DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES"

Transcription

1 DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

2 La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et Comment tester? Recommandations de la section pédiatrique de l EAACI Allergy 2003; 58 :

3 Statement of EAACI Paediatric Section

4 POURQUOI TESTER? Identification précoce des enfants à risque De développer une maladie allergique De développer de nouvelles sensibilisations Mise en place d une thérapeutique spécifique Eviction de l allergène Pharmacothérapie adaptée Traitement vaccinal (ITS)

5 QUI TESTER? Si les symptômes sont Persistant Récidivant Sévères Nécessitant un traitement continu Quelque soit l age de l enfant A moduler selon les facteurs de risque d allergie

6 QUAND TESTER? Avant 3 4 ans L allergie est surtout alimentaire Les symptômes sont surtout aigus immédiats Cutanés : Urticaire, angiooedème Digestifs aigus : Vomissements, diarrhée, douleurs Respiratoires : Rhinite, œdème laryngé, asthme Généraux : Anaphylaxie Mais parfois aussi retardés DA sévère et résistante aux traitements classiques Signes digestifs subaigüs ou chroniques L allergie respiratoire concerne surtout les allergènes de l habitat : Animaux, acariens

7 QUAND TESTER? Après 4 ans L allergie aux aéroallergènes est plus fréquente Les symptômes sont surtout respiratoires (rhinite, conjonctivite, asthme) et souvent associés (>70% des cas) On testera Systématiquement en cas d asthme Rhinite, en l absence d amélioration Infections respiratoires récidivantes Syndrome oral (allergies croisées fruits pollens) DA qui persiste (facteurs saisonniers fréquents) Les enfants à risque d allergie au latex En cas de réaction médicamenteuse de type IgE médiée En cas de réaction sévères aux piqûres d hyménoptères

8 COMMENT TESTER? Recherche d une «histoire clinique convaincante» Détermination de la sensibilisation IgE dépendante Tests de provocation Autres tests Analyse de l environnement

9 Histoire clinique convaincante Interrogatoire minutieux Fréquence et sévérité des symptômes Lieu, chronologie, facteurs saisonnier Antécédents atopiques familiaux Facteurs d environnement : Habitat, école et loisirs, animaux domestiques, tabagisme passif

10 Batterie de Prick tests Temoins positif et négatif Acariens Dermatophagoïdes pteronyssinus et farinae Chien, chat, Blattes Graminées Bétulacées, Oléacées, cyprès Armoise, Ambrosia Alternaria, Latex (selon la clinique) Aliments selon l age et les signes associés Lait, œuf, arachide, Blé

11 PRICK TESTS Technique :

12 PRICK TESTS Résultats :

13

14 Détermination de la sensibilisation PATCH TESTS (APT) Utiles dans l exploration d une DA sévère A discuter dans la pathologie digestive chronique Témoignent d une HSR de type 4 Lecture à 72 heures Globalement décevants

15 PATCH TESTS Exemples :

16 Place de la biologie en pédiatrie : faible IgE totales: Sans intérêt et non cumulable avec tests de dépistage et IgE spécifiques Eosinophilie sanguine>400/mm3: Non spécifique de l allergie (parasitoses, mal.de système, médicaments Tests multiallergéniques de dépistage: Phadiatop, Alatop, Trophatop : seul le Phadiatop peut avoir un certain interêt si les tests cutanés ne sont pas réalisables IgE spécifiques unitaires : inutiles si histoire clinique convaincante et test cutanés positifs Place nouvelle des IgEs d allergènes moléculaires

17 La boite à outils des allergènes moléculaires Lait de vache Caséine : sévérité et persistance Œuf de poule Ovomucoïde : cru/cuit Arachide r Ara h 2,9 : diagnostic positif r Ara h 1,3 : sévérité et allergies croisées (légumineuses, fruits à coque, sésame rara h 8 : bénignité et allergie pollinique (r Bet v 1) Noisette Soja rcor a 1 : bénignité, tolérance du cuit, allergie pollinique r Cor a 8 : sévérité r Gly m 4 : ne suffit pas au diagnostic r Gly m 5 et 6 : marqueurs de sévérité? Profiline r Bet v 2, r Pru p 4 : bénignité, faux positifs biologiques CCD MUXF3 : bénignité, faux positifs biologiques

18 Autres tests : Si discordance entre clinique, prick tests, IgEs Test de Provocation Orale (TPO) Modulé selon la valeur des IgEs Si IgEs LV<0.35 pas d allergie dans 97% des cas Si IgEs LV> 2.5 allergie dans 90% des cas (<2 ans) Hopital,voie veineuse,réa Test de provocation bronchique,nasal, conjonctival Tests cellulaires : TAB en cytométrie de flux Tests d éviction réintroduction

19 TPO à l œuf peu cuit/très cuit

20 La pratique pédiatrique Ce que vous verrez au cabinet Jeudi 10 mai consultations d'allergologie pédiatrique Ages : 1 à 15 ans, moyenne 8 ans Pathologies rencontrées Allergie alimentaire : 7 Pollinose : 7 Asthme Allergique : 7 Non allergique : 5 DA : 3 Allergie de contact : 1

21 La pratique pédiatrique Ce que l on vous demandera Des conseils de prévention Des conseils nutritionnels Des conseils d éviction Rédiger un PAI Trouver une cause à l eczéma Guérir la toux de l enfant D être plus efficace que les nombreux médecins, y compris allergologues, déja consultés.

22 Savoir rédiger un PAI

23 Allergie alimentaire et PAI Le Projet d Accueil Individualisé Circulaire EN du 22juillet 1993 Circulaire EN du 10 novembre 1999 Circulaire EN du 18 septembre 2003 «Accueil des enfants et adolescents atteint de troubles de la santé» «Accueil des enfants et adolescents atteints d allergies ou d intolérances alimentaires»

24 Lyon : enfants 1018 PAI : 4.2% Allergie alimentaire : ,92% Allergie alimentaire+asthme : 92 9% Asthme : ,9% Epilepsie : 30 2,95% Diabète ID : 29 2,85% Migraine : 20 2,16% Maladie métabolique : 20 1,96% Drépanocytose : 19 1,86% Mucoviscidose : 9 0,88% Arthrite juvénile : 3 0,3%

25

26 PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE Contrat d accueil de l enfant allergique qui va impliquer : Parents Enseignants Médecin scolaire Médecin traitant Médecin allergologue Municipalité (Direction de l éducation) et ses agents Industriels de la restauration scolaire Modèle disponible sur le site :

27 Que contient le PAI? Les conditions d accueil de l enfant Le panier repas ou régime d exclusion Les conditions du déjeuner La marche à suivre en cas de réaction allergique Qui prévenir Quels gestes à faire Quels médicaments donner et comment La présence des médicaments est une protection pour tout le monde Les dispositions à prendre pour les sorties Le double de l ordonnance d urgence Le PAI est remis à jour à chaque rentrée scolaire, ou en cas de nouvel événement A Villeurbanne, 80 PAI pour enfants allergiques alimentaires cette année, pour 5300 repas/jour = 1% A Lyon, 300 PAI pour repas/jour = 1,6%

28 Allergie alimentaire et PAI La mise en place d un PAI devrait permettre aux enfants: De manger à la cantine avec un panier repas ou un régime d exclusion De prendre des médicaments par voie inhalée, orale, ou injectable De bénéficier de soins d urgence par le personnel éducatif selon un protocole préétabli

29 Allergie alimentaire et PAI Les problèmes posés par le PAI: Le temps extra scolaire(cantine..) est sous la responsabilité de la municipalité Méconnaissance et «crainte» du PAI par les enseignants Difficulté d organiser le régime spécifique Difficultés d accès à la trousse d urgence Allergiques «clandestins» par peur d exclusion

30 Savoir demander un bilan complémentaire devant un asthme Courbe de croissance Radiographie de thorax Exploration fonctionnelle respiratoire Bilan ORL

31 SAVOIR IMAGINER L AVENIR DE CET ENFANT

32 santé.fr allergie.org

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Les rendez vous de l allergologie Moléculaire Les rendez vous de l allergologie Moléculaire L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Dr H. Masson Juin 2014 Allergène purifié Extrait allergénique

Plus en détail

Allergies alimentaires de l enfant

Allergies alimentaires de l enfant Allergies alimentaires de l enfant N. Faure FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Définitions Réaction adverse aux protéines alimentaires (animales ou végétales) par un mécanisme immunoallergique

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

Une allergie typique?

Une allergie typique? CAS CLINIQUE Une allergie typique? Commencer Réalisé par le Pr Demoly Coordinateur du Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier Bastien, 15 ans Tous les ans

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale?

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? JAMA La pratique de l'allergie alimentaire Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? Antoine DESCHILDRE Pédiatrie, CHRU de Lille JAMA-CFA, avril 2009 QUAND et COMMENT PRATIQUER

Plus en détail

Allergènes alimentaires : enjeux et propositions

Allergènes alimentaires : enjeux et propositions Allergènes alimentaires : enjeux et propositions Dr Jean-Marc RAME Allergologue Coordonnateur du Réseau d Alergologie de Franche-comTé (RAFT) jmrame@chu-besancon.fr Le RAFT est un réseau r de santé financé

Plus en détail

Allergie alimentaire. Chapitre 10

Allergie alimentaire. Chapitre 10 229 Chapitre 10 Allergie alimentaire Dr. Michèle RAFFARD Allergologue Centre Médical de l Institut Pasteur, 75 rue de l Eglise 75015, Paris mraffard@free.fr Dr. Martine VIGAN Praticien Hospitalier Unité

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

École de l allergie alimentaire. A.Juchet, A.Chabbert-Broué Ecole de l asthme et de l allergie alimentaire Alizée Hôpital des Enfants Toulouse

École de l allergie alimentaire. A.Juchet, A.Chabbert-Broué Ecole de l asthme et de l allergie alimentaire Alizée Hôpital des Enfants Toulouse École de l allergie alimentaire A.Juchet, A.Chabbert-Broué Ecole de l asthme et de l allergie alimentaire Alizée Hôpital des Enfants Toulouse Prévalence de l allergie alimentaire en constante augmentation

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

pratique quotidienne chez l enfant

pratique quotidienne chez l enfant EXPLORATION DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE: pratique quotidienne chez l enfant Pr Ag BEN M RAD Sonia Hopital Ariana DIAGNOSTIC DIFFICILE Diversité des substances Polymorphisme clinique Variabilité du délai

Plus en détail

Les allergènes moléculaires sont une aide au diagnostic d allergie alimentaire

Les allergènes moléculaires sont une aide au diagnostic d allergie alimentaire Les allergènes moléculaires sont une aide au diagnostic d allergie alimentaire Les allergènes = les sources allergéniques Nombreuses molécules immunogènes (++ glycoprotéines) Carine Metz-Favre 2 ème JAEP

Plus en détail

L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET.

L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET. L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET. Dr Anne Chabbert-Broué,, Toulouse L avenir de l allergologie.. l Le raisonnement en «familles biochimiques» Noisette: source allergénique

Plus en détail

Prévenir... l allergie

Prévenir... l allergie Prévenir... l allergie 26 Serions nous tous des allergiques? NON Les maladies allergiques sont des manifestations anormales de notre corps qui réagit de manière excessive, contre des substances dénommées

Plus en détail

Diagnostic précoce de l allergie

Diagnostic précoce de l allergie Diagnostic précoce de l allergie F. Rancé, allergologie-pneumologie, hôpital des Enfants, Toulouse La prévalence des maladies allergiques chez l enfant (dermatite atopique, asthme, rhinite et conjonctivite

Plus en détail

DOSSIER PAI ELEVE CONCERNE. Adresse : 21 rue de la Roche Guyon 78270 BENNECOURT. Date de naissance : 23/11/2008. Classe : Moyenne section maternelle

DOSSIER PAI ELEVE CONCERNE. Adresse : 21 rue de la Roche Guyon 78270 BENNECOURT. Date de naissance : 23/11/2008. Classe : Moyenne section maternelle Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 ( Bulletin Officiel n 34 du 18/09/2003 ) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001 (BO Spécial n 9 du 28/06/2001) ELEVE CONCERNE : LACOMME

Plus en détail

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité alimentaire non IgE médiée : résumé Mécanisme

Plus en détail

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman que Sofiane fait de L asthme et qu un TRT par CSI est

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI)

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) Etablissement : Année scolaire 20-20 Adresse de l établissement :... Chef d établissement :... Tél. :... Mairie de COORDINATEUR

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay Unité de pneumologie, d allergologie d et de pathologie respiratoire de l environnementl Pôle de Pathologie thoracique Hôpitaux universitaires

Plus en détail

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS ANNEXES 1 LETTRE POUR LES PARENTS A Mme, M.. Parents de l Enfant Classe Madame, Monsieur Vous m avez indiqué que votre enfant présente une allergie pouvant nécessiter un traitement ou des soins à l école.

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient).

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient). Lexique ALLERGÈNE : Protéine qui provoque la formation d IGE en quantité élevée chez les patients atopiques déclenchant ensuite une réaction allergique. On distingue les allergènes alimentaires ou trophallergènes

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

L allergie alimentaire chez le petit enfant

L allergie alimentaire chez le petit enfant Expression généraliste_ Soirée du 18 / 01 / 2005. Page 1 sur 6 L allergie alimentaire chez le petit enfant Quelques rappels de définition : A. Les effets néfaste ou adverses des aliments se répartissent

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

Presented by: Docteur Marie Claude Romano Title: médecin conseiller technique honoraire Date: 9 juin 2006

Presented by: Docteur Marie Claude Romano Title: médecin conseiller technique honoraire Date: 9 juin 2006 Le PAI Comment faciliter l accueil dans les collectivités Presented by: Docteur Marie Claude Romano Title: médecin conseiller technique honoraire Date: 9 juin 2006 Pourquoi le PAI Établir un partenariat

Plus en détail

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE Exemple de Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001(BO Spécial

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant.

L allergie alimentaire chez l enfant. L allergie alimentaire chez l enfant. 17 avril 2014 Dr E.Gueulette Clinique et Maternité Ste-Elisabeth Namur CHU Mont-Godinne-Dinant L allergie alimentaire (AA) chez l enfant 1- La Prévalence. 2- Les Facteurs

Plus en détail

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration

Plus en détail

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 L asthme en 2008 Les faits importants Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 Gérard Peiffer Pneumologue-Allergologue CHR Metz Epidémiologie de l asthme en France

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

INDUCTION DE TOLERANCE ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT en pra6que de ville Cas cliniques lait de vache 9 ème Congrès Francophone d Allergologie - Avril 2014

INDUCTION DE TOLERANCE ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT en pra6que de ville Cas cliniques lait de vache 9 ème Congrès Francophone d Allergologie - Avril 2014 INDUCTION DE TOLERANCE ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT en pra6que de ville Cas cliniques lait de vache 9 ème Congrès Francophone d Allergologie - Avril 2014 Agnès JUCHET- Rachel PONTCHARRAUD- Toulouse Valérie

Plus en détail

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 Lien entre AA et asthme 10% des enfants sont asthmatiques 10% des asthmatiques sont all alimentaires (2% chez

Plus en détail

Allergie alimentaire : LE PAI (Projet d Accueil Individualisé)

Allergie alimentaire : LE PAI (Projet d Accueil Individualisé) CAS CLINIQUE Allergie alimentaire : LE PAI (Projet d Accueil Individualisé) Réalisé par Le Dr Delphine de Boissieu Gastro-Entérologue-Pédiatre Hôpital Necker- Paris Commencer Algorithme de prise en charge

Plus en détail

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD r Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD 27/11/2007 EPP - Service de médecine statutaire r Hevea Brasiliensis (Asie

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLERGIE 7

PREVENTION DE L ALLERGIE 7 PREVENTION DE L ALLERGIE 7 Docteurs M-C. MAUROY et M. WINKLER FREQUENCE Selon l OMS, l allergie est la quatrième maladie chronique. Dans les pays industrialisés, 30% des enfants de moins de 15 ans sont

Plus en détail

INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

Formation continue IAL 12.02.2015. Allergie au valaciclovir. Julien Vionnet Service d Immunologie et d Allergie CHUV

Formation continue IAL 12.02.2015. Allergie au valaciclovir. Julien Vionnet Service d Immunologie et d Allergie CHUV Formation continue IAL 12.02.2015 Allergie au valaciclovir Julien Vionnet Service d Immunologie et d Allergie CHUV Plan de la présentation A. Présentation du cas B. Eléments théoriques Présentation du

Plus en détail

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale L.MALOT Diagnostic : allergènes recombinants Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale DIAGNOSTIC Camille 10 ans Cs pour une rhinite perannuelle Interro : éternuements

Plus en détail

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie La désensibilisation Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Désensibilisation I. Mécanismes II. Indications, modes d administration III. Contre-indications, précautions d emploi IV. Effets indésirables V.

Plus en détail

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache 8e Congrès Francophone d'allergologie Agnes Juchet, Dominique Sabouraud, Rachel Pontcharraud, Isabelle Daubas Nawel Naji 8 ème Congrès

Plus en détail

MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE

MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE Martine Drouet Unité Allergologie CHU - ANGERS Société Française de Toxicologie 29-30 nov 2012 - Toulouse Epidémiologie de l

Plus en détail

Les Allergies. Dossier réalisé avec la collaboration du conseil scientifique de la Société Francaise d'allergologie

Les Allergies. Dossier réalisé avec la collaboration du conseil scientifique de la Société Francaise d'allergologie Les Allergies Les allergies sont connues de longue date : Hippocrate et Lucrèce en ont déjà donné des descriptions dans l Antiquité. A la Renaissance, on attribue le rhume des foins (rhinoconjonctivite

Plus en détail

La prévalence de l asthme et

La prévalence de l asthme et [ Dossier Allergologie L allergie alimentaire chez l enfant A Nemni*, A. Grimfeld*, J. Just* * Services de pédiatrie, pneumologie et allergologie, Centre de l Asthme et des Allergies, hôpital d enfants

Plus en détail

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Dermatoses professionnelles Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Introduction Incidence des dermatoses professionnelles: entre 0,5 et 0,7 cas pour 1000 travailleurs

Plus en détail

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT. Cas cliniques : allergie à l oeuf

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT. Cas cliniques : allergie à l oeuf REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques : allergie à l oeuf 8e Congrès Francophone d'allergologie Agnes Juchet, Dominique Sabouraud, Rachel Pontcharraud, Isabelle Daubas Nawel Naji 8 ème

Plus en détail

Allergie. Les outils du diagnostic. Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014

Allergie. Les outils du diagnostic. Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014 Allergie Les outils du diagnostic Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014 Plan Physiopathologie Outils : Anamnèse Prick test IgE tot. et spécif. Patch test Intradermoréaction Épreuve de provocation 4 situations

Plus en détail

Cas cliniques à la lumière d ISAC

Cas cliniques à la lumière d ISAC Cas cliniques à la lumière d ISAC CARINE METZ-FAVRE SERVICE DE PNEUMOLOGIE CHRU STRASBOURG SERVICE DE PÉDIATRIE CHR HAGUENAU ISAC un outils diagnostique L intérêt du raisonnement allergologique à l échelle

Plus en détail

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015 Item 184 Asthme Figure 1 : Physiopathologie de l asthme Figure 2 : Courbe debit-volume typique de TVO significativement réversible. Après broncho-dilatateurs (BD), le VEMS gagne 500 ml soit 14%. Tableau

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ

PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ Inspection Académique de la Haute-Garonne PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ (circulaire 2003-135 du 8 septembre 2003) l enfant ou l adolescent concerné NOM, PRÉNOM : classe :. né le : nom de la collectivité

Plus en détail

Asthme professionnel à la crevette

Asthme professionnel à la crevette Asthme professionnel à la crevette D. Pinot 1, M.H. Bados 2, S. Delattre 3, M.P Lehucher-Michel 2 1 Service de pneumologie, Hopital Ste Marguerite Marseille 2 Consultation de Pathologie Professionnelle

Plus en détail

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu - Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie H Dhivert Donnadieu Philippe 55 ans, habite à Amiens Antc: symptômes polliniques

Plus en détail

A LA PÊCHE AUX POLLENS

A LA PÊCHE AUX POLLENS CAS CLINIQUE A LA PÊCHE AUX POLLENS Commencer Réalisé par le Dr Fontaine Allergologue, Praticien attaché au CHU de Reims SITUATION Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES

La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES RHINITE ALLERGIQUE : PROBLEME IMPORTANT CAR: > Prévalence: 5 à 50% dans la population générale (600 millions). Estimée à 15% en Algérie

Plus en détail

Les allergènes moléculaires

Les allergènes moléculaires Les allergènes moléculaires Utilité dans l allergie alimentaire Monique Fontaine Raisonnement à l échelon moléculaire = nouvelle manière d aborder le diagnostic allergique! = avantages et limites = nécessite

Plus en détail

28 MARS 13 Hebdomadaire Province

28 MARS 13 Hebdomadaire Province Page 1/6 La saison des pollens arrive et avec elle, son lot annuel de rhumes des foins, conjonctivites et autres maux. Les dernières déceni Aujourd'hui un Français sur trois serait concerné par l'allergie

Plus en détail

LYCEE FRANÇAIS DE SINGAPOUR

LYCEE FRANÇAIS DE SINGAPOUR LYCEE FRANÇAIS DE SINGAPOUR 3000 Ang Mo Kio Avenue 3 Singapore 569928 SERVICE SANTE PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISE (PAI) ETABLI CONFORMEMENT AUX DISPOSITION DE LA CIRCULAIRE N 2003-135 DU 8 SEPTEMBRE

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 17 janvier 2012 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif au guide pour l'accueil en restauration

Plus en détail

Allergie alimentaire

Allergie alimentaire AKOS Encyclopédie Pratique de Médecine 2-0040 L e Allergie alimentaire E Beaudouin, G Kanny, J Flabbee, DA Moneret-Vautrin diagnostic repose sur une anamnèse précise, une analyse du régime alimentaire,

Plus en détail

Patch tests dans l allergie alimentaire. D de Boissieu

Patch tests dans l allergie alimentaire. D de Boissieu Patch tests dans l allergie alimentaire D de Boissieu Nouvelle classification des allergies alimentaire (Sampson JACI 2005) IgE médiées Cutanés (urticaire, angio-œdème, rash..) Gastrointestinales (sd oral,

Plus en détail

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens 1820-1900 Ancestors of Allergy. Compte pollinique Se teste lui-même 1865 Tests cutanés

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999 Inspection Académique de la Haute-Savoie Service de Promotion de la Santé en faveur des élèves Document Confidentiel PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181

Plus en détail

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S mastocytes Terminaisons sensitives Réaction à la prise alimentaire Allergique IgE médiée Maladie coeliaque Non IgE médiée Entérocolite nécrosante Mixte Allergie

Plus en détail

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE *Centre Hospitalier Saint Joseph et Saint Luc 20 quai Claude Bernard 69007 LYON Cabinet Médical 1 rue Laborde 69500 BRON girodet.bru@voila.fr

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

Projet d accueil individualisé

Projet d accueil individualisé Année scolaire : 20. / 20.. Date de mise à jour pendant la période scolaire : Etablissement Directeur / Chef d établissement Numéro de téléphone : édecin scolaire de l établissement N téléphone Bureau

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mai 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** * 1. Les tests d allergie chez l enfant 2. Test de Provocation Alimentaire chez l enfant: cas particulier de l allergie

Plus en détail

ANNEXE 4 PROJET D ACCUEIL D UN MINEUR PRESENTANT UN TROUBLE DE LA SANTE DE TYPE ALLERGIE EN ACCUEIL DE LOISIRS OU EN SEJOUR AVEC HEBERGEMENT

ANNEXE 4 PROJET D ACCUEIL D UN MINEUR PRESENTANT UN TROUBLE DE LA SANTE DE TYPE ALLERGIE EN ACCUEIL DE LOISIRS OU EN SEJOUR AVEC HEBERGEMENT ANNEXE 4 PROJET D ACCUEIL D UN MINEUR PRESENTANT UN TROUBLE DE LA SANTE DE TYPE ALLERGIE EN ACCUEIL DE LOISIRS OU EN SEJOUR AVEC HEBERGEMENT Photo Nom : Prénom : Adresse : Date de Naissance : Sexe : Année

Plus en détail

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Généralités Introduction: Réactions croisées entre allergènes: 1970 1980. Grand nombre

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de suspicion d allergie en consultation et au bloc opératoire. Martine Drouet

Conduite à tenir en cas de suspicion d allergie en consultation et au bloc opératoire. Martine Drouet 17 ème ICAR 26 et 27 novembre 2010 Lyon 1 Conduite à tenir en cas de suspicion d allergie en consultation et au bloc opératoire Martine Drouet Unité Allergologie 2 allée des cèdres - CHU 49933 Angers cx

Plus en détail

Les diagnostics difficiles en ophtalmoallergologie. Le point de vue du dermatologue. Michel CASTELAIN, Gerda - Marseille

Les diagnostics difficiles en ophtalmoallergologie. Le point de vue du dermatologue. Michel CASTELAIN, Gerda - Marseille Les diagnostics difficiles en ophtalmoallergologie : Le point de vue du dermatologue Michel CASTELAIN, Gerda - Marseille Où se situent les difficultés? Diagnostic positif Diagnostic différentiel Diagnostic

Plus en détail

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS B. BAKONDE*, K. TCHANGAI-WALLA***, A.K. TATAGAN, O. TIDJANI****, K. KESSIE*, K. ASSIMADI** RESUME Afin

Plus en détail

Allergie alimentaire. F. Castex

Allergie alimentaire. F. Castex Allergie alimentaire F. Castex FSB15, 2015 I. Introduction I.1 Définition a. Réaction I path, aliment, IgE-dépendante Réactions néfastes d origine alimentaire Réactions non toxiques Réactions toxiques

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

S. Guez Unité des Maladies allergiques Médecine Interne et Post-urgences Hôpital Pellegrin, CHU Bordeaux

S. Guez Unité des Maladies allergiques Médecine Interne et Post-urgences Hôpital Pellegrin, CHU Bordeaux S. Guez Unité des Maladies allergiques Médecine Interne et Post-urgences Hôpital Pellegrin, CHU Bordeaux Intérêts financiers : néant Liens durables ou permanents : néant Interventions ponctuelles : Abello

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND

COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND LE SUIVI D UN ALLERGIQUE APRES SON PASSAGE AU SAU COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND Le rôle de prévention secondaire fait partie de la tâche du parfait petit urgentiste..mais ce dernier est souvent pris

Plus en détail

FMBS 215 Immunopathologie. F. Castex EA 7288, CPID

FMBS 215 Immunopathologie. F. Castex EA 7288, CPID Allergie alimentaire FMBS 215 Immunopathologie F. Castex EA 7288, CPID 2013 I. Introduction I.1 Définition a. Réaction I path, aliment, IgE dépendante Réactions néfastes d origine i alimentaire i Réactions

Plus en détail

Prénom Nom - Classe. Photo

Prénom Nom - Classe. Photo Projet d'accueil Individualisé (PAI) pour les activités périscolaires 2011/2012 établi conformément aux dispositions de la circulaire n 2003-135 du 8-9-2003 Photo PROJET APPLICABLE DANS LE CAS OU L ENFANT

Plus en détail

AUTOUR DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE DE L ENFANT

AUTOUR DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE DE L ENFANT AUTOUR DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE DE L ENFANT FMC Haguenau 8 février 2011 Carine Metz-Favre Unité d allergologie, service de pneumologie NHC Strasbourg Service de pédiatrie CHR Haguenau Message téléphonique

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Concept de formation post-graduée en Allergologie et Immunologie Clinique dans le Département Médicochirurgical de Pédiatrie du CHUV, Lausanne.

Concept de formation post-graduée en Allergologie et Immunologie Clinique dans le Département Médicochirurgical de Pédiatrie du CHUV, Lausanne. Concept de formation post-graduée en Allergologie et Immunologie Clinique dans le Département Médicochirurgical de Pédiatrie du CHUV, Lausanne. Dr Michaël Hofer Unité d Immuno-allergologie et Rhumatologie

Plus en détail

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Le 16 mars 2016 Après 40 000 ans d une sévère sélection, notre espèce se désadapte

Plus en détail

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007 L'avis du clinicien : place de la biologie dans la prise en charge de l'allergie de l'enfant Dr Caroline THUMERELLE Unité de Pneumologie-Allergologie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille ALLERGIE SENSIBILISATION

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail

Allergies : le printemps est là

Allergies : le printemps est là N 1 NutriDoc Allergies : le printemps est là Avec l arrivée des beaux jours, on pense être enfin débarrassés des nez qui coulent et des yeux qui piquent mais pour 30% d entre nous, les allergies prennent

Plus en détail