L Histoire de Java. «Portable» veut dire qu il peut tourner sur plusieurs systèmes d exploitations différents ; Windows, Linux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Histoire de Java. «Portable» veut dire qu il peut tourner sur plusieurs systèmes d exploitations différents ; Windows, Linux"

Transcription

1 L Histoire de Java. Java est deux choses : o un langage de programmation informatique orienté objet o un environnement d'exécution informatique portable «Portable» veut dire qu il peut tourner sur plusieurs systèmes d exploitations différents ; Windows, Linux Java est présenté au public pour la première fois en Java c est d abord cassé les dents sur la télévision pour des raisons commerciales. Java c est lancé ensuite sur le Net, ce qui a été sa chance. Origines : Le langage reprend en grande partie la syntaxe du langage C++, très utilisé par les informaticiens. Il s agit en fait en gros du langage «C++» mais avec : o en moins : les sophistications extrêmes du C ++ (l héritage multiple, ). o en plus : o un renforcement de l orientation «objet». o une meilleure gestion de la mémoire (via le «ramasse miette»). o une portabilité totale quel que soit le système d exploitation. o plus de sécurité (via la Machine Virtuelle Java).

2 Application Java : Java permet de développer des applications autonomes mais aussi, et surtout, des applications client-serveur. Côté client, les applets sont à l'origine de la notoriété du langage. Côté serveur, Java s'est imposé dans le milieu de l'entreprise grâce à 2 choses : les servlets, le pendant serveur des applets, les JSP (JavaServer Pages) qui peuvent se substituer à PHP,. Les applications Java peuvent être exécutées sur tous les systèmes d'exploitation pour lesquels a été développée une plateforme Java, dont le nom technique est JRE (Java Runtime Environment), lequel est constitué de deux choses : o La JVM (Java Virtual Machine ), le programme qui interprète le code Java et le convertit en code natif. o Un ensemble de «bibliothèques» Java Le nom «Java» Le nom Java fut inventé dans un petit bar fréquenté par quelques membres de l'équipe. A partir de ce point, les versions varient : soit c est un acronyme du nom des inventeurs. soit c est en souvenir des cafés pris dans ce bar (Java = café en argot US). soit parce que ce langage devait pouvoir tourner sur d autres supports que des pc et en particulier la petite électronique des cafetières. Où utilise-t-on du Java? Sur les navigateurs Web. Dans les sites Web. Sur les serveurs (JSP : Java serveur page). Dans la petite électronique (machine à laver.). Etc. Historique des versions : Le langage Java a connu plusieurs évolutions depuis le JDK (Java Development Kit) 1.0 A partir de la version Java 1.2 on parle de Java 2 avec 2 grandes inovations : o l'api graphique Swing est intégrée. o la machine virtuelle Java de Sun inclut un compilateur "Juste à temps" (Just in Time).

3 Java et les autres Le Java classique est un Java fait en Java et qui grâce à sa machine virtuelle Java tourne sur toutes les plateformes. Mais il existe d autres possibilités : o Java peut être compilé de telle façon qu il puisse tourner sans son environnement. o Microsoft a développé la variante J# de Java, qui tourne sur une machine virtuelle «microsoft» ( le CLR). o Java peut être créé en «adaptant la sauce» d autres programmes «non Java», comme Python qui se traduit en java par le compilateur Jython, ou encore Groovy. Java et la justice : Java est «open source»,mais ce n est pas pour autant qu on peut en faire ce qu on veut ; il y a toujours une «licence» à respecter. La licence de Sun pour Java insiste sur le fait que toutes les implémentations doivent être compatibles. Ceci a aboutit à la plainte en Justice contre Microsoft après que Sun a constaté que l'implémentation de Microsoft avait 2 problèmes : o L implémentation Microsoft de Java ne ne supportait pas les interfaces Java native RMI et JNI o L implémentation Microsoft de Java comportait des éléments spécifiques à certaines plateformes et donc incompatibles avec «toutes les plateformes». Sun obtint des dommages et intérêt (20 millions de dollars) et l'acte de justice renforça encore les termes de la licence de Sun. En réponse, Microsoft arrêta le support de Java sur ses plates-formes et, sur les versions récentes de Windows, Internet Explorer ne supporte pas les applets Java (du moins pas sans devoir ajouter de plug-in, chose que «tout le monde ne fait pas). En réponse à cette attitude de Microsoft, Sun met à disposition sur le net et gratuitement des environnements d'exécution de Java pour les différentes plates-formes Microsoft.

4 Langage compilés et interprétés. Il existe deux types de langages : les langages compilés et les langages interprétés. Pour les langages compilés,cela se passe à 2 niveaux : chez le concepteur du code et chez l utilisateur du code. o Chez le concepteur du code : on transforme le code source du programme directement en langage compréhensible par la machine à l' aide d'un compilateur. Tout le code est compilé en une fois (chez le fabricant du code),et bien évidement enregistré tel quel (post compilation) dans le programme livré ou vendu. o Au niveau utilisateur, le code que la machine va traiter existe donc en tant que code complet, utilisable «directement».c est donc «très rapide». Pour les langages interprétés,cela se passe à 1 seul niveau : au niveau de l utilisateur : le code source du programme reste toujours dans son état «natif» (cad tel que livré par le concepteur),et doit donc passer par l'interpréteur qui va lire chaque ligne du code source et l'exécuter. Chaque ligne est donc exécuté après avoir été interprétée chaque fo is. L entièreté du code «utilisable» par la machine n existe donc pas,et n existera «jamais» ; seule une ligne à la fois existe. Le gros défaut des langages interprétés est donc la lenteur, bien que, avec la rapidité des processeurs cet inconvénient est devenu très relatif.

5 Philosophie de Java. Lors de la création du langage Java, il avait été décidé que ce langage devait répondre à 5 objectifs : 1. utiliser une méthode orientée objet, 2. permettre à un même programme d'être exécuté sur plusieurs systèmes d'exploitation différents, 3. pouvoir utiliser de manière native les réseaux informatiques, 4. pouvoir exécuter du code distant de manière sûre, 5. être facile à utiliser et posséder les points forts de langages de programmation orientés objet déjà fortement utilisés comme le C++. Un langage orienté objet. Le langage orienté objet («OO») consiste à associer au même endroit (l objet) les différents types de données et les différentes opérations qu'on peut effectuer sur ces données. Ceci a plusieurs avantages : o C est plus simple à écrire donc plus rapide et avec moins d erreurs. o Les sous éléments du code peuvent servir de «kit» pour un code futur, comme si il s agissait d un composant matériel «enfichable» utilisé dans l industrie. Ceci crée peu de contraintes : o Un code clair. o Un code bien documenté. o Une multitude de petits éléments bien définis plutôt qu un «gros machin» type usine à gaz qui ne servira que dans un type bien précis d application et rien d autre

6 Comparaisons Informatiques. Avant toutes choses, quelques comparaisons, dans le but de faire comprendre une réalité «bien connue»,celle de la vie de tous les jours, mais «vue par un informaticien Java». C est «la même chose», tout en étant fort différent o Le jeu de Légo. o Le feu rouge et les autos. o L équipe de foot. o Le colonel moutarde. o Les chambres d hôtel.

7 Le jeu de Légo. o Dans un jeu de Légo, il y a des pièces élémentaires. o Ces pièces, elles viennent de l usine, et il faudra faire avec. o Mais les pièces sont tellement nombreuses que l on sait pratiquement faire tout ce qu on veut avec elles. o Une fois que l on sait ce qu on a besoin exactement, il est très facile de multiplier l affaire en refaisant exactement la même chose à quelques variantes près. o Avec les cubes on a fait la maison et le jardin. o On peut reproduire cette maison et ce jardin à l infini. o Chacun des propriétaires peut changer le jardin ou la cheminée. o Mais il ne pourra pas mettre «sa cheminée à lui» ou «son jardin à lui»,il devra utiliser les éléments de jardin prévus par Légo. Mais ceux là il pourra les agencer comme il veut.

8 Le feu rouge et les autos. C est un exemple particulièrement intéressant pour comprendre Java. Cet exemple reviendra à plusieurs sauces. La situation : o Un feu rouge. o Divers véhicules : o certains vides et d autres occupés. o des autos de divers types. o des vélos. o Une vitesse limite : 50 km heure. Que va-t-il se passer quand le feu va passer «au vert»? o Si c est «public» : Quand le feu passe au vert, il prend le contrôle total du véhicule, et le chauffeur ne peut rien faire. Il va amener lui-même ce véhicule à 50 à l heure. o Si c est «private» : Quand le feu passe au vert, il se borne à avertir le conducteur qu il peut commencer à conduire. Imaginons que c est «private» et que les voitures doivent démarrer. o Les voitures inoccupées par exemple parquées le long du trottoir ne vont pas démarrer o Le taxi en train de décharger un passager peut partir, mais ne va pas partir. o Toutes les voitures peuvent légalement aller à 50 /heure, mais certaines ne sauront pas le faire par exemple parce que c est une «Smart». o Toutes les voitures peuvent aller à 50 à l heure, mais certaine y seront plus vite que d autre : o Soit parce qu elles ont un moteur plus puissant. o Soit parce qu elles sont «devant» et ne sont pas ralentis par les autres.

9 L équipe de foot. Imaginons un club de foot. Ce Club de foot a une équipe de foot qui ne représente qu une partie des adhérents au club. Cette équipe de foot se subdivise en 2 sous groupes «les shooter» et le «gardien». C est la même équipe, mais les «shooter» et le «gardien» ce n est pas tout à fait la même chose,en effet le gardien : N a pas tout à fait le même costume. Est le seul qui peut prendre le ballon à la main Doit théoriquement (mais rien ne l oblige) rester dans ou près de son goal. Imaginons maintenant que «tout est perdu» et que l entraîneur donne l ordre à tous y compris au gardien d attaquer : Les «attaquants» vont très bien attaquer. Les défenseurs et le gardien vont attaquer aussi,mais ce n est pas leur spécialité, donc ils le feront moins bien.

10 Les boucles for et le Colonel Moutarde. La syntaxe ici est «approximative», faite uniquement «pour comprendre». Le cas qui nous occupe ici est celui des boucles imbriquées. Ici, on joue au Cluedo. Il y a 3 choses : des suspects, des pièces et des armes. Comment mettre çà «en musique» pour avoir toutes les possibilités? On commence par faire des listes : Enum Suspect { Moutarde,Rose,Olive.} ; Enum Pieces {Salon,cuisine,hall..} ; Enum Armes {couteau,revolver,chandelier } ; Chaque liste a des «values». Pour chaque «value» de suspect il y a toutes les values de pièces. Pour chaque value de suspect dans une pièce, il y a toutes les values d armes. Ce qui donne (on utilise la boucle «for» améliorée cf infra) : for (Suspect monsuspect : Suspect. values ( ) ) { for (Pieces mapiece : Pieces. values ( ) { for (Arme monarme : Armes. values ( ) { On remarque les parenthèses qui s ouvrent derrière chaque for. Le programme fera donc, Pour chacun des 6 suspects possibles Le tour des 6 pièces possibles Et pour chaque pièce possible Le tour des 6 armes possibles. On peut en fait parcourir toutes ces données de 2 façons différentes : o Avec «for classique» : il aurait fallut passer au préalable par une numérisation de chaque variable. Cela aurait été par exemple : suspect 1, dans la pièce 1, avec l arme 1. o Avec «for amélioré» (depuis Java 1.5) : on y va «directement» avec les noms. Ce sera par exemple : Colonel Moutarde, dans le couloir, avec le couteau.

11 Indépendance vis-à-vis de la plate-forme. L indépendance vis-à-vis de la plate-forme, signifie que les programmes écrits en Java fonctionnent de manière parfaitement similaire sur différentes architectures matérielles. On peut dès lors effectuer le développement sur une architecture donnée et faire tourner l'application sur toutes les autres quelles que soient les interfaces (Windows,Linux ) et les versions (Windows 95,98,Me ). Ce résultat est obtenu par les compilateurs Java qui compilent le code source en deux fois : La première fois,on obtient un «bytecode Java», un langage machine spécifique à la plate-forme Java,et à aucune autre plateforme (Windows,Linux ). La deuxième fois ce «bytecodejava est traduit en «réel bytecode pour l interface considéré» ;il existe donc à ce niveau des traducteurs «bytecode» différents pour les différents systèmes Windows, Linux, etc ). La première compilation «prend du temps». La deuxième compilation se fait très rapidement via un compilateur juste-à-temps (just in time, JIT). Il y a donc 2 «bytecodes» successifs et différents.. La portabilité universelle est cependant un objectif difficile à atteindre Le nombre important de plateformes fait que ceci est pratiquement impossible,et donc il reste de-ci, de là, de petites erreurs qui ont abouti à un détournement du slogan de Sun "Write once, run anywhere" ("Ecrire une fois, exécuter partout") en "Write once, debug everywhere" ("Ecrire une fois, déboguer partout")! Java et la vitesse : Les premières implémentations du langage utilisaient une machine virtuelle interprétée pour obtenir la portabilité. Tout le code était «interprété», tant et si bien que cela produisait des programmes qui s'exécutaient plus lentement que ceux écrits en C ou en C++, si bien que le langage souffrit d'une réputation de faibles performances. Des implémentations plus récentes de la machine virtuelle Java (JVM) produisent des programmes beaucoup plus rapides qu'auparavant, en utilisant différentes techniques dont en particulier la recompilation dynamique,qui analyse le comportement du programme et ne recompile sélectivement que certaines parties.

12 Exécution sécurisée de code distant : La plate-forme Java fut l'un des premiers systèmes garantissant une sérieuse mais pas totale sécurité à l'exécution du code. En effet, un applet est destiné à fonctionner dans le navigateur Web d'un utilisateur, si du moins celui-ci l autorise, donc si celui-ci est «confiant» en la chose. Le principe est le suivant : o Le code d'une applet ne fonctionne que via un «gestionnaire de sécurité.», Lequel observe ce que l applet demande comme accès au système «hôte» : o Type d accès demandé (lecture écriture ). o Type de dossier demandé (System, ). o En plus, et à côté du «gestionnaire de sécurité»,il existe encore les «certificats» : Un «certificat» est une garantie par «sun System» que l applet (qui a été vérifié par les instances Java) est d utilisation «sûre» (elle sera néanmoins toujours observée par le gestionnaire de sécurité,qui en particulier vérifiera si l applet pourtant «certifié» n a pas été manipulé «après sa certification»).

13 Programmation en Java. La programmation peut se faire de 3 façons : o «à la main» et avec le compilateur javac, o avec un environnement de développement intégré (IDE) comme Eclipse o avec un outil professionnel de construction comme Scons

14 Le Java graphique. La base. La base du dessin est une «Frame». La Frame appartient aux classes héritées suivantes : o Objet o Component o Container o Window Particularités graphiques : 1. Les coordonnées à l intérieur de la Frame dépendent toutes de l angle supérieur gauche de la Frame qui a par définition la coordonnée x = 0 et y = Y est croissant dans la fenêtre de haut en bas Besoins minimums : Pour créer une interface graphique (une calculette par exemple), Il faut : o Des objets bien précis existant dans des listes (boutons, ). o Un gestionnaire de disposition,disant où et comment ces objets doivent être mis. o Un gestionnaire d évènements disant ce qui va se passer si on agit sur tel bouton de l objet.

15 Les outils graphiques Java. Ils sont au nombre de 2 : AWT et Swing. AWT : o Est élémentaire par rapport à Swing (en particulier pas de possibilités «3D»). o Mais est plus rapide que Swing. o Par contre dépend assez des ressources de la machine hôte. Swing : o Est plus puissant que AWT et permet la «3D». o Est légèrement plus lent. o Est autonome par rapport au système hôte. AWT et Swing n existent pas de façon «native»,il faut les «importer». Il faut les importer «avant toute autre chose». La syntaxe est : Import javax.swing.* // on remarque le X de Javax // on remarque que javax et swing sont en minuscule. // on remarque le point entre javax et swing // le point entre swing et * Import java.awt.* //Rem 1 : Il n est jamais bon de travailler avec à la fois swing et AWT. // Rem 2 : java.awt.event.* n est pas importé avec le «pac» java.awt.* Les composants «swing» se distinguent des composants AWT par le fait que les composants «swings» commencent tous par un J majuscule : o JButton. (remarquons le B majuscule) o JTextField (remarquons le T et le F majuscule). o Jlabel o Jpanel o JFrame

16 Petit tour des éléments graphiques principaux : «Objets graphiques». Disposition. Ecouteurs. Classe Frame La page complète Panel Un seul panneau Label Texte non modifiable dans la fenêtre. Button Bouton poussoir Checkbox Cases à cocher multiples. RadioButton Cases à cocher unique. TextField Texte sur une seule ligne. TextfieldArea Texte sur plusieurs lignes. TabbedPane Onglets. Interface FlowLayout BorderLayout GridLayout BoxLayout CardLayout Interface MouseListener MouseWheelListener KeyListener ListSelectionListener ItemListener ActionListener FocusListener

17 Comment créer l interface graphique? 1. Réfléchir à ce que l utilisateur attend de faire. 2. Traduire çà en interface graphique et en faire le dessin. 3. Créer l objet avec le gestionnaire de disposition. 4. Rendre l objet opérant avec le gestionnaire d évènements.

18 Faire faire quelque chose à l interface. Une fois que l interface est «faite»,cad une fois que les boutons, etc sont «mis»,comment faire correspondre une action à un bouton? La première chose à faire, La première chose à faire, est d importer de quoi faire cad importer : La deuxième chose à faire : Import java.awt.event.* La deuxième chose à faire est de définir un «écouteur» qui écoute spécifiquement cet événement. Quelques remarques : Un écouteur c est un objet logique et non un composant matériel (même invisible) qu on devrait ajouter à la fenêtre. L écouteur n est pas distinct de l acteur ; c est le même objet qui écoute et qui agit. Une action peut être surveillées par plusieurs écouteurs différents. Deux étapes : o Déclarer qu on va utiliser un «ActionListener»,avec une syntaxe au premier abord «curieuse» :. class mapremiereframe extends Jframe implements ActionListener Remarquons qu il n y a pas de virgules de séparation. Remarquons que la classe «Extend» une autre classe et «Implement» des méthodes. o Joindre l ActionListener au Bouton monbouton.addactionlistener(this) ;

19 Remarque : La plupart du temps, l événement surveillé sera un clic de souris. Le fait de cliquer avec la souris va créer une nouvelle classe qui n existait pas encore jusque là : la classe MouseEvent Cette classe n existe pas au départ du programme ; elle naît uniquement quand un événement souris a lieu. La classe «MouseEvent» regroupe plusieurs évènements qui peuvent se passer : mouseclicked mousepressed mousereleased mouseentered mouseexited Si on veut utiliser un «mouselistener»,il faut définir ce qui va se passer avec toutes ces actions. Or la plupart ne sont jamais utilisées et seule mousecliked est couramment utilisée ; Donc le plus simple est de ne pas recourir à MouseListener,mais bien à un autre objet : Mouseadapter. MouseAdapter a déjà par défaut tout initialisé à «0»,et au lieu de mettre pour chacun des «MouseEvent» la valeur «0»,il suffit de remplir le ou les seuls évènements qui seront à suivre : Avec MouseListener Public void mousecliked Public void mousepressed Public void mousereleased Public void mouseentered Public void mouseexited Avec MouseAdapter Public void mousecliked

20 Remarque : la souris ou l évènement? Il y a plusieurs façons de créer un évènement : cliquer sur un bouton cliquer sur un élément d une liste changer le contenu de la zone texte ; etc... Tous les objets ne réagissent pas nécessairement à un double click de la souris. Il faudra voir ce que l objet déterminé peut faire. Par exemple, le double clic sur un item d un objet List ne fait strictement rien.

21 Les évènements graphiques de «bas niveau» : Les évènements graphiques de bas niveau ne concernent que les actions de l utilisateur, et pas la participation active de l interface «vive». On peut concevoir les différents évènements graphiques de bas niveau de la façon suivante : Type Evènement Ecouteur Méthode Ecoute Méthode Evènement MouseEvent MouseListener MouseClicked MousePressed MouseReleased getcomponent getsource getx gety KeyEvent KeyListener KeyPressed KeyReleased getcomponent getsource getkeymodified getkeytext FocusEvent FocusListener FocusGained FocusLost getcomponent getsource Les évènements graphiques de «haut niveau» : Les évènements graphiques de haut niveau impliquent la participation de l interface «vive» : o Sélection dans un menu. o Sélection dans une liste. o Modification dans un texte.

22 Les couleurs des éléments : Couleur Hexadécimal R G B Noir Blanc FFFFFF Rouge FF Vert 00FF Bleu 0000FF Jaune FFF Remarque : Dès qu il est possible, la valeur en hexadécimal «marche». En tous les cas sur des «color analyser» et pour les couleurs «de base» reprises supra. Exemple : FF0000 = Rouge. FF = Exactement le même rouge ColorSpace cspace, float[] components, float alpha) Creates a color in the specified ColorSpace with the color components specified in the float array and the specified alpha. Color(float r, float g, float b) Creates an opaque srgb color with the specified red, green, and blue values in the range ( ). Color(float r, float g, float b, float a) Creates an srgb color with the specified red, green, blue, and alpha values in the range ( ). Color(int rgb) Creates an opaque srgb color with the specified combined RGB value consisting of the red component in bits 16-23, the green component in bits 8-15, and the blue component in bits 0-7. Color(int rgba, boolean hasalpha) Creates an srgb color with the specified combined RGBA value consisting of the alpha component in bits 24-31, the red component in bits 16-23, the green component in bits 8-15, and the blue component in bits 0-7. Color(int r, int g, int b) Creates an opaque srgb color with the specified red, green, and blue values in the range (0-255). Color(int r, int g, int b, int a) Creates an srgb color with the specified red, green, blue, and alpha values in the range (0-255).

23 La taille de l élément. Il est possible dans une certaine mesure de donner une taille définie à un objet. Mais ça ne marche pas toujours, et quand ça marche, ce n est pas nécessairement «tout le temps» La méthode est en général» «setpreferedsize». La méthode n est pas directe,mais passe par l intermédiaire d un nouvel objet : «Dimension». Cet objet n est pas «quelconque»,mais un objet prévu et repris dans les API Java ; java.awt Class Dimension java.lang.object java.awt.geom.dimension2d java.awt.dimension The Dimension class encapsulates the width and height of a component in a single object. The class is associated with certain properties of components. La syntaxe est (par exemple) : Monpremierbouton.setPreferedSize(new Dimension (100,100)) ; De ceci, o BorderLayout ne tient aucun compte ; o FlowLayout en tient compte dans la mesure de la taille de l ensemble support. Mais il y a des conflits d intérêts entre l objet et son conteneur : o Soit on définit l objet avant son conteneur, et alors c est simple, le containeur s adapte. o Soit on définit d abord le containeur puis l objet, et là il y a un «problème» : o Soit on doit ajuster le container à l objet via la méthode «validate». o Soit on doit ajuster l objet au container via la méthode «revalidate».

24 Pour certains objets, ça ne marche pas «ainsi». L exemple classique est les lignes de texte (TextField). Avec TextField, ça marche via le nombre de caractères affichables et non une longueur en pixels.

25

26 java.awt Class Graphics java.lang.object java.awt.graphics The Graphics class is the abstract base class for all graphics contexts. A Graphics object encapsulates state information of the following properties: The Component object. A origin. The current color. The current font. Constructor Detail Graphics protected Graphics() Constructs a new Graphics object. Graphics is an abstract class Method Detail translate public abstract void translate(int x, int y) Translates the origin of the graphics context to the point (x, y setcolor public abstract void setcolor(color c) setfont public abstract void setfont(font font)

27 copyarea public abstract void copyarea(int x, int y, int width, int height, int dx, int dy) Copies an area of the component by a distance specified by dx and dy. From the point specified by x and y. drawline public abstract void drawline(int x1, int y1, int x2, int y2) Draws a line, using the current color, between the points (x1, y1) and (x2, y2) in this graphics context's coordinate system.. fillrect public abstract void fillrect(int x, int y, int width, int height) Fills the specified rectangle. drawrect public void drawrect(int x, int y, int width, int height) Draws the outline of the specified rectangle. The left and right edges of the rectangle are at x and x + width. The top and bottom edges are at y and y + height. The rectangle is drawn using the graphics context's current color. clearrect public abstract void clearrect(int x, int y, int width, int height) Clears the specified rectangle by filling it with the background color of the current drawing surface. This operation does not use the current paint mode.

28 drawroundrect public abstract void drawroundrect(int x, int y, int width, int height, int arcwidth, int archeight) Draws an outlined round-cornered rectangle arcwidth - the horizontal diameter of the arc at the four corners. archeight - the vertical diameter of the arc at the four corners. fillroundrect public abstract void fillroundrect(int x, int y, int width, int height, int arcwidth, int archeight) Fills the specified rounded corner rectangle with the current color. drawoval public abstract void drawoval(int x, int y, int width, int height) Draws the outline of an oval. The result is a circle or ellipse Parameters: x - the x coordinate of the upper left corner of the oval to be drawn. y - the y coordinate of the upper left corner of the oval to be drawn. width - the width of the oval height - the height of the oval filloval public abstract void filloval(int x, int y, int width, int height) Fills an oval bounded by the specified rectangle with the current color.

29 drawarc public abstract void drawarc(int x, int y, int width, int height, int startangle, int arcangle) Draws the outline of a circular or elliptical arc covering the specified rectangle. The resulting arc begins at startangle and extends for arcangle degrees, using the current color. Angles are interpreted such that 0 degrees is at the 3 o'clock position. A positive value indicates a counter-clockwise rotation. The center of the arc is the center of the rectangle whose origin is (x, y) and whose size is specified by the width and height arguments. drawpolyline public abstract void drawpolyline(int[] xpoints, int[] ypoints, int npoints) Draws a sequence of connected lines defined by arrays of x and y coordinates. Each pair of (x, y) coordinates defines a point. The figure is not closed if the first point differs from the last point. Parameters: xpoints - an array of x points ypoints - an array of y points npoints - the total number of points drawpolygon public abstract void drawpolygon(int[] xpoints, int[] ypoints, int npoints) Draws a closed polygon defined by arrays of x and y coordinates. Each pair of (x, y) coordinates defines a point. This method draws the polygon defined by npoint line segments.

30 drawimage public abstract boolean drawimage(image img, int x, int y, ImageObserver observer) Parameters: img - the specified image to be drawn. This method does nothing if img is null. x - the x coordinate. y - the y coordinate. observer - object to be notified as more of the image is converted. Returns: false if the image pixels are still changing; true otherwise. drawstring public abstract void drawstring(string str, int x, int y) Parameters: str - the string to be drawn. x - the x coordinate. y - the y coordinate. Exemple : drawstring ( Salut les mecs,50,100); tostring public String tostring() Returns a String object representing this Graphics object's value..

31 Dessins «de base». Quelques dessins élémentaires sont déjà prévus dans le frame : Le point Le point épais La ligne La ligne épaisse. Le rectangle le carré L ovale le cercle. Le point épais c est un minuscule cercle. La ligne épaisse se sont des lignes parallèles décalées de 1 pixel l une de l autre. Le carré c est un cas particulier de rectangle avec 2 mesures identiques. Le cercle c est un cas particulier d ovale avec 1 seul centre. Le point, la ligne, le rectangle, sont des objets prévus dans les API Java Class Point java.lang.object java.awt.geom.point2d java.awt.point A point representing a location in (x, y) coordinate space, specified in integer precision. Class Line2D java.lang.object java.awt.geom.line2d This Line2D represents a line segment in (x, y) coordinate space. Class Rectangle java.lang.object java.awt.geom.rectangularshape java.awt.geom.rectangle2d java.awt.rectangle

32 A Rectangle specifies an area in a coordinate space that is enclosed by the Rectangle object's top-left point (x, y), its width, and its height.

33 Remarquez: les Roundrectangle sont d autres objets,et non des variétés de rectangle. java.awt.geom Class RoundRectangle2D java.lang.object java.awt.geom.rectangularshape java.awt.geom.roundrectangle2d The RoundRectangle2D class defines a rectangle with rounded corners defined by : o a location (x, y), o a dimension (w x h), o the width and height of an arc with which to round the corners. This class is the abstract superclass for all objects that store a 2D rounded rectangle. setroundrect public abstract void setroundrect(double x, double y, double w, double h, double arcwidth, double archeight) Sets the location, size, and corner radii of this RoundRectangle2D to the specified double values. Parameters: x, y - the coordinates to which to set the location of this RoundRectangle2D w - the width to which to set this RoundRectangle2D h - the height to which to set this RoundRectangle2D arcwidth - the width to which to set the arc of this RoundRectangle2D archeight - the height to which to set the arc of this RoundRectangle2D

Modèle/Vue/Contrôleur

Modèle/Vue/Contrôleur Modèle/Vue/Contrôleur Frederic.Mallet@unice.fr http://deptinfo.unice.fr/~fmallet/java/ 1 Interfaces graphiques Séparation du modèle et de la vue Changer, dynamiquement ou non, le «look&feel» ou le thème

Plus en détail

Chapitre 4. Java, graphisme de base. 4.1 Applets. 4.1.1 Un premier exemple

Chapitre 4. Java, graphisme de base. 4.1 Applets. 4.1.1 Un premier exemple Chapitre 4 Java, graphisme de base 4.1 Applets Une applet est un programme qui est inclus dans une page HTML et qui va donc être exécuter par le navigateur lisant cette page, à condition qu il possède

Plus en détail

Cours intensif Java. 3er cours: introduction aux Applets. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.

Cours intensif Java. 3er cours: introduction aux Applets. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu. . Cours intensif Java 3er cours: introduction aux Applets Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr JAVA ET L INTERNET Applet: programmes écrits en java et intégrés dans

Plus en détail

TP : éléments pour créer une IHM en JAVA

TP : éléments pour créer une IHM en JAVA TP : éléments pour créer une IHM en JAVA Objectif : découvrir les grands principes pour créer une interface convivial entre l utilisateur et la machine (Interface-Homme-Machine :IHM) par une initiation

Plus en détail

Interfaces graphiques avec l API Swing

Interfaces graphiques avec l API Swing Interfaces graphiques avec l API Swing Les Swing Les classes graphiques Swing dérivent de la classe JComponent, qui hérite ellemême de la classe AWT (Abstract Window Toolkit). Tous les composants Swing

Plus en détail

Cours de Java Cours III : Les Interfaces Graphiques. Benjamin FAUCHER Cubis-Helios Consulting

Cours de Java Cours III : Les Interfaces Graphiques. Benjamin FAUCHER Cubis-Helios Consulting Cours de Java Cours III : Les Benjamin FAUCHER Cubis-Helios Consulting Cours III : Les Interfaces Graphiques I. Introduction II. AWT : Frame et Panel III. AWT : Composants graphiques IV. Evènements V.

Plus en détail

Premières fenêtres graphiques (Tutoriel + TP)

Premières fenêtres graphiques (Tutoriel + TP) Université Montpellier II Programmation par objets en Java (HLIN 505) Premières fenêtres graphiques (Tutoriel + TP) Ce tutoriel/tp a pour objectif de vous apprendre à : créer des fenêtres graphiques, insérer

Plus en détail

PROGRAMMATION D APPLETS JAVA pascal.nicolas

PROGRAMMATION D APPLETS JAVA pascal.nicolas PROGRAMMATION D APPLETS JAVA pascal.nicolas nicolas@univ-angers.fr applet programme Java résidant sur un serveur web référencé dans une page web téléchargé sur le navigateur qui accède à la page web exécuté

Plus en détail

Module M4207 applications informatiques

Module M4207 applications informatiques Module M4207 applications informatiques Rushed Kanawati LIPN, CNRS UMR 7030 Université Paris 13 http://lipn.fr/ kanawati rushed.kanawati@lipn.univ-paris13.fr January 30, 2015 R. Kanawati (LIPN) Programmation

Plus en détail

Langages de programmation TP10

Langages de programmation TP10 Langages de programmation TP10 Objectifs: GUI avec AWT (Abstract Window Toolkit): http://www.falkhausen.de/en/diagram/spec/java.awt.html java.awt java.awt.event Théorie: Les étapes de création d'une application

Plus en détail

Exercice de conception d interfaces graphiques pour application bancaire

Exercice de conception d interfaces graphiques pour application bancaire Exercice de conception d interfaces graphiques pour application bancaire Université Paris Sud Exercice 1 Conception d une interface pour application bancaire simple L objet de cet exercice est de concevoir

Plus en détail

Compléments de programmation Objet AWT. Abstract Window Toolkit. Info 423. Références. Introduction. Modèle / Vue / Contrôleur (MVC) Introduction

Compléments de programmation Objet AWT. Abstract Window Toolkit. Info 423. Références. Introduction. Modèle / Vue / Contrôleur (MVC) Introduction Info 423 Compléments de programmation Objet Contenu : Interfaces graphiques, le package AWT Multitâches, les "Threads" Fichiers Volume horaire : 9 / 9 / 12 Références Différents tutoriels Java en ligne

Plus en détail

Cours 5 : Le dessin. F. Gayral 1

Cours 5 : Le dessin. F. Gayral 1 Cours 5 : Le dessin - Comment les composants s'affichent? - La méthode paint - La méthode paintcomponent - La méthode repaint - La classe Graphics - La classe Graphics2D F. Gayral 1 Affichage déclenché

Plus en détail

Sujet 4 : Jeu en réseau en Java / Swing. Auteur : Thomas JGENTI I072545

Sujet 4 : Jeu en réseau en Java / Swing. Auteur : Thomas JGENTI I072545 Projet Interfaces Homme-Machine Demi-valeur 16874 Année 2002-2003 Sujet 4 : Jeu en réseau en Java / Swing Auteur : Thomas JGENTI I072545 http://jgenti.free.fr/cnam Table de matières Table de matières...2

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

Java Avancé - Cours 3

Java Avancé - Cours 3 Java avancé - cours 3 1/11 Java Avancé - Cours 3 Plan 1 Rappel sur AWT 1 2 Présentation de Swing 1 2.1 Containers de haut niveau............................................... 1 2.2 Containers génériques.................................................

Plus en détail

Cours 2 : Placer des composants dans une fenêtre

Cours 2 : Placer des composants dans une fenêtre Cours 2 : Placer des composants dans une fenêtre - Les composants graphiques - Les gestionnaires de mise en page : layout - Un exemple complet - Les menus F. Gayral 1 Les composants graphiques : Hiérarchie

Plus en détail

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1 Bases du langage C# I. C# en mode console (mode texte) Avantages par rapport au mode graphique (Application Windows): - C'est un mode plus proche de l'approche algorithmique (pas de notions de composants,

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

2- Téléchargement et installation version actuelle 6.1

2- Téléchargement et installation version actuelle 6.1 1- EDI NetBeans (Environnement : Microsoft Windows Linux Ubuntu) EDI, Environnement de Développement Intégré Anglais : IDE, Integrated Development Environment Programme regroupant : Un éditeur de texte

Plus en détail

TP C# Prise en main : interface graphique, animation

TP C# Prise en main : interface graphique, animation TP C# Prise en main : interface graphique, animation 1. Hello World! Description : Vous allez construire une application graphique dotée d un unique bouton qui affiche le message «Hello World!» lorsque

Plus en détail

Premier cours d informatique

Premier cours d informatique La lecture du règlement intérieur Définition de quelques mots informatiques Premier cours d informatique Salutation d usage et présentation des participants Et du projet -Informatique : Traitement automatique

Plus en détail

Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress?

Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress? Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress? Courage! Tu vas y arriver 1 Sommaire I. Les bons gestes avant de lancer Open Office (page 3) II. Créer un dossier Open Office. (page 4) III. Les 5 zones

Plus en détail

Java 7 Les fondamentaux du langage Java

Java 7 Les fondamentaux du langage Java 184 Java 7 Les fondamentaux du langage Java 1.1 Les bibliothèques graphiques Le langage Java propose deux bibliothèques dédiées à la conception d'interfaces graphiques. La bibliothèque AWT et la bibliothèque

Plus en détail

Cours de JAVA. Applications Graphiques avec AWT et Swing. Emmanuel ADAM. Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes

Cours de JAVA. Applications Graphiques avec AWT et Swing. Emmanuel ADAM. Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes Cours de JAVA Applications Graphiques avec AWT et Swing Emmanuel ADAM Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis source principale : «Thinking

Plus en détail

Affichage en mode graphique. «Swing» et «AWT»

Affichage en mode graphique. «Swing» et «AWT» Affichage en mode graphique Le paquetage «Swing» et «AWT» Approche Une série de classes sont disponibles pour gérer l'affichage en mode «graphiques». Ces classes sont disponibles dans deux paquetages soit

Plus en détail

TP 10 Interface graphique Initiation au module Tkinter

TP 10 Interface graphique Initiation au module Tkinter TP 10 Interface graphique Initiation au module Tkinter Le module Tkinter permet de créer des interfaces graphiques pour interagir avec l utilisateur de manière conviviale. Vous manipulez fréquemment des

Plus en détail

ED : Construction d'interfaces graphiques en Java

ED : Construction d'interfaces graphiques en Java ED : Construction d'interfaces graphiques en Java Le but de cet exercice est d'écrire un code Java de la construction de l'interface graphique et de la réaction des actions de l'utilisateur sur une application

Plus en détail

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC Rapport Technique du projet Gestionnaire de tâches pour Android Sommaire 1. Introduction... 3 2. Outils utilisés... 3 2.1. Android SDK... 3 2.2. Android dans Eclipse...

Plus en détail

Projet individuel d algorithmique-programmation AP1 : groupe 1.1 - complément bibliothèque graphique

Projet individuel d algorithmique-programmation AP1 : groupe 1.1 - complément bibliothèque graphique Projet individuel d algorithmique-programmation AP1 : groupe 1.1 - complément bibliothèque graphique octobre 2010 1 Affichage graphique statique Il en existe trois bibliothèques graphiques en Ocaml : la

Plus en détail

Interfaces Graphiques

Interfaces Graphiques Interfaces Graphiques 1 java.awt : le premier package pour réaliser des interfaces graphiques, mais les composants AWT utilisent les ressources du système d exploitation javax.swing est portable. les exécutions

Plus en détail

Projet de cryptographie. Algorithme de cryptage de type Bluetooth

Projet de cryptographie. Algorithme de cryptage de type Bluetooth Projet de cryptographie Algorithme de cryptage de type Bluetooth Le but de ce projet est de créer une application qui crypte et décrypte des fichiers en utilisant le principe de cryptage du Bluetooth.

Plus en détail

Microsoft WORD. Sommaire :

Microsoft WORD. Sommaire : Le traitement de texte avec : Microsoft WORD Sommaire : 1 Le traitement de texte : usages typographiques ITALIQUE Règles Typographiques On se sert de l italique pour attirer l attention sur un mot, sur

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

Réalisation d une Interface Utilisateur

Réalisation d une Interface Utilisateur Réalisation d une Interface Utilisateur Pour manipuler facilement les données enregistrées dans une base de données, il est nécessaire de cacher leur implantation technique dans les tables et d offrir

Plus en détail

Introduction à la programmation web

Introduction à la programmation web Introduction à la programmation web Nouvelles Technologies Dr. Thé Van LUONG The-Van.Luong@heig-vd.ch HEIG-VD Switzerland 8 octobre 2015 1/34 8 octobre 2015 1 / 34 Plan 1 État de l art des langages orientés

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Environnement Lancement du logiciel : ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Le tableur OpenOffice Calc o Menu Démarrer > Tous les programmes > OpenOffice.org > OpenOffice.org

Plus en détail

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2008 / 2009 Travaux Pratiques n o 1 : Eclipse Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : Apprendre à se servir du logiciel Eclipse pour le développement d

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

Confection d une carte de vœux animée

Confection d une carte de vœux animée 1) Création du fond d image Ouvrir Photofiltre a) Importation de l image i) S il s agit d une image provenant d Internet (1) Dans l explorateur (a) cliquer sur l image pour l agrandir (b) Faire un clic

Plus en détail

TD/TP PO2 Licence Informatique 3 (2014 2015)

TD/TP PO2 Licence Informatique 3 (2014 2015) TD/TP PO2 Licence Informatique 3 (2014 2015) Exercice 1 Ecrire une interface graphique qui contient : 10 boutons correspondant aux chiffres : 0, 1,,9 4 boutons correspondant aux opérations : + - = clr

Plus en détail

Informatique TP1 : Découverte de Python CPP 1A

Informatique TP1 : Découverte de Python CPP 1A Informatique TP1 : Découverte de Python CPP 1A Romain Casati, Wafa Johal, Frederic Devernay, Matthieu Moy Avril - juin 2014 1 Découverte de l IDE : IDLE IDLE est un environnement de développement (Integrated

Plus en détail

Programmation évènementielle et GUIs en java

Programmation évènementielle et GUIs en java Adapté de Géry Casiez et Eric Lecolinet Programmation évènementielle et GUIs en java Sylvain Malacria - www.malacria.fr Programmation «classique» Programme principal initialise et appelle des fonctions

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Avant de programmer en Java DOS Set Path=C:\JDK\bin Path=C:\JDK\bin C:\JDK\bin Set Path=%Path%;C:\JDK\bin C:\JDK\bin C:\JDK\

Avant de programmer en Java DOS Set Path=C:\JDK\bin Path=C:\JDK\bin C:\JDK\bin Set Path=%Path%;C:\JDK\bin C:\JDK\bin C:\JDK\ Exercices corrigés de programmation OO Java Préparés par : Mlle Imene Sghaier Année Académique : 2006-2007 Premiers Pas I. Avant de programmer en Java Le JDK de Sun (Java Development Kit) est l outil essentiel

Plus en détail

Création de boutons pour DvdStyler 1.5b5

Création de boutons pour DvdStyler 1.5b5 Création de boutons pour DvdStyler 1.5b5 TABLE DES MATIERES 1Présentation... 1 2Ajout d un bouton de navigation...1 2.1Création du bouton... 1 2.2Intégration à DvdStyler... 4 3 Quelques erreurs possibles...

Plus en détail

TP1 : Initiation à l algorithmique (1 séance)

TP1 : Initiation à l algorithmique (1 séance) Université de Versailles Vanessa Vitse IUT de Vélizy - Algorithmique 2006/2007 TP1 : Initiation à l algorithmique (1 séance) 1 Prise en main de l environnement Unix : rappels et compléments Le but de la

Plus en détail

Gestionnaire de Sauvegarde

Gestionnaire de Sauvegarde d Utilisation Version 1.5 du 26/12/2011 d utilisation de l application de sauvegarde Actu-pc Sommaire Introduction... 3 Installation et mise en place du logiciel... 3 Pré-requis... 3 Démarrage de l installation...

Plus en détail

Mise en scène d un modèle dans l espace 3D

Mise en scène d un modèle dans l espace 3D CHAPITRE 3 Mise en scène d un modèle dans l espace 3D Blender permet de construire des espaces à la manière d une scène de théâtre. Pour cela, il présente dès l ouverture tout ce dont on a besoin : un

Plus en détail

MO-Call pour les Ordinateurs. Guide de l utilisateur

MO-Call pour les Ordinateurs. Guide de l utilisateur MO-Call pour les Ordinateurs Guide de l utilisateur Sommaire MO-CALL POUR ORDINATEURS...1 GUIDE DE L UTILISATEUR...1 SOMMAIRE...2 BIENVENUE CHEZ MO-CALL...4 MISE EN ROUTE...5 CONNEXION...5 APPELS...7 COMPOSITION

Plus en détail

Introduction au débogage avec Eclipse

Introduction au débogage avec Eclipse Introduction au débogage avec Eclipse C. Pain-Barre et H. Garreta IUT INFO Année 2006-2007 1 Notion de debogage Tout développeur est confronté un jour à un programme qui plante pour une raison apparemment

Plus en détail

Atelier d initiation. Initiation à Windows Vista et 7

Atelier d initiation. Initiation à Windows Vista et 7 Atelier d initiation Initiation à Windows Vista et 7 Contenu de l atelier Qu est-ce que Windows?... 1 Démarrage d un ordinateur... 1 Ouverture de session... 1 Bureau... 2 La barre des tâches... 2 Le menu

Plus en détail

Interface Homme-Machine Travaux pratiques Séance 1 : Introduction Java / Swing / JBuilder

Interface Homme-Machine Travaux pratiques Séance 1 : Introduction Java / Swing / JBuilder Interface Homme-Machine Travaux pratiques Séance 1 : Introduction Java / Swing / JBuilder Pluquet Frédéric 15 octobre 2004 1 Introduction 1.1 L assistant Pluquet Frédéric, Téléphone : 02/650.56.01, Email

Plus en détail

Familiarisation avec Eclipse / Netbeans

Familiarisation avec Eclipse / Netbeans Institut Galilée LEE Année 011-01 Master T.P. 0 Familiarisation avec Eclipse / Netbeans Lien important contenant le pdf du cours et du TP, et ensuite des sources : http://www-lipn.univ-paris13.fr/~fouquere/mpls

Plus en détail

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 CHAPITRE 1 PREMIERS PAS Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 15 1.1. Créer un premier projet Pour commencer, lancez Visual Basic Express.

Plus en détail

Le Windows que vous connaissez, simplement amélioré. Petit guide rapide pour Windows 8.1 en Entreprise

Le Windows que vous connaissez, simplement amélioré. Petit guide rapide pour Windows 8.1 en Entreprise Le Windows que vous connaissez, simplement amélioré. Petit guide rapide pour Windows 8.1 en Entreprise Découvrez l écran d accueil. Votre écran d accueil concentre les informations les plus importantes

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR LaTeX Tabular Editor. Version 1.0

GUIDE DE L UTILISATEUR LaTeX Tabular Editor. Version 1.0 GUIDE DE L UTILISATEUR LaTeX Tabular Editor Version 1.0 Voici la documentation utilisateur du projet LaTeX Tabular Editor, une application Java développée par une équipe d étudiants dans le cadre de leur

Plus en détail

ENSI. Visual C++ Initiation

ENSI. Visual C++ Initiation ENSI Visual C++ Initiation Tables des matières 1. LES MFC (MICROSOFT FOUNDATION CLASSES)...3 1.1 DÉFINITION... 3 1.2 L ESPACE DE TRAVAIL... 3 2. CRÉER UN NOUVEAU PROJET...5 2.1 ETAPE 1 : CHOISIR LE TYPE

Plus en détail

Interface Graphique en Java 1.6. Containers, menus, barre d'outils et actions. Sébastien Paumier

Interface Graphique en Java 1.6. Containers, menus, barre d'outils et actions. Sébastien Paumier Interface Graphique en Java 1.6 Containers, menus, barre d'outils et actions Sébastien Paumier paumier@univ-mlv.fr Illustrations provenant du site http://tux.crystalxp.net/ 1 Les containers rappel: tous

Plus en détail

Réaliser une présentation avec OpenOffice 2.0

Réaliser une présentation avec OpenOffice 2.0 Réaliser une présentation avec OpenOffice 2.0 Introduction Le but de ce document est de présenter certaines fonctions de base d un des modules d OpenOffice : OpenOffice Impress. Celui-ci est l équivalent

Plus en détail

Nous allons détailler dans cette documentation les fonctionnalités pour créer un objet colonne.

Nous allons détailler dans cette documentation les fonctionnalités pour créer un objet colonne. Généralités Dans le générateur d états des logiciels Ciel pour Macintosh vous avez la possibilité de créer différents types d éléments (texte, rubrique, liste, graphiques, tableau, etc). Nous allons détailler

Plus en détail

Module 2 Création d un formulaire simple

Module 2 Création d un formulaire simple Form Builder Développement d un formulaire Sauvegarde d un formulaire Établir une connexion avec le serveur Fenêtre de navigation Assistant de création de blocs (Data Block Wizard) Assistant de mise en

Plus en détail

Introduction to GUI Building

Introduction to GUI Building Introduction to GUI Building Contenu Exercice 1: Créer un projet Exercice 2: Construire l interface utilisateur (the Front End) Exercice 3: Rajouter des fonctiionnalités Exercice 4: Executer le programme

Plus en détail

graphiques avancés et animations Programmation graphique animations

graphiques avancés et animations Programmation graphique animations Programmation graphique avancée et animations II-1 Les "expositions" fenêtre A fenêtre B fenêtre E fenêtre D fenêtre C Lorsque la fenêtre E passe en premier plan, elle reçoît des Expose events afin de

Plus en détail

MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE

MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE OUTLOOK EXPRESS DE MICROSOFT VERSION 5 1. LE «COURRIEL», «COURRIER ÉLECTRONIQUE», «MESSAGE ÉLECTRONIQUE», LES «E-MAILS» C EST QUOI ET ÇA SERT À QUOI? Premièrement, tous ces mots

Plus en détail

Produit par: Julie Robidoux. Demander autorisation avant d utiliser ce guide.

Produit par: Julie Robidoux. Demander autorisation avant d utiliser ce guide. Produit par: Julie Robidoux Demander autorisation avant d utiliser ce guide. Qui n a jamais rêvé de peindre des tableaux grandioses avec facilité? Dans ce guide, je vous présente une nouvelle forme d art.

Plus en détail

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Laurent Risser CNRS, Institut de Mathématiques de Toulouse 01/16 1) Principaux logiciels Outils libres pour la visualisation et traitement

Plus en détail

GED MARKETING. Page 1 sur 18

GED MARKETING. Page 1 sur 18 GED MARKETING I. Présentation du produit... 2 II. Page principale de l application... 3 L arbre... 3 Le menu... 4 La fenêtre de navigation... 4 III. La recherche de documents... 4 Rechercher tous les documents...

Plus en détail

Conférence Web sur demande de TELUS Guide de référence rapide

Conférence Web sur demande de TELUS Guide de référence rapide Conférence Web sur demande de TELUS Guide de référence rapide Aperçu Page 2 Modification des renseignements personnels Ouverture de session Optimisation de l espace de travail Modes Participants Fonctions

Plus en détail

Concepts de base de Word

Concepts de base de Word Concepts de base de Word Word est une application performante de traitement de texte et de mise en page. Pour en tirer le meilleur parti, il faut d abord en comprendre les concepts de base. Ce didacticiel

Plus en détail

Remplir un CP à l aide de liste provenant de la base de données... 2 Accès aux listes F2... 2 Autres listes... 4

Remplir un CP à l aide de liste provenant de la base de données... 2 Accès aux listes F2... 2 Autres listes... 4 Contenu Remplir un CP à l aide de liste provenant de la base de données... 2 Accès aux listes F2... 2 Autres listes... 4 Champ paramétrable de type Commentaire... 9 Etape 1 : Fiche champ paramétrable...

Plus en détail

GEOGEBRA : Les indispensables

GEOGEBRA : Les indispensables Préambule GeoGebra est un logiciel de géométrie dynamique dans le plan qui permet de créer des figures dans lesquelles il sera possible de déplacer des objets afin de vérifier si certaines conjectures

Plus en détail

Installation du logiciel

Installation du logiciel Hot Potatoes Hot Potatoes est un logiciel gratuit proposé par Half-Baked Software et l Université de Victoria au Canada. Il se compose de six modules permettant chacun de mettre au point différents types

Plus en détail

Flash CS5. A - L environnement auteur de Flash

Flash CS5. A - L environnement auteur de Flash 1 Flash CS5 L objectif de cet apprentissage CS5 est de comprendre les concepts utilisés par le logiciel, et la manière dont il travaille. La description des outils ne sera donc pas exhaustive. Les différents

Plus en détail

Formation Windows 7 créer par ABC-INFO47

Formation Windows 7 créer par ABC-INFO47 Formation Windows 7 par ABC-INFO47 Page 1 SOMMAIRE L ordinateur et les périphériques... 3 Le bureau de Windows 7... 3 Liste des icônes principales du bureau :... 4 Personnaliser les icones du bureau :...

Plus en détail

Tracer un circuit avec OPENRUNNER

Tracer un circuit avec OPENRUNNER Tracer un circuit avec OPENRUNNER Etape 1 : Aller sur le site OPENRUNNER dont l adresse est : http://www.openrunner.com/ (de préférence recopier cette adresse dans votre navigateur - Internet Explorer,

Plus en détail

TP : Mise en oeuvre de MVC

TP : Mise en oeuvre de MVC Université de Lille 1 - Master 1 informatique 2012-2013 IHM TP : Mise en oeuvre de MVC Objectifs se familiariser avec les patrons de conception observateur et stratégie, se familiariser avec la conception

Plus en détail

VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET

VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET Brancher / débrancher l ordinateur de la prise Allumer / éteindre l ordinateur : pour allumer ou éteindre l ordinateur vous devez appuyer sur le bouton On/off

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉVÉNEMENTIELLE. Géry Casiez http://www.lifl.fr/~casiez IHM Master 1 informatique - Université de Lille 1

PROGRAMMATION ÉVÉNEMENTIELLE. Géry Casiez http://www.lifl.fr/~casiez IHM Master 1 informatique - Université de Lille 1 1 PROGRAMMATION ÉVÉNEMENTIELLE Géry Casiez http://www.lifl.fr/~casiez IHM Master 1 informatique - Université de Lille 1 Programmation événementielle 2 Programmation «procédurale» Le déroulement est contrôlé

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Description du logiciel ScribeDico

MANUEL D UTILISATION. Description du logiciel ScribeDico MANUEL D UTILISATION Description du logiciel ScribeDico 1 ScribeDico est un logiciel de prédiction de mots ( suggestion d'une liste de mots à partir des premiers caractères saisis ) multilingue ( français,anglais,espagnol,italien,

Plus en détail

PAGE 1. Démarrer avec le logiciel Architecte 3D. Barre de menu: Les commandes du logiciel

PAGE 1. Démarrer avec le logiciel Architecte 3D. Barre de menu: Les commandes du logiciel PAGE Démarrer avec le logiciel Architecte 3D Double cliquer dans le bureau Windows sur l icône L écran ci-dessous apparaît : Nom du projet : Nom d enregistrement Barre de menu: Les commandes du logiciel

Plus en détail

L interface utilisateur de Windows

L interface utilisateur de Windows Windows, développé par l éditeur américain Microsoft Corporation, est de loin le système d exploitation pour ordinateurs personnels le plus utilisé dans le monde. Il dépasse à lui seul 90 % du marché mondial

Plus en détail

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants Pas-à-pas Excel 2000 et suivants calculer automatiquement un date d échéance Objectif : calculer une date d échéance tenant compte de la durée variable d un contrat, faire apparaître automatiquement les

Plus en détail

Présentation du logiciel WINK

Présentation du logiciel WINK BIU de Montpellier Présentation du logiciel WINK 14 octobre 2010 Olivier Doré BU Droit Sciences économiques Sommaire 1/ Présentation... 3 1.1 Exemples... 3 1.2 Installer Wink en français... 3 2/Créer un

Plus en détail

Interface graphique avec Java S. RITAL

Interface graphique avec Java S. RITAL Interface graphique avec Java S. RITAL Plan Ma première fenêtre Animation Les boutons Multi-threading Menu, Barre d'outils, Le Pattern MVC Les interfaces Observer / Observable Calculatrice Les boîtes à

Plus en détail

Exercices en référence sur le PIM : 1.1.2 / 1.1.4 / 1.2.1 / 1.3.1/ 1.3.2 / 1.3.3 / 1.3.5 / 1.3.6 / 4.3.2 / 5.1.1 / 5.1.2

Exercices en référence sur le PIM : 1.1.2 / 1.1.4 / 1.2.1 / 1.3.1/ 1.3.2 / 1.3.3 / 1.3.5 / 1.3.6 / 4.3.2 / 5.1.1 / 5.1.2 Exercices en référence sur le PIM : 1.1.2 / 1.1.4 / 1.2.1 / 1.3.1/ 1.3.2 / 1.3.3 / 1.3.5 / 1.3.6 / 4.3.2 / 5.1.1 / 5.1.2 1. Mise en page de son document Clique sur la fonction «Affichage» puis sélectionne

Plus en détail

Réalisation d interfaces graphiques Avec NetBeans. Version 1.0, du mardi 30 octobre 2007

Réalisation d interfaces graphiques Avec NetBeans. Version 1.0, du mardi 30 octobre 2007 Réalisation d interfaces graphiques Avec NetBeans Version 1.0, du mardi 30 octobre 2007 1 1. Création d un projet Dans le menu File, créez un projet en choisissant : New Project. Dans le menu New Project,

Plus en détail

Introduction à Expression Web 2

Introduction à Expression Web 2 Introduction à Expression Web 2 Définitions Expression Web 2 est l éditeur HTML de Microsoft qui répond aux standard dew3c. Lorsque vous démarrez le logiciel Expression Web 2, vous avez le choix de créer

Plus en détail

Exercice 1 (API Java)

Exercice 1 (API Java) Programmation orientée objet TP 3 L2 MPCIE API Java, Paquetages Exercice 1 (API Java) 1. Écrire la classe Ensemble comme étant une collection d'éléments ne contenant pas de doublon. Elle sera donc implémentée

Plus en détail

Leçon N 15 Réalisation d un film photo 1 ère partie

Leçon N 15 Réalisation d un film photo 1 ère partie Leçon N 15 Réalisation d un film photo 1 ère partie Vous venez d étudier comment classer et ordonner vos photos avec PICASA, comment traiter ces photos avec PICASA, PICMONKEY, IPICCY et GIMP. Vous venez

Plus en détail

Introduction à Windows XP

Introduction à Windows XP Introduction à Windows XP Windows...1 Windows dans les grandes lignes...1 Interface de Windows...1 Afficher les menus contextuels...2 Exemples de menus contextuels...2 Bureau de Windows...2 Barre des tâches...2

Plus en détail

1 ) INSTALLATION DE LA CONSOLE 2 2 ) PREMIER DÉMARRAGE DE LA CONSOLE 3 3 ) LES JOBS 4 4 ) LES ORDINATEURS 6

1 ) INSTALLATION DE LA CONSOLE 2 2 ) PREMIER DÉMARRAGE DE LA CONSOLE 3 3 ) LES JOBS 4 4 ) LES ORDINATEURS 6 1 ) INSTALLATION DE LA CONSOLE 2 2 ) PREMIER DÉMARRAGE DE LA CONSOLE 3 3 ) LES JOBS 4 4 ) LES ORDINATEURS 6 5 ) RÉINSTALLATION COMPLÈTE D UN ORDINATEUR 8 6 ) DÉTAILS D UN JOB 9 7 ) RELANCER UN JOB INCOMPLET

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

Leçon N 2E Utilisation d un traitement de texte (2 ème partie)

Leçon N 2E Utilisation d un traitement de texte (2 ème partie) Leçon N 2E Utilisation d un traitement de texte (2 ème partie) Nous allons travailler sur la MISE EN FORME d un document. 1 Mise en forme des caractères Les logiciels Word et Writer regroupent les commandes

Plus en détail

L informatique en BCPST

L informatique en BCPST L informatique en BCPST Présentation générale Sylvain Pelletier Septembre 2014 Sylvain Pelletier L informatique en BCPST Septembre 2014 1 / 20 Informatique, algorithmique, programmation Utiliser la rapidité

Plus en détail

Page 2 Page 3 Page 8 Page 11 Page 14 Page 18

Page 2 Page 3 Page 8 Page 11 Page 14 Page 18 Outils généraux 23/03/2006 Page 1 / 39 Outils généraux Présentation générale Page 2 Fenêtre Page 3 Palette principale fichier 3D Page 8 Palette principale fichier MEP Page 11 Outils de navigation Page

Plus en détail