Réorganisation du SIG de l'agence en s'appuyant sur une architecture ArcSDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réorganisation du SIG de l'agence en s'appuyant sur une architecture ArcSDE"

Transcription

1 Réorganisation du SIG de l'agence en s'appuyant sur une architecture ArcSDE

2 Présentation Cette communication tente appréhender l intérêt de migrer d une organisation SIG classique (mode fichier) en organisation structurée autour d'un serveur de données géographiques de type ArcSDE On présentera dans un premier temps les missions de l'a-urba et la nature de ses besoins géomatiques pour aborder la nouvelle organisation des données et leur mode de partage.

3 > Présentation de l'a-urba, agence d'urbanisme de Bordeaux métropole Aquitaine > Motivations et objectifs du projet SIG > Bilan de la réorganisation

4 Présentation de l'a-urba

5 L'a-urba, agence d'urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine L a'urba aurba (agence d'urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine) est une association loi 1901 déclarée en 1969 qui relève d un statut privé dont les membres sont des entités publiques ayant des compétences ou des implications en matière d aménagement. Elle est composée de nombreux membres (communauté urbaine de Bordeaux, conseil général de la Gironde, conseil régional d'aquitaine, etc.). Elle est composée d'une équipe pluridisciplinaire de 70 salariés fonctionnant en mode projet (géographes, architectes, urbanistes, sociologues, ingénieurs, géomaticiens, etc.). Son budget d'environ 6 millions d euros est assuré par deux modes de financement : - des subventions d'un dun programme partenarial commun aux membres de l'association, - des contrats particuliers faisant suite, en général, à des appels d'offres.

6 L'a-urba, agence d'urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine

7 Les missions L'a-urba est un un outil stratégique au service de ses membres accompagnant le développement urbain des territoires de la Gironde. L'a-urba travaille à toutes les échelles, du quartier à l aire urbaine, sur des dossiers engageant g l avenir de l agglomération, mais aussi du département. prospective observation outil réflexion et dialogue mémorisation

8 Les activités de l'a-urba L'a-urba intervient essentiellement dans cinq domaines d'activités : habitat et programmation urbaine, planification stratégique (SCOT PLU), transports, déplacements et mobilité, projet urbain et aménagement, aménagement du territoire. Son système d information géographique est au service des études et projets sachant que la quasi-totalité des études consomment de l information géographique, et ce, sous différentes formes (fichiers SIG, DAO, etc.).

9 Motivations et objectifs du projet SIG

10 Historique du projet Quelques dates 1997 l'a-urba se dote d'un logiciel SIG d'analyse avec la version ArcView 3.x 2003 élaboration d'un charte de fonctionnement SIG ArcView et prise de conscience de la nécessité de structurer les données du SIG (recherche et accumulation des données) audit de l'organisation SIG existante mettant l'accent sur la nécessite de mutualiser les données SIG Janvier 2008 Migration de l'ensemble des données contenues sur le serveur de fichiers vers un serveur dédié ArcSDE (La migration a duré une semaine et a mobilisé 7 personnes pour assurer la migration d'environ 1100 fichiers et une dizaine de données rasters.)

11 État des lieux des données SIG avant la migration Stockage des données sur un serveur de fichiers. Gestion des droits d'écritures sur les fichiers shapes de plus en complexes à gérer compte-tenu du nombre d'utilisateurs sans cesse grandissant. Accès aux licences des outils SIG non restrictives du fait la présence de licences flottantes. Références spatiales des données SIG peu ou mal renseignées. Un risque important de non intégrité des données.

12 Les motivations d'une telle réorganisation Le SIG est perçu de façon extrêmement positive dans l'agence par les différents interlocuteurs de l'agence, architectes, urbanistes, sociologues, géographes, géomaticiens, et pour l'ensemble de ces interlocuteurs, le SIG apparaît comme un outil important et largement utilisé. Il est reconnu pour sa richesse thématique, ses mises à jour régulières. Il permet la production de nombreux plans réalisés à partir des différentes couches disponibles.

13 Une ancienne organisation inadapté Nombre d'utilisateurs sans cesse grandissant : moins de 5 en 1995 à plus de 15 aujourd'hui, Gestion des droits de plus en complexe à appliquer, Mauvaise connaissance des données disponibles et de leur emplacement, Duplication des données sur les disques locaux des utilisateurs, problème de la qualité de la donnée qui dispose de la bonne version de la donnée et où? Tous ces arguments ont permis de faciliter l'adoption de la nouvelle organisation par le plus grand nombre

14 Les objectifs de cette migration Permettre au serveur SIG de devenir une bibliothèque de données SIG à jour, fiable, de qualité et disposant de systèmes de projection cohérents. Capitaliser les besoins en informations géographiques (pour éviter le stockage dans les études, la redondance de données, la non-homogénéité des références spatiales et géométriques). Faciliter l accès aux utilisateurs à mettant à leur disposition des outils de consultation simple et accessible. Gagner du temps dans les projets SIG (méthode de travail, arborescences définies, capitalisation des travaux SIG). Améliorer l intégration des traitements et rendus SIG dans la chaîne de production des études.

15 Les étapes du projet

16 Une organisation humaine repensée Au sein de l'a-urba les compétences SIG ne sont pas centralisées au sein d'un pôle comme le sont le reste des autres compétences. Mise en place d'une mission SIG transverse composée des principaux acteurs : une responsable de la mission - SIG (réunions, suivi, actions) ; d un géomaticien, responsable de la gestion et de l organisation des données SIG (travail de migration et nouvelle architecture SIG effectués en 2008); de personnels d'études responsables des thématiques et co-administrateurs de données.

17 Une organisation thématique de nos données Afin de réussir au mieux cette migration, notre réflexion a tout d'abord porté sur l'organisation des données sur le serveur ArcSDE. En effet, l'a-urba est non seulement un producteur de données géographiques, mais bénéficie également d'échanges de données au travers de convention avec les principaux partenaires (Communauté Urbaines de Bordeaux, Conseil Général de la Gironde, etc.). Afin de respecter au mieux cette spécificité, la nouvelle organisation se doit de respecter ce constat. Le serveur ArcSDE, comporte donc deux types de données : des données thématiques, ti des données issues de partenaires. Ces données sont issues de données acquises, celles produites par l'a-urba et celles mobilisées par le réseau des partenaires de l'a-urba.

18

19 Une organisation des données orientées thématique et fournisseurs En réalité au niveau de la base de données ArcSDE, chaque thématique, ainsi que chaque donnée issue de nos partenaires correspond en fait à un utilisateur au sens base de données. Ces utilisateurs t sont définis i grâce aux privilèges ilè qu'accorde ArcSDE sur les données, et aux différents rôles que nous avons défini dans SQLServer.

20 Une gestion centralisée des mises à jour Le passage de l'ensemble de nos données sur un serveur ArcSDE a eu comme principale conséquence la sécurisation de ces dernières. Les différentes opérations de mise à jour des données (création, suppression) sont désormais centralisées Limitation de l'utilisation de la licence ArcEditor Cette contrainte a été vue pour nous comme un atout dans notre volonté de mieux gérer nos données. Ainsi ce rôle d'alimentation de la base SIG avec de nouvelles données, est réservé au seul administrateur du SIG qui à la charge de l'ensemble des opérations de mise à jour Cette opération d'alimentation de la base de donnée SIG, s'effectue en accord avec les personnes ayant été identifié comme responsable d'une ou plusieurs thématiques. Ces personnes ont donc la charge de la collecte, de la mise à jour de données, sur une ou plusieurs thématiques précises.

21 Afin de migrer ces nouvelles données sur le serveur, elles sont placées dans un espace de stockage temporaire structuré sous la forme de géodatabases fichiers qui se rapprochent en terme de structuration des géodatabases de type ArcSDE. Cette étape permet notamment de définir de manière correcte le système de projection, de supprimer les caractères spécifiques, et de respecter les règles de nommage en vigueur.

22 Le partage de l'information

23 Mise en place de viewer de données Compte tenu du nombre limité de licences ArcView ( 8 licences flottantes) dont l'usage est réservé aux cartographes géomaticiens de l'a-urba, la solution du déploiement d'un viewer compatible avec le mode de stockage actuel a été propos. L'outil ArcExplorer offre la possibilité aux utilisateurs d'explorer, sans risque de commettre des erreurs de manipulation, les données du SIG. Cet outil, aux performances cartographiques limitées, permet d'offrir une certaine autonomie aux utilisateurs (architectes, urbanistes), afin qu'il puissent ébaucher leurs études cartographiques.

24 Comment l a-urba valorise-t-elle ses productions SIG? En créant des projets ArcReader nomades (utiles en interne et en externe) Afin de permettre un partage simplifié, l'ensemble de ces projets dits bibliothèques qui ont un intérêt commun et donc une vocation à être partagé sont stocké sur un serveur dédié

25

26 Mutualisation des fichiers de représentation Partage des fichiers de symbologie (*.LYR) et stockage sur un serveur dédié. Utilisation dans les symbologies des paramètres de connexion génériques. Facilité d'utilisation des fichiers de symbologie pour les non initiés.

27 Bilan

28 Les points positifs Une sécurisation des données abouties. Une uniformisation des systèmes de projection. Un gain de temps important pour l'accès des données rasters disponibles à l'agence (BD Ortho, Scan, etc.) et ce, en raison du processus de «mosaïquage» des données rasters. Une normalisation des données devant être intégrées é ( nom, espace géographique, etc.). Une meilleure communication interne due à la centralisation de la mise à jour. Une nouvelle dynamique autour de l'information géographique concernant la collecte et la mise à jour. Mise en place d'un catalogue des métadonnées accessible depuis l'intranet

29 Les points négatifs Des problèmes récurrents de jointure entre des classes d'entités stockées sous ArcSDE et des bases de données externes. Des temps de connexion parfois longs. Une organisation parfois complexe pour les non initiés (nommage des fichiers, 2 niveaux de hiérarchie sous ArcSDE). Une procédure d'accès aux données parfois compliquée.

30 Merci de votre attention

Florian Bayer Géographe Cartographe Emilie Savoye Biostatisticienne

Florian Bayer Géographe Cartographe Emilie Savoye Biostatisticienne Mise en place d un projet cartographique à l Agence de la biomédecine Florian Bayer Géographe Cartographe Emilie Savoye Biostatisticienne 1 - Introduction Objectifs de la présentation Point de départ :

Plus en détail

Charte de fonctionnement. du portail GEO-CENTRE. Préambule. Objectifs. Objet de la Charte

Charte de fonctionnement. du portail GEO-CENTRE. Préambule. Objectifs. Objet de la Charte Charte de fonctionnement du portail GEO-CENTRE Préambule La croissance du recours à l information géographique et les nouvelles exigences de la transposition de la directive européenne INSPIRE (Infrastructure

Plus en détail

soluris.fr OFFRE LES INCON TOUR NABLES LES QUELQUES-UNS DE NOS SERVICES ET PRESTATIONS

soluris.fr OFFRE LES INCON TOUR NABLES LES QUELQUES-UNS DE NOS SERVICES ET PRESTATIONS soluris.fr L OFFRE LES INCON TOUR NABLES LES QUELQUES-UNS DE NOS SERVICES ET PRESTATIONS 02 Un principe forfaitaire, une politique de prix transparente Soluris est une structure publique de mutualisation

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE

SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE VOS CONTACTS : Sandrine LIEBART Conseillère Formation Génie Technique et Ecologique, Systèmes d'information Géographique sandrine.liebart@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE

Plus en détail

Présentation de la solution

Présentation de la solution Infrastructure spatiale des Etudes Transport de Tisseo une solution intégrée au SI Tisseo Présentation de la solution Introduction MobiGIS a conçu pour le compte de Tisséo SMTC pour une solution d'alimentation,

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

Convention inter parcs SIT PNR PACA

Convention inter parcs SIT PNR PACA Convention inter parcs SIT PNR PACA Page 1 Sommaire Article I Préambule... 3 Article II Objet de la convention... 43 Article III Les Membres... 43 Article IV Les partenaires... 53 Article V Mise en œuvre

Plus en détail

Des outils adaptés pour de grands résultats

Des outils adaptés pour de grands résultats Des outils adaptés pour de grands résultats S u i v r e l e s a c t i o n s E v a l u e r l a s t r a t é g i e Une gamme de logiciels adaptés pour le suivi et l évaluation de votre politique de développement

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation STATISTICA Entreprise Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA Entreprise s'effectue en deux temps a) l'installation du serveur

Plus en détail

Chapitre n 3 : Présentation des méthodes agiles et Scrum

Chapitre n 3 : Présentation des méthodes agiles et Scrum Chapitre n 3 : Présentation des méthodes agiles et Scrum I. Généralités sur les méthodes agiles I-1. Définition Les méthodes agiles sont des méthodologies essentiellement dédiées à la gestion de projets

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

LE GROUPEMENT DES EXPERTS ET CONSULTANTS DE COTE D IVOIRE

LE GROUPEMENT DES EXPERTS ET CONSULTANTS DE COTE D IVOIRE LE GROUPEMENT DES EXPERTS ET CONSULTANTS DE COTE D IVOIRE Loi n 60-315 du 21 septembre 1960 relative aux associations Présentation générale et contribution aux Ateliers sur le commerce des services Groupement

Plus en détail

Dates. Devenez incubateur de talents!

Dates. Devenez incubateur de talents! Dates Devenez incubateur de talents! Nathalie DUBOIS Jean Pierre ROGER Expert comptable tbl Expertise conseil Commissaire aux comptes Secrétaire Général ECF INTRODUCTION CONSTATS Personne ne saurait aujourd

Plus en détail

Engager une démarche organisationnelle de la qualité des données, de la direction de l entreprise aux utilisateurs métier.

Engager une démarche organisationnelle de la qualité des données, de la direction de l entreprise aux utilisateurs métier. Engager une démarche organisationnelle de la qualité des données, de la direction de l entreprise aux utilisateurs métier. Philippe Guiraud Responsable du domaine Décisionnel et pilote du projet de Qualité

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

QGIS au CD67 Retour d expérience

QGIS au CD67 Retour d expérience QGIS au CD67 Retour d expérience Sylvain PIERRE Conseil Départemental du Bas-Rhin Mission Habitat, Aménagement, Développement Durable Historique du projet Un long cheminement Comment vendre QGIS Mise en

Plus en détail

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols Enquête modernisation Administration du Droit des Sols auprès des collectivités locales instructrices des autorisations d urbanisme Fiche de cas Evaluation de l avancée des projets : Agglomération de Communauté

Plus en détail

U N E P R E M I E R E E N F R A N C E U N E C H A R T E P O U R D E S P R A T I Q U E S D E C O M M U N I C A T I O N R E S P O N S A B L E S

U N E P R E M I E R E E N F R A N C E U N E C H A R T E P O U R D E S P R A T I Q U E S D E C O M M U N I C A T I O N R E S P O N S A B L E S U N E P R E M I E R E E N F R A N C E U N E C H A R T E P O U R D E S P R A T I Q U E S D E C O M M U N I C A T I O N R E S P O N S A B L E S D o s s i e r d e P r e s s e Contact Presse : Banc Public

Plus en détail

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5 L organisation de réunions, assemblées, congrès, colloques et autres évènements, nécessite une administration rigoureuse et contraignante, la parfaite maîtrise des processus de réservations et contrôles

Plus en détail

«Le logiciel libre et son essor» Bilan du choix logiciel libre au sein de l'administration Fiscale

«Le logiciel libre et son essor» Bilan du choix logiciel libre au sein de l'administration Fiscale Conférence AIT du 3 février 2005 Jean-Marie LAPEYRE Directeur technique du programme Copernic Direction générale des Impôts Direction générale de la Comptabilité publique «Le logiciel libre et son essor»

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

«LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural

«LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural INFORMATIONS : Territoire concerné : Bassin de vie de Bourg

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

Projet BIM inter-lycées. Une démarche innovante pour les établissements de l'académie de Besançon et de la grande région.

Projet BIM inter-lycées. Une démarche innovante pour les établissements de l'académie de Besançon et de la grande région. Projet BIM inter-lycées Une démarche innovante pour les établissements de l'académie de Besançon et de la grande région. Présentation Projet BIM inter-lycées Une démarche innovante pour les établissements

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL 15-04 Equipe RH4 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR FONCTIONNEL DU SI DU PATRIMOINE CULTUREL (h/f) DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES

Plus en détail

> Tutorat jeunes administrateurs (trices) de compagnies chorégraphiques

> Tutorat jeunes administrateurs (trices) de compagnies chorégraphiques > Tutorat jeunes administrateurs (trices) de compagnies chorégraphiques APPEL À CANDIDATURES Le tutorat jeunes administrateurs de compagnies chorégraphiques proposé par Arcadi et le Centre national de

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

Retours d expérience sur la mise en place de Schémas Directeurs d Aménagement Numérique et l alimentation d un géoportail dédié

Retours d expérience sur la mise en place de Schémas Directeurs d Aménagement Numérique et l alimentation d un géoportail dédié Les Rencontres de SIG-la-Lettre Retours d expérience sur la mise en place de Schémas Directeurs d Aménagement Numérique et l alimentation d un géoportail dédié 4 avril 2012 Sommaire L aménagement numérique

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11203 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 22 mai 2013 Projet de loi de bouclement de la loi 9573 ouvrant un crédit d'investissement de 5 956 000 F pour

Plus en détail

Charte d utilisation de l Observatoire Communal de l Agriculture De Saint-Benoît

Charte d utilisation de l Observatoire Communal de l Agriculture De Saint-Benoît Charte d utilisation de l Observatoire Communal de l Agriculture De Saint-Benoît Charte conclue entre La Commune de Saint-Benoît représentée par son Maire, Monsieur Jean Claude FRUTEAU Et - Le Conseil

Plus en détail

1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015

1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015 1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015 Association des biens français du patrimoine mondial FRANCE Le patrimoine mondial en France Année de ratification

Plus en détail

État de l art : usages

État de l art : usages 3D : de la maquette jetable à l entrepôt de données Henri PORNON 6 mai 2010 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92 Email : henri.pornon@ieti.fr

Plus en détail

GENERIX ALPHA Le plus travailleur des progiciels PME-PMI. ALPHA infos

GENERIX ALPHA Le plus travailleur des progiciels PME-PMI. ALPHA infos Page 1/7 GENERIX ALPHA est disponible depuis début mai 2002. Ce numéro d est l occasion de faire le point sur l activité commerciale et de prendre en compte l expérience acquise depuis 5 mois. Parmi les

Plus en détail

Assistance à maîtrise d'ouvrage

Assistance à maîtrise d'ouvrage Assistance à maîtrise d'ouvrage 1.1 - Objet Assistance à maîtrise d'ouvrage du projet de dématérialisation. Le projet consiste à mettre en place un portail Intranet, Internet, : Portail Contenu Collaboration

Plus en détail

Espaces naturels régionaux (ENRx) et les 3 Parcs naturels régionaux du Nord/Pas de Calais engagés sur la voie de l urbanisme de qualité

Espaces naturels régionaux (ENRx) et les 3 Parcs naturels régionaux du Nord/Pas de Calais engagés sur la voie de l urbanisme de qualité enrx.fr Dossier de presse Espaces naturels régionaux (ENRx) et les 3 Parcs naturels régionaux du Nord/Pas de Calais engagés sur la voie de l urbanisme de qualité «Aménager et habiter autrement l espace

Plus en détail

Maison de l Habitant. Bilan du pôle ressource de l agglomération. Grenobloise, 2009. Programmation 2010

Maison de l Habitant. Bilan du pôle ressource de l agglomération. Grenobloise, 2009. Programmation 2010 Maison de l Habitant Bilan du pôle ressource de l agglomération Grenobloise, 2009 Programmation 2010 1. Les visites de sites 2. Les ateliers thématiques 3. Les formations 4. Programmation 2010 5. Budget

Plus en détail

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant?

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Au-delà de la gestion des fichiers CAO Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Introduction Introduction Si vous gérez vos fichiers CAO à l aide d une

Plus en détail

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix)

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) Introduction Pour que plusieurs utilisateurs puissent travailler en même temps sur les mêmes données (clients, dossiers, ) il faut disposer d un réseau Plusieurs architectures

Plus en détail

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE 1- Des fonctions support organisées différemment selon les établissements Des fonctions support et/ou soutien existent dans chacun

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René Palacin Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

Système Pour l Apprentissage de la Régulation des TrAnsports Collectifs Urbains de Surface Un simulateur de formation réalisé par la RATP

Système Pour l Apprentissage de la Régulation des TrAnsports Collectifs Urbains de Surface Un simulateur de formation réalisé par la RATP 1 LE PROJET SPARTACUS Système Pour l Apprentissage de la Régulation des TrAnsports Collectifs Urbains de Surface Un simulateur de formation réalisé par la RATP 2 La régulation des autobus La régulation

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 accompagner la professionnalisation et le développement des associations sportives! CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 A destination des dirigeants bénévoles d associations sportives et des salariés de

Plus en détail

Compétences du B2i collège et activités documentaires

Compétences du B2i collège et activités documentaires Compétences du B2i collège et activités documentaires Aujourd hui, les activités de recherche documentaire intègrent nécessairement l utilisation de l informatique, du multimédia et de l Internet. Lors

Plus en détail

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s.

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. POUR UNE APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE DE L ARCHITECTURE D INNOVATION S a n d r i n e G E R M A I N - A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. o r g La

Plus en détail

JB-Malausséna A'urba agence d'urbanisme Bordeaux Métropole Aquitaine. Utilisation des données DGI Majic 2 Dans le cadre de l'observation foncière

JB-Malausséna A'urba agence d'urbanisme Bordeaux Métropole Aquitaine. Utilisation des données DGI Majic 2 Dans le cadre de l'observation foncière JB-Malausséna A'urba agence d'urbanisme Bordeaux Métropole Aquitaine Utilisation des données DGI Majic 2 Dans le cadre de l'observation foncière Plan de présentation : 1) Introduction et contexte 2) Méthodologie

Plus en détail

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue GESTION GRH

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue GESTION GRH Mini-Catalogue GESTION GRH REF RH 01 Formation Taxe de la formation professionnelle continue et par apprentissage Durée (jour) 01 Objectifs Définir les modalités de pilotage et de conduite des actions

Plus en détail

ORIENTATIONS SECTORIELLES 2014-2016 PÔLE DE COMPÉTENCES CULTURE BIBLIOTHÈQUES ET PATRIMOINES

ORIENTATIONS SECTORIELLES 2014-2016 PÔLE DE COMPÉTENCES CULTURE BIBLIOTHÈQUES ET PATRIMOINES ORIENTATIONS SECTORIELLES 2014-2016 PÔLE DE COMPÉTENCES CULTURE BIBLIOTHÈQUES ET PATRIMOINES Contexte et principales évolutions - Bibliothèques et patrimoines Le rôle et les missions des bibliothèques

Plus en détail

solutions Ensemble construisons nos territoires

solutions Ensemble construisons nos territoires Architecture Paysage Voirie Aménagement Urbanisme Assainissement collectif Cartographie numérique Marchés publics Actes administratifs PES V2 Comptabilité Paye Administration électronique Actes Juridique

Plus en détail

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet Accueil L utilisation parcimonieuse du sol et des espaces, ainsi que la qualité visuelle de notre environnement de vie sont des éléments essentiels contribuant à l épanouissement de chacun. La Wallonie

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu.

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu. P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r et Guide d utilisation 008 www.paruvendu.fr Bienvenu sur l Espace Promoteur A travers ce guide de l utilisateur, nous

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION INDICATIONS DE CORRECTION Technicien principal de 2 ème classe Spécialité Ingénierie, Informatique et Systèmes d information Epreuve d étude de cas (interne et troisième voie) ANALYSE DES DOCUMENTS Document

Plus en détail

ouvrant un crédit d'investissement de 409 000 F pour la réalisation d'une application de gestion des emplois de solidarité

ouvrant un crédit d'investissement de 409 000 F pour la réalisation d'une application de gestion des emplois de solidarité Secrétariat du Grand Conseil PL 10539 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 2 septembre 2009 Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 409 000 F pour la réalisation d'une application

Plus en détail

Connaissances et savoirs faire DSIO RSIO

Connaissances et savoirs faire DSIO RSIO Connaissances et savoirs faire DSIO RSIO 2015 Van Kemmel Jerome 05/06/2015 Ce document reprend les connaissances et savoirs faire, ainsi que le niveau acquis à ce jour. Grille de lecture : Nature des compétences

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015005- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Aide méthodologique à la décision, la définition d

Plus en détail

Votre interlocuteur Bayard Service : M

Votre interlocuteur Bayard Service : M Madame, Monsieur, Vous travaillez actuellement pour votre publication avec Bayard Service Edition et nous vous en remercions. Nous sommes conscients qu envoyer les éléments relatifs à votre publication

Plus en détail

Guide d équipement du BTS Assistant de gestion de PME

Guide d équipement du BTS Assistant de gestion de PME Guide d équipement du BTS Assistant de La performance économique des PME repose en grande partie sur la qualité de leur système d information (SI) et sur la maîtrise par les différents collaborateurs des

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

Des solutions qui supportent vos ambitions

Des solutions qui supportent vos ambitions Des solutions qui supportent vos ambitions Réussir ses objectifs stratégiques Dans un environnement social et économique mondialisé en perpétuelle mouvance, où harmonisations législatives et réglementaires

Plus en détail

Catalogue Services Professionnels Mitel pour Communications Unifiées et Collaboratives

Catalogue Services Professionnels Mitel pour Communications Unifiées et Collaboratives Catalogue Services Professionnels Mitel pour Communications Unifiées et Collaboratives JUILLET 2015 SUISSE EDITION 1.0 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DES SERVICES... 3 1. CONSEIL ET CONCEPTION TECHNIQUES...

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

SITUATION DE L'INFORMATIQUE ET DES TELECOMMUNICATIONS DEPARTEMENTALES

SITUATION DE L'INFORMATIQUE ET DES TELECOMMUNICATIONS DEPARTEMENTALES CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 1 ère REUNION DE 2006 Séance du 16 février 2006 CG 06/1 ère /I-25 SITUATION DE L'INFORMATIQUE ET DES TELECOMMUNICATIONS

Plus en détail

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France. 23 octobre 2012

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France. 23 octobre 2012 Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France 23 octobre 2012 Sommaire Le contexte Présentation générale du SEDIF Historique du SIG du SEDIF Le SIG et le contrat de

Plus en détail

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette Soumission Réalisation du site Web de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot Soumission Le 26 mars 2011 Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales

Plus en détail

Construire et organiser son réseau

Construire et organiser son réseau Journées Santé Travail 23 & 24 octobre 2012 Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce Séverine CHARTRAIN, Responsable du SAMETH

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité.

La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité. La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne norme BS OHSAS 18001 quand nous en voyons une. Nous pouvons

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Synthèse Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Copie notée : 15/20 Objet : Le patrimoine numérique : enjeux et perspectives

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

Chef de projet MOA SI Groupe B

Chef de projet MOA SI Groupe B FOCTIO D LA FILIR SI ITITUL : Chef de projet OA SI Groupe B CLASSIFICATIO / GROUP : COD RH : B FAILL PROFSSIOLL : Filière SI - Gestion de Projet Date de mise en application : RAISO D TR / ISSIO : Définit

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

Quels avantages pour vous?

Quels avantages pour vous? Hébergement Misez sur l'avenir en toute sérénité en choisissant un hébergement externalisé Quels avantages pour vous? Evitez des coûts d'investissement et d évolutions élevés Soyez sûrs d'avoir en permanence

Plus en détail

Le Coworking, une nouvelle forme de travail

Le Coworking, une nouvelle forme de travail Le Coworking, une nouvelle forme de travail atelier prospectif «les formes de travail de demain» Jeudi 27 Septembre 2012 De qui parle-t-on? On confond souvent télétravail, travail à domicile, Nomadisme

Plus en détail

Centre d Information et de Documentation sur les Collectivités Locales au Bénin (CIDOCOL)

Centre d Information et de Documentation sur les Collectivités Locales au Bénin (CIDOCOL) Centre d Information et de Documentation sur les Collectivités Locales au Bénin (CIDOCOL) PROFIL DU CIDOCOL Le Centre d Information et de Documentation sur les CollectivitésLocales au Bénin (CIDOCOL) a

Plus en détail

GROUPE GTS PARIS. Ingénierie Web & Communication

GROUPE GTS PARIS. Ingénierie Web & Communication GROUPE GTS PARIS Ingénierie Web & Communication PRÉSENTATION GROUPE GTS (Groupe Technologie et Stratégie) est une web agency (Agence spécialisée dans la communication sur internet) basée à Paris 2011 Depuis

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Comment gagner en performance commerciale en passant vos outils métiers au numérique? Mardi 26 janvier 2016 09:00-11:00

Comment gagner en performance commerciale en passant vos outils métiers au numérique? Mardi 26 janvier 2016 09:00-11:00 Comment gagner en performance commerciale en passant vos outils métiers au numérique? Mardi 26 janvier 2016 09:00-11:00 Etat des lieux Constat Vers une transformation numérique de votre entreprise Nouveaux

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE AU SEIN DE L AGENCE URBAINE DE TETOUAN

LA DEMARCHE QUALITE AU SEIN DE L AGENCE URBAINE DE TETOUAN ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGENCE URBAINE DE TETOUAN LA DEMARCHE QUALITE AU SEIN DE L AGENCE URBAINE DE TETOUAN Sommaire 1. Le contexte général

Plus en détail

Démocratisation des outils cartographiques dans une organisation

Démocratisation des outils cartographiques dans une organisation Démocratisation des outils cartographiques dans une organisation retour d'expérience sur la mise en œuvre d'une solution SIG d'entreprise, tout profil utilisateur, basée sur ArcGIS Online Auteur : Alexandre

Plus en détail

Rôle d une association de commerçants

Rôle d une association de commerçants Rôle d une association de commerçants Dynamiser le commerce L association de commerçants, relais naturel et partenaire privilégié - Le commerce est un acteur naturel du développement des villes. - Le commerce

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP France Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP FRANCE, cabinet de conseil en stratégie et management des systèmes d information IXERP France a été créé en 2009

Plus en détail

Apple Pro Training Series Mac OS X Support Essentials Guide de maintenance et de dépannage pour Mac OS X 10.5

Apple Pro Training Series Mac OS X Support Essentials Guide de maintenance et de dépannage pour Mac OS X 10.5 Apple Pro Training Series Mac OS X Support Essentials Guide de maintenance et de dépannage pour Mac OS X 10.5 Kevin M. White Leçon 2 Comptes utilisateur Durée Objectifs Cette leçon dure environ 2 heures

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOLUTION VISUAL PLANNING

PRESENTATION DE LA SOLUTION VISUAL PLANNING GENERALITES PRESENTATION DE LA SOLUTION VISUAL PLANNING Visual Planning est une solution de planification totalement paramétrable, il s'adapte très facilement à vos besoins. C'est un véritable outil de

Plus en détail