OFPPT CIRCUITS D ECLAIRAGE ET DE PRISES DE COURANT UTILITAIRES ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 12

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OFPPT CIRCUITS D ECLAIRAGE ET DE PRISES DE COURANT UTILITAIRES ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 12"

Transcription

1 OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 12 CIRCUITS D ECLAIRAGE ET DE PRISES DE COURANT UTILITAIRES SECTEUR : ELECTROTECHNIQUE SPECIALITE : ELECTRICITE D INSTALLATION NIVEAU : QUALIFICATION ANNEE

2 Document élaboré par : Nom et prénom EFP DR ELKORNO NAIMA CDC / Electrotechnique Révision linguistique Validation OFPPT / DRIF 1

3 SOMMAIRE Page Présentation du module 8 Résumé de théorie 9 I Circuits d éclairage et de prises de courant 10 I.1 Circuits d éclairage 10 I.2 Circuits de prises de courant 16 II Les types d interrupteurs et de prises de courant utilitaires et leurs usages : 18 II.1 Les interrupteurs 18 II.2 Les prises de courant 21 III Normalisation électrique 22 III.1 Normes françaises (N.F.) 22 III.2 Classification des normes françaises 23 III.3 Les symboles 26 IV Notions de courant alternatif nécessaires à l installation 30 IV.1 Courant et tension alternatifs monophasés 30 IV.2 Les tensions triphasées 31 IV.3 Les courants triphasés 32 IV.4 Equilibre des charges 33 V Schémas de câblage d éclairage 33 V.1 Généralités 33 V.2 Montage simple allumage 35 V.3 Montage double allumage 37 V.4 Montage va et vient 38 VI Les formules mathématiques nécessaires à l installation de circuit d éclairage et de 40 prises de courant utilitaires VI.1 La formule du courant admissible dans les conducteurs en fonction de la température 40 VI.2 Calcul de la section des conducteurs: 40 VII Les éléments de protection nécessaires à l installation de circuits d éclairage et de 44 prises de courant utilitaires VII.1 Fusibles 44 VII.2 Les disjoncteurs 48 OFPPT / DRIF 2

4 VIII Les mesures de protection individuelle et collective pour l exécution des travaux 54 d électricité d installation IX Les mesures de sécurité 55 IX.1 Les mesures de sécurité pour l exécution des travaux d installation électrique 55 IX.2 les règles de sécurité applicables à la manutention de l équipement, de l outillage et 55 du matériel X Description des techniques de fixation des boîtes 56 X.1 Les boîtes pour l éclairage et pour les prises de courant utilitaires 56 XI Les calibres des conducteurs utilisés pour les installations 62 XII La technique d installation des canalisations 62 XIII Raccordement des conducteurs au panneau de distribution et aux dispositifs 65 d éclairage et aux prises de courant utilitaires XIII.1 Les couleurs utilisées dans les nomes d identification de conducteurs 65 XIII.2 Les différents types de raccords 65 XIII.3 les divers éléments d un panneau de distribution 69 XIII.4 L utilité des conducteurs de mise à la terre 70 XIII.5 Les techniques de raccordement des conducteurs au panneau de distribution 70 XIV Fixation des dispositifs et vérification du fonctionnement du circuit 72 XIV.1 Description des techniques de fixation des divers dispositifs 72 XIV.2 La mise sous tension des circuits 72 Guide de 73 Exercices 74 Travaux pratiques 82 Evaluation de fin de module 95 Liste bibliographique 96 OFPPT / DRIF 3

5 MODULE 12 : CIRCUITS D ÉCLAIRAGE ET DE PRISES DE COURANT UTILITAIRES Code : Durée : 70h OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT COMPORTEMENT ATTENDU Pour démontrer sa compétence, le stagiaire doit installer et raccorder des circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires selon les conditions, les critères et les précisions qui suivent. CONDITIONS D ÉVALUATION Travail individuel. À partir : - de directives; - d un croquis de l installation; - des normes en vigueurs. À l aide : - de l équipement, de l outillage et du matériel appropriés. Pour un montage encastré. CRITÈRES GÉNÉRAUX DE PERFORMANCE Respect des règles de santé et de sécurité. Respect des modes d utilisation de l équipement et de l outillage. Installation conforme aux normes en vigueurs et au croquis de l installation. Travail soigné et propre. Respect de l environnement et de l aménagement. (à suivre) OFPPT / DRIF 4

6 OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT(suite) PRÉCISIONS SUR LE COMPORTEMENT ATTENDU A. Interpréter le plan. B. Planifier l installation. CRITÈRES PARTICULIERS DE PERFORMANCE - Localisation exacte des composants. - Traçage fiable du croquis de l installation. - Exactitude du schéma du circuit. - Choix juste de l équipement, de l outillage et du matériel nécessaire. C. Prendre des mesures de sécurité. - Respect systématique des mesures de protection individuelle et collective. D. Préparer l équipement, l outillage et le matériel. - Manutention sécuritaire. - Vérification et préparation adéquates. E. Localiser et fixer les boîtes pour l éclairage et pour les prises de courant utilitaires. F. Installer les canalisations. - Localisation précise. - Respect de la technique de fixation. - Fixations solides. - Ajustement précis des boîtes. - Installation adéquate des canalisations. - Utilisation économique du matériel. G. Raccorder les conducteurs au panneau de distribution, aux dispositifs d éclairage et aux prises de courant utilitaires. - Respect des techniques de raccordement. - Raccordements conformes aux normes. H. Fixer les dispositifs et vérifier le fonctionnement du circuit. - Respect de la technique de fixation. - Fixations solides. - Fonctionnement juste et conforme du circuit par rapport au devis. I. Ranger et nettoyer. - Rangement approprié et propreté des lieux. OFPPT / DRIF 5

7 OBJECTIFS OPÉRATIONNELS DE SECOND NIVEAU LE STAGIAIRE DOIT MAÎTRISER LES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR PERCEVOIR OU SAVOIR ÊTRE JUGÉS PRÉALABLES AUX APPRENTISSAGES DIRECTEMENT REQUIS POUR L ATTEINTE DE L OBJECTIF DE PREMIER NIVEAU, TELS QUE : Avant d apprendre à planifier l installation (B) : 1. Reconnaître les divers types de circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires, leurs fonctionnements et leurs usages. 2. Reconnaître les types d interrupteurs, les types de prises de courant utilitaires et leurs usages. 3. Repérer les renseignements des normes en vigueur liées à l installation de circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires. 4. Utiliser les notions relatives aux circuits qui sont nécessaires à l installation de circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires. 5. Distinguer les notions de courant alternatif nécessaires à l installation. 6. Tracer des croquis et des schémas électriques et de câblage. 7. Utiliser les formules mathématiques nécessaires à l installation de circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires. 8. Reconnaître les éléments de protection contre les surintensités nécessaires à l installation de circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires. Avant d apprendre à prendre des mesures de sécurité (C) : 9. Discerner les mesures de protection individuelle et collective applicable à l exécution de travaux en électricité d installation. Avant d apprendre à préparer l équipement, l outillage et le matériel (D) : 10. Distinguer les règles de sécurité applicables à la manutention de l équipement, de l outillage et du matériel utilisé en électricité. Avant d apprendre à localiser et à fixer les boîtes pour l éclairage et pour les prises de courant utilitaires (E) : 11. Décrire les techniques de fixation des boîtes. Avant d apprendre à installer les canalisations (F) : 12. Distinguer les sections des conducteurs utilisés pour l installation de divers circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires. 13. Décrire la technique d installation des canalisations. (à suivre) OFPPT / DRIF 6

8 OBJECTIFS OPÉRATIONNELS DE SECOND NIVEAU (suite) LE STAGIAIRE DOIT MAÎTRISER LES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR- PERCEVOIR OU SAVOIR-ÊTRE JUGÉS PRÉALABLES AUX APPRENTISSAGES DIRECTEMENT REQUIS POUR L ATTEINTE DE L OBJECTIF DE PREMIER NIVEAU, TELS QUE : Avant d apprendre à raccorder les conducteurs au panneau de distribution, aux dispositifs d éclairage et aux prises de courant utilitaires (G) : 14. Percevoir les couleurs utilisées dans les codes d identification de conducteurs en électricité. 15. Distinguer les divers types de raccords. 16. Distinguer les divers éléments d un panneau de distribution. 17. Expliquer l utilité des conducteurs de mise à la terre. 18. Décrire les techniques de raccordement des conducteurs au panneau de distribution et aux divers dispositifs. Avant d apprendre à fixer les dispositifs et à vérifier le fonctionnement du circuit (H) : 19. Décrire les techniques de fixation des divers dispositifs. 20. Mettre des circuits sous tension. 21. Apporter des modifications simples à des circuits d éclairage et à des prises de courant utilitaires. Avant d apprendre à ranger et à nettoyer (I) : 22. Développer une méthode de rangement efficace et sécuritaire OFPPT / DRIF 7

9 PRESENTATION DU MODULE : Ce module permet au stagiaire d acquérir les connaissances nécessaires à l installation et le raccordement des circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires.il lui permet aussi de réaliser les travaux liés à ces installations à partir d un croquis, de l équipement, de l outillage et du matériel approprié. Les normes et les règles de santé et de sécurité doivent être respectées pendant le travail. La durée du module est 70 heures dont 22 h de Théorie, 44 h de pratique et 4 h d évaluation. OFPPT / DRIF 8

10 Module n 12: CIRCUITS D ECLAIRAGE ET DE PRISES DE COURANT UTILITAIRES RESUME THEORIQUE OFPPT / DRIF 9

11 I Circuits d éclairage et de prises de courant : I.1 Circuits d éclairage: I.1.1 Montage simple allumage : Ce montage permet de commander une ou plusieurs lampes d éclairage d un seul endroit. Fonctionnement : Commande de deux lampes d éclairage par un interrupteur. Ces deux lampes sont éteintes si l interrupteur est ouvert et allumées lorsqu il est fermé. Schéma développé du montage : voir figure 1.1 L 1 N F1 E1 F1 Q1 E2 Légende : Figure 1.1: Montage simple allumage : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit éclairage. Q1 : Interrupteur unipolaire. E1 : Lampe d éclairage. E2 : Lampe d éclairage. Utilisation : Ce montage est utilisé pour commander une ou plusieurs lampes d éclairage. I.1.2 Montage avec commutateur N 5 Ou Montage double allumage : Ce montage permet de commander d un seul endroit deux circuits d éclairage différents. Fonctionnement : Commande d un premier circuit comprenant une lampe d éclairage (E1) et d un deuxième circuit comprenant deux lampes d éclairage (E2, E3). La lampe E1 est éteinte si le premier interrupteur est ouvert et allumée lorsqu il est fermé. Les lampes E2 et E3 sont éteintes si le deuxième interrupteur est ouvert et allumées dans le cas contraire. OFPPT / DRIF 10

12 Remarque : Les deux circuits sont indépendants l un de l autre ce qui permet d obtenir le fonctionnement des deux circuits ensemble ou séparément. Schéma développé du montage : voir figure 1.2 L 1 N F1 F1 E1 Q1 E2 E3 Légende : Figure 1.2: Montage double allumage : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit d éclairage. Q1: Commutateur N 5. E1 : Lampe d éclairage. E2 : Lampe d éclairage. E3 : Lampe d éclairage. Utilisation : Ce montage est utilisé pour commander les lustres de salle à manger, éclairage des vitrines de magasin. I.1.3 Montage avec commutateur N 4 : Ce montage permet de commander d un seul endroit soit un premier circuit, soit un deuxième circuit. Fonctionnement : Commande d un premier circuit comprenant une lampe d éclairage (E1) et d un deuxième circuit comprenant une lampe d éclairage (E2). Lorsque le commutateur est sur la position arrêt, les deux lampes sont éteintes. Lorsque le commutateur est sur la position 1, la lampe E1 est allumée. Lorsque le commutateur est sur la position 2, la lampe E2 est allumée. Remarque : Les deux lampes d éclairage E1 et E2 ne peuvent pas être alimentées en même temps. OFPPT / DRIF 11

13 Schéma développé du montage : voir figure 1.3 L 1 N F1 F1 E2 Q E1 Figure 1.3 : circuit d éclairage commandé par commutateur n 4 Légende : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit d éclairage. Q1 : Commutateur N 4. E1 : Lampe d éclairage. E2 : Lampe d éclairage. Utilisation : Ce montage est utilisé pour l éclairage de laboratoire de photographie (lampe rouge et blanche). I.1.4 Montage avec commutateur N 6 ou Montage «va-et-vient» : Ce montage permet de commander un circuit d éclairage de deux endroits différents. Fonctionnement : Commande d un circuit d éclairage (comprenant deux lampes) de deux endroits différents (cette commande s effectue par des commutateurs N 6). Dès que l on manœuvre un des commutateurs, le circuit est fermé et les lampes E1 et E2 sont allumées. Si l on manœuvre une deuxième fois un des commutateurs, le circuit s ouvre et les deux lampes s éteignent Remarque : Les deux conducteurs, reliant les commutateurs entre eux, s appellent les navettes. OFPPT / DRIF 12

14 Schéma développé du montage : voir figure 1.4 L 1 N F1 F1 E1 Q1 Q2 E2 Figure 1.4 : Montage «va-et-vient» Légende : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit d éclairage. Q1 : Commutateur N 6 Q2 : Commutateur N 6. E1 : Lampe d éclairage. E2 : Lampe d éclairage Utilisation : Ce montage est utilisé dans les grandes pièces, pièces à deux entrées, couloirs, garage, montées d escaliers. I.1.5 Montage avec commutateur N 7 : Ce montage permet de commander un circuit d éclairage d un nombre quelconque d endroits en utilisant le commutateur inverseur ou permutateur. Remarque : Ce montage n est guère utilisé de nos jours ; il est avantageusement remplacé par un ensemble télérupteur-boutons poussoirs. Fonctionnement : Commande d un circuit d éclairage de quatre endroits différents avec deux commutateurs N 6 et deux commutateurs N 7. A chaque endroit, la mise en ou hors service des lampes d éclairage est possible en manœuvrant un des commutateurs. OFPPT / DRIF 13

15 Schéma développé du montage : voir figure 1.5 L 1 N F1 F1 Q1 Q2 Q3 Q4 E1 E2 Figure 1.5: Montage avec commutateur N 7 Légende : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit d éclairage. Q1 et Q4 : Commutateur N 6. Q2 et Q3 : Commutateur N 7. E1 et E2 : Lampe d éclairage. Utilisation : Ce montage est utilisé dans les couloirs. I.1.6 Montage avec le commutateur N 12 : Ce montage permet de commander d un seul endroit trois circuits d éclairage différents dans un ordre bien déterminé qui est : - Position 0 : arrêt - Position 1 : mis en service du premier circuit (les deux autres étant hors service) ; - Position 2 : mis en service du deuxième circuit (les deux autres étant hors service) ; - Position 3 : mis en service du troisième circuit (les deux autres étant hors service) ; Fonctionnement : Commande de trois lampes d éclairage par un commutateur N 12. Premier circuit : lampe d éclairage E1. Deuxième circuit : lampe d éclairage E2. Troisième circuit : lampe d éclairage E3. OFPPT / DRIF 14

16 Schéma développé du montage : voir figure 1.6 L 1 N F1 F1 E3 Q1 E2 E1 Figure 1.6: Montage avec commutateur N 12 Légende : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit d éclairage. Q1 : Commutateur N 12. E1, E2, E3 : Lampes d éclairage. I.1.7 Montage avec le commutateur N 13 : Il permet de commander deux circuits d éclairage de deux endroits différents. Ce montage, dit chambre d hôtel, utilise un commutateur N 6 avec un commutateur N 13. Le choix du circuit à mettre en service ne peut se faire que d un seul endroit grâce au commutateur N 13; le commutateur N 6 n est utilisé que pour la mise en ou hors service de l installation. Fonctionnement : Commande de deux lampes d éclairage de deux endroits différents. Schéma développé du montage : voir figure 1.7 L 1 N F1 F1 Q2 E1 Q1 E2 Figure 1.7: Montage avec commutateur N 13 OFPPT / DRIF 15

17 Légende : F1 : Coupe circuit bipolaire du circuit d éclairage. Q1 : Commutateur N 6. Q2 : Commutateur N 13. E1, E2 : Lampe d éclairage I.2 Circuits de prises de courant : I.2.1 Sorties de commodité (individuelles) : a) Sortie pour sèche-linge : voir figure 1.8 L 1 N PE F1 X1 Figure 1.8 : Sortie pour sèche-linge Légende : F1 : coupe circuit à fusible du circuit sèche linge 20 A pour une puissance < 4400 W et 25 A pour une puissance <5500 W. X1 : prises de courant 380 v, 2 P+ T. - P : pour pôle actif (phase ou neutre ); - T : pour conducteur de protection terre. b) Sortie pour cuisinière électrique : voir figure 1.9 L 1 N PE F1 X1 Figure 1.9 : Sortie pour cuisinière électrique OFPPT / DRIF 16

18 Légende : F1 : coupe circuit à fusible du circuit cuisinière électrique 32 A. X1 : prises de courant 500 V, 32 A, 2 P + T. c) Sortie pour lave linge : voir figure 1.10 L 1 F1 X1 N PE Figure 1.10 : Sortie pour lave linge Légende : F1 : coupe circuit à fusible 20A ou 25A, suivant sa puissance. X1 : Prise de courant 380V ou 500V, 2P+T. d) Sortie pour congélateur : voir figure 1.11 L 1 F1 X1 N PE Figure 1.11 : Sortie pour congélateur Légende : F1 : Coupe circuit à fusible, 10A ou 20A. X1 : Prise de courant 380V, 2P+T. OFPPT / DRIF 17

19 I.2.2 Sortie avec détection de fuite à la terre : a) Sortie de rasoir : Les prises de courant installées dans le volume de protection d une salle de bains sont obligatoirement alimentées par un transformateur de séparation. Exemple de schéma développé d un circuit «prise rasoir» dans une salle de bains ( voir figure 1.12). F1 F1 T1 X1 Figure 1.12 : Circuit «prise rasoir» Légende : F1 : Coupe bipolaire du circuit prises de courant. T1 : Transformateur de séparation X1 : Prise de courant. II Les types d interrupteurs et de prises de courant utilitaires et leurs usages : II.1 Les interrupteurs : Un interrupteur est un appareil de connexion capable d établir ou d interrompre un circuit électrique. Les interrupteurs sont utilisés pour les circuits d éclairage des locaux d habitation ou à usage de bureaux. Ces interrupteurs se réalisent sous forme d interrupteur unipolaire ou bipolaire et comme inverseur (commutateur va et vient). Ils existent en différents modèles pour la pose en saillie, en castré, en huisserie. L interrupteur ou commutateur doit être raccordé au conducteur de phase. Ils existent en deux intensités 6A et 10A. L interrupteur 6A est uniquement destiné à la commande des appareils d éclairage fixes et peut être raccordé à des conducteurs de 1,5mm 2. L interrupteur 10A permet la commande de prise confort 10/16A, il doit être raccordé à des conducteurs de 2,5 mm 2. OFPPT / DRIF 18

20 II.1.1 Les différents types d interrupteurs : voir figure 2.1 Figure 2.1: Les différents types d interrupteurs Interrupteur unipolaire : voir figure Figure 2.2: Interrupteur unipolaire Interrupteur bipolaire : voir figure Figure 2.3: Interrupteur bipolaire OFPPT / DRIF 19

21 Interrupteur va - et vient : voir figure Figure 2.4: Interrupteur va - et vient Interrupteur permutateur : voir figure Figure 2.5: Interrupteur permutateur Interrupteur 2 directions avec arrêt : voir figure Figure 2.6: Interrupteur 2 directions avec arrêt Interrupteur va et vient à plot mort 2 direction ensemble ou séparément avec arrêt : voir figure Figure 2.7: Interrupteur va et vient à plot mort 2 direction ensemble ou séparément avec arrêt OFPPT / DRIF 20

22 II.2 Les Prises de courant : Les prises de courant sont des appareils assurant la liaison entre une canalisation fixe (socle) et une canalisation mobile (fiche). Les prises de courants peuvent être encastrées ou apparentes. II.2.1 Les différents types de prises de courant : voir figure 2.8 Il existe de différents types de prises de courant : Bipolaire lorsqu elle comporte deux organes de contact isolés les uns des autres. Tripolaire lorsqu elle comporte trois organes de contact isolés les uns des autres. Tétrapolaire lorsqu elle comporte quatre organes de contact isolés les uns des autres. Il existe également les prises de courant : Ordinaires : voir figure 2.9 ; Protégés contre les projections d eau ; Protégés contre les chutes d eau verticales. Figure 2.8 : Les différents types de prises de courant Prise Prise Raccord à la vis de masse Figure 2.9 : Prise de courant simple OFPPT / DRIF 21

23 Certaines prises dites de sécurité sont parfois utilisées pour protéger les non-initiés et les enfants (voir figure 2.10). Figure 2.10 : Prise de sécurité Les prises extérieures de courant doivent être étanches et résistantes aux intempéries. Elles sont généralement recouvertes d un couvercle à ressort, le joint entre le mur et cette plaque-couvercle doit aussi être étancher et bien calfeutré (voir figure 2.11). Les fils qui alimentent les prises extérieures doivent être protégés par un détecteur de mise à la terre défectueuse. Les connexions des fils et des mises à la terre sont identiques à celles pour l intérieur. Il faut utiliser seulement des câbles et des accessoires approuvés pour usage extérieur. Couvercle à ressort Figure 2.11 : Prise extérieure simple.prise extérieure double III Normalisation électrique : III.1 Normes françaises (N.F.) : Les textes établis par l UTE ( L union technique de l électricité) sont des données de référence que l on appelle Norme. Il en existe deux types qui sont : - Les normes enregistrées qui ont fait l objet d une décision du commissaire à la normalisation ; la liste de ces normes qui ne s imposent pas dans les marchés publics, est publiée au bulletin mensuel de la normalisation française. OFPPT / DRIF 22

24 - Les normes homologuées qui ont fait l objet d un arrêté ministériel ; la liste de ces normes qui sont obligatoirement des références dans les marchés publics est publiée au journal officiel (J.O) Toute norme homologuée a d abord été publié en norme enregistrée. III.2 Classification des normes françaises : La référence d une norme française comprend trois lettres et cinq chiffres. Exemple : N F C N.F : Initiales de Norme Française C : Classe C : lettre indiquant le domaine traité par la norme : l électricité 0 : Groupe 0 : c est le groupe des généralités. Il existe dix groupes qui ont pour chiffre de 0 à 9. 3 : Sous groupe 3 : texte qui traite des schémas et des symboles. Chaque groupe peut être divisé en dix sous-groupes allant de 0 à 9. Les trois derniers chiffres sont une référence pour le texte proprement dit. Dans cet ouvrage, nous avons cité des normes appartenant au groupe et sous groupes suivants : - Groupe 0 : Généralités - Sous groupe 3 : Schémas, symboles - Sous groupe 4 : Repérage, étiquetage. - Groupe 1 : Installations électriques - Sous groupe 5 : Installations à basse tension et équipements correspondants. - Groupe 4 : Mesure, commande, régulation - Sous groupe 5 : Relais électriques. - Groupe 6 : Appareillage, matériel d installation - Sous groupe 3 : Appareillage industriel à basse tension OFPPT / DRIF 23

25 Liste non exhaustive des principales normes de schémas électriques. Numéro Date Intitulé NFC Janvier 1979 Schémas, Diagrammes, Tableaux ; définitions et classification. NFC FC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC Janvier 1979 Février 1979 Janvier 1979 Janvier 1979 Août 1980 Juin 1982 Août 1986 Avril 1985 Avril 1985 Avril 1985 Avril 1985 Avril 1985 Avril 1985 Avril 1985 Avril 1985 Schémas, Diagrammes, Tableaux ; repérage d identification des éléments. Schémas, Diagrammes, Tableaux ; recommandations générales pour l établissement des schémas. Schémas, Diagramme, Tableaux ; recommandations pour l établissement des schémas des circuits. Schémas, Diagrammes, Tableaux ; établissement des schémas et tableaux des connexions extérieures. Schémas, Diagrammes, Tableaux ; établissement des schémas et tableaux des connexions intérieures. Schémas, Diagrammes, Tableaux ; diagramme fonctionnel «GRAFCET» pour la description des systèmes logiques de commandes. Symboles graphiques pour schémas ; généralités index général, table de correspondance. Symboles graphiques pour schémas ; éléments de symboles, symboles d application générale. Symboles graphiques pour schémas ; conducteurs et dispositifs de connexion. Symboles graphiques pour schémas ; composants passifs. Symboles graphiques pour schémas ; semi-conducteurs et tubes électroniques. Symboles graphiques pour schémas ; production, transformation et conversion de l énergie électrique. Symboles graphiques pour schémas ; appareillage et dispositifs de commande protection. Symboles graphiques pour schémas ; appareils de mesure, lampes et disponible de signalisation. Symboles graphiques pour schémas ;télécommunication, commutation et équipement périphériques OFPPT / DRIF 24

26 Numéro Date Intitulé NFC Avril 1985 NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC NFC Avril 1985 Février 1984 Août 1979 Janvier 1979 Août 1986 Décembre 1980 Mai 1985 Juillet 1981 Août 1983 Février 1977 Juin 1978 Juin 1978 Juin 1978 Avril 1982 Symboles graphiques pour schémas ; télécommunications : transmission. Symboles graphiques pour schémas ; schémas et plans d installation architecturaux et topographiques. Symboles graphiques pour schémas ; opérateurs logiques binaires. Symboles graphiques pour schémas ; opérateurs analogiques Symboles graphiques ; principes généraux pour l établissement des symboles graphiques d information. Symboles graphiques ; utilisables sur le matériel ; répertoire général. Repérage des conducteurs. Électrotechnique : code de désignation de couleurs. Identification des bornes d appareils et règles générales pour un système uniforme de marquage des bornes utilisant une notation alphanumérique. Relais électrique ; repérage des bornes. Appareillage industriel à base tension. Marquage des bornes, nombres et nombre caractéristique, règles générales. Appareillage industriel à basse tension ; marquage des bornes, nombre caractéristique et lettre caractéristique pour des contacteurs auxiliaires particuliers. Appareillage industriel à basse tension ; marquage des bornes et nombre caractéristique pour les contacts auxiliaires de contacteurs particuliers. Appareillage industriel à basse tension ; marquage des bornes et nombre caractéristique pour les contacts auxiliaires de commande particuliers. Appareillage industriel à basse tension ; marquage des bornes bonnes pour les composants de circuit électrique et pour les contacts extérieurs associés. OFPPT / DRIF 25

27 III.3 Les symboles : III.3.1 Alimentation : Remarque : Symbole d un élément de pile ou batterie d accumulateur : - Le trait long représente la polarité positive, - Le trait court représente la polarité négative. III.3.2 Appareils de protection : OFPPT / DRIF 26

28 III.3.3 Appareils de transformation de l énergie électrique : III.3.4 Appareil de commande : OFPPT / DRIF 27

29 Remarque : Tous les appareils de commande doivent : - Couper la phase et non le neutre, - Avoir leur pôle fixe relié à la phase (dans la mesure du possible) - Travailler du bas vers le haut ou de gauche vers la droite. OFPPT / DRIF 28

30 III.3.5 Récepteur : Remarque : En règle générale, chaque récepteur possède : - Une borne reliée à l appareil de commande, - Une borne reliée directement au neutre. III.3.6 Appareils de mesure : OFPPT / DRIF 29

31 III.3.7 Appareils de connexion : IV Notions de courant alternatif nécessaires à l installation : IV.1 Courant et tension alternatifs monophasés : Le courant alternatif est un courant variable ( voir figure 4.1 ). i(a) Imax T 2 T t(s) -Imax Figure 4.1 : Courant alternatif sinusoïdal I max = L amplitude T = La période OFPPT / DRIF 30

32 La tension alternative est une tension variable ( voir figure 4.2 ). V (V) V max T 2 T t(s) -V max V max = L amplitude T = La période Figure 4.2 : Tension alternative sinusoïdale La tension monophasée : ( voir figure 4.3 ). phase V neutre Figure 4.3 : Tension monophasée V = Tension monophasée IV.2 Les tensions triphasées : ( voir figure 4.4 ) Phase 1 U 13 U 12 V 1 Phase 2 U 23 V 2 Phase 3 V 3 Neutre Figure 4.4 : Les tensions triphasées OFPPT / DRIF 31

33 V 1, V 2, V 3 = Tension simple. U 12, U 13, U 23 = Tension composée. V 1 = Tension de la première phase. V 2 = Tension de la deuxième phase. V 3 = Tension de la troisième phase. V 1 = V 1max sin ωt V 2 = V 2max sin (ωt 2π ) 3 V 3 = V 3max sin (ωt 4π ) 3 U 12 = V 1 - V 2 = V 1max sin ωt V 2max sin (ωt 2π ) 3 U 23 = V 2 - V 3 = V 2max sin (ωt - 2π ) V3max sin (ωt 3 U 13 = V 1 - V 3 = V 1max sin ωt V 3max sin (ωt 4π ) 3 4π ) 3 U 12, U 23, U 13 = tension composée (Les tension composées sont des tensions entre deux phases) IV.3 Les courants triphasés : ( voir figure 4.5 ) 1 i 1 2 i 2 3 N neutre i 3 i N Z 3 Z 2 Z 1 Figure 4.5 : Courants triphasés i 1 = Courant de la phase 1 i 2 = Courant de la phase 2 i 3 = Courant de la phase 3 i N = courant du neutre i N = i 1 + i 2 + i 3 i 1 = I 1 max sin ωt i 2 = I 2 max sin (ωt i 3 = I 3 max sin (ωt 4π ) 3 2π ) 3 OFPPT / DRIF 32

34 IV.4 Equilibre des charges : ( voir figure 4.6 ) La charge triphasée est équilibrée lorsque le récepteur est symétrique, c est à dire lorsque les impédances sont égales, les courants i 1, i 2, et i 3 ont la même valeurs efficace I, le même déphasage φ par rapport aux tension simples V 1, V 2, V 3. Dans ce cas: i N = i 1 + i 2 + i 3 I 1 max = I 2 max = I 3 max i N =I max [(sin ωt + sin ωt (ωt 2π ) + sin (ωt 4π )] 3 3 on utilisant la formule mathématique sin a + sin b = 2 sin on trouve i N = 0 1 i 1 a+ b cos 2 a b 2 2 i 2 3 N i 3 i N i N = 0 Z Z Z Figure 4.6: Charge équilibrée V Schémas de câblage d éclairage : V.1 Généralités : V.1.1 Les schémas Architecturaux : ( voir figure 5.1 ) Figure 5.1 : schéma architectural OFPPT / DRIF 33

35 ROLE ET EMPLOI ELEMENTS CONSTITUTIFS Ils renseignent sur les emplacements approximatifs des différents éléments de l installation (appareils d utilisation et appareil qui les commandent, dépendance entre ces appareils). Ils représentent l architecture d un local ou d un ensemble de locaux et sont établis par l architecte ou l entrepreneur d après les indications fournies par le client. En général, ils ne portent pas le tracé des canalisations. Les principaux symboles normalisés représentant les divers éléments d installations seront étudiés au fur et à mesure. Ils sont extrais de la norme. V.1.2 Représentation développée : ( voir figure 5.2 ) Figure 5.2: Représentation développée ROLE ET EMPLOI ELEMENTS CONSTITUTIFS Elle facilite la compréhension du fonctionnement des installations électriques, mais ne tient pas compte de la disposition réelle des éléments. Les circuits sont figurés en ligne droite, facilitant les conditions de dépendance électrique. Les symboles des différents éléments constitutifs des matériels sont séparés et étalés de façon que le tracé de chaque circuit se rapproche le plus possible d une droite. V.1.3 Représentation multifilaire : ( voir figure 5.3 ) Figure 5.3: Représentation multifilaire OFPPT / DRIF 34

36 ROLE ET EMPLOI Les appareils et canalisations occupent leur place respective. Cette représentation permet de voir rapidement les liaisons électriques entre les différents éléments de l installation. Chaque conducteur de polarité ou de phase différente est représenté par un trait. ELEMENTS CONSTITUTIFS Les principaux symboles normalisés étudiés au fur et à mesure, sont extraits des publications. Les symboles occupent la disposition réelle de l appareillage et des canalisations. V.1.4 Représentation unifilaire : ( voir figure 5.4 ) Figure 5.4: Représentation unifilaire ROLE ET EMPLOI Elle indique la répartition des circuits, la constitution des canalisations et, éventuellement, leur mode de pose. Elle tient compte de la disposition réelle du matériel (appareillage. Canalisations). ELEMENTS CONSTITUTIFS Tous les conducteurs de polarité ou de phase différente, formant un circuit, sont représentés par un seul trait barré de petits traits obliques indiquant le nombre de conducteurs de la canalisation. V.2 Montage simple allumage : V.2.1 Schéma développé du montage : ( voir figure 5.5 ) OFPPT / DRIF 35

37 L 1 N F1 E1 F1 Q1 E2 Figure 5.5: Schéma développé du montage simple allumage Légende : F1 : coupe circuit bipolaire du circuit éclairage ; Q1 : interrupteur unipolaire ; E1 : lampe d éclairage ; E2 : lampe d éclairage ; V.2.2 Schéma architectural du montage : ( voir figure 5.6 ) Figure 5.6: Schéma architectural du montage simple allumage V.2.3 Schéma multifilaire du montage : ( voir figure 5.7 ) Figure 5.7: Schéma multifilaire du montage simple allumage OFPPT / DRIF 36

38 V.2.4 Schéma unifilaire du montage: ( voir figure 5.8 ) V.3 Montage double allumage : Figure 5.8: Schéma unifilaire du montage simple allumage V.3.1 Schéma développé du montage : ( voir figure 5.9 ) L 1 N F1 F1 E1 Q1 E2 Figure 5.9 : Schéma développé du montage double allumage Légende : F1 : coupe circuit bipolaire du circuit éclairage ; Q1 : interrupteur unipolaire ; E1 : lampe d éclairage ; E2 : lampe d éclairage ; E3 : lampe d éclairage ; V.3.2 Schéma architectural du montage : ( voir figure 5.10 ) E 3 Figure 5.10: Schéma architectural du montage double allumage OFPPT / DRIF 37

39 V.3.3 Schéma multifilaire du montage : ( voir figure 5.11 ) Figure 5.11: Schéma multifilaire du montage double allumage V3.4 Schéma unifilaire du montage: ( voir figure 5.12 ) V.4 Montage «va-et-vient» : Figure 5.12: Schéma unifilaire du montage double allumage V.4.1 Schéma développé du montage : ( voir figure 5.13 ) L 1 N F1 F1 E1 Q1 Q2 E2 Légende : F1 : coupe circuit bipolaire du circuit éclairage ; Q1 : interrupteur unipolaire ; Q2 : interrupteur unipolaire ; E1 : lampe d éclairage ; E2 : lampe d éclairage ; Figure 5.13 : Schéma développé du montage va-et-vient OFPPT / DRIF 38

40 V.4.2 Schéma architectural du montage : ( voir figure 5.14 ) Figure 5.14: Schéma architectural du montage va-et-vient V.4.3 Schéma multifilaire du montage : ( voir figure 5.15 ) Figure 5.15: Schéma multifilaire du montage va-et-vient V.4.4 Schéma unifilaire du montage: ( voir figure 5.16 ) Figure 5.16: Schéma unifilaire du montage va-et-vient OFPPT / DRIF 39

41 VI Les formules mathématiques nécessaires à l installation de circuit d éclairage et de prises de courant utilitaires : VI.1 La formule du courant admissible dans les conducteurs en fonction de la température : La température du milieu ambiant prise comme référence est : - 20 C pour la terre dans le cas de câbles enterrés ; - 30 C pour l air dans le cas des câbles à l air libre. Pour un câble donné et un échauffement maximal à θ, l expression du courant admissible est de la forme : I= θ RT 1+ nr( T2 + T3) Avec : θ : échauffement en C ; T : résistances thermiques en C cm / W ; T 1 : résistances thermiques âme enveloppe ; T 2 : résistances thermiques enveloppe âme ; T 3 : résistances thermiques gaine milieu ambiant ; R : résistance d un conducteur en Ω /cm ; n : nombre de conducteurs ; I : Intensité admissible en (A). Cette expression fait apparaître que l intensité admissible est : - Proportionnelle à l échauffement ; - Inversement proportionnelle à la résistance du conducteur. VI.2 Calcul de la section des conducteurs: VI.2.1 Formule en fonction des caractéristiques du conducteur : P = RI 2 P : Puissance en Watts ; I = δ S R : Résistance en Ω ; P = R (δ S) 2 δ : La densité du courant ; P S = 2 R δ S : Section du conducteur ; I : courant OFPPT / DRIF 40

42 VI.2.2 Calcul de la section en fonction des tableaux : Tableau 1 : Détermination de la section normalisée des conducteurs en fonctions du mode de pose. Modes de pose A3 B C D E F G H J K L 1 L 2 L 3 L 4 L 5 M N P Q R S 1 S 2 S 3 T U V W TABLEAU 1 Numéros de colonnes à utiliser dans Isolation le tableau 2 Polychlorure de vinyle- Butyl PRC Ethylène-propylène Caoutchouc Nombre d âmes du circuits 3âmes 2âmes 3âmes 4âmes Conduits apparents Conduits encastrés Moulures, plinthes Fixation aux parois (1) (2) Fixation aux plafonds (1) (2) Chemins de câbles, tablettes (1) (2) Corbeaux Goulottes Gouttières Gaines Conduits dans caniveaux ouverts Conduits dans caniveaux fermés Caniveaux ouverts Caniveaux fermés Caniveaux remplis de sable (3) Vides de construction Alvéoles Blocs alvéolés Huisseries (1) (2) Encastrement direct (3) Enterré directement (3) Enterré avec protection (3) Enterré dans fourreau (3) Canalisations préfabriquées (3) Sur isolateurs (1) (2) Lignes aérienne Immergé (3) (1) pour câbles unipolaires (2) Pour câbles multipolaires (3) A l étude OFPPT / DRIF 41

43 Tableau 2 : Détermination des courants admissibles (pour une température ambiante de 30 C dans l air et de 20 c pour les câbles enterrés). Section nominale des conducteurs TABLEAU 2 Numéro des colonnes ,5 2, , , , Exemple : une canalisation sous conduits apparents comporte trois conducteurs isolés au polychlorure de vinyle H07V. L intensité calculée dans les conducteurs est de 26A: - tableau 1 : conduits apparents (A), 3 conducteurs 2 - tableau 2, colonne 2 : la valeur la plus approchante de 26 est 28A ; la section nominale à utiliser est 4mm 2 Détermination de la section du neutre La section minimale du conducteur neutre est liée à celle du conducteur de phase. En aucun cas il ne peut être commun à plusieurs circuits. Section phase mm 2 S Section minimale neutre mm 2 Section phase mm 2 Section minimale neutre mm 2 S Exemple : pour une section de conducteur de phase de 50mm2, la section minimale du conducteur neutre doit être de 25 mm 2. OFPPT / DRIF 42

44 Détermination de la section du conducteur de protection (PE, T) La section minimale du conducteur de protection dépend de son mode de pose et de la section du conducteur de phase. Mode de pose du conducteurs de protection Dans les canalisations de l installation Non Hors canalisation protégé Sous conduit séparé ou sous moulure Fixés aux parois Types de Sections conducteurs 1,5 mm 2 2,5 mm 2 4 mm 2 Phases Tous les types H 07 V-U Ou R H 07 V-U Ou R H 07 RNF FRN 05 WW-U ou R 1,5 mm 2 2,5 mm 2 4 mm 2 4 mm 2 2,5 mm 2 2,5 mm 2 2,5 mm 2 2,5 mm 2 Section égale à la section de la phase Conducteurs de protection Exemple : Pour une section du conducteur de phase égale à 1,5 mm², le conducteur de protection H07V logé dans la canalisation de l installation devra avoir une section de 1,5mm². Exemple de détermination de la section de conducteurs Une installation d éclairage est située à 50 m d un tableau de distribution (monophasé 220 V). Elle comprend 20 lampes de 100 W et 40 lampes de 60 W à incandescence (figure 6.1). Quelle section choisir pour les conducteurs H07V posés sous conduits apparents, si l on admet une chute de tension de 3% (ρ= 0,02Ω.mm²/m)? Puisqu il s agit de lampes à incandescence, le facteur de puissance est égal à 1et le coefficient de simultanéité égal aussi à 1. Figure 6.1 : Exemple de détermination de la section de conducteurs En tenant compte des deux premiers critères indiqués ci-dessus, nous sommes en présence de deux démarches possibles. La première consiste, par exemple, à déterminer S en fonction de I puis de vérifier par le calcul si la chute de tension U ne dépasse pas 3 %. OFPPT / DRIF 43

45 La deuxième consiste à calculer S d après la chute de tension puis de vérifier si la condition d échauffement ( S en fonction de I) est réalisée. Utilisation la première démarche de résolution Calcule de la section Les tableaux donnant la section en fonction de l intensité (tableau 2) vont nous permettre de trouver la section recherché. Il faut tout d abord déterminer la colonne à utiliser puis connaître l intensité du courant qui circule dans les conducteurs. - La colonnes à utiliser dans le tableau 2 est à rechercher dans le tableau 1 : il s agit de conduits apparents, de conducteurs isolés au polychlorure de vinyle, de deux âmes. La recherche nous indique : colonne 3. - L intensité du courant circulant dans les conducteurs est donnée par la formule P= UI cosϕ, avec P en W, U en V et I en A, cosϕ =1. I = U P avec P = (20 x 100) + (40 x 60) = W Et U = 220 V Donc I = 4400 = 20 A La recherche de la section (tableau 2) nous donne, pour la colonne 3 et une valeur égale ou immédiatement supérieure à 20 A (cas présent 24 A) : 2,5mm². Vérification de la valeur de la chute de tension (maxi 3%) 2 ρ l I La formule U = avec U en V, ρ en Ω. mm 2 /m, l en m et I en A, nous permet de vérifier si U est S inférieure à 3% de 220V, soit 6,6V. U = 2 x 0,02 x 50 x 20 2,5 = 16V. Cette chute de tension étant supérieure à 6,6V, il faut donc recalculer S en partant de U. 2 ρ l I 2 x 0,02 x 50 x 20 S = = = 6,7mm 2 U 6,6 La section normalisée immédiatement supérieure est 10 mm 2 (tableau 2). C est la section qui sera retenue pour les conducteurs car la première section retenue (2,5 mm 2 ) aurait donné une trop forte chute de tension. VII Les éléments de protection nécessaires à l installation de circuits d éclairage et de prises de courant utilitaires : VII.1 Fusibles : Le fusible est un appareil de connexion dont la fonction est d ouvrir, par la fusion d un ou de plusieurs de ses éléments conçus et calibrés à cet effet, le circuit dans lequel il est installé et d interrompre le courant, lorsque celui-ci dépasse pendant un temps déterminé une valeur donnée. OFPPT / DRIF 44

46 VII.1.1 Caractéristiques : Tension nominale : U N : 250, 400, 5000 ou 600V ; Courant nominal : I N qui est le calibre du fusible ; Durée de coupure (break-time) : c est le temps qui s écoule entre le moment ou commence à circuler un courant suffisant pour provoquer la fusion et la fin de fusion ; Courant de non-fusion I nf (non fusing current) : c est la valeur du courant qui peut être supporté par l élément fusible, pendant un temps conventionnel, sans fondre ; Courant de fusion (fusing current) I f : c est la valeur du courant qui provoque la fusion du fusible avant la fin du temps conventionnel ; Courbe de fonctionnement d un fusible : on exprime le temps de fusion en fonction de l intensité. Constitution de l élément fusible : ( voir figure 7.1) Figure 7.1 : Constitution de l élément fusible 1. Tube en stéatite ; 2. Capsule de contact à fond renforcé ; 3. Disque de centrage de la lame ; 4. Plaquette de soudure pour jonction capsule (2) et lame-fusible (5) ; 5. Lame-fusible à strictions (en alliage Al, Cu, Zn, Ag); 6. Sable réfrigèrent et extincteur de l arc (silice). Courbes de fonctionnement d un fusible : : ( voir figure 7.2) OFPPT / DRIF 45

47 Figure 7.2 : Courbes de fonctionnement d un fusible (1) - Courbe de fusion du fusible (2) - Courbe de non fusion du fusible. Entre les deux courbes, il reste une zone indéterminée qui correspond à l inertie de fusion. VII.1.2 Classes : Selon l utilisation on choisira entre 3 classes d éléments de remplacement : Classe am : accompagnement moteur : ces fusibles sont prévus uniquement pour la protection contre les court- circuit, ils sont surtout prévus pour la protection des moteurs à courant alternatif. Classe gi : (anciennement gf) : fusible d usage général. Il protège contre les surcharge et les courtcircuits. Classe gii : (anciennement gt) : fusible d usage général temporisé. VII.1.3 Différents types de fusibles : OFPPT / DRIF 46

48 a) Fusibles à Bouchon vissé : ( voir figure 7.3) Couvercle de couleur indiquant l ampérage Fusible Adapteur b) Fusibles à broche : ( voir figure 7.4) Figure 7.3 : Les fusibles à bouchon vissé Figure 7.4 : Les fusibles à broche c) Coupe-circuit sectionnable à cartouche : Cartouche cylindrique : ( voir figure 7.5 Figure 7.5 : Les fusibles à cartouche cylindrique OFPPT / DRIF 47

49 Cartouche à couteau : ( voir figure 7.6) VII.2 Les disjoncteurs : Figure 7.6 : Les fusibles à cartouche à couteau C est un appareil mécanique de connexion capable d établir, de supporter et d interrompre des courants dans les conditions normales du circuit, ainsi que d établir, de supporter pendant une durée spécifiée et d interrompre des courants dans des conditions anormales spécifiées telles que celles du court-circuit. Le disjoncteur permet la protection contre les surcharges ; c est le rôle du déclencheur thermique qui peut détecter de faibles surcharges. VII.2.1 Caractéristiques d un disjoncteur : - Courant nominal : calibre normalisé ; - Tension nominale : de 220 V à 600 V ; - Nombre de pôles : 1 à 4 selon les applications ; - Pouvoir de coupure : exprimé en KA pour une tension déterminée (exemple en 380 V : 50KA) ; - I nf (courant conventionnel de non-fonctionnement) : c est la valeur de courant que peut supporter le déclencheur thermique pendant un temps spécifique de 1 h à 2 h selon les calibres ; - I f (courant conventionnel de fonctionnement) : c est la valeur du courant qui provoque le déclenchement avant la fin du temps spécifié ; Courbe de déclenchement : ( voir figure 7.7) OFPPT / DRIF 48

50 Temps Déclenchement thermique 0,5 à 5 s Déclenchement magnétique 15 à 25 ms Plage de réglage I r I m P d C Figure7.7 : Courbe de déclenchement Constitution : ( voir figure 7.8 ) Figure7.8 : constitution 1) Pôles ou contacts principaux avec système d extinction de l arc ; 2) Déclencheur thermique ; 3) Déclencheur magnétique ; 4) Liaison mécanique des déclencheurs provoquant l ouverture automatique ; 5) Dispositif d accrochage mécanique avec décrochage automatique ou manuel ; 6) Levier de commande manuel ou motorisé ; 7) Enveloppe de protection. OFPPT / DRIF 49

51 VII.2.2 Les sortes de disjoncteurs : a) Disjoncteur magnétique : Le disjoncteur magnétique assure la protection contre les courts-circuits de façon instantanée. Il est généralement constitué d un électro-aimant et d une armature mobile. b) Disjoncteur magnétothermique : Il permet protection contre les surcharges et les courts-circuits. La protection contre les surcharges est assurée par le déclencheur thermique (voir figure 7.10 ) et la protection contre les courts-circuits est assurée par le déclencheur magnétique (voir figure 7.9). Le déclencheur thermique comprend essentiellement un élément actif chauffé par le passage de l intensité absorbée par l appareil. L élément actif est une lame bimétal (bilame). Sous l action de la chaleur les 2 métaux s allongent différemment et l ensemble s incurve. Après une certaine course, un contact à accrochage mécanique est libéré. Circuit magnétique fixe Contact Fixe bobine Contact Mobil Ressort de Rappel Circuit magnétique mobile Figure7.9 : Déclencheur magnétique Verrouillage Ressort comprimé Bilame Figure 7.10: Déclencheur thermique OFPPT / DRIF 50

52 La protection contre les courts-circuits est réaliser par le déclencheur électromagnétique, il intervient audelà des courants de surcharge et jusqu à l intensité maximale du courant de court-circuit. VII.2.3 Autres types de disjoncteurs : a) Disjoncteur domestique : ( voir figure 7.11) La tendance est au remplacement des fusibles sur les tableaux de distribution d abonnées par des disjoncteurs magnéto-thermiques qui assurent la protection des lignes et des appareils d utilisation. On les appelle disjoncteurs divisionnaires. Figure 7.11 : Disjoncteur domestique 1) Borne de raccordement ; 2) Déclencheur électromagnétique ; 3) Tresse souple d alimentation de (4) ; 4) Bilame assurant le déclenchement par effet thermique ; 5) Contact mobile (le contact fixe est solidaire du boîtier non représenté) ; 6) Pare-étincelles ; 7) Cheminée de soufflage de l arc ; 8) Mécanisme de déclenchement à rupture brusque ; 9) Levier d enclenchement. Ces disjoncteurs existent, en général, sous forme de modules unipolaires qui peuvent se juxtaposer sur des rails DIN de fixation. Caractéristiques : Réseau : V, pouvoir de coupure : A. Calibres : A. OFPPT / DRIF 51

53 VII.2.4 Disjoncteurs différentiels : a) Utilisation : (voir figure 7.12) Le disjoncteur différentiel est utilisé, en particulier chez chaque abonné. Il a pour rôle d assurer : - La protection des circuits contre les surintensités dues aux surcharges ou aux courts-circuits. - La protection des personnes contre les contacts indirects (fuites à la terre de courant). Si une installation monophasée présente un défaut d isolement, par exemple un récepteur ayant sa masse reliée la terre, le courant qui entre dans le récepteur est I. I I-i f Recepteur i f Figure 7.12 : Disjoncteur différentiel Ce courant est différent de celui qui ressort qui est I i f (i f courant de fuite à la terre). Si, par suite de la résistance de la terre, ou si le défaut n est pas franc, les systèmes de protection de surintensité de surtension, de baisse de tension ne fonctionnent pas, il y a risque l électrocution par contact indirect. b) Fonctionnement : Le dispositif différentiel comporte un circuit magnétique en forme de tore sur lequel sont bobinés le ou les circuits des phases et celui du neutre. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU DECLENCHEUR DIFFERENTIEL : La détection du courant de défaut s effectue par un transformateur toroïdal au travers duquel passent tous les conducteurs actifs du circuit à protéger. Les figures 7.13, 7.14 et 7.15 représentent le fonctionnement d un déclencheur différentiel monophasé. Figure 7.13 : Absence de défaut OFPPT / DRIF 52

54 Courant de défaut I d = 0 d où I 1 = I 2 Les flux engendrés par ces courants sont égaux Φ 1 = Φ 2 et Φ 1 - Φ 2 = 0. Aucun flux ne circule dans le tore. Pas de courant induit dans K 1, pas de tension aux bornes de K 2 l équipement fonctionne normalement. Figure 7.14: Présence d un défaut d isolement Existence d un courant de défaut I d 0 d où I 1 > I 2 ce qui entraîne Φ 1 > Φ 2 et Φ 1 - Φ 2 0. Un flux circule dans le tore, un courant est induit dans K 1 (d ou figure 7.15). Figure 7.15 : L ouverture automatique lors d un défaut La bobine K2 est excitée, les contacts s ouvrent, l équipement est mis automatiquement hors tension. - En l absence de courant de fuite, on courant résiduel de défaut, les flux produits par les bobines s annulent, il ne se passe rien. - Si un défaut survient, le courant résiduel de défaut produit un déséquilibre des flux dans les bobines et un flux magnétique apparaît dans le tore. La bobine K 1 est le siège d une force électromotrice (f.e.m.) et elle alimente un petit électro-aimant qui provoque le déverrouillage du disjoncteur. OFPPT / DRIF 53

INSTALLATION ÉLECTRIQUE RÉSIDENTIELLE MODULE 7

INSTALLATION ÉLECTRIQUE RÉSIDENTIELLE MODULE 7 INSTALLATION ÉLECTRIQUE RÉSIDENTIELLE MODULE 7 Les précisions d éléments de contenu A. Interpréter le croquis et utiliser le devis. Circuits d éclairage : contrôlés par interrupteur unipolaire; contrôlés

Plus en détail

OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LECTURE DE PLANS ET DE SCHEMAS ELECTRIQUES MODULE N :3 ROYAUME DU MAROC SECTEUR : GÉNIE ÉLECTRIQUE

OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LECTURE DE PLANS ET DE SCHEMAS ELECTRIQUES MODULE N :3 ROYAUME DU MAROC SECTEUR : GÉNIE ÉLECTRIQUE ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :3 LECTURE

Plus en détail

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle I. Protection des personnes : Régimes de neutre 1. Nécessité de la liaison à la terre L'énergie électrique demeure dangereuse et la majorité des accidents est due aux défauts d'isolement des récepteurs.

Plus en détail

BTS Cours appareillage 2013/2014

BTS Cours appareillage 2013/2014 BTS Cours appareillage 2013/2014 N importe quel système doit comporter au moins les cinq fonctions qui sont décrites sur le schéma ci-dessous. Ceci permet, conformément à la norme NFC 15-100, d assurer

Plus en détail

Etude et configuration

Etude et configuration Etude et configuration /2 SIMARIS CFB /3 Procédure de configuration /4 Liste de contrôle pour SIVACON S4 /6 Facteurs de correction /8 Température intérieure des tableaux basse tension /10 Exemple 2009

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

Le grand livre de l électricité

Le grand livre de l électricité Le grand livre de l électricité Thierry GALLAUZIAUX David FEDULLO Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11535-0 Les bases Figure 4 : Les groupements dʼéléments 17 Le grand livre de l'électricité Exemple :

Plus en détail

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

La protection des transformateurs

La protection des transformateurs FICHE CONTRAT NOM - PRENOM CLASSE DATE SEQUENCE TEMPS 1 Bac Thermique 3 à 4h SAVOIR (S) S1 OBJECTIFS Protéger le primaire et le secondaire d un transformateur pour circuit de commande CAPACITE (S) C1 02

Plus en détail

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Sommaire A. Généralités B. Applications au schéma TT C. Applications au schéma IT 2 A - Généralités

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ALIGNEMENT CONVENTIONNEL MODULE N 16 SECTEUR : ELECTRICITE

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ALIGNEMENT CONVENTIONNEL MODULE N 16 SECTEUR : ELECTRICITE OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 16 ALIGNEMENT

Plus en détail

Communication technique: SECTIONNEUR Leçon 3 SECTIONNEUR. ( Leçon 3 )

Communication technique: SECTIONNEUR Leçon 3 SECTIONNEUR. ( Leçon 3 ) SECTIONNEUR ( Leçon 3 ) SECTIONNEUR Un même réseau pouvant alimenter plusieurs machines, il est impératif que chacune d entre elles puisse être mise séparément hors tension, cette opération devant être

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

ELECTRICITE GENERALE

ELECTRICITE GENERALE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE INSTITUT SUPERIEUR DES ETUDES TECHNOLOGIQUES DE NABEUL DEVOIRS SURVEILLES & EXAMENS ELECTRICITE GENERALE Profil :

Plus en détail

une installation électrique

une installation électrique E.03 ELECTRICITÉ Je réalise une installation électrique en toute sécurité AVEC LES COSEILS Rénovation de votre installation é pour une maison plus confortable e La rénovation de votre habitation pour optimiser

Plus en détail

Introduction. Le programme d électricité conduit à l exercice du métier d électricienne ou électricien.

Introduction. Le programme d électricité conduit à l exercice du métier d électricienne ou électricien. HAÏTI 2006 Introduction Le programme d électricité conduit à l exercice du métier d électricienne ou électricien. Les buts de la formation sont : Rendre la personne efficace dans l exercice du métier d

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : /105. Lieu d activité : Atelier. Système : HOTEL VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: VOUS DEVEZ FAIRE: CRITERES D EVALUATION:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : /105. Lieu d activité : Atelier. Système : HOTEL VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: VOUS DEVEZ FAIRE: CRITERES D EVALUATION: FICHE DE SEQUENCE Repère : Tableau distribution TP2 Système : HOTEL TABLEAU DE DISTRIBUTION D UN HOTEL TP2 Lieu d activité : Atelier» OBJECTIF : Compléter un schéma unifilaire et un schéma multifilaire.

Plus en détail

PROTECTIONS DES CIRCUITS ET MATERIELS ELECTRIQUES Lycée Colbert - Tourcoing BTS Electrotechnique Protec_1.W

PROTECTIONS DES CIRCUITS ET MATERIELS ELECTRIQUES Lycée Colbert - Tourcoing BTS Electrotechnique Protec_1.W BUT PROTECTIONS DES CIRCUITS ET MTERIELS ELECTRIQUES Lycée Colbert - Tourcoing BTS Electrotechnique Protec_1.W Dans le cadre d'une installation concernant la distribution de l'énergie électrique, l'électrotechnicien

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Accessoires disponibles Important -Avant de commencer l installation du détecteur de mouvement, vérifiez (à l aide d

Plus en détail

La Titre sécurité du document des installations électriques existantes. ARS des Pays de la Loire Nantes 25 septembre 2014 Albert LE CALVEZ Partie II

La Titre sécurité du document des installations électriques existantes. ARS des Pays de la Loire Nantes 25 septembre 2014 Albert LE CALVEZ Partie II La Titre sécurité du document des installations électriques existantes ARS des Pays de la Loire Nantes 25 septembre 2014 Albert LE CALVEZ Partie II Sommaire 1. Evaluation du risque 2. Préconisation de

Plus en détail

THEME 1 INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAISON INDIVIDUELLE. REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine

THEME 1 INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAISON INDIVIDUELLE. REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine THEME 1 INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAISON INDIVIDUELLE REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine Seconde BEP Métiers de Thème N 1 l Electrotechnique Nom :. Prénom

Plus en détail

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Ingénierie Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti RAPPORT DE L ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE D IMMEUBLE(S) A USAGE D HABITATION La présente mission consiste à

Plus en détail

AUTOMOBILE : AIDE - MECANICIEN - TRAVAUX D ELECTRICITE

AUTOMOBILE : AIDE - MECANICIEN - TRAVAUX D ELECTRICITE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AUTOMOBILE

Plus en détail

SECTION 16428-A TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE CMP-A1 800 ampères maximum/600 V c.a. maximum

SECTION 16428-A TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE CMP-A1 800 ampères maximum/600 V c.a. maximum TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION TYPE CMP-A1 800 ampères maximum/600 V c.a. maximum PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.01 PORTÉE A. L'Entrepreneur devra fournir et installer, lorsque indiqué sur les dessins, un

Plus en détail

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Partie 1: LES NIVEAU D'HABILITATION Objectif : Nommer les limites d'habilitations Enoncé : Face au différentes interventions, manœuvres et travau, cocher la colonne qui correspond au niveau d'habilitation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10 à 13 du code de la construction et de l'habitation. Arrêté du 4 avril 2011 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008

Plus en détail

NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE

NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE Chapitre 1 NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE OBJECTIFS Général Familiariser les étudiants avec les éléments de base d'une installation électrique. Spécifiques Différentier les vocabulaires

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable.

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Accessoires disponibles : Télécommande 3 fonctions Télécommande de programmation Important Avant

Plus en détail

Guide Technique. Technique. Guide. Nouveautés normatives p 74. Régimes de neutre p 77. Filiation p 79. Degrés de protection p 80

Guide Technique. Technique. Guide. Nouveautés normatives p 74. Régimes de neutre p 77. Filiation p 79. Degrés de protection p 80 Guide Technique Guide Technique Nouveautés normatives p 74 Régimes de neutre p 77 Filiation p 79 Degrés de protection p 80 Détermination des courants de courts-circuits p 81 Diamètre de câble p 83 73 GUIDE

Plus en détail

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES But de la protection des moteurs PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES Les protections des moteurs électriques contre les surintensités (surcharges et courts-circuits) ont

Plus en détail

Structure d une installation électrique

Structure d une installation électrique Savoir visé : S3 : Installations et équipements électriques. S6 : Representation graphique et modélisation. Mise en situation : Mr et Mme Dupond ont fait appel à votre entreprise pour rédiger les schémas

Plus en détail

État de l installation intérieure d Électricité

État de l installation intérieure d Électricité État de l installation intérieure d Électricité Bien Immobilier Propriétaire Donneur d ordre Logement Distributeur d électricité 94, rue de Courcelles 51100 REIMS REIMS METROPOLE Direction de la Maintenance

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA SALLE DE BAINS DE M. PICARD

INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA SALLE DE BAINS DE M. PICARD UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA SALLE DE BAIS DE M. PICARD ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. métiers de l'electrotechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver. : 1.0 UIMBERTEAU

Plus en détail

Schéma électrique. Symboles

Schéma électrique. Symboles chéma électrique ymboles AFPA DEAT Froid et climatisation Ressources formatives pour MDF, TIFCC chéma électrique Avril 2002 --- chéma électrique ymboles 215 Diapositive 1 ecteur froid climatisation et

Plus en détail

Démarreurs progressifs CI-tronic pour applications avec compresseurs Danfoss Type MCI 15C/ MCI 25C

Démarreurs progressifs CI-tronic pour applications avec compresseurs Danfoss Type MCI 15C/ MCI 25C Démarreurs progressifs CI-tronic pour applications avec compresseurs Danfoss Type / Caractéristiques Tension de commande universelle : 24-480 V c.a. / c.c. Détection automatique de coupure de phase Indication

Plus en détail

Branchements collectifs et colonnes électriques.

Branchements collectifs et colonnes électriques. Document d autocontrôle pour le maître d ouvrage ou son représentant Branchements collectifs et colonnes électriques. N affaire :... Libellé :... Adresse :... Commune :... Rénovation Bâtiment :... Escalier

Plus en détail

Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage

Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage 1 Câblage électrique 1- Le risque électrique Risque électrique

Plus en détail

NF C 15 000 - Généralités

NF C 15 000 - Généralités NF C 15 000 - Généralités La nouvelle édition de la NF C 15-100 est entrée en vigueur le 5 décembre 2002. NF C 15-100 Edition 2002 Elle s'appliquera à toutes les installations des bâtiments dont la demande

Plus en détail

Cabinet d'expertise immobilière Amiante - Plomb - Loi Carrez - Etat parasitaire Gaz - Performance énergétique - Electricité

Cabinet d'expertise immobilière Amiante - Plomb - Loi Carrez - Etat parasitaire Gaz - Performance énergétique - Electricité Page 1 sur 5 RAPPORT DE L ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE D IMMEUBLE(S) A USAGE D HABITATION La présente mission consiste à établir un Etat des Installations électriques à usage domestique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 10 août 2015 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008 modifié définissant le modèle

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : /120. Lieu d activité : Atelier. Système : HOTEL VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: VOUS DEVEZ FAIRE: CRITERES D EVALUATION:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : /120. Lieu d activité : Atelier. Système : HOTEL VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: VOUS DEVEZ FAIRE: CRITERES D EVALUATION: FICHE DE SEQUENCE Repère : Tableau distribution TP1 Système : HOTEL TABLEAU DE DISTRIBUTION D UN HOTEL TP1 Lieu d activité : Atelier» OBJECTIF : Etudier les différents symboles : interrupteur, disjoncteur,

Plus en détail

CORRECTION SCHEMA D ECLAIRAGE CAP PROELEC (CJ)

CORRECTION SCHEMA D ECLAIRAGE CAP PROELEC (CJ) Il est possible de faire dessiner par 3 élèves différents un circuit simple: une lampe, un interrupteur, des fils, une pile. Au vue des différences entre les schémas, il est nécessaire d avoir un langage

Plus en détail

L électricité, l électronique et les circuits électriques

L électricité, l électronique et les circuits électriques 14 ChapitreL ingénierie électrique L électricité, l électronique et les circuits électriques PAGES 458 À 462 En théorie 1. Indiquez si chacun des énoncés suivants caractérise le domaine de l électricité

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION TABLEAUX NL102-00X FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION TABLEAUX NL102-00X FRANCAIS NOTICE D UTILISATION TABLEAUX NL102-00X TABLEAUX FUSIBLES A REARMEMENT AUTOMATIQUE Fonction de l instrument NL102-00X tableau électrique de distribution en 12 ou 24Vcc protégé par fusibles à réarmement

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE IUT de Saint-Nazaire Département Mesures-Physiques TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE TP.1 : Sécurité électrique TP.2 : Mesures sécurisée sur une installation monophasée TP.3 : Electromagnétisme TP.4

Plus en détail

protection.odt I-mise-en-service-ed 1 /5

protection.odt I-mise-en-service-ed 1 /5 * Pourquoi un différentiel :Évolution de la norme C15-100 Les bureaux, les maisons, les bâtiments spécialisés, sont de plus en plus équipés d appareils ménager ou d appareils professionnels incluant des

Plus en détail

Electricité et câblage de l immeuble

Electricité et câblage de l immeuble FICHE TECHNIQUE Electricité et câblage de l immeuble 2 4 5 CONNAÎTRE > Le réseau électrique > Les réseaux téléphoniques et de télévision REGARDER > La prise de terre > Les gaines techniques > Les installations

Plus en détail

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage)

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage) Module Tronc commun n 1 avec module Manœuvre en bas se tension (BE Manœuvre) et module Intervention BT de remplacement et raccordement (BS). Initial ou Recyclage Conformément à la norme NF C 18-510 Public

Plus en détail

1. L'alimentation électrique

1. L'alimentation électrique PAGE DE SOUS / Objectif Décoder la documentation technique normative et réglementaire (NF - C 5-00) pour réaliser la répartition des circuits dans un logement.. L'alimentation électrique L'alimentation

Plus en détail

Module de commutation

Module de commutation 8 149 PTM1.3-M3 DESIGO Modules E/S Module de commutation PTM1.3-M3 pour 24 250 V~ et pour trois étages de charge maximum, avec commutateur manuel Module de commutation sur P-Bus avec trois sorties de commande

Plus en détail

S3.1 LA CUISINE. CFA Lycée Gustave EIFFEL S3.1 LA CUISINE RNCAP13-S3-1-CUISINE-APP. Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3

S3.1 LA CUISINE. CFA Lycée Gustave EIFFEL S3.1 LA CUISINE RNCAP13-S3-1-CUISINE-APP. Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3 S3.1 LA CUISINE Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3 27/07/13 page 1 / 11 FICHE CONTRAT TD LA CUISINE THEME : INSTALLATIONS ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES Nom : Prénom : Capacités Fonctions

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES SOUDAGE A L ETAIN MODULE 4 : BATIMENT ET TRAVAUX PUBLIICS SECTEUR

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES SOUDAGE A L ETAIN MODULE 4 : BATIMENT ET TRAVAUX PUBLIICS SECTEUR ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 4 SOUDAGE

Plus en détail

Note d'information. Gestionnaire de réseaux. Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4)

Note d'information. Gestionnaire de réseaux. Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4) Gestionnaire de réseaux Note d'information Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4) CREO01-5042_v1-FR-072015 Les armoires de distribution de chantier, ci-après appelé en

Plus en détail

Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur.

Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur. 1 Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur. Nous avons à disposition le descriptif des récepteurs à alimenter : Moteur agitateur (doc diapo 3)

Plus en détail

SECTION 16428-C TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE Pow-R-Line C 400A À 2500A, 18 de Profond / 600 V c.a. maximum

SECTION 16428-C TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE Pow-R-Line C 400A À 2500A, 18 de Profond / 600 V c.a. maximum TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION TYPE Pow-R-Line C 400A À 2500A, 18 de Profond / 600 V c.a. maximum PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.01 PORTÉE A. L'Entrepreneur devra fournir et installer, lorsque indiqué sur

Plus en détail

TD électricité Génie civil PCE5

TD électricité Génie civil PCE5 1 L Séance I- I-1- Exercice I : Vecteurs de Fresnel Composer (additionner) les vibrations suivantes : 1) S 1 (t) = 3 cos(ω t) et S 2 (t) = - 4 cos(ω t + 4 ) 2) S 1 (t) = cos (ω t), S 2 (t) = 2 sin(ω t

Plus en détail

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc.

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié 1. Introduction Au titre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié,

Plus en détail

Les installations électriques de puissance

Les installations électriques de puissance Les installations électriques de puissance 2 Chapitre 3 Les installations électriques de puissance 3.. Les schémas des réseaux électriques à basse tension Les installations électriques à basse tension

Plus en détail

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24 COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PRO ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE IN DU COURS {? heures} Page 1 sur 24 Tableau de comité de lecture Date de lecture Lecteurs

Plus en détail

Pour réseau Haute Tension Intermédiaire

Pour réseau Haute Tension Intermédiaire NOTICE PRODUIT SYSTÈME DE COMMUNICATION PAR COURANT PORTEUR STEP II Pour réseau Haute Tension Intermédiaire Module Augier Master Module Augier Slave Coupleur MCEP 1 60 11621-06/072011 STEP II - Présentation

Plus en détail

Chargé d opérations de mesurages. BE mesure. Formation à l'habilitation électrique - module BE mesurecollectif Homo Habilis Aquitaine

Chargé d opérations de mesurages. BE mesure. Formation à l'habilitation électrique - module BE mesurecollectif Homo Habilis Aquitaine Chargé d opérations de mesurages BE mesure Formation à l habilitation électrique Module de formation spécifique du Chargé d opérations de mesurages Basse Tension BE mesure 2 Accès au module de formation

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

Disjoncteurs modulaires

Disjoncteurs modulaires B1_0_fr_06.book Seite 1 Montag, 24. Juli 2006 7:16 19 Caractéristiques techniques Gamme domestique et industrielle /2 Aperçu de la gamme / 5SY, 4,5 ka /4 5SJ1, ka /5 5SJ6, 5SY6, 6 ka /6 5SY6, 6 ka /9 5SJ6...-.KS,

Plus en détail

Examens de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse-électricienne. N du Candidat: Recommandation: Dessinez au crayon à papier.

Examens de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse-électricienne. N du Candidat: Recommandation: Dessinez au crayon à papier. Série 2005 Connaissances professionnelles écrites Dessin de schémas d'installations à courant fort et faible Examens de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse-électricienne om: du Candidat:...

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

Réseaux, postes de distribution et transformateurs B.T.

Réseaux, postes de distribution et transformateurs B.T. TECHNOLOGIE Objectifs : Être capable de décoder un schéma de réseau, de consulter les prescriptions et règles de sécurité, éventuellement de déterminer les causes d'un mauvais fonctionnement dans un poste

Plus en détail

Compensation d énergie réactive

Compensation d énergie réactive Compensation d énergie réactive Condensateurs et armoires de rephasage Panoramique de gamme Infos & conseils Aide au choix Compensation tarif jaune Gamme ENERCAPTJ Compensation tarif vert Gamme ENERPACK

Plus en détail

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Direction Technique Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Identification : ERDF-PRO-RES_1E Version : V3 Nombre de pages : 11 Version Date d'application

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 07-15-0846 AFNOR XP C 16-600 (février

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Décret no 2008-384 du 22 avril 2008 relatif à l état de l installation intérieure d électricité dans les immeubles à usage d habitation Arrêté

Plus en détail

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur)

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur) page 1 / 10 Habilitation Electrique B0 & B0V Préparation théorique 1/ Exploitation du film «Classe Branchés»............................. p 2 2/ Organismes agréés..............................................

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Lycées Paul Mathou Distribution de l énergie S1.4 Réseaux Basse Tension Niv : 3 Lycées Paul Mathou - 2011 Marc Sanchez 1. Situation Reprenons le schéma unifilaire étudié en partie lors de l évaluation

Plus en détail

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE RNCAP13S32PROTECTIONELECPRO S32 LA PROTECTION ELECTRIQUE LA PROTECTION EN INSTALLATION DOMESTIQUE 1.1)Observation d une installation électrique domestique 1.2)Protection générale d une installation électrique

Plus en détail

installations photovoltaïques économies (durables) produits et solutions de 3 kwc à 250 kwc

installations photovoltaïques économies (durables) produits et solutions de 3 kwc à 250 kwc installations économies (durables) produits et solutions de à 250 kwc Protection et sécurité garanties en courants continu et alternatif Pour une PV-installation de 3 à 250 kwc (de 30 à 2 500 m² de surface

Plus en détail

Module amplificateur analogique

Module amplificateur analogique Module amplificateur analogique RF 30221/06.08 remplace: 12.05 1/8 type VT-MRPA1-... série 1X H7076 Table des matières titre page Caractéristiques spécifiques 1 Codification 2 Fonctionnement 2 Schéma fonctionnel

Plus en détail

SIGMAGYR Module embrochable. Eau chaude sanitaire / Régulation complémentaire

SIGMAGYR Module embrochable. Eau chaude sanitaire / Régulation complémentaire 2 615 SIGAGYR odule embrochable Eau chaude sanitaire / Régulation complémentaire AZY55.31 odule embrochable pour régulateur RVL55. Régulation d'une boucle de réglage supplémentaire, soit du circuit d'eau

Plus en détail

Parafoudres modulaires

Parafoudres modulaires 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : (+33) 05 55 06 87 87 - Télécopie : (+33) 05 55 06 88 88 Parafoudres modulaires SOMMAIRE Page 1. Caractéristiques générales... 1-2 2. Cotes d encombrement...2 3. Caractéristiques

Plus en détail

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES Roger Cadiergues MémoCad nd01.a LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES SOMMAIRE nd01.1. Les éléments de base nd01.2. Les deux classements fondamentaux nd01.3. Les obligations concernant les matériels nd01.4. Alimentations

Plus en détail

Porter les poids correctement... 22

Porter les poids correctement... 22 Index Les sujets de formation La sécurité au travail...................................... 9 Un accident! Que faire?..................................... 9 Observer la situation..........................................

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES équipées des régulateurs ALPTEC 3-5-7-12 Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2011-M-BXAUTO-01-FRA

Plus en détail

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V.

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V. CHAPITRE 3 : TRANSPORT DU COURANT. SECURITE ELECTRIQUE 1- Transport de l électricité. La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une

Plus en détail

NOTICE D EXPLOITATION EAE-AES CORAIL 24/2

NOTICE D EXPLOITATION EAE-AES CORAIL 24/2 NOTICE D EXPLOITATION EAE-AES CORAIL 24/2 CONSIGNES DE SECURITE CE MATERIEL EST DESTINE A ETRE RACCORDE AU RESEAU DE DISTRIBUTION PUBLIC. AFIN D EVITER TOUT RISQUE DE CHOC ELECTRIQUE, L INSTALLATION DOIT

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 BRED EXPERTISES 1 avenue du Docteur Roux le front de Mer C 06200 Nice Email : bred.expertises@bred-expertises.com Compagnie d assurance : ALLIANZ N de police : 50002758 Date de validité : 31/12/2015 Tél.

Plus en détail

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Agence BUREAU VERITAS - Agence Centre Service Risques à l'occupant Normandie Centre 1 rue de Micy 45380 LA CHAPELLE SAINT MESMIN Tél : 02.38.88.18.69 Fax : 02.38.72.50.89 Mel : laurent.renoncet@fr.bureauveritas.com

Plus en détail

Réalisation de postes HTA/BT de distribution publique

Réalisation de postes HTA/BT de distribution publique Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster

Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster avec capteur et relais JOLA SARL CD 63 67116 REICHSTETT France Tél. +33 (0)4 76 06 40 89 Fax +33 (0)4 76 37 60 54 www.jola.fr F-1 31-6-0 Table des matières

Plus en détail

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS C est à partir du moment ou l on à su détecter une grandeur physique et exploiter sa variation que l on a pu faire des systèmes automatiques qui s auto contrôlent

Plus en détail

Conformité. Calibre 12 A 500 400 250 455 355 20 1 17 A 500 400 250 455 355 20 1 22 A 500 400 250 455 355 20 1 32 A 600 600 300 555 555 35 1

Conformité. Calibre 12 A 500 400 250 455 355 20 1 17 A 500 400 250 455 355 20 1 22 A 500 400 250 455 355 20 1 32 A 600 600 300 555 555 35 1 Ordinys Soft Start de relayage à démarrage progressif Conformité Descriptif technique Ce est conforme à la norme NF S 61-937 et aux caractéristiques complémentaires du règlement Particulier NF 278. Encombrement,

Plus en détail

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES L'ensemble des Installations doit répondre aux prescriptions et spécifications des textes des normes qui a pour but de définir les conditions de fourniture et de pose

Plus en détail

Chapitre 15 : S1-4-Réseaux Basse Tension.

Chapitre 15 : S1-4-Réseaux Basse Tension. Chapitre 15 : S1-4-Réseaux Basse Tension. SOMMAIRE 1-Appareils de coupure et de sectionnement 3 1-1-Interrupteur 3 1-2-Contacteur 3 1-3-Fusible 4 1-4-Sectionneur 5 1-5-Disjoncteur 5 Filiation entre disjoncteurs

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

LES DIFFERENTS SCHEMAS ELECTRIQUES EN DOMESTIQUE

LES DIFFERENTS SCHEMAS ELECTRIQUES EN DOMESTIQUE LES DIFFERETS SCHEMAS ELECTRIQUES E DOMESTIQUE OBJECTIF DU COURS Connaître les différents schémas électriques d une installation à usage domestique. Simple allumage.. But Il permet d allumer ou d éteindre

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Les informations techniques PROMOTELEC 1 ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Edition conforme aux dispositions de la nouvelle NF C 15-100 imprimer I. LES VOLUMES La salle d eau est un local à risques

Plus en détail

L installation électrique

L installation électrique Georges Fénié Élodie Diederichs L installation électrique dans l Habitat existant Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13309-7 l'installation électrique SOMMAIRE Chapitre 1 - Généralités...7 Domaine d

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteurs de mouvement Swiss Garde 2000IR / 3000IR programmables. SG 2000 IR Montage mural. SG 3000 IR Montage enc mural ou plafond

Mode d emploi. Détecteurs de mouvement Swiss Garde 2000IR / 3000IR programmables. SG 2000 IR Montage mural. SG 3000 IR Montage enc mural ou plafond Ceci est un complément à la notice du détecteur Swiss Garde 3000 IR! Attention! Seul du personnel qualifié et autorisé doit réaliser les travaux sur le réseau 230V. Avant de commencer l'installation du

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail