Soutiens offerts en Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie pour le secteur résidentiel-particuliers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soutiens offerts en Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie pour le secteur résidentiel-particuliers"

Transcription

1 Soutiens offerts en Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie pour le secteur résidentiel-particuliers Guillaume Amand Agence Bruxelloise de l Energie ABEA Confédération Construction Bruxelles-Capitale Bruxelles, le 16 avril 2008 Primes : principaux acteurs en RBC Bruxelles Environnement - IBGE Administration de l'environnement et de l énergie Information générale des habitants sur l énergie et l environnement Edition de brochures Primes énergie Tél:

2 Primes : principaux acteurs en RBC ABEA - Le Centre Urbain asbl Conseils aux particuliers pour un habitat durable à Bruxelles Energie, Eco-rénovation, Patrimoine, Isolation acoustique Formations professionnelles Tél: Facilitateurs énergie Facilitateur logement collectif Facilitateur secteur tertiaire Facilitateur énergies renouvelables grands systèmes Facilitateur cogénération Tél: Primes : principaux acteurs en RBC Plateforme Maison Passive asbl Promotion des constructions passives et basse énergie Tél: APERe Agence pour la Promotion des Energies renouvelables Info

3 Primes énergie - IBGE : pour qui? Logement Collectif - Personne physique - Personne morale : - Société immobilière de service public - Régie foncière communale - CPAS - Agence immobilière sociale - Copropriété d immeuble - Propriétaires, usufruitiers, locataires! Les bâtiments éligibles doivent être situés en Région de Bruxelles-Capitale! Les études et investissements doivent toucher aux parties collectives du bâtiment. Logement individuel - Personne physique - Personne morale : - Société immobilière de service public - Régie foncière communale - CPAS - Agence immobilière sociale - Propriétaires, usufruitiers, locataires! Les bâtiments éligibles doivent être situés en Région de Bruxelles-Capitale! ans le cas d immeubles à appartements, les investissements doivent toucher aux parties privatives du bâtiment. Primes énergie pour études Audit énergétique Rénovation 50 % du montant de l étude - L auditeur est indépendant de l entreprise et des sociétés chargées d effectuer les travaux. - L auditeur ne peut pas être fournisseur d énergie ou d'équipement visé dans l audit. - L auditeur doit fournir des références quant à son expérience. - L audit doit répondre à un cahier minimal des charges. Rénovation 50 % du montant de l étude max. 400! - L audit doit être effectué pour le bâtiment dans son ensemble - Si maison unifamiliale transformée : - max. 3 appartements/maison - installation chauffage commune - installation ECS commune ou individuelle type instantané - L audit doit être réalisé avec la méthode et le logiciel PAE ou équivalents (critères) - L auditeur doit avoir suivi une formation PAE et obtenu l attestation de réussite pour devenir auditeur en RBC

4 Isolation : Isolation du toit Rénovation 20 "/m2 de surface isolée - Coefficient R! 4 m2k/w ou U " 0,25 W/m2K (PEB : U! 0,3) - Y compris l isolation du sol du grenier pour les greniers aménageables - Les isolants en couches minces réfléchissants sont exclus - Les couches existantes d!isolant ne sont pas prises en compte Isolation : Isolation du toit avec toiture verte Toiture verte extensive : 7,5 "/m - Toiture verte intensive : 15 "/m2 - min. 10m2 et max. 100 m2 par logement - toiture préalablement isolée avec R! 4 m2k/w - pente de la toiture max toiture intensive : ép. 20 à 40 cm et surpoids de 250 à 600 kg/m2 - toiture extensive : ép. 4 à 12 cm et surpoids de 40 à 120 kg/m2 - s assurer que la structure portante est capable de supporter les charges et s engage au bon entretien de la toiture

5 Isolation : Isolation des murs extérieurs Rénovation 25 "/m 2 de surface isolée - Coefficient R! 2 m 2 K/W ou U " 0,5 W/m 2 K (PEB : U! 0,4) - toiture préalablement isolée avec R " 3 m 2 K/W - murs en contact avec l extérieur ou un espace non chauffé Isolation : Isolation du sol Rénovation 25 "/m 2 de surface isolée - Coefficient R! 2 m 2 K/W ou U " 0,5 W/m 2 K (PEB : U! 0,4 ou 0,6) - toiture préalablement isolée avec R " 3 m 2 K/W - murs en contact avec l extérieur ou un espace non chauffé

6 Isolation : Double vitrage superisolant Rénovation 25 "/m 2 de double vitrage - en remplacement de simple vitrage - nouveaux châssis : U vitrage # 1,1 W/m 2 et U fenêtre # 2 W/m 2 K - châssis conservés : U vitrage # 1,3 W/m (PEB : U vitrage " 1,6) - panneaux opaques : U panneau # 0,5 W/m 2 Ventilation mécanique avec récupération de chaleur 3000 " par logement - le logement ne doit pas être équipé d un système de chauffage électrique, ni d un système d air conditionné électrique - système de ventilation conforme à la norme NBN D l échangeur thermique doit avoir un rendement min. 85% - l installateur doit mesurer les débits d entrée et sortie des différentes bouches afin d assurer un réglage adéquat

7 Habitation passive ou basse énergie Construction neuve ou Rénovation Habitation passive : 100 "/m 2 de surface plancher jusqu à 150 m 2 50 "/m 2 de surface plancher au delà de 150 m 2 max ! par demandeur ou par site - consommation pour le chauffage < 15 kwh/an/m 2 (certificat PHPP) - étanchéité à l air n 50 < 0,6 h -1 (test «blowerdoor) Habitation basse énergie : - consommation pour le chauffage < 60 kwh/an/m 2 (certificat PHPP) Non cumulable avec les primes isolation / double vitrage / VMC Protection solaire extérieure 30 " / m 2 de surface vitrée équipée - La vitre à protéger doit être orientée Est, Sud ou Ouest - Le facteur solaire (Fs) de la protection solaire doit être inférieur ou égal à 0,30 (max 30% de l énergie solaire arrive dans la pièce) - Les volets sont acceptés - Les films collés sur les vitres sont exclus - Travaux effectués par un entrepreneur enregistré

8 Chauffage : chaudière à condensation max. 30 % 400 " - Chaudière HR-Top labellisée CE - Prévoir le tubage de la cheminée - Faire appel à un installateur enregistré et habilité par l ARGB, ou à défaut, à un organisme de contrôle a posteriori Chauffage : chauffe-eau instantané au gaz 200 " par installation 200 " - Pas de veilleuse - Flamme modulante - Appareil étanche, à double flux (ventouse) - Liste d appareils entrant en ligne de compte sur - Travaux effectués par un entrepreneur enregistré

9 Chauffage : régulation thermique Rénovation max. 30 % - Pour travaux portant sur la régulation thermique du bâtiment dans son ensemble - La prime ne porte pas sur des équipements de régulation intégrés à une chaudière - Les travaux doivent être effectués par un entrepreneur enregistré Rénovation 8 " par vanne 150 " thermostat, 150 " sonde - La prime ne porte pas sur des équipements de régulation intégrés à une chaudière - Les travaux doivent être effectués par un entrepreneur enregistré Chauffage : pompe à chaleur 2500 " pour ECS " pour chauffage - Coefficient de performance de la pompe COP > 4 sol-eau - Coefficient de performance de la pompe COP > 4,5 eau-eau - Non éligibles : - les pàc qui utilisent l air extérieur comme source froide - les pàc réversibles permettant la climatisation de l habitation - les pàc servant à chauffer l eau d une piscine - L installation d une pompe à chaleur doit être dimensionnée au minimum à 70% des besoins maximum du bâtiment

10 Energie solaire : chauffe-eau solaire 3000 " pour ECS " pour chauffage - Les installations servant à chauffer uniquement l eau d une piscine ne bénéficient pas de la prime - Orientation Est à Ouest - Travaux réalisés par un entrepreneur enregistré Energie solaire : panneaux photovoltaïques 3 " par Watt-crête - Rendement min. 12 % (cristallins) ou 7 % (couches minces) - Onduleurs agréés avec un rendement min. 91 % (systèmes reliés à un réseau) - Inclinaison verticale des capteurs entre 0 et 70 - Système dimensionné pour répondre au maximum aux besoins du logement - Travaux réalisés par un entrepreneur enregistré - Placement obligatoire d un compteur bi-directionnel A+/A- (intégralement remboursé - 234! HTVA)

11 Electroménager : réfrigérateur et congélateur (combiné compris) - Classe A " par appareil Electroménager : sèche-linge 200 " pour sèche-linge électrique 400 " pour sèche-linge gaz - Classe A - Si à condensation : électrique, avec pompe à chaleur - Si à évacuation : au gaz

12 Exemple pratique Isoler sa toiture inclinée? Dans un logement unifamilial ou collectif Toit non isolé U 1 = 2,3 W/m 2.K S = 70 m 2 Toit isolé 20 cm d isolant (MW) U 2 = 0,2 W/m 2.K Pertes = 151 kwh/m 2.an Pertes = 13 kwh/m 2.an Gain = 138 kwh/m 2.an Economie = 6,9!/m 2.an Illustration: CD-ROM Energie+ Architecture et Climat Pertes = U. S. (T o int - To ext ). Durée de chauffe Rendement chaudière d T moy = 8.5 o, saison de chauffe 5800 h, rendement saisonnier 72 % Investissement = !/m 2 = " Economie = 485 "/an (0,05!/kWh gaz) Primes : Prime énergie : 20!/m2 = 1400! Prime à la Rénovation : 20!/m 2 (travaux acceptés) x 50% (EDRLR - revenus moyens) = 10!/m 2 Réduction d impôts (40% - max. 2650!) : ! Solde : 0 " Temps de retour simple I/E = 0 ans

13 Exemple pratique Remplacer sa chaudière par une chaudière à condensation? Dans un logement unifamilial Ancienne chaudière Chaudière de 1988 de 30 kw surdimensionnée Consommation m 3 de gaz /an Rendement saisonnier 72 % Nouvelle chaudière HR-Top à condensation Chaudière de 25 kw Rendement saisonnier 101 % Gain énergétique = consommation initiale x (1 rendement initial / 101 %) = 2600 x (1 (72% / 101%)) Economie = 747 m 3 gaz/an = 373 "/an Investissement = " Primes : Prime à la Rénovation : 1500! (travaux acceptés) x 50% (EDRLR - revenus moyens) = 750! Prime énergie : 400! Réduction d impôts (40% - max. 2650!) : ! Solde : " Temps de retour simple I/E = ans Exemple pratique Placer un chauffe-eau solaire? Dans un logement unifamilial ou collectif Situation initiale Maison de 4 personnes Consommation ECS = 100 m 3 de gaz par an par personne = 400 m 3 gaz/an Placement de 4,8 m 2 de panneaux solaires Couverture solaire environ 50 % Economie = 200 m 3 gaz/an = 100 "/an (0,5!/m 3 gaz) Investissement = " Primes : Prime énergie : 3000! Prime communale (Anderlecht) : 500! Réduction d impôts (40% - max. 3440!) : ! Solde : " Temps de retour simple I/E = ans

14 Exemple pratique Placer des panneaux photovoltaïques? Dans un logement unifamilial ou collectif Situation initiale Maison de 4 personnes Consommation électrique = 3000 kwh par an Placement de 10 m 2 de panneaux photovoltaïques Puissance-crête 1200 Wc Environ 1000 kwh/an Economie = 180 "/an (0,18!/kWh électrique) Investissement = " Primes : Prime énergie (3! / Wc) : 3600! Prime communale (Berchem, XL, Etterbeek) : 250 à 500 " - non prise en compte Réduction d impôts (40% - max. 3440!) : ! Solde : " Certificats Verts (7,27 CV/MWh) : 690 "/an Temps de retour simple I/E = ans Primes 2008 «énergie» Communes bruxelloises : primes énergie Primes pour un logement situé sur le territoire communal 10 % en général - max. 250 ou 500! par habitation Anderlecht, Berchem-Ste-Agathe, BXL-Ville, Etterbeek, Evere, Ganshoren, Ixelles, Uccle, Woluwé-St-Lambert Solaire, toitures vertes, autres

15 Primes 2008 «énergie» Région bruxelloise - AATL : prime à la rénovation Primes pour les propriétaires occupants - habitation de plus de 30 ans 25 à 70 % en fonction des revenus et de la situation différents postes liés à l énergie : enveloppe, ventilation, chauffage, ECS Primes 2008 «énergie» Etat fédéral : réduction d impôts Pour investissements économiseurs d énergie 40% - max. 2650! ou 3440! chauffage, isolation du toit, d.v., solaire Pour construction ou rénovation passive 790 " pendant 10 ans

16 Des conseils pour tous les bruxellois ABEA / CENTRE URBAIN Le Guichet d information de l ABEA et du Centre Urbain, conseille toute l année et gratuitement, les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale. Info Energie Info Rénovation Info Patrimoine Info Acoustique Dans les Halles Saint-Géry, 1 place St-Géry à 1000 bruxelles Du mardi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 14h à 17h. Tél.: Internet :

Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011

Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011 Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011 Sophie Mersch 2 mars 2011 Gestion de l eau dans le bâtiment / Primes et outils / 21 avril 2008 Construction durable et primes 2011

Plus en détail

PTS sprl Rue de Melroy, 441-5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 - Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24

PTS sprl Rue de Melroy, 441-5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 - Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24 Rue de Melroy, 441 5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24 Primes pour le logement individuel Code désignation caractéristiques Primes aux études et aux audits ( + 10 % ZONE E.D.R.L.R

Plus en détail

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 18 mars 2010 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services du Facilitateur Energie

Plus en détail

Le service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif & Primes en Région de Bruxelles-Capitale

Le service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif & Primes en Région de Bruxelles-Capitale Le service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif & Primes en Région de Bruxelles-Capitale Jonathan Fronhoffs Service Facilitateur Energie pour le Logement Collectif de Bruxelles-Capitale Bruxelles,

Plus en détail

PRIMES ÉNERGIE 2012 POUR LES BATIMENTS DU SECTEUR RESIDENTIEL

PRIMES ÉNERGIE 2012 POUR LES BATIMENTS DU SECTEUR RESIDENTIEL PRIMES ÉNERGIE 2012 POUR LES BATIMENTS DU SECTEUR RESIDENTIEL Le nouveau régime de primes à l énergie pour l année 2012 approuvé par le gouvernement bruxellois octroiera près de 18 millions pour des investissements

Plus en détail

Sommaire. Tom Nishio Sous-division énergie. Rappel Primes 2009

Sommaire. Tom Nishio Sous-division énergie. Rappel Primes 2009 Sommaire Tom Nishio Sous-division énergie Rappel Primes Primes énergie Rappel INFO Étapes à suivre en fonction du type d information souhaitée DEMANDEUR (particulier, professionnel, syndi c, etc ) 1 FAQ

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 7 octobre 2009 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production renouvelable d'électricité pour logements de maximum 10 unités Gregory Neubourg APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre les

Plus en détail

2 ENERGIE RENOUVELABLE PRETS SPECIFIQUES VENTILATION CHAUFFAGE ISOLATION AUDIT Mars 2012

2 ENERGIE RENOUVELABLE PRETS SPECIFIQUES VENTILATION CHAUFFAGE ISOLATION AUDIT Mars 2012 NOUVELLE CONSTRUCTION RENOVATION ISOLATION CHAUFFAGE VENTILATION AUDIT ENERGIE RENOUVELABLE PRETS SPECIFIQUES Edition 2012 2 Mars 2012 ENERGIIE RENOUVELABLE PRETS SPECIIFIIQUES VENTIILATIION CHAUFFAGE

Plus en détail

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Qui peut en bénéficier? Les primes énergie sont ouvertes au bénéfice de toute personne physique ou morale possédant un droit réel ou de location ou de gestion

Plus en détail

PRIME 21 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE POUR LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (ET D'EAU CHAUDE D'APPOINT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL DES LOCAUX)

PRIME 21 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE POUR LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (ET D'EAU CHAUDE D'APPOINT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL DES LOCAUX) PRIME 21 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE POUR LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (ET D'EAU CHAUDE D'APPOINT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL DES LOCAUX) Les capteurs solaires thermiques transforment la lumière du soleil

Plus en détail

PRIME 17: CHAUDIERE A CONDENSATION

PRIME 17: CHAUDIERE A CONDENSATION PRIME 17: CHAUDIERE A CONDENSATION Bénéficient de la prime, tous les travaux d installation d une chaudière au gaz à condensation. Une liste de modèles de chaudières à condensation au gaz figure sur le

Plus en détail

PRIME 10 ISOLATION DES MURS EXTERIEURS

PRIME 10 ISOLATION DES MURS EXTERIEURS PRIME 10 ISOLATION DES MURS EXTERIEURS Après la toiture, c est souvent via les murs que les déperditions de chaleur les plus importantes sont constatées. L isolation des murs n étant pas facile à mettre

Plus en détail

L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR?

L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR? L' ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE ou THERMIQUE QUE CHOISIR? Gregory Neubourg Chargé de Mission Avec le soutien de 2 Plan de la présentation 1. Le solaire thermique 1. Principe de fonctionnement 2. Etapes

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement UNE TOITURE PLEINE D ENERGIE Jonathan FRONHOFFS, Spécialiste Energie Renouvelable Service

Plus en détail

Les guichets de l énergie et les aides et primes pour les économies d énergie. Attert- 19/03/2013

Les guichets de l énergie et les aides et primes pour les économies d énergie. Attert- 19/03/2013 Les guichets de l énergie et les aides et primes pour les économies d énergie Attert- 19/03/2013 Plan de l exposé Présentation des guichets de l énergie Les aides et primes pour les économies d énergie

Plus en détail

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03)

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03) LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03) 1 COMMENT JUGER DE LA RENTABILITE DE L INVESTISSEMENT? Est-il rentable d investir dans un système exploitant les énergies renouvelables dans votre logement?

Plus en détail

PRIME ENERGIE B1 b ISOLATION DU TOIT

PRIME ENERGIE B1 b ISOLATION DU TOIT PRIME ENERGIE B1 b ISOLATION DU TOIT Une isolation du bâtiment bien étudiée et bien réalisée permet de raccourcir la saison de chauffe, de réduire la puissance de l installation de chauffage et d augmenter

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Les outils à la disposition des porteurs de projet Instrumenten ter beschikking van de projectdragers

Les outils à la disposition des porteurs de projet Instrumenten ter beschikking van de projectdragers Les entreprises et les institutions à Bruxelles-Capitale ne manquent pas d énergie renouvelable! Geen tekort aan hernieuwbare energie voor de bedrijven en instellingen in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest!

Plus en détail

Le régime des primes. Energie 2010-2011

Le régime des primes. Energie 2010-2011 Primes à l énergie Le régime des primes Dispositions pour 2010 et 2011 Energie 2010-2011 Bernard Monnier Chef de Cabinet adjoint Cabinet de Jean-Marc NOLLET Vice-Président et Ministre wallon du Développement

Plus en détail

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES 1 COMMENT JUGER DE LA RENTABILITE DE L INVESTISSEMENT? Est-il rentable d investir dans un système exploitant les énergies renouvelables dans son logement? L argent

Plus en détail

Primes Energie 2009 et aides financières en Région bruxelloise. Bruxelles, le 3 mars 2009 AGENDA

Primes Energie 2009 et aides financières en Région bruxelloise. Bruxelles, le 3 mars 2009 AGENDA Primes Energie 2009 et aides financières en Région bruxelloise René Lemoine Bruxelles, le 3 mars 2009 AGENDA Les services Facilitateurs Energie Les aides financières Primes énergie 2009 de la Région bruxelloise

Plus en détail

PRIME ENERGIE C1 b CHAUDIERE A CONDENSATION AU GAZ

PRIME ENERGIE C1 b CHAUDIERE A CONDENSATION AU GAZ PRIME ENERGIE C1 b CHAUDIERE A CONDENSATION AU GAZ Bénéficient de la prime, tous les travaux d installation d une chaudière (ainsi que les générateurs d eau chaude sanitaire (ECS)) au gaz à condensation.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LA VENTILATION HYGIÉNIQUE François LECLERCQ et Thomas LECLERCQ MATRIciel sa Bilan énergétique

Plus en détail

Primes énergétiques Région Flamande Rénovation

Primes énergétiques Région Flamande Rénovation Primes énergétiques Région Flamande Isolation du toit (dans habitation existante) via le gestionnaire de réseau Avantages Isolation de la toiture 6/m² ou isolation du sol du 7/m² Valeur R D 3,5 m²k/w Valeur

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

AVEC LES PRIMES, FINI LA DÉPRIME! Nouveau programme primes énergie 2008

AVEC LES PRIMES, FINI LA DÉPRIME! Nouveau programme primes énergie 2008 AVEC LES PRIMES, FINI LA DÉPRIME! Nouveau programme primes énergie 2008 EDITION 2008 Une initiative du Ministre wallon en charge de l Énergie PRIMES À L'ÉNERGIE : DE NOUVEAUX AVANTAGES POUR VOUS AIDER

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR (ER 10)

LA POMPE A CHALEUR (ER 10) LA POMPE A CHALEUR (ER 10) Réchauffer l intérieur d une pièce en captant la chaleur naturelle de l extérieur. 1 INTRODUCTION Depuis quelques années dans notre pays, la pompe à chaleur bénéficie d un regain

Plus en détail

Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières

Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières Chantepie Mardi 2 Juin 2015 Jérôme GAUTIER Conseiller Espace Info Energie à l ALEC du Pays de Rennes Le réseau des L Espaces Info Energie Espace INFO

Plus en détail

Evolution des réglementations thermiques

Evolution des réglementations thermiques Salon BATIMOI Marche-en-Famenne Evolution des réglementations thermiques Le 28 janvier 2013 Nicolas SPIES Dans le cadre de la matinée d étude sur «L isolation thermique des façades» 1 Réglementations thermiques,

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Rencontre de l habitat l

Rencontre de l habitat l Rencontre de l habitat l durable Les aides financières pour l habitat ancien Réunion du 27 Mai 2010 Arehn Daniel LEHUE ANAH Alain DEBADIER Notaire Romain DANTEL Catherine OTRAL-VOLLMER Espace Info Energie

Plus en détail

La réglementation Chauffage PEB

La réglementation Chauffage PEB La réglementation Chauffage PEB Alain Beullens DPT Chauffage et Clim. PEB Avril 2014 Contexte général Bâtiments = 40% de la consommation énergétique! 2 Contexte général Région Bruxelles Capitale Selon

Plus en détail

Crédit Impôt Transition Energétique 2016

Crédit Impôt Transition Energétique 2016 Crédit Impôt Transition Energétique 2016 Les particuliers peuvent bénéficier d un crédit d impôt transition énergétique de 30% pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation principale.

Plus en détail

1 Présentation des différentes primes concernant l énergie au niveau de la Région wallonne et de plusieurs communes

1 Présentation des différentes primes concernant l énergie au niveau de la Région wallonne et de plusieurs communes 1 Présentation des différentes primes concernant l énergie au niveau de la Région wallonne et de plusieurs communes Sur demande du collège, le document présente le programme de prime énergie appliqué par

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

FACTURES D ENERGIE A LA HAUSSE? FAITES UN CHECK-UP!

FACTURES D ENERGIE A LA HAUSSE? FAITES UN CHECK-UP! FACTURES D ENERGIE A LA HAUSSE? FAITES UN CHECK-UP! Factures Électricité Eau chaude Chauffage AVEZ-VOUS DES CONSOMMATIONS NORMALES? Version pour factures d énergie collectives* (*) une version pour une

Plus en détail

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE Séances d information aux communes et aux professionnels Novembre 2014 1 1. LA CONFÉDÉRATION: UNE POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE AMBITIEUSE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB KN0WENERGY Présentation des services proposés Pompes à chaleur Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB Guillaume Fallon Février 2014 Présentation de KN0WENERGY Services proposés Certificats

Plus en détail

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Pierre DEMESMAECKER Auditeur énergétique à l ICEDD Table des matières 1. Introduction 2. Isolation des toits 3. Isolation

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement LES AIDES ET SUBVENTIONS EN RÉGION DE BRUXELLES CAPITALE Patrick HERREGODS CENTRE URBAIN Objectifs de l exposé 1 faire connaître les différentes

Plus en détail

PRIME 13 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE

PRIME 13 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE PRIME 13 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Assurez-vous de bien répondre à tous les critères imposés pour l obtention de cette prime (www.bruxellesenvironnement.be > Particuliers >

Plus en détail

PRIME ENERGIE B10 b BATIMENT PASSIF OU RÉNOVATION BASSE ENERGIE

PRIME ENERGIE B10 b BATIMENT PASSIF OU RÉNOVATION BASSE ENERGIE PRIME ENERGIE B10 b BATIMENT PASSIF OU RÉNOVATION BASSE ENERGIE Une isolation du bâtiment bien étudiée et bien réalisée permet de raccourcir la saison de chauffe, de réduire la puissance de l installation

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

La législation PEB en Région bruxelloise. Nicolas Vandernoot Centre Urbain Le 25 janvier 2012 - Etterbeek nicolas.vandernoot@curbain.

La législation PEB en Région bruxelloise. Nicolas Vandernoot Centre Urbain Le 25 janvier 2012 - Etterbeek nicolas.vandernoot@curbain. La législation PEB en Région bruxelloise Nicolas Vandernoot Centre Urbain Le 25 janvier 2012 - Etterbeek nicolas.vandernoot@curbain.be Le cadre politique Trias energetica Minimiser la demande en énergie

Plus en détail

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts Réductions d'impôts http://mineco.fgov.be/energy/rational_energy_use/tax_reductions/home_fr.htm Les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements Pascal Ons, Consultant pascal.ons@skynet.be

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Frans Halsstraat 18 1070 ANDERLECHT Superficie brute: 92 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI Présentation des études de cas Paul Calberg-Ellen, MANEXI 1 GÉNÉRALITÉS 2 POURQUOI? Tester concrètement les propositions de méthode issues des différentes «tâches» du projet : Méthode d audit Détermination

Plus en détail

Présentation du Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières en Région bruxelloise

Présentation du Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières en Région bruxelloise Présentation du Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières en Région bruxelloise Jonathan Fronhoffs Service Facilitateur Secteur Tertiaire pour la Région de Bruxelles Capitale Bruxelles,

Plus en détail

N Objet Montant Plafond. Les investissements et études éligibles pour déterminer le montant de la prime sont :

N Objet Montant Plafond. Les investissements et études éligibles pour déterminer le montant de la prime sont : PRIME ÉNERGIE D3 ÉNERGIE ÉOLIENNE, HYDRO- ÉLECTRIQUE, COMBUSTIBLE BIOMASSE, GÉOTHERMIQUE (hors cogénération) (décision du 14 juillet 2011 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation

Plus en détail

PRIME ENERGIE F1 REFRIGERATEUR (Y COMPRIS COMBINE) A++ - CONGELATEUR A++

PRIME ENERGIE F1 REFRIGERATEUR (Y COMPRIS COMBINE) A++ - CONGELATEUR A++ PRIME ENERGIE F1 REFRIGERATEUR (Y COMPRIS COMBINE) A++ - CONGELATEUR A++ Chaque appareil électroménager est vendu accompagné d une étiquette ou fiche d information indiquant la catégorie de consommation

Plus en détail

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Focus sur l attribution des labels 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Le label principal du certificat porte sur la consommation d énergie primaire estimée pour le bâtiment et ses installations

Plus en détail

Les logiques de la rénovation énergétique

Les logiques de la rénovation énergétique Le 7 novembre 2011 La rénovation énergétique des bâtiments Yquebeuf Les logiques de la rénovation énergétique Pierre LECOUTEY ( Conseiller en Energie Partagé Département de Seine Maritime Mission Projet

Plus en détail

GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016

GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016 VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016 Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT TRANSITION ÉNERGÉTIQUE (nouveau CIDD) P.2

Plus en détail

PRIME ENERGIE B2 b ISOLATION DES MURS

PRIME ENERGIE B2 b ISOLATION DES MURS PRIME ENERGIE B2 b ISOLATION DES MURS Une isolation du bâtiment bien étudiée et bien réalisée permet de raccourcir la saison de chauffe, de réduire la puissance de l installation de chauffage et d augmenter

Plus en détail

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc. 100 /kwc installé en panneaux photovoltaîques jusqu'à 3 kwc LES AIDES A L'INSTALLATION D'ENERGIES RENOUVELABLES, A LA MAITRISE DE L'ENERGIE ET A L'ECOCONSTRUCTION POUR LES PARTICULIERS LORRAINS. Les informations suivantes sont données à titre indicatif et doivent

Plus en détail

La filière géothermie très basse énergie en France

La filière géothermie très basse énergie en France La filière géothermie très basse énergie en France F Boissier, A Desplan, BRGM Le contexte : Enjeu croissant autour du changement climatique : Kyoto Les décisions politiques sont prises à tous les niveaux

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1767 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 85 23 juillet 2001 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 17 juillet

Plus en détail

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment Rencontres énergivie Colmar 4.3.05 Standard et pénétration du marché du bâtiment Charly Cornu Ingénieur mécanicien EPFL SIA BatSynergie société coopérative CH 36 Bussy-Chardonney Minergie Stratégie Marché

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 11 octobre 2012 - Chambre des Métiers myenergy 1 Les points

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production solaire thermique pour logements individuels et collectifs (< 10 unités) Gregory NEUBOURG APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre

Plus en détail

Les aides pour 2013 En Mayenne

Les aides pour 2013 En Mayenne Les aides pour 2013 En Mayenne Document non contractuel Reproduction soumise à autorisation de l Espace Info-Energie de Laval Mise à jour le 22/01/2013. Les aides pour 2013 En Mayenne Crédits d impôts

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

pmp pmp Les principes d une maison passive

pmp pmp Les principes d une maison passive Les principes d une maison passive Le 29 novembre 2010 Energie & Habitat Namur Adeline Guerriat Plate-forme Maison Passive 1.Le standard passif 2. Aspect technique 3. Aspect financier 4. Aspect architectural

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

ATELIERS. Certificats d Économie d Énergie. dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales

ATELIERS. Certificats d Économie d Énergie. dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales ATELIERS Certificats d Économie d Énergie dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales 22 Novembre 2005 Plan : Identification des actions d économie d énergie Principe de calcul Exemple Tertiaire

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne Jean Luc DOL L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés

Plus en détail

APERÇU DES PRIMES ET SUBSIDES POUR INVESTISSEMENTS ÉCONOMISEURS D ÉNERGIE DANS LE SECTEUR RÉSIDENTIEL

APERÇU DES PRIMES ET SUBSIDES POUR INVESTISSEMENTS ÉCONOMISEURS D ÉNERGIE DANS LE SECTEUR RÉSIDENTIEL APERÇU DES PRIMES ET SUBSIDES POUR INVESTISSEMENTS ÉCONOMISEURS D ÉNERGIE DANS LE SECTEUR RÉSIDENTIEL 1. FÉDÉRAL - Depuis 2013, seul un avantage fiscal pour l'isolation des toitures reste encore en vigueur.

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

Investissez dans vos valeurs. Nathalie Denis, coordinatrice Microfinance

Investissez dans vos valeurs. Nathalie Denis, coordinatrice Microfinance Investissez dans vos valeurs Nathalie Denis, coordinatrice Microfinance L origine citoyenne de Crédal L origine citoyenne de Crédal Début des années 80 => action banque-apartheid Création de Crédal (CREDit

Plus en détail

Séminaire du 23 mars 2011

Séminaire du 23 mars 2011 3 e appel à projet de recherche de la FBE Séminaire du 23 mars 2011 Projet IPPI Intégration et Planification pour la réduction des GES d un Patrimoine Immobilier DETRY & LEVY SARL D ARCHITECTURE 1 Outil

Plus en détail

DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017)

DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017) DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017) Janvier 2015 SOMMAIRE OPERATIONS ET EVOLUTION DES VALORISATION 3 Bâtiment résidentiel 4

Plus en détail

Performance Energétique des Bâtiments (PEB) en Région wallonne

Performance Energétique des Bâtiments (PEB) en Région wallonne Performance Energétique des Bâtiments (PEB) en Région wallonne Monique GLINEUR DGO4 - Département de l Énergie et du Bâtiment durable 1 Sommaire Le cadre législatif Les exigences Le responsable PEB La

Plus en détail

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE AJENA, qui sommes nous? L AJENA, Energie et Environnement en Franche-Comté association loi de 1901 à but non lucratif plus de 400 adhérents

Plus en détail

PRIMES ÉNERGIE RÉNOVATION

PRIMES ÉNERGIE RÉNOVATION PRIMES ÉNERGIE & RÉNOVATION Depuis le 1 er avril 2015 VOUS RÉNOVEZ VOTRE LOGEMENT? Vous souhaitez économiser de l énergie? Votre logement connaît des problèmes de salubrité et vous voulez y remédier? Découvrez

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

N Objet Montant Plafond. Catégorie de base : 2 000 /habitation Revenus moyens : 2 250 /habitation. N Objet Montant Plafond

N Objet Montant Plafond. Catégorie de base : 2 000 /habitation Revenus moyens : 2 250 /habitation. N Objet Montant Plafond PRIME ÉNERGIE C4 POMPE A CHALEUR (PAC) (décision du 14 juillet 2011 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme triennal d utilisation rationnelle de l électricité et

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Gray 19 1050 IXELLES Appartement 2éme avant Superficie brute: 72 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

CPE POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE L ERE SOVIETIQUE EN LETTONIE

CPE POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE L ERE SOVIETIQUE EN LETTONIE 1 CPE POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE L ERE SOVIETIQUE EN LETTONIE Présentation du modèle RENESCO Ltd. Jérôme Adnot, Bruno Duplessis, Olivier Greslou, Mines ParisTech avec l autorisation d Eric Berman,

Plus en détail

Une nouvelle aide régionale : l ECOPACK

Une nouvelle aide régionale : l ECOPACK Une nouvelle aide régionale : l ECOPACK L ECOPACK est un prêt à 0 % (c est-à-dire sans intérêt) soumis à des conditions précises et incluant une prime énergie supplémentaire de 10 à 40 % du montant des

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME Conseils - Formation Etudes - Expertises Assistance à Maitrise d ouvrage Dossier : LB OR- 45000 N. Référence : OR.201114 Votre Interlocuteur : R.DJERIDI (06 52 98 56 93) Le Cannet, le 25/06/2015 PRESENTATION

Plus en détail