ETEBAC 3 GUIDE ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETEBAC 3 GUIDE ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE"

Transcription

1 ETEBAC 3 GUIDE ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE

2 2/15 SOMMAIRE I. GENERALITES...3 A. Présentation... 3 B. Avantages... 3 II. MISE EN ŒUVRE...4 A. Aspects techniques... 4 B. Aspects administratifs... 6 III. FONCTIONNEMENT...8 A. Tests préalables... 8 B. Télétransmission... 8 C. Assistance IV. STRUCTURE DES FICHIERS «ALLER»...10 A. Contenu d un fichier B. Structure V. LEXIQUE...14 ANNEXE

3 3/15 I. GENERALITES A. Présentation Les standards «Echanges Télématiques Entre les Banques et leurs Clients» (ETEBAC) sont édités par l'afb (l'association Française des Banques) et mis au point par le CFONB (Comité Français d'organisation et de Normalisation Bancaires). Ils ont pour objet de définir les échanges informatisés entre les organismes bancaires et leurs clients. Ces échanges sont surtout destinés au transfert d'écritures. Le Trésor public propose aux titulaires de comptes de dépôts de fonds le protocole de communication ETEBAC 3, qui s applique à la transmission de fichiers aux normes interbancaires, sur un réseau X25, dans les sens : Banque Client (télétransmission des relevés de compte) Client Banque (télétransmission de virements et / ou de prélèvements) B. Avantages Rapidité : Les extraits de comptes, récupérés sous forme de fichiers informatiques, peuvent être reçus via le réseau téléphonique pour consultation et rapprochement bancaire. Ils peuvent également être stockés sur le disque dur de l'ordinateur du titulaire de compte pour intégration dans sa comptabilité. Chaque jour, la comptabilité du titulaire est ajustée au fil de l'eau avec l'accès aux extraits de comptes de J-1 à j-10. En ce qui concerne les virements et/ou les prélèvements, les fichiers reçus par le département informatique du Trésor chargé d ETEBAC avant 10h00 sont traités à J. Le circuit de traitement s'en trouve donc considérablement raccourci. Disponibilité : Le titulaire du compte a accès au serveur ETEBAC du Trésor, tous les jours ouvrés, à l'heure de son choix et sur une large plage horaire. Régularité : Le système repose sur des procédures automatisées simplifiant la connexion au serveur bancaire. Ainsi du titulaire du compte se connecte automatiquement à ETEBAC via son ordinateur. Economie : Sur le prix des supports magnétiques, Sur le temps passé à la saisie manuelle des extraits de comptes, Sur les traitements en aval (moins de pointages manuels, sûreté).

4 4/15 Sécurité : ETEBAC élimine les risques de perte, vol, déformation, retard, piratage inhérents aux moyens classiques d'acheminement des données. Fiabilité : Les anomalies (excepté les doubles saisies d articles ou les erreurs de coordonnées bancaires) sont systématiquement signalées et les fichiers endommagés ou en double sont rejetés. II. MISE EN OEUVRE A. Aspects techniques Le réseau Le lien entre l équipement du titulaire de compte et le serveur ETEBAC du Trésor public nécessite de passer soit par le réseau TRANSPAC, soit par le réseau RNIS (NUMERIS) de France Télécom. L accès par TRANSPAC se fait : + soit par une ligne directe spécialisée qui nécessite un abonnement auprès de la société TRANSPAC (France Telecom) ; + soit via un PAD qui nécessite un numéro NUI (Number User Identifiant) fourni par TRANSPAC. La connexion sur le réseau NUMERIS se fait via une liaison RNIS sur le réseau X25 par le canal D qui nécessite un abonnement RNIS spécial.

5 5/15 L'accès à ETEBAC du Trésor public T N PAD N identifiant R 1 A C N S E L S E T I N identifiant P R E E 2 A V B N C E A T U C R R N identifiant N 3 I S 1. Le PAD est un accès banalisé au serveur TRANSPAC géré par France Télécom qui emprunte le réseau téléphonique commuté. Pour tous les titulaires, l'accès s'opère par un numéro de téléphone unique. Une fois la communication établie avec le PAD, le serveur ETEBAC est identifié par un numéro d'accès propre. 2. L'accès direct s effectue par une ligne spécialisée sur le réseau TRANSPAC (X25). 3. L accès RNIS s effectue directement via le réseau NUMERIS de France télécom. La transmission via ETEBAC se déroule en trois phases : + La connexion L'établissement de la communication est toujours à l'initiative du titulaire de compte, en mode automatique comme en mode manuel. A réception de la confirmation d appel, le circuit est ouvert et le titulaire envoie sa «carte paramètres» (cf. page 7). Cette carte, transmise par le Trésor public au titulaire, comporte 80 caractères. Elle identifie le titulaire grâce à un identifiant, le type de fichier et un mot de passe. Si l une des informations est incorrecte ou incomplète, la connexion est refusée. Le serveur ETEBAC envoie un message de confirmation. Dès réception du message d accord, le circuit passe en phase de transfert. + Le transfert Le fichier est envoyé enregistrement par enregistrement, chacun d eux étant au format interbancaire dont la longueur a été précisée dans la «carte paramètres». En cas de rupture dans le transfert, celui-ci est stoppé et le circuit est libéré : aucune reprise de fichier ne s effectue. La transmission reprend alors au début de celui-ci. Lorsque tous les enregistrements du fichier ont été transmis, l émetteur (ordinateur du titulaire) envoie un message de fin de fichier. Le récepteur (serveur du Trésor public) acquitte la fin de fichier. Le circuit passe en phase de déconnexion.

6 6/15 + La déconnexion Si le titulaire veut poursuivre la connexion, il doit envoyer une nouvelle «carte paramètres». A défaut, il libère le circuit. Matériel Le titulaire de compte doit utiliser un ordinateur (micro-ordinateur, mini-ordinateur ou centre informatique) pourvu d'une carte réseau ou d'un modem compatible X25 ou RTC selon l'option choisie. Logiciel Afin d utiliser le service ETEBAC 3 du Trésor public, le titulaire du compte doit être doté : + d un ordinateur (micro-ordinateur, mini-ordinateur ou centre informatique) pourvu d'une carte réseau ou d'un modem compatible X25 ou RTC selon l'option choisie ; + d un logiciel compatible avec la norme ETEBCAC 3 et correctement paramétré. Le logiciel est en général commercialisé par les sociétés de services en ingénierie informatique (SSII). Si le titulaire opte pour la consultation de son compte via ETEBAC, il peut acquérir une application lui permettant d intégrer, dans sa comptabilité, les opérations enregistrées sur son compte. Ce logiciel de rapprochement doit être paramétré en fixant : le répertoire où se trouve le fichier extrait provenant de la télétransmission le format de ces écritures la table des correspondances entre le code banque et le code utilisé par le titulaire pour comptabiliser une opération. Il est précisé qu en matière de consultation de compte, le titulaire qui dispose déjà d'un logiciel de comptabilité peut se contenter de la seule mise en forme du fichier sortie à la norme ETEBAC par sa cellule informatique. Fournisseur d accès Le titulaire du compte doit faire appel à un fournisseur d accès au réseau moyennant le paiement d un abonnement. B. Aspects administratifs La signature d une convention : Préalablement à l utilisation d ETEBAC, une convention est signée entre le titulaire de compte de dépôts de fonds au Trésor et son teneur de compte. Elle fixe les rapports entre les parties dans le cadre de l utilisation d ETEBAC 3 et précise les services auxquels le titulaire a accès.

7 7/15 La tarification : Quel que soit le nombre de connexions et de transmissions effectuées par le titulaire du compte, l accès au serveur ETEBAC 3 ne donne lieu à la perception d aucun abonnement par le Trésor public. Les coûts d abonnement, de connexion au réseau de communication (Transpac ou Numéris) et les frais de communication, ainsi que les équipements nécessaires à la mise en œuvre d ETEBAC, demeurent à la charge du titulaire du compte. Les ordres de virements et/ou de prélèvements télétransmis par le titulaire du compte pour exécution sont soumis au paiement de commissions interbancaires. Le titulaire peut se rapprocher de son teneur de compte pour en connaître le détail. Désignation de correspondants techniques «ETEBAC» Le département informatique du Trésor chargé d ETEBAC et le titulaire du compte désignent, chacun pour ce qui le concerne, un correspondant technique ETEBAC et en communique à l autre les coordonnées (nom, prénom, n téléphone, n de télécopieur, adresse professionnelle, adresse électronique, ) Communication de la «carte paramètres» Dès signature de la convention, le département informatique du Trésor chargé d ETEBAC communique au titulaire du compte sa ou ses «carte(s) paramètres» (une par type de service utilisé). Elle(s) contien(nen)t des données confidentielles nécessaires à l'établissement de la connexion : un numéro d accès, un identifiant et un mot de passe, l indication du type de service utilisé, la taille des articles et la mention du fichier à rapatrier (pour les relevés de compte). Exemple de «carte paramètres» R C A F S O L E I L R E L Position 1 Position 5 à 8 Position 13 à 18 Position 19 à 26 Position 27 à 29 : Sens de transmission (R = Retour ; A = Aller) : Longueur de l article (0120 pour les relevés ; 0160 pour les prélèvements ou virements) : Identifiant (6 caractères alphanumériques) : Mot de passe (8 caractères alphanumériques) : Type de fichier (REL = Relevé ; VIR = Virements ; PRE = Prélèvements) Position 30 : Génération de fichier (soit A, B, C, D, E, F, G, H, I ou J, soit espace)

8 8/15 Communication des informations nécessaires au paramétrage d ETEBAC Si le titulaire désire émettre des fichier de virements et/ou de prélèvements, le teneur de compte lui communique les coordonnées de son compte Banque de France, ainsi que son Identifiant Client. Ces informations sont en effet reprises dans les fichiers télétransmis. Attribution d un Numéro National Emetteur pour les opérations de prélèvements Les titulaires de compte de dépôts qui souhaitent émettre des opérations de prélèvements doivent préalablement obtenir un Numéro National Emetteur attribué par la Banque de France. Ils doivent en faire la demande auprès de leur teneur de compte. Il est précisé qu il n est pas nécessaire d effectuer une nouvelle demande de NNE, si le titulaire du compte est déjà détenteur d un tel numéro au titre des TIP. Information du teneur de compte sur les opérations télétransmises Préalablement à l envoi de fichiers représentatifs de virements ou de prélèvements, le titulaire du compte adresse par télécopie signée, à son teneur de compte, un bordereau d accompagnement récapitulatif des opérations télétransmises. Un modèle est joint au présent guide. Le teneur de compte contrôle alors la validité de la signature et, en matière de virements, la provision sur le compte de dépôts de fonds au Trésor. Il s assure ensuite que les informations reprises sur la télécopie correspondent au fichier télétransmis. En cas de non concordance, il en informe immédiatement le titulaire du compte pour les suites à donner. III. FONCTIONNEMENT A. Tests préalables : Après configuration du logiciel du titulaire de compte, une procédure de tests est réalisée en relation avec le département informatique du Trésor chargé d ETEBAC, aux dates et heures convenues entre les deux parties. Cette procédure comprend un test de connexion au serveur. Il est suivi, pour les relevés de compte, d un essai de réception et pour les opérations de virements/prélèvements de tests de télétransmission fictifs, puis un test réel sur un fichier comportant une opération de faible montant. B. Télétransmission : Le titulaire du compte établit lui-même la communication. A réception de la confirmation d appel, le circuit est ouvert et le client envoie sa «carte paramètres» selon le service qu il désire utiliser (relevés de compte, virements ou prélèvements).

9 9/15 Sens Banque Client (consultation des relevés de compte) Chaque matin, à partir de 7H00, les données bancaires actualisées sont mises à la disposition du titulaire du compte sur le serveur. Les extraits de comptes sont stockés pendant 10 jours ouvrés. Le 11ème jour, l extrait le plus ancien est retiré et chaque jour un nouvel extrait est retiré. Ces 10 jours sont identifiés par des lettres de A à J, la lettre A représentant l extrait le plus récent, la lettre J l extrait le plus ancien. L extrait le plus récent correspond aux opérations arrêtées la veille ouvrée. Sens Client Banque (télétransmission de virements et/ou prélèvements) + Date de télétransmission des fichiers La date de transmission des fichiers de virements et de prélèvements doit prendre en compte les délais de traitement des supports magnétiques. Afin de garantir leur passage à J sur le SIT, le titulaire doit télétransmettre ses opérations sur le serveur ETEBAC du Trésor public, au mieux en J-2 et au plus tard en J-1, avant 10h00. Les fichiers de virements transmis sont toujours traités «au mieux» et sont remis pour présentation immédiate (règlement à bonne date). Ainsi, un fichier remis à l avance (par comparaison à la date de présentation au SIT inscrite dans le fichier), la date de règlement est automatiquement modifiée pour échange sur le SIT à J. En revanche, les fichiers de prélèvements peuvent être confectionnés et télétransmis à l avance. En effet, les applicatifs Trésor stockent ces fichiers jusqu au jour nécessaire pour effectuer les opérations à la date de règlement fixée par le titulaire. Par ailleurs, lorsqu un fichier de virements ou de prélèvements est transmis en retard (par comparaison à la date de d échange sur le SIT inscrite dans le fichier), la date de règlement des opérations est automatiquement modifiée et intervient «au mieux». Il convient donc de respecter les délais ci-dessus, afin que les opérations soient réalisées aux dates souhaitées. + Modalités de transmission - Parallèlement au transfert vers le serveur ETEBAC, le titulaire doit adresser à son teneur de compte, par télécopie signée, un bordereau de transfert (cf. page 8). S il y a concordance entre la télécopie et le fichier, ce dernier est traité. + La date de règlement La date de règlement des virements correspond à la date de leur passage au SIT, soit J. La date de règlement des prélèvements, qui correspond au mouvement sur les comptes des débiteurs du titulaire, intervient : - 4 jours ouvrés après le passage au SIT pour les prélèvements normaux, - 2 jours ouvrés après le passage au SIT pour les prélèvements accélérés.

10 10/15 + Mouvement du compte de dépôts de fonds Le compte de dépôts de fonds du titulaire est mouvementé en fonction de J, jour du passage au SIT des opérations de virements ou de prélèvements. Opérations de virement : Le compte de dépôts de fonds du titulaire est débité à J, soit le lendemain ou le surlendemain de la transmission du fichier par le titulaire selon que l on se situe avant ou après 10 heures du matin. Opérations de prélèvement : Le compte de dépôts de fonds du titulaire est crédité en J+4 pour les prélèvements normaux et J+2 pour les prélèvements accélérés. Chaque fichier de virements et de prélèvements télétransmis à la Banque de France fait l objet d une seule ligne sur le relevé de compte du titulaire. C. Assistance : Le département informatique du Trésor chargé d ETEBAC assure une permanence chaque jour ouvré. Il contrôle quotidiennement la mise à disposition du serveur aux titulaires de compte de dépôts. En cas de problème technique, l équipe informatique s engage à en informer chaque utilisateur. Par ailleurs, le département informatique effectue un suivi particulier des fichiers de virements et de prélèvements télétransmis, afin d assurer leur traitement et de contrôler l absence d anomalie dans les fichiers (défaut technique et détection des fichiers en double). En cas d anomalie, les fichiers ne sont pas traités et le titulaire du compte en est immédiatement informé pour les suites à donner. IV. STRUCTURE DES FICHIERS «ALLER» (VIREMENTS ET PRELEVEMENTS) A. Contenu d un fichier Un fichier télétransmis ne peut contenir qu un seul type d opérations (virements, prélèvements normaux ou prélèvements accélérés). Un fichier comprend : un enregistrement «émetteur» unique en début de fichier (enregistrement de tête 03) un nombre variable d'enregistrements de détail (06) un enregistrement «total» de fin (08)

11 11/15 B. Structure Les zones décrites comme «Inutilisée» doivent être obligatoirement à espaces. Les zones montant s'entendent centimes compris (00 s'il y a lieu), cadrées à droite et complétées à gauche par des zéros. 1. Enregistrement émetteur : Code 03 Référence Utilisation des zones Type Lg. Positions A B1 Code enregistrement (toujours égal à 03) N* 2 1 à 2 Code opération N 2 3 à 4 (valeurs 02, 08 ou 85) (1) B2 Inutilisée AN** 8 5 à 12 B3 C1 C2 Numéro national d'émetteur attribué par la Banque de France au titulaire de compte pour les prélèvements (2) Date d'échéance (JJMMA cadré à droite) Identification du compte de dépôts du titulaire RIB (11c) + Intitulé du compte (13c) N 6 13 à 18 N à 30 AN à 54 D1-1 Référence de la remise AN 7 55 à 61 D1-2 Inutilisée AN à 80 D2-1 Inutilisée AN 1 81 D2-2 Inutilisée AN 5 82 à 86 D3 Code Guichet du compte Banque de France du teneur de compte D4 Numéro de compte émetteur = Identifiant Client du teneur de compte (4c) (2) +1 lettre applicative (D) N 5 87 à 91 AN à 102 E; F Inutilisée AN à 149 G1 Code établissement compte Banque de France du teneur de compte (30001) N à 154 G2 Inutilisée AN à 160 * N = Numérique ** AN = Alpha-numérique (1) Virements=02; Prélèvements=08, Prélèvements anticipés=85 (2) Communiqué à la demande du titulaire de compte de dépôts par son teneur de compte.

12 12/15 2. Enregistrement destinataire : code 06 Référence Utilisation des zones Type Lg. Positions A B1 Code enregistrement (toujours égal à 06) N* 2 1 à 2 Code opération N 2 3 à 4 (valeurs 02, 08 ou 85) (1) B2 Inutilisée AN** 8 5 à 12 B3 C1 Numéro national d'émetteur attribué par la Banque de France au titulaire de compte pour les prélèvements (2) Référence (mise à disposition de l'émetteur) C2 Nom du destinataire de l opération (3) D1 (cadré à gauche) Domiciliation : banque du destinataire de l opération (3) (facultatif) N 6 13 à 18 AN à 30 AN à 54 AN à 78 D2 Inutilisée AN 8 79 à 86 D3 Code Guichet destinataire de N 5 87 à 91 l opération (3) D4 Numéro de compte destinataire de N à 102 l opération (3) E Montant (centimes compris [00 s'il y a lieu], cadrées à droite et complétées à gauche par des zéros) N à 118 F Libellé de l opération AN à 149 G1 Code établissement du destinataire de N à 154 l opération (3) G2 Inutilisée AN à 160 * N = Numérique ** AN = Alpha-numérique (1) Virements=02; Prélèvements=08, Prélèvements anticipés=85 (2) Communiqué à la demande du titulaire de compte de dépôts par son teneur de compte (3) Le débiteur pour les prélèvements, le créancier pour les virements

13 13/15 3. Enregistrement total : code 08 Référence Utilisation des zones Type Lg. Positions A B1 Code enregistrement (toujours égal à 08) N 2 1 à 2 Code opération N 2 3 à 4 (valeurs 02, 08 ou 85) (1) B2 Inutilisée AN 8 5 à 12 B3 Numéro national d'émetteur attribué par la Banque de France au titulaire de compte pour les prélèvements (2) N 6 13 à 18 C Inutilisée AN à 54 D Inutilisée AN à 102 E Montant total (centimes compris [00 s'il y a lieu], cadrées à droite et complétées à gauche par des zéros) N à 118 F Inutilisée AN à 149 G Inutilisée AN à 160 * N = Numérique ** AN = Alpha-numérique (1) Virements=02; Prélèvements=08, Prélèvements anticipés=85 (2) Communiqué à la demande du titulaire de compte de dépôts par son teneur de compte

14 14/15 V. LEXIQUE «Carte paramètres» Ensemble des données qui permettent d identifier l émetteur des informations télétransmises. NNE (Numéro National Emetteur) Attribué par la Banque de France et remis au titulaire par le teneur de compte. Un émetteur de prélèvements ou de TIP doit obligatoirement en disposer. Le NNE n est pas nécessaire pour l émission de virements. NUI (Network User Identifier) Adresse affectée à tout utilisateur de Transpac désirant une connexion. Il permet d identifier les utilisateurs accédant à Transpac par le PAD et de facturer les communications. Il est fourni par Transpac (France Télécom) sur abonnement. PAD (Packet Assembler Disassembler) Pour connecter des éléments asynchrones (terminal ou micro-odinateur) sur les réseaux X25, par nature synchrones, il est nécessaire d utiliser un équipement qui réalise l interface entre le mode paquet du réseau et le flux asynchrone du terminal : le PAD. Le PAD est une machine située chez le gestionnaire du réseau X25 (Transpac). RTC (Réseau Téléphonique Commuté) Réseau de transmission de données à faible débit et peu adapté pour les transferts de gros fichiers. La liaison entre deux correspondants n est pas établie de façon permanente, mais à chaque demande (décroché du téléphone et numérotation). RNIS (NUMERIS) Le Réseau Numérique à intégration de Services (RNIS) est une infrastructure France Télécom dont l offre commerciale porte le nom de NUMERIS. Grâce à la technologie numérique, le réseau NUMERIS offre la possibilité de transférer, avec une grande rapidité et une grande fiabilité des informations numérisées volumineuses : des fichiers informatiques, des images et de la voix. La connexion au serveur ETEBAC 3 du Trésor public se fait via le réseau X25 par le canal D. SIT (Système Interbancaire de Télécompensation) Réseau mettant en communication des ordinateurs situés dans les banques pour assurer la compensation des moyens de paiement automatisés. TRANSPAC : réseau public à commutation de paquets Pour la connexion d ordinateurs, qui effectuent des transmissions nombreuses, mais relativement faibles en volume, l utilisation d une ligne spécialisée n est pas optimisée. Dans ce cas, les réseaux à commutation de paquets sont recommandés. Ces réseaux permettent d établir des connexions logiques entre deux abonnés. Les données sont transmises sous forme de fragments de taille réduite (paquets) et acheminées vers leur destinataire par l intermédiaire de commutateurs de paquets répartis sur le territoire géographique couvert par un réseau et interconnectés par des lignes de transmission. Cette technique permet d établir un très grand nombre de

15 15/15 communications simultanées et d écouler de forts trafics, grâce à un nombre réduit de commutateurs et de lignes de transmission. Transpac a mis en place ce réseau de commutation de paquets à la norme X25, offrant des accès directs de 300 bps à 128 et 256 kbps. Sa vocation de base est le transactionnel long, c est-à-dire des applications ayant de forts taux d intéractivité entre les ordinateurs. Trois modes d accès sont possibles : + Accès synchrone par X25 : le titulaire dispose d une ligne spécialisée permanente Transpac. L abonnement pour l accès à Transpac est obligatoire ; + Accès synchrone par X32 : le titulaire utilise le même logiciel qu avec X25, mais accède à Transpac via le réseau téléphonique pour s y raccorder seulement lorsqu il souhaite transmettre. Le titulaire souscrit auprès de Transpac un identifiant spécifique (ID27 ou ID32) qui lui permet d être reconnu par le réseau ; + Accès asynchrone ou PAD : cet accès est utilisable à partir de terminaux ou micro-ordinateurs sur le réseau téléphonique commuté et connectés à des concentrateurs PAD à travers un numéro national unique (procédure X29). Le client doit s identifier auprès de Transpac par un identifiant spécifique NUI (Network User Identifier). X25 (Transpac) Transpac est le nom du réseau public français spécialisé dans le transport de données (transport par paquets). Il est géré par la Société Transpac, filiale de France Télécom. Transpac est conforme aux normes internationales X25. La norme X25 est une recommandation du CCITT (Comité Consultatif International Télégraphique et Téléphonique) qui a défini des normes régissant les réseaux publics de communication. La norme X25 décrit les caractéristiques d interface entre les Equipements Terminaux de Transmissions de Données et les Réseaux Publics pour Données à Commutation par Paquets. Cette recommandation définit le format des messages et les règles de procédure qui s appliquent aux communications sur ce type de réseau. Quant aux accès au réseau public, ils peuvent se faire en mode synchrone ou en mode asynchrone, même si naturellement la technique des trames X25 est du type synchrone. Si l ordinateur ou le terminal fonctionne en mode caractère asynchrone, il suffit de passer à travers un PAD (packet assembler disassembler) qui convertit le mode caractère en protocole X25.

16 ANNEXE BORDEREAU D ACCOMPAGNEMENT DE FICHIERS TELETRANSMIS TÉLÉCOPIE DESTINATAIRE TRESORERIE GENERALE DE N FAX : A l'attention du OBJET Pôle dépôts et service financier Télétransmission via ETEBAC TITULAIRE DU COMPTE DE DEPÔTS DE FONDS NUMERO DU COMPTE DE DEPÔTS DE FONDS TYPE D OPERATIONS(1) π VIREMENTS π PRÉLÈVEMENTS NORMAUX ACCÉLÉRÉS (2 ) CONTENU DU FICHIER TÉLÉTRANSMIS Nombre d opérations Montant total du fichier A..., le... compte (3) Cachet et signature du titulaire de (1) Cochez la case correspondante (2) Rayez la mention inutile (3) Personne habilitée à mouvementer le compte de dépôts de fonds au Trésor

Manuel utilisateur E-remises

Manuel utilisateur E-remises Manuel utilisateur E-remises Le site E-remises permet aux clients, sans achat et installation de logiciel de communication, de réaliser en toute sécurité des échanges banque-entreprise, de données informatiques

Plus en détail

Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA. Guide de mise en œuvre dans WinCoge

Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA. Guide de mise en œuvre dans WinCoge Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA Guide de mise en œuvre dans WinCoge Historique Version Nature Auteur Date 1 Première version Alain SAUVAYRE 13/02/2013 2 Compléments Alain SAUVAYRE 15/02/2013

Plus en détail

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet.

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet. 1 Définition Réseau (informatique) : ensemble d ordinateurs et de terminaux interconnectés pour échanger des informations numériques. Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les

Plus en détail

FORMAT D ECHANGES ETABLISSEMENTS DE SOINS - AMC RM-EH PROJET ROC NORME D'ECHANGES DE FLUX RETOUR DE FACTURATION. Spécifique aux Hôpitaux publics

FORMAT D ECHANGES ETABLISSEMENTS DE SOINS - AMC RM-EH PROJET ROC NORME D'ECHANGES DE FLUX RETOUR DE FACTURATION. Spécifique aux Hôpitaux publics 1 PROJET ROC NORME D'ECHANGES DE FLUX RETOUR DE FACTURATION Spécifique aux Hôpitaux publics Validation Validation - Révisions Comité de validation 05/2013 V1.0 En attente de validation Historique des révisions

Plus en détail

Informatique & Finance

Informatique & Finance Informatique & Finance Analyse Gestion des mandats Version Finance V10 : 10.3.3 LTI Softinvest Parc des Poteries 10, rue Paul Eluard BP 24 Tél. +33(0)3 88 10 55 66 67033 Strasbourg cedex 02 Fax +33(0)3

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 67 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 67 - SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 67 - Destinataires : Les correspondants Documentation déclarés. Montreuil, le 24 janvier 2012 Madame, Monsieur, Nous vous adressons, ci-joint, la note technique N 67. Elle a

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES ABONNEMENT ANNUEL ANNUAIRE MEDEF

CONDITIONS GENERALES ABONNEMENT ANNUEL ANNUAIRE MEDEF CONDITIONS GENERALES ABONNEMENT ANNUEL ANNUAIRE MEDEF SOMMAIRE Article 1 - Objet... 2 Article 2 - Contenu de l Abonnement... 2 Article 3 - Modalités de conclusion du contrat entre la société ETP et le

Plus en détail

Standard automatique Guide administrateur

Standard automatique Guide administrateur Standard automatique Guide administrateur 01/04/2010 Page 1/13 Sommaire 1 Présentation générale... 3 1.1 Standard automatique... 3 1.2 Interface d administration Provision... 4 1.2.1 Accès à l interface...

Plus en détail

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes.

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Conditions spécifiques Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Article 1 Conditions générales applicables Les présentes conditions spécifiques relèvent des conditions générales

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT CLIENT N NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AU 1ER NOVEMBRE 2009 AVENANT A LA CONVENTION DE COMPTE COURANT ET AUX CONTRATS DE SERVICES DE PAIEMENT ASSOCIES (HORS CARTES

Plus en détail

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Table des matières 1. Préambule....................... 3 2. Autorisation d accès................. 3 3. Accès technique

Plus en détail

Guide d utilisateur Services e-bdl

Guide d utilisateur Services e-bdl Guide d utilisateur Services e-bdl Sommaire Présentation du document... 3 Présentation de la plateforme e-bdl... 3 Accès au service e-bdl... 4 Identification... 5 Consultation... 7 1. Consultation de vos

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service avec Bee-POST 2 1. Créer votre compte 2. Imprimante Bee-POST 3. Votre certificat 4. Envoyer un Sommaire Avant-propos...3 1. Créer votre compte...4 2. Télécharger

Plus en détail

Télétransmission entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma

Télétransmission entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma Télétransmission entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma B2. R - 1.40 - PH LES SPECIFICITES DE L'ECHANGE EN MODE SESAM-VITALE version 1.40 La version Sesam Vitale

Plus en détail

I Présentation du nouveau module «Travaux» 5. II Présentation du logiciel : Fonctionnalités 7. III Gérance : Gestion des devis. 26

I Présentation du nouveau module «Travaux» 5. II Présentation du logiciel : Fonctionnalités 7. III Gérance : Gestion des devis. 26 Sommaire I Présentation du nouveau module «Travaux» 5 I.1 Le nouveau module «Travaux» est intégré à Even 5 II Présentation du logiciel : Fonctionnalités 7 II.1 La Barre de navigation 7 II.2 Création d

Plus en détail

Connect:Express Unix. Option Etebac3 Version 1.4.5

Connect:Express Unix. Option Etebac3 Version 1.4.5 Connect:Express Unix Option Etebac3 Version 1.4.5 i Connect:Express UNIX Option Etebac3 Version 1.4.5 Première Edition La présente documentation a pour objet d aider les utilisateurs autorisés du système

Plus en détail

Annexes 11 Charte d intégration d un service géolocalisé Offre «Audience et Référencement Gallery» V3.1 Juillet 2010 SOMMAIRE

Annexes 11 Charte d intégration d un service géolocalisé Offre «Audience et Référencement Gallery» V3.1 Juillet 2010 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Objet du document... 2 2. Généralités... 2 2.1. Principe général... 2 2.2. Transmission de la localisation...erreur! Signet non défini. 2.2.1. Mode de transmission... 3 2.2.2. Paramètres d

Plus en détail

Communications sur un réseau : Notions de base et vocabulaire

Communications sur un réseau : Notions de base et vocabulaire 2 1 Les éléments de communication 1.1 Les éléments principaux d une communication Une communication démarre avec un message (ou des informations) qui doit être envoyé d un individu ou d un périphérique

Plus en détail

MANAO Conditions générales de vente au 01/11/2012

MANAO Conditions générales de vente au 01/11/2012 Préambule 1.1 Les Conditions Générales de vente de la société MANAO comprennent 3 titres qui sont indissociables : Titre 1 : Contrat commercial Titre 2 : Licence d utilisation des logiciels MANAO Titre

Plus en détail

AGENCE FRANCAISE INFORMATIQUE MANUEL UTILISATEUR AFI COMPTA 3.6.00 A0 (10-2013)

AGENCE FRANCAISE INFORMATIQUE MANUEL UTILISATEUR AFI COMPTA 3.6.00 A0 (10-2013) AGENCE FRANCAISE INFORMATIQUE MANUEL UTILISATEUR AFI COMPTA 3.6.00 A0 (10-2013) Page de signatures Référence Famille Titre Rédacteur Approbation G_MXX_SEPA_2013 Gestion financière AFI COMPTA Anne MANIFICAT

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION SIMPLIFIE COMPTABILITE MODACC

GUIDE D UTILISATION SIMPLIFIE COMPTABILITE MODACC MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET DIRECTION GENERALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS PROJET SYDONIA ++ CONGO GUIDE D UTILISATION SIMPLIFIE COMPTABILITE MODACC SYDONIA+ + Serveur MODACC Caisse Modacc.pif

Plus en détail

Condi&ons Générales de Vente «Cogito-Sport»

Condi&ons Générales de Vente «Cogito-Sport» Condi&ons Générales de Vente «Cogito-Sport» Entre «Proximity-So;wares Sàrl» Case Postale 241 18 Lausanne, 18 (ci-après PXY) d une part et «Client». (ci-après le Client) d autre part. 1/ Préambule : AVIS

Plus en détail

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade?

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr Manuel d utilisation Vous venez de choisir d utiliser ce logiciel et nous vous en remercions. Au travers de ces quelques pages nous souhaitons vous guider dans la prise en main de ce programme de tenue

Plus en détail

SGBS ONLINE GUIDE UTILISATEUR SGBSONLINE

SGBS ONLINE GUIDE UTILISATEUR SGBSONLINE SGBS ONLINE SOMMAIRE I- L'ACCES AU SITE SGBSONLINE... 3 A - Présentation du service... 3 B- Comment vous connectez... 5 II- SUIVI DE VOS COMPTES AU QUOTIDIEN...10 A- Consultation de vos comptes...11 B-

Plus en détail

Manuel sur l envoi des Annexes TVA sur Nifonline 10/06/15 v 1.3

Manuel sur l envoi des Annexes TVA sur Nifonline 10/06/15 v 1.3 1) Contexte général L administration fiscale cherche toujours les moyens pour aider les Contribuables à s acquitter de leurs obligations fiscales plus facilement. A cette fin, quelques applications en

Plus en détail

Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3

Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3 Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3 Gestion des effets... 4 Portefeuille des effets clients... 4 Effets négatifs... 5 Fiche Effet : Consulter,

Plus en détail

KEL annuel. Guide pour la mise en place et l utilisation des prélèvements et virements à la norme SEPA

KEL annuel. Guide pour la mise en place et l utilisation des prélèvements et virements à la norme SEPA KEL annuel Guide pour la mise en place et l utilisation des prélèvements et virements à la norme SEPA 1. COORDONNEES BANCAIRES 1.1. Propriétaires, locataires, fournisseurs et comptes bancaires gérance

Plus en détail

professionnels Guide des prix de nos produits et services J U I N 2 0 0 6

professionnels Guide des prix de nos produits et services J U I N 2 0 0 6 J U I N 2 0 0 6 Guide des prix de nos produits et services professionnels Opérations courantes Vos besoins de financements Ser vices télématiques Vos titres et placements avec l'étranger Extrait des conditions

Plus en détail

Election des délégués Intériale à l Assemblée Générale. Protocole électoral

Election des délégués Intériale à l Assemblée Générale. Protocole électoral Election des Intériale à l Assemblée Générale Protocole électoral SOMMAIRE ARTICLE 1 ER OBJET ARTICLE 2 CALENDRIER ELECTORAL ARTICLE 3 DEFINITION DES SECTIONS DE VOTE ARTICLE 4 ELECTIONS DES DELEGUES -

Plus en détail

Notice d utilisation de CLIC - abonné

Notice d utilisation de CLIC - abonné Notice d utilisation de CLIC - abonné Sommaire I. Utilisez votre boîte aux lettres numérique CLIC pour envoyer un courrier 1 A. Choix du destinataire 2 B. Composer le courrier 4 II. Utilisez votre boîte

Plus en détail

C O M P T A B I L I T E M e t t r e e n p l a c e l e P E S V 2

C O M P T A B I L I T E M e t t r e e n p l a c e l e P E S V 2 C O M P T A B I L I T E M e t t r e e n p l a c e l e P E S V Le PES est un Protocole d Echange Standard électronique entre l ordonnateur et le comptable permettant la dématérialisation des pièces comptables

Plus en détail

Guichet ONEGATE. Collecte de la fiche individuelle d emprunt (FIE) Manuel d utilisateur ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS

Guichet ONEGATE. Collecte de la fiche individuelle d emprunt (FIE) Manuel d utilisateur ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS Guichet ONEGATE Manuel d utilisateur Collecte de la fiche individuelle d emprunt (FIE) ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1. PRÉSENTATION DE ONEGATE... 3 1.2. INFORMATIONS

Plus en détail

Visual Online S.A. I n t e r n e t S e r v i c e P r o v i d e r

Visual Online S.A. I n t e r n e t S e r v i c e P r o v i d e r Conditions particulières VOfiber (v1.1 valable à partir du 01/01/2015) Le client peut souscrire au service conformément à l une des formules VOfiber publiées sur le site web de Visual Online http://www.vo.lu.

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE JE PAIE EN LIGNE

GUIDE DE DEMARRAGE JE PAIE EN LIGNE GUIDE DE DEMARRAGE JE PAIE EN LIGNE Version 2.2 20/03/2012 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction et/ou

Plus en détail

LES VIREMENTS AUTOMATIQUES

LES VIREMENTS AUTOMATIQUES Manuel VIREMENTS.doc Enregistré le 09/08/2011 09:55:00 Imprimé le 09/08/2011 09:55:00 - MANUEL LES VIREMENTS AUTOMATIQUES VIA Telecom Table des matières CONDITIONS GÉNÉRALES DE FONCTIONNEMENT 1 1) CRÉATION

Plus en détail

Rest@Dom. Dossier d information aux restaurateurs. Service proposé par ALLBYWEB SARL. Commande en ligne pour la restauration à domicile

Rest@Dom. Dossier d information aux restaurateurs. Service proposé par ALLBYWEB SARL. Commande en ligne pour la restauration à domicile Rest@Dom Commande en ligne pour la restauration à domicile Dossier d information aux restaurateurs Service proposé par ALLBYWEB SARL Sommaire Rest@dom... 1 Présentation... 1 Pour vous restaurateur... 2

Plus en détail

REGLEMENT JEU TIRAGE AU SORT LACOSTE - MARIONNAUD

REGLEMENT JEU TIRAGE AU SORT LACOSTE - MARIONNAUD REGLEMENT JEU TIRAGE AU SORT LACOSTE - MARIONNAUD Article 1 Organisation La Société PROCTER & GAMBLE FRANCE SAS, au capital de 152 400 euros, dont le siège social est situé au 163, quai Aulagnier, 92600

Plus en détail

CCNA DISCOVERY: Réseaux Domestiques des PME-PMI

CCNA DISCOVERY: Réseaux Domestiques des PME-PMI CCNA DISCOVERY: Réseaux Domestiques des PME-PMI Module 3 : Connexion au réseau 1 Objectifs :Connexion au réseau 2 Objectifs :Connexion au réseau À l issue de ce chapitre, vous serez en mesure d effectuer

Plus en détail

Edition des cartes professionnelles des éducateurs sportifs

Edition des cartes professionnelles des éducateurs sportifs MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS SECRETARIAT D ETAT AUX SPORTS Edition des cartes professionnelles des éducateurs sportifs Guide utilisateur Version 3-27/01/2016 Bureau de la protection

Plus en détail

ESPACES + Guide découverte du portail Web clients de RTE SOMMAIRE

ESPACES + Guide découverte du portail Web clients de RTE SOMMAIRE SOMMAIRE Les nouveautés Gérer vos accès à l espace personnalisé Suivre vos paiements de factures Consulter et télécharger vos données de comptage Suivre les engagements de qualité d électricité Déclarer

Plus en détail

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION www.fmgroup.fr Tél. : 04 93 36 50 03 Fax : 09 71 70 22 56 TION I. GLOSSAIRE MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION 1. FM GROUP France - FM GROUP France, société à responsabilité limitée

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT NET

GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT NET GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT NET Version 1.2 20/05/2010 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction

Plus en détail

Pratiques harmonisées de PEB (extrait du manuel du prêt RERO)

Pratiques harmonisées de PEB (extrait du manuel du prêt RERO) Pratiques harmonisées de PEB (extrait du manuel du prêt RERO) 10. PRET ENTRE BIBLIOTHEQUES 10.1 Création d un nouveau "lecteur bibliothèque" La saisie des lecteurs bibliothèques s effectue par le biais

Plus en détail

DESCRIPTION DU MODULE DE TELETRANSMISSION SESAM-VITALE

DESCRIPTION DU MODULE DE TELETRANSMISSION SESAM-VITALE DESCRIPTION DU MODULE DE TELETRANSMISSION SESAM-VITALE 1 SOMMAIRE I. PREMIER LANCEMENT DU MODULE TELETRANSMISSION 3 a) Paramétrage des Options 5 b) Paramétrage de la Transmission 6 c) Paramétrage complémentaire

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

Règlement interieur PCLight

Règlement interieur PCLight Règlement interieur PCLight Article 1 Adhésion à l association Pour pouvoir bénéficier des services de l association, il est nécessaire d être adhérent. Les tarifs sont les suivants : Pour les particuliers

Plus en détail

Convention N /DRxx/2011 relative à la transmission des données de l état civil et/ou des avis électoraux par internet

Convention N /DRxx/2011 relative à la transmission des données de l état civil et/ou des avis électoraux par internet Ministère de l'économie, des finances et de l industrie Institut national de la statistique et des études économiques Commune de Département Direction régionale de Convention N /DRxx/2011 relative à la

Plus en détail

Contrat de maintenance Informatique

Contrat de maintenance Informatique Contrat de maintenance Informatique Réalisé par Info Tools Solutions : Etudes et conseils en informatique Contrat de maintenance informatique Entre les soussignées : Info Tools Solutions études et conseils

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

SAGE Gestion Commerciale

SAGE Gestion Commerciale Hausse de la TVA de 10 % à 13 % Thème Hausse de la TVA de 10 % à 13% Descriptif L augmentation du taux intermédiaire de la TVA entrera en vigueur à partir du 1 er Octobre 2013. Le nouveau taux de 13 %

Plus en détail

UltraBackup NetStation 4. Gestion des licences

UltraBackup NetStation 4. Gestion des licences UltraBackup NetStation 4 Gestion des licences Table des matières 1 Gestion des licences utilisateurs... 3 1.1 Présentation... 3 1.2 Fonctionnement et durée de la période d essai... 3 1.3 Code d enregistrement...

Plus en détail

Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009

Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009 Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009 Accès à l application GESTION DE CLUB Les étapes : 1/ Ouverture d un accès club : Avec le profil ligue, choisir dans la liste le club pour lequel on souhaite ouvrir

Plus en détail

1. Nature de la prestation

1. Nature de la prestation CONVENTION RELATIVE À L UTILISATION DU SYSTEME TELMA Entre [Dénomination sociale, statut, capital social, immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, adresse du siège social] représentée par

Plus en détail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail SOMMAIRE 1- Dépôt à partir de l espace privé 3 2- Envoie d un message avec pièce attachée 4 3- Envoie d un message avec pièce attachée via le Webmail

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

Notice de programmation. Transmetteur RTC UG3020

Notice de programmation. Transmetteur RTC UG3020 Notice de programmation Transmetteur RTC UG3020 1 INTRODUCTION Le transmetteur UG3020 permet d envoyer des alarmes vers une baie au protocole CESA 200 bauds. Il se raccorde directement à l unité de gestion

Plus en détail

Sommaire. ESI tronic. Notice d installation pour Windows Terminal Server

Sommaire. ESI tronic. Notice d installation pour Windows Terminal Server Sommaire 1 Installation sur un poste individuel sous Windows Server 2003 R2 (Terminal Server)... 2 1.1 Démarrer le mode installation... 2 1.1.1 Mode installation par l intermédiaire de la console DOS...

Plus en détail

Sage 100 Moyens de paiement EBICS

Sage 100 Moyens de paiement EBICS Sage 100 Moyens de paiement EBICS Simple et efficace, en parfaite intégration avec les logiciels Sage 100,le logiciel Sage 100 Moyens de Paiement facilite les transactions avec les banques. Il prend en

Plus en détail

Espace Client. Manuel d'utilisation

Espace Client. Manuel d'utilisation Espace Client Manuel d'utilisation Sommaire Connexion et navigation générale 3 1ère Connexion 4 Oubli de mot de passe 7 Connexion 9 Menus de navigation 10 Entête & pied de page 11 Personnalisation du mot

Plus en détail

CONNECT. Mode d emploi. ios

CONNECT. Mode d emploi. ios CONNECT Mode d emploi ios fr Table des matières 1 Qu est-ce que JURA Connect?... 3 2 Premiers pas...4 3 Smartphones/tablettes compatibles... 5 4 Assistant de configuration...6 Bienvenue dans l assistant

Plus en détail

E-REMISE : MANUEL D UTILISATION

E-REMISE : MANUEL D UTILISATION E-REMISE : MNUEL D UTILISTION COMMENT LNCER E-REMISE Envoi Réception de fichiers Transférer des fichiers d ordres Récupération des fichiers restitués par la Banque (Relevés, R, etc ) Saisie Enregistrer

Plus en détail

CAPTURE DES PROFESSIONNELS

CAPTURE DES PROFESSIONNELS CAPTURE DES PROFESSIONNELS CAPTURE DES PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 8 Prise en main rapide 10 Lancement Recherche 14 Gestion des fichiers 23 Compare et Sépare 25 Fichiers annexes 27 Le

Plus en détail

Manuel de transmission des rapports «collecte des données sur les instruments et les opérations de paiement»

Manuel de transmission des rapports «collecte des données sur les instruments et les opérations de paiement» Rapports réglementaires Manuel de transmission des rapports «collecte des données sur les instruments et les opérations de paiement» Version 1.1 Ne pas communiquer ou reproduire sans autorisation de la

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Objet de la consultation Gestion des aires d accueil des Gens du Voyage et Mission générale d assistance à Marché de Services ARTICLE PREMIER. OBJET

Plus en détail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail SOMMAIRE 1- Dépôt à partir de l espace privé 3 2- Envoie d un message avec pièce attachée 4 3- Envoie d un message avec pièce attachée via le Webmail

Plus en détail

Article 1 Champ d application. Article 2 Objet. Article 3 Description du service VLD V lille. Article 4 Clients du service VLD V lille.

Article 1 Champ d application. Article 2 Objet. Article 3 Description du service VLD V lille. Article 4 Clients du service VLD V lille. Règlement public et conditions générales d utilisation du service de Vélo en Location longue Durée, V lille, implanté sur le territoire de Lille Métropole Article 1 Champ d application 1.1 Le présent règlement

Plus en détail

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 8 Prise en main rapide 11 Lancement Recherche 14 Gestion des fichiers 15 Recherche des adresses mails 16 Importation d un fichier d adresses

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Portail Qualité nouvelle version Septembre 2012 Catalogue formations Septembre 2012 Portail Qualité Nouvelle Version 1 INTRODUCTION... 3 1.1 OBJECTIF DU DOCUMENT... 3 1.2 CONTENU

Plus en détail

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice D une convivialité sans pareil, le portail eservice permet, en quelques clics, d échanger des informations

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION TRANSFERT DE FICHIERS À LA RAMQ

GUIDE D'UTILISATION TRANSFERT DE FICHIERS À LA RAMQ GUIDE D'UTILISATION TRANSFERT DE FICHIERS À LA RAMQ Service du pilotage et de l évolution des processus Juin 2015 INTRODUCTION Dans le but d améliorer les échanges de fichiers de remboursement de la rémunération

Plus en détail

Conditions générales de l abonnement à la plateforme de publication d avis de décès de Carnet de France

Conditions générales de l abonnement à la plateforme de publication d avis de décès de Carnet de France Votre entreprise BON DE COMMANDE Abonnement à la plateforme de publication d avis de décès de Carnet de France Nom Raison sociale : Nom commercial : (Si différent) Adresse complète : Téléphone : Fax :

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE. Dernière version en date du 09 Juin 2011

CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE. Dernière version en date du 09 Juin 2011 CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE Définitions : Dernière version en date du 09 Juin 2011 Activation du Service : L activation du Service intervient à compter

Plus en détail

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe.

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe. Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe Mars 2006 Autorité de Régulation des Communications électroniques

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière;

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière; Rec. UIT-R F.1104 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1104 CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES RADIOÉLECTRIQUES POINT À MULTIPOINT UTILISÉS POUR LA CONNEXION RNIS DANS LA PORTION DE QUALITÉ LOCALE DU RÉSEAU (Question UIT-R

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU «VOTRE COMMANDE 100% REMBOURSEE»

REGLEMENT DU JEU «VOTRE COMMANDE 100% REMBOURSEE» REGLEMENT DU JEU «VOTRE COMMANDE 100% REMBOURSEE» DU 19 NOVEMBRE AU 1 ER DECEMBRE 2013 En participant au jeu «Votre commande 100% remboursée», vous acceptez le présent règlement. Toute contravention au

Plus en détail

Impression de documents avec Optymo

Impression de documents avec Optymo Impression de documents avec Optymo Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo. Les textes en caractères

Plus en détail

Documentation Utilisateur

Documentation Utilisateur Gestion de devis, factures et Documentation Utilisateur Sommaire 1. INTRODUCTION... 2 2. LES PREALABLES TECHNIQUES... 2 3. MA PREMIERE CONNEXION... 5 4. JE VEUX CREER UN DEVIS... 7 5. LA GESTION GLOBALE

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Le guide pas à pas pour saisir et transmettre une déclaration

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation STATISTICA Entreprise Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA Entreprise s'effectue en deux temps a) l'installation du serveur

Plus en détail

Notice utilisateur du Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social -- Collecte de données --

Notice utilisateur du Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social -- Collecte de données -- Notice utilisateur du Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social -- Collecte de données -- SOMMAIRE A DESTINATION DES ARS et CD 1. PRESENTATION DE LA PLATEFORME ET DE SA NOTICE D'UTILISATION

Plus en détail

Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015

Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015 Conditions de participation au jeu «1 chance sur 1000 de gagner vos achats Le Drive Intermarché» Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015 En participant au jeu «1 chance sur 1000 de gagner vos achats Le Drive

Plus en détail

I- ACCES AU FORMULAIRE...3 II- SAISIE DU FORMULAIRE...3 III- LA PRODUCTION DU COMPTE-RENDU DES SAISIES DU FORMULAIRE...13

I- ACCES AU FORMULAIRE...3 II- SAISIE DU FORMULAIRE...3 III- LA PRODUCTION DU COMPTE-RENDU DES SAISIES DU FORMULAIRE...13 NOTICE EXPLICATIVE FORMULAIRE D OPTION POUR LE PAIEMENT DES TAXES FONCIERES (TF) ET DE LA TAXE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX ET DE STOCKAGE (TSBCS) A LA DIRECTION DES GRANDES

Plus en détail

POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION

POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE CONVENTION ENTRE LE PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE ET POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION TÉLÉTRANSMISSION DES

Plus en détail

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande INTRODUCTION I - FONCTIONNALITES II LES TABLES III LE FICHIER DES ENGINS 1 Création-Modification d un engin 2 Suppression d un engin IV LES ORDRES DE TRAVAIL (OT) 1 Création-Modification du bon de commande

Plus en détail

Vous avez souscrit au service EDI Web

Vous avez souscrit au service EDI Web 1- SE CONNECTER EDIWEB Démarrage rapide Vous avez souscrit au service EDI Web Ce guide d utilisation rapide vous indiquera comment : - accéder facilement à votre service - effectuer vos opérations en ligne

Plus en détail

Sommaire. page 1. Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 dans les applications Sage 30 / 100 génération i7 V7.70

Sommaire. page 1. Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 dans les applications Sage 30 / 100 génération i7 V7.70 Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 dans les applications Sage 30 / 100 génération i7 V7.70 Sommaire Contexte... 3 Modification des taux de TVA au 1er janvier 2014... 3 Particularités relatives

Plus en détail

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS 1 L'ENTREPRISE BACCALAURÉAT EN 3 ANS Éléments généraux de l entreprise Le commerçant,

Plus en détail

Manuel d utilisation : LCR pour KBC-Online for Business

Manuel d utilisation : LCR pour KBC-Online for Business Manuel d utilisation : LCR pour KBC-Online for Business 1. Introduction KBC Enregistrement LCR est une application qui vous permet d introduire des lettres de change françaises pour ensuite les exporter

Plus en détail

Cette limitation est due au fait que seul l échange d information concernant ces comptes à été normalisé au niveau interbancaire.

Cette limitation est due au fait que seul l échange d information concernant ces comptes à été normalisé au niveau interbancaire. Ã,QWpJUDWLRQGHVFRPSWHV+RUV&& 1. GENERALITES Astel permet d enregistrer les placements commercialisés par le Crédit Coopératif. Leur mise à jour est automatique. Astel permet également d enregistrer les

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation de l Application iphone d EasyBourse

Conditions Générales d Utilisation de l Application iphone d EasyBourse Conditions Générales d Utilisation de l Application iphone d EasyBourse 1. Conditions d utilisation de l Application iphone d EasyBourse 1.1. Périmètre de l Application L Application EasyBourse (ci-après

Plus en détail

La création de l ordre de mission Déplacements temporaires

La création de l ordre de mission Déplacements temporaires Dernière modification : 24/09/2014 La création de l ordre de mission Déplacements temporaires REF : CDT_M04_004_00 Détails et explicitations dans les commentaires du document Comprendre les différents

Plus en détail

Présentation des réseaux

Présentation des réseaux Deux familles : réseaux d opérateurs et réseaux d entreprise Présentation des réseaux réseau d'opérateur Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée réseau d'entreprise Réseau d entreprise

Plus en détail

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État entre la préfecture de l Isère et.. Page 2/7 1. PARTIES

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE Commune de CUVAT - FABRICATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LA COMMUNE DE CUVAT Date et heure limites de réception des offres MARDI 31 MAI 2016 à

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages Fourniture d un service d agence de voyages pour les transports aériens et ferroviaires et les prestations associées des personnes dont les frais de déplacements professionnels sont pris en charge par

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

Guichet ONEGATE ECEIS. Manuel d utilisateur ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS

Guichet ONEGATE ECEIS. Manuel d utilisateur ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS Guichet ONEGATE Manuel d utilisateur ECEIS ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1. PRÉSENTATION DE ONEGATE... 3 1.2. INFORMATIONS IMPORTANTES... 3 1.3. SYNTHÈSE DES TERMES

Plus en détail

Guide utilisateur. Le Baladeur 2 CDC 1.40. Septembre 2012

Guide utilisateur. Le Baladeur 2 CDC 1.40. Septembre 2012 Guide utilisateur Le Baladeur 2 CDC 1.40 Septembre 2012 Ingenico Healthcare/e-ID «River Seine» - 25, quai Gallieni 92158 Suresnes cedex - France Tél. 33(0)1 46 25 80 80 - Fax 33 (0)1 46 25 80 30 www.xiring.com

Plus en détail