Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information"

Transcription

1 ATELIER DE PROSPECTIVE Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information Hervé BARGE Agence esanté Luxembourg

2 Question : Comment mobilier les professionnels pour réussir le changement? Quelques règles simples - parler, comprendre les besoins et expliquer. - mobiliser en rencontrant les professionnels sur ce qui peut les intéresser. Maximise les chances de ne pas les avoir contre son projet. - Lutter contre la peur Le changement = l inconnu = la peur Comment combattre la peur : se connaître Respecter la règle de la définition d un projet : - Le respect des délais (un début, une fin précise.) Et - le respect des engagements pris. Le marketing ANNEE 0 après la première année ne fonctionne pas, ou plus Ce n est pas un problème d argent / mais surtout un problème de management UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

3 Méthodologie : 2 TECHNIQUES SIMPLES : Le siphon, Les réunions Tupperware NE PAS OUBLIER D INTÉGRER DE FAÇON INTRINSÈQUE : * La sécurité, jusqu'à ce qu elle disparaisse des discussions métiers. * Prévoir le contrôle et l évaluation de son système de façon itérative avec l ensemble des acteurs / géométrie variable : * Les PS Et les autres * l équipe projet * Les payeurs UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

4 Mise en œuvre dans 2 expériences* : Régionale : Franche-Comté Nationale : Luxembourg UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

5 LE CONTEXTE : BPC dans le cadre de la réorganisation de la cancérologie régionale. : SROS RÉGIONAL : les SIS intégrés dans les SROS 2 et 3 Un logiciel métier local ancien, développé par une autre structure d une autre région, Une demande d appui technique de l équipe médicale du CHU à l ARH, analyse dans une approche d utilisation régionale, 1 Groupement de Coopération de Santé régional de Moyens. et enfin un projet médical, porté par des P.S. et intéressant les payeurs et les patients.. Une volonté forte et affichée des DG de l ARH de FC de moderniser les SI de santé. (vision stratégique) Un SDSI régional de modernisation des SI de santé (esante) Une gouvernance bien répartie, l ARH axe stratégique, apporteur du financement complet, aide à la rédaction cahier des charges, lien avec les industriels, et hébergement régional de la solution par un GCS de moyen (Emosist) qui au fil des années organisera ensuite toutes les évolutions techniques. Equipe professionnels de la santé, gestion des données, liens avec les différents P.S.. Ecriture du cahier des charges fonctionnel et organisationnel. UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

6 Porteur médical Porteur Technique epharmacie La e-santé au service du parcours thérapeutique en cancérologie : Bonnes Pratiques en Chimiothérapie. Sophie PERRIN Christine FAGNONI-LEGAT Pr Samuel LIMAT

7 En avance sur le Plan Cancer : SCHÉMA RÉGIONAL ORGANISATION SOINS 2001, DOUBLE ENJEU, Équité de l offre Maîtrise de l innovation STANDARDISATION DES PRATIQUES, PARTAGE DE L EXPERTISE,

8 Bonnes Pratiques de la Chimiothérapie : Protocoles validés Dossier patient CT

9 Passer d une approche technique à une approche par les usages :

10 Mais surtout pour ne pas avoir peur du changement se parler, échanger en toute transparence. :

11 Environnement complexe du multi-établissements :

12

13

14

15

16

17

18 Le thesaurus thérapeutique PREMIÈRE VERSION DÉBUT ACTEURS BASE INITIALE DISCUSSION «MÉFIANTE» NÉCESSITÉ DE PROTOCOLES LOCAUX +++ A PARTIR DE 2005 TOUS LES ACTEURS «ON STANDARDISE TOUT» Hydratations, anti-émétiques

19 Référentiels omniprésents

20 Des Référentiels omniprésents 20

21 Thesaurus régional

22 Intégration module per os et en 2012 dématérialisation des prescriptions Per Os vers les officines de ville.

23 Système expert TOUTE LA C.T. RÉGIONALE REPORTING : TUMEUR / STADE / PROTOCOLE CULTURE DU PARTAGE PRATIQUES, ÉVALUATION REPORTING RÉGIONAL «EN UN CLIC»

24 Reporting local & régional

25 Indicateurs généraux

26 Indicateurs par tumeurs

27 Molécules liste hors GHS

28 Conclusion : APPROCHE CENTRÉE SUR LE PATIENT UN SI POUR LES SOINS ET PAR LES SOIGNANTS DU CIRCUIT LOCAL AU «DISEASE MANAGEMENT» RÉGIONAL! CLIMAT DE CONFIANCE PRÉ-REQUIS EN AMONT CAPITAL RÔLE +++ DU PÔLE PHARMACEUTIQUE

29 1 solution nationale : Plate-forme de services esanté et mise en œuvre du DSP (Dossier de Soins Partagé). LE CONTEXTE : - 1 VOLONTE GOUVERNEMENTALE DEPUIS 2006 DE DÉVELOPPER LA ESANTE - UN CADRE REGLEMENTAIRE (LOI DU 17 DÉCEMBRE 2010) - Qui institue la création d une agence nationale esanté des données médicales partagées - La mise en œuvre d un DSP (Dossier de soins partagé) national permettant le partage et l échange de données médicales pour une meilleure coordination de la prise en charge des patients. Dans le cadre de la Grande région (Lu, Fr, Be, Ge, et 3 langues minimum utilisées. - Plus d une centaine d audits, de référentiels Hl7 et choix de profils IHE UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

30 EAI JAVA Des centaines de documents normes internationales Une interopérabilité technique au service de? C++ SOAP

31 Repositionner le projet technique en un projet médical : - RENCONTRES SUR LE TERRAIN DES PROFESSIONNELS ET REPRÉSENTANTS DE LA SANTÉ. - RENCONTRES AVEC LES DIFFÉRENTS ACTEURS CG, MINISTÈRES, RECHERCHE Etc. INDIVIDUELLEMENT POUR RESTITUER ET EXPLIQUER. - SUR LE TERRAIN DE PRÉFÉRENCE, PUIS DES RÉUNIONS DANS L AGENCE OU DANS LES STRUCTURES. UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

32 La Plateforme esanté Luxembourg LE PROJET : MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME TECHNIQUE ET DE SES SERVICES 2012 Plus de 200 entretiens 6 mois Septembre 2012 : constitution équipe et consultations des acteurs du terrain: Novembre 2012 : adoption du plan stratégique de moyens. Mi Janvier 2013 : Publication de l avis de marché Mars 2013 : Finalisation de la définition des spécifications Juin 2013 : Constitution du Comité de Sélection dont les 14membres sont issus du Conseil de Gérance et de l Assemblée Générale. Invités extraordinaires : membres des institutions de santé au Luxembourg Fin juin 2013 : Choix final du consortium SQLI ebrc ( Accenture - Regify CRP Tudor) Mi Juillet 2013 : Signature des contrats et lancement du Programme Plateforme esanté Lux 18 Septembre 2013 : Signature du Contrat d Objectifs et de moyens (ministère, CNS, esanté) 32 Mi Janvier 2014 : Mise à disposition de la V1 de la plateforme (dont messagerie sécurisée)

33 2- La Plateforme e-santé Luxembourg 33 Présentation générale de la Plateforme La Plateforme esanté Luxembourg, portée par l Agence esanté, est un environnement sécurisé d échange et de partage. Elle propose un ensemble de services, offerts aux professionnels de santé et aux citoyens / patients : Les services de partage et d échange (DSP) Les services des annuaires composants techniques d urbanisation Les services à valeur ajoutée

34 34 Appel à projet de volontaires :

35 Quelques résultats encourageants : 9 MOIS APRÈS LA SÉLECTION DU CONSORTIUM : Plate-forme de services en production avec : - Messagerie sécurisée - Référentiels annuaires - Espaces collaboratif - Portail d information - 2 outils métiers en production/paramétrage Des demandes de la CNS (Caisse Nationale de Santé) et des ministères pour la mise en œuvre de solutions techniques et métiers. (fiches MF, fiches prévention ). Des attentes en matière de dématérialisation (efacturation, eprescription ) - lancement en production du DSP octobre (livré en janvier 2014) Ce qui laisse du temps pour expliquer, démontrer. - Plusieurs physician leaders, en appui de l agence nationale, - un soutien fort du syndicat des médecins ainsi qu un soutien fort des réseaux de soins infirmiers à Domicile. 35

36 Merci de votre attention, Hervé BARGE CEO Agence esanté 36

37 Glossaire : ANTI-ÉMÉTIQUES : AGIT CONTRE LES VOMISSEMENTS ET LES NAUSÉES ARH : AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ARS : AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ CT : CHIMIOTHÉRAPIE GCS : GROUPEMENT DE COOPÉRATION SANITAIRE SDSI : SCHÉMA DIRECTEUR DU SYSTÈME D'INFORMATION SROS : LE SCHÉMA RÉGIONAL D'ORGANISATION SANITAIRE 37

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Agenda La Franche-Comté : Trajectoire du SI régional Les activités du GCS EMOSIST Caractéristiques

Plus en détail

L Ag ence esanté en route...

L Ag ence esanté en route... L Ag ence esanté en route... Le Luxembourg souhaite se doter d un dossier électronique national d échange et de partage de données de santé, entre et pour les professionnels de santé intervenant auprès

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM

Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM Respaud Renaud 25 Juin 2009 1 CONTEXTE Directive du plan cancer 2003-2007 puis 2009-2013 Hôpitaux de jour saturés (grandes agglomérations)

Plus en détail

Fiche de poste «Directeur de Programme Parcours/Coordination» GCS D-SISIF

Fiche de poste «Directeur de Programme Parcours/Coordination» GCS D-SISIF Fiche de poste «Directeur de Programme Parcours/Coordination» GCS D-SISIF LOCALISATION : Groupement de Coopération Sanitaire pour le Développement des Systèmes d Information en Santé partagés en Ile-de-France

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

L Expertise du Coffre-fort Bancaire au Service du Dossier Patient

L Expertise du Coffre-fort Bancaire au Service du Dossier Patient L Expertise du Coffre-fort Bancaire au Service du Dossier Patient du Secret Bancaire au Secret Médical GS Days 18 mars 2014 Secteur des Soins à Luxembourg Habitants 525.000 Résidents 44% = 170 nationalités

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

Référentiels d Interopérabilité

Référentiels d Interopérabilité INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Objectif CBU & T2A : Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM 4ème édition : Jeudi 20 novembre 2008

Plus en détail

Connectathon 2010 Développer la télésanté gràce à IHE Pourquoi faire converger les projets Karima Bourquard Directeur Interoperabilité IHE-Europe IN-SYSTEM Bordeaux 12-16 April 2010 Connectathon 2010 Développer

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

PLEXUS OI, UN INNOVANT

PLEXUS OI, UN INNOVANT PLEXUS OI, UN INNOVANT UN PROJET E-SANTE PLEXUS OI Genèse du projet L innovation au cœur du parcours de prise en charge LAGENÈSE DU PROJET Favoriser l émergence de territoires d excellence Des démarches

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

OncoTICE. Céline SERRURIER Interne en Pharmacie Hospitalière CHU Nancy

OncoTICE. Céline SERRURIER Interne en Pharmacie Hospitalière CHU Nancy Plateforme multimédia de construction des savoirs Céline SERRURIER Interne en Pharmacie Hospitalière CHU Nancy Sophie HENN-MENETRE Pharmacien PH - CHU Nancy Avec la collaboration de Nathalie FABIE Pharmacien

Plus en détail

Le mini Guichet Unique

Le mini Guichet Unique Commission Européenne DG TAXUD Patrice PILLET Jeudi 15 mai 2014 1 Grands principes Lieu unique d'enregistrement: Régime non-ue: choix de l'em d'identification Régime UE: identification dans l'em du siège

Plus en détail

Groupe SQLI Présentation des résultats 2003

Groupe SQLI Présentation des résultats 2003 -1- Groupe SQLI Présentation des résultats 2003 Avril 2004 -2- LA CROISSANCE RENTABLE Avril 2004 -3- Sommaire La croissance rentable SQLI Une mutation réussie Forte amélioration des marges et de la structure

Plus en détail

Région Rhône-Alpes Présentation du logiciel

Région Rhône-Alpes Présentation du logiciel Région Rhône-Alpes Présentation du logiciel 1 Plan de la présentation Introduction au projet ViaTrajectoire Déclinaison du projet en Martinique Présentation détaillée du processus de gestion des demandes

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Système d'information agile pour les collectivités Collectif

Système d'information agile pour les collectivités Collectif Système d'information agile pour les collectivités Collectif Vision Les collectivités évoluent dans un monde en mouvement : regroupements, changements de compétences, de périmètres, réforme territoriale,

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET ACCOMPAGNEMENT DU CHANGEMENTS DES PROJETS TIC SANTÉ Patrick OLIVIER Directeur de la Stratégie ARS Ile de France XX/XX/XX Sommaire Les Agences régionales de santé Contexte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N

C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N C O M P L E M E N T D E L A C O N V E N T I O N C O N S T I T U T I V E D U R É S E A U R E G I O N A L D E C A N C É R O L O G I E O N C O R U N Le présent document complète la Convention initiale ainsi

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Principes et déploiement du service Réunion Inter Régionale du 4 décembre 2012 Ordre du jour 1 Vue d ensemble du service 2 En pratique : premier accès et Webmail 3 Les grandes

Plus en détail

2012 Rapport d activité 1

2012 Rapport d activité 1 2012 Rapport d activité 1 SOMMAIRE RAPPORT D ACTIVITES 2012 1. Le mot de l administrateur du GCS e-santé Bourgogne 3 2. Le GCS e-santé Bourgogne 4 3. Le point sur les projets du GCS en 2012 5 a. Le Dossier

Plus en détail

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014 1 Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne Réunion du 30 septembre 2014 2 Ordre du jour Accueil par Monsieur LANNELONGUE Présentation de l OMEDIT et validation de son règlement intérieur Proposition

Plus en détail

Les Dossiers Médicaux Partagés en Franche-Comté :

Les Dossiers Médicaux Partagés en Franche-Comté : Les Dossiers Médicaux Partagés en Franche-Comté : Retour d'expérience du GCS EMOSIT-FC GCS EMOSIST-fc 10, avenue Clemenceau 25000 Besançon PLAN DE LA PRESENTATION 1 La Franche-Comté & EMOSIST-FC 2 Organiser

Plus en détail

Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039)

Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039) Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039) OBJECTIF GENERAL DU PROJET Canaliser les remises de fonds des migrants au service du développement économique

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

La clé de votre réussite, notre engagement!

La clé de votre réussite, notre engagement! La clé de votre réussite, notre engagement! Quelques mots sur la société Ofineo Conseil est une société d organisation en système d information et d ingénierie en technologies innovantes créée en mai 2011.

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

la newsletter de la e-santé en Martinique - La e-santé en marche - M. Yvon Marie-Sainte Directeur du GCS SIS Martinique

la newsletter de la e-santé en Martinique - La e-santé en marche - M. Yvon Marie-Sainte Directeur du GCS SIS Martinique la newsletter de la e-santé en Martinique ÉDITION #6 Juin - La e-santé en marche - édito a marqué une étape importante de la e-santé en Martinique. Un nouveau projet, innovant par sa technologie, par son

Plus en détail

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007.

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Bilan d activité du GCS SISCA 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Mise en place opérationnelle du GCS SISCA - Equipement en mobilier, matériels informatique, téléphonie et réseau informatique.

Plus en détail

GCS SIMPA. Réalisations 2015. 3 ème Journée Interrégionale des Systèmes d Information au service des Parcours de Santé 24 juin 2015

GCS SIMPA. Réalisations 2015. 3 ème Journée Interrégionale des Systèmes d Information au service des Parcours de Santé 24 juin 2015 GCS SIMPA Réalisations 2015 3 ème Journée Interrégionale des Systèmes d Information au service des Parcours de Santé 24 juin 2015 Qui Sommes Nous? Groupement de droit privé, rassemblant 79 membres. 2 Notre

Plus en détail

Exemples de mise en cohérence de projets existants avec le nouveau SDSI. De Région Sans Film Vers S-PRIM

Exemples de mise en cohérence de projets existants avec le nouveau SDSI. De Région Sans Film Vers S-PRIM Exemples de mise en cohérence de projets existants avec le nouveau SDSI De Région Sans Film Vers S-PRIM Christophe COUVREUR, Directeur de Programme Production de soins, GCS D-Sisif Constat de départ -

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Journée des systèmes d'information Le développement de la e santé : un cadre juridique et fonctionnel confronté à l'exigence du partage

Journée des systèmes d'information Le développement de la e santé : un cadre juridique et fonctionnel confronté à l'exigence du partage Journée des systèmes d'information Le développement de la e santé : un cadre juridique et fonctionnel confronté à l'exigence du partage Jeanne Bossi Malafosse, Counsel GCS e-santé Languedoc Roussillon

Plus en détail

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar FHF Rhône Alpes quels systèmes d information pour le parcours de santé? Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar 09/11/2015 CH MONTELIMAR

Plus en détail

Plan du cours. La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS. Le Dossier Pharmaceutique. Les systèmes de chiffrements de l'information. Glossaire à retenir

Plan du cours. La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS. Le Dossier Pharmaceutique. Les systèmes de chiffrements de l'information. Glossaire à retenir Plan du cours La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS Le Dossier Pharmaceutique Les systèmes de chiffrements de l'information Glossaire à retenir I - La carte SESAM VITALE En janvier 2004 déja 21600 officines

Plus en détail

FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA

FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA Le réseau est membre fondateur du GCS Plate-forme SISRA avec les trois CHU de la région, le CRLCC Léon Bérard et une association

Plus en détail

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France SOMMET ANTILOPE ZONE FRANCE SUISSE 20 MAI 2014 Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France François Macary ASIP Santé L'agence des systèmes d'information partagés de santé L ASIP Santé est l

Plus en détail

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale 2003 Asurances, soins, biens médicaux Une culture globale et entrepreneuriale orientée client Innovation et fonctionnement en réseau

Plus en détail

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1 MCo/LJ/8033/04/UNOF Paris, le 12 janvier 2004 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1. Exposé des motifs : La Permanence des soins est une mission d'intérêt général,

Plus en détail

Dossier de candidature. Curriculum Vitae et lettre de motivation à envoyer avant le vendredi 5 décembre 2014

Dossier de candidature. Curriculum Vitae et lettre de motivation à envoyer avant le vendredi 5 décembre 2014 FICHE DE POSTE CHARGE(E) DE COMMUNICATION-MARKETING GCS TESIS Novembre 2014 CHARGE(E) DE COMMUNICATION-MARKETING PROJET PLEXUS OI Dossier de candidature Curriculum Vitae et lettre de motivation à envoyer

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Système de Gestion Intégrée de l Information sur l Eau Ministère des Ressources en Eau - Algérie

Système de Gestion Intégrée de l Information sur l Eau Ministère des Ressources en Eau - Algérie Système de Gestion Intégrée de l Information sur l Eau Ministère des Ressources en Eau - Algérie R. Bouzakaria Sous Directeur des Systèmes d Information r.bouzakaria@mre.dz Trois grands axes à développer

Plus en détail

POSER LA PROBLÉMATIQUE

POSER LA PROBLÉMATIQUE Dans le cadre de l'observatoire régional des prescriptions et du médicament, les Unions Régionales des Caisses d'assurance Maladie de Franche-Comté et de Bourgogne ainsi que les Facultés de Médecine et

Plus en détail

Stratégie de déploiement

Stratégie de déploiement Messageries Sécurisées de Santé (MSSanté) Mars 2014 Page 1 La présente note vise à éclairer la démarche de mise en place d un système de messageries sécurisées de santé en concertation avec l ensemble

Plus en détail

Hospitalisation traditionnelle versus chirurgie ambulatoire : quels enjeux, quels impacts et pour qui?

Hospitalisation traditionnelle versus chirurgie ambulatoire : quels enjeux, quels impacts et pour qui? Hospitalisation traditionnelle versus chirurgie ambulatoire : quels enjeux, quels impacts et pour qui? Catherine Noguès, Sandrine Baffert Journée «Conception innovante des politiques publiques» 28 mars

Plus en détail

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine Premières rencontres - Aquitaine. TIC & Santé, Bordeaux 20 Juin 2008 Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

plan Psychiatrie et santé mentale

plan Psychiatrie et santé mentale N 1 La Lettre du plan Psychiatrie et santé mentale Rappel des principaux points du plan Les bases du plan et les moyens d agir sont en place Les investissements Le tutorat La circulaire budgétaire commune

Plus en détail

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ Accès en tout temps et en tous lieux à des fins de soins médicaux, d'éducation, de gestion sanitaire et de financement des soins de santé.

Plus en détail

Journée stratégie santé 2009

Journée stratégie santé 2009 Journée stratégie santé 2009 Intégration orientée SOA des outils médico administratifs du Groupe Hospitalier Saint Vincent Paris - 9 avril 2009 JF DURELLE Responsable Informatique - GHSV Intégration orientée

Plus en détail

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Réseau territorial de cancérologie, né en 2003, association

Plus en détail

epatient, epharma: comment le Web modifie les relations

epatient, epharma: comment le Web modifie les relations epatient et epharmacie: comment se modifie la relation, Genève (16.6.2015) Page 1 epatient, epharma: comment le Web modifie les relations Prof Olivier Bugnon Christine Bienvenu, @Tinaburger, epatiente

Plus en détail

RAPPEL AGENDA-Réunions URPS-ML-FC

RAPPEL AGENDA-Réunions URPS-ML-FC RAPPEL AGENDA-Réunions OCTOBRE 2013 FEVRIER 2014 Aux membres du Bureau Mardi 22octobre 2013 En rouge : les réunions à Besançon En noir : les réunions hors de Besançon En bleu : les réunions à l URPS En

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Démarche de la CNRPS en matière de logiciels libres,

Démarche de la CNRPS en matière de logiciels libres, Démarche de la CNRPS en matière de logiciels libres, Systèmes utilisés à la CNRPS Environnements de Base : J2EE LAMP Logiciels d application : Gestion du réseau : Nagios/Oreon Travail collaboratif et Annuaire

Plus en détail

LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE. Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité

LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE. Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité 09 juin 2011 2 SOMMAIRE I. Introduction II. III. IV. Système de santé: objectifs

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG VERSION DETAILLEE

PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG VERSION DETAILLEE PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG VERSION DETAILLEE Luxembourg, le 5 juillet 2006 Groupe de travail esanté Sommaire Plan d action esanté PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG... 1 VERSION DETAILLEE... 1

Plus en détail

Le numérique : une opportunité pour dépasser durablement les clivages zones denses/zones non denses. et pour ouvrir le champ à toutes les initiatives!

Le numérique : une opportunité pour dépasser durablement les clivages zones denses/zones non denses. et pour ouvrir le champ à toutes les initiatives! Le numérique : une opportunité pour dépasser durablement les clivages zones denses/zones non denses et pour ouvrir le champ à toutes les initiatives! Conseil régional d'auvergne / Mission Développement

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

1 -Observatoire national des prescriptions et consommations des médicaments dans le secteur ambulatoire et hospitalier

1 -Observatoire national des prescriptions et consommations des médicaments dans le secteur ambulatoire et hospitalier 1 -Observatoire national des prescriptions et consommations des médicaments dans le secteur ambulatoire et hospitalier 2 -MutualitéSociale Agricole (MSA) et post-amm Patrick CHOUTET Assises du Médicament

Plus en détail

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé HOPITECH - Angers 10 Octobre 2014 Vladimir Vilter ASIP Santé Comment échanger par mail les données de santé des patients facilement

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Mise en service des bâtiments hierry VELEINE coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - mise en service du Nx CHU d'amiens

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Aldea - Conseil Organisation

Plus en détail

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Version Février 2011 HARMONIE SOINS & SERVICES Sommaire général Un groupe

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Présentation Télésanté Aquitaine. Séminaire réseaux. Système d Information. Dossier générique réseaux de santé Le 8 décembre 2006

Présentation Télésanté Aquitaine. Séminaire réseaux. Système d Information. Dossier générique réseaux de santé Le 8 décembre 2006 Présentation Télésanté Aquitaine Séminaire réseaux Système d Information Dossier générique réseaux de santé Le 8 décembre 2006 Programme Dossier Générique Réseaux Le 8 décembre 2006 1/2 Introduction 5mn

Plus en détail

PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG SNYTHESE

PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG SNYTHESE PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG SNYTHESE Luxembourg, le 5 juillet 2006 Groupe de travail esanté SOMMAIRE PLAN D ACTION ESANTÉ DU LUXEMBOURG...- 1 - SNYTHESE...- 1 - SOMMAIRE...- 2-1. INTRODUCTION...

Plus en détail

24 AU 26 MAI 2016 B I L A N. www.salons-sante-autonomie.com. www.salons-sante-autonomie.com UNE ORGANISATION

24 AU 26 MAI 2016 B I L A N. www.salons-sante-autonomie.com. www.salons-sante-autonomie.com UNE ORGANISATION 24 AU 26 MAI 2016 B I L A N 2015 UNE ORGANISATION Avec 15 159 visiteurs et 585 exposants présents en 2015, les Salons Santé Autonomie s affirment comme l événement professionnel français des solutions,

Plus en détail

Introduction. Haute-Normandie 7 octobre 2014

Introduction. Haute-Normandie 7 octobre 2014 Introduction Haute-Normandie 7 octobre 2014 2 Contexte Un nombre limité d utilisateurs de messagerie sécurisée Des conditions de confidentialités des échanges pas toujours satisfaisantes Mais des échanges

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

Messagerie sécurisée de santé. Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013

Messagerie sécurisée de santé. Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013 Messagerie sécurisée de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013 14 février 2013 Table ronde Les enjeux d une messagerie universelle au service de la coordination des acteurs Dr

Plus en détail

Open Data Nord-Pas de Calais : le projet du Conseil régional

Open Data Nord-Pas de Calais : le projet du Conseil régional Open Data Nord-Pas de Calais : le projet du Conseil régional PDSI OP05.08 Joël TIGNON Direction Développement Durable, Prospective et Evaluation Chef de projet Open Data Chef du service Information Géographique

Plus en détail

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 Prochaines étapes du déploiement du DMP Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 La dynamique en marche dans toutes les régions 4 événements d inauguration du DMP suivis de réunions de bassins : Franche-Comté,

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Séminaire 2008. La sécurité des systèmes d information du domaine de la SANTÉ en France "Données médicales et sécurité " Thème :

Séminaire 2008. La sécurité des systèmes d information du domaine de la SANTÉ en France Données médicales et sécurité  Thème : Thème : La sécurité des systèmes d information du domaine de la SANTÉ en France "Données médicales et sécurité " une journée organisée en collaboration entre l ARH Bretagne et l association SSILAB, le

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON Profils IHE Retour d expérience CHU BESANCON Contexte Centre Hospitalier Universitaire de BESANCON 4800 agents 1200 lits sur deux sites Parc applicatif composite nécessitant des interfaces multiples :

Plus en détail

GESTION D UN SCANNER

GESTION D UN SCANNER MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE GESTION D UN SCANNER DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2-3), Pr M Claudon (2-3) 1 - Radiolor 2 - CHU de Nancy 3 GCS Bois le

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

SDRSIS Systèmes d information en santé

SDRSIS Systèmes d information en santé SDRSIS Systèmes d information en santé SCHÉMA DIRECTEUR RÉGIONAL DES SYSTÈMES D INFORMATION EN SANTÉ SDRSIS Systèmes d information en santé Introduction...4 La démarche...5 Le contexte des Systèmes d

Plus en détail

CONTINUITE DES SOINS MEDICAMENTEUX. En quoi l informatique peut-elle aider à favoriser ce partenariat entre la première et la deuxième ligne?

CONTINUITE DES SOINS MEDICAMENTEUX. En quoi l informatique peut-elle aider à favoriser ce partenariat entre la première et la deuxième ligne? CONTINUITE DES SOINS MEDICAMENTEUX En quoi l informatique peut-elle aider à favoriser ce partenariat entre la première et la deuxième ligne? 13 mars 2014 Dr André Vandenberghe Schéma de médication dans

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail