Revenue Assurance : Pourquoi et comment maîtriser votre chaîne de revenu? Saunière Jean-Christophe Corcos Pascal Guédri Zouheir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revenue Assurance : Pourquoi et comment maîtriser votre chaîne de revenu? Saunière Jean-Christophe Corcos Pascal Guédri Zouheir"

Transcription

1 Revenue Assurance : Pourquoi et comment maîtriser votre chaîne de revenu? Saunière Jean-Christophe Corcos Pascal Guédri Zouheir *connectedthinking 19 février 2008

2 Agenda Qu est-ce que le Revenue Assurance? Quel périmètre d analyse et quelle démarche? Retours d expériences Questions / Réponses Slide 2

3 «Récupérer des pertes de revenu revient à trouver un billet de 100$ dans la rue. Cela ne nécessite pas d'investissement important en infrastructure de réseau ou marketing, c'est de l'argent gratuit» Dan Baker, Directeur de recherche, Institut de recherche technologique Slide 3

4 De quoi parle-t-on? Une chaîne de revenu complexe : - Complexité des systèmes d information et des offres - Evolution des tarifications des services et des modalités de facturation - Multiples sources de données Des risques de pertes de revenu potentiellement importantes Nécessité de mettre la chaîne de revenu sous contrôle : Une démarche trop souvent limitée aux processus de facturation et comptabilisation Slide 4

5 Une chaîne complexe à maitriser Achats Production Ventes et marketing Souscription du service Utilisation du service par le client Valorisation / Facturation Finance Activités Activités Systèmes Définition des offres et tarifs Définition de la politique commerciale Choix des partenaires Valorisation Facturation Validation client Gestion des contrats Activation du service Création du compte client CRM Facturation Gestion de la fraude Gestion des réclamations Gestes commerciaux Gestion des services sous-traités Facturation CRM Collecte des transactions Réseau technique Réconciliation Cleaning Valorisation Facturation Outil de réconciliation Paramétrage des tarifs, promotions Paramétrage des règles de valorisation Run de facturation Contrôle de facturation Un programme de revenue assurance implique de nombreux processus de l entreprise Valorisation Facturation CRM Comptabilisation Réconciliation Recouvrement Clients douteux Reporting Cohérence charges / produits Paiement Comptabilité Trésorerie CRM des systèmes d information sous-jacents peu intégrés plusieurs fonctions de l entreprise Fonctions Marketing Direction commerciale Juridique Facturation Direction commerciale Direction technique Direction commerciale Facturation DSI Nécessité d une vision holistique de bout en bout de la chaine Comptabilité Trésorerie Recouvrement Contrôle de gestion Slide 5

6 Des risques de pertes à chaque étape de la chaîne de revenu Des risques de pertes à chaque étape de la chaîne de revenu : Chaîne de revenu d un opérateur télécom Ventes et marketing Souscription du service Utilisation du service par le client Exploitation du réseau Inter - connexion Valorisation / Facturation Finance 3,5% 1% 1% 0,75 % 1% 0,75 % 1% 1% 1% 1,25 % 1% 1% 1,25 % Déploiement de nouveaux produits / prix Dysfonctionnement processus / système Fraude client / partenaire Erreurs de routage des appels Paiement erroné de partenaires Erreurs de facturation Erreurs de valorisation Gestion des crédits client Pertes / Erreurs de données Lacunes dans l intégration des systèmes Fraude interne Etude conduite par Analysys Research pour Subex Azure (distributeur de solutions OSS) Slide 6

7 Le Revenue Assurance, une réponse r aux risques de pertes de revenu et à l optimisation des coûts Le revenue assurance est une démarche qui vise à fiabiliser la chaîne de revenu dans son ensemble, en poursuivant les objectifs suivants : Identifier et contrôler tous les risques de pertes de chiffre d affaires, Sécuriser la qualité et l intégrité de l ensemble de la chaîne de revenu, Assurer la cohérence entre le revenu constaté et le revenu collecté, Intégrer dans l analyse de la chaîne de revenu les activités liées aux coûts directs du revenu (commissionnement du réseau de vendeurs, distributeurs, sous-traitants, royalties ) Assurer que tous les services fournis sont facturés et recouvrés de façon exhaustive Intégrer la réduction et l optimisation des coûts directs Slide 7

8 Une première étape qui capitalise sur la connaissance interne des gisements d optimisationd Phase1 Bottom-up Recensement / qualification des dysfonctionnements 1 er évaluation du potentiel de perte de CA Proposition de ciblage d analyse Equipe fonctionnelle + Audit interne Phase 2 Top-down Définition des priorités, évaluation des impacts Ciblage de l analyse (élaboration de «business case») Dimensionnement et ordonnancement des chantiers Définition du programme de «Revenue Assurance» Equipe projet Phase 3 Lancement de la mise en oeuvre Cadrage de la mise en œuvre de chaque chantier Elaboration du planning détaillé Equipe projet + Equipe fonctionnelle Slide 8

9 Définition du programme de «Revenue Assurance» Programme de Revenue Assurance Business case / catégorie de CA Exemples Pertes potentielles importantes Processus non maîtrisés Pertes potentielles importantes Processus complexes Multiples SI Processus complexes Localisations multiples Multiples SI Processus complexes CA non significatif SI unique Processus standards Slide 9

10 D une analyse ciblée e vers une démarche d d optimisation complète de la chaine Programme de Revenue Assurance Catégories de CA Feuille de route : Progression de la sécurisation de la chaîne de revenu Court Terme Moyen Terme Long Terme Slide 10

11 Une démarche d continue, combinant approches qualitative et quantitative Corroborer les résultats de l analyse qualitative par des analyses de données Diagnostic qualitatif DIAGNOSTIC QUANTITATIF Quantification des pertes de revenu associées aux dysfonctionnements ou à l inefficacité du processus analysé Ventes Achats et Marketing Production Ventes et marketing Souscription du service Utilisation du service par le client Valorisation / Facturation Finance Surveillance des processus Conception et implémentation des solutions correctives Slide 11

12 Retour d expd expériences ou comment un projet de réduction r des coûts a générég une perte de revenu et un accroissement des coûts directs Lancement d un plan de réduction des coûts par la Direction Générale Réflexion des Directions marketing, service clients, finance et informatique Premier à agir : le service client Réduction des coûts annuels de 1 M Six mois plus tard, détection par la direction financière de tendances alarmantes portant sur : la rétention des clients (baisse des revenus estimée à 4,7 M dûe à des résiliations) le niveau des ventes des nouveaux services (perte sur les nouveaux services estimée à 5 M) Analyse de ses indicateurs par le service client : Allongement du temps d attente moyen des clients de 3 à 12 minutes Pic de réclamations concernant des problèmes techniques Explications du DSI quant aux problèmes techniques rencontrés par les clients : Mise à jour de l infrastructure technique et migration des comptes clients Clients avertis par mail Slide 12

13 Retour d expd expériences ou comment un projet de réduction r des coûts a générég une perte de revenu et un accroissement des coûts directs Etonnement du directeur marketing quant à la baisse des revenus de la nouvelle offre, les objectifs de vente ayant été atteints. Premières explications apportées par le directeur commercial concernant cette baisse : Attribution de commissions de 250 par vente aux commerciaux, Des commerciaux très fortement sollicités par les clients agacés par les délais de réponse du service client Nombreuses remises et avoirs accordés aux clients mécontents de la qualité des prestations du service client. D autres facteurs moins «visibles» : Approche «en silo» adoptée par la direction Timing inadéquat pour la réduction des effectifs du service client Mesure du temps d attente des clients pour accéder au Service Client inadéquate Avoirs accordés par les commerciaux aux clients mécontents sans identification des causes de leurs appels Mode de calcul des commissions vendeurs les incitant à pratiquer des remises sans impacter leur rétribution Pas de mesure du coût des appels entrants pour le support technique (n vert) (620 K) Coût des appels vers les commerciaux plus difficiles à évaluer mais estimés à 300 K Aucun suivi du nombre de mails non acheminés (adresses invalides) (30%) Slide 13

14 Retour d expd expériences ou comment un projet de réduction r des coûts a générég une perte de revenu et un accroissement des coûts directs Perte nette chiffrée à 11 M Gains Pertes Salaires Télécom Commissions Churn Ventes perdues Pertes nettes annuelles facteurs ont contribué à ces pertes : Le manque de coordination et de communication entre les différents services, Des métriques et indicateurs de performance inadaptés entrainant une réaction en chaîne. L existence d une organisation de Revenue Assurance aurait permis d anticiper les pertes de revenu et la hausse des coûts directs en assurant : Une meilleure coordination / communication entre les différents services Un partage d information régulier entre les différents responsables fonctionnels L implémentation et le suivi de métriques et d indicateurs pertinents La mise en œuvre de plans d action adéquats Slide 14

15 La fonction «Revenue Assurance» au sein de l entreprisel Le top management de l entreprise doit être fortement engagé dans la démarche et être le sponsor de l organisation de revenue assurance. La fonction de Revenue Assurance doit être indépendante dans l organisation, dotée de ressources dédiées. Son mandat, ses rôles et ses responsabilités doivent être clairement définis. Coordination L organisation de RA doit adopter une vue holistique et objective de toutes les fonctions orientées client Slide 15

16 Une problématique «bien connue» des «Telco» mais qui émerge pour les autres industries Eschelon (entreprise de services locaux concurrentiels opérant principalement dans l'ouest des États-Unis) Rick Smith, président d'eschelon : «Un système de facturation des plus performants peut générer des erreurs de l'ordre de 3 à 4%. Un système très mal géré peut générer des erreurs de l'ordre de 20 à 25%.» Vibrant Solutions (développeur de logiciels en «Revenue Assurance" pour l'industrie des télécoms) Rich LaPerch, CEO de Vibrant Solutions : «Chaque compagnie parle de 3 à 6 mois de retour sur investissement et nous atteignons ces objectifs. Le secteur des télécoms est le premier secteur dans lequel nous parvenons à atteindre de façon systématique la période de recouvrement de l'investissement. Nous pouvons présenter 30 à 40 exemples de ce type.» Slide 16

17 Une problématique «bien connue» des «Telco» mais qui émerge pour les autres industries Bell Canada Revenus générés de 5 à 20 fois l'investissement sur les différents projets entrepris les deux premières années dans le cadre d'un large programme de "revenue maximisation" (dans diverses activités : minimisation des ajustements non fondés de facturation par le service clientèle, corrections de la non facturation de services rendus par la société, ). British Airways 93 millions de dollars générés annuellement grâce à un investissement annuel d'1 million de dollars en "revenue integrity" (programme de gestion des taux mise en œuvre sur le long terme pour capturer les pertes d'opportunité). Slide 17

18 Pour en savoir plus Contacts : Philippe Trouchaud Jean-Christophe Saunière Pascal Corcos Zouheir Guédri Notre site internet : Slide 18

19 Les prochains Rendez-vous du Conseil durable 3ème Rendez-vous du Conseil durable : «L'Audit Interne en 2012, perspectives et enjeux» Jeudi 13 mars :30-10:30 Hôtel Prince de Galles 4ème Rendez-vous du Conseil durable : «Green IT ou comment l'écologie impacte les départements informatiques des entreprises» Mercredi 9 avril :30-10:30 Hôtel de Crillon Slide 19

20 Slide 20

21 2007 PricewaterhouseCoopers LLP. All rights reserved. "PricewaterhouseCoopers" refers to PricewaterhouseCoopers LLP (a Delaware limited liability partnership) or, as the context requires, other member firms of PricewaterhouseCoopers International Ltd., each of which is a separate and independent legal entity. *connectedthinking is a trademark of PricewaterhouseCoopers LLP.

Les achats non stratégiques: Un gisement d'optimisations inexploitées

Les achats non stratégiques: Un gisement d'optimisations inexploitées Les achats non stratégiques: Un gisement d'optimisations inexploitées *connectedthinking 10 juin 2008 Slide 1 Maturité des entreprises sur les achats directs Les achats indirects : source d optimisations

Plus en détail

Audit interne et création de valeur

Audit interne et création de valeur Audit interne et création de valeur Jean-Pierre Hottin Yves Grimaud Paul le Nail *connectedthinking 26 novembre 2008 Agenda Introduction Les clefs de la transformation de l audit interne Plan d audit et

Plus en détail

Service de la promotion économique. Comment optimiser sa trésorerie Février 2010

Service de la promotion économique. Comment optimiser sa trésorerie Février 2010 Service de la promotion économique Comment optimiser sa trésorerie Introduction Les potentiels, les raisons et la portée de l optimisation des fonds de roulement et de la trésorerie sont très souvent sous-estimés

Plus en détail

www.pwc.com/middle-east Les perspectives de la bancassurance Développements et facteurs clefs de succès

www.pwc.com/middle-east Les perspectives de la bancassurance Développements et facteurs clefs de succès www.pwc.com/middle-east Les perspectives de la bancassurance Développements et facteurs clefs de succès Agenda 1- Pourquoi la bancassurance? 2- La bancassurance dans le monde 3- Les modèles de la bancassurance

Plus en détail

Pourquoi externaliser? Petits déjeuners des PME & Start-up

Pourquoi externaliser? Petits déjeuners des PME & Start-up www.pwc.com Petits déjeuners des PME & Start-up Robert Hinterberger Senior Manager Agenda 1. Suisse 2. et les PME 3. Les principales fonctions externalisées 4. Les avantages de l externalisation 5. Les

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers Déjeuner des PME et des Start-up 21 janvier 2005

PricewaterhouseCoopers Déjeuner des PME et des Start-up 21 janvier 2005 Déjeuner des PME et des Start-up Jean-Pierre Steiner, responsable du Business Recovery Services Suisse romande *connectedthinking Contenu Rôle de la trésorerie Environnement financier d une entreprise

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France

Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France 11 juin 2009 www.idc.com Cyril Meunier IDC France Consulting Manager Copyright 2009 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights

Plus en détail

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation Laurent CORNU Partner, Customer Relationship Management Leader IBM Business Consulting Services Plus que tout autre canal, le centre de relation

Plus en détail

Stratégie du Système d Information*

Stratégie du Système d Information* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Efficacité et maîtrise du Système Stratégie du Système * Plus d un tiers des dirigeants d entreprise considèrent que la stratégie du Système n est pas

Plus en détail

Le rôle de l audit interne dans la prévention, la détection et l investigation de la fraude

Le rôle de l audit interne dans la prévention, la détection et l investigation de la fraude Le rôle de l audit interne dans la prévention, la détection et l investigation de la fraude Dominique Perrier Jean-Pierre Hottin Cyril Perrault *connectedthinking Introduction Les grandes étapes d une

Plus en détail

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance Accenture Software IDMF Insurance Data Factory La migration en toute confiance de vos données d assurance Plus de 60 millions de contrats migrés avec succès Les compagnies d assurance sont régulièrement

Plus en détail

Paying Taxes 2010 The Global Picture

Paying Taxes 2010 The Global Picture Paying Taxes 2010 The Global Picture Introduction : Les Intervenants Philippe Durand Avocat Associé Landwell & Associés Nicolas Jacquot Avocat Associé Landwell & Associés Arnaud Chastel Avocat Associé

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Conséquences pratiques de la nouvelle loi sur la TVA Novembre 2009

Conséquences pratiques de la nouvelle loi sur la TVA Novembre 2009 Conséquences pratiques de la nouvelle loi sur la TVA Présentation de la nouvelle loi sur la taxe sur la valeur ajoutée Court aperçu sur les changements essentiels de la nouvelle loi sur la TVA Assujettissement

Plus en détail

Présentation GRILOG. Février 2013

Présentation GRILOG. Février 2013 Présentation GRILOG Février 2013 Sujet / Agenda Comment maximiser ses performances commerciales et services à l aide d un CRM métier Editeur/intégrateur? Agenda: La filière de l édition de logiciel : Les

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude *connectedthinking Démarche de notre étude et profil de notre panel Slide 2 Une étude présentant le panorama des pratiques

Plus en détail

www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011

www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011 www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011 Intervenant André Maeder Partner Transaction Services Responsable du département de Transaction

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Agenda. Impact d une mauvaise gestion des données. Les stratégies de promotion interne de la gestion de données

Agenda. Impact d une mauvaise gestion des données. Les stratégies de promotion interne de la gestion de données Comment définir les enjeux métier de la gestion de données Christophe Toum Chef de Produit DQ & MDM (Titre original dans l agenda : «Cas d utilisation de la gestion de données») Agenda Impact d une mauvaise

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES. Customer Success Stories 2015

10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES. Customer Success Stories 2015 10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES Customer Success Stories 2015 10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES Ces exemples d applications et de développements sur mesure

Plus en détail

Le système de contrôle interne

Le système de contrôle interne Le système de contrôle interne Vendredi 27 février 2009 Muriel Sella Bassoli Titulaire du brevet d avocat Tax and Legal services Clémentine Largeteau Manager, Audit services 1 Les petits déjeuner des PME

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 Bâle III n est qu une des réglementations à venir Toute une série d autres initiatives font

Plus en détail

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 L impératif du développement durable va transformer tous les secteurs économiques Capacité écologique

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

Accenture Life Insurance Platform La Solution Assurance-Vie

Accenture Life Insurance Platform La Solution Assurance-Vie Accenture Software Haute Performance en Assurance Accenture Life Insurance Platform La Solution Assurance-Vie Accenture Software Parce que dans un contexte de rupture de leur modèle économique les assureurs

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Optimisation de la gestion des flux documentaires : clés de succès et bénéfices associés pour un organisme HLM

Optimisation de la gestion des flux documentaires : clés de succès et bénéfices associés pour un organisme HLM Optimisation de la gestion des flux documentaires : clés de succès et bénéfices associés pour un organisme HLM 11 Février 2014 1 Déroulement de la présentation Présentation d'habitat 76 Le projet habitat

Plus en détail

ESyCQ EUROPEAN CREDIT SYSTEM FOR COMMERCIAL QUALIFIACTIONS SYSTEME EUROPEEN DE CREDIT POUR DES QUALIFICATIONS COMMERCIALES

ESyCQ EUROPEAN CREDIT SYSTEM FOR COMMERCIAL QUALIFIACTIONS SYSTEME EUROPEEN DE CREDIT POUR DES QUALIFICATIONS COMMERCIALES ESyCQ- European Credit System for Commercial Qualifiactions 1 91 177 -LLP-1-201 0-1 -DE-LEONARDO-ECVET ESyCQ EUROPEAN CREDIT SYSTEM FOR COMMERCIAL QUALIFIACTIONS SYSTEME EUROPEEN DE CREDIT POUR DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Les enjeux de la gestion de la configuration et des changements dans les ERP

Les enjeux de la gestion de la configuration et des changements dans les ERP Les enjeux de la gestion de la configuration et des changements dans les ERP Quels enjeux business et réglementaires poussent les DSI à investir dans une gestion plus fine de la configuration de leurs

Plus en détail

Voyages & frais professionnels

Voyages & frais professionnels Voyages & frais professionnels Un gisement d'économie à ne pas ignorer, une satisfaction des équipes à reconquérir Bruno Sireyjol bruno.sireyjol@concur.com Emmanuel Vergé emmanuel.verge@concur.com Financium

Plus en détail

Jacques Balp Chef de département Relation Clients Alain Simard Responsable de production Espace Relation Clients

Jacques Balp Chef de département Relation Clients Alain Simard Responsable de production Espace Relation Clients Gestion des emails entrants Jacques Balp Chef de département Relation Clients Alain Simard Responsable de production Espace Relation Clients L Espace Relation Clients de la CCI Nice Côte D Azur Créé en

Plus en détail

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients avec Contact+, tout le monde y gagne Contact+ pour vous valorisez votre relation client sur le web la possibilité de proposer une mise en relation web gratuite ou payante selon la valeur du service une

Plus en détail

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs LIVRE BLANC 25/03/2014 Dématérialisation des factures fournisseurs Ce livre blanc a été réalisé par la société KALPA Conseils, société créée en février 2003 par des managers issus de grandes entreprises

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Aldea - Conseil Organisation

Plus en détail

L ergonomie de vos formulaires web permet-elle une expérience utilisateur optimale? QAS Intuitive Search

L ergonomie de vos formulaires web permet-elle une expérience utilisateur optimale? QAS Intuitive Search L ergonomie de vos formulaires web permet-elle une expérience utilisateur optimale? QAS Intuitive Search A l écoute du marché et de ses mutations, Experian Marketing Services a développé un outil de saisie

Plus en détail

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 8 réponses indispensables sur la qualité des données Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 2010 Sommaire 1. Quels sont les services de mon entreprise

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

Corruption et ententes : quels risques encourus au regard des règlementations applicables? Pierre-François Wéry, Partner PwC Luxembourg

Corruption et ententes : quels risques encourus au regard des règlementations applicables? Pierre-François Wéry, Partner PwC Luxembourg Corruption et ententes : quels risques encourus au regard des règlementations applicables? Pierre-François Wéry, Partner PwC Luxembourg Agenda Définitions Contexte juridique lié à la corruption Contexte

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

QoE : Comment mesurer le ressenti utilisateur en environnement multi-site? 30 avril 2015

QoE : Comment mesurer le ressenti utilisateur en environnement multi-site? 30 avril 2015 QoE : Comment mesurer le ressenti utilisateur en environnement multi-site? 30 avril 2015 Vos interlocuteurs Antoine Omont Directeur des Opérations Techniques Pierrick Martel Marketing Produit Sophie Le

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers. Normes comptables et évaluation immobilière : Font-elles bon ménage? 25 septembre 2008. *connectedthinking

PricewaterhouseCoopers. Normes comptables et évaluation immobilière : Font-elles bon ménage? 25 septembre 2008. *connectedthinking Normes comptables et évaluation immobilière : Font-elles bon ménage? 25 septembre 2008 *connectedthinking Introduction Principes d évaluation en fonction du cadre comptable de référence Quand est-il nécessaire

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

PROMISSIO EN BREF 2015

PROMISSIO EN BREF 2015 2015 PROMISSIO EN BREF 1. Notre offre 2. Notre organisation 3. Nos références 4. Le cabinet et ses valeurs 1. Notre offre L offre de Promissio couvre les problématiques clés du Directeur Financier La performance

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information. Le pragmatisme et l innovation de PwC à votre service

Sécurité des Systèmes d Information. Le pragmatisme et l innovation de PwC à votre service Sécurité des Systèmes d Information Le pragmatisme et l innovation de PwC à votre service Réduire les risques par une meilleure mise en œuvre des politiques de sécurité IT Global State of Information Security

Plus en détail

Déploiement national de la carte d achat au CNRS

Déploiement national de la carte d achat au CNRS Déploiement national de la carte d achat au CNRS Délégations pilotes 18 septembre 2007 Délégation Paris B Qu est-ce que la Carte d achat? La carte d achat est un moyen de paiement confié à certains agents

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

PwC. des réglementations et des engagements volontaires sur les ondes radio et la santé. Février 2009

PwC. des réglementations et des engagements volontaires sur les ondes radio et la santé. Février 2009 PwC Radiofréquences et Santé Synthèse de l étude comparative dans 7 pays des réglementations et des engagements volontaires sur les ondes radio et la santé Février 2009 PwC Contexte et conduite de l étude

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

Traitement fiscal des assainissements Petits déjeuners des PME et start-up

Traitement fiscal des assainissements Petits déjeuners des PME et start-up Advisory Traitement fiscal des assainissements Petits déjeuners des PME et start-up Préambule Ce document est fondé sur le séminaire OREF du 28 septembre 2010 Yves Grangier Juriste, assistant manager PricewaterhouseCoopers

Plus en détail

Loi Sarbanes-Oxley, mode d emploi

Loi Sarbanes-Oxley, mode d emploi Loi Sarbanes-Oxley, mode d emploi Août 2003 COLLECTION GUIDES DE GESTION La fraude et les abus en milieu professionnel délesteront les entreprises en 2002 de 6% de revenus (soit 600 milliards de dollars).

Plus en détail

Conseil Formation Assistance aux Opérations

Conseil Formation Assistance aux Opérations Conseil Formation Assistance aux Opérations l Ambition pragmatique d Hommes de Métier pour le Pilotage et la Transformation des Entreprises et Collectivités VPS Finance - Tél : +33 (0)6 22 04 22 43 - E

Plus en détail

Secteur Sociétés de Services

Secteur Sociétés de Services Secteur Sociétés de Services isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur tertiaire Selon l'insee, le marché des

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire?

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire? Management pourquoi et pour quoi faire? Un guide pratique pour comprendre l intérêt des solutions d Application Management, à l heure où les systèmes d information sont au cœur de l efficacité opérationnelle

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

CONCENTRÉ DE SÉRÉNITÉ

CONCENTRÉ DE SÉRÉNITÉ CONCENTRÉ DE SÉRÉNITÉ VITAMINER LA RELATION CLIENT L importance stratégique de la Relation Client est aujourd hui largement admise : l information commerciale est désormais considérée comme un actif de

Plus en détail

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires 1 er a v r i l 2 0 1 1 Dan Chelly Directeur Métier "Risk management, Audit et Contrôle interne" SOMMAIRE Partie 1 Définition des risques

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC)

Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC) Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC) Le 30 janvier 2015 Yi-Xin Tseng Corporate Tax Senior Manager Agenda 1. Principe de déterminance 2. Obligation

Plus en détail

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Agenda 1. Les enjeux du nomadisme : les attentes des utilisateurs 2. Internet,

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

Advisory, le conseil durable

Advisory, le conseil durable acquisition redressement cession transformation optimisation intégration Advisory, le conseil durable Gestion des opérations de croissance Amélioration de l organisation, des processus et des systèmes

Plus en détail

Protégez votre base de données des enregistrements en double. QAS Match et QAS Unify

Protégez votre base de données des enregistrements en double. QAS Match et QAS Unify Protégez votre base de données des enregistrements en double QAS Match et QAS Unify Votre base de données contient-elle des doublons? Vous assurer que votre base de données ne contient pas d enregistrements

Plus en détail

Identification, évaluation et gestion des incidents

Identification, évaluation et gestion des incidents Identification, évaluation et gestion des incidents De la cartographie des risques à la mise en place de la base incidents Xavier DIVAY Responsable de la conformité et du contrôle permanent QUILVEST BANQUE

Plus en détail

Conditions Générales du Programme de fidélité Membership Rewards. Introduction

Conditions Générales du Programme de fidélité Membership Rewards. Introduction Conditions Générales du Programme de fidélité Membership Rewards Introduction Objet du présent document Les présentes Conditions Générales régissent le Programme de fidélité Membership Rewards (le Programme

Plus en détail

Secteur Distribution & Retail

Secteur Distribution & Retail Secteur Distribution & Retail isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques des métiers du négoce Selon l Observatoire des commerces

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

Adapter le contrôle de gestion à l évolution des entreprises. Comment les entreprises peuvent mettre en place et faire évoluer le contrôle de gestion?

Adapter le contrôle de gestion à l évolution des entreprises. Comment les entreprises peuvent mettre en place et faire évoluer le contrôle de gestion? Adapter le contrôle de gestion à l évolution des entreprises Comment les entreprises peuvent mettre en place et faire évoluer le contrôle de gestion? Novembre 2011 Préface Depuis de nombreuses années,

Plus en détail

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing?

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Soutenance MUST 2014 28/04/2014 Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Participant : Gilles d Arpa Tuteur:

Plus en détail

Information Presse. Paris, le 19 octobre 2005

Information Presse. Paris, le 19 octobre 2005 Information Presse Paris, le 19 octobre 2005 Tokheim se concentre sur la gestion des interventions afin d optimiser son Service Après-Vente au niveau européen : pour atteindre son objectif, il choisit

Plus en détail

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Web-séminaire Bull-CA Technologies 25 Mars 2014 2014 CA. All rights reserved. Agenda Introduction : pourquoi la supervision unifiée? Pourquoi le SaaS?

Plus en détail

1. Contexte de la gestion

1. Contexte de la gestion 1. Contexte de la gestion La Gestion peut se représenter sous plusieurs chaînes d activité mettant en jeu, du point de vue de l Observatoire, un certain nombre de métiers regroupés autour d une même finalité

Plus en détail

Améliorer l expérience client en intégrant les signatures électroniques dans toute l entreprise

Améliorer l expérience client en intégrant les signatures électroniques dans toute l entreprise Améliorer l expérience client en intégrant les signatures électroniques dans toute l entreprise Le déploiement d une plateforme de signature électronique sur plusieurs canaux dans l entreprise peut aider

Plus en détail

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Anne Claire PAULET Responsable Risques Opérationnels GASELYS AGENDA PRÉSENTATION GASELYS LES RISQUES OPÉRATIONNELS CONTINUITÉ

Plus en détail

Altaïr Conseil. Total Quality Management. Management par la Qualité Totale. Altaïr Conseil. Copyright Altaïr Conseil Membre de l EFQM

Altaïr Conseil. Total Quality Management. Management par la Qualité Totale. Altaïr Conseil. Copyright Altaïr Conseil Membre de l EFQM Total Quality Management Management par la Qualité Totale Une finalité et trois enjeux majeurs Obtenir la qualité des produits et des prestations délivrées - Conformité aux besoins du client - Conformité

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers

Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers Le module Cash de Sage FRP Treasury Universe Edition est une

Plus en détail

Le Lean Management appliqué à la fonction finance

Le Lean Management appliqué à la fonction finance Le Lean Management appliqué à la fonction finance #LeanFinance Réunion mensuelle APDC 21 mai 2015 Tour de table 2 Programmes d amélioration continue dans la fonction Finance Quelques tendances 54% des

Plus en détail

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique Décembre 2007 JJ Mois Année La gestion du cycle vie s documents dans la banque détail Société Générale : GED et Archivage électronique 2 Sommaire Contexte : les projets GED et archivage électronique Constat

Plus en détail