L Histoire de Java. «Portable» veut dire qu il peut tourner sur plusieurs systèmes d exploitations différents ; Windows, Linux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Histoire de Java. «Portable» veut dire qu il peut tourner sur plusieurs systèmes d exploitations différents ; Windows, Linux"

Transcription

1 L Histoire de Java. Java est deux choses : o un langage de programmation informatique orienté objet o un environnement d'exécution informatique portable «Portable» veut dire qu il peut tourner sur plusieurs systèmes d exploitations différents ; Windows, Linux Java est présenté au public pour la première fois en Java c est d abord cassé les dents sur la télévision pour des raisons commerciales. Java c est lancé ensuite sur le Net, ce qui a été sa chance. Origines : Le langage reprend en grande partie la syntaxe du langage C++, très utilisé par les informaticiens. Il s agit en fait en gros du langage «C++» mais avec : o en moins : les sophistications extrêmes du C ++ (l héritage multiple, ). o en plus : o un renforcement de l orientation «objet». o une meilleure gestion de la mémoire (via le «ramasse miette»). o une portabilité totale quel que soit le système d exploitation. o plus de sécurité (via la Machine Virtuelle Java).

2 Application Java : Java permet de développer des applications autonomes mais aussi, et surtout, des applications client-serveur. Côté client, les applets sont à l'origine de la notoriété du langage. Côté serveur, Java s'est imposé dans le milieu de l'entreprise grâce à 2 choses : les servlets, le pendant serveur des applets, les JSP (JavaServer Pages) qui peuvent se substituer à PHP,. Les applications Java peuvent être exécutées sur tous les systèmes d'exploitation pour lesquels a été développée une plateforme Java, dont le nom technique est JRE (Java Runtime Environment), lequel est constitué de deux choses : o La JVM (Java Virtual Machine ), le programme qui interprète le code Java et le convertit en code natif. o Un ensemble de «bibliothèques» Java Le nom «Java» Le nom Java fut inventé dans un petit bar fréquenté par quelques membres de l'équipe. A partir de ce point, les versions varient : soit c est un acronyme du nom des inventeurs. soit c est en souvenir des cafés pris dans ce bar (Java = café en argot US). soit parce que ce langage devait pouvoir tourner sur d autres supports que des pc et en particulier la petite électronique des cafetières. Où utilise-t-on du Java? Sur les navigateurs Web. Dans les sites Web. Sur les serveurs (JSP : Java serveur page). Dans la petite électronique (machine à laver.). Etc. Historique des versions : Le langage Java a connu plusieurs évolutions depuis le JDK (Java Development Kit) 1.0 A partir de la version Java 1.2 on parle de Java 2 avec 2 grandes inovations : o l'api graphique Swing est intégrée. o la machine virtuelle Java de Sun inclut un compilateur "Juste à temps" (Just in Time).

3 Java et les autres Le Java classique est un Java fait en Java et qui grâce à sa machine virtuelle Java tourne sur toutes les plateformes. Mais il existe d autres possibilités : o Java peut être compilé de telle façon qu il puisse tourner sans son environnement. o Microsoft a développé la variante J# de Java, qui tourne sur une machine virtuelle «microsoft» ( le CLR). o Java peut être créé en «adaptant la sauce» d autres programmes «non Java», comme Python qui se traduit en java par le compilateur Jython, ou encore Groovy. Java et la justice : Java est «open source»,mais ce n est pas pour autant qu on peut en faire ce qu on veut ; il y a toujours une «licence» à respecter. La licence de Sun pour Java insiste sur le fait que toutes les implémentations doivent être compatibles. Ceci a aboutit à la plainte en Justice contre Microsoft après que Sun a constaté que l'implémentation de Microsoft avait 2 problèmes : o L implémentation Microsoft de Java ne ne supportait pas les interfaces Java native RMI et JNI o L implémentation Microsoft de Java comportait des éléments spécifiques à certaines plateformes et donc incompatibles avec «toutes les plateformes». Sun obtint des dommages et intérêt (20 millions de dollars) et l'acte de justice renforça encore les termes de la licence de Sun. En réponse, Microsoft arrêta le support de Java sur ses plates-formes et, sur les versions récentes de Windows, Internet Explorer ne supporte pas les applets Java (du moins pas sans devoir ajouter de plug-in, chose que «tout le monde ne fait pas). En réponse à cette attitude de Microsoft, Sun met à disposition sur le net et gratuitement des environnements d'exécution de Java pour les différentes plates-formes Microsoft.

4 Langage compilés et interprétés. Il existe deux types de langages : les langages compilés et les langages interprétés. Pour les langages compilés,cela se passe à 2 niveaux : chez le concepteur du code et chez l utilisateur du code. o Chez le concepteur du code : on transforme le code source du programme directement en langage compréhensible par la machine à l' aide d'un compilateur. Tout le code est compilé en une fois (chez le fabricant du code),et bien évidement enregistré tel quel (post compilation) dans le programme livré ou vendu. o Au niveau utilisateur, le code que la machine va traiter existe donc en tant que code complet, utilisable «directement».c est donc «très rapide». Pour les langages interprétés,cela se passe à 1 seul niveau : au niveau de l utilisateur : le code source du programme reste toujours dans son état «natif» (cad tel que livré par le concepteur),et doit donc passer par l'interpréteur qui va lire chaque ligne du code source et l'exécuter. Chaque ligne est donc exécuté après avoir été interprétée chaque fo is. L entièreté du code «utilisable» par la machine n existe donc pas,et n existera «jamais» ; seule une ligne à la fois existe. Le gros défaut des langages interprétés est donc la lenteur, bien que, avec la rapidité des processeurs cet inconvénient est devenu très relatif.

5 Philosophie de Java. Lors de la création du langage Java, il avait été décidé que ce langage devait répondre à 5 objectifs : 1. utiliser une méthode orientée objet, 2. permettre à un même programme d'être exécuté sur plusieurs systèmes d'exploitation différents, 3. pouvoir utiliser de manière native les réseaux informatiques, 4. pouvoir exécuter du code distant de manière sûre, 5. être facile à utiliser et posséder les points forts de langages de programmation orientés objet déjà fortement utilisés comme le C++. Un langage orienté objet. Le langage orienté objet («OO») consiste à associer au même endroit (l objet) les différents types de données et les différentes opérations qu'on peut effectuer sur ces données. Ceci a plusieurs avantages : o C est plus simple à écrire donc plus rapide et avec moins d erreurs. o Les sous éléments du code peuvent servir de «kit» pour un code futur, comme si il s agissait d un composant matériel «enfichable» utilisé dans l industrie. Ceci crée peu de contraintes : o Un code clair. o Un code bien documenté. o Une multitude de petits éléments bien définis plutôt qu un «gros machin» type usine à gaz qui ne servira que dans un type bien précis d application et rien d autre

6 Comparaisons Informatiques. Avant toutes choses, quelques comparaisons, dans le but de faire comprendre une réalité «bien connue»,celle de la vie de tous les jours, mais «vue par un informaticien Java». C est «la même chose», tout en étant fort différent o Le jeu de Légo. o Le feu rouge et les autos. o L équipe de foot. o Le colonel moutarde. o Les chambres d hôtel.

7 Le jeu de Légo. o Dans un jeu de Légo, il y a des pièces élémentaires. o Ces pièces, elles viennent de l usine, et il faudra faire avec. o Mais les pièces sont tellement nombreuses que l on sait pratiquement faire tout ce qu on veut avec elles. o Une fois que l on sait ce qu on a besoin exactement, il est très facile de multiplier l affaire en refaisant exactement la même chose à quelques variantes près. o Avec les cubes on a fait la maison et le jardin. o On peut reproduire cette maison et ce jardin à l infini. o Chacun des propriétaires peut changer le jardin ou la cheminée. o Mais il ne pourra pas mettre «sa cheminée à lui» ou «son jardin à lui»,il devra utiliser les éléments de jardin prévus par Légo. Mais ceux là il pourra les agencer comme il veut.

8 Le feu rouge et les autos. C est un exemple particulièrement intéressant pour comprendre Java. Cet exemple reviendra à plusieurs sauces. La situation : o Un feu rouge. o Divers véhicules : o certains vides et d autres occupés. o des autos de divers types. o des vélos. o Une vitesse limite : 50 km heure. Que va-t-il se passer quand le feu va passer «au vert»? o Si c est «public» : Quand le feu passe au vert, il prend le contrôle total du véhicule, et le chauffeur ne peut rien faire. Il va amener lui-même ce véhicule à 50 à l heure. o Si c est «private» : Quand le feu passe au vert, il se borne à avertir le conducteur qu il peut commencer à conduire. Imaginons que c est «private» et que les voitures doivent démarrer. o Les voitures inoccupées par exemple parquées le long du trottoir ne vont pas démarrer o Le taxi en train de décharger un passager peut partir, mais ne va pas partir. o Toutes les voitures peuvent légalement aller à 50 /heure, mais certaines ne sauront pas le faire par exemple parce que c est une «Smart». o Toutes les voitures peuvent aller à 50 à l heure, mais certaine y seront plus vite que d autre : o Soit parce qu elles ont un moteur plus puissant. o Soit parce qu elles sont «devant» et ne sont pas ralentis par les autres.

9 L équipe de foot. Imaginons un club de foot. Ce Club de foot a une équipe de foot qui ne représente qu une partie des adhérents au club. Cette équipe de foot se subdivise en 2 sous groupes «les shooter» et le «gardien». C est la même équipe, mais les «shooter» et le «gardien» ce n est pas tout à fait la même chose,en effet le gardien : N a pas tout à fait le même costume. Est le seul qui peut prendre le ballon à la main Doit théoriquement (mais rien ne l oblige) rester dans ou près de son goal. Imaginons maintenant que «tout est perdu» et que l entraîneur donne l ordre à tous y compris au gardien d attaquer : Les «attaquants» vont très bien attaquer. Les défenseurs et le gardien vont attaquer aussi,mais ce n est pas leur spécialité, donc ils le feront moins bien.

10 Les boucles for et le Colonel Moutarde. La syntaxe ici est «approximative», faite uniquement «pour comprendre». Le cas qui nous occupe ici est celui des boucles imbriquées. Ici, on joue au Cluedo. Il y a 3 choses : des suspects, des pièces et des armes. Comment mettre çà «en musique» pour avoir toutes les possibilités? On commence par faire des listes : Enum Suspect { Moutarde,Rose,Olive.} ; Enum Pieces {Salon,cuisine,hall..} ; Enum Armes {couteau,revolver,chandelier } ; Chaque liste a des «values». Pour chaque «value» de suspect il y a toutes les values de pièces. Pour chaque value de suspect dans une pièce, il y a toutes les values d armes. Ce qui donne (on utilise la boucle «for» améliorée cf infra) : for (Suspect monsuspect : Suspect. values ( ) ) { for (Pieces mapiece : Pieces. values ( ) { for (Arme monarme : Armes. values ( ) { On remarque les parenthèses qui s ouvrent derrière chaque for. Le programme fera donc, Pour chacun des 6 suspects possibles Le tour des 6 pièces possibles Et pour chaque pièce possible Le tour des 6 armes possibles. On peut en fait parcourir toutes ces données de 2 façons différentes : o Avec «for classique» : il aurait fallut passer au préalable par une numérisation de chaque variable. Cela aurait été par exemple : suspect 1, dans la pièce 1, avec l arme 1. o Avec «for amélioré» (depuis Java 1.5) : on y va «directement» avec les noms. Ce sera par exemple : Colonel Moutarde, dans le couloir, avec le couteau.

11 Indépendance vis-à-vis de la plate-forme. L indépendance vis-à-vis de la plate-forme, signifie que les programmes écrits en Java fonctionnent de manière parfaitement similaire sur différentes architectures matérielles. On peut dès lors effectuer le développement sur une architecture donnée et faire tourner l'application sur toutes les autres quelles que soient les interfaces (Windows,Linux ) et les versions (Windows 95,98,Me ). Ce résultat est obtenu par les compilateurs Java qui compilent le code source en deux fois : La première fois,on obtient un «bytecode Java», un langage machine spécifique à la plate-forme Java,et à aucune autre plateforme (Windows,Linux ). La deuxième fois ce «bytecodejava est traduit en «réel bytecode pour l interface considéré» ;il existe donc à ce niveau des traducteurs «bytecode» différents pour les différents systèmes Windows, Linux, etc ). La première compilation «prend du temps». La deuxième compilation se fait très rapidement via un compilateur juste-à-temps (just in time, JIT). Il y a donc 2 «bytecodes» successifs et différents.. La portabilité universelle est cependant un objectif difficile à atteindre Le nombre important de plateformes fait que ceci est pratiquement impossible,et donc il reste de-ci, de là, de petites erreurs qui ont abouti à un détournement du slogan de Sun "Write once, run anywhere" ("Ecrire une fois, exécuter partout") en "Write once, debug everywhere" ("Ecrire une fois, déboguer partout")! Java et la vitesse : Les premières implémentations du langage utilisaient une machine virtuelle interprétée pour obtenir la portabilité. Tout le code était «interprété», tant et si bien que cela produisait des programmes qui s'exécutaient plus lentement que ceux écrits en C ou en C++, si bien que le langage souffrit d'une réputation de faibles performances. Des implémentations plus récentes de la machine virtuelle Java (JVM) produisent des programmes beaucoup plus rapides qu'auparavant, en utilisant différentes techniques dont en particulier la recompilation dynamique,qui analyse le comportement du programme et ne recompile sélectivement que certaines parties.

12 Exécution sécurisée de code distant : La plate-forme Java fut l'un des premiers systèmes garantissant une sérieuse mais pas totale sécurité à l'exécution du code. En effet, un applet est destiné à fonctionner dans le navigateur Web d'un utilisateur, si du moins celui-ci l autorise, donc si celui-ci est «confiant» en la chose. Le principe est le suivant : o Le code d'une applet ne fonctionne que via un «gestionnaire de sécurité.», Lequel observe ce que l applet demande comme accès au système «hôte» : o Type d accès demandé (lecture écriture ). o Type de dossier demandé (System, ). o En plus, et à côté du «gestionnaire de sécurité»,il existe encore les «certificats» : Un «certificat» est une garantie par «sun System» que l applet (qui a été vérifié par les instances Java) est d utilisation «sûre» (elle sera néanmoins toujours observée par le gestionnaire de sécurité,qui en particulier vérifiera si l applet pourtant «certifié» n a pas été manipulé «après sa certification»).

13 Programmation en Java. La programmation peut se faire de 3 façons : o «à la main» et avec le compilateur javac, o avec un environnement de développement intégré (IDE) comme Eclipse o avec un outil professionnel de construction comme Scons

14 Le Java graphique. La base. La base du dessin est une «Frame». La Frame appartient aux classes héritées suivantes : o Objet o Component o Container o Window Particularités graphiques : 1. Les coordonnées à l intérieur de la Frame dépendent toutes de l angle supérieur gauche de la Frame qui a par définition la coordonnée x = 0 et y = Y est croissant dans la fenêtre de haut en bas Besoins minimums : Pour créer une interface graphique (une calculette par exemple), Il faut : o Des objets bien précis existant dans des listes (boutons, ). o Un gestionnaire de disposition,disant où et comment ces objets doivent être mis. o Un gestionnaire d évènements disant ce qui va se passer si on agit sur tel bouton de l objet.

15 Les outils graphiques Java. Ils sont au nombre de 2 : AWT et Swing. AWT : o Est élémentaire par rapport à Swing (en particulier pas de possibilités «3D»). o Mais est plus rapide que Swing. o Par contre dépend assez des ressources de la machine hôte. Swing : o Est plus puissant que AWT et permet la «3D». o Est légèrement plus lent. o Est autonome par rapport au système hôte. AWT et Swing n existent pas de façon «native»,il faut les «importer». Il faut les importer «avant toute autre chose». La syntaxe est : Import javax.swing.* // on remarque le X de Javax // on remarque que javax et swing sont en minuscule. // on remarque le point entre javax et swing // le point entre swing et * Import java.awt.* //Rem 1 : Il n est jamais bon de travailler avec à la fois swing et AWT. // Rem 2 : java.awt.event.* n est pas importé avec le «pac» java.awt.* Les composants «swing» se distinguent des composants AWT par le fait que les composants «swings» commencent tous par un J majuscule : o JButton. (remarquons le B majuscule) o JTextField (remarquons le T et le F majuscule). o Jlabel o Jpanel o JFrame

16 Petit tour des éléments graphiques principaux : «Objets graphiques». Disposition. Ecouteurs. Classe Frame La page complète Panel Un seul panneau Label Texte non modifiable dans la fenêtre. Button Bouton poussoir Checkbox Cases à cocher multiples. RadioButton Cases à cocher unique. TextField Texte sur une seule ligne. TextfieldArea Texte sur plusieurs lignes. TabbedPane Onglets. Interface FlowLayout BorderLayout GridLayout BoxLayout CardLayout Interface MouseListener MouseWheelListener KeyListener ListSelectionListener ItemListener ActionListener FocusListener

17 Comment créer l interface graphique? 1. Réfléchir à ce que l utilisateur attend de faire. 2. Traduire çà en interface graphique et en faire le dessin. 3. Créer l objet avec le gestionnaire de disposition. 4. Rendre l objet opérant avec le gestionnaire d évènements.

18 Faire faire quelque chose à l interface. Une fois que l interface est «faite»,cad une fois que les boutons, etc sont «mis»,comment faire correspondre une action à un bouton? La première chose à faire, La première chose à faire, est d importer de quoi faire cad importer : La deuxième chose à faire : Import java.awt.event.* La deuxième chose à faire est de définir un «écouteur» qui écoute spécifiquement cet événement. Quelques remarques : Un écouteur c est un objet logique et non un composant matériel (même invisible) qu on devrait ajouter à la fenêtre. L écouteur n est pas distinct de l acteur ; c est le même objet qui écoute et qui agit. Une action peut être surveillées par plusieurs écouteurs différents. Deux étapes : o Déclarer qu on va utiliser un «ActionListener»,avec une syntaxe au premier abord «curieuse» :. class mapremiereframe extends Jframe implements ActionListener Remarquons qu il n y a pas de virgules de séparation. Remarquons que la classe «Extend» une autre classe et «Implement» des méthodes. o Joindre l ActionListener au Bouton monbouton.addactionlistener(this) ;

19 Remarque : La plupart du temps, l événement surveillé sera un clic de souris. Le fait de cliquer avec la souris va créer une nouvelle classe qui n existait pas encore jusque là : la classe MouseEvent Cette classe n existe pas au départ du programme ; elle naît uniquement quand un événement souris a lieu. La classe «MouseEvent» regroupe plusieurs évènements qui peuvent se passer : mouseclicked mousepressed mousereleased mouseentered mouseexited Si on veut utiliser un «mouselistener»,il faut définir ce qui va se passer avec toutes ces actions. Or la plupart ne sont jamais utilisées et seule mousecliked est couramment utilisée ; Donc le plus simple est de ne pas recourir à MouseListener,mais bien à un autre objet : Mouseadapter. MouseAdapter a déjà par défaut tout initialisé à «0»,et au lieu de mettre pour chacun des «MouseEvent» la valeur «0»,il suffit de remplir le ou les seuls évènements qui seront à suivre : Avec MouseListener Public void mousecliked Public void mousepressed Public void mousereleased Public void mouseentered Public void mouseexited Avec MouseAdapter Public void mousecliked

20 Remarque : la souris ou l évènement? Il y a plusieurs façons de créer un évènement : cliquer sur un bouton cliquer sur un élément d une liste changer le contenu de la zone texte ; etc... Tous les objets ne réagissent pas nécessairement à un double click de la souris. Il faudra voir ce que l objet déterminé peut faire. Par exemple, le double clic sur un item d un objet List ne fait strictement rien.

21 Les évènements graphiques de «bas niveau» : Les évènements graphiques de bas niveau ne concernent que les actions de l utilisateur, et pas la participation active de l interface «vive». On peut concevoir les différents évènements graphiques de bas niveau de la façon suivante : Type Evènement Ecouteur Méthode Ecoute Méthode Evènement MouseEvent MouseListener MouseClicked MousePressed MouseReleased getcomponent getsource getx gety KeyEvent KeyListener KeyPressed KeyReleased getcomponent getsource getkeymodified getkeytext FocusEvent FocusListener FocusGained FocusLost getcomponent getsource Les évènements graphiques de «haut niveau» : Les évènements graphiques de haut niveau impliquent la participation de l interface «vive» : o Sélection dans un menu. o Sélection dans une liste. o Modification dans un texte.

22 Les couleurs des éléments : Couleur Hexadécimal R G B Noir Blanc FFFFFF Rouge FF Vert 00FF Bleu 0000FF Jaune FFF Remarque : Dès qu il est possible, la valeur en hexadécimal «marche». En tous les cas sur des «color analyser» et pour les couleurs «de base» reprises supra. Exemple : FF0000 = Rouge. FF = Exactement le même rouge ColorSpace cspace, float[] components, float alpha) Creates a color in the specified ColorSpace with the color components specified in the float array and the specified alpha. Color(float r, float g, float b) Creates an opaque srgb color with the specified red, green, and blue values in the range ( ). Color(float r, float g, float b, float a) Creates an srgb color with the specified red, green, blue, and alpha values in the range ( ). Color(int rgb) Creates an opaque srgb color with the specified combined RGB value consisting of the red component in bits 16-23, the green component in bits 8-15, and the blue component in bits 0-7. Color(int rgba, boolean hasalpha) Creates an srgb color with the specified combined RGBA value consisting of the alpha component in bits 24-31, the red component in bits 16-23, the green component in bits 8-15, and the blue component in bits 0-7. Color(int r, int g, int b) Creates an opaque srgb color with the specified red, green, and blue values in the range (0-255). Color(int r, int g, int b, int a) Creates an srgb color with the specified red, green, blue, and alpha values in the range (0-255).

23 La taille de l élément. Il est possible dans une certaine mesure de donner une taille définie à un objet. Mais ça ne marche pas toujours, et quand ça marche, ce n est pas nécessairement «tout le temps» La méthode est en général» «setpreferedsize». La méthode n est pas directe,mais passe par l intermédiaire d un nouvel objet : «Dimension». Cet objet n est pas «quelconque»,mais un objet prévu et repris dans les API Java ; java.awt Class Dimension java.lang.object java.awt.geom.dimension2d java.awt.dimension The Dimension class encapsulates the width and height of a component in a single object. The class is associated with certain properties of components. La syntaxe est (par exemple) : Monpremierbouton.setPreferedSize(new Dimension (100,100)) ; De ceci, o BorderLayout ne tient aucun compte ; o FlowLayout en tient compte dans la mesure de la taille de l ensemble support. Mais il y a des conflits d intérêts entre l objet et son conteneur : o Soit on définit l objet avant son conteneur, et alors c est simple, le containeur s adapte. o Soit on définit d abord le containeur puis l objet, et là il y a un «problème» : o Soit on doit ajuster le container à l objet via la méthode «validate». o Soit on doit ajuster l objet au container via la méthode «revalidate».

24 Pour certains objets, ça ne marche pas «ainsi». L exemple classique est les lignes de texte (TextField). Avec TextField, ça marche via le nombre de caractères affichables et non une longueur en pixels.

25

26 java.awt Class Graphics java.lang.object java.awt.graphics The Graphics class is the abstract base class for all graphics contexts. A Graphics object encapsulates state information of the following properties: The Component object. A origin. The current color. The current font. Constructor Detail Graphics protected Graphics() Constructs a new Graphics object. Graphics is an abstract class Method Detail translate public abstract void translate(int x, int y) Translates the origin of the graphics context to the point (x, y setcolor public abstract void setcolor(color c) setfont public abstract void setfont(font font)

27 copyarea public abstract void copyarea(int x, int y, int width, int height, int dx, int dy) Copies an area of the component by a distance specified by dx and dy. From the point specified by x and y. drawline public abstract void drawline(int x1, int y1, int x2, int y2) Draws a line, using the current color, between the points (x1, y1) and (x2, y2) in this graphics context's coordinate system.. fillrect public abstract void fillrect(int x, int y, int width, int height) Fills the specified rectangle. drawrect public void drawrect(int x, int y, int width, int height) Draws the outline of the specified rectangle. The left and right edges of the rectangle are at x and x + width. The top and bottom edges are at y and y + height. The rectangle is drawn using the graphics context's current color. clearrect public abstract void clearrect(int x, int y, int width, int height) Clears the specified rectangle by filling it with the background color of the current drawing surface. This operation does not use the current paint mode.

28 drawroundrect public abstract void drawroundrect(int x, int y, int width, int height, int arcwidth, int archeight) Draws an outlined round-cornered rectangle arcwidth - the horizontal diameter of the arc at the four corners. archeight - the vertical diameter of the arc at the four corners. fillroundrect public abstract void fillroundrect(int x, int y, int width, int height, int arcwidth, int archeight) Fills the specified rounded corner rectangle with the current color. drawoval public abstract void drawoval(int x, int y, int width, int height) Draws the outline of an oval. The result is a circle or ellipse Parameters: x - the x coordinate of the upper left corner of the oval to be drawn. y - the y coordinate of the upper left corner of the oval to be drawn. width - the width of the oval height - the height of the oval filloval public abstract void filloval(int x, int y, int width, int height) Fills an oval bounded by the specified rectangle with the current color.

29 drawarc public abstract void drawarc(int x, int y, int width, int height, int startangle, int arcangle) Draws the outline of a circular or elliptical arc covering the specified rectangle. The resulting arc begins at startangle and extends for arcangle degrees, using the current color. Angles are interpreted such that 0 degrees is at the 3 o'clock position. A positive value indicates a counter-clockwise rotation. The center of the arc is the center of the rectangle whose origin is (x, y) and whose size is specified by the width and height arguments. drawpolyline public abstract void drawpolyline(int[] xpoints, int[] ypoints, int npoints) Draws a sequence of connected lines defined by arrays of x and y coordinates. Each pair of (x, y) coordinates defines a point. The figure is not closed if the first point differs from the last point. Parameters: xpoints - an array of x points ypoints - an array of y points npoints - the total number of points drawpolygon public abstract void drawpolygon(int[] xpoints, int[] ypoints, int npoints) Draws a closed polygon defined by arrays of x and y coordinates. Each pair of (x, y) coordinates defines a point. This method draws the polygon defined by npoint line segments.

30 drawimage public abstract boolean drawimage(image img, int x, int y, ImageObserver observer) Parameters: img - the specified image to be drawn. This method does nothing if img is null. x - the x coordinate. y - the y coordinate. observer - object to be notified as more of the image is converted. Returns: false if the image pixels are still changing; true otherwise. drawstring public abstract void drawstring(string str, int x, int y) Parameters: str - the string to be drawn. x - the x coordinate. y - the y coordinate. Exemple : drawstring ( Salut les mecs,50,100); tostring public String tostring() Returns a String object representing this Graphics object's value..

31 Dessins «de base». Quelques dessins élémentaires sont déjà prévus dans le frame : Le point Le point épais La ligne La ligne épaisse. Le rectangle le carré L ovale le cercle. Le point épais c est un minuscule cercle. La ligne épaisse se sont des lignes parallèles décalées de 1 pixel l une de l autre. Le carré c est un cas particulier de rectangle avec 2 mesures identiques. Le cercle c est un cas particulier d ovale avec 1 seul centre. Le point, la ligne, le rectangle, sont des objets prévus dans les API Java Class Point java.lang.object java.awt.geom.point2d java.awt.point A point representing a location in (x, y) coordinate space, specified in integer precision. Class Line2D java.lang.object java.awt.geom.line2d This Line2D represents a line segment in (x, y) coordinate space. Class Rectangle java.lang.object java.awt.geom.rectangularshape java.awt.geom.rectangle2d java.awt.rectangle

32 A Rectangle specifies an area in a coordinate space that is enclosed by the Rectangle object's top-left point (x, y), its width, and its height.

33 Remarquez: les Roundrectangle sont d autres objets,et non des variétés de rectangle. java.awt.geom Class RoundRectangle2D java.lang.object java.awt.geom.rectangularshape java.awt.geom.roundrectangle2d The RoundRectangle2D class defines a rectangle with rounded corners defined by : o a location (x, y), o a dimension (w x h), o the width and height of an arc with which to round the corners. This class is the abstract superclass for all objects that store a 2D rounded rectangle. setroundrect public abstract void setroundrect(double x, double y, double w, double h, double arcwidth, double archeight) Sets the location, size, and corner radii of this RoundRectangle2D to the specified double values. Parameters: x, y - the coordinates to which to set the location of this RoundRectangle2D w - the width to which to set this RoundRectangle2D h - the height to which to set this RoundRectangle2D arcwidth - the width to which to set the arc of this RoundRectangle2D archeight - the height to which to set the arc of this RoundRectangle2D

Interfaces graphiques avec l API Swing

Interfaces graphiques avec l API Swing Interfaces graphiques avec l API Swing Les Swing Les classes graphiques Swing dérivent de la classe JComponent, qui hérite ellemême de la classe AWT (Abstract Window Toolkit). Tous les composants Swing

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

Interface graphique avec Java S. RITAL

Interface graphique avec Java S. RITAL Interface graphique avec Java S. RITAL Plan Ma première fenêtre Animation Les boutons Multi-threading Menu, Barre d'outils, Le Pattern MVC Les interfaces Observer / Observable Calculatrice Les boîtes à

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Interfaces graphiques avec Java/Swing

Interfaces graphiques avec Java/Swing Interfaces graphiques avec Java/Swing Xavier Crégut Département Télécommunications & Réseaux ENSEEIHT Xavier Crégut (ENSEEIHT) Interfaces graphiques avec Java/Swing

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

UNE APPLICATION ORIENTÉE OBJET MODÉLISATION ET PROGRAMMATION

UNE APPLICATION ORIENTÉE OBJET MODÉLISATION ET PROGRAMMATION UNE APPLICATION ORIENTÉE OBJET MODÉLISATION ET PROGRAMMATION Patrick Bellot Télécom ParisTech telecom-paristech.fr 2009 1 Une Calculatrice Électronique 2 3 Notation polonaise inversée Notation infixée

Plus en détail

Construire des plug-ins pour SAS Management Console SAS 9.1

Construire des plug-ins pour SAS Management Console SAS 9.1 Construire des plug-ins pour SAS Management Console SAS 9.1 Janvier 2005 Sommaire 1 INTRODUCTION... 3 1.1 OBJECTIFS... 3 1.2 PERIMETRE... 3 2 LES COMPOSANTS DE SAS MANAGEMENT CONSOLE... 4 3 LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Développement Logiciel

Développement Logiciel Développement Logiciel Éxamen session 1-2012-2013 (Vendedi 25 mai, 9h-11h) Seuls les documents liés directement au cours sont autorisés (comme dit sur le site) : sujets de TD, notes de cours, notes personnelles

Plus en détail

Projet individuel d algorithmique-programmation AP1 : groupe 1.1 - complément bibliothèque graphique

Projet individuel d algorithmique-programmation AP1 : groupe 1.1 - complément bibliothèque graphique Projet individuel d algorithmique-programmation AP1 : groupe 1.1 - complément bibliothèque graphique octobre 2010 1 Affichage graphique statique Il en existe trois bibliothèques graphiques en Ocaml : la

Plus en détail

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Laurent Risser CNRS, Institut de Mathématiques de Toulouse 01/16 1) Principaux logiciels Outils libres pour la visualisation et traitement

Plus en détail

Installation et compilation de gnurbs sous Windows

Installation et compilation de gnurbs sous Windows Installation et compilation de gnurbs sous Windows Installation de l environnement de développement Code::Blocks (Environnement de développement) 1. Télécharger l installateur de Code::Blocks (version

Plus en détail

Chapitre 10. Introduction aux interfaces graphiques en Java

Chapitre 10. Introduction aux interfaces graphiques en Java Chapitre 10 Introduction aux interfaces graphiques en Java 1 Interfaces graphiques en Java - AWT (Abstract Windowing Toolkit) - JFC (Java Foundation Classes) propose : - Composants Swing pour GUI - Pluggable

Plus en détail

Java 7 Les fondamentaux du langage Java

Java 7 Les fondamentaux du langage Java 184 Java 7 Les fondamentaux du langage Java 1.1 Les bibliothèques graphiques Le langage Java propose deux bibliothèques dédiées à la conception d'interfaces graphiques. La bibliothèque AWT et la bibliothèque

Plus en détail

Cours de Programmation Orientée Objet

Cours de Programmation Orientée Objet Contrat et application à la librairie standard JAVA mailto:marc.champesme@lipn.univ-paris13.fr 6 février 2011 1 Qu est ce qu une classe? Un exemple en JAVA Résumé Expression du contrat Par des commentaires

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

Premier cours d informatique

Premier cours d informatique La lecture du règlement intérieur Définition de quelques mots informatiques Premier cours d informatique Salutation d usage et présentation des participants Et du projet -Informatique : Traitement automatique

Plus en détail

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14 Document FAQ Supervision et infrastructure - Accès aux EXP Page: 1 / 9 Table des matières Introduction... 3 Démarrage de la console JMX...4 I.Généralités... 4 II.WebLogic... 5 III.WebSphere... 6 IV.JBoss...

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

Eclipse atelier Java

Eclipse atelier Java Eclipse atelier Java Table des matières 1. Introduction...2 2. Télécharger eclipse...3 3. Installer eclipse...3 4. Premier lancement d eclipse...3 5. Configurer eclipse pour faire du Java...5 6. Développer

Plus en détail

Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word)

Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word) . Philippe Ratat Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word) Département Ressources, Technologies et Communication Décembre 2006. Sommaire PRÉSENTATION DU DOCUMENT 1 Objectif principal 1 Deux

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi?

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Paris, le 1 Février 2012 Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Sommaire Qu est ce que Java? Types d applications Java Environnements Java Versions de Java Java EE, c est quoi finalement? Standards

Plus en détail

VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET

VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET Brancher / débrancher l ordinateur de la prise Allumer / éteindre l ordinateur : pour allumer ou éteindre l ordinateur vous devez appuyer sur le bouton On/off

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION GESTION DU CONTENU SITE INTERNET CANATAL. 1 ère Partie. Modification du Contenu du Site WordPress de Canatal

GUIDE D UTILISATION GESTION DU CONTENU SITE INTERNET CANATAL. 1 ère Partie. Modification du Contenu du Site WordPress de Canatal INDUSTRIES CANATAL INC. GUIDE D UTILISATION GESTION DU CONTENU SITE INTERNET CANATAL 1 ère Partie Modification du Contenu du Site WordPress de Canatal Version 1.0 FR 27 février 2013 Page laissée intentionnellement

Plus en détail

Cours 1: Java et les objets

Cours 1: Java et les objets Ressources Les interface homme-machine et le langage Java DUT première année Henri Garreta, Faculté des Sciences (Luminy) Cyril Pain-Barre & Sébastien Nedjar, IUT d Aix-Marseille (Aix) Cours 1: infodoc.iut.univ-aix.fr/~ihm/

Plus en détail

Introduction à Visual Basic

Introduction à Visual Basic La fenêtre (form) principale: Zone de titre Points d attraction pour le dessin des contrôles Menu Système Fenêtre s affichant lors de l exécution du programme 15 Raccourci F4 Propriétés de la fenêtre principale

Plus en détail

WINDOWS 8. Windows 8 se distingue par la présence de 2 interfaces complémentaires :

WINDOWS 8. Windows 8 se distingue par la présence de 2 interfaces complémentaires : WINDOWS 8 Windows 8 : généralités Windows 8 est la dernière version du système d'exploitation de Windows, sortie en octobre 2012. Si vous possédez un ordinateur récent, il y a de fortes chances que votre

Plus en détail

as Architecture des Systèmes d Information

as Architecture des Systèmes d Information Plan Plan Programmation - Introduction - Nicolas Malandain March 14, 2005 Introduction à Java 1 Introduction Présentation Caractéristiques Le langage Java 2 Types et Variables Types simples Types complexes

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DE DÉVELOPPEMENT

ENVIRONNEMENT DE DÉVELOPPEMENT CHAPITRE 1 ENVIRONNEMENT DE DÉVELOPPEMENT Installer Microsoft Visual C++ 2010 Express Edition... 17 Démarrer un nouveau projet... 21 Créer un programme minimal... 24 Générer et exécuter un programme...

Plus en détail

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Initiation et perfectionnement à l utilisation de la micro-informatique Microsoft Document Connection pour Mac. Microsoft Document Connection

Plus en détail

Tutoriel de formation SurveyMonkey

Tutoriel de formation SurveyMonkey Tutoriel de formation SurveyMonkey SurveyMonkey est un service de sondage en ligne. SurveyMonkey vous permet de créer vos sondages rapidement et facilement. SurveyMonkey est disponible à l adresse suivante

Plus en détail

Je me familiarise avec l ordinateur et son système d exploitation. Apprendre à utiliser les TIC dans la vie de tous les jours

Je me familiarise avec l ordinateur et son système d exploitation. Apprendre à utiliser les TIC dans la vie de tous les jours Je me familiarise avec l ordinateur et son système d exploitation Cahier de formation 1 Apprendre à utiliser les TIC dans la vie de tous les jours Programme ordinateur de Je Passe Partout Document produit

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

REALISATION D UN FLIP BOOK

REALISATION D UN FLIP BOOK REALISATION D UN FLIP BOOK I. Préambule Vous disposez de fichiers sources de qualité pour la réalisation de votre flip book. Il est utile de connaître quelques éléments techniques pour la réalisation de

Plus en détail

Programmation de l interface graphique en Java

Programmation de l interface graphique en Java Chapitre 5 Programmation de l interface graphique en Java Nous avons vu, lors de l initiation à l informatique, les deux façons d utiliser l interpréteur de commandes : la méthode console, en écrivant

Plus en détail

Windows 7 - Dossiers et fichiers

Windows 7 - Dossiers et fichiers Windows 7 - Dossiers et fichiers Explorez votre PC : dossiers et fichiers Tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur, qu il s agisse de ceux de Windows, des logiciels installés

Plus en détail

TD/TP 1 Introduction au SDK d Android

TD/TP 1 Introduction au SDK d Android TD/TP 1 Introduction au SDK d Android Romain Raveaux 1 Introduction Android est un système d'exploitation pour téléphone portable de nouvelle génération développé par Google. Celui-ci met à disposition

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Date M.P Libellé Catégorie S.Catégorie Crédit Débit Solde S.B

Date M.P Libellé Catégorie S.Catégorie Crédit Débit Solde S.B Excel : Réalisation d un classeur Compta Saisir les étiquettes Renommer la première feuille Compta Laisser la première ligne vide et sur la deuxième ligne saisir les étiquettes Se placer sur A2 et saisir

Plus en détail

Le gestionnaire des tâches

Le gestionnaire des tâches 43-45 rue CHARLOT 75003 PARIS. Benoît HAMET FRANCE : benoit.hamet@hametbenoit.fr.st Le gestionnaire des tâches......... Le gestionnaire des tâches Sommaire Sommaire...2 Introduction...3 Les onglets et

Plus en détail

Troisième projet Scribus

Troisième projet Scribus Sommaire 1. Réponse à la question du deuxième projet... 2 2. Présentation du projet... 2 2.1. Organiser son travail... 2 3. Réalisation... 2 3.1. Préparation du texte... 2 3.1.1. Les styles «Dys»... 3

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

Diffusé par Le Projet Documentation OpenOffice.org

Diffusé par Le Projet Documentation OpenOffice.org Comment Faire des Calculs Simples Et Mettre en Forme des Cellules Et les Feuilles d'un Classeur Diffusé par Le Projet Documentation OpenOffice.org Table des matières 1. Une rapide introduction. Introduction

Plus en détail

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7 Université Lumière Lyon 2 Faculté de Sciences Economiques et Gestion KHARKIV National University of Economic Introduction au Langage Java Master Informatique 1 ère année Julien Velcin http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Windows Atelier Cyber-Base Emploi Pays Beaujolais

Windows Atelier Cyber-Base Emploi Pays Beaujolais Windows Atelier Cyber-Base Emploi Pays Beaujolais Utilisation de l interface Windows, création, renommage, déplacement et suppression de répertoires, utilisation de la corbeille voici ce que vous avez

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

L'API Google de géolocalisation pour Android. JMF (Tous droits réservés)

L'API Google de géolocalisation pour Android. JMF (Tous droits réservés) L'API Google de géolocalisation pour Android 1 La (géo)localisation : le sytème GPS GPS = Global Positionning System 24 satellites (au moins) tournant autour de la terre et diffusant leur position et l'heure

Plus en détail

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator opyright 2007 IRAI Manual Manuel

Plus en détail

EXCEL. Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application. Claude Duvallet

EXCEL. Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application. Claude Duvallet Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon BP 540 76058 Le Havre Cedex Courriel : Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

PAGE 1. Démarrer avec le logiciel Architecte 3D. Barre de menu: Les commandes du logiciel

PAGE 1. Démarrer avec le logiciel Architecte 3D. Barre de menu: Les commandes du logiciel PAGE Démarrer avec le logiciel Architecte 3D Double cliquer dans le bureau Windows sur l icône L écran ci-dessous apparaît : Nom du projet : Nom d enregistrement Barre de menu: Les commandes du logiciel

Plus en détail

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base)

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base) Carrefour de l information Université de Sherbrooke (Notions de base) Créé par : Josée Martin (hiver 2005) Révisé et augmenté par : Geneviève Khayat (hiver 2006) Sherbrooke Hiver 2006 Table des matières

Plus en détail

BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools)

BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools) BIRT (Business Intelligence and Reporting Tools) Introduction Cette publication a pour objectif de présenter l outil de reporting BIRT, dans le cadre de l unité de valeur «Data Warehouse et Outils Décisionnels»

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

Windows Forms. 1 Introduction. 1.1 Objectifs. 1.2 Le C# 1.3 Visual Studio. C# tp 0 Octobre 2013. Epita

Windows Forms. 1 Introduction. 1.1 Objectifs. 1.2 Le C# 1.3 Visual Studio. C# tp 0 Octobre 2013. Epita Windows Forms 1 Introduction 1.1 Objectifs Durant ce TP, vous allez découvrir un nouveau langage, le C#. Vous serez confrontés à une nouvelle façon de coder, avec un nouveau langage, sous un nouvel environnement.

Plus en détail

Guide d utilisation de KIP Printer Status Guide d installation et d utilisation de KIP Printer Status

Guide d utilisation de KIP Printer Status Guide d installation et d utilisation de KIP Printer Status Guide d installation et d utilisation de KIP Printer Status - 1 - Table des matières 1 Introduction... 3 2 Installation et configuration... 4 3 Fonctionnalité de KIP Printer Status... 6 4 Utilisation de

Plus en détail

Chapitre I Notions de base et outils de travail

Chapitre I Notions de base et outils de travail Chapitre I Notions de base et outils de travail Objectifs Connaître les principes fondateurs et l historique du langage Java S informer des principales caractéristiques du langage Java Connaître l environnement

Plus en détail

Chapitre 6 : Les objets du navigateur

Chapitre 6 : Les objets du navigateur I. Généralités Chapitre 6 : Les objets du navigateur En JavaScript il existe aussi plusieurs objets rattachés à la fenêtre, à la page et au navigateur. Ils sont appelés window, document et navigator. Ce

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

Systèmes d acquisition - Partie "Java"

Systèmes d acquisition - Partie Java Systèmes d acquisition - Partie "Java" S. Reynal Automne 2015 Cette série de trois séances de TP Java a pour objectif de vous initier au développement rigoureux d applications, et en particulier d IHM,

Plus en détail

Atelier Introduction au traitement de texte Microsoft Word 2010 Guide de l apprenant

Atelier Introduction au traitement de texte Microsoft Word 2010 Guide de l apprenant Atelier Introduction au traitement de texte Microsoft Word 2010 Guide de l apprenant Introduction... 1 Préalables... 2 Ce que vous allez apprendre... 2 Traitement de texte... 2 Ouvrir Microsoft (MS) Word...

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Sélection du contrôleur

Sélection du contrôleur Démo CoDeSys - 1 - 1. Configuration de l environnement de travail : Lancer le logiciel CoDeSys Fichier Nouveau Lors de la première utilisation, une boîte de dialogue apparaît permettant la sélection du

Plus en détail

Java c est quoi? Java. Java. Java : Principe de fonctionnement 31/01/2012. 1 - Vue générale 2 - Mon premier programme 3 - Types de Programme Java

Java c est quoi? Java. Java. Java : Principe de fonctionnement 31/01/2012. 1 - Vue générale 2 - Mon premier programme 3 - Types de Programme Java 1 - Vue générale 2 - Mon premier programme 3 - Types de Programme 1 2 c est quoi? Technologie développée par SUN Microsystems lancée en 1995 Dans un des premiers papiers* sur le langage JAVA, SUN le décrit

Plus en détail

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr)

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Programmer en JAVA par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Plan 1. Présentation de Java 2. Les bases du langage 3. Concepts avancés 4. Documentation 5. Index des mots-clés 6. Les erreurs fréquentes

Plus en détail

Introduction : Cadkey

Introduction : Cadkey Introduction Cadkey Cadkey est un logiciel de dessin assisté par ordinateur. La fenêtre du logiciel devrait ressembler à quelque chose comme suit: Le menu supérieur: Redraw Autoscale Efface Modifier les

Plus en détail

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3.

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Le but de ce document est de vous expliquer comment démarrer et terminer une session d examen avec Campus (version 1.3.5665), et vous indiquer

Plus en détail

TUTORIEL PAINTPOT. Louise Henninot - Anne- Cécile Patou - Julie Roquefort

TUTORIEL PAINTPOT. Louise Henninot - Anne- Cécile Patou - Julie Roquefort TUTORIEL PAINTPOT Le joueur customise au gré de ses envies images et photos! Faire des points et des courbes aux couleurs de l arc en ciel, voilà une application ludique pour laisser cour à sa créativité!

Plus en détail

Conférence Web sur demande de TELUS Guide de référence rapide

Conférence Web sur demande de TELUS Guide de référence rapide Conférence Web sur demande de TELUS Guide de référence rapide Aperçu Page 2 Modification des renseignements personnels Ouverture de session Optimisation de l espace de travail Modes Participants Fonctions

Plus en détail

Optimiser pour les appareils mobiles

Optimiser pour les appareils mobiles chapitre 6 Optimiser pour les appareils mobiles 6.1 Créer un site adapté aux terminaux mobiles avec jquery Mobile... 217 6.2 Transformer son site mobile en application native grâce à PhoneGap:Build...

Plus en détail

Adaptation visuelle d un ordinateur sous Windows 7

Adaptation visuelle d un ordinateur sous Windows 7 Adaptation visuelle d un ordinateur Document à utilisation interne Mis à jour le 04 mars 2013 Page 1 sur 3 Table des matières Compte utilisateur déficient visuel... 3 Curseur de souris... 5 Personnalisation

Plus en détail

http://www.bysoft.fr

http://www.bysoft.fr http://www.bysoft.fr Flash Slideshow Module for MagentoCommerce Demo on http://magento.bysoft.fr/ - Module Slideshow Flash pour MagentoCommerce Démonstration sur http://magento.bysoft.fr/ V3.0 ENGLISH

Plus en détail

Le pack Office est le logiciel la suite logicielle la plus vendue et pourtant : Pack Office :... 2. Impression :... 12

Le pack Office est le logiciel la suite logicielle la plus vendue et pourtant : Pack Office :... 2. Impression :... 12 Le pack Office est le logiciel la suite logicielle la plus vendue et pourtant : Pack Office :... 2 Impression :... 2 Champ de saisie :... 2 Largeur et Hauteur des objets... 2 Bugs dans le module de dessin

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

Le Windows que vous connaissez, simplement amélioré. Petit guide rapide pour Windows 8.1 en Entreprise

Le Windows que vous connaissez, simplement amélioré. Petit guide rapide pour Windows 8.1 en Entreprise Le Windows que vous connaissez, simplement amélioré. Petit guide rapide pour Windows 8.1 en Entreprise Découvrez l écran d accueil. Votre écran d accueil concentre les informations les plus importantes

Plus en détail

VOTRE PREMIÈRE FOIS AVEC WINDOWS 7

VOTRE PREMIÈRE FOIS AVEC WINDOWS 7 C H A P I T R E 1 VOTRE PREMIÈRE FOIS AVEC WINDOWS 7 Comme toutes les premières fois, c est toujours un peu impressionnant, mais vous verrez que Windows 7 a vraiment été conçu pour apaiser toutes vos angoisses,

Plus en détail

Bases Java - Eclipse / Netbeans

Bases Java - Eclipse / Netbeans Institut Galilée PDJ Année 2014-2015 Master 1 Environnements Java T.P. 1 Bases Java - Eclipse / Netbeans Il existe plusieurs environnements Java. Il est ESSENTIEL d utiliser la bonne version, et un environnement

Plus en détail

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-2010

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-2010 Licence Professionnelle CISII, 2009-2010 Cours 1 : Introduction à Java A. Belaïd abelaid@loria.fr Cours disponible sur le site : http://www.loria.fr/~abelaid puis Teaching 1 Fonctionnement 12 séances :

Plus en détail

Guide de Démarrage Desktop. 2014 Release 1 Xojo, Inc.

Guide de Démarrage Desktop. 2014 Release 1 Xojo, Inc. Guide de Démarrage Desktop 2014 Release 1 Xojo, Inc. Chapitre 1 Introduction Bienvenue dans Xojo, le moyen le plus facile de créer des applications desktop and web multiplateformes. Section 1 À propos

Plus en détail

Premier programme VBA : syntaxe, édition, compilation

Premier programme VBA : syntaxe, édition, compilation 1 Premier programme VBA : syntaxe, édition, compilation Le langage VBA (Visual Basic for Applications) permet de concevoir des programmes selon une syntaxe qui lui est propre, puis d éditer et d exécuter

Plus en détail

Réaliser une carte de vœux

Réaliser une carte de vœux Réaliser une carte de vœux - 6 janvier 2014 p 1 Réaliser une carte de vœux Un petit tutoriel de saison, qui utilisera les connaissances acquises autour de la gestion de vos photos, et le logiciel libre

Plus en détail

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe Cours1 Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1 Programmation Orientée Objet Un ensemble d objet qui communiquent Pourquoi POO Conception abstraction sur les types

Plus en détail

1 INTRODUCTION. PowerBuilder - Introduction. Pascal Buguet Imprimé le 19 août 2004 Page 1

1 INTRODUCTION. PowerBuilder - Introduction. Pascal Buguet Imprimé le 19 août 2004 Page 1 1 INTRODUCTION 1 INTRODUCTION... 1 1.1 A quoi sert Power Builder?... 2 1.2 Principaux Concepts... 4 1.3 Une première application... 6 1.3.1 Création du Workspace... 7 1.3.2 Création de l application...

Plus en détail

1-Introduction 2. 2-Installation de JBPM 3. 2-JBPM en action.7

1-Introduction 2. 2-Installation de JBPM 3. 2-JBPM en action.7 Sommaire 1-Introduction 2 1-1- BPM (Business Process Management)..2 1-2 J-Boss JBPM 2 2-Installation de JBPM 3 2-1 Architecture de JOBSS JBPM 3 2-2 Installation du moteur JBoss JBPM et le serveur d application

Plus en détail

ContactForm et ContactFormLight - Gestionnaires de formulaire pour Prestashop Edité par ARETMIC S.A.

ContactForm et ContactFormLight - Gestionnaires de formulaire pour Prestashop Edité par ARETMIC S.A. ContactForm et ContactFormLight - Gestionnaires de formulaire pour Prestashop Edité par ARETMIC S.A. - 1 - PREAMBULE Les conditions générales d utilisation détaillant l ensemble des dispositions applicables

Plus en détail

Opérations de base sur ImageJ

Opérations de base sur ImageJ Opérations de base sur ImageJ TPs d hydrodynamique de l ESPCI, J. Bico, M. Reyssat, M. Fermigier ImageJ est un logiciel libre, qui fonctionne aussi bien sous plate-forme Windows, Mac ou Linux. Initialement

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE

HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE Projet de semestre ITI soir 4ème année Résumé configuration OpenVpn sur pfsense 2.1 Etudiant :Tarek

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION PARTICIPANT

GUIDE D UTILISATION PARTICIPANT GUIDE D UTILISATION PARTICIPANT 23 mars 2010 Facilis Service de conférence Web BYS régulier Page 1 Historique des changements Version Date Auteur Changement 1,0 2009-05-29 Richard Thibodeau Version initiale

Plus en détail

Annexe : La Programmation Informatique

Annexe : La Programmation Informatique GLOSSAIRE Table des matières La Programmation...2 Les langages de programmation...2 Java...2 La programmation orientée objet...2 Classe et Objet...3 API et Bibliothèque Logicielle...3 Environnement de

Plus en détail

Extraire les résultats d'un scénario donné pour un seul pays

Extraire les résultats d'un scénario donné pour un seul pays Extracting results of a given scenario for a single country Extraire les résultats d'un scénario donné pour un seul pays Step 1 / Étape 1 Save the ZIP file called MAINWAPP_2012-12-10_2134 into a known

Plus en détail

JAVA 8. JAVA 8 - Les fondamentaux du langage. Les fondamentaux du langage Java. Avec exercices pratiques et corrigés JAVA 8 29,90.

JAVA 8. JAVA 8 - Les fondamentaux du langage. Les fondamentaux du langage Java. Avec exercices pratiques et corrigés JAVA 8 29,90. Analyste et développeur pendant plus de 10 ans, Thierry GROUSSARD s est ensuite orienté vers la formation et plus particulièrement dans le domaine du développement. Sa connaissance approfondie des besoins

Plus en détail

Auto-évaluation Programmation en Java

Auto-évaluation Programmation en Java Auto-évaluation Programmation en Java Document: f0883test.fm 22/01/2013 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION PROGRAMMATION EN

Plus en détail

VB.NET: Section 2 : Environnement de développement Visual Basic.NET

VB.NET: Section 2 : Environnement de développement Visual Basic.NET VB.NET: Section 2 : Environnement de développement Visual Basic.NET Un environnement graphique de développement permettant de développer visuellement une grande partie de votre application. Un langage

Plus en détail