Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée"

Transcription

1 Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Quel partenariat? SESAME Montpellier 21 et 22 février 2013

2 Menu 1. Quelques rappels sur ce qu est l AFD, son activité ité et ses mandats 2. Les engagements pour l agriculture et l irrigation en Méditerranée 3. Les questions clés SESAME 21&22 février 2013 J.L. François 2

3 Un champ couvrant le monde en développement SESAME 21&22 février 2013 J.L. François 3

4 Une palette d outils diversifiée SESAME 21&22 février J.L. François 4

5 Une priorité africaine SESAME 21&22 février J.L. François 5

6 Un effort renouvelé en faveur des secteurs sociaux et de la sécurité alimentaire SESAME 21&22 février J.L. François 6

7 Fin 2012, 96 projets, 1,3Md en cours dont 30% pour l irrigation Eau agricole 400 Autres Agriculture, Devt Rural Afrique sub saharienne Amérique Latine Asie Méditerrranée Multipays SESAME 21&22 février J.L. François 7

8 Des objectifs communs aux différentes régions 1. Efficacité de l agriculture pluviale 2. Efficience de l irrigation 1. Economie d eau (infrastructures adaptées) 2. Economie de l eau (modes de gestion innovants) 3. Investissements dans les infrastructures (réhabilitation, modernisation, extension) 1. Investissement public 2. Facilitation des investissements privés 4. Investissement dans la gouvernance de l eau == > Mettre en place trois types d outils Outils financiers : financement des Etats, des collectivités, des investisseurs, des agriculteurs, refinancement des banques Outils institutionnels : les capacités des acteurs et leurs contractualisations Outils de production et partage des connaissances : conseils techniques, économiques, juridiques SESAME 21&22 février J.L. François 8

9 En Méditerranée, des partenariats historiques et une demande nouvelle Les partenariats/projets t t en cours : Tunisie : Prog. Sectoriel EAU depuis 2006 (transition vers une politique de gestion de la demande; pérennisation des Groupements de développement agricole) Maroc : Moyen Sébou, PMV II, Souss Massa Egypte : Delta ancien (irrigation à la parcelle), nouvelles terres du West Delta Jordanie, Territoires Palestiniens Des partenariats/projets en discussion et préparation : Syrie, Liban Arménie, Géorgie, Irak: réhabilitation des PI en Mésopotamie (injecter des compétences «soft» et la RSE au sein des MO peuplées d ingénieurs préoccupés par le «hard») et au Kurdistan Mais aussi, pas si loin de la région Méditerranée aux plans des problématiques : Afghanistan (quelle modernité pour une répartition équitable de la ressource?) Fleuves sahéliens SESAME 21&22 février J.L. François 9

10 Grandes questions qui nous sont posées 1. Durabilité, partage, qualité, accès aux des ressources 1. Gestion intégrée et concertée de la ressource par bassins versants et par nappes phréatiques (renforcement des capacités des AUE, facilitation de la concertation entre acteurs) 2. Modélisation, contrat/chartes, code des eaux (tarification), incitation/surveillance/police 2. Conservation des sols et des eaux dans les bassins versants 1. Infiltration, non labour et production de biomasse pluviale 2. Régulation des écoulements 3. Economie de l eau : la productivité du m3, de l hectare, de l heure de travail 1. Choix des techniques, des équipements 2. Choix des cultures 3. Partage de la valeur dans les filières agricoles irrigués 1. Le conseil technico-économique aux exploitations agricoles 2. La structuration de filières agricoles, agrégation et/ou conquête de l aval 4. Les institutions, la gouvernance,. dans les transitions démocratiques/sociales pour des politiques publiques négociées, appropriées SESAME 21&22 février J.L. François 10

11 Dynamiques sociales et institutionnelles clés : quel juste équilibre entre «adhésion» et «régulation». Deux enjeux politiques de court terme Les relations entre les agriculteurs et les administrations : renouer le dialogue (trop de centralisation) et faire évoluer les métiers (ingénieurs => animateurs de territoires) pour construite une vision partagée Légitimer la régulation de l accès à la ressource Des résultats rapides en termes d emploi, de revenu, de restauration des espoirs (rééquilibrage du développement dans les zones intérieures) Les différentes échelles de la gestion sociale (de la politique locale) l de l eau Par réseau : AUE et société d aménagement Par territoire : les communes, les intercommunalités Par bassin/nappe : «Agence de l eau» Les «contrats» de nappe, de bassin, de réseau, La politique nationale de l eau pour l agriculture Quels modèles techniques d irrigation? Quelle gestion publique/privée/professionnelle des réseaux? Quels prix de l accès à l eau (coût de l eau)? Subvention des transitions vers les pratiques agricoles les plus efficientes au plan écologique Partage des coûts d investissement et de la maintenance Régulation des accès à l eau (redevance et quota)? Quelle police de l eau? L articulation entre les politiques agricoles, les politiques alimentaires, les politiques de l eau et politiques sociales Peut-on envisager des politiques sociales indépendantes des politiques agricoles? Remplacer les subventions sur électricité, alimentation, eau, alimentation par d autres formes d aide. SESAME 21&22 février J.L. François 11

12 Les briques d un projet : équilibre du hard et du soft CAPACITES DES OPA EVALUATION DE LA RESSOURCE CAPACITES CAPACITES CAPACITES DES DES SOCIETES DES AUE ADMINISTRATIONS D AMENAGEMENT CONSTRUCTION DE LA VISION LES PARTAGEE CONTRACTUALISATIONS CAPACITES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUIVI-EVALUATION CONSEIL TECHNIQUE AUX AGRICULTEURS TRAVAUX d INFRASTRUCTURES des PERIMETRES CREDIT AGRICOLE CENTRE DE GESTION RURALE FONCIER USAGE DES SOLS SESAME 21&22 février J.L. François 12

13 Conclusion : Quelle mise en réseau? Il en existe déjà (CGIAR/IWMI et ICARDA, Jumelages, SIRMA/RIM, EchangesMed, Réseau des AUE, Plan Bleu, CIM, etc.) Mais cependant, au niveau opérationnel, net besoin de faire plus pour partager les bonnes pratiques sur les innovations o institutionnelles es et sociales Pour qui et par qui? Les responsables d OPA et AUE, les irrigants Les «Politiques, administratifs» Les sociétés d aménagement La R&D, les formateurs Comment? Projet de création d un comité «Eau agricole», réunissant acteurs français et des pays du sud intervenant dans l élaboration ou la mise en œuvre de politiques d irrigation Besoin de capitaliser les expériences existantes, croiser les expériences, approfondir les connaissances, formation + information Et développer les actions/projets, les composantes/volets d investissement en capital de connaissance, capital social et institutionnel SESAME 21&22 février J.L. François 13

14 Merci de votre attention Agriculture, Développement Rural, Biodiversité afd.fr

4 th Regional workshop on water demand management in the Mediterranean: Synthesis

4 th Regional workshop on water demand management in the Mediterranean: Synthesis Plan Bleu pour l environnement et le développement en Méditerranée 4 th Regional workshop on water demand management in the Mediterranean: Synthesis Céline Dubreuil-Imbert, Ph.D Water Programme Officer

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

Atelier Finance Climat pour l Afrique francophone

Atelier Finance Climat pour l Afrique francophone ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritme AGENCE POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE Atelier Finance Climat pour l Afrique francophone Expérience dans le développement de projets d

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE Promouvoir un développement durable et partagé L AFD ET LA MÉDITERRANÉE Le groupe Agence Française de Développement (AFD) est autorisé à intervenir

Plus en détail

séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie»

séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie» séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie» vendredi 19 octobre 2012 - Montereau-Fault-Yonne Jean-Pascal HOPQUIN Chambre d Agriculture de Picardie

Plus en détail

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08 La Banque mondiale au Maroc Activités en bref Oct. 08 1 La Stratégie de coopération Maroc/Banque mondiale La nouvelle Stratégie de Coopération approuvée le 19 mai 2005 par les membres du Conseil d administration

Plus en détail

Un outil innovant à disposition des aménageurs, des collectivités territoriales et des porteurs de projets

Un outil innovant à disposition des aménageurs, des collectivités territoriales et des porteurs de projets Un outil innovant à disposition des aménageurs, des collectivités territoriales et des porteurs de projets PRESENTATION du 7 octobre 2014 à l'apca Sommaire 1. Agir ensemble pour maintenir et développer

Plus en détail

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Conférence de Coopération Régionale, décembre 2014 1. Situation : l héritage de plus de 40 ans de déclin

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

APESS. Une authentique organisation d éleveurs liés à la tradition

APESS. Une authentique organisation d éleveurs liés à la tradition APESS Une authentique organisation d éleveurs liés à la tradition Plan de l exposé 1. Contexte de naissance et d évolution 2. Contexte nouveau et nouveaux enjeux 3. Choix politique et projet de société

Plus en détail

Proposition d une feuille de route pour la mise en œuvre du volet formation agricole et rurale de la LOA du Mali

Proposition d une feuille de route pour la mise en œuvre du volet formation agricole et rurale de la LOA du Mali Proposition d une feuille de route pour la mise en œuvre du volet formation agricole et rurale de la LOA du Mali 1 Plan de présentation Objet de la mission Contexte de la FAR au Mali Proposition d une

Plus en détail

Études d estimation des volumes prélevables globaux

Études d estimation des volumes prélevables globaux Études d estimation des volumes prélevables globaux Les Ateliers du Territoire L EAU POTABLE ET URBANISME MONTROND LES BAINS - 17 Novembre 2011 Florence EVRA-ASPORD Chef de Service Territoire Saône-Rhône

Plus en détail

2ème Séminaire international SESAME 2

2ème Séminaire international SESAME 2 2 ème Séminaire international SESAME 2 Meknés, Maroc, les 25 et 26 Avril 2014 Contribution du CGER VALLEE «L Agriculture Familiale dans la Vallée du Fleuve Sénégal» Présentation : Monsieur Amadou THIAW,

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG

REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE L ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ORGANISATION DU SECTEUR DE L ELECTRICITE EN TUNISIE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES OTHMAN BEN ARFA

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018. Rhône Méditerranée Corse. COOPéRATION INTERNATIONALE

PROGRAMME D ACTION 2013-2018. Rhône Méditerranée Corse. COOPéRATION INTERNATIONALE PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse COOPéRATION INTERNATIONALE Collectivités territoriales Associations Acteurs économiques Partenaires étrangers francophones SOLIDARITÉ

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

LA REDEVANCE POUR PRELEVEMENT D EAU DU FLEUVE SÉNÉGAL

LA REDEVANCE POUR PRELEVEMENT D EAU DU FLEUVE SÉNÉGAL ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL SOCIETE DE GESTION ET D EXPLOITATION DE DIAMA LA REDEVANCE POUR PRELEVEMENT D EAU DU FLEUVE SÉNÉGAL JOURNEE THEMATIQUE DU COSTEA SUR LES COMPOSANTES

Plus en détail

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Billy Troy, Fondation FARM Partage du savoir en Méditerranée (7) Tunis, 19 mai 2012 Sécurité hydrique et sécurité alimentaire

Plus en détail

Vers une gestion durable des ressources en eau

Vers une gestion durable des ressources en eau Vers une gestion durable des ressources en eau Carrefours de l innovation agronomique Productions végétales et sécheresse Toulouse - 6 juin 2008 Nelly LE CORRE-GABENS Responsable du Service Agronomie-Environnement

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

et dans les Bocages Normands?

et dans les Bocages Normands? l Agence de l eau l le 9 ème programme de l Agencel et dans les Bocages Normands? pour en savoir plus Réunions PTAP Bocages Normands juin 2008 Loi du 16 décembre 1964 France divisée en 6 bassins hydrographiques

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

Les acquisitions internationales à grande échelle de terres agricoles.

Les acquisitions internationales à grande échelle de terres agricoles. Les acquisitions internationales à grande échelle de terres agricoles. Enjeux, perspectives, risques et opportunités Montpellier, 3 septembre 2009 Remerciements à : H. Liversage- FIDA Paul Mathieu, Service

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR LE PROGRAMME SONGHAI CCT

APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR LE PROGRAMME SONGHAI CCT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------- Le Conseil des Collectivités Territoriales -------- LE PRESIDENT --------- APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES

Plus en détail

Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016. 03 avril 2014

Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016. 03 avril 2014 Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016 03 avril 2014 1 0 Sommaire de la présentation 1. Contexte général 1.1 Poursuivre le rattrapage économique 1.2 et le rattrapage social 1.3 Un modèle de développement

Plus en détail

Réunion de présentation

Réunion de présentation Réunion d information Cahier des charges études A.A.C. Conseil Général de l Yonne, le 23 septembre 2013 SAtep Réunion de présentation Phase 2 à 4 de l étude De l étude de l occupation des sols à l évaluation

Plus en détail

Les interventions de l AFD en faveur du secteur privé dans les Outre-mer. European Cluster Days 18 Mars 2015 Strasbourg

Les interventions de l AFD en faveur du secteur privé dans les Outre-mer. European Cluster Days 18 Mars 2015 Strasbourg Les interventions de l AFD en faveur du secteur privé dans les Outre-mer European Cluster Days 18 Mars 2015 Strasbourg Plan de la présentation 1. Activité dans les Outre-mer 2. Mandat de l AFD en faveur

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

FONDS EUROPÉENS 2014-2020

FONDS EUROPÉENS 2014-2020 L EUROPE & LA RÉGION PARTENAIRES DE VOS PROJETS EN AUVERGNE SÉMINAIRE DE LANCEMENT DES FONDS EUROPÉENS 2014-2020 29 avril 2015 Nouvelles approches collaboratives dans les domaines de l agriculture, de

Plus en détail

Formation «Appréhender un projet de méthanisation»

Formation «Appréhender un projet de méthanisation» Maison de l Habitat 129 avenue de la République à Clermont-Ferrand Les 23 et 24 avril 2014 Formation «Appréhender un projet de méthanisation» Public Agriculteurs, agents techniques de collectivités, techniciens

Plus en détail

Créer de la valeur ajoutée et des emplois de qualité. L approche AFD en Méditerranée

Créer de la valeur ajoutée et des emplois de qualité. L approche AFD en Méditerranée Créer de la valeur ajoutée et des emplois de qualité L approche AFD en Méditerranée Défis et possibilités pour le secteur textile et habillement dans la région euroméditerranéenne Milan 13 mars 2012 1.

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES

Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES Le Plan Maroc Vert CONTINUITÉS ET RUPTURES Hassan Benabderrazik Paris, 17-19 décembre 2009 (séminaire IPEMED-CIHEAM «La sécurité alimentaire en Méditerranée») Les points traités I. Le Plan Maroc Vert :

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

FINANCEMENT DES ACTIVITES AGRICOLES ET REDUCTION DE LA PAUVRETE : QUELLE PLACE POUR LA MICROFINANCE?

FINANCEMENT DES ACTIVITES AGRICOLES ET REDUCTION DE LA PAUVRETE : QUELLE PLACE POUR LA MICROFINANCE? FINANCEMENT DES ACTIVITES AGRICOLES ET REDUCTION DE LA PAUVRETE : QUELLE PLACE POUR LA MICROFINANCE? Présenté par : KENDO SANDRA, Doctorante en Economie (programme NPTCI) Université de Yaoundé II (Soa),

Plus en détail

LES PRATIQUES ET LES MODES DE GOUVERNANCE DES EÉS OEUVRANT EN MICRO ASSURANCE. Josiane Lise Mabopda, doctorante UQÀM

LES PRATIQUES ET LES MODES DE GOUVERNANCE DES EÉS OEUVRANT EN MICRO ASSURANCE. Josiane Lise Mabopda, doctorante UQÀM LES PRATIQUES ET LES MODES DE GOUVERNANCE DES EÉS OEUVRANT EN MICRO ASSURANCE Josiane Lise Mabopda, doctorante UQÀM 78e congrès de l ACFAS Montréal, 10 mai 2010 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1) Définition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie) Pour un développement concerté du milieu rural Martiniquais www.réseaurural.fr DOSSIER DE PRESSE «Assemblée du Réseau Rural Martinique» le 29 septembre 2011 au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

Plus en détail

LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES

LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES Atelier Régional des chargés de programme du du 11 au 18 décembre 2006 à Niamey LE CREDIT WARRANTAGE PRINCIPES, AVANTAGES ET LIMITES Djibril M. MBENGUE Gestionnaire Technique de Portefeuille URM-AOC/ PLAN

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

GAL Hesbignon liégeois 2014-2020. La formation d un Groupe d Action Locale (GAL) en Hesbaye liégeoise : un défi pour votre territoire!

GAL Hesbignon liégeois 2014-2020. La formation d un Groupe d Action Locale (GAL) en Hesbaye liégeoise : un défi pour votre territoire! GAL Hesbignon liégeois 2014-2020 La formation d un Groupe d Action Locale (GAL) en Hesbaye liégeoise : un défi pour votre territoire! Consultation citoyenne sur les actions à mener sur le territoire 22

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Table des matières - I - Table des matières Avant-propos...3 Introduction...9 Problématique...13 Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Méthodologie...17

Plus en détail

QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE?

QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? Romain Morel CDC Climat Recherche Ian Cochran CDC Climat Recherche Transitions énergétiques en France et en Allemagne CIRAC / Maison

Plus en détail

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Le Gouvernement est pleinement mobilisé en faveur de l'élevage. Jeudi 3 septembre le Premier Ministre a présenté un plan en faveur

Plus en détail

MODALITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Comment mobiliser les ressources du secteur privé?

MODALITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Comment mobiliser les ressources du secteur privé? 24 octobre 2012 MODALITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Comment mobiliser les ressources du secteur privé? Presentation Marc Ziegler / Institutions et Développement RAPPEL DES PRINCIPALES

Plus en détail

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI Objectif de la discussion : Quel bilan tirer du résultat

Plus en détail

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Restitution du rapport final Orléans, 2 mai 2013 Sommaire

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP?

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? 24 octobre 2012 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? Présentation Marc Ziegler / Institutions et Développement LES CONSTATS

Plus en détail

Les enjeux des câbles internationaux de fibre optique

Les enjeux des câbles internationaux de fibre optique Les enjeux des câbles internationaux de fibre optique Nezih Dincbudak Directeur Affaires Réglementaires AMEA France Telecom Orange Séminaire FRATEL, Ouagadougou, 4 Avril 2012 Le Groupe France Telecom Orange

Plus en détail

Livre blanc Pour une nouvelle gouvernance du secteur de la santé. A. Belghiti Alaoui MD. MPH. Secrétaire Général du Ministère de la Santé du Maroc

Livre blanc Pour une nouvelle gouvernance du secteur de la santé. A. Belghiti Alaoui MD. MPH. Secrétaire Général du Ministère de la Santé du Maroc Livre blanc Pour une nouvelle gouvernance du secteur de la santé A. Belghiti Alaoui MD. MPH. Secrétaire Général du Ministère de la Santé du Maroc Pourquoi un livre blanc en santé? Un livre blanc est un

Plus en détail

Programme de formation de l ISA

Programme de formation de l ISA Programme de formation de l ISA Module 1 : Programme de mise à niveau (120h) Module 2 : Fonctionnement de l Etat l et des Entreprises publiques (130 h) Module 3 : Politiques économiques (140 h) Module

Plus en détail

P24 Ivoire Hydro Energy S.A

P24 Ivoire Hydro Energy S.A P24 Ivoire Hydro Energy S.A CTI PFAN West Africa Regional Coordinator Albert Boateng E-mail : albert.boateng@ppl-int.com Phone : (233) 275960468 Mentor David Achi E-mail : achidavid@yahoo.fr Phone : 225

Plus en détail

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 «Le peuple tunisien a, en un temps très court, et par la seule force de ses convictions démocratiques, réalisé une révolution pacifique qui fera

Plus en détail

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Kristell ASTIER-COHU DREAL Auvergne-Rhône-Alpes / Délégation de bassin 1 La gestion quantitative

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE

MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE 5. CHAMP D INTERVENTION 6. VALEUR AJOUTÉE ET RETOMBÉES DU CISA

Plus en détail

Les enjeux du 10 e programme

Les enjeux du 10 e programme Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages. Répondre à de nouveaux défis comme la pollution par les pesticides,

Plus en détail

Plan. L entreprise, stratège et négociateur en matière d environnement. Le cas d EDF-H 2 0. 1. Problématique de recherche. 2. Carnet de route.

Plan. L entreprise, stratège et négociateur en matière d environnement. Le cas d EDF-H 2 0. 1. Problématique de recherche. 2. Carnet de route. L entreprise, stratège et négociateur en matière d environnement Le cas d EDF-H 2 0 T. Leménager Séminaire IDDRI 05/01/2008 Plan 1. Problématique de recherche. 2. Carnet de route. 3. Pour quels résultats?

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

Étude sur l assainissement liquide en milieu rural au Maroc

Étude sur l assainissement liquide en milieu rural au Maroc Étude sur l assainissement liquide en milieu rural au Maroc Groupe de Travail 3 Rabat, 15 février 2013 Une étude financée par l Union Européenne Et réalisée par Euronet Consortium Situation de l étude

Plus en détail

REDD+ et l économie verte en RDC vers la Stratégie Nationale du Développement Durable (SNDD)

REDD+ et l économie verte en RDC vers la Stratégie Nationale du Développement Durable (SNDD) REDD+ et l économie verte en RDC vers la Stratégie Nationale du Développement Durable (SNDD) Par Gilbert KILOLA LUTSWAMBA Chef de Division Développement Durable Ministère de l Environnement, Conservation

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS

PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS ETAT DES LIEUX Les pays sub sahéliens sont confrontés, d une part, à des problèmes récurrents d insécurité foncière perturbant la

Plus en détail

Le soutien au développement économique local

Le soutien au développement économique local Le soutien au développement économique local L État est responsable de la conduite de la politique économique et sociale ainsi que de la défense de l emploi. Toutefois, la loi dote les collectivités locales

Plus en détail

QUELLE PLACE POUR L AIDE ALIMENTAIRE DANS

QUELLE PLACE POUR L AIDE ALIMENTAIRE DANS EAPN UMR Innova@on Chaire UNESCO AdM Aide alimentaire : du droit d être nourri au droit à l alimenta2on Campus Montpellier SupAgro/Inra 21 mars 2013 QUELLE PLACE POUR L AIDE ALIMENTAIRE DANS UN MONDE D

Plus en détail

Dr Maha Merezak Program Specialist Human & Social Sciences Science Directorate ISESCO

Dr Maha Merezak Program Specialist Human & Social Sciences Science Directorate ISESCO Conférence Régionale «Renforcer les institutions d enseignement supérieur à travers une meilleure gouvernance et le partage d information.» Beyrouth, du 12 au 14 mai 2015 Communication : «Program Tafahum

Plus en détail

Projet LIGNOGUIDE lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse

Projet LIGNOGUIDE lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse Elodie Nguyen, Chambre d agriculture de Picardie Contexte et objectifs Place des cultures biomasse dans la croissance de la production

Plus en détail

Pôle de compétences régional Hydrogène et piles à combustible en Bretagne

Pôle de compétences régional Hydrogène et piles à combustible en Bretagne Pôle de compétences régional Hydrogène et piles à combustible en Bretagne Journées H2 dans les territoires, Albi 16 Mai 2013 Bruno Mansuy, président de ERH2-Bretagne erh2.bretagne@gmail.com www.erh2-bretagne.com

Plus en détail

Grouiez Pascal. MCF, Université de Nantes pascal.grouiez@gmail.com. LADYSS, 18 février 2013

Grouiez Pascal. MCF, Université de Nantes pascal.grouiez@gmail.com. LADYSS, 18 février 2013 Une analyse sectorielle et territoriale des transformations des exploitations agricoles en Russie postsoviétique : un questionnement sur lesfrontières économiques et sociétales des firmes à l'heure de

Plus en détail

Techniques culturales de captage des eaux pluviales

Techniques culturales de captage des eaux pluviales KHARMOUCH Mohamed: Ingénieur en Génie Rural Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Techniques culturales de captage des eaux pluviales PLAN 1- L EAU RESSOURCE RARE 2- PESPECTIVES/LA

Plus en détail

Conférence internationale sur les politiques urbaines nationales

Conférence internationale sur les politiques urbaines nationales Conférence internationale sur les politiques urbaines nationales Incheon, République de Corée 14-18 décembre 2015 Vers l élaboration de nouveaux outils de gestion urbaine améliorée au Gabon : Cas de la

Plus en détail

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Plan Le dispositif d animation du Pays Basque Le projet de territoire et l agenda 21 L engagement

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives

Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives Institut Supérieur de l Administration Programme «Agora de la gouvernance» 22 Mars 2012 M. Abdesselam

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIONS PILOTES (PAP AGIR) Démarche d intervention pour l émancipation et l amélioration des performances des.

PROGRAMME D ACTIONS PILOTES (PAP AGIR) Démarche d intervention pour l émancipation et l amélioration des performances des. PROGRAMME D ACTIONS PILOTES D APPUI DAPPUI AUX GDA D IRRIGATION (PAP AGIR) Ministère de l Agriculture Tunisie Direction Générale du Génie Rural et de l Exploitation des eaux Démarche d intervention pour

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

www.iucn.org/premi gp www.iucn.org/dialoguenvironnement

www.iucn.org/premi gp www.iucn.org/dialoguenvironnement www.iucn.org/premi gp www.iucn.org/dialoguenvironnement 1 PRÉSENTATION DE LA PLATE FORME DE PARTAGE DE CONNAISSANCES AFRICAINE POUR L ENVIRONNEMENT Présentation de l atelier Par Awaïss Aboubacar Dakar,

Plus en détail

INNOVATIONS POUR UNE PRODUCTION AGRICOLE DURABLE

INNOVATIONS POUR UNE PRODUCTION AGRICOLE DURABLE INNOVATIONS POUR UNE PRODUCTION AGRICOLE DURABLE LE PLAN MAROC VERT VISE À DÉVELOPPER L AGRICULTURE MAROCAINE À HORIZON 2020 AVEC UN IMPACT CLAIR SUR LES ENGRAIS Évolution prévue de la consommation des

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal

Plan Local d Urbanisme Intercommunal ARCHITOUR Architectes et associés GAMA Environnement Plan Local d Urbanisme Intercommunal Réunions publiques de lancement Fay : 16 juin 2014 Pruillé le Chétif : 20 juin 2014 Trangé : 23 juin 2014 Chaufour

Plus en détail

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Exemples en Poitou-Charentes M. Vigot Chambre Régionale d Agriculture Poitou-Charentes NOM DE L AUTEUR 03 / 12 / 2013 Pourquoi s intéresser

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Outils et expériences À destination des maîtres d ouvrage GAB Ile-de-France Avril 2010 1/ Inviter l ensemble

Plus en détail

Les compétences des collectivités territoriales en matière de biodiversité

Les compétences des collectivités territoriales en matière de biodiversité Les compétences des collectivités territoriales en matière de biodiversité Sébastien Mabile Avocat au Barreau de Paris, docteur en droit Président de la Commission Droit et politiques environnementales

Plus en détail

Les grandes centrales PV raccordées au réseau: contraintes et atouts

Les grandes centrales PV raccordées au réseau: contraintes et atouts Paul-François Gauvin, Directeur Général Scatec Solar France et Afrique de l Ouest Les grandes centrales PV raccordées au réseau: contraintes et atouts AfricaSolar Juin, 2015 Sommaire Introduction Présentation

Plus en détail

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 1. Généralités DEVELOPPEMENT URBAIN La région MENA a l un des taux de croissance démographique les plus élevés du monde (2,1 % en moyenne par an de 1990 à 2003).

Plus en détail