Le rôle des technologies de l imagerie dans le secteur de l environnement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rôle des technologies de l imagerie dans le secteur de l environnement"

Transcription

1 Le rôle des technologies de l imagerie dans le secteur de l environnement Présenté par Valérie Gouaillier Conseillère, Équipe Vision et imagerie CRIM Présenté à Montréal Le 20 novembre 2008 CRIM

2 Secteur de l environnement Quelques chiffres Marché mondial : 800 milliards $ Industrie canadienne de l environnement : Évaluée à plus de 29 milliards $ entreprises dont 93 % comptent moins de 100 employés. Exportation de plus de 1,4 milliard de dollars Québec : 21 % des entreprises canadiennes CRIM

3 TIC et environnement Problème ou solution? CRIM

4 TIC et environnement TIC font partie des problèmes Déchets électroniques et informatiques En 2006, environ 3,8 millions d appareils électroniques et informatiques vendus au Québec = tonnes de résidus potentiels. Source : «Responsabilité Sociale, prochaine étape pour le Québec», Commerce, Novembre 2008, p. 29. Consommation d énergie Peuvent favoriser l augmentation de la production / consommation amélioration des processus de production e-commerce marketing Contribuent pour ~ 2 % des émissions de gaz à effet de serre CRIM

5 TIC et environnement TIC font partie des solutions Amélioration des systèmes d observation, suivi et réponse/contrôle Meilleure utilisation des ressources Collecte, traitement et diffusion de l information Favoriser l activisme ex. : Global Forest Watch, réseau de 90 regroupements contre la déforestation. Utilise combinaison d imagerie satellitaire, SIG, logiciels de cartographie, Internet et observations de terrain sur le couvert forestier et les coupes par les compagnies. - CRIM

6 TIC et environnement TIC et carbone TIC could reduce emissions by 15 per cent and save global industry $US 800 billion in annual energy costs by 2020 video conferencing: if 20% of business travel in the EU 25 was replaced by video conferencing, this would save 22.3 million tonnes of CO2 audio conferencing: if 50% of EU workers replaced one meeting with one audio conference a year, this would save 2.2 million tonnes of CO2 flexi-work: if 10% of the EU 25 workforce were to become flexi-workers, this could save million tonnes of CO2 a year online billing: 100 million customers receiving online phone bills would save 109,100 tonnes of CO2 web-based tax returns: 193 million web-based tax returns would save 195,000 tonnes of CO2. Source : ETNO/WWF reports, cité dans CRIM

7 TIC et environnement Efficacité énergétique : la Commission européenne encourage les TIC Amélioration de la gestion des réseaux électriques: 40 % la production 10 % la distribution Chauffage et refroidissement des bâtiments Compiler les données sur consommation Gestion automatisée intelligente (ex. : IBAUT) Éclairage : 20 % de la consommation mondiale d électricité mécanismes d adaptation de l éclairage à la lumière naturelle et présence. Source : «Économie : UE : Exploiter les TIC pour optimiser le rendement de l'énergie», Casafree.com, 14 mai CRIM

8 Imagerie et environnement Rôle et applications CRIM

9 Secteur de l environnement CRIM

10 Secteur de l environnement Environnement «Ensemble des conditions naturelles (biologiques, physiques et géographiques) et des conditions découlant de l'aménagement du territoire qui agissent sur les organismes vivants, tels que les plantes, les animaux et les humains» Source : CRIM

11 Secteur de l environnement Définition du secteur Ensemble des biens, services et technologies, ou de toute activité académique ou commerciale, qui visent l analyse, la prévention, la réduction et la correction des atteintes à l environnement. Pollution de l eau, de l air et du sol Matières résiduelles Émissions Bruits Écosystèmes Ressources naturelles Énergie. CRIM

12 Secteur de l environnement Subdivision proposée Selon les composantes environnementales auxquelles elles s appliquent : Air Eau Sol Végétation/foresterie Faune Climat Agriculture Aménagement du territoire / Paysage Matières résiduelles CRIM

13 Secteur de l environnement Utilité des technologies de l imagerie Observation Mesure Analyse Diagnostic Suivi CRIM

14 Imagerie pour l environnement Catégories d applications 1. Les technologies d imagerie pour l observation de la Terre. 2. Les technologies de visionique pour le tri automatisé des matières résiduelles. 3. Les technologies d imagerie pour les analyses environnementales en laboratoire. 4. Les technologies de visualisation pour les analyses paysagères et la planification environnementale. CRIM

15 Observation de la Terre CRIM

16 Observation de la Terre Imagerie : satellitaire, aérienne, au sol Objet : observation d un territoire Échelle : moins de 1 m à plusieurs km Utilité : Analyser et cartographier la couverture terrestre Suivre l aménagement du territoire Différencier les espèces végétales Identifier l état des différents systèmes naturels Suivre et prédire l évolution de phénomènes environnementaux dans le temps CRIM

17 Observation de la Terre Capteurs Spectromètres, radiomètres, radar, lidar, appareils photo Propriétés : Portion du spectre détectée visible, micro-ondes, thermique, rayons gamma Plateforme Spatio-portée, aéroportée, au sol Résolution spatiale Taille de la plus petite portion de territoire imagée Résolution spectrale Largeur de bande spectrale détectée Résolution radiométrique Nombre de niveaux de gris ou de couleurs Résolution temporelle Temps entre deux prises d images du même point CRIM

18 Observation de la Terre Imagerie panchromatique 1 bande spectrale large : noir et blanc ou fausses couleurs Utilité : Extraire des informations géométriques Type végétation Applications : Occupation du sol Cartographie urbaine Couvert végétal Physiographie Sources images SPOT : et CRIM

19 Observation de la Terre Imagerie multispectrale Plusieurs bandes spectrales (<10) Utilité : Identifier la nature des structures observées Applications : Identification des espèces végétales Distinction des composantes du territoire Analyse des cultures Sources image Landsat : CRIM

20 Observation de la Terre Imagerie hyperspectrale Nombreuses bandes étroites (>100) Technologie émergente Surtout aéroportée Utilité : Identification plus précise des entités terrestres Propriétés physiques et chimiques Applications : Propriétés de la végétation Exploration minérale Foresterie Source image AVIRIS : CRIM

21 Observation de la Terre Imagerie à faible résolution spatiale Résolution spatiale ~ 1 km Utilité : Analyse à l échelle régionale Applications : suivi des feux de forêts étude des océans relevés météorologiques surveillance des événements climatiques ou sanitaires (désertification, insectes, etc.) observation de l occupation du sol sur un vaste territoire Source images SPOT VGT et NOAA AVHRR : et euromet.meteo.fr/.../noaa_avhrr_images/ CRIM

22 Observation de la Terre Imagerie à haute résolution spatiale Résolution spatiale ~ 0,5 m à 30 m Utilité : Analyse sur de petites parcelles de territoire Applications : Identification d espèces d arbres Suivi d aquacultures Cartographie fine Agriculture de précision Source image GEOEYE-1, lancé le 6 septembre 2008 : CRIM

23 Observation de la Terre Imagerie Radar Micro-ondes, génère sa source d illumination Utilité : Capte image jour ou nuit Traverse les nuages Sensible à la texture et l humidité Polarisation (meilleure discrimination) Applications : Végétation Sols (relief, propriétés) Surveillance marine Analyse des glaces Activité sismique Source image Radarsat-2 : CRIM

24 Observation de la Terre Imagerie Lidar Laser, génère sa source d illumination Utilité : Mesure le relief de la scène Applications : cartographie topographique cartographie forestière hydrologie Profondeur débits et patrons d écoulements étude de l atmosphère Aérosols Nuages mouvements atmosphériques Sources images lidar : CRIM

25 Observation de la Terre Imagerie thermique Infrarouge Utilité : Ne dépend pas de la lumière du soleil Révèle les variations de températures Applications : détection de feux de forêts surveillance des volcans acquisition de données météorologiques relevé de la température de la surface des océans Source image NOAA : CRIM

26 Observation de la Terre Photographie Caractéristiques Surtout aérienne Panchromatique, noir/blanc, couleur Visible, ultraviolet, infrarouge Maintenant numérique (haute résolution à améliorer) Utilité : Imagerie détaillée résolution < 0,5 m Applications : hydrographie végétation (photo infrarouge) milieux habités infrastructures de transport bûchers et les brûlis Source photographie numérique haute résolution : CRIM

27 Logiciels ArcGIS MapInfo Geomatica ER Mapper TNTmips ecognition ERDAS-IMAGINE GEOVIS/LCCS ILWIS WINCHIPS IDRISI Arcview CRIM

28 Observation de la Terre Applications porteuses Agriculture de précision Suivi de la pollution de l'air et la détection des aérosols Surveillance de la qualité des eaux Observation des océans Analyse des bassins versants et étude de pollution diffuse Interventions d'urgence lors de sinistres Bilan carbone des forêts CRIM

29 Observation de la Terre Besoins et enjeux Démocratisation des technologies et données de télédétection (ex. Google Earth, Microsoft Earth). Convergence des technologies (imagerie, GPS, cellulaire, etc.), portables, temps réel. Développer de nouvelles techniques de traitement pour les nouvelles technologies : Lidar Radar polarimétrique Imagerie hyperspectrale Fusion de données CRIM

30 Tri des matières résiduelles CRIM

31 Tri des matières résiduelles Augmentation des déchets, diminution de l'espace d enfouissement Au Québec : Hausse de 36 % des matières résiduelles entre 1996 et ,69 tonne/personne 48 % récupérée ou valorisée. Lois et programmes pour le recyclage (Recyc-Québec) Coût écologique et économique Nombre croissant d installations de récupération des matières résiduelles dans le monde : ~ 2000 grandes dans le monde, dont 1500 sont situées en Europe Collecte mélangée CRIM

32 Tri des matières résiduelles Avantages du tri optique Précision accrue du tri pour certaines matières (pouvant atteindre 98 %). Production de ballots de matières recyclées plus pures. Réduction du personnel affecté au tri. Augmentation du débit des matières triées (de 500 à kg / h). Réduction de la taille des équipements. Adaptabilité : possibilité d entraîner les système à reconnaître de nouvelles matières. CRIM

33 Tri des matières résiduelles Principe du tri optique 1. Matières mélangées 2. Analyse et traitement 3. Chambre de séparation CRIM

34 Tri des matières résiduelles Tri optique Capteurs : caméras RGB, spectromètres (infrarouges, rayon-x) Objet : discrimination des matières recyclables Papier Verre Plastique Débris de construction Déchets électroniques Échelle : ~ 5 mm à qq mètres Utilité : Tri automatisé Source image : CRIM

35 Tri des matières résiduelles Imagerie couleur Caméras RGB (CCD ou CMOS) Utilité : Détection et classification des matières selon couleur forme taille Applications : Bouteilles consignées Tri par couleur du verre ou du plastique Matériel électronique (couplage caméra détecteur de métal) CRIM

36 Tri des matières résiduelles Imagerie hyperspectrale Combine caméra matricielle et spectromètre (surtout infrarouge) Utilité : Différenciation des matières par leur signature spectrale. Réponse spectrale mesurée en plus d un point à la fois Applications : Différencier types de plastiques (PET, PE, PP, PVC) Discriminer impuretés (ex. céramique vs verre) Séparation papier/carton Source images : CRIM

37 Analyses en laboratoire CRIM

38 Analyses en laboratoire Analyses biologiques : Identification et dénombrement d organismes vivants (algues, rotifères, protozoaires, débris végétaux, grains de pollen, particules minérales dans les eaux souterraines ou de surface). Analyses microbiologiques : Recherche et dénombrement de micro-organismes (bactéries et spores). Analyses physico-chimiques : Mesure des paramètres tels que la température, la conductivité ou la turbidité de l eau. Identification des constituants chimiques, organiques ou inorganiques, d un composé. Analyses toxicologiques : Détection des contaminants dans des échantillons environnementaux et étude des effets nocifs sur les organismes vivants. CRIM

39 Analyses en laboratoire Rôle des technologies d'imagerie Majeure partie des analyses environnementale sont de type physico-chimiques : peu d'imagerie. La microscopie est la principale technique d'imagerie utilisée pour les applications environnementales. Les logiciels : Surtout pour traitement d'images et segmentation. Analyses et reconnaissance : peu automatisées. CRIM

40 Analyses en laboratoire Imagerie de laboratoire Imagerie : microscopie, cytométrie en flux par imagerie scanographie imagerie thermique Objet : Organismes, micro-organismes, molécules Échelle : microscopique Utilité : caractérisation d échantillons gazeux, liquides ou solides identification et dénombrement de micro-organismes ou particules détection de contaminants (eau, air, sol) contrôle de la pollution industrielle études de toxicité sur les écosystèmes CRIM

41 Microscopie Optique : Lumière visible La plus répandue Électronique à transmission Résolution supérieure à la microscopie optique Électronique à balayage: Images pseudo 3D Pollen A, B, C : Balayage D : Confocale laser E : Transmission F : Optique Source image : Source image : CRIM

42 Analyses en laboratoire Cytométrie par imagerie Combine cytométrie en flux et microscopie Objet : Suspension cellulaire Échelle : microscopique Utilité : Déterminer l'état cellulaire (activation, maturation, prolifération, mort) Différencier des populations de cellules visuellement identiques S'appliquent à l'étude des êtres unicellulaires dans les eaux Différenciation des particules non vivantes (détritus et minéraux) Source image : CRIM

43 Analyse paysagère CRIM

44 Analyse paysagère Paysage : Portion d un espace qui s offre à la vue. Lié à la structure et l organisation spatiale du milieu naturel. Englobe phénomènes écologiques, visuels et socioculturels sensibles pour l humain sur le plan de ses valeurs. Important sur le plan économique (ex. tourisme). CRIM

45 Analyse paysagère Techniques d imagerie Imagerie Photomontage Représentation géomatique Conception assistée par ordinateur (CAO) Bloc-diagrammes Réalité virtuelle Réalité augmentée Échelle : terrain de ~ qq mètres à qq kilomètres Applications : Analyse des structures spatiales Étude qualitative : caractérisation du paysage Étude prospective : étude d impact visuel de l aménagement d un territoire CRIM

46 Analyse paysagère Rôle des technologies d imagerie Faible niveau d'adoption des technologies d'imagerie. Utilisation principale outils géomatiques : caractérisation objective du paysage. photomontage : modifications des photos d'un site paysager. Réalité virtuelle et augmentée : applications émergentes. Système expérimental d'interprétation et de monitoring intégré des paysages (SIMIPE) : CPEUM et CRIM CRIM

ANALYSE AVANCEE DE DONNEES GEOSPATIALES AVEC ecognition

ANALYSE AVANCEE DE DONNEES GEOSPATIALES AVEC ecognition ANALYSE AVANCEE DE DONNEES GEOSPATIALES AVEC ecognition MISE A JOUR CADASTRALE NOTRE COMPREHENSION DU MONDE CHANGE Le logiciel est conçu pour améliorer, accélérer et automatiser l interprétation des images

Plus en détail

L imagerie géospatiale et ses applications

L imagerie géospatiale et ses applications SIG 2008 L imagerie géospatiale et ses applications De l image à l information géographique Copyright 2008 ITT Visual Information Solutions Tous droits réservés Plan Les images et leur diversité Le traitement

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

L unité de traitement d images de l IGN

L unité de traitement d images de l IGN L unité de traitement d images de l IGN Index Introduction 1.Présentation de l'unité 2.Types de données 2.1. Données topographiques 2.2. Données d'observation de la Terre Applications 1.Traitement d'images

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Clovis GRINAND GeONG 2012 Chambéry 6 novembre 2012 Plan Changement d utilisation des terres et changement climatique

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

> Introduction à la Télédétection

> Introduction à la Télédétection La télédétection est une technique qui permet d étudier la surface de la Terre au moyen de capteurs placés à bord d avions ou de satellites. Ces instruments enregistrent les rayonnements émis ou réfléchis

Plus en détail

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2)

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Environnement = interactions présentation non exhaustive et redondante Du local au planétaire / du planétaire au local... problèmes présentés en deux

Plus en détail

Environmental Research and Innovation ( ERIN )

Environmental Research and Innovation ( ERIN ) DÉpartEment RDI Environmental Research and Innovation ( ERIN ) Le département «Environmental Research and Innovation» (ERIN) du LIST élabore des stratégies, des technologies et des outils visant à mieux

Plus en détail

Services aériens pour l agriculture : Un marché d avenir 4 novembre 2014 Technopôle Pégase Aéroport d Avignon

Services aériens pour l agriculture : Un marché d avenir 4 novembre 2014 Technopôle Pégase Aéroport d Avignon Services aériens pour l agriculture : Un marché d avenir 4 novembre 2014 Technopôle Pégase Aéroport d Avignon Les projets au service de l agriculture de précision au sein de l IRSTEA Sylvain Labbé Montpellier

Plus en détail

PROSPECTION SUR LES PROCHE INFRAROUGE. Gilles Gachet. Groupe de travail :

PROSPECTION SUR LES PROCHE INFRAROUGE. Gilles Gachet. Groupe de travail : PROSPECTION SUR LES IMAGES NUMERIQUES PROCHE INFRAROUGE Gilles Gachet Groupe de travail : Orane Reuland (GE) Marc Riedo (NE) Vincent Grandgirard (FR) Raphaël Bovier (Swisstopo) Davis Giorgis (VD) Plan

Plus en détail

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité .FOR Inventaire et suivi forestier de qualité FOR : l atout pour la gestion de votre patrimoine forestier 2 1. Présentation de.for Créé en 2010,.FOR est une association d'entreprises belges soutenues par

Plus en détail

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Introduction ; contexte historique 1 - Présentation générale

Plus en détail

Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0

Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0 Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0 france@exelisvis.com www.exelisvis.com The information contained in this document pertains to software products and services that are subject to the controls

Plus en détail

Estimation de l évapotranspiration à partir des images aéroportées et satellitaires à Montréal. Présentée par LEKOUCH Imad

Estimation de l évapotranspiration à partir des images aéroportées et satellitaires à Montréal. Présentée par LEKOUCH Imad Estimation de l évapotranspiration à partir des images aéroportées et satellitaires à Montréal Présentée par LEKOUCH Imad Pr. Yves Baudouin Le 27-03-2014 Plan INTRODUCTION Évapotranspiration (ETP) Landsat-8

Plus en détail

Rapport de Stage. Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees. (15 janvier - 15juillet 2006

Rapport de Stage. Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees. (15 janvier - 15juillet 2006 Rapport de Stage Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees (15 janvier - 15juillet 2006 15 avril - 15 juillet 2007) Effectué au sein du laboratoire MAP-ARIA

Plus en détail

Travaux dirigés d analyse d image

Travaux dirigés d analyse d image Travaux dirigés d analyse d image A partir du cours de Claude Kergomard, ENS Paris. http://www.geographie.ens.fr/img/file/kergomard/teledetection/cteledetection.pdf Partie A. Etude d une image NOASS 14-AVHRR

Plus en détail

Application et méthodologie d acquisition d images

Application et méthodologie d acquisition d images Application et méthodologie d acquisition d images Application industrielle et acquisition de l image 2 Imagerie industrielle est utilisée comme outil de contrôle et de gestion augmentation flexibilité

Plus en détail

DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE

DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE par Paul Rouet Responsable de la banque de données urbaines Atelier parisien d urbanisme 9, rue d Agrippa

Plus en détail

2 - La télédétection optique

2 - La télédétection optique Introduction à la télédétection 2 - La télédétection optique OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Principes d'acquisition des images 5 A. Acquisition d'une image...5 1. 2. 3. 4. Le scanner...6 Le

Plus en détail

Société de Geo-engineering

Société de Geo-engineering Gestion de la maintenance des réseaux le géoréférencement inertiel direct, technologie automatisée d'acquisition d'objets 2D / 3D vers les SIG Société de Geo-engineering Activité d'expertise et d'ingénierie

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Master Géographie et Sciences du Territoire

Master Géographie et Sciences du Territoire Master Géographie et Sciences du Territoire Spécialité Télédétection et Géomatique Appliquées à l Environnement (TGAE) Organisation du M1 Enseignements du premier semestre de M1 (S1) SEMESTRE 1 INTITULE

Plus en détail

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Spécifications de contenu informationnel : Couverture

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE

PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION GENERALE TTI Production est un bureau d experts en Télédétection, SIG et Cartographie crée en 1994. Nous sommes aussi revendeur d images satellites (optiques et

Plus en détail

Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT. Responsable AMAP : Grégoire VINCENT

Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT. Responsable AMAP : Grégoire VINCENT Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT Responsable AMAP : Grégoire VINCENT Contexte Cette étude fait partie du projet «CANOPOR : Short term tropical forest canopy dynamics unveiled by Airborne

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

La Ville Numérique : un outil innovant pour faciliter la mise en débat

La Ville Numérique : un outil innovant pour faciliter la mise en débat La Ville Numérique : un outil innovant pour faciliter la mise en débat Souheil SOUBRA CSTB Responsable de la division MOD-EVE (Modélisation des phénomènes physiques & Environnements Virtuels Enrichis)

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge

Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge Après les détecteurs de gaz ponctuels et linéaires, voici un procédé de détection qui donne enfin une image du nuage. 1 Introduction L actualité récente

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

Prof Lamine Mahdjoubi Director of Research Centre Building Futures University of the West of England, Bristol Royaume Uni lamine.mahdjoubi@uwe.ac.

Prof Lamine Mahdjoubi Director of Research Centre Building Futures University of the West of England, Bristol Royaume Uni lamine.mahdjoubi@uwe.ac. Prof Lamine Mahdjoubi Director of Research Centre Building Futures University of the West of England, Bristol Royaume Uni lamine.mahdjoubi@uwe.ac.uk Changements climatique et les villes Villes du Maghreb

Plus en détail

Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole

Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole Présenté par : Dino Mili Vice-président, Développement des affaires Enerkem Mots clés : Éthanol de seconde génération Gaz à effet

Plus en détail

TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR

TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR NUAGES DE POINTS À VOTRE PORTÉE ASSOCIANT UN BALAYAGE LASER HAUTE RÉSOLUTION ET UN POSITIONNEMENT PRÉCIS, LE SYSTÈME D IMAGERIE SPATIALE SUR VÉHICULE

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Mme BACHARI HOUMA Fouzia. bacharifouzia.ocean@gmail.com

Mme BACHARI HOUMA Fouzia. bacharifouzia.ocean@gmail.com Mme BACHARI HOUMA Fouzia bacharifouzia.ocean@gmail.com Monitoring et étude de la pollution dans les eaux marines et les sédiments superficiels de la côte algéroise: modélisation et impact sur l'environnement

Plus en détail

L utilisation du lidar terrestre en foresterie. Richard Fournier Département de géomatique appliquée

L utilisation du lidar terrestre en foresterie. Richard Fournier Département de géomatique appliquée L utilisation du lidar terrestre en foresterie Richard Fournier Département de géomatique appliquée Problématique Inventaire traditionnel : photographie aérienne imagerie satellitaire relevés manuels sur

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

Lacs de l Eau d Heure Image Landsat TM IR, mai 1992 Copyright 1992 ESA, Distribution by Eurimage

Lacs de l Eau d Heure Image Landsat TM IR, mai 1992 Copyright 1992 ESA, Distribution by Eurimage Partie III. Chiffres Dans l'exercice précédent, tu as pu voir qu'une image satellitaire consiste en pixels, nous allons maintenant regarder ce qu'un tel pixel peut nous apprendre. Pour ce faire, nous allons

Plus en détail

Initiation à la photo-interprétation. Emmanuel Bonnet

Initiation à la photo-interprétation. Emmanuel Bonnet Initiation à la photo-interprétation Emmanuel Bonnet Définition:«les photographies aériennes et spatiales sont des document issus de prises de vues à partir de satellite, d un avion ou de tout autre appareil

Plus en détail

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe:

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe: Science et technologie ST Univers Terre et espace Nom: groupe: Tiré d'observatoire, Julie Trottier, Avril 2012 1. Les minéraux Les minéraux (un minéral) sont des éléments ou des composés chimiques qui

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Potentiel of muti-source data for forest variable retrieval

Potentiel of muti-source data for forest variable retrieval FORESEE Workshop - Forestry applications of remote sensing technologies 8-10 October 2014 - INRA Champenoux - France Potentiel of muti-source data for forest variable retrieval N. Chehata (1), D. Guyon(2)

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Données Global Forest Change Détection des coupes rases non reboisées Importance et répartition des coupes définitives Le renouvellement

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

La Vision Industrielle

La Vision Industrielle UE Imagerie Industrielle La Vision Industrielle Sylvie Treuillet Polytech Orléans - 45 65 Laboratoire Vision & Robotique Sylvie.Treuillet@univ-orleans.fr Depuis les années 80 Vocation : remplacer les contrôles

Plus en détail

Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations?

Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations? Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations? J.-B. Henry, V. Le Sant, R. Chasseigne, S. Pierrard, P. Ridoux 1 Qui sommes-nous? Laboratoire d'essais et expert technique Organisme

Plus en détail

Solutions logicielles pour l environnement et l étude du changement climatique

Solutions logicielles pour l environnement et l étude du changement climatique Solutions logicielles pour l environnement et l étude du changement climatique Sommaire Introduction 2 ENVI 3 ENVI Services Engine 3 ENVI pour ArcGIS Server 4 ENVI LiDAR 4 ENVI SARscape 4 Services de consulting

Plus en détail

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Fondamentaux des caméras thermiques et évolutions Jacques LONNOY, Sagem Défense Sécurité Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité

Plus en détail

Visual Information Solutions. ENVI LiDAR. L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR

Visual Information Solutions. ENVI LiDAR. L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR Visual Information Solutions ENVI LiDAR L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR Créer des visualisations réalistes. Extraire des objets 3D. Générer des produits

Plus en détail

ENVI LE LOGICIEL LEADER POUR L EXTRACTION D INFORMATIONS À PARTIR DE DONNÉES GÉOSPATIALES

ENVI LE LOGICIEL LEADER POUR L EXTRACTION D INFORMATIONS À PARTIR DE DONNÉES GÉOSPATIALES ENVI LE LOGICIEL LEADER POUR L EXTRACTION D INFORMATIONS À PARTIR DE DONNÉES GÉOSPATIALES ENVI De l imagerie à la connaissance La gamme de produits ENVI s appuie sur des méthodes scientifiques et des processus

Plus en détail

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition?

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? 2 Saviez-vous que notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? L avenir de la consigne au Québec est présentement incertain. Au printemps 2015, le Ministère du Développement

Plus en détail

Présentation. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance

Présentation. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance Présentation Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance Présent sur tout le territoire national 1 er distributeur de caméras FLIR en France 1 er distributeur d équipements d infiltrométrie en Europe

Plus en détail

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre Présentation du livre collectif du Bureau des longitudes (publié chez Hermann) Les observatoires: observer la Terre Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris,

Plus en détail

Direction des inventaires forestiers GUIDE D INTERPRÉTATION DES MOSAÏQUES D IMAGES SATELLITE LANDSAT

Direction des inventaires forestiers GUIDE D INTERPRÉTATION DES MOSAÏQUES D IMAGES SATELLITE LANDSAT Direction des inventaires forestiers GUIDE D INTERPRÉTATION DES MOSAÏQUES D IMAGES SATELLITE LANDSAT Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs Secteur des forêts Mars 2015 II RÉDACTION Antoine Lebœuf,

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

7Opération thermographie

7Opération thermographie UNE THERMOGRAPHIE AÉRIENNE INFRAROUGE POUR LA VILLE DE GAP Dans le cadre de la première Charte pour l'environnement, qui porte sur la période 2001-2006, la Ville de Gap a pris un certain nombre d'orientations

Plus en détail

StéréoSat Afrique. en collaboration avec. Mathieu Benoit, B. Sc. A., MBA VIASAT GéoTechnologie. inc. UICN-BRAO, WRC, DGIRH. Lundi 20 Novembre 2006

StéréoSat Afrique. en collaboration avec. Mathieu Benoit, B. Sc. A., MBA VIASAT GéoTechnologie. inc. UICN-BRAO, WRC, DGIRH. Lundi 20 Novembre 2006 StéréoSat Afrique RésultatsTitre préliminaires Mathieu Benoit, B. Sc. A., MBA VIASAT GéoTechnologie inc. en collaboration avec UICN-BRAO, WRC, DGIRH Lundi 20 Novembre 2006 Plan de la présentation Objectif

Plus en détail

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO

PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO 9ème Committee Consultatif Régional Bujumbura, 26 mai 2011 Présentation du Programme Régional pour l Environnement en Afrique Centrale (CARPE) 1. CARPE II

Plus en détail

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction produits certifiés Une nouvelle marque de produits éco-conçus et responsables Fabrication 100% française Une vraie fabrication française

Plus en détail

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Présenté par : Ahmed Lakhssassi, Membres du GRMS : Marek Zaremba, Wojtek Bock et Larbi Talbi Département Informatique

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Faire entrer l école dans l ère du numérique

Faire entrer l école dans l ère du numérique Thème/ titre «Faire entrer l école dans l ère du numérique». Oui mais est-ce bien pour la planète? Du papier ou du numérique utilisés au collège, lequel a le plus d impact sur l environnement, lequel est

Plus en détail

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE)

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : STIC POUR L'ECOLOGIE

Plus en détail

Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection

Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection Cédric WEMMERT* Alexandre BLANSCHE* Anne PUISSANT** *LSIIT UMR 7005 CNRS/ULP Apprentissage et Fouille

Plus en détail

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon)

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Séminaire Viticulture de Précision Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Thématique de recherche Suivi du cycle végétatif de la

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales Simulation numérique Conception de bancs d études Mesure Impression Gabel 02 32 82 39 39 - Conception : Nord-Ouest création 02 32 82 39 37 Technopôle du Madrillet 76801 Saint-Etienne-du-Rouvray Tél. 33

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE J'APPROFONDIS J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions ECJS SÉANCE 2 - VOYAGER = POLLUER SCIENCES J'OBSERVE a) Que rejettent

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Table des matières. Introduction...2. Principes généraux...2. Repères d interprétation généraux...4. Description du composé coloré...

Table des matières. Introduction...2. Principes généraux...2. Repères d interprétation généraux...4. Description du composé coloré... Octobre 2003 Table des matières Introduction...2 Principes généraux...2 Repères d interprétation généraux...4 Description du composé coloré...5 Cas de couleur spéciaux...8 Formes, textures et contexte...8

Plus en détail

Orthophotographie nocturne à haute résolution

Orthophotographie nocturne à haute résolution Orthophotographie nocturne à haute résolution La nuit, vue du ciel EVA FRANGIAMONE, ÉTAT DE GENÈVE (DIME) Introduction En un peu plus d un siècle et demi, la photographie aérienne est devenue un outil

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

RESUME DU PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES)

RESUME DU PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES) RESUME DU PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES) Titre du projet : Complexe Numérique de Bamako Pays : Mali Numéro du projet : P-ML-IAE-002 Département : OSHD Division : OSHD.2 a) Brève description

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance?

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Denis Cormier, ing.f., M.Sc. et Udaya Vepakomma, PhD Colloque 2015, Ass. forestière Vallée du St-Maurice 5 mai 2015, Golf Le Mémorial, Shawinigan Agenda

Plus en détail

Ma maison Haute Qualité Environnementale:

Ma maison Haute Qualité Environnementale: Ma maison Haute Qualité Environnementale: les meilleurs choix à la conception. Conseils et exemples en Eco-construction Marc Somers Architecte & Architecte d intérieur Sommaire Introduction: Les 14+1 objectifs

Plus en détail

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES OFFRE DE 3 PROJETS DE RECHERCHE DE NIVEAU MAÎTRISE AVEC BOURSE D ETUDES (MSc DURÉE 2 ANS) QUÉBEC,

Plus en détail

MONTRÉAL" Génie de Construction Tristan Desjardins-Douin Bianka Bourgeois Stephane Cormier

MONTRÉAL Génie de Construction Tristan Desjardins-Douin Bianka Bourgeois Stephane Cormier "SAVOUREZ MONTRÉAL" 1. Concept 2. Programme 3. Concept paysagiste 4. Organisation du projet: a) circulation b) agriculture 5. Agriculture: a) cycle en boucle b) types d agriculture 6. Mécanique: a) silos

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan général du cours Introduction Les sources d énergie Les vecteurs d énergie Les consommateurs Les systèmes de tension 1 transmission réserve Source : Microsoft 2 1 Source Vecteur d énergie Consommateur

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

Télédetection - Formation des images SAR

Télédetection - Formation des images SAR p. 1/6 Télédetection - Formation des images SAR Stéphane Derrode École Centrale de Marseille Institut Fresnel (GSM) p. 2/6 «Télé» et «Détection» Définition 1 : «Méthode d acquisition à distance» Exemples

Plus en détail

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Le défi du changement climatique Glaciers en fonte, élévation du niveau de la mer, diminution des ressources

Plus en détail

1.1 Introduction. * Dans la source d origine

1.1 Introduction. * Dans la source d origine Document d'appui (Module 8) Introduction aux notions de base de la photo interprétation pour la lecture du paysage : analyses spatiales et élaboration de cartes de paysage et d'utilisation des terres (Extrait

Plus en détail

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie»

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» «Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» Dr. Alexandru BADEA Directeur Applications Spatiales Agence Spatiale Roumaine Tél : +40(0)744506880 alexandru.badea@rosa.ro

Plus en détail

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Antoine BOUBAULT Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Introduction Contexte Sortie fluide Récepteur (Matériaux absorbeurs) Entrée fluide Héliostats (Matériaux réflecteurs) Accroissement la durée de vie des matériaux

Plus en détail

Les usages et les potentialités d'application des SIG sont diverses et variés. Citons quelques exemples (liste non-exhaustive):

Les usages et les potentialités d'application des SIG sont diverses et variés. Citons quelques exemples (liste non-exhaustive): Un SIG, outil de production cartographique et de gestion de données Les Systèmes d'information Géographique sont des systèmes d'information qui vont vous permettre d'acquérir, de traiter, d'organiser et

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Les villes face au changement climatique

Les villes face au changement climatique Petit-déjeuner de presse 2 juillet 2015 Les villes face au changement climatique Contacts presse Météo-France Anne Orliac 01 77 94 71 36 Sarah Bardis 01 77 94 71 32 presse@meteo.fr @meteofrance Contact

Plus en détail

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ]

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ] Aérogénérateur : Un aérogénérateur, ou une éolienne convertit l énergie du vent en énergie mécanique, elle-même transformée en électricité grâce à un générateur Plus d informations sur l aérogénérateur

Plus en détail

Conf lunch Les drones au service de la cartographie et non l inverse. Geoffroy Etaix CEO Tellus Environment

Conf lunch Les drones au service de la cartographie et non l inverse. Geoffroy Etaix CEO Tellus Environment Conf lunch Les drones au service de la cartographie et non l inverse Geoffroy Etaix CEO Tellus Environment Les gènes de Tellus Environment Créateurs : Geoffroy Etaix, Industriel PSA - Bosch & Bruno Wirtz,

Plus en détail

Alliance canadienne pour l'innovation dans les sables bitumineux

Alliance canadienne pour l'innovation dans les sables bitumineux Alliance canadienne pour l'innovation dans les sables bitumineux Aperçu 26 mai 2015 < RIGHT CLICK PHOTO TO CHANGE PICTURE Sables bitumineux au Canada Le Canada possède les troisièmes plus vastes réserves

Plus en détail

1 mm 1/25. clarity. la nouvelle dimension pour le tri des fines. we process the future

1 mm 1/25. clarity. la nouvelle dimension pour le tri des fines. we process the future mm / clarity la nouvelle dimension pour le tri des fines we process the future CLARITY - LA NOUVELLE DIMENSION Aujourd hui, le recyclage du verre usagé est indispensable à la production de verre tant sur

Plus en détail