Délégation Territoriale Ile de France Accord local portant sur le Plan de Déplacements d Entreprise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Délégation Territoriale Ile de France Accord local portant sur le Plan de Déplacements d Entreprise"

Transcription

1 Délégation Territoriale Ile de France Accord local portant sur le Plan de Déplacements d Entreprise Entre les soussignés : Accord conclu entre la Délégation Territoriale Ile de France, 10, rue Jobbé Duval PARIS, représentée par Mme Christine PETIT en sa qualité de Déléguée Territoriale Ile de France, d une part Et les Organisations Syndicales représentées respectivement par : - pour la CFDT - pour la CFE-CGC - pour la CGT - pour FO - pour SUD D autre part, Projet d accord sur la mise en oeuvre d un PDE en Ile de France_V3.3 Page 1

2 Préambule L accord portant sur la mise en œuvre d un «Plan de Déplacements Entreprise» (PDE) en Ile de France traduit la volonté commune de l entreprise et des Organisations Syndicales signataires de promouvoir les alternatives à l utilisation des véhicules individuels à moteur thermique. Il porte sur les mesures destinées à privilégier les modes de transports collectifs et alternatifs pour les déplacements domicile - lieu de travail et pour les déplacements professionnels chaque fois que cela est possible dans une finalité de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il constitue un cadre de référence et prévoit à la fois : - des mesures immédiatement applicables pour les salariés concernés par le présent accord, - des engagements d actions qui seront mis en œuvre dans une logique d amélioration continue à partir des diagnostics réalisés localement, Cette démarche s inscrit dans le cadre de la politique de responsabilité sociale d entreprise et de développement durable d Orange. Il est à ce titre rappelé l existence de l accord sur le télétravail du 17/05/2013 qui permet également de limiter les impacts environnementaux. L article 12 du premier accord «Vie Privée / Vie Professionnelle» du 5 Mars 2010 relatif aux transports ouvre la possibilité de conduire des négociations sur les PDE au niveau territorial. L entreprise et les Organisations Syndicales partagent également une conviction commune sur la nécessité de privilégier les modes de transports collectifs ou alternatifs pour les déplacements professionnels, chaque fois que cela est possible, et d utiliser les moyens de communication permettant une alternative aux déplacements physiques pour les réunions. 1. Objet de l accord Cet accord résulte de la négociation avec l ensemble des Organisations Syndicales représentatives. Il propose des mesures complémentaires au texte réglementaire de décembre 2008 qui peuvent contribuer au choix de modes de transports alternatifs à la voiture individuelle, pour les trajets habituels domicile - lieu de travail et les déplacements professionnels. Il précise les principes d action et de prise en charge ainsi que les modalités pratiques. Les mesures décrites dans le présent accord concernent l utilisation des transports en commun (chapitre 3), l utilisation des «2, 3 ou 4 roues propres» (chapitre 4) et le recours au covoiturage (chapitre 5). 2

3 Elles ont pour objectif d encourager et de faciliter le recours à ces modes de transport et d en développer l utilisation. 2. Champ d application de l accord et bénéficiaires Les mesures décrites dans le présent accord concernent l ensemble des salariés d Orange travaillant sur le périmètre géographique de la Délégation Territoriale Ile de France et dépendant de l Unité Economique et Sociale d Orange, quel que soit leur statut, justifiant d une ancienneté d au moins 3 mois consécutifs : fonctionnaires, salariés sous contrat à durée indéterminée et déterminée, apprentis, salariés sous contrat de professionnalisation. Pour bénéficier des prestations «équipement» et «entretien» des 2 ou 3 roues propres, la condition d ancienneté est fixée à 6 mois 3. Encourager l utilisation des transports en commun S entendent par transports en commun le bus, le car, le train, le tramway, le RER, le métro. 3.1 Relations avec les Autorités Organisatrices des Transports et les sociétés de transport La politique tarifaire relève de chaque société de transport en commun. Toutefois, l entreprise s engage à développer un dialogue avec les autorités organisatrices de transport (AOT) et les sociétés de transport pour instituer des partenariats locaux destinés à adapter et améliorer l offre et l utilisation des transports collectifs. Ce dialogue devra notamment permettre de rechercher avec les AOT et les sociétés de transport des solutions pour : - informer les salariés des meilleures conditions tarifaires mises en place par les sociétés de transport, - faire prendre en compte les trajets quotidiens des salariés dans l analyse des flux et les besoins de déplacements, - obtenir l amélioration des dessertes de sites (horaires, fréquences, circuits) dans l évolution des plans de déplacement urbains. 3.2 Information sur l offre des AOT et des sociétés de transport L entreprise s engage à développer l information pour les salariés sur les offres de déplacements des sociétés de transport des principales villes du périmètre (par exemple : affichage dans les sites des plans et horaires de lignes de transports en commun desservant les sites). Par ailleurs l entreprise proposera aux salariés dotés d un smart phone un outil d aide à la décision de déplacement multimodal actuellement en test. 3

4 3.3 Parcs Relais Les Parcs Relais sont des parcs de stationnement pour automobiles aménagés en périphérie à proximité immédiate d une gare dont la vocation est de faciliter l accès des voyageurs au réseau ferré. Ils contribuent ainsi à faciliter le stationnement des voyageurs venant à la gare en voiture parce qu ils n ont pas d alternative satisfaisante pour rejoindre le réseau ferré. L entreprise s engage à faire connaître l emplacement des Parcs Relais mis à disposition des usagers des transports en commun sur les villes principales en Ile de France. Les salariés utilisateurs de Parcs Relais au titre du trajet domicile lieu de travail pourront bénéficier du remboursement à 50% de l abonnement à ce service en complément du remboursement de l abonnement aux transports en commun, sur présentation d une facture au nom du salarié portant la mention «Parc Relais» dans la limite de 20 par mois. La liste des Parcs Relais ouvrant droit au remboursement est présente sur le site du STIF (Syndicat des Transports Ile de France). 3.4 Difficulté exceptionnelle d utilisation des transports en commun Lorsqu à la demande expresse de l employeur un salarié abonné aux transports en commun dépasse de manière exceptionnelle son heure de fin de service et ne peut de ce fait rejoindre son domicile dans des délais proches de ses délais habituels en raison de l absence de transports en commun, les frais de trajet de retour seront pris en charge par l employeur après accord préalable de son manager et sur présentation d un justificatif. 3.5 Promotion des dispositions du décret de 2008 L entreprise s engage à promouvoir auprès des salariés les dispositions du décret n 1501 de Conditions de cumul Sauf exception (indisponibilité temporaire des transports en commun), le remboursement des abonnements transport n est pas compatible avec l octroi permanent d une place de parking Orange existante. 4. Encourager l utilisation des «2, 3 ou 4 roues propres» S entendent par «2 ou 3 roues propres», les vélos et trottinettes traditionnels,les vélos et trottinettes à assistance électrique, les gyropodes, les cyclomoteurs, motocyclettes et scooters électriques. S entendent par «4 roues propres» les véhicules 100% électriques. 4

5 4.1 Aménagement des sites et des locaux Afin d encourager l utilisation de «2 ou 3 roues propres», l entreprise s engage à examiner dans les sites principaux selon les possibilités : - la création ou la rénovation d abris à vélos adaptés, sécurisés et éclairés pour le garage des 2 roues propres selon les demandes formulées, - l installation de bornes de rechargement de batterie avec dispositif de paiement à l usage, - l installation de casiers à proximité des espaces de travail, en fonction des demandes, - l implantation ou la rénovation si nécessaire d équipements spécifiques (vestiaires et /ou douches). Sont qualifiés de sites principaux, les sites d Orange du périmètre géographique de la Délégation Territoriale Ile de France comptant plus de 100 salariés du Groupe, toutes unités confondues. Si nécessaire, les emplacements spécifiques, éventuellement créés se feront sur les places de parking libérées. 4.2 Information et sensibilisation Des actions d information et de sensibilisation sur l utilisation des «2 ou 3 roues propres» pourront être organisées avec pour objectif de : - sensibiliser à la sécurité et à l entretien des «2 ou 3 roues propres», - permettre aux utilisateurs de s informer, échanger, partager leurs bonnes pratiques, sensibiliser et inciter d autres collègues à utiliser ces modes de transport, - communiquer sur les offres de service public de location de vélo quand elles existent, 4.3 Participation à l équipement en «2 ou 3 roues propres» Une participation financière à l acquisition de «2 ou 3 roues propres» est instaurée par l entreprise pour les salariés qui utiliseront ce mode de transport pour les trajets domicile lieu de travail. Acquisition de matériel 2 ou 3 roues propres Energie Vélo et trottinette humaine traditionnel, Montant 50% du prix d achat avec un maximum de 150 Energie humaine avec assistance électrique Vélo et trottinette à assistance électrique, roue additionnelle électrique 30% du prix d achat avec un maximum de 250 Electrique pur Cyclomoteur, motocyclette scooter électrique et 30% du prix d achat avec un maximum de 350 5

6 Cette participation sera versée sur présentation d un engagement sur l honneur à utiliser ce mode de locomotion pour les trajets domicile - lieu de travail accompagné d une facture au nom du salarié postérieure à la date d entrée en vigueur du présent accord. Par ailleurs, une seule participation «acquisition» sera acceptée par salarié sur les 3 ans de la durée de l accord. En cas de vol ayant fait l objet d une déclaration officielle, la commission de suivi étudiera au cas par cas, la possibilité d une nouvelle participation de l entreprise sur la durée de l accord PDE en cours. 4.4 Participation à l entretien des «2 ou 3 roues propres» Une participation financière annuelle à l entretien de «2 ou 3 roues propres» est instaurée par l entreprise pour les salariés qui utiliseront ce mode de transport pour les trajets domicile - lieu de travail. Entretien 2, 3 roues propres montant Vélo traditionnel 50 Vélo et trottinette à assistance électrique 60 Cyclomoteur, motocyclette et scooter électrique 150 Cette participation sera versée sur présentation d un engagement sur l honneur sur l utilisation de ce mode de transport pour les trajets domicile - lieu de travail et d une facture au nom du salarié. 4.5 Kit de sécurité «2 ou 3 roues propres» Pour les salariés utilisateurs d un «2 ou 3 roues propres», l entreprise s engage à fournir en dotation directe ou sous forme d un remboursement sur facture dans la limite de 20 euros, un kit de sécurité. Le remboursement sera effectué sur présentation d une facture au nom du salarié postérieure à la date d entrée en vigueur du présent accord. La dotation ou le remboursement sur facture du kit sécurité est limité à un par salarié sur les 3 ans de la durée de l accord. 4.6 Utilisation des services de location de vélos (type VELIB) Les salariés utilisateurs d un service de location de vélo (type VELIB) pourront bénéficier du remboursement à 50% de l abonnement au service dès lors qu ils utilisent ce service pour tout ou partie de leur trajet domicile-travail. 4.7 Utilisation de «4 roues propres» Une démarche sera entreprise auprès des prestataires type Autolib pour l obtention de tarifs préférentiels que les salariés pourront utiliser dans leur usage personnel. Cette facilité n intégrera pas la recharge sur borne Autolib des véhicules électriques personnels compatibles. 6

7 4.8 Conditions de cumul Les mesures «2 ou 3 roues propres» sont incompatibles avec le remisage à domicile permanent d un véhicule de l entreprise. Les mesures «acquisition et entretien 2 roues propres» sont incompatibles avec le remboursement d abonnement à des services de location de vélo (type VELIB). 5. Encourager le covoiturage 5.1 Information sur l offre existante L entreprise s engage à ouvrir un dialogue avec les prestataires proposant des services de covoiturage et à faire connaître ces offres. 5.2 Aménagement des horaires de travail pour les personnes pratiquant le covoiturage Les demandes d aménagement des horaires de travail seront examinées par le manager, au cas par cas, pour les salariés qui privilégient le covoiturage en fonction des nécessités de service et notamment des horaires clients. Le salarié devra faire une demande manuscrite auprès de son manager, accompagnée d une déclaration commune sur l honneur des «co-voituriers» (annexe). 5.3 Emplacements spécifiques L entreprise s engage à réserver des emplacements spécifiques pour les personnes pratiquant le covoiturage sur les principaux sites disposant d un parking suffisant. Sont qualifiés de sites principaux, les établissements d Orange comptant plus de 100 salariés du Groupe, toutes unités confondues. Le nombre d emplacements réservés pour le covoiturage sera fixé, pour chaque site, en cohérence avec le nombre d utilisateurs réguliers de ce type de transport. Si nécessaire, les emplacements spécifiques réservés et créés se feront sur les places de parking libérées. 5.4 Condition pour bénéficier des mesures et conditions de cumul Les salariés souhaitant bénéficier de ces mesures devront s assurer que leur police d assurance couvre le trajet domicile lieu de travail et le recours au covoiturage. Les mesures «covoiturage» ne sont pas compatibles avec les mesures «2 ou 3 roues propres». 6. Intermodalité La combinaison de plusieurs modes de transports collectifs et alternatifs successifs est souvent nécessaire, particulièrement en Ile de France, pour effectuer des trajets domicile-lieu de travail en substitution de la voiture individuelle. Pour cette raison le présent accord veille tout particulièrement à rendre compatible les mesures d incitation à l utilisation de ces modes de transports alternatifs et collectifs afin d en favoriser l utilisation. 7

8 Pour permettre une bonne appropriation par les salariés des mesures prévues par le présent accord et leur compatibilité entre elles un tableau récapitulatif est également joint en annexe. 7. Situation des travailleurs handicapés Une attention particulière sera apportée dans l application des mesures PDE au cas spécifique des salariés en situation de handicap. Ces situations seront localement étudiées et prise en compte. 8. Conditions générales pour bénéficier des mesures du présent accord Les personnes souhaitant bénéficier des mesures décrites dans le présent accord devront formaliser leur engagement en présentant une déclaration sur l honneur pour l utilisation des «2 ou 3 roues propres» et pour le covoiturage. Pour le covoiturage, elles mentionneront l identification du ou des véhicules les plus fréquemment utilisés et/ou le nom de l organisme de covoiturage à laquelle elles adhèrent. Concernant l utilisation des transports en commun, les modalités d application de la loi de décembre 2008 prévues s appliquent. Les signataires conviennent qu en cas d abus constatés, les mesures individuelles d accompagnement pourront être levées. La commission de suivi en sera informée. 9. Déplacements professionnels Dans le cadre de la politique santé sécurité d Orange et de la politique environnementale du Groupe, l entreprise est particulièrement vigilante quant à la diminution du risque routier et aux émissions de gaz à effet de serre lié aux déplacements. 9.1 Rappels des préconisations Les déplacements professionnels se font prioritairement par utilisation des transports en commun, par utilisation des moyens de l entreprise. L utilisation de moyens personnels reste l exception et sous réserve de la détention d une police d assurance compatible. 9.2 Visioconférences et solutions de téléréunions Compte tenu de l étendue du périmètre géographique de la Délégation Territoriale Ile de France, il est souhaitable et fortement préconisé, dans la mesure du possible, d utiliser les moyens de communication à disposition par l entreprise pour réduire les déplacements (Coopnet, Conférence téléphone, visioconférence, ) La bonne pratique consiste à privilégier les réunions téléphoniques par rapport aux déplacements sur site, notamment lorsque la durée de la réunion est inférieure au 8

9 temps de trajet. Si la présence physique est néanmoins nécessaire, il convient de regrouper les activités nécessaires à la présence sur site sur une même journée. Le covoiturage dans les véhicules de l entreprise est également à privilégier pour les déplacements professionnels. 9.3 Eco-conduite L entreprise s engage à promouvoir le programme de formation à l éco-conduite et à la sécurité routière. 9.4 Pools de véhicules L entreprise s engage à promouvoir l utilisation dans le cadre professionnel des véhicules électriques. A ce titre, l entreprise prévoit de permettre l utilisation de véhicules AUTOLIB dans le cadre des déplacements professionnels. Parallèlement, l entreprise prévoit d équiper progressivement son parc de véhicules de pools, en véhicules électriques ou hybrides. 10. Communication sur la démarche PDE Pour mener à bien la mise en œuvre du PDE, l entreprise et les Organisations Syndicales s engagent à apporter, dès la signature de l accord, une information générale la plus complète possible de façon à faciliter l engagement de chacun des salariés pour l utilisation des modes de transport cités dans l accord. Les informations sur le PDE seront insérées dans le livret d accueil des nouveaux arrivants de chaque unité. 11. Méthodologie d action L entreprise s engage à réaliser, en lien avec les acteurs locaux, les diagnostics des principaux sites d Ile de France afin de définir, dans un programme pluriannuel, les actions prioritaires à conduire dans le cadre des dispositifs prévus par le présent accord. Les résultats des diagnostics réalisés et les propositions de plans d actions associés seront présentés régulièrement en commission de suivi. 12. Suivi, durée et date d entrée en vigueur de l accord 12.1 Création d une commission de suivi Afin d assurer une continuité dans le dialogue social, les parties conviennent de créer une commission de suivi du présent accord qui se réunira au moins une fois par an. Elle sera composée de deux représentants désignés par chacune des Organisations Syndicales signataires et de représentants de la Direction. 9

10 Cette commission a pour mission de suivre la mise en œuvre du présent accord et notamment d établir un bilan annuel global de l application de l accord selon les axes suivants : 1 encourager l utilisation des transports en commun o bilan des actions décidées conjointement avec les AOT et les sociétés de transport, o bilan sur les actions de communication, o évolution du nombre d usagers des transports en commun par comptage des bénéficiaires des remboursements abonnement transport, 2 encourager l utilisation des «2 roues propres» o évolution des aménagements sur site pour les utilisateurs de «2 roues propres», o bilan sur les actions de communication et de sensibilisation, o bilan sur le nombre de bénéficiaires de la participation «acquisition 2 roues propres», o bilan sur le nombre de bénéficiaires de la participation «entretien 2 roues propres», 3 encourager le covoiturage o évolution du nombre d emplacements réservés au covoiturage o évolution du nombre de personnes pratiquant le covoiturage 4 développement de l éco-conduite avec organisation et suivi de formation o nb de salariés ayant suivi la formation éco-conduite et sécurité routière Elle examinera les questions remontées au responsable PDE et pourra proposer des actions de communication et/ou évènementielles pour l année suivante Elle pourra également se réunir à la demande de l entreprise ou de la majorité des Organisations Syndicales signataires pour examiner les éventuelles difficultés rencontrées pouvant provenir de l interprétation du présent accord dans l objectif d y apporter des solutions de conciliation date d entrée en vigueur et durée de l accord Le présent accord, entrera en vigueur le jour qui suit les formalités de dépôt auprès des services compétents (cf. articles L et D du nouveau Code du Travail). Il est conclu pour une période déterminée de 3 ans. L accord cessera de produire définitivement et irrévocablement ses effets à la date du xxxxxx révision de l accord Les parties signataires peuvent déposer une demande de révision de tout ou partie des dispositions du présent accord conformément à l article L du nouveau Code du Travail. Toute demande de révision devra être portée à la connaissance des autres signataires par lettre recommandée avec accusé de réception et être accompagnée d un projet sur le ou les articles concernés. Les négociations 10

11 commenceront le plus rapidement possible avec l ensemble des Organisations Syndicales représentatives dans le champ d application du présent accord. 13. dépôt de publicité Conformément à l article L et D du nouveau Code du Travail, le présent accord sera déposé en deux exemplaires (dont une version sur support papier signée des parties et une version sur support électronique à la DIRECCTE de Paris). En outre, un exemplaire sera établi pour chaque partie. Mention de cet accord sera faite sur les panneaux réservés à la Direction, pour sa communication avec le personnel. Fait en X exemplaires, le La Direction La Déléguée Territoriale Ile de France Les Organisations Syndicales Pour la CFDT Pour FO Pour la CFE-CGC Pour SUD Pour la CGT 11

Plan de Déplacements Entreprise (PDE) Ile de France. Synthèse de l accord

Plan de Déplacements Entreprise (PDE) Ile de France. Synthèse de l accord Plan de Déplacements Entreprise (PDE) Ile de France Synthèse de l accord pourquoi mettre en place un PDE sur le bassin d emploi d Ile de France? la mise en place d un Plan de Déplacements Entreprise en

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF SUR LA PARTICIPATION AUX FRAIS DE TRANSPORT DU PERSONNEL AU SEIN DE L EFS

ACCORD COLLECTIF SUR LA PARTICIPATION AUX FRAIS DE TRANSPORT DU PERSONNEL AU SEIN DE L EFS ACCORD COLLECTIF SUR LA PARTICIPATION AUX FRAIS DE TRANSPORT DU PERSONNEL AU SEIN DE L EFS Sommaire PREAMBULE... 3 Article 1 - Champ d application... 3 Article 2 - Participation aux frais de transport

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD D ENTREPRISE SUR LE TELETRAVAIL ACCORD D ENTREPRISE SUR LE TELETRAVAIL Préambule En tirant parti du développement des technologies de l information et de la communication, le recours au télétravail offre l opportunité de rénover les

Plus en détail

REVENDICATIONS sur le Plan d Accompagnement au Déménagement MUTOPIA

REVENDICATIONS sur le Plan d Accompagnement au Déménagement MUTOPIA REVENDICATIONS sur le Plan d Accompagnement au Déménagement MUTOPIA I. Allongement du trajet domicile / lieu de travail A. Principe de l indemnisation Indemnisation compensant l allongement du temps de

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE POPULAIRE ACCORD DU 28 SEPTEMBRE 2012 RELATIF AU FONCTIONNEMENT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

Délégation Territoriale Ile de France Accord local portant sur le Plan de Déplacements d Entreprise

Délégation Territoriale Ile de France Accord local portant sur le Plan de Déplacements d Entreprise Délégation Territoriale Ile de France Accord local portant sur le Plan de Déplacements d Entreprise Entre les soussignés : Accord conclu entre la Délégation Territoriale Ile de France, 10, rue Jobbé Duval

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. PERSONNEL DES SERVICES INTERENTREPRISES DE MÉDECINE DU TRAVAIL ACCORD

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8723. TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET D ENTRETIEN FORESTIERS (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne)

Plus en détail

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Logo de l Entreprise PROTOCOLE RELATIF AUX ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Page 1/8 SOMMAIRE Article 1. Objet du protocole 4 Article 2. Durée 4 Article 3. Engagements généraux 4 3.1. De NANTES

Plus en détail

Lors de sa séance du 13 juillet 2012, le conseil communautaire a décidé :

Lors de sa séance du 13 juillet 2012, le conseil communautaire a décidé : Rapport de présentation sur les caractéristiques essentielles de la délégation de service public de transports en commun (article L.1411-4 du Code général des collectivités territoriales) page 1/9 Introduction

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 08 OCTOBRE 2012 N 31 MISE A JOUR DES MESURES RELATIVES AU PLAN DE DEPLACEMENT D'ENTREPRISE

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 08 OCTOBRE 2012 N 31 MISE A JOUR DES MESURES RELATIVES AU PLAN DE DEPLACEMENT D'ENTREPRISE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ARRONDISSEMENT DE CHAMBERY VILLE DE CHAMBERY N 31 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE CHAMBERY OBJET : MISE A JOUR DES MESURES RELATIVES AU

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3333 Convention collective nationale IDCC : 2198. ENTREPRISES DE VENTE À DISTANCE

Plus en détail

Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008

Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, CGT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD

Plus en détail

PLAN D EVALUATION ET D ACTION DES RISQUES ROUTIERS

PLAN D EVALUATION ET D ACTION DES RISQUES ROUTIERS IMPLICATION - PARTICIPATION CONCERTATION IMPLICATION DU CHEF D ENTREPRISE Enquête de perception du risque auprès des salariés Intégration du risque trajet dans un engagement signé par la direction (affiché

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT

CHARTE DE PARTENARIAT Commission Paritaire Professionnelle Nationale du Travail Temporaire CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, DIRECTION DE LA SECURITÉ ET DE LA CIRCULATION ROUTIÈRES

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE DES AGENTS CONSULAIRES

ACCORD RELATIF A LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE DES AGENTS CONSULAIRES ACCORD RELATIF A LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE DES AGENTS CONSULAIRES PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu que

Plus en détail

Vu, le décret n 2006-1546 du 7 décembre 2006 modifié relatif à l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique,

Vu, le décret n 2006-1546 du 7 décembre 2006 modifié relatif à l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, N 6/2011/SG/DAFJ DECISION relative à la politique des déplacements du personnel, des intervenants extérieurs et des collaborateurs bénévoles à l École des Hautes Études en Santé Publique LE DIRECTEUR DE

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement Glossaire - Lexique Vocabulaire du déplacement AOT : une Autorité Organisatrice de Transports est une collectivité publique à laquelle la loi d'orientation pour les transports intérieurs no 82-1153 du

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA CAISSE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA CAISSE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA CAISSE AQUITAINE POITOU-CHARENTES Entre les soussignés : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, dont le siège social est situé à Bordeaux Cedex (33076), 61,

Plus en détail

LES FRAIS DE TRANSPORT

LES FRAIS DE TRANSPORT LES FRAIS DE TRANSPORT LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORTS PUBLICS 1. Quels sont les employeurs et salariés concernés par la prise en charge des frais de transports publics? 2. Quels sont les abonnements

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3330 Convention collective nationale IDCC : 2526. ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE L HABITAT SOCIAL ACCORD DU

Plus en détail

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Les Accords de Bercy sur la rénovation du dialogue social, signés le 2 juin 2008 par les ministres en charge de

Plus en détail

LE PDIE DU TECHNOPOLE SAVOIE-TECHNOLAC

LE PDIE DU TECHNOPOLE SAVOIE-TECHNOLAC LE PDIE DU TECHNOPOLE SAVOIE-TECHNOLAC A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Savoie Technolac est un Technopôle de Savoie certifié ISO 9001 et ISO 14001. 200 entreprises, 70 formations d enseignement

Plus en détail

ENTRE : RENAULT s.a.s. Représentée par M. Gérard LECLERCQ. Directeur Ressources Humaines Groupe ET : Les organisations syndicales ci-dessous :

ENTRE : RENAULT s.a.s. Représentée par M. Gérard LECLERCQ. Directeur Ressources Humaines Groupe ET : Les organisations syndicales ci-dessous : AVENANT A L ACCORD RELATIF AU TELETRAVAIL A DOMICILE DU 22 JANVIER 2007 ENTRE : RENAULT s.a.s. Représentée par M. Gérard LECLERCQ Directeur Ressources Humaines Groupe ET : Les organisations syndicales

Plus en détail

Cahier des charges. Prestations Agence de voyage

Cahier des charges. Prestations Agence de voyage Cahier des charges Prestations Agence de voyage 1 1. Préambule... 3 2. Contractants... 3 2.1. Pour l AUF... 3 2.2. Pour le candidat... 3 3. Objet du contrat... 3 4. Durée du contrat... 3 5. Définition

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF DE REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX AU CATP

ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF DE REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX AU CATP Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE MUTUEL de la TOURAINE et du POITOU ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF DE REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX AU CATP Entre les soussignés : La CAISSE REGIONALE

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE LA VILLE DE METZ ET L ASSOCIATION MOB D EMPLOI POUR L OPÉRATION METZ VELOCATION ANNÉE 2011

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE LA VILLE DE METZ ET L ASSOCIATION MOB D EMPLOI POUR L OPÉRATION METZ VELOCATION ANNÉE 2011 CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE LA VILLE DE METZ ET L ASSOCIATION MOB D EMPLOI POUR L OPÉRATION METZ VELOCATION ANNÉE 2011 Projet V5 (14/02/2011) Entre : La Ville de Metz, représentée par son

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel national INDUSTRIES DU BOIS POUR LA CONSTRUCTION ET LA FABRICATION

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale N de la mesure : 1.3.1 Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale Action 1.3 : Développer une mobilité durable au sein de la collectivité Pilote : Direction générale adjointe fonctionnement

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3269 Convention collective nationale IDCC : 759. POMPES FUNÈBRES AVENANT DU 25 SEPTEMBRE

Plus en détail

Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants

Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants 1/12 Préambule Le document de la Direction de l'afpa "Dialogue social et modernisation de la gestion

Plus en détail

Catalogue des aides du FIPHFP

Catalogue des aides du FIPHFP Catalogue des aides du FIPHFP 1 Sommaire Introduction... 3 Liste des aides concernées... 5 Fiche Postes de travail : Aménagements, Maintenances, Réparations, Renouvellement, Travaux d accessibilité aux

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE. Les actions. octobre 2007

PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE. Les actions. octobre 2007 PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE 1 Les actions octobre 2007 Rappel Diagnostic des Objectifs : objectifs et des et orientations pour les déplacements domicile-travail 1 : Encourager et

Plus en détail

DELIBERATION du COMITE SYNDICAL du SCoT ROVALTAIN Drôme-Ardèche

DELIBERATION du COMITE SYNDICAL du SCoT ROVALTAIN Drôme-Ardèche DEPARTEMENT de la DROME SYNDICAT MIXTE du SCoT ROVALTAIN-Drôme-Ardèche 1, avenue de la Gare Quartier de la Gare 26300 ALIXAN n 10-27 DELIBERATION du COMITE SYNDICAL du SCoT ROVALTAIN Drôme-Ardèche Le 22

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE D ENTREPRISE CARREFOUR Réactualisée août 2014

CONVENTION COLLECTIVE D ENTREPRISE CARREFOUR Réactualisée août 2014 180 181 182 Cet article est complété par les articles 6-1 et 6-3 de l accord NAO 2014 183 Cet ar est complété l article 6-2 l accord N 2014 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2372. DISTRIBUTION DIRECTE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2372. DISTRIBUTION DIRECTE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3316 Convention collective nationale IDCC : 2372. DISTRIBUTION DIRECTE AVENANT N 29 DU 31 JANVIER 2014 RELATIF

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES

DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES Ce document vise à aider les établissements à s'assurer de l'éligibilité de leurs dépenses déductibles. Si des éclairages complémentaires sont nécessaires,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3104 Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE (10 e édition. Septembre 2004)

Plus en détail

1 Champ d application

1 Champ d application 1 Champ d application 1.1. Personnels concernés Le protocole d accord du 23 juillet 2015 concerne l ensemble des salariés des organismes du Régime général de Sécurité sociale relevant des conventions collectives

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD

Plus en détail

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE..

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. Entre : Le SIOM, dont le siège est situé au Chemin départemental

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel GARANTIES COLLECTIVES ET OBLIGATOIRES POUR L ENSEMBLE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE (20 décembre

Plus en détail

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Direction générale des collectivités

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. entre Gaz réseau Distribution France et. Brest métropole océane, autorité concédante du réseau de distribution

CONVENTION DE PARTENARIAT. entre Gaz réseau Distribution France et. Brest métropole océane, autorité concédante du réseau de distribution CONVENTION DE PARTENARIAT entre Gaz réseau Distribution France et Brest métropole océane, autorité concédante du réseau de distribution pour favoriser l alimentation en gaz naturel des chaufferies et autres

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3301 Convention collective nationale IDCC : 2098. PRESTATAIRES DE SERVICES DANS LE DOMAINE DU SECTEUR TERTIAIRE

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

ACCORD DU 18 DÉCEMBRE 2009

ACCORD DU 18 DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel FORMATION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Services d agence de voyages

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Services d agence de voyages MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE PARIS (IAE de Paris) 21, rue Broca 75240 Paris cedex 05 Services d agence de voyages Date et heure limites

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

AVENANT DU 29 JUIN 2009 PRÉAMBULE

AVENANT DU 29 JUIN 2009 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3073 Convention collective nationale IDCC : 86. ENTREPRISES DE LA PUBLICITÉ ET ASSIMILÉES AVENANT DU

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT N interne : 736 Conseil du lundi 10 septembre 2001 à 18 h 00 N définitif : 2001-0250 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : La communauté urbaine de Lyon - direction de l'eau, dont le siège est

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3133 Convention collective nationale IDCC : 953. CHARCUTERIE DE DÉTAIL AVENANT

Plus en détail

ACCORD SUR LES CONDITIONS DE MATERNITE ET D ADOPTION AU SEIN DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LES CONDITIONS DE MATERNITE ET D ADOPTION AU SEIN DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LES CONDITIONS DE MATERNITE ET D ADOPTION AU SEIN DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ENTRE LES SOUSSIGNES : ET : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, dont le siège

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

Une démarche conjointe et complémentaire entre la Sécurité routière et la CNAMTS

Une démarche conjointe et complémentaire entre la Sécurité routière et la CNAMTS Point d information mensuel Le 8 Janvier 2004 Prévention du risque routier en entreprise : La branche des Accidents du travail et des Maladies professionnelles (AT-MP) et la Sécurité Routière signent des

Plus en détail

Article 3-1 : formation des salariés des entreprises de moins de 10 salariés

Article 3-1 : formation des salariés des entreprises de moins de 10 salariés 1 Accord entre les organisations syndicales d employeurs et de salariés représentatives au niveau national et interprofessionnel portant sur l affectation des ressources du Fonds paritaire de sécurisation

Plus en détail

TRANSPORTS SPECIALISES DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE ADAPTATION DU CAHIER DES CHARGES. DECISION n 790 3. prise dans sa séance du 13 Février 2004

TRANSPORTS SPECIALISES DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE ADAPTATION DU CAHIER DES CHARGES. DECISION n 790 3. prise dans sa séance du 13 Février 2004 SYNDICAT DES TRANSPORTS D'ILE DE FRANCE CONSEIL D'ADMINISTRATION TRANSPORTS SPECIALISES DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE ADAPTATION DU CAHIER DES CHARGES DECISION n 790 3 prise dans sa séance du 13 Février

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES PREAMBULE : Le présent accord a pour objectif de moderniser la politique de rémunération du personnel cadre, en mettant en valeur des principes

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. avec la Faculté Libre des Sciences Economiques et de Gestion de Lille, représentée par son responsable pédagogique signataire.

CONVENTION DE STAGE. avec la Faculté Libre des Sciences Economiques et de Gestion de Lille, représentée par son responsable pédagogique signataire. CONVENTION DE STAGE Article 1. Parties contractantes La présente convention règle les rapports de l Entreprise : Raison sociale : Tél : Adresse : Code postal : Ville : Représentée par : Nom : Prénom :

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

CRITERES PEDAGOGIQUES

CRITERES PEDAGOGIQUES CRITERES DE PRISE EN CHARGE DES ACTIONS DE FORMATION Vous trouverez ci-après les critères pédagogiques et financiers ainsi que des informations complémentaires actualisées qu il vous est nécessaire de

Plus en détail

DELIBERATION N CR 14-14

DELIBERATION N CR 14-14 1 DELIBERATION N DU 13 FEVRIER 2014 POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DES NOUVEAUX VEHICULES URBAINS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général de Collectivités Territoriales et

Plus en détail

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L EXPLOITATION DU RESEAU DE CHALEUR «CENTRE LOIRE» ET SON EXTENSION AVENANT N 1

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L EXPLOITATION DU RESEAU DE CHALEUR «CENTRE LOIRE» ET SON EXTENSION AVENANT N 1 CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L EXPLOITATION DU RESEAU DE CHALEUR «CENTRE LOIRE» ET SON EXTENSION AVENANT N 1 ENTRE LES SOUSSIGNES : La Communauté Urbaine NANTES METROPOLE, représentée

Plus en détail

Accord collectif GCE Technologies sur les déplacements professionnels.

Accord collectif GCE Technologies sur les déplacements professionnels. Accord collectif GCE Technologies sur les Page 1 / 10 Préambule : La durée du travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l'employeur et se conforme à ses directives

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

CONTRAT TYPE VRP - Maison étrangère

CONTRAT TYPE VRP - Maison étrangère CONTRAT TYPE VRP - Maison étrangère Entre les Etablissement... demeurant à... d une part, et M.... représentant salarié, demeurant à... d autre part, il a été convenu et arrêté ce qui suit : Article 1

Plus en détail

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2 DU 2012-2022 Orientation N 2 Organisation des trafics Le lan de Déplacements Urbains (DU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes de déplacement

Plus en détail

PROCEDURES PARTICULIERES

PROCEDURES PARTICULIERES ENVELOPPE MOBILITE DEPARTEMENTALE GEREE PAR UNI-EST Action «Aide à la mobilité, à la garde d enfant, au passage du Brevet de Sécurité Routière, à la prise en main de 2 roues et à la remise en confiance

Plus en détail

Cette délibération abroge les délibérations 2014-0385 du Conseil municipal du 8 décembre 2014 et 2015-0058 du Conseil municipal du 16 février 2015.

Cette délibération abroge les délibérations 2014-0385 du Conseil municipal du 8 décembre 2014 et 2015-0058 du Conseil municipal du 16 février 2015. 622 N : 33 Date réception Préfecture : Conseil du 29/06/2015 Identifiant : 2015-0222 Titre : 70 - Produits des services, du domaine et ventes diverses : tarifs dans les parcs de stationnement Hôtel de

Plus en détail

Adhésion - Marche à suivre

Adhésion - Marche à suivre Adhésion - Marche à suivre 1- Imprimer l'ensemble des pages de ce document 2- Compléter, dater et signer l'exemplaire Sociétaire de la demande d'adhésion 3- Compléter, dater et signer l'exemplaire Coopere

Plus en détail

1. LES SALARIES UTILISANT LES TRANSPORTS EN COMMUN

1. LES SALARIES UTILISANT LES TRANSPORTS EN COMMUN ZOOM SUR L AIDE AU TRANSPORT DOMICILE - TRAVAIL Sources : - art. 20 de LFSS 2009 du 17 décembre 2008 ; - Décret n 2008-1501 du 30 décembre 2008 relatif au remboursement des frais de transport des salariés

Plus en détail

Nom de l employeur : CONVENTION DE PLAN DE MOBILITE

Nom de l employeur : CONVENTION DE PLAN DE MOBILITE Nom de l employeur : CONVENTION DE PLAN DE MOBILITE Convention pour la mise en œuvre d un plan de mobilité employeur conclue entre L EMPLOYEUR Nom :... Adresse 1 :...... Et représentée par..., dûment habilité

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

Projet d Accord de mobilité (Mobilité en France métropolitaine)

Projet d Accord de mobilité (Mobilité en France métropolitaine) AREVA NP SAS Projet d Accord de mobilité (Mobilité en France métropolitaine) Entre La société AREVA NP SAS, ayant son siège social à la Tour AREVA - 92084 Paris-la Défense Cedex, SIREN 428764500 RCS Nanterre,

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

La représentativité syndicale

La représentativité syndicale La représentativité syndicale La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail refonde les bases du système des relations sociales dans les entreprises,

Plus en détail

CFDT représentée par CGT représentée par FO représentée par SNECA représenté par SUD CAM représenté par d'autre part,

CFDT représentée par CGT représentée par FO représentée par SNECA représenté par SUD CAM représenté par d'autre part, PROJET ACCORD SUR LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES DONT LE POSTE EST TRANSFERE SUR L AGGLOMERATION DE LA ROCHELLE DANS LA CADRE DE LA CREATION D UN SITE UNIQUE Après négociation entre : La Caisse

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : INTS1426978A Intitulé du texte : Arrêté modifiant l arrêté du 28 novembre 2003 fixant les tarifs maxima des frais de fourrière pour véhicules dans les

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3168 Convention collective nationale IDCC : 1147. PERSONNEL DES CABINETS MÉDICAUX AVENANT N 64 DU 1 ER JUILLET

Plus en détail

P a g e 1 P a g e 2 P a g e 3 - - - - P a g e 4 P a g e 5 P a g e 6 P a g e 7 P a g e 8 P a g e 9 P a g e 10 - - - P a g e 11 - P a g e 12 P a g e 13 P a g e 14 P a g e 15 P a g e 16 P a g e 17 P a g e

Plus en détail