L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue"

Transcription

1 L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon) Florence Mathieu-Nicot & Aurélie Godard Docteure en psychologie clinique et psychopathologique Docteure en sociologie -démographie Psychologue clinicienne Ingénieure de recherche clinique Mail : Mail :

2 Définitions «l action d échanger des paroles avec une ou plusieurs personnes» L entretien peut être considéré comme un «dialogue provoqué» - Dialogue : Dans la majorité des cas, il s agit d une situation à deux et seulement à deux, même si on peut assister à des pratiques d entretien en groupe - Provoqué : Il ne naît pas du hasard et relève d une autre finalité que le simple plaisir des interlocuteurs. => Il vise essentiellement un quête d informations sur un objet.

3 L entretien remplit plusieurs fonctions Un mise en relation de 2 personnes L entretien est une interrelation qui a lieu dans un espace interlocutoire (ghiglione, 1987). Il s instaure à un niveau d égalité entre les deux personnes en cause même s il y a un interviewer et un interviewé Un échange d information entre 2 interlocuteurs Ce n est que dans la mesure où le sujet croit en la valeur de cet échange qu il apportera un maximum d informations.

4 L entretien et les notions voisines Entretien & entrevue : tout entretien suppose une entrevu mais toute entrevu n entraîne pas obligatoirement un entretien Entretien & conversation : la différence réside dans le fait que «la conversation est toujours un échange d informations, d idées et d opinions. Dans l entretien, il y a toujours une personne qui dirige et l autre qui est orientée. Entretien & dialogue : l entretien va au-delà en ce sens qu il est essentiellement recherche d informations. Entretien & discours : Il arrive que l entretien soit pour celui qui doit en principe écouter l autre et l accueil, une occasion de discourir seul.

5 Principes liés à l entretien (1) Choisir l entretien, c est choisir d établir un contact direct avec les personnes pour récolter des informations. C est le phénomène d interaction qui est privilégié. C est un moment de parole durant lequel l interviewer extrait une information d un interviewé sur des actions passées, des savoirs sociaux, sur ses valeurs, normes, représentations L information a été expérimentée, absorbée par l interviewé qui la restitue durant l entretien avec déformation : orientation, interprétation par rapport à son expérience => la subjectivité est l une des propriétés des entretiens.

6 A partir de l entretien, les faits psychologiques et sociaux sont supposés pouvoir être appréhendés et compris à travers les représentation véhiculées par la parole, à travers l expérience de l individu. Principes liés à l entretien (2) Dans l entretien, il s agit de donner la parole à l autre. Dans l entretien, on ne se contente pas de réponse ponctuelles, mais de «réponses-discours». C est une technique qui est dite qualitative.

7 Intérêt de l entretien Aujourd hui, l entretien est une technique à part entière, à la fois sur la méthode, sur l analyse des résultats et sur les fondements théoriques. Ce qui fait l intérêt de l entretien, c est la souplesse de la méthode, l adaptabilité au sujet, l évaluation de la motivation, de l implication de l interviewé.

8 Les compétences de l interviewer et de l interviewé (1) Dans l entretien, l information extraite par l interviewer suppose de la part de ce dernier une activité : - d analyse - D interprétation - Relationnelle La recherche d entretien repose sur la confiance entre l interviewé et l interviewer, sur l interrelation. Il faut savoir écouter l autre, le respecter.

9 Les compétences de l interviewer et de l interviewé (2) Les attitudes et techniques facilitant l expression dans la communication interindividuelle et dans la relation thérapeutique: Accueil, début du premier entretien, prise de contact Respect et condition positive inconditionnelle ou acceptation inconditionnelle Empathie Authenticité Neutralité bienveillante Ecoute active ou marques d écoutes Disponibilité Non-directivité

10 Facteurs qui permettent de classer les entretiens Le degré de liberté dans l entretien - Beaucoup / peu de questions - Questions ouvertes/ questions fermées Le niveau de profondeur - Un niveau de liberté plus grand entrainera des réponses plus riches et complexes - Un niveau de liberté plus réduit produira des réponses précises et univoques

11 Les différents types d entretiens (1) L entretien directif : - Fortement structuré - un ensemble de questions ouvertes - uniformisé dans la forme et l ordre des questions posées. - L individu doit se situer dans le cadre de référence déterminé par l entretien. - exige une bonne connaissance du domaine étudié et de la population étudiée. - est pratiqué pour vérifier un problème déterminé lors d une enquête.

12 Les différents types d entretiens (2) L entretien non directif : Ce type d entretien appelé encore «non standardisé», «non structuré» ou «libre» permet d atteindre des niveaux plus profonds d opinions et d attitudes car la technique laisse un maximum de liberté au sujet.

13 Les différents types d entretiens (3) L entretien semi-directif : - ni totalement fermé, ni totalement ouvert. - Le plus fréquent en recherche - Les thèmes à aborder sont fixés à l avance. Mais l ordre et la forme de présentation des thèmes sont libres. Le chercheur (dans le cadre d une étude par exemple) : - dispose d une série de questions-guides relativement ouvertes à propos desquels il veut obtenir une information. - ne pose pas forcement toutes les questions dans l ordre prévu initialement. Il laisse venir le plus possible l interviewé pour qu il puisse parler selon une logique qui lui convient. - pose les questions que si l interviewé ne les a pas abordé de lui-même.

14 Les différents types d entretiens (4) L entretien semi-directif comprend différentes phases : Le guide d entretien : liste ordonnée de thèmes nécessaires pour répondre à la question de recherche. La démarche de l entretien : - lancement du thème et présentation - Première question : maximum ouverte - Retour au guide d entretien pour les relances

15 Stratégie d intervention facilitant le discours : LA RELANCE C est une stratégie de discours, principalement de paraphrase. Lors d une relance, on reprend le discours antérieur du sujet en lui demandant de le compléter. Plusieurs types de relances : - Faire reformuler au sujet ce qu il a lui-même dit auparavant - reformuler soi-même ce qui a été dit par le sujet - demander un complément de la part du sujet La manière dont on communique influence le déroulement de l entretien, il est donc nécessaire de ne pas confondre communication et langage, car on peut très bien parler sans pour autant communiquer Autres façons de communiquer : - Gestes / Mimiques - Intonations de voix (Mmmh )

16 Exemple d entretien le contexte (1) Contexte : une étude sur les décisions d arrêt de traitement. Interviewé : le patient Patient : «je ne sais pas. C est le médecin qui décide. J ai essayé d en parler avec lui mais [silence] c est un médecin [sourire] [silence long]»

17 Exemple d entretien la relance (2) - Oui ce n est pas facile de parler avec les médecins. - Et quand vous en parlez avec lui, qu est-ce qu il vous dit? - Et vous vous en pensez quoi? - Vous avez essayé d en parler avec lui.

18 Etre vigilent à la nature de la relation La relation de confiance :. Le sujet doit être à l aise, savoir que l entretien est un moment privilégié, pour qu il puisse exprimer sa souffrance, ses problèmes et ses différences Le respect de la personne : on n est pas là pour juger, on doit respecter le contenu du discours, ce qui peut par ailleurs aider à créer un climat de confiance. L empathie : Il faut essayer de comprendre l attitude, les comportements ou les émotions de la personne. Cette capacité est largement sollicitée dans l entretien clinique puisqu il faut comprendre ce qui est dit et le sens que cela a pour le sujet La projection : consiste à attribuer à l autre des sentiments, émotions, attitudes que l on refuse en soi-même

19 Aspects psychologiques de l entretien Du côté de l interviewé 1) Des facteurs positifs encouragent la bonne démarche de l entretien : - Le volontariat - Le désir d influencer - Le besoin de parler 2) Des mécanismes de défense possibles : - La fuite - La rationalisation - La projection - L identification - Le refoulement - L oubli - Les formations réactionnelles - Le retournement de l agressivité sur soi Du côté de l interviewer Une attitude adéquat suppose : - La qualité de l accueil - être centré sur ce qui est vécu par le sujet - S intéresser à la personne - Respecter le sujet et lui manifester sa considération - faciliter la communication

20 Retranscription de l entretien (1) l analyse rigoureuse des entretiens n est possible que si le contenu de leur enregistrement fait l objet d une transcription écrite. On passe d un contenu verbal recueilli oralement à un support écrit. => ne va pas de soi. => opération complexe, comparable à celle d un traducteur plutôt qu à celle d un copiste. Elle relève de la responsabilité de l évaluateur. Comme tout travail de traduction, la transcription des entretiens peut «coller» plus ou moins au discours original, depuis la transcription intégrale jusqu à divers degrés de la transcription élaborée.

21 Retranscription de l entretien (2) La transcription intégrale : Elle reprend la totalité des informations verbales, para-verbales et non verbales émanant de l interviewé et de l interviewer - Le discours verbal : la totalité des énoncés sont repris mot à mot dans l ordre de leur énonciation. Sont respectées les répétitions, les incorrections et toutes les marques souvent relachées du langage oral. - Les informations paraverbales et non-verbales : Les traits non linguistiques d accompagnement du dire figurent dans la transcription intégrale. Ces gestes et mimiques divers participent à l expression subjective de sentiments, opinions, jugements que la personne garde, consciemment ou inconsciemment.

22 Analyse qualitative du discours (1) En sciences Humaines et Sociales, la méthode des entretiens est le plus souvent associée à l analyse dites de «contenu». Les principes de l analyse de contenu : - l analyse de contenu est une activité courante, voire vitale pour le sujet dans son environnement. => Etre en relation avec son environnement, c est y chercher des interprétations (donner du sens) - Face à ce corpus, le chercheur va tenter d identifier ce qui relève effectivement de ce qu il étudie. Pour cela, il doit procéder à une analyse de contenu. - Technique de recherche qui a pour objet une description objective, systématique du contenu manifeste de la communication. - Il existe plusieurs méthodes d analyse permettant l observation des fréquences, des relations entre différents éléments, d effectuer des comparaisons entre plusieurs corpus ou entre plusieurs méthodes.

23 Analyse qualitative du discours : décrire le corpus (2) Analyse descriptive - Quels sont les thèmes dominants? - Comment s associent-t-ils? - A quel moment apparaissent-t-ils? - Comment le sujet s exprime? Interprétation / contenu latent - Quels sont les liens entre la représentation et l émotion? - Comment les mécanismes de défense interfèrent avec le discours? - Quelles sont les stratégies argumentatives du sujet?

24 Analyse qualitative du discours : interpréter le contenu (3) Comment les thèmes abordés par les interviewés éclairent la question d étude? Part de subjectivité Analyse dans le cadre des théories existantes. Travail disciplinaire ou interdisciplinaire

25 Analyse qualitative du discours : le regard du sociologue L analyse de contenu recherche les points de tension, d interrelation, de perception du vécu social Mise en perspective avec les théories publiés

26 L analyse de contenu du discours en Psychologie (1) Le terme «contenu» désigne l information transmise à travers le discours 2 types de contenu : - le contenu manifeste (opinions, croyances on s intéresse aux thèmes les plus souvent abordés, mots clés ) - le contenu latent (les non-dits, l absence de certain thèmes, silences ) Ces notions de contenu sont empruntées à la psychologie freudienne

27 L analyse de contenu du discours en Psychologie (2) Pour Mucchielli, 1991, analyser le contenu d un document, c est «rechercher les informations qui s y trouvent, dégager le sens ou les sens de ce qui y est présenté, formuler, classer tout ce que contient ce document ou cette communication» L objectif de l analyse de contenu est donc d être attentif et de se pencher sur : les préférences thématiques, la position idéologique, l attitude, les représentations C est lorsque l'individu aborde son histoire, ses origines, ses filiations et ses alliances, les évènements marquants de sa vie, ses préoccupations idéologiques, ses croyances que sa vision du monde ainsi que ses représentations apparaissent petit à petit Toutes ces informations, qui constituent "l'être au monde" du sujet, vont être notre matériel d étude

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Les 2 grands paradigmes

Les 2 grands paradigmes Communication définitions http://www.cnrtl.fr/etymologie/communication Ethymologie: empr. au lat. class. communicatio «mise en commun, échange de propos, action de faire part» Les 2 grands paradigmes 1.

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC Le métier de Conseiller Client Décembre 2012 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : Animé: Abdelhakim Sbai Directeur de Production Bienvenue! Réalisé: Lamya

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise.

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Introduction Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Recruter présente un enjeu stratégique et sociétal pour l entreprise en termes de 2 : 1. Productivité : le choix

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Les savoirs écologiques paysans : connaissance, recueil et valorisation Du 22 au 26 mars 2010 Maya Leclercq Doctorante en ethnologie MNHN

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

BEP Vente action marchande

BEP Vente action marchande Académie de CRÉTEL BEP Vente action marchande GUDE D ÉVALUATON DE TUATON EN ÉTABLEMENT DE FORMATON EN ENTREPRE EP1 - Contrôle en cours de formation 15/12/1999 BEP Vente action marchande (Fichier GUDE.DOC)

Plus en détail

LES SITUATIONS DE COMMUNICATION MANAGERIALE (grilles)

LES SITUATIONS DE COMMUNICATION MANAGERIALE (grilles) Céline Mansencal Jacqueline Brassart LES SITUATIONS DE COMMUNICATION MANAGERIALE (grilles) L entretien de recrutement L intégration L entretien d évaluation ou d appréciation La réunion L animation d équipe

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE LA VENTE

LES TECHNIQUES DE LA VENTE René Moulinier Diplômé de l Institut d Études Politiques de Paris Diplômé de l ESCAE de Marseille Directeur de Moulinier et Associés LES TECHNIQUES DE LA VENTE Prix 2000 des Dirigeants Commerciaux de France

Plus en détail

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi?

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? Communiquer, c est parler v En Grèce antique, Rome, la communication était synonyme d éloquence Ø Le talent de communicateur était assimilé à l art de bien

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.)

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.) LES COURS PROGRESSIFS À raison de 2 heures par semaine, les lundis, mardis, jeudis ou vendredis, vous avez la possibilité de suivre 2 niveaux (60 heures) dans l année. COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Face à la crise (volet 3)

Face à la crise (volet 3) Face à la crise (volet 3) Face à la crise (volet 3) quelle prospection commerciale? quelle prospection commerciale? Animé par Anne-Marie GILLET Consultant Formateur en développement commercial Union Régionale

Plus en détail

ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE

ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE Identification du stagiaire ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE Nom et prénom du stagiaire Nom du guide de stage Dates de stage Identification du milieu de travail Nom de l

Plus en détail

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014 MATINEE RH CCI 18 30 octobre 2014 2 Qu est-ce que c est? Pourquoi le faire? 3 Qu est-ce c est? C est un outil de management et de gestion des ressources humaines C est un moment de dialogue privilégié

Plus en détail

Coach Praticien en Relation d Aide

Coach Praticien en Relation d Aide Coach Praticien en Relation d Aide LE CORPS, LE COEUR ET L ESPRIT Institut Européen de Coaching et Human Health Center www.human-health-center.ch Tél +41 24 471 87 80 MODULE 1 3 jours 1 Relation d aide,

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail

PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail MANAGEMENT - CONSEIL - COACHING - THERAPIE Une expertise unique en Psychologie et Communication PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail Corinne Allouche Dirigeante

Plus en détail

MANAGEMENT 360. Durée de la formation : 21 heures

MANAGEMENT 360. Durée de la formation : 21 heures MANAGEMENT 360 Nous proposons une approche dynamique initiant une logique de compétence fondée sur l identification de ses propres ressources internes et ses points de résistance : Apport sur l intelligence

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

Résolution de conflits, coaching et formation

Résolution de conflits, coaching et formation Résolution de conflits, coaching et formation Fabienne Alfandari 16 chemin des Clochettes 1206 Genève fabienne@image-imagination.com www. image-imagination.com tél. 079 540 65 44 Un besoin dans les entreprises

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

MC1: Communication et accueil à la clientèle

MC1: Communication et accueil à la clientèle 30 METIERS DE L ACCUEIL ET DU MARKETING MC1: Communication et accueil à la clientèle - Donner une image positive de son entreprise et développer ses capacités à informer et à communiquer avec un public

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Agnès FLORIN Université de Nantes, Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN EA2661) DDEC 56, 3 octobre 2012 Introduction Le langage ne commence

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE Construire une formation pédagogique c est : Considérer L origine. Le public ciblé La forme Les objectifs Le rôle du formateur L andragogie Choisir

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2012 Formations professionnelles à destination des étudiants Ecoles Supérieures 1 SOMMAIRE La mission et la mission d'image Attitude Page 3 Les valeurs qui nous animent Page 4 Image

Plus en détail

Les théories de la communication

Les théories de la communication Les théories de la communication FICHE 3 Les premiers modèles sont issus de la technique (téléphonie). Puis, la linguistique introduit l acteur et le contexte dans son champ d étude. En psychosociologie,

Plus en détail

L alliance thérapeutique

L alliance thérapeutique L alliance thérapeutique UE 4.2 S3 Le 5 septembre 2012 FC Un peu d histoire (1) Terme employé par FREUD dès 1913: Alliance forte entre patient et thérapeute indispensable dans le cadre d une psychothérapie

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi?

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Les métiers du FLE Accueil et scolarisation des primo-arrivants. Université de Mons, 12 décembre 2013 Marina Gioiella marina.gioiella@umons.ac.be

Plus en détail

La vente ophtalmique

La vente ophtalmique Marketing : la vente ophtalmique 1 La vente ophtalmique La vente représente la finalité pour commerçant. Pour la réussir il faut la préparer. I. LES CONAISSANCE PRÉALABLES A. Connaitre les produits La

Plus en détail

LE PASSEPORT COMMUNICATION

LE PASSEPORT COMMUNICATION LE PASSEPORT COMMUNICATION Un parcours de formation modulable avec une cohérence pédagogique grâce aux Fondamentaux 1 Document conçu par : FORMATIC CENTRE Virginie LEBERT (AGINIUS CENTRE) Ligne directe

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

2016 formations. la com des. dirigeants. Affirmer son leadership Leadership au féminin Média-Training du Dirigeant

2016 formations. la com des. dirigeants. Affirmer son leadership Leadership au féminin Média-Training du Dirigeant 2016 formations dirigeants la com des dirigeants Affirmer son leadership Leadership au féminin Média-Training du Dirigeant Média-Training du Dirigeant en anglais Perfectionner ses prises de parole en anglais

Plus en détail

1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE 2EME ETAPE : LA PRISE DE CONTACT 3EME ETAPE : LA DECOUVERTE DES BESOINS

1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE 2EME ETAPE : LA PRISE DE CONTACT 3EME ETAPE : LA DECOUVERTE DES BESOINS Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 28 : L entretien d achat-vente Plan du Chapitre 28 : L entretien d achat-vente 1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE VENTE 2EME ETAPE

Plus en détail

9 e. IVT - International Visual Theatre 7 cité Chaptal 75 009 Paris 01 53 16 18 18 l 01 53 16 18 19 www.ivt.fr l contact@ivt.fr

9 e. IVT - International Visual Theatre 7 cité Chaptal 75 009 Paris 01 53 16 18 18 l 01 53 16 18 19 www.ivt.fr l contact@ivt.fr 9 e IVT - International Visual Theatre 7 cité Chaptal 75 009 Paris 01 53 16 18 18 l 01 53 16 18 19 www.ivt.fr l contact@ivt.fr métro vélib parkings place de Clichy 7 rue Mansart 9 e bus 30-54 Pigalle 68-74

Plus en détail

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence «Vivre c est vendre. Parce que vendre c est vivre intensément. Nous sommes tous des vendeurs, car nous passons notre temps à vendre quelque chose : à nous-mêmes d abord, à nos proches, à nos clients. Vendre

Plus en détail

Conseiller en Bilans de Compétences : un métier exigeant.

Conseiller en Bilans de Compétences : un métier exigeant. Conseiller en Bilans de Compétences : un métier exigeant. Par Myriam Bousselet Directrice de CBC, formatrice et coach mai 2008 Les conseillers bilans sont pour partie des psychologues, mais les centres

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

GUIDE DE FORMATION 2015 FORMATION INTRA OU INTER ENTREPRISE INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE

GUIDE DE FORMATION 2015 FORMATION INTRA OU INTER ENTREPRISE INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE GUIDE DE FORMATION 2015 FORMATION INTRA OU INTER ENTREPRISE INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE EFFICACITE COMMERCIALE MANAGEMENT & LEADERSHIP CAP VERS LA FORMATION PERSONNALISÉE VB FORMATION - Organisme de formation

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue Intitulé de la formation Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue FICHE SIGNALETIQUE Présentiel /à distance Sur site 6 modules de 3h Théorie & Pratique Finalité

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

ATELIER METIERS : LYCEE JOSEPH GAILLARD MARTINIQUE

ATELIER METIERS : LYCEE JOSEPH GAILLARD MARTINIQUE ATELIER METIERS : LYCEE JOSEPH GAILLARD MARTINIQUE PLANNING DE TRAVAIL POUR LE 1 ER TRIMESTRE THEME 1 : SITUATIONS DE COMMUNICATIONS DE DIFFERENCES CULTURELLES (en lien avec la recherche de stages dans

Plus en détail

Méthodologie de recherche en sciences sociales Séminaire UBO Automne 2009

Méthodologie de recherche en sciences sociales Séminaire UBO Automne 2009 Méthodologie de recherche en sciences sociales Séminaire UBO Automne 2009 Table des matières Table des matières...2 1. La notion de méthode qualitative... 3 1.1 Le concept de méthodes qualitatives est

Plus en détail

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables Le Centre de Langues et de Traduction de l Université Libanaise vous invite à prendre part au colloque international : «L impact de l interculturel sur la négociation» qui se tiendra dans les locaux du

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 Grégory GUILLAN Formateur I.F.S.I. Charles Foix Octobre 2011 1 Raisonnement et démarche clinique L infirmier(ère) comprend le problème de santé d un patient et

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

L Ecoute Centrée sur la Personne selon l approche de Carl R. Rogers DANS LA RELATION D AIDE

L Ecoute Centrée sur la Personne selon l approche de Carl R. Rogers DANS LA RELATION D AIDE efmap Ecole Française des Méthodes d Action et de Psychodrame humanistes Soizick Roulinat Responsable du programme de formation L Ecoute Centrée sur la Personne selon l approche de Carl R. Rogers DANS

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours

Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours Sandrine VANNESTE (vanneste@univ-tours.fr) Maître de Conférences en Psychologie, Responsable pédagogique de la 1 ère année de Licence

Plus en détail

Eléments de cadrage pour la lettre de mission destinée aux membres du groupe de travail

Eléments de cadrage pour la lettre de mission destinée aux membres du groupe de travail Eléments de cadrage pour la lettre de mission destinée aux membres du groupe de travail Recommandation concernant «la bientraitance : définition et repères pour la mise en œuvre» L Anesm a pour mission

Plus en détail

La greffe d organes. - Sensibiliser à l urgence du don d organes. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La greffe d organes. - Sensibiliser à l urgence du don d organes. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La greffe d organes La greffe d'organes n'est pas encore pratiquée dans toutes les régions du monde. Au-delà des obstacles culturels et matériels, cette fiche pédagogique propose de mieux comprendre l'importance

Plus en détail

Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique

Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique Caroline Bogliotti caroline.bogliotti@u-paris10.fr Anne Lacheret anne@lacheret.com ; www.lacheret.com Maria Kihlstedt maria.kihlstedt@u-paris10.fr Objectifs du

Plus en détail

ANGLAIS : EPREUVES ECRITES DU BACCALAUREAT

ANGLAIS : EPREUVES ECRITES DU BACCALAUREAT ANGLAIS : EPREUVES ECRITES DU BACCALAUREAT Série LV Cœff. Durée Support Capacités testées Répartition des points L (LV1) 4 3h 1 ou plusieurs textes Bloc «compréhension écrite expression écrite» lié ou

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

Vente - Action commerciale

Vente - Action commerciale Relation client Management Vente - Action commerciale Développement personnel PROGRAMMES Vente - Action commerciale Trouver des clients en prospection directe et par téléphone Être efficace en prise de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1

EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1 EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1 A. Définition du coaching B. Origines du coaching C. Qu est-ce qu un coach? D. Les savoirs du coach E. Les fondamentaux du coaching

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Formation «Agent d accueil et conseiller en séjour dans un site culturel ou touristique» Paris, 21 & 22 avril 2015

Formation «Agent d accueil et conseiller en séjour dans un site culturel ou touristique» Paris, 21 & 22 avril 2015 Formation «Agent d accueil et conseiller en séjour dans un site culturel ou touristique» Paris, 21 & 22 avril 2015 Présentation générale de la formation L accueil est le métier de base des offices de tourisme

Plus en détail

Préparer ses entretiens de prospection et de vente

Préparer ses entretiens de prospection et de vente Préparer ses entretiens de prospection et de vente Les entretiens de prospection et de vente sont les moments clés du commercial. Cependant la préparation de ces moments est essentielle : se connaître,

Plus en détail

CFTTA Centre de formations et de thérapies transgénérationnelles d Aquitaine

CFTTA Centre de formations et de thérapies transgénérationnelles d Aquitaine PROGRAMME DE LA FORMATION PSYCHOGENEALOGIE ET ANALYSE TRANSGENERATIONNELLE PARIS 2013-2014 L impact des situations souffrantes du passé familial se fait douloureusement sentir chez les descendants créant

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

PENSER LES MEDIAS (A. CALMES) L

PENSER LES MEDIAS (A. CALMES) L LE BADEZET Eva Master 1. Information/Communication PENSER LES MEDIAS (A. CALMES) L école de Palo Alto Année universitaire 2009 / 2010 Semestre 1 2 L école de Palo Alto, petite ville de Californie située

Plus en détail

Gestion du stress professionnel Gestion des émotions

Gestion du stress professionnel Gestion des émotions Gestion du stress professionnel Compétence 6: Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins UE 4.2.S 5 C. DRAI, RE NOTO 1 Rappel des objectifs : Adapter ses modes de relation et de communication

Plus en détail

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS LA PROSPECTION TELEPHONIQUE S approprier les nouvelles s et outils pour rendre sa prospection téléphonique plus efficace Renforcer sa compétence de prise de rendez-vous par téléphone Etre capable de maintenir

Plus en détail

N 31 : APPROCHES EN COMMUNICATION POUR LE BON DEROULEMENT D UNE CONSULTATION

N 31 : APPROCHES EN COMMUNICATION POUR LE BON DEROULEMENT D UNE CONSULTATION N 31 : APPROCHES EN COMMUNICATION POUR LE BON DEROULEMENT D UNE CONSULTATION par N. Junod, J. Sommer INTRODUCTION... 2 DEBUTER L ENTRETIEN... 3 RECUEILLIR L INFORMATION... 4 1 Quelles informations recueillir?

Plus en détail

efmap ECOLE FRANCAISE DE METHODES D ACTION ET DE PSYCHODRAME HUMANISTES

efmap ECOLE FRANCAISE DE METHODES D ACTION ET DE PSYCHODRAME HUMANISTES efmap L Ecoute Centrée sur la Personne (A.C.P.) selon l approche de Carl R. Rogers dans la Relation d Aide adaptée aux besoins des professionnel(le)s Soizick Roulinat, Responsable du programme DOSSIER

Plus en détail

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite:

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite: CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure Ensuite: Majeures Développement : J11 (-1,-2, -3 pour options) et J12 pour profession Sociale : J21 (-1,-2, -3

Plus en détail

Se réaliser dans les relations entre associés Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne

Se réaliser dans les relations entre associés Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne Se réaliser dans les relations entre associés Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne. - 2009 1 Rappel des points de vigilance pour de

Plus en détail