L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue"

Transcription

1 L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon) Florence Mathieu-Nicot & Aurélie Godard Docteure en psychologie clinique et psychopathologique Docteure en sociologie -démographie Psychologue clinicienne Ingénieure de recherche clinique Mail : Mail :

2 Définitions «l action d échanger des paroles avec une ou plusieurs personnes» L entretien peut être considéré comme un «dialogue provoqué» - Dialogue : Dans la majorité des cas, il s agit d une situation à deux et seulement à deux, même si on peut assister à des pratiques d entretien en groupe - Provoqué : Il ne naît pas du hasard et relève d une autre finalité que le simple plaisir des interlocuteurs. => Il vise essentiellement un quête d informations sur un objet.

3 L entretien remplit plusieurs fonctions Un mise en relation de 2 personnes L entretien est une interrelation qui a lieu dans un espace interlocutoire (ghiglione, 1987). Il s instaure à un niveau d égalité entre les deux personnes en cause même s il y a un interviewer et un interviewé Un échange d information entre 2 interlocuteurs Ce n est que dans la mesure où le sujet croit en la valeur de cet échange qu il apportera un maximum d informations.

4 L entretien et les notions voisines Entretien & entrevue : tout entretien suppose une entrevu mais toute entrevu n entraîne pas obligatoirement un entretien Entretien & conversation : la différence réside dans le fait que «la conversation est toujours un échange d informations, d idées et d opinions. Dans l entretien, il y a toujours une personne qui dirige et l autre qui est orientée. Entretien & dialogue : l entretien va au-delà en ce sens qu il est essentiellement recherche d informations. Entretien & discours : Il arrive que l entretien soit pour celui qui doit en principe écouter l autre et l accueil, une occasion de discourir seul.

5 Principes liés à l entretien (1) Choisir l entretien, c est choisir d établir un contact direct avec les personnes pour récolter des informations. C est le phénomène d interaction qui est privilégié. C est un moment de parole durant lequel l interviewer extrait une information d un interviewé sur des actions passées, des savoirs sociaux, sur ses valeurs, normes, représentations L information a été expérimentée, absorbée par l interviewé qui la restitue durant l entretien avec déformation : orientation, interprétation par rapport à son expérience => la subjectivité est l une des propriétés des entretiens.

6 A partir de l entretien, les faits psychologiques et sociaux sont supposés pouvoir être appréhendés et compris à travers les représentation véhiculées par la parole, à travers l expérience de l individu. Principes liés à l entretien (2) Dans l entretien, il s agit de donner la parole à l autre. Dans l entretien, on ne se contente pas de réponse ponctuelles, mais de «réponses-discours». C est une technique qui est dite qualitative.

7 Intérêt de l entretien Aujourd hui, l entretien est une technique à part entière, à la fois sur la méthode, sur l analyse des résultats et sur les fondements théoriques. Ce qui fait l intérêt de l entretien, c est la souplesse de la méthode, l adaptabilité au sujet, l évaluation de la motivation, de l implication de l interviewé.

8 Les compétences de l interviewer et de l interviewé (1) Dans l entretien, l information extraite par l interviewer suppose de la part de ce dernier une activité : - d analyse - D interprétation - Relationnelle La recherche d entretien repose sur la confiance entre l interviewé et l interviewer, sur l interrelation. Il faut savoir écouter l autre, le respecter.

9 Les compétences de l interviewer et de l interviewé (2) Les attitudes et techniques facilitant l expression dans la communication interindividuelle et dans la relation thérapeutique: Accueil, début du premier entretien, prise de contact Respect et condition positive inconditionnelle ou acceptation inconditionnelle Empathie Authenticité Neutralité bienveillante Ecoute active ou marques d écoutes Disponibilité Non-directivité

10 Facteurs qui permettent de classer les entretiens Le degré de liberté dans l entretien - Beaucoup / peu de questions - Questions ouvertes/ questions fermées Le niveau de profondeur - Un niveau de liberté plus grand entrainera des réponses plus riches et complexes - Un niveau de liberté plus réduit produira des réponses précises et univoques

11 Les différents types d entretiens (1) L entretien directif : - Fortement structuré - un ensemble de questions ouvertes - uniformisé dans la forme et l ordre des questions posées. - L individu doit se situer dans le cadre de référence déterminé par l entretien. - exige une bonne connaissance du domaine étudié et de la population étudiée. - est pratiqué pour vérifier un problème déterminé lors d une enquête.

12 Les différents types d entretiens (2) L entretien non directif : Ce type d entretien appelé encore «non standardisé», «non structuré» ou «libre» permet d atteindre des niveaux plus profonds d opinions et d attitudes car la technique laisse un maximum de liberté au sujet.

13 Les différents types d entretiens (3) L entretien semi-directif : - ni totalement fermé, ni totalement ouvert. - Le plus fréquent en recherche - Les thèmes à aborder sont fixés à l avance. Mais l ordre et la forme de présentation des thèmes sont libres. Le chercheur (dans le cadre d une étude par exemple) : - dispose d une série de questions-guides relativement ouvertes à propos desquels il veut obtenir une information. - ne pose pas forcement toutes les questions dans l ordre prévu initialement. Il laisse venir le plus possible l interviewé pour qu il puisse parler selon une logique qui lui convient. - pose les questions que si l interviewé ne les a pas abordé de lui-même.

14 Les différents types d entretiens (4) L entretien semi-directif comprend différentes phases : Le guide d entretien : liste ordonnée de thèmes nécessaires pour répondre à la question de recherche. La démarche de l entretien : - lancement du thème et présentation - Première question : maximum ouverte - Retour au guide d entretien pour les relances

15 Stratégie d intervention facilitant le discours : LA RELANCE C est une stratégie de discours, principalement de paraphrase. Lors d une relance, on reprend le discours antérieur du sujet en lui demandant de le compléter. Plusieurs types de relances : - Faire reformuler au sujet ce qu il a lui-même dit auparavant - reformuler soi-même ce qui a été dit par le sujet - demander un complément de la part du sujet La manière dont on communique influence le déroulement de l entretien, il est donc nécessaire de ne pas confondre communication et langage, car on peut très bien parler sans pour autant communiquer Autres façons de communiquer : - Gestes / Mimiques - Intonations de voix (Mmmh )

16 Exemple d entretien le contexte (1) Contexte : une étude sur les décisions d arrêt de traitement. Interviewé : le patient Patient : «je ne sais pas. C est le médecin qui décide. J ai essayé d en parler avec lui mais [silence] c est un médecin [sourire] [silence long]»

17 Exemple d entretien la relance (2) - Oui ce n est pas facile de parler avec les médecins. - Et quand vous en parlez avec lui, qu est-ce qu il vous dit? - Et vous vous en pensez quoi? - Vous avez essayé d en parler avec lui.

18 Etre vigilent à la nature de la relation La relation de confiance :. Le sujet doit être à l aise, savoir que l entretien est un moment privilégié, pour qu il puisse exprimer sa souffrance, ses problèmes et ses différences Le respect de la personne : on n est pas là pour juger, on doit respecter le contenu du discours, ce qui peut par ailleurs aider à créer un climat de confiance. L empathie : Il faut essayer de comprendre l attitude, les comportements ou les émotions de la personne. Cette capacité est largement sollicitée dans l entretien clinique puisqu il faut comprendre ce qui est dit et le sens que cela a pour le sujet La projection : consiste à attribuer à l autre des sentiments, émotions, attitudes que l on refuse en soi-même

19 Aspects psychologiques de l entretien Du côté de l interviewé 1) Des facteurs positifs encouragent la bonne démarche de l entretien : - Le volontariat - Le désir d influencer - Le besoin de parler 2) Des mécanismes de défense possibles : - La fuite - La rationalisation - La projection - L identification - Le refoulement - L oubli - Les formations réactionnelles - Le retournement de l agressivité sur soi Du côté de l interviewer Une attitude adéquat suppose : - La qualité de l accueil - être centré sur ce qui est vécu par le sujet - S intéresser à la personne - Respecter le sujet et lui manifester sa considération - faciliter la communication

20 Retranscription de l entretien (1) l analyse rigoureuse des entretiens n est possible que si le contenu de leur enregistrement fait l objet d une transcription écrite. On passe d un contenu verbal recueilli oralement à un support écrit. => ne va pas de soi. => opération complexe, comparable à celle d un traducteur plutôt qu à celle d un copiste. Elle relève de la responsabilité de l évaluateur. Comme tout travail de traduction, la transcription des entretiens peut «coller» plus ou moins au discours original, depuis la transcription intégrale jusqu à divers degrés de la transcription élaborée.

21 Retranscription de l entretien (2) La transcription intégrale : Elle reprend la totalité des informations verbales, para-verbales et non verbales émanant de l interviewé et de l interviewer - Le discours verbal : la totalité des énoncés sont repris mot à mot dans l ordre de leur énonciation. Sont respectées les répétitions, les incorrections et toutes les marques souvent relachées du langage oral. - Les informations paraverbales et non-verbales : Les traits non linguistiques d accompagnement du dire figurent dans la transcription intégrale. Ces gestes et mimiques divers participent à l expression subjective de sentiments, opinions, jugements que la personne garde, consciemment ou inconsciemment.

22 Analyse qualitative du discours (1) En sciences Humaines et Sociales, la méthode des entretiens est le plus souvent associée à l analyse dites de «contenu». Les principes de l analyse de contenu : - l analyse de contenu est une activité courante, voire vitale pour le sujet dans son environnement. => Etre en relation avec son environnement, c est y chercher des interprétations (donner du sens) - Face à ce corpus, le chercheur va tenter d identifier ce qui relève effectivement de ce qu il étudie. Pour cela, il doit procéder à une analyse de contenu. - Technique de recherche qui a pour objet une description objective, systématique du contenu manifeste de la communication. - Il existe plusieurs méthodes d analyse permettant l observation des fréquences, des relations entre différents éléments, d effectuer des comparaisons entre plusieurs corpus ou entre plusieurs méthodes.

23 Analyse qualitative du discours : décrire le corpus (2) Analyse descriptive - Quels sont les thèmes dominants? - Comment s associent-t-ils? - A quel moment apparaissent-t-ils? - Comment le sujet s exprime? Interprétation / contenu latent - Quels sont les liens entre la représentation et l émotion? - Comment les mécanismes de défense interfèrent avec le discours? - Quelles sont les stratégies argumentatives du sujet?

24 Analyse qualitative du discours : interpréter le contenu (3) Comment les thèmes abordés par les interviewés éclairent la question d étude? Part de subjectivité Analyse dans le cadre des théories existantes. Travail disciplinaire ou interdisciplinaire

25 Analyse qualitative du discours : le regard du sociologue L analyse de contenu recherche les points de tension, d interrelation, de perception du vécu social Mise en perspective avec les théories publiés

26 L analyse de contenu du discours en Psychologie (1) Le terme «contenu» désigne l information transmise à travers le discours 2 types de contenu : - le contenu manifeste (opinions, croyances on s intéresse aux thèmes les plus souvent abordés, mots clés ) - le contenu latent (les non-dits, l absence de certain thèmes, silences ) Ces notions de contenu sont empruntées à la psychologie freudienne

27 L analyse de contenu du discours en Psychologie (2) Pour Mucchielli, 1991, analyser le contenu d un document, c est «rechercher les informations qui s y trouvent, dégager le sens ou les sens de ce qui y est présenté, formuler, classer tout ce que contient ce document ou cette communication» L objectif de l analyse de contenu est donc d être attentif et de se pencher sur : les préférences thématiques, la position idéologique, l attitude, les représentations C est lorsque l'individu aborde son histoire, ses origines, ses filiations et ses alliances, les évènements marquants de sa vie, ses préoccupations idéologiques, ses croyances que sa vision du monde ainsi que ses représentations apparaissent petit à petit Toutes ces informations, qui constituent "l'être au monde" du sujet, vont être notre matériel d étude

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise.

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Introduction Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Recruter présente un enjeu stratégique et sociétal pour l entreprise en termes de 2 : 1. Productivité : le choix

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

Résolution de conflits, coaching et formation

Résolution de conflits, coaching et formation Résolution de conflits, coaching et formation Fabienne Alfandari 16 chemin des Clochettes 1206 Genève fabienne@image-imagination.com www. image-imagination.com tél. 079 540 65 44 Un besoin dans les entreprises

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences

Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences MANAGEMENT & efficacite professionnelle Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences conduite de reunion Les réunions sont devenues incontournables dans le processus de prises de décision

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Exprimer sa reconnaissance

Exprimer sa reconnaissance Atelier - le 30 juin 2010 dans le management au quotidien :, consultante RH Une rencontre organisée par Les principaux besoins par rapport au travail 1 TABLEAU RÉCAPITULATIF SUR LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Plus en détail

Entretien Motivationnel utilisation en pratique

Entretien Motivationnel utilisation en pratique Entretien Motivationnel utilisation en pratique Docteur Guy Azoulaï, Médecin Psychothérapeute Aulnay sous Bois CIMC 2008 Les obligations du médecin Code de déontologie médicale Article 28 : Le médecin

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres?

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres? 12èmes Journées Régionales d échanges en Education du Patient EDUCATION DU PATIENT : «Entre bénéfices possibles et attendus.vers de nouveaux équilibres» jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012 ATELIER 2:

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Développement Personnel. Cahier 1

Développement Personnel. Cahier 1 Développement Personnel Cahier 1 Sommaire n Développez votre potentiel de communication P. 1 n Développez votre confiance en vous P. 2 n Gérez votre stress P. 3 n Gérez les conflits et les situations difficiles

Plus en détail

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables Le Centre de Langues et de Traduction de l Université Libanaise vous invite à prendre part au colloque international : «L impact de l interculturel sur la négociation» qui se tiendra dans les locaux du

Plus en détail

Préparer ses entretiens de prospection et de vente

Préparer ses entretiens de prospection et de vente Préparer ses entretiens de prospection et de vente Les entretiens de prospection et de vente sont les moments clés du commercial. Cependant la préparation de ces moments est essentielle : se connaître,

Plus en détail

Table des matières. Table des matières 3 I - COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS?...7

Table des matières. Table des matières 3 I - COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS?...7 LA COMMUNICATION Table des matières Table des matières 3 I - COMMENT COMMUNIQUONS NOUS? 7 A. COMMENT COMMUNIQUONS NOUS?...7 B. QU'EST-CE QU'UNE BONNE COMMUNICATION?...7 1. Techniquement :... 7 2. Psychologiquement...

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

Entraînement à la communication 2. Révisions sur les bases de la communication... La communication auprès des entreprises...

Entraînement à la communication 2. Révisions sur les bases de la communication... La communication auprès des entreprises... Entraînement à la communication 2 Révisions sur les bases de la communication... La communication auprès des entreprises... Exercice 1: Echauffer sa voix : Lire le texte suivant avec un stylo dans la bouche

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates

COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates Avec le support de Bernard Baert, Senior Consultant, A-Th. & Associates Et André Thioux, Fondateur A-Th & Associates

Plus en détail

5 postures pour mobiliser le don

5 postures pour mobiliser le don Confiance Sollicitude Réciprocité d engagement Tirer partie de son Relance expérience relationnelle constructive 5 postures pour mobiliser le don Attention à soi Alliance : Lier sans défier Donner Recevoir

Plus en détail

L ORAL OBJET OU MOYEN D APPRENTISSAGE?

L ORAL OBJET OU MOYEN D APPRENTISSAGE? PROFESSIONAL COMMUNICATION AND TRANSLATION STUDIES, 6 (1-2) / 2013 211 L ORAL OBJET OU MOYEN D APPRENTISSAGE? Laura CHIRIAC Politehnica University of Timişoara, Romania Résumé: Cet article tente de donner

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES CONTENUS DE FORMATION COMMUNS Champ professionnel «Métiers de la relation aux clients et aux

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Formations inter-entreprises et intra-entreprise 3 domaines de formation : - Prise de parole (media/en public) - Communication digitale - Relations presse Année 2012 1 Organisme

Plus en détail

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel Conform Le Manager Coach Le Coach Professionnel 1 : Le Leadership Identifier les clés essentielles du leadership Exercer son leadership au quotidien Stimuler et mettre en mouvement ses équipes grâce à

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique

Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique Préparé par: Rose-Anne Buteau, Inf. Ph D. (c) Sylvie Garand-Rochette, M.Sc.. Monique Thibault,

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

Le métier de chef de projet

Le métier de chef de projet Les notes de l observatoire des métiers DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AVRIL 2003 Le métier de chef de projet FLORENCE BOUYER OBSERVATOIRE DES MÉTIERS CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Instrumentation

Plus en détail

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes par Dominique Folscheid et Brice de Malherbe, co-directeurs du département d Ethique biomédicale,

Plus en détail

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE Clémence Gauvin et Émilienne Laforge, professeures Module travail social Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 2004-2005, modification mai 2006 Introduction La formation

Plus en détail

FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE CNSS Du 14 au 16 janvier 2013 THEME 3 : L ACCUEIL TELEPHONIQUE Le téléphone est un outil de base de la vie professionnelle, par lequel transitent aussi

Plus en détail

Qu est-ce que la communication?

Qu est-ce que la communication? Ressources Qu est-ce que la communication? Fiche 24 Du latin «comunicare», qui veut dire «être en commun» ou «être en relation», la communication a fait l objet de recherches et d études pour devenir une

Plus en détail

Consultation Formations Tourisme ACTIONS SAISONNIERS 2016

Consultation Formations Tourisme ACTIONS SAISONNIERS 2016 Consultation Formations Tourisme ACTIONS SAISONNIERS 2016 Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat - CS 50502 63178 Aubière

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Éthique de la fin de vie

Éthique de la fin de vie Éthique de la fin de vie Marta SPRANZI Faire vivre ou laisser mourir? Deux enquêtes récentes se penchent sur les dilemmes moraux et médicaux qui se posent dans les services de réanimation néonatale et

Plus en détail

L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris.

L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris. L ECOUTE ACTIVE DEFINITION L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris. Ecouter c est donner à l autre de

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

L ENTRETIEN INDIVIDUEL

L ENTRETIEN INDIVIDUEL L ENTRETIEN INDIVIDUEL 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L entretien individuel est une technique de recueil de l information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l évaluateur

Plus en détail

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - LE COMPTE RENDU

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - LE COMPTE RENDU LE COMPTE RENDU + Le compte rendu doit être court et organisé = organiser les thèmes avec une certaine logique (les annoncer, les expliquer...) + but = transmettre des éléments informatifs + Ne pas faire

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien :

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien : NEXTEEM Préparation à l Entretien Client!! L entretien client est un exercice qui rappelle clairement que NOTRE métier, que VOTRE métier est un métier de services. Vous avez donc cette responsabilité,

Plus en détail

VENTE MANAGEMENT. sommaire. sommaire

VENTE MANAGEMENT. sommaire. sommaire 1 sommaire sommaire 7 8 9 VENTE Maîtriser les fondamentaux de la vente Réussir les prises de rendez-vous par téléphone Optimiser les ventes en face à face 32 33 34 35 Anticiper et gérer les situations

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH J.A. Malarewicz Conseil Conseil, Formation, Supervision, Coaching S.A.S. au capital de 8OOO TVA : FR 36478450471 SIRET : 478 450471 00014 N formateur 11921445592 Région IdF 11 rue du Professeur Leroux

Plus en détail

MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P)

MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P) MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention : LITTERATURE, PHILOLOGIE, LINGUISTIQUE Spécialité : LANGUE ET INFORMATIQUE

Plus en détail

OPTIMISER VOTRE COMMUNICATION DANS VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE

OPTIMISER VOTRE COMMUNICATION DANS VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE OPTIMISER VOTRE COMMUNICATION DANS VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE Réf : C 01 Durée : 21 heures 1090 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les principes de communication Mieux se connaître pour

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

Trouver le stagiaire. qu il vous faut

Trouver le stagiaire. qu il vous faut Trouver le stagiaire qu il vous faut Septembre 2008 Vous souhaitez accueillir un étudiant en stage dans votre entreprise. Le stage s inscrit dans un projet pédagogique et a donc essentiellement pour finalité

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

Référentiel des activités professionnelles

Référentiel des activités professionnelles Référentiel des activités professionnelles I. APPELLATION DU DIPLÔME Brevet d études professionnelles «Métiers de la relation aux clients et aux usagers» II. CHAMP D ACTIVITÉ 1. Définition Le titulaire

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Les apports de l informatique. Aux autres disciplines

Les apports de l informatique. Aux autres disciplines Les apports de l informatique Aux autres disciplines Le statut de technologie ou de sous-discipline est celui de l importation l et de la vulgarisation Le statut de science à part entière est lorsqu il

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

Séminaires Développement & Carrières

Séminaires Développement & Carrières 1 e r s e m e s t r e 2015 Séminaires Développement & Carrières Un parcours sur-mesure pour soutenir votre développement professionnel 4 Construisez votre Le programme en parcours grandes thématiques «Les

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

La série L est revalorisée

La série L est revalorisée La série L est revalorisée «elle devient une série d excellence pour les langues» Option LVE de 3 H = Un enseignement obligatoire de 2H = LV1 ou 2 ou LV3 approfondie education.gouv.fr Bulletin officiel

Plus en détail

Déroulement des enquêtes quantitatives et/ou qualitatives

Déroulement des enquêtes quantitatives et/ou qualitatives Déroulement des enquêtes quantitatives et/ou qualitatives Ce support de cours a été préparé par Franck Temporal et Joseph Larmarange en novembre 2006. Il s agit d un plan détaillé et non d un cours entièrement

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI!

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! Votre contact Mireille GUIBOUT 02 35 59 44 17 mireille.guibout@ceppic.fr Une pédagogie innovante Nos certifications

Plus en détail

Questionnaire. sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes adultes

Questionnaire. sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes adultes Questionnaire Université du Luxembourg, Version novembre 2013 Ulla Peters, Julia A. Jäger, Danielle Lellinger sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes

Plus en détail

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM La formule Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Nous contacter : Monique Cumin, monique.cumin@lasting-success.com Tel : 06 95 09 10 31 La formule Formation-action : entraînement

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Le marketing dans la stratégie d'entreprise - Bâtir son plan d'action marketing Vente - Techniques de vente en face à

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1 C E N T R E H O S P I T A L I E R U N I V E R S I T A I R E D ' A N G E R S Simulation en santé Outil de gestion des risques 1 La Simulation : définition 2 Le terme «simulation en santé» correspond à l

Plus en détail

HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS ET ENJEUX POUR LE FUTUR

HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS ET ENJEUX POUR LE FUTUR HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS ET ENJEUX POUR LE FUTUR CHANTAL COUVREUR Sociologue, Docteur en Santé Publique Présidente de «Mediteam» Si l on s intéresse à l histoire des soins palliatifs, on constate

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE?

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? 10 504, boulevard Saint-Laurent, local 1 Montréal, (Qc), H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? QU'EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT? à Trouble caractérisé par une fréquence

Plus en détail

TERTIAIRES. ( M.U.C., assistant de direction, assistant PME-PMI, comptabilité gestion, N.R.C) Epreuves orales d anglais LV1 et LV2

TERTIAIRES. ( M.U.C., assistant de direction, assistant PME-PMI, comptabilité gestion, N.R.C) Epreuves orales d anglais LV1 et LV2 BTS TERTIAIRES ( M.U.C., assistant de direction, assistant PME-PMI, comptabilité gestion, N.R.C) Epreuves orales d anglais LV1 et LV2 Modalités d interrogation et d évaluation dans l académie de Poitiers

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

Formation à la médiation culturelle dans le cadre du soin : Projet européen T-Share

Formation à la médiation culturelle dans le cadre du soin : Projet européen T-Share Formation à la médiation culturelle dans le cadre du soin : Projet européen T-Share Le projet T-Share La médiation culturelle est un métier, ouvert à toute personne impliquée en tant que professionnel

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Portail Vocal d Entreprise

Portail Vocal d Entreprise Portail Vocal d Entreprise Responsable et intégration IBM Communication Langagière et Interaction Personne-Système CNRS - INPG - UJF BP 53-38041 Grenoble Cedex 9 - France Conception, maquette Évaluation

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail