Les formations post-diplôme, une arme anti-crise?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les formations post-diplôme, une arme anti-crise?"

Transcription

1 Supplément gratuit au numéro l Ne peut être vendu séparément 100e année l ISSN Mardi 10 février 2009 MBA, MASTÈRES SPÉCIALISÉS, MASTERS, MSC... Les formations post-diplôme, une arme anti-crise? l Les critères du choix l Lesattentesdesrecruteurs l Les nouveaux territoires des MBA l Lesmastères,tremplinspourl emploi l Comment financer son cursus James Noble/Corbis ÉDITORIAL PAR JEAN-CLAUDE LEWANDOWSKI Le plaisir d apprendre Inutile de se bercer d illusions : la crise n épargnera pas les jeunes diplômés. Contrairement à ce que certains espéraient, ils seront, dès cette année, touchés par le tassement des embauches et la stagnation des rémunérations. Pour autant, mieux vaut raison garder. Toutes les entreprises ne vont pas, en quelques mois, geler tous leurs plans de recrutement. Alasortiedesgrandesécoleset des universités, le placement sera sans doute plus difficile que l an dernier, mais pas catastrophique. Car trois facteurs sont susceptibles d amortir le choc. D abord, les effets persistants du papy-boom : les départs à la retraite massifs vont continuer de libérer des postes, qu il faudra bien pourvoir, au moins en partie. Ensuite, les entreprises ne peuvent guère se permettre de déserter brusquement les campus. Celles qui ont trop pratiqué le «stop and go» lors des précédents trousd airconjoncturelsl ont payé cher en termes d image. Enfin, tous les secteurs ne sont pas également concernés par le marasme. Plusieurs d entre eux devraient maintenir des volumes de recrutements importants. C est le cas des télécoms, de l informatique, de l audit, de l assurance, de l énergie et même,maisoui,desbanques. Dans ce contexte, la formation, pour un étudiant ou un jeune cadre, reste le meilleur des sésames. Qu il s agisse du parchemin initial, ou de ces cursus «post-diplôme» MBA, mastères, etc. que l on peut suivre tout au long de sa carrière. Certes, leur effet bénéfique n est pas toujours immédiat. Certes, nombre de ces programmes sont payants, parfois au prix fort. Mais ils demeurent, par les temps qui courent, le plus sûr des investissements. Et le plus prometteur sur le long terme. Même s ils ne conduisent pas toujours aux sommets de l entreprise ou au top des rémunérations, on est assuré d y gagner en épanouissement personnel, en maturité, en hauteur de vue. Sans perdre de vueunbénéficeinjustement oublié : le plaisir d apprendre. De faire travailler ses neurones. De découvrir concepts, méthodes et idées neuves. De se frotter à d autres intelligences, d autres modes de pensée, d autres cultures. Tout cela n a pas de prix. Pour ces trois raisons, l expérience de la «reprise d études» vaut d être vécue. Surtout par ces temps difficiles.

2 2 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES LES ECHOS MARDI 10 FÉVRIER 2009 Unestratégiepourtempsdecrise Pour pallier les difficultés du marché de l emploi, nombre de jeunes diplômés et de cadres se tournent vers les formations «post-diplôme». Une stratégie qui peut être payante. A condition de ne pas s engager à la légère. C est un réflexe bien connu des DRH comme des spécialistes de l enseignement : en période de crise (nous y sommes ), beaucoup de jeunes diplômés ou de jeunes cadres cherchent à pallier les difficultés du marché de l emploi en «musclant» leur formation. Enprolongeantou enreprenant leurs études. Ils espèrent De multiples objectifs envisageables Une «formation complémentaire» peut répondre à des objectifs variés. Par exemple : l Améliorer son niveau de qualification l (Re)trouver un emploi l Remettre ses connaissances au goût du jour l Devenir manager l Se spécialiser dans un domaine pointu l Changer d entreprise (ou de métier) l Rebondir après un échec professionnel l Améliorer sa rémunération l Gagner en hauteur de vue et en maturité l Etoffer son réseau l Accéder à des responsabilités plus élevées l S ouvrir à l international l Faire un «break» pour réfléchir à sa carrière ainsi laisser passer l orage et se présenter ensuite mieux armés face aux recruteurs. On a même coutumededirequelaformation est une activité «contracyclique» : quand les nuages s amoncellent sur tous les autres secteurs, elle se porte plutôt bien au moins dans un premier temps. ESCP-EAP/J. Arowas Le cursus choisi doit s inscrire dans un vrai projet professionnel. Ici, un groupe d étudiants de l ESCP-EAP. Une offre pléthorique Côté formations, les candidats, il est vrai, n ont que l embarras du choix. MBA, mastèresspécialisés, masters universitaires, MSc, diplômes d université (DU) Jamais l offre de cursus «post-diplôme» n avait été aussi fournie, les formats aussi divers. Grandes écoles et universités misent à fond sur ces programmes, à la fois vecteurs d image et (souvent) générateurs decash. Quiplus est, leurs responsables ont bien compris que les étudiants ne viennent pas chercher seulement un parchemin ou un bagage académique, mais une aide à l insertion, un coup de poucepour décrocher un emploi. Ils ont adapté leurs programmes en conséquence, notamment en renforçant leurs services carrières. Le réseau auquel ces formations donnent accès peut également être très utile. «Dans les minutes qui ont suivi le crash de Lehman Brothers, nous avons reçu des appels de diplômés dont les entreprises recrutaient, et qui nous proposaient de les mettre en contact avec des gens qui recherchaient un poste», indique Julie Morton, du service carrières de la Chicago Business School. Mais un MBA ou un mastère n est pas seulement une arme anticrise : il peut répondre à des objectifs variés. On peut y recourir pour étoffer son bagage et remettreàjour ses connaissances, mais aussi pour passer au management après unposte technique, pour acquérir une expertise pointue ou se doter d une seconde compétence, pour changer d entreprise ou de fonction, pour rebondir aprèsunéchecprofessionnel ou simplementdansl espoir de doper son salaire. En général, ce type de cursus permet de gagner en maturité, et, très souvent, de passer à un autre stade de sa carrière, d accéder à des responsabilités plus importantes. Les MBA, en particulier, sont conçus danscette optiquedeprogression. «Ils sont l occasion de réfléchir à sa carrière, avant de repartir de l avant», note Jean-Philippe Muller, directeur général adjoint d Audencia-Nantes. Bref, de multiples scenarii sont envisageables. Tout est affaire de contexte et de décision individuelle. Retour sur investissement Pour autant, la formation ne saurait être la solution miracle. Elle peut même s avérer une arme à double tranchant.rien ne sert, en effet, d empiler les diplômes c est même contre-productif. Les recruteurs se montrent parfois sévères à l égard des candidats qui reculent leur entrée dans la vie active. Et il peut être risqué de s engager dans une formation longueet onéreusesil onn estpas certain d en récolter les fruits. «Beaucoupde diplômés financent personnellement leur cursus, souvent grâce à un emprunt bancaire», rappelle Tawfik Jelassi, doyen de l Ecole de management de l ENPC. «Le retour sur investissement d une formation ne se mesure pas seulement à la rapidité de l insertion professionnelle,précise pour sa part Franck Moreau, directeur académique du Ceram. Il faut aussi voir si l emploi obtenu correspond bien aux attentes de l étudiant en termes de fonction, de secteur, de type d entreprise et de rémunération.» En la matière, il n existe pas d assurance tous risques. Aussi est-il indispensable de ne pas s engager à la légère. Avant tout, le cursus choisi doit absolument s inscrire dans un vrai projet professionnel, élaboré avec soin. Il importe aussi de bien examiner l ensemble des modalités de la formation : le contenu du programme, sa durée, son financement, et même son impact sur la vie privée Sans oublier les relations avec l employeur : mieux vaut, dans le contexte actuel et lorsquec estpossible, nepas quitterson job etprivilégierles formations à temps partiel, compatibles avec le maintien d une activité professionnelle. Question de prudence SÉJOUR D'ÉTUDE À L'ÉTRANGER LEADERSHIP FOR GLOBAL COMPETITIVENESS* * Efficient et responsable dans une économie mondiale 3 JOURS PAR MOIS PENDANT 12 MOIS 100% EN ANGLAIS L exigence des recruteurs Dans le contexte actuel de crise, les entreprises recherchent des candidats plus expérimentés, opérationnels et avec une réelle dimension internationale. Que veulent les recruteurs? Quels profils, quelles compétences recherchent-ilsenpriorité,pouraffronterla crise? Ont-ils modifié leurs grilles d évaluation? Les candidats ont-ils intérêt à étoffer leur CV? «Suivre une formation post-diplôme, dutype MBA ou mastère spécialisé, peut s avérerunboncalcul», estime Steve Fiehl, directeur associé de Crossknowledge, car lorsque les temps sont durs, les recruteurs ont tendance à être encore plus sélectifs : «Ils donnentla préférenceauxcandidatsplus expérimentés, car ils cherchent à être rassurés.orcetypedecursusycontribue.» Des candidats expérimentés,mais aussi plus opérationnels, c est ce qu attendent aujourd hui les entreprises. Et avec une réelle capacité d adaptation. Al imaged IBM :«Se replonger dans les études, après cinq années d expérience professionnelle, danslecadre d unmbaparexemple, n est pas chose facile, observe Florence Alpérine Béraudias, responsable du recrutement chez IBM France.C estunsignefort,quiprouve quelecandidatafaitungroseffort d adaptation et de remise en question.» Un signe aussi qu il sait prendre des risques, ajoute Claire de Montaigu, présidente du cabinet de chasseur de têtes Leaders Trust International. «Car lorsque le salarié revient, il se peut que le poste qu il occupait soit pourvu. Et si l entreprise avait prévu de lui en attribuer un autre, d une dimension supérieure, il se peut que, finalement,ce ne soit pas le bon timing.» Le plus des profils généralistes En matière de compétences, les attentes des recruteurs sont doubles. D un côté, ils apprécient les profilset les formations généralistes, de type MBA, qui permettent d acquérir une vision globale de l entreprise, d améliorer ses connaissances en gestion, en finance,en marketing ou en ressources humaines, et de se doter d une vision internationale. «C est notamment le cas pour les fonctions d encadrement ou de cadre dirigeant», souligne Jean-Paul Brette,directeurducabinetderecrutement Hudson. Dans ce cas, les candidats doivent aussi prouver qu ils ont acquis de réelles capacités de management et de leadership. Car l enjeu est de pouvoir endosser une fonction et des responsabilités deniveausupérieur :uningénieuren production évoluera, par exemple, versunposte dedirecteurdeproduction, puis de directeur de site industrieloudefiliale.illuifaudraalors êtrecapabled animeruneéquipe et d être en contact régulier avec le marketing, le commercial ou le contrôle de gestion. D un autre côté, comme souvent en temps de crise, certains profils spécialisés sont particulièrement recherchés. Notamment dans les domaines de la finance, du commercial et des achats, ou encore du droit des affaires. «Les profils d ingénieur, ayant acquis unedoublecompétence en finance ou en management, sont très appréciés», confirme Rémi Fouilloy, directeur exécutif du cabinet de conseil en recrutement MichaelPageInternational.Maisattention, il faut que la formation choisie soit en adéquation avec leprojet ou l orientationde carrière ducandidat. Autre attente des recruteurs : la dimension internationale. «Nous attendons des candidats qu ils soient prêtsàêtremobilesetàoccuperdes postes à responsabilités à l international», confirmeflorencealpérine Béraudias. Une solution consiste à effectuer sa formation à l étranger. Ou, du moins, à choisir un programme qui a tissé des liensavecune université ou une école horsde l Hexagone. Mais même dans l Hexagone,la plupart des MBApossèdent cette dimension internationale et multiculturelle. CAROLINE MONTAIGNE

3 LES ECHOS MARDI10FÉVRIER2009 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES 3 Attention, sacrifices en vue! Reprendre des études n est pas une sinécure. Etpeutmême, dans certains cas, virer au cauchemar pour soi-même ou pour ses proches. Avanttout,leprojet doit être partagé. Conseils. «J ai maigri de 16 kilos en trois mois. Je voulais tout arrêter. Le directeur du programme m a retenu : Si ta vie sentimentale est enl air,n yajoutepastavieprofessionnelle!» Pour Yan Ruisi, trente-cinq ans, juriste de formation, ce mois de mai 2007 est gravé à jamais. Alors à mi-parcours d un mastère spécialisé doublé d unmba «fulltime» (quatorze mois) à l Ensam et à l ENS Cachan, il tombe des nues : sa femme veut divorcer et leur bébé n a pasdeux ans. Il encaisseetsort major de sa promo mais à quel prix! L organisation qu il avait imaginéen a pastenu. Sa famille a «explosé». Onlesait,introduireleMBA dans les foyers peut accroître les tensions, parfois jusqu à la rupture. Beaucoup de postulants, seuls ou non, sous-estiment le choc que constitue la reprise d études à un rythme intensif. Finis les week-ends au vert, les soirées festives, les grasses matinées, les vacances exotiques Place aux bouquins et à l ordinateur, jour et nuit, durant un an ou deux. Avant l inscription, les écoles n hésitent plus à dramatiserlestressdelaformationetà «cuisiner»lesfutursparticipants pour savoir s ils ontdéjà parlé du projet à leur conjoint, à leurs enfants et à leur hiérarchie en entreprise. «Il s agit d alerter les candidats sur le niveaud exigence et la nécessité d avoir dans leur entourage un solide soutien moral», souligne Jean-François Chanlat, directeur de l executive MBA à Dauphine. Un jour, l un d eux, marqué par l entretien, a reculé in extremis après avoir ouvert la valise pédagogique qu il avait reçue : les études de cas qu elle contenait lui avaient donné la mesure de l engagement nécessaire. A Sup de Co Montpellier, l an dernier, le major de la promotion a fait passer un frisson d émotion dans l assistancelejourdelaremisedes diplômes en remerciant son épouse et sa famille de l avoir soutenu et accompagné dans l aventure Repensersaviedefamille Une fois la décision prise, difficile de trouver un juste équilibre entre soi-même, les autres et son métier. «Jepréconisedepasser un contrat avec son conjoint, expose le coach Jean-Yves Arrivé, chez Co acting. En listant les efforts à fournir pour décrocher le diplôme, le temps passé et le bénéficeattendu : de meilleurs revenus, un voyage de rêve, un séjour à l étranger... L autre aussi fera des sacrifices. Il vivra des frustrations. Il doit donc y trouver son compte.» A planifier aussi, des plages de temps dédiées à sa famille. «Elle a droit à un compagnon ou à un père», insiste le coach. Ce sera les courses un soir par semaine, des breaks, des mini-balades le dimanche, etc. Autant de points à négocier à deux. Idem, bien sûr, si le participant est une femme soit environ 30 % des promotions MBA. Un exemple : Alain Nodet, quarante-six ans, directeur manufacturing du groupe Fagor- Brandt,enMBA«parttime»à l Escem (vingt-deux mois), ne déroge à aucun repas familial. Un moment de discussions sacré. Père dequatreenfants, il sait à quoi il a dû renoncer : le VTT, la cuisine, la présidence d une chorale, le bricolage, les dîners, les concerts, les échanges avecsa progéniture Sans pour autant devenir un zombie, car il faut se ménager. «J ai gardé le piano et je suis devenu choriste. Et avec la cadette de treize ans, dont je m occupe moins, on se challenge sur nos notes, nos profs. Elle a l impression que je retourne à l école. Cela crée une complicité.» On peut aussi travailler chez l un ou l autre des participants de son groupe, pendant que conjoints et amis font connaissance. Autre passage délicat, dans l amphi cette fois : retrouver des réflexes d étudiant après si longtemps. Assimiler, synthétiser, analyser, écrire des fiches de lecture, des rapports de 10 à 15 pages, un mémoire Tout cela n est pas si évident. «Les premiers jours, faceauxjeunes de vingt-deux ans qui retenaient tout, je me sentais incapable de mémoriser, declasser, de prendre des notes», relate Yan Ruisi. A la différence de la fac toutefois, les enseignants sont en prise avec le réel. Dernier écueil à éviter, se laisser phagocyter par son job lorsqu on reste en activité. Le business n attend guère. «Et si on devait négocier vite un contrat? Répondre à un appel d offres? Je m astreignais à ne pas écouter mon répondeur durant les cours, à ne pas lire mes s», se souvient Jérôme Bourreau, trente-quatre ans, inscrit en MBA à l Insead en Il se connectait durant les pauses ou le soir, gérant l urgence. A limiter : mieux vaut mettre sur pied le plus tôt possible un modus vivendi avec ses équipes MARIE-MADELEINE SÈVE Ingénieurs : l attrait de la double compétence Deplusenplus d ingénieurs choisissentdesedoterd undiplôme complémentaire en management. Le moyen pour eux d acquérir une double compétence très prisée des recruteurs. La cerise sur le gâteau : voilà ce que constitue, pour beaucoup d ingénieurs, l obtention d un diplômecomplémentaire en management. Selon l enquête 2008 du Conseilnational des scientifiques etingénieurs defrance (CNISF), 14 % des ingénieurs disposaient en 2007 d un double diplôme de ce type, contre 13,2 % en «Aujourd hui, les nouveaux modes d organisation de travail exigent que l on dépasse les seules compétences techniques pour se frotter à des domaines plus transverses, comme le management, assure Philippe Guittet, fondateur du cabinet de conseil en ressources humaines PG Conseil. Ceux qui possèdent cette double compétencesont très recherchés.» Pour la gestion de projet, de plus en plus présente au sein des entreprises, l ingénieur doit être à l aise dans le travail en équipe, mais aussi maîtriser un budget ou connaître les techniques marketing. Nombre d ingénieurs choisissentde sedoter deceprofildirectement en sortant de l école, par exemple via un mastère spécialisé (MS). EM Lyon aligne 13 diplômes decetype. Lesingénieurs y représentent souvent plus de 50 % des effectifs. «On les retrouve notamment sur les mastères achats, conseil en organisation, ingénieur d affaires, ou encore entrepreneuriat. Dans tous les cas, les candidatures sont à la hausse», relève Philippe Marillat des Mercières, responsable des MS à Lyon. En moyenne, l école n accepte que 25 % des demandes qualifiées. Après examen de leur dossier, les étudiants doivent passer l examen du Tage- Mage (incluant des épreuves de synthèse,demathématiquesetde logique), présenter de très bons résultats aux tests d anglais (TOEICou TOEFL) et passer un entretien de personnalité. Selon le CNISF, 14 % des ingénieurs disposaient en 2007 d un diplôme complémentaire en management. Accéder à d autres métiers Pour les heureux élus, le mastère peutconstituer un véritable tremplin. «Il permet à un jeune ingénieur d accéder à des métiers qui lui seraient fermés avec sa seule formationinitiale», note Philippe Guittet. Noëlli Paparella peut en témoigner. Diplômée de l Itech en 2007, elle s est inscrite dans la foulée en MS acheteur manager international à EM Lyon. «Je voulais travailler sur des problématiques de gestion plus larges que la seule technique. Or ce n était pas possible avec ma spécialité d école, centrée sur les matériaux plastiques», expliquet-elle. Le cursus lui permettra de sefrotterauxrouagesdelanégociation avec les fournisseurs, mais aussi aux méthodes de gestion et de travail en équipe. De quoi décrocher, à vingt-six ans, un poste d acheteur international chez Volvo 3P. «Les recruteurs ont été séduits parma double compétence, qui me permet d être pointue techniquement sur les produits, touten maîtrisant la gestion des achats», note-t-elle. Au Photononstop passage, Noëlli Paparella a obtenu une rémunération supérieurede10%àcelledesapromotion d ingénieurs. Un minimum, selon Philippe Marillat desmercières : «En moyenne, la progression est de l ordre de 20 %.» Quant aux ingénieurs plus expérimentés, ils peuvent se tourner vers les mastères accessibles enformation continue, deplus en plus nombreux. Autre possibilité pour ces profils,lerecoursaumba.auprogramme, par exemple, du MBA «full time» d Audencia-Nantes, dont les participants sont en majorité des ingénieurs : des cours sur les fondamentaux de la gestion (finance, contrôle de gestion, stratégie, RH, marketing) et du management (leadership, management d équipe, éthique des affaires ), ainsi que des enseignements de spécialité (capital-risque, entrepreneuriat, marketing de nouveaux produits). Autant de notions indispensables pour des ingénieurs prétendant accéder un jour à un poste de direction. MAXIME AMIOT TÉMOIN HERVÉ LE MÉTAYER MBA AUDENCIA, 2008 «Ungrosatout sur le curriculum vitae» Diplômé de l Ensat Toulouse en 1995 et titulaire d un DEA en électrotechnique automatique, Hervé Le Métayer, trente-sept ans, a décroché le MBA «part time» d Audencia en septembre dernier. «Ce programme m a permis d approfondir des compétences acquises sur le tas et, surtout, de découvrir de nouveaux contenus que je n avais jamais eu l occasion de voir en école ou en entreprise comme la comptabilité ou le management stratégique, observe l intéressé. Sur le CV d un ingénieur, le MBA est clairement un gros atout.» L expérience a en tout cas été bénéfique pour sa carrière : alors qu il était avant son MBA ingénieur commercial chez un industriel, il estaujourd hui responsable commercial d Hamon d Hondt, un soustraitant du secteur pétrolier. M. A. RetrouvezlesEchosSup sur Retrouvezsurlesitedes«Echos» l intégralitédececahier,avecen bonus : l l actualitédesmbaet desmastères ; l la liste des nouveaux programmes (MBA, MS ) ; l la liste des écoles accréditées ; l despointsdevued experts; l les classements des grandes business schools internationales ; l des études sur l insertion professionnelle ; l desconseilspourpiloterson parcours ; l le calendrier des Salons spécialisés ; l des liens utiles. L ensemble de ce dossier sera actualisé régulièrement. *Apprendre et plus encore - Dialogues - Photo Arnaud Meyer le Groupe essec/au-delà de sa mission fondamentale de former les managers de demain, l ESSEC donne sens aux valeurs humanistes qu elle porte depuis son origine : conjuguer initiative personnelle et responsabilité collective, respect et ambition, réussite professionnelle et épanouissement personnel. 35 programmes de formation : MBA, Mastères Spécialisés, EPSCI, Ph.D., Executive MBA et programmes de formation permanente étudiants, étudiants internationaux et cadres en formation par an 3 Campus : Paris, Cergy, Singapour, 118 partenaires académiques internationaux, 16 doubles diplômes diplômés à travers le monde Avec son modèle pédagogique associant enseignement académique et expérience professionnelle, l ESSEC prépare les hommes et les femmes qui sauront entreprendre pour inventer le monde de demain.

4 4 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES LES ECHOS MARDI 10 FÉVRIER 2009 Le règne du «toujours plus» Davantage de programmes, de services, d ouverture internationale Le paysage des formations «post-diplôme» change à toute vitesse. Tour d horizon des grandes tendances à l œuvre. Entreprises, jeunes diplômés ou cadres confirmés, tous sont de plus en plus «demandeurs» de formations «post-diplôme» pointues, de qualité, adaptées à leurs besoins. Conséquence, l offre se développe et s adapte à toute vitesse. Partout, les initiatives fleurissent. De quoi donner le vertige aux candidats comme aux recruteurs. Voici un rapide aperçu des principales évolutions en cours. x Des programmes de plus en plus nombreux Premier constat : l offre de formations explose. Il n est pas rare qu une même école propose un portefeuille de MBA, aligne une gamme complète de formations «post-diplôme». Le Ceram propose ainsi 5 mastères et 6 MSc. Ce n est qu un début : «Nous allons doubler en trois ou quatre ans nos effectifs dans ces programmes, notamment en nous installant à Paris», annonce Alice Guilhon, la directrice. EM Lyon, l ESC Toulouse, l Escem ou Audencia, pour ne citer que quelques écoles, offrent une bonne dizaine de ces programmes. Sans compter que certains cursus sont déclinés dans plusieurs formats ou modalités pédagogiques (à temps plein ou en «parttime», en apprentissage, etc.). Plusieurs raisons expliquent cette prolifération. D abord, ces programmes sont, pourles institutions, à la fois une vitrine de leur savoir-faireetunesource derevenus appréciable. Ensuite, les entreprises sont demandeuses : elles recherchent des profils pointus, mieux formés à leurs métiers. Quant aux professeurs, ils sont parfois plus motivés pour enseigner sur des sujets à haute valeur ajoutée que pour retravailler les fondamentaux. Résultat, le choix n a jamaisété aussi vaste et donc aussi complexe pour les candidats. x Cap sur l international Si l ouverture internationale est désormais un impératif pour l ensemble de l enseignement supérieur, elle est particulièrement marquée pour les formations «post-diplôme». Cette ouverture se manifeste de plusieurs façons. Dans le cursus lui-même, d abord : les enseignementsen anglaisse répandent ils sont quasiment la règle pour les MBA et un must pour les MSc, destinés à un public international. Lecontenu des cours accordeune largeplaceà une vision internationale des affaires. Le recrutement de professeurs et surtout d étudiants étrangers se répand. Enfin, la concurrence est désormais, pournombre deprogrammes, européenne et même mondiale. Pour les MBA, beaucoup de candidats hésitent entre un cursus en Europe ou en Amérique du Nord. Etlesmastères spécialisésattirent une proportion croissante d étudiants étrangers. Dans le mêmetemps, les partenariats entre institutions se multiplient. L Essca monte un MBA avec Sherbrooke, au Canada. L ESCP-EAP ouvre deux mastères à Londres et Madrid, bénéficiant ainsi de son implantation européenne. Audencia s associe avec deux écoles européennes Un séminaire pour cadres à l Essec. Les écoles doivent s engager dansunedémarchedeprogrèspermanent. pour commercialiser des MBA en Asie. L Escem proposedeuxmsc avec la London Metropolitan University. Bref, l heure est à la globalisation et à la circulationdes étudiants. x L irruption de nouveaux acteurs Sur le marché des MBA, beaucoupattendaientune décantation. En un sens, elle s est produite. Plusieurs MBA ont réduit la voilure ; d autres, comme celui de Sciences po,ont fermé. Mais,dans le même temps, de nouvelles institutions prennent pied sur le marché, notamment via des MBA «spécialisés» ou «sectoriels». Ils visent un public séduit par la proximité, la taille humaine, le suivi individuel. Des universités, en particulier, se lancent sur le marché des MBA, et bientôt des autres cursus post-diplôme. Même tendance à l échelle mondiale : de nouveaux pays se lancent dans la compétition à l instardespaysémergentssurles MBA. Résultat, même les institutions cotées doivent affronter une concurrenceaccrue,etse remettre en question. x Un large éventail de services Pour les grandes écoles et les universités, l enjeu n est plus seulement de dispenser un enseignement de qualité. Le contenu des programmes post-diplôme (MBA, mastères, MSc ) doit aussis ouvrirdeplusenplusàdes questions telles que le développement personnel, le leadership, Essec/Ph. Monge Foisonnement. Illustration de l inflation desprogrammes «postdiplôme» et de l imagination sans limite des écoles en la matière:àcôtédesesmastèresspécialisés (MS), la Conférence des grandes écoles a lancé, il y a quelques années, les masters of science (MSc). Là encore, il s agit de formations spécialisées, qui durent environ un an. Mais elles sont destinées principalement à des candidatsétrangersdeniveau bachelor et qui désirent acquérir une expertise professionnelle. Les MSc sont donc enseignés quasi exclusivement en anglais. Une façon pour les écoles de conquérir un nouveau public. Il existe aujourd hui une soixantaire de l aide à l élaboration du projet professionnel. Nombre d écoles fontainsi appel à des coaches, des psychologues, des praticiens du recrutement. Ce n est pas tout. Les participants se comportent de plus en plusen consommateursexigeants. Ils attendent un ensemble de services et un environnement matérieldestanding : espacesdetravail agréables, réseaux informatiques performants, sonorisation de qualité, cafétéria, restauration, espaces de détente, etc. Sans parler des prestations annexes : service carrières, relations avec les entreprises, promotiondu programme, réseau de diplômés... Or, toutes ces prestations viennent accroître le coût des programmes pour l institution. Et Mastères spécialisés, MSc, masters & Co MSc, principalement dans les écoles de gestion. Mais certaines écoles comptent bien accroître sensiblement leur offre dans les prochaines années. Résultat, le portefeuille de programmes de certaines écoles réunit des mastères spécialisés, des masters of science et, parfois même, des masters non reconnus par le ministère de l Enseignement supérieur, ni par la Conférence des grandes écoles. Auxquels il faut encore ajouter des programmes courts comme les Badge (Bilan d aptitude délivré par les grandes écoles), qui comptent 250 heures de cours. On comprend que les candidats peinent parfois à s y retrouver doncla facturepour leparticipant ou pour l entreprise qui le finance. «Sur certains campus, on en arrive à un luxe excessif, observe StéphanBourcieu, directeur général de l ESC Dijon. Il faut s attendre, avec la crise, à un recentrage sur le contenu des cours et la qualité de l enseignement.» Reste que ces évolutions sont plutôt positives pour les participants. «Au final,elles se traduisent par une amélioration sensible de la qualité de l offre de formation, estime Franck Moreau, directeur académique du Ceram. L univers concurrentiel dans lequel évoluent les écoles leur impose une démarche de progrès permanent.» Les participants devraient en être les premiers bénéficiaires. J ai trouvé à Audencia une vraie richesse managériale Ivan Sanchez MBA 2009 Business Development Director Audencia MBA Executive MBA Cadres expérimentés et dirigeants d entreprise. Temps partiel sur 18 mois. Trois séminaires internationaux en Asie et Amérique du Nord. Rentrée : mars 2009, Tél. : International MBA Classé au Top 80 des meilleurs MBA mondiaux : 8 e pour la qualité de la faculté et 12 e pour le développement personnel (The Economist). Temps plein sur 12 mois en anglais. Rentrée : septembre 2009, Tél. : Finance pas morte. Sur les 13 mastères spécialisés d EM de Lyon, 3 sont axés sur la finance. Face à la crise, l école s attache à les repositionner sur le contrôle de gestion, la gestion de patrimoine, les «affaires spéciales», etc. Des activités qui ne sont pas (trop) touchées par la récession. Modular MBA. L ESC de Lille a lancéun «modularmba», compatible avec une activité professionnelle. Enseigné en anglais sur le campus de Paris, il est organisé en deuxparties : uncursusfondamental en management, et une majeure à choisir parmi les 10 spécialisations de l école. Il s adresse aux jeunes diplômés avec expérience et aux cadres qui souhaitent donner un nouvel élan à leur carrière. Préfinancement. L IESE de Barcelone a mis sur pied un «Young Talent Program», qui donne aux étudiants la possibilité d obtenir unepréadmissionpourlemba,et en même temps d être recrutés par une entreprise qui prendra ensuite Bon à savoir en chargelefinancement du cursus. Les participants doivent travailler pendant deux ans dans des firmes internationales (cabinets de conseil, notamment). Le MBA, c est chic. L Escem a démarré en septembre son «CHIC MBA»,fondésurquatrevaleurs clefs de l école, «curiosity, humility, integrity, commitment». Enseigné à distance, il utilise les outils des nouvelles technologies : webcam, ipod, plate-forme d apprentissage... avec, en prime, un séminaire de trois semaines en France. L accent est mis sur le développement durable et l e-marketing. Bourses pour PME. L ESCP-EAP offre des bourses aux PME européennes pour la formation deleurs cadres dirigeants. Ces bourses couvrent les deux tiers du coût de son European Executive MBA. Trois entreprises bénéficient déjà de cette possibilité. Tous risques. Certains programmes savent s adapter à la crise. Ainsi, le nouveau mastère «Systèmes d information pour l entreprise», option finance de marché, de Télécom Ecole de Management : il vise à apporter une double compétence en finance et en contrôle des risques. Une sorte de valeur refuge sur le marché de l emploi... Salaires en hausse. Les salaires moyens des MBA récemment diplômés de grandes écoles ont dépassé l an dernier les dollars pour la première fois, selon une enquête réalisée par QS WorldMBA. Cette année, en revanche, il faut s attendre à un net reflux, les embauches dans la finance chutant de façon spectaculaire. Recrutements. Lorsqu elles ont commencé à recruter sur le campus d unegrandebusinessschool,les entreprises ont tendance à perpétuer les liens ainsi créés avec l institution. La réussite des précédents recrutements est ainsi le premier critèrepourrecruterdesdiplômés de MBA, selon une enquête réalisée par Harris Interactive. Francophonie. L Essca lance ces jours-ciun «ExecutiveMBA» francophone, en partenariat avec l université de Sherbrooke, au Canada. Le cursus s étend sur vingt-deux mois.

5 Mon épanouissement professionnel, je le vis sereinement. 400 stages Etudiants. Séminaire d'intégration. Missions variées. Perspectives de mobilité. Formations personnalisées PwC vous accompagne chaque jour pour vous offrir le meilleur et vous permettre de vivre votre métier comme vous l entendez. Entrer dans notre réseau, c est s ouvrir de nouvelles perspectives au cœur du monde de l audit, du conseil et de l expertise comptable. Votre avenir a de beaux jours devant lui Postulez en ligne sous référence «Echos Sup/ ». Je veux. Je peux. Alix, consultante chez PwC Retrouvez nos engagements sur pwcrecrute.com

6 6 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES LES ECHOS MARDI 10 FÉVRIER 2009 INTERVIEW VALÉRIE GAUTHIER DIRECTEUR DÉLÉGUÉ DU MBA DU GROUPE HEC «L intérêt des candidats pour lesmbanesedémentpas» Malgrélacrise, les candidatssont toujours aussi nombreux à se tourner vers les MBA, observe Valérie Gauthier. Mais la progression de carrière attendue de ce programme doit être mesurée sur le long terme, estime-t-elle. La crise modifie-t-elle le comportement des candidatsà l égard des MBA? Sont-ils toujours aussi attirés par ces cursus? En période de crise, nombre de jeunes cadres sont tentés de prendredu reculparrapportàleur employeur.cela setraduit, dans le monde entier, par une augmentation sensible du nombre de candidatures aux tests comme le GMAT. De leur côté, les entreprises se montrent plus frileuses. Elles hésitentà financerdescursus «Un MBA n a de vraie valeur ajoutée que s il apporte un plus sur la dimension humaine» longsetonéreuxcomme les MBA. Depuis quelques années, ce sont surtout les MBA «full time» qui sont affectés. Mais les plus cotés tirent assez bien leur épingle du jeu. A HEC, le nombre de candidatures a augmenté 39 % pour la rentrée de septembre L an dernier, la progression était déjà de20 %. EnEurope, d autresprogrammes, comme ceux de l Iese ou de Cambridge, affichent aussi de très fortes progressions. En revanche, des MBA qui fonctionnent avec de petits effectifs sont à la peine. De même, ceux qui mettent fortement l accent sur la finance souffrent. Mais, dans l ensemble, il existe une grande incertitude. Et il n est pas dit que, si la crise se prolonge, cette progression va se poursuivre. Cette incertitude peut-elle vousinciter à lâcher du lest sur la sélection des candidats? Pas du tout. Nous sommesparmiles plus sélectifs en Europe. Nous ne prenons qu un candidatsur six, alors que la moyenne, pour les grands MBA européens, est de l ordre de 25 %. Il est de notre intérêt de sélectionner fortement. C est une des clefs de notre attractivité. Ce que beaucoup de candidats attendent d un MBA, avant même une formation, c est une progression de leur carrière. Avec la crise, cette perspective de progression n est-elle pas remise en cause? L évolution de carrière après le MBA est une réalité. Nous sommes là pour permettre à nos participants d accéder à des postes plus intéressants, et le plus souvent dans une logique de changement. Nous ne devons pas perdre de vue cette attente, d autant qu un MBA représente pour eux un investissement considérable. Mais cela ne doitpasdevenirunbuten soi. Etil ne faut pas raisonner à court terme. Le résultat est visible trois, quatreoucinq ansplustard. Selon «Business Week», à HEC, le retour sur investissement pour le MBA «fulltime»intervientaprès trois ou quatre années, ce qui nous met à la 8 e place mondiale, alors que les MBA américains, plus chers et plus longs, prennent plus de temps. Les projets de carrière de nos participants sontsuivisavec Il y a des projets dont on rêve. Avec les MS ESCP-EAP, on apprend à les construire. Journée Portes Ouvertes Samedi 14 mars 2009 Valérie Gauthier. le plus grand soin, examinés par des professionnels, des anciens, etc. Chacun d eux a accès à un coach professionnel. Nous leur accordons même des crédits académiques pour l accompagnement! En revanche, nous leur interdisons de rechercher un job sur le terrain pendant au moins les quatre premiers mois du MBA, car ilya9chancessur 10pourque leur projet évolue pendant le cursus. Un MBA a un impact psychologique considérable sur la manière dont on voit sa carrière. La plupart des MBA insistent, à côté de l enseignement du management proprement dit, sur le développement personnel, l élaboration du projet professionnel, le suivi individuel des participants... Le MBA d HEC s inscrit-il dans cette logique? Un MBA n a de vraie valeur ajoutée que s il apporte un «plus» sur la dimension humaine. L éducation est d abord un travail sur l humain. L «organisational behaviour» estunaspecttrèsimportant de notre MBA. C est ce qui permet l animation d équipe, la dynamique de groupe, le leadership... Des sujetscomme le leadership, la gestion des conflits ou la prisededécisionreprésententun tiers du cursus. Ils sont organisés enquatrepôles «longitudinaux», présents tout au long du programme : management d équipe, relations interpersonnelles, créativité, management positif. Tout le cursus est organisé pour travailler ces questions, y comprisla taille de la promotion, celle des sections et celledes «studygroups», quisont bien moindres qu ailleurs. Cela permet un meilleur apprentissage les uns des autres. Au total, sur 120 crédits que comporte le MBA, la partie «soft» en représente un tiers, dont 16 crédits dédiés à la préparation de la carrière. La qualité des prestations confort des locaux, équipement informatique, restauration, bibliothèque... est-elleunélément important dans les MBA? Le niveau des prestations augmente, c est un fait. En particulier aux Etats-Unis, où le comportement «consumériste» se développe fortement. En s inscrivant, les participants achètent un service, et ils en demandent un maximum.pour mapart,je pensequ un certain niveau de prestations est indispensable. De ce point de vue, nous avons sans doute un certain retard à combler. Mais cela ne doit pas masquer l essentiel, qui reste la qualité de la formation elle-même, et l implication des participants. C est cela qui fait qu ils seront gagnants à la sortie. PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-CLAUDE LEWANDOWSKI Jeunes diplômés, Jeunes managers, 15 Mastères Spécialisés pour choisir votre métier Les MS ESCP-EAP : 6 mois de cours intensifs, 4 à 6 mois de stage, une thèse professionnelle. Un parcours international : séminaire ou scolarité complète. Finance Finance (Paris, Londres, Madrid) Gestion de Patrimoine Management de la performance opérationnelle et fi nancière Audit & Conseil Management, Stratégie et Conseil Innover & Entreprendre Management de projets internationaux (Paris ou Madrid) Droit et management international (partenariat avec The City Law School, London) Management des hommes et des organisations (possibilité de double diplôme avec Cornell University, USA) Stratégie, Conseil et Organisation (possibilité de double diplôme avec Cornell University, USA) Stratégie et Pilotage des Opérations : achats, supply chain, qualité Marketing Marketing et Communication (Paris ou Madrid) Management médical Culture Management de l édition en partenariat avec l ASFORED Management des médias Management des biens et activités culturels en partenariat avec l Université Ca Foscari Venise (double diplôme : MS ESCP-EAP ; Master di II livello, Univ Ca Foscari) Contact : Informations et candidatures : DR La tyrannie des classements Pour s informer sur les MBA et faire leur choix, recruteurs etcandidats utilisent largement les classements. Mais ces outils sont àmanieravecprudence. Ils sont à la fois le meilleur et le pire des instruments : les classements de business schools et de programmes MBA, publiés notamment par la presse anglo-saxonne. Lemeilleur, parcequ ils contribuent à informer les candidats et les recruteurs, et les aidentàchoisirdans la massedes programmes proposés en Europe et dans le mondeentier. Et qu ils réunissent une quantité imposante de données éparses. Le pire, aussi. Car les classements font passer pour vérité objective ce qui n est, au fond, que largement subjectif le choix des critères et leur pondération y jouent un rôle primordial. Beaucoup d entre eux ont ainsi tendance à privilégier les critères liés au «différentiel» de rémunération que procure le MBA. Au point que certaines business schools en viennent à modifier TÉMOIN QUENTIN SEEMULLER HEI 2004 Un ingénieur sur les bancs d Harvard Depuis six mois, Quentin Seemuller, ingénieur diplômé d HEI (2004), est l un des dix Français inscrits au MBA d Harvard. «Dès le lycée, je pensais faire unmba. Histoire d avoir plus d une corde à mon arc.» Après trois ans comme chef d atelier chez Renault, il décide de réaliser son rêve, et postule à l Insead et à Harvard, où il est admis. Un cursus en deux ans qu il n hésite pas à financer sur ses deniers, malgré un coût total de l ordre de euros. L occasion pour lui de constater que la fameuse «méthode des cas» reste le fondement de la pédagogie de Harvard. Chaque jour, les participants traitent deux ou trois cas. Le sujetestpréparéle soir, puis discuté le lendemain matin de bonne heure, en équipes de six, avant d être examiné en cours, sous la conduite du prof. «Ce sont des échanges très animés et riches, observe Quentin Seemuller. Chacun apporte son éclairage.» leur stratégie pour s adapter aux «exigences» des classements enrecrutantdans des paysàbas salaires,notamment. «Ala limite, ilsuffitpourbienfigurer derecruter des participants dans les pays à faible coûtde main-d œuvre, et de lesplacerdansdescabinetsde conseil ou des banques d affaires», note un responsable d unegrandebusiness school. Les classements sont aussi terriblement réducteurs : peut-on vraiment classer les business schools comme de simples équipes de foot? Enfin, on ne compte plus leurs dérives et leurs erreurs (méthodologiques, factuelles ). Bref, leurs résultats sont pour le moins discutables, et leur influence peut-être excessive. Pour ne prendre qu un exemple, le dernier palmarès du «Financial Times» classe en Europe 30MBA. Dont 18 britanniques Faut-il pour autant se détourner des classements? Sans doute pas. Mais il faut à coup sûr les considérer avec beaucoup de prudence. Et surtout, ne pas se contenter d un seul. «Les salaires des MBA devraient baisser» Le marché des MBA est étroitement corrélé à l évolution du PIB, souligne Nunzio Quacquarelli, le patron de QS TopMBA. Comment va évoluer le marché de l emploi des diplômés MBA dans le monde? «Aux Etats- Unis, le scénario sera le même qu en Europe, avec une réduction sensible des embauches, surtout dans la finance, estime Nunzio Quacquarelli, patron de QS TopMBA (1) et spécialiste du sujet. En Asie, la situation semble plus favorable : les MBA suscitent un engouement croissant et la croissance des économies indienne et chinoise devrait soutenir le marché. En Inde, nombre de diplômés des MBA pourraient revenir travailler au pays, au fur et à mesure que l emploi va décliner dans le reste du monde.» Concernant le contenu des programmes MBA, Nunzio Quacquarelli note que les business schools développent de plus en plus d enseignements consacrés à la responsabilité sociale des entreprises. Quant aux salaires des titulaires d un MBA, «ilsont toujours été étroitement corrélés à la croissance du PIB», rappelle Nunzio Quacquarelli. Selon lui, ils devraient donc baisser en Les secteurs qui offrent traditionnellement les plus fortes rémunérations (la finance, le conseil) vont recruter moins de diplômés MBA. Ceux-ci vontdonc se tourner davantage vers des firmes industrielles, qui paient moins. Et de façon générale, estime le patron de QS, les employeurs seront en mesure de limiter les salaires. Dans la finance, en revanche, il n envisage pas de forte baisse : «Les recruteurs vont continuer à vouloir les meilleurs diplômés des MBA. Et donc à leur offrir les meilleurs salaires.» L. G. (1) QS organise cette année la 15 e édition de son World MBA Tour, qui permet à quelque 360 des meilleures business schools internationales de se présenter dans une quarantaine de pays. L étape française aura lieu le 7 mars, à Paris (Méridien Etoile). Rens. : Pas de cours magistraux, mais des jeux d entreprise, organisés sur trois jours, qui permettent de faire la synthèse. Quant aux enseignants, certains sont «exceptionnels», selon lui, d autres moins brillants «mais toujours d un très bon niveau». «On nous demande régulièrement notre feedback. Il y a une volonté constante d améliorer le programme.» Quant aux moyens, ils sont quasiment illimités. De quoi étudier sans perte de temps. L expérience d Harvard, c est aussi la vie au sein d un groupe international même si les Américains forment les deux tiers de l effectif. Le campus réunit des gens de tous profils, «très cultivés et ouverts», et avec un très grand respect des différentes cultures. Commele remarque Quentin Seemuller : «C est une sorte de bulle privilégiée, un peu à l écart de la vraie vie.»

7 LES ECHOS MARDI10FÉVRIER2009 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Un programme à géométrie variable La famille des MBA ne cesse de s étoffer. Elle compte maintenant une bonne demi-douzaine de types de programmes. Entre lesquels candidats et recruteurs ont parfois du mal à choisir. Les MBA «part time» débarquent en Europe Déjà bien fournie, la famille des MBA est en train d accueillir une nouvelle catégorie de programmes : les MBA «part time». Ils sont proposés soit avec des cours le soir et le week-end, soit sous forme de séminaires «bloqués» sur des périodes d une à deux semaines, ou encore en combinant les deux formules. Ils s adressent àdescandidatsquiont entre25et35ans,désireuxd évoluer dansleur carrière,mais qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas quitter leur employeur pendant plusieurs mois. Pour le salarié, l avantage est évident : il conserve sa rémunération. Deson côté,l entrepriseévite de se priver d un collaborateur et de perturber son organisation. «Cette nouvelle catégorie répond vraiment à un besoin, estime Valérie Gauthier, directeur délégué du MBA d HEC. Elle dispose d un fort potentiel.» Aussi l école a-t-elle décidé de se lancer : après un premier test en septembre dernier, HEC met sur le marché son «parttimemba»àcompterde ce mois. Le cursus s étend sur 24 mois au moins au lieu de 16 mois pour le «full time» traditionnel. Il fonctionne de façon modulaire, avec 800 heures de Qu est-ce, aujuste, qu unmba? La question se pose, au vu de la grande diversitédes programmes que ces trois lettres peuvent recouvrir. D un pays à l autre, d une institution à une autre, et parfois à l intérieur même de la même école, les cursus MBA, leur durée, le contenu de la formation, l âge et le niveau des participants diffèrent largement. Bref, le Master of Business Administration est loin d offrir un visage unique. On distingue aujourd hui une bonne demi-douzaine de types de MBA, chacun d eux visant à répondre à des besoins et à des logiques marketing spécifiques. x Le MBA «full time», le modèle d origine, le plus répandu dans le monde. Sa durée varie de 9 à 20 mois en Europe (19 mois à l Iese, 11mois àl IMDLausanne, 10àl Insead,16àHEC);elle tourne autour de 24 mois aux Etats-Unis. Public cible : les jeunescadresde25à35ansenviron. x L Executive MBA, destiné à des cadres qui possèdent une solide expérience professionnelle et qui visentun poste de direction générale. Les Emba fonctionnent en «parttime» :lescoursontlieu soit le week-end et parfois le soir, soit sousforme de séminairesbloqués environ une fois par mois, toutes les combinaisons étant cours. Quant au public cible, il inclut l Europedu Nord, le Benelux, la Grande-Bretagne... Un marché prometteur Pour l heure, en Europe, le marché est encore neuf. Parmi les grandes «business schools», seules Manchester University et l Esade de Barcelone en proposent un. Aux Etats-Unis, en revanche, les MBA «part time» connaissentunetrès forteprogression. Onévalueà60 % letaux des participants dans les «parttime», contre 30 % pour les «full time» et 10 % dans les Emba. A New York SternUniversity, oncompte 1.900inscritsen «parttime» pour 400 en «full time». Idem à Ucla, où le MBA «part time» accueille 900 participants, contre 350 pour le modèle traditionnel. «Business Week» a même établiunpremier classement de ces nouveaux MBA, enjanvier 2008 c est celui d Ucla qui est arrivé premier. «En un sens,cette nouvelle catégorie de MBA peut être une réponse à la crise, assure Valérie Gauthier. Beaucoup de jeunes cadres hésitent à quitter leur emploi, ne serait-ce que pour des raisonsfinancières. En outre, le retour sur investissement est plus rapide avec un MBA part time.» Sans compter qu il est plus facile de faire financer le cursus par son employeur... possibles entre ces deux formules. Les participants conservent ainsi leur activité professionnelle. C est ce modèle qui connaît la plus forte croissance en Europe. x Le Global MBA est, en quelque sorte, une variante du format précédent. Il s agit d un programme Executive, mais dont le cursus privilégie une vision mondialisée des affaires et s organise sur deux ou trois continents, sous forme de périodes bloquées. Les Global MBA sont destinés à des managers internationaux expérimentés. Ils sont en général pilotés en commun par plusieurs institutions. Exemple, le Trium MBA, qui associe HEC, New York University Stern et la London School of Economics. Les universités s y mettent L offredembas étoffedansles universités en particulier dans les IAE. Une façon pour elles d améliorer leur visibilité. Et de concurrencer les grandes écoles. HEC, après Manchester University et l Esade, lance ces jours-ci ce nouveau type de MBA sur le Vieux Continent. Paris-IX-Dauphine a très tôt misé sur les programmes MBA. Longtemps, les grandes écoles ont exercé un quasi-monopole sur les MBA. Les universités, de leur côté, étaient quasiment absentes du marché. A quelques exceptions près : Paris-IX-Dauphine, les IAE d Aixen-Provence et de Paris ont très tôt misé sur ces programmes. Aujourd hui, changementde cap. Conscientesdel intérêtdesmbaen termes de visibilité, notamment à l international, les universités s y intéressentde plusen plusetdéveloppent leur offre. «Nous n avons pas de raison de déserter ce type de programme d excellence», constate Louis Vogel, président de l universitéde Paris-Panthéon-Assas. D autant que les MBA peuvent aussi leur procurer de nouvelles ressources financières. Avec l autonomie, le mouvement devrait s étendre.reste que les universités arrivent sur un marché déjà bien encombré... Les nouveaux entrants auront sans doute du mal à s imposer. Logiquement, ce sontlesiae (1) qui sontlesplusenpointe.quelquesunsont constituéde véritablesportefeuilles de MBA. L IAE d Aix en propose quatre : un Executive MBA, deux MBA spécialisés (change et innovation, et management de la sécurité des systèmes d information), ainsi qu un Euro MBA à distance, avec six écoles européennes, dont Audencia. L IAE Paris-Panthéon-Sorbonne aligne également quatre programmes de ce type : un MAE- MBA, un Global Partners MBA, dispensé en anglais et dans quatre pays (Chine, Etats-Unis, Brésil, France), uninternational Part Time MBA, en anglais, auxquels s ajoute une participation au MBA Dauphine-Sorbonne pour Renault. Les IAE de Lyon, Nice et Grenoble sont engagés dans la même démarche, avec des programmes ouverts sur l international. Une gamme complète Quant à Paris-IX-Dauphine, elle s est dotée d une gamme de MBA susceptible de répondre à des besoins variés. Son programme phare est l Executive MBA, en collaboration avec l Uqam (2). S y ajoutent deux cursus spécialisés (MBA gouvernanceetcontrôle,mbamanagement des RH) ainsi qu une série de MBAinternationaux,enpartenariat avec l IAE de Paris-Panthéon-Sorbonne,dansdifférentspays(Algérie, DR x Le Junior MBA, programme«fulltime»quirecrute principalement des jeunes cadres sans expérience professionnelle, en général après des études brillantes. Cette catégorie est très peu présente en Europe. x Le MBA «part time». Assez répandu aux Etats-Unis, il était jusqu alors quasiment absent en Europe. Mais plusieurs institutions (dont HEC) se lancent sur le créneau (voir ci-dessous). x le MBAsectoriel (ou spécialisé), qui se concentre en général sur un secteur d activité : Luxury Brand Managementou Agri-food Management à l Essec, Aerospace MBA à l ESC de Toulouse, Wine MBA à Bordeaux EM... Toutefois, son approche des diffé- Egypte,Liban, Maroc,océan Indien, Sénégal,Tunisie...). Et aussi le MBA pour Renault. D autres universités se sont lancées plus récemment. C est le cas du Celsa (Paris-IV-Sorbonne), avec un Executive MBAmanagement,communications et sociétés. Autre création récente, le MBA droit des affaires et management-gestion, montéparl Ecolededroitetmanagement de Paris,émanation de l université Paris-Panthéon-Assas, avec lesoutien d une trentainedegrands groupes. Une version Executive est en gestation. Sans oublier l EM Strasbourg (de l université destrasbourg), qui lance un Emba développement durable et responsabilité sociale des organisations. Pour leurs MBA, les universités pratiquent en général des tarifs nettement plus élevés que pour leurs autres cursus même s ils demeurent bien inférieurs à ceux des grandes «business schools». Compter le plus souvent entre et euros. Un cas à part : le nouveau MBA droit des affaires est offert à euros. (1) Instituts d administration des entreprises. (2) Université du Québec àmontréal. MSc - MS Executive MBA de l Ecole de Management de Normandie Faites le choix d une filière d avenir MSc * Enseignement 100% en anglais. Cross Cultural Marketing and Negotiation* International Events Management * Supply Chain and Logistics Management * Tourism and Leisure Management * MASTÈRES SPÉCIALISÉS rentes fonctions de l entreprise demeure généraliste. x Le MBA à distance, qui utilise les TIC. Exemple type, l Euro-MBA, proposé par l IAE d Aix et Audencia, avec plusieurs autres institutions européennes. x Le MBA «corporate», enfin, qui est conçu pour répondre aux besoins spécifiques de certaines entreprises, et réservé en général à leurs collaborateurs. Renault a ainsi créé son cursus avec Paris-Dauphine.Le MBAde l Ecole des ponts, l EM de Lyon ou Audencia Nantes ont également développé ce type de MBA «sur mesure» pour des sociétés. x Restelecasdel Essec:le groupe a choisi depuisune dizaine d années de faire de son cursus Entrepreneurs Finance de Groupes Internationaux Management des Compétences et Gestion des Ressources Humaines Management du Développement Territorial Management Logistique Internationale et Humanitaire Prévention des Risques et Fiabilité des Organisations EXECUTIVE MBA Manager par le projet grande école un MBA. Une initiativequel écolejustifie par l allongement de la duréedeson cursus, par la durée d expérience professionnelledes élèves (de l ordrede 18 mois) et par le recours à une pédagogie spécifique. L Essec souligne aussi le rajeunissement progressifdesmba dansles «business schools» américaines, tout en réfutant le terme de Junior MBA pour son programme. A ce jour, la démarche de l Essec demeure un cas isolé. Elle est contestée par nombre de «business schools». Fin 2007, le «Wall Street Journal» classait cependant l Essec MBA au 7 e rang mondial des MBA préférés des DRH. Mais l Essec MBA ne figure pas dans d autres classements comme celui du «Financial Times». Alaconquêtede nouveaux territoires Crise ou pas crise, le MBA ne cesse de conquérir de nouveaux pays. En Asie, notamment, mais aussi en Amérique latine ou en Europe de l Est. Si le marché des programmes MBA semble connaître un certain tassement en Europe surtout pour les cursus «full time», tel n est pas le cas à l échelle de la planète.aucontraire : lembane cesse de conquérir de nouveaux pays et de nouvelles zones du monde. Un peu partout, les jeunes professionnels rêvent d acquérir ce parchemin, synonyme d ouverture internationale et de progression de carrière spectaculaire. Ce nouveau souffle du MBA concerne en particulier les pays émergents. Première zone concernée, l Asie. Plusieurs MBA chinois, à commencer par ceux de la Ceibs (1) ou de Hong Kong University, figurent désormais en bonne place dans les classements publiés par la presse. Même s ils peinent encore à convaincre les candidatsoccidentaux. En Inde ou à Singapour, des MBA commencent à s imposer. L Essec et l Inseadsontd ailleurs présentsà Singapour. Même tendance en Amérique latine : au Brésil, au Mexique, des MBA commencent à se tailler une place ausoleil. En Russie, la Skolkovo Schoolof Business,soutenue par Poutine et plusieurs milliardaires russes, vient d accueillir ses premiers participants. Même l Allemagne, où le système universitaire domine, se met à l heure des MBA. L ESMT (2) de Berlin s appuie sur un groupe de 25 entreprises partenaires. Après son programme «full time», elle s apprête à lancer un cursus Executive. L Essec collabore avec l université de Mannheim pour un Executive MBA. D autres se lancent. Bref, plus que jamais, le MBA confirme et amplifie son statut de diplôme «planétaire». Celui que lorgnent recruteurs et jeunes managers. Même si la qualité est très inégale, même si les trois lettres «MBA»recouvrentdesréalitéstrès différentesd uneinstitutionàl autre. Etcettetendanceapeudechances d être remise en cause par la crise. M. P. (1) China European International Business School. (2) European School of Management and Technology. * CAEN Tél. : LE HAVRE Tél. : Membre du Chapitre des Ecoles de Management de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) Eligible aux accréditations EQUIS et AACSB * s ouvrir aux mondes de demain - B.D.S.A. Le Havre / Crédit photographique : guyisaac.com 7

8 8 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES LES ECHOS MARDI 10 FÉVRIER 2009 Les mastères, tremplins pour l emploi Avec les mastères spécialisés, les grandesécolesentendentproposer des programmes «deniche», qui «collent» aux besoins des entreprises. Dans l ensemble, les débouchés sont au rendez-vous. Créés en 1986 par les grandes écoles, les mastères spécialisés (MS) affichent un «profil» et un usage bien différents de celui des MBA. D abord parce que, commeleurnoml indique,il s agit de programmes pointus, alors que le MBAestun cursus généraliste. Autrement dit, leur vocation est double : il s agit d apporter aux participants un approfondissement, une expertise dans un domainequiestdéjàleleur.ouau contrairedeleurpermettred acquérirunedeuxièmecompétence. Un médecin, par exemple, pourra,auchoix,aborder unespécialité liée à la biologie ou s ouvrir au management et au marketing. «Dans les deux cas, le mastère renforce et accroît l employabilité», souligne Eric Parlebas, directeur de l Efrei et responsable de la commission mastères à la Conférence des grandes écoles. «Nous accueillons beaucoup de personnes qui travaillent dans le domaine médical ou les biosciences, et s inscrivent en MSpour se familiariser avec le monde de l entreprise», indique Pascale Martin Saint-Etienne, directeur des mastères de l ESCP-EAP. Avec quelque 490 places pour 15 mastères «temps plein», l ESCP-EAP est l une des écoles, avec Sup de Co Toulouse et l Essec, qui en alignent le plus grand nombre. Ensuite, force est de reconnaître que ces programmes n ont pas la visibilité internationale du MBA.Mêmesi, dans cedomaine, degrosprogrèsontété accomplis. «De plus enplusdemsaccueillent des étudiants étrangers, observe Eric Parlebas. Beaucoup sont également montés en partenariat avec desinstitutionsétrangères,oudélocalisés hors de l Hexagone.» L ESCP-EAP propose ainsi un Partenariats. Un mastère spécialiségratuit, ou presque? Cen est ni un canular ni le gros lot d une quelconquetombola.heureux étudiants desmastèresdesminesparistech... Dans la majorité des cas (neuf MS «plein temps» sur douze), ils n ont pas à acquitter lesfraisdescolarité, detutoratetd encadrementscientifique des centres de recherche. Les entreprises partenaires de l école, comme Total,Areva, BNPParibas ou MSendroit etmanagementinternational avec la City Law School. L Enac et l Ensica exportent leur savoir-faire en Chine, via les mastères. Ces partenariats permettent d élargir lerecrutementà des étudiants d autres pays. La notoriété des mastères a ainsi franchi les frontières de l Hexagone. Autre particularité, ces programmes sont montés en liaison Aux Mines ParisTech, des MS quasiment gratuits EDF, acceptent de prendre en charge la totalité de ces frais en espérant bien, par la suite, recruter des diplômés, ou au moins doper leur image sur le campus. Un «cadeau» quireprésentetoutdemême quelque euros, en moyenne, par étudiant. Chacun d eux ne paie ainsiquelesdroitsd inscriptionà l école, soit 300 euros par an.mieux encore : la plupart perçoivent une rémunération compriseentre6.000 étroiteavec lesentreprises, surdes thématiques qui les concernentet pour lesquelles elles affichent des besoins réels de compétences. Le stage professionnel, partie intégrante du cursus, permet aux étudiantsd entreren contact avec des responsables d entreprise et de décrocher ainsi un premier poste. Un reflet des tendances Cette question des débouchés est évidemment prioritaire pour les écoles. «Par définition, un mastère est conçu pour répondre à un besoin du marché, note Denis Beautier, responsable des formations entreprises à l Isep. S il est bien monté, pertinent et innovant, le MS est à coup sûr un accélérateur de carrière. Il forme des gens opérationnels tout de suite. En temps de crise, c est un atout important.» Même s ils ne peuvent garantir un job à la sortie, les mastères sont ainsi de remarquables tremplins pour l emploi. Aux Mines Paris- Tech, 89 % des diplômés sont en D autres outils pour se former A côté des incontournables MBA et mastères, il existe désormais une multitude de programmes qui permettent de reprendre ou de prolonger ses études. Il n y a pas que les MBA ou les mastères : pourquidésirecompléter son bagage et arriver mieux armé sur le marché de l emploi, de multiples programmes sont accessibles. L éventail des formations «post-diplôme» n a, en réalité, jamais été aussi large. Premièrepossibilité,lesmasters des universités. Avec le LMD, ils entrent désormais dans l ère de la Les mastères spécialisés en chiffres ( ) Nombre de mastères spécialisés é Ecoles d ingénieurs Ecoles de gestion Autres écoles Total général Source : CGE Accrédités/ Ouverts concurrence internationale : en théorie, rien n interdit à un étudiant d aller effectuer un master en Grande-Bretagne ou en Italie. Peu à peu, un marché internationaldes mastersdevrait voirle jour. A Paris, l université Pierre-et-Marie-Curie aligneainsi 72 spécialisations en master 2 des mathématiques à la biologie. Au total, cela représente environ diplômés cette année. «Certains étudiants viennent chercher une spécialisation qu ils ne trouvent pas ailleurs notamment dans les écoles d ingénieurs», constate Patrick Porcheron, vice-président en Effectifs Sans expérience + exp. < à 3 ans Avec expérience > à 3 ans Total charge des formations à l UPMC. Les universités ne sont d ailleurs pas les seules à proposer ce type de programmes. Un certain nombre d écoles publiques et privées s y mettent aussi. L Enac (1) en présente deux à son catalogue, à vocation internationale, à côté de ses 6 MS. Le Celsa (Paris Sorbonne) et l ENA viennent de s associer pour créer un master en «communication des institutions publiques». Dauphine collabore avec Demos sur un master 2 logistique «management et économie des réseaux», enformationcontinue.al IAEde Caen, on trouve des masters professionnels en e-learning, accessibles à distance, qui connaissent un vif succès. Quant à l Istituto Marangoni, spécialiste de la mode, du luxe et du design et présent désormais à Milan, Paris et Londres, il lance cette année 4 masters, en partenariat avec l université d Angers. Descursusdanstouslesformats Autretypedeprogrammes,les DU (diplômes d université) : ils traitent de sujets pointus, sur lesquels l institution dispose d une expertise. Exemples, le DU dédié Le boom des Executive MS Une trentaine. C est une des tendances fortes du marché : de plus en plus de mastères sont proposés en«parttime»,pourdescadres désireux de conserver leur activité professionnelle un public souvent un peu plus âgé que pour les MS «plein temps». Certes, on ne et euros sur l année, au titre de leur mission professionnelle. Au total, une centaine d élèves bénéficientcetteannéedecedispositif. Parmi ceux-ci, une quinzaine d étudiants chinois de deux mastères dédiés au management de l énergie et de l environnement, montés en partenariat avec l Insa Lyon. Ils bénéficient en outre de Bourses accordées par le gouvernement français, et peuvent ainsi financerlesfraisd accueilet d hébergement en France, ainsi que leurs billets d avion. En revanche, trois autres mastères «plein temps» de l école sont payants. Si quelques écoles financent ainsi, via les contributions des entreprises, certaines formations, aucune, à notre connaissance, ne va aussi loin. Il est vrai que les Mines disposent d un réseau de partenaires industriels incomparable... à la culture des affaires en Chine, monté par l UT Compiègne, ou le nouveau DU «finance islamique» de l EM Strasbourg. L architecture de ces programmes est souvent plus souple que celle d un mastère. Les frais de scolarité, aussi, bien souvent : l université peut pratiquer des tarifs nettement plus élevés que pour un master. Il existe aussi des cursus plus courts, comme le Badge (2), qui comprend 250 heures d enseignement, sur une période de sept semaines à vingt-quatre mois. Sans compter que les nouvelles dénombre encore qu une trentaine de ces programmes, sur un totalde344en activité. Mais c est aujourd hui la catégorie de mastères qui affiche la plus rapide progression. Certains de ces EMS sont d ailleurs des duplications de MS «fulltime». poste en moins de quatre mois. Pour parvenir à ce résultat, l école mise sur sa proximité traditionnelle avec les industriels. «Nous dialoguons avec eux, ils nous informent de l évolution de leurs besoins, expose Stéphanie de Cacqueray, chargée des formations spécialisées. Des experts d entreprise interviennent aussi dans les cours. Cela permet dedispenser un enseignementtrès concret. Et, bien souvent, de débroussailler" un sujet.» «Les responsables des mastères s appuient sur des comités scientifiques composés de professionnels, qui chaque année modifient le contenu pédagogique en mettant l accent sur lesbesoins qu ils détectent, précise de son côté Franck Moreau,directeuracadémiquedu Ceram. Cela garantit au programme de coller en permanence avec la réalité des entreprises.» «Nous n hésitons pas à fermer unprogramme ouàle faire évoluer très vite s ilne répond plus vraimentàlademande»,confirme Pascale Martin Saint-Etienne. Autre conséquence de la coopération avec les entreprises, les quelque 344 mastères ouverts cette année constituent un bon miroir des thèmes porteurs du moment. «Les MSsuivent les évolutions sociétales et parfois les devancent», note Eric Parlebas. Les grandes écoles s efforcenten effet d occuper au plus vite les thématiques les plus prometteuses en termes d emploi, même s il ne s agit que de niches. L environnement, l énergie, le climat figurent ainsi parmi les sujets qui montent. «Nous essayons d épouser les tendances du marché, mais sans céder aux effets de mode», nuance-t-on àl ESCP-EAP. modalités de la formation professionnelle (DIF, contrat de professionnalisation, VAE ) ouvrent de nouvelles opportunités pour les salariés de se former. «Cesdifférents outils devraient se développer. Mais, pour l heure, ils sont encorepeuutilisés, observe Patrick Porcheron. Le blocage, en tout cas, n est pas d ordre financier : chez nous, la scolarité coûte seulement 400 euros par an.» (1) Ecole nationale de l aviation civile. (2) Bilan d aptitude délivré par les grandes écoles. Les IAE, pour découvrir l entreprise Titulaires d un M1, d un Master, d un Bac+2 avec 3 ans d expérience professionnelle l École supérieure de commerce de Brest vous propose 7 MASTÈRES SPÉCIALISÉS, MSc ET 3 E CYCLES : Management des activités logistiques Gestion de patrimoine et finance de marché Contrôle de gestion et pilotage de la performance Entreprendre, créer, reprendre MSc in international trade & food products marketing MSc in international business MBA in strategic leadership & international management Formation initiale ou continue. VAE possible. Cours en alternance école/entreprise (notamment contrat de professionnalisation). L école supérieure de commerce Bretagne Brest est un établissement de la chambre de commerce et d industrie de Brest > ESC BRETAGNE BREST 2 avenue de Provence NOS EXPERTISES AU SERVICE DE VOTRE RÉUSSITE CONCEPTION : CLAUDIE FONTENOY - PHOTO : SIMON COHEN Biologiste, juriste, médecin Nombreux sont les professionnels qui ignorent à peu près tout de la gestion d une entreprise. Les IAE leur permettent de combler cette lacune pour un coût limité. Tout le monde ne peut s offrir ou faire financer par son entreprise un MBA à Harvard, à l Insead ou à HEC. Aussi peut-il être intéressant desetournervers d autres cursus, certes moins prestigieux,mais nondénués d intérêt. Comme les masters administration des entreprises (MAE), proposés par les 31 instituts d administration des entreprises (IAE). Outre leur coût plus accessible (entre et euros), les MAE présentent un atout de taille : ils permettent à des candidats n ayant aucune compétence en gestion, et qui connaissent très peule monde del entreprise,d acquérir une formation large. Le cursus couvre en effet la plupart des domaines du management : comptabilité, finance, droit des affaires, RH, marketing, contrôle de gestion «On peut ainsi acquérir une vision globale de l entreprise, de la production à la comptabilité», indique Pascale Burban, responsable formation continue à l IGR-IAE de Rennes. Et se doter d une double compétence fort appréciée sur le marché de l emploi. Une solution intéressante aussi pour des candidats dont le dossier aurait du mal à être retenu pour le MBA d une école de premier plan. Tout en anglais Le cursus MAE s appuie sur des études de cas concrets, en petits groupes. Certains IAE, comme celui d Aix-en-Provence, proposentégalement des MBA entièrement en anglais (MBA «change and innovation» et «executive MBA», avec Arts et Métiers ParisTech, Télécom &Management et l Institut de gestion sociale). L IAE d Aix propose aussi deux masters en management général, accessibles après trois ans d expérience professionnelle, et dont certains cours sont communs aux MBA. Cette ouverture internationale se retrouve à l IAE de Paris, dont le MAE forme chaque année 400 participants. L IAE de Rennes, de son côté, propose à ceux qui sontpeu familiarisésavec l entreprise d effectuer un stage de plusieurs mois. Seul inconvénient, ce MAE ne comporte, lui, aucun enseignement en anglais. Siles deux tiersdespromotions sont composées d ingénieurs, on y trouve aussi des médecins, des pharmaciens, des biologistes, des juristes, des littéraires Ainsi, dernièrement, un médecin, chef d un centre hospitalier, a suivi le MAE d Aix pour apprendre à mieux gérer sastructure. «J avais besoin de connaissances managériales, comptables et commerciales», explique Marie-Laure, une pharmacienne de quarantetrois ans, qui vient de terminer son MAE à l IAE de Rennes. Pendant neuf mois, ses semaines étaient découpées entre deux jours de cours, les vendredis et samedis, et quatre jours de stage, du lundi au jeudi. Elle souhaite désormais travailler comme consultante et aider les pharmaciens à s adapter aux changements dans le domaine du médicament. Quant à Armelle, qui, après un doctorat en immunologie, a été embauchée àl Insermil yasixans, elle ne regrette pas non plus les neufmois passés à l IAE deparis. Ilsluiontpermisd accéderàdes responsabilités plus larges, à un poste d organisation de la recherche. Selon l IAE de Paris, aprèsleurmae,41%desdiplômés voient leur salaire augmenter, environ 45 % changent de poste et 23 % d entreprise. C. M.

9 Publi-Rédactionnel UNSW, la première université internationale d Australie, vous offre votre «passeport pour le monde» Sur son campus de 38 hectares à Sydney, à 15 minutes du centre des affaires, l université de Nouvelles-Galle Sud (UNSW) accueille étudiants dont internationaux venus de 120 pays. UNSW se classe parmi les premières universités dans le monde dans une très vaste gamme de disciplines dont le droit international, le commerce, l économie, la finance, MBA la N 1 gestion en Australie ( et 39ème mondial), la diplomatie et les relations internationales, la communication et les médias, les sciences appliquées, les sciences de l ingénieur, l architecture et l urbanisme, le développement durable et les énergies renouv Les diplômes de UNSW vont de la licence au doctorat. Ils sont reconnus au plan international et en France p universités et les employeurs. Les diplômés de UNSW bénéficient des meilleurs salaires de départ en Austral réseau international d anciens très puissant. Quelques autres privilèges des étudiants à UNSW : A 15 minutes des célèbres plages de Coogee et de Bondi; Des programmes du plus haut niveau, reconnus au plan international par les universités et les employeurs; De superbes équipements sportifs dans toutes les disciplines; Une vie universitaire très riche, stimulante et heureuse. ème Nous vous invitons à rencontrer des professeurs et représentants de UNSW pour la 4 édition du «Forum des Etudes Supérieures en Australie» qui se tiendra à Paris le 21 mars prochain. Pour recevoir une invitation, un dossier de candidature ou prendre RDV avec un conseiller, Contactez-nous dès maintenant au ou par ou par courrier : Australie Mag, 16 rue Charlemagne, Paris. Numero CRICOS 00098G

10 10 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES LES ECHOS MARDI 10 FÉVRIER 2009 Un cursus payé par l employeur : séduisant... mais pas si fréquent Certainesfirmesacceptentdefinancer entotalitéouenpartie lesfraisdescolaritéd un MBAou d un master spécialisé. Mais la pratique est le plus souvent réservée aux dirigeants ou aux hauts potentiels. Près de dollars de frais d inscription, ainsi qu une prime destinée à couvrir ses dépenses quotidiennes courantes (nourriture,logement ) :tel estlemontant de l aide accordée par le Boston Consulting Group (BCG) à Julien Dangles, chef de projet au bureau de Chicago. De quoi permettre au jeune consultant d effectuer, en juin 2007, un MBAtousfraispayésàlaprestigieuse université de Kellogg, à Chicago. «J aurais pu financer moi-même cette formation, mais l aide du BCG constitue un avantage indéniable», reconnaît-il. Plus que de la chance, Julien Dangles a, aux yeux de son employeur, du potentiel. «En général, les entreprises n acceptent de financer ce type de formation que pour des cadres amenés à prendre des fonctions de dirigeant ou aux hauts potentiels», souligne Alan Jenkins, responsable de l «executive MBA» proposé conjointement par l Essec et Mannheim un programme où le tiers des participants bénéficient d un financement à 100 %, soit euros, par leuremployeur. Au BCG, seuls quatre à cinq collaborateurs chaque année parviennent à faire financer leur MBA. Dans des grands groupes comme Total ou Veolia, ce chiffre se monte à moins d une dizaine. Le plus souvent, les employeurs se montrent davantage enclins à financer des formations moins «généralistes» qu un MBA, et plus directement liées à leur cœur de métier. Ainsi, Total paie chaque année un master professionnel à l IFP (Institut Français du Pétrole) à une centaine de jeunes diplômés à potentiel, tous sortis des meilleures écoles. Au programme : des cours techniques sur l ingénierie pétrolière, le développement et l exploitation des gisements... «Ce master coûte environ euros, scolarité et logement compris. C est un investissement significatif pour le groupe», relève Antonin Fotso, directeur formation, éducation et universités du pétrolier. Même politique chez Veolia, L insertion facilitée. AGrenoble EM, on a adopté une approche nouvellepourlesmastèresspécialisés. «Les sept MS full time que nous proposons sont désormais conçus comme des cursus d insertion professionnelle de haut niveau, en alternance»,explique Pascal Lefort, directeur des formations complémentaires. Un dispositif que l école aexpérimenté d abord avecson MS «biotechnologies», avant de l étendre à l ensemble de ses mastères. Concrètement, chaque participant qui offre à quelque 70 salariés un master professionnelenmanagement et ingénierie des services à l environnement. Là encore, le dispositif est réservé à des jeunes diplômés à haut potentiel ou à des cadres patrons d une «business unit». Une vingtaine de cadres peuvent en outre suivre à l Essec le mastère spécialisé management des villes et des territoires. Les frais de scolarité sont pris en charge à 100 % par le groupe. «Le contenu de ce programme est directement lié à nos activités, indique Bernard Masingue, directeur de la formation corporatedeveolia.mais il permet également aux collaborateurs d étoffer leur bagage et de développer leur employabilité. C est unélément de poids à rajouter sur un CV.» Négocier avec son employeur Autre formule largement répandue : l entreprise ne finance qu une partie plus ou moins Unepremièreexpérienceenalternance signe un «contrat de professionnalisation» avecuneentreprise, avant de suivre son cursus en alternance. A la sortie, il dispose d une première expérience professionnelle, quilui permet deseprésenter sur le marchécommeun «jeune manager confirmé». Le MS apparaît ainsi non pas comme une année de formation en plus, mais comme un véritable premier emploi. De quoi raccourcir sensiblement le délai de recherche. «Les deux tiers de nos diplômés obtiennent un job dans les trois mois après leur sortie.parmieux, la moitié sont embauchés avant la fin du cursus, souvent dans le prolongement de leur stage», souligne Pascal Lefort. Autre avantage pour l étudiant : c est l employeur qui supporte les coûts pédagogiques. Ainsi conçu, le MS devient de fait une réponse économique à la crise. Restetoutdemêmeunprérequis indispensable : pour s engager dans la formation, le candidat doit présenter un projet professionnel viable et crédible, susceptible de convaincre une entreprise. importante delaformation,le collaborateur prenant à sa charge le reste des frais. En la matière, tout est affaire de négociation... Les aménagements d horaires et de temps de travail font aussi, bien souvent, partie du «deal» entre les deux parties. De même que la possibilité, dans le cadre du cursus, de plancher sur un projet qui intéresse l employeur. «Cela permet de responsabiliser le salarié et de l impliquer davantage dans sa formation», note Alan Jenkins. Autant d initiatives qui peuvent cependant être à double tranchant pour l employeur. Certes, le jeune cadre dont l entrepriseprendenchargelemba sesentle plus souvent tenu à une certaine «fidélité» à l égard de celle-ci. Mais tous n ont pas cette loyauté. Conscients que le MBA ou le mastère ont sensiblement accru leur «valeur marchande» surlemarchédel emploi,certainsn hésitent pas, sitôt achevée leur formation, à monnayer ailleurs leur talent, réduisant ainsi à néant l investissement de leur employeur. Aussi certaines firmes préfèrent-elles prendre des garanties. Avant de partir en formation, Julien Dangles a ainsi dû s engagerà resterdeuxans auminimum au sein du BCG. D autres, comme Veolia, font le pari de la fidélité. «Les salariés sont très sensibles à l octroi de ces formations, observe Bernard Masingue. Cela leur prouve que l employeur reconnaît le travail accompli. C est une incitation à progresser. Résultat, ils ont tendance à rester fidèles augroupe.» MAXIME AMIOT TÉMOIN GAËLLE GISSOT, MS MPDCP ISEP, 2008 Juristeàladirectioninformatique du groupe GMF, Gaëlle Gissots est très tôt intéresséeau droit de l Internet et des nouvelles technologies, et à la protection de la vie privée. D où sa décision des inscrire, en 2007, au MS «management et protection des données à caractère personnel» (MPDCP) de l Isep. Pour cela, son employeur a utilisé un montage financier complexe. L essentieldes420 heuresde son Caféine DONNEZ UN AUTRE SENS À VOTRE CARRIÈRE L ESCEM VOUS PROPOSE LES FORMATIONS QUI FONT LA DIFFÉRENCE Un montage complexe cursus a été financé via une «période de professionnalisation», fruitdelaréformedelaformation professionnelle de 2004, les deux tiers environ des fonds étant apportés par l Opcassur, l organisme collecteur de la branche assurances. En complément, Gaëlle Gissot a également utilisé les 80 heures acquises dans le cadredesondroitindividuel à la formation (DIF). Quant au stage prévu dans le cadre du MS, elle l a effectué à son poste dans l entreprise. Résultat, si elle s est beaucoup investie dans son cursus, Gaëlle Gissotacependantpubénéficier d une formation longue et diplômante sansbourse délier. «Pour la GMF, ce type de montage était une première, souligne-t-elle. Il a fallu défricher. Mais, maintenant, j utilise tous les jours dans mon travail ce que j ai appris à l Isep.» FORMATIONS GÉNÉRALISTES EN TEMPS PARTAGÉ > EXECUTIVE MBA > 2 fois 2 jours par mois. > 1 séminaire en Europe de l Est + 1 séminaire en Amérique du Nord. > 1 diplôme internationalement reconnu. > ESCEM-PERSPECTIVES > Le programme Grande Ecole, à Tours ou à Paris. > MBA EN E-LEARNING FORMATIONS SPÉCIALISÉES EN TEMPS PARTAGÉ > MASTÈRES PROFESSIONNELS > Gouvernance des organisations, en partenariat avec l IFA. > Credit Management, en partenariat avec l AFDCC. > Gestion de patrimoine. > Conseils et management des SI. > Management du tourisme durable. > MASTÈRES SPÉCIALISÉS (accrédités par la CGE) > Management de la santé et des industries pharmaceutiques. > Management en finance d'entreprise appliquée à SAP. > Gestion globale des risques et crises. > Contrôle des risques escem et finance de marchés en partenariat avec EFE. GROUPE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT TOURS - POITIERS Les multiples moyens de financer sa formation Bourses, aides sociales, prêts d honneur, DIF, prise en charge par l employeur Le financement d un cursus «post-diplôme» peut faire appel à de nombreux outils. Masterfile Certains particpants à des MBA ou des MS élaborent des montages sophistiqués pour financer leur cursus. Comment financer un MBA, un mastèrespécialiséouunmaster? Car la facture peut être salée : plusieurs dizaines de milliers d euros pour les programmes les plus coûteux. Deux solutions évidentes, d abord : casser sa tirelire ou faire appel au soutien de son employeur. Mais, contrairement à une opinion répandue, il existe aussi de multiples autres solutions pour financer son cursus «post-diplôme» ou au moins pour alléger sensiblement la note. La plus simple consiste à s adresser à son banquier, et à souscrire un emprunt. Les grandes banques offrent d ailleurs des conditions avantageuses pour ce type d études de haut niveau. Mais il existe de nombreuses autres pistes, plus ou moins complexes à mettre en œuvre. l Les bourses. Les bourses d Etat sont rares pour ce type de programme. Mais de nombreuses aides (partielles, le plus souvent) sont accordées par des collectivités locales, des caisses de retraite, voire des fondations privées. En outre, un nombre croissant d institutions se dotent de fondations destinées entre autres à aider financièrement des étudiants sélectionnés sur critères sociaux ou en fonction des résultats scolaires. L ESC Montpellier offre ainsi, chaque année, quelques «bourses du mérite», réservées aux élèves les plus brillants. «Nous avons prévu d augmenter le nombre de prêts et de boursesauxétudiantsméritants», indique pour sa part Olivier Oger, directeur général du groupe Edhec. A l Edhec, on estime ainsi à 13 % le taux de boursiers, auxquels s ajoutent 12 % d étudiants qui bénéficient d autres aides. l Les prêts d honneur, accordés par le CROUS ou le rectorat. Certaines écoles accordent également des prêts àtaux zéro. l Les stages effectués dans le cadre du programme : ils bénéficient parfois d une rémunération importante. l Les aides à la formation professionnelle (Fongécif, contrat de professionnalisation ). Toutefois, les Fongécif sont souvent assez réticents à financer des cursus de ce type. Dans certains cas, on peut également utiliser le DIF (droit individuel à la formation) pour financer une partie du cursus. Enfin, il est souvent possible de combiner ces divers moyens de financement. Il n est pas rare de voir ainsi certains participants àunmbaouun MS mettre sur pied un montage financier sophistiqué, associant par exemple investissement personnel, soutien de l entreprise, aide des collectivités locales ou d une fondation privée, et bourse accordée par l école.

11 LES ECHOS MARDI10FÉVRIER2009 FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Lesquatreétapesdelapréparation Se lancer dans un MBA ou un mastèrenes improvisepas:une solide préparation est indispensable. Voici les étapes essentielles à connaître et quelques règles à suivre. «Il faut au moins s y prendre un an à l avance, le temps d identifier les programmes et de comprendre leurs mécanismes de sélection», avance Stéphanie Bruno, en charge de l «executive MBA program», à l Essec. Mais aussi, parce qu il faut, dans bien des cas, négocier son départavec son employeur. «Avant de se lancer, il fautsurtoutse demander si c estle bon moment et si, en faisant une paused unoudeuxans,onne risque pas de passer à côté de certaines opportunités professionnelles», remarque Marc, vingthuit ans, chargé d affaires en financements structurés dans une banque. Côté finances, deux possibilités. Soit votre entreprise paie votre formation, ce qui vous oblige à la réintégrer par la suite. De façon tout à fait légale, certains employeurs font signer au salarié des clauses de fidélité : en cas de départ, il doit rembourser une partie de sa formation. Soit vous préférez vous autofinancer pour avoir plus deliberté. Lepari peut être gagnant, surtout si l on est admis à l un des meilleurs MBAau mondeetsi votre entreprisen estpasenmesuredevous proposer un poste àla hauteur de vos ambitions. C est la voie qu a choisie Marc un peu contraint, il est vrai. Au départ, son entreprise avait accepté de financer son MBA ; mais avec la crise financière,iladûserésoudreàprendre lui-même en charge les euros nécessaires pour intégrer Harvard, Stanford, Wharton, Columbia ou encore l Insead. Fairelebonchoix Premièreétape : choisirsaformation. Il faut qu elle soit cohérente avec son cursus et son projet. Une priorité : s informer. Pour connaître l éventail des programmes, le plus simple est de consulter les sites Internet des écoles et des universités, de consulter (avec modération et prudence ) les classements effectuéschaque année par certains journaux comme le «Financial Times».Enfin,deserendresur certains Salons : on yrencontrera les comités d admission et les anciens élèves. Pour les MBA, par exemple, le QS World MBA Tour, qui a lieu deux fois par an à Paris, ou l Access MBA Tour. Il existe aussi des Salons, organisés par Studyrama ou «L Etudiant», qui couvrent l ensemble des «3 e cycles». Une fois la sélection effectuée, il vous faut, s il s agit d un MBA, passer letoefl (1) etlegmat (un examen de logique, qui nécessite de bonnes connaissances en mathématiques). Toutes les écoles ne le demandent pas mais c est néanmoins souvent le cas. Les meilleurs MBA exigent même une note minimale : pour postuler à l Insead, il faut au moins avoir obtenu 105 au Toefl et plus de 700 au Gmat pour Harvard. Pour vousaider, certainsinstituts, comme MBA Center, Kaplan ou «Princeton Review», proposent des préparations accélérées à ces deux examens. Compter tout de même au minimum six à huit semaines de travail intensif. Afficher sa différence Vient ensuite le dossier de candidature, quiluiaussiestloin d être une simple formalité. Il faut présenter plusieurs lettres de recommandation (un supérieur, un pair, un client, un fournisseur ), rédiger une lettre de motivation, mais aussi, ce qui constitue le «cœur de la candidature», plusieurs «essais», dont les sujets peuvent varier : expliquer son parcours professionnel, son projet futur, ses réussites et ses échecs, ses expériences à l international «Il faut prouver qu on est fait pour l école etque c est lemoment idéal, résume Marc. Onnedoit pas hésiter à les faire relire et à les retravailler plusieurs fois.» Il existe, en général, pour un même MBA, plusieurs dates de dépôt des dossiers. Mais attention, plus l on tarde, plus la sélection est drastique. Si votre dossierest retenu, vous serez alors convoqué à un entretien avec d anciens élèves et des membres du comité de sélection. «Il dure en moyenne trois quarts d heure et prend des allures d entretien d embauche»,indiquecaroline Diarte Edwards, directeur desadmissionsmbaàl Insead. Le secret, selon Marc : être cohérent et motivé, mais surtout savoir «sedifférencier».acestade, environ 50 % des candidats seront retenus. CAROLINE MONTAIGNE (1) Test of English as a Foreign Language. Une facture très variable selon la formation S offrir un MBA ou un mastère spécialisé représente un investissement non négligeable. Mais dans la pratique, il existe des écarts considérables entre les tarifs des différents programmes. Combien coûte une formation complémentaire? La fourchette est large, très large. De nombreux paramètres peuvent jouer : la nature et l architecture du programme, sa durée, son développement à l international, le public cible Et surtout, le prestige de l institution qui le propose. Sans Les différentes étapes La phase de «maturation» De 2 à 5 ans avant le programme oublier qu aux frais de scolarité proprement dits, il faut ajouter diverses dépenses (fournitures, déplacements, restauration ), ainsi que la perte du salaire pour ceux qui interrompent leur activité professionnelle. Des MBA à euros Pour un mastère spécialisé, par exemple, les frais de scolarité varient entre et euros le plus souvent, compter autour de euros. Les mastères d écoles d ingénieurs sont souvent un peu plus chers que ceux des S'informer sur les différents cursus Négocier avec son employeur S'organiser avec son entourage (famille ) De 1 à 2 ans à l'avance Monter son plan de financement (prêt bancaire, etc.) Choisir son (ou ses) programme(s) Passer les tests (Toefl, GMAT ) Constituer son dossier de candidature Un an avant écoles de gestion. Pour un master universitaire, les choses se compliquent. En principe, les étudiants n ont à payer que les seuls frais d inscription (autour de 300 euros).maiscertainsprogrammesen formation continue sont facturés nettement plus cher... Dans les IAE, certains masters peuvent atteindre ou euros. Pas de barème, en revanche, pour les DU (diplômes d université) mais, dans la pratique, une fourchette allant de à euros. C est pour les programmes Se présenter aux entretiens Commencer à préparer le programme (lectures, révision d'anglais, organisation avec l'employeur ) Six mois avant le cursus Début du programme idé MBA que les écarts sont les plus grands. De quelques milliers d euros, en général, pour les cursus proposésparde «petites» institutions, à...plusde eurospour ceux des «business schools» les plus cotées. Exemples : compter euros au Celsa (Paris-IV Sorbonne), euros pour l EMBA d EM Lyon, euros pour le «part time» d HEC, eurosàl Insead.Aux Etats- Unis, la note est encore plus salée dollars à Wharton, par exemple, mais il est vrai que les cursus durenten général deux ans. Des sites pour s informer andrh.fr : site de l Association nationale des directeurs de ressources humaines. anrt.asso.fr : site de l Assocation nationale de la recherche technique. Informations sur les conventions Cifre et les «postdoc». apec.fr : le site de l Apec hébergeunespacejeunesdiplômés. cge.asso.fr : site de la Conférence des grandes écoles. Avec la liste complète des mastères spécialisés. cidj.fr : Centre d information et documentation jeunesse. Informations sur les études et les filières, orientation professionnelle, fiches pratiques. etudiant.gouv.fr : le portail duministèredel Educationnationale. Informations générales, panorama des formations, données chiffrées, filières lesechos.fr : information sur les formations, les secteurs et les métiers, le marché de l emploi, offres de stages, conseils pratiques... letudiant.fr : site du magazine «L Etudiant». Information sur les formations, les secteurs et les métiers, agenda des Salons. onisep.fr : infosmétiers etformations, guides pratiques, réorientation. studyrama.fr : les formations, la vie étudiante, lesdébouchés, des conseils pratiques... Et un agenda des manifestations. syntec-recrutement.org : sitedusyntec Conseilenrecrutement. Avec le Livre blanc sur la diversité. Les tarifs des «executive MBA» sont en général un peu plus chers que pour les «full time» : de à euros à l Essec & Mannheim EMBA, et dollars pour Trium, le «global MBA» tricontinental proposé conjointement par HEC, New York University et la London School of Economics (LSE). La palme du MBA le moins cher revient au cursus «droit des affairesetmanagement-gestion»de Paris Panthéon-Assas, proposé à euros. 11 Dix conseils pour choisir son programme Pas facilede choisir sonmba,son mastère ou son «3 e cycle»?petit rappel des règles de base. 1. Pensez-y tôt. S engager dans une formation post-diplôme d un an, voire deux, est une décision importante, qui demande une lente maturation. 2. Faites le point. Bilan de compétences, entretiend évaluationavecla hiérarchie, coaching, mentorat Tout est bon pour analyser votre carrière, identifiervos pointsfortset vos faiblesses, repérer votre marge de progression, et décider de la marche à suivre. 3.Bâtissezunprojet professionnel cohérent. Compte tenu de votre «background», que souhaitez-vous faire, au juste? Manager des équipes? Acquérir une deuxième compétence? Approfondir votre expertise? Etc. 4. Raisonnez à long terme. Ne choisissez pas votre cursus pour de mauvaises raisons : le salaire à la sortie, la notoriété de l école. Placezvousdansune logique de progrès,de développement personnel, de renforcement de vos compétences. 5. Informez-vous. Salons des formations, journaux, sites Web, contacts personnels, associations spécialisées, rencontres avec des anciens... Multipliez les sources d information.rendez-voussurplaceavant de vous décider : c est le meilleur moyendes informer,desentirl ambiance. 6. Analysez le contenu du programme, ses spécificités, la pédagogiemiseenœuvre.toutcelaest-ilen phase avec vos attentes et vos besoins? 7. Evitez decumuler les diplômes. Optez pourun cursusqui apporteun complément logique et cohérent à votre formation initiale et à votre expérience.c estlarèglenuméroun. 8. Vérifiez l implication des entreprises. Si un programme est de qualité, il intéresse forcément les recruteurs. C est une garantie de trouver des débouchés à la sortie. 9.Misezsurladiversité desparticipants. Certainsprogrammesaccueillent des étudiants de toutes origines et de tous profils. Le groupe constitue alors un véritable «melting pot» culturel, très enrichissant. D autres recrutent surtout dans l Hexagone 10.Latailleestuncritèreclef. Certains MBA aux effectifs importants vous mettent en contact avec des diplômés du monde entier. D autres fonctionnent en petit comité, avec un modèle plus «intimiste» mais la diversité des profils sera forcément limitée. Desoutilsutiles 1. «Commenttravaillerplusefficacement». Ce guide pratique, bourré d idées et de conseils de méthode, repose d abord sur les témoignages d une centaine de personnalités (patrons, enseignants...) qui ont réussi. Au programme, s organiser, gérer son temps, se motiver... (Ed. Nathan. 13,90 euros). 2. Ordinateur poids plume. Le Netbook, mais en version «de luxe»vuparsony:poidsplume (640 g), écran LCD 8 pouces, connexion3g,écranhauterésolution et clavier ergonomique... L interfacexmb permetl accèsàinternet sans passer par Windows. Avec RAM 2 Go et disque dur 60 Go (Sony Vaio VGN-P11Z : euros). 3. Musique via Internet. Ce récepteur audio sans fildonne accès à toute la musique stockée sur votre PCetàlaradioviaInternet.La qualité sonore est excellente et le design superbe (Philips Streamium NP2500, 250 euros). 4. Disque dur portable. Petit, élégant et costaud : ultra-mince (16 mm d épaisseur), cedisquedur portable est équipé d un système antichoc. Carrosserie aluminium anodisé. Capacité : 320Go (Iomega ego Hélium : 133,60 euros). 5. Le must du son. Connecté à une chaîne hi-fi ou un home cinéma, ce système audio 5.1 signé Cabasse, une référence en la matière, délivre un son incomparable. Cinq mini-enceintes sphériques (13 cm) avec les fameux haut-parleurs coaxiaux de la marque, un caisson de graves et deux pieds (Cabasse Eole 2, euros). 6. Télécommande sur mesure. Avec son écran tactile personnalisable (3,5 pouces), cette télécommande universelle permet d afficher les commandessouhaitées, où l on veut.ultra-ergonomique,elle a été priméeau dernier CES. Rechargeable (Logitech Harmony 1100, 499 euros). 7. Téléphone photo. Ce cadre photo numérique (écran 7 pouces) se double d un téléphone DECT. On peut visionner la photo de son interlocuteur tout en l appelant (il suffit d associer les photos au répertoire (Sagem DP-360 : 139,90 euros). 8. Méga-zoom. Cet appareil compact est équipé d un surpuissant zoom 20 X, équivalent à un mmenformat Zooming rapide et silencieux, capteur 10 millions de pixels... Il permet l enregistrement de clips vidéo en Full HD (Canon PowerShot SX1 IS, 629 euros). 9. Mobile au top. Il surpasse tous les modèles connus jusqu ici : boîtier ultrafin (9 mm), très grand écran, processeur 1GHz avec Windows Mobile 6.1, accéléromètre perfectionné,gps intégré, système ouvert Donne accès à une série de plates-formes (MSN, Google- Talk, Twitter ) et réseaux sociaux, accepte les cartes Micro SD (jusqu à 32 Go) et intègre plusieurs formats vidéo (Toshiba TG01, lancement mi-février). 10. «L Officieldesbac+ 4/5». Un panorama des formations de «3 e cycle». Près de formationsréférencées, des conseilspour faire son choix, les classements, les labels... (Ed. Studyrama, 8 euros).

ESSEC Business School - 38030312 - Mai 2012 - *La réponse est en vous - Panorama des programmes

ESSEC Business School - 38030312 - Mai 2012 - *La réponse est en vous - Panorama des programmes ESSEC Business School - 38030312 - Mai 2012 - *La réponse est en vous - Panorama des programmes Nos fondamentaux L excellence L ouverture L engagement L entrepreneuriat L innovation L humanisme La responsabilité

Plus en détail

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE A PROPOS D HEC PARIS Créée en 1881 par la Chambre de commerce et d industrie de Paris, HEC Paris est une business school française de renommée internationale. Elle se distingue par la qualité de sa pédagogie

Plus en détail

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans Bachelor in Business programme post-bac en 3 ans Bienvenue à l ISC Paris Andrés Atenza Directeur Général de l ISC Paris Formation généraliste, le Bachelor in Business de l ISC Paris vous donne toutes les

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management 2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management Double-diplôme INSEEC BACHELOR/FACulté DE PHARMACIE Bachelor en Management Un double-diplôme inseec bachelor / faculté de pharmacie CAleNDRieR

Plus en détail

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD www.em-lyon.com Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une Business School européenne dédiée à l apprentissage du management

Plus en détail

"les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà...

les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà... 1 sur 5 21/05/2015 11:32 ETUDIANT orientation "les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà..." L excellence

Plus en détail

EMPOWERING MANAGEMENT. Acquérir une expertise métier à haute valeur ajoutée.

EMPOWERING MANAGEMENT. Acquérir une expertise métier à haute valeur ajoutée. EMPOWERING MANAGEMENT Acquérir une expertise métier à haute valeur ajoutée. «NEOMA Business School, née de la fusion de Rouen Business School et Reims Management School, affiche une double ambition : être

Plus en détail

26 ème édition EM NORMANDIE CONCOURS DE NEGOCIATIONS 16 ET 17 MARS 2010. Dossier de presse

26 ème édition EM NORMANDIE CONCOURS DE NEGOCIATIONS 16 ET 17 MARS 2010. Dossier de presse 26 ème édition EM NORMANDIE CONCOURS DE NEGOCIATIONS 16 ET 17 MARS 2010 Dossier de presse 26 ème édition EM Normandie Concours de Négociation 16 et 17 mars 2010 Au Normandy Barrière de Deauville Une rencontre

Plus en détail

BUSINESS DEVELOPMENT

BUSINESS DEVELOPMENT business development, human adventure BACHELOR BUSINESS DEVELOPMENT 3 ans d études 6 mois de stage 3e année en alternance ou à l étranger 6 doubles cursus à l international P A R IS DUBL IN S H A NGHA

Plus en détail

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT CYCLE BACHELOR PROFESSIONNEL Accès à Bac, Bac+1, Bac+2/Prépa CYCLE MASTÈRE PROFESSIONNEL ** Accès à Bac+3, Bac+4 Titre certifié par l État niveau II Bac+3

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

Chapitre 1. Pourquoi des études de management

Chapitre 1. Pourquoi des études de management Chapitre 1. Pourquoi des études de management Les formations en management ont le vent en poupe. Le nombre de candidats aux concours est de plus en plus important et la concurrence fait rage. Les raisons

Plus en détail

Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5. Devenez remarquable

Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5. Devenez remarquable Devenez remarquable Programme international Grande École Diplôme Visé Bac+5 Supplément Programme ne peut être remis indépendamment de la brochure IDRAC Paris Lyon Nice Montpellier Nantes TOULOUSE grenoble

Plus en détail

CALENDRIER DES STAGES 2015-2016

CALENDRIER DES STAGES 2015-2016 Programme Bachelor Business (Bac + 3 & Double-Diplôme Universitaire) Le Bachelor Business forme des «middle managers» rapidement opérationnels et performants, principalement dans le domaine du marketing

Plus en détail

L enseignement supérieur français

L enseignement supérieur français «Destination France» L enseignement supérieur français Université Catholique de Louvain, le 01 mars 2012 1 Le système français, quelques chiffres Quelques chiffres: La France compte 2,3 millions d étudiants

Plus en détail

2014-2015. INTÉGRALE 53-59 avenue Paul Doumer 75016 Paris - 01 40 72 74 60 www.prepahec.com

2014-2015. INTÉGRALE 53-59 avenue Paul Doumer 75016 Paris - 01 40 72 74 60 www.prepahec.com I N T É G R A L E I N S T I T U T D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R P R I V É PRÉPARATIONS AUX ADMISSIONS PARALLÈLES (AST) HEC, ESCP, ESSEC, EDHEC, EM LYON, AUDENCIA, PASSERELLE, SKEMA, TREMPLIN,

Plus en détail

l innovation, l ouverture, la responsabilité et l excellence. (plus de 800 articles et ouvrages publiés au cours des cinq dernières années)

l innovation, l ouverture, la responsabilité et l excellence. (plus de 800 articles et ouvrages publiés au cours des cinq dernières années) Mastères Spécialisés * You have the answer* Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation, l ouverture, la responsabilité

Plus en détail

Spécialité Etablissement Formation

Spécialité Etablissement Formation Spécialité Etablissement Formation Prix de Lancement de Programme ESA MBA Bancassurance Prix de Lancement de Programme ESC Rouen MS MJCE (Mastère Juriste Conseil d'entreprise) Prix de Lancement de Programme

Plus en détail

Faire une école de commerce? Bonne idée! Les écoles de commerce

Faire une école de commerce? Bonne idée! Les écoles de commerce Pourquoi choisir une école de commerce Faire une école de commerce? Bonne idée! Les écoles de commerce ont une excellente réputation, elles offrent une solide formation à la fois théorique et pratique,

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Classement SMBG 2012 des Meilleurs Masters, MS et MBA

Classement SMBG 2012 des Meilleurs Masters, MS et MBA T h e E x e c u t i v e E d u c a t i o n o f Classement SMBG 2012 des Meilleurs Masters, MS et MBA (source : www.meilleurs-masters.com) Les formations auditées sont issues du secteur public (universités)

Plus en détail

Panorama des programmes pour cadres et dirigeants

Panorama des programmes pour cadres et dirigeants Panorama des programmes pour cadres et dirigeants 2008/2009 EXECUTIVE EDUCATION Développer les compétences personnelles et accompagner la transformation des entreprises. Campus de Paris-La Défense Campus

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

BBA EDHEC NOUVEAU PROGRAMME

BBA EDHEC NOUVEAU PROGRAMME NOUVEAU PROGRAMME 2016 UN SEUL DIPLÔME, PLUSIEURS PARCOURS QUEL SERA LE VÔTRE? Vous recherchez un équilibre entre l enseignement et les expériences internationales et professionnelles? Vous souhaitez moduler

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels ou opérationnels

Plus en détail

formation entrepren innovants Programme Master Grande École (ESC Montpellier) montpellier-bs.com

formation entrepren innovants Programme Master Grande École (ESC Montpellier) montpellier-bs.com utrement expertises formation Programme innovants Master Grande École (ESC Montpellier) entrepren CONCOURS FORMATION INITIALE ALTERNÉE Concours Spécifique du Programme Master Grande École (ESC Montpellier)

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Qu allez-vous Entreprendre avec

Qu allez-vous Entreprendre avec Educating Entrepreneurs for the World Qu allez-vous Entreprendre avec EMLYON en 2012 B + C de plein droit + A par cumul soit 100% du barème au 29 Février 2012 Taxe d Apprentissage 2012 Programme Grande

Plus en détail

CONSTRUIRE COMPÉTENCES LES. www.groupe-cd.fr

CONSTRUIRE COMPÉTENCES LES. www.groupe-cd.fr CONSTRUIRE LES DE COMPÉTENCES www.groupe-cd.fr ACCOMPAGNER LES RÉUSSITES C&D EN CHIFFRES PLUS DE 9000 300 ÉTUDIANTS SALARIÉS PERMANENTS Compétences & Développement est un groupe d écoles françaises implantées

Plus en détail

EXECUTIVE MBA DOUBLE DIPLÔME. Titre Certifié par l État de Niveau I. In International Hospitality & Luxury Brands Management

EXECUTIVE MBA DOUBLE DIPLÔME. Titre Certifié par l État de Niveau I. In International Hospitality & Luxury Brands Management DOUBLE DIPLÔME EXECUTIVE MBA In International Hospitality & Luxury Brands Management Titre Certifié par l État de Niveau I «Directeur d Établissement de Luxe dans le secteur de l Hôtellerie» Accréditations

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Novembre. Décembre Janvier. Découverte de la vente

Novembre. Décembre Janvier. Découverte de la vente Programme Bachelor Business (Bac + 3 & Double-Diplôme Universitaire) Le Bachelor Business forme des «middle managers» rapidement opérationnels et performants, principalement dans le domaine du marketing

Plus en détail

Renseignements sur les programmes : Sophie RIGUIER, Responsable communication (sriguier@groupeisc.com)

Renseignements sur les programmes : Sophie RIGUIER, Responsable communication (sriguier@groupeisc.com) MBA spécialisés ISC Paris PIÈCES à JOINDRE IMPÉRATIVEMENT AU DOSSIER DE CANDIDATURE PiÈces administratives Dossier de candidature rempli 2 photographies d identité portant au dos votre nom et votre prénom

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Préparation TAGE MAGE Toulouse

Préparation TAGE MAGE Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation TAGE MAGE Toulouse SOMMAIRE : I. Test Tage-Mage : définition 2 II. TEST

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit 1 - Objectifs de formation du Master CCA Quels que soient le contexte économique et la situation des entreprises, les besoins en Comptabilité, Contrôle et Audit sont toujours à la hausse. Ces fonctions

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES PARTENARIATS ENTREPRISES Votre entreprise au cœur de l IÉSEG RENCONTRER LES ÉTUDIANTS ET LES DIPLÔMÉS DE L IÉSEG L IÉSEG accompagne ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel et dans

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

TOEIC 2016. Test of English for International Communication. www.ipesup.fr. Département Admissions parallèles

TOEIC 2016. Test of English for International Communication. www.ipesup.fr. Département Admissions parallèles Département Admissions parallèles 2015-2016 TOEIC 2016 Test of English for International Communication 0144 32 12 00 www.ipesup.fr Institut privé de Préparation aux Études Supérieures 18, rue du Cloître

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. Mars 2011

ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. Mars 2011 ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Mars 2011 1 SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche d identité 2010-2011 Une Grande Ecole autrement qui travaille son ouverture et ses réseaux

Plus en détail

DUT GEA Quelques pistes

DUT GEA Quelques pistes Poursuites d études après un DUT GEA Quelques pistes SIOU Antenne de Troyes site de l IUT 1 er étage du bâtiment administratif Tél 03 25 42 46 39 mél : siou.iut-troyes@univ-reims.fr www.univ-reims.fr Nos

Plus en détail

Avec un bac+2 tertiaire

Avec un bac+2 tertiaire L obtention de la L3 et l entrée en école supérieure de commerce en un an c est possible Grâce à un parcours original combinant simultanément des enseignements de type CPGE et de type universitaire En

Plus en détail

Mastères spécialisés et SAI (international)

Mastères spécialisés et SAI (international) Département Admissions parallèles 2015-2016 Mastères spécialisés et SAI (international) Admission en Grande École sur TAGE-MAGE (ou GMAT ou test ESCP Europe), TOEFL, TOEIC, dossier de candidature et entretien

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES ACHATS

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES ACHATS CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES ACHATS CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels ou opérationnels

Plus en détail

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier. utrement expertises formation innovants L Executive MBA entrepren AUX STANDARDS INTERNATIONAUX atouts actioncx LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.com ment NOS VALEURS, NOTRE

Plus en détail

Foire aux questions MASTER DROIT FISCAL

Foire aux questions MASTER DROIT FISCAL MASTER DROIT FISCAL Foire aux questions Le Professeur Alexandre Maitrot de la Motte répond aux questions des étudiants au sujet du nouveau Master Droit Fiscal qui prend la place du Master 2 Fiscalité Appliquée

Plus en détail

Mastères spécialisés et SAI (international)

Mastères spécialisés et SAI (international) Département Admissions parallèles 2011-2012 Mastères spécialisés et SAI (international) Admission en Grande École sur TAGE-MAGE TM (ou GMAT ou test ESCP Europe), TOEFL TM, TOEIC TM, dossier de candidature

Plus en détail

Classement SMBG 2013 des Meilleurs Masters, MS et MBA

Classement SMBG 2013 des Meilleurs Masters, MS et MBA PEC_SMBG_2013_Mise en page 1 28/03/13 17:40 Page2 Classement SMBG 2013 des Meilleurs Masters, MS et MBA (source : www.meilleurs-masters.com - Mars 2013) Les formations auditées sont issues du secteur public

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Management des Organisations de Sport. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Management des Organisations de Sport. www.audencia.com Mastère Spécialisé Management des Organisations de Sport www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en

Plus en détail

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO Manager dans la distribution par alternance Apprentissage Contrat PRO La clé du succès de l IMMD? Une formation dynamique et innovante, au plus près des réalités du terrain, grâce à la collaboration étroite

Plus en détail

Cursus scolaire avant le départ

Cursus scolaire avant le départ Depuis sa création en aout 2007, 326 participants sont partis dans le cadre du programme GO CAMPUS. CALVIN-THOMAS a effectué une enquête auprès des participants partis depuis au moins un an. Voici un compte-rendu

Plus en détail

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise APPEL À CANDIDATURE La formation p. 2 La session 2010 p. 3 Comment candidater? p. 5 Le label Docteur pour l entreprise p. 6 Plus de renseignements sur: http://institutdoctoral.paristech.fr et www.paristech.fr

Plus en détail

AVEC VOUS TAXE D APPRENTISSAGE 2014

AVEC VOUS TAXE D APPRENTISSAGE 2014 AVEC VOUS TAXE D APPRENTISSAGE 2014 L année 2014 marque pour le groupe EDHEC de nouvelles ambitions internationales, empruntes d une philosophie qui est toujours la même depuis sa création : être l école

Plus en détail

l'ecole de Management de Normandie vous ouvre ses portes!

l'ecole de Management de Normandie vous ouvre ses portes! Vous êtes lycéen, bachelier, titulaire d un bac +2, Bac +3, Bac +4 ou Bac +5, professionnel, à la recherche d une formation, l'ecole de Management de Normandie vous ouvre ses portes! Présentation des différents

Plus en détail

Cycle Diplômant en Management «Les sept métiers du Manager»

Cycle Diplômant en Management «Les sept métiers du Manager» Plaquette : Informations Pratiques Cycle Diplômant en Management «Les sept métiers du Manager» Trois questions pour étudier l intérêt du programme «Les sept métiers du Manager» offre au participant la

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau

Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau 2015-2017 The World s First Business School (est. 1819) 2 EuROPEAn IdEnTITY GLObAL PERSPECTIVE The World s First Business

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS POUR RAYONNER À L INTERNATIONAL

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS POUR RAYONNER À L INTERNATIONAL OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS POUR RAYONNER À L INTERNATIONAL Mastère Spécialisé MANAGEMENT et COMPÉTENCES INTERNATIONALES www.audencia.com Préface Une année pour faire la différence sur le plan professionnel,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

ADMISSIONS PARALLÈLES

ADMISSIONS PARALLÈLES I N T É G R A L E I N S T I T U T D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R P R I V É PRÉPARATION AUX AUX GRANDES ÉCOLES DE COMMERCE ENTRÉE EN 1ÈRE ANNÉE ET EN CYCLE MASTER 013 / 01 53-59 avenue Paul

Plus en détail

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5)

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) Novembre 2014 Finance, audit, conseil, ressources humaines les diplômés en économie ou en commerce travaillent dans tous les secteurs d activité.

Plus en détail

Newsletter HEEC Marrakech (n 8) - Juin 2014

Newsletter HEEC Marrakech (n 8) - Juin 2014 Newsletter HEEC Marrakech (n 8) - Juin 2014 Ouverture des inscriptions Test d admissibilité ouvert, gratuit, et individualisé Actualités Sommaire Actualités Visite de Sarah VAUGHAN à l Ecole HEEC Marrakech

Plus en détail

Guide de planification de la transition d entreprise

Guide de planification de la transition d entreprise Guide de planification de la transition d entreprise Votre conseiller de confiance Depuis plus de 100 ans, des générations de Canadiens comptent sur le savoir-faire des conseillers PME CIBC pour gérer

Plus en détail

BAC+4. Un programme pour développer votre carrière de Manager Commercial. Responsable du Développement Commercial

BAC+4. Un programme pour développer votre carrière de Manager Commercial. Responsable du Développement Commercial FILIÈRE COMMeRCe DIsTRIBuTION MARKeTING et services Un programme pour développer votre carrière de Manager Commercial Responsable du Développement Commercial Titre certifié par l Etat de niveau II - Arrêté

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2012 des Meilleurs Masters, MS, MBA et formations spécialisées Bac +5 / Bac +6 Contact : Marie-Anne BINET Directrice de la communication marie-anne.binet@smbg.fr

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Mastère Spécialisé en Senior Management Bancaire CESB Management

Mastère Spécialisé en Senior Management Bancaire CESB Management Mastère Spécialisé en Senior Management Bancaire CESB Management La population ciblée p 7 Le déroulement de la formation et la pédagogie mise en œuvre p 7 Le contenu pédagogique p 7 Le calendrier des cours

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Etre le partenaire de la réussite des hommes et des organisations. Taxe d apprentissage. www.groupe-esc-rouen.fr

Etre le partenaire de la réussite des hommes et des organisations. Taxe d apprentissage. www.groupe-esc-rouen.fr Etre le partenaire de la réussite des hommes et des organisations Taxe d apprentissage 2009 www.groupe-esc-rouen.fr Le Groupe ESC Rouen, une Grande Ecole Européenne de Management Le Groupe ESC Rouen, établissement

Plus en détail

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir?

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir? Fiche# Pourquoi? C est quoi? Comment agir? C est quoi? et la reconversion professionnelle, c est accompagner les sportifs dans un projet de carrière qui allie harmonieusement performances sportives et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.PIGIER.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.PIGIER.COM DOSSIER DE PRESSE 1 WWW.PIGIER.COM SOMMAIRE P. 3 UN ÉTUDIANT, UNE PÉPITE P. 4 LA PÉDAGOGIE DU CONCRET P. 5 DES MÉTIERS D AUJOURD HUI P. 6 UNE IMPLANTATION SUR TOUT LE TERRITOIRE P. 7 PIGIER PERFORMANCE,

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MARIE-PIERRE FENOLL-TROUSSEAU Marie-Pierre Fenoll-Trousseau est professeur de droit au sein d ESCP Europe. Elle coordonne le département Sciences Juridiques,

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité?

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? 1 L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? Prof. Gérard CLIQUET Président de la CIDEGEF IGR-IAE, Université de Rennes 1, FRANCE L année

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

BACHELOR DE TECHNOLOGIE

BACHELOR DE TECHNOLOGIE 1 Pour les Bacheliers STI2D BACHELOR DE TECHNOLOGIE Concrétiser ses ambitions Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé

Plus en détail

La fabuleuse conjonction du management, des technologies et de l apprentissage

La fabuleuse conjonction du management, des technologies et de l apprentissage OUVERTURES.ORG N 9 SEPTEMBRE 2005 DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : ALAIN BERNARD RÉDACTEUR EN CHEF : JEAN SAAVEDRA La fabuleuse conjonction du management, des technologies et de l apprentissage Une interview

Plus en détail

INVITATION 10 ème FORUM DES GRANDES ECOLES

INVITATION 10 ème FORUM DES GRANDES ECOLES INVITATION 10 ème FORUM DES GRANDES ECOLES M. JEAN-PAUL SIRIEYS PROVISEUR LYCÉE ARAGO Mmes CATHERINE REBOUL ET VALÉRIE FAUQUET PROVISEURES-ADJOINTES LYCÉE ARAGO M. CLAUDE LABORIE CHEF DE TRAVAUX LYCÉE

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse POURQUOI? Favoriser la poursuite d études ou de formations dans le but d assurer l équilibre du sportif en activité

Plus en détail

CONCOURS TREMPLIN 1, PASSERELLE 1 SKEMA AST 1, TOULOUSE AST 1. Préparer les concours d admission directe en Grande École à Bac + 2

CONCOURS TREMPLIN 1, PASSERELLE 1 SKEMA AST 1, TOULOUSE AST 1. Préparer les concours d admission directe en Grande École à Bac + 2 CONCOURS 1, 1 SKEMA AST 1, TOULOUSE AST 1 GRENOBLE EM NEOMA KEDGE ICN SKEMA MONTPELLIER TOULOUSE BS IUT / BTS / L2 Préparer les concours d admission directe en Grande École à Bac + 2 www.admissionsparalelles.com

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

CONCOURS TREMPLIN 1, PASSERELLE 1 SKEMA AST 1, TOULOUSE AST 1. Préparer les concours d admission directe en Grande École à Bac + 2

CONCOURS TREMPLIN 1, PASSERELLE 1 SKEMA AST 1, TOULOUSE AST 1. Préparer les concours d admission directe en Grande École à Bac + 2 CONCOURS TREMPLIN 1, PASSERELLE 1 SKEMA AST 1, TOULOUSE AST 1 GRENOBLE EM NEOMA KEDGE ICN SKEMA MONTPELLIER TOULOUSE BS IUT / BTS / L2 Préparer les concours d admission directe en Grande École à Bac +

Plus en détail