Comment gérer son diabète pendant une activité physique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment gérer son diabète pendant une activité physique"

Transcription

1 U S Union D Sports & Diabète Comment gérer son diabète pendant une activité physique Le Diabète de type 1 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY Service de Diabétologie CH Louis Pasteur Réseau Gentiane (réseau diabète en Franche-Comté) DOLE USD Fête des diabétiques qui bougent Aix en Provence

2 Activité Physique (AP) et diabète de type 1 L AP n est pas le traitement du DT1 ( DT2) Au contraire, l AP est un facteur de déséquilibre du diabète par la survenue : d hypoglycémies : danger pour le diabétique, éventuellement son entourage, stress pour l encadrement d hyperglycémies

3 Les difficultés rencontrées par le DT1 Comment diminuer ses doses d insulines? Lesquelles? De combien? Comment s alimenter? Comment gérer Les hypoglycémies Les hyperglycémies

4 Hypoglycémie et exercice en 1926, le Dr R.D Lawrence décrit «l exercice comme potentialisant l effet hypoglycémiant de l insuline» Il recommandait : les doses d insuline avant et après un exercice intense ou prolongé d environ 50% Les patients doivent apprendre à réduire leurs doses d insuline Et pourtant. l exercice physique fut longtemps et est encore reconnu comme un danger chez les DT1 et contre indiqué

5 Adaptation des doses d insuline et de l alimentation Il existe des protocoles. Mais Rien ne remplace l expérience personnelle ++++

6 Physiologie de l effort L effort demande une nécessaire adaptation métabolique pour Apporter l énergie nécessaire aux muscles et Maintenir une glycémie normale Elle est régulée par le système endocrinien insuline glucagon +++ catécholamines et cortisol dans l Ex prolongé L exercice sensibilité à l insuline au niveau hépatique, musculaire besoins en insuline

7 Physiologie de l exercice insuline permet glycogénolyse hépatique glucagon permet glycogénolyse et néoglycogénèse hépatique Production de glucose x 4

8 Facteurs influençant la réponse hormonale et métabolique (1) Intensité, durée, répétition, type d AP intensité, compétition + hyperglycémiant durée, répétition + hypoglycémiant AP habituelle ou inhabituelle : importance du coté technique (indépendamment de l entraînement) Niveau d entraînement Statut nutritionnel Facteurs environnementaux (froid, chaleur..)

9 Facteurs influençant la réponse hormonale et métabolique (2) Spécifiques au diabète Contrôle métabolique Moment de l AP p/r au repas et l injection d insuline dans les 2-3h suivantes + hypoglycémiant ou à distance Absorption de l insuline est influencée par Le site d injection p/r aux muscles mis en jeu par l AP débit sanguin au site d injection La température ambiante : chaleur

10 En pratique, chez le diabétiquet1 Si pas assez d insuline injectée production hépatique de glucose Mauvaise utilisation du glucose par les muscles lipolyse glycémie et corps cétoniques Si trop d insuline injectée Pas ou peu de production hépatique de glucose Utilisation du glucose par les muscles accélérée lipolyse glycémie

11 En pratique, chez le diabétiquet1 Moyens à disposition Diminuer la/les doses d insulines (basale, bolus) Alimentation régulière au cours de l effort, avant et après ASG renforcée, Capteur de glycémie

12 Stratégies visant à réduire le risque d hypoglycémies en cours d exercice (1) Stratégie Avantages inconvénients Bolus avant l effort HypoG pendant et après - Nécessite une planification Insuline basale avant l effort Idem - Pas d efficacité si l effort est fait plus de 3H après le repas - Nécessite une planification Supplémentation en hydrates de carbone Efficace en cas d effort non programmé et/ou prolongé > 1H Pompe à insuline Bonne flexibilité : permet des modifications rapides de l administration de l insuline pendant et après l effort HypoG nocturnes Insuline basale après l effort - Provoque des hyperg avant et à distance de l effort surtout si schéma avec 1 lantus vs 2 levemir - Difficile dans certains sports (natation..) - Provoque des hyperg si apports trop important Peu pratique pour certains sports de contact et aquatiques - Peut engendrer des hyperg matinales surtout si schéma avec 1 lantus vs 2 levemir

13 Stratégies visant à réduire le risque d hypoglycémies en cours d exercice (2) ASG fréquente Avant, pendant (si sensation hypo, toutes les H..) et après +/- réalisable selon l AP, Attention au froid, à l altitude : perturbation des résultats Capteur de glycémie (paradigm Real Time, navigator free style, Dexcom) Enregistrement en continu de la glycémie/24h Écran avec glycémie actuelle et flèches de tendance

14 A : glycémie actuelle en mg/ml B : alertes C : tendances D : graphique avec les données sur 24H ou sur 3H Les capteurs de glycémie

15 Diminution des doses d insulines (basale, bolus) Impérativement si l AP dure > d 1H Avant l effort si on l a programmé Pendant l effort (uniquement avec les pompes) Après l effort car risque d hypoglycémie jusqu à plusieurs heures après Diminution de 20 à 50% des doses voire plus selon l AP, sa durée, son intensité, sa répétiton Ex : randonnée sur plusieurs jours, chaque jour des basale et bolus

16 Quel(s) schéma(s) d insuline préféré(s)? The best «la pompe» : Avantages : modification en directe du DB : débit temporaire, arrêt de la pompe (jamais supérieure à 1H) Inconvénients 2é : 1 injection de levemir matin et soir + 3 rapides Insuline qui gèle au froid Peu pratique pour certains sports Permet de varier doses du matin et du soir indépendamment 3é : 1 injection de Lantus + 3 rapides À éviter : les prémix

17 Exemple de courbes enregistrées Pendant le stage sports et diabète Du 24 au 26 août H 08H 12H 18H 00H

18 Journée VTT Montées Montée raide raides 10 min après début activité (10H30) 1 madeleine = 10g de glucides 30 min après reprise, 1 briquette de jus de fruit + 1 barre de céréales = 38g de glucides 10 min après 1 briquette de jus de fruit + 1 barre de céréales = 38g de glucides Stop pompe 1H40 après, glycémie 0.73g/l 1 briquette de jus de fruit = 24g de glucides

19 Hypoglycémie et exercice (1) Conséquences et risques performance sportive si compétition Danger pour le patient +/- son entourage. Difficultés de détection clinique Intérêt de l entourage +++ et de l ASG Bon signe = performance sportive Difficulté de l ASG selon l AP Difficulté de resucrage selon l AP

20 Hypoglycémie et exercice (2) Prévention +++ Si glycémie < 1.30 g/l avant un effort > 1H : prendre une collation 20g (sucre lent) Collation régulière au cours de l effort : De 20 à plus de 50g /H selon l intensité et la durée Et ne pas attendre d être en hypo pour se resucrer +++ Resucrage : sucre rapide 15g + lent 20g et stopper l AP quelques minutes

21 Hyperglycémie et exercice (1) Rechercher l acétone si Glycémie > 3 g/l Acétone = manque d insuline La pratique d une AP ne va qu amplifier ce manque Donc Pas d AP si acétone + Faire des rattrapages et attendre la disparition de l acétone avant de débuter l AP

22 Hyperglycémie et exercice (2) Causes : doses d insulines trop importantes alimentation trop importante Faut il la corriger? Oui si acétone + Si acétone -, Risque = hypoglycémie rapidement ++ surtout si hyperg de stress Préférer des contrôles répétés pour confirmer ou non l hyperglycémie persistante Si correction, dose d insuline p/r au protocole habituel

23 Après l effort Reconstitution des réserves de glycogène au niveau musculaire et hépatique dans les heures qui suivent risque d hypoglycémie s alimenter correctement : repas +/- collation doses d insulines (selon le schéma, l AP pratiquée et sa répétition ou non) ASG renforcée : glycémie au coucher +++

24 Conseils Se contrôler fréquemment avant, pendant et après l effort Diminuer ses doses d insulines S alimenter régulièrement avant, pendant et après Apprendre à se connaître ++ Programmes spécifiques d éducation pour patients diabétiques

25 Programmes spécifiques d éducation pour patients diabétiques Stages AJD Stages sports et diabète dans le Jura (Dr M TSCHUDNOWSKY) à Boulogne sur Mer (Dr V COLICHE), en Suisse (Dr JJ GRIMM) Encadrement par des médecins, des infirmières, éducateurs médico-sportifs spécialisés en diabétologie

26 Contacts Service de diabétologie, CH Louis Pasteur DOLE Tel Réseau GENTIANE 13 rue Aristide Briand DOLE Tel : Site :

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Le glucose présent dans le sang provient: des aliments contenant des glucides ingérés au moment des repas du foie: Le foie produit

Plus en détail

Les hypoglycémies du diabétique. Pr Régis Coutant, Angers

Les hypoglycémies du diabétique. Pr Régis Coutant, Angers Les hypoglycémies du diabétique Pr Régis Coutant, Angers Définitions (1) Glycémie inférieure à une valeur entraînant : une réponse détectable des hormones contre régulatrices (#70 mg/dl chez le sujet normal)(épinéphrine,

Plus en détail

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial Quatrième partie Le jeune diabétique hors de son milieu familial Chapitre 51 1 À la garderie Caroline Boucher L entrée d un enfant diabétique à la garderie peut s avérer traumatisante pour certains parents.

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle?

Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle? Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle? Dans les locaux rénovés de la Clinique Médicale B, à l Hôpital Civil de Strasbourg, une nouvelle méthode d apprentissage du traitement par insuline appelée

Plus en détail

L'eau Leau et le sport : conseils pour la bonne hydratation des sportifs

L'eau Leau et le sport : conseils pour la bonne hydratation des sportifs Le CSAKB Vous propose : L'eau Leau et le sport : conseils pour la bonne hydratation des sportifs S HYDRATER PENDANT L EFFORT La seule boisson indispensable et utile au sportif est l eau. L activité physique

Plus en détail

Insuline dans la pratique infirmière

Insuline dans la pratique infirmière 1/5 1 ) OBJECTIF(S) : Modalités pratiques d utilisation de l insuline. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération inter hospitalière de cardiologie Réseau CardioRance 3 ) LES PERSONNELS CONCERNES : IDE 4 )

Plus en détail

1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer :

1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer : 1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer : A/ 1 activité intense / semaine B/ 1 activité d intensité moyenne / jour C/ Les deux ont le même effet 1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer

Plus en détail

Alimentation et sport

Alimentation et sport Alimentation et sport CNCF Avril 08 Schild Fanny, Diététicienne diplômée Plan de la présentation l Introduction l Comment s alimenter au quotidien? l Les repas avant l entraînement et avant/pendant la

Plus en détail

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions Introduction Se nourrir de façon équilibrée, boire en assez grande quantité et bouger suffisamment: telles sont les pièces maîtresses d une

Plus en détail

L insulinothérapie (233e) Professeur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005)

L insulinothérapie (233e) Professeur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005) L insulinothérapie (233e) Professeur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005) Mots-clés : Insulinothérapie. Références : L insulinothérapie fonctionnelle J.J.Grimm, Masson Ed., 1999

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc Sport et traitements antidiabétiques tiques Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc l activité physique est fortement conseillée chez le diabétique (ttt à part entière dans le DT2 ou intérêts psychologique

Plus en détail

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau Alimentation du sportif: apports en eau 1 L eau représente 40 à 70% de la masse corporelle (selon son âge, son sexes et sa composition corporelle). Elle représente 65 à 75 % de sa masse musculaire et environ

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Tout comme pour les personnes les plus sédentaires, l'alimentation du sportif doit avant tout être équilibrée. Néanmoins pour répondre aux besoins de l'organisme soumis à rude

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l La régulation de la glycémie Introduction : Qu est ce que la glycémie? Quelles sont les valeurs normales de la glycémie? Document 1: bilan sanguin d une personne non diabétique (à jeun) Docteur P Pharmacien

Plus en détail

Comment s alimenter avant / après une séance de sport?

Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Rencontre Sport & Santé 26 mai 2015 Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Stéphanie JEAN-ANGELE Diététicienne Point sur l équilibre alimentaire La pyramide alimentaire PRODUITS SUCRES

Plus en détail

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE Guide gratuit! 2015/2016 For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La nutrition

Plus en détail

LO G I C IE L D E PR IS E E N C H A R G E D U D IA B È TE

LO G I C IE L D E PR IS E E N C H A R G E D U D IA B È TE LO G I C IE L D E PR IS E E N C H A R G E D U D IA B È TE Guide d'interprétation des rapports Report Interpretation Guide Guide d'interprétation des rapports CareLink Pro 2007 Medtronic MiniMed. Tous droits

Plus en détail

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014 La nutrition pour footballeur La nutrition pour footballeur par Charles Martel Québec 2014 1 2 Table des matières Nutrition générale Nutrition générale... p.4 Énergie... p.6 Glucides... p.7 Protéines...

Plus en détail

- L entourage, notamment un proche vivant avec le patient, est associé à la démarche éducative chaque fois que possible ou nécessaire.

- L entourage, notamment un proche vivant avec le patient, est associé à la démarche éducative chaque fois que possible ou nécessaire. Comité Scientifique du Réseau DIAMIP Groupe «Education thérapeutique du patient» Recommandations pour les sites participant à la prise en charge diabétologique I PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT I - 1 Objectifs

Plus en détail

INTERÊTS DU SUIVI NUTRITIONNEL CHEZ LE SPORTIF

INTERÊTS DU SUIVI NUTRITIONNEL CHEZ LE SPORTIF INTERÊTS DU SUIVI NUTRITIONNEL CHEZ LE SPORTIF Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.medecinedusport.fr Médecine du Sport Nutrition du Sportif INTERÊTS DU SUIVI NUTRITIONNEL

Plus en détail

Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir!

Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir! Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir! faisons le point Alexis Sabourin, MD Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Fédération des médecins omnipraticiens du Québec,

Plus en détail

.D abord par l alimentation!

.D abord par l alimentation! Comment préparer un match?.d abord par l alimentation! La spécificité de l alimentation lors de la pratique certains sports d équipe (basketball, handball, rugby ), tient dans la difficulté d alimentation

Plus en détail

La scolarisation de l enfant patient :

La scolarisation de l enfant patient : La scolarisation de l enfant patient : place du PAI dans le parcours éducatif Dr Anne SPITERI (pédiatre endocrinologue - CHU de Grenoble) Le Projet d Accueil Individualisé (Mise à jour le 09.04.2013 Service

Plus en détail

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE!

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! Qui n a jamais craqué pour une friandise, à n importe quelle heure de la journée? Un petit carré de chocolat devant la télé, du pop corn

Plus en détail

Maniement des insulines

Maniement des insulines Journées d Actualités Thérapeutiques Metz, 18 Octobre 2003 Maniement des insulines Michèle FLORIOT Hôpital Jeanne d Arc, CHU de Nancy Les insulines (cf listing) Humalog Moment de l injection S.C. 1 2 3

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en flacon de 10 ml LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en cartouche de 3

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

GESTION DU STRESS ET DE LA DOULEUR PAR LA SOPHROLOGIE DANS LES SERVICES DE SOINS A LA PERSONNE

GESTION DU STRESS ET DE LA DOULEUR PAR LA SOPHROLOGIE DANS LES SERVICES DE SOINS A LA PERSONNE En introduction à ce programme : Il apparait clairement lors de la description des différents symptômes du stress et de la douleur qu une prise en charge thérapeutique holistique de la personne est une

Plus en détail

NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline. Recensement des recommandations

NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline. Recensement des recommandations NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline Recensement des recommandations Sources documentaires ANSM : Erreur d administration d insuline (10/2014) Sanofi Diabète : Charte de bonne utilisation

Plus en détail

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE TROUSSE D ENSEIGNEMENT À L USAGE DE LA NUTRITIONNISTE Enseignement prioritaire et complémentaire sous format CD-ROM incluant: Diaporama PowerPoint Corps Cité (animation incluse)

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2013

DOSSIER DE PRESSE 2013 DOSSIER DE PRESSE 2013 Et si vous vous mettiez à la musculation interactive, une méthode d entraînement naturelle, sans matériel, à domicile? Fysiki.com : une alternative 100% gagnante pour toutes celles

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

c est-à- Le vocabulaire

c est-à- Le vocabulaire B IEN CONNAÎTRE SON DIABÈTE, C EST ESSENTIEL c est-à- dire N U M É R O 1 Le vocabulaire du diabète Chacun s accorde à le dire, l information et l éducation sont des facteurs essentiels dans une prise en

Plus en détail

Drépanocytose et douleur

Drépanocytose et douleur Drépanocytose et douleur La douleur Une des manifestations de la drépanocytose est la survenue de crises douloureuses. La crise douloureuse aussi appelée crise vaso-occlusive (CVO) est due au blocage des

Plus en détail

La gestion du stress. Au sein de l organisation

La gestion du stress. Au sein de l organisation La gestion du stress Au sein de l organisation Plan Introduction Qu est-ce que le stress? Les agents stressants Le stress dans l organisation Les causes du stress au travail Comment se manifeste-t-il?

Plus en détail

Le développement à long terme de l athlète

Le développement à long terme de l athlète Le développement à long terme de l athlète Afin de rehausser les performances de ses athlètes et de maximiser son rayonnement sur la scène internationale, chaque pays tente de développer une structure

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Le diabète au quotidien

Le diabète au quotidien Le diabète au quotidien La fièvre et les maladies intercurrentes L alimentation Les activités s sportives Les fêtes et les sorties Le tabac, l alcool, l la contraception Maurice nov 2010 1 La fièvre et

Plus en détail

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance mon Carnet de Liaison et d autosurveillance DIABèTE GESTATIONNEL mon Carnet de Liaison et d autosurveillance diabète gestationnel Mes rendez-vous Gynécologue-obstétricien Nom :... Dates Horaires Lieu Prénom

Plus en détail

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche?

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? by Aline - lundi 9 mars 2015 http://www.assfla3.fr/2015/03/09/perdre-du-poids-en-se-tonifiant-comment-ca-marche/ La musculation peut être un moyen plus

Plus en détail

INSULINE IV DID OU DNID avec glycémies > 2 g

INSULINE IV DID OU DNID avec glycémies > 2 g 1/5 1 ) OBJECTIF(S) : Modalités pratiques d utilisation de l insuline en intra-veineux. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération inter hospitalière de cardiologie Réseau Cardio Rance 3 ) LES PERSONNELS CONCERNES

Plus en détail

HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU. Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME

HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU. Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME COMPOSITION DU CORPS 70% d EAU Pour un athlète de 70kg cela représente 49 litres 33 bouteilles d 1,5 litres

Plus en détail

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cécile Pétré - 2011 1 2 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3 2. LA MOLECULE D ATP 4 5 La rupture des

Plus en détail

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence.

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Partir en voyage Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Tout voyageur diabétique devrait s identifier comme étant

Plus en détail

L alimentation par sonde à domicile Guide d information

L alimentation par sonde à domicile Guide d information L alimentation par sonde à domicile Guide d information L alimentation par sonde à domicile Guide d information à l usage des patients et de leurs proches Ce guide d information a pour but d aider les

Plus en détail

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Ce programme d entraînement s adresse aux cyclistes de niveau novice, intermédiaire, aguerri et encadreur. Vous connaître Avant de débuter

Plus en détail

Nom Prénom Rapport #0003ad 2003-12-15

Nom Prénom Rapport #0003ad 2003-12-15 Profil de Bien-être Rapport #0003ad 2003-12-15 3 Attitudes et tendances 4 Aperçu du bien-être 5 Habitudes alimentaires 6 Condition physique 7 Surmenage 8 Environnement favorable 9 Bien-être, Carrière et

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

Santé. Les analyses sanguines et votre animal

Santé. Les analyses sanguines et votre animal Santé Les analyses sanguines et votre animal Les analyses de sang, c est important! Les analyses sanguines permettent fréquemment de détecter des maladies avant que votre chien ou votre chat ne montre

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Sommaire. Préface... 10

Sommaire. Préface... 10 Sommaire Préface... 10 Qu est-ce le diabète? Qu est-ce que le diabète?... 11 Que se passe-t-il quand on a le diabète de type 1?... 11 Que se passe-t-il quand on a le diabète de type 2?... 13 Est-ce que

Plus en détail

Lycée Honoré Daumier

Lycée Honoré Daumier Quentin Loïc Chourouk Mélissa Fatima Aksel Céline Lycée Honoré Daumier TS1 Spécialité SVT Glycémie et diabète Comment la glycémie se régule t -elle? glycémie à jeun sur 120 personnes 50 45 40 35 nombre

Plus en détail

Dr Renaud St-Laurent

Dr Renaud St-Laurent Volume 13 Dr Renaud St-Laurent, directeur médical des cliniques epiderma, fait la part des choses en ce qui concerne l épilation par laser, la cellulite et les produits injectables. Épilation par laser

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Roy, Martin, notes de cours, Planification et méthodes d entraînements, KIN 353, Département de kinanthropologie, 2007.

Roy, Martin, notes de cours, Planification et méthodes d entraînements, KIN 353, Département de kinanthropologie, 2007. L athlète et ses bonnes habitudes de vie Lorsque l on parle de performance sportive, souvent on pense seulement à l entraînement physique intensif, mais la réalité est tout autre. Le texte suivant vous

Plus en détail

Diabète sucré. du chien et du chat

Diabète sucré. du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Le diabète sucré est une maladie bien connue chez l homme. Ce que l on ne sait pas toujours c est qu elle peut toucher également nos

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Secret d une jeunesse éternelle

Secret d une jeunesse éternelle Secret d une jeunesse éternelle HyalStyle - Secret d une jeunesse éternelle HUne apparence plus jeune peut être préservée Temps L augmentation cutanée avec acide hyaluronique comme HyalStyle est devenue

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS Macronutriments :

GÉNÉRALITÉS Macronutriments : GÉNÉRALITÉS Macronutriments : Glucide : rôle énergétique Protide : constitution musculaire Lipide : rôle énergétique protection transport Micronutriments : Minéraux Oligoéléments Eau 70% du poids du corps

Plus en détail

Le colostrum : pour un veau en bonne santé

Le colostrum : pour un veau en bonne santé Le colostrum : pour un veau en bonne santé Le colostrum et son importance Le veau à la naissance est sans immunité : pas de passage placentaire des protéines Le seul moyen de protection : colostrum Constat

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia Dosage de l HbA 1c Comme vous le savez, il est essentiel de bien maintenir votre glycémie près des valeurs normales pour

Plus en détail

APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE

APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES FAUSSES CERTITUDES Quelques exemples - Le chocolat est plus hyperglycémiant que

Plus en détail

Admission postbac. Session 2014

Admission postbac. Session 2014 Admission postbac Session 2014 C est quoi? Un portail internet pour être candidat dans l enseignement supérieur www.admission-postbac.fr Pour qui, pour quoi? Pour toute personne de moins de 26 ans qui

Plus en détail

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud,

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud, Les idées reçues ADIJA oct 2012 Dr C Renaud, La pollution de l air est plus mauvaise pour la santé que la fumée de tabac! VRAI - FAUX FAUX La fumée est le champion des polluants, avant les moisissures

Plus en détail

Alimentation en montagne

Alimentation en montagne Alimentation en montagne Viatte Valérie, diététicienne, Hôpital Universitaire de Genève CAS, Section Carouge (GAG) / Cours perfectionnement hiver 8 et 9 février 2014 Plan de la présentation Dépense énergétique

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE NOM DE LA RÉSIDENCE : PROPRIÉTAIRE : DATE DE RÉVISION : NIVEAU D ALERTE DE CHALEUR ACCABLANTE NIVEAU NORMAL : Température normale. NIVEAU DE VEILLE SAISONNIÈRE

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Les Paramètres Biologiques et Leurs Variations Physiologiques Pendant La Grossesse Dr Karim.LALLALI Médecin Biologie Clinique CHU Bicêtre France JUIN

Les Paramètres Biologiques et Leurs Variations Physiologiques Pendant La Grossesse Dr Karim.LALLALI Médecin Biologie Clinique CHU Bicêtre France JUIN Les Paramètres Biologiques et Leurs Variations Physiologiques Pendant La Grossesse Dr Karim.LALLALI Médecin Biologie Clinique CHU Bicêtre France JUIN 2012 1 - Augmentation du poids : L augmentation du

Plus en détail

Boissons énergétiques. Boissons énergisantes. Halte aux confusions

Boissons énergétiques. Boissons énergisantes. Halte aux confusions Boissons énergétiques - Boissons énergisantes Halte aux confusions AVERTISSEMENT Le contenu de ce livret est destiné à un usage personnel et ne présente que de simples recommandations ne liant pas les

Plus en détail

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal Pour garder la forme, sautez le goûter matinal Pourquoi est-il préférable d éviter le goûter du matin? Qu appelle-t-on le goûter du matin? Le goûter du matin, ou collation matinale, correspond à toute

Plus en détail

Redensity LIGHT FILLING. Votre teint est terne? Votre peau est déshydratée et des rides apparaissent? L INNOVATION SUISSE AU SERVICE DE LA BEAUTE

Redensity LIGHT FILLING. Votre teint est terne? Votre peau est déshydratée et des rides apparaissent? L INNOVATION SUISSE AU SERVICE DE LA BEAUTE L INNOVATION SUISSE AU SERVICE DE LA BEAUTE Votre teint est terne? Votre peau est déshydratée et des rides apparaissent? LIGHT FILLING Redensity INNOVATION MADE IN SWITZERLAND L âge, le stress, les déséquilibres

Plus en détail

Les insulines. Dr N.Sales Ausias

Les insulines. Dr N.Sales Ausias Les insulines Dr N.Sales Ausias Plan Généralités I / Produits d action rapide a/ Insuline d action rapide b/ Analogue d action rapide II / Produits d action intermédiaire a/ Insuline b/ Mélanges Insulines

Plus en détail

Alimentation d une personne diabétique en 2015. Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015

Alimentation d une personne diabétique en 2015. Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015 Alimentation d une personne diabétique en 2015 Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015 Cas clinique Mr C, 56 ans, présente un diabète de type 2. Il pèse

Plus en détail

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé.

www.effinov-sport.fr Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Optimisez naturellement vos performances grâce à la micronutrition sportive. Dans le respect de votre santé. Boissons énergétiques et de récupération garanties sans dopage. www.effinov-sport.fr Optimisez

Plus en détail

Résultats de l enquête «Où en est le secteur public dans la mise en place du DIF»

Résultats de l enquête «Où en est le secteur public dans la mise en place du DIF» Résultats de l enquête «Où en est le secteur public dans la mise en place du DIF» Février 2009 Objectifs et mode opératoire de l enquête Objectifs : Faire l état des lieux de la mise en place du DIF dans

Plus en détail

www.afd.asso.fr Vivre au quotidien avec une pompe à insuline

www.afd.asso.fr Vivre au quotidien avec une pompe à insuline www.afd.asso.fr Vivre au quotidien avec une pompe à insuline Comment vivre avec une Pompe à insuline? 1 Le traitement La pompe à insuline est un dispositif médical, qui permet de délivrer de l insuline,

Plus en détail

session 2013 option facultative en contrôle ponctuel : NATATION 800 m crawl LIVRET CANDIDAT

session 2013 option facultative en contrôle ponctuel : NATATION 800 m crawl LIVRET CANDIDAT Académie de Toulouse session 2013 option facultative en contrôle ponctuel : NATATION 800 m crawl LIVRET CANDIDAT EPREUVE : 800 m crawl 1 PRESENTATION Elle comporte une prestation physique notée sur 16

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Leçon 4 www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Introduction L insuline est une substance fabriquée dans le pancréas et déversée dans le sang. C est une hormone et

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

OBJECTIFS DU QUESTIONNAIRE

OBJECTIFS DU QUESTIONNAIRE Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Annexe 32 OBJECTIFS DU QUESTIONNAIRE L enfant et sa famille seront capable de : Comprendre son corps et sa maladie

Plus en détail

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ;

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ; Association reconnue d Intérêt général et agréée au niveau national par le Ministère de la Santé et des Solidarités agrément n N2006AGD43 - Siret : 50880038000026 Association Loi 1901 n W 751190228 site

Plus en détail

Association Camerounaise pour L Evaluation Environnementale (ACAMEE) «Projet d insertion professionnelle des jeunes en Evaluation Environnementale»

Association Camerounaise pour L Evaluation Environnementale (ACAMEE) «Projet d insertion professionnelle des jeunes en Evaluation Environnementale» Association Camerounaise pour L Evaluation Environnementale (ACAMEE) «Projet d insertion professionnelle des jeunes en Evaluation Environnementale» Sommaire I. INTRODUCTION... 2 II. CONTEXTE ET JUSTIFICATION...

Plus en détail

Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil La nuit La nuit réveille les angoisses, et les besoins de chacun diffèrent : silence ou bruit rassurant ; lumière ou obscurité La nuit, le personnel est peu nombreux et non soumis à la vigilance collective

Plus en détail

Présentation d AMOES

Présentation d AMOES "La STD, un outil au service de la performance énergétique des bâtiments" Le bon usage de la STD Vincent COSTE, Ingénieur AMOES Présentation d AMOES 1 Plan de la présentation I. Qu est-ce qu une STD? III.

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

La faisabilité du télétravail dans le cadre d un plan de continuité des affaires

La faisabilité du télétravail dans le cadre d un plan de continuité des affaires La faisabilité du télétravail dans le cadre d un plan de continuité des affaires Un séminaire du Centre risque & performance de l École Polytechnique de Montréal en collaboration avec l Association de

Plus en détail

Analyse des résultats du sondage sur l évangélisation

Analyse des résultats du sondage sur l évangélisation Analyse des résultats du sondage sur l évangélisation On épluche le sondage, et on se dit : que de belles choses se passent dans nos églises! Il y a de la vie, des idées, de la créativité, de la mobilisation

Plus en détail

La pompe. à insuline. est-elle une. bonne option. pour moi?

La pompe. à insuline. est-elle une. bonne option. pour moi? ? La pompe à insuline est-elle une bonne option pour moi? La pompe à insuline est-elle une bonne option pour moi? Vous êtes actuellement traité(e) par multi-injections et vous avez entendu parler de la

Plus en détail