ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE"

Transcription

1 ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Règlement modifiant le Règlement sur l immatriculation des routiers Régime d immatriculation international Société de l assurance automobile du Québec 22 septembre 2014

2 SOMMAIRE EXÉCUTIF Depuis le 1 er avril 2001, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) immatricule des en vertu du Régime d immatriculation international IRP (Régime IRP), qui est une entente de réciprocité en matière d immatriculation proportionnelle de, conclue entre les 48 États américains, le district de Columbia et les provinces canadiennes. Les admissibles à l immatriculation IRP sont des routiers et des ensembles de routiers affectés au transport de biens et de personnes qui ont une masse totale en charge d au moins kg ou qui comportent trois essieux et plus, sans égard à la masse. Selon cette entente, le transporteur doit identifier dans quelles administrations il prévoit circuler au cours de l année d immatriculation. Il paie les droits au prorata des distances parcourues sur le territoire des administrations et des distances estimées, le cas échéant. L administration qui immatricule les perçoit les droits qui sont dus à chacune des administrations identifiées par le transporteur. Lors d une première demande d immatriculation d un parc de selon le Régime IRP, le transporteur doit identifier les administrations sur le territoire desquelles il prévoit circuler et fournir une estimation des distances pour chacune d elles. Il doit aussi fournir une estimation des distances lors de l ajout d une administration au cours d une année d immatriculation et lors du renouvellement de l immatriculation. Le 28 octobre 2013, les administrations ont accepté, par voie de scrutin, de supprimer les dispositions relatives aux distances estimées. Par conséquent, les transporteurs n auront plus à identifier dans quelles administrations les circuleront au cours de l année d immatriculation. Ces modifications entreront en vigueur le 1 er janvier Elles entraîneront des économies pouvant aller jusqu à 2,5 M$ au cours des 10 prochaines années pour les entreprises de transport et permettront aux de circuler sur le territoire de toutes les administrations membres du Régime IRP lorsqu ils sont immatriculés en vertu de l entente IRP. Elles ont aussi accepté de supprimer l obligation pour les entreprises de location d immatriculer les admissibles au Régime IRP dans l administration où le locataire a un établissement permanent si les sont loués pour plus de 60 jours. Cette modification entrera en vigueur le 1 er juillet Les entreprises de location auront ainsi plus de souplesse pour leurs opérations. 2

3 1. RÉGIME D IMMATRICULATION INTERNATIONAL IRP Entente IRP L entente IRP est une entente de réciprocité en matière d immatriculation proportionnelle de conclue entre les provinces canadiennes, 48 États américains et le district de Columbia. Les admissibles à l immatriculation selon le Régime IRP sont des routiers et des ensembles de routiers affectés au transport de biens et de personnes qui ont une masse totale en charge d au moins kg ou qui comportent trois essieux et plus, sans égard à la masse. Le Québec a adhéré à cette entente, le 29 septembre 1999, et la SAAQ immatricule les en vertu du Régime IRP depuis le 1 er avril Le transporteur qui demande l immatriculation des selon le Régime IRP à la SAAQ doit avoir un établissement permanent au Québec et les doivent parcourir des distances au Québec et sur le territoire d au moins une autre administration. Lors de l immatriculation d un véhicule selon le Régime IRP, la SAAQ calcule les droits à verser à chacune des administrations identifiées par le transporteur, selon le prorata des distances, et elle verse les droits à chacune des administrations. Elle délivre, pour chacun des, un certificat d immatriculation qui identifie les administrations pour lesquelles des droits ont été payés. Le véhicule ainsi immatriculé peut circuler sur le territoire de ces administrations au cours de l année d immatriculation avec une seule plaque et un seul certificat d immatriculation. Immatriculation des selon le Régime IRP Lors d une première demande d immatriculation de en vertu du Régime IRP, le transporteur doit identifier les administrations où il prévoit circuler et les distances qu il estime parcourir dans chacune d elles. L immatriculation selon le Régime IRP a une durée maximale d un an. L année suivante, lors de l immatriculation des selon le Régime IRP, le transporteur doit fournir les distances parcourues sur le territoire de chacune des administrations. Il peut aussi ajouter une ou plusieurs administrations. Dans ce cas, il doit fournir une estimation des distances pour chaque administration ajoutée ou les distances qu il a parcourues avec un certificat pour un voyage, le cas échéant. De plus, s il souhaite conserver une administration sur le territoire de laquelle aucune distance n a été parcourue, il doit fournir une estimation des distances et payer des droits selon un prorata calculé au-dessus du 100 % pour cette administration. Par ailleurs, s il ajoute une administration au cours de l année d immatriculation, le transporteur doit payer les droits selon un prorata calculé au-dessus du 100 % pour l administration ajoutée. 3

4 Enfin, au lieu d immatriculer ses selon le Régime IRP pour circuler dans une administration, un transporteur peut obtenir de celle-ci un certificat pour un voyage pour chacun de ses en lui payant les sommes exigées. Location pour plus de 60 jours de immatriculés selon le Régime IRP L entreprise de location qui fait une demande d immatriculation selon le Régime IRP pour un parc de offert en location doit avoir un établissement permanent dans l administration auprès de laquelle elle demande l immatriculation selon le Régime IRP et où le parc de parcourt des distances. Toutefois, si elle loue un de ces pour plus de 60 jours, elle doit l immatriculer dans l administration où le locataire a un établissement permanent. 2. MODIFICATIONS À L ENTENTE IRP Élimination des estimations de distances Le 1 er avril 2013, un projet visant à modifier l entente IRP a été soumis aux administrations membres du Régime IRP pour éliminer l estimation des distances et autoriser les immatriculés selon le Régime IRP à circuler sur le territoire de toutes les administrations membres. L estimation des distances a été identifiée comme étant une source de complexité pour l application de l entente IRP par les administrations et par les transporteurs. Elle est un irritant pour les transporteurs, notamment à cause de la difficulté qu ils éprouvent à estimer les distances qu ils prévoient parcourir. Le 28 octobre 2013, les administrations ont accepté, par voie de scrutin, de supprimer les dispositions relatives aux distances estimées et de les remplacer par le paiement des droits au prorata de la moyenne des distances parcourues par les transporteurs sur le territoire de chacune des administrations lors de la première demande d immatriculation de selon le Régime IRP. Ces pourront ainsi circuler sur le territoire de toutes les administrations membres du Régime IRP. Ces modifications seront en vigueur le 1 er janvier Les exigences que les transporteurs doivent remplir pour immatriculer les selon le Régime IRP ont été introduites au Règlement sur l immatriculation des routiers (chapitre C-24.2, r. 29). Il doit donc être modifié en conséquence. 4

5 Suppression de la disposition concernant l administration d attache d un parc de de location Le 28 octobre 2013, les administrations membres du Régime IRP ont accepté, par voie de scrutin, de supprimer la disposition concernant l administration d attache d un parc de de location immatriculés selon le Régime IRP. Les entreprises offrant en location des immatriculés selon le Régime IRP bénéficieront ainsi de plus de souplesse dans leurs opérations. Cette suppression requiert de modifier le Règlement sur l immatriculation des routiers. Elle entrera en vigueur le 1 er juillet OPTIONS NON RÉGLEMENTAIRES Le projet réglementaire s inscrit dans le cadre de l application des dispositions d une entente internationale, à laquelle le Québec a adhéré. Il fait suite à des mesures adoptées par les administrations membres du Régime IRP. Lorsque les administrations votent majoritairement pour une modification, toutes les administrations membres du Régime IRP doivent l appliquer à partir de la date d entrée en vigueur spécifiée. Il n y a donc pas d option non réglementaire qui puisse être prévue et appliquée. 4. ÉVALUATION DES IMPACTS Description des secteurs touchés Transport de personnes et de biens (avec des lourds) Au cours de 2013, transporteurs ont immatriculé selon le Régime IRP, ce qui représente 17 % des en circulation à la fin de Le tableau suivant présente le nombre de en circulation à la fin de 2013 et le nombre de immatriculés selon le Régime IRP en 2013 par type de : Type de Nombre de en circulation au 31 décembre 2013 Nombre de immatriculés IRP en 2013 Pourcentage de immatriculés IRP Camions % Autobus ,4 % Total % 1 Société de l assurance automobile du Québec, données et statistiques 2013, nombre de autorisés à circuler en date du 31 décembre, volume de camions et tracteurs routiers, p.19. 5

6 Par ailleurs, 654 transporteurs ont immatriculé en fournissant l estimation des distances devant être parcourues sur le territoire des administrations qu ils ont identifiées, ce qui représente 10,3 % des transporteurs qui ont immatriculé des selon le Régime IRP. Ces transporteurs n auront plus à fournir de telles estimations. Le tableau suivant présente la proportion des transporteurs qui ont demandé l immatriculation des, en fournissant seulement des estimations ainsi que le nombre de : Type de Immatriculation IRP en 2013 distances réelles et estimées - Nombre de transporteurs Nombre de Immatriculation IRP en 2013 distances estimées - Nombre de transporteurs Nombre de Pourcentage d Immatriculation avec des distances estimées Pourcentage de transporteurs Pourcentage de Camions ,3 % 4,6 % Autobus % 0 % Total ,3 % 4,6 % Location de immatriculés selon le Régime IRP Les renseignements recueillis par la SAAQ ne permettent pas d identifier spécifiquement que des immatriculés proportionnellement appartiennent à une entreprise de location Coûts pour les entreprises Aucun coût additionnel n a été identifié pour les entreprises du Québec, autant en conformité qu en formalité administrative, à la suite de l analyse des impacts du présent règlement. La nouvelle règlementation permettra d alléger le processus d inscription au Régime IRP, ce qui occasionnera des économies, principalement pour les transporteurs qui feront une première demande à cet effet Avantages du projet Élimination des estimations des distances Les transporteurs n ont plus à fournir d estimations des distances, ni à identifier les administrations sur le territoire desquelles ils prévoient faire circuler leurs. 6

7 Dès la première année, les immatriculés selon le Régime IRP pourront circuler sur le territoire de toutes les administrations membres de ce régime. Les transporteurs n auront donc plus à obtenir un certificat pour un voyage auprès d une administration qui n avait pas été identifiée lors de la demande d immatriculation selon le Régime IRP. Grâce à la nouvelle méthode de calcul, les nouveaux membres du Régime IRP du Québec qui auraient eu l intention de circuler au Québec et en Ontario seulement pourraient économiser, en coût d immatriculation, jusqu à 500 $ par véhicule 2 au moment de leur inscription initiale au registre. Cette diminution de revenus de droits pour le gouvernement du Québec sera compensée par les droits qui seront reçus des autres administrations. Les économies des dix prochaines années pour l ensemble des entreprises affectées par la nouvelle réglementation sont estimées à 2,5 M$, soit $ annuellement. Ces économies proviennent de la diminution des coûts d inscription pour les nouveaux membres du Régime IRP 3, du temps associé à la préparation des estimations de distances et du nombre de déplacements pour les transporteurs à effectuer des changements d administration en cours d année à la SAAQ. Suppression de la disposition concernant l administration d attache d un parc de de location Cette modification permettra à une entreprise qui loue des qu elle a immatriculés en vertu du Régime IRP de ne pas tenir compte de l administration d attache du locataire. Les entreprises de location auront donc plus de souplesse pour leurs opérations. Les statistiques n étant pas compilées pour ce secteur, il a été impossible de quantifier les économies potentielles Impact sur l emploi Ces mesures simplifient l immatriculation des selon le Régime IRP et aucun effet sur l emploi ne peut être anticipé. 2 L économie équivaut à la différence entre les deux méthodes de calcul pour déterminer les coûts d immatriculation IRP d un nouveau membre IRP québécois type (inscription d un véhicule de six essieux dans deux administrations, Québec et Ontario). Cet exemple représente la situation la plus fréquemment observée d après les données internes de la SAAQ. L économie estimée différera advenant une différence au niveau du choix des administrations, du type de véhicule et du moment de l inscription au cours de l exercice. 3 Pour déterminer l économie de 2,5 M$, la SAAQ a pondéré les économies d immatriculation des nouveaux en fonction du type de véhicule et du moment de l inscription au cours de l année. 7

8 5. ADAPTATION DES EXIGENCES AUX PME L immatriculation proportionnelle d un véhicule admissible au Régime IRP ne peut être adaptée en fonction de la taille de l entreprise. Le véhicule que le transporteur destine à circuler à l extérieur du Québec doit être immatriculé proportionnellement selon le Régime IRP lorsqu il y est admissible afin que le véhicule ait le droit de circuler sur le territoire des administrations membres du Régime IRP. La PME n est pas désavantagée par rapport à la grande entreprise, puisque chacun des doit être immatriculé indépendamment. 6. COMPÉTITIVITÉ DES EXIGENCES ET IMPACT SUR LE COMMERCE AVEC LES PARTENAIRES ÉCONOMIQUES DU QUÉBEC L immatriculation des en vertu du Régime IRP facilite la circulation des biens et des personnes sur le territoire des 59 administrations membres du Régime IRP. Cette entente internationale est appliquée uniformément par ces administrations et assure ainsi une application équitable de l immatriculation pour les entreprises de transport. 7. MESURES D ACCOMPAGNEMENT Les transporteurs qui ont des immatriculés proportionnellement seront avisés, par courrier, du retrait de l estimation des distances lors de l envoi des documents pour préparer le renouvellement de l immatriculation de leurs selon le Régime IRP, soit au cours de l automne 2014 et lors de l envoi de l avis de cotisation, au début de janvier En ce qui concerne l ensemble de l industrie du transport de biens et de personnes, elle sera informée des changements par l envoi d une infolettre aux associations de transport et aux magazines de transport (en français seulement) au cours de l automne 2014 et en janvier La diffusion d information se fera également aux mêmes périodes sur le site Internet de la SAAQ et le guide sur l immatriculation selon le Régime IRP, mis à jour, sera accessible dès janvier 2015 sur ce site. Enfin, les entreprises peuvent s adresser à la SAAQ pour obtenir de l assistance. 8

9 8. CONCLUSION Le Régime d immatriculation international IRP est une entente d immatriculation proportionnelle qui est appliquée uniformément aux transporteurs de biens et de personnes par les 59 administrations qui ont adhéré à cette entente. Le retrait de l estimation des distances permettra aux immatriculés en vertu du Régime IRP de circuler sur le territoire de toutes ces administrations, sans que le transporteur ait à remplir des formalités additionnelles. Par ailleurs, la suppression de l obligation pour les entreprises de location d immatriculer les admissibles au Régime IRP dans l administration d attache du locataire ajoutera de la souplesse pour leurs opérations. 9. PERSONNE RESSOURCE Madame Berthe Jacques Direction du développement en permis-immatriculation et du soutien administratif Vice-présidence à la sécurité routière Société de l'assurance automobile du Québec Case Postale , boulevard Jean-Lesage, C-4-31 Québec (Québec) G1K 8J6 Courriel : 9

Le contribuable est d origine française.

Le contribuable est d origine française. Direction générale de la législation et du registraire des entreprises Direction principale des lois sur les impôts Note DESTINATAIRE : ***** EXPÉDITEUR : DIRECTION DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES

Plus en détail

Numéro consacré aux maisons de courtage et aux administrateurs d hypothèques

Numéro consacré aux maisons de courtage et aux administrateurs d hypothèques Bulletin d information électronique des courtiers en hypothèques Numéro 6 Le Bulletin d information électronique des courtiers en hypothèques fait le point sur la mise en œuvre de la nouvelle Loi de 2006

Plus en détail

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville P O L I T I Q U E Tournage cinématographique et publicitaire sur le territoire de la Ville de Blainville Politique adoptée en vertu d une résolution du Conseil municipal Numéro 2014-09-683 Préparée par

Plus en détail

MODIFICATIONS APPORTÉES À LA RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE

MODIFICATIONS APPORTÉES À LA RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE Le 20 mars 2015 MODIFICATIONS APPORTÉES À LA RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE Le texte définitif des modifications apportées aux règlements (les règlements) de la Loi de 1985 sur les

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Projet de loi n o 6. Loi modifiant le Code de la sécurité routière et le Code de procédure pénale concernant la perception des amendes.

Projet de loi n o 6. Loi modifiant le Code de la sécurité routière et le Code de procédure pénale concernant la perception des amendes. PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 6 Loi modifiant le Code de la sécurité routière et le Code de procédure pénale concernant la perception des amendes Présentation Présenté

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA entre Le College of Midwives of British Columbia et L Alberta Midwifery Health Disciplines Committee et Le College of Midwives of Manitoba et L Ordre

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14-CA(AMT)-15 Politique relative à la gestion des accès sur les sites

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 TITRE DE LA POLITIQUE : N o : Politique sur le remboursement

Plus en détail

Politique relative à l admission et à l inscription des élèves pour l année scolaire 2015-2016 2 36

Politique relative à l admission et à l inscription des élèves pour l année scolaire 2015-2016 2 36 DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE RELATIVE À L ADMISSION ET À L INSCRIPTION DES ÉLÈVES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 Adoptée par le Conseil des commissaires le 2 décembre 2014 par la résolution numéro C-087-12-14

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRIBUTIONS D ASSURANCE. Table des matières. Articles CHAPITRE I DISPOSITION GÉNÉRALE

RÈGLEMENT SUR LES CONTRIBUTIONS D ASSURANCE. Table des matières. Articles CHAPITRE I DISPOSITION GÉNÉRALE RÈGLEMENT SUR LES CONTRIBUTIONS D ASSURANCE Table des matières Articles CHAPITRE I DISPOSITION GÉNÉRALE 1 CHAPITRE II CONTRIBUTION D ASSURANCE POUR L OBTENTION DE L IMMATRICULATION D UN VÉHICULE ROUTIER,

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION 2002-4 Le 14 mai 2002 Sujet : Assouplissement de certaines mesures concernant l administration des lois fiscales et le recouvrement Le présent bulletin d information expose les modifications

Plus en détail

Mise sur pied d un regroupement d achats

Mise sur pied d un regroupement d achats Mise sur pied d un regroupement d achats Présenté Au Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) 30 mars 2016 Table des matières Introduction - But de la conférence - Objectif Présentation

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

La présente fait suite à la demande d interprétation que vous nous avez soumise le * **** dernier concernant l objet mentionné ci-dessus.

La présente fait suite à la demande d interprétation que vous nous avez soumise le * **** dernier concernant l objet mentionné ci-dessus. Direction des lois sur les impôts Note de service DESTINATAIRE : ************************ EXPÉDITEUR : ********************* SERVICE DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES DGLE DATE : 25 avril 2003

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

(Mention obligatoire)

(Mention obligatoire) AVIS D EXÉCUTION PRÉPARÉ EN VERTU D UNE LOI PARTICULIÈRE (articles 681 et 682 C.p.c.) (article 103.1, Loi sur l aide aux personnes et aux familles) (article 31.0.1, Loi sur l aide financière aux études)

Plus en détail

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet ANNEXE QC-177 Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet EXTENSION DE LA MINE AURIFÈRE CANADIAN MALARTIC ET DÉVIATION DE LA ROUTE 117 À L ENTRÉE EST DE LA VILLE DE MALARTIC PROCESSUS

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

CERTIFICAT DE CONFORMITÉ

CERTIFICAT DE CONFORMITÉ CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Le présent certificat atteste que l Office municipal d habitation de conformité avec les exigences du Règlement sur l attribution des logements à loyer modique. a adopté les résolutions

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet Analyse d impact réglementaire FILTRATION DES SITES ILLÉGAUX DE JEUX EN

Plus en détail

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA.

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA. COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA Groupe n o 93545 SOMMAIRE DES GARANTIES INTRODUCTION...1 ADMISSIBILITÉ...2 DESCRIPTION

Plus en détail

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION Siège Bureau de Montréal Bureau 1.10 Bureau 18.200 575, rue Saint-Amable 500, boulevard René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1R 2G4 Montréal (Québec) H2Z 1W7 Tél. : (418) 528-7741 Tél. : (514) 873-4196

Plus en détail

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Information à l intention du personnel Les conditions de la retraite dès 2012 Le 19 juillet 2011 Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Page 2 de 10 Sommaire 1. En bref, les nouveautés concernant

Plus en détail

LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10

LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10 LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10 CHAPITRE I OBJET ET APPLICATION CHAPITRE II DÉFINITIONS 1) L objectif de la présente procédure est d établir les processus

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

Procréation assistée Nouvelles dispositions

Procréation assistée Nouvelles dispositions 265 À l intention des médecins spécialistes en obstétrique-gynécologie en endocrinologie en urologie en génétique médicale en anesthésiologie 4 février 2016 Procréation assistée Nouvelles dispositions

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Table des matières Page A) Plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec 2 B) Règlement sur le fichier et sur les renseignements des

Plus en détail

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global»)

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») Plan de bourses d études individuel Les actifs de croissance Global Inc. Le 27 janvier 2016

Plus en détail

ATTENTION - Nouvelle loi pour le Québec Entre-Neige Communauté des déneigeurs du Québec

ATTENTION - Nouvelle loi pour le Québec Entre-Neige Communauté des déneigeurs du Québec ATTENTION Nouvelle Loi du Ministère des Transport vous concernant Définition de «véhicule lourd» À la suite des modifications apportées à la Loi concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant Projet de règlement Loi sur la distribution de produits et services financiers (chapitre D-9.2, a. 200 par. 1 à 5, 6, 7 et 9 et a. 203 par.1, 3 à 6 ) Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe

Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe DROITS PARENTAUX Avec la participation du service des communications de l'apts Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe et Chrystine Montplaisir Coordonnatrice

Plus en détail

Informal document SC.2 No. 7 (2015)

Informal document SC.2 No. 7 (2015) Informal document SC.2 No. 7 (2015) Distr. Restricted 17 novembre 2015 Français Original: anglais, français et russe Groupe de travail des transports par chemin de fer Soixante-neuvième session Genève,

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation

Conditions générales d'utilisation Conditions générales d'utilisation Article 1 : Présentation Le site besoinde.fr est la propriété de la société DBB design, dont le siège est situé au : 75011 Paris France. En cours d immatriculation au

Plus en détail

L'habitation, une multitude de possibilités Dernière modification : novembre 2013

L'habitation, une multitude de possibilités Dernière modification : novembre 2013 M 1 / 17 2 / 17 Table des matières et introduction 1. Programmes d'aide au logement... 4 Allocation-logement... 4 Habitation à loyer modique (HLM)... 5 Crédit d'impôt pour maintien à domicile (70 ans et

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation TVQ. 541.48-1 Droit spécifique sur les pneus neufs Publication : 29 septembre 2000

Plus en détail

REGLEMENTS GÉNÉRAUX SENTIERS PÉDESTRES DES 3 MONTS DE COLERAINE

REGLEMENTS GÉNÉRAUX SENTIERS PÉDESTRES DES 3 MONTS DE COLERAINE REGLEMENTS GÉNÉRAUX SENTIERS PÉDESTRES DES 3 MONTS DE COLERAINE CHAPITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1.1 Nom de la corporation L organisme est incorporé comme association sans but lucratif (loi, chapitre)

Plus en détail

MÉMOIRE. Document : 6237 Dossier : 2-802-01

MÉMOIRE. Document : 6237 Dossier : 2-802-01 MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur le projet de règles budgétaires pour l année scolaire 2002-2003 sur le transport scolaire Document : 6237 Dossier : 2-802-01 Avril 2002

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement

Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement Renseignements brochure La Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la Loi) renferme un certain nombre de règles sur ce qu on peut

Plus en détail

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ DIRECTIVE ADMINISTRATIVE 455 RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ PRÉAMBULE Le Conseil scolaire Centre-Est reconnaît que parfois son personnel peut vouloir, pour diverses raisons, accéder à

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil. Version 2013

Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil. Version 2013 Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil Version 2013 Table des matières Introduction... 5 1. La langue du formulaire utilisé et la délivrance des documents d état civil... 6 2. Le constat

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX Résolution numéro 04.01.2011 Règlement relatif à un programme de crédit de taxes à l investissement pour favoriser la croissance

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Société admissible... 3 Régions admissibles... 3 Certificat

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

2010-MC-R370 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 377-10 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES ADMISSIBLES

2010-MC-R370 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 377-10 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES ADMISSIBLES Séance du conseil municipal tenue le 12 octobre 2010 dûment convoquée et à laquelle il y avait quorum 2010-MC-R370 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 377-10 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT

Plus en détail

Stratégies fiscales en direct

Stratégies fiscales en direct L entreprise manufacturière au Québec : où en sommes-nous? Septembre 2014 Stratégies fiscales en direct L entreprise manufacturière représente un pilier de l économie québécoise. Chaque année, de nouvelles

Plus en détail

SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Article 1 Dispositions générales 1.1. Dénomination sociale Société d histoire d Ahuntsic-Cartierville (SHAC) 1.2. Siège social Le siège social

Plus en détail

AVIS SUR LE DROIT AU TRANSPORT ADAPTÉ ET L ARTICLE 67 DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES

AVIS SUR LE DROIT AU TRANSPORT ADAPTÉ ET L ARTICLE 67 DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES Cat. 2.125.8 AVIS SUR LE DROIT AU TRANSPORT ADAPTÉ ET L ARTICLE 67 DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES M e Daniel Carpentier, conseiller juridique Direction de la recherche

Plus en détail

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008)

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008) REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B (adopté par décision du 5 mai 2008) La Commission Permanente du Conseil Régional, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé.

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. 2016 Vous avez des projets de rénovation? Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. Qu est-ce que la certification Rénovation Écohabitation? Écohabitation est un organisme québécois

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 12 juillet 2013 relatif à l enregistrement des véhicules soumis à la taxe sur les véhicules de transport

Plus en détail

Module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations

Module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations Module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations GUIDE D UTILISATION INTRODUCTION Le module de gestion centralisée des comptes en fidéicommis et du paiement des cotisations

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente 1. Informations générales 1.1. La vente des produits (ci-après les produits ) proposés sur notre site Internet www.ferragamo.com ci-après le site ), couverts par les marques

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Loi sur les valeurs mobilières (chapitre V.1-1, a. 331.1 par. 1, 3, 6, 8, 11 et 34 ) 1. L article 1.1

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

Bulletin no 11 - Relations du travail - 6 septembre 2012

Bulletin no 11 - Relations du travail - 6 septembre 2012 Bulletin no 11 - Relations du travail - 6 septembre 2012 En relations de travail, les dossiers ont parfois tendance à évoluer plus rapidement à l approche des vacances estivales. Ainsi, des développements

Plus en détail

Administrateur : Membre du conseil d administration du Cégep.

Administrateur : Membre du conseil d administration du Cégep. Cégep de Saint-Jérôme Politique F I 0 3 2 0 1 0 FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPRÉSENTATION ET DE RÉCEPTION BUT Énoncer les principes et les règles qui permettront d'assurer un remboursement équitable des

Plus en détail

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER)

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Administrateur du régime : London Life, Compagnie d Assurance-Vie Numéro d autorisation accordée par l Autorité des marchés financiers

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 300. QUE SOIT ADOPTÉ le règlement portant le numéro 300 et qu il est décrété ce qui suit :

RÈGLEMENT N o 300. QUE SOIT ADOPTÉ le règlement portant le numéro 300 et qu il est décrété ce qui suit : RÈGLEMENT N o 300 RÈGLEMENT N 300 RELATIF À UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDITS DE TAXES POUR FAVORISER LA CROISSANCE DE CERTAINES ENTREPRISES CONSIDÉRANT QUE la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 Modifiée à la réunion du Conseil du 17 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 1.1 Fondement de la Politique d investissement... 1 1.2 Fonds d aide de la

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

Préparé par : Tél. : Téléc. : 29 octobre 2015

Préparé par : Tél. : Téléc. : 29 octobre 2015 Une illustration conçue pour : Préparé par : Tél. : Téléc. : Date : SSQ, Société d assurancevie inc. 29 octobre 2015 Page 1 de 10 Non valide s'il manque des pages Le produit Revenu garanti ASTRA vous offre

Plus en détail

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE LA DEMANDE: Une compagnie de fiducie extra-provinciale qui demande un premier permis sous la Loi sur les compagnies de prêt

Plus en détail

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP Paiements de transfert Chapitre SP 3410 Avril 2011 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 33 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en mars 2011, comprenait le chapitre

Plus en détail

RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LE PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER AUX ARTÈRES EN CHANTIER

RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LE PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER AUX ARTÈRES EN CHANTIER VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 15-089 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LE PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER AUX ARTÈRES EN CHANTIER Vu l article 458.42 de la Loi sur les cités et villes (RLRQ, chapitre C-19); À l assemblée

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 582 RÈGLEMENT CONCERNANT LES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET DE DÉPLACEMENT DES ÉLUS MUNICIPAUX ET DES EMPLOYÉS

RÈGLEMENT NUMÉRO 582 RÈGLEMENT CONCERNANT LES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET DE DÉPLACEMENT DES ÉLUS MUNICIPAUX ET DES EMPLOYÉS PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES RÈGLEMENT NUMÉRO 582 RÈGLEMENT CONCERNANT LES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET DE DÉPLACEMENT DES ÉLUS MUNICIPAUX ET DES EMPLOYÉS ATTENDU QUE

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE. Date de clôture de l appel de projets : 5 août 2016 à 16 :00 heures HAE

APPEL DE PROJETS PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE. Date de clôture de l appel de projets : 5 août 2016 à 16 :00 heures HAE APPEL DE PROJETS Demande de financement de la part des membres du RCCFC pour la réalisation de PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE au cours de l année financière se terminant le 31 mars 2017 Date

Plus en détail

PROJET PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. R È G L E M E N T P R O J E T É N o 1 3 9 0

PROJET PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. R È G L E M E N T P R O J E T É N o 1 3 9 0 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU R È G L E M E N T P R O J E T É N o 1 3 9 0 Règlement établissant un programme d aide financière pour la rénovation des bâtiments patrimoniaux du centre-ville

Plus en détail

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008.

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008. Circulaire n 2015/03 du 12/01/2015 Rachat d années d études 1. Principe 2. Périodes donnant lieu à rachat 3. Conséquences du rachat 4. Modalités pratiques de rachat 5. Remboursement des cotisations versées

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca 7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca Le Carrefour BLE est un organisme à but non lucratif et de bienfaisance.

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2014-11 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE

DÉLIBÉRATION N 2014-11 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE DÉLIBÉRATION N 2014-11 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires

4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires 4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires En 1997, diverses mesures visant à améliorer et à régulariser la situation quant à la déclaration des pourboires

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-162 intitulé: "Règlement relatif à un programme de crédits de taxes pour favoriser la croissance de certaines entreprises.

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-162 intitulé: Règlement relatif à un programme de crédits de taxes pour favoriser la croissance de certaines entreprises. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG VILLE DE STANSTEAD RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-162 intitulé: "Règlement relatif à un programme de crédits de taxes pour favoriser la croissance

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Demande de permis. de grossiste et de détaillant. (matières premières et équipements destinés à la fabrication domestique de la bière ou du vin) Guide

Demande de permis. de grossiste et de détaillant. (matières premières et équipements destinés à la fabrication domestique de la bière ou du vin) Guide Demande de permis de grossiste et de détaillant Guide Formulaire de demande de permis de grossiste et de détaillant GUIDE DEMANDE DE PERMIS DE GROSSISTE ET DE DÉTAILLANT 1 Identification du demandeur A

Plus en détail

Régionalisation de la fiscalité immobilière

Régionalisation de la fiscalité immobilière Régionalisation de la fiscalité immobilière Les avantages fiscaux pour l acquisition ou la conservation de l habitation «propre» sont devenus depuis 2014 une compétence régionale. Pour toutes les autres

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATANE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-02 POUR L'INSTAURATION D'UN PROGRAMME DE RÉNOVATION QUÉBEC VISANT LA BONIFICATION D'UN PROJET ACCÈSLOGIS QUÉBEC CONSIDÉRANT

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION RÈGLE RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION # 73-01 Adoption le 7 juillet 1998 Amendement le 13 mai 2008 Amendement le 11 novembre 2008

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO L-11001 Codification administrative

RÈGLEMENT NUMÉRO L-11001 Codification administrative PROVINCE DE QUEBEC VILLE DE LAVAL MISE EN GARDE : Cette codification a été préparée uniquement pour la commodité du lecteur et n a aucune valeur officielle. Aucune garantie n est offerte quant à l exactitude

Plus en détail

Placements Sports 2012-2013

Placements Sports 2012-2013 Placements Sports 2012-2013 Programme d appariement des dons recueillis par les fédérations sportives québécoises Version août 2012 Préambule Les modalités et règles de Placements Sports décrites dans

Plus en détail

Bulletin d information de l ICS aux. établissements semenciers enregistrés. - Été 2014. Formation

Bulletin d information de l ICS aux. établissements semenciers enregistrés. - Été 2014. Formation Bulletin d information de l ICS aux - Été 2014 Formation Au cours des deux dernières années, l Institut canadien des semences (ICS) a lancé un programme visant à offrir de la formation technique au personnel

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail