Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER"

Transcription

1 Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux

2 Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire Carcinome spinocellulaire

3 Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire Carcinome spinocellulaire

4 Mélanome Quelques chiffres Fréquence en constante augmentation : 1% de tous les K incidence x 2 tous les 10 ans 5 à 8 nouveaux cas/ habitants et par an Facteurs favorisants: soleil ++, prédisposition familiale Diagnostic la plupart des mélanomes apparaît de novo ( 80%) ATTENTION AU NÆVUS qui présente les critères ABCDE Asymétrie Bords irréguliers Couleurs variées Diamètre >5 mm E = Evolutif +++

5 Mélanome Formes cliniques SSM ( mélanome à extension superficielle) = 60-70% mélanome sur mélanose de Dubreuil = 5-10%, mélanome nodulaire mélanome acral = 2 à 10% ( mains, pieds, ongles) mélanome achromique Examen clinique complet + aires ganglionnaires localisations secondaires

6 Mélanome Bilan complémentaire : HISTOLOGIE +++ Exérèse complète et large de la lésion Aide de la dermatoscopie Bilan d extension bilan biologique radiographie pulmonaire échographie abdominale scanner corps entier

7 Mélanome Indice de Breslow +++ épaisseur mesurée à l'oculaire micrométrique Biopsie excisionnelle totale et coupes sériées Examen facile à réaliser et résultats objectifs Epaisseur < O,75 mm = bon pronostic Epaisseur > 2 mm = mauvais pronostic L'indice de Breslow donne également une idée approximative de l'envahissement ganglionnaire

8 Mélanome Indice de Breslow Epiderme Derme papillaire Derme réticulaire Indice de Breslow = Epaisseur en mm Hypoderme

9 Mélanome Niveau de Clark I II III IV V Epiderme Derme papillaire Derme réticulaire Hypoderme I : envahissement épidermique II : envahissement du sommet des papilles dermiques III : envahissement de tout le derme papillaire IV : rupture de la barrière réticulaire et envahissement du derme réticulaire V : envahissement du derme profond et de l'hypoderme

10 Mélanome Traitement Exérèse chirurgicale élargie / Marge d exérèse Breslow < 1 mm => 1cm Breslow 1-2 mm => 2cm Breslow 2 mm => 3 cm Curage ganglionnaire en cas d'adénopathie / Ganglion sentinelle Chimiothérapie dans les formes métastasées Surveillance à vie pour détecter une récidive ou un nouveau mélanome = autosurveillance ++ famille

11 Mélanome

12 Mélanome

13 Mélanome

14 Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire Carcinome spinocellulaire

15 Carcinome basocellulaire Quelques chiffres le plus fréquent des cancers en France 60% des cancers cutanés 70 / habitants survenue après 40ans Facteurs favorisants Soleil +++ survenue d'emblée sans lésion préexistante Diagnostic Lésion qui ne guérit pas, avec perles en périphérie ou télangiectasies Histologie +++ amas cellulaire dense avec cellules rangées en palissade.

16 Carcinome basocellulaire Formes cliniques forme plan cicatricielle forme superficielle et pagétoide forme sclérodermiforme forme pigmentée ou tatouée forme nodulaire forme ulcérée ulcus rodens forme multicentrique Evolution Locale : potentiel invasif local pas de métastase

17 Carcinome basocellulaire

18 Carcinome basocellulaire TRAITEMENT Obligatoire - au plus tôt - quelque soit le site - et quelque soit l âge chirurgical +++ = 95% de guérison cryochirurgie, radiothérapie, Aldara chez les personnes très âgées, inopérables ou sous anticoagulants Surveillance clinique à vie pour dépister autres lésions ou récidives très fréquentes ++

19 Carcinome basocellulaire Groupe de mauvais pronostic sclérodermiformes ou mal limitées et les formes histologiques agressives formes récidivées (à l exception des CBC superficiels) CBC nodulaires de la zone à haut risque de récidive et de taille > 1 cm Groupe de bon pronostic tous les CBC superficiels primaires CBC nodulaires primaires, bien limités < 1 cm sur la zone à risque intermédiaire de récidive < 2 cm sur la zone à bas risque de récidive Groupe de pronostic intermédiaire CBC superficiels récidivés les CBC nodulaires < 1 cm sur la zone à haut risque de récidive > 1 cm sur la zone à risque intermédiaire de récidive > 2 cm sur la zone à bas risque de récidive

20 Carcinome basocellulaire TRAITEMENT Tumeurs de bon pronostic marge latérale de 3 à 4 mm Tumeurs de pronostic intermédiaire marge latérale stricte de 4 mm au minimum Tumeurs de mauvais pronostic Marge latérale de 5 à 10 mm Pour raisons fonctionnelles ou esthétiques Examen extemporané ou une chirurgie en 2 temps Chirurgie micrographique de Mohs Marges profondes dans le tissu graisseux sous-cutané doivent atteindre en les respectant (sauf s ils sont envahis) l aponévrose (front), le périchondre (oreille, nez), ou le périoste (cuir chevelu) Pour les CBC superficiels elles peuvent être moins profondes

21 Carcinome basocellulaire

22 Carcinome basocellulaire

23 Carcinome basocellulaire

24 Carcinome basocellulaire

25 Carcinome basocellulaire

26 Carcinome basocellulaire

27 Carcinome basocellulaire

28 Carcinome basocellulaire

29 Carcinome basocellulaire

30 Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire Carcinome spinocellulaire

31 Carcinome épidermoïde Quelques chiffres 20% des cancers cutanés 5 à 20/ habitants survenue après 60 ans 2 hommes pour 1 femme Facteurs favorisants Soleil +++ Lésions cutanées préexistantes: ++

32 Carcinome épidermoïde Diagnostic Lésion cutanée ou muqueuse présente pendant des années croûteuse, jaunâtre, indurée avec ulcération centrale Lésion précancéreuse qui se modifie s'infiltre s'ulcère, s'épaissit, saigne!!! Conduite à tenir biopsie pour confirmer le diagnostic Palper les aires ganglionnaires car risque de métastase Examen clinique complet

33 Carcinome épidermoïde Traitement Exérèse chirurgicale large rarement radiothérapie, chimiothérapie

34 Carcinome épidermoïde Critères Groupe 1 : risque faible Groupe 2 : risque significatif Cliniques Primitif vs récidive Primitif Récidive Degre d infiltration clinique Absence Adhérence au plan profond Symptomes neurologiques Non Oui d envahissement Statut immunitaire Immunocompétent Immunodéprimé Taille (diametre) en fonction < 10 mm en zone R+ 10 mm en zone R+ de la localisation < 20 mm en zone R- 20 mm en zone R- Anatomo-pathologiques Envahissement péri-nerveux Non Oui Degré de différenciation Cellulaire Bon Moyen a indifférencié Profondeur (niveau de Clark) Niveau III Niveau IV et Epaisseur tumorale Epaisseur 3 mm Epaisseur > 3 (ou 4 ou 5) mm Marge d exérèse 4 6 mm 6 10 mm

35 Carcinome épidermoïde

36 Carcinome épidermoïde

37 Carcinome épidermoïde

38 Carcinome épidermoïde

39

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Diagnotic différentiel

Diagnotic différentiel CEC Labial Lésion ulcérée plus ou moins infiltrante, saignotante persistante: biopsie+++ 90% de cancers de la lèvre Plus fréquent sur la lèvre inférieure H>F Après 60 ans 2 étiologies Chéliite actinique

Plus en détail

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies ü Délai d'apparition des différentes toxidermies Quelques minutes à quelques heures : urticaire De 24 à 48h : - Pustulose éxanthémateuse aiguë généralisée - Erythème pigmenté fixe J7-J21 : - Exanthème

Plus en détail

Tumeurs malignes cutanées

Tumeurs malignes cutanées Tumeurs malignes cutanées Carcinomes Carcinomes épidermoïdes cutanés (spino-cellulaires) Carcinomes baso-cellulaires Carcinomes annexiels Mélanomes Carcinomes neuroendocrines Sarcomes Angiosarcomes Les

Plus en détail

Aspects cliniques du mélanome cutané

Aspects cliniques du mélanome cutané MONOGRAPHIE ATLAS Aspects cliniques du mélanome cutané Marie-Françoise Avril* Les aspects du mélanome cutané sont nombreux et souvent trompeurs. Une exérèse cutanée doit donc être facilement pratiquée

Plus en détail

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Cellule adipeuse Source de cellules souches Source de facteurs de croissance Possibilité

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

Item 149 Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés

Item 149 Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés 1 Item 149 Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés COMPLICATIONS INDUITES PAR L'EXPOSITION REPETEE AUX UV CARCINOME BASOCELLULAIRE CARCINOME ÉPIDERMOÏDE Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Tumeurs cutanées, épithéliales et mélaniques (149) E. Cabarrot Mai 2006 (Mise à jour mai 2006)

Tumeurs cutanées, épithéliales et mélaniques (149) E. Cabarrot Mai 2006 (Mise à jour mai 2006) Tumeurs cutanées, épithéliales et mélaniques (149) E. Cabarrot Mai 2006 (Mise à jour mai 2006) Objectifs : Diagnostiquer une tumeur cutanée, épithéliale ou mélanique Argumenter l attitude thérapeutique

Plus en détail

Cancers du larynx. Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx

Cancers du larynx. Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx Cancers du larynx Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx - Examen clinique ORL : laryngoscopie indirecte, fibroscopie avec étude de la mobilité laryngée +++, palpation des aires ganglionnaires

Plus en détail

Formes histologiques des cancers du sein

Formes histologiques des cancers du sein Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes

Plus en détail

CARCINOME BASO CELLULAIRE

CARCINOME BASO CELLULAIRE CARCINOMES CARCINOME BASO CELLULAIRE Développé au dépend des kératinocytes En France :70 cas/100 000 hab/an.facteur causal= exposition solaire+++, 85% surviennent sur des zones photoexposées Ne métastase

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Le mélanome. Comprendre La maladie et son traitement. Le mélanome. généralités

Le mélanome. Comprendre La maladie et son traitement. Le mélanome. généralités Le mélanome Comprendre La maladie et son traitement Le mélanome généralités Mieux comprendre votre maladie, pour mieux vivre avec Conseil scientifique en dermatologie J Dr Stéphane Dalle J Pr Luc Thomas

Plus en détail

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Examen National Classant Module transdisciplinaire 10 : Cancérologie, onco-hématologie Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Mélanomes NOUVEAU P. SAIAG (Ambroise Paré, Boulogne Billancourt), J.-J.

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome épidermoïde cutané (spinocellulaire) et de ses précurseurs.

Prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome épidermoïde cutané (spinocellulaire) et de ses précurseurs. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2009), 136, S166-S175 Prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome épidermoïde cutané (spinocellulaire) et de ses précurseurs. Recommandations

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Colon

Thésaurus du Cancer du Colon Thésaurus du Cancer du Colon - 1 - Bilan des Cancers du Colon Antécédents, recherche de forme familiale Examen clinique, TR Coloscopie avec biopsies Echographie abdominale +/- TDM abdominal si doute ou

Plus en détail

MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE

MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE II - DIAGNOSTIC A - Circonstances du diagnostic B - Diagnostic de certitude = biopsie ganglionnaire C - Bilan d extension III - FORMES CLINIQUES IV - PRONOSTIC

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail

Comment je traite un cancer infiltrant du sein?

Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Pr Carole Mathelin Unité de sénologie, hôpital de Hautepierre CHRU Strasbourg Strasbourg le 15 Novembre 2014 Qu est ce qu un cancer infiltrant? Canaux galactophores

Plus en détail

Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser

Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser Adénome «Transformé» Adénome présentant un foyer localisé ou étendu d un adénocarcinome superficiel,

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers UE : Biopathologie Oncologie Date : 23 mars 2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-18h Enseignant : M.Coindre Ronéistes : de LABARRE Marie (marie.delabarre40@laposte.net) ALLOUCHE Justine (justine_ptitezoe@hotmail.fr)

Plus en détail

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Tumeur du Sein Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Cas Clinique En Juillet 2006, Patiente de 34 ans, mariée, mère d un enfant de 5 ans, se plaint depuis

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

P artie 2... PATHOLOGIES

P artie 2... PATHOLOGIES P artie 2 PATHOLOGIES Gynécologie AU PROGRAMME Cancer du sein Processus tumoral 1. Épidémiologie C est le cancer le plus fréquent chez la femme. Au cours de sa vie, 1 femme/11 présentera un cancer du

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau Un été de prévention gustaveroussy.fr Suivez-nous sur ET VOUS, COMBIEN DE GRAINS DE BEAUTÉ AVEZ-VOUS DANS LE DOS? QU EST-CE QUE LE MÉLANOME? Le mélanome est une tumeur de la peau de l adulte (rare chez

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE R. MAZA SACOT Décembre 2010 INTRODUCTION Tumeurs malignes développées aux dépens du tissu conjonctif extra squelettique (adipeux musculaire

Plus en détail

Head and neck: formulaire d enregistrement des carcinomes de l oropharynx (nouveau diagnostic)

Head and neck: formulaire d enregistrement des carcinomes de l oropharynx (nouveau diagnostic) Head and neck: formulaire d enregistrement des carcinomes de l oropharynx (nouveau diagnostic) 1/6 08/05/2014 Head and neck carcinome oropharynx formulaire pour l enregistrement des nouveaux diagnostics

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot INTRODUCTION Nécessité de connaître l état des ganglions axillaires (staging, pronostic) 80% des T1 sont

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Jean-Philippe Couapel, Karim Bensalah Coordination et relecture : Morgan Rouprêt

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Jean-Philippe Couapel, Karim Bensalah Coordination et relecture : Morgan Rouprêt CHAPITRE Item 308 (Item 158) Cancer du rein Jean-Philippe Couapel, Karim Bensalah Coordination et relecture : Morgan Rouprêt I. Pour comprendre 4 II. Épidémiologie 5 III. Anatomopathologie 5 IV. Diagnostic

Plus en détail

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Introduction On diagnostique chaque année en France plus de 9 000 nouveaux cas de mélanome. Traité à temps, ce cancer de la peau peut généralement

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour Comprendre... 3 2. Épidémiologie... 3 2.1. Quelques chiffres... 3 2.2. Les facteurs de risque...

Plus en détail

Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive

Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive traitements, soins et innovation Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive Dispositif d autorisation des établissements de santé pour la pratique de

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

24/11/04 CANCERS DE LA THYROIDE. Chirurgie Thyroïdienne... 3 Indications du curage ganglionnaire... 4. Chirurgie Thyroïdienne... 3

24/11/04 CANCERS DE LA THYROIDE. Chirurgie Thyroïdienne... 3 Indications du curage ganglionnaire... 4. Chirurgie Thyroïdienne... 3 1 / thyroïde.ppt Table Table des des matières matières Nole Nole Thyroïdien... Thyroïdien... 2 2 Chirurgie Thyroïdienne... 3 Chirurgie Thyroïdienne... 3 Indications curage ganglionnaire... 4 Indications

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE?

QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE? QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE? Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Dr Marion DEWAILLY, Dr Nathalie FAYE Service d imagerie de la femme Hôpital Jeanne de

Plus en détail

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne Généralités Imagerie du cancer de DES de gynécologie 09 février 2007 Edouard Poncelet, Pr D Vinatier Service d Imagerie médicale, JDF Service de Chirurgie gynécologique, JDF 3 cancer chez la femme (sein,

Plus en détail

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Histologie et anatomie pathologique de l'œsophage Sémiologie des dysphagies Radiologie et imagerie du médiastin Résumé : L'alcool

Plus en détail

THESAURUS. Cancer ORL Texte Court. Juin 2015. Thésaurus Cancer ORL Texte Court Page 1 sur 28

THESAURUS. Cancer ORL Texte Court. Juin 2015. Thésaurus Cancer ORL Texte Court Page 1 sur 28 THESAURUS Cancer ORL Texte Crt Juin 2015 Thésaurus Cancer ORL Texte Crt Page 1 sur 28 INDEX DES ARBRES DECISIONNELS Arbre Titre Page Ia Attitudes thérapeutiques (avant radiothérapie) 3 Ib Attitudes thérapeutiques

Plus en détail

CANCER OROPHARYNX. Prédominance masculine 3 à 5 fois plus (augmentation du nombre de femmes atteintes, baisse de l âge du diagnostic de plus en plus)

CANCER OROPHARYNX. Prédominance masculine 3 à 5 fois plus (augmentation du nombre de femmes atteintes, baisse de l âge du diagnostic de plus en plus) CANCER OROPHARYNX INTRODUCTION -amygdales++++ -les plus fréquents des cancers des voies aéro-digestives supérieures. ( 30%) -50 70ans, âge moyen diagnostic = 55ans Prédominance masculine 3 à 5 fois plus

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif M Boisserie-Lacroix, G Hurtevent-Labrot, M Asad-Syed, S Ferron Institut Bergonié Bordeaux Assez abondante littérature en biologie moléculaire

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

Cécile Chougnet. RIV et oncologie endocrinienne Médecine nucléaire Hôpital Saint Louis Paris

Cécile Chougnet. RIV et oncologie endocrinienne Médecine nucléaire Hôpital Saint Louis Paris Cécile Chougnet RIV et oncologie endocrinienne Médecine nucléaire Hôpital Saint Louis Paris Carcinome papillaire : Intra thyroïdien T1, T2, T3 sur la taille (y compris variant folliculaire) Pas d embole

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome

Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome Etude rétrospective de 15 cas T. Sanzalone (1), M. Adham (2), C. Lombard Bohas(3), F. Pilleul (1) (1) Service de radiologie pavillon

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Introduction La prise en charge chirurgicale

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Cliquez pour modifier le style des soustitres du masque Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Antécédents PR a 13 ans 2 accouchements normaux à terme Chir=0 Med=0 Fam= 2 sœurs

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Cancers du cavum. Le diagnostic est fait par la nasofibroscopie et l'examen du cavum où l'on retrouve un bourgeon au niveau du cavum.

Cancers du cavum. Le diagnostic est fait par la nasofibroscopie et l'examen du cavum où l'on retrouve un bourgeon au niveau du cavum. Cancers du cavum Entité clinique, biologique et histologique différente des autres cancers cervicofaciaux par sa relation avec le virus Epstein bar, sa répartition géographique et sa radiosensibilité.

Plus en détail

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE Aladdine ZAHID Chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique Tanger-Tétouan INTRODUCTION Tumeurs (ou lésions) cutanées sont:

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

Cancers de la thyroïde Docteur Olivier CHABRE Avril 2003

Cancers de la thyroïde Docteur Olivier CHABRE Avril 2003 Cancers de la thyroïde Docteur Olivier CHABRE Avril 2003 1. Introduction La plupart des cancers thyroïdiens ont une évolution lente, une extension le plus souvent locoregionale, et un bon pronostic. Cependant

Plus en détail

Un dépistage précoce. est-il possible ou envisageable. pour le cancer primitif du poumon?

Un dépistage précoce. est-il possible ou envisageable. pour le cancer primitif du poumon? Un dépistage précoce est-il possible ou envisageable pour le cancer primitif du poumon? Cancer primitif du poumon une fréquence majeure 40 000 nouveaux cas / an en France 2e cancer chez l'homme (après

Plus en détail

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux DU de chirurgie réparatrice des cancers cutanés de la face (Angers) Le drainage lymphatique de la face Calqué sur le

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Cancers de la cavité buccale LES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE : ASPECTS GENERAUX Données épidémiologiques : Les carcinomes de la cavité buccale représentent environ 20% des cancers des VADS. Ce sont dans

Plus en détail

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau LE CANCER DU RECTUM Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau RAPPELS SUR LE CANCER DU RECTUM: Incidence: 12000 nouveaux cas par an (1/3 des CCR). Adénocarcinomes dans 95% des cas.

Plus en détail

A propos d un cancer du rectum

A propos d un cancer du rectum A propos d un cancer du rectum L Cany B Carles P.E Chémaly J El Kohen L Prié Ph Santoni QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Monsieur R, 56 ans Syndrome rectal depuis trois

Plus en détail

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension UE : Biopathologie moléculaire, cellulaire et tissulaire Imagerie des cancers Date : 08/02/12 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-17h Enseignant : Pr. Trillaud. H Ronéistes : ASSIER Cécilia ceciliaassier@gmail.com

Plus en détail

Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Les cancers de la peau

Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Les cancers de la peau Recherche Information - prévention - dépistage Actions pour les malades et leurs proches Les cancers de la peau G R A N D P U B L I C Les cancers de la peau Ce sont les cancers les plus fréquents, mais

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre

Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre - janvier 2012 - Circonstances diagnostiques Le diagnostic de cancer de l endomètre est suspecté devant des métrorragies, après exclusion

Plus en détail

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives 20 e Journées Europharmat Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives Définition Dispositif médical Classe I (stérile) selon directive 9342EEC Description : bandelette adhésive stérile Caractéristiques

Plus en détail

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Le rôle du pathologiste en cancérologie PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Qu est ce que la Pathologie? patients tissus cellules diagnostic formation recherche Un bon diagnostic permet : d expliquer

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN Dr Elisabeth LE PRISE Radiothérapeute - CEM La radiothérapie est un traitement loco-régional dont l objectif principal est de réduire le risque de récidive mammaire,

Plus en détail

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE (Traduit et adapté d après Barentsz J. 2005. Intra Venous cellular MR contrast agent with an enormous clinical potential.

Plus en détail

Processus tumoraux. Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012

Processus tumoraux. Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012 Processus tumoraux Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012 Plan du cours Terminologie Notions de cancérogénèse Epidémiologie Dépistage-prévention Diagnostic Traitement Rechutes-Resistance-Soins

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

Faculté des sciences de Tunis Laboratoire de génétique, immunologie et pathologie humaine Institut Salah Azaiez Le Cancer Du Sein Héréditaire En Tunisie Génétique & Éthique TROUDI Wafa C est Quoi Le Cancer?

Plus en détail

thérapeutiques en cancérologie des VADS

thérapeutiques en cancérologie des VADS Référentiel et options thérapeutiques en cancérologie des VADS Version 2008 Bilan préthérapeutique Indispensables Panendoscopie des VADS sous Ag Bilan de la lésion Recherche de deuxième localisation Biopsies

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

HÉMATURIES. Interrogatoire

HÉMATURIES. Interrogatoire HÉMATURIES Nous ne décrirons que les hématuries macroscopiques, c'est-à-dire visibles, seules à pouvoir être retenues dans le cadre d un abord clinique en urologie. L hématurie est révélatrice d une lésion

Plus en détail

Tumeurs cutanées malignes

Tumeurs cutanées malignes Chapitre 15: Tumeurs cutanées malignes page: 446 Tumeurs cutanées malignes Carcinomes basocellulaires page: 447 15.1 Carcinomes basocellulaires Nodules Carcinome basocellulaire nodulaire Tumeur globuleuse,

Plus en détail

CANCER DE LA PEAU NON MÉLANOME

CANCER DE LA PEAU NON MÉLANOME CANCER DE LA PEAU NON MÉLANOME Carcinome spinocellulaire Carcinome basocellulaire Kératose actinique Cette brochure a été réalisée avec l'aimable contribution des Docteurs Jean-Michel AMICI et Rafat MESSIKH,

Plus en détail

Examen clinique des seins

Examen clinique des seins Examen clinique des seins Dr Amouri Habib, Dr Dhouib M, Pr Ag Guermazi. M, Service de gynécologie obstétrique de Sfax Public cible o Les étudiants 2ème année médecine o Les élèves sage femme Objectifs

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie de l adénocarcinome du pancréas Pr Kafih - Pr Amraoui - Pr Mohsine 1. Introduction Ce référentiel ne traitera que le cancer du pancréas

Plus en détail

Le cancer de l œsophage

Le cancer de l œsophage Chapitre 1 Le cancer de l œsophage Classifications Classification ptnm (UICC 2010) Tumeurs ptis : carcinome in situ pt1 : envahissement de la lamina propria et de la sous-muqueuse pt2 : atteinte de la

Plus en détail

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay Soleil et peau UV, vieillissement & cancers cutanés L exposition solaire : définition Toutes les façons de recevoir les rayons du soleil sur sa peau. Pour les patients "s'exposer au soleil" = bronzage

Plus en détail

Mélanome. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Mélanome. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Mélanome Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Mélanome Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle peut soulever

Plus en détail

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Anomalie infraclinique à la mammographie Mammographie de bonne qualité? Nouvelle mammographie s Incidences complémentaires Agrandissements si micro-calcifications

Plus en détail

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Traitement chirurgical du cancer du sein Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Principes de traitement des cancers Quand possible chirurgie d exérèse première Radicale Conservatrice Thérapeutique

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail