expert pour évaluer sa douleur Une douleur exprimée doit toujours être prise en compte, même

Plus en détail

Document nº 2 La notion d Intercompréhension

Document nº 2 La notion d Intercompréhension Document nº 2 La notion d Intercompréhension (Eu&I Cours de Formation de Formateurs) Maria Filomena Capucho Universidade Católica Portuguesa fcapucho@gmail.com A partir de 1998 avec le Cadre Européen de

Plus en détail

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant?

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Journée de formation PLURADYS 26 novembre 2010 Dr Jean-Louis GUIMAS Pédiatre Dijon Le pédiatre, médecin de l enfance Dès la

Plus en détail

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.»

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» «L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» (Marc Delahaie,, médecin m phoniatre, chercheur et formateur) Synthèse Donatien ROUX Chargé de mission «Maîtrise de la langue Prévention

Plus en détail

ÉVALUATION A L ÂGE DE 7 ANS

ÉVALUATION A L ÂGE DE 7 ANS ÉVALUATION A L ÂGE DE 7 ANS Feuillet blanc à destination du réseau Feuillet rose à conserver par le médecin qui a fait l examen Feuillet bleu reste dans le classeur de l enfant N inclusion Nom de l enfant

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans,

Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans, RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans, hors accompagnement scolaire RECOMMANDATIONS Décembre 2009 1 L argumentaire scientifique

Plus en détail

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES L Hôpital Rivière-des-Prairies (HRDP), situé dans le nord-est de l île de Montréal, est un centre hospitalier de soins psychiatriques, d'enseignement et de recherche, affilié

Plus en détail

Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille Biocapteurs & e-santé : innovation & usages

Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille Biocapteurs & e-santé : innovation & usages Développement et évaluation des dispositifs médicaux. De l idée au marché : Quelle place pour les structures hospitalo-universitaires? Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille

Plus en détail

La répétition de phrases comme aide au diagnostic des enfants dysphasiques C. Maillart*, A.L. Leclercq*, P. Quemart*

La répétition de phrases comme aide au diagnostic des enfants dysphasiques C. Maillart*, A.L. Leclercq*, P. Quemart* Entretiens de Bichat Orthophonie 2012 La répétition de phrases comme aide au diagnostic des enfants dysphasiques C. Maillart*, A.L. Leclercq*, P. Quemart* * Université de Liège, Unité de logopédie Clinique,

Plus en détail

U N A F T C. Synthèse de la définition du handicap cognitif 1

U N A F T C. Synthèse de la définition du handicap cognitif 1 32 rue de la Colonie 75013 PARIS Tél : 01 53 80 66 03 Fax : 0153 80 66 04 Email : secretariat@traumacranien.org site internet : www.traumacranien.org U N A F T C U n i on N ationale d es A s s ociations

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES. Module 3 Maturation et vulnérabilité. Objectif 32 DEVELOPPEMENT NORMAL DU LANGAGE ET SES TROUBLES

PREMIERE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES. Module 3 Maturation et vulnérabilité. Objectif 32 DEVELOPPEMENT NORMAL DU LANGAGE ET SES TROUBLES PREMIERE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 3 Maturation et vulnérabilité Objectif 32 DEVELOPPEMENT NORMAL DU LANGAGE ET SES TROUBLES Rédaction : Claude BURSZTEJN Relecture : Charles AUSSILLOUX

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI Introduction sur la formation Le master ReLAI propose une formation de haut niveau couvrant tous les domaines

Plus en détail

Dépistage des troubles du langage oral chez l enfant et leur classification

Dépistage des troubles du langage oral chez l enfant et leur classification 37-201-D-10 1 2 Dépistage des troubles du langage oral chez l enfant et leur classification 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 C. Billard Le langage oral est essentiel à la communication. Il est

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE

LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE Document à destination des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE 1 Fiche pratique «Handicap»

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr Université CLAUDE BERNARD

Plus en détail

La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton

La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton Présentation de Sylvie FRANC Service de Psychopathologie de l enfant et de l adolescent Hôpital Robert Debré, 48 Boulevard

Plus en détail

Le développement du langage. Les étapes du développement du langage. Développement du langage: construction de la langue maternelle. M.O.

Le développement du langage. Les étapes du développement du langage. Développement du langage: construction de la langue maternelle. M.O. Les étapes du développement du langage M.O. Livet Aix - en Provence DU 2011 Développement du langage: construction de la langue maternelle Interactions - entre des aptitudes innées et leur «programme»

Plus en détail

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS THÈMES DE PROJETS TUTORÉS Le métier de codeur Codage et implant cochléaire Les tests TERMO en situation réelle Décodage : analyse des bénéfices attendus auprès des grands commençants Codage et décodage

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

Logiciels ORTHOMOTUS (PC)

Logiciels ORTHOMOTUS (PC) ORTHOMOTUS (PC) Tapavu? Thibault Marie-Pierre, Lenfant Mickaël, Helloin Marie-Christel Ce logiciel a pour objectif de stimuler les fonctions attentionnelles et visuo-perceptives chez les enfants. Il se

Plus en détail

LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD

LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD Agnès VOURC H 1 Ne pas entendre implique une construction du monde d où le son est partiellement ou complètement

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1 Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (9 avril Licence Appliquée en Psychomotricité (LAP) Domaine de formation : Sciences Humaines et sociales Mention : Psychomotricité / Parcours : Psychomotricité

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie TD Acquisition du langage 1. Bruner 2. Prosodie J. Bruner (1/5) Le langage s apprend en grande partie dans l interaction sociale Pb essentiel à résoudre pour l enfant = apprendre à produire un énoncé adapté

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique chez l enfant

Le bilan neuropsychologique chez l enfant Le bilan neuropsychologique chez l enfant Michèle Mazeau Ed. Masson, mars 2008. I. INTRODUCTION... 6 A. Quelques précisions.... 6 1. Le bilan neuropsychologique n est pas :... 6 a) un examen psychologique

Plus en détail

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx Le syndrome de Benson F Etcharry-Bouyx Atrophie corticale Postérieure n Benson, 1988 n Origine dégénérative n Cortex occipital avec extension L atrophie corticale postérieure = syndrome de Benson n Atrophie

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

«Interactions entre professeurs et élèves porteurs de troubles de la communication et du langage :

«Interactions entre professeurs et élèves porteurs de troubles de la communication et du langage : «Interactions entre professeurs et élèves porteurs de troubles de la communication et du langage : Projet de recherche de P. Binisti Thèse de linguistique Paris 5 René Laboratoire Modyco sous la direction

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE de Jean Dubois

BIBLIOGRAPHIE de Jean Dubois I. Linguistique française a) Ouvrages b) Articles BIBLIOGRAPHIE de Jean Dubois II. III. Neurolinguistique a) Ouvrages b) Articles Derniers ouvrages publiés ou diffusés I. Linguistique française. a. Ouvrages.

Plus en détail

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER Journée ARS «Qualité et efficience dans la prise en charge des personnes âgées et handicapées» 08/11/2012 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES ACTIVITÉS FONCTIONNELLES DE PFEFFER, QAF

QUESTIONNAIRE SUR LES ACTIVITÉS FONCTIONNELLES DE PFEFFER, QAF Institut national d excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Information pratique Durée Administré au Administré par Interprété par Langues Domaines ciblés Normes et validation 5-10 minutes

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants?

Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants? UCL - RESO Unité d Education pour la Santé Ecole de santé Publique Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants? D. DOUMONT F. LIBION K. VERSTRAETEN A la demande et en collaboration

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT Présecondaire Secondaire FRA-P031-3 FRA-P033-4 FRA-1031-3 FRA-5145-1 JUILLET 1996 TROISIÈME SECONDAIRE FRA-3034-1 er 1 OBJECTIF TERMINAL LIRE Lire des

Plus en détail

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de l enseignement 1) L orthophonie : présentation

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Caractéristiques démographiques du client 1. Sexe du client: Homme Femme Transgenre 2. Âge du client: 3. Y compris la séance d aujourd hui, combien

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE Par Marc Barakat, PhD, neuropsychologue Introduction : Adolexie est une batterie qui sert à évaluer les processus de lecture et d écriture en se basant sur

Plus en détail