Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information"

Transcription

1 ATELIER DE PROSPECTIVE Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information Hervé BARGE Agence esanté Luxembourg

2 Question : Comment mobilier les professionnels pour réussir le changement? Quelques règles simples - parler, comprendre les besoins et expliquer. - mobiliser en rencontrant les professionnels sur ce qui peut les intéresser. Maximise les chances de ne pas les avoir contre son projet. - Lutter contre la peur Le changement = l inconnu = la peur Comment combattre la peur : se connaître Respecter la règle de la définition d un projet : - Le respect des délais (un début, une fin précise.) Et - le respect des engagements pris. Le marketing ANNEE 0 après la première année ne fonctionne pas, ou plus Ce n est pas un problème d argent / mais surtout un problème de management UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

3 Méthodologie : 2 TECHNIQUES SIMPLES : Le siphon, Les réunions Tupperware NE PAS OUBLIER D INTÉGRER DE FAÇON INTRINSÈQUE : * La sécurité, jusqu'à ce qu elle disparaisse des discussions métiers. * Prévoir le contrôle et l évaluation de son système de façon itérative avec l ensemble des acteurs / géométrie variable : * Les PS Et les autres * l équipe projet * Les payeurs UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

4 Mise en œuvre dans 2 expériences* : Régionale : Franche-Comté Nationale : Luxembourg UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

5 LE CONTEXTE : BPC dans le cadre de la réorganisation de la cancérologie régionale. : SROS RÉGIONAL : les SIS intégrés dans les SROS 2 et 3 Un logiciel métier local ancien, développé par une autre structure d une autre région, Une demande d appui technique de l équipe médicale du CHU à l ARH, analyse dans une approche d utilisation régionale, 1 Groupement de Coopération de Santé régional de Moyens. et enfin un projet médical, porté par des P.S. et intéressant les payeurs et les patients.. Une volonté forte et affichée des DG de l ARH de FC de moderniser les SI de santé. (vision stratégique) Un SDSI régional de modernisation des SI de santé (esante) Une gouvernance bien répartie, l ARH axe stratégique, apporteur du financement complet, aide à la rédaction cahier des charges, lien avec les industriels, et hébergement régional de la solution par un GCS de moyen (Emosist) qui au fil des années organisera ensuite toutes les évolutions techniques. Equipe professionnels de la santé, gestion des données, liens avec les différents P.S.. Ecriture du cahier des charges fonctionnel et organisationnel. UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

6 Porteur médical Porteur Technique epharmacie La e-santé au service du parcours thérapeutique en cancérologie : Bonnes Pratiques en Chimiothérapie. Sophie PERRIN Christine FAGNONI-LEGAT Pr Samuel LIMAT

7 En avance sur le Plan Cancer : SCHÉMA RÉGIONAL ORGANISATION SOINS 2001, DOUBLE ENJEU, Équité de l offre Maîtrise de l innovation STANDARDISATION DES PRATIQUES, PARTAGE DE L EXPERTISE,

8 Bonnes Pratiques de la Chimiothérapie : Protocoles validés Dossier patient CT

9 Passer d une approche technique à une approche par les usages :

10 Mais surtout pour ne pas avoir peur du changement se parler, échanger en toute transparence. :

11 Environnement complexe du multi-établissements :

12

13

14

15

16

17

18 Le thesaurus thérapeutique PREMIÈRE VERSION DÉBUT ACTEURS BASE INITIALE DISCUSSION «MÉFIANTE» NÉCESSITÉ DE PROTOCOLES LOCAUX +++ A PARTIR DE 2005 TOUS LES ACTEURS «ON STANDARDISE TOUT» Hydratations, anti-émétiques

19 Référentiels omniprésents

20 Des Référentiels omniprésents 20

21 Thesaurus régional

22 Intégration module per os et en 2012 dématérialisation des prescriptions Per Os vers les officines de ville.

23 Système expert TOUTE LA C.T. RÉGIONALE REPORTING : TUMEUR / STADE / PROTOCOLE CULTURE DU PARTAGE PRATIQUES, ÉVALUATION REPORTING RÉGIONAL «EN UN CLIC»

24 Reporting local & régional

25 Indicateurs généraux

26 Indicateurs par tumeurs

27 Molécules liste hors GHS

28 Conclusion : APPROCHE CENTRÉE SUR LE PATIENT UN SI POUR LES SOINS ET PAR LES SOIGNANTS DU CIRCUIT LOCAL AU «DISEASE MANAGEMENT» RÉGIONAL! CLIMAT DE CONFIANCE PRÉ-REQUIS EN AMONT CAPITAL RÔLE +++ DU PÔLE PHARMACEUTIQUE

29 1 solution nationale : Plate-forme de services esanté et mise en œuvre du DSP (Dossier de Soins Partagé). LE CONTEXTE : - 1 VOLONTE GOUVERNEMENTALE DEPUIS 2006 DE DÉVELOPPER LA ESANTE - UN CADRE REGLEMENTAIRE (LOI DU 17 DÉCEMBRE 2010) - Qui institue la création d une agence nationale esanté des données médicales partagées - La mise en œuvre d un DSP (Dossier de soins partagé) national permettant le partage et l échange de données médicales pour une meilleure coordination de la prise en charge des patients. Dans le cadre de la Grande région (Lu, Fr, Be, Ge, et 3 langues minimum utilisées. - Plus d une centaine d audits, de référentiels Hl7 et choix de profils IHE UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

30 EAI JAVA Des centaines de documents normes internationales Une interopérabilité technique au service de? C++ SOAP

31 Repositionner le projet technique en un projet médical : - RENCONTRES SUR LE TERRAIN DES PROFESSIONNELS ET REPRÉSENTANTS DE LA SANTÉ. - RENCONTRES AVEC LES DIFFÉRENTS ACTEURS CG, MINISTÈRES, RECHERCHE Etc. INDIVIDUELLEMENT POUR RESTITUER ET EXPLIQUER. - SUR LE TERRAIN DE PRÉFÉRENCE, PUIS DES RÉUNIONS DANS L AGENCE OU DANS LES STRUCTURES. UNIVERSITÉ D ÉTÉ DE LA PERFORMANCE EN SANTÉ, 29 ET 30 AOÛT

32 La Plateforme esanté Luxembourg LE PROJET : MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME TECHNIQUE ET DE SES SERVICES 2012 Plus de 200 entretiens 6 mois Septembre 2012 : constitution équipe et consultations des acteurs du terrain: Novembre 2012 : adoption du plan stratégique de moyens. Mi Janvier 2013 : Publication de l avis de marché Mars 2013 : Finalisation de la définition des spécifications Juin 2013 : Constitution du Comité de Sélection dont les 14membres sont issus du Conseil de Gérance et de l Assemblée Générale. Invités extraordinaires : membres des institutions de santé au Luxembourg Fin juin 2013 : Choix final du consortium SQLI ebrc ( Accenture - Regify CRP Tudor) Mi Juillet 2013 : Signature des contrats et lancement du Programme Plateforme esanté Lux 18 Septembre 2013 : Signature du Contrat d Objectifs et de moyens (ministère, CNS, esanté) 32 Mi Janvier 2014 : Mise à disposition de la V1 de la plateforme (dont messagerie sécurisée)

33 2- La Plateforme e-santé Luxembourg 33 Présentation générale de la Plateforme La Plateforme esanté Luxembourg, portée par l Agence esanté, est un environnement sécurisé d échange et de partage. Elle propose un ensemble de services, offerts aux professionnels de santé et aux citoyens / patients : Les services de partage et d échange (DSP) Les services des annuaires composants techniques d urbanisation Les services à valeur ajoutée

34 34 Appel à projet de volontaires :

35 Quelques résultats encourageants : 9 MOIS APRÈS LA SÉLECTION DU CONSORTIUM : Plate-forme de services en production avec : - Messagerie sécurisée - Référentiels annuaires - Espaces collaboratif - Portail d information - 2 outils métiers en production/paramétrage Des demandes de la CNS (Caisse Nationale de Santé) et des ministères pour la mise en œuvre de solutions techniques et métiers. (fiches MF, fiches prévention ). Des attentes en matière de dématérialisation (efacturation, eprescription ) - lancement en production du DSP octobre (livré en janvier 2014) Ce qui laisse du temps pour expliquer, démontrer. - Plusieurs physician leaders, en appui de l agence nationale, - un soutien fort du syndicat des médecins ainsi qu un soutien fort des réseaux de soins infirmiers à Domicile. 35

36 Merci de votre attention, Hervé BARGE CEO Agence esanté 36

37 Glossaire : ANTI-ÉMÉTIQUES : AGIT CONTRE LES VOMISSEMENTS ET LES NAUSÉES ARH : AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ARS : AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ CT : CHIMIOTHÉRAPIE GCS : GROUPEMENT DE COOPÉRATION SANITAIRE SDSI : SCHÉMA DIRECTEUR DU SYSTÈME D'INFORMATION SROS : LE SCHÉMA RÉGIONAL D'ORGANISATION SANITAIRE 37

Journée présentation TSN

Journée présentation TSN Journée présentation TSN Bourgogne (e-ticss) aux industriels 23 décembre 2014 1 Déroulé de la réunion Contexte et principaux objectifs de TSN : Augmenter la qualité de la prise en charge perçue par les

Plus en détail

Rôle d un ambassadeur Hôpital Numérique

Rôle d un ambassadeur Hôpital Numérique Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Rôle d un ambassadeur Hôpital Numérique Séminaire AUDIPOG 9 Avril 2015 Anne Doly, DSI Centre Jean Perrin Déclaration

Plus en détail

LE DP À LA CONQUÊTE DES PUI

LE DP À LA CONQUÊTE DES PUI Le journal 7 LE DP À LA CONQUÊTE DES PUI Tremplin vers le décloisonnement ville-hôpital et fort de son succès en officine et des expérimentations très encourageantes menées dans des pharmacies à usage

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine Travail en partenariat : illustration avec le Réseau de Cancérologie d Aquitaine Atelier CCECQA 23 septembre 2014 Dr V. Bousser Réseau de Cancérologie d Aquitaine (RCA) 70 membres (établissements de santé,

Plus en détail

Les acteurs en marche : -Emergence

Les acteurs en marche : -Emergence Les acteurs en marche : -Emergence - Bureautique Santé - Télémédecine Mercredi Appels à projets 2010 Émergence : Favoriser l émergence de maitrises d ouvrage solides et pérennes, capable de porter et coordonner

Plus en détail

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Agenda La Franche-Comté : Trajectoire du SI régional Les activités du GCS EMOSIST Caractéristiques

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

PLEXUS OI, UN INNOVANT

PLEXUS OI, UN INNOVANT PLEXUS OI, UN INNOVANT UN PROJET E-SANTE PLEXUS OI Genèse du projet L innovation au cœur du parcours de prise en charge LAGENÈSE DU PROJET Favoriser l émergence de territoires d excellence Des démarches

Plus en détail

C.I.O. Médico-Économiques

C.I.O. Médico-Économiques Les sept clefs pour réussir le changement e associé à la mise en place d'un dossier électronique patient (DEP) Pr. Ph. Kolh C.I.O. Chef du Service des Informations Médico-Économiques 2011-10-20 Table des

Plus en détail

STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Ministère de la Santé et des Services sociaux STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX 21 novembre 2013 Gilles Le Beau ing., directeur

Plus en détail

Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional

Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional Académie Nationale de Pharmacie Paris le 2 février 2015 Hugues De BOUËT du PORTAL Pharmacien - OMéDIT région

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Enjeux et risques d une normalisation en santé aujourd hui «Rencontre des métiers de la Santé : management de la qualité et gestion

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Présentation Rencontres Inter Régionales Mardi 24 septembre 2012 ASIP Santé Pôle Projets & Coordination des Soins Ordre du jour 1 Présentation de la MSS 2 Principes fonctionnels

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi

Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi Colloque Santé,, SI, Télémédecine T et maillage du territoire 27 septembre 2006 Mr Avri ROSENBERG, Directeur de projet, STREAM CONSULTING

Plus en détail

La Transition Numérique dans le Bâtiment. Bertrand DELCAMBRE

La Transition Numérique dans le Bâtiment. Bertrand DELCAMBRE La Transition Numérique dans le Bâtiment Bertrand DELCAMBRE 1 Sommaire La Transition Numérique dans le Bâtiment Pourquoi? Pour qui? Comment? 2 Pourquoi? Le Numérique : une opportunité de rupture pour améliorer

Plus en détail

Etiquetage développement durable

Etiquetage développement durable 18 juin 2008 - Conférence de presse Etiquetage développement durable Notation des produits Caisse d Epargne dans le cadre du programme Bénéfices Futur Sommaire 1. Bénéfices Futur, un engagement durable

Plus en détail

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011 LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR ASIP Santé, le 13 décembre 2011 1 La messagerie sante-lorraine: Contexte et historique Pourquoi une messagerie sécurisée régionale? Décret Confidentialité du 15

Plus en détail

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats?

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

Organiser, moderniser, innover: quelles avancées pour les patients. Matthieu SIBE PREPS EVA TSN MCF Gestion EMOS InsermU897

Organiser, moderniser, innover: quelles avancées pour les patients. Matthieu SIBE PREPS EVA TSN MCF Gestion EMOS InsermU897 Organiser, moderniser, innover: quelles avancées pour les patients Matthieu SIBE PREPS EVA TSN MCF Gestion EMOS InsermU897 Territoire de Soins Numérique : une expérimentation «Investissements d Avenir»

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Offre de formations

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Offre de formations Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Offre de formations Promotion 2014 Chaire A&NMT Intervenant : Yvan Aymon Valais Excellence I. Présentation des formations La Chaire Attractivité et

Plus en détail

Préparation de la campagne de contractualisation 2013-2018 en Ile-de-France

Préparation de la campagne de contractualisation 2013-2018 en Ile-de-France Préparation de la campagne de contractualisation 2013-2018 en Ile-de-France Etat des réflexions et travaux pour partage et discussion avec les membres du Comité de pilotage Comité de pilotage CPOM 18 septembre

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

Construire et organiser son réseau

Construire et organiser son réseau Journées Santé Travail 23 & 24 octobre 2012 Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce Séverine CHARTRAIN, Responsable du SAMETH

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Monsieur le Directeur de l Office Fédéral de la Santé Publique, Monsieur le Conseiller d Etat, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Directeur de l Office Fédéral de la Santé Publique, Monsieur le Conseiller d Etat, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Directeur de l Office Fédéral de la Santé Publique, Monsieur le Conseiller d Etat, Mesdames, Messieurs, L information, c est déjà un soin. Je paraphrase ici la maxime d un professeur américain,

Plus en détail

Elaboration du Schéma Régional des Investissements en Santé

Elaboration du Schéma Régional des Investissements en Santé Elaboration du Schéma Régional des Investissements en Santé Rencontre ARS Fédérations des établissements sanitaires et médico-sociaux Union régionale des professionnels de santé du 3 octobre 2013 XX/XX/XX

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

Système d information télémédecine

Système d information télémédecine Système d information télémédecine Rares sont les domaines qui n ont pas été touchés par les technologies modernes de l information. Le domaine de la santé fait figure de terrain de prédilection pour la

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS

HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS Journée nationale Hôpital Numérique ASIEM, 9 avril 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux 1 Qui sont

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

Projet TEAP. Présentateurs : Stéphane Lacrampe (Obeo) Hugo Brunelière (AtlanMod)

Projet TEAP. Présentateurs : Stéphane Lacrampe (Obeo) Hugo Brunelière (AtlanMod) Projet TEAP Présentateurs : Stéphane Lacrampe (Obeo) Hugo Brunelière (AtlanMod) 1 Introduction Obeo : PME de 45 salariés crée en 2005 Implantée à Nantes, Paris, Toulouse Fournisseur de technologies ouvertes

Plus en détail

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Université d été de la e Santé 4 juillet 2013 Technopôle Castres Mazamet Intervention du Pr Louis Lareng Directeur de l Institut Européen

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

www.iucn.org/premi gp www.iucn.org/dialoguenvironnement

www.iucn.org/premi gp www.iucn.org/dialoguenvironnement www.iucn.org/premi gp www.iucn.org/dialoguenvironnement 1 PRÉSENTATION DE LA PLATE FORME DE PARTAGE DE CONNAISSANCES AFRICAINE POUR L ENVIRONNEMENT Présentation de l atelier Par Awaïss Aboubacar Dakar,

Plus en détail

Document validé en CNP le 17/12/2010 et présenté aux DG ARS le 21/01/2011.

Document validé en CNP le 17/12/2010 et présenté aux DG ARS le 21/01/2011. Cahier des charges de la formation pour les représentants des usagers siégeant dans les diverses instances régionales et locales du système de santé Document validé en CNP le 17/12/2010 et présenté aux

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT?

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? Sabine GOULIN Comité de Pilotage de RELIER copil.relier@amue.fr Conférence Auto évaluation : un atout pour la stratégie et la gouvernance 05

Plus en détail

Au service du parcours des patients

Au service du parcours des patients Au service du parcours des patients GCS TSA - ENRS Aquitaine Rencontres Inter-régionales ASIP Santé 10 avril 2014 Paris AQUITAINE Le projet Les outils PAERPA Qui fonctionne en AQUITAINE 2eme tranche, démarrage

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

Gestion des données médicales

Gestion des données médicales Santé Publique Informatique Médicale Gestion des données médicales Stéfan DARMONI Professeur d Informatique Médicale, Faculté de Médecine de Rouen Tous droits réservés Laboratoire LITIS EA4108 & LIMICS

Plus en détail

APPEL D'OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR UNE FORMATION SUR L ARCHIVAGE MODERNE (PHYSIQUE & NUMERIQUE) DESTINEE AUX CADRES DU PARLEMENT

APPEL D'OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR UNE FORMATION SUR L ARCHIVAGE MODERNE (PHYSIQUE & NUMERIQUE) DESTINEE AUX CADRES DU PARLEMENT Coopération Burundi Pays Bas Programme de Développement du Secteur de la Sécurité Direction du Programme 28, av. Ngendandumwe Ultimate Tower, 4ème Etage, Bujumbura APPEL D'OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de

Plus en détail

Les Aidants proches et la loi Vous avez dit reconnaissance?

Les Aidants proches et la loi Vous avez dit reconnaissance? Les Aidants proches et la loi Vous avez dit reconnaissance? Bruxelles, 8 mai 2014 A. Tasiaux Centre Vulnérabilités et Sociétés alexandra.tasiaux@unamur.be Plan Introduction 1. Genèse de l étude sur les

Plus en détail

Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre pour maximiser les chances de succès?

Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre pour maximiser les chances de succès? Intervenants Marjorie BONCOUR, Responsable Clientèle Eric TSUROUPA, Directeur Marketing et du Développement des Services Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre

Plus en détail

PERSPECTIVES & HORIZONS MUTUALISTES

PERSPECTIVES & HORIZONS MUTUALISTES PERSPECTIVES & HORIZONS MUTUALISTES SOMMAIRE Vous Avec vous Vos sujets 2 UN ENVIRONNEMENT MUTUALISTE EN PROFONDE ÉVOLUTION Une pression concurrentielle accrue et intensifiée Perte de parts de marché de

Plus en détail

Construction d un programme régional commun à 3 services de santé au travail

Construction d un programme régional commun à 3 services de santé au travail 48 ème Journées Santé - Travail du CISME 19 octobre 2011 Construction d un programme régional commun à 3 services de santé au travail Séverine LINÉ - Chargée de projet ASMIS Plan Le contexte Un programme

Plus en détail

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT AU COMITE D AUDIT Page 1 Sommaire I. TRAVAUX DU COMITE D AUDIT EN 2012... 3 II. PLAN ANNUEL D AUDIT 2012... 3 1. CONTEXTE... 3 2.

Plus en détail

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes Dr Eric KILEDJIAN Chef de projet Territoire de Soins Numérique, organisations et systèmes d information Directeur de

Plus en détail

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Présentation sommaire Hugues JURICIC - 9 novembre 2007 53 rue de Fives 59650 Lille +33 320 61 02 56 16 rue Jean-Pierre Timbaud 75011

Plus en détail

PROGRAMME e-algerie 2013 : UN MILLIER D ACTIONS. Entreprises

PROGRAMME e-algerie 2013 : UN MILLIER D ACTIONS. Entreprises PROGRAMME e-algerie 2013 : UN MILLIER D ACTIONS Administrations publiques Société Entreprises LE PROGRAMME e-algerie 2013. PROGRAMME e-algerie 2013 Qualité de vie Productivité, performances EMERGENCE DE

Plus en détail

Certification HAS et Méthode du Patient traceur

Certification HAS et Méthode du Patient traceur Certification HAS et Méthode du Patient traceur Réseau des représentants des usagers de ES et du Conseil de vie sociale des EMS 26 septembre 2015 ARLIN Martinique Certification HAS: les évolutions Exigences

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA VILLE

PROGRAMME NATIONAL DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA VILLE PROGRAMME NATIONAL DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA VILLE Appel à candidatures pour recruter des experts en formation et appui conseil court terme Les candidatures sont ouvertes aux expertises internationales

Plus en détail

Laetitia Messner. Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH. RIR ASIP 19 juin 2012

Laetitia Messner. Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH. RIR ASIP 19 juin 2012 Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH RIR ASIP 19 juin Laetitia Messner DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l Offre de Soins

Plus en détail

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais Réunions d information et de sensibilisation Région Nord Pas de Calais Rappels des éléments constitutifs Améliorer la qualité des pratiques professionnelles Des thématiques au cœur des enjeux de la qualitédes

Plus en détail

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi

Plus en détail

Evénement organisé par CESAMES en partenariat avec Thales Research & Technology & l IRT SystemX www.forum-ingenierie-collaborative.

Evénement organisé par CESAMES en partenariat avec Thales Research & Technology & l IRT SystemX www.forum-ingenierie-collaborative. Stratégies Collaboratives Management collaboratif de projets de construction Christophe MOREAU Directeur Projet Modernisation Métiers, Bouygues Construction Evénement organisé par CESAMES en partenariat

Plus en détail

INTERVENANT : Azzeddine DIOURI

INTERVENANT : Azzeddine DIOURI 11eme FORUM Panafricain sur la modernisation des services publics et des institution de l Etat La contribution de la Gouvernance responsable au renforcement et à la consolidation de l Etat de droit en

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

- Projet régional @EPP en Midi-Pyrénées -

- Projet régional @EPP en Midi-Pyrénées - Gestion informatisée des démarches d Evaluation des Pratiques Professionnelles - Projet régional @EPP en Midi-Pyrénées - Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse Dr Florence Leymarie-ARS Midi Pyrénées

Plus en détail

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Le patient traceur HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Laurence Chazalette / Anne-Françoise Pauchet-Traversat 13 mars 2015 Journée régionale du réseau périnatal

Plus en détail

Le profil de risques : outil de management de la qualité. David COLMONT Directeur des Soins Hôpital Privé Claude Galien (91)

Le profil de risques : outil de management de la qualité. David COLMONT Directeur des Soins Hôpital Privé Claude Galien (91) Le profil de risques : outil de management de la qualité David COLMONT Directeur des Soins Hôpital Privé Claude Galien (91) Sommaire Une démarche complexe L audit de patient traceur Les audits de processus

Plus en détail

LE BILAN DE MOBILITE

LE BILAN DE MOBILITE LE BILAN DE MOBILITE Méthodologie détaillée Performance Career Center PERFORMANCE CAREER CENTER contact@performance-career-center.com http://www.performance-career-center.com Direction : Nathalie Hâvre

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

Le suivi psychosocial en soins palliatifs

Le suivi psychosocial en soins palliatifs Le suivi psychosocial en soins palliatifs un besoin du client et de ses proches Par Johanne Audet, travailleuse sociale Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord (Secteur Orléans) Congrès RSP,

Plus en détail

L e-administration et ses effets induits

L e-administration et ses effets induits L e-administration et ses effets induits Illustration concrète de la conduite du changement dans un contexte d expérimentation Intervenant: Gilles DELAMARCHE Equipe e-bourgogne 1 ère partie Première expérimentation

Plus en détail

RGI RGAA. Référentiel Général d interopérabilité. Référentiel Général d accessibilité pour les administrations

RGI RGAA. Référentiel Général d interopérabilité. Référentiel Général d accessibilité pour les administrations Référentiel Général d interopérabilité RGI Référentiel Général d accessibilité pour les administrations RGAA janvier 2008 Pascal Souhard chef de la mission référentiels généraux Direction générale de la

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

Consultation sur le partenariat européen d'innovation pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé Réponse de la Région Pays de la Loire

Consultation sur le partenariat européen d'innovation pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé Réponse de la Région Pays de la Loire Consultation sur le partenariat européen d'innovation pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé Réponse de la Région Pays de la Loire 28 janvier 2011 Informations sur le répondant : Conseil

Plus en détail

A-/ Présentation du forum national de l innovation Et de la compétitivité des PME

A-/ Présentation du forum national de l innovation Et de la compétitivité des PME En partenariat avec l institut national algérien de la propriété industrielle INAPI- Le parrainage de la direction générale de la recherche scientifique Et développement technologique, L agence CPMconsulting

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion

Plus en détail

Présentation de la démarche de diagnostic à St Nazaire

Présentation de la démarche de diagnostic à St Nazaire Présentation de la démarche de diagnostic à St Nazaire 10/12/2013 Atelier Santé Ville de St Nazaire Direction Action Sociale et Personnes Agées Eléments de contextualisation Une commune de 67000 habitants

Plus en détail

Edenred Leader mondial des services prépayés aux entreprises. Septembre 2012

Edenred Leader mondial des services prépayés aux entreprises. Septembre 2012 Edenred Leader mondial des services prépayés aux entreprises Septembre 2012 Sommaire Le Groupe Edenred Nos solutions En savoir plus 2 Le Groupe Edenred Qui est Edenred? Un Groupe au cœur d un écosystème

Plus en détail

PROGRAMME DES SEMINAIRES-FORMATIONS 2015

PROGRAMME DES SEMINAIRES-FORMATIONS 2015 PROGRAMME DES SEMINAIRES-FORMATIONS 2015 MODULES CODE THEMES MARS FISCALITE FIS1 FIS2 Impact fiscal et comptable de la loi des finances pour la Gestion 2015 10 au 11 mars 2 J 5 h/j=10 heures Tableaux fiscaux

Plus en détail

Programme de développement

Programme de développement r Projet Régional de Santé Programme de développement de la Télémédecine de Haute-Normandie Document soumis à la consultation 2012-2017 Sommaire Programme régional de télémédecine de Haute-Normandie Pourquoi

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Éléments de langage et messages clés

Éléments de langage et messages clés Éléments de langage et messages clés 14 Comment orchestrer le discours?......................................................................... 16 Les outils pour communiquer.................................................................................

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Plateforme IRM. Intelligence, Reporting & Monitoring. www.jaida.ma

Plateforme IRM. Intelligence, Reporting & Monitoring. www.jaida.ma LA PLATEFORME IRM Plateforme IRM Intelligence, Reporting & Monitoring www.jaida.ma SOMMAIRE LA PLATEFORME IRM UNE VUE 360 SUR L ACTIVITÉ LE MANAGEMENT PROACTIF......... 03 05 06 LA MAITRISE DES RISQUES...

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

PROJET MODERNISATION et TRANSFORMATION de la DGAC

PROJET MODERNISATION et TRANSFORMATION de la DGAC Ministère de l'écologie, du Développement durable et d Énergie PROJET MODERNISATION et TRANSFORMATION de la DGAC Le portail d entreprise un outil fédérateur Jean-Pierre Desbenoit DSI et Modernisation Direction

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail